Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Partagez
 
 
 

 "Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 23
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

patrick

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

7ei5.pngMise en Situation


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Giphy10

Deux âmes soeurs se rencontrent. Ça aurait pu être une belle histoire tranquille si l'une d'elle ne s'était pas enfuie à travers l'espace-temps, dans l'espoir de conserver sa liberté. Mais, elle a eu beau voyager à travers les mondes, son âme soeur demeurait présente. Le chaos provoqué la força à se résigner et désormais, pour conserver le peu d'équilibre qui demeurait, elle doit l'épouser. 


i3tb.png


"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 23
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

patrick

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddvouf10

(c) kg fantasy - Princess Luna & turnipberry - Celestia NMM Fusion On deviant art

La soleil se couchait dans le ciel tandis qu’Hélios, le dieu des elfes du jour, fait place à Nyx, la déesse des elfes de la nuit. Pour ma part, j’avais choisis la voie de la nuit et vénère donc Nyx. De ce fait,  mes pouvoirs étaient accru la nuit et j’avais le pouvoir innée des illusions, tandis que les elfes de jour, comme ma soeur, la reine, avaient le pouvoir de la nature.
Je sortis du bassin du temple de Nyx, et alla me vêtir d’une robe noire qui ne brillerait qu’une fois la nuit tombé et dont les runes qui décorait le haut - et qui étaient les mêmes que ceux de mon collier - était une prière à la lune. La couronne noire surmontée d’une étoile argent présente sur ma tête ne m’avait jamais semblé aussi lourde. Je soupira, finissant de m’habiller. Ce soir était peut-être la dernière fois que je vivais ici, à l’Hysräsil, car nulle doute que si la paix était de nouveau acceptée, ma soeur me laissera généreusement aux mains de mon « âme soeur ». Ce mot me semblait si étrange. Je n’étais même pas sûre d’en comprendre la signification. Tout ce que je savais c’était que: un, nous étions liées par le destin peut importe l’univers et de deux, je me sentais étrangement attirée par elle. Mais, malgré tout, tout cela me semblait effrayant. Et surtout… Je regarda la lune… je ne serais plus libre. Car même si j’étais une princesse, comme je n’étais pas la reine, je ne faisais que son « petit  boulot » et, le reste du temps, faisais ce que je voulais. Fini, tout ça… désormais, je représentais en tout temps le peuple elfique et si, tout cela était accepté par la chef - malgré ma fugue- je devrais faire en sorte que ce mariage soit une réussite. Je déglutis et manqua de tomber tant mes jambes tremblaient. C’était trop. Moi, je voulais juste voler loin, au dessus des nuages. Mais… J’avais déjà tout gâcher une fois et menacer la paix. Je ne pouvais me dérober cette fois. Notre peuple n’était pas un peuple guerrier -bien que bon nombre d’elfe de la nuit, dont moi avaient appris l’art de la guerre et de la magie défensive. Notre survie dépendait donc surtout de notre capacité à maintenir la paix.
Après m’être calmée, je sortie du temple, où m’attendais ma soeur, postée sur sa licorne. Pour ma part, je choisis de voyager métamorphosé en pégase de la nuit, pouvoir que j’avais acquis en fusionnant avec la moi de l’univers #001 (le notre étant #000 selon moi). Cette forme empêchait toute conversation orale et cela m’arrangeait. J’étais suffisamment nerveuse, sous pression et remplie de remord, sans en plus devoir écouter ma soeur faire la morale - ça serait trop.
Lorsque nous arrivâmes, j’atterris dans la cour de notre hôte et mis fin à la métamorphose. De son côté, ma soeur renvoya sa licorne sous le regard des employés de la chef, visiblement effrayés… quoi, ils n’avaient jamais vu de licorne ? Non, c’est pas ça, ils me fixaient moi. Baaah, qu’importe. Nous entrâmes et. Je m’éclaircit la voix.
« La reine Horalys et moi-même, la princesse Hÿsÿ somme ici pour parler paix, comme il fût convenu. » Annonçais-je solennellement.
Je pouvais déjà entendre des murmures parmi les gens présent - employés, membre du conseil de la ville ? Je ne sais pas trop. Je crois qu’effectivement, elle, est chef d’un conseil ? A moins que ce soit autre chose ? Bon sang, j’aurais dû réviser. Je me mordis la lèvre et sentais que je commençais à avoir du mal à respirer. Le fait qu’il murmure tous sur moi et sur mes déboires ne m’aidait pas. J’avais déjà envie de fuir.  
 


"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 404
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


Sugïth est une ville magnifique, à la pointe de ce que l'esprit raisonné peut concevoir, enfermée dans son écrin de nuit éternelle - nous sangsues ne supportons pas le jour. A l'intérieur de son oeuf de ténèbres, tout est blanc : de longues places dallées de marbre sont saignées par de hautes tours vitrées s'élevant dans le ciel nocturne, l'architecture mélange colonnes sculptées et design spatial, post-modernisme et réalisme idéaliste. Cette particularité - un dispositif nous coupant de la lumière et néanmoins une ville très éclairée - nous permet de fonctionner de jour comme de nuit. Nous sommes des créatures particulièrement taillées pour le travail.

Précisément, aujourd'hui a été une journée plus que chargée. Le Conseil des Royaumes s'est tenu chez nous depuis le matin jusqu'à tard dans l'après-midi, et nous attendons Hÿsÿ de l'Hÿdrasil ce soir pour calmer les tension. Lorsqu'elle a pris la fuite pour échapper à notre mariage - qui évidemment m'arrange bien mais surtout s'impose à nous puisque nous devons être âmes soeurs -, j'étais enragée. Les sangsues supportent mal qu'on leur refuse quelque chose, et qu'on se conduise avec irresponsabilité. Nous avons dû abattre, avec le Conseil, mille cartes pour résoudre le chaos qu'elle avait instillé par ses fusions et déplacements parallèles. Aujourd'hui encore, nous sommes tous en proie à une attaque par son inconséquence. Mais je ne la laisserai pas filer cette fois, le mariage doit avoir lieu, et elle vient ce soir même se livrer à moi.

On fit entrer Hÿsÿ en salle de réception où une longue table en verre couverte de victuailles offrait beaucoup d'espace entre les places assises. Naturellement, j'étais installée au bout. Chez les sangsues, nous fonctionnons en matriarcat : ma mère était cheffe de clan avant moi et de façon générale les femelles y ont le pouvoir, rapport entre menstruations et consommation sanguine, etc. D'aucuns verront là une sorte d'archaïsme, mais nous sommes pourtant la race la plus développée, point de vue technique et martial. Les sangsues sont taillées pour le succès, en fait : il est écrit dans nos gènes que nous sommes intelligentes, bonnes combattantes, enorgueillies à n'en plus pouvoir et surtout sans pitié - ni pour les nôtres, ni pour les autres.

Hÿsÿ entre dans la pièce accompagnée de sa reine-soeur, habillée d'étoiles. Etant une créature qui ne supporte pas la lumière du jour, cette elfe de la nuit est une gourmandise qui vient soulever mon appétit alimentaire comme sexuel - une question mystique d'âmes soeurs, sans doute. Je pourrais la vider et la posséder, à l'instant et même devant public. Les sangsues s'approprient les choses dès qu'elles le souhaitent et comme elles le souhaitent, elles vivent comme si elles allaient mourir demain, alors qu'en réalité nous sommes presqu'éternelles.

A la table, il y avait quelques membres importants de notre clan, toutes des femmes également : Préposée à l'urbanisation, Ministre de la justice (par justice, j'entends surtout sanction), Gestionnaire des fonds, et Générale de guerre. Deux places assises demeurent réservées pour nos invitées contraintes, une au bout à l'opposé de moi pour Hÿsÿ, et l'autre sur le flanc droit pour sa soeur.

Les deux elfes prennent place, et les servants - des hommes, eux - s'activent à faire tourner les plats. Si notre alimentation principale est le sang, et en cela nous pouvons boire tous les sangs (y compris celui de notre espèce, donc, taillés pour la survie et barbarie que nous sommes), nous ne crachons pas sur de la bonne nourriture. Le dos bien droit et calé dans mon siège, je m'élance alors.

"Je suis étonnée de vous voir, Mme la Princesse. D'habitude vous êtes plutôt du genre à vous glisser le long d'un portail pour échapper à ma vue. Sachez que nous en subissons encore les frais, et vous ne pouvez pas savoir à quel point il m'est difficile de ne pas vous tailler en pièce à l'instant."

Je n'ai pas à craindre d'incident diplomatique, Hÿsÿ a fait tellement fort que je peux presque tout me permettre.

"Enfin, je ne le ferai pas par respect pour votre soeur, qui elle au moins sait se comporter en dirigeante politique. Il n'y a pas à dire, toutes les races ne sont pas égales, vous ne trouverez pas tel comportement chez nous."

Une autre raison m'empêche de laisser aller ma frustration sur elle : ce diable de magnétisme qui nous unit et nous consume. Mais les affaires sont les affaires. Je rive mes yeux dans les siens.

"Parlons mariage. Je veux qu'il ai lieu dans 6 jours, pas un de plus. Et je refuse que vous rentriez chez vous à la fin de ce dîner diplomatique. Voyez ça comme un guet-apens. Vous serez surveillée 24h sur 24, et enfermée si je ne peux pas rester auprès de vous alors que le devoir m'appelle. Il est absolument hors de question que vous me refassiez le coup de la poudre d'escampette. Votre soeur était dans la confidence, elle a été parfaite complice."

Horalys baisse les yeux et se renfrogne, elle n'a pas tant eu le choix, car autrement toute l'armée sangsue, avec appui du Conseil des Royaumes, lui aurait littéralement roulé dessus.

"Ne lui en voulez pas, vous savez comme je suis dure, en affaires."



"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') CautiousDependableGalago-size_restricted
Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 23
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

patrick

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddvouf10

(c) kg fantasy - Princess Luna & turnipberry - Celestia NMM Fusion On deviant art

On me fit m’assoir au bout de la table, en face de mon « âme soeur » tandis que ma soeur se retrouva sur la droite. Il y avait quatre autres femmes également. Toutes sortes de victuailles se trouvent sur la table, mais, à vrai dire, cela me donne plus la nausée qu’autre chose. Je refusa du bout des lèvres tout ce qu’on pu me proposer tandis que j’écoutais les remarques acerbes de la sangsue. Sangsue, voilà un nom qui leur allait bien. Cette espèce, à force de se croire si supérieure, en devenait misérable. Je n’arrivais pas à croire que cette femme, là, au bout de la table, puisse m’être destinée. Si nous étions vraiment des âmes soeurs, pourquoi me sentais-je si malheureuse, à l’idée de vivre à ses côtés ?
« Ne vous en faites pas, très chère, cette envie de taillader en pièce l’autre est réciproque. »
Pourtant, je n’arrive pas à te regarder dans les yeux, car si je le faisais, j’avais l’impression qu’un feu bouillonnait dans mes entrailles et j’avais… envie d’aller vers elle. Ce qui était fort gênant, vu que je me battais pour ma chère liberté. Il faut me comprendre: depuis petite on ne m’imposait seulement de respecter et de faire attention à mon peuple, du reste, j’avais toujours fait ce que je voulais quand je le voulais. D’ailleurs, j’étais la seule de famille royale à avoir choisi la voie de la nuit. Et maintenant on me parlait de mariage et même de me laisser sous surveillance voir… enfermée ? Non, ça n’allait pas le faire. Je maitrisa au mieux mes tremblements et me lança, toujours sans la regarder dans les yeux:
« Vous voulez pas m’attacher pendant que vous y êtes ? Voilà pourquoi j’ai fui: vous êtes une entrave sans précédent à ma liberté. Ce mariage est ridicule: on peut très bien faire la paix de nos deux peuples sans ! La vérité c’est que je suis un trophée pour vous et c-… »
« Cela suffit, Hÿsÿ ! » Tonna ma soeur en se levant d’un bond, mue par une fureur aussi chaude que le soleil qu’elle vénérait. « Tu n’es plus en position de négocier et de te plaindre depuis longtemps ! Pour une fois dans ta vie, fait ce qu’on attends de toi et soit digne de la couronne sur ta tête ! Ton comportement nous mets tous en danger ! Peu importe ce que Madame Ziegfrynn, te réserve, tais-toi et obéis en étant reconnaissante d’avoir eu son pardon ! »

Je me leva d’un bond à mon tour, et je fus choquée de voir qu’on m’encercla aussitôt, tel un animal sauvage dont on veut couper la retraite. Je dû faire un effort surhumain pour ne pas les attaquer afin de me débarrasser de ces vermines.
« Tu n’es pas très bien placée pour parler Horalys: tu es en train de me vendre comme tu vendrais un objet. Est-ce là être digne de la couronne selon toi ? Nous avons toujours été un peuple vivant dans la liberté, et maintenant on me le reproche ? Je vais dépérir ici, si loin de toute nature et si contrainte. Et tu le sais très bien. Tout ce qui t’arrange c’est que toi, on pourra jamais te vendre de la sorte, car tu as le trône bien calé sous tes fesses. »
Je me saisis d’une bouteille d’alcool qui trainait sur la table et bu à même le goulot la moitié de la dite bouteille avant de la reposer et de m’essuyer la bouche du revers de la main. Merde, j’aurais pas dû boire à jeun: ça tourne. Je me rassis docilement et d’un revers de la main leur fit signe de reprendre leur discussion sordide, marmonnant un accord pour le mariage. J’étais bloquée de toute façon: C’était le mariage ou la mort de mon peuple. Je me laissa tomber contre le dossier de la chaise et les laissa discuter, indifférente. J’avais plus l’impression d’assister à mes funérailles  qu’à mes fiançailles. Malheureusement, les effets de l’alcool se dissipaient déjà. Foutu métabolisme qui guérit de tout, même de ça.
 
 


"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 404
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


Elle enrage, bondit sur ses pieds, tonne des menaces et vide la moitié de la bouteille - elle ne peut pas être ivre mais bon, ce n'est pas faute d'essayer, j'imagine. Nous non plus ne pouvons pas subir d'effets indésirables. D'ailleurs, nous pouvons presque annihiler tous nos neurotransmetteurs, je m'explique : en situation extrême, nous pouvons décider de ne plus ressentir, et ce biologiquement, la douleur, la faim ou la soif (même de sang), etc - éléments qui, au final, ne sont pour nous que des informations sur notre état de santé. C'est une faculté particulière qui entoure les sangsues d'une légende à faire froid dans le dos : notre armée, il faut toujours la terrasser deux fois - car même grièvement blessées, nous semblons ressusciter pour nous battre encore. Notre unique lacune : nous ne pratiquons pas la magie. Mais pour ça, j'ai Hÿsÿ sous le coude, qui finira bien par être docile.

Docile, d'ailleurs, ou résignée en tout cas, elle l'est déjà. Abandonnée à son sort, elle se liquéfie dans son siège et me laisse traiter des modalités de l'union avec sa soeur et mes notables. J'entame l'exposé sans prendre en compte les élans elfiques de ma fiancée.


"Le mariage observera les coutumes sangsues et se déroulera à Sugïith, dans ce même palais, salle du trône. Chez nous, personne ne "prononce" l'union, je tiendrai simplement un discours devant les notables de notre clan, quelques membres de votre famille si vous le souhaitez, et scellerai l'accord de mariage par une morsure publique."

Les sangsues ont des dents rétractables sous les muqueuses buccales, disposées circulairement, et fond d'énormes traces rondes et profondes dans la peau de leurs victimes. Beaucoup trouvent ce phénomène écoeurant car notre salive devient très épaisse durant la morsure pour favoriser l'afflux de sang sans en perdre une goutte. Notre pouvoir de succion provoque aussi de larges hématomes mais nous tuons très rarement ainsi, il n'y a de risque que pour les personnes déjà affaiblies. J'imagine qu'Hÿsÿ, et Horalys pour sûr en tout cas, savent très bien comment nous opérons.


"La morsure publique est comme suit : Hÿsÿ sera vêtue d'une robe, celle de son choix, mais ne doit rien porter qui couvrirait ses jambes. Allongée sur la plaque de marbre centrale devant le trône, de gré ou de force, je remonterai son vêtement jusqu'à ses dessous, et mordrait son artère fémorale au niveau de l'aine. Si je ne la viderai pas de son sang, je devrai néanmoins être suffisamment invasive pour qu'elle garde la cicatrice proche de son intimité à vie. Voyez ça comme nos alliances, si vous voulez."

Horalys se déconfit devant la barbarie de notre peuple. Ce qui doit être fait, doit être fait. Nous ne vénérons aucun dieu, aussi la marque du mariage est pour nous une promesse à la chair - seule chose rationnellement acceptable. Je me cale dans mon siège, sûre de moi.


"Il n'y a aucune obligation sexuelle dans le mariage sangsue. Néanmoins, j'aurai pleins pouvoirs sur le sang d'Hÿsÿ et pourrai la mordre comme je le souhaite. Elle devra aussi me servir de monture, ça c'est une petite fantaisie personnelle, étant donné que Mademoiselle a cru juger bon d'aller apprendre la métamorphose durant sa petite fugue intra-univers. Selon les coutumes, Hÿsÿ a le droit de me faire assassiner et de prendre ma place si je perds une bataille."

Je marque une pause.

"En ce qui concerne les successions, une elfe ne peut pas porter l'héritière d'un trône sangsue. Elle doit absolument être de sang pur. Je porterai donc l'enfant moi-même, après relation sexuelle avec un homme de mon espèce sélectionné pour l'occasion. Si mon enfant est de sexe masculin, il sera noyé dans le sang comme le veut la coutume. En outre, c'est le même sort qui sera réservé à Hÿsÿ et sa progéniture si elle se mets en tête d'aller batifoler avec quelqu'un d'autre et tombe enceinte. L'adultère n'est autorisé que pour moi."

Voyant les elfes se déconfire de telles mesures, je surenchéris :

"Ce qui doit être fait, sera fait, toujours. C'est comme ceci que nous avons atteint la pointe de la technologie et la consécration militaire. Voyez le bon côté des choses Hÿsÿ : vous êtes dans la ville la plus gardée de tout le Royaume, mariée à sa meilleure guerrière et stratège, vous bénéficiez du plus haut confort et sens artistique, ceci en restant sagement les fesses sur le trône. Il n'y a personne au monde qui sera plus à l'abri que vous ... Et avec toutes les failles que vous avez créées par vos voyages, la sécurité est devenu une denrée rare et bien gardée, croyez-moi."



"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') CautiousDependableGalago-size_restricted
Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 23
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

patrick

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddvouf10

(c) kg fantasy - Princess Luna & turnipberry - Celestia NMM Fusion On deviant art

L’effet de l’alcool avait cesser de faire effet au pire moment, je fus parfaitement lucide lorsque Lyvianne exposa les traditions et moeurs de son peuple. Cela me fit froid dans le dos et ne fis que confirmer mes pensées précédentes: ils n’étaient qu’un peuple barbare et dégoutant. Ils ne me méritaient pas. Ils ne méritaient pas ma magie. Je souris énigmatiquement et murmura une formule elfique avant de claquer des doigts, me téléportant sur le dossier de la chaise de ma chère fiancée, assise donc au dessus d’elle, mes pieds nus sur ses genoux, sa tête cachée impudiquement par mes jambes et cuisses.
« Ça, je l’ai appris dans le monde #005, il me semble… »déclarais-je.
J’allais poursuivre sur un grand discours sur la magie et comment je comptais ne pas leur en faire profiter, lorsque soudain, je sentis un liquide chaud couler abondamment de mon nez. Je baissa la tête par réflexe et vit du sang couler sur mes cuisses, mes jambes, mes pieds, et sur Lyvianne elle-même. Merde, merde, merde ! Je remonta précipitamment la tête, compressant mes narines. Ce saignement, était le prix de la magie et la raison pour laquelle notre peuple s’en sort pas mieux même en la maitrisant: Il faut donner de soi. De notre énergie vitale. Et, sachant que je venais de me lever -puisque que, nous, elfes de la nuit, vivons la nuit-, que j’étais à jeun et qu’en plus j’avais  effectuée une transformation pour venir jusqu’ici, je ne pouvais pas faire la maligne. Fais chier. Il faut que j’améliore ma résistance.
« Voyez, la magie c’est capricieux, complexe, et artistique… » Commençais-je en me dépatouillant avec le flux qui ne cessait de couler. « … j’ai pas appris tout ça pour te servir à pavaner et à montrer que tu es la cheffe, Lyvianne. » C’était la première fois que je l’appelais par son prénom, pourtant cela me roula naturellement sur la langue. « … Trouve-toi une autre monture, et, une autre nourriture. C’est non. Je consens déjà au mariage et accepte de le faire selon vos coutumes barbares, n’en demande pas plus. »
Je descendis ensuite rapidement du dossier, sautant de ce dernier, grommelant qu’on m’escorte à la salle de bain, tandis que le flux continuait de couler de mon nez. Une fois arrivée à cette dernière, je claqua la porte au nez des servants. J’avais déjà du sang partout: sur mes mains, sur mon visage, sur ma robe, sur mes jambes… Bon sang, quelle faible je faisais. Mais, je ne réussi pas à enclencher le lavabo, trop technologique pour moi. Je donna un coup de pied rageur dans ce dernier, et, me laissa aller au sol, froid, comme la propriétaire des lieux. Je grogna. Saigner de la sorte parmi ces créatures, Mauvaise idée, très mauvaise idée. Soudain, la porte s’ouvrit d’un coup et je douta que ce fus un servant vu l’assurance. Ma soeur ? Ou pire… Lyvianne ? Je n’osais regarder pour m’en assurer.


 


"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 404
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


Et revoilà les esclandres. La miss capricieuse se téléporte au-dessus de mes épaules, jambes étendues devant mon visage, délicieusement impudique. Il est d'ordre magique que tous mes sens soient éveillés par elle, et la vue de sa peau irisée m'hérisse soudain l'échine. Mais son tour de passe-passe - qui me sera ô combien pratique ! - n'est pas sans risque et alors qu'elle s'engrosse de soi-disantes subtilités magiques - qu'elle ne semble pas maîtriser -, son nez se mets à couler.

Naturellement, nous avons évolué pour chasser le sang, et cette odeur particulière d'elfe nocturne - délicieuse par cette proximité biologique que cette espèce tient avec nous - n'est pas sans stimuler nos nerfs. Mais je suis une régeante tyrannique et personne n'osera broncher et s'attaquer à Hÿsÿ, car chacun sait ce qui l'attend s'il s'approprie l'un de mes effets personnels. Elle refuse une énième fois nos modalités d'union, et cette inconséquence persistante a le don de m'enrager. Alors que deux servants l'accompagnent à la salle de bain, je remets les choses au clair avec Horalys, intimidante :

"Il serait bon que vous songiez à empêcher votre soeur de se ridiculiser en faisant la maligne et d'exiger sans rien consentir. Vous jouez l'avenir de votre civilisation, je vous le rappelle, et elle n'a qu'à sacrifier une petite part de ses privilèges de gueuse des cambrousses pour s'asseoir à la tête de la plus grande force mondiale !" Je me lève et frappe la table d'un bruit tonnant, levant la voix bien plus haut encore : "Pensez-vous que la vie vous fait des cadeaux ? Non ! Les choses se méritent, et ma clémence en fait partie ! Si j'avais été le tiers de sa fragilité, j'aurais déjà été torturée et tuée par ma propre génitrice ! Et voyez où j'en suis en tenant bon !" Je m'approche d'Horalys et pose ma lame le long de sa gorge rayonnante, menaçant à voix basse : "Magie, médicament, entraves physiques, votre soeur est mienne ou toute votre race d'arriérés n'est plus. On est d'accord ? Je viens de constater à quel point vous êtes aussi incompétente que votre soeur à faire observer l'ordre des chose, je vais donc de ce pas m'en occuper personnellement ..."

D'un bond, je replie ma lame sur elle-même selon son articulation, la range à ma ceinture et m'engouffre enragée dans le couloir qui mène à la salle d'eau. La porte n'est pas fermée à clef - pour ce faire, il faut avoir l'empreinte digitale d'une sangsue, dispositif pour repérer les mouchards, ou pour qu'en cas d'affrontement dans le palais l'ennemi ne puisse pas se terrer derrière une de nos portes blindées. Je l'ouvre d'un mouvement sec, et la referme derechef derrière moi.

La paysanne est assise à terre, couverte de sang, et à ma colère se mélange désir tyran et appétit glouton. Je m'agenouille devant elle, serrant sa gorge dans ma main droite, visage proche du sien. Si elle a un minimum de jugeote, elle sait qu'il serait de mauvais ton de chercher à m'échapper à ce moment. Car plutôt que de la perdre, je préfèrerais encore la tuer.

"Ecoute-moi bien petite garce de princesse." Ma respiration se fait plus profonde et rapide, haletante presque, et l'odeur du sang dans mes narines semble résonner jusqu'entre mes jambes, passant par l'estomac. "Tu n'es rien, tu ne l'as jamais été. Tu n'es qu'une pauvre pécore perchée dans des arbres à regarder passer les heures à longueur de journée. Le Conseil des Royaumes ne te demande qu'une chose : respecter l'ordre Haut. Tu es destinée à te soumettre à moi, et je suis destinée à te souiller pour réussir. Tu penses que c'est un hasard, si on s'est retrouvées à toutes tes fuites ? Si même ta soeur est dans le coup ? Il n'y a qu'un peuple qui soit décidataire en ce bas monde, et ce sont les sangsues. Tu sais pourquoi ? Parce que nous respectons les désirs du Haut. Parce que nous sommes la main de fer dans le gant de fer (je sers l'étreinte autour de son cou) qui fait respecter ce qui doit être." J'approche ma bouche de sa zone nasolabiale où l'afflux de sang a été le plus dense. "Tu ne réécriras jamais l'Histoire. Parce que je serai toujours dans ton chemin."

Je lèche le cours sanguin qui souille son visage d'un seul coup de langue, passant à la fois sur ses lèvres et ses narines. Je lâche sa gorge avant de me précipiter dans une union sauvage et trop rapide.

"La prochaine fois, souillonne que tu es, que tu fais encore la maligne, je te materai pour de bon."

D'une commande rapide, j'actionne le cours d'eau de l'évier et quitte le vestibule, laissant la porte grande ouverte sur ma future obligée.



"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') CautiousDependableGalago-size_restricted
Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 23
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

patrick

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddvouf10

(c) kg fantasy - Princess Luna & turnipberry - Celestia NMM Fusion On deviant art

Je resta un moment interdite dans la salle de bain, regardant la sangsue partir par la porte qu’elle avait laissée grand ouverte. La douleur pulsait dans mon cou, et je me mit à tousser à répétition. J’avais encore la sensation de la langue passant sur mes lèvres… SUR MES LÈVRES ! Je me leva d’un bond et me rince abondamment le visage, insistant sur mes lèvres, tandis que mon corps était parcouru de frissons et que mon bas ventre était en feu. Foutu désir. Foutue âme soeur. Je termina de me nettoyer en tremblant tandis que ces mots me revenait en mémoire. Visiblement, elle était aussi méprisante et ignorante sur mon peuple, que je l’étais sur le sien.
Je me sécha avec la première serviette que je trouva et signala à un domestique que je n’avais pas éteint le robinet, omettant que c’était parce que je ne comprenais vraiment pas comment ça fonctionnait. Pourtant, je n’étais pas étrangère à la technologie: Il y en avait dans le monde #005 et #008. Mais celle-ci était différente, plus innovante, je dirais.
Je retourna dans la salle de réception et ne dis plus un mot, plus par trouble que par obéissance. Que voulait-elle dire par: « Je suis destinée à te souiller pour réussir. » et « je te materai pour de bon. » ? Je n’étais pas sûre si c’était d’ordre sexuel, ou de la menace de torture ou même de mort… Qui sait, peut-être des trois ? Ils avaient l’air de voir le sexe comme une obligation: le mariage pouvait se dérouler sans mais elle avait parler de procréer pour avoir une héritière. Ils n’ont pas d’attachement sentimental, ils noient les enfants si ça va pas. Cette pensée me fit frissonner d’horreur.
Je signa à contre-coeur le contrat de paix, qui s’avérait être en même temps le contrat de mariage. Je ne le lis même pas: à quoi bon, je n’avais pas le choix. Vint ensuite le temps des au revoir avec ma soeur et nous pleurons ensemble, dans les bras de l’autre. Jamais nous n’avions été séparée et je ne voulais pas qu’elle vienne au mariage, de ce fait, je n’avais aucune idée de quand j’allais la revoir. Et même si j’étais fâchée qu’elle m’ait conduit ici, elle demeurait la seule famille qui me reste. La voir partir de la sorte m’arracha le coeur et les larmes continuèrent de couler bien après son départ. Elle m’avait laissée une valise d’affaires que les domestiques étaient déjà en train d’installer dans ma chambre. Je sécha mes larmes, bien que mon coeur continuait de pleurer et que ma tristesse demeurait visible car le bout de mes oreilles pointues dépassaient de mes cheveux, indiquant qu’elles étaient couchées en arrière. Je me planta ensuite devant Lyvianne et déclara, d’une voix trahissant ma fatigue émotionnelle, ma peur, et le fait que j’étais un peu à bout - et toujours à jeun:
« Je ne comprends pas ce que tu attends de moi, ni même pourquoi tu veux de moi. Par obligation ? Parce que ça vient d’en haut ? Et donc moi je reste là, « sois gentille et tais-toi » comme qui dirais et j’attends tes ordres pendant que tu gères ton peuple et procrée avec un homme ? Je… Je veux pas me battre avec toi. Je n’ai même pas compris comment interpréter tes menaces de toute à l’heure. Mais je ne peux vivre ainsi. Les elfes de nuit … on fait ce qu’on veut, c’est d’ailleurs nous qui nous occupons de toutes les festivités du peuples elfiques… Nous, on danse, on chante… et on se fait des câlins. » Je regarda timidement la jeune femme et me surpris à fixer ses lèvres. « … C’est peut-être un signe de faiblesse chez vous mais chez nous, c’est important, tout ça, les attentions de l’autre envers nous, c’est la base de notre confiance et de notre respect… Et c’est pas en m’étranglant que tu auras le mien.»
Je n’avais vraiment pas dit cela car je cherchais le conflit, mais pour tenter de comprendre, et de faire un pas vers elle, puisque que désormais je ne pouvais plus fuir.
 


"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 404
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 23
RÉGION : Grand Est
CRÉDITS : Avatar : Mary Cassatt | Signature : Bob Ross

UNIVERS FÉTICHE : /
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo
cat

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

sans_t13.png
Lyvianne
Ziegfrynn

J'ai 32 ans (en apparence) et je vis à Sugïth, territoire sangsue. Dans la vie, je suis Cheffe de clan Sugith et je m'en sors mieux que tout le monde. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien.

En tant que cheffe du clan le plus puissant du Royaume, il est de mon devoir de faire ce qu'il faut. En l'occurrence, il s'est avéré que mon âme soeur, au sens mystique bien sûr et non comme une expression du coeur, veut se dédouaner de ses responsabilités et a fuit notre union. Je ne supporte pas l'inconséquence.


avatar :copyright: Gerry Arthur


Les soeurs se séparèrent et Hÿsÿ se planta devant moi d'un air de défi - je n'avais jamais été aussi attirée par elle qu'en cet instant. Pour la première fois, elle prend à bras le corps la réalité qui l'entoure et s'y confronte, elle m'en devient désirable comme j'amais, digne de mon peuple enfin, digne d'être à mes côtés. Elle gagne, en effet, un peu de mon respect en cessant de fuir.

Je m'assieds et l'invite froidement à en faire de même. D'un soupir contraint, je congédie gardes et servants de la pièce pour que nous ne soyions que deux - il est hors de question que mes sujets puissent voir en moi une once de faiblesse. Chez les sangsues, être sensible, c'est être mort.

"Hÿsÿ, nous sommes des êtres complètement différents. Ton peuple ne subit pas la pression constante que nous vivons chaque instant. On fait appel aux elfes pour les fêtes, comme tu le dis, pour la culture ou la magie blanche. Mais tu sais pour quoi on fait appel à nous ? Pour la guerre, pour les meurtres, pour prendre des décisions politico-économiques sans précédent dans ce Royaume. Nous sommes une race guerrière, taillée pour détruire autrui et régner sur l'éco-système biologique et politique. Ma mère s'est fait énormément d'ennemis lorsqu'elle a décidé de s'ouvrir à la diplomatie, et tu sais ce qui lui est arrivé ? Elle a été assassinée."

Je tente de lui faire comprendre comment nous en sommes arrivées là, calmement.

"Je ne vais pas te blesser ni te tuer, déjà parce que tu es utile pour moi. Mais vois ma colère : à l'âge où tu apprenais des quantiques mignons pour Nyx, j'ai dû tuer mes propres petits frères en les noyant de le sang d'animaux que j'ai dû moi-même égorger vifs. A l'âge où on t'enseignait les coutumes des elfes de la nuit, on m'a larguée dans des steppes glaciales entièrement nue pour que j'y survive. J'en passe et des meilleures, comme le jour où on m'a appris à torturer un ennemi. Alors te voir fuir et mettre notre réalité entière dans la fange jusqu'au cou pour un mariage, que je n'ai pas non plus décidé d'ailleurs, ça me rend folle."

J'inspire profondément.

"Mais tu le sens toi aussi, pas vrai ? Notre union s'impose à nous. Elle s'immisce dans nos poitrines et dans nos sexes, je me trompe ? Tu me déteste, et je te répugne, mais c'est comme ça. Ca ne dépend pas de nous. Ce qui dépend de nous en revanche, c'est savoir faire avec."

Je me mords les lèvres. Nous sommes seules ensemble pour la toute première fois. Je ne sais pas vivre le "couple", qui pour moi est simplement un schéma de domination supplémentaire - dans lequel je gagne, comme tous les autres.

"Il est impossible que je te refasse confiance, Hÿsÿ, après ce que tu as fais. On ne trahit jamais deux fois une sangsue."

Jamais deux fois, car en principe on meurt à la première. Avec elle, c'est différent.

"La liberté, c'est donc exclus. Mais si tu le souhaite, je peux te faire apporter de la musique, ce que tu veux manger, et ... (je m'éclaircis la voix) ... Je ne garantis pas savoir t'apporter d'attention, mais si c'est une sécurité qui t'empêcherait de te faire la malle à la moindre occasion, tu peux m'apprendre."

La seule chose que j'aurais à lui apprendre, moi, c'est l'art de guerre.


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') CautiousDependableGalago-size_restricted
Revenir en haut Aller en bas
 
Hysy
Hysy
Féminin MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 25/06/2020
ÂGE : 23
CRÉDITS : google, printerest et Tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

patrick

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddwmy610
Hÿsÿ Delträune
J'ai 24 ans et je vis à l’Hydräsil, dans le territoire elfique. Dans la vie, je suis Princesse du peuple elfique et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancée et je le vis plutôt mal.



Hÿsÿ est une elfe de la lune, princesse d’Hydräsil. Néanmoins c’est sa soeur, Horalys, qui est vouée à régner. De ce fait, elle à toujours vu son rôle comme un fardeau et elle est jamais là où on l’attends. Il y a de cela quelque années, adolescente elle alla rendre visite au pays voisin, négocier la paix. Elle le ressentie aussitôt: leur chef était son âme soeur. Paniquée, surtout lorsque sa soeur évoqua de ce fait un mariage pour sceller la paix, elle provoqua un sort lui permettant de voyager dans un autre monde. D’ailleurs elle en visita même plusieurs, fusionnant avec toutes ces versions d’elle-même, provoquant un chaos indescriptible. Les mondes ont été profondément affectées, certains même sont devenus désert et sans vie: et surtout, peu importe le monde, cette cheffe, était toujours là, peu importe la forme. Résignée, elle rentra et se prépara à faire face à ses erreurs...
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Ddvouf10

(c) kg fantasy - Princess Luna & turnipberry - Celestia NMM Fusion On deviant art  


Je m’assoie calmement sur une chaise, me calant toujours face à elle et la regarda congédiée ses domestiques et pour la première fois, nous nous retrouvâmes seules. Le feu qu’elle avait allumée en moi en passant sa langue sur mes lèvres se ralluma et, je sentis mes joues rougir tandis que milles et une sensations inconnues s’emparaient de moi. Bon sang, est-ce que tout ceci allait s’atténuer un jour ?
Le récit de ce que à subit la jeune sangsue durant son enfance coupa net à ce feu brûlant, me faisant monter les larmes aux yeux tandis que me coeur se serrait. Avec une éducation pareille, pas étonnant que le mot « émotion » soit absent de leur vocabulaire. Allait-elle faire de même à sa fille ? Sûrement. De même que si j’avais eu des enfants, je leur aurais enseignée nos traditions. Je déglutis. Malgré notre mariage, j’espérais ne pas avoir à prendre part à l’éducation de cette enfant, le jour où elle se présentera.
Une fois qu’elle eu terminer, je me leva de ma chaise pour me placer à genoux devant elle et déclara doucement, tandis que le carrelage froid sur mes jambes nues me faisaient frissonner.
« Je sais que ces mots ne suffiront pas à effacer toutes mes erreurs, mais je te demande pardon. Je ne voulais faire souffrir ni ton peuple, ni le le mien. On ne m’a jamais appris à faire face aux responsabilités comme tu as pu l’apprendre, si durement, durant ton enfance. Les légendes sur ton peuple servent à faire peur aux enfants pas sage chez nous depuis des siècles. » Je ria un peu, avant de poursuivre. « Et, comme tu peux le deviner, j’étais pas la plus sage. » Je soupira, avant de reprendre. « J’ai paniquée, comme une idiote. Et maintenant que nous sommes là, toutes les deux, je me rends compte que j’ai fais que retarder l’inévitable. Bien sûr ce serait mentir de dire que je me sens à l’aise actuellement et que je ne suis pas triste ou même que je me sens en sécurité. Mais je le ressens, moi aussi, cette chaleur incontrôlable oui. » Je fis une pause, avant de reprendre. « En nourriture il me faudrait des choses sucrée, c’est ce qu’il y a de mieux pour se remettre d’un sort, si cela est possible. Et, quand tu auras un peu de temps à me consacrée, si cela te va, j’aimerais… apprendre à me défendre. »
Je me redressa quelque peu et, a bout d’énergie, incapable de lutter plus longtemps contre l’attirance qui me poussait vers elle depuis le début de cette histoire, posa humblement ma tête sur ses genoux, toujours agenouillée devant elle. C’était étrange. Elle me faisait peur, m’intimidait, mais en même temps, je ne pu m’empêcher d’aller chercher mon réconfort envers elle, bien que j’avais l’impression qu’elle allait me repousser. Foutu lien. Je mobilisa toute mes forces pour tenter de me relever, mais je ne pu m’y résoudre. Lyvianne va vraiment me trouver faible, hein ?


"See, they're currently in alien terrain, surrounded​ by millions of the most vicious creatures on the planet... Humans."
- Newt Scammander, Fantastic Beast


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Tenor10
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo') Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"Νεχ ποσσυμ τεχυμ ωιωερε, νεχ σινε τε" (Ft. Jo')
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres-
Sauter vers: