Le Deal du moment : -10%
-30€ sur Apple Watch SE (GPS, 40 mm)
Voir le deal
269 €

Partagez
 
 
 

 "On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1029
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Un soupir. C’était tout ce qu’il avait trouvé pour répliquer à la réponse de Katelyn alors qu’elle ne comprenait pas tout ce que son omission pouvait impliquer, la laissant quitter la pièce. Il se permit de s’octroyer quelques secondes pour lui-même et la rejoignit, replaçant ses affaires dans la valise qu’elle était en train de défaire sous ses yeux.
Installé sur le rebord du lit, Lucious prit le soin de choisir convenablement ses mots pour tenter de faire prendre conscience, à sa petite amie, les raisons de sa réaction qui lui avait, apparemment, semblé disproportionnée. Or, ce n’était nullement le cas pour le millionnaire qui décida de lui faire comprendre qu’elle n’était pas seule face à tout cela, qu’il était tout autant protagoniste de cette relation que cette dernière. Qu’en cas de grossesse, il souhaitait être informé pour être là, pour la soutenir dans tous les moments qu’elle allait devoir affronter par sa seule faute, parce qu’il ne se voyait pas parent. Elle voulait gérer seule. Il n’était pas en accord total avec cela et lui fit comprendre. Cela n’allait peut-être pas lui plaire, mais peu importe, il devait le lui faire comprendre que, dorénavant, ils étaient deux… Lorsqu’il eut fini son laïus, Lucious s’éclipsa de la chambre pour se rendre dans la cuisine afin d’avaler un grand verre d’eau. Comme si le liquide transparent allait lui permettre de calmer son esprit.

Lucious releva la tête en entendant les pas de Kate dans la cuisine. Il la laissa se saisir de son verre, tout comme il la laissa se blottir tout contre lui. A l’exception faite que, cette fois-ci, il marqua une brève hésitation avant d’entourer le corps de cette dernière de ses bras. Il la laissa prendre la parole, ne prononçant pas le moindre mot, considérant qu’il avait assez parlé pour le moment. Il croisa ses bras sur son torse lorsqu’elle s’éloigna et elle lui donna le coup fatal. Elle n’aurait pas su qui aurait été le père si elle avait été enceinte « Je suis conscient que tu as voulu … Je ne sais pas comment dire cela … Me protéger de l’idée que l’enfant, que tu portais, était peut-être de Caleb, mais ce n’était pas une raison Kate. Je suis plus solide que tu sembles le penser ». Il aurait accusé le choc, non sans mal, mais ça aurait été toujours plus préférable que d’avoir un tel accueil en arrivant, comme si tout cela était normal.

Un acquiescement en appréciant le fait qu’elle aurait communiqué avec lui si elle s’était retrouvée confronté à une telle décision. Puis il se retourna sur la porte du placard derrière lui, comme pour suivre son regard, avant de reporter son attention sur elle. Lucious la laissa poursuivre parce qu’il savait que ce n’était pas simple pour elle de lui parler ainsi. La couper ne l’aiderait pas. Alors il la laissa mettre des mots sur tout ce qu’elle éprouvait, sur ses doutes et ses peurs. Parce que ça semblait être le fond du problème. Elle avait peur de le perdre. Elle n’avait pas confiance en elle. Puis il fronça les sourcils en entendant l’issue de son monologue. Lucious ne réfléchit pas davantage et la serra tout contre lui, déposant un long baiser sur son front « Eh, eh. Tu ne vas pas me perdre parce que tu es enceinte » puis se recula en posant ses mains sur son visage avec douceur « Regarde-moi mon cœur. Tu ne me perdras pas. Il va falloir me supporter jusqu’à ma mort. Tu comprends ?! » tout en esquissant un sourire, puis reprit « Si un jour tu es enceinte et que tu ne te sens pas la force d’avorter, alors on l’élèvera ensemble cet enfant. Et je ne t’abandonnerai pas pour autant. Je ne deviendrai pas non plus Caleb qui tente de fuir sa vie. Jamais je ne t’en voudrais de prendre une telle décision, et je te soutiendrai chaque jour de notre vie à tous les deux. Et tu mérites tout l’amour que j’ai pour toi, et cela, à chaque seconde de ton existence parce que tu es toi » et déposa ses lèvres sur les siennes avec tendresse, puis il lui sourit « Et arrête de te dévaloriser. Tu es belle, intelligente, charmante, tu as un corps à damner un saint, et tu sais prendre les bonnes décisions. Il y a juste sur certaines, que c’est un peu plus compliqué, mais tu as un parcours sentimental qui t’a obligé à tout gérer toute seule. Je le respecte, mais laisse-moi participer aussi à ces décisions » puis l’embrassa de nouveau « Maintenant, tu vas chercher ta valise avant que l’on rate notre vol. J’ai vraiment très envie d’aller au chalet, surtout que tu m’as proposé de me faire l’amour dans le jacuzzi et j’ai du mal à m’ôter l’image de ton corps nu dans l’eau frémissante » tout en esquissant un sourire taquin.




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 965
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

« -ce n’est pas une histoire de fragilité Lucious… » elle savait qu’il était capable d’encaisser bien des choses. La vie l’avait déjà bien mal mener. C’était plus une histoire de conscience. Elle n’avait pas su comment lui en parler, pas trouver le bon moment non plus. Alors attendre cette réponse lui avait semblé la meilleure de solution. Pourquoi lui faire du mal avant d’être certaine ?

Lorsqu’il la prit dans ses bras, Kate murmura le visage contre son torse : « -heureusement je ne le suis pas... » non vraiment c’était un soulagement. Elle n’aurait jamais pensé éprouver cela pour une potentielle grossesse. Mais c’était le cas. Voir le résultat de la prise de sang lui avait hotté un poids des épaules, lui avait permis de respirer à nouveau plus librement. Elle le regarda en se mordant la lèvre inférieure, et esquissa un faible sourire. Elle baissa à nouveau les yeux en l’écoutant trouver ces mots qui lui faisaient tant de bien. Elle avait tant de chance d’être tombé sur un homme comme lui, capable de la comprendre et de l’aimer malgré tous ces défauts. Kate hocha la tête avant de sourire tendrement. Elle souffla ensuite : « -merci d’être toi... » avant de lui rendre son baiser. Puis elle laissa échapper un petit rire encore quelque peu timide. « -d’accord... » souffla la jeune femme en le regardant quelques secondes. A mesure que le temps passait, elle l’aimait de plus en plus. Dans cette cuisine, au creux de ses bras, elle fit un vœux. Celui de ne jamais être séparé de lui, de pouvoir vivre encore longtemps à ses cotés. Parce que c’était lui l’homme qu’elle attendait depuis si longtemps.

Avant de quitter la cuisine elle l’embrassa à nouveau avec douceur, ayant presque du mal à détacher ses lèvres des siennes. Mais elle finit par coller son front contre le sien et lui souffler pour la seconde fois : « -je t’aime... » c’était une évidence. Et pour la première fois de sa vie, ces mots ne lui faisait plus peur. Elle sourit et ajouta : « -je vais chercher ma valise... » elle recula de deux pas, avant d’ajouter : « -j’y vais... » puis deux pas encore et un sourire tendre avant de disparaître dans le couloir. Dans la voiture elle posa sa tête sur son épaule, regardant le paysage défiler, heureuse que tout cela n’ait pas créer un ouragan de colère. Heureuse d’être avec lui.

Kate dormit pratiquement tout le long du vol, récupérant de la fatigue de ses derniers jours durant lesquels elle avait si mal dormi dans l’angoisse de cette réponse. Une fois devant le chalet, elle souriait, trouvant l’endroit magnifique ! Loin de tout, coupé du monde… Ils allaient passer quelques jours paisible rien que tous les deux. Elle fut la première à lancer une boule de neige en riant, se libérant ainsi totalement de ce qui s'était passé quelques heures plus tôt.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1029
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Ce fut à ce moment bien précis, dans cette cuisine, que Lucious prit toute l’ampleur de ses sentiments pour Kate. Au moment même où il accepta l’idée, un jour peut-être, de devenir père si cela lui permettait de la garder à ses côtés. Ce n’était pas un choix anodin pour celui qui avait été intransigeant sur cela depuis toujours. Mais pour elle, il serait prêt à accepter ce rôle si la vie le leur imposait. Parce qu’il avait eu mal en l’entendant émettre l’hypothèse de son brusque départ si elle tombait enceinte. Comme si l’idée d’avoir un enfant lui était insupportable alors, qu’en réalité, c’était l’idée de ne plus avoir la jeune femme dans sa vie qui lui était impossible à considérer. Lucious ne voulait pas que son choix de ne pas être parent influe autant sur leur vie à deux, et il semblait être parvenu à le lui faire comprendre en voyant son sourire.

En entendant les trois petits mots, il eut une sensation étrange le traverser. Merci d’être toi. C’étaient les mots qu’il avait pu prononcer dans son coma lorsqu’elle savait panser ses peurs et ses doutes. Un peu comme il le faisait maintenant. Comme si les rôles étaient inversés dans la réalité. Cela le fit sourire et il l’embrassa avec tendresse. Cette conversation les avait bouleversés, leur donnant encore plus de raison de partir quelques jours, rien que tous les deux.
Lucious lui rendit le baiser qu’elle lui donna, souriant presque au contact de ses lèvres et posa son front tout contre le sien avec douceur « Moi aussi… » alors que ces mots lui faisaient toujours autant de bien. Il aimait l’entendre lui dire qu’elle l’aimait. C’était doux et chaud à la fois. Il esquissa un sourire « D’accord » et la laissa s’éloigner. Son sourire s’agrandit alors qu’elle semblait avoir du mal à le quitter « Je ne vais pas disparaitre » tout en laissant chercher sa valise. Katelyn ne semblait pas parvenir à se séparer de lui, restant blottie contre lui dans la voiture qui les mena jusqu’à l’aéroport. Cette conversation semblait avoir eu un impact sur leur relation, comme s’ils venaient de franchir une nouvelle étape.

Dans l’avion, le millionnaire la laissa dormir et récupérer des forces. Ces derniers jours n’avaient pas dû être simples pour Kate alors qu’il la couva du regard presque tout le long du vol. Après une longue demi-heure de taxi ensuite, ils arrivèrent devant son chalet perdu en pleine montagne, mais surtout en pleine forêt. Ils étaient totalement isolés de tout. Le réseau ne passait pas. C’était tout ce qui leur fallait. Les mains chargés par leurs bagages, Lucious sentit la boule de neige atteindre son dos, ce qui le fit rire alors qu’il lâcha les deux valises au sol pour en faire de même, lui lançant une boule de neige à son tour avant de courir après elle et de la faire chuter dans la poudreuse tout en riant de bon cœur « C’était sournois comme attaque Madame Thomas » et l’embrassa avant de lui jeter un peu de neige dessus tout en riant de nouveau et se laissa tomber sur le sol, s’amusant à faire un ange au milieu de la neige. Il se redressa sur ses coudes tout en observant les alentours « Ça fait bien longtemps que je ne suis pas venu ici… » alors qu’il se leva, aidant Kate à en faire de même. Il ouvrit la porte du chalet et la laissa entrer en première. Aucune télévision, ou encore de chaine hi-fi comme il pouvait en avoir à l’appartement. La décoration était chaleureuse, et donnait l’impression d’avoir été extirpé d’un magazine de décoration pour les vacances de Noël « Tu aimes ? » alors qu’il referma la porte derrière lui. Un sourire en voyant que la cheminée était déjà allumée « C’est Théodore, le propriétaire d’un chalet à presque trente kilomètres d’ici qui se charge de l’entretien de cette résidence en mon absence ». Il se saisit de la main de Kate et l’entraina à l’arrière de la maison qui donnait sur une terrasse en bois construite au-dessus du vide, et où se trouvait le jacuzzi, dont la vue donnait sur la chaine de montagne du Montana. Il se glissa derrière sa petite amie, entourant sa taille en embrassant son cou « J’avais oublié à quel point c’était magnifique et surtout, à quel point c’était haut ! » tout en cachant ses yeux contre l’épaule de Kate, puis lui murmura « Et oui, je compte bien faire l’amour avec toi dans le jacuzzi, tu me feras oublier le vide en-dessous de nous. Mais je dois le démarrer avant » et s’approcha dudit jacuzzi en reculant, souriant à Katelyn, alors qu’il avançait à tâtons « J’ai trouvé l’idée d’une terrasse au-dessus du vide séduisante sur le papier. J’ai oublié que j’avais le vertige ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 965
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

Elle adorait les retour en enfance, encore plus avec lui. Elle aimait tant cette capacité à rire facilement, à plonger avec elle dans l’instant, partageant un moment de bonheur. Pas de jugement, de reproche, de référence à son âge. Il l’acceptait telle qu’elle était, avec son âme d’enfant qui avait survécu malgré les années. Kate se baissa afin d’éviter la boule de neige avant de le narguer : « -louper ! » et de lui adresser une belle grimace. Elle tenta de courir pour lui échapper, mais la neige rendait cela compliqué. Lucious finit par l’avoir et elle chuta avec lui dans la neige, riant de bon coeur. « -je plaide coupable... » avoua la jeune femme en levant les deux mains, avant de rire à nouveau et de l’embrasser. Elle agita les bras et les jambes exactement au même moment que lui, et cela la fit sourire. Même longueur d’onde… La journaliste se redressa sur les coudes tout comme lui, et ajouta en plissant les yeux à cause du soleil sur la neige : « -c’est superbe ! » oui le paysage était magnifique, et cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas été coupé du monde de cette façon. Rien de mieux pour faire une pause.

Kate prit la main qu’il lui tendit, avant de chasser de la main la neige qu’il avait dans le dos et sur les fesses. Insistant sur cette partie là bien entendu… Elle grimpa les quelques marches en prenant soin d’éviter un maximum de glisser sur les plaques de verglas. Puis une fois à l’intérieur elle sourit et dit : « -un magazine de déco... » ça n’était pas péjoratif. Loin de là. Elle aimait beaucoup mais elle trouva utile de le préciser : « -j’aime beaucoup ! » Sa main dans celle de Lucious, elle le suivit jusqu’à la terrasse, repéra le jacuzzi, lança un regard taquin au beau blond avant d’admirer la vue. Elle déposa ses mains sur celle de Lucious avant de rire : « -fermes les yeux... » même si elle était convaincue que ça ne suffisait pas ! « -tu as un problème avec ça vraiment tu le sais ! » acheter un appartement avec des fenêtres immenses, tout en haut d’un immeuble, une terrasse suspendue ! Non mais vraiment… Elle lui murmura avant qu’il ne recule : « -compte sur moi... » tout en déposant ses lèvres sur sa joue. Puis elle le suivit du regard, allongeant les bras le long de la barrière, parce que le vide, ne lui posait aucun souci à elle. « -encore un peu… encore un peu… à gauche… encore… oui voilà… attention tu va tomber dedans ! » s’amusa Kate. Elle couru vers lui et lui prit la main : « -comment est ce qu’on peut oublier ça ?! » puis elle le conduisit à l’intérieur, quitta sa veste, son écharpe et son bonnet, avant de remettre un peu d’ordre dans ses cheveux. Ses chaussures finir également sur le sol près de la porte d’entrer. « -tu me fais visiter le reste ? » elle comptait bien lui faire l’amour ailleurs que dans le jacuzzi, du temps que celui ci soit chaud.

La pièce principale était immense, la cheminée donnant une atmosphère chaleureuse et cosy. Le tapis était follement moelleux sous ses pieds. Ça donnait envie de boire un chocolat chaud blottit sous un plaide. A l’étage, elle pu découvrir une chambre immense, avec un lit dont les draps ne demandaient qu’à être froissé. Alors sans plus attendre, elle embrassa Lucious, le coupant dans sa visite guidé des lieux. Ses mains glissèrent sous son pull, et elle le lui retira avec lenteur. Quelques minutes plus tard, elle se déshabillait à son tour après avoir allongé le millionnaire sur le lit. Elle ôta son pull, puis son jeans avec le plus de classe qu’elle pu. Avant de grimper sur lui en sous vêtements, féline et sensuelle. Ses lèvres déposèrent ses baisers chaud dans le cou du beau blond, avant de rejoindre sa mâchoire. Peu à peu elle descendit le long de son corps, et lui jeta un regard affamé de lui, avant que ses lèvres ne s’entre-ouvre sur la virilité bandée de Lucious. Lorsqu’elle fut certaine d’avoir bien fait grimper le mercure, Kate vint s’asseoir sur lui, le laissant entrer en elle avec délectation. Elle lui fit l’amour avec passion, l’entraînant avec jusqu’à la jouissance, dirigeant leurs ébats du début à la fin. "-je veux un lit comme celui ci chez nous..." souffla la jeune femme, son visage dans le cou du beau blond.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1029
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Peu importe les embuches qui se dresseraient sur leur route, Lucious était convaincu qu’ils parviendraient à tous les surmonter. Il fallait juste voir la facilité avec laquelle, ils parvenaient à tourner les pages d’une situation difficile ou douloureuse. Alors que quelques heures auparavant, elle partageait ses craintes qu’il tentait d’apaiser, voilà qu’ils se retrouvaient à jouer dans la poudreuse, tels des enfants. C’était aussi cela qui faisait qu’il aimait si fort. Ils riaient aux éclats au pied du chalet, la poursuivant jusqu’à la faire chuter dans la neige immaculée de blanc, échangeant un rapide baiser, avant de marquer, de leurs empreintes, la neige en bougeant les bras et les jambes. Cette petite récréation terminée, Lucious entraina la jeune femme jusqu’à l’intérieur du chalet, souriant en sentant Katelyn débarrasser la neige accrochée à son dos, ne pouvant en faire de même vu qu’il était plus que chargé avec les valises.

Un petit rire quand elle évoqua la similitude de sa décoration avec un magazine dédié à cela « Je me demande parfois si le décorateur d’intérieur ne serait pas en panne d’inspiration » tout en haussant les épaules, entrainant Katelyn jusqu’à la terrasse, appréciant son petit regard quand elle remarqua le jacuzzi qui n’attendait qu’eux. Ses bras autour de sa taille, il se cacha les yeux contre l’épaule de sa dulcinée « Je sais… » tout en souriant contre la veste de Katelyn. Un regard empli d’envie alors qu’il se détacha d’elle pour se rendre jusqu’au jacuzzi à l’aveugle et s’arrêta au moment où Kate lui indiqua qu’il était arrivé à bon port. Il se retourna pour le programmer avant de hausser les épaules en souriant « Je n’en ai pas la moindre idée », mais il oubliait à chaque fois qu’il avait peur du vide. Le quarantenaire se laissait entrainer par la beauté des paysages, en omettant qu’il ne pourrait pas en profiter pleinement le moment venu.
En retournant à l’intérieur, Lucious imita la jeune femme en ôtant son manteau et son écharpe, ainsi que ses chaussures et acquiesça « Avec plaisir. Suit le guide » tout en glissant sa main dans la sienne.

Le chalet était immense et comptait un étage supérieur où se trouvait la chambre nuptiale, ainsi que deux chambres d’ami, une salle de bain et un dressing. L’endroit contenait aussi un grenier où il se rendait que peu souvent en raison de l’impressionnant débarras que c’était devenu. En ouvrant la porte de la chambre principale, il sut au baiser que lui donna Katelyn, que la visite ne se poursuivrait pas dans l’immédiat. Il se laissa faire, resta complètement nu sur les draps tout en observant la jeune femme en faire de même pour son plus grand plaisir, la dévorant simplement du regard, alors qu’il n’attendait que de se sentir en elle « On dirait que tu es en appétit » alors qu’il savoura ses baisers dans le cou pendant qu’il caressait sa peau. Ne la quittant pas du regard, il se mordit les lèvres alors qu’elle prit possession de son intimité avec ses lèvres. Une main dans ses cheveux, l’autre serrait le drap entre ses mains alors que Katelyn se montra dès plus habile contre sa virilité, laissant le plaisir monter en lui. Apparemment, cette dernière n’en avait pas fini avec lui. Complètement à sa merci, Lucious la laissa prendre les commandes de leurs ébats, posant ses mains sur ses hanches, alors qu’il suivit ses ondulations tout contre sa virilité, se laissant envahir par le plaisir au même moment que son amante. Il se mit à rire en l’entendant évoquer le lit alors qu’il caressa son dos du bout des doigts « Moi aussi … » et ajouta un « J’aime beaucoup quand tu te montres aussi entreprenante, j’aime vraiment beaucoup » alors qu’il déposa ses lèvres dans son cou. Il se glissa hors du lit, prenant la main de Kate dans la sienne « Ne pense pas que j’en ai fini avec toi » tout en l’embrassant avec envie. Complètement nus, ils se rendirent dans le jacuzzi. Les charmes d’une maison isolée « C’est chaud ! » et se délecta de l’eau bouillonnante contre sa peau. Il s’approcha jusqu’à sa moitié et l’embrassa avec sensualité, et se recula « J’ai oublié le champagne ». Lucious quitta le bain à remous et rejoignit le chalet pour récupérer une bouteille de champagne et de flutes. Il fit sauter le bouchon de la bouteille à l’intérieur et revint avec le tout jusqu’au jacuzzi. Il servit deux coupes, déposa la bouteille à proximité et retourna dans l’eau chaude, trinquant avec Kate « A nous deux ! » et l’embrassa après avoir pris une gorgée de champagne.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 965
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

« -tant mieux alors... » avait réponu Kate avant de lui mordiller le lobe de l’oreille. Elle ne lui avait pas encore dévoilé tous ses talents et elle était heureuse qu’elle apprécie son initiative. La jeune femme avait l’impression que cela faisait déjà des années lumières qu’ils avaient parlé de cette grossesse imaginaire, de ce que cela aurait pu engendré. Ils avaient une belle capacité de compréhension. Parfois elle se demandait ce qui différait du rêve à la réalité, ce qui avait causé les ruptures et les douleurs qu’il avait évoqué avoir vécu durant son coma. La Kate du rêve était différente. Les paramètres devaient sans doute être différents également. Enfin, dans le fond ça n’avait pas d’importance puisqu’ils semblaient être capable de s’accorder ici et maintenant. Un petit rire avant qu’elle ne l’embrasse et dise : « -très intéressant... » le weekend promettait d’être riche en tendresse.

Lorsqu’elle se glissa dans l’eau chaude, Kate poussa un long soupire. C’était tellement agréable… Un sourire amusé pour le commentaire de Lucious et elle lui dit : « -ne bois pas l’eau du bain ! » avant le lui rende son baiser avec toujours autant d’envie. Elle le suivit du regard alors qu’il sortait à nouveau de l’eau, avant de s’installer les bras croisés sur le rebord du jacuzzi. La journaliste ne quitta pas des yeux le beau blond et dit d’un ton détaché : « -j’adore la vue ! » avant de lui sourire de toutes ses dents et de prendre la coupe qu’il lui tendait. Elle répéta après lui les quelques mots qu’il avait prononcé avant de lui rendre son baiser. Puis elle ferma les yeux quelques instants profitant du calme de la montagne, de la chaleur de l’eau, de la douce présence de Lucious. « -tu crois qu’on peut mettre ça aussi sur la liste de l’appartement ? » demanda alors la jeune femme en souriant les yeux clos. « -enfin… à New York compliqué de vivre nu… » elle regarda Lucious et dit après une gorgée de champagne : « -tu as réfléchis un peu ? Rien que le quartier par exemple ? Tu as une idée précise ? » elle avait vraiment envi de parler de ça durant ces quelques jours, afin de pouvoir avoir une idée précise et de lancer les recherche correctement. S’ils ne voulaient pas emménager dans six mois, ils devaient en parler au plus vite. « -ok très bien… on se pose des questions et on vois si nous envies collent d’accord ? Appartement simple ou duplex ? » puis elle sourit et dit : « -ne t’en fais pas, on refera l’amour dans la journée c’est promis ! Et surtout dans ce jacuzzi ! » un regard taquin, un sourire rieur. Elle se sentait tellement mieux…

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1029
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Lucious comptait bien savourer chaque parcelle de son corps tout le week-end. Comme il avait su bien lui dire, il n’en avait pas fini avec elle. Le millionnaire aimait ressentir cette envie perpétuelle pour elle, pour son corps, pour ses caresses. Tout comme il appréciait aussi le temps qu’il passait juste avec elle, sans le reste du monde autour d’eux. Ça leur permettait de s’enfermer dans une petite bulle de bonheur qui leur était réservé, rien qu’à eux deux. Il comptait bien profiter de chaque instant avec Katelyn, chaque rire, chaque sourire, chaque petite attention avant de reprendre le cours de leur vie en début de semaine. Comme lorsqu’elle le fit rire alors qu’il entrait dans le bain à remous, allant de son petit commentaire sur la température de l’eau, puis il se glissa jusqu’à elle et l’embrassa avec sensualité pour lui annoncer les festivités qui risquaient de suivre. En effet, il n’en avait pas fini avec elle. Mais avant, il devait aller chercher le champagne. Entièrement nu, Lucious sortit du jacuzzi et se retourna en esquissant un sourire « Tu vas pouvoir la savourer longtemps » alors qu’il ralentit le pas juste pour qu’elle savoure, mais décida de se hâter au bout de quelques secondes parce qu’il commençait à avoir froid.

Ils trinquèrent à eux et échangèrent un baiser, laissant le silence du lieu les envahir. Même le quarantenaire se perdit dans la contemplation des montagnes. Ils étaient seuls dans cette immensité. Finalement, il allait finir par aimer son chalet à la montagne tout autant que sa résidence en bord de mer. Il fut extirpé de ses pensées par la voix de Katelyn et se mit à rire doucement alors qu’il porta la coupe de champagne à ses lèvres « On pourrait, mais il nous faudrait un penthouse », puis il se mit à poser un regard d’envie sur elle « Avec des rideaux, je pense qu’on peut s’y faire. Personnellement, ça ne me dérange aucunement que tu te promènes en tenue d’Eve à longueur de journée. Mais ça ne risque pas de plaire à mon sous-chef » tout en reportant sa coupe à ses lèvres avant de se justifier « Je ne sortirai plus de l’appartement si tu es continuellement nue » et se passa la langue sur les lèvres, tentant de réprimer son envie de lui faire l’amour. Par chance, Katelyn était plus sage que lui et dévia le sujet sur leur futur appartement « Upper East Side, Midtown ou Greenwich Village si tu veux une maison » et se mit à sourire avec douceur « Comme tu peux le voir, j’y ai réfléchi. J’ai même une certaine hâte de commencer à visiter les résidences avec toi ». Oui, Lucious se faisait vraiment à l’idée de vivre tous les jours avec Kate, de construire une relation dès plus sérieuse avec elle « Et toi ? une préférence pour le quartier ? ». Lucious se laissa glisser jusqu’à elle, passant son bras derrière elle, comme s’il avait besoin de cette promiscuité pour se sentir bien « Duplex et toi ? » avant de rire de bon cœur et embrassa son cou avec envie « J’y compte bien et pas qu’aujourd’hui » en l’embrassant de nouveau, et ajouta en se reculant « Terrasse ? … En fait la question est si tu veux une maison ou un appartement ? Et quand je parle de maison, je ne parle pas de résidence en banlieue, mais en centre-ville. Avec de jolies marches qui donneraient sur une imposante porte sombre avec un heurtoir sculpté, et quand la porte s’ouvrirait, elle donnerait sur une petite entrée et un escalier menant aux chambres. Il y aurait un petit jardin à l’arrière pour y faire des soirées avec nos amis, et où on accrocherait des petites lumières… » avant de cacher son visage dans son cou en riant et se recula « Bon, j’y ai peut-être beaucoup réfléchi en fait » puis ajouta « Qu’est-ce que tu veux toi ? » tout en dégageant ses cheveux de son visage avec douceur.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 965
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

« -oh non ! Je veux pas un truc immense ! Après je vais être obligé de te passer un coup de fil pour te dire que le dîner est prêt ! » puis elle pencha la tête sur le côté, imaginant la situation. « -oui ça va faut un peu d’imagination ! » ajouta Kate avant de rire. Puis elle fronça les sourcils et demanda : « -ton sous chef ? » elle ne voyait pas tout à fait ce qu’il avait avoir dans l’histoire… « -ah ! Oh ba il apprendra bien à se passer de toi, moi non ! » elle ajouta à cela un petit regard de chat tout mignon avant de sourire et de lui promettre qu’ils feraient l’amour dans ce jacuzzi. Mais pour le moment, elle voulait profiter de sa présence et de l’eau chaude pour échanger leurs idées et leurs envies au sujet de leur futur chez eux. Elle sourit avec tendresse en voyant qu’il avait médité la question. « -je vois ça... » commenta la jeune femme heureuse de voir que tout ça avait fait un bout de chemin dans l’esprit de Lucious. «  -techniquement, j’aimerais beaucoup pouvoir éviter de prendre les transports en commun pour aller au travail. » elle avala une gorgée de champagne en levant la main droite : « -Gary est ton chauffeur, pas le mien. Et j’aime l’idée de pouvoir me rendre au travail à pieds ou en vélo. Donc le mieux serait Upper East Side je pense… » elle bougea ses lèvres de droite à gauche quelques secondes : « -moi aussi j’aime beaucoup d’idée du Duplex ! » renchérit Kate à sont tour en le regardant, tournant le visage pour cela.

Puis elle l’écouta avec attention, plissant légèrement les yeux d’un air taquin. Il avait vraiment réfléchit à la question. Kate posa son verre et se tourna un peu plus afin de lui faire face. Elle caressa sa joue avec douceur, avant de glisser deux doigts sous son menton, et de l’embrasser. « -j’aime toutes tes idées… j’aime aussi le fait que tu aie pensé à tout ça… » un nouveau baiser un peu plus approfondit avant qu’elle ne descende dans son cou et souffle : « -je n’avais pas pensé à une maison… mais pourquoi pas oui... » elle embrassa son menton, avant de prendre une belle inspiration et de reculer légèrement, récupérant son verre. « -une maison, c’est mieux pour ton vertige en plus ! » elle hocha la tête pour elle même après une nouvelle gorgée. « -donc une maison ! Avec deux étages et une terrasse. » en fait ils étaient sur la même longueur d’onde. « -les chambres d’amis on s’en fou un peu. Je préfère une pièce rien qu’à moi, un petit atelier d’art, mon domaine à moi. Et un bureau pour toi. Chacun son coin, parce que je trouve ça important d’avoir son espace personnel même en couple. » elle sourit et ajouta « -et ça évitera que je fasse de la peinture sur le parquet du salon ! »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1029
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux et je le vis plutôt très bien.


Un accident de voiture a plongé Lucious dans un profond coma durant deux mois. Deux mois de sa vie qui lui a été ôté brutalement. Deux mois durant lesquels, plongé dans un autre monde, il est tombé amoureux de Katelyn, avec qui il a envisagé une vie à deux, pour finalement tout détruire pour une nuit dans les bras d'une autre femme, le poussant au fond d'un gouffre duquel, il a eu bien des difficultés à se sortir, pour finalement se rendre compte que tout ça, n'était qu'un mauvais tour de son esprit... Il se retrouve maintenant dans la réalité, mais une réalité sans Katelyn... Alors que lui est finalement tombé amoureux de la jeune femme, cette dernière ne le perçoit comme un riche emmerdeur. Un mauvais tour du destin ? Ou une seconde chance qui s'offre à lui ?


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nft4jtHgR71sgc5wqo2_r1_250
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Tumblr_nqmtiqL0ue1riui0bo5_250


avatar :copyright:️ bazzart.org


Un appartement avec du charme, pas au dernier étage d’un building, et pas trop grand. Peu à peu, ils parvenaient à faire une liste exhaustive de ce qu’il voulait ou non, et Lucious prenait goût à tout cela. C’était une nouvelle vie qui s’amorçait et il avait plus que hâte. Il aimait l’idée de se projet ainsi avec celle qu’il aimait plus que tout, comme en cet instant quand elle sous-entendit le fait qu’elle allait cuisiner pour lui « Tu comptes cuisiner pour moi ? » rétorqua-t-il alors avec taquinerie. Il se mit même à imaginer la jeune femme se promenant entièrement nue dans leur appartement, évoquant son sous-chef, ce qui l’interpella alors il se justifia sur le fait qu’il ne comptait pas la quitter si elle prenait l’habitude d’arpenter l’appartement en tenue d’Eve, riant devant son regard « Je lui dirais ».

Lucious démontra à Katelyn qu’il était vraiment prêt à emménager avec elle, qu’il avait longuement réfléchit aux quartiers dans lesquels ils pouvaient vivre. Quand elle évoqua la proximité avec son lieu de travail, il fronça les sourcils et ouvrit la bouche pour lui dire que Gary était aussi à sa disposition, mais il la referma tout en souriant, parce qu’elle s’était attendue à ce qu’il parle de son fidèle chauffeur « Ce qui est à moi, et aussi à toi très chère » puis acquiesça tout en portant sa coupe de champagne à ses lèvres « Toutefois, je comprends que tu préfères le vélo ou la marche à pied à l’arrivée du printemps, alors ça sera l’Upper East Side ». Il reprit une gorgée tout en hochant de la tête « J’aime aussi ».

Se prenant au jeu, Lucious se mit à décrire une maison avec quelques marches qui mèneraient à la porte d’entrée, des escaliers dans l’entrée et un petit jardin à l’arrière de la demeure. Il cacha son visage dans son cou un instant en remarquant qu’il avait plus que réfléchit à la question et se recula pour dégager son visage de ses cheveux. Il sourit en sentant sa main caresser sa joue et lui rendit son baiser « J’aime l’idée de vivre avec toi » souffla-t-il et lui rendit le second baiser avec plus d’envie, puis ferma les yeux en savourant ses lèvres dans son cou, puis sur son menton alors qu’elle continuait de parler de la maison « Pour une fois, j’ai pensé à mon vertige » tout en souriant, fier de lui. Une gorgée de champagne et laissa ses doigts faire des aller-retour sur son bras tout en l’écoutant avec attention. Il se mit à rire en évoquant les chambres d’amis, et la couva du regard en la voyant déjà imaginer leur quotidien dans leur future demeure « J’aime l’idée de te voir peindre dans cette petite pièce à l’étage ». Il se voyait déjà l’observer en silence et juste faire cela, en appréciant la chance qu’il avait de l’avoir dans sa vie. Il embrassa son épaule « Je t’aime ». Après un petit silence, il ajouta « Je ferais des parties de poker clandestines dans ma pièce à moi, et j’aurais aussi un bar pour apprendre à faire des cocktails. J’adore les cocktails. Tu aimes les cocktails ? Parce que moi, j’aime bien ça ». Il laissa son regard se perdre dans la contemplation des montagnes et ajouta « Un aura un grand salon pour mettre un immense sapin à l’approche de Noël, et un tapis épais devant la cheminée pour s’y allonger les soirs d’hiver… » et tourna la tête en direction de Kate, l’embrassant avec amour « Il faut que tu appelles June ! » puis l’embrassa de nouveau « Mais après qu’on ait fait l’amour » et l’embrassa de nouveau avec une envie non dissimulée. Sans quitter ses lèvres, il l’entraina à l’opposer du jacuzzi, et lui murmura à l’oreille « Tu auras une superbe vue pour me faire l’amour comme ça » tout en reprenant possession de ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 965
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

160206082619668080.png
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple .
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 D7335383fedc04ee06b7cd392527b2e5
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Ef6fb52dc4ef255ca5dcfdb3aa49d75e


Un accident de voiture et tout bascule.



avatar :copyright:chaussette

Elle avait haussé les épaules, levé les yeux vers le ciel et répondre d’un air innocent : « -bien sur ! » elle avait l’intention de cuisiner pour lui, et surtout de s’améliorer pour lui ! Il n’allait pas rentré tous les soirs de bonne heures, alors techniquement s’ils ne voulaient pas passer le temps à commander des plats tout prêts, elle allait bien devoir se mettre à cuisiner. Et étrangement, vu que c’était pour lui, cela ne lui posait pas plus problème que ça. « -je te jure que je vais pas t’empoisonner ! » plaisanta Kate avant de demander des précisions au sujet du sous chef.

« ah tu vois je savais que tu allais me parler de Gary ! » avait elle rétorqué en pointant son doigt sur le torse de Lucious. « -j’ai pas prévu de changer mes habitudes tu sais... » avait avouer Kate. Enfin si peut être quelques unes, histoire d’être un peu plus vivable… Mais se faire conduire par un chauffeur, ça n’était pas au programme. « -parfait ! » voilà ils étaient fixés sur la zone géographique c’était un super bon début !

Un petit atelier à l’étage, des partie de pokers, des cocktails… Peu à peu la maison idéale se dessinait, s’imaginait. Elle avait rit en l’écoutant parlé de ses cocktails, adorant tellement lorsqu’il s’exclamait avec autant d’insouciance. Kate avait répondu oui, et qu’elle était même volontaire pour tous les tester ! Puis elle avait ouvert de grands yeux pleins de magie, le sapin, le tapis… Oui, elle allait appeler June mais… Mais elle passa l’appel seulement trois jours plus tard. Le reste du week-end fut merveilleux. Et lorsque Kate retrouva la solitude de son appartement, elle était encore enivré de Lucious, de ses beaux moments passés à ses côtés.

Quelques jours plus tard, ils pouvaient visiter une première maison. Kate avait toute confiance en June. Elle savait que son amie allait leur trouver la perle rare ! La maison qu’ils avaient imaginé. Elle était impatiente de faire la visite, de découvrir si tous ce qu’ils avaient listé étaient présent. La jeune femme descendit du taxi d’un pas presque dansant. Elle serra June dans ses bras et tout naturellement la conversation commença en attendant Lucious. Son amie lui posa trente six mille questions sur le week end qu’ils venaient de passer, sur lui, sur eux… Elle voulait tout savoir, être certaine que tout se passait bien. Faisant passer tout ça sur un point de vu pro, voulant être sur de ne pas leur vendre une maison alors que leur couple ne collait pas. Kate avait ouvert de grands yeux, et June s’était mise à rire en lui donnant une tape sur l’épaule. De l’humour d’agent immo ! Comment souvent lorsqu’il s’agissait de Lucious, Kate en dit peu. Elle ne s’étendait jamais trop sur sa vie privée. Seule Sara avait droit à un peu plus de détails.

Enfin Lucious arriva, enfin ils purent entrer dans la maison. June leur fit une visite des plus professionnel. La cheminée était là. La terrasse aussi. Pour ce qui était de la grande salle de bain, Kate n’était pas super fan, mais ça n’était qu’un détail. June les laissa seuls, leur proposant des les attendre dehors pour les laisser s’imprégner de la maison. « -qu’est ce que tu en penses ? » demanda Kate alors que sa main n’avait pas quitter celle de Lucious de toute la visite.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.  - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"On peut mesurer son amour à son attente" Feat Katelyn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: