Partagez
 
 
 

 Vive les mariés ! ft. Myre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

7ei5.pngMise en Situation


Vive les mariés ! ft. Myre Gif
Ça y est après quatre années de relation, une superbe demande en mariage et un petit peu d’attente, c’est le grand jour pour Noah Cooper et Jade Gardner qui vont enfin pouvoir s’unir devant les gens qu’ils aiment. La fête va être somptueuse et se déroulera sur trois jours, sans doute le plus beau mariage qui aura lieu cette année dans les Hampton.

Le cadre est idyllique, la décoration à couper le souffle et que dire du buffet aussi gargantuesque que délicieux qui n’attendras plus que les invités et les mariés, une fois l’union des deux amoureux officiels. D’ailleurs, les invités parlons-en, il y en a pour tous les goûts, de ceux qu’on est heureux de voir, aux autres qui ont été invités, mais dont on se serait bien passé, ceux de dernières minutes et les indésirables. Un mariage finalement ça n’appartient pas totalement aux mariés et ce qu’il s’y passe non plus, de la pire catastrophe à la naissance d’une jolie histoire.

Parce que c’est avant tout ça un mariage, l’amour avec un grand A !

Les personnages secondaires ::
 


i3tb.png


Vive les mariés ! ft. Myre 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre Amy-sh10


Jacinda Barrett
« And oh my God, hope it never changes
I'll spend my life trying to recreate this
But I don't know how
No I don't know how

It's me and you, ooh
A true feeling, it's a true feeling
It's me and you, ooh
A true feeling, it's a true feeling »


Ça chante à tue-tête dans la voiture, ou plutôt ça braille à tue-tête, parce qu’on ne peut pas dire que les deux amies ont des voix de rossignol, loin de là. Fenêtres grandes ouvertes et cheveux au vent, la voiture file sur la route sous un ciel bleu et un grand soleil. Le temps parfait pour un petit voyage. Le temps parfait pour le mariage qui s’annonce, trois jours d’une fête aussi splendide que folle. Et que dire des Hampton, avec ces maisons somptueuses qui donnent sur la plage, un petit bout de paradis, pour les gens riches bien sûr. Ce n’est pas elle avec son salaire d’hôtesse qui pourrait habiter là-bas, y partir en vacances, c’est déjà le bout du monde, alors y vivre. Même pas la peine d’y penser. Enfin, son rêve ce n’est pas non plus d’avoir une grande baraque, parce qu’après il faut la nettoyer, non une coquette petite demeure, c’est très bien aussi. Toujours est-il que c’est la première fois qu’Indiana. Indie pour les intimes, oui, oui comme le fameux archéologue sexy, pas la peine de le lui rappeler. Va donc mettre les pieds dans cette partie de l’état de New-York, alors les trois jours, elle va bien en profiter, autant pour s’en mettre pleins la panse, que s’amuser ou voir des beaux paysages.

— J’ai hâte d’avoir les pieds dans le sable ! s’exclame joyeusement la grande brune. Une petite baignade ne sera pas de refus non plus.
— Ah ça, ce serait dommage de ne pas profiter de l’océan, renchérit Claire qui est au volant.
— Moi tant que je peux me noyer dans l’alcool, grogne Stacy.


Indie et Claire soupirent de concert. Stacy qui est leur amie et accessoirement pas invitée au mariage, a quand même trouvé le moyen de se taper l’incruste, car son petit-ami l’a largué pour la deux-cents cinquantième fois et qu’elle ne voulait pas être seule ce week-end. Bonjour les bouches trous. Elle a donc plaidé sa cause au pré de Jade, qui est adorable et a bien accepté à la dernière minute la présence de ladite Stacy. Cette dernière qui soit dite en passant n’a jamais pu blairer la jolie blonde. Merci l’hypocrisie. Alors en profiter oui, mais les deux jeunes femmes savent qu’elles risquent de devoir jouer aux baby-sitters, pour éviter que leur amie ne fasse pas n’importe quoi. Ô joie.

— Sérieux Stacy, essaye de ne pas plomber l’ambiance parce que tu t’es fait larguer, reprend Claire en bidouillant son rétroviseur. Ce mec, c’est un connard, on se demande bien pourquoi tu retournes toujours avec ?!
— Je n’ai jamais dit que l’amour c’était logique, vous savez bien…’Fin pas toi Indie, tu n’as jamais eu de mec !


Bam ! Dans ta face Indiana Mcfadden, elle frappe vraiment là où ça fait mal. La jeune femme s’enfonce dans son siège en faisant la moue, ce n’est pas si facile de trouver quelqu’un quand on ne sait pas s’y prendre, quand on a zéro expérience, rien, nada, néant… Mouais, y a de forte chance pour qu’elle finisse vieille fille. Qui voudrais d’une nana maladroite comme pas permis et qui manque de confiance elle ? Bingo ! Personne.

— Stacy, tu sais que je peux encore t’abandonner sur le bord de la route, crache la conductrice. Réfléchis à ce que tu dis bon sang !!
— Ouais désolé Indie, ne t’en fait pas les mecs célibataires et en chien ce n’est pas ça qui manque dans un mariage.

Soupire encore une fois. Les excuses à la sauce Stacy, tout un programme. Claire secoue la tête avec un mince sourire, avant de tapoter la main d’Indiana l’air de dire « T’en fais pas, ça va aller. » Le trajet se termine tranquillement, les amies discutant de choses et d’autres, jusqu’à apercevoir le lieu du mariage, qui n’est autre que la demeure familiale des Cooper. La propriété est juste à couper le souffle, luxueuse, spacieuse, nichée dans un coin de nature, avec la plage non loin au vu du parfum d’iode que le vent léger leur porte. Et encore, les trois jeunes femmes n’ont pas encore tout vu.

— Si vous vous voulez vous trouver un bon parti, c’est le moment ou jamais, lâche Stacy en riant. Vas y avoir du gros poisson à ce mariage.

Claire lève les yeux au ciel et avance sa voiture dans l’allée bordée d’arbres immense, avant qu’elle ne montre leurs invitations à un type faisant la sécurité. Waouh, il ne rigole pas, on dirait, ce n’est pas n’importe qui, qui pourra entrer à ce mariage. Et alors que la voiture se remet en marche, Indiana sent le stress monter en elle, parce que la seule ombre au tableau de ces trois jours, c’est la présence d’Eliott Gardner, le frère de Jade. Devant lequel elle s’est lamentablement vautrée durant une soirée, sa culotte Elmo s’en souvient encore. Alors oui, elle a encore un petit crush sur lui, mais elle va faire tout son possible pour l’esquiver, hors de question de se retrouver dans le même coin que lui.

Plutôt crever !


Vive les mariés ! ft. Myre 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre Tenor
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

Et que la fête commence !
Je suis déjà nerveux, plus que ma sœur je crois, c'est possible ? Mais pas du tout pour les mêmes raisons car je suis certain que tout va se dérouler à merveille. Sauf peut-être mon discours.

Les premiers invités vont arriver, des petites mains courent partout, s'affairent à... A quoi exactement ? Ce n'est même pas le grand jour encore, la décoration est sobre et ne dévoile rien de celle qui sera en place demain. Pourtant ça fourmille dans tous les sens. Je commence à penser que ma sœur est cinglée, son futur mari également. Un repas de répétition ? Une décoration différente pour chaque jour ? La simplicité vient de mourir sous mes yeux de merlan frit.

" Eliott, allo ? Allo Pluton, ici la terre ! Eliott, les invités arrivent... " Elle dépose un baiser sur ma joue et formule un s'il-te-plait muet quand enfin mon regard se tourne vers elle, Jade, la plus sublime des petites sœurs. J'ai juste le temps de lui retourner son sourire, et la voilà repartie, dans sa jolie robe à fleurs.

Je suis arrivé dans la nuit de dimanche à lundi. Le mariage était l'occasion de prendre des vacances en famille, avec ma sœur et mes parents. J'ai aidé comme j'ai pu aux derniers préparatifs, c'est à dire pas très efficacement. J'ai surtout peaufiné les arrangements floraux que j'avais moi-même sélectionné pour Jade et Noah et je me suis assuré que tout serait en ordre pour ces trois jours de folies. Pour le reste, on m'a régulièrement reproche mon absence et mon manque d'initiative alors je me suis contenté de ne pas gêner. Jade s'est montrée très compréhensive, elle savait que c'était dur pour moi, toujours pas vraiment remis de mon divorce. Et puis dans mes réflexions, j'ai réalisé que Margot avait presque tout fait pour notre mariage, même s'il avait été bien moins pompeux. Pendant ces trois jours, hormis les fleurs, j'avais une mission assez simple et une autre bien moins : "Accueille les invités, assure toi que tout le monde s'amuse... et surtout, trouve-toi une fille Eliott, je t'en supplies, même juste un coup d'un soir... Alice, ou n'importe qui d'autre..." avait-elle dit, exaspérée, en ce vendredi matin. Puis mon père et ma mère avaient enfoncé le clou, me faisant me sentir presque puceau à l'aube de mes trente-cinq ans.

Alors me voilà, sous un buisson en forme d'arche à l'entrée de la propriété, à faire l'accueil et la direction si nécessaire, à répéter inlassablement "Enchanté, Eliott, frère de la mariée," à faire la discussion avec un oncle, un cousin, une cousine de la tante par alliance... Ils avaient invité la terre entière, sérieusement. Heureusement, de temps en temps, il y avait quand même quelques têtes connues. Mes grands-parents, qui m'avaient chaleureusement embrassé. "Oh mon grand, comment vas-tu ? Oh mais dis, c'est une belle trace de rouge à lèvres sur ta joue, où-est-elle, ta dulcinée ?" "Ah, mamie, je crains que ce ne soit que Jade qui s'est jouée de moi..." Je me trainais donc une belle bouche rouge vif depuis le début... Merci petite sœur... Et impossible d'échapper au sujet du célibat ou de l'amour à un mariage... Le mot était sur toutes les lèvres. A l'horizon, je guettais Alice, cette fille qui occupait mes pensées depuis deux ans... Deux ans... sur une échelle du ridicule, à quel niveau me situai-je ?

Après un nombre incalculable de bises, de mains serrées, de tape dans le dos, de doigt pointé vers le buffet, une nouvelle paire de têtes connue fit son entrée, accompagnée d'une troisième inconnue.

- Bonjour Indiana... Comment vas-tu ? Cela fait longtemps. Et Claire, c'est bien ça ? Et enfin... ? Désolé, je pêche.

Je leurs fais gentiment la bise,très gentleman, un peu facile quand on a une bonne heure d'entrainement derrière soi. La troisième me dévisage de la tête au pied avant de me sortir un clin d’œil assez vulgaire auquel je réponds par un petit sourire coincé et circonspect. Je n'ai jamais trop aimé les filles rentre-dedans.
Pour les prénoms, je ne mérite aucun crédit, Jade m'a forcée à réviser mes connaissances sur ses amies. Je n'ai pas un grand souvenir d'Indiana et encore moins de Claire, j'avais fait quelques soirées avec elles et ma sœur à l'occasion, mais cela remonte déjà trop pour que je ne me souvienne des détails. Et puis, pour être honnête, toute mon attention était accaparée par Alice la dernière fois.

- Par où se trouve le débit de boisson ? Lance Stacy alors que Claire lui colle un petit coup de coude dans les côtes.
- Il y a un bar sur la plage, mais pour le moment les rafraichissements sont servis sur le buffet par ici, si vous arrivez à franchir la mer de monde. Et si vous voulez voir Jade et Noah, vous devrez attendre qu'ils fassent leur entrée... Vous connaissez ma sœur !

Je leur montrais du doigts les directions en même temps, songeant qu'on aurait dû mettre des panneaux tant ce mariage est grandiloquent.
Au même moment et par chance, car j'avais bien besoin de bouger et de me distraire, le cousin de Noah vint pour me remplacer à mon poste, le temps d'échanger quelques mots et une tape dans le dos et mon attention se retrouve de nouveau vers les trois amies.

- Et bien, j'ai aussi bien besoin d'un rafraichissement. Je vous accompagne ?

Question rhétorique, car nous étions déjà en marche en direction de l'attroupement autour du buffet. Je m'étais mis à côté d'Indiana, celle des trois que je "connaissais le mieux".

- La route n'a pas été trop longue ?

Question bateau, pour dire à quel point je ne savais rien d'elles. Bientôt j'allais leur demander ce qu'elles faisaient dans la vie. Question que j'évitais pourtant pour ne pas avoir à y répondre moi-même.

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre Amy-sh10


Jacinda Barrett
À peine garée à une place qui est attitré à Claire, c’est la grande classe. Une jeune femme se matérialise près du trio, visiblement, c’est elle qui, avec d’autres, gère les bagages des invités qui seront ensuite déposés dans les chambres. Les trois amies n’ont donc même pas à lever le petit doigt, la blondinette ouvre donc son coffre et confie leurs effets personnels à cette bien charmante employée. Dis donc, si le personnel est autant au petit soin avec les convives, il y a plus qu’à se poser les doigts de pieds en éventail. Ce n’est pas Indie qui va s’en plaindre en tout cas, ces trois jours sont même plus que bienvenue, elle a bossé tellement dur cette année. Année qui n’est pas finis soit dit en passant. Mais disons que depuis janvier elle cravache sec. Et donc voilà, il n’y a plus qu’à rejoindre les quelques personnes, qui remontent tranquillement l’allée vers la propriété ou un homme semble accueillir les invités… Quoi que non… Enfin si, c’est bien un homme, mais pas n’importe lequel, Eliott le fameux, celui qu’elle doit absolument esquiver durant le mariage.

— Fais chier ! marmonne Indiana.

Un couple tourne la tête vers elle, un brin choqué des mots employés par la brune. Oups ! C’est sorti tout seul, le stress tout ça, tout ça, puis s’ils ne sont pas contents, il ne faut pas écouter les conversations des autres.

— C’est encore possible que je fuie ? questionne la jeune femme dont l’angoisse atteint des sommets.
— Non, on vient de se faire repérer, répond Claire avec un sourire de circonstance. Si tu fuis maintenant, ça va paraître bizarre.
— Puis vla, il a vu ta culotte, pas tes fesses, tente de la rassurer Stacy avec son tact habituel.


Comme si elle avait besoin que son amie lui rappelle ce moment de pure gêne. Indiana tente bien de sourire, mais ça doit plus ressembler à une grimace. Claire l’encourage d’un regard et les voilà devant Eliott. Toujours aussi charmant au demeurant. « Ne pense pas à ça, pauvre cruche ! ».

— Bonjour Eliott, je vais bien, oui ça fait longtemps… Et euh… J’espère que tu te portes bien également.

Bon sang, c’est aussi formel que maladroit, mais elle ne pourra pas faire mieux. Claire hoche la tête pour lui confirmer qu’elle se nomme bien… Bah Claire et elle lui ressort les formules de politesse habituelles. Et la troisième jeune femme dit juste qu’elle est Stacy, plus laconique, tu meurs. Même si elle trouve le moyen de lui lancer un petit clin d’œil. Irrécupérable. Indie est à deux doigts de la crise cardiaque quand Eliott s’approche pour lui faire la bise, manquant de peu de reculer le visage par pur réflexe de pauvre timide. Heureusement, elle arrive vaguement à répondre à cette embrassade et la voilà les joues un peu trop roses. Ce qui fait sourire Claire. Ouais, un homme lui tape la bise et la voilà dans tous ses états. T-e-r-r-i-b-l-e ! Enfin, pour une fois la pochtronnerie de Stacy a du bon, puisque le frère de Jade est trop occupé à lui indiquer l’endroit ou elle va pouvoir débuter sa murge en bon et due forme. Pour se rendre compte que les joues d’Indie sont un peu trop colorés. Au pire, elle mettra ça sur le compte du soleil.

Stacy lève les pouces en l’air pour le remercier et prend la poudre d’escampette pour rejoindre le buffet. Et dire qu’il n’est même pas onze heures, à la fin de la journée, elle va être complétement ronde. Dans le même temps, il y a un homme qui semble venir remplacer Eliott et les voilà tous les trois en route vers la destination prise par Stacy, quelques secondes plus tôt. Alors oui, qu’il les accompagne, c’est une chose, mais… Mais pourquoi il se retrouve prés de la grande brune et pas plutôt prés de la blondinette, aka Claire ?! La mission esquivée le frère trop mignon de Jade débute mal. « Le trop mignon était obligatoire ? ». Indiana se mordille nerveusement la lèvre, ça ne va pas du tout. C’est vrai qu’Eliott est très gentil et aimable, et si ça se trouve il ne se rappel même pas de l’épisode de la culotte, c’est vrai que ça commence à remonter. Puis de toute façon, avec ou sans ça, elle n’a absolument aucune chance avec un gars comme lui, donc moins elle est prés de lui, mieux elle se porte.

— N’est-ce pas Indiana ? demande Claire en lui faisant les gros yeux.
— Oui, non… Pardon, j’étais dans la lune. Vous disiez quoi ? dit-elle en fixant rapidement Eliott avant de revenir sur son amie.
— Que la route s’est bien passée et n’a pas été longue.
— Ah oui…oui, oui, c’est vrai, on est partis de New-Rochelle, ce n’est pas si loin. Puis avec un beau temps comme ça, on ne le voit pas passé… Le temps…


Ok, elle était complétement naze cette blague. La blondinette porte sa main à sa bouche pour retenir son fou rire, mais pas parce que sa plaisanterie était bonne, non ! Plutôt parce qu’elle était terriblement nulle. « Bravo Mcfadden, tu t’enfonces un peu plus dans le ridicule ». Elle n’a heureusement pas le temps de jeter un coup d’œil à l’homme qui hante ses pensées, que Jade et Noah font leur apparition sous les applaudissements. Les amoureux semblent particulièrement émus et on voit bien que Jade tente de retenir ses larmes, Indie serait sûrement dans le même état à sa place. Sans doute même pire.

— Ils forment un couple tellement parfait et adorable, soupir la jeune femme avec allégresse, mais aussi une pointe d’envie.
— Je ne crois pas qu’on puisse faire mieux assortis qu’eux, renchérit Claire.


Quelques personnes autour d’elles hochent la tête, puis Noah prend la parole, tout aussi ému que la futur madame Cooper. Pour un discours tout en douceur et en émotion, il y en a un peu pour les invités, mais il y en a surtout pour Jade, qu’il ne cesse de regarder avec tous l’amour du monde. Dans la foule des convives, ça renifle déjà, qu’est-ce que ça va être demain pendant le mariage. Noah termine sa déclaration d’amour avec des trémolos dans la voix et Jade vient l’embrasser avec tendresse et les larmes aux yeux. C’est beau l’amour. Il y a de nouveau des applaudissements, puis les deux amants se font bien vite alpaguer par les uns et les autres.

— Au moins comme ça, on peut accéder au buffet, claironne Claire en attrapant deux verres.

Elle en tend un à Eliott avant de donner le second à Indiana, puis enfin de s’en prendre un pour elle. La brune la remercie avant de tremper ses lèvres dans le liquide aux couleurs d’agrumes, point d’alcool dans cette boisson, Stacy doit sans doute faire la tronche. Et justement quand on parle du loup.

— Erf voilà Alice Hopkins, marmonne la petite brune. Parait qu’elle s’est fait larguer par son mec...

Stacy boit son verre cul-sec avant de reprendre.

— Avec une nana comme ça dans le coin, tous les mecs à peu près potables vont vouloir se la faire ! Y a vraiment pas de justice dans ce bas monde.

Indiana est bien forcé de hocher la tête. C’est vrai que c’est une jeune femme superbe, pour le peu qu’elle l’a côtoyée, elle sait qu’en plus d’être charmante est gentille, elle a de la conversation, de l’humour, elle respire la confiance en elle. Tout l’inverse de Miss Mcfadden en somme.

— Ce n’est pas à ce mariage que tu te feras déniaiser ma pauvre Indie, qu’elle lâche sur le ton de la conversation.

La grande brune s’étrangle avec son jus de fruit, la blondinette se pince l’arête du nez exaspérer et Eliott, mieux vaut ne pas qu’elle sache la tête qu’il tire. C’est la honte, la honte absolue, pire que le coup de la culotte. Tout en continuant de tousser, les yeux brillants de larmes et les joues rouges de reprendre son souffle, Indiana s’éloigne rapidement, priant pour que quelqu’un vienne l’achever avant que les choses n’empirent.

C’est mal barré.


Vive les mariés ! ft. Myre 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre Tenor
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

Je souris, juste d'un côté, sans répondre, et heureusement ce n'était pas tournée comme une interrogation. Quelle idée de poser des questions auxquelles je ne souhaite moi-même pas répondre. Ça devient une spécialité à force.

La troisième s'appelle donc Stacy. Et c'est marrant comme en quelques secondes on peut tracer le portrait complet de quelqu'un et le trouver peu appréciable, juste comme ça, un poil gratuitement mais pas immérité. Stacy n'est clairement pas le genre de personne qui m'intéresse et dont je recherche la compagnie. Son attitude est même assez gênante... Et ça ne fait que commencer. Quant à Indiana et Claire, ce sont deux jolies femmes, sympathiques. Des femmes tiens, c'est vrai que j'ai toujours mis les ami(e)s de ma sœur dans un genre de panier étiqueté "gros bébés", panier duquel ma sœur à du se battre pour en sortir. Il était peut-être temps que je le brûle.

Alors que nous échangeons des banalités, et surtout que je peine à suivre leurs échanges, les souvenirs que j'ai d'elles refont surfaces. Claire, à la conversation facile, toujours agréable n'avait pourtant jamais vraiment marqué mon esprit. Indiana de son côté a toujours été un peu étrange, du genre adorablement étrange mais je n'ai jamais pu comprendre ce qu'il lui passait par la tête. Comme si ma présence la gênait ou que j'étais de trop. Et l'instant présent ne dérogeait pas à la règle. Dans ma tête, j'avais soudain la vision d'une petite culotte très enfantine sans vraiment me souvenir du pourquoi comment, et sans faire le lien avec son attitude. Je ne suis pas un gars très observateur, clairement. Sans relever ce qui la fait rire en cet instant, je me contente de répondre sérieusement.

- Ah oui, c'est vrai que vous habitez près de New-York.


Toujours plus de banalités. Je suis à deux doigts de leur demander comment elles ont connu Jade, en mode crise de panique "je ne sais plus rien sur personne". Aussitôt j'ai la révélation que pendant toutes ces années où Margot occupait mes pensées, je ne m'intéressais quasiment pas aux autres. Je ne sais rien sur ces filles, comme sur presque tous les invités et pourtant j'en ai déjà croisé certains plusieurs fois. Et c'était resté après le divorce, un vrai trait de caractère, me faisant me sentir un peu lamentable. Trop égocentré et trop renfermé depuis trop longtemps, je me fixe alors de profiter de ce mariage pour corriger cela et me racheter auprès de Claire, d'Indiana et tant d'autres. Telle une petite résolution impromptue.

Mais c'est le couple du moment qui vient récupérer toute l'attention, faisant leur entrée et un magnifique discours. Je bois leurs mots, dévore leur bonheur. Mon sourire s'élargit naturellement, tant la scène est belle et touchante. J'applaudis avec l'ensemble des convives, siffle et cris même, en écho à la liesse qui s’empare de la foule. C'est Claire qui nous ramène à l'instant présent en annonçant la libération du buffet. Je n'ai pas de raison de me battre pour aller voir les futurs mariés, autant me concentrer sur mes nouvelles résolutions. A moins qu'une autre belle brune vienne précipitamment de récupérer toute mon attention... Mon regard se perd sur ce visage que je guettais depuis le début et en quelques secondes, je suis prêt à abandonner les filles pour aller la voir...

Néanmoins des mots tout droit sortis d'une bouche vulgaire tourne autour de mes oreilles, tenter de pénétrer mes neurones qui entamaient leur migration vers le bas. Je les entends, puis les comprends. ils me mettent dans l'embarras. "Hum... hum... " Je me râcle la gorge et me retourne vers Claire et Indiana pour arrêter de la fixer, esquivant le regard appuyé de Stacy. Je me sens comme un cliché soudain, attiré par la nana que tout le monde s'arrache. Y'a-t-il une autre leçon à en tirer ? Quelque part, Stacy est peut-être en train de m'ouvrir les yeux, cependant elle redescend dans mon estime dès qu'elle rouvre la bouche.

Je suis un peu confus des échanges dont je suis témoin entre ces trois filles. Quelque chose m'échappe clairement, d'autant que je peine à leur donner toute mon attention alors qu'au loin Alice fait la bise à un homme, puis un autre... Indiana est partie, les larmes aux yeux et je ne réalise pas tout de suite, restant interdit auprès de Claire et de Stacy.
- Déniaiser ? Que je répète bêtement, un peu incrédule, tout en comprenant enfin le sens de cette phrase. Je me masse la mâchoire, abasourdi par tant de gamineries. Peut-être que le panier n'est pas à mettre de côté tout de suite... M'enfin. C'est la fausse amie que je regarde sévèrement d'abord, " C'était très indélicat ça... " puis Claire, un peu moins sèchement " Elle est tout le temps comme ça ? "
Claire fait un peu la même tête que moi à cet instant. " Qui ça ? Indiana ou Stacy ? "
Les deux mon capitaine, j'ai presque envie de dire alors que cette dernière proteste " Et oh, je suis là, je vous signale." Elle grogne, comme si elle avait le droit de se plaindre.

- Elle était là aussi quand tu as dévoilé sa vie privé devant un presque inconnu.

Nous nous regardons tous les trois, sans savoir quoi faire. Ou plutôt tous les deux car Stacy rôde autour du bar pour je ne sais quel raison, m’arrachant à nouveau un rictus d'incompréhension et de dégoût.
Je soupire, coincé dans une situation bien étrange. Je sens que c'est à moi de rassurer la demoiselle, d'une part parce que Claire me dévisage de façon entendue, ensuite parce que si je n'étais pas la cause, j'étais la source de sa gène et je me sentais autant coupable. Également parce que Jade m'a fait promettre de m'occuper des invités et de m'assurer qu'ils soient heureux, Or une fille qui s'enfuit les larmes aux yeux à peine avant midi dès le vendredi, c'est intolérable. Enfin, parce que je me sentais redevable, suite à ma révélation quelques minutes plus tôt. Point positif, j'ai même oublié Alice pour l'instant.

Je pose donc mon verre et emboite le pas de la grande brune, là où elle a fuit et se cache, quelque part dans les jardins. Claire, très inspirée, me passe un paquet de mouchoir avant que je ne sois trop loin. Je m'attends à la voir assise dans l'herbe assez rapidement alors que je passe la première haie, mais elle est mal au point d'avoir continué encore. Rien après la haie suivante, ni la troisième. Finalement je me souviens que la végétation forme une alcôve parfaite pour qui voudrait disparaitre du monde, je le sais, j'y suis venu plusieurs fois dans la semaine. C'est là que je la retrouve, assise sur le banc. Je lui tends le paquet de mouchoir et m'assois à côté d'elle.

- Cadeau de Claire.

Puis je me tais, je ne sais pas quoi dire, je n'y ai même pas réfléchi en venant. Le silence est pesant, mes doigts se tapotent entre eux. J'essaye de m'imaginer qu'il s'agit de Jade, et ce que je dirais si c'était elle que je devais rassurer.


- Tu sais, tu mérites des amies qui te traitent avec respect.


Est-ce que je tape dans le vide ? Je crois bien oui. J'ai l'impression de lui sortir la pire banalité à nouveau... Je soupire, pose mes mains sur mes genoux...

- Ok... Je n'ai pas fait l'amour depuis trois ans. J'étouffe un rire de gène, balancer ça comme ça, c'est... particulier. Mais je me suis dit qu'elle se sentirait mieux de savoir un secret honteux sur moi en retour. " Je n'ai connu que Margot pour tout te dire, ce qui fait peut-être une énorme différence pour toi, mais je t'assure que je comprends cette pression sociale... Je fais genre devant les amis, les cousins, la famille... Personne n'est au courant et d'ailleurs ça ne regarde que moi... Mais j'en ai honte, tu vois, c'est idiot de se laisser influencer comme ça par la société... "
Je marque une pause, un léger sourire aux lèvres, je la regarde en espérant voir émerger un sourire. Je ne peux m'empêcher de la comparer à Jade, quand j'avais encore l'occasion de jouer au grand-frère protecteur.

- Est-ce qu'on est quitte ? Est-ce que tu te sens moins seule ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre Amy-sh10


Jacinda Barrett
Assise sur un banc en pierre, très élégant au demeurant, Indiana soupir pour la quatrième fois après avoir pris ses jambes à son cou. Avec du recul, elle se dit que sa réaction était un brin puérile, mais elle a juste paniqué, quand Stacy à ouvert la bouche. Celle-là franchement, certains jours, elle pourrait réfléchir avant de parler, elle se doute que son attitude ultra désinvolte et je m’en foutiste est dû à sa rupture. Ce n’est pas la première fois que ça arrive, ni sans doute la dernière, mais là elle a franchement fait fort. Les quelques invités autour d’elle, n’avaient absolument pas besoin de savoir qu’elle n’a jamais vu le loup, comme dirait l’autre. Puis bien sûr, il avait fallu qu’Eliott se trouve juste à côté, parce qu’il faut être lucide, même en étant accaparé par la superbe Alice, c’est obligé qu’il ait entendu…

Ah oui, tiens Alice, parlons-en d’elle justement, même si c’est un peu mesquin Indie aurait préféré que miss perfection ne pointe pas le bout de son joli nez. Ou alors si, mais au bras d’elle ne sait quel beau gosse, aussi admirable qu’elle, histoire que le frère de Jade arrête de baver littéralement sur cette belle brune. Oui parce que bon, elle n’est pas aveugle miss Mcfadden, la jeune femme à bien vu le regard d’Eliottt partir en voyage quand Alice est arrivée avec un peu de retard. Comme certains autres hommes maintenant qu’elle y pense. Néanmoins les autres mecs, elle s’en tamponne le coquillard avec une babouche. Bon sang, dire que ça ne fait pas une heure qu’elle est ici, ça va être quoi dans trois jours ? Mieux vaux évités d’y penser. Indiana cale ses coudes sur ses genoux, avant de glisser son visage entre ses mains en boudant. La jeune femme va attendre quelques minutes de reprendre contenance, puis elle reviendra parmi les invités, se promettant d’esquiver également Stacy en plus d’Eliott.

Mais le destin, ou plutôt Claire semble avoir décidé d’enfoncer le clou, puis que le frère de Jade fait son entrée dans sa super cachette secrète. Même si en définitive elle n’est ni super et encore moins secrète. Indiana prend le paquet de mouchoirs, même si elle ne comprend pas bien pourquoi la blondinette à confié cela à Eliott. Avant de se rappeler qu’elle est partie les larmes aux yeux, mais c’est parce qu’elle s’étouffait et pas parce qu’elle pleurait. Néanmoins, elle le remercie silencieusement en hochant la tête, puis il s’assoit près d’elle. Son petit cœur se met à battre plus vite et la voilà rougissant à nouveau, se traitant de tous les noms de réagir aussi excessivement, parce qu’il y a Eliott prés d’elle. « N’oublie pas de respirer quand même ».

Après quelques instants d’un silence un peu gênant ? Le frère de Jade finit par prendre la parole. Elle cligne un peu des yeux, c’est vrai que pour Stacy, il y a de quoi se poser la question, mais Claire est une jeune femme formidable et qui compte beaucoup pour elle. Et la blondinette l’a toujours traité avec respect, amour et beaucoup de gentillesse. Indie va donc pour rectifier le tir, Stacy peut aller se brosser pour qu’elle prenne sa défense, surtout après le coup qu’elle vient de lui faire. Mais Eliott lui coupe littéralement la chique en révélant qu’il n’a pas fait l’amour depuis trois ans, et qu’en-dehors de son ex-femme, il n’a pas grande expérience. La brunette cligne à nouveau plusieurs fois des yeux, avant de rire, ce n’est pas tant ce qu’il vient de lui dire, c’est plus la situation qui est juste abracadabrante.

— Je ne me moque pas de toi, répond-elle tout de même rapidement, mais toujours un léger sourire aux lèvres. C… C’est juste un peu du grand n’importe quoi, Stacy mériterait des baffes parfois.

Indiana inspire et expire un bon coup, avant de tourner un regard un peu timide vers Eliott.

— C’est aimable d’être venu, même si rien ne t’y obliger, je ne pleurais pas tu sais, je m’étais juste étouffé avec mon jus d’orange quand elle a ouvert la bouche, explique la jeune femme. Donc, tu ne m’es redevable de rien, mais oui merci je me sens un peu moins seule…

La brunette reporte son regard sur le bas de sa robe qu’elle triture nerveusement entre ses doigts.

— Tu ne devrais pas avoir honte, je trouve ça bien pour ma part quand un homme ne fait pas n’importe quoi, avec n’importe qui. Il n’y a pas de mal à prendre son temps et tu… Quand ça viendra, ça viendra, c’est tout.

De son côté à elle, ce n’est pas vraiment une question d’embarras, ou même à cause de la société, c’est juste que certains jours sont plus pesants que d’autres. Puis elle reste un être humain, avec des envies, des désirs et des fantasmes. Donc oui trente ans à faire mumuse toute seule, c’est un peu frustrant par moment. « Ok, il est grand temps de parler d’autre chose ! »

— Je te propose qu’on ferme cette parenthèse et que nous retournions avec les invités. Je n’aimerais pas que Jade et Noah se fasse du souci pour… Pour un truc un peu bête.

Indie se redresse ensuite avant de lui tendre la main pour l’aider à en faire de même, le contact furtif de sa paume contre la sienne lui arrache un petit frisson, qu’elle réprime tant bien que mal. Puis ils retournent dans un silence tranquille vers la foule des invités, la brunette est plutôt fière d’elle, ayant réussi à converser avec lui, sans trop rougir, ni sans trop bafouiller, un vrai exploit. À peine de retour, Jade trottine vers eux, suivit de prés par Noah, le visage de la blondinette étant marqué par une certaine inquiétude, le truc que la grande brune voulait éviter.

— Est-ce que tout va bien ? demande Jade avec une angoisse certaine. Je t’ai vu quitter les convives, mais je n’ai pas pu venir te voir tout de suite, je suis désolé !
— Oh non, non, je ne voulais pas t’inquiéter, il y a juste eu une maladresse de la part de Stacy et j’ai eu besoin de m’isoler un peu, répond Indie en se tournant vers Eliott. Ton frère a arrangé les choses.
— Tu vois mon ange, tente de la rassurer son futur mari. Il faut que tu te détendes et surtout que tu arrêtes de penser au pire.


Le grand brun dépose un baiser dans les cheveux de Jade qui remercie silencieusement son frère. Que d’émotions ! Alors qu’Indiana se dit qu’elle devrait rejoindre Claire, voyant dans le même temps Alice venir dans leur direction. Et qu’on se le dise, la brunette ne veut pas regarder Eliott, qui regardera miss perfection avec des yeux de merlan frit. Jade l’attrape en douceur par le poignet, l’immobilisant aussi sec. « Mais qu’est-ce qui se passe encore ?! »

— Eliott et si tu montrais sa chambre à Indie ! Tu ne peux pas te tromper, c’est celle au fond du couloir près de la tienne.

La blondinette se tourne vers son amie en souriant d’une façon un peu étrange.

— On a dû te déplacer dans le coin réservé à la famille, comme Stacy sera dans la même chambre que Claire il n’y aurait pas eu de place pour toi. Mais comme la sœur de Noah ne viens pas, la chambre qui lui était réservé est libre.
— Oh c’est triste pour ta sœur, souffle Indiana.
— Ce qui n’est pas bien grave, vu qu’on se déteste, explique Noah en souriant.


« Ah ! Vu sous cet angle… ». Jade pousse ensuite Eliott et la grande brune vers la direction de la grande maison. Décidément, le destin semble avoir décidé de les coller ensemble.

Son plan d’esquive est littéralement en train de se noyer. Le pauvre !


Vive les mariés ! ft. Myre 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre Tenor
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

Mission accomplie, et même plus. Elle sourit, mieux encore elle rit et c'est communicatif. Moi aussi je ris de bon coeur en secouant la tête, pour le côté cocasse de cette scène.

- Amen ! J'approuve, les mains vers le ciel. C'est que je ne la connais que depuis quinze minutes la Stacy mais pour quelqu'un de profondément non violent, j'ai déjà ressenti le besoin de lui en coller une. Indiana continue, expliquant qu'elle ne pleurait pas, et ça me rassure un peu. Elle avait sans doute de quoi être gênée, mais je ne trouve pas cela honteux d'être encore vierge à trente ans, pas au point de pleurer en tout cas. C'est surtout que la vie sexuelle de chacun c'est du domaine de l'intime, ça ne regarde personne. De mon point de vue plutôt pudique en tout cas. Je sais que certaines personnes aiment en faire l'étalage et imposent ainsi un peu leurs règles et leur vision d'une certaine façon.

Ce moment aurait pu être bien choisi pour lui présenter mes excuses sur ce ressenti que j'ai eu plus tôt, car au contraire, je lui devais bien ça, mais elle enchaîne et je me débine un peu sans doute. Elle continue donc, en m'offrant une jolie et très juste vérité. Est-ce que c'est moi où tout le monde, moi y compris, est à fleurs de peau à ce mariage ? Suis-je totalement ému d'assister au mariage de ma petite soeur ? Il semblerait et ça promet pour les trois jours à venir.

- Tu as raison. Et c'est valable pour toi aussi, Indie, que je lui rétorque gentiment, une main amicalement posée sur son épaule. Indie. C'est sorti tout seul. C'est le surnom que Jade lui donne, je l'ai entendu maintes fois et de telles révélations rapprochent j'imagine.

J'ai visiblement exagéré sur ma honte, je ne le vis pas mal en soi, la difficulté c'est plutôt que je me sens comme un manchot dans la jungle quand je dois séduire une femme et je redoute le passage à l'acte par crainte d'être juste mauvais. Là où elle n'a pas tort, c'est que je prends mon temps. J'ai eu des occasions après tout, je les ai toutes déclinées. Je prends sa main avec un petit sourire taquin aux lèvres, songeant avec amusement qu'Indiana est un véritable gentleman. Heureusement pour elle, je suis sympa, je ne l'ai pas laissé me tirer sans me pousser moi-même hors de ce banc, sinon la scène aurait été bien différente. Cette fille est décidément unique en son genre.

J'accepte avec plaisir le changement de sujet alors que nous nous dirigeons à nouveau vers la réception.

- Il n'y a pas de raison qu'ils aient remarqué quoi que ce soit, ils sont tellement accap...


Nous venions de passer la dernière haie et mon regard médusé se pose soudainement sur ma soeur et son regard inquiet, accourant vers nous, suivie de près par Noah. Elle a des radars à la place des yeux, ce n'est pas possible autrement. Et je ne sais pas si elle ne me fait pas du tout confiance ou si elle est en panique totale, dans tous les cas, Jade va devoir apprendre rapidement à déléguer sa charge mentale pour son propre bien et celui de la cérémonie. Si elle me remercie, je reste circonspect et suspicieux, même si je l'ai sans doute mérité.

- Noah a raison Jade, relax et profite. Je prends mon rôle très à coeur. On est tous là pour toi, pour que tu passes un des meilleurs moments de ta vie. Alors fais nous confiance un peu !

Aussitôt dit, aussitôt mon attention s'échappe vers le visage aux cheveux bruns qui hantent mes rêves. Les mots pénètrent mon cerveau avec une latence de quelques secondes. " Hein ? Quoi ? Ah oui, bien sûr. "

Est-ce que je divague si je pense que Jade fait en sorte de m'éloigner d'Alice ? J'hausse les épaules et prend mon mal en patience, j'aurais bien le temps de la recroiser en trois jours.
Alors que ma sœur nous pousse dans la bonne direction, j'essaye d'échanger un regard avec Alice, mais celle-ci ne semble pas me remarquer, ou bien m'ignore. Je soupire malgré moi et recentre mon attention sur la jolie brune qui m'accompagne, lui offrant un sourire poli qui ne doit pas masquer grand chose. Je me sens un peu pathétique.

- Tu vas voir, les chambres de la famille proche sont superbes et ultra confortables. Tu pourras remercier Stacy pour ça... Si je comprends bien, elle ne devait pas venir à la base ?


Des banalités, toujours. Nous entrons ensemble dans l'immense demeure, presque un manoir à ce niveau-là, sans le côté flippant et je la conduis à l'étage, puis au fond du couloir. J'ouvre la porte de sa chambre et la laisse passer devant. J'attends, appuyé contre l'embrasure de la porte pendant qu'elle découvre la chambre et y retrouve ses affaires.

- Ma chambre est juste là, si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas. Faisant référence à la première porte qui se présente en sortant de la sienne.

J'inspire une grande bouffée d'air. Il faut que je me lance et dise ce que je ressens, qui sait si je retrouverais un autre moment comme celui-ci, intime et paisible durant le week-end. Et ce n'est vraiment pas une confession que j'ai envie de faire devant Stacy.

- Ce que tu disais tout à l'heure... à propos de ne pas être redevable. Je crois que si au contraire, j'avais même en tête de m'excuser. Toi et Claire, vous êtes amies avec Jade depuis des années, elle tient énormément à vous. On s'est même croisé pas mal de fois et je me sens assez lamentable de ne rien savoir sur vous, je ne suis même pas sûr de savoir comment vous vous connaissez. Alors j'espère qu'on pourra corriger ça ce week-end.

Pour Jade.
Ce mariage va me tuer d'ailleurs.
Je lui souris timidement, un peu gêné par tout ce sentimentalisme dont je fais preuve cette semaine, au point que j'ai même arrêté l'humour. C'est grave docteur ? Au loin on entend la cloche qui annonce le début du repas. Le premier d'une longue série. On va découvrir nos placements, qui ne doivent pas changer de tout le week-end je crois bien. Je suis prêt à parier que je suis à une table de célibatairEs, et très certainement celle de Indiana, Claire et Stacy. Connaissant Jade, elle m'a mis seul avec que des femmes, à tous les coups. J'espère secrètement que la dernière sera Alice mais si j'en crois mon intuition, elle sera sûrement à l'opposée de la salle. Toujours aussi inaccessible.

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre Amy-sh10


Jacinda Barrett
Elle aurait dû en profiter un peu plus, de ce moment avec lui sans personne autour pour les écouter. Indiana a encore son sourire en tête, l’écho de son rire qui résonne encore au creux de son oreille, elle se sent complétement niaise pour le coup. Mais quand elle y pense, c’est la première vraie conversation qu’elle a eue avec Eliott, bien que le sujet en fut gênant au début, pour finir par en rire à la fin. Peut-être qu’elle devrait remercier Stacy pour son énorme boulette finalement ? Ça va être à méditer, son amie à encore trois jours pour faire pire que ça. Toujours est-il qu’il est dommage qu’elle n’ait pas su étirer le temps, pas forcément pour parler, mais juste pour sa présence, même si elle est toujours aussi gênée quand il est dans les parages. C’est fou tout de même la contradiction dont elle fait preuve, partager entre l’envie irrésistible de le fuir et celle d’être à son côté. « Tu es complétement mordue ma pauvre ». À forte raison, le frère de Jade est quelqu’un de très gentil, serviable, à l’écoute et possédant un certain humour, elle l’avait déjà noté, mais plus encore aujourd’hui, ça lui saute aux yeux. Bien sûr, il doit avoir des défauts, mais qui n’en a pas après tout ? Oh et il l’a appelé Indie aussi, c’est bête, mais ça lui a fait bien plaisir.

Enfin, le plus important dans cette histoire, c’est que le malentendu a été résolu, et qu’il n’y a pas de risque de malaise. Surtout qu’au vu de ce que la brunette à compris, ils sont plutôt sur la même longueur d’onde non ? Bien sûr, prendre son temps dans un domaine comme celui-là, il n’y a rien de plus important. Même si en définitive, chacun fait comme il veut avec qui il veut, tant que tout le monde s’y retrouve, c’est le principal. Bref, après avoir rassurée Jade qui semble pleine d’angoisse, la pauvre semble avoir du mal à se détendre et profiter de ses trois jours, ou elle et Noah sont les stars. Voilà de nouveau Indiana en compagnie d’Eliott, dont le soupir n’a pas échappé à la grande brune, il préférait sans aucun doute se trouver en compagnie d’Alice. Ça lui fait un peu mal au cœur d’ailleurs, c’était aussi pour ça qu’elle voulait l’esquiver, le frère de Jade semble très attiré par la petite brune.

— Oui c’est ça, explique Indie tentant de ne pas trop faire la moue. Elle s’est invitée à la dernière minute et Jade, tu le sais bien est adorable, elle ne pouvait pas refuser, j’espère juste que ça va bien se passer. Ça me gêne quand même de me retrouver du côté de la famille, quelqu’un d’autre mériterait sans doute plus cette chambre que moi…

Jade ne lui a d’ailleurs pas trop laissé le temps de répliquer, les poussant tous les deux vers la direction de la maison. Non vraiment, un matelas gonflable dans la même pièce que Claire et Stacy lui aurait été suffisant, surtout que c’est seulement pour trois jours. Mais enfin, Indiana ne va pas non plus se plaindre d’avoir une superbe chambre pour elle. Dommage d’ailleurs, elle ne pourra pas se fendre la pipe avec ses deux amies avant de dormir. Une fois à l’intérieur de la maison, ou plutôt du manoir vu la taille, la jeune femme ne sait pas trop où donner de la tête, tant tout est joli autour d’elle. On sent bien que les gens qui vivent ici ont les moyens, mais il n’y a rien d’outrancier ou de bling-bling, c’est simplement magnifique. Le duo se retrouve bien vite à l’étage, côté famille donc, galant Eliott lui ouvre la porte de sa chambre, puis s’efface pour la laisser passer.

D’accord, c’est vrai que c’est vraiment magnifique comme chambre, le lit est tellement grand, qu’elle pourra s’y étaler sans problème et que dire de la vue qui donne sur la plage. Elle pourra se laisser bercer par les sons venus de la mer, tu ne peux pas faire plus apaisant.

— Oh merci c’est bien aimable, lui dit Indiana en tournant brièvement la tête vers lui. Mais je ne vais pas t’embêter, ça ne fait pas une heure que je suis là et tu m’as déjà eu sur le dos deux fois !

La jeune femme rit doucement avant de s’asseoir sur le bord du lit et de farfouiller dans ses affaires, pour dénicher ses ballerines, moins esthétique, mais plus confortable que les talons qu’elle a au pied. Puis de relever les yeux vers Eliott quand il reprend la parole, l’écoutant attentivement, avant qu’un sourire n’étire ses lèvres. Cet homme, s’il n’existait pas, il faudrait l’inventer.

— Jade et toi ce n’est pas pour rien que vous êtes frère et sœur, vous êtes adorable tous les deux…

« Oups, c’est sorti tout seul ! ». Indiana baisse rapidement la tête, le visage cramoisi d’avoir dit ça et enfile ses chaussures pour se donner une contenance puis de reprendre.

— Je ne pense pas que Claire t’en voudra pour ça, ni moi d’ailleurs, on ne peut pas toujours penser comme il faut au moment ou il faut, bafouille légèrement la brunette. Mais… Mais oui, ces trois jours vont être l’occasion de faire plus amples connaissances.

Indiana rend son sourire à Eliott, tout aussi timide que le sien. Puis au loin une cloche se fait entendre, vu l’heure cela doit annoncer le repas du midi, c’est fou comme le temps passé vite mine de rien. Comme beaucoup d’autres, le duo rejoint donc l’immense salle où ils mangeront pendant les trois jours que dure le mariage et la grande brune se sent soudain un peu angoissée. Le plan de table ce n’est pas elle qui l’a fait bien sûr, alors elle se demande bien avec qui elle va se retrouver. La jeune femme à presque l’impression d’être revenue au lycée, ou à la rentrée, elle espérait se retrouver avec Claire et Stacy. En tout cas la salle de réception est juste magnifique, et encore ce n’est pas encore le jour du mariage, il est sûr que demain, ce sera à couper le souffle.

La brunette se mets donc à chercher sa place, ça en est presque amusant, on dirait un petit jeu de cache-cache. D’ailleurs, Noah et Jade semblent prendre beaucoup de plaisir, à regarder leurs convives tourner en rond pour savoir ou ils ont été placés. Les petits coquins. Indie tombe finalement sur la table ou elle sera assise, la jeune femme est d’ailleurs la première, et elle doit se faire violence pour ne pas jeter un œil sur les cartons ou sont inscrit les autres noms. Elle attend donc sagement avant de s’asseoir, Claire rejoint la même table et la voilà rassurée, Eliott fait de même et la voilà enchantée. Puis il y a un second homme qui arrive, se présentant comme étant le meilleur ami de Noah et se nommant Peter, enfin le dernier membre de la table n’est autre qu'Alice et la voilà… Euh, pleine de sentiment contradictoire, disons.

— Bon, maintenant qu’on est tous là je pense qu’on peut s’asseoir ? propose Claire vu que personne ne semble bouger. On ne va pas rester manger debout hein !

Chacun hoche la tête bien d’accord avec la blondinette, puis elle reprend la parole.

— Vu qu’on va être tous à cette table pendant trois jours, à moins d’un changement. Si on expédiait les banalités, du genre vous venez d’où, vous faites quoi dans la vie, vous aimez quoi ?

Donc Claire se présente la première vue que c’est son idée. La jeune femme vient de New-York, elle est architecte, elle aime la natation, faire de la moto, du dessin que ce soit lié à son métier ou non et fait du piano. Ensuite Peter, qui vient de Newark, il est avocat, il aime le basket, la mode, le cinéma d’horreur et faire la cuisine. Puis vient son tour à elle, c’est un peu stressant.

— Moi s’est Indiana, je viens de New-Rochelle,  je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel, j’aime écrire des poèmes, lire, surtout de la science-fiction, je fais de la peinture sur soie et de l’arrangement florale.

La jeune femme tourne ensuite son regard vers Alice et Eliott, bien qu’elle soit plus intéressée parce que ce dernier fait plutôt que la jolie brunette. En même temps, elle craque pour le frère de Jade et pas pour l’amie de Jade, sûr que ça dois jouer beaucoup.


Vive les mariés ! ft. Myre 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Myre
Myre
MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 02/08/2020
CRÉDITS : Nina Y

UNIVERS FÉTICHE : Tous, avec une belle histoire d'amour en général
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4079-a-la-peche-aux https://www.letempsdunrp.com/t4073-les-araignees-au-plafond-d-une-arachnophobe
tea

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Eliott Gardner
J'ai 35 ans et je vis à Chigaco, USA. Dans la vie, je suis junior manager dans une grosse entreprise : Grant Thornton LLP et je m'en sors très bien si je ne compte pas le temps perdu mais ça n'est pas l'éclate et je n'aime pas parler de mon travail. Sinon je suis divorcé et célibataire et je le vis mal.

Vive les mariés ! ft. Myre Tenor
* J'ai grandi dans une petite banlieue proche de la campagne et cette ambiance me manque un peu.
* Je suis dans une période de remise en question, un peu perdu entre ma vie actuelle et mes envies.
* Je pensais qu'à cet âge j'aurais déjà 2-3 enfants, une petite maison en banlieue et une vie paisible et simple. Au lieu de ça je m'arrache depuis dix ans dans un travail qui ne me plait pas et ma femme m'a quitté.
* Je suis ce qu'on appelle un bon gars, sympa, serviable, sans histoire, peut-être un peu trop neutre dans la vie. On m'a souvent reproché de ne pas vouloir prendre partie. Et je dois bien avouer qu'en tant que mâle blanc, ainé d'une famille aisée, j'ai eu une vie franchement tranquille et facile, je n'ai jamais eu à me battre pour quoi que ce soit. Ou je ne l'ai jamais fait et c'est peut-être pour ça que j'ai perdu ma femme. Je suis aussi timide, plutôt discret, un humour léger et pince-sans-rire.
* J'ai rencontré Margot au lycée, c'était ma première histoire sérieuse, ma première fois aussi et ça a duré quinze ans entre nous. On s'est marié, on a même essayé de faire des enfants. Et puis un matin elle m'a annoncé qu'elle était enceinte et que je n'étais pas le père et elle est partie. Pour résumé.
* J'aime les choses simples comme me promener dans un parc, regarder les étoiles. J'ai une petite maison de campagne en montagne où je pêche et je regarde le ciel à travers ma lunette. Je l'ai acheté après le divorce et j'y vais très souvent ces derniers temps, pour réfléchir.
* Je suis un grand-frère poule.
* "Le gars qu'on n'a jamais vu bourré." Je ne suis pas un gros fêtard et je tiens assez bien le peu que je bois. A l'université, on me disait souvent que je ne savais pas me lâcher et il faut avouer que je suis un peu trop sérieux. Je ne suis pas très à l'aise sur la piste de danse.
* Mon rêve, étonnement, ça serait d'avoir ma boutique de fleurs. J'adore les fleurs, une véritable passion que je tiens de ma grand-mère. Elles me donnent une créativité que je n'ai jamais sinon et je suis imbattable sur leur nom. C'est d'ailleurs moi qui ait créé l’arrangement floral pour le mariage de ma sœur.
Vive les mariés ! ft. Myre Photo-1519225421980-715cb0215aed-2544a04a


Sam Claffin

- Tu ne m'embêtes pas, avait-il simplement répondu, avec sérieux, la regardant changer de chaussures, toujours posté contre l'embrasure de la porte dans une attitude très protectrice et fraternel. Juste avant de lui faire ses aveux. Il avait alors gagné un petit compliment, auquel il répondit d'un simple " Merci " un brin moqueur. Son sourire se transforma de timide à taquin, mais toujours aussi léger et mystérieux. Jade est adorable, oui, mais lui ? Ça lui semblait étonnant comme qualificatif pour sa personne. Ce qui était adorable c'était sa façon de rougir presque permanente. Eliott c'était ce genre de gars qui ne voyait pas le tronc au milieu de la figure. Cette fille le dévorait du regard quand elle ne le fuyait pas, et il ne se rendait compte ni de l'un, ni de l'autre. Mais il voyait quand même ses changements de couleurs, les mettant sur le compte de sa timidité un peu maladive et ne put s'empêcher de lui rentrer un peu dedans. Pas par mauvaise intention, au contraire, juste parce c'est dans son habitude de taquiner ses amis sur leurs petites faiblesses et parce qu'il espérait briser la glace entre eux aussi.

- Trois jours pour arrêter d'être intimidée par le grand-frère de ta pote. J'espère que ce n'est pas trop juste !

Il avait toujours ce petit air énigmatique, celui où te demandes s'il est sérieux ou s'il fait de l'humour. Si elle hésitait entre les deux, il lui fit un clin d’œil pour lui indiquer qu'il blaguait bien. Cependant, en disant cela, il s'était rendu compte à quel point cela sonnait juste. Et il se promit de vérifier s'il n'était pas la cause de ses rougissements. Sans le vouloir, il allait l'achever la pauvre.

Sauvés par le gong.
Eliott raccompagna la demoiselle jusqu'à la salle de réception puis s'excusa pour aller voir sa sœur. Il avait bien envie de lui demander ce qu'elle maniganceait exactement mais il ne pu lui tirer les vers du nez, Jade prétextant avoir un mariage comme excuse à ses accusations. Soit, c'était une bonne excuse. Elle lui confirma juste qu'elle ne l'avait pas mis à la table familiale et lui indiqua la sienne du doigt alors que personne ne s'était encore installé. Le grand frère se dirigea d'abord vers une table à l'entrée où l'on servait les apéritifs. Il prit une flûte de kir, puis alla saluer Alice qui venait, enfin, de croiser son regard. Alice prétendit qu'elle venait seulement de le remarqué, ils échangèrent quelques mots puis la belle brune l'abandonna subitement alors qu'il venait de lui poser une question, hélant une autre jeune femme tenant un bébé dans ses bras à l'autre bout de la pièce " Jess !! Ca fait si looooooongtemps ! " Eliott resta planté là, avec la sensation de s'être pris un gros vent et un râteau, le tout devant un large public. Et ce n'était certainement pas le dernier. Il évita le regard de Stacy et se concentra sur les bulles de sa boisson le temps de se ressaisir.

Quelque chose chez lui faisait fuir la petite Alice, mais au lieu d'avoir l'effet escompté, ça ne faisait que renforcé son désir - pour le moment - sans doute finirait-il par arrêter d'être maso. La brunette aurait pu avoir eu pitié de lui et lui dire qu'elle n'était pas intéressée, parce qu'elle avait bien compris qu'elle plaisait au frère de son amie. Au lieu de ça elle l'évitait, le laissant avec un sentiment de honte qu'il ne méritait pas. Il soupira, fini son verre cul-sec, le posa et se dirigea vers sa table où se trouvait sans surprise Indie, Claire et Stacy.

- Alerte, retour du boulet, eut-il le plaisir d'entendre de la bouche de Stacy en arrivant, comme s'il n'était pas assez mal à l'aise. Il préféra ignoré, cette fille et ce qu'elle pouvait dire n'ayant aucune valeur à ses yeux. Elle lui offrit un sourire hypocrite qu'il fit semblant de ne pas remarquer. Le visage fermé, il ne dit pas un mot, encore moins quand Alice et Peter les rejoignirent. L'ambiance à cette table promettait déjà de grands moments... Et ce n'était que vendredi midi !

Claire décida de jouer les animatrices et il la remercia intérieurement. Il avait juste besoin de quelques minutes pour rassembler son égo et retrouver une humeur adéquate. Il prit place, avec à sa droite Alice et à sa gauche Claire, étouffant un petit soupir. Il évitait volontairement les regards des convives, se perdant au loin, dans le vide. La table de Jade et Noah trônait à l'avant de la salle, avec une vue sur l'ensemble de la pièce, mais les futurs époux tournaient encore autour des tables, s'assurant du bien-être de leurs convives. Il aurait normalement été très heureux du placement proposé par Jade, mais avec le vent qu'il venait de se prendre... Il y avait de l'électricité dans l'air. Clairement, Alice n'avait pas été enchantée en le revoyant, alors qu'il n'avait pensé qu'à ça ces dernières semaines. Il avait beau ne pas être très bon observateur, c'était impossible de passer à côté de ce terrible fait ; son sourire éclairé à lui versus la mine contractée de la demoiselle. Sa gorge se noua un peu plus lorsque Claire lança un tour de table ; il détestait ça. Eliott se sentait si nerveux et mal à l'aise, et plus son tour approchait, plus cela se transformait en angoisse absurde pour quelqu'un qui pouvait paraitre d'ordinaire si bien dans sa peau. Mais il fit l'effort tout de même de revenir à l'instant présent, d'écouter et de regarder chaque présentation.

Vint le tour d'Alice, qui si elle affichait un visage poli, faisait clairement sentir que ça la faisait chier d'être là. Du moins Elliot l'interprétait comme ça car elle était visiblement tendue et qu'il était vexé et blessé. Elle se présenta comme designer de mode à New-York et aimait la cuisine française et italienne (mais pas la faire). Grande amatrice de cinéma, surtout les films d'auteur étrangers. Sinon elle jouait du violon et faisait du yoga, dessinait, chantait, écrivait... Bref, elle était parée pour le concours de Miss Parfaite. Ce qui arracha un sourire très fugace au grand blond alors qu'il regardait devant lui. Est-ce qu'il était doucement en train de glisser de l'amour à la haine ? Peut-être. Peut-être pas. Il y avait de l'admiration, toujours, lorsque ses yeux se posèrent sur elle. Elle venait de repasser d'insupportable à merveilleuse en un clin d’œil. Les montagnes russes émotionnelles ne faisaient que commencer. Alice quant à elle évitait de se tourner vers la gauche.

Enfin... Ce fut au tour d'Eliott, un Eliott hésitant et gêné, et surtout sans humour, que personne n'avait l'habitude de voir ainsi. " A mon tour... Donc... Eliott, grand frère de la mariée... Comme vous le savez... Je travaille chez Grant Thornton à Chicago." Inutile de rentrer dans les détails de ce boulot. " J'aime toutes les activités de nature : la randonnée, la pêche, l'astronomie..." Il passa sa main sur le bas de son visage et haussa les épaules.
" ... et les fleurs !" Ajouta soudainement une douce voix bien reconnaissable. C'était Jade qui s'était approchée dans le dos d'Eliott pendant qu'il parlait, certainement inquiète de le voir tirer une telle tête. Et ce fut comme un électrochoc d'ailleurs puisqu'Eliott se ressaisit immédiatement, prenant sur lui pour avoir l'air heureux afin de ne pas gâcher les festivités. " Indie, tu sais qu'Eliott nous a aidé dans le choix de nos compositions florales, plus qu'aidé d'ailleurs, on peut dire qu'il les a créé pour nous ! " Jade venait de se poster entre Eliott et Alice, créant une cloison entre eux, une main sur l'épaule de chacun. Elle se tourna vers Eliott. " Je ne sais pas si tu sais, mais Indie est passionnée d'arrangements floraux."

Est-ce que Jade ne devenait pas légèrement lourde là à jouer les entremetteuses ? Ça allait devenir embarrassant pour tout le monde si ça continuait.

- Et bien je viens de l'apprendre et je comptais bien lui demander son avis sur la décoration avant que tu ne nous interrompes rétorqua Eliott en souriant.

- Très bien, alors bon appétit à tous ! Un chœur de bon appétit et de sourires s'éleva en réponse, puis Jade s'éloigna pour aller s'asseoir, lançant ainsi la distribution des entrées. Une entrée fraîche et légère pour ce premier repas, tartare de saumon accompagné d'un carpaccio de tomates et crudités. Le repas devait être assez simple d'ailleurs ce midi avec entrée, plat et dessert seulement.

Pendant le service, Alice avait entamé une grande discussion sur la mode avec Peter. Stacy donna un coup de coude à Indiana pour lui montrer du doigt un bel homme d'une autre table et Claire posa la question tant redouté à Eliott : " et tu fais quoi exactement chez Grant... ? "
- Grant Thorton LLP. C'est une entreprise de comptabilité, expertise financière. J'y dirige une petite équipe qui fait des conseils en placement financier. J'y suis manager quoi, nettement moins glamour que de dessiner des bâtiments.

Dans le même temps, la voix mélodieuse de Stacy s'éleva un peu au-dessus de leur conversation. " Et lui, regarde, il est taillé comme un quaterback !"

- Josh, un lointain cousin. Célibataire, charmant, l'homme idéal. Tu veux qu'on te présente Stacy ?
Eliott fit mine de faire signe à Josh.
- Hein ? Non arrête ! J'ai pas besoin d'aide pour draguer, moi, déjà ! Et c'était pas pour moi de toute façon. Elle fit un gros clin d’œil, coup de coude pas du tout exagéré à sa voisine.

Double tacle gratuit sur la table numéro trois. Qui a commandé ça ?
Eliott avait repris son air mystérieux et sa contenance habituelle depuis le passage de Jade. Les petites attaques de Stacy lui passaient loin au dessus de la tête. Il cherchait plutôt à se moquer gentiment, il savait très bien que Stacy ne prospectait pas pour elle-même, de toute façon il ne lui aurait jamais présenté qui que ce soit. Le cousin Josh ne méritait pas une telle épine dans le pied, comme beaucoup d'autres invités ici.

Eliott regardait Indiana désormais, Indiana et ses délicates joues roses, dans l'attente de récolter son avis sur les fleurs. Et pour la première fois, comme s'il l'a voyait enfin, il se fit la remarque qu'elle était très jolie. Ce qui n'avait pas échappé à Alice qui avait observé la discussion et sembla subitement découvrir ce qu'elle pouvait perdre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 622
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
Narnia

Vive les mariés ! ft. Myre Empty

vava_i11.png
Indiana Rose
Mcfadden

J'ai 30 ans et je vis à New-Rochelle, NY, USA. Dans la vie, je suis hôtesse d’accueil dans un hôtel huppé et je m'en sors du mieux que je le peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis terriblement seule et je le vis pas franchement bien..

Vive les mariés ! ft. Myre Tumblr_nvxhz5zZ8P1rehrt3o2_500
* Vie encore chez pôpa et môman ayant un mal de chien à prendre son envol (la vie de célibataire c’est tout de même cher payé)
* Ainée d’une fratrie de quatre enfants, elle est la seule à être encore dans le cocon familiale.
* Aimable, gentille, travailleuse, douée de ses dix doigts même si…
* Il lui arrive souvent de gaffer à cause des dix doigts en question, grossière quand elle est stressée, manque de confiance en elle, tendance à l’auto-flagellation.
* Cherche l’amour, mais sans savoir comment s’y prendre (jamais eu de mec en 30 ans de vie, la loose d’après une de ses amies)
* Aime rire, lire, écrire des poèmes, fait de la peinture sur soie et des arrangements floraux.
* Ne tiens pas l’alcool
* Beaucoup trop gourmande
Vive les mariés ! ft. Myre Amy-sh10


Jacinda Barrett
Indiana avait été rassurée lorsqu’Eliott lui avait certifié qu’elle ne l’embêtait pas, parce que ça l’aurait beaucoup gênée d’être un genre de fardeau pour lui. C’est vrai que c’est le mariage de Jade et Noah, mais tout le monde devrait en profiter un minimum et sans devoir gérer une grande brunette sacrément maladroite. Mais autant par ses mots que par son attitude, le frère de la blondinette parvient à la tranquilliser. Son sourire timide disparu même, laissant place à quelque chose d’un peu plus énigmatique ? Jusqu’à ce qu’il lui demandât si trois jours lui suffirait pour être plus à l’aise avec lui ? Clairement non. Et la jeune femme ne sut pas quoi répondre sur le coup, la nervosité refit soudainement surface, mais bien vite, il lui fit un clin d’œil. D’accord, c’était juste pour l’embêter gentiment, même si elle était à de deux doigts de flipper. Mais c’était noté dans un coin de sa tête, Eliott Gardner est un petit filou, ce qui lui avait arraché un sourire.

L’heure du déjeuner sonna et il fut temps pour les convives de rejoindre la salle de réception, pour prendre place à l’une des nombreuses tables après un petit jeu de recherche. Indiana était bien contente de retrouver ses deux amies, ainsi qu’Eliott que Stacy ne put s’empêcher de tacler à son arrivée. Faisant lever les yeux au ciel à Claire, qui risque de souvent faire ce mouvement oculaire avec la gentillesse et la douceur sans commune mesure de cette autre brunette. D’ailleurs en parlant de bonne humeur, celle d’Alice et Elliot semble avoir désertée la partie, sans doute que pour la première ce n’était pas le cas de bases, mais pour le grand blond. Ils s’étaient quittés sur une bonne note en arrivant dans la salle de réception. Ce serait-il passé quelque chose entre temps ? Mais Indie ne put aller plus loin dans ses interrogations, que Claire lança un tour de table pour découvrir ce que les uns et les autres font de leur vie. En voilà une idée intéressante ! Elle connaît déjà pour ses deux amies, mais pas pour les trois autres, même si, à bon entendeur, elle est bien plus curieuse en ce qui concerne Eliott que Peter et Alice.

Justement, le tour de la petite brunette finit par arriver et ce n’est peut-être qu’une impression, mais sa présentation à des notes de femme blasée. Il n’y a pas vraiment de motivation dans son propos, même pas un sourire, elle a vraiment l’air tendue. En revanche, en plus d’avoir un métier hyper intéressant, elle semble aimer et faire des choses très, mais alors vraiment très complètes. Et la jeune femme se demande comment elle arrive à caser autant d’activités dans un agenda, avec son emploi, qui doit être déjà bien prenant. Indiana la fixe avec des yeux ronds et un regard un brin envieux, elle se sent bien bête avec son petit poste d’hôtesse dans un hôtel et ses loisirs aussi chiant que la pluie. C’est sûr qu’à côté d’elle, Alice fait femme moderne et accomplie, en plus d’être super mignonne et elle comprend mieux pourquoi tous les hommes se l’arrache. Heureusement, la jeune femme n’a pas le temps d’être triste, que la petite grimace de Stacy à l’encontre de la petite brune la fait sourire bien malgré elle. D’accord, c’est complétement méchant et puéril, mais bon sang ça fait du bien de voir que tout le monde ne lui mange pas dans la main. Indie jalouse ? Mais pas du tout !

Le tour d’Eliott vint enfin. La cerise sur le gâteau. Imperceptiblement, enfin presque puisque Claire la capte et souris dans le même temps, Indiana se redresse pour écouter attentivement. Si elle savait déjà qu’il était manager dans une entreprise de comptabilité, oui, elle avait laissé trainer ses oreilles à certaines fêtes. La jeune femme découvre en revanche ses passions, des activités très intéressantes, l’astronomie l’intrigue le plus, la pêche et la randonnée elle connaît déjà un peu mieux. Jusqu’à l’apparition presque magique de Jade qui ajoute, qu’il aime les fleurs et laissant la bouche d’Indie former un petit O de surprise. En voilà une révélation aussi inattendue que plaisante, elle a donc au moins un truc en commun avec lui et elle doit se faire violence pour ne pas sourire comme une gourde. Puis la blondinette en rajoute une couche, annonçant que c’est son frère qui a créé les compositions pour le mariage.

— Vraiment ? souffle la jeune femme très impressionnée.

Ça a dû faire beaucoup de travail tout ça dit donc ! Elle tente alors d’observer un peu plus attentivement les arrangements floraux qui trônent devant elle, mais Jade fait le lien entre la passion de son frère pour les fleurs et la sienne. La voilà rougissant à nouveau, autant parce que les convives à la table ont les yeux plus ou moins braqués sur elle, qu’à cause de la blondinette qui a l’air de vouloir les rapprocher. Alors si elle s’en est rendu compte, les autres également. Triturant nerveusement le bas de sa robe, Indie hoche la tête quand Eliott précise qu’il comptait bien lui demander son avis sur la décoration. Ok, le frère et la sœur sont toujours aussi adorables, mais est-ce qu’ils n’essaieraient pas de la tuer d’une crise cardiaque ?

Pouf ! Encore sauvée par le gong, Jade s’éclipse après avoir souhaité un bon appétit, ce qui va laisser à la pauvre Indiana le temps de se remettre de ses émotions. Puis elle ne peut pas s’empêcher de lorgner sur le balai des serveurs et des serveuses, qui tiennent des assiettes colorées et qui semble délicieuse vu d’ici, la faisant gargouiller au passage. Avec tout ce stress, elle ne s’était pas rendu compte d’à qu’elle point elle avait faim. Plat devant elle et un merci au serveur, la brunette n’a pas le temps d’y piquer un petit bout de saumon que Stacy lui donne un petit coup de coude.

— Tu en penses quoi de lui ? lui demande son amie en lui montrant un bel homme.
— Il est plutôt pas mal, répond Indie, même si de toute façon il n’y a qu’Eliott qui a grâce à ses yeux.


« C’est grave docteur ? », « Oui, vous êtes complétement mordue Mlle Macfadden ».

— Et lui alors ? retente Stacy avec un grand sourire.
— Beurk non, il ressemble trop à James !
— Ah oui maintenant que j’y pense, un gars qui ressemble à ton frère c’est bof ! ricane la brune en continuant d’observer la salle.


La jeune femme lui montre ensuite un troisième type qui à l’air en effet d’un quarterback, mais ce n’est vraiment pas son genre. Puis il y a Eliott, qui semble avoir suivi leur échange, qui propose à Stacy de lui présenter Mr muscle, aka le cousin Josh. Mais son amie refuse, prétextant qu’elle n’a pas besoin d’aide pour draguer, puis faisant dans le même temps à Indiana un clin d’œil pas du tout discret, doublé d’un coup de coude. L’air de dire « Elle, elle en a plus besoin que moi ».

— Stacy chérie, fout la paix à Indie s’il te plaît, je crois que tu en assez fait pour elle aujourd’hui !

Un soupir puis la chanteuse se concentre plutôt sur son assiette. Merci Claire. La grande brune picore un peu dans son assiette, avant de se rappeler qu’Eliott attend de connaître son avis sur la décoration florale. Elle s’empare donc de l’arrangement qu’elle a sous les yeux, et l’observe sous toutes les coutures, bien sûr elle est très loin d’être une pro. Mais elle aime vraiment beaucoup ce qu’elle a sous les yeux.

— C’est vraiment très joli ! s’exclame-t-elle joyeusement. C’est frais et délicat en même temps, puis ce n’est pas trop chargé comme certaines compostions qu’on peut voir dans les mariages. Les fleurs et les couleurs vont également très bien ensemble.

La brunette repose ensuite les fleurs, avant de tourner un visage radieux vers Elliot, ravi de pouvoir discuter fleurs.

— Tu fais ça depuis longtemps ? demande-t-elle.
— Montre lui ce que tu fais toi aussi Indie, propose Claire en souriant jusqu’aux oreilles.


Son amie ne lui laisse même pas le temps de réagir qu’elle a dégainé son portable et montre une photo à son coup de cœur.
Vive les mariés ! ft. Myre Bouque10

— On a fait une grande fête pour mes 30 ans explique, Claire avec fierté. Et c’est elle qui a fait la déco florale.
— C… Ce n’est pas grand-chose…bafouille Indiana.


La brunette sait très bien que son amie fait ça pour la mettre en avant aux yeux d’Eliott, mais ça la plonge carrément dans l’embarras et le stress. Que va-t-il penser de ses bricolages floraux ? Et s’il trouvait ça moche ? Ou même sans intérêt ? C’est sûr qu’à côté, lui fait des compositions vraiment exquises. Elle l’observe donc sans doute un peu trop intensément, attendant avec une certaine fébrilité son verdict.


Vive les mariés ! ft. Myre 511a43aa77653d87c19e90180dddb5fbaccf22f0r1-444-250_hq
Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Vive les mariés ! ft. Myre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Vive les mariés ! ft. Myre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: