Le Deal du moment : -50%
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One ...
Voir le deal
34.99 €

Partagez
 
 
 

 Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3411
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 17 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Il me suivit docilement tandis que j'allais retrouver mes hommes. Je souris en voyant les airs rassurés sur leurs visages. Il n'était pas encore né celui qui aurait raison de moi, ils feraient mieux de le comprendre. Je commençais mon discours, les rabrouant gentiment d'avoir cru que j'aurais pu trépasser pour si peu. Je continuais en leur proposant d'aller se venger de ceux qui avaient tenté d'attenter à ma vie. Je les sentais fébriles à cette idée. L'excitation se propageait parmi eux à mesure que je parlais. Je finis par désigner un groupe d'hommes, récompensant le mérite de ces derniers, pour qu'ils aillent attaquer le camp sous la direction d'Aegnor. Je ne pouvais pas encore me permettre de mener l'assaut mais je ne voulais pas que cet affront reste impuni. Nous étions dans un pays conquis, sous le joug de mon empire, ils n'avaient pas à se rebeller. Ils l'apprendraient assez vite ou l'herbe verte de leur pays finirait rougie par leur sang.

Les jours s'écoulèrent dans cette ambiance paisible. Mes soldats nous avaient ramené les têtes des rebelles. Elles décoraient maintenant l'extérieur du camp, planté sur des piquets. Un petit message pour que le reste de cette racaille comprenne. Je récupérais, trop lentement à mon goût mais je récupérais. Les premiers temps je laissais Aegnor entrainait le gamin, sous mon oeil vigilant mais au bout d'un moment je ne tardais pas à reprendre moi même les entrainements. Il était désespérant, faible et geignard. Je n'avais pas vraiment l'impression qu'il progressait tellement. Enfin il était un peu moins pitoyable qu'au début. Peut être serait il à même de se défendre un minimum si nous étions attaqué de nouveau.

L'hiver nous était tombé dessus, recouvrant le camp d'une pellicule de neige. Nous étions dehors sous la neige. Je me battais en tunique contre lui. Je ne me dépensais même pas assez pour transpirer et retirer mon vêtement. Il semblait que l'ennemi voulait toujours venir m'interrompre pendant que je l'entrainais. Je laissais tomber mon arme en bois pour aller voir l'homme qui s'avançait vers nous.

Il se présenta comme un émissaire venu de Yaisa, le royaume qu'il me restait à envahir. Son roi voulait parlementer avec moi.

- Bien... qu'il se présente avec son escort ce soir. Je le recevrais et nous pourrons discuter de sa reddition.

Je laissais l'homme partir avec un petit sourire au coin des lèvres. Aegnor ne tarda pas à me rejoindre, inquiet de cette entrevu.

- Le roi de Yaisa tremble. Il veut parlementer.

J'éclatais de rire, rapidement suivi par mon bras droit. Je fis signe au garçon de me suivre et retournais dans ma tente afin de me préparer pour cette rencontre. J'étais en position de force et il le savait parfaitement. Je me tenais à sa frontière, la plus grande armée que ce monde ait connu à mes côtés. Il n'avait pas assez d'homme dans tout son royaume pour me résister. Il ne lui restait qu'à se rendre, tout en espérant s'en sortir le mieux possible. Il savait très bien que si il se battait, il se ferait massacrer et il ne resterait que des cendres de son pays.

Je retournais dans ma tente, me retournant vers le gamin.

- On va se préparer pour ce soir. Nous devons être les plus beaux possible pour impressionner nos hôtes.



Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 17 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Je sais qu'il est courant de vouloir une audience avec ses voisins. Mais on parle quand même d'un homme - Roi - qui a  trois pays sous sa coupe. Etait-ce réellement une visite de courtoisie à ce stade ? Je reste médusé sur la véritable raison. Pouvait-il être au courant de la blessure de Dagnir ? Je ne dis rien pour le moment et je suis le Roi pour aller se préparer. Sourire en coin à sa remarque. Et je m'empresse de rentrer dans notre tente, pour nous faire couler un bain. Je me retiens d'y mettre des pétales pour parfumer, je sens qu'il allait râler très fort sinon. Alors que moi, j'adore. Un jour, il aimera aussi, je n'en doute pas.

En attendant, je l'appelle quand c'est prêt et le lave tout en faisant attention, même s'il avait parfaitement bien cicatrisé. A califourchon sur lui, je m'attelle à la tache avec beaucoup de zèle. Tant de choses me trottent dans la tête que je suis obligé de les partager. Alors que c'est plutôt un désir cuisant qui se présente à chaque fois que je peux m'affairer sur son corps. Je me racle la gorge et m'arrête de le nettoyer. Vous ne trouvez pas ça étrange que le seul pays que vous n'avez pas encore sous votre contrôle vienne vous voir ? Est-ce que c'est normal ? Parce que je veux dire, d'ordinaire, on rend visite à son voisin quand .. j'allais dire quand il ne veut pas vous envahir mais je me dis que j'allais devoir mesurer mes mots si je veux pas être noyé .. il y a d'autres projets de coalition et non l'inverse. Alors je m'interroge. Je reprends mes mouvements circulaires tout en l'écoutant. Je m'attends à ce qu'il me dise que je suis bien trop faible d'esprit pour comprendre quoi que ce soit à la politique mais bon, au moins, j'ai livré mes pensées. Je remets de l'eau chaude pour nous rincer. Un tissu sur mes hanches et je m'attelle à le sécher avant de lui apporter sa tenue de fête. Regard enamouré par tant de charisme émanant de sa personne. Anormal me hurle ma raison. Préférant plutôt fomenter un plan afin d'échapper à mon geôlier mais le cœur bataille pour ne pas que j'écoute. Un point pour le myocarde, je veux être ici.

Le moment tant redouté - enfin par moi - arrive. L'avantage c'est que je resplendis dans ma tenue et que même le regard haineux d'Aegnor n'y changera rien. Si je pouvais, je lui tirerais la langue mais je sais aussi que je la perdrais dans la seconde. Alors restons centré sur le Roi. C'est silencieusement que je le suis jusqu'à une tente préparée pour l'occasion. La hâte de découvrir le roi Yaisa. Et l'attente ne fut pas très longue. Des trompettes, des hommes en rang et d'autres déroulant un tapis. Je me retiens de rire, devant tant de faste. Et nous découvrons, après quelques minutes à marcher vers nous, un grand homme rondouillet. Je ne m'y attendais pas du tout. Dans mon esprit, il était grand imposant et svelte. Là, on dirait un tonneau qu'on a trop gonflé. Il salut tout le monde, ça me laisse perplexe, souriant à tout va. C'est étrange, non ? Puis arrive à ma hauteur, attrapant ma main pour l'embrasser. Je cligne des yeux plusieurs fois avant de la retirer. Je déteste qu'on me touche, j'ai toujours peur que ça finisse en agression. Il ne m'en tient pas rigueur, souriant toujours avant de s'acquitter d'une révérence envers mon Roi.

Bonjour cher confrère, c'est un véritable honneur d'enfin pouvoir vous rencontrer. Cela fait des mois que nous avons le plaisir d'entendre parler de vos exploits. Et après moults hésitations, pardonnez-moi, il ne pouvait plus être question de ne pas venir vous rencontrer. Je pense qu'il a perdu la tête. Mais il parle réellement bien. Afin de marquer cette rencontre, et vous honorer comme il se doit, voila des présents de mon pays. A peine avait-il terminé que des femmes en petite tenue, et richement ornées apportent divers coffres contenant de l'or et autres objets. J'avais envie d'en attraper un et le jeter sur les femmes plutôt que d'aguicher Dagnir. Mais ce n'était pas le pire. Et j'ai cru comprendre que vous disposiez d'un assistant particulier. Je fronce le regard avant de croiser le sien. Il parle de moi ? Mais sans que je puisse avoir de confirmation, il lève sa main et une silhouette encapuchonnée s'avance vers nous. Capuche abaissée et je découvre une jeune fille à la beauté inouïe. Une tignasse d'un blond sans précèdent, pouvait concurrencer le soleil au zénith et d'un regard bleuté si clair, c'est à se demander si elle est y voit quoi que ce soit. Je vous présente mon assistante, faisant bien des merveilles. Et cela serait un geste épicurien de vous laisser découvrir par vous-même. Sourcil qui s'arque, il n'est pas sérieux quand même ? Regard en coin cueillant la réaction de Dagnir.

La jalousie gronde dans le poitrail. C'était tout un coffre que je voulais jeter sur tout le monde. Je suis certain que vous n'auriez aucun regret, tout en faisant de même, si le coeur vous en dit. Le palpitant s'arrête. Je serre les pans de ma cape. Et c'est le regard noir qui couve cet infâme invité. Bizarrement, j'ai hâte de le voir aux fers et de lui couper la tête moi-même. Je recule sans m'en rendre compte, et baisse le regard, paniqué à l'idée de passer la nuit avec un inconnu.


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 17 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3411
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 17 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Ca allait être presque trop facile de conquérir ce royaume. Il était déjà entrain de trembler dans ses chausses alors que je n'avais même pas engagé le combat. Il n'y avait bien que Taurë pour m'avoir opposé un minimum de résistance et à avoir rendu les choses intéressantes. Le temps des grandes batailles était il déjà terminé? Celui où l'on voyait le soleil se lever sur le chant de bataille, faisant scintiller les armures. L'époque où nous entendions retentir au petit jour le fracas des épées, les cris des mourants... Le sort avait il décidé que cette époque était déjà révolu pour moi, qu'il était temps que je prenne femme et que je me contente d'une vie de dirigeant, avachi sur son trône jusqu'à ce que le décrépitude ait fini de détruire tout ce qu'il restait de moi.

Je rejoignis le gamin dans ma tente, le laissant m'entrainer dans un bain. Je le laissais nettoyer mon corps, perdu dans mes pensées. Je ne les quittais que pour répondre à sa question.

- Il a peur. Il a entendu parler de mes conquêtes. Il sait qu'il est le prochain. Mon armée est là à sa frontière. Ses éclaireurs ont déjà du le renseigner. Il a vu l'étendu de mes forces. Il se doute que toutes mes troupes ne sont pas là et il a raison. Il sait, tout comme moi, qu'il n'a pas assez d'hommes dans tout son royaume pour me résister. Il va perdre. Son peuple sera massacré. Son armée décimée. Il verra la destruction de son pays. Puis il nous verra arriver sur lui. Il saura alors à cet instant que c'est la mort elle même qui marchera sur lui... Alors il tente de parlementer. Il s'imagine peut être qu'il arrivera à négocier un arrangement et qui sait peut être sauver sa misérable vie.

Je le laissais s'occuper de moi, me laver, me sécher puis m'aider à m'habiller. Je voulais être à mon avantage, impressionnant ce misérable roitelet par mon élégance. Je savais déjà qu'il me craignait bien assez.

Avant l'heure convenue j'étais installé sous la tente de parade, assis sur mon trône Aegnor à ma droite et le gamin à ma gauche. Ma garde d'élite était là, m'entourant, eux aussi dans leurs plus beaux atours. Leurs épées saignaient leurs hanches mais je savais qu'ils avaient tous des armes dissimulées un peu partout. Aegnor était dans le même cas. Ils suivaient tous mon exemple. Le seul à ne pas être armé ici, c'était le gamin.

Le roi ne tarda pas à arriver. Il était aussi décevant que ce à quoi je m'étais attendu. Il se complaisait dans le faste et les plaisirs de la chair. Il n'avait rien d'un général, pas même d'un simple soldat. Il n'avait probablement jamais tenu une épée de sa vie. Il tremblait, pissant probablement dans ses chausses en pensant au sort que je lui réservais.

Je le regardais silencieusement, le visage fermé. Je notais qu'il s'approchait du gamin. J'esquissais un très rapide sourire en le voyant retirer sa main. Je savais déjà que je me ferais un plaisir de trancher cette langue qui avait osé souiller ma propriété sans m'en demander la permission. A part ce bref sourire, je n'avais eu aucune réaction, calculant froidement les richesses qu'il m'avait apporté, détaillant sans retenue la femme qu'il m'avait amené. Je me doutais que pour un porc dans son genre, la première catin venue capable de chevaucher son corps flasque était divertissante. Ce n'était pas un roi à mes yeux, pas même un roi.

Son discours terminé, je fis signe à mes serviteurs pour qu'ils viennent récupérer les trésors qu'il nous avait apporté. Je parlais un instant à l'intendant.

- Notez précisément tout ce que notre cher ami nous a offert et répartissez le équitablement entre chaque homme, que chacun ait sa part.

Ca remonterait un peu le moral des hommes. Attendre ainsi tout l'hiver c'était éprouvant pour eux.

Je me levais pour rejoindre la femme qu'il avait présenté comme son assistante, c'était un bel euphémisme pour représenter ce qu'elle était réellement. J'allais me mettre à ses côtés. Je passais derrière elle alors que ma main allait serrer légèrement sa gorge.

- Quant à votre catin... je pense pouvoir vous l'arracher très facilement. Vos doigts bouffis ne la retiendront pas quand il ne restera de vous qu'une loque ensanglantée gisant dans son lit.

J'éclatais de rire alors que ses hommes commençaient à réagir. Les miens furent beaucoup plus rapides, dégainant leurs épées et les menaçant. Le roi se mit à trembler davantage, bégayant alors qu'il me suppliait de la lâcher et de ne pas lui faire de mal. Je la lâchais, la poussant dans ses bras.

- Pouvons nous cesser ces flagorneries qui ne mènent à rien? Vous savez comme moi que vous ne pouvez gagner cette guerre. Et il faudra beaucoup plus que quelques coffres de bijoux et une pute de bas étage pour m'empêcher de vous détruire. Je vous laisse jusqu'à la fin de l'hiver pour réfléchir. Passé ce délai, je n'aurais aucune pitié pour vous.

Je me détournais et m'en allais avec mes hommes. Je n'avais pas besoin de faire de signe à Aegnor, je savais très bien qu'il me suivrait. J'espérais juste que le gamin ferait pareil.

"Tu abuses Dagnir. La fille était jolie. Tu aurais pu la prendre."

- Ce n'est pas mon genre. Mais si elle te plait tant que ça, tu pourras la récupérer quand on en aura fini. Il était hors de question que je cède mon jouet pour me contenter de cette vulgaire putain.

Je m'éloignais rapidement de la tente, allant rejoindre celle de commandement avec mon bras droit. Je me laissais tomber dans mon fauteuil en soupirant.

- Il a tenté le tout pour le tout... pitoyable gros porc...

"Tu aurais pu éviter de le provoquer quand même..."

J'esquissais un sourire en le fixant.

- Non... c'était beaucoup trop distrayant que de le voir se pisser dessus ainsi.

"Tu aurais pu accepter...."

Je me redressais, furieux cette fois de voir qu'il insistait ainsi. Je n'avais aucune envie de baiser cette salope. Je n'allais pas le faire pour faire plaisir à ce roi et à Aegnor.

- Pourquoi? Pour lui faire plaisir? Pour continuer de jouer à cette mascarade, lui faire croire que j'allais négocier pour mieux le détruire ensuite?

"C'est ce que tu as toujours fait... jouer avec eux pour mieux les détruire par la suite."

- Je n'avais pas envie de jouer...

"Et je crois savoir pourquoi..."

- Il suffit Aegnor!!!

Je me redressais furieux, le foudroyant du regard. Je m'étais rapproché de lui, ma main se serrant. J'étais prêt à le frapper. Cette fois il dépassait vraiment les bornes. Il sentit qu'il était allé trop loin. Il se retira, inclinant la tête devant moi.

"Bien mon roi...."

Je le laissais partir avant de porter mon regard sur le gamin. Bien entendu, il n'avait pas raté une seconde de notre dispute. Je le fixais un instant. Il allait sûrement se faire des idées lui aussi. Il faudrait vite que je lui enlève cette idée de la tête.

- Va nous commander un diner. Nous mangerons dans ma tente.

Puis je quittais la tente de commandement, me rendant dans la mienne. Je laissais tomber mes armes et ma tenue d'apparat. Je restais torse nu dans la pièce, vêtu uniquement de mes chausses noires. J'avais besoin de me calmer, d'oublier tout ça, de ne plus penser à ce qu'Aegnor avait dit. Je voulais me convaincre qu'il avait tord, que je n'avais pas changé. L'ancien Dagnir aurait fait l'échange de pute, aurait passé une nuit avec la fille. Il aurait fait duré longtemps ce petit jeu de négociation. Puis un jour il lui aurait rendu le corps d'une de ses putes, la gorge tranchée, les entrailles à l'air, signant ainsi sa déclaration de guerre. Je voulais croire que j'étais toujours cet homme, que je me foutais d'échanger ma pute contre une autre...




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: