Le Deal du moment : -50%
Echo Flex : contrôle des appareils ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 
 
 

 Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3147
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

- Vous êtes d’une beauté inestimable. Je peux aisément comprendre que toutes les godiches de ce pays veulent se marier avec vous. Je n’ai vraiment aucune chance. Je n’ai pas le droit de les empoisonner, je suppose. Ne me regardez pas comme, je m’installe.

Je ne savais pas si je devais sourire du compliment, de voir qu'il était jaloux de mes possibles futures femmes. Ou alors si je devais m'énerver parce qu'il n'était toujours pas en position pour que je le prenne. Je décidais de grogner un peu pour la forme avant qu'il devienne sage et se mette comme il faut. Je venais me mettre derrière lui, caressant doucement ses fesses avant de le pénétrer d'un coup de rein.

Je poussais un gémissement de plaisir au premier coup de rein. Je caressais doucement ses fesses avant de bouger en lui. Je profitais simplement de ce moment, me laissant aller. Je finis par me libérer en lui, me lâchant dans un râle de plaisir.

Je ne laissais pas tranquille avant un petit moment. Il me fallut encore deux autres fois pour que je m'effondre enfin satisfait sur le lit. Je m'installais confortablement, attrapant un verre de vin et lui en proposant un.

- Je ne compte pas épouser une de leurs filles. C'est ce que les traitres qui souhaitent me renverser veulent. C'est ce que les couards que j'avais placé ici pour me remplacer veulent en espérant que ça les calme. Mais ce n'est pas ce que je compte faire.

Je me rapprochais de lui avec un sourire gourmand, ma main retournant caressant son torse. Je me penchais pour venir mordiller son cou, m'occupant de cette petite zone que j'appréciais particulièrement.

- J'en tuerais quelques uns pour l'exemple. Je planterais leur tête au bout d'une pique. Et après ça... quand j'aurais nettoyé la noblesse de ses traitres, que j'aurais mis d'autres hommes à la tête du royaume, nous pourrons retourner sur le champ de bataille.

Il me faudrait quelques jours pour enquêter, savoir qui je devais éliminer, en qui je pouvais avoir confiance. Puis quelques jours encore pour stabiliser la situation. Ensuite je pourrais enfin retourner là où j'étais heureux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 370
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Notre routine s’installe : le Roi en réunion, moi dans la chambre, écoutant les histoires du royaume. Et on se retrouve chaque soir comme si on s’était absenté durant des mois. Et ça me rend heureux de me dire qu’il ne me délaisse pas. Je devrais avoir honte d’apprécier tant d’attention de sa part. Et pire quand, ça me met en confiance pour une probable ici, alors qu’il a envahi mon pays. Si, j’exclu les insultes que je peux recevoir quand je décide de quitter ma zone de confort, la Vie ici est plutôt sympathique.

Un matin où Dagnir décide de passer quelques heures de plus qu’à l’accoutumé, pour discuter de tout et de rien. Cela me surprend de sa part. Je pensais que mes sornettes le fatiguaient. Mais je refuse de prendre cette avancée pour acquis, je n’oubliais pas la violence qu’il pouvait faire preuve, aussi bien physiquement que sexuellement.

Puis, il me laisse avec mes gardes dans le jardin. Un salut de la main et pris d’audace, je décide d’aller cueillir quelques plantes pour égayer davantage notre chambre et aussi, espérer discuter avec le médecin royal. Mais le restant de ma journée fut décidé autrement.

Main sur ma bouche, je n’ai guère le temps de m’en défaire ou de crier. On me masque la vue en même temps. Depuis quand, je n’avais plus de gardes pour me protéger ? Pourquoi ne me suis-je pas assez méfié ? Qui m’emmène ? Je tente de me débattre comme je peux, espérant retrouver l’usage de ma voix et hurler de toutes mes forces. Je ne sais pas me battre mais je peux tenter de le mordre, ce que je ne parviens à faire.

Dagnir … Les larmes coulent, quand un ordre exprimé : m’attacher. Je gesticule plus fort. Je sens une force grouiller dans mes entrailles. Lachez-moi. Ils sont bien plus forts que moi. Des sauvages. Je … Où suis-je ?


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3147
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Les jours défilaient et passaient trop rapidement. J'avais tellement de choses à faire, de personnes à démasquer, de décisions à prendre. J'avais hâte de terminer tout ça et de pouvoir reprendre la route. Heureusement tous les soirs je retrouvais le gamin dans ma chambre. Passer du bon temps avec lui me permettait de m'aérer l'esprit, de me changer suffisamment les idées pour ne pas craquer, tuer tout le monde et repartir.

Mais j'étais sur le point de toucher au but. Je m'étais entouré du fils d'un de mes conseillers, un jeune homme avec qui je m'étais entrainé au combat mais qui avait été blessé lors d'un accident de chasse. Il ne pouvait plus nous rejoindre mais désormais, maintenant qu'il avait assez grandi, je pouvais placer ma confiance en lui. Il gérerait le pays comme je l'aurais fait, d'une main de fer. Il était proche de moi et d'Aegnor. Je savais qu'il ne nous trahirait pas. Son père ne l'avait pas fait il était simplement trop vieux et timoré pour faire ce que j'attendais de lui.

Nous étions entrain de discuter ce jour là avec Alaco, nous promenant dans les jardins tout en finalisant la liste des traitres. Nous réfléchissions à ce que nous devions faire, qui exécuter et qui laisser en vie avant que je ne puisse repartir. Nous marchions, quand je vis un détail dérangeant. Je croisais deux gardes, les gardes qui étaient sensés protéger le gamin et qui riaient en imaginant la bière qu'ils allaient boire. Je les arrêtais, le regard noir, les menaçant pour savoir ce qui se passait. Mon sang bouillonna sous la colère. Je sortis mon épée, partant à la recherche du gosse et de ses tortionnaires tandis qu'Alaco avertissait les gardes. Je le retrouvais rapidement, heureusement. En deux mouvements j'étais sur les hommes, les neutralisant avant de rattraper le gamin et de le serrer dans mes bras. Je me retournais vers les gardes, donnant des ordres pour qu'ils soient tous enfermés dans les cachots, les deux gardes que nous avions croisé également. Je montrais ensuite le noble qui avait été à deux doigts de toucher au gamin.

- Celui là mettez le dans ma salle d'interrogatoire. Je m'en occuperais plus tard.

Je le serrais contre moi avant de repartir vers mes appartements. Je le déposais doucement sur le lit. Je m'approchais de lui, caressant doucement son visage. Je le détaillais essayant de voir si tout allait bien, si on ne l'avait pas violenter. Je sentais mon coeur cogner encore violemment dans ma poitrine. Je revoyais encore l'instant où je l'avais trouvé, les mains de cet homme sur son corps...

- Comment tu te sens gamin? Est ce que tu... est ce qu'ils t'ont fait du mal?

Je ne le supporterais pas si ça avait été le cas. Je les tuerais tous, jusqu'au dernier si ils avaient osé toucher à lui.


Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 370
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Des propos qui me désarçonnent ; atteindre le Roi avec son jouet, souiller ma personne pour déstabiliser le Roi. Depuis quand j’étais devenu le point faible de Dagnir ? Cela ne sera jamais. Je ferme les yeux, je serre les dents. Je m’étais déjà fait agresser sexuellement pour ma première fois mais j’y avais survécu au point d’en redemander quand ma lucidité me faisait défaut. Mais d’autres mains, un autre corps ? Non, je finirais définitivement fou. Les larmes coulent mais je ne dis rien. Je ne leur ferais pas cet honneur de le ou les supplier.

Puis la suite des évènements se fait rapidement. Et quand je retrouve la vue, je réalise que je suis dans les bras de Dagnir. Je tremble, je voudrais m’enfouir, je voudrais le repousser. Je voudrais me cacher, je voudrais fuir. Mais je reste niché contre lui, apeuré de bouger. Le seul bénéfice d’être le divertissement d’un homme sanguinaire est de savoir que mon ravisseur sera probablement mort, tête sur une pique et empalé. Est-ce que cela calme ma peine ? Non mais je ne l’empêcherais certainement pas.

De retour, dans la chambre, je sursaute et me crispe, de peur qu’il me frappe mais non, il est d’une douceur qui me désarçonne, s’inquiétant de mon état. J’ai encore plus envie de pleurer. J’aimerais lui dire la vérité. Oui, ils m’ont touché mais pas comme de la manière dont il le pense, mais c’est déjà de trop quand ce ne sont pas ses mains, ou son corps.

- Mal d’être un moyen de vous atteindre. Je veux apprendre à me battre Dagnir. J’en ai marre d’être une cible qui peut se faire attaquer à chaque coin de rue. J’en peux plus, de vivre dans la peur. Si … Si, je dois finir ma Vie dans ce château, je veux être capable de me défendre .. Imagine .. Tu …

Et je finis par éclater en sanglot, mes tremblements reprenant. L’idée qu’il soit arrivé trop tard, d’être dépouillé de peu de dignité qu’il me reste est trop pour mon esprit. Et je finis par cacher mon visage dans son cou, tant pis pour son haut royal. Puis, je me calme et me recule.

- Pardon … Apprends-moi … Je suis sérieux, je veux être comme toi. Je veux plus être une chose fragile.  


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3147
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Je ne savais pas ce qui m'avait pris de le serrer dans mes bras comme ça. Disons que je voulais surtout qu'il se calme, qu'il arrête de pleurer ainsi. Je n'aimais pas voir les gens pleurer. Je n'avais pas l'habitude de gérer des choses comme ça. Alors peut être que si je le serrais dans mes bras j'arriverais à le faire se calmer. Ce n'était que pour ça que je le serrais ainsi. Je n'avais aucune envie de lui faire des calins en temps normal. Je n'aimais pas ça. Baiser oui mais pas faire des calins, c'était pour les faibles.

Je le gardais un peu contre moi, le temps qu'il se calme uniquement, caressant doucement son dos.

- Je t'apprendrais, mais pas tout de suite. Je n'ai pas le temps en ce moment. Je dois régler encore mes affaires ici. Quand ce sera terminé nous repartirons. Nous rejoindrons Aegnor et nos hommes. On t'apprendra avec Aegnor. Tout se passera bien tu verras. Mais là je dois te laisser. Je vais te confier à Alaco. Tu peux lui faire confiance, il te protégera. Moi je dois régler quelque chose.

Je déposais un léger baiser sur son front avant de le lacher. J'allais demander aux gardes de nous chercher le jeune homme, quelques minutes plus tard il était là. Je lui donnais rapidement ses ordres et le laissais s'installer dans la chambre avec le gamin. Je lui jetais un dernier regard en arrière avant de partir dans les couloirs.

Il me fallut quasiment toute la nuit pour le faire craquer mais au petit matin j'avais eu ce que je voulais. Je quittais la salle, le sang maculant encore mes bras et mes vêtements. Je ne me changeais pas. Je voulais rester ainsi, que tous voient ce qu'il en coutait de s'opposer à moi. J'entrais dans la chambre, saluant les deux hommes entrain de petit déjeuner d'un signe de tête. Je n'avais aucune idée de ce qui avait pu se passer entre eux. J'aurais tout le temps de mener mon enquête plus tard. Je savais qu'Alaco ne l'avait pas touché. Il me respectait trop et de toute façon il n'aimait pas les hommes. Mais c'était un érudit, au tempérament calme et posé qui avait compensé sa blessure à la jambe par son intelligence et sa soif de connaissance, alors peut être avaient ils un peu discuté, distrayant le gamin.

Je pris d'abord Alaco à part, discutant à voix basse avec lui. Je lui donnais ses ordres avant de le laisser quitter ma chambre. Je me retournais ensuite vers le gamin, le rejoignant pour prendre un peu de nourriture dans son assiette. Je ne m'assis pas, ne tenant pas à salir les meubles avec mes vêtements recouverts de sang.

- Prépare toi, tu vas venir avec moi. Il y a quelque chose que je dois faire et je veux que tu y assistes. Demain nous partirons.

Je terminais son plat pendant qu'il se préparait. Je l'attendis avant de parcourir les couloirs pour rejoindre la cour. Je restais là, droit, mon épée à la main alors que la foule commençait à arriver, se demandant ce qui se passait. Je restais stoïque, le gamin à mes côtés. Quelques minutes plus tard mes gardes arrivèrent. Ils amenaient avec eux les hommes qui m'avaient trahis. J'attendis, ne bougeant pas alors qu'ils les jetaient à mes pieds, alors que ces hommes se mettaient à me supplier de les épargner. J'attendis... le dernier à venir fut Alaco avec l'homme que j'avais passé la nuit à torturer et qui par miracle arrivait encore à tenir debout. Son corps et son visage n'étaient plus qu'une masse ensanglantée mais il parvenait encore à s'accrocher à la vie et à rester éveillé.

Alors seulement, je me décidais à sortir de mon silence pour m'adresser à la foule.

- Cet homme...

Je pointais de mon épée le tas de chair qui ressemblait vaguement à un homme.

- M'a trahi!!

Je restais silencieux quelques instants, laissant la foule réagir à mon annonce. Je laissais se taire les cris de surprise et d'indignation avant de reprendre.

- Je le sais désormais. Il a conspiré avec les hommes rassemblés ici. Ensemble, ils étaient bien décidé à me prendre mon trône et à me tuer. N'est ce pas messieurs?

Je les regardais avec un sourire doucereux.

- Espérer que l'un d'entre vous devienne le grand père du futur roi n'était pas suffisant? Vous vouliez mon trône, ma couronne, ma vie même. Vous vouliez régner pour votre propre profit, vous moquant de plonger le royaume dans le chaos, méprisant le peuple qui le compose. Celui ci...

Je remontrais le tas de chair de mon épée.

- A même commencé à mettre leur plan à exécution. Il avait décidé de s'en prendre à ce jeune homme, MA propriété, afin de m'atteindre, de pouvoir me tuer facilement. Les fous... ils m'ont sous estimé. Et vous allez le payer maintenant.

Je laissais le cerveau de l'opération agoniser sur place avant de me placer à côté du premier des hommes. J'empoignais sa chevelure, tirant sa tête en arrière et offrant sa gorge à la lame de mon épée que je posais tout contre.

- Mon joli... je vais t'initier un peu plus à la vie de ma cour. Tu vais m'aider. Prends une décision. La mort ou la vie pour cet homme qui a organisé ton meurtre et ton viol juste avant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 370
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Je le supplie de rester avec moi. Je ne voulais pas qu’il m’abandonne. Je ne voulais qu’il me laisse aux mains d’un inconnu. Qui me dit qu’il est fiable ? Je retiens mes larmes mais je reste à bonne distance d’Alaco. Puis le soldat finit par enchainer les monologues jusqu’à évoquer quelques brides de ses combats aux côtés de Dagnir. Bien que je fasse semblant de ne pas m’intéresser à lui, j’étais plus qu’attentif. Je suppose qu’il l’avait remarqué, lorsque j’ai aperçu son sourire en coin, et de devoir remettre le livre à l’endroit. Repas du soir, à peine mangé, bien trop sous le choc des récents évènements. Je finis par ponctuer les discussions d’Alaco, qui s’avère être un homme très intelligent, m’apprenant bien des choses sur le royaume. Mais je reste sur mes gardes, de peur qu’il me tue quand je ne m’y attendrais le moins. Ce qu’il remarque et tente de me rassurer, ce qui est peine perdue pour ce soir. Je veille aussi longtemps que je le peux, dans l’espoir de voir Dagnir mais le dieu du sommeil finit par me happer.

Le Roi revient enfin, mais qu’au petit matin, ce qui me fait bouder. Il m’avait vraiment abandonné. Et pire, il pique dans mon assiette et ça me rend colère mais je ne dis rien. Parce que le voir, puant et taché de sang me coupent l’appétit. Je m’exécute, enfilant moult couches et une cape pour cacher mon corps entièrement. Je ne voulais pas qu’on puisse apercevoir une once de mes formes.

Je reste sans voix devant les hommes qui se présentent devant nous et je me recule de quelques pas, quand le dernier arrive. Il était dans un sale état. J’étais partagé entre un bien fait pour lui et beaucoup de peine, pour son état catastrophique. J’écoute les mots du Roi attentivement. C’est donc ça la Vie d’un Roi, être toujours sur ses gardes, parce qu’on tente de le détroner ou de le tuer ?

Je me fais violence pour ne pas détourner le regard quand la sanction tombera mais le pire arrive : me demander d'ôter la Vie d’un homme au travers de sa lame. Je regarde mon assaillant attentivement. Ses mains. Ses mots. Son souffle. Colère contre lui, eux tous. Le dégout de savoir qu’il voulait me souiller. Je prends une grande inspiration, visage aussi fermé que possible et je le regarde durement avant de parler.

- La mort, pour tous.

J’aurais voulu rajouter, la torture pour l’homme qu’il tient en joue. Mais … aurais-je supporté ? Dagnir m’aurait-il obligé à le regarder faire ? Et je sais que je n’aurais pas tenue. Était-ce une forme de clémence ?

La foule s’éveille, approuvant ma décision, hurlant à la traitrise. Je serre ma cape, pour tenir debout, quand le sang gicle jusqu’à ma joue. Ne pas vomir. Ne pas pleurer. Tenir aussi droit que possible. N’exprimer aucune émotion. Alors qu’intérieurement, je voudrais me rouler en boule. Les minutes s’écoulent, le massacre se fait. La tuerie ne choque personne outre moi. Dans le sens où c’est une boucherie que j’ai ordonné.

Est-ce que je serais véritablement comme Dagnir ? Non, je ne peux pas imposer la mort aussi durement que lui. Je me doute bien que ce n’est pas facile pour lui mais j’étais encore trop faible pour le faire. Et heureusement qu’il ne m’a pas demandé de le tuer moi-même, ça aurait été au delà de mes capacités. Toute façon, son épée est trop lourde pour moi, j’ai tenté une nuit. J’ai cru que j’allais me casser en deux.  


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3147
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

J'attendais, ma lame appuyée sur sa gorge. J'avais peur qu'il ne me demande de les épargner. Ca serait bien son genre. J'avais déjà ma petite idée sur la question si il me demandait de ne pas le faire. Mais il me surprit, réclamant la mort de tous pour mon plus grand plaisir.

D'un geste je tranchais la gorge de l'homme que je tenais. Son corps s'effondrant à mes pieds alors que son sang venait m'éclabousser et éclabousser la foule. Je passais aux suivants sous les cris de mon peuple. Ils réclamaient du sang, la vengeance pour les traitres. Mais je savais surtout que ma démonstration calmerait ceux qui auraient à nouveau l'idée de tenter de me trahir. Les faibles qui avaient voulu me marier aux filles de traitres pour les calmer seraient démis de leur fonction. Alaco gouvernerait en mon nom. La situation serait apaisé dés ce soir et je pourrais partir demain matin à la première heure.

Je passais chaque homme au fil de mon épée, les égorgeant ou les embrochant simplement. Je gardais le plus grand traitre pour la fin, celui qui avait touché au gamin, que j'avais torturé toute la nuit. Il regardait la scène tremblant, attendant de voir si la mort s'abattrait sur lui aussi. Je donnais des consignes pour qu'on place les têtes des morts sur des piques et qu'on les place sur les remparts puis je me retournais vers lui, le regardant avec un sourire cruel.

- Et empalez celui là à côté. Qu'il meurt lentement en contemplant les têtes de ses amis conspirateurs.

Je le laissais là, regardant avec joie la peur passer sur son visage. Il pourrait tenir encore quelques heures, des heures de souffrance, avant que finalement son propre poids ne l'enfonce complètement sur le pieu et ne mette fin à son supplice.

Je rejoignis le gamin, essuyant doucement le sang sur sa joue. Vu l'état de mes propres mains j'étalais du sang sur sa joue plus que je ne l'enlevais.

- Viens, on va aller dans les bains se laver. Puis tu iras te reposer pendant que je terminerais de m'occuper de la gouvernance ici. Ce soir on dinera tous les deux si tu veux. Et demain nous partirons.

Je lui fis un petit sourire avant de l'entrainer aux bains. On avait besoin de se laver. Mais outre ça, je savais qu'il appréciait de prendre des bains. Il semblait encore choqué de ce qui s'était passé la veille. Il avait besoin d'aller se détendre un peu. Je rentrais dans la pièce et allais me déshabiller dans un coin, laissant tomber mes vêtements recouverts de sang. Je m'enlevais le plus gros du sang avant de plonger dans le bassin d'eau chaude avec plaisir. Je me laissais aller contre le rebord, fermant les yeux de plaisir.


Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 370
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Je reste figé devant la scène. Et le sang. Y’a du sang sur moi. J’ai envie de hurler. Hurler n’importe quoi et sur tout le monde. Et le Roi qui en rajoute. Mes forces ultimes pour me contenir, de ne pas le rejeter en public, bien trop peur de vivre le même sort, ce qui serait un beau gâchis après cet horrible spectacle.

On quitte enfin la scène, et personne n’ose croiser mon regard. J’ai honte d’apprécier qu’on craigne Dagnir pour m’offenser. Mais au fond, ça me peine énormément. Je ne suis pas méchant. Je quête l’affection et l’attention d’un Sanguinaire, c’est ma seule faute, je l’avoue. Mais j’ai à cœur d’apprendre sur eux tous.

Finalement, c’était hautement désagréable d’être vu et géré comme une chose fragile par Dagnir. J’avais cette sensation que j’allais me briser à tout moment. Était-ce, ce qu’il percevait de moi ? Je sais que je suis sa propriété. Et ça ne me dérange plus. C’en est même rassurant. Mais est-ce qu’il va se comporter ainsi, à jamais ? M’enfin, ça ne veut pas dire que je dépasserais mes limites, du moins, pas intentionnellement.

Prendre un bain. Dormir dedans. Ne jamais en ressortir. Juste rester cachés ici pour toujours, s’empiffrer de desserts et de vins. N’est-ce pas là, une bien meilleure idée que de repartir, loin de ce lit ? Rien que d’y penser, j’ai encore envie de pleurer.

Je me glisse dans l’eau chaude jusqu’à engloutir ma bouche. Savoir qu’on en avait voulu après mon corps pour faire souffrir Dagnir – est-ce que ça aurait été le cas d’ailleurs ? Aurait-il eu mal ? - je ne veux plus le montrer. Même le Roi en dehors de nos ébats, je ne voulais qu’on ne plus une once de mon épiderme. Et je finis par couler entièrement pour retrouver un semblant de sérénité entouré des bruits étouffés dans ce bain.

Trois minutes, à être en phase avec moi-même. A classer les récents évènements. A me calmer et retrouver ma quiétude. Demeurer lucide, car je doute que son entourage serait toujours aussi calme quand on reviendra définitivement. Me préparer à son mariage, la prochaine épreuve. Puis le voir pouponner et être mis de côté. Je ressors, reprenant mon souffle.

- Je ne veux pas repartir demain. Je veux rester ici, et découvrir les paysages avec vous. On peut faire ça s’il vous plait ? Et profiter encore un peu du lit et du vin. Je ne veux pas quitter ces lieux avec de tels souvenirs. Me dire que je pourrais me faire violer quand … On reviendra définitivement. Je vais finir fou sinon.

Je finis par m’approcher et m’imposer à lui, parce que je ne supporte pas cette distance – excès de confiance ? - entre nous deux. Alors je viens coller mon dos contre son torse, l’avantage d’être le plus petit.

- Deux jours que vous et moi, à me montrer ce que vous aimez de votre royaume, c’est ce que je demande.   


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3147
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Je haussais un sourcil en l'entendant parler. J'aurais cru qu'il serait pressé de fuir ce pays vu les souvenirs qu'il en avait eu. Il ne cessait de me surprendre. Moi qui avait tendance à le croire plus prévisible que ça, c'était plutôt agréable de voir que je pouvais me tromper.

Je souris en le sentant venir se coller contre moi. Autre chose qui me surprenait. Il n'était pas ivre et pourtant il venait de lui même chercher le contact de mon corps. Je me demandais par moment si je n'avais pas réussis à l'apprivoiser, si lui aussi n'était pas autant dépendant que moi de nos ébats. J'aimais croire que ce soit possible.

Je me redressais un peu, venant passer un bras possessif autour de sa taille alors que mes lèvres allaient doucement embrasser son cou.

- Plus personne ne te fera de mal ici. J'y ai veillé. Ils sont tous morts. J'ai confiance en Alaco. Il était trop jeune quand je suis parti pour que je lui confie mon royaume. C'est désormais possible aujourd'hui. Je sais qu'il ne laissera pas des traitres sévir à nouveau. Tu ne risques plus rien mon joli.

Je laissais ma main sagement sur son ventre. Je ne voulais pas le forcer, pas après ce qu'il avait vécu. Je voulais lui laisser le temps de se remettre de ça. Mais déjà le fait de l'avoir ainsi dans mes bras, apaisait mes tensions.

- On restera deux jours si tu le désires. Demain nous partirons nous promener à cheval. Je te montrerais un endroit que j'affectionne particulièrement.

Ce n'était pas deux jours de plus ou de moins qui allaient changer quelque chose pour que je retrouve Aegnor. Si ça pouvait permettre de lui faire plaisir et de le rendre un peu plus sage, ce n'était pas du temps perdu.

- Est ce que tu es bien avec moi? Je veux dire... si tu pouvais t'enfuir, tu le ferais? Ou tu resterais à mes côtés?

J'étais fou de lui poser une telle question, j'en avais conscience. Il ne pouvait pas me répondre qu'il resterait à mes côtés. Il était enchainé à moi. Il devait certainement attendre la moindre occasion pour fuir. Ses gestes envers moi, ce n'était qu'une façon de m'endormir. Je devais me moquer de sa réponse, ne pas poser la question. Il n'était qu'un jouet que je devais jeter quand je m'en serais lassé. Rien de plus.


Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 370
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Cette bulle de douceur qui se tisse entre nous. Je ferme les yeux pour me délecter de chaque seconde. Je n’aurais jamais pensé le Roi capable d’être de la sorte. Myocarde faisant des bonds et des rebonds. Honte à moi. Cette faiblesse que je ressens pour sa personne. J’ai toujours peur de lui et pourtant je pars toujours en quête de son affection. Et consciemment. N’est-ce pas triste ?

Mon joli. Je pivote légèrement ma tête, fronçant le regard. Était-ce un surnom affectueux ou il ne savait toujours pas mon prénom ? Je hausse les épaules pour répondre moi-même à ma question. Qu’importe, ça n’a guère d’importance. Sauf s’il en appelle d’autre ainsi, là je mordrais sur le champ. Alors, je me replace, appréciant chacun de ses mots et gestes. Je grimace quand il me parle de cheval, mes fesses s’en souviennent encore et dire qu’il va falloir repartir. J’ai déjà envie de pleurer connaissant déjà la douleur. Mais aussi le moyen de quémander un massage.

Savoir que j’allais apprendre encore davantage de lui, de son royaume, de ses gouts me fait frissonner. Je me sentais privilégié. J’ai longtemps pleuré de m’être porté volontaire à épargner mon peuple, ce qui fut assez vain, faut l’avouer, mais à présent, je trépigne d’être dans le secret. C’est ce que je me dis, je veux être unique. Au moins, jusqu’à qu’il se détourne de moi.

Questions qui brisent ma rêverie, mes fantasmes de ne pas être une femme. Elles me surprennent. Que lui arrive-t-il ? Etions nous deux à être chamboulé par les récents évènements ? Je prends le temps de passer et repasser ses questions dans ma tête ne pouvant effacer mon sourire niais. Et je change de position pour me mettre à califourchon sur lui et attraper une éponge pour le laver, quand bien même, il était déjà propre. Mais je crois que je ne pourrais pas le regarder dans les yeux.

- Si vous demandez pour maintenant, oui je suis bien. Si vous me demandez depuis que notre rencontre, je suis toujours sur mes gardes. J’ai peur de faire un faux-pas et de provoquer votre colère. Il y a des jours où je me dis que je ne pourrais pas me passer de votre compagnie et parfois, je me demande à quel moment, je vais mourir. Vous m’obligez à dépasser mes limites et vous me surprenez sans arrêt. Non, je n’ai plus envie de fuir. De toute façon, où irais-je ? Je ne vais pas plus loin que notre tente. Et je ne pense pas que les gens aiment aider des traitres comme moi. Et je choisis de rester avec vous. Je vous l’ai dit, j’aimerais tout savoir de vous, de votre royaume, de vos coutumes. Et devenir comme vous. Faut être honnête, que je découvre tellement de choses avec vous que je regretterais d’être un fuyard. Et …

Mes joues se teintent, je ne pensais pas être aussi fidèle que mes pensées. Et je finis par chuchoter la fin de ma phrase.

- … Puis, vous êtes un très bon amant. Je garde ma place dans votre couche. Je sais que je n’aurais plus ce privilège un jour.

Mon bassin ondule lentement, lui offrant un sincère sourire, avant de reprendre mes caresses avec l’éponge puis, je décide de le taquiner plus encore et quittant ses cuisses et sortir de l’eau. J’attrape une serviette rapidement pour me cacher de son regard.

- Je meurs de faim, Roi.


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: