-8%
Le deal à ne pas rater :
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
1099 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
Pyramid Rouge
Pyramid Rouge
MESSAGES : 298
INSCRIPTION : 23/12/2019
RÉGION : Derrière toi.
CRÉDITS : Pyramid rouge

UNIVERS FÉTICHE : Contemporain Surnaturel Horreur Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3510-le-parallelogramme-incongrue#
patrick

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

Vous me manquez Put@in cry :TT:
Revenir en haut Aller en bas
 
Blue
Blue
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 06/05/2020
CRÉDITS : Okan Bülbül (Artstation)

UNIVERS FÉTICHE : J'aime la variété justement ^^
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3812-petite-chouette-toute-bleue
tea

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

https://media1.tenor.com/images/33f14d145c7bcc673a2044c30f9c45d0/tenor.gif?itemid=16686661
Madeleine
J'ai 31 ans et je vis une jolie maison au-dessus de ma pâtisserie..



Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tenor

A 31 ans, Madeleine, une jeune femme bienveillante et généreuse, a la vie dont elle a toujours rêvé. Elle est pâtissière, métier de ses rêves depuis son enfance, et sa boutique est en plein essor. D'ailleurs, elle gagne suffisamment pour pouvoir envisager de s'agrandir d'ici un ou deux ans. Elle est même en train de travailler sur un projet de livre de recettes qu'elle pourrait peut-être, peut-être, faire éditer.

Et pourtant, le soir, quand la pâtisserie est fermée, Madeleine se sent seule. Elle a tant d'amour à donner qu'elle ne peut pas tout mettree dans ses gâteaux...
Alors c'est décidé, Madeleine va adopter un enfant.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 300717_karamel


:copyright:️️ avengedinchains

Madeleine conduit sa voiture sans but. Son esprit est ailleurs : elle est rongée d’inquiétude pour la petite Lucy. Et s’il lui arrivait quelque chose ? Si elle était roulée en boule à pleurer toute seule dans un coin, sans personne pour la consoler ? La jeune famme aurait tant voulu pouvoir réconforter la fillette, la rassurer, lui montrer qu’elle n’était pas seule. Cette gamine, elle l’aime déjà !

Mais il ne servait à rien qu’elle reste à l’orphelinat, la directrice le lui avait fait comprendre. Donc, après après avoir participé aux recherches, elle est partie, et depuis, elle tourne en rond. Incapable de retourner dans sa maison vide alors que cette enfant est seule quelque part, triste, effrayée peut-être.

Elle ne s’attend absolument pas à la croiser ici, si loin de l’orphelinat. Mais quand elle l’aperçoit, elle n’hésite pas un instant avant d’arrêter son véhicule. Elle court vers la fillette, se baisse pour se mettre à sa hauteur, et lui demande si ça va, tout en l’examinant du regard pour voir si elle n’est pas blessée. Elle essaie, tout de même, de ne pas la toucher, de garder ses distances, de respecter son espace.

Au début, elle dit bonjour à l’homme un peu distraitement, sans vraiment le regarde, car l’inquiétude focalise toute son attention sur la petite Lucy. Elle fait savoir que tout le monde était très inquiet, tandis que les battements de son coeur peinent encore à ralentir, à s’apaiser. C’est bon. Elle n’a rien. Tout va bien. Enfin, Madeleine a l’impression de recommencer à respirer…

Elle entend l’homme lui répondre, et se tourne à nouveau vers lui. Elle le reconnait : c’est un habitué, de ceux qui ne prennent jamais la même chose. Il l’appelle par son nom, et le “miss” la fait sourire. Pour sa part, elle ne connait pas son nom.
- Pardonnez mes manières. lui dit-elle, la chaleur revenue dans sa voix. On a cherché Lucy partout, et j’étais très inquiète.

Son regard se pose à nouveau sur la petite fille. Elle ne peut pas s’empêcher de craindre que celle-ci ne détale à nouveau à toutes jambes. Si elle doit lui courir après maintenant, son coeur va sans doute imploser !

A ses côtés, l’homme se lève en grommelant. Il ajoute qu’il la laisse emmener la petite fille, puisqu’elles se connaissent. Madeleine lui sourit.
- Merci beaucoup d’avoir veillé sur elle. lui dit-elle avec une reconnaissance sincère.
Puis elle plonge la main dans son sac et en sort une pochette de cinq cookies au chocolat et au caramel au beurre salé.
- Pour votre peine. Bonne journée à vous aussi !

Elle se tourna à nouveau vers Lucy.
- Tu en veux un ?

Elle plonge ses yeux dans ceux de la petite fille, avec sérieux mais douceur, aussi.
- Dis moi, qu’est-ce que tu voulais faire ? Je peux peut-être t’aider.

Dans quelques instants, elle préviendrait la directrice de l'orphelinat, qui devait elle aussi se faire un sang d'encre. Mais à cet instant précis, le plus important était la sécurité affective de la petite fille !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mélodie de la Lune
Mélodie de la Lune
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 482
INSCRIPTION : 11/10/2020
ÂGE : 25
RÉGION : Vendée
CRÉDITS : Pinterest / Tumblr / Zerochan

UNIVERS FÉTICHE : Je peux jouer dans tout, je pense.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4163-oh-quelle-est-cette-jolie-cho https://www.letempsdunrp.com/t4766-personnages-de-melly
cat

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

f61b3ceb8449e088ce1fdc8e7d9d53b1.jpg
Lucie
J'ai 7 ans et je vis dans un orphelinat.



Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tumblr_omglmn92Ub1ubgbcqo1_r1_500

Abandonnée par sa mère et orpheline de père, Lucie est seule. Le reste de sa famille refuse de la prendre en charge et dans l'orphelinat où elle vit désormais, son manque de sociabilité se ressent. Quand elle accepte de manger, elle le fait toujours dans un coin de la pièce commune. Elle joue toujours toute seule dans son coin et ne parle pas beaucoup. Toutes les tentatives des employés de l'orphelinat se sont soldées par un échec.

En fait, elle adorait son père. C'est lui qui s'occupait d'elle avant, tout seul, mais une maladie l'a emporté il n'y a pas si longtemps.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tumblr_oy8kq66BsI1u2z368o4_400


:copyright:️️ avengedinchains


De toute évidence, il cherchait à la faire partir coûte que coûte. Elle n'avait jamais entendu parler d'un jumeau du croque mitaine qui sortirait le jour, ce n'était même pas dans son livre de contes que son papa lui lisait et relisait tous les soirs. Mais pourquoi ce monsieur agissait ainsi ? Lucie l'aimait bien, elle, même si elle ne le connaissait que depuis quelques minutes.

Elle le suivit des yeux quand il se releva pour déposer son carnet sur le rebord de sa fenêtre, mais son regard fut attiré par le crayon qui tombait avant de rouler à ses pieds. Entre de meilleures mains ? Elle n'est pas d'accord, elle préfère les mains plus grandes et parfois même plus maladroites des hommes, probablement expliqué par le fait qu'elle a plutôt été élevée par son papa.

D'abord, elle a hésité, en éternelle gourmande, entre les cookies à l'odeur alléchante et lui, mais la petite fille finit par se décider et ramasse le crayon tombé à ses pieds, de sa main libre. Elle court ensuite vers Joël, ignorant Madeleine et sa gentillesse, attrapant de sa petite main un bout du pantalon de l'homme grognon.

Quand il se retourne, elle le regarde un moment, puis tend le crayon à son propriétaire, en plantant ses yeux verts brillants de conviction, dans les siens. Elle savait ce qu'elle voulait, et ne le lâcherai pas !

" Vous avez perdu votre crayon, monsieur. Et non, je ne veux pas rester avec cette madame. Vous, vous m'avez dis que vous feriez tout ce que je veux, si je partais en silence. Alors, s'il vous plaît, est-ce que vous pouvez me dire où est le cimetière ? Je veux revoir mon papa ! Je vous laisserais tranquille après ça, c'est une promesse ! "

Indirectement, la petite Lucie venait de répondre à la question que Madeleine lui avait posé. Elle voulait aller devant la tombe de son papa, pour y déposer la petite maison en légos qu'elle avait faite rien que pour lui. C'est pour ça qu'elle était partit toute seule, sans rien dire, et avait prit des risques en se perdant dans le dédale labyrinthique des rues.


Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 26d7e40ec0d419c407505c5b30404117dfeaee08

Voici la liste de mes personnages, qui n'attendent que de pouvoir apparaître dans un rp, n'hésitez pas y jeter un œil, à l'occasion : https://www.letempsdunrp.com/t4766-personnages-de-melly
Revenir en haut Aller en bas
 
Pyramid Rouge
Pyramid Rouge
MESSAGES : 298
INSCRIPTION : 23/12/2019
RÉGION : Derrière toi.
CRÉDITS : Pyramid rouge

UNIVERS FÉTICHE : Contemporain Surnaturel Horreur Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3510-le-parallelogramme-incongrue#
patrick

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

1608832535-murphy.jpg
Joël

Flaversham

J'ai 47 ans et je vis à je sais même plus le nom du bled ... Dans la vie, je suis  un ex-militaire en retraite anticipé et je m'en sors seul, assez mal. Sinon, grâce à ma nonchalance, je suis célibataire.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcRMY2QpeJaNANq4DFOaeOIQrKZPTexHzGWc8Q&usqp=CAU
Loup solitaire vieillissant, Joël est : grognon, froid, et réservé. Il ne sourit jamais vraiment et sa vie est devenue un long fleuve de douleur depuis qu’il ne peux plus faire son métier à cause de sa blessure au genou.Drogues, Alcool et Autolyse l’avaient en joue jusqu’à peu. Sortie de désintox depuis quelques mois il s’est installé loin de l’enfer grandissant des villes d’asphaltes.  Sa tristesse fait de paire avec sa solitude et chaque jour il se demande de plus en plus régulièrement pourquoi continue t-il de se priver du monde imaginaire ou la douleur n’existe plus ?
Apathique il ne sait plus vraiment ce que c’est de ressentir, alors il fume, il fume pour se perdre dans ses pensées et oublier, pour observer ce qui se trouve autour de lui.  Il fume pour se remplir de quelque chose.  Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 80388-Smoking-Gif

Zarnala-Deviant Art

Son sourire est magnifique si bien qu’il doit avoir à son tour un petit sourire mais bien plus niais. Il se cacha un peu dans le col de son manteau et se rendant compte de son comportement le stoppa instantanément. L’enfant ne semblait pas à l’aise ni connaître Madeleine. Et ça il y pensait un peu, bien que par simple interrogation curieuse personnelle voulant venir rythmer sa longue journée de solitude et d’ennui.  Tout se passe très vite et elle est très polie. Le fait qu’elle ne connaisse pas son nom lui pique le cœur, sa voix est si belle. Puis il se souvient qu’il est désagréable et fait presque tout le temps la gueule  en silence alors comment pourrait-elle le connaître, son nom ? La voyant lui tendre un sac de pâtisserie l’odeur qui accompagne le séduit. Il n’ose pas prendre le sac il ne se sent pas digne d’un tel cadeau alors qu’il avait essayé de faire fuir la gamine.

- Owh… Vous êtes trop bonne avec moi Madeleine. Je n’ai rien fait qui vaille un tel cadeau de votre part.

Il la regarde et reste neutre dans son expression, mais il fait moins la tronche que d’ordinaire. Puis il la regarde et détaille son expression de panique. Elle semblait avoir vraiment stressé et puis la gamine ne semblait pas d’humeur à arranger ce début de journée qui semblait difficile pour tout le monde alors, bougeant son acariâtre séant il finit par se rapprocher un peu d’elle pour prendre le sachet avec beaucoup de pudeur et la regarde. Ses yeux marrons comme le nikka semble briller un peu d’une lueur de gentillesse. Madeleine est peut-être la seule personne de ce village pour laquelle il ferait quelque chose de bien.  

- Mais… merci.

A peine eu t-il le temps de la remercier et de partager un regard avec elle que c’est la petit fille qui retiens de nouveau toute son attention. Retrouvant sa mélancolie, il étouffe l’espoir avant même qu’il n’ai pris trois respirations dans son cœur. Fouillant sa poche pour y déposer le présent de la boulangère il  fouille en vain sa poche à la recherche de nicotine. Mais il n’y a plus rien que quelques poussières de tabac. Ayant fermé son attention au monde extérieur il n’entend pas vraiment ou plutôt ne prête plus attention à ce que dit Madeleine à l’enfant qui lui à volé son cœur.
Cependant il sent un poids le retenir et si il n’avait pas été endormie dans ses pensées dévalorisante à son propre égard il se serait retourné plus violemment. S’arrêtant simplement il se tourne et regarde vers le sol. La gamine lui tend son crayon avec un air de détermination qui le fait sourire un  peu intérieurement car son visage, lui reste fièrement de marbre.
Il l’écoute et ses mots assombrisse son regard. Il jette un œil à la pauvre Madeleine qui semble désarmée et qui est sûrement triste de l’attitude de l’enfant qu’elle semble vouloir adopter si il s’agit d’une orpheline, ou bien fait elle du bénévolat ? Elle était si douce et bienveillante cette Madeleine.  Levant un sourcil en regardant la gamine il lève les yeux au ciel.  
Puis reprenant son crayon il se baisse pour se mettre à la hauteur de la gamine en oubliant presque que son genou est raide comme la justice. Il se fait presque mal mais n’en tient pas compte et tient le regard de la gamine. L’air vraiment pas sympa il lui rétorque.

- C’est vrai, et tu n’as pas respecté ta part du marché puis ce que tu parle encore, moucheron.

Il ne la quitte pas des yeux puis il voit l’air triste de Madeleine qui lui fend le cœur. Réfléchissant un peu très rapidement. C’était peut-être l’occasion de rendre service à la jeune boulangère pour lui paraître un peu plus reluisant.

- M’enfin, si t’accepte que Madeleine vienne avec nous, je veux bien t’y accompagner quand même.

Regardant toujours l’enfant, il a un petit sourire fier sûre de son coup qui lui assurait dans tous les cas une bonne solution. Soit elle détestait trop Madeleine pour la laisser venir et il était tranquille, soit elle acceptait et il avait l’opportunité de se montrer sympathique encore plus à ses yeux. Puis sortant les cookies de sa poche il les met devant le nez de la petite.

- Et puis… Tu n’as pas vraiment répondu à sa question et devant une si gentille question il est très impolie de ne pas y répondre. Parce qu’en plus, je pense qu’elle les à fait pour toi ces cookies...

Son regard se portant vers la boulangère il essaye de faire comprendre à l’enfant qu’il aimerait bien au-delà de sa proposition qu’elle soit polie avec Madeleine qui se montre si gentille et disposée. Se relevant doucement il la regarde en baissant un peu la tête l’air toujours neutre et grognon.

- Alors qu’est-ce que t’en dit, moucheron?  

Il n’aurait jamais eu assez d’imagination pour imaginer qu’il lui arriverait autant de choses en si peu de temps ce matin qui paraissait en tout point merdique à son réveil.



SPOILER:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Blue
Blue
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 06/05/2020
CRÉDITS : Okan Bülbül (Artstation)

UNIVERS FÉTICHE : J'aime la variété justement ^^
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3812-petite-chouette-toute-bleue
tea

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

https://media1.tenor.com/images/33f14d145c7bcc673a2044c30f9c45d0/tenor.gif?itemid=16686661
Madeleine
J'ai 31 ans et je vis une jolie maison au-dessus de ma pâtisserie..



Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tenor

A 31 ans, Madeleine, une jeune femme bienveillante et généreuse, a la vie dont elle a toujours rêvé. Elle est pâtissière, métier de ses rêves depuis son enfance, et sa boutique est en plein essor. D'ailleurs, elle gagne suffisamment pour pouvoir envisager de s'agrandir d'ici un ou deux ans. Elle est même en train de travailler sur un projet de livre de recettes qu'elle pourrait peut-être, peut-être, faire éditer.

Et pourtant, le soir, quand la pâtisserie est fermée, Madeleine se sent seule. Elle a tant d'amour à donner qu'elle ne peut pas tout mettree dans ses gâteaux...
Alors c'est décidé, Madeleine va adopter un enfant.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 300717_karamel


:copyright:️️ avengedinchains

Soulagée d’avoir retrouvé la fillette, Madeleine exprime sa reconnaissance à l’homme qui a veillé sur elle en lui offrant une petite pochette en papier contenant cinq cookies.
Celui-ci lui répond qu’elle est trop bonne et qu’il n’a rien fait pour mériter un tel cadeau.

- Allons, allons, ce ne sont que quelques cookies. Ca me fait plaisir. Et puis, vous avez veillé sur Lucie, vous les avez bien mérités.

Il la remercie, leurs regards se croisent, mais elle se tourne très vite vers la fillette. En temps normal, Madeleine serait bien plus courtoise, bien plus sociable ! Mais aujourd’hui, elle peine encore à apaiser son inquiétude pour la petite Lucie.

Elle offre un cookie à la petite fille. Puis, consciente que cette fugue a forcément une cause, elle lui propose son aide.
Le regard de Lucie fait des allers-retours entre la pochette en papier entrouverte, où l’on distingue la pâte dorée et le chocolat brillant du premier cookie, et l’homme dont Madeleine avait détourné son attention.

Finalement, elle ramasse un crayon que Madeleine n’avait pas remarqué, et part en courant dans la direction de ce dernier. Elle l’attrape par le pantalon et lui rend son crayon. Puis elle l’apostrophe carrément.

Madeleine est trop retournée par la cause de cette fuite, qu’elle comprend enfin, pour s’attarder sur le fait que son interlocuteur aie demandé à la petite fille de “partir en silence” sans se soucier du fait qu’il n’y aie pas d’adulte avec elle.

Lucie voulait aller voir son père au cimetière… Le coeur de Madeleine se serre dans sa poitrine. Elle connait ce deuil, ce déchirement, ce vide aussi soudain qu’injuste… Comment réconforter une petite fille dont le monde vient d’imploser ? Madeleine n’a pas eu de remède miracle pour ses frères et soeurs, et elle n’en aura pas non plus pour Lucie… Mais ce qu’elle peut lui offrir, c’est du temps et de la bienveillance.
Et un arrêt au cimetière avant de la ramener à l’orphelinant.

Madeleine se rend compte que l’homme a répondu à la petite fille, et cela l’arrache à ses pensées. Elle n’a pas suivi, mais il poursuit en proposant de l’accompagner à condition que Madeleine les accompagne.
Avant de répromander la fillette parce qu’elle n’a pas répondu alors que les cookies sont pour elle.

Il lui demande ensuite ce qu’elle en dit, en l’appelant “moucheron”, et ce surnom tire un sourire mi-amusé, mi-attendri à Madeleine. Les yeux remplis de reconnaissance - une reconnaissance qui a presque entièrement chassé la tristesse - elle articule en silence un “Merci” à l’adresse de celui qui vient sans doute de régler un gros problème.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mélodie de la Lune
Mélodie de la Lune
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 482
INSCRIPTION : 11/10/2020
ÂGE : 25
RÉGION : Vendée
CRÉDITS : Pinterest / Tumblr / Zerochan

UNIVERS FÉTICHE : Je peux jouer dans tout, je pense.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4163-oh-quelle-est-cette-jolie-cho https://www.letempsdunrp.com/t4766-personnages-de-melly
cat

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

f61b3ceb8449e088ce1fdc8e7d9d53b1.jpg
Lucie
J'ai 7 ans et je vis dans un orphelinat.



Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tumblr_omglmn92Ub1ubgbcqo1_r1_500

Abandonnée par sa mère et orpheline de père, Lucie est seule. Le reste de sa famille refuse de la prendre en charge et dans l'orphelinat où elle vit désormais, son manque de sociabilité se ressent. Quand elle accepte de manger, elle le fait toujours dans un coin de la pièce commune. Elle joue toujours toute seule dans son coin et ne parle pas beaucoup. Toutes les tentatives des employés de l'orphelinat se sont soldées par un échec.

En fait, elle adorait son père. C'est lui qui s'occupait d'elle, avant, tout seul, mais une maladie l'a emporté il n'y a pas si longtemps.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tumblr_oy8kq66BsI1u2z368o4_400


:copyright:️️ avengedinchains


Le regard vert de la petite Lucie se tourne vers Madeleine, toujours accroupit à sa hauteur, avec son sachet de cookies dans la main. Les paroles et l'attitude de Joël semblèrent l'interpeller et lui donner un conflit intérieur.

Sa première réaction fut de refuser que la boulangère les accompagnent, mais... La petite fille capta la tristesse de cette dernière. Et elle n'aimait pas que les gens soient tristes !

Elle s'approcha alors de Madeleine, la regarda un moment, puis plongea sa petite main dans le sachet, dans le but de prendre entre ses doigts un cookie encore délicieusement tiède.

Sans un mot dans un premier temps, Lucie croqua dans le petit gâteau et, très vite, ses yeux pétillèrent de gourmandise. Dans un geste spontané, elle se rapprocha encore de la boulangère pour, un court instant, passer ses bras autour du cou de cette dernière, lui faisant un petit câlin. Elle se recula ensuite.

" C'est trop trop bon ! Merci, madame Madeleine ! "

La petite fille prend d'abord le temps de terminer son cookie entamé et gentiment offert puis plongea ses yeux verts dans ceux de Madeleine. Elle se mit même à lécher ses doigts couverts de chocolat à cause de la chaleur qui y en avait répandu, l'essuyant ensuite, sans se soucier, sur son t-shirt.

" Vous voulez venir avec nous au cimetière ? Vous pourrez rencontrer mon papa ! Je vais lui raconter que vous avez fait de délicieux cookies et que vous m'en avez même offert un ! Il sera content ! "

Sans attendre sa réponse, elle attrapa sa main dans la sienne, en gardant précieusement sa petite maison en legos dans l'autre, et la tira pour qu'elle se relève plus vite, soudainement toute pleine de vie !

" Allez, venez, venez ! On y va ! "


Spoiler:
 


Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 26d7e40ec0d419c407505c5b30404117dfeaee08

Voici la liste de mes personnages, qui n'attendent que de pouvoir apparaître dans un rp, n'hésitez pas y jeter un œil, à l'occasion : https://www.letempsdunrp.com/t4766-personnages-de-melly
Revenir en haut Aller en bas
 
Pyramid Rouge
Pyramid Rouge
MESSAGES : 298
INSCRIPTION : 23/12/2019
RÉGION : Derrière toi.
CRÉDITS : Pyramid rouge

UNIVERS FÉTICHE : Contemporain Surnaturel Horreur Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3510-le-parallelogramme-incongrue#
patrick

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

1608832535-murphy.jpg
Joël

Flaversham

J'ai 47 ans et je vis à je sais même plus le nom du bled ... Dans la vie, je suis  un ex-militaire en retraite anticipé et je m'en sors seul, assez mal. Sinon, grâce à ma nonchalance, je suis célibataire.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcRMY2QpeJaNANq4DFOaeOIQrKZPTexHzGWc8Q&usqp=CAU
Loup solitaire vieillissant, Joël est : grognon, froid, et réservé. Il ne sourit jamais vraiment et sa vie est devenue un long fleuve de douleur depuis qu’il ne peux plus faire son métier à cause de sa blessure au genou. Drogues, Alcool et Autolyse l’avaient en joue jusqu’à peu. Sortie de désintox depuis quelques mois il s’est installé loin de l’enfer grandissant des villes d’asphaltes.  Sa tristesse fait de paire avec sa solitude et chaque jour il se demande de plus en plus régulièrement pourquoi continue t-il de se priver du monde imaginaire ou la douleur n’existe plus ?
Apathique il ne sait plus vraiment ce que c’est de ressentir, alors il fume, il fume pour se perdre dans ses pensées et oublier, pour observer ce qui se trouve autour de lui.  Il fume pour se remplir de quelque chose.  Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 80388-Smoking-Gif

Zarnala-Deviant Art
La tête aussi basse que sa mine fatiguée et abîmée ; il scrute le sol un sourire aux lèvres. Madeleine est si douce et si gentille avec lui. Mérité ces cookies ? Non jamais. Jamais il ne mériterais ses cookies encore chaud pleins d’amour. Lui qui n’a pas veillé sur la petite. Lui qui n’en avait rien à faire jusqu’à ce qu’elle arrive, lui qui l’aurait laissé se perdre. Non. Joël ne méritait pas ses cookies il en était certains. Il se souvenais ce que le mot mériter voulais dire lorsqu’il regarda ses doigts, tordus par la vie. Tordus par la règle en bois qui enfant, lui enflait les doigts d’ecchymoses lorsqu’il se permettait de prendre quelque chose sans le mériter. Un instant il sentit un frisson lui caresser l’échine de sa colonne vertébrale.

Relevant le regard froncé l’air méchant sans l’être pour un œil affûtée de l’empathie à la douleur, il regarde l’enfant qui petite qu’elle est le regarde en contre plongé. Puis, il observe Madeleine en lui offrant un regard plus chaud, timide et fuyant. Un silence tranche et il reçoit le ‘Merci’ de la jeune femme d’un hochement de tête cordial. Droit comme la justice, courbé comme la peine, tout le paradoxe qu’est son corps reste immobile à l’affût de la réponse de l’enfant. Serait-elle encore effrontée ?

De sa petite voix criarde il constata avec émotion dissimulée que non. Elle avait fait un pas vers celle qui lui tendait les bras pour la câliner et l’apprivoiser. Ému tout en silence il les observe un instant avec un pincement au cœur qui fait dévier son regard. C’est la première fois depuis des années entière qu’il n’avait pas été le témoin et l’objet de douceur. C’était agréable et addictif en 10 demi-secondes. Ça lui faisait peur. Presque autant qu’un shoot d’héroïne. Le bonheur ça te rend accroc en deux secondes et c’est la chose la plus rare à trouver alors tu souffre du manque en permanence. Il se souvient de cette phrase balancée a la volée d’une soirée dans un bar miteux de sa vie d’autrefois. Non. Il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas faire ça. Devenir accroc à cette sensation agréable dans le ventre et le cœur.
Alors qu’elles avancent en se dirigeant vers le cimetière qui n’était pas si loin, les mains dans les poches il grommelait un peu en se rappelant qu’il n’avait plus de cigarette. Son addiction en demandait une. Maintenant et il en avait besoin. Besoin pour engourdir son cœur et son âme dans un désert de fumée acre. Marchant à quelques mètres d’elles il prenait soin de pas être trop proche ne voulant pas apparaître comme un dégoûtant  vieux bonhomme cherchant des problèmes. A l’affût des regards, beaucoup ne le connaissait pas mais ne se gênait pas pour avoir sur lui de vilains préjugés.

Se forçant à ne pas boiter il sue du front de ne pas montrer sa faiblesse alors qu’il guide les deux demoiselles au cimetière. Quel étrange trio. Pensif qu’il était en marchant et adressant quelques regards en coin grognons aux filles qui se tenait la main, il pensait à ce qu’il devait rendre de l’extérieur et à quel point il devait faire tâche avec elles qui affichait des sourires si franc et touchant. S’attardant sur leur mains l’une dans l’autre, il ne se rendait pas compte qu’inconsciemment il était un peu jaloux. Alors grognon il gardait ses mains dans ses poches. Le chemin avait été court et une fois arrivé il regarda la petite après un soupire.

- Alors, petite, ou est- il… ? Ton père. 

En prononçant cette phrase il considère toute l’horreur que cette pauvre enfant a dû endurer, si jeune qu’elle est. Perdre un être cher était un impitoyable gouffre de chaos à combattre… Il le savait bien. Pourtant, elle semblait infiniment joyeuse de venir lui apporter ce présent. Cette petite maison en lego. Elle était hideuse au premier regard, toute multicolore qu’elle était lui qui aimait l’ordre mais la raison pour laquelle elle l’avait fait était absolument adorable. Il ne le disait pas. Ne le dirais jamais mais il le pensait. Il pensa à sa propre mort et se déprima de savoir que personne ne viendrait déposer de petite maison en lego hideuse. Ce qui d’ordinaire ne le traversait pas aujourd’hui le transperce et l’effraie. Il voudrait fuir. Les laisser là seules sans lui. Il faisait tâche et s’en persuadait. C’était bizarre et insensé qu’il ressente du bonheur a leurs présences.  Il soupira un peu et regarda aussi bien Madeleine que la petite.

- Bon… moucheron, j’ai tenu ma promesse je t’ai emmené au cimetière. Je te laisse avec Madeleine maintenant, tu es entre de bonnes mains. Merci encore pour les biscuits Madeleine.

Reculant les mains dans l’imper il a toujours cet air douloureux sur la figure en tâtant le sachet de biscuits qu'il se sent indigne de déguster. Il le pense et avait regardé Madeleine dans les yeux lorsqu’il avait dit qu’elle était entre de bonnes mains. C’était le cas. Un geste de la main bref, qu’il se retournait pour quitter le lieu public ou presque personne ne circulait, le matin.


SPOILER:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Blue
Blue
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 06/05/2020
CRÉDITS : Okan Bülbül (Artstation)

UNIVERS FÉTICHE : J'aime la variété justement ^^
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3812-petite-chouette-toute-bleue
tea

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

https://media1.tenor.com/images/33f14d145c7bcc673a2044c30f9c45d0/tenor.gif?itemid=16686661
Madeleine
J'ai 31 ans et je vis une jolie maison au-dessus de ma pâtisserie..



Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tenor

A 31 ans, Madeleine, une jeune femme bienveillante et généreuse, a la vie dont elle a toujours rêvé. Elle est pâtissière, métier de ses rêves depuis son enfance, et sa boutique est en plein essor. D'ailleurs, elle gagne suffisamment pour pouvoir envisager de s'agrandir d'ici un ou deux ans. Elle est même en train de travailler sur un projet de livre de recettes qu'elle pourrait peut-être, peut-être, faire éditer.

Et pourtant, le soir, quand la pâtisserie est fermée, Madeleine se sent seule. Elle a tant d'amour à donner qu'elle ne peut pas tout mettree dans ses gâteaux...
Alors c'est décidé, Madeleine va adopter un enfant.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 300717_karamel


:copyright:️️ avengedinchains

Madeleine est soulagée que son client régulier aie retrouvé la petite fille, et lui offre quelques cookies en le remerciant chaleureusement. Il a l’air étrangement mal à l’aise, et elle hésite un instant à lui demander si elle a dit quelque chose de mal… Puis la petite fille court vers lui, lui rend son crayon, visiblement bien plus intéressée par sa compagnie que par celle de Madeleine.

Et finalement, c’est l’homme lui-même qui convainc la Lucie de revenir vers elle. Elle le remercie à nouveau, en silence cette fois-ci, et il hoche la tête cordialement. L’enfant s’avance, semble sonder le regard de la pâtissière de ses yeux verts, et se saisit finalement d’un biscuit. Elle y goûte, et c’est au tour de Madeleine de sonder son regard. Est-ce que ce cookie va lui plaire ?

Madeleine a fait des gâteaux pour une fratrie nombreuse, ouvert une patisserie, et pourtant, quand une nouvelle personne goûte ses créations, elle a toujours un peu le trac, comme une collégienne qui s’apprête à faire un solo dans la chorale du collège. Mais ce « trac » n’est rien comparé à la pression qu’elle ressent durant ce quart de seconde qui semble s’éterniser. Elle veut aider Lucie, mais pour cela, la fillette devra lui accorder sa confiance – et ça, c’est pas gagné... On dit que le chemin pour atteindre le cœur d’un homme passe par son estomac, et bien, c’est pareil pour les enfants – pour tout être humain d’ailleurs.

Au grand soulagement de Madeleine, les yeux de l’enfant s’illuminent. Et soudain, la fillette s’approche davantage et passe les bras autour de son cou. Madeleine en reste un court instant surprise – jamais elle n’aurait cru que cette farouche petite lui fasse un câlin. Puis elle sent une vague de chaleur envahir son cœur. Elle lève les bras pour la serrer contre elle, mais le moment est passé, la fillette recule déjà.

La petite fille sourit, complimente les cookies avec enthousiasme et la remercie.
- De rien Lucie, ça me fait plaisir. Mais tu n’as pas besoin de me dire « madame », tu sais ? Je m'appelle Madeleine.
Madeleine apprécie particulièrement les petits noms comme « ma puce », qu’elle donne fréquemment à ses nièces, aux filles des voisins ou aux petites filles qui fréquentent sa boulangerie. Cependant, elle a aussi conscience que, dans un orphelinat, beaucoup d’adultes risquent de les employer de manière « générique » pour ne pas s’embêter à retenir tous les noms. Il lui semble donc important d’appeler la petite fille par son prénom.

L’enfant termine son cookie et se lèche même les doigts, ce qui fait monter un sourire attendri sur les lèvres de Madeleine. Elle lui propose ensuite de les accompagner au cimetière pour rencontrer son papa, à qui elle veut tout raconter.

Tout trois ne tardent pas à arriver au cimetière, la femme et l’enfant main dans la main, l’homme quelques pas derrière eux.
Il demande à Lucie où est son père, et Lucie est soudain prise d’un doute affreux.
Est-ce que Madeleine sait que c’est une tombe qu’elle doit chercher ? Ou est-ce qu’elle s’imagine que son papa a pris résidence dans la petite cabane aux arrosoirs du cimetière ?

C’est le moment que choisit l’homme pour annoncer à la fillette qu’il a tenu sa promesse et qu’il la laisse avec Madeleine, avant de la remercier à nouveau. Et avec un au revoir de la main, il commence à faire demi-tour.

Si la petite fille n’a pas compris à quoi s’attendre ici, elle va craquer et risque d’essayer de s’enfuir à nouveau. Madeleine a l’avantage de courir vite, mais Lucie acceptera-t-elle de repartir avec elle ? Elle n’a accepté son cookie qu’à la demande de leur compagnon de route, et ce malgré l’odeur alléchante des biscuits chauds.
- Attendez, s’il vous plait.

Madeleine lui laisse le temps de se retourner.
- Je ne suis pas sûre de retrouver le chemin…
La jeune femme le regarde dans les yeux puis lance un regard bref en destination de la fillette pour lui faire comprendre que c’est par rapport à la petite qu’elle risque d’avoir besoin de lui, et non pas au chemin. (Elle est prête à employer un « code » pour ne rien laisser paraitre devant la fillette, mais certainement pas à mentir à cet homme qui les a déjà bien aidées.)

- J’apprécierais vraiment votre aide. Pourrais-je abuser encore un peu de votre temps… ? conclut-elle avec une supplique dans le regard.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mélodie de la Lune
Mélodie de la Lune
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 482
INSCRIPTION : 11/10/2020
ÂGE : 25
RÉGION : Vendée
CRÉDITS : Pinterest / Tumblr / Zerochan

UNIVERS FÉTICHE : Je peux jouer dans tout, je pense.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4163-oh-quelle-est-cette-jolie-cho https://www.letempsdunrp.com/t4766-personnages-de-melly
cat

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

f61b3ceb8449e088ce1fdc8e7d9d53b1.jpg
Lucie
J'ai 7 ans et je vis dans un orphelinat.



Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tumblr_omglmn92Ub1ubgbcqo1_r1_500

Abandonnée par sa mère et orpheline de père, Lucie est seule. Le reste de sa famille refuse de la prendre en charge et dans l'orphelinat où elle vit désormais, son manque de sociabilité se ressent. Quand elle accepte de manger, elle le fait toujours dans un coin de la pièce commune. Elle joue toujours toute seule dans son coin et ne parle pas beaucoup. Toutes les tentatives des employés de l'orphelinat se sont soldées par un échec.

En fait, elle adorait son père. C'est lui qui s'occupait d'elle, avant, tout seul, mais une maladie l'a emporté il n'y a pas si longtemps.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Tumblr_oy8kq66BsI1u2z368o4_400


:copyright:️️ avengedinchains


La fébrilité, la hâte, remplace le calme de la petite Lucie. Enfin ! Elle peut enfin rendre visite à son papa au cimetière ! C'est depuis la cérémonie qu'elle n'a pas pu y retourner, pendant de très longs mois ! Et les dames de l'orphelinat ne voulaient pas en entendre parler. La petite lâche la main de Madeleine et se met un peu plus à marcher devant elle plutôt que à côté, comme si elle leur servait de guide à son tour.

" Par là ! "

Ainsi répond-t-elle à la question de Joël tout en s'avançant entre les longues rangées de tombes alignées. Si sa mémoire de petite fille de 7 ans lui fait souvent défaut, l'emplacement de la tombe de son papa y est, lui, bien ancré. Pour être sûre de ne pas se tromper, elle regarde le nom sur les tombes. Lucie s'arrête devant, regarde la pierre tombale un mot puis elle se met à genoux devant celle-ci, se moquant de savoir si elle allait se salir ou non.

" Bonjour, papa... Tout va bien, là-haut ? On m'a dit que tu allais y être heureux, que tu pourrais manger pleins de bonnes choses et me voir, aussi. J'espère que c'est vrai. Moi, je... Je m'ennuie, à l'orphelinat... Les autres enfants sont ennuyeux et il n'y a que des madames là-bas... Oh ! Je t'ai fais un cadeau ! Regarde ! "

La petite fille tend le bras pour déposer, sur la tombe, entre deux vases de fleurs encore fraîches - signe que quelqu'un y vient régulièrement - la petite maison en lego.

" Elle te plaît ? J'ai essayé de me souvenir des couleurs de notre maison, mais je ne crois pas que c'était ça... Mais elle est jolie, non ? Ah et tu sais... Je ne suis pas venue ici toute seule, j'ai demandé de l'aide parce que je ne me souvenais plus où était le cimetière. Eux, c'est Joël et mada... ... Madeleine. Elle a fait des cookies, j'en ai goûté un, il était vraiment trop bon ! Dommage que je ne puisse pas te les faire goûter, je suis sûre que tu les aimerais, toi aussi ! "

Lucie se voit contrainte d'arrêter un moment son bavardage incessant quand elle comprend que Joël est sur le point de partir. Que doit-elle faire ? Lui courir après ? L'en empêcher ? Elle se retourne vers la tombe de son papa. ... Oui, elle sait ce qu'elle doit faire. Avant même de reprendre la parole, quelques larmes apparaissent au bord de ses yeux.

" Papa... Tu sais... Joël me fait un peu penser à toi... Quand tu étais fatigué et tout triste, tu étais tout grognon, toi aussi... Et je faisais toujours tout pour te faire sourire... J'aime bien Joël... "

Elle se lève ensuite, court vers ce dernier et agrippe ses petites mains à l'une des siennes, levant ses yeux verts un peu brouillés de larmes.

" Ne partez pas... "

Ni Madeleine ni Lucie ne veulent voir Joël partir. Comment va réagir ce dernier ?


Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 26d7e40ec0d419c407505c5b30404117dfeaee08

Voici la liste de mes personnages, qui n'attendent que de pouvoir apparaître dans un rp, n'hésitez pas y jeter un œil, à l'occasion : https://www.letempsdunrp.com/t4766-personnages-de-melly
Revenir en haut Aller en bas
 
Pyramid Rouge
Pyramid Rouge
MESSAGES : 298
INSCRIPTION : 23/12/2019
RÉGION : Derrière toi.
CRÉDITS : Pyramid rouge

UNIVERS FÉTICHE : Contemporain Surnaturel Horreur Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3510-le-parallelogramme-incongrue#
patrick

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

1608832535-murphy.jpg
Joël

Flaversham

J'ai 47 ans et je vis à je sais même plus le nom du bled ... Dans la vie, je suis  un ex-militaire en retraite anticipé et je m'en sors seul, assez mal. Sinon, grâce à ma nonchalance, je suis célibataire.

Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Images?q=tbn:ANd9GcRMY2QpeJaNANq4DFOaeOIQrKZPTexHzGWc8Q&usqp=CAU
Loup solitaire vieillissant, Joël est : grognon, froid, et réservé. Il ne sourit jamais vraiment et sa vie est devenue un long fleuve de douleur depuis qu’il ne peux plus faire son métier à cause de sa blessure au genou. Drogues, Alcool et Autolyse l’avaient en joue jusqu’à peu. Sortie de désintox depuis quelques mois il s’est installé loin de l’enfer grandissant des villes d’asphaltes.  Sa tristesse fait de paire avec sa solitude et chaque jour il se demande de plus en plus régulièrement pourquoi continue t-il de se priver du monde imaginaire ou la douleur n’existe plus ?
Apathique il ne sait plus vraiment ce que c’est de ressentir, alors il fume, il fume pour se perdre dans ses pensées et oublier, pour observer ce qui se trouve autour de lui.  Il fume pour se remplir de quelque chose.  Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 80388-Smoking-Gif

Zarnala-Deviant Art
La laissant lui montrer il a un tout léger sourire. Elle sait très bien ou elle va, c’était assez étonnant et il la suivait, elle est Madeleine. Puis alors qu’il se retournait après avoir annoncé son départ il entendit Madeleine le supplier de rester. Sa voix, il ne peut que l’adorer. Si douce, si charmante, il se retourne naturellement et se stoppe dans sa fuite, car on ne pouvait appeler cela que comme ça… Regardant la boulangère il comprend ce qu’elle veut dire par ses gestes oculaires et sourit un peu en coin en regardant le sol gêné. Si il était en bonne santé, peut-être rougirait-il tant il était gêné qu’on ai besoin de lui. Mais d’un autre coté, cela lui faisait bizarre. Comment pouvait-on encore avoir besoin de lui alors qu’il était handicapé même si il le niais amèrement et contre tous ? C’est là qu’il releva son regard vers elle pour s’apprêter a lancer n’importe quel excuse assez couarde pour s’enfuir dans tout ce qu’il connaissait déjà bien. Si Madeleine se rendait compte de ce qu’il était vraiment ? Comment réagirait-elle ? A coup sûr elle le rejetterais. C’était ce qui lui semblait évident. Il se détestait tellement et était si détestable quand on creusait un peu.

Il balbutie et soupire dans une expression neutre, presque triste. Et lorsqu’il entend la fillette prononcer son nom dans son monologue -qui aurait pu le toucher si il avait bien voulu y prêter attention- il se crispa. Son expression se fronça. D’extérieur on aurait pu croire qu’il n’était pas content, mais a vrai dire il était plutôt assiégé d’émotions qu’il refusait de ressentir depuis longtemps.  Des souvenirs remontait en lui et il tremblait un peu intérieurement. Son genou lui faisait mal et si il n’avait pas autant d’orgueil il se serait peut-être permis de s’asseoir sur un banc mais il ne pouvait pas. Pas devant elles, il avait trop honte de son handicap. Une main dans sa poche, il tremblait un peu et avait besoin d’une cigarette mais ces poches n’en avait plus, il n’y avait que son beau briquet dans la poche, briquet qu’il tripotait et serrait avec l’une de ses mains.


Puis en sentant la main de l’enfant saisir la sienne il sursauta presque. Cela faisait si longtemps qu’on ne l’avait pas touché. Si longtemps que personne ne lui avait tenu la main. Et dans cette poignet de main il se revoyait serrer les draps de son lit d’hôpital militaire  pendant qu’il hurlait alors qu’on lui remettait sa jambe en place. A ce moment, il aurait aimé qu’on lui tienne la main et là, celle de la fillette lui fit un énorme bien. Il peinait a l’accepter et le reconnaître à lui même, mais sa petite main froide et potelée foudroya son estomac d’une ascension étrange et agréable. La regardant l’air neutre comme si rien ne s’était passé dans son corps et son cœur,  il observa ses petits yeux verts et se força alors à rester. Cette petite fille avait achevé de le convaincre, bien qu’il avait été déjà bien motivé par l’idée d’aider Madeleine.

Toujours un peu gêné par ces effluves de sentiments un peu trop nouveau pour lui il retira sa main de celle de la fillette doucement et lui rétorqua.

- D’accord… Oui , je reste mais … ne te tiens pas à ma main… elle sent mauvais le tabac.

Comme si c’était pour cela qu’il avait retiré sa main de la prise de la fillette… C’était plutôt trop effrayant pour lui,  l’attache qu’on pouvait ressentir pour quelqu’un. Pour le moment il n’arrivait pas vraiment à être moins farouche. Heureux mais effrayé par l’abandon, la solitude, il était si habitué que s’habituer à autre chose c’était accepter que cette solitude était un poids… Soupirant un peut en se grattant la tête il regarde  l’enfant.

 - Tu avais autre chose à lui dire, à ton père ? Ou tu préfère qu’on retourne ensemble à l’orphelinat ? Ils doivent être inquiets pour toi tu ne crois pas ? Et puis je suppose que tu as un doudou, j’aimerais bien que tu nous le présente à Madeleine et moi.

Il essaye d’être un peu plus positif dans son expression mais ça se voit qu’il se force un peu et ça pourrait être drôle à voir. La regardant, il adressa un regard complice a Madeleine. Il attendait la réponse de l’enfant qui il l’espérait serait positive. Il ne se serait jamais attendu à une telle mâtiné, à être le ciment du début de quelque chose… même si on lui avait dit.


SPOILER:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Une nouvelle famille - Madeleine, Lucie, Joël (avec Blue et Pyramid Rouge)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» [UPTOBOX] Ip Man [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres-
Sauter vers: