Partagez
 
 
 

 Break the Rules, Dance (Beloved)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

captur11.png
Jude Rén
J'ai 21 ans et je vis à New-York, Etats Unis. Dans la vie, je suis danseur professionnel et je m'en sors ... pour le moment je ne sais pas c'est mon premier contrat. Sinon, grâce à mon manque de temps et d'envie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Il n'y a pas vraiment de fille qui m'intéresse.

Mais en réalité je m'appelle Rén Liang. Mes parents ont quitté leur Chine natale quand j'avais trois ans pour rejoindre Chinatown et y ouvrir un restaurant. Ma mère tenait à ce que j'ai un prénom américain, pour m'intégrer plus facilement et comme elle était fan de Jude Law...


Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 A8dfd8ca25d96206ef8e1a35841f311f
 

Harry Shum Jr :copyright:️ artél

Réveil six heures du matin... ma mère était vraiment une tortionnaire parfois. Elle était venu me tirer du lit, en criant de sa voix douce et mélodieuse mon prénom chinois. Je me levais, de mauvaise grâce, avant d'aller l'aider à préparer les jumeaux pendant qu'elle s'occupait du petit déjeuner.

Je l'écoutais, ralant encore une fois parce que je la laissais toute la journée pour aller faire ce qu'elle considérait être comme une perte de temps. Elle espérait que je rentrerais assez tôt pour les aider au restaurant le soir. Je ne préférais rien dire pour le moment, ne rien lui promettre. Si je lui disais que je pourrais rentrer dans les temps et que je ne le faisais pas sa colère serait terrible. J'espérais moi aussi rentrer assez tôt mais j'avais peur que ce ne soit pas le cas. De ce que j'avais discuté avec les autres danseurs, le directeur n'avait pas la réputation de nous ménager. On allait souvent passer de longues journées à s'entrainer. Je redoutais un peu de voir comment ça se passerait avec ma mère. Elle n'approuvait déjà pas le fait que je laisse tomber mes études pour la danse mais si en plus elle voyait que cela empiétait sur mes devoirs envers ma famille...

Je laissais les petits à l'école avant de filer rapidement pour le studio. Je ne voulais pas être en retard, surtout pas le premier jour. Je me devais de toujours arriver en avance, de montrer que je n'étais pas un tire au flanc et que je méritais ma place parmis eux.

J'entrais dans la salle le plus discrètement possible. J'avais entendu du bruit en arrivant. J'avais une demi heure d'avance et je ne pensais pas tomber sur quelqu'un déjà là. J'entrais doucement, essayant de ne pas perturber Sören alors qu'il dansait. Je voulais le regarder un instant, voir comment il dansait. Il était impressionné et je me sentais légèrement intimidé.

La porte claqua et il s'arrêta de danser, se retournant vers moi.

« Tu n’es pas en retard…. »

- Toi non plus.

Je lui souris légèrement avant d'aller poser mon sac dans un coin de la salle. J'en profitais pour me mettre rapidement en tenue, un simple tee shirt avec un jogging confortable. Je ne savais pas vraiment si il y avait une tenue imposée ou pas pour les répétitions mais tant pis. Je me corrigerais pour la fois suivante.

Je restais dans un coin de la salle, ne sachant pas trop quoi faire en attendant les autres. Je finis par décider d'engager la conversation.

- C'était très beau... ce que tu faisais là.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

captur11.png
Sören Magnusson
J'ai 22 ans et je vis à New-York, Etats Unis. Dans la vie, je suis danseur professionnel et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je ne suis pas prêt à m'engager dans une relation

Herman Tømmeraas :copyright:️ squirowl

Je n’étais pas un lève-tard, j’aimais me lever avec le lever du sommeil, il était plus que rare que je me lève au-delà de huit heures, mais c’était plutôt vers 6h et puis au moins j’étais tranquille dans les salles de danse, il n’y avait pas grand monde. J’étais un bosseur, mais personne ne le remarquait car je partais toujours avant l’arrivée des autres danseurs.

Je détestais demeurer à ne rien faire. Je ne mettais pas une heure à petit-déjeuner, et j’avais un besoin insatiable de danser. C’était ma manière à moi d’exorciser mes démons. j’en avais besoin. J’avais besoin d’extérioriser mes sentiments, ma douleur que je devais, le reste du temps, intérioriser. J’avais parfois l’impression d’imploser à l’intérieur et qu’un jour tout le monde allait découvrir mon secret que j’ai profondément enfoui. J’avais savamment esquivé le sujet avec mes parents quand ils ont remarqué que je ne passais plus de temps avec mon petit-ami de l’époque. J’ai trouvé une excuse bidon pour qu’ils ne me posent plus la question. Et ils n’avaient plus jamais abordé le sujet. Puis mon père avait monté ce projet et il avait été accaparé par la création, pour mon plus grand soulagement.

J’avais entendu on portable tinter, annonçant l’arrivée d’un message, certainement mon père pour me demander si je suis déjà arrivé, comme s’il n’avait pas remarqué que depuis plusieurs semaines je passais mon temps à danser.

La musique tournait en boucle dans la chaîne hifi, je suivais simplement le rythme de la musique. Je ne réfléchissais pas aux mouvements que j’exécutais. Je ne l’avais pas entendu rentrer jusqu’au moment où la porte claque dans mon dos, ce qui me fait rater un mouvement. Je finis par me retourner pour tomber sur le nouveau. Je dois réfléchir quelques secondes avant de retrouver son prénom. jude, c’est ça!

Je finis par éteindre la musique. C’était quand même plus sympathique pour discuter. Je hausse les épaules. « J’aime bien venir m’entrainer avant que tout le monde arrive. La salle est ouverte aux aurores, enfin c’est moi qui l’ouvre. Donc si tu as envie de venir plus tôt sans subir la pression du chorégraphe, tu peux. »

Je soupire doucement avant d’aller ranger mes affaires, effectivement ça allait être bientôt l’heure de la répétition. J’avais quand même hâte de voir à quelle sauce on allait tous être mangé. Je lui souris. « Merci… Ce n’était pas grand chose…. Juste de l’improvisation. » je n’aimais pas me vanter, je ne vois pas ce qu’il y a de si exceptionnel. Et ça va changer. Parce que maintenant il n’y a plus de place à l’improvisation. J’avais les jambes qui fourmillaient d’excitation.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

captur11.png
Jude Rén
J'ai 21 ans et je vis à New-York, Etats Unis. Dans la vie, je suis danseur professionnel et je m'en sors ... pour le moment je ne sais pas c'est mon premier contrat. Sinon, grâce à mon manque de temps et d'envie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Il n'y a pas vraiment de fille qui m'intéresse.

Mais en réalité je m'appelle Rén Liang. Mes parents ont quitté leur Chine natale quand j'avais trois ans pour rejoindre Chinatown et y ouvrir un restaurant. Ma mère tenait à ce que j'ai un prénom américain, pour m'intégrer plus facilement et comme elle était fan de Jude Law...


Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 A8dfd8ca25d96206ef8e1a35841f311f
 

Harry Shum Jr :copyright:️ artél

« J’aime bien venir m’entrainer avant que tout le monde arrive. La salle est ouverte aux aurores, enfin c’est moi qui l’ouvre. Donc si tu as envie de venir plus tôt sans subir la pression du chorégraphe, tu peux. »

Je lui dis un léger sourire alors que je rangeais mes affaires dans un coin de la salle.

- C'est gentil. Je m'en souviendrais.

Mais en général je n'avais pas vraiment le temps de venir aussi tôt que lui. Je me levais tôt aussi le matin mais je devais aider ma mère avec les jumeaux avant de venir. Ca avait déjà été une vraie course contre la montre pour arriver en avance alors plus tôt encore ce n'était pas possible. J'avais toujours eu l'habitude de m'entrainer dans ma chambre ou sur le toit de notre immeuble quand le temps le permettait. Là bas j'avais largement assez de place pour bouger comme je le voulais. Et je n'étais pas embêter par qui que ce soit. Puis danser dans un espace réduit me procurait un défi supplémentaire. Il fallait que je redouble d'adresse pour ne pas tout défoncer dans ma chambre en bougeant.

« Merci… Ce n’était pas grand chose…. Juste de l’improvisation. »

- C'était quand même très bien. Tu es doué...

Je comprenais pourquoi il était ici. Ca n'avait pas simplement à voir avec ses liens de parenté avec le directeur. Il méritait sa place parmi nous. Il avait clairement le talent pour ça. Et je savais que je l'avais aussi. On n'aurait pas donné sa chance au premier venu, pas au niveau où nous étions.

Les autres danseurs finirent par arriver ainsi que le chorégraphe, mettant fin à notre discussion. Je tentais de me mettre dans un coin de la salle, pour faire mon truc tranquillement mais le chorégraphe insista pour nous mettre au premier rang avec Sören et la danseuse principale, tout ça parce que nous étions les principaux danseurs du spectacle. Bon.. je n'allais pas y couper. Il était temps pour moi de montrer de quoi j'étais capable.

Et je passais une des meilleures mais aussi une des plus épuisante journée de ma vie. On passa la journée à danser, ne prenant qu'une légère pause d'une demi heure pour le déjeuner. Puis on reprit, travaillant déjà sans relâche, répétant et répétant les pas jusqu'à ce qu'ils soient parfaits.

Je me laissais tomber à côté de mes affaires quand la journée fut terminée. Je m'essuyais, reprenant un peu mes esprits et m'hydratant avant de me préparer à rentrer. Je saluais vaguement tous les danseurs alors qu'ils partaient. J'étais exténué, mais plus heureux que jamais.

Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

captur11.png
Sören Magnusson
J'ai 22 ans et je vis à New-York, Etats Unis. Dans la vie, je suis danseur professionnel et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je ne suis pas prêt à m'engager dans une relation

Herman Tømmeraas :copyright:️ squirowl

Je lui souris doucement, j’étais peut-être seul, mais je n’ai jamais empêché qui que ce soit de venir s’entrainer. Je hoche simplement la tête, je ne veux pas le forcer à faire quoi que ce soit. Ce n’était qu’une proposition, il est libre d’en faire ce qu’il veut. Je range mes affaires et débranche ma clé usb. « Tu es prêt pour la journée ? C’est le grand début de la torture… Je te préviens mon père est loin d’être tendre. »

Je souris avant de m’étirer, j’en profite pour retirer mon t-shirt. Je savais à quelle sauce on serait mangé. Avec moi mon père était pire qu’un tyran, mais je sais qu’il faisait ça pour montrer que je n’étais pas privilégié, pour que j’ai autant de chance que les autres. Et ça m’allait très bien, on en avait parlé lors d’un repas, je refuse que l’on me mette dans une bulle parce que je suis le fils du chorégraphe. Ce n’était pas du tout juste. Je voulais faire mes preuves comme tout le monde. Je ne voulais pas qu’ils pensent que j’ai le premier rôle par lèche-botte. Je voulais simplement vivre de ma passion, c’est tout, je ne demande rien de plus. Je souris doucement en haussant les épaules. J’apprécie ces compliments même si je ne les trouve pas forcément justifié. « Merci.. »

J’ai hâte de voir ce qu’il vaut, car il est le seul dont je ne connais pas le talent. Je n’ai vu le casting de personne, mais je sais ce qu’ils valent tous. Lui ce serait la vraie découverte pour le coup. Je lui souris doucement alors que je me retourne pour saluer les autres qui commencent à arriver. Et on finit par être happé par l’entrainement.

La première journée était un bon modèle pour les jours suivants. On transpirait à grosses gouttes, on se donnait au max pour les chorés. C’était la mise en place mais, mon père, lui ne voyait pas ça dans la moindre mesure. On est bien sûr placé devant, pour montrer l’exemple. On commençait surtout à apprendre les chorées de groupes, toutes les scènes particulières seraient travaillées plus tard.

On termine, comme je l’avais pressenti, à une heure plutôt tardive. J’étais dégoulinant, il ne nous avait vraiment pas épargné. Et je retrouvé cette exigence qui me faisait tout oublier. Mais si on continuait à ce rythme on allait être plus que prêt le jour J.

Je saluais tout le monde avant de repartir chez mes parents. J’avais été fourbu le lendemain mais ça ne m’avait pas empêché de recommencer le lendemain puis le surlendemain. Finalement c’était devenue une routine de ressentir les courbatures.

Pour une fois, j’avais décidé de ne pas m’entrainer ce matin, j’avais trainé dans mon lit, parce que je ne voulais voir personne. J’avais tenté d’esquiver cette journée, mais mon père n’il m’était pas idiot, il m’avait réveillé. J’arrivais plutôt maussade, j’étais normalement, encore le premier arrivé. C’est pour ça que je suis assez étonné quand j’entends de la musique. Je rentre silencieusement dans la salle pour voir Jude danser. Je souris doucement en refermant la porte sans faire de bruit pour ne pas le déranger.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

captur11.png
Jude Rén
J'ai 21 ans et je vis à New-York, Etats Unis. Dans la vie, je suis danseur professionnel et je m'en sors ... pour le moment je ne sais pas c'est mon premier contrat. Sinon, grâce à mon manque de temps et d'envie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Il n'y a pas vraiment de fille qui m'intéresse.

Mais en réalité je m'appelle Rén Liang. Mes parents ont quitté leur Chine natale quand j'avais trois ans pour rejoindre Chinatown et y ouvrir un restaurant. Ma mère tenait à ce que j'ai un prénom américain, pour m'intégrer plus facilement et comme elle était fan de Jude Law...


Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 A8dfd8ca25d96206ef8e1a35841f311f
 

Harry Shum Jr :copyright:️ artél

Résumons ces derniers jours... il s'en était passé des choses dans ma vie ces dernier temps, en particulier depuis que j'avais été engagé pour tenir l'un des rôles principaux dans le prochain grand spectacle qui allait être joué à New York.

Niveau professionnel, c'était l'éclate totale. Franchement, je ne pensais pas que vivre mon rêve puisse être aussi énorme. Je savais que ça serait dur, qu'il faudrait que je travaille énormément. Mais c'était tout bonnement génial. J'adorais passer mes journées à danser, m'entrainant sans relache. Je n'arrivais pas à être écoeuré. Non, j'en redemandais encore. Même quand mes muscles tremblaient à cause de la fatigue, que j'avais l'impression que mes jambes n'arriveraient plus à me porter, je trouvais encore la force de danser. Ca avait toujours été ma passion, ma vie même, une vraie drogue. Et maintenant que je goutais au fait de danser tous les jours de manière intensive, j'en redemandais encore. Avec le chorégraphe tout se passait plutôt bien. J'adorais vraiment ses chorés et je donnais le meilleur de moi même. Même chose avec le reste du groupe. J'avais commencé à me rapprocher de certains des danseurs et on avait vraiment sympathisé. Le seul qui restait pour moi une énigme, c'était Sören. Je le voyais répéter sans arrêt, plus que moi et ce n'était pas rien.

Alors voilà de ce côté là tout était génial. La réalité avait été encore mieux que mes rêves les plus fous.

Niveau vie perso... et bien c'était là que c'était la merde. Les relations avec ma mère étaient de plus en plus catastrophiques. Le premier jour j'étais rentré tard, quasiment à la fin du service. Je n'avais pas pu les aider et ils avaient galéré. L'engueulade que j'avais eu ce soir là avait été vraiment terrible. Depuis... les choses s'étaient répétés. Je rentrais souvent tard le soir et ça ma mère ne le supportait pas. La famille passait avant tout à ses yeux, la danse ne devait passer qu'en second. Ce n'était que de l'amusement, un loisir auquel j'avais le droit de me consacrer après l'école et après avoir rempli toutes mes obligations familiales.

Ce matin, les choses avaient explosées à nouveau. On ne faisait plus que se disputer d'ailleurs chaque fois qu'on se voyait. Mon père restait à l'écart de ça, laissant ma mère régler les choses comme toujours. J'essayais de ne pas écouter, de me préparer et de m'occuper des petits avant de partir à la répétition mais ça devenait de plus en plus difficile.

"Aller perdre ton temps à... gesticuler sur place, à te rendre ridicule sur scène.... Au lieu de continuer tes études, de te construire un avenir où tu pourrais avoir une belle vie... Tu me fais honte Liang, honte tu m'entends?!!

Ca en avait été trop. J'avais explosé, ne pouvant plus faire comme si je n'entendais pas ce qu'elle me disait.

- Honte? Mais où est la honte quand on m'offre la chance d'être l'une des têtes d'affiche d'un des meilleurs spectacle qui se prépare, sur l'une des plus belles scènes du monde? C'est ça qui te fait honte? Que ton fils soit applaudit par des centaines, des milliers de personnes? Qu'il devienne célèbre? Tu es là à admirer des chanteurs et des acteurs, mais tu refuses que je saisisse cette chance moi aussi quand on me l'offre.

Il n'y avait qu'à voir ce prénom américain qu'elle m'avait donné et pourquoi elle l'avait fait. Elle se foutait de moi et je ne le supportais plus.

"Ce n'est pas une carrière acceptable!! Peut être que c'est ce que les blancs veulent pour leurs enfants, les voir devenir des dépravés s'exhibant sur scène mais ce n'est pas ce que je veux pour toi!!

J'attrapais mes affaires, la foudroyant du regard.

- Je m'en vais alors.

Je quittais l'appartement, la laissant se démerder avec les petits. Elle avait dépassé les bornes cette fois, me dire que je lui faisais honte... Elle devrait être fière de moi. Ce que j'étais entrain de faire, ce que j'accomplissais, ça devrait être le rêve de n'importe quel parent, voir leur enfant devenir célèbre.

J'arrivais tôt au studio, beaucoup plus tôt que d'habitude. Je laissais tomber mes affaires dans un coin, attendant que les autres arrivent. Il n'y avait que Sören et moi aujourd'hui. On allait bosser sur une choré qu'on allait faire qu'à deux. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Oh il dansait très bien mais on avait à peine échanger quelques mots depuis le début de nos répétitions. Je ne savais pas comment allait se passer cette répétition entre nous.

En attendant je m'approchais de la chaine et branchais mon téléphone avant de mettre de la musique. Je me laissais aller, m'amusant à danser pour me changer les idées. Plus la musique avançait et plus je sentais mes tensions me quitter. Il n'y avait plus que la musique et la danse qui existaient pour moi en cet instant. Je m'éclatais, me détendant vraiment.

Je me retournais au bout d'un moment et sursautais en me rendant compte que je n'étais plus là.

- Désolé, je ne t'avais pas entendu arriver.

Je m'arrêtais de danser pour aller débrancher mon téléphone et couper la musique.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

captur11.png
Sören Magnusson
J'ai 22 ans et je vis à New-York, Etats Unis. Dans la vie, je suis danseur professionnel et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je ne suis pas prêt à m'engager dans une relation

Herman Tømmeraas :copyright:️ squirowl
Ce spectacle c’est un peu un second souffle pour moi. J’ai un peu l’impression de revivre. J’oubliais enfin ce qui m’avait gâché ma vie ces derniers mois. Je sais que ce n’est qu’une parenthèse, que les cauchemars, les insomnies reviendront bientôt. Mais je savoure pour le moment cette accalmie.

Puis les répétitions étaient intenses. On avait au moins pas le temps de réfléchir à ce qui se passe dans nos vies privées. On sortait repus des entrainements, j’avais appris à ne plus sentir mes jambes mais à continuer à marcher pour retourner chez moi. Parce que mon père avait décidé que l’on ne prendrait pas notre voiture pour aller à la salle. Bon d’accord, ça nous fait à peine dix minutes de marche, mais quand on a les jambes en compote, dix minutes nous paraissent une heure ainsi. Mais bon, de toute manière je partais toujours après tout le monde. Je m’entrainais avant et après, alors je n’avais vraiment pas d’excuse pour mon mal de jambe. Je dansais pas mal dans mon coin, je me liais aux autres pour les chorées dont c’était nécessaire. J’avais un peu plus de mal à me lier avec les autres, même si je ne disais jamais non aux sorties pour aller manger rapidement, mais je n’étais pas le plus bavard du groupe. J’avais l’impression que si je commençais à parler tout le monde apprendrait mon secret. C’était idiot comme pensée parce que personne ne pourrait deviner.

Ce matin, j’avais décidé de trainer un peu plus chez moi, ce qui avait étonné mon père, que je sois pour une fois présent au petit-déjeuner, il avait exprimé sa surprise, et je m’étais contentais de hausser les épaules, en espérant que le sujet tabou resterait au placard. Mais ce n’était pas sans compter sur ma mère, qui aimait beaucoup mettre les pieds dans le plat et qui pose la question à éviter. Elle avait demandé des nouvelles de Zach, s’étonnant que je n’en parle plus, elle pensait que l’on était encore amis. Si seulement elle savait. Elle m’avait coupé l’appétit. Je finis par quitter la table puis partir en avance de la maison pour gagner la salle. Finalement j’aurais dû continuer ma routine. Ça m’aurait évité une conversation. Mais bon le mal est fait. Le viol que j’ai subi tourne maintenant dans ma tête comme une idée noire. Je n’avais donc pas la tête à la journée, et le pire c’est que l’on commençait à bosser sur le duo avec Jude. Mon père allait être furax de voir que je ne suis pas à cent pour cent.

Je ne m’attendais pas à retrouver Jude en train d’improviser. Mais j’avoue que ça me plaisait de le voir danser, sans le carcan des chorés. Je m’adosse au mur sans l’interrompre, souriant, il en avait vraiment dans le ventre. Il semblait être dans sa bulle, en tout cas il ne captait rien de ce qui l’entourait.

Il finit simplement par sursauter en ouvrant les yeux quand la musique se termine. Je souris. « C’est moi, je ne voulais pas te faire peur…  Mais tu peux continuer…»
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

captur11.png
Jude Rén
J'ai 21 ans et je vis à New-York, Etats Unis. Dans la vie, je suis danseur professionnel et je m'en sors ... pour le moment je ne sais pas c'est mon premier contrat. Sinon, grâce à mon manque de temps et d'envie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Il n'y a pas vraiment de fille qui m'intéresse.

Mais en réalité je m'appelle Rén Liang. Mes parents ont quitté leur Chine natale quand j'avais trois ans pour rejoindre Chinatown et y ouvrir un restaurant. Ma mère tenait à ce que j'ai un prénom américain, pour m'intégrer plus facilement et comme elle était fan de Jude Law...


Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 A8dfd8ca25d96206ef8e1a35841f311f
 

Harry Shum Jr :copyright:️ artél

J'avais eu besoin de ce moment pour décompresser un peu. Je ne m'étais encore jamais disputé aussi violement avec ma mère. Elle m'avait poussé trop loin cette fois. Je ne demandais même pas à ce qu'elle me soutienne à fond, ni même à ce qu'elle sacrifie quoi que ce soit pour m'aider à accomplir mon rêve. Je m'étais toujours battu seul et ça n'avait jamais été un problème. Je voulais juste qu'elle me laisse le vivre à fond maintenant que j'avais pu l'atteindre. Je ne lui demandais même pas de venir à la première. Je pouvais très bien comprendre qu'elle n'approuve pas. Mais je n'en pouvais plus de ses reproches incessants. Ne pas m'encourager c'était une chose mais tout faire pour m'empêcher de réussir alors que j'y étais enfin, je ne l'acceptais. Je ne pouvais plus supporter de jouer au petit fils parfait, de faire exactement ce qu'elle attendait de moi. Je voulais vivre ma vie comme je l'entendais. J'étais adulte maintenant. J'en avais le droit. Et j'aurais qu'elle le comprenne sans me demander de choisir entre eux et la danse. Les perdre me faisait beaucoup trop mal.

Alors je dansais, pour moi même, pour évacuer tout ça, pour essayer de ne plus y penser. J'étais même tellement perdu dans mes pensées que je n'avais pas entendu Sören entrer dans la salle de danse.

« C’est moi, je ne voulais pas te faire peur… Mais tu peux continuer…»

Je secouais doucement la tête en allant boire un peu d'eau.

- Non ça va. Je profitais que j'étais seul pour... me changer juste les idées. Ce n'était rien du tout.

Juste quelques moments comme ça, fait pour m'amuser, pour m'aider à me vider la tête. Je m'asseyais au sol, buvant un peu de ma bouteille tout en le fixant.

- Alors tu sais un peu ce qu'il nous réserve? T'as une idée de la choré qu'on va faire?

Moi pour le moment je n'en avais aucune idée. J'avais déjà dansé en groupe comme on l'avait fait jusqu'à présent. J'avais fait quelques duos avec des filles également. Je savais que j'allais en faire un avec la danseuse principale. On allait aussi faire un trio et j'avais vraiment hâte de tenter ça. Mais un duo avec un mec... non ça je n'avais encore jamais fait. Vu le thème du spectacle, j'avais un peu peur de ce qu'on allait faire. Que ce soit clair, je n'avais rien contre les gays. Chacun était libre de faire ce qu'il voulait de sa vie. Mais je ne l'étais pas. J'avais eu des copines même si pour le moment j'avais mis tout ça en pause pour me concentrer sur la danse. C'était plus facile pour moi de jouer l'amoureux transi avec une femme. Je connaissais. Je maitrisais. Jouer l'intimité avec une femme dans une choré, ça ne me posait pas de problème. Mais avec un homme... j'étais déjà beaucoup plus mal à l'aise.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Break the Rules, Dance (Beloved) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Break the Rules, Dance (Beloved)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: