-27%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur la Montre connectée Samsung Galaxy Watch4 Classic 42mm
269.99 € 369.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 1104
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

Prison
Les échanges entre un jeune homme emprisonné pour meurtre , et sa petite amie qui ne le lâchera pour rien au monde.
Contexte provenant d'une conversation
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 1104
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

0e12011d7be2325b9206cdb23a83fb7ff28992d7.png
Zakaria
Mazari

J'ai 19 ans et je vivais à Paris, France. Dans la vie, je suis en prison pour meurtre et je m'en sors assez mal , pour être honnête . Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une fille que j'ai protégé mais nous n'avons pas d'avenir et je le vis plutôt très mal. Il vaudrait mieux qu'elle commence à s'éloigner de moi.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Au premier abord , Zakaria ou Zak pour les intimes , n'est pas le genre de type qu'on a envie de côtoyer. Insolent , irrespectueux , violent dans ses actes et ses paroles , d'une franchise incomparable...Il est très renfermé sur lui même , et cette apparence de bad boy n'est pas qu'une carapace. Le contact de certaines personnes , sa mère ou Eïleen le font paraître moins froid et distant , mais sa nature impulsive revient souvent au galop.

Il n'est pas du genre à prendre soin de lui : avec ses "amis" , il n'hésite pas à conduire imprudemment , à boire et à fumer.
Zak est un grand adepte du parkour également , et si l'on est attentif on peut souvent le voir arpenter les toits de Paris. Zakaria dit souvent que , contrairement aux autres , il ne cherche pas à éviter la mort mais à l'embrasser.
Il n'a pas peur de faire ce qui doit être fait. Et , quand il a fallut protéger sa petite amie , il l'a fait.

Zakaria est hanté par ses traumatismes d'enfance. Son père l'a violé et battu à plusieurs reprises jusqu'à ses huit ans. Sa mère est intervenue en dénonçant son mari, quand elle a découvert ce qui se passait. Le paternel est récemment sorti de prison , là où son fils vient d'y entré .
Le jeune homme entretient une relation forte avec sa mère, mais ses souvenirs l'ont amené à se tourner vers l'adrénaline pures et les mauvaises habitudes , pour se prouver à lui même qu'il vaut quelque chose.
Il possède d'ailleurs , plusieurs tatouages un peu partout sur son corps , et chacun a une signification propre.

Eïleen l'agace parfois profondément. Ils sont à des années lumières de se comprendre. Des opposés qui n'auraient jamais dû s'attirer. Il ne se gêne pas pour lui en envoyer dessus , quand il en ressent l'envie.
Pourtant , c'est la première fille dont il tombe sincèrement et véritablement amoureux. Et , c'est pour cela qu'il doit la tenir le plus possible éloigné de lui.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Zayn Malik :copyright:️ aqua graphics

10 ans.
Je viens de prendre 10 ans de taule , et mes oreilles bourdonnent à l'annonce de la condamnation.
Comment j'en suis arrivé là ?

***

Lettre de Zak:
 

Flashblack


Eïleen est vraiment insupportable. Elle me fait chier pendant des semaines pour venir à une des soirées de mon groupe de potes , et elle trouve le moyen d'être en retard. Je tire une longue taffe sur mon joint , retenant ma colère qui gronde.

Message de Zak:
 

Trevor commence à me demander où se trouve ma jolie "pute brune" , et je me contiens pour pas lui foutre mon poing dans sa gueule. J'ai pas des amis foncièrement méchants , c'est plus des imbéciles heureux dont j'aurai préféré tenir éloigné ma petite amie. Dommage qu'elle soit si obstinée.

Message de Zak:
 


Je regrette mes mots sitôt le message envoyés. Mais , c'est vrai elle pourrait faire un effort , elle me demande pour venir depuis des mois. Je renvoie un message.

Message de Zak:
 


Elle me fait devenir un putain de gros fragile , en mode loveur et je déteste ça. Je souffle un nuage de fumée , en tirant la dernière taffe de mon joint quand je la vois enfin. Je lâche un petit sourire , et la rejoint déposant un baiser sur ses lèvres.

Je l'entraîne ensuite rapidement à l'intérieur , nous sachant déjà en retard. Comme je le craignais , le groupe se montre particulièrement vulgaire en sa présence. Enfin , pas plus que d'habitude avec d'autres filles mais , Eïleen est pas habituée à ça.
Crétins.

"Ta une chambre à l'étage , deuxième en partant de la droite on devrait y être tranquilles. Ça sert à rien de rester ici. Je t'y rejoins, je vais nous chercher à boire."

Je laisse donc la jeune femme se débrouiller , allant remplir nos deux gobelets , le mien de vodka. Je suis arrêté par Trevor un instant , perdant quelques minutes. C'est en montant à l'étage que j'entends les premiers cris et mon sang ne fait qu'un tour. J'attrape la batte de base Ball de Trevor sur le meuble du salon , et court à l'étage.
J'ouvre la porte de la chambre à la volée pour découvrir Josh plaquant Eïleen à moitié déshabillé sur le lit. Je vois rouge , instantanément.

"Espèce de fils de pute !" , je hurle avant de venir pour le tirer du lit.
Il essaie de me cogner , c'est alors que je lève ma batte et lui assène un coup violent en plein visage. Il tombe à terre , mais je continue , cette fois à l'arrière de son crâne encore plus fort. Une troisième fois.
Il s'effondre totalement. Il ne bouge plus , et ce n'est qu'au sixième coup que je m'arrête. Je lâche mon arme , soudain tremblant.

"Putain." , je me baisse. Il saigne à l'arrière de la tête. Je prends son pouls. Rien. Il ne respire pas. "Bordel de merde !" , je hurle en envoyant la batte contre la fenêtre. La vitre se brise et , l'objet tombe dehors. Je me retourne vers ma petite amie. "Dis moi qu'il a pas eu le temps de te faire quelque chose ?" , je prends ma tête entre mes mains. "Putain ! Tu vois avec tes conneries ce qui arrive ? Je l'ai tué bordel , je l'ai tué !" , je crie presque à bout de nerfs. Je refuse qu'elle approche , qu'elle me touche.

Je suis pas un lâche. Je vais assumer. Fuir serait stupide.
Je récupère mon portable dans ma poche , et compose le 17.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2538
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

tumblr_psqjrvKjdH1skw1rso8_250.png
Eïleen Curtis
J'ai 19 ans, et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en commerce à l’université, et je m'en sors confortablement, par le biais de mes parents. Sinon, grâce à ma chance je suis amoureuse d’un garçon qui a été jusqu’à tuer pour me protéger, et je le vis plutôt douloureusement. Il voudrait que je l’oublie, que je passe à autre chose, mais je refuse de l’abandonner après ce que je lui ai fais. Puis, c’est l’homme de ma vie. J’en suis convaincu.  

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo4_250
Eïleen est la cadette d’une famille de 4 enfants, uniquement composée que de filles. Elle n’a jamais manquée de rien, gâtée autant par sa famille française que britannique, bien qu’elle ait le sentiment d’être très différente de cette dernière. Peut-être n’évoluent-ils pas dans le même monde ? C’est en effet l’explication à ce phénomène : la jeune femme évolue dans son image qu’elle se fait de l’humanité, ce qui la rend malgré elle autant attachante que naïve. Ce n’est pas tant qu’elle ne sait pas que le monde est dangereux, au contraire : elle sait qu’elle n’habite pas dans un conte de fée (même si elle aimerait). Elle aspire simplement à vouloir voir du bon, là où il n’y en a pas forcément. Peut-être est-ce la faute à cette relation qu’elle entretenait avec Zak, avant son arrestation. Elle a découvert, à force d’acharnement, qu’il se cachait un cœur tendre sous la carapace de ce garçon qui l’envoyait promener tout le temps ; elle s’est donc faite à l’idée que cela devait être le cas chez tout le monde. En dehors de cela, Eïleen est une jeune femme typique des filles de sa génération. Elle aime la mode, les chaussures, le maquillage, instagram, et prendre soin d’elle. Elle passe beaucoup de son temps à faire du shopping avec ces copines, grâce à la carte bleue de papa, avec qui elle peut papoter durant des heures. En fait, Eïleen est ce que l’on pourrait communément appeler : une pipelette. Elle parle souvent longuement, sans prendre le temps de respirer, et cela empire quand elle est sujette au stress. Que dire de plus ? Elle aime l’univers Disney, dessins animés et films d’animations confondu, ainsi que ces produits dérivés. Elle collectionne les peluches qui s’entassent dans sa chambre, ainsi que les paires de baskets de style « girly ». Son rêve serait de posséder sa propre boutique de prêt-à-porter, ou d’être styliste renommée. Elle est déterminée, ambitieuse. Elle ne lâche jamais rien. Et elle ne lâchera jamais Zak.  
《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo3_250

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 U4jh


Bailee Madison (c) greenhouselab
10 ans.
Il me protège d’une tentative de viol au cours d’une soirée arrosée, et la justice française le condamne à dix années d’incarcération pour meurtre avec non préméditation.
Est-ce une blague ?
Comment peux-t-on rendre un verdict aussi... injuste ?
Je ne comprends pas.
J’ai témoignée en sa faveur durant tout le procès et... rien ?

« _ Vous devez faire quelque chose ? J’interpelle son avocat, commis d’office. _ Il y a forcément un moyen de le sortir de là, non ?
_ Je suis désolé mademoiselle. Dix ans c’est le maximum que j’ai pu faire dans le cadre de la légitime défense. »

Il est désolé.
Il a déjà fait le maximum.
Non.
Non !
C’est moi qui suis désolé, d’ailleurs. Si j’avais accepté de ne jamais rencontrer ces amis comme il le voulait, nous ne serions pas dans cette situation.  

Je suis désolé, Zak.
Tellement désolé.
Tout est de ma faute.


(...)

J’entre dans le parloir, le coeur palpitant d’émotions.
Cela fait une semaine que j’attends ce moment avec impatience.
Une semaine que je relis ses mots presque sans interruption.  
Qu’a-t-il voulu dire quand il m’a écrit : peut-être est-ce mieux de couper court, d’ailleurs ? Qu’il émettait le souhait que l’on se sépare définitivement, comme ça, par lettres interposées ?
C’est impossible.
Je ne peux pas le quitter.
Je ne peux pas l’abandonner.
Mes sentiments sont beaucoup trop forts pour être totalement ignorés. Et je sais que nous sommes unis pour la vie, tout les deux.
Ce n’est qu’une question de temps, d’années.
Ce ne sont pas ces dix ans qui changeront mes sentiments pour lui, en tout cas.
Et je prendrai bien soin de lui, il verra.
Je lui enverrai des lettres enflammées toutes les semaines, pour qu’il ne se sent jamais vraiment seul.
J’y ajouterai même des colis pleins de toutes ces choses qu’il aime.
J’ai lu quelque part que dans le milieu carcéral : les prisonniers faisaient du troc avec des cigarettes.
Je lui enverrai des cartouches entières pour qu’il n’en soit jamais à court.
Il pourra les utiliser comme il le voudra.
Je suis convaincu que ces attentions lui plairont, quand il apparaît enfin de l’autre côté du parloir, vêtu de sa tenue de prisonnier.
C’est tellement douloureux de le voir comme ça.

« _ Bonjour. Je souffle tristement, dès qu’il a lui-même décroché son combiné. _ Je sais que tu t’attendais sûrement à une réponse à ta lettre durant cette semaine mais, comme je savais que je viendrai te voir au parloir, je me suis dis que ce serait mieux de te parler de vive voix que de t’écrire. Tu me connais ? Je suis une vraie mitrailleuse lorsque je commence. Je tente maladroitement de le faire sourire, mais la situation ne s’y prête pas je crois. _ Je n’ai pas très bien compris la fin de ta lettre, d’ailleurs. Je reprends, préférant prendre le taureau par les cornes. _ Cette histoire de « couper court ». Je n’en comprends pas le sens, et cela m’inquiète vraiment beaucoup. Pourrais-tu m’expliquer ? Car tu ne parlais pas de mettre un terme à notre relation, pas vrai ? Ce n’est pas cette situation qui peut tout changer entre nous deux, n’est-ce-pas ? Je marque une pause, honteuse. _ Je sais que j’ai une grande part de responsabilité dans ton incarcération ; que si je n’avais pas insisté pour t’accompagner à l’une de tes soirées, tu n’aurais jamais eu à tuer quelqu’un mais... on traversera cette épreuve ensemble, je me trompe ? »

Mes prunelles brillent autant d’une lueur d’espoir que de tristesse à la fois.
Je sais que mon amoureux peut se montrer très dur envers moi-même quand je l’exaspère véritablement mais... il m’aime quand même assez pour qu’on reste ensemble, malgré tout ?


Flashback

Il a accepté. C’était presque inespéré. Il me forçait à me résoudre au fait qu’il refusait de me présenter à ces copains, et voilà que je me prépare présentement pour la petite fête à laquelle il m’attend.
Quelle tenue devrais-je porter ?
Est-ce le genre de soirée à la cool où l’on porte un jean et des baskets ?
Ou est-ce le genre de rassemblement où les filles se font belles pour leur petit copain ?
Je ne sais pas.
Je n’ai pas pensé à poser la question à Zak, et j’hésite entre deux looks totalement différents.
Premier SMS.
J’ai déjà quelques minutes de retard.
J’opte pour la robe. Je l’enfile rapidement, avant de transformer mon maquillage de jour en celui de soirée.
Deuxième SMS.
Il est vraiment furieux. Autant que le chauffeur d’Uber qui m’attend en bas de chez moi.
J’enfile mes escarpins rapidement, avant de quitter ma chambre avec ma pochette.
Troisième SMS.
Moooooh... Il est tellement adorable.


Princesse a écrit:
Moi aussi je t’aime, mon p’tit coeur. 《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 1f618


J’envoie immédiatement, regagnant déjà mon Uber.
En quinze minutes j’arrive à destination.
Je paye généreusement le chauffeur, puis le rejoins sur le trottoir où il fume.
Ces lèvres accueillent les miennes immédiatement, et je me saisis de sa main pour rentrer dans la maison.
C’est assez impressionnant.
Ces copains ne sont pas exactement comme je l’imaginais, et mon choix de vêtement encourage une certaine vulgarité.
Je ne suis pas choquée, Zak en fait lui-même usage.
Je suis juste... intimidée.
Ce qui ne lui échappe pas, puisqu’il m’indique une chambre où nous serons tranquille. J’accepte de m’y rendre en précisant que j’aimerais une bière, avant de rejoindre l’étage non sans difficulté.
Alors... deuxième en partant de la droite, a-t-il dit.
J’ouvre la porte de la pièce qui me semble juste, où j’allume la lumière.
Ensuite, je m’installe sur le bord du lit, en observant la décoration autour.
Il ne devrait pas être long, maintenant.

« _ Salut !
_ Salut. »

Je réponds poliment au garçon qui me rejoint, légèrement éméché.

« _ T’es la copine de Zak, c’est ça ?
_ Oui. Eïleen Curtis. Enchantée. »

Je tends la main naturellement, souriante, mais regrette immédiatement ce geste.
Pourquoi ?
Parce qu’il me met un vent en optant d’en rire brièvement, tiens !

« _ Zak m’a dit de te tenir compagnie en l’attendant.
_ Ah oui ?
_ Oui. »

Cela m’étonne mais...  pourquoi pas ? C’est son ami, après tout.
Enfin, je crois ?

« _ C’est gentil.
_ Tu sais que tu es très jolie ?
_ Euh... Oui. Il pose sa main sur mon genou, la remontant sur ma cuisse, dessous ma robe. _ Qu’est-ce que vous faites ? Je blêmis immédiatement, retenant son poignet.
_ Je m’occupe de toi !
_ Je vais rejoindre Zak. »

Je me lève précipitamment pour quitter la chambre, mais sa poigne me retient à son tour, et je bascule contre le lit dans le mouvement.

« _ Laisse toi faire ! »

Je tente de m’échapper du matelas à quatre pattes, mais sa force est dix fois supérieur à la mienne. Il m’attrape une cheville pour me ramener à lui, avant de me plaquer de force sur le dos de tout son poids.
J’ai le coeur qui bat à deux cent à l’heure, et des larmes de terreur se forment dans mes paupières.
Ce type est sur le point de me violer, et je suis muselé par la peur, totalement.
Du moins, juste Le temps qu’il faut pour qu’il déchire le bas de ma robe, dans l’optique de réserver le même traitement à ma culotte.
Un crie d’effroi transperce la barrière de mes lèvres.
Je me débat du mieux que je le peux mais il enserre sa prise, avant de forcer ma bouche de sa langue.
J’ai envie de vomir.
La voix de Zak gronde dans l’instant. Mon agresseur est arraché du lit en une fraction de seconde, et je me redresse pour me plaquer contre le ciel de lit, les genoux contre mon torse.
Les choses vont très vites.
Les larmes me brouillent la vue.
Mais l’irréparable vient d’être commis, dans cette chambre, par ma faute.
Zak a tué ce mec pour m’en protéger et... même s’il s’assure qu’il soit intervenu à temps, ce que je confirme d’un hochement de tête vif, il ne manque pas de me le préciser.

« _ Je suis désolé, Zak... Je souffle d’une petite voix honteuse, le corps secoué de mes sanglots incessants. _ Je suis désolé... »

J’enfouis mon visage dans mes genoux, me berçant nerveusement.

« _ Je suis désolé. Je suis si stupide. Pardonne-moi je t’en supplie. Je suis désolé. »

Tout est de ma faute.
Il va être arrêté à cause de moi.


Robe du flashback.

@Elsy


《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 1104
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

0e12011d7be2325b9206cdb23a83fb7ff28992d7.png
Zakaria
Mazari

J'ai 19 ans et je vivais à Paris, France. Dans la vie, je suis en prison pour meurtre et je m'en sors assez mal , pour être honnête . Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une fille que j'ai protégé mais nous n'avons pas d'avenir et je le vis plutôt très mal. Il vaudrait mieux qu'elle commence à s'éloigner de moi.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Au premier abord , Zakaria ou Zak pour les intimes , n'est pas le genre de type qu'on a envie de côtoyer. Insolent , irrespectueux , violent dans ses actes et ses paroles , d'une franchise incomparable...Il est très renfermé sur lui même , et cette apparence de bad boy n'est pas qu'une carapace. Le contact de certaines personnes , sa mère ou Eïleen le font paraître moins froid et distant , mais sa nature impulsive revient souvent au galop.

Il n'est pas du genre à prendre soin de lui : avec ses "amis" , il n'hésite pas à conduire imprudemment , à boire et à fumer.
Zak est un grand adepte du parkour également , et si l'on est attentif on peut souvent le voir arpenter les toits de Paris. Zakaria dit souvent que , contrairement aux autres , il ne cherche pas à éviter la mort mais à l'embrasser.
Il n'a pas peur de faire ce qui doit être fait. Et , quand il a fallut protéger sa petite amie , il l'a fait.

Zakaria est hanté par ses traumatismes d'enfance. Son père l'a violé et battu à plusieurs reprises jusqu'à ses huit ans. Sa mère est intervenue en dénonçant son mari, quand elle a découvert ce qui se passait. Le paternel est récemment sorti de prison , là où son fils vient d'y entré .
Le jeune homme entretient une relation forte avec sa mère, mais ses souvenirs l'ont amené à se tourner vers l'adrénaline pures et les mauvaises habitudes , pour se prouver à lui même qu'il vaut quelque chose.
Il possède d'ailleurs , plusieurs tatouages un peu partout sur son corps , et chacun a une signification propre.

Eïleen l'agace parfois profondément. Ils sont à des années lumières de se comprendre. Des opposés qui n'auraient jamais dû s'attirer. Il ne se gêne pas pour lui en envoyer dessus , quand il en ressent l'envie.
Pourtant , c'est la première fille dont il tombe sincèrement et véritablement amoureux. Et , c'est pour cela qu'il doit la tenir le plus possible éloigné de lui.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Zayn Malik :copyright:️ aqua graphics

Je n'ai pas eu de réponses de Eïleen. J'en viens logiquement à me dire que ma princesse a compris mes mots sur ma lettre , et qu'elle ne viendra pas. Ce serait le meilleur choix qu'elle puisse faire. Pourquoi continuer à nous faire du mal ?
La prison me ronge , avant la détention provisoire , mais maintenant c'est pour de bon et je deviens déjà dingue.
Et , j'en ai pour 10 ans. Bordel. 10 ans pour avoir explosé la tête d'un type qui a tenté de violé ma copine et , qui sait , a peut être réussi pour d'autres.

Eïleen a décidé de venir. On vient me chercher pour la rencontrer , et j'hésite un instant à refuser. Néanmoins , je veux quand la même la voir encore une fois. Juste une dernière. Ensuite , elle pourra reprendre sa vie comme elle le souhaite pendant que je croupis mes jeunes années ici.

Je m'assois doucement en face de la vitre qui me sépare de la jeune femme , et mon cœur se serre déjà. Putain. Je vais pas supporter ça. Pas maintenant et encore moins pendant dix ans. Je l'écoute sans mot dire , avant de sourire tristement.

"Tu parles toujours trop , ma princesse." , je souffle me rappelant que je ne changerai pas mes actes. Je ne voudrais pas qu'elle ai eu à vivre l'horreur pour que je m'en sorte. Ce n'est que de ma faute. "Ne pense pas que je t'en veux. C'était à moi de me contrôler. Je t'aime , tu le sais." , il faut bien qu'elle le sache. J'inspire lourdement sachant que mes mots vont être dur à entendre . Beaucoup de filles m'auraient déjà quitté , d'ailleurs. Mais , pas elle.

"Je parlais de notre relation , oui. Sérieusement, Eïleen. C'est comme ça que tu vois ton avenir ? Venir parler régulièrement à ton petit ami taulard ? Qu'est ce que tu vas faire ? Tu vas m'attendre pendant 10 ans ?" , je ne sais même pas si je vais survivre à cette peine. "Tu mérite mieux que ça. Sois réaliste, ça n'a pas d'avenir. Tôt ou tard , tu vas te lasser de moi. Alors autant couper court. C'est mieux pour nous deux. Pour toi." , je fais une pause où je sens la colère mêlée à la tristesse intense me submerger. "Et , j'ai aucune envie qu'on se voit de cette manière . C'est con , bordel. Ça sert à rien. Je supporte pas cette merde , cette putain de vitre. Tu sais quoi ? Laisse tomber." , je range rageusement le combiné , me lève de mon siège et rejoint le gardien sans un regard en arrière pour Eïleen.
Je sais que j'ai fais le bon choix. Et , c'est vrai , je ne veux pas de cela pour nous , pour elle.

Flashback

Je perds littéralement mes moyens. C'était con d'accuser Eïleen , de lui dire qu'elle est responsable de cette situation. Aucune femme n'est responsable d'une tentative de viol. Mais , je ne sais plus où j'en suis , tout ce que je vois c'est le sang du type , et la fenêtre brisée.
J'entend ses excuse et je me calme. Je ne veux pas qu'elle s'en veuille...Je ne veux pas...au moins il n'a rien eu le temps de lui faire.
Je...Je dois appeler les flics.
C'est ce que je fais. Ce serait stupide de fuir. Je suis très concis. Je donne l'adresse de Trevor , et indique que j'ai tué un type à l'étage. Puis , je raccroche.
Je me rapproche de Eïleen. Bordel , j'espère qu'elle n'aura pas peur de moi , maintenant...

"Eh...eh. C'est bon , arrête de chialer comme ça . Ce qui est fait est fait." , je l'attire doucement contre moi , caressant son dos dans un geste apaisant. "Je me suis emporté. C'est pas de ta faute. C'est la mienne. Je suis juste un con , qui sait pas se maîtriser . Allez , ça va aller..." , je me rappelle alors que j'ai fumé un joint à début de soirée. Et merde...Ça va pas arranger mon cas.

Les flics arrivent quelques minutes plus tard , et je me laisse menotter et embarquer sans mot dire.


《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2538
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

tumblr_psqjrvKjdH1skw1rso8_250.png
Eïleen Curtis
J'ai 19 ans, et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en commerce à l’université, et je m'en sors confortablement, par le biais de mes parents. Sinon, grâce à ma chance je suis amoureuse d’un garçon qui a été jusqu’à tuer pour me protéger, et je le vis plutôt douloureusement. Il voudrait que je l’oublie, que je passe à autre chose, mais je refuse de l’abandonner après ce que je lui ai fais. Puis, c’est l’homme de ma vie. J’en suis convaincu.  

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo4_250
Eïleen est la cadette d’une famille de 4 enfants, uniquement composée que de filles. Elle n’a jamais manquée de rien, gâtée autant par sa famille française que britannique, bien qu’elle ait le sentiment d’être très différente de cette dernière. Peut-être n’évoluent-ils pas dans le même monde ? C’est en effet l’explication à ce phénomène : la jeune femme évolue dans son image qu’elle se fait de l’humanité, ce qui la rend malgré elle autant attachante que naïve. Ce n’est pas tant qu’elle ne sait pas que le monde est dangereux, au contraire : elle sait qu’elle n’habite pas dans un conte de fée (même si elle aimerait). Elle aspire simplement à vouloir voir du bon, là où il n’y en a pas forcément. Peut-être est-ce la faute à cette relation qu’elle entretenait avec Zak, avant son arrestation. Elle a découvert, à force d’acharnement, qu’il se cachait un cœur tendre sous la carapace de ce garçon qui l’envoyait promener tout le temps ; elle s’est donc faite à l’idée que cela devait être le cas chez tout le monde. En dehors de cela, Eïleen est une jeune femme typique des filles de sa génération. Elle aime la mode, les chaussures, le maquillage, instagram, et prendre soin d’elle. Elle passe beaucoup de son temps à faire du shopping avec ces copines, grâce à la carte bleue de papa, avec qui elle peut papoter durant des heures. En fait, Eïleen est ce que l’on pourrait communément appeler : une pipelette. Elle parle souvent longuement, sans prendre le temps de respirer, et cela empire quand elle est sujette au stress. Que dire de plus ? Elle aime l’univers Disney, dessins animés et films d’animations confondu, ainsi que ces produits dérivés. Elle collectionne les peluches qui s’entassent dans sa chambre, ainsi que les paires de baskets de style « girly ». Son rêve serait de posséder sa propre boutique de prêt-à-porter, ou d’être styliste renommée. Elle est déterminée, ambitieuse. Elle ne lâche jamais rien. Et elle ne lâchera jamais Zak.  
《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo3_250

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 U4jh


Bailee Madison (c) greenhouselab
Je parle beaucoup trop, en effet.
Cela en est presque devenu mon activité favorite.
Mais la tendance est sur le point de s’inverser. Je ne comprends pas le sens des mots que mon petit ami m’a adressé à la fin de sa lettre, et je lui demande de me l’expliquer immédiatement.
Je sais qu’il m’aime, d’ailleurs.
C’est pour ce seul motif que je suis là.
Toutefois, j’ai l'étrange sentiment que ces paroles d’amour qu’il m’adresse résonnent comme un dernier adieu.

Ce n’est pas possible, hein ? Tu n’es pas réellement entrain de me dire que tu préfères que l’on se sépare ?

C’est pourtant bien ce que j’entends dans le combiné, les joues inondées de mes larmes. Zak estime que nous n’avons plus d’avenir à cause de sa condition de prisonnier, et il ne m’imagine pas capable de l’attendre dix ans.
Pourquoi ne pourrais-je pas l’attendre ?
Je l’aime à la folie, moi.
J’ai toute ma vie à lui offrir.
Pourquoi ne la désire-t-il plus tout d’un coup ?
Est-ce à cause de se meurtre que j’ai provoqué malgré moi ?

Je suis prête à m’en excuser dans toutes les langues du monde, tu sais.
Mais ne me quitte pas, je t’en supplie.
On peut surmonter cet épreuve ensemble !

Il ne veut pas.
Il n’a aucune envie que l’on se voit de la « sorte ».
Il ne supporte pas les conditions qui nous réunissent, et, furieux, me dit de laisser tomber avant de raccrocher, de partir.

« _ NON. NOOOOOOOOOOOON ! Je l’implore de rester, consciente qu’il ne peut déjà plus m’entendre. _ NE ME QUITTE PAS JE T’EN SUPPLIE ! Je crie à l’autre bout du combiné, seule, secouée par mon chagrin, mon coeur brisé en mille morceaux. _ ZAK ! ZAAAAAAAAK ! NE ME QUITTE PAS JE T’EN CONJURE ! Je m’effondre en larmes contre la table, le front appuyé sur celle-ci. _ Ne me quitte pas. Par pitié... »


(...)

J’ai pleurée.
Beaucoup pleurée.
Puis j’ai écrit.
Tout ce que je n’ai pas pu lui dire au parloir.


Lettre de Eïleen:
 

Flashback

Il appelle la police.
Il signale son crime.
Je suis toujours plus en proie à la panique.
Que va-t-il lui arriver si la police vient l’arrêter, à présent ?
Sera-t-il condamné à faire de la prison ?
Il ne doit pas faire de la prison.
Ce n’est que de ma faute s’il a tué ce garçon.
Et j’en suis sincèrement désolé.
Je me berce toujours nerveusement quand Zak vient me prendre dans ses bras, doucement. Je m’accroche à son cou comme une noyée à sa bouée, écoutant les mots qu’il m’adresse.
Il a raison : « chialer » ne changera pas la situation. Mais « chialer » est tout ce qu’il me reste désormais. Je ne cesse donc pas de pleurer, bien qu’il me caresse le dos pour me réconforter.
Il a tort sur un détail, cependant : tout ce qui est arrivé est que de ma faute. Il l’a dit spontanément parce qu’il le savait, Il ne peut donc plus me convaincre du contraire.

« _ Je t’aime. »

Je sanglote soudainement, espérant qu’il dise vrai : que tout ira bien.
Car tout doit aller pour le mieux.
Il n’est pas un assassin !
Les policiers surgissent dans la chambre quelques instants plus tard, et je peine à relâcher mon emprise autour de son cou.

« _ NON ! LAISSEZ-LE ! »

J’hurle aux forces de l’ordre, lorsqu’un agent me maitrise pour qu’il puisse être emmené au poste de police.
Je suis moi-même escortée en voiture pour y témoigner, d’ailleurs.
Pourquoi est-ce nous qu’ils traitent en criminels ?
Nous n’avons rien fait.


Robe du flashback.

@Elsy


《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 1104
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

0e12011d7be2325b9206cdb23a83fb7ff28992d7.png
Zakaria
Mazari

J'ai 19 ans et je vivais à Paris, France. Dans la vie, je suis en prison pour meurtre et je m'en sors assez mal , pour être honnête . Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une fille que j'ai protégé mais nous n'avons pas d'avenir et je le vis plutôt très mal. Il vaudrait mieux qu'elle commence à s'éloigner de moi.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Au premier abord , Zakaria ou Zak pour les intimes , n'est pas le genre de type qu'on a envie de côtoyer. Insolent , irrespectueux , violent dans ses actes et ses paroles , d'une franchise incomparable...Il est très renfermé sur lui même , et cette apparence de bad boy n'est pas qu'une carapace. Le contact de certaines personnes , sa mère ou Eïleen le font paraître moins froid et distant , mais sa nature impulsive revient souvent au galop.

Il n'est pas du genre à prendre soin de lui : avec ses "amis" , il n'hésite pas à conduire imprudemment , à boire et à fumer.
Zak est un grand adepte du parkour également , et si l'on est attentif on peut souvent le voir arpenter les toits de Paris. Zakaria dit souvent que , contrairement aux autres , il ne cherche pas à éviter la mort mais à l'embrasser.
Il n'a pas peur de faire ce qui doit être fait. Et , quand il a fallut protéger sa petite amie , il l'a fait.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 U4jh

Zakaria est hanté par ses traumatismes d'enfance. Son père l'a violé et battu à plusieurs reprises jusqu'à ses huit ans. Sa mère est intervenue en dénonçant son mari, quand elle a découvert ce qui se passait. Le paternel est récemment sorti de prison , là où son fils vient d'y entré .
Le jeune homme entretient une relation forte avec sa mère, mais ses souvenirs l'ont amené à se tourner vers l'adrénaline pures et les mauvaises habitudes , pour se prouver à lui même qu'il vaut quelque chose.
Il possède d'ailleurs , plusieurs tatouages un peu partout sur son corps , et chacun a une signification propre.

Eïleen l'agace parfois profondément. Ils sont à des années lumières de se comprendre. Des opposés qui n'auraient jamais dû s'attirer. Il ne se gêne pas pour lui en envoyer dessus , quand il en ressent l'envie.
Pourtant , c'est la première fille dont il tombe sincèrement et véritablement amoureux. Et , c'est pour cela qu'il doit la tenir le plus possible éloigné de lui.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Zayn Malik :copyright:️ aqua graphics
Je regrette.
Putain , je regrette tellement.
J'ai besoin d'elle. J'ai toujours eu besoin d'elle. Besoin de sa naïveté que je ne cesse de lui renvoyer à la figure. Eïleen a toujours été ma lumière d'espoir , dans mon existence qui m'a toujours paru si sombre.
Souvenirs affreux. Drogue. Alcool. On dirait un mauvais cliché. Mais , non. Je suis juste tombé bien bas , et sans ses habitudes néfastes , j'aurai peut être été jugé plus durement.

Je ne veux pas que tu m'abandonne. Je ne l'ai jamais voulu. Je veux juste te protéger , te tenir éloigné de ce monde que tu n'as que trop côtoyé.
Pourquoi as-tu tant insisté pour que l'on sorte ensemble en premier lieu ? Qu'est ce qui t'attirait chez moi ? Je me le demande souvent.
Je me morfond dans la cellule que je partage avec un autre prisonnier , en fin de journée , après la fin du travail que l'on doit effectué en prison. Je relis la lettre que Maman m'a envoyé. Elle aussi , s'en veut terriblement. Je n'ai pas à coeur de lui répondre. De lui dire que le pire dans tout ça, c'est que je ne regrette pas d'avoir tué Josh.

Puis , il y a la nouvelle lettre de Eïleen.
Arrête de m'écrire.
S'il te plaît .
Ne rend pas les choses plus difficiles.
Arrêté de me faire chialer , comme un putain de fragile. Ça ne m'aide pas ici. Pas du tout.

Lettre de Zakaria:
 

Flashback

Eïleen continue de paniquer , et je voudrais lui hurler de se laisser faire par la police , mais je suis maîtrisé très rapidement. Il en de même pour elle.

Une fois au poste , j'avoue tout. Je dis tout ce qui s'est passé . Pourtant , ils ne me laissent pas tranquille , me font redire chaque mot , chaque phrase , et je commence à fatiguer. Je voudrais dormir , mais ils continuent à m'assomer et ce n'est que le début du cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2538
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

tumblr_psqjrvKjdH1skw1rso8_250.png
Eïleen Curtis
J'ai 19 ans, et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en commerce à l’université, et je m'en sors confortablement, par le biais de mes parents. Sinon, grâce à ma chance je suis amoureuse d’un garçon qui a été jusqu’à tuer pour me protéger, et je le vis plutôt douloureusement. Il voudrait que je l’oublie, que je passe à autre chose, mais je refuse de l’abandonner après ce que je lui ai fais. Puis, c’est l’homme de ma vie. J’en suis convaincu.  

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo4_250
Eïleen est la cadette d’une famille de 4 enfants, uniquement composée que de filles. Elle n’a jamais manquée de rien, gâtée autant par sa famille française que britannique, bien qu’elle ait le sentiment d’être très différente de cette dernière. Peut-être n’évoluent-ils pas dans le même monde ? C’est en effet l’explication à ce phénomène : la jeune femme évolue dans son image qu’elle se fait de l’humanité, ce qui la rend malgré elle autant attachante que naïve. Ce n’est pas tant qu’elle ne sait pas que le monde est dangereux, au contraire : elle sait qu’elle n’habite pas dans un conte de fée (même si elle aimerait). Elle aspire simplement à vouloir voir du bon, là où il n’y en a pas forcément. Peut-être est-ce la faute à cette relation qu’elle entretenait avec Zak, avant son arrestation. Elle a découvert, à force d’acharnement, qu’il se cachait un cœur tendre sous la carapace de ce garçon qui l’envoyait promener tout le temps ; elle s’est donc faite à l’idée que cela devait être le cas chez tout le monde. En dehors de cela, Eïleen est une jeune femme typique des filles de sa génération. Elle aime la mode, les chaussures, le maquillage, instagram, et prendre soin d’elle. Elle passe beaucoup de son temps à faire du shopping avec ces copines, grâce à la carte bleue de papa, avec qui elle peut papoter durant des heures. En fait, Eïleen est ce que l’on pourrait communément appeler : une pipelette. Elle parle souvent longuement, sans prendre le temps de respirer, et cela empire quand elle est sujette au stress. Que dire de plus ? Elle aime l’univers Disney, dessins animés et films d’animations confondu, ainsi que ces produits dérivés. Elle collectionne les peluches qui s’entassent dans sa chambre, ainsi que les paires de baskets de style « girly ». Son rêve serait de posséder sa propre boutique de prêt-à-porter, ou d’être styliste renommée. Elle est déterminée, ambitieuse. Elle ne lâche jamais rien. Et elle ne lâchera jamais Zak.  
《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo3_250

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 U4jh


Bailee Madison (c) greenhouselab
Je n’ai pas hésité.
Dès que j’ai lu qu’il souhaitait que je rende visite à sa maman, j’ai quittée tout ce que je faisais pour aller à sa rencontre.
Toutefois, l’angoisse m’étrangle à présent.
Je n’ai pas vu Madame Mazari depuis le début du procès de Zak et... j’ai toujours plus ou moins cette peur tenace qu’elle m’accuse violemment d’avoir envoyée son fils en prison.
Elle n’aurait pas tort, du reste.
J’ai totalement conscience de ma responsabilité dans ce meurtre.
Je ne supporte simplement pas l’idée de l’entendre de sa bouche.
Je fais donc un rapide détour par une pâtisserie, où j’achète des petits gâteaux, avant de me présenter devant la porte de sa maison.

Allez, courage Eïleen.
Zak sera content de savoir que tu as été prendre des nouvelles de sa maman.
Puis... tu auras essayée, au moins.
Tu seras fixée.

Oui.
Je presse la sonnette dès que je me sens le courage de le faire, puis attend patiemment qu’elle vienne m’ouvrir.
Peut-être ne le fera-t-elle pas, d’ailleurs ?
Peut-être me laissera-t-elle sur le pas de la porte ?
J’en viens à l’espérer malgré moi, par peur, quand cette dernière s’ouvre sur elle, les traits tirés par le chagrin.

« _ Madame Mazari. Je balbutie, le cœur serré de ressentir aussi violemment sa propre douleur.
_  Oh, Eïleen... Elle se jette dans mes bras, le corps secoué de larmes. _ Je suis tellement contente de te voir si tu savais ! »

Je ne peux retenir une larme à cet aveu.
J’avais tellement besoin de savoir que l’on peut encore m’aimer sans condition, que je relâche tout le chagrin que j’ai depuis l’emprisonnement de Zak.

« _ Je vous ai apporté des gâteaux. Je sanglote à la suite, sa main caressant doucement mes longs cheveux bruns.
_ C’est adorable ma douce. Me dit-elle avec tendresse, me relâchant pour essuyer mes larmes de ses pouces contre mes joues. _ Entre. Je vais te servir quelque chose à boire. »


(...)

Les choses se sont plutôt bien passées.
Nous avons beaucoup pleurée toutes les deux, et Madame Mazari m’a vivement conseillé de suivre mon instinct comme de ne pas abandonner.
C’est donc gonflé par cet élan d’encouragement, que je me rends à la supérette du quartier pour exaucer le second souhait de Zak : lui envoyer des cookies au chocolat.
Mince.
Il n’a pas précisé s’il préférait qu’il soit entièrement chocolatés, où seulement avec des pépites aux chocolats. Je me saisie de mon portable pour lui rédiger un SMS quand - subitement - je me souviens que nous ne pouvons plus nous en envoyer.

« Désolé. Efface mon dernier message. Je t'aime. »

La lecture de ce message provoque quelques larmes.
Il me rappelle tous les évènements qui ont suivi son envoi, et je ne me ressaisie que parce que j’ai conscience que je dois rester forte pour lui. Je choisis donc de remplir mon panier de paquets de cookies, autant aux pépites que tout chocolatés, quand une voix familière m’interpelle.

« _ Eïleen ? »

Je roule des yeux discrètement. Si il y a bien une chose dont je n’avais pas envie : c’était de tomber sur ma bande de copines, que j’évite depuis ce fameux soir.

« _ Tu fais les courses pour tes parents, maintenant ? Me demande Constance, ma meilleure amie depuis l’enfance.
_ Non. Je réponds simplement, me concentrant sur les boîtes que je dispose au fond du panier.
_ Tu ne devrais pas manger autant de biscuits, Eïleen. Me conseille Gwen, toujours autant obsédée par la « ligne » des autres. _ Tu vas vite t’attraper quelques petits bourrelets disgracieux.
_ Ils ne sont pas pour moi. »

J’admets, n’ayant pas honte de faire des courses pour mon petit-ami.

Car oui, Zak : J’assume totalement que je sois la petite amie d’un garçon en prison pour légitime défense.

« _ Tu es toujours avec lui ? S’étonne Constance, les yeux rivés sur moi.
_ Oui. »

Ce n’est plus très officiel du côté de Zak mais… comment le sauraient-elles ?

« _ Tu l’aimes encore après ce qu’il a fait à ce pauvre gars ? S’offusquent-elles toutes, presque à l’unisson.  
_ Oui. Et ce pauvre gars, comme vous dites, il a essayé de me violer. Ce n’est donc que justice que Zak lui ait explosé la tête à coup de batte.
_ Je. »

La violence des mots la choque autant qu’ils ne me choquent.
Jamais je n’avais aussi clairement exprimé mon mépris vis-à-vis de la victime.

« _ Je ne te reconnais plus, Eïleen. Souffle-t-elle, sincèrement peinée de me découvrir à l’image de celui que j’ai envoyé derrière les barreaux. _ Tu. Est-ce que tu t’entends ? Depuis quand tu fais preuve d’autant de violence ?
_ Depuis que mon petit-ami a été envoyé en prison pour m’avoir simplement défendu.
_ Il a tué un mec, Leen ! Ce n’est pas rien !
_ Ah oui ? Et il aurait du faire quoi, selon-toi ? Le laisser abuser de moi ?
_ Non ! Mais il aurait simplement pu lui foutre un coup de poing dans la tronche et te ramener chez toi !
_ Je. Elle marque un point. _ Peut-être, oui. »

Que répondre à cela ?
Qu’elle a tort ?
Que ce Josh méritait de mourir le crâne fracassé ?
Certainement pas, non.
Mais ce qui est fait est fait – pour citer Zak - et aucune leçon de morale ne saurait changer cela.

« _ Ne le défend pas, Leen. C’est un mec violent autant que dangereux. Et tu ferais mieux de profiter qu’il soit en taule pour mettre un terme à votre relation.
_ Hors de question.
_ Tu as vu comment il te parle, Eïleen ? La plupart du temps il t’envoie chier parce que tu l’agaces à être ce que tu es ! Comment est-ce que tu peux accepter ça ?
_ Je n’ai pas à me justifier à vous, mes soi-disant amies. Je râle, quittant le rayon pour rejoindre les caisses, la bande sur les talons.
_ C’est justement parce que nous sommes tes amies que nous nous inquiétons autant pour toi.
_ Le tribunal a quand même soumis l’idée qu’il te battait.
_ Vous avez vu des marques sur moi, lors de nos séances shopping ?
_ Non mais.
_ Quoi ? Je me tourne vivement vers elles, les percutant de peu. _ Ce n’est pas une preuve, c’est ça ? Je m’emporte, me fichant que tout le monde puisse entendre cette conversation. _ Vous ne savez rien de lui, de nous. Vous vous êtes rangés à l’avis que les français se sont fait sur notre histoire sur tous les réseaux sociaux, et à votre place je me sentirai honteuse. »

Elles ont tout vu.
De l’époque où il me repoussait, à celle où nous sommes devenus le plus improbables des couples, elles étaient là.
Elles n’ont donc aucune excuse qui justifie ce retournement de leur veste.
Aucune.


(…)


J’ai déposée le colis de Zak au guichet de la prison, ce matin même.
J’ai du remplir un formulaire où j’ai listée tout ce qu’il contenait pour qu’il l’accepte, mais j’ai la certitude qu’il l’ait en sa possession à présent.
Ils ont presque tout fouillé pour s’assurer que je n’avais caché aucune arme dans celui-ci, d’ailleurs.
J’étais choquée face aux méthodes presque barbares qu’ils employaient sur d’autres.
Tout est ouvert, ou presque.
Tout est éventré, ou presque.
C’est de justesse que j’ai sauvée l’ourson porte-clefs que j’ai parfumé.
Une chance qu’il était suffisamment mou pour que l’on ne sente que sa mousse, sinon il était bon pour la poubelle.
J’ai aussi remis l’écharpe que Zak aimait porter, que je lui ai offert.
J’espère qu’elle appuiera les mots de ma dernière lettre.


Lettre de Eïleen:
 

Flashback

Isolée dans une salle d’interrogatoire, on me demande de raconter tout ce que j’ai vécu. Du début jusqu’à la fin.
On ne me braque pas comme j’imagine qu’ils le font avec mon petit-ami actuellement, mais on ne tolère pas que je prenne son parti en lieu et place de témoigner.
Je raconte donc toute l’histoire, soulignant néanmoins bien que Zak n’a fait que me défendre.
Il n’a pas cherché à tuer Josh.
C’était un accident.
Il faut qu’il le marque quelque part, qu’il le retienne.
Mon petit ami n’est pas un assassin.
Pourquoi me demande-t-on soudainement s’il m’a déjà frappé ?
D’où ça sort, cette idée ?

« _ Bien-sûr que non ! »


@Elsy


《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 1104
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

0e12011d7be2325b9206cdb23a83fb7ff28992d7.png
Zakaria
Mazari

J'ai 19 ans et je vivais à Paris, France. Dans la vie, je suis en prison pour meurtre et je m'en sors assez mal , pour être honnête . Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une fille que j'ai protégé mais nous n'avons pas d'avenir et je le vis plutôt très mal. Il vaudrait mieux qu'elle commence à s'éloigner de moi.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Au premier abord , Zakaria ou Zak pour les intimes , n'est pas le genre de type qu'on a envie de côtoyer. Insolent , irrespectueux , violent dans ses actes et ses paroles , d'une franchise incomparable...Il est très renfermé sur lui même , et cette apparence de bad boy n'est pas qu'une carapace. Le contact de certaines personnes , sa mère ou Eïleen le font paraître moins froid et distant , mais sa nature impulsive revient souvent au galop.

Il n'est pas du genre à prendre soin de lui : avec ses "amis" , il n'hésite pas à conduire imprudemment , à boire et à fumer.
Zak est un grand adepte du parkour également , et si l'on est attentif on peut souvent le voir arpenter les toits de Paris. Zakaria dit souvent que , contrairement aux autres , il ne cherche pas à éviter la mort mais à l'embrasser.
Il n'a pas peur de faire ce qui doit être fait. Et , quand il a fallut protéger sa petite amie , il l'a fait.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 U4jh

Zakaria est hanté par ses traumatismes d'enfance. Son père l'a violé et battu à plusieurs reprises jusqu'à ses huit ans. Sa mère est intervenue en dénonçant son mari, quand elle a découvert ce qui se passait. Le paternel est récemment sorti de prison , là où son fils vient d'y entré .
Le jeune homme entretient une relation forte avec sa mère, mais ses souvenirs l'ont amené à se tourner vers l'adrénaline pures et les mauvaises habitudes , pour se prouver à lui même qu'il vaut quelque chose.
Il possède d'ailleurs , plusieurs tatouages un peu partout sur son corps , et chacun a une signification propre.

Eïleen l'agace parfois profondément. Ils sont à des années lumières de se comprendre. Des opposés qui n'auraient jamais dû s'attirer. Il ne se gêne pas pour lui en envoyer dessus , quand il en ressent l'envie.
Pourtant , c'est la première fille dont il tombe sincèrement et véritablement amoureux. Et , c'est pour cela qu'il doit la tenir le plus possible éloigné de lui.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Zayn Malik :copyright:️ aqua graphics

Les journées en prison sont plutôt rythmées , pour passer rapidement. Ça peut paraître monotone , mais j'aime le fait d'avoir un emploi du temps précis. Surtout qu'on a pas les pires prisons en France , faut bien l'avouer.

On doit se lever vers 7 heures , avant d'effectuer un travail d'intérêt général jusqu'aux alentours de 11h30. Ensuite je mange, et c'est pas franchement bon.
Entre 13h et 14h, j'ai l'autorisation de me promener dans la coure de la prison. On est par petits groupes et surveillés. Mais , ça fait un bien fou , et je profite intensément de ce moment de marche , à l'extérieur .

Entre 13h et 17h , il m'arrive de re-travailler un peu , mais c'est une période relativement libre , où j'ai même accès à une bibliothèque , une petite salle de sport ainsi qu'aux parloirs. Ma mère m'a dit qu'elle viendra quand elle se sentira prête...Je ne veux pas qu'elle vienne , pas plus qu'Eïleen...
Ensuite douche , repas et vers 18h45 je suis enfermé dans ma cellule pour la nuit à regarder le plafond.

Dit comme ça, ça paraît supportable , oui. Mais , le côté routinier rend vite fou. Surtout l'enfermement.
Et , les autres détenus sont loin d'être des tendres. Des meurtriers...Je ne me sens pas comme tel , et ils le voient bien. Le ton commence régulièrement à monter , d'ailleurs. J'essaie de ne pas y prêter attention.

J'ai reçu le colis de Eïleen. On ne peut pas garder ses effets personnels dans la cellule , et surtout pas l'écharpe. Faudrait pas que je me pende avec.
Mais , je peux les récupérer dans l'après midi , et j'ai déjà mangé un paquet de gâteau. Le petit ours , par contre , j'ai réussi à le conserver avec moi , sans que ça ne pose de problèmes.

10 ans. Je vais jamais tenir 10 putain d'année comme ça.
Je soupire en relisant sa lettre. Je la laisse de côté. J'y répondrai peut être. Ou pas. J'en ai envie bien sûr mais...Pfff.
J'attend deux semaines , avant d'utiliser une de mes après midi à lui répondre , et je ne compte pas chercher à m'en excuser. Elle sait pourquoi.

Lettre de Zakaria:
 


《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2538
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

tumblr_psqjrvKjdH1skw1rso8_250.png
Eïleen Curtis
J'ai 19 ans, et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en commerce à l’université, et je m'en sors confortablement, par le biais de mes parents. Sinon, grâce à ma chance je suis amoureuse d’un garçon qui a été jusqu’à tuer pour me protéger, et je le vis plutôt douloureusement. Il voudrait que je l’oublie, que je passe à autre chose, mais je refuse de l’abandonner après ce que je lui ai fais. Puis, c’est l’homme de ma vie. J’en suis convaincu.  

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo4_250
Eïleen est la cadette d’une famille de 4 enfants, uniquement composée que de filles. Elle n’a jamais manquée de rien, gâtée autant par sa famille française que britannique, bien qu’elle ait le sentiment d’être très différente de cette dernière. Peut-être n’évoluent-ils pas dans le même monde ? C’est en effet l’explication à ce phénomène : la jeune femme évolue dans son image qu’elle se fait de l’humanité, ce qui la rend malgré elle autant attachante que naïve. Ce n’est pas tant qu’elle ne sait pas que le monde est dangereux, au contraire : elle sait qu’elle n’habite pas dans un conte de fée (même si elle aimerait). Elle aspire simplement à vouloir voir du bon, là où il n’y en a pas forcément. Peut-être est-ce la faute à cette relation qu’elle entretenait avec Zak, avant son arrestation. Elle a découvert, à force d’acharnement, qu’il se cachait un cœur tendre sous la carapace de ce garçon qui l’envoyait promener tout le temps ; elle s’est donc faite à l’idée que cela devait être le cas chez tout le monde. En dehors de cela, Eïleen est une jeune femme typique des filles de sa génération. Elle aime la mode, les chaussures, le maquillage, instagram, et prendre soin d’elle. Elle passe beaucoup de son temps à faire du shopping avec ces copines, grâce à la carte bleue de papa, avec qui elle peut papoter durant des heures. En fait, Eïleen est ce que l’on pourrait communément appeler : une pipelette. Elle parle souvent longuement, sans prendre le temps de respirer, et cela empire quand elle est sujette au stress. Que dire de plus ? Elle aime l’univers Disney, dessins animés et films d’animations confondu, ainsi que ces produits dérivés. Elle collectionne les peluches qui s’entassent dans sa chambre, ainsi que les paires de baskets de style « girly ». Son rêve serait de posséder sa propre boutique de prêt-à-porter, ou d’être styliste renommée. Elle est déterminée, ambitieuse. Elle ne lâche jamais rien. Et elle ne lâchera jamais Zak.  
《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tumblr_oq0bq3nkMy1w7vvioo3_250

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 U4jh


Bailee Madison (c) greenhouselab
Deux semaines plus tard.

Je guette la boîte aux lettres, désespérément. Cela fait deux semaines que j’attends la réponse de Zak à ma dernière lettre, et toujours aucune nouvelle.
Pourquoi est-ce qu’il ne me répond pas ?
Est-ce qu’il lui est arrivé quelque chose en prison ?
Les journaux en auraient parlés sur Facebook, non ?
Je ne sais pas. Je ne sais plus quoi en penser quand ma sœur aînée me tend une enveloppe, en passant à côté de ma position.

« _ Tiens, c’est pour toi. Me dit Maïleen, sans m’adresser plus d’attention que cela. _ Papa s’est trompé en triant le courrier, ce matin. Il a glissé celle là dans mon tas.
_ Tu l’as lu ? Je demande instantanément, remarquant que l’enveloppe est décachetée.
_ Non. M’avoue-t-elle nonchalamment. _ Je me suis arrêté dès j’ai lu : « Eïleen, ma princesse. ». Je me demande d’ailleurs ce que tu lui trouves à ce mec.
_ Rien qui te concerne, en tout cas. Je soupire, regagnant ma chambre à l’étage.
_ Peut-être. Mais crois en mon expérience, soeurette : on ne tire rien de bon d’un drogué. »

Qu’importe.
Je claque la porte sans dire un mot, puis m’étend précipitamment sur mon lit.
Je n’en ai rien à faire du stéréotype que l’on se fait de ma relation avec Zak. Je sais que notre histoire d’amour est éternelle ; et aucun mot ne saurait justifier cet instinct.
Je lis d’ailleurs cette réponse que j’attendais tant, blasée qu’il ne justifie même pas son silence radio.
Quoi ? C’est quoi cette histoire de « l’amour est un gâteau » ? Hans et Anna n’ont jamais mal articulés à ce point là ?
J’ai besoin de m’en assurer.

« _ Tu le savais, hein ? Je grommelle toute seule, cherchant déjà sur l’application YouTube de mon téléphone le clip de la chanson en question. _ Tu le savais que j’y résisterai pas ! C’est pour ça que tu as inventé cette connerie, Zak ! »

J’avais raison.
Ils disent bien très distinctement : « l’amour est un cadeau » !

« _ T’es qu’un menteur, Zak ! Je râle dans le vide, comme s’il était là. _ Ils disent bien « cadeau » pas « gâteau » ! »

Comment fait-il pour sans cesse m’exaspérer de la sorte avec ces conneries ?
Je.
(Soupir)
Il me manque.


Lettre de Eïleen:
 

Bon, je ne sais pas ce que je lui raconterais mais… j’improviserai !

Lettre de Eïleen:
 

Comment je vais m’y prendre, moi ?

Lettre de Eïleen:
 

Eh merde. Je pleure, maintenant. Je vais encore foutre en l’air la feuille de papier.

Lettre de Eïleen:
 


@Elsy


《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 1104
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

0e12011d7be2325b9206cdb23a83fb7ff28992d7.png
Zakaria
Mazari

J'ai 19 ans et je vivais à Paris, France. Dans la vie, je suis en prison pour meurtre et je m'en sors assez mal , pour être honnête . Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux d'une fille que j'ai protégé mais nous n'avons pas d'avenir et je le vis plutôt très mal. Il vaudrait mieux qu'elle commence à s'éloigner de moi.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Au premier abord , Zakaria ou Zak pour les intimes , n'est pas le genre de type qu'on a envie de côtoyer. Insolent , irrespectueux , violent dans ses actes et ses paroles , d'une franchise incomparable...Il est très renfermé sur lui même , et cette apparence de bad boy n'est pas qu'une carapace. Le contact de certaines personnes , sa mère ou Eïleen le font paraître moins froid et distant , mais sa nature impulsive revient souvent au galop.

Il n'est pas du genre à prendre soin de lui : avec ses "amis" , il n'hésite pas à conduire imprudemment , à boire et à fumer.
Zak est un grand adepte du parkour également , et si l'on est attentif on peut souvent le voir arpenter les toits de Paris. Zakaria dit souvent que , contrairement aux autres , il ne cherche pas à éviter la mort mais à l'embrasser.
Il n'a pas peur de faire ce qui doit être fait. Et , quand il a fallut protéger sa petite amie , il l'a fait.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 U4jh

Zakaria est hanté par ses traumatismes d'enfance. Son père l'a violé et battu à plusieurs reprises jusqu'à ses huit ans. Sa mère est intervenue en dénonçant son mari, quand elle a découvert ce qui se passait. Le paternel est récemment sorti de prison , là où son fils vient d'y entré .
Le jeune homme entretient une relation forte avec sa mère, mais ses souvenirs l'ont amené à se tourner vers l'adrénaline pures et les mauvaises habitudes , pour se prouver à lui même qu'il vaut quelque chose.
Il possède d'ailleurs , plusieurs tatouages un peu partout sur son corps , et chacun a une signification propre.

Eïleen l'agace parfois profondément. Ils sont à des années lumières de se comprendre. Des opposés qui n'auraient jamais dû s'attirer. Il ne se gêne pas pour lui en envoyer dessus , quand il en ressent l'envie.
Pourtant , c'est la première fille dont il tombe sincèrement et véritablement amoureux. Et , c'est pour cela qu'il doit la tenir le plus possible éloigné de lui.

《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Tenor


Zayn Malik :copyright:️ aqua graphics
Je comprends aisément que mon silence de deux semaines ai pu inquiéter ou énerver Eïleen , et j'en ai la preuve quand je reçois sa lettre. Elle ne veut vraiment pas lâcher l'affaire , on dirait. Je ne sais pas si j'ai envie qu'elle me harcèle de lettres , comme elle me le menace.
Et , je n'arrive pas à me la sortir de la tête , pendant toute l'après-midi où je dois travailler. Ça ne me réussit pas.

"Eh Joli-Cœur ! Reste pas en travers de mon chemin !" , me crache Xavier un de mes co-détenus , en me bousculant.

Je ne sais pas exactement ce qu'il a contre moi. Peut être le fait que je reçois du courrier moi. Que ma petite amie m'a toujours pas largué.
Je l'ignore comme toujours , luttant contre ma nature. Je voudrais le frapper , lui casser le nez. Or , si je fais ça je suis bon pour l'isolement dans une mini-cellule , et pas d'accès au courrier ou à "l'extérieur" , pour un bon moment. Donc , je vais éviter .

Je mets deux jours seulement pour répondre à ma petite amie cette fois-ci.

Lettre de Zakaria:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers communication :: Lettres-
Sauter vers: