Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
0.48 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 "Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 346
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


Je suis désormais dans mon élément, extatique à l'idée d'affronter un adversaire à ma hauteur. La guerre, le combat, la domination, je suis faite pour cela. Nous n'avons pas d'émotion affective. Nous pouvons ignorer les signaux biologiques comme bon nous semble. Nous ne disposons que d'une force et résistance physiques atronomiques, et d'une rationnalité à toute épreuve. Au sommet de la chaîne alimentaire comme politique. Une seule personne peut rivaliser : l'autre Lyvianne. A la fois, je sais à quoi m'attendre, puisqu'elle est moi. Dans le même temps, nos vies ont été très différentes - cette Lyvianne-ci a vécu dans la guerre, alors que j'ai globalement évolué en temps de paix. Ce confort, j'en ai peur, me donne un désavantage dans cette bataille. Mais si le Haut est de mon côté, alors je n'ai d'autre choix que de réussir. Ainsi soit-il.

Nous réunissons mon Conseil chaque nuit, où je suis particulièrement en entretien avec ma Générale de Guerre, Pürnia. Nous établissons nos stratégies martiales, nous préparons à un siège, communiquons avec les notables des autres clans du Royaume. Un Conseil général du Royaume doit par ailleurs se tenir le lendemain de mon mariage avec Hÿsÿ. Je ne suis plus tout à fait sûre que cette cérémonie soit une solution : elle sera affaiblie par ma morsure, vulnérable en cas d'attaque ; par-dessus le marché, étant donné que Nyx elle-même nous a liées, il semble superficiel de l'officialiser. Mes conseillères ne sont pas de cet avis : pour elles, le mariage est au contraire le meilleur moyen de soumettre les elfes à notre commandement si besoin est.

Depuis la nuit de l'intrusion, ma fiancée s'était attelée chaque jour à tenter de nous protéger d'une attaque magique. Devant sa dévotion et sa rigueur, mon amour ne faisait que croître. Petit à petit, je constate que tout ce que je détestais en elle était en train de la quitter : son inconséquence, son égoïsme, sa fragilité. Je travaille quant à moi à devenir moins rocheuse - volonté du Haut, et, à dire vrai, volonté de plaire à Hÿsÿ. L'amulette a changé beaucoup dans notre relationnel, elle me permet d'éprouver de l'empathie à l'égard de ma future épouse, et par là de ressentir des affects. Je ne sais trop si j'apprécie cette nouveauté, mais je peux "déconnecter" l'appareil quand je le souhaite, ainsi je garde le contrôle.

Cinq jours se déroulent ainsi dans la préoccupation générale d'une attaque sans précédent : Conseil martial, affaires politiques étrangères, entraînement d'Hÿsÿ, nous vivons à la dure et dormons peu - pour moi, pas du tout. Afin d'être sûre d'être encore capable d'inhiber mes sensations physiques et d'être suffisamment tenace le jour de l'affrontement, je me soumets à la torture de Fang plusieurs fois. La veille du mariage, personne ne nous a encore attaqué. Je suis sur les dents : leur objectif est d'éviter que nous nous mariions justement, pour que nous soyions moins unies donc plus fragiles. L'agression peut prendre toutes formes, et nous ne savons pas comment elle arrivera. Sans compter que le duo parallèle a connaissance parfaite de notre situation comme des failles de notre défense. Je soupçonne Hÿsÿ maléfique d'être plus perfectionnée magiquement que la mienne : si cette autre Lyvianne a carte blanche sur ses instincts, elle en aura probablement fait une machine à tuer.

Alors que je suis justement en train d'écrire un énième courrier à Horalys pour la tenir au courant de notre position en cette veille fatidique, une vive brûlure contre ma poitrine m'interpelle. L'amulette est si chaude qu'elle semble avoir pris feu sur mon poitrail. Alertée par la douleur - qu'étrangement, je ne parviens pas à inhiber -, je me connecte aux sensations qu'elle me transmet.

Je suis soudain prise d'assaut d'une énorme angoisse confuse, d'une peur panique, et d'une nausée atroce. Ce sont les sensations d'Hÿsÿ. Je ferme les yeux et me concentre. Je vois une cellule semblable en tout point à celles de mon propre palais et ... je me vois, moi, derrière la paroi translucide de la geôle. Je n'ai pas besoin de réfléchir longtemps que tout est déjà clair comme de l'eau : ma future femme a été capturée par le duo infernal de l'univers parallèle.

Je convoque d'urgence mes notables, animée d'une colère rageuse : nous n'allons pas seulement vaincre ces tyrans. Nous allons littéralement leur rouler dessus. Qu'ils touchent seulement à un cheveux d'Hÿsÿ, et ils comprendront qu'il n'y a pas âme qui vive dans l'intégralité des Univers qui puisse prétendre prendre le dessus sur Lyvianne Ziegfrynn de Sugïth.


_____________________________

Univers parallèle ~ Point de vue de Lyvianne bis


Enfin là, douce Hÿsÿ, fraîche comme le jour de notre rencontre. Tellement de potentiel. Dommage que ton entraînement ne t'ai pas encore mise au niveau de ma Hÿsÿ personnelle. En fin de compte, tant mieux. Te capturer aura été plus aisé. Il n'y a plus qu'à te soumettre comme je l'ai fait avec ton double d'ici. Avec ton pouvoir, et ton anthropomorphie dragonique, je vais avaler les adversaires de tous horizons.

Je te contemple, évanouie dans ta cellule. Mon Hÿsÿ, qui ne te ressemble plus du tout, est recroquevillée à mes pieds. Je suis contente d'elle : la mission est réussie. Ne nous reposons pas sur nos lauriers. Lyvianne arrivera bientôt, j'en suis persuadée.



"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 CautiousDependableGalago-size_restricted
Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 176
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 22
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

tea

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 210

(c) kg fantasy - Princess Luna & google

*Dans l’univers paralèlle*

Je me réveilla dans la nausée et la confusion absolue. Je vida tripes et âme avant d’émerger totalement et de me réveiller complètement. Je réalisa que j’étais dans la prison de verre des sangsues. Bon sang, encore ? Cet endroit éveilla en moi une vague de mauvais souvenirs: le loup-garou, l’enfermement injustifiée, la torture, ma perte de cheveux…
Était-ce de nouveau un enfermement injustifié ? Ah non, hein ! J’avais vraiment donner du mien ces derniers temps, là, c’est plus injustifié, c’est de la maltraitance ! Moi qui pensais m’être rapprochée de Lyvianne ces derniers temps… Mon coeur se serra à cette pensée tandis que mon cerveau repassa nos moments privilégiées en tête à tête de ces derniers temps… tout cela … c’était de la poudre aux yeux ? Un acte juste pour plaire aux dieux … ? Mon coeur se révulsa sous cette pensée et je me leva, les larmes aux yeux.
Soudain, je réalisa la présence d’une étrange créature qui me fixait avec un air amusé et supérieur: c’était une petite créature, amaigrie et creusées dont on devinait les os sans  aucun problème et dont les ongles ressemblaient à des griffes crasseuses tant ils n’avaient pas été entretenus. Cette créature n’avait également que quelques mèches de cheveux, dont la couleur passait d’un violet délavée à un vieux noir grisâtre. Cependant… elle avait des petites oreilles pointues et ses yeux… étaient d’un bleu violacée si familier…
Une minute ! Mais… Mais… cette créature … cette créature … c’est moi ! C’est l’autre Hÿsÿ ! Ô par Nyx, quelle horreur ! Mortifiée, je me recula jusqu’au fin fond de la prison de verre la main plaquée sur ma bouche pour étouffé le son mortifier qui sorti de ma bouche. À ce moment-ci, je réalisa deux choses: La Hÿsÿ de cet univers avait sacrément souffert et, deux, j’étais prisonnière de l’univers qu’il l’avait rendue ainsi.
Un rire rauque et glauque s’échappa de la créature qui n’eut cesse de répétée d’une voix d’outre-tombe que j’étais pathétiquement faible. Qu’elle allait m’arracher mes cheveux, également. Je me recroquevilla et tenta de me raisonner: Lyvianne n’allait pas me laisser, elle allait venir, non ? Mais comment ferais t-elle sans magie ? Je devais l’aider. Je me leva, ignorant au mieux mon affreux double, qui de toute façon détailla aussitôt, baraguinant dans un grognement incompréhensible. Je tenta de matérialiser un portail vers mon monde mais rien ne se passa, pire encore une alarme s’activa et je me plaqua aussitôt les mains sur mes oreilles trop sensibles, recroquevillée, geignant de douleur.
L’alarme finit par s’éteindre - où on l’éteignit je ne sais pas trop - et j’entendis le rire sarcastique de mon double qui reprit:
« Elle est si faible… si faible… je vais lui arracher les cheveux… oh, oui… lui arracher ses — »
« Mais putain, la ferme ! » Hurlais-je en me redressant vivement, le regard remplit de hargne et d’exaspération.
C’est alors que je réalisa une présence, dans les ténèbres du couloir de cette prison high-tech. Cette présence m’étais étrangement familière… serais-ce la Lyvianne de ce monde ? Je déglutis. Vu ce qu’elle avait fait du moi de ce monde, quel chance j’avais, moi, seule contre elle ? Je t’en prie Lyvianne, trouve un moyen. Sauve-moi !                    
 


"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 346
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


La réunion du Conseil est animée : incapables de magie, les sangsues ont besoin d'aide. Je peux retrouver la trace d'Hÿsÿ grâce à l'amulette, mais je ne peux pas voyager entre les univers par moi-même. Et même avec un passage dans le monde où est retenue ma fiancée, rien ne garantit que nous soyions en mesure d'affronter nos ennemis : l'autre Lyvianne a probablement tout autant, si ce n'est plus, de troupes que moi - et tout aussi féroces. Mais surtout, elle a la magie de son côté. Nous avons besoin de tout soutien dont nous pourrions disposer - pour la première fois, il semble fortuit que ma mère ait pris des décisions diplomatiques. Nous avons, en effet, besoin des elfes. Je demande à Pürnia de préparer notre armée au plus vite. Chez les sangsues, en cas de conflit armé, tout le monde doit participer. Chacun est formé à la guerre.

L'efficacité des sangsues fait encore ses preuves alors qu'en quelques heures seulement toute le clan est réuni en rangs d'oignon, prêt à combattre. Je prononce un discours pour les informer :

"Peuple, pour la première fois depuis l'existence de notre féroce race, nous sommes en danger, et notre adversaire, c'est nous-même." La tension est palpable. "Dans un univers parallèle, un autre peuple de sangsues, régné par mon alter ego, tente de nous anéantir. Ils se sont mis en travers des volontés du Haut en emportant celle qui devait être mon épouse : Hÿsÿ Delträune, princesse des elfes de la nuit. Ces autres sangsues que nous allons affronter nous ressemblent en tout point, à une différence prêt : ils sont aidés par la magie. C'est une lacune pour nous. Mais nous pouvons la combler."

J'inspire, presque nerveuse. Annoncer que nous allons batailler aux côtés d'elfes n'est pas pour rassurer mes sujets. "Nous allons réclamer aux elfes d'ouvrir un passage vers la réalité parallèle où est retenue ma fiancée." Brouaha mécontent. "Silence ! Je ne vous demande pas votre avis. Faites appel à votre cerveau ou je vous saigne tous ici et maintenant ! Ecoutez, nous devons honorer nos responsabilités. Nous sommes le peuple le plus puissant de ce Royaume et c'est à nous que revient le devoir de faire respecter les volontés du Haut et de protéger les civilisations ici bas. Si nous devons faire appel aux elfes pour survivre, c'est ce que nous allons faire. Alors vous ravalez votre fierté et vous faites ce que je vous dis ! C'est encore moi qui ai droit de vie et de mort à Sugïth !" Les sangsues ne comprennent que les menaces à leur survie. Je reprends mon calme. "Nous partons pour l'Hydräsil." Sans un mot, chacun se met en route vers le Royaume des elfes.

Le voyage aurait été long mais nous disposons de navettes volantes qui nous permettent de traverser le Royaume en très peu de temps. J'imagine déjà la panique des elfes en voyant l'intégralité du peuple sangsues débarquer dans leurs forêts. Une vision de fin du monde pour eux.

Etant donné qu'ils n'ont pas de route, nous arrêtons nos vaisceaux aux abords de leur végétation et faisons le reste à pieds : aucun problème puisque nous marchons vite et nous fatiguons peu. Nous arrivons sur place dans la journée. Les gardes elfiques sont littéralement tétanisés par notre arrivée. Je demande à voir Horalys, on me l'accorde bien évidemment - en échange, je m'engage à laisser mes troupes à l'extérieur du château. Je suis accompagnée de Fang - Pürnia demeure à l'extérieur, trop impulsive pour que le dialogue se passe sans incident diplomatique.

La salle du trône est somptueuse. La reine a le souffle court, un tremblement dans la voix, et je hume un fumet de terreur dans tout son royaume. Je vais droit au but - efficace, comme toujours.

"Je vous ai détaillé la complexité de la situation et la menace qui pèse sur nous dans mon précédent courrier. Ce que nous craignions est arrivé : le duo funeste a kidnappé Hÿsÿ. J'ai besoin de la magie elfique pour aller la récupérer, je m'en remets donc à vous pour nous permettre de rejoindre l'Univers parallèle où ils la détiennent ainsi que pour nous soutenir magiquement dans cette bataille."

Horalys soupire soulagée : nous ne sommes pas là pour tuer toute sa population. Mais elle demeure concernée par le sort de sa soeur, naturellement.

"Je suis terriblement navrée d'entendre ces nouvelles, Lyvianne. Je ..." Une hésitation. "Je ne vois qu'une personne qui pourrait vous permettre de passer d'un univers à l'autre. Faites convoquer Solëmm."

__________________Univers parallèle_________________

Une alarme : évidemment, je me doutais qu'elle se rebifferait. Mais la cellule empêche toute magie - l'alarme, cependant, m'avertit qu'elle est éveillée. Signal que nous pouvons commencer à la briser pour l'exploiter. Le plus drôle commence. Je fais apporter du matériel devant la cellule d'Hÿsÿ.



"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 CautiousDependableGalago-size_restricted
Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 176
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 22
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

tea

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 210

(c) kg fantasy - Princess Luna & google

Oh par Nyx, ce qu’elle lui ressemblait. Et ce serait surement ça qui rendait la scène encore plus atroce. Voir un copycat de ma future épouse étaler devant moi divers instruments de tortures provoquait en moi, non seulement une peur et une immense angoisse, mais, en plus torturait mon coeur, que je sentis se serrer dans ma poitrine. Je me recula de nouveau dans le fond de ma cellule, tombant littéralement, mes jambes ne pouvant plus me soutenir. Mon double pathétique éclata d’un rire animal à nouveau mais je ne l’entendais qu’au loin: la tête me tournait. Je m’allongeais involontairement, tandis que le froid de la cellule commençait à s’infiltrer jusqu’à mes os, n’ayant que ma robe et mes sous-vêtements pour toute protection contre ce dernier.
La cellule s’ouvrit et je sursauta. Ce n’étais pas la double de Lyvianne qui entra, mais le mien. Méfiante je me redressa. Prête à me défendre comme je le pouvais. Après tout, je ne devrais pas être si démunie que ça ? Pas vrai ? Je veux dire, je m’étais entrainée tout les jours avec Lyvianne depuis mon arrivée, ça n’était pas dans le vent, tout de-même !
Mon double jouait ouvertement avec mes nerfs, s’avançant, se reculant, bondissant, tel un petit félin amusé qui voulait jouer. De plus, mes protestations précédente c’étaient avérées inutiles: elle continuait de brailler à propos de ma faiblesse et de mes cheveux. Je plaqua de nouveau mes mains sur mes oreilles, exaspérée alors que sa rengaine me rendais folle. Soudain, Je sentis qu’on tira violemment sur le bas de ma robe, le tissu craquant et cédant sous cette violence.
« A moi, tout ce qui est toi est à moi ! » Grogna la perfide créature.
La petite chose pitoyable repartie avec les lambeaux de tissus dont elle tenta de se parer, rendant la chose plus ridicule, grotesque et perturbante encore. Mais visiblement, cette moi était satisfaite de ce vol. Je me recroquevilla, aillant encore plus froid, en sous-vêtement sur ce sol de verre. Je me sentais si pitoyable et je me mis à mordre mes lèvres de rage, m’arrêtant in-extremis avant que le sang perle de celle-ci. Je n’oubliais pas de qui j’étais prisonnière. Et je ne voulais pas lui donner une raison supplémentaire de me faire souffrir.
La créature revint, mais vu le bruit, je douta qu’elle soit seule, cette fois. Et qu’elle se contentera d’un morceau de tissu. Je ferma les yeux, les larmes coulant déjà lentement.
J’entendis une obscure incantation et je me recroquevilla d’avantage. Mais c’était dérisoire et ne protégea évidemment pas de la douleur qui s’empara de moi une fois l’incantation terminée. Le cri strident que je poussa sous celle-ci fit s’éteindre ma voix, épuisant mes cordes vocales, tandis que je me contorsionnais inutilement et pathétiquement et que les larmes coulaient cette fois à flot.
« Qu’est-ce…qu’est-ce que tu veux ? » Murmurais-je faiblement une fois que la magie cessa.
Les battements de mon coeur labouraient mes tempes et je vomis une nouvelle fois, de la bile, contre la parois de la prison. Pathétique. Mon double avait raison, je suis pathétique. Par pitié, Lyvianne, sauve-moi. Je ne tiendrais pas. Je ne sers à rien sans toi.
 



"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 346
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


Après un quart d'heure d'attente plus qu'irritante - ce n'est pas comme si l'avenir du Royaume était en jeu, et je reconnais là l'inefficacité elfique -, un jeune elfe un peu dandy est escorté en salle du trône.

"Eh bah alors, vous pouvez pas vivre sans moi ou quoi ?" dit-il l'air amusé.

J'ai déjà envie de le tuer.

"Solëmm, je réclame ton sérieux ! tonne Horalys. Hÿsÿ a été capturée par des êtres maléfiques, et nous avons besoin de ta magie pour la récupérer."

Le susnommé Solëmm me scanne du regard, arque un sourcil et plisse les yeux. "Ben, oui, on l'a livrée aux sangsues non ?" Nous sommes donc les êtres maléfiques. Je boue et jette un regard ardent à Horalys qui, de fait, panique. Fang s'apprête à sortir sa lance. Nous sommes tous, excepté lui, très tendus.

"Solëmm, prends garde à tes paroles ! Lyvianne, éminente cheffe de clan des sangsues, est là pour quérir notre aide. Elle devait épouser Hÿsÿ, comme tu le sais -
- Ouais, encore une belle connerie, la coupe-t-il."

Je fais naître une panique générale en traversant la salle du trône jusqu'à l'importun et le prend par la gorge pour le décoller du sol.

"Ecoute-moi bien, petit rigolo, je vais te faire passer l'envie de faire des blagues. D'une, tu ferais mieux de respecter le Haut et ses volontés, parce que si j'avais le choix de ne pas me lier à un peuple de pleutres fainéants inconséquents comme vous, crois-même que je me serais abstenue. De deux, et je vais enchaîner parce que ta reine est d'une lenteur effroyable alors que ma future femme est en proie au danger, Hÿsÿ a été capturée par une autre Hÿsÿ et une autre Lyvianne d'un univers parallèle où elles sont mauvaises. Pigé ? Tu saisis, maintenant, dans quel danger elle se trouve ?"

Il ne peut pas parler, je serre trop fort. J'ouvre la main et il tombe sur ses genoux. Gardes et Horalys sont paniqués, comme si une sangsue ne pouvait sentir sa force, comme si je l'avais tué. Peuple faible. Je suis encore bienheureuse d'être tombée sur Hÿsÿ, qui du reste a du tempérament, et un incroyable pouvoir. Fang a le sourire, elle trouve toujours comique le décalage de force physique entre le reste du monde et nous.

"Solëmm, l'ennemi est puissant. Nous avons besoin des sangsues pour le vaincre. Et les sangsues ont besoin des elfes pour lutter contre la magie de cette autre Hÿsÿ, maléfique celle-ci. Je sais que tu ferais n'impore quoi pour elle. Coopère, je t'en prie."

L'elfe se redresse et considère la chose. Il ferait n'importe quoi pour elle ? J'ai la puce à l'oreille. Je vais le garder à l'oeil.

"Hÿsÿ ... Ouais, ouais bien sûr j'vais les aider ces sales brutes. Mais c'pas pour vous je vous préviens. Vous, j'vous dégueule." Il est fier de lui. Je le pousse dans le dos vers la sortie de la salle du trône. Il sort avec Fang et je reste un instant avec Horalys.

"Pourquoi lui ? Quels rapports il entretient avec Hÿsÿ ?
- C'est le seul qui sache voyager dans les univers parallèles. Ils sont amis d'enfance, c'est tout."

Je vois à son visage anxieux qu'elle me ment. Je ne relève pas, et part prestement pour rejoindre Fang et Solëmm jusqu'à nos troupes.

Univers parallèle

Après une séance de torture magique assénée par mon Hÿsÿ, je m'en vais visiter ma détenue. Elle est couchée dans sa bile, vidée. C'est un bon début. J'entre dans la cellule et inspecte ses cheveux. Ils partent à grosses touffes. Merde. S'il faut qu'elle me soit soumise, je ne veux pas qu'elle devienne comme celle que j'ai dressée. Il faut qu'elle conserve la magie blanche pour que mon armée soit polyvalente. Bon. Allons dans un autre sens.

Je demande à un domestique de lui passer de l'eau fraîche dans le visage et sur le corps. Par injection, je lui administre un bon remontant. Je parie que l'autre Lyvianne n'a pas encore eu le temps de trouver de quoi la soigner si vite. Je dois redonner la foi à ma prisonnière si je ne veux pas qu'elle déperisse.

"Oh, Hÿsÿ ... Tu l'aimes, ta Lyvianne n'est-ce pas ? Comment pourrais-tu faire autrement ? C'est ainsi."Une pause. "Qu'est-ce qui nous sépare, au final, elle et moi ? Crois-tu qu'elle serait différente de moi si elle n'était pas sous emprise magique ? Les sangsues ne peuvent pas aimer, Hÿsÿ. C'est biologique. C'est impossible. Et pourtant tu la trouves si désirable, c'est si préférable de rester avec elle, non ?" Je me penche vers elle. "Vois les choses en face, imbécile. Choisir entre elle et moi, c'est choisir entre une horrible vérité ou un doucereux mensonge. Mais il n'y a qu'une chose qui soit belle en ce monde. C'est la puissance. Et la puissance, elle est de notre côté."

Je quitte la cellule, lâchant un dernier "Penses-y, d'ici ta prochaine séance de torture."

Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 176
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 22
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

tea

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 210

(c) kg fantasy - Princess Luna & google

L’eau passée sur mon visage me fit émerger légèrement. Je sentis une aiguille se planter dans ma cuisse, je me redressa aussitôt, sentant que j’avais encore de la bile collée dans ma tignasse couleur nuit, et montra les « crocs » en grognant. Réflexe draconique ? Je ne sais pas, première fois que cela m’arrivait. Aussitôt mon double me plaqua de nouveau au sol, défendant visiblement la Lyvianne de ce monde. Je ne comprenais pas. Ça me dépassait complètement. Comment la torture pouvait-elle la conditionnée au point qu’elle avait le réflexe inée et sauvage de la défendre et de lui obéir aveuglement de cette façon ? Cela commençait à sérieusement m’inquiéter.
J’écouta sans néanmoins me sentir concernée le discours de ma kidnappeuse, je devais bien l’avouer. Qu’est-ce que j’en avais à faire du pouvoir moi ? Tout ce que je voulais, tout ce que je désirais, c’était que moi et mon peuple soyons en sécurité. Et ils ne le seraient pas si je rejoint le camp de cette Lyvianne je ne pouvais garantir, ni l’un ni l’autre. Je m’assis douloureusement et avec précaution tout en esquivant avec dégout ma bile. Je devait réfléchir, et vite étant donner que ma bourreau avait clairement annoncé que je n’étais pas à ma première séance de torture. Je devais donc savoir quoi faire avant celle-ci.
J’étais sûre de trois choses: premièrement, je ne savais pas quand « ma » Lyvianne pourrait venir me chercher, deuxièmement, je ne tiendrais pas longtemps, surtout que je soupçonnais que les séances allaient devenir plus dures à supporter et, enfin, je ne pouvais pas me permettre de rejoindre le camp de l’ennemi. Toutes mes réflexions finissaient par s’annuler à cause d’une information ou d’une autre et je commençais à désespérer quand, soudain, une idée germa dans mon esprit.
Malheureusement, mon sinistre double décrépi s’invita à nouveau pour une séance de torture macabre qui me paru durer une éternité, me faisant de nouveau vider tripes et larmes misérablement sur le sol.
« J’a…J’abandonne… » Lâchais-je douloureusement en continuant de me tordre malgré l’arrêt de la douleur, sans vraiment savoir si je m’adressais à l’autre moi, ou si la seconde Lyvianne était venue. « …Je… je… vous rejoins. »
Évidement, c’était faux. Je n’étais pas si faible et, je réfute les idées de ce monde et de cette colonisation. Mais, les sangsues sont un peuple hautain et, au vu de l’estime de cette double Lyvianne pour elle-même, je ne pense pas qu’elle remettrais en question mon rapide changement d’avis. Je voulais juste faire semblant d’être dans son camp afin d’échapper à la torture et de, potentiellement, recueillir des informations utiles, le temps que ma fiancée vienne me chercher. Je t’en prie, ne tarde pas trop, je ne veux pas dépérir si loin de tout et, je dois l’avouer, si loin de toi.
 



"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 346
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


Le peuple sangsue est donc réuni, avec Pürnia, Fang, Solëmm et moi-même, dans une des clairières des denses bois elfiques. Par mesure de sécurité et non sans remontrances fières du jeunes homme, nous avons décidé d'attacher le comparse elfe à ma Ministre de la Justice - nous nous en amusons tous beacoup.

"Vous espérez vraiment que je vais coopérer dans ces conditions ? J'suis pas un chien !
- Si tu n'ouvres pas cette brêche, je t'arrache les organes un à un et je fais un chapelet avec, somme Fang."


J'apprécie la démarche, mais l'argument ne semble pas faire remuer le loustique. Qu'est-ce que je peux haïr les elfes - leur inconséquence, leur égoïsme, leur futilité. Quel puissant sort que celui de Nyx qui me lie à Hÿsÿ. Elle. Je prends les choses en main.

"Comme ça ou comme ça, incident diplomatique ou non, je n'en n'ai cure : lorsque tout ceci sera fini je vais t'empaler par l'arrière que ça te ressorte par la bouche. La seule différence que ça peut te faire, c'est sauver ton amie de quelqu'un comme moi, en pire. A moins que tu veuilles la laisser crever là-bas sous la torture." Je plante mes yeux dans les siens. Il s'assombrit.

"Bon puisque si c'est si gentiement demandé, hein ! J'vais l'ouvrir votre brêche, bande de cancres. Z'avez jamais appris à vous servir d'la magie c'est dingue ça.
- C'est surtout qu'on n'en n'a pas besoin pour étriper des faiblards dans ton genre, en rajoute Pürnia."


Solëmm n'est pas rendu avec nous trois - mais ô quel délice de lui rabattre le caquais. D'une incantation incompréhensible, l'elfe fait tonner sa voix puis, de la tranche de la main, déchire l'air en une faille. Une tension s'empare de nous tous : de l'autre côté, nous pouvons apercevoir le palais de Sugïth - la guerre est donc sur le point de commencer.

Pürnia informe mon peuple de la stratégie mise en place. Avec les sangsues, pas beaucoup de recherche : on fonce dans le tas jusqu'à ce qu'on meure ou qu'on gagne. Fang et moi progresserons à travers la bataille, jusqu'à l'intérieur du palais, avec Solëmm sous la main (pour déjouer les installations magiques). L'objectif n'est pas de gagner étant donné qu'en face il y a des sangsues comme nous, boostées par la magie en plus de cela. L'idée est de grapiller du temps jusqu'à ce que je délivre Hÿsÿ pour que, avec sa magie et si possible sa transformation dragonique, nous parvenions à prendre le dessus. Si elle n'est pas en état de combattre, je devrais être capable de faire quelque chose avec l'amulette.

Solëmm m'interrompt dans ma réflexion. "Bon ben, vous avez eu ce que vous vouliez, j'vais p'têt' me sauver moi hein !
- Au contraire, sommè-je, c'est là que tu commences à te rendre utile."


Les protestations stridentes du jeune homme accompagnent notre allure silencieuse alors que nous pénétrons dans la faille. Arrivée au pied de Sugïth. "J'pouvais pas faire plus prêt, y a un champ de force ensuite, nous explique l'incompétent."

De l'autre côté, sans surprise, nous sommes accueillis par un comité fourni. Pas de temps pour jacasser. Alors que nous prenons les devants avec Fang et l'elfe, Pürnia se dresse sur le chemin des ennemis tentant de nous poursuivre, le reste de mes troupes pénétrant la ville par tous ses chemins pour affronter leurs égaux. Pour être certains de nous différencier et ne pas nous entretuer, chaque sangsue de notre monde a dû creuser un sillon dans son épaule avec son arme.

Nous évitons les affrontements davantage que nous décimons nos adversaires sur le chemin du palais. Solëmm, à la bourre par rapport à notre rapidité naturelle, est presque traîné par sa chaîne. Il manque par deux fois de se faire charcuter par un poursuivant, vite arrêté bien heureusement pour notre objectif par un de mes soldats. Nous sommes néanmoins pris au piège dans le hall du palais - protection magique outrepassée par Solëmm et technologique par moi-même. L'étau se resserre alors qu'une foule de soldats adverse nous accule. Nous luttons côte à côte, Fang et moi, soucieuses par ailleurs de devoirs épargner notre compagnon. Bien vite, nous voyons que malgré notre supériorité, le nombre d'individus prêts à combattre pourrait compromettre le plan : nous perdons trop de temps et notre propre armée ne tiendrait pas indéfiniment.

"Lyvianne, prends l'idiot et part devant !"
Nouvelle vague de protestation du bien nommé "idiot". Une pointe d'hésitation en moi. Une crainte pour ma fidèle comparse. Peu caractéristique de ma race, émotion peut-être induite par la présence magique de l'amulette sur moi. Les état d'âme ne font que nous affaiblir, et je le constate alors que je perds un temps précieux à considérer douloureusement l'abandon d'une amie - terme nouveau et je le crois approprié. Devant mon trouble, Fang m'assène un pain à la figure. Je reprends mes esprits et décroche la chaîne de Solëmm uniquement pour mieux l'attacher à ma propre ceinture - il soupire : "Mais c'est une blague !"

"Fang, pour coup à ta reine, tu seras fouettée dès notre retour. Tâche de ne pas te débiner de ta peine en mourant ici." Une manière pour moi d'exprimer mon affection. Elle m'adresse un clin d'oeil, et je me faufile pour quérir ma femme, encore sous le joug du monstre-Lyvianne.

Grâce à l'amulette et mon évidente connaissance du palais - semblable en tout point au miens -, je parviens à ratrapper l'adversaire, saignant les quelques importuns rencontrés au passage qui tentaient de m'arrêter.

Je retrouve le malfaisant groupuscule en salle de réunion. Lyvianne est assise en bout de table, fière. A sa droite, une créature maigrelette, imberbe, grisâtre. A sa gauche, ma fiancée.

"Hÿsÿ !" Solëmm se dérobe à sa chaîne et se jette sur elle sous le regard soutenu mais serein de l'autre Lyvianne. Je ne la quitte pas des yeux, main sur mon épée, prête à l'assaut. L'elfe agrippe ma fiancée et l'apporte à nous. Je ne comprends pas que nos adversaires ne réagissent pas plus prestement. Du même temps, je vois d'un mauvais oeil que Solëmm se permette de serrer ma femme ainsi - les sangsues sont à cheval sur leurs propriétés.

"Hÿsÿ, tu es blessée ? dis-je. Je peux te soigner."

Je me tends encore davantage alors que l'autre Lyvianne se lève - l'espèce de créature qui l'accompagne est prise d'un fou rire et s'agite dans la pièce. Je suis nerveuse, parce que l'autre moi est tranquille.

"C'est fou ce que tu es inconsciente, Lyvianne, m'adresse mon double." Son ... animal de compagnie ? Reprend la fin de ses phrases de façon extatique, comme possédé. A pas lents, elle fait le tour de la table pour nous rejoindre. Je l'imite pour que nous restions suffisamment éloignées des elfes. "Venir jusqu'ici, alors que tu sais que j'ai un atout que tu n'auras jamais : la magie. Je me demande ce qui, dans l'autre monde, a pu te rendre si bête."

J'esquisse un rictus. "C'est que tu ne sais pas tout. Je n'ai pas d'esclave magique à ma merci, non. Mais moi ..." Je regarde intensément Hÿsÿ encore pendue aux bras amoureux de son ami d'enfance. Mon problème n'est pas là, pour l'heure. "J'ai un dragon."



"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 CautiousDependableGalago-size_restricted
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo')
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres-
Sauter vers: