Partagez
 
 
 

 Vive les mariés ! ft. Myre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tenor
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

La dynamique entre les trois amies met l'ambiance, il faut bien l'avouer, elles sont distrayantes. Les chamailleries incessantes ont de quoi occuper presque n'importe qui. Et Eliott fait partie de ceux-là, il observe et s'en amuse, ce qui tombe plutôt bien car il a besoin de divertissement, de quoi lui changer les idées et lui faire oublier le temps d'un week-end que sa vie n'est pas du tout celle qu'il s'imaginait. Il commence même à apprécier Stacy et ses petites piques pleines de vérité, car il en était sûr, le coup de la drague lui était adressé à lui autant qu'à Indiana. Et puis Eliott, il est joueur, il apprécie qu'on se moque de lui de cette façon afin de pouvoir rendre les coups, en toute sympathie bien sûr.

La conversation dévie cependant sur quelque chose de plus sérieux à laquelle Eliott ne peut résister, puisqu'il s'agit de sa passion, cette étrange passion qu'il partage avec Indiana.
- Merci ! Je suis content que ça te plaise ! J'ai fait en fonction des envies de Jade et Noah tout en essayant d'être plus original que ce que les fleuristes proposent d'habitude, avec des fleurs un peu plus sauvage et de saisons. Bien sûr demain, ce ne sera pas aussi sobre... dit-il, tout sourire.
Puis de répondre à sa question :
- Je fais ça depuis aussi longtemps que je me souvienne, avec ma grand-mère. On allait faire des bouquets dans les champs ou dans son jardin, elle m'a apprit les noms de fleurs.

Claire propose alors de montrer les œuvres d'Indie, ce qui intrigue évidemment le grand blond qui tend la main pour se saisir du téléphone. Il aurait presque eu envie de prédire qu'Indie allait protesté, ils ne lui laissèrent pas l'occasion de le faire. La composition est jolie, très délicate, certains diraient féminines mais c'est un peu facile à dire quand il y a des fleurs et que c'est rose. En tout cas elle plait à Eliott, il lui trouve un côté classique tout en ayant une pointe d'originalité. Et cette association de couleurs est plutôt rare.

- Pivoine et nigelle ? C'est très beau, subtile et romantique. Avec la petite touche de gypsophiles et la feuille en dessous... J'aime beaucoup.

Alice se penche également, se rapprochant d'Eliott pour regarder. Par curiosité ou simple prétexte ? " Je peux voir ? " Demande-t-elle alors que sa main glisse sur les doigts du grand frère pour se saisir du téléphone. Eliott, un peu gêné par ce changement d'attitude, lui cède tout de même le téléphone qui passe ensuite dans les mains de Peter pour faire le tour de la table.
Peter acquiesce, certainement pour signifier que c'est joli mais qu'il n'est pas connaisseur. Quant à Alice, elle commente également " C'est très joli Indiana, très féminin. Style boho-chic un peu. Assez tendance, tout en étant limite rétro. " Elle en fait des caisses tout en sachant être irréprochable.
- Il faudra que tu me montres toutes tes créations, Indie ! poursuit Eliott entre deux fourchettes de saumon et de crudités.
- Une passion pour les fleurs... boriiiiiiing, soupire alors Stacy, renfrognée par la remarque de Claire toute à l'heure et par le sujet de discussion. Tout le monde l'ignore, sauf Eliott qui laisse échapper un éclat de rire.

- Ce n'est pas assez viril pour toi Stacy ? Parle-nous de tes passions alors !

- Heu... Sans façon. Eliot, à quelle heure commence les jeux d'alcool exactement qu'on puisse enfin s'amuser ?

- Ce soir, c'est le diner de répétition. Il n'y a pas vraiment de jeux de prévus et ce devrait être plutôt court. Mais si tu y tiens, prépare le jeu, je dois pouvoir dégotter une ou deux bouteilles. Tu préfères quoi ? Vodka ? Rhum ? Whisky ? étonnant venant d'Eliott qui n'est pas un grand amateur de ce genre de soirée. Peut-être qu'il considère que cela rentre dans la mission "s'assurer que les invités s'amusent."

- Tu n'es venue à ce mariage que pour picoler ? s'inquiète Peter, un peu ahuri par l'attitude la petite brune.

- Et sinon comment avez-vous connu les mariés ? propose subitement Alice pour changer de sujet. Je commence. J'ai rencontré Jade et Noah en cours de Yoga il y a un peu plus de deux ans, depuis on fait toujours du Yoga et on est amis. A toi Eliott !

Elle pose sa main sur son bras pour lui passer la parole, Eliott ne proteste pas, acceptant et appréciant le contact fugace.

- Et bien, moi tout le monde s'en doute... Je ne l'ai pas vu naître, mais c'est tout comme en tant que grand frère de la mariée.

Le tour de table continue, puis les échanges se poursuivent tout en se séparant à nouveau alors que le plat est servi puis le dessert. Alice discute un peu avec Eliott, puis son attention se reporte sur Peter une fois certaine qu'elle a la sienne. Elle se donne même le droit de le remballer un peu alors qu'il lui pose une question, tentant de flirter discrètement. Ce qui déroute un peu Eliott. Cette fille est clairement en train de jouer avec lui, de faire le chaud et le froid selon son bon vouloir et en même temps, c'est de Peter qu'elle se rapproche. Leurs discussions se font de plus en plus passionnées et il devient évident qu'ils se plaisent mutuellement.

Pour l'après-midi c'est une sortie plage qui est prévue et certainement que tout le monde a hâte d'y être. Eliott en tout cas est bien pressé de quitter cette table afin de ne plus avoir à supporter ce spectacle. Mais il le cache autant que possible, se concentrant sur les trois filles bien que ses yeux ne puissent s'empêcher de fureter vers celle qu'il désire, avec un sentiment partagé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Ee8dd7ed56260afac46be5446d00b17c


Jacinda Barrett
Stacy, la connaissant, il est sûr qu’elle va se trouver quelqu’un au moins le temps du week-end, pour s’amuser et oublier ce type qui ne la mérite pas. Parce que oui on ne dirait pas comme ça, mais la brunette est une bonne personne, malgré ses attitudes parfois un peu limite, mais au moins est-elle entière dans son caractère. Et pas le genre à mâcher ses mots. Finalement, quand on se penche sur les trois amies que sont Claire, Indie et Stacy, elles sont très différentes, mais en même temps se complète bien. C’est sûr qu’il y a des frictions parfois, mais si leur amitié dure depuis plus de quinze ans ce n’est sans doute pas pour rien. Alors même si la jolie blonde à fini par la reprendre, Indiana ne l’a pas mal pris dans son idée de lui montrer des beaux gosses. C’était même plutôt amusant. Et en parlant bel homme, après avoir donné son avis sur les compositions d’Eliott, ce dernier lui en parle un peu plus en détail et répond dans le même temps à sa question. Et donnerait cher pour voir des photos de lui en petit-garçon avec sa grand-mère et des bouquets de fleurs sauvages dans les mains. L’image est aussi touchante qu’adorable.

— Oh mais demain c’est sûr qu’il faudra en mettre pleins la vue, répond Indie avec enthousiasme. Mais je suis persuadée que ce sera de très bon goût, à l’image de ce que tu as fait là.

« Calme toi, on dirait presque une groupie, jette-lui ta culotte tant que tu y es ! ». Ah, non-pitié, ne lui parlait plus de sous-vêtements pour le moment, elle a eu sa dose. La jeune femme n’a cependant pas le temps de se flageller mentalement, que Claire se saisi de son portable pour montrer l’une de ses « œuvres » à Eliott. Pas le temps non plus de protester, que le téléphone est déjà entre les mains du blond. La grande brune jetant un regard un peu contrarié à la blondinette, qui affiche un sourire de conquérante. C’est qu’elle est déjà à fleur de peau la petite Mcfadden, il n’était peut-être pas utile d’en rajouter une couche. Après quelques minutes d’observation, le grand-frère de Jade lui donne son avis, soulagement, c’est plus que positif pour elle.

— Merci beaucoup, ça me fait plaisir, souffle-t-elle comme si l’air était resté bloqué dans ses poumons. En tout cas, ta grand-mère est une bonne professeur.

Puis elle voit Alice se pencher vers Eliott demandant à voir la photo, puis sa main se glisser vers le téléphone et frôlant les doigts du grand blond. Ce dernier qui semble soudainement gêné de son contact fugace. Le visage de la jeune femme se décompose quelque peu, mais elle arrive tout de même à garder un sourire de circonstance. Bien que sa petite voix lui rappelle vivement, qu’il est clair que le frère de Jade à un sérieux penchant pour la jolie brunette et non pour la grande brunette. Finalement, il serait sans doute de bon ton qu’elle sauve le plan « esquiver Eliott », avant de trop souffrir. Le téléphone de Claire passe ensuite entre les mains de Peter, qui hoche simplement la tête à la vue de la photo, puis le donne à Stacy qui le rend direct à sa propriétaire. Faut dire qu’elle connaît la plupart de ses créations. Alice finit par y aller de son commentaire. Est-ce que c’est mesquin de dire qu’Indiana s’en fout complément et qu’elle s’en serait sans doute bien passée ? Certainement. Mais plus ça va, moins elle peut l’encadrer.

— C’est gentil Alice, lui dit tout de même Indie avec politesse.

Elle hoche ensuite simplement la tête, quand Eliott lui demande s’il pourra voir ses autres créations, le cœur n’y est plus trop. Puis il y a ensuite un échange étrange entre le blond et la brune sarcastique, qui sort quelques instants Indiana de sa torpeur mélancolique en règle. Un truc à base d’alcool et de jeux, le genre qui ne fait pas forcément très bon ménage. Ils sont comme chien et chat, ces deux-là décidément. Toujours est-il que la voilà un peu étonnée que le frère de Jade propose de ramener de l’alcool à son amie. Est-ce que c’est un plan pour qu’elle ait la gueule de bois demain, et qu’elle ne puisse pas participer au mariage ? Difficile à dire. Bref, Stacy est satisfaite du tournant que tout ça prend, Peter est plus que dubitatif devant son attitude et Alice finit par changer de conversation. Demandant comment les uns et les autres ont rencontré les mariés, avant de passer le relais à son voisin et d’initier à nouveau un contact.

— C’est quoi cette question complétement conne ?! marmonne Stacy assez bas.

Dans la lune, Indie laisse Claire raconter leur rencontre avec Jade en premier, c’était il y a six ans à un concert et elles ont tout de suite bien accrochées. Enfin, avec Stacy un peu moins, mais elle se garde bien de le leur dire. Noah s'est venu beaucoup plus tard, quelques temps après sa rencontre avec la jolie blonde. Peter poursuit sur le ton de la conversation, mais la grande brune n’écoute plus trop préférant se concentrer sur son assiette, au moins la cuisine est délicieuse et elle peut se consoler avec ça. Déjeuner expédié, les convives quittent les tables, certains vont aller se reposer venant de loin, d’autre vont se préparer pour la plage, d’autres encore vont aller découvrir la propriété. Ce ne sont pas les activités qui manquent de toute façon. Du côté de ses amies, Stacy va aller se changer et squatter le bar installé sur la plage et Claire elle va en profiter pour se reposer un peu, faut dire qu’elle a des semaines de folies dans le cabinet ou elle travaille.

Ne sachant trop quoi faire, la brunette retourne donc à sa chambre ranger un peu ses affaires, puis se changer pour enfiler un maillot de bain, en dessous d’une robe un peu plus légère. C’est fou comme il fait chaud aujourd’hui. Elle s’empare ensuite de l’appareil photo qu’elle a eu pour son anniversaire, se disant qu’un mariage, c’est l’endroit idéal pour s’entraîner et faire des chouettes clichés. Pas d’Eliott en vu dans le couloir, elle rejoint donc rapidement la plage ou la plupart des invités se sont réunies, ça se dore la pilule, sa joue dans l’eau, ça fait un match de beach-volley, et ses yeux s’illuminent quand elle repère un château gonflable. Ok, c’est pour les gosses, mais c’est tellement tentant d’aller sauter là-dessus, peut-être plus tard quand il y aura moins de monde.

La jeune femme repère Alice au loin, entourée de plusieurs types, sans doute que le grand blond doit s’y trouver alors elle n’analyse pas trop les têtes qui s’y trouvent. Non, elle va plutôt rejoindre Jade qui lui fait des signes des mains, assise sur un transat un ordinateur portable sur les genoux.

— Tu travail ? questionne Indie en se posant sur la chaise longue à côté.
— Plus ou moins, ils nous manquent quelques chansons pour les slows, explique Jade tapant rapidement sur le clavier.
— Oh je peux te donner nos chansons préférées à Claire, Stacy et-moi si tu veux ?
— Ça m’aiderais bien oui.
— Alors Claire c’est « True Love » de Coldplay, Stacy c’est « Mon 18 ans d’âge » par the whisky.


Jade hausse un sourcil avant d’éclater de rire en même temps qu’Indie, d’accord elle était petite celle-là, mais beaucoup trop tentante.

— Je ne connaissais pas comme chanson, tu m’en apprends une, glousse la blondinette.
— C’est seulement pour les connaisseurs ! Mais blague à part, celle de Stacy c’est « Like a star » de Corinne Bailey Rae et moi « Next to me » d’Imagine Dragon.
— Parfait, ça comble un peu les trous !
— Tu devrais demander à d’autres invités, ça ira vite pour avoir une playlist bien complète.


La blondinette hoche la tête et s’empare d’un crayon et d’un papier, demandant à son ami de veiller sur son précieux ordinateur le temps qu’elle revienne. De toute façon, elle peut très bien faire quelques photos depuis le transat. Une fois en maillot de bain et un chapeau sur la tête, Indie commence à mitrailler les choses autour d’elle, même s’il n’y a pas grand-chose, faut dire que c’est un coin plutôt calme. Puis il y a Eliott qui se retrouve dans son objectif, il est assez loin, donc elle se permet de le prendre en photo avant de soupirer. Se disant que ce n’est pas en se morfondant qu’il se passera quelque chose, enfin, même en lui parlant la jeune femme n’est pas bien sûr que ça puisse arriver. Il est complétement à fond sur Alice, au mieux, il doit trouver Indie sympathique. Pour ne pas changer. Jade revient en compagnie de Noah et histoire se changer les idées, la grande brune leur propose une séance photo, ok ça devient vite du grand n’importe quoi, mais au moins elle s’amuse et arrive à se sortir Alice et Eliott de la tête.


Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_o9fqv0DfP31so7uc5o1_400
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

Tout le monde semblait relativement content de quitter la table, en tout cas chacun parti de son côté, sauf peut-être les trois copines. Eliott s'éclipsa rapidement après le dessert pour aller mettre son short de bain et partir à la plage. Torse tanné et surtout finement sculpté, il pouvait faire le coq, il n'avait rien à envier à aucun gars de ce côté là et il en avait conscience, en partie, parce qu'il savait aussi très bien que le physique ne faisait pas tout. Après tout, sa femme l'avait bien quitté pour un autre.

Le grand frère s'était installé sur un transat, à l'ombre d'un parasol parmi les premiers à rejoindre la plage, le nez plongé dans un bouquin. En réalité, il fixait l'océan, songeur. Alice occupait ses pensées bien sûr, mais pas de la façon dont on aurait pu le croire. D'abord il avait reçu un accueil très médiocre, ensuite elle n'avait cessé de lui envoyer des signes contraires, soufflant le chaud et le froid. Et il détestait ça. Il pensa à Indiana aussi, et à tous les éloges qu'elle pouvait faire à sa sœur et à lui. Soudain il se demanda - parce que le nez au milieu de la figure c'est toujours pas assez visible pour lui - si la petite Indiana n'avait pas un crush secret pour Jade. Ça faisait sens, oui, sans aucun doute, mais la vérité était quand même bien plus évidente. Ses pensées divaguèrent quelques temps sur sa vie en général, et le monde, comment il en était arrivé là et ce qu'il avait envie pour la suite. Il était perdu, sentimentalement et globalement. Finalement, il parvint à se concentrer sur sa lecture et personne ne vint l'embêter jusqu'à ce qu'il ait terminé son chapitre. Lorsqu'il releva les yeux, la plage s'était bien remplie. Il y avait des attroupements par-ci par-là et d'autres solitaires comme lui. Soudain, Josh le sortit de sa contemplation.

- Hey Gardner, tu viens jouer ? Histoire de prouver que tes muscles ne servent pas qu'à décorer !

Il n'en fallut pas plus à Eliott pour qu'il s'élance à pleine vitesse vers Josh, menaçant de le tacler dans le sable. Josh fit mine de s'enfuir mais au bout de quelques mètres les deux cousins s'arrêtèrent en rigolant et en se firent une tape dans le dos amicale. Ah les mecs ! Tout en jouant, Eliott remarqua Indie assise à côté Jade et se surpris à regarder régulièrement dans sa direction. Il remarqua Alice aussi, entourée de plusieurs mecs dont Peter. Il n'avait absolument pas envie de rentrer dans ce petit cercle d'admirateur. Il n'était pas très concentré sur la partie de volley et Josh ne manqua pas de lui faire remarquer. " C'est quelle fille qui te distrait comme ça ? " lui lança-t-il, goguenard. Justement, le grand blond n'était plus certain de la réponse.

Une fois la partie finie, Eliott alla se prendre une bière au bar avec ses cousins. Ils retournèrent se poser sur des chaises au milieu de la plage pour les siroter tranquillement. Il n'échappa pas à Eliott qu'Indie pointait alors son appareil photo sur lui, même s'il se contenta de sourire et de paraître naturel. Après tout, sa sœur serait ravie d'avoir plein de belles photos du week-end. C'est à peu près au même moment qu'il remarqua qu'Alice avait bougé, assise sur un paréo, à l’abri d'un parasol, elle et Peter étaient tout simplement en train de s'embrasser. Au point qu'on aurait envie de le dire de se prendre une chambre. Bien sûr son sourire s'effaça, il se sentait peiné, comme si l'on venait de couper brutalement un lien invisible entre son cœur et cette fille. C'était douloureux, mais curieusement il ne se sentait pas si triste. Car ce lien n'avait jamais vraiment existé. Et au moins, c'était plié.

Eliott finit tout de même son verre d'une traite et partit se baigner pour se changer les idées. Qu'est ce qu'il aimait l'eau ! Il resta dedans un long moment, joua même encore un peu au ballon avec les cousins, mais dans l'eau cette fois. Lorsqu'il sortit, Indiana, Jade et Noah finissaient ce qui ressemblait à une séance photo improvisée. Sa serviette se trouvait juste à côté, aussi il se rapprocha d'eux, goguenard à son tour en voyant la tête d'Indie qui... le matait ou est-ce qu'il était en train de rêver ? Elle s'empourpra et son sourire à lui s'élargit mais il ne dit rien et se laissa tomber dans un transat pour bronzer un peu.

Finalement, l'heure du diner arriva rapidement. Elliot après sa séance bronzage était parti se changer et faire un tour en solitaire. Il ne revint qu'au moment où la cloche retentit. Dans la grande salle, Noah pris la parole avant que tout le monde ne commence à s'installer, Jade toujours à ses côtés. " Jade et moi avons décider de changer les plans de table finalement... On aime vous voir chercher vos places... et peut-être jouer aux choses musicales avec des éliminations... Plus sérieusement, on s'est dit qu'on allait faire des essais afin d'avoir un plan de table qui rendent tout le monde heureux demain soir, alors préparez vous à ce que ça change encore ! " Ainsi, les trois filles étaient toujours ensemble mais furent rejointes par Josh et deux autres cousins. Eliott et Peter se trouvaient à une table avec la cousine Zoey et d'autres amis et membres de la famille du même âge environ. Quant à Alice, elle se retrouvait à la table de Jessica, son mari et leur jeunes enfant avec d'autres couples et amis. Le repas se passa tranquillement, plus détendu que celui du midi. Le vin coulait à flot et des annonces régulières du DJ et animateur se faisaient entendre pour dire qu'à tel ou tel moment il y aurait un discours, un jeu ou autre. Rien d'extraordinaire et qui méritait qu'on répète réellement ce diner. Clairement, c'était pour le plaisir de prolonger la fête.

Une fois le dîner terminé, le DJ mis de la musique afin de proposer une petite soirée dansante. Eliott quant à lui s’éclipsa et revint quelques minutes après avec une bonne bouteille de whisky dans les mains et quatre verres. Comme promis à Stacy. Il trouva les filles et leur montra sa trouvaille.

- Alors, on joue à quoi ? leur demanda-t-il avec un sourire malicieux.
- Une seule bouteille ? grogna Stacy.
- C'est qu'il faut être assez en forme pour demain, certains ici ont un discours à assurer. Demain tu pourras boire autant que tu veux, juste ne compte pas sur moi pour te tenir les cheveux quand tu vomis. Offre valable pour Stacy uniquement bien sûr.
On s'installe dans le jardin ?


Les quatre convives trouvèrent un charmant bout de gazon loin des regards pour s'asseoir, la bouteille et les quatre verres au milieu d'eux. C'était quand même agréable de se retrouver un peu à l'écart de tout ce monde. Stacy commença déjà à remplir les shots.

- Action ou vérité ! proposa alors Stacy, qui commence ? Eliott ?
- Ça ne va pas, commenta Claire, on n'a plus quinze ans !
- Et puis ce n'est pas un jeu à boire action ou vérité, ou alors toutes les actions c'est de boire un shooter... ça risque de vite se terminer. Je préfère m'enfiler la bouteille que de vous dévoiler le moindre détail sur moi, fit un Eliott totalement pince-sans-rire ce qui laissa tout le monde dubitatif avant que les éclats de rire ne résonnent.
- Jeu de la bouteille alors ?
Claire fit un geste très éloquent pour dire à quel point cette idée était nulle, ce qui fit rire de bon coeur le grand blond.
- Je ne peux pas vous aider là, le seul que je ne connais, c'est le beer pong.
- Ah, je sais, on peut jouer à "je n'ai jamais... " vous connaissez les règles ? proposa finalement Claire aux trois autres. Stacy et Elliot acquiescèrent. A toi l'honneur Eliott !

- Très bien... alors... Je n'ai jamais... été complètement bourré.

Stacy enfila son verre illico-presto. " T'es sérieux ?! "

- Hey, le jeu ce n'est pas de juger les autres sur ce qu'ils n'ont jamais fait, à toi Stacy !

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Ee8dd7ed56260afac46be5446d00b17c


Jacinda Barrett
Cette après-midi à la plage avait été plutôt cool finalement, profiter du soleil, du sable fin, de la mer, se dorer la pilule, s’amuser et ne rien glander. On pourrait faire pire que ça, n’est-ce pas ? Bon, y avait juste eu ce moment ultra gênant, après avoir fini la séance avec Noah et Jade, ou Elliot était arrivée vers eux et Indiana l’avait outrageusement maté. Super, elle est sans aucun doute passé pour une grosse perverse. Mais à sa décharge, elle ne s’attendait pas à ce qu’il vienne vers eux, en mode beau gosse le corps encore humide d’eau et vachement bien foutu au demeurant. Non clairement, son petit cœur n’avait pas été préparé à ça, donc elle avait fini cramoisi. Ce qui avait grandement fait sourire le blond, la blondinette et le brun, maintenant elle était sans doute aussi cramée que son visage rougissant. La grande brune avait fini par fuir en voyant Claire sur la plage et elles avaient rejoint des amies et c’était baigné. L’eau, c’était juste parfait pour baisser sa température corporelle. Grande gamine, elle avait su entraîner son amie dans le château gonflable, puis ils c’étaient retrouvés à plusieurs adultes à sauter là-dedans, sous le regard blasé des gosses. Épic !

Une glace plus tard, Indie avait pris un long bain pour retirer le sable et l’eau de mer sur son corps et ses cheveux, se laissant un peu trop envahir par l’image d’Eliott à la plage. Mouais, ne pas penser à lui va être compliqué pendant ces trois jours. Après s’être bien pomponné pour le dîner à venir, la cloche finit par sonner et la jeune femme retrouva Claire et Stacy. Si le plan de table avait encore changé et allait encore changer, la brunette était heureuse d’être toujours avec ses deux meilleures amies. Mais point d'Eliott, Alice et Peter cette fois-ci, elles furent rejointes par Josh et deux autres cousins de la famille. Bon, miss Mcfadden fut un peu déçue de la non-présence du frère de Jade, mais ce n’était sans doute pas plus mal, ça lui éviterait de lui lorgner dessus. Forcément, en voyant le beau quarterback à leur table, les yeux de Stacy s’illuminèrent. Elle passa une bonne partie du dîner à lui faire à la fois du rentre-dedans et à tenter de le maquer avec Indie. Du grand n’importe quoi. Si Josh a été dérouté par l’attitude étrange de la brunette, les deux autres cousins et Claire eux était mort de rire. Au moins, il y avait une un peu meilleure ambiance que le déjeuner de tout à l’heure.

Le dîner enfin fini, le DJ mis de la musique pour une petite soirée danse, et alors qu’Indiana se dit que ce serait chouette d’aller se dandiner. Eliott les rejoint à leur table, avec une bouteille et quatre verres, c’est vrai qu’il avait promis à Stacy une bouteille d’alcool et qu’elle prépare un jeu. Mais la grande brunette ne pensait pas qu’il s’y tiendrait, elle est vraiment très, très étonnée. Rien de mal bien sûr, elle-même à déjà fait des jeux à base de boisson, mais que peut-être le frère de Jade est moins gentil garçon que ce qu’elle pensait. Enfin, pas un bad-boy non plus, mais peut-être un truc entre les deux ? Stacy trouve quand même le moyen de marmonner parce qu’il n’y a qu’une seule bouteille, la connaissant elle se serait bien sifflé toute la réserve. Mais bon demain elle aura visiblement tout le loisir de ce murger. Claire et Indie échangent un regard, il va falloir qu’elles aient tout de même leur amie un peu à l’œil.

Les quatre adultes trouvent donc un coin tranquille sur un bout de pelouse, pour jouer. « Action et vérité » est proposé en premier, puis le jeu de « la bouteille » et pour finir, « je n'ai jamais... », il n’y a pas vraiment un jeu pour en rattraper un, mais il ne fallait pas s’attendre à une idée lumineuse avec une bouteille et quatre adultes qui veulent s’amuser. Enfin, Indiana se laisse juste porter par les trois autres. C’est donc à Eliott de commencer avec un « Je n'ai jamais... été complètement bourré », Stacy boit la première, suivit de Claire, la grande brune s’abstient puisqu’elle s’endort souvent avant d’être complétement torchée.

— On joueras à juger Eliott après, lance Claire en riant.

Stacy se fend la poire et Indie se contente de sourire, ça promet tout ça ! La brune sarcastique prend la main, visiblement bien excitée par le jeu.

— Je n’ai jamais voulu passer une soirée en tête-à-tête avec une personne ici présente !

Indie doit se retenir pour ne pas la fusiller du regard, non mais sérieux, c’est quoi ce plan ?! Forcément, Claire et Stacy boivent un verre contrairement à Miss Mcfadden qui se retrouve bien désemparée et embarrassée. Sérieux quel jeu à la con ! Mais la jeune femme tient sa petite vengeance.

— Je n’ai jamais voulu me taper Josh ! s’écrie Indiana.

Mademoiselle sarcasme elle en revanche ne se gêne pas pour lui jeter un regard noir, bien sûr, son petit manège ne lui a pas échappé. Œil pour œil, dent pour dent comme on dit. Eliott boit forcément, Claire, également, suivit d’Indiana et Stacy est tout de même belle joueuse puisque ne touche pas à son verre. Cependant…

— Ton jeu est complétement nase Woods, grogne la brunette. Jouons à la bouteille, c’est plus amusant, quelqu’un énonce une action et si vous ne la faites pas, vous devez boire.
— Ça manque quand même de participant, souffle la blonde pas très chaude pour jouer à ça.
— Attendez ! s’exclame Indie en souriant.


Quelques minutes après, elle revient avec Josh et l’un des cousins qui était à leur table. Étrangement, dés qu’elle a évoqué Claire, ce type à l’allure d’un quarterback à tout de suite était plus motivé à les rejoindre. Visiblement, il y a peut-être du flirt dans l’air. Bien, maintenant, c’est équilibré, trois femmes et trois hommes.

— Je veux bien commencer, mais allons-y doucement, dit la jolie blonde en particulier à l’intention de Stacy.
— Roh ça va, on est là pour s’amuser ou pas ?! marmonne la petite brunette.


Claire soupire s’attendant au pire, puis Stacy reprend avec un grand sourire.

— Lèche la joue de la personne sur qui tu tomberas !

La bouteille tourne, tourne encore et encore et s’arrête sur Indie, qui grimace, heureusement qu’elles sont amies depuis un bout, pas sûr que ça aurait passé sinon. La grande brune se retrouve donc avec une joue humide et une petite moue un dégoûtée.

À qui le tour ?


Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_o9fqv0DfP31so7uc5o1_400
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

- Si vous y tenez, concède un Eliott rieur, j’ai la peau épaisse.

Ces petits jeux sont idiots, mais le grand blond passe un agréable moment. Tant que la bienveillance est présente, ça ne peut pas faire de mal, au contraire, quelque part ça permet de faire connaissance tout en brisant la glace. Et peut-être même un peu plus. Stacy continue et sa proposition laisse Eliott hésitant alors qu’Indiana n’a pas bu. Cette fois-ci c’est trop gros pour qu’il ne puisse passer à côté ; même si ça aurait pu être de façon, le fait que Stacy et Claire boivent ne permettaient pas la moindre ambiguïté. Mcfadden en pince donc pour lui ? Ça explique bien des choses. Eliott regarde son verre et fini par le boire, afin d’être tout à fait honnête car il n’y avait juste jamais pensé avant ce soir-là et la phrase était au passé, mais maintenant, la réponse serait sans doute différente.

- Ce qui ne veut pas dire que je n’en serais pas ravi, se sent-il obligé d’expliquer tout en jetant un regard fugace vers la grande brune. Cette dernière enchaîne et Eliott éclate de rire avant de boire. Le cousin Josh n’a effectivement jamais hanté ses rêves, fort heureusement. Stacy ne peut visiblement pas en dire autant. Elle s’apprête à enchainer les coups bas lorsque la jolie Indie propose un changement de jeu, pour un jeu un peu plus épicé si on peut dire...

- Comme vous préférez, je ne suis pas difficile, commente Eliott alors que Claire est toujours aussi mitigée.

Il faudra ramener deux beaux garçons pour la convaincre, Josh et Nathan rejoignent le petit cercle. Josh et Stacy, Nathan et Claire… Voilà qui configurait de jolies rencontres pendant ce mariage. On pouvait même compter Peter et Alice. Et Eliott n’était pas fou, il avait bien vu qu’à la fin, il restait lui et Indie.

C’est d’ailleurs Claire qui commence, avec comme gage de lécher la joue d’Indie. Charmant. Eliott prend ensuite la bouteille, prêt à la faire tourner.
- Un baiser sensuel sur le doigt de pieds ! s’écrie Claire. Eliott éclate de rire, la bouteille tourne et finit sur Josh. Les deux hommes se regardent hilares.
- Envoie ta jambe, lance Eliott, alors que Josh enlève sa chaussure et sa chaussette avant de s’exécuter. Le mollet poilu trône fièrement au milieu de tout le monde alors que le grand blond se saisit du talon. Il fait mine de rapprocher sa bouche et engloutit finalement son verre. « Tu m’as achevé sur le sensuel Claire… » qu’il dit en rigolant.

C’est ensuite au tour de Nathan.

- Mordille l’oreille, propose Eliott.

La bouteille tourne, et tourne encore pour atterrir en direction de la grande brune. Nathan s’exécute, pas franchement intimidé alors que Claire regarde ailleurs et qu’Eliott se râcle la gorge. Serait-ce de la jalousie ? Il est à deux doigts de mettre fin à ce jeu idiot lorsqu’Indie pose sa main sur la bouteille à son tour et que Nathan la défie d’embrasser la personne sur qui elle tombera. Le regard trouble d’Eliott se pose sur cette bouteille et les jolis doigts délicats qui l'entourent, il ne la lâche pas, à la fois il est excité et il appréhende. Et si ce n’était pas lui qui était choisi ? Pourquoi a-t-il envie que ça tombe sur lui ? La bouteille tourne, tourne, ralentit dangereusement et achève sa course vers... Eliott. Il sourit. Alors Mcfadden, sauras-tu saisir ta chance ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Ee8dd7ed56260afac46be5446d00b17c


Jacinda Barrett
C’est toujours un peu le problème avec ce genre de jeu stupide, personne ne sait jamais vraiment à quelle sauce, il va être mangé. Certains s’en amuse beaucoup, d’autres un peu moins comme Indie, qui stresse quand même plus qu’elle ne s’amuse. Et le truc bien gênant arrive vite, bien trop vite, et de la bouche de cette traîtresse de Stacy. Forcément, la brune et Claire boivent leur verre, le contraire aurait été un peu inquiétant, mais surprenant aussi. Eliott boit également, décevant, mais pas étonnant, ça aurait été trop beau qu’il ait souhaité un jour un tête-à -tête avec elle. La jeune femme retient tout de même un soupir un peu dépité, jusqu’au moment où le grand blond dis qu’il en serait ravi tout en lui jetant un regard furtif. Indie rougis, forcément. Mais est-ce qu’elle a bien entendue ? Et surtout, est-ce que c’est elle qu’il regardait ? La grande brune enchaîne néanmoins, parce qu’elle a tout de même une petite vengeance à exécuter à l’encontre de son enquiquineuse d’amie.

Elle marmonne pour le principe, mais ne boit pas son verre, puis elle change de jeu, prétextant que celui lancé par Claire est nul. Josh et Nathan rejoignent la partie, une fois ramené par Indie se disant que ce sera plus sympa si c’est équilibré du côté des hommes et des femmes. La blondinette est la première à passer et s’exécute, une joue humide pour la grande brunette plus tard, c’est à Eliott d’y passer. Et Claire lui lance un gage vraiment dégueu, qu’il va devoir faire sur son cousin.

— C’est un gage tellement sadique, lui dis Indiana partagée entre le rire et le dégout.

Le pire, c’est que le blond demande à Josh de lui filer sa jambe, ça rigole autant que ça affiche des mines un peu écœurées. Les pieds, sans doute la pire partie du corps pour ce genre de jeu. Chaussure et chaussette enlevées, Elliot approche sa bouche du doigt pied…

— Je savais que tu étais un gros pervers, le tâche Stacy.

Pour que finalement, il avale son verre, au lieu de bisouter le gros doigt de pied de son cousin. La petite assemblée éclate de rire, même la brunette qui aurait sans doute préféré le voir faire son gage. Histoire de le tacler un peu plus. C’est au tour de Nathan qui doit mordiller une oreille, oh voilà un gage un brin sensuel. D’ailleurs la tête de Claire surprend Indiana, la jolie blonde regardant Nathan comme si elle espérait que ça tombe sur elle. Pas de bol cependant, puisque la bouteille s’arrête sur la grande brunette qui fait un peu la moue, d’abord la joue, maintenant l’oreille, elle va finir couverte de salive à ce rythme. Nathan s’exécute donc rapidement, pas désagréable, mais pas agréable non plus, elle n’a pas ressenti grand-chose en vérité. Ça veut donc dire que soit Nathan est nul en mordillement d’oreille, soit elle n’a aucune attirance pour lui. Peut-être même les deux possibilités si ça se trouve.

— Embrasse la personne sur qui tu tomberas, lui dis Nath après qu’Indie ait posé sa main sur la bouteille.

Alors que la bouteille tourne sur elle-même, la jeune femme stresse tout de même pas mal cette fois, si elle n’a jamais eu de rapport charnel, elle n’a jamais embrassé personne non plus. Chose que personne ne sait en dehors de Stacy et Claire, et Eliott aussi, mais sur un seul de ces deux points. Du coup, un premier baiser dans un contexte comme celui-là, ce n’est pas terrible. C’est sans doute très fleur bleue de sa part, mais elle aurait aimé que ça se fasse dans un cadre plus romantique. D’ailleurs, elle ne peut pas s’empêcher de jeter un coup d’œil au grand blond, espérant que ça tombe sur lui, mais sans forcément savoir si elle oserait sauter le pas. Ce dernier qui ne semble pas la lâcher du regard d’ailleurs, la faisant rougir jusqu’aux oreilles. Est-ce qu’il aimerait lui aussi ? Mais et Alice ? L’espoir, est-il encore permis ?

La bouteille ralentis alors et s’arrête justement devant Eliott, qui lui dédit un sourire. Elle est naïve, mais pas stupide, visiblement l’idée que le sort l’ait désigné lui, le rend heureux. Donc, donc, il a bien envie qu’Indie l’embrasse ?! Il y a comme des papillons qui semblent naître au creux de son estomac et son petit cœur qui bat beaucoup plus vite. Elle a conscience du regard des uns et des autres sur eux, du temps qui s’étire alors qu’elle réfléchit… Finalement, le cœur menaçant de sortir de sa poitrine et le visage si rouge que ses oreilles en prennent pour leur grade, Indiana s’approche de lui, avant de pencher la tête vers son oreille et de lui souffler.

— Ça ne compte pas comme un premier vrai baiser…

La jeune femme dépose ensuite ses lèvres sur le coin de celles d’Eliott, mais c’est tellement léger et furtif qu’il n’a pas dû sentir grand-chose. Puis elle se redresse, elle veut bien s’amuser, mais c’est quand même un peu trop pour elle tout ça.

— Je… Désolé…, bafouille-t-elle en triturant nerveusement ses doigts. Je vais m’arrêter là, mais ne vous embêter pas pour moi, continué à jouer.

Claire lui jette un regard un peu inquiet et pour une fois, même Stacy ne dit rien, pas de tacle ou de moqueries. Indiana leur sourit gentiment avant de s’éloigner vers la plage, elle n’est pas triste ou en colère, elle a juste besoin de reprendre son souffle.


Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_o9fqv0DfP31so7uc5o1_400
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

Est-ce qu'elle avait conscience du sex-appeal qu'elle avait en cet instant ? A murmurer à son oreille que ça ne compterait pas, comme une promesse... Puis à lui offrir un contact qu'il ne saurait même pas appeler baiser, le laissant avec un certain sentiment de frustration, une envie d'aller plus loin. Même si contrairement à ce qu'elle pouvait croire, il avait ressenti plein de choses à ce moment là, un peu partout dans son corps et dans son cœur. Parfois contradictoires. Il était loin d'être indifférent à sa présence, sa proximité.

Lâchant sa taille qu'il avait entouré de son bras pour l’accueillir, il la laissa s'échapper et la regarda s'éloigner. Il comprenait bien sûr, il comprenait que ces petites choses puissent avoir beaucoup de valeur. L'instant, le lieu, le contexte. Un petit jeu un peu puéril comme ça n'était pas la situation rêvée pour commencer quoi que ce soit. Même s'il ne réalisait pas que l'enjeu était différent pour elle, lui pouvait bien jouer à ce jeu très innocemment et tout oublier le lendemain, sans avoir peur des conséquences. Il n'accordait que peu d'importance à ces petits défis. Il n'avait pas envie de la blesser, mais il aurait pu malgré lui, si ce n'était pas déjà trop tard...

Alors que Josh faisait tourner la bouteille, Eliott s'excusa à son tour et retraça les pas de la jolies et timides brunes. En se levant, il pu constater que l'alcool avait fait effet quand même un peu, à se demander quel rôle cela avait joué un peu plus tôt, exacerbant sans aucun doute tout ce qu'il pouvait ressentir. Ce qui ne le rendait pas moins vrai. Il trouva Indie sur la plage, assise dans le sable face à l'océan et prit place à côté d'elle, lui offrant son sourire charmeur si elle souhaitait le voir. Il scruta lui aussi les profondeurs bleus de la nuit et de l'océan, puis les premières étoiles qui seraient aussi les dernières avec la lueur de New-York non loin. Il ne savait pas trop quoi dire, ni quoi faire maintenant qu'il se trouva là, à côté d'elle, tout aussi timide finalement. En venant, il avait bien sûr eu en tête de terminer ce baiser qui l'avait laissé sur sa faim mais maintenant il n'était plus sûr de rien. Pas qu'il n'en voulait plus, juste que le moment ne devait pas être venu. Et puis, plus raisonnablement, il ne la connaissait pas encore assez pour se précipiter. Enfin, il se sentait plutôt bien à ses côtés à ne rien dire, ni faire. Juste être là, ensemble. Il ne ressentait pas le besoin de combler le vide par quelques mots creux.

La musique de la soirée perçait jusqu'à eux, subtile mais audible. La chanson qui venait de commencer était Next to me d'Imagine Dragons, les paroles faisant étrangement écho à leur journée, du moins pour le refrain. Eliott dévisagea longuement la brune qui semblait s'embellir à chaque instant, chaque seconde, chaque minute, la musique défilant en toile de fond de ce moment parfait.

- J'ai envie de t'embrasser, Indiana. Eliott n'attendit pas qu'elle exprime son consentement, sa main glissa dans sa nuque, au cœur de sa magnifique chevelure et il l'attira vers lui avec une douceur infinie. Comme s'il tenait l'objet le plus fragile du monde entre ses doigts. Ses lèvres rencontrèrent les siennes, un simple baiser, chaste et passionnel à la fois. Le plus beau possible parce qu'elle ne méritait pas moins. Il le fit durer autant que possible, un instant d'éternité dans un nuage de papillons qu'il ne voulait pas rompre, pour rien au monde. Avant d'être rappelé par un besoin vital de respirer qui l'obligea à y mettre fin, non sans regrets. Ses doigts glissèrent jusqu'à son menton, et tout était doux dans son expression et dans sa voix lorsqu'il lui demanda : Et celui-ci ? Il compte ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Ee8dd7ed56260afac46be5446d00b17c


Jacinda Barrett
Indie finit par rejoindre la plage et retirer ses chaussures, pour glisser ses pieds dans le sable frais, la sensation est agréable et pendant quelques instants, elle peut se focaliser là-dessus. Et non sur son cœur battant encore à tout rompre dans sa poitrine. La brune a encore l’image de son visage alors qu’elle s’approchait de lui, des multiples détails le composant, du grain de beauté sur sa joue à ses jolis yeux verts. De la sensation de son bras autour de sa taille, de la chaleur de son corps, de son parfum et de la douceur de sa peau contre ses lèvres. Elle ne sait pas trop si cela ira plus loin entre eux, que ce moment fugace de proximité, mais elle va le gardait imprimer dans ses pensées et dans son cœur comme un bien joli trésor. Alors même si c’était un jeu un brin puéril, assez stupide même, Indiana est heureuse d’avoir su sauter le pas, d’ailleurs, la grande brune n’a pas vécu ça comme un gage. Parce qu’un gage, c’est quelque chose de souvent pas très agréable, ce qui n’a pas était le cas.

Drôle de journée, quand elle y repense, elle n’a pas vraiment bien démarré, mais sur la fin ça s’est bien arrangé. Elle a vécu plus de choses en un vendredi, que dans toute sa maigre vie amoureuse, si tentée qu’on puisse qualifier ça de vie amoureuse. Un petit sourire naît sur ses lèvres, oui elle aura au moins eu ça, à peine un baiser certes, mais ça ne l’a pas laissé indifférente. Loin de là. La jeune femme finit par tourner la tête, surprise de découvrir Eliott prenant place prés d’elle et lui offrant un bien charmant sourire. Son cœur repart dans un rodéo sauvage, sa proximité réchauffe ses joues, c’est dingue la façon dont elle réagit quand il est là, prés d’elle. La voilà toute chose, un peu fébrile, se demandant si le grand blond n’aimerait pas reprendre les choses où ils les avaient laissées. Indiana lui avait dit que ça ne comptait pas, enfin pas vraiment. Pour elle un premier baiser, c’est une marque de tendresse ou d’amour, qu’on donne et qu’on rend, parce que l’envie doit être mutuelle. La maintenant, s’ils devaient s’embrasser, cette fois ça compterait vraiment.

Mais elle ne dit rien, se contentant de sa présence, des étoiles dans le ciel, du vent frais sur son visage et de l’ambiance apaisante de la mer. Tant pis s’il n’y a pas de premier baiser, c’est bien plus que ce qu’elle n’aurait jamais osé espérer. Concentrée sur le paysage et la douce atmosphère, Indiana finit par percevoir les notes de musique et les mots d’une chanson qu’elle adore, la faisant à nouveau sourire alors qu’elle murmure les paroles de cette déclaration d’amour. Puis elle sent le regard d’Eliott sur elle, alors tournant son visage vers lui, elle a le sentiment d’être la plus belle chose au monde dans le reflet de ses yeux. Et avant même qu’il n’ouvre la bouche pour parler, la jolie brunette sait que c’est le moment. De celui un peu trop romantique qu’elle, c’était toujours figuré, sans jamais vraiment oser l’espérer. Mais il est là et elle est plus que prête à le saisir.

Ses mots, c’est comme un avant-gout de ses lèvres contre les siennes. Sa main qui glisse sur sa nuque et dans la masse de ses cheveux sombre, c’est comme la promesse d’autres caresses à venir. Et enfin sa bouche contre la sienne, c’est comme un désir ardent qui vient enfin d’être comblé. Indiana ferme les yeux durant ce moment à la fois si court, mais en même temps suspendu dans le temps. Elle prend ce qu’Eliott veut bien lui donner, beaucoup de tendresse et de la douceur. C’est beau, c’est magique, c’est incroyable, la jeune femme ne s’est jamais sentie aussi légère qu’à cet instant. Puis l’air dans leurs poumons se faisant plus rare, ils sont obligés de se séparer pour reprendre leur souffle. Elle a les joues rouges Indie et les yeux brillants, des papillons qui virevoltent dans le creux de son estomac et le cœur qui bat vite, si vite pour lui. Alors quand il lui pose une question, elle rit d’une joie non dissimulée.

— Oh oui il compte, il compte même mille fois. C…c’était juste incroyable…

Des mots sans doute un peu trop fort, sauf que c’est vrai, ce premier baiser était encore mieux que dans ses songes de midinette. La brunette l’observe quelques instants les yeux dans les yeux, avant d’oser glisser ses mains contre ses joues, puis de poser son front contre le sien. Fermant les yeux, profitant simplement de lui, même si elle aimerait bien l’embrasser encore, comme un assoiffé dans un désert ayant trouvé son oasis. Elle se retient cependant, elle ne veut pas y aller trop vite, trop fort, il y a un peu de peur se mélangeant à la sensation de plénitude. Ce qu’elle vient de vivre avec Eliott, c’est nouveau pour Indiana, elle ne sait pas trop comment ça marche. Il y a des étapes ? Une façon de faire ? Et surtout ce baiser, c’était juste une parenthèse pour lui, le temps du mariage, puis après chacun retourne à sa vie ? Tout doucement elle remet un peu de distance avec lui, sans pour autant trop s’éloigner.

— Je…je sais qu’ont est pas là, peut-être qu’on n’y viendra jamais, je ne sais pas, reprend-elle en riant nerveusement. Je ne te demande pas de me dire « je t’aime », mais juste savoir si ce baiser, ça pourrait être l’infime possibilité que…qu’il y ait un nous un jour ?

Elle se mordille nerveusement la lèvre inférieure, se disant qu’elle en demande peut-être un peu trop. La grande brune ne veut pas se précipiter, mais…

— Pardon. Tu n’es pas obligé de répondre si tu ne veux pas.


Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_o9fqv0DfP31so7uc5o1_400
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

Paupières closes. Il n'y a plus qu'à laisser toutes les sensations envahir l'esprit et chasser le reste du monde. Il n'y a plus qu'elle, ses lèvres douces et suaves et le désir qui s'invite dans tout son corps. Il serait si facile de se laisser happer par le moment, par l'envie, en vouloir plus, toujours plus. Sa langue, sa peau, son corps. Eliott fait preuve de retenu, contenant non sans difficultés ses pulsions. Il tient son visage comme s'il s'agissait d'une poupée de porcelaine, l'embrasse comme une chose fragile et précieuse. Sans doute à cause de ce qu'elle lui a dit ce matin, il craint d'aller trop loin et de la faire fuir. Et lorsque le baiser prend fin, il laisse derrière lui un goût d'inachevé, un corps électrifié et un cœur qui bât bien vite soudainement. Il lui sourit, largement, les yeux pétillants et humides. Sa main est restée dans sa nuque, son pouce glisse sur ses cheveux.

Puis il la sent se tendre, son sourire s'efface face à son sérieux et aux mots qu'elle prononce mais sa main reste sur elle, remonte un peu pendant qu'elle parle pour remettre une mèche de cheveux derrière son oreille puis se pose là, tendrement, entre la pointe de sa mâchoire et sa clavicule. Il sourit à nouveau quand elle a fini,  charmé par son manque d'assurance.

- Tu sais que tu as le droit de poser toutes les questions que tu veux et à n'importe quel moment ? Tu n'as vraiment pas à être désolée. Nous sommes deux adultes, avec des attentes et pas de temps à perdre dans quelque chose qui ne nous convient pas.

C'est vrai, néanmoins, ce n'est pas aussi simple. Eliott fonctionnait à l'instinct ce soir-là, et c'est toujours plus facile d'éviter ce genre de grandes discussions sérieuses. Aussi, malgré lui il se referma un petit peu et ses mains se rejoignirent au dessus de ses genoux, tenant son poignet dans sa paume, alors que ses doigts suivirent le trajet de ses mots de diverses manières.

- Je vais être honnête... et je pense que tu le sais... Je ne suis pas venu avec cette idée en tête. Ce qui n'est pas négatif, au contraire, ne pas s'y attendre rend parfois les choses encore meilleure. Ce mariage me rend aussi particulièrement... je ne sais pas, émotif ? Non, sentimental, oui, c'est mieux. Mais comme je te l'ai dit ce matin, je ne suis pas un collectionneur de conquêtes. Une histoire courte ne m'intéresse pas. Je suis même plutôt vieux jeu, tu sais.

Il grimace comme si c'était un peu la honte puis lui sourit alors que sa main revient instinctivement retrouver les ondulations de ses cheveux.

- Je ne suis pas devin Indie, mais ce que je peux te dire c'est que j'ai envie de te connaître et que ce baiser... C'était à peine un avant-goût. Sa voix descend légèrement dans les graves, trahissant le désir qu'il contenait tant bien que mal. Bon sang, cette fille n'avait probablement aucune idée de l'effet qu'elle lui faisait. J'ai toujours envie de t'embrasser, j'aurais encore envie demain et certainement les jours d'après... Et... Oh mon dieu, c'est tellement maladroit...

Il déglutit avant de se reprendre. Juste tais-toi Eliott et embrasse-la non ? Le langage du corps est tellement plus simple que celui des mots. Sans compter que tu parles juste beaucoup trop.

- Cette possibilité existe, conclut-il finalement, plus pragmatique, caressant la joue rougie de la jolie brune tout en tournant son visage vers le sien, comme s'il voulait l'embrasser mais sans rien n'en faire. Il doit bien admettre qu'il n'a pas envie de parler de ça. Il veut laisser venir, voir comment ça tourne en quelques jours déjà et surtout, il n'a pas encore envie de penser aux contraintes de la vie réelle et aux kilomètres qui les séparent. Est-ce que de retour à Chicago, elle hantera ses pensées ? Il n'en sait rien du tout et n'a vraiment pas envie de se poser la question alors que bien d'autres pensées occupent son esprit embrumé.

- Sur ce, je ne sais pas toi, mais moi je vais aller piquer une tête, dit-il soudainement pour changer de sujet, tout en déboutonnant sa propre chemise mais sans la quitter des yeux, ni s'éloigner. Un petit air provocateur sur le visage. Un petit bain de minuit Indie ? Est-ce qu'elle va le suivre ou retourner à la soirée ? Au pire, ça lui fera toujours office de douche froide.
Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Ee8dd7ed56260afac46be5446d00b17c


Jacinda Barrett
Oh ça elle n’en a vraiment aucune idée Mlle Mcfadden, non vraiment aucune, que ce baiser si doux pour elle a mis Mr Gardner dans un bien drôle d’état. Il va lui falloir sans doute encore un peu de temps, à la brunette pour réaliser et comprendre qu’à bien des égards et sur bien des niveaux, elle ne laisse pas le grand blond indifférent loin de là. Mais chaque chose en son temps, ce premier baiser la jeune femme l’a vraiment très bien vécu, alors aller plus loin ce soir risquerait de lui faire faire une syncope. C’est déjà un brin compliqué pour elle de rassembler son courage pour parler, pour lui expliquer ses doutes et ses envies, alors qu’elle sent encore sa main chaude contre sa nuque, ou son pouce dans ses cheveux. Même alors qu’elle ouvre la bouche et qu’Eliott perd son sourire face à ses propos, sa main continue de lui donner des petits frissons, une mèche glisser derrière son oreille, et sa paume qui se pose tranquillement sur sa peau. Oui pas évident de garder le fil. Il sourit à nouveau quand elle termine et la brunette se demande bien pourquoi. Mais est-ce que ça a vraiment de l’importance ? Non. Il sourit et c’est ça l’essentiel, puis elle aime bien voir son visage ainsi.

Le beau blond se met à son tour à parler et la brunette l’écoute avec attention, hochant la tête quand il lui explique qu’elle peut poser les questions qu’elle veut, au moment où elle le voudra. D’accord, Indiana prend cela bien en note, bien qu’elle sache qu’il lui faudra une certaine dose de courage pour oser se lancer. Elle en aura fait preuve d’une certaine manière aujourd’hui et ce soir avec Eliott. Cependant, elle reste une grande timide, et on ne change pas comme ça en claquant des doigts. Certaines choses prennent juste du temps. Il poursuit et la voilà hochant la tête à nouveau. Elle aussi n’est pas venue à ce mariage avec l’objectif de se trouver quelqu’un, elle était censée même éviter Eliott pendant ces trois jours, mais le destin en a décidé autrement. La jeune femme ne va pas s’en plaindre.

Mais il est vrai que durant un mariage, tout le monde est souvent d’humeur sentimentale. Même Stacy, bien qu’elle s’escrime à ne pas le montrer. Donc, elle peut parfaitement comprendre l’état d’esprit dans lequel il doit se trouver, un genre de fébrilité lié à l’ambiance romantique et la joie de voir deux personnes qui s’aiment s’unir.

— Oh, mais les hommes vieux jeu ont aussi leur charme, répond Indie en riant. Il n’y a rien de honteux là-dedans, je trouve ça même rassurant.

Malgré sa petite grimace, son sourire est de nouveau là, comme sa main qui revient dans ses cheveux et lui arrache un agréable frisson. Il y a toujours un peu d’angoisse et d’euphorie mélangée à chaque fois qu’Eliott initie un contact physique avec elle, mais plus ça va, plus elle en redemanderait presque. Et que dire de la suite des mots d’Eliott, qui lui font légèrement écarquiller les yeux, rougir de la racine des cheveux jusque-là naissance de sa poitrine, et son cœur, mon dieu son cœur. Il bondit tellement fort, qu’elle a presque l’impression qu’elle va l’expulser hors de sa cage thoracique. « C'était à peine un avant-goût ». Comme la promesse que la suite sera beaucoup plus intense. Sa voix grave confirmant parfaitement ce qu’elle imagine, comme étant des instants plus physiques. Malgré elle, il y a une petite boule qui vient se loger dans le creux de ses reins, petite sphère de désir qui ne demande qu’à s’épanouir, la faisant rougir de plus belle comme si c’était possible et lui faire baisser les yeux, un peu gênés de penser à ça. Quand bien même il n’y a rien de mal, c’est même parfaitement naturel.

— Tu cherches à me faire faire une syncope ? demande la brunette d’une petite voix un peu trop aiguë.

Inspiration, puis elle redresse la tête et plonge dans le regard d’Eliott, lui souriant avec une maladresse certaine.

— J… Je ne trouve pas ça maladroit, c… C’est même adorable…

Adorable, n’est sans doute pas le terme le plus approprié, mais c’est le premier mot qui lui vient en tête. Le grand blond termine en lui disant simplement que, la possibilité que ça aille plus loin n’est pas inexistante. Pour la troisième fois, elle hoche la tête, sans doute qu’elle ne devrait pas trop réfléchir et simplement profiter, comme par exemple, avec la main de l’homme posé simplement contre sa joue. Quoi qu’il se passe après le mariage, et même si entre eux ça ne dure que trois jours, elle a au moins l’assurance que pour Eliott ce n’était pas juste comme ça, qu’aussi court que cela fut, ça aura compter. Pour elle aussi ça aura eu de l’importance, et même une grande importance.

Hop, trêve de bavardage, l’homme qui hante ses pensées va aller piquer une tête dans la mer, la maintenant, le soir. Le blondinet se déshabille donc à nouveau sous les yeux ronds d'Indie, un sourire canaille accrochée au visage, lui faisant dire que oui, il cherche à la faire s’évanouir. Il faut dire qu’en étant aussi proche de lui, alors qu’il envoie valser son pantalon, Indiana ne loupe pas grand-chose de son physique plus qu’appréciable. « Évite quand même de lorgner sur ses petites fesses à croquer. Merci ! ». Houla oui, la brunette détourne les yeux en se mordant l’intérieur de la joue pour ne pas rire. Puis Eliott, file vers la mer ne se faisant pas prier pour plonger dans l’eau devenu sombre à cause de la nuit. C’est sans doute le moment de ne pas réfléchir et de profiter, n’est-ce pas ?!

Exactement.

À son tour, la jeune femme retire sa robe, puis rejoint rapidement Eliott dans l’eau, qui est tout de même sacrément plus fraiche que cet après midi. Mais, c’est tout de même agréable de faire quelque chose comme ça. Sois dit en passant, la voilà bien contente de ne pas avoir mis des sous-vêtements blancs, ou même trop clair. Indie sourit au frère de Jade se disant que, quitte à ne pas trop cogiter autant vraiment se laisser aller non. Et puis le beau blond est beaucoup trop sexy pour ne pas se laisser tenter, et il n’en faut pas plus à miss Mcfadden pour le rejoindre et glisser ses mains de part et d’autre de son visage et l’embrasser, beaucoup moins timidement que précédemment.

— GARDNER ! gueule Stacy qui arrive sur la plage. RETIRE TA BOUCHE DE CELLE DE MA POTE !!!

Oups…

Ni une, ni deux la petite brune vire ses fringues et les rejoints dans l’eau, avant de tenter, gentiment de noyer Eliott. Puis Claire, Josh et Nathan arrivent à leur tour et hop, hop, tout le monde dans l’eau et ça finit en bataille, à celui qui noiera les autres en premiers. Sacré bazar, pire que des gosses. Mais super soirée, oh que oui !


Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Vive les mariés ! ft. Myre - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Vive les mariés ! ft. Myre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: