Le Deal du moment : -29%
Prix cassé sur le PC portable LENOVO IDEAPAD 3 ...
Voir le deal
499.99 €

Partagez
 
 
 

 LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 392
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  Empty

7ei5.pngMise en Situation


Quand des délinquants se retrouvent bloqués au centre municipal pour remplir leurs travaux d'intérêt général, c'est la misère pour chacun. Personne n'a envie d'être là. Mais les choses changeront lorsqu'un orage éclatera au dessus de leurs têtes, et qu'ils se découvriront chacun un pouvoir bien différent des autre, unique en son genre. [tiré de la série misfits]


i3tb.png
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 392
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  Empty

1491487787-sbyrne06.png
Lacey Bellemare
TIG ; travaux d'intérêt général.

Lacey en a écopé pour trois mois. Le tribunal a décidé de faire d'elle un exemple pour les autres, elle n'aurait rien du recevoir parce qu'elle n'a jamais rien fait de mal dans sa vie. Exemplaire : c'est la définition parfaite pour ce petit bout de femme qui s'est retrouvée au mauvais moment au mauvais endroit. Parce que son nom est connu dans la communauté de la gymnastique. Elle travaille depuis tant d'année pour avoir eu la chance de gagner la médaille d'or aux jeux olympiques. Elle n'a jamais consommé de drogues, pourtant, c'est avec ça qu'on l'a trouvé lors d'une soirée où elle n'aurait même pas du être. Pour protéger son copain qui l'a lâché pour ne pas se faire avoir. Pourtant, Lacey n'est pas connu pour être naïve. Forte tête, elle s'est jurée de ne plus rendre service à quelqu'un si ça peut lui apporter des emmerdes. Elle s'est surtout promis de passer ses TIG rapidement, sans faire parler d'elle. De toute façon, elle n'est pas prête de pouvoir remonter sur un tapis. Sa carrière est finie.

LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  39382D23DF92F69C9AE75D1EFB694ED377CCE7BA


Carlson Young :copyright: skywalkers.
Ses pas sont rapides, elle court comme si le diable était à ses trousses. Écouteurs enfoncés dans ses oreilles, cheveux redressés en une haute queue de cheval, son rythme cardiaque est pourtant stable ; elle a l'habitude des efforts pour maintenir son corps en forme. On aurait pu la déposer en voiture, pour ne pas avoir à traverser la majeure partie de la ville. Mais Lacey a dit que ça irait, elle a dit qu'elle était assez grande. Elle a surtout dit que ça lui ferait du bien de courir jusqu'à être arrivée au centre municipal : c'était surtout pour décompresser et faire taire ses pensées. La blonde pensait arriver en avance, surtout avant les autres jeunes qui doivent faire leurs travaux d'intérêt généraux avec elle.

Pourtant, il y en a déjà trois : deux noirs et une blanche qui semble tout droit sortir du même quartier défavorisé que les deux autres. On la dévisage du regard lorsqu'elle arrive. Parce qu'elle n'enlève pas tout de suite ses écouteurs, parce qu'elle se tourne vers la rive du fleuve qui passe à une cinquantaine de mètres de là. Lacey prend son pouls, deux doigts posés à sa gorge. Elle compte, pendant qu'elle étire ses jambes une à une, alors qu'elle tente de régulariser son souffle, de le calmer pour revenir à la normale.

Si on s'adresse à elle, Lacey répond doucement de sa voix assez aiguë. Elle répond vaguement, jamais de façon personelle. Si on la reconnaît, elle fera un sourire où ses lèvres sont tendues sans bonheur. Elle ne parlera pas de ce qui l'a amené ici. Mais Lacey ne posera pas de questions à ceux qui s'adresse à elle : la blonde reste distante comme si elle ne voulait pas se mélanger avec les petits gens. Ce n'est pas le cas, Lacey n'est pas de la haute. Ses parents en ont chier, comme beaucoup, dans leur vie. On va dire que Lacey n'a juste pas l'habitude des délinquants, alors elle prend ses distances parce qu'elle ne vient pas du même monde. Ils n'ont pas les mêmes fréquentations, ils n'ont pas les mêmes problèmes.

'' - Bon, vous êtes tous là ?'' Une voix plus forte, plus grave se fait entendre dans leur dos. Le superviseur arrive par un portail aux barreaux en fer qu'il ouvre avec un gros trousseaux plein de clé. '' Allez, c'est parti. Et souriez, vous en avez chacun pour un bon paquet de temps, commencez pas déjà à faire la gueule.''

Sa façon de parler lui rappelle le premier entraîneur qu'elle a eu : brusque, mais amical avec son large sourire et ses narines trop épaisses. Et si les autres se renfrognent, elle fait tout le contraire. Elle se met à sourire, comme on le lui a appris à le faire pour le jury : avec classe et élégance. Ils finissent par entrer dans le centre municipal, là où beaucoup de choses se passent pour la ville. On loue cette salle pour des festivités, elle se souvient être venue là pour fêter, avec le maire et son équipe, sa nomination aux jeux olympiques. Elle se souvient aussi que c'est dans cette endroit qu'a eu lieu, lorsqu'elle était plus jeune, le bal des séniors où sa grand-mère se rendait avec la maison de retraite. Lacey ne savait pas que les délinquants de la ville étaient aussi bloqués dans cet endroit pour rendre à la communauté ce qu'ils ont prit avec leurs méfaits.

Elle ne se sent pas à l'aise à l'intérieur : la grande salle est circulaire, le plafond qui est le sol d'un étage est supporté par quelques colonnes bien placées. Mais tout est blanc, tout semble étincelant mais il fait sombre à l'intérieur. Des chaises sont placées au centre de la pièce, on leur dit que c'est là qu'ils peuvent s'installer en attendant. Le surveillant se rend rapidement compte que l'équipe n'est pas au complet, il a un calepin où sont notés les noms de ceux qui devraient être présents. Il clame rapidement qu'il notera les absents, et rappel que ceux qui ne se présenteront pas tous les jours seront immédiatement envoyés en centre de détention, comme leurs jugements l'indiquent.

'' - Ce sera votre tenue. Tous les jours, vous les enfilerez avant d'arriver là.'' D'un coup de pied, il fait glisser au milieu des sièges un carton rempli de tenues oranges de différentes tailles. '' Le vestiaire des garçons est à droite, celui des filles à gauche. Que je vois pas un malin se faufiler là-bas, c'est compris ?''
'' - On est vraiment obligés de porter ça ?'' Demande la fille blanche, déjà en train de soupirer en levant les yeux au plafond, comme elle redresse sa tête dans un mouvement de dégoût. '' Juste ça, c'est la pire des punitions qu'on pourrait avoir...''
'' - Commence pas. Allez, vous avez dix minutes.''


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 513
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  Empty

tumblr_pmhp6npU2E1x1l0y5o3_500.png
Ashton Page
Ashton n'est pas naturellement charitable. Il est connu pour être un menteur compulsif. Tout ce qu'il raconte est foncièrement faux. Un jour sa mère est morte. Un jour sa mère est vivante. En réalité, il est difficile de savoir qui est réellement Ashton. « Une fois, j'ai fait un voyage au Pérou, ça m'a permis de me ressourcer avec moi même, de trouver la voie intérieure » ; « Mes associés m'ont déjà fraudé, c'est dur de perdre une compagnie montée à la sueur de son front et... de ses économies » ; « Je n'ai jamais couché avec une femme mariée, c'est pas dans mes valeurs. » En réalité, Ashton est un jeune adulte qui a bousillé sa vie. Et quand il commet des erreurs, il a tendance à ne pas les assumer, préfère en subir les conséquences que de trouver une manière de réparer sa merde. Recommencer à zéro c'est mieux. Les travaux d’intérêts généraux auxquels il participe sont obligatoires. Car ce n'est certainement pas quelque chose qu'il aurait fait de son plein gré. S'il avait pu, il aurait pris la peine de prison, ici courte, mais on a jugé important de lui inculquer le savoir-vivre. Il est accusé d'abus de bien sociaux.
LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  Tumblr_inline_p0nwtuzcgb1u3u0uv_540


Chris Wood :copyright:️ SneakySkunk
Un retard, ça compte pour une absence? qu'il narge.

Ashton entre dans la grande salle alors qu'on remet aux coupables les tenues orangées. Comme tous les autres, il se penche dans la boîte pour récupérer la sienne qui sent le fond de tiroir. Le superviseur le dévisage, parce que son retard ne saurait être accepté une seconde fois. Lui-même n'est pas emballé par cette tenue horriblement moche. Il se console en se disant qu'il pourra profiter de la vue des deux donzelles. Ça lui remontera le moral lorsque les heures sembleront longues. Elles le seront forcément, car il n'a pas envie d'être là, n'a pas envie de nettoyer le bordel des autres, n'a pas envie de réparer les conneries de la ville. La ville paie pour un programme inutile. Il sait que ça n'aura aucune influence sur lui. Il sait qu'il ne changera pas. Personne ne peut le changer. Une fois les heures obligatoires comblées, il retrouvera son petit train-train de vie.

L'un des noirs vient taper la fesse de la blonde alors qu'elle se dirige vers le vestiaire des dames. Et si elle devait réagir, elle aura l'occasion de voir le regard de Ashton posé sur son cul. Non, il n'est pas celui qui vient de la frapper, non, il n'a pas vu le noir à l'oeuvre. Mais il sera inévitablement repéré à la mater comme un vieux pervers. Comment ne pas remarquer ses courbes? Comme aurait dit son ancien supérieur : quand on jauge une marchandise de grande valeur, on l'admire, mais on ne la touche pas. Il a entendu cette phrase à de nombreuses reprises. Mais ce judicieux conseil ne l'a pas empêché de frauder la compagnie.

Peu importe comment la fille réagit, c'est Ashton qui semble l'avoir pelotée alors que le noir rigole déjà en route vers le vestiaire des mecs. Et si elle devait réagir, que ce soit par des mots ou par des coups, il n'aura pas compris pourquoi. Et si elle ne devait rien faire, il aura peut-être l'amabilité de lui rendre le porte-feuille qu'elle a laissé tomber dehors. [C'est complètement faux, il pense qu'il le fera, mais c'est encore en délibération dans sa tête.] Un porte-feuille qu'elle n'aura pas récupéré parce qu'elle était trop occupée à écouter sa musique sans réellement faire attention à ce qu'on lui disait. Un employé à voulu lui rendre, mais trop pressé pour la suivre, Ashton a dit qu'il s'en chargerait. Il a été en retard uniquement parce qu'il a fouiné dans ses affaires et qu'il a regardé ses cartes d'identité.

La première tâche est palpitante ; ils doivent nettoyer les vitres extérieures du bâtiment, pour enlever toutes saletés qui ne soient pas esthétiques, à commencer par les excréments d'oiseaux. On les oblige à former des équipes. Les deux filles pourront être ensemble. Initialement, c'est ce qui est dit. Mais la fille se rétracte aussitôt qu'on lui annonce qu'elle devra être suspendue dans le vide sur un échafaudage. Elle mentionne sans détour qu'elle a le vertige. Elle n'en démord pas et n'a aucun scrupule à laisser tomber son alliée féminine. Le superviseur perd patience, alors pour la peine, il ajoute des heures supplémentaires à la fille qui essaie d'argumenter, mais elle ferme rapidement sa gueule. Ashton devra s'y coller.

Pour atteindre l'échafaudage, ils doivent passer par le toit. Ashton n'y fait pas gaffe, mais il ne tient aucune porte derrière lui. Son premier réflexe n'est pas d'être galant. La fille pourra retenir la porte comme une grande, qu'il se dit. Par contre, lorsqu'ils arrivent à destination, il s'arme d'une nouvelle attitude : sur un ton charmant, il lui demande si elle souhaite descendre en premier.

Besoin d'un coup de main?

De toute façon, peu importe comment, ils se retrouveront tous les deux sur cette structure sensible au vent et aux mouvements. Mais lui, il n'a pas l'intention de bouger le petit doigt pour nettoyer ces vitres. Il pourra même tenir l'équipement qu'il tendra à la fille s'il le faut. Il se prélassera dans l'échafaudage, tout à fait à l'aise à l'idée qu'elle puisse bosser seule. Il regardera en bas pour voir les autres s'afférer à leur propre tâche. Il s'imagine petit roi, mais énormément de choses pourraient changer, que ce soit par rapport aux rencontres qu'il fera ou que ce soit par rapport à la tempête qui leur apportera une chose qui les redéfinira. Et si mademoiselle Lacey de son prénom indiqué sur les cartes devait avoir le même état d'esprit que lui, ça pourrait devenir amusant.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 392
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  Empty

1491487787-sbyrne06.png
Lacey Bellemare
TIG ; travaux d'intérêt général.

Lacey en a écopé pour trois mois. Le tribunal a décidé de faire d'elle un exemple pour les autres, elle n'aurait rien du recevoir parce qu'elle n'a jamais rien fait de mal dans sa vie. Exemplaire : c'est la définition parfaite pour ce petit bout de femme qui s'est retrouvée au mauvais moment au mauvais endroit. Parce que son nom est connu dans la communauté de la gymnastique. Elle travaille depuis tant d'année pour avoir eu la chance de gagner la médaille d'or aux jeux olympiques. Elle n'a jamais consommé de drogues, pourtant, c'est avec ça qu'on l'a trouvé lors d'une soirée où elle n'aurait même pas du être. Pour protéger son copain qui l'a lâché pour ne pas se faire avoir. Pourtant, Lacey n'est pas connu pour être naïve. Forte tête, elle s'est jurée de ne plus rendre service à quelqu'un si ça peut lui apporter des emmerdes. Elle s'est surtout promis de passer ses TIG rapidement, sans faire parler d'elle. De toute façon, elle n'est pas prête de pouvoir remonter sur un tapis. Sa carrière est finie.

LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  39382D23DF92F69C9AE75D1EFB694ED377CCE7BA


Carlson Young :copyright: skywalkers.
Lorsqu’une main claque sur sa fesse, Lacey se retourne immédiatement. Elle tient l’uniforme orange contre elle comme si ça pouvait cacher ses courbes qui ne sont pourtant pas à la vue de tout le monde, cachées sous ses fringues. Mais celui qui a osé la toucher n’est plus là ; puisqu’elle ne le sait pas, ses petits yeux se plissent et se transforment en boule noires. Elle est en colère, n’aime pas être touchée, n’aime pas la brusquerie, Lacey n’aime pas le regard des hommes -lourds- sur son corps. Alors elle capte rapidement le regard de Ashton, posé sur ses fesses. Si d’habitude, Lacey se tait en baissant la tête pour tracer sa route et ne pas être plus mise sous les projecteurs, elle ne peut le faire quand ça concerne ce sujet.

” - Regarde ailleurs, gros pervers.” Qu’elle lâche, sa langue claquant contre son palais. Mais directement, ses joues se mettent à rougir : elle est si effacée d’habitude, qu’être au centre de l’attention la perturbe. ” Si on ajoute agression sexuelle à ton casier, tu peux dire adieu aux TIG et dire bonjour à l’incarcération.”

C’est un bien grand mot pour une simple main au cul. Mais c’est comme ça qu’elle voit les choses, parce que des gestes déplacés, elle en a vu par centaine dans le monde du sport. Des mains qui glissent, des regards trop focalisés sur des parties de corps précis. Jamais Lacey n’en a été la victime, mais certaines de ses coéquipières en ont fait les frais. Malgré le rouge à ses joues, elle fusille du regard Ashton alors qu’il n’est pas responsable. Un regard n’a rien à voir avec une agression. Au fond, Lacey aurait cent fois préféré ces yeux déplacés -malgré qu’ils viennent d’un merdeux de délinquant- plutôt que ce geste qu’elle n’accepte pas. Pauvre Ashton qui prend à la place d’un autre.

Et comme elle aura répondu durement par des mots, il ne lui aura pas rendu son portefeuille qu’elle ne s’est même pas rendue compte avoir perdu. Pourtant, à l’intérieur, il y a tant de choses qui sont importantes : ses papiers d’identités, sa carte bancaire, sa carte de sécurité sociale, mais surtout sa carte d’identité des jeux olympiques auxquels elle a participé pour gagner la médaille d’or en gymnastique. Carte qui ne lui servira plus jamais à rien, mais qu’elle garde comme le plus précieux de ses souvenirs. Elle pourrait tout perdre, de son portefeuille, que ça ne serait pas important tant qu’elle récupérerait cette dernière carte.

Dans sa combinaison orange, Lacey n’est pas à l’aise : pas parce qu’elle n’a aucune allure dedans, mais parce que ça lui rappelle sans détour l’erreur qu’elle a commise. Elle s’est jurée que plus jamais elle ne tomberait amoureuse. Etait-ce seulement de l’amour? Parce que ça n’y ressemblait pas, du moins, pas vis-à-vis de ce type. Elle imagine que l’amour ne peut pas être à sens unique. Que l’amour n’a pas ce sens : à quelle heure abandonne-t-on sa moitié, surtout face à la justice ? Non, Lacey ne se fera plus avoir. Elle n’aimera plus, quitte à ne pas être aimée en retour. Mais dans son esprit, l’amour ne rime avec rien. Parce qu’elle se dit que sans cet enculé elle ne serait pas là aujourd’hui. Jamais elle n’aurait du avoir cette drogue, jamais elle n’aurait dû se faire prendre. Sans ce sale type, elle n’aurait pas perdu la chance de participer aux jeux olympiques. Tout ça a anéanti tout ce pour quoi elle s’était battue dans sa vie.

Elle s’est contentée de lever les yeux au ciel lorsque l’autre fille l’abandonne à son sort. Non, ça ne la dérange pas d’être en hauteur sur l’échafaudage. Ca lui rappellera inlassablement les anneaux sur lesquels elle était parfaite. Elle est parfaite. Voilà qu’elle retient de justesse la porte que ce sale type n’a même pas l’intelligence de retenir. Lacey soupire à peine, mais elle se contente de se taire. Elle n’est pas à l’aise d’être suspendue avec lui, pour seule présence. Pourtant, elle se tait, se contente d'obéir aux ordres qu’on lui donne. Lacey se dit que plus vite les choses seront faites, plus vite elle pourra rentrer chez elle. Mieux ça se passera au centre, plus rapidement passeront les jours, les semaines, les mois. Elle ne doit rester là que trois mois, et contrairement à l’autre fille, Lacey ne compte pas prendre de jours supplémentaires. Alors elle se contente de faire ce qu’on lui dit, même si elle est vraisemblablement la seule à nettoyer ces vitres.

Lacey a tellement mieux à faire qu’être femme de ménage. Pourtant, elle agit, même si elle ne peut pas s’empêcher de jeter des coups d'œil sombre à celui qui ne fait rien d’autre que tenir les produits ménagers. Elle n’a pas un mot pour lui ; parce qu’il n’en vaut pas la peine, mais surtout, parce qu’elle n’a pas envie de faire ami ami avec les délinquants parce qu’elle part du principe qu’ils ne sont pas du même monde. Elle n’a rien à voir avec ces jeunes, et ne compte pas apprendre la moindre chose sur eux.

Au bout d’une heure et demie en hauteur, un tiers du travail est fait. Mais voilà qu’elle a chaud : quelques mèches de cheveux collent à son visage à cause de la sueur. Un profond soupire s’échappe de ses lèvres lorsqu’elle laisse tomber l’éponge et la raclette sur le sol de l’échafaudage. Elle en vient même à s’appuyer contre la barrière de sécurité, se penchant un peu vers l’extérieur dans le but de récupérer le moindre petit courant d’air qui pourrait lui faire du bien. Le temps n’est pas clément ; il ne fait pas un grand soleil, il ne fait pas non plus chaud. C’est l’exercice qui la met dans cet état.

” - Et, toi !” Qu’on cri d’en bas. Alors Lacey ouvre ses paupières pour voir leur superviseur qui s’adresse à elle. Il tient dans ses mains un nombre de bouteilles d’eau impair, et après en avoir distribué une à chacun de ceux qui sont en bas, il lui montre celle qu’il s’apprête à lancer dans leur direction. ” Attrape ça !”

La bouteille est plus grosse que les autres ; Lacey comprend qu’elle devra la partager avec son acolyte. Le superviseur la lance une fois mais se plante, alors la bouteille retombe mais il parvient à la récupérer avant qu’elle ne s’explose au sol. Ça fait rire le reste du groupe -qui n’avance pas bien vite à leur tâche- et le superviseur les envoi balader. Il semble même prendre aux mots l’un des délinquants et lui propose, pour se moquer de lui, d’essayer lui-même d’envoyer la bouteille. Le superviseur ne veut pas monter sur le toit parce qu’il a lui aussi le vertige, même s’il ne l’admettra pas pour ne pas paraître faible, pour que l’autre fille n’ait pas un autre truc à dire parce qu’elle non plus n’a pas voulu monter.

” - Et, Barbie ! Appelle ton copain là, c’est un bonhomme, il va savoir rattraper.” Si le superviseur rouspète, les autres rigolent, et Lacey fusille le noir du regard.
” - C’est pas mon pote !” Qu’elle lâche sans détour, la voix assez forte pour qu’on l’entende d’en bas. Mais ça ne l’empêche pas de se tourner vers Ashton, toujours occupé à ne rien faire. Elle lui lance un signe de la tête, mais s’adresse à lui en semblant toujours de mauvaise humeur : pour elle, c’est lui qui a les mains baladeuses. ” Tu veux pas être un peu utile ? J’ai soif.”

Au loin, on entend un premier grondement : c’est l’orage qui approche. Mais il y a souvent des avions qui passent si bas qu’on pourrait confondre les deux. Alors personne ne fait attention à ce détail. D’ici quelques minutes, il se mettra à pleuvoir, mais personne n’aura le temps de rentrer à l’intérieur. Les jeunes, comme le superviseur et d’autres gens de la ville seront touchés par cet orage qui leur donnera à chacun un pouvoir unique.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
LACEY+ il y a de l'orage dans l'air.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: