-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3410
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Journée délicieuse que nous avions passé. Je le fis mien plusieurs fois au bord de ce lac. Je reprenais des forces par moment, venant savourer le repas que nous avions emporté ou un peu de vin. Je n'avais jamais connu ça. Oh j'avais bien passé des nuits entières à jouir du plaisir d'un corps ou de plusieurs. J'en avais vécu des soirées emplies des plaisirs du palais et de la chair. Mais des journées comme celle ci, teintait d'une douce quiétude et de ces plaisirs, je n'en avais jamais eu.

Puis il fut temps de rentrer... Je me rhabillais et emballais tout avant de réinstaller nos sacs sur les chevaux. Je me remis en selle et nous repartîmes vers le palais et mes devoirs. J'allais devoir avoir affaire à tout ces imbéciles à nouveau. Non... j'allais les éviter. J'aurais déjà du être parti aujourd'hui, je ne m'étais attardé que pour faire plaisir au gamin et il m'avait largement récompensé de ma bienveillance.

Je sortis de mes pensées en l'entendant s'enquérir de notre départ.

- Demain. Nous n'avons que trop trainé ici. Il faut que nous repartions au plus vite rejoindre les troupes. Je dois avoir complètement soumis ton pays avant l'hiver, que nous puissions nous y reposer en paix et nous préparer.

Ensuite j'attaquerais le dernier pays qui me résistait encore. Et enfin... enfin... je régnerais sur tout le monde connu. J'accomplirais ce dont mon père n'avait jamais été capable. Je serais le maître absolu.

- Mais avant, je veux dormir pendant longtemps et vous avoir pour toute la nuit.

Je laissais échapper un petit rire en entendant sa remarque.

- Les deux ne sont pas compatibles tu sais.

Parce que s'il voulait m'avoir pour toute la nuit, il n'allait pas pouvoir dormir pendant longtemps. Sans compter que demain nous devrions partir de bonne heure pour nous mettre en route. Je le laisserais se reposer cette nuit. Il en aurait besoin pour affronter la route qui nous attendait.

Nous mîmes pied à terre dans la cour du palais. Je laissais les palefreniers venir prendre nos chevaux. Puis ils arrivèrent... ces cloportes ridicules. Ils ne pouvaient s'empêcher de venir m'importuner. Pourtant je les avais laissé entre les mains d'Alaco. Si ils pensaient pouvoir passer au dessus de mes ordres ainsi... et le gamin qui en profitait pour fuir se planquer dans les cuisines... Est ce que je l'avais autorisé à le faire? Non. Est ce que j'avais dit que j'allais leur accorder une réunion? Bien sur que non!! J'étais le roi. C'était moi qui donnait les ordres. Je n'allais pas laisser cette bande de misérables dicter ma conduite. Je me retournais vers mon intendant qui arrivait en courant, attendant mes ordres pour organiser la soirée.

- Trouvez Alaco. Qu'il reçoive ces hommes pour écouter leur doléances. Après tout... c'est lui qui est sensé gérer tout ça. Faites préparer mon banquet d'adieu. Tout doit être prêt dans deux heures. Le temps pour Alaco de gérer ce problème et pour moi de prendre un bain.

Je verrais ensuite Alaco après le diner pour faire une dernier point avec lui, puis je le laisserais gérer le royaume à ma place. J'avais confiance en lui, je savais qu'il en était capable. Et la tâche serait plus simple pour lui quand je serais parti et que les nobles ne seraient plus tenté de venir m'importuner sans cesse.

- Oh et trouvez le gamin dans les cuisines et sortez le de là. Amenez le moi dans les bains.

"Le... le gamin votre Altesse?"

- Mais oui. Mon amant. Celui qui était avec moi et qui est parti se planquer en cuisine avec ces gardes. Faites le sortir de là et conduire aux bains avec moi. Et n'oubliez pas, pour le plan de table. Alaco à ma droite et le gamin à ma gauche. Les autres faites en ce que vous voulez.

Ils pouvaient même manger par terre, cela m'étais complètement égal. Je voulais mon conseiller à ma droite, que nous puissions commencer à discuter pendant le repas. Et le gamin à ma gauche pour le surveiller et veiller à ce que personne ne touche à lui.

J'entrais dans les bains, me déshabillant avant de me glisser dans l'eau chaude avec plaisir. Mon corps était empli d'un mélange de sueurs, de sperme et de l'odeur du lac. J'avais grand besoin de me détendre dans l'eau chaude et j'étais certain que le gamin ressentait la même chose que moi.

Je relevais finalement la tête en le voyant entrer. Je le fixais froidement. Oui j'étais contrarié. Il s'était échappé sans mon autorisation, présumant à tord sur ce que j'allais faire. Il avait oublié que c'était moi qui donnait les ordres ici. Personne ne me désobéissait. Pas mes hommes, pas mes nobles et certainement pas lui.

- Te voilà enfin... Puis je savoir pourquoi tu es parti ainsi?



Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Je marche rapidement, sans vraiment savoir où étaient les lesdites cuisines jusqu’à que les gardes me guident. Je les remercie puis ils m’annoncent. Assez gênant comme manière de faire. Et tout le monde me regarde. Joues teintées. Je regrette d’être ici mais tant pis, au moins, j’étais dans une pièce où je savais ce qu’on y faisait et j’aurais pu aider. Personne ne reprend son activité et j’en conclue que je dois parler.

- Auriez-vous de la brioche qui sort du four avec de la confiture ?

Petite voix qui quémande parce qu’il fallait bien dire quelque chose. Mais en vérité, j’étais apeuré. Qu’ils se mettent à rire. J’étais un garçon face à des monstres. Je ne devrais pas mettre tout le monde dans le même panier mais pour l’heure c’était compliqué.

- Ou alors, j’aimerais vous aider. Et pas me contenter d’être des bras inutiles.

Déjà que ma première demande avait provoqué des murmures, maintenant ce sont des oh qui s’échappent. Sont-ils surpris ? Outrés ? Etonnés ? Mais en attendant, j’obtiens ma fameuse brioche et un pot de de confiture ainsi qu’un verre de lait. Et rien que cette attention me rappelant mon ancienne vie me fait monter les larmes. Je fais une révérence en guise de remerciement.

J’allais insister pour véritablement aider mais voilà qu’un conseiller suivi de deux autres viennent me chercher. Et tout mon visage perd en joie. Je me fais houspiller d’avoir osé bafouer les ordres du Roi. Et je ne comprends pas. Il n’a rien ordonné, il devait aller à sa réunion. Que font-ils ici ? Ils me pressent pour le rejoindre dans les bains. Alors j’emporte mon plateau avec moi et je me presse de retourner à ses côtés.

Regard qui me compresse le cœur. J’avais visiblement fauté sans le réaliser. Pour autant, je dépose le plateau non loin de lui et me déshabille. Sa voix me fait frissonner. Et pas de plaisir. Cette empoisonnante sensation de revenir à zéro à chaque fois. Je le contourne pour rentrer face à lui, sans baisser le regard.

- J’ai cru bon, que vous allez accorder audience à vos conseillers. Je ne pensais pas que vous alliez refuser. Et je ne voulais pas être … Que vous ayez à choisir entre eux et moi-même. Je suppose que ce sont des sollicitations intempestives dont je devrais m’habituer. En plus, je ne reviens pas les mains vides.

Tout pendant que je parle, je me rapproche de lui. Oui, il pourra être violent mais … Je ne veux plus le craindre. S’il doit me violenter, rien ne l’empêchera pas, alors autant ne pas repousser l’échéance. Je finis par poser mes mains sur son torse, fixant ses lèvres. Combien de fois, j’en ai rêvé ? Un baiser, était devenu mon fantasme. Mais je n’étais pas audacieux pour oser le faire … Je n’avais jamais embrassé d’homme. Et si le Roi ne m’embrassait jamais, c’est qu’il y avait bien une raison à ne pas bafouer. Regard qui remonte pour se plonger dans le sien. Tandis que mes mains descendent plus au sud, m’excusant d’une façon plus délicieuse.

- Ai-je commis une erreur mon Roi ?


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3410
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Je le regardais froidement alors qu'il venait se déshabiller pour rentrer dans l'eau. J'attendais de voir si il allait me répondre, ce qu'il allait pouvoir trouver comme excuse pour justifier son comportement. Il semblait nécessaire de refaire une petite mise au point avec lui. Il avait pris une initiative, sans attendre mes ordres. Je ne pouvais pas laisser passer une chose comme ça. Il commençait à prendre un peu trop ses aises. Il fallait qu'il se rappelle que c'était moi qui commandait. Il était là pour m'obéir, me faire plaisir, pas pour faire sa petite vie comme il l'entendait.

J'écoutais ses excuses le regard toujours aussi dur. Je le laissai faire, venant se coller à moi, posant les mains sur mon torse, réveillant mon envie. C'était un bon pour lui. Il comprenait un peu plus ce qu'il était sensé faire, me faire plaisir et non me contrariait ou présumer de ce que je pourrais avoir envie de faire.

Je passais ma main sur sa joue, la caressant doucement.

- J'ai passé les rennes du pays à un autre. C'est lui qui est là pour gérer tout ça. Nous aurions déjà du être sur la route pour retourner auprès des troupes. Je ne suis resté que pour toi.

Qu'il se souvienne un peu, que notre présence ici n'était du qu'à son caprice. J'avais peut être été trop bon ces derniers temps avec lui. J'avais cédé pour cette journée, pour lui faire plaisir. Il avait pris un peu trop confiance en lui. Il se permettait des choses qu'il n'aurait pas du faire.

Je descendis ma main sur son cou, le serrant légèrement.

- Oui tu as fait une erreur. Ne te permets plus jamais de supposer à ma place de ce que je vais faire.

Pour cette fois je lui pardonnais, mais qu'il comprenne bien, ce serait la dernière fois. J'appuyais un peu plus fort sur son cou avant de le relâcher.

- Nous allons prendre ce bain ensemble. Ensuite nous nous rendrons au banquet d'adieu qui est entrain de se préparer. J'irais discuter ensuite avec Alaco et tu m'attendras dans notre chambre. Je passerais la nuit avec toi. Et demain nous nous remettrons en route pour retourner au camp. Est ce que c'est clair?

J'attendis qu'il acquiesce pour continuer. Je descendis mes mains sur ses fesses, les caressant doucement. Je le plaquais un peu plus contre moi, le prenant sur mes genoux. Mon désir s'était réveillé, nullement épuisé après la journée que nous avions passé ensemble.

- En attendant... il nous reste deux heures pour que tu puisses te racheter.

J'attrapais mon membre et le passais en lui, le pénétrant d'un coup de rein. Je le serrais contre moi alors que je commençais à bouger en lui. J'allais enfouir mon visage dans son cou, le mordillant doucement tout en gémissant.

- Tu me rends fou... que m'as tu fait?

Je laissais échapper ça, me rendant à peine compte des mots que je prononçais. J'étais tout entièrement concentré sur mon plaisir, sur mon membre qui s'enfonçait en lui, provoquant des vagues de plaisir en moi.



Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Je m’attendais à pire de sa part mais je ne baisse pas les yeux, acceptant la sanction. Il restait un Roi et devait se faire respecter. C'est affligeant d'être autant soumis. Ma gorge prise en étaux, obligé de respirer par la bouche, pression faite mais rien qui puisse entraver ma respiration véritablement. Faisait-il preuve de clémence ?

Je hoche la tête, ce n’est pas aujourd’hui, que je pourrais aller me promener seul, à mon bon vouloir. Même si je n’en avais pas spécialement le besoin, j’avais quand même l’envie de retrouver un semblant de liberté qu’il ne m’accorderait visiblement pas de sitôt. Ainsi soit-il.

Étais-je déçu ? Non, je … Je ne sais même pas quoi en penser. C’était le Roi, je n’avais pas à chercher une signification. Il me relâche et me plante littéralement sa lance dans mon fondement. Heureusement que j’étais préparé depuis cet après-midi, j’aurais senti la douleur avant le plaisir divin qu’il savait parfaitement m’offrir. Oui, j’étais si faible à ses côtés. J’étais anormal. Je ferme les yeux, me délectant de chacun de ses à-coups. C’était terriblement un délice. Même après cette journée. Des animaux en rut ? Je ne sais pas mais je savais plus lui résister.

Hoquet de surprise quand il prononce ses derniers mots. Cœur qui rate un battement. Panique dans mes yeux. Je … Qu’est-ce qu’il venait de dire ? Mais je n’ai guère le temps d’y réfléchir que cette vague éphémère me bouleverse de nouveau à la seconde où il pilonne ce point si sensible, dont je ne comprends toujours pas ce que cela peut être. Il m'arrache un cri fort sonore, ne pouvant laisser le doute quant à la teneur de notre bain. Fulgurant. Foudroyant. Mots faibles pour décrire une telle sensation.

Je me laisse choir dans ses bras, ne bougeant, enveloppé par cette bulle de luxure que j’aime tant. Je repense à ce qu’il a dit et j’ai le cœur qui s’accélère. Le rendre fou dans quel sens ? Est-ce qu’il allait me tuer ? Etais-je en danger ? J’aurais bien aimé lui demander mais je crois qu’il me noie sur le champ. Était-ce une bonne chose vu le moment plus que précis où il l’a dit ? Ça me bouleverse. Et je ne sais pas quoi en penser. De toute façon, c’était trop tard, mais je ne les oublierais jamais. A contre cœur, je me relève, pour le laver pour de vrais, pas de mots, j’avais le cerveau embrouillé par lui, son parfum, son corps. C’était tellement … Soupire qui m’échappe mais j’ignore son regard pour me concentrer sur ma tâche et me laver à mon tour.

- Je crois que nous sommes prêts.


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3410
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

J'avais oublié ces mots à peine prononcé. Ils étaient sorti sans que j'y pense, sans que je ne contrôle quoi que ce soit. Et je n'y pensais plus. Je pensais seulement à mon membre s'enfoncer un peu plus en lui à chaque coup de rein. Je m'accrochais à lui, le tenant contre moi de toute mes forces, mes ongles venir griffer sa peau, laissant des traces de mon passage. Je finis par exploser en lui, les sensations étaient beaucoup trop fortes pour que je puisse résister. Même si ce n'était pas la première fois de la journée, j'avais envie de lui comme si c'était la première fois.

Je le gardais un instant contre moi, profitant de ce moment après le sexe, quand le corps était encore tremblant, tentant de se remettre de la vague de plaisir qui avait déferlée. Je le laissais ensuite se reculer, allant me laver à gestes doux, sans un mot. Je ne savais pas ce qu'il pensait. J'avais beau tenter de le comprendre, ses pensées restaient pour moi un éternel mystère. Je ne savais pas si il boudait parce que je l'avais repris un peu plus tôt. Etait il entrain de trembler intérieurement? Etait ce pour ça qu'il ne me parlait pas? Me craignait il? Avait il peur que je ne m'en prenne à lui? Que je ne décide de le tuer? Ce n'était pas le cas... Je ne comptais pas lui faire de mal. Je voulais simplement le garder dans mon lit et dans ma vie.

Je hochais simplement la tête quand il parla enfin. Je quittais le bain pour aller récupérer les vêtements que j'avais fait porter ici pour nous. Je m'habillais, enfilant une tenue noire réhaussée un peu partout de fils d'or. Je me regardais un instant dans le miroir avant d'attacher mes cheveux en une queue de guerrier. Je me retournais finalement vers lui, lui faisant signe de me suivre vers la salle de réception.

La soirée fut interminable. Les nobles tentèrent par tous les moyens de venir me voir, de m'extirper quelques faveurs avant que je ne parte. Ils n'étaient pas satisfait du renversement récent de leur petite tentative de coup d'état. Beaucoup y avaient perdu au change. Et c'était ceux qui venaient pleurnicher le plus. Manque de chance pour eux, je détestais vraiment les pleurnichards. Je n'allais vraiment pas laisser passer ce genre d'attitudes et Alaco non plus. Ils pensaient gagner ainsi des avantages? Ils se trompaient lourdement. J'échangeais parfois quelques mots avec Alaco, des remarques sur les hommes qui venaient nous voir. Nous ferions un point plus tard de toute façon. Je surveillais également du coin de l'oeil le gamin, remplissant régulièrement son assiette et veillant à ce qu'il ne boit pas trop. Il aurait beaucoup trop de mal à se lever le lendemain si il prenait une cuite ce soir.

Je finis par partir avec mon bras droit actuel. Je donnais l'ordre à des gardes de ramener le gamin dans nos appartements pendant ce temps. Une heure plus tard, nous avions enfin terminé de régler tout ce que nous avions à faire. Tout était prêt pour organiser la gérance en mon absence et aussi pour notre voyage de retour. Je n'avais plus qu'à aller me coucher.

Je le rejoignis dans notre chambre. J'entrais et commençais à me déshabiller en le regardant. Nous n'avions pas parlé depuis notre départ de la salle de bain et je m'interrogeais toujours...

- Dis moi mon joli...

Je le fixais alors que je sentais que j'avais capturé son attention.

- As tu peur de moi?





Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Mon Roi etait beau à se damner dans sa tenue. Et mon désir pour sa personne ne pouvait trouver de répit avec tant d’élégance. J’avais une tenue plus claire que la sienne et sans fil d’or. Mais de toute manière, pour ce qu’on allait y faire, cela n’avait pas d’importance.

Le banquet. Enième épreuve. Voir autant de monde, c’est comme manger avec l’ennemi, je ne voyais que des visages voulant me m'agresser ou me tuer. Rien d’amical. Alors je m’étais renfermé au possible. Une coquille vide, c’était l’image qu’il avait de moi.

Je picore dans mon assiette, mais ne me prive pas de boire, jusqu’à que la main du Sanguinaire arrête les domestiques de me servir. Super, la soirée va être clairement très longue. Et je fais véritablement la tête. J’assiste à un bal d’hypocrites et ça me donne mal à la tête.

On se retire enfin et j’en suis exténué. Demain allait être une nouvelle épreuve, retourner dans l’horreur. Mais je fuyais mes monstres, alors un sentiment de sécurité s’installa en moi. Je me déshabille, plongé dans mes pensées. Je traverse la chambre pour me rincer le visage et me mettre de l’eau fraiche dans la nuque et reviens dans la pièce principale.

Je relève la tête quand le Roi parle, intrigué. Ton doux qui me surprenait toujours. La question me prend de court. Je fronce le regard, quel est le but de la manœuvre ? Instinctivement, je ne me recule, comme si le danger venait jusqu’à notre porte. Je prends le temps de réfléchir, sensation d’être sur un fil, pouvant sombrer à tout moment. Mais je me devais d’être honnête avec lui.

- Oui et non.

C’était encore confus dans ma tête. Mais je ne voulais pas totalement filtrer mes propos. Il méritait de connaitre le fond de mes pensées.

- Oui, parce que vous êtes le Roi et que vous pouvez faire ce que vous voulez de moi, quand vous décidez d'être violent. Mais je préfère vous sentir en moi indéniablement.  La crainte parce que vous tenez ma Vie entre vos mains. Et que si vous voulez me tuer, je n’aurais rien à y redire. En vérité, j’ai plus peur de mourir en vous décevant. Et non, parce que … Vous savez vous montrer si doux, si prévenant. Et que je me sens en sécurité avec vous. Je …

Je m’approche de lui, avec un timide sourire. C'était si étrange de sa part. Enfin non, il ne semblait pas être lui-même en ce moment.

- Pourquoi donc cette question ? Vous avez peur de moi ?

Je ris doucement pour détendre l’atmosphère régnante. Je ne voulais pas de malaise entre nous.  

- Je ne vous cache pas que j’ai l’angoisse de me faire enlever de nouveau, ou qu’on veuille abuser de moi et donc, c’est assez dur de faire face à tant de monde qui m’est inconnu. Tout comme devoir vivre avec l'angoisse de vous perdre. Ou qu'on se serve de moi pour vous tuer.

Je chuchote la dernière phrase. J'ai honte de l'avouer mais oui, sans lui, je ne serais plus rien. Je baisse la tête , honteux de me montrer si dépendant et vulnérable.   


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3410
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

J'avais senti la différence dans son comportement depuis que nous avions pris notre bain ensemble. Il était passé d'un état où... où il s'était complètement laissé aller avec moi. Nous avions discuté tous les deux au bord du lac. Il s'était abandonné entre mes bras. Il prenait de plus en plus de plaisir à nos ébats, je le sentais. Il avait même un peu trop pris ses aises et s'était laissé aller à présumer de ce que je désirais. Je m'étais emporté. Je lui en avais voulu d'avoir agi de la sorte. Je l'avais menacé, pour remettre les choses à leur place. Parce que ça me dérangeait cette proximité entre nous. Ce n'était pas sain. Je ne m'étais jamais laissé aller ainsi avec personne. Et je ne voulais pas me montrer faible. Alors j'avais remis les choses à leur place. C'était à ce moment là qu'il avait changé, qu'il s'était renfermé. J'avais besoin de comprendre, de savoir pourquoi il avait agi ainsi. Et l'explication la plus logique, c'était qu'il s'était remis à me craindre.

Mais cette réponse... ce oui et non... Je comprenais la partie où il disait oui. Oui c'était vrai, je tenais littéralement sa vie entre mes mains. Oui si l'envie m'en prenait je pourrais le tuer sur le champ. J'en avais le pouvoir et je le ferais sans que ça ne me tire le moindre état d'âme. Ca c'était la vérité. Mais la seconde partie... le non... je n'aimais pas ça. Je n'avais rien de doux et de prévenant. Je le savais. Je n'aurais jamais du céder à ses caprices et lui accorder cette journée. Je m'étais montré faible. Heureusement que j'avais remis les choses à leur place pendant notre bain. Il s'était rappelé qu'il devait me craindre. C'était une bonne chose.

Je lâchais un petit rire en soumettre l'idée ridicule que je puisse avoir peur de lui. Comme si je pouvais avoir peur d'un lâche, un faible pleurnichard comme lui. J'avais tué de mes propres mains beaucoup plus dangereux que lui.

- Personne ne se servira de toi pour me tuer. Enfin... ils peuvent essayer. Mais je te tuerais et je les tuerais avant que tu n'arrives à faire couler une seule goutte de mon sang.

Pauvre fou... il était bien sot de croire qu'une telle chose puisse arriver.

- Et personne ne te kidnappera ou ne te fera du mal. J'y veillerais. Je ne laisse personne toucher à ce qui m'appartient.

Il aurait moins à craindre quand nous serions retourné au camp. J'avais davantage confiance en mes soldats qu'en ces nobles ridicules.

Je me détournais de lui pour aller terminer de me déshabiller. J'allais me glisser nu dans les draps. Je poussais un soupir de bien être, heureux de pouvoir me reposer. Nous allions avoir besoin de nos forces pour la journée de demain.

- Allez viens. Nous avons besoin de dormir. Nous partons à l'aube demain matin.

Enfin... j'allais échapper à ce maudit château.


Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Je ne suis pas surpris par ses propos, après tout il était un Roi Sanguinaire. Je n’attends pas de caresse de sa part. Du moins pas quand il n’avait pas envie de moi. Mais cette journée, et ses mots resteront gravés dans ma mémoire. On ne pourra rien me retirer. J’avais vu une facette de lui, qu’il n'avait probablement jamais montré à quiconque. Enfin, c’est ce que je voulais croire. Et je m’y accrocherais. Prudemment. Parce que je le sens, ça l’hérisse de s’être laissé aller. J’allais devoir être encore plus sur mes gardes. Ses mots me le confirment. C’est terminé les roulades tout nu. Je viens me coucher quand il me le dit et me glisse près de lui. Je m’installe sur mon côté gauche, mes mains entre mes cuisses, pour ne pas les promener sur son corps. C’est quand même frustrant de se retenir. Mais bon, je ne tarde pas à m’endormir tout aussi rapidement.

Dagnir était franchement sérieux quand il parlait de partir à l’aube. Le réveil fut une épreuve. Encore endormi, j’avais râlé, réclamant son corps. Mais en ouvrant les yeux et croisant les siens, je m’étais rapidement repris. Extirpé de ce doux lit, je m’étais habillé, nous avions quand même pris le temps de se remplir la panse. Puis nous nous étions dirigés vers les écuries.

Enfin, j’allais partir de cet enfer. Et je l’admets, je ne pouvais m’empêcher de sourire à tous ces petits merdeux. Des hypocrites, ne faisant que créer des stratégies pour déchoir Dagnir alors oui, j’avais envie de sourire, de savoir que je les quittais. En espérant qu’ils seront morts quand on reviendra. Oui, j’étais extrême. Le Sanguinaire dépeint sur moi.

Cela faisait déjà de bonnes heures que nous remontons vers mes terres. Et enfin, on a droit à une pause. Pour une fois mes fesses avaient tenu plus longtemps. Ce qui était bon signe, je m’endurcissais. Assis à même l’herbe, j’apprécie grandement ce moment de répit. Je distribue eau et vivre avant de manger avec gourmandise. Puis j’observe le Roi.

- Quelle est la prochaine étape ?   


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3410
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Je me levais avant l'aube le lendemain. J'avais passé une bonne nuit, récupérant comme il le fallait. Entre la journée détente plus la bonne nuit de sommeil, j'étais en forme pour entamer le voyage de retour. J'étais surexcité à l'idée de pouvoir retrouver l'action, de retrouver mes hommes. Et même si ce n'était pas prévu encore que l'on se batte, j'étais quand même heureux de pouvoir fuir ce château.

Je m'habillais rapidement, enfilant une tenue de voyage noire confortable. Je préparais mes affaires avant de secouer le gamin pour qu'il se réveille. Il n'était pas possible, une vraie marmotte. Il allait nous mettre en retard si il continuait à dormir ainsi. Je commandais un encas pour nous deux et le mangeais rapidement.

Heureusement pour lui il ne traina pas trop et on partit à l'heure. Si il ne l'avait pas fait il l'aurait regretté de toute façon. Dés les premiers instants je me sentis revivre. L'air frais qui fouettait mon visage, la puissance des muscles de l'animal que je domptais. C'était purement jouissif. Ca me faisait du bien de me dire que je partais enfin.

Après plusieurs heures à ce rythme là je décidais de faire une halte. J'avais besoin de me soulager et les hommes avaient besoin de manger. Je finis par m'allonger dans l'herbe, laissant le gamin nous servir nos rations de voyage, avant de poser une question stupide... une de plus.

- Nous voyageons ainsi jusqu'à arriver au campement. Nous rejoignions nos troupes et après nous continuons la conquête de ton pays. Je te l'ai déjà dit.

Je soupirais avant de reprendre mon repas. Je remontais ensuite en cheval et me remis en route vers notre destination.

Il nous fallut plus de deux semaines pour rejoindre le campement. Ca m'avait fait un bien fou, la chevauchée tous les jours, les nuits à la belle étoile. Mais j'étais heureux également d'être arrivé, de pouvoir manger de vrais repas, de retrouver un vrai lit et aussi de pouvoir le baiser à nouveau, avec mes hommes à côté de nous c'était difficile de trouver un moment pour s'envoyer en l'air.

Je pénétrais dans le camp avec eux à mes côtés. Je mis pied à terre avant de saluer Aegnor en souriant. Je le pris dans mes bras, soulagé de le revoir. Il m'avait manqué pendant ces deux mois que j'avais passé loin de lui. Je donnais quelques consignes pour s'occuper de ma tente. J'ordonnais à ce qu'on prépare un bain dans ma tente pour le gamin.

- Prends un bain et tu nous rejoindras ensuite dans la tente de commandement pour le diner.

Je suivis mon ami dans la tente, me préparant à écouter son rapport. Je me laissais tomber sur une chaise avec un soupire.

- Allez dis moi tout... où est ce que tu en es?

Je me servis un verre de vin, sentant la fatigue de ces deux semaines de chevauchée commencer à me peser. Je rêvais de pouvoir prendre un bain et passer la nuit au lit avec le gamin.

- Dis moi d'abord comment ça s'est passé là bas.

Je secouais la tête, chassant cette question.

- Ca va. Tout est sous contrôle. J'ai coupé quelques têtes. J'ai laissé les rennes à Alaco.

- Bon choix... Et qu'est ce qui s'est passé pour que tu sois comme ça avec l'esclave?

Je fronçais les sourcils en entendant sa question.

- Rien du tout... je le baise c'est tout.

- Arrête Dagnir. Je te connais. Tu n'es pas comme ça habituellement. Il se passe quelque chose. Je le sens. Et je n'aime pas ça...

J'avalais une gorgée de mon verre avant de le foudroyer du regard.

- Il ne se passe rien. Tout est sous contrôle. Maintenant ton rapport.

Il était assez intelligent pour savoir quand il valait mieux ne pas discuter avec moi. Une heure plus tard nous avions terminé de faire le point. Il avait bien travaillé, comme je m'en doutais. Il était l'une des rares personne à qui je faisais confiance.

Nous étions entrain de commencer à manger quand le gamin arriva. Je lui fis signe de venir s'asseoir à côté de moi.

- Viens... assis toi là et mange.

Je détournais le regard pour continuer à manger. Je continuais à parler avec Aegnor, discutant avec lui de la meilleure stratégie à adopter pour les jours à venir, du meilleure itinéraire à prendre à partir de notre position actuelle.

Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 459
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 23 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by @odistole on Bazzart
Deux semaines. Je n’en peux plus. J’ai si mal aux fesses. Et je n’ai jamais été aussi heureux de retrouver notre tente pourpre. Dagnir reprenait également des couleurs, plus que déterminé que jamais. Mais pourtant, je sentais qu’il s’éloignait de moi. La conquête avant tout.

Ca me peinait. Nous avancions entre nous. Il était toujours l'objet de mon étude, si on peut dire. Je percevais des changements. Mais pourtant, j’avais toujours la sensation de n’être rien quand il avait en tête de prendre le monde de force. Mais bon, j’étais également un imbécile. Il avait quand même ravagé mon pays. J’allais espérer quoi, une demande en mariage ?

Cela dit, quand il m’a parlé d’un bain, je ne m’y attendais pas. Et je peux dire que je m’y suis jeté dedans. Les minutes si plaisantes. Pansant la souffrance de mon arrière-train par la chaleur de l'eau. Détendre mes muscles si utilisés durant ce périple. Je me savonne, je chantonne, je joue avec les bulles. Puis un des soldats me rappellent à l’ordre. J’avais trop duré. Je me dépêche de quitter l’eau franchement dégueulasse. Propre comme un sou neuf.

J’enfile une tenue et rejoins la tente des commandements. A la vue de divers regards, je n’étais pas franchement le bienvenue. Et celui d’Aegnor me glace le sang. Qu’’ai-je fait encore ? Et tout ma bonne humeur s’envole quand le Roi ordonne. Gorge nouée, je n’avais plus faim. Je réalise que je ne serais nulle part, chez moi. Ennemi partout.

J’écoute distraitement, écœuré du traitement qu’on me réservait. Je ne sais même pas pourquoi j’étais là finalement. Je n’avais rien à redire. Je n’étais que la pute du Roi. Je me contente de boire, et de picorer. Les festivités s’éteignent des heures après. Et je me surprends à être encore lucide. J’ai véritablement amélioré ma capacité à l’ivresse. Ne retournons enfin sous notre tente. J’avais tellement envie de dormir.

- Est-ce que mon Roi aimerait prendre un bain ?

J’aurais aimé prendre l’initiative pour lui mais vu sa précédente réaction, je préfère plus prendre de risque. Mais bon, je me serais abstenu d’y mettre des pétales et des huiles. Je crois qu’il m’aurait noyer sur le champ. Non, j’allais de nouveau, et probablement me renfermer et obéir. Parce que je suis qu’un esclave après tout.   


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: