Partagez
 
 
 

 Le calme avant la tempête [Kate/Luci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Empty

1388893698-sans-titre-5.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux.

Aujourd'hui elle est plus qu'amoureuse du riche emmerdeur qu'elle a rencontré par la plus grand des hasards à une soirée de gala. Lucious Thompson. Un homme avec beaucoup de charisme, une vie débridée, et un lourd passif. Veuf, anéantit par la perte de sa femme, avec Kate commence une histoire d'amitié étrange et farfelue. Grâce à lui, elle retrouva un second souffle. Il a été capable de le faire revivre intérieurement.

Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Tumblr_inline_nulw87rT3L1qlt39u_250
Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Tenor





« -oui ba ça pourrait être pire... » répondit Kate en haussant les épaules, esquissant un petit sourire. « -pourquoi crois tu que j’ai choisi celle ci ! » ajouta t elle. De toute façon, il n’avait pas de piquette dans sa cave à vin ! Kate fit un non de la tête : « -ne dis pas ça, c’est une magnifique preuve d’amour. Je… je suis vraiment touchée que tu l’es fais et crois moi je dirais oui sans hésiter si les circonstances étaient différentes. » Mais là c’était du n’importe quoi. Elle ne pouvait pas dire oui. A nouveau elle leva les yeux vers le ciel lorsqu’il évoqua la soit disant femme parfaite. C’est sur que Diana ne devait pas passer ses nerfs en criant des insultes dans le vent tout en vidant une bouteille de vin sur de la bonne musique. Non ! Madame devait savoir contenir ses émotions elle ! « -j’avais soif... » rétroqua Kate d’un air innocent. « -pff tu dis surtout ça pour qu’on ne soit plus sur le toit ! » ajouta la jeune femme en le suivant un peu à contre coeur. Elle se sentait bien elle ici.

Une fois dans l’appartement, elle le regarda partir à la salle de bain avant de se servir un nouveau verre qu’elle but devant la baie vitrée. Une demande en mariage… il fallait que ça s’arrête avant qu’ils se fassent trop de mal. A nouveau les doutes remontèrent à la surface. Peut être devait elle laisser sa place. Il n’était peut être pas celui qu’il lui fallait malgré tout l’amour qu’elle pouvait lui porter. Kate voulait son bonheur, pas le torturé à longueur de temps. Lorsqu’il sortie de la salle de bain, elle s’était réfugiée dans son bureau. Ainsi elle ne le croisa pas dans le couloir avant de prendre la place sous la douche. Face au miroir, elle sourit tristement en repensant à ce qu’ils avaient fait quelques jours plus tôt ici. Ça lui paraissait déjà si loin. Lorsqu’elle se coucha dans les draps, dos à lui, elle avait le coeur lourd et ne répondit pas. Pourtant elle resta longtemps le regard dans le vague.

Au matin, elle attendit qu’il soit parti pour se lever. Depuis quand est ce qu’ils s’évitaient ainsi… Elle avait le coeur dans un étau. Pour tenter de se détendre, elle fit un peu yoga face à la baie vitrée, avant d’aller prendre une interminable douche. A nouveau elle resta dans son bureau, répondant à quelques mails avant de l’entendre rentrer. Lorsqu’elle entendit le café couler, Kate se décida à aller dans la cuisine, souffla un : « -salut... » avant de s’asseoir. Pas de bonjour, puisque ça n’en serait pas un. Silencieuse, elle pianota sur son téléphone tout en buvant son café, un pieds sous les fesses. Elle le regarda lui parler répliquant dans sa tête silencieusement. Forcement c’était plus intense, tu étais avec une femme parfaite avant moi. Moi aussi je suis fatiguée de tout ça. J’en ai marre de devoir prendre des décisions tout le temps, pourquoi rien n’est simple bordel ! Encore cette histoire de pause… Elle ouvrit alors la bouche, comprenant bien que finalement il n’était pas prêt du tout à l’épouser. « -je pars pour un mois demain matin. » voilà, il allait l’avoir sa pause. « -j’ai su ça y’a quinze minutes. » sa voix était neutre, posée. Pas d’humour ou de regard amoureux. Simplement de la lassitude de tout ça. Elle prit sa tasse de café et se leva pour répondre à son téléphone qui sonnait. Pieds nus, elle rejoignit son bureau tout en parlant des précisions du voyage.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et elle m'a redonné goût à la vie.


Héritier d'une importe fortune estimée à plusieurs millions, je n'ai jamais manqué de rien financièrement parlant. J'ai longtemps représenté la société Thompson en tant que Président, et cela au décès brutal de mon père qui m'a désigné comme unique successeur à la tête de la société familiale. Une fortune qui a coûté la vie à feu mon épouse, mon premier amour. Cherchant, tant bien que mal, à survivre seul dans un monde qui me déplaisait, j'ai tout expérimenté au grand désarroi des survivants de la famille Thompson, dont ma soeur ainée.
Finalement, c'est une rencontre hasardeuse à la sortie d'un gala de charité, qui a fait basculé ma vie, mais aussi mon coeur. Moi qui me croyait incapable d'aimer à nouveau, et aussi fort, je me suis laissais surprendre par elle, par sa personnalité, son sourire, sa manière de m'aimer et sa manière de me regarder lorsque je l'exaspérais. Elle m'a montré qu'il était possible pour moi, d'être heureux à nouveau... Mais le monde extérieur semble s'obstiner à ne pas nous laisser tranquille...
Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 200804065654529703
Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 20080406565498202


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Ce matin avait une saveur étrange. Tout était différent. Les couleurs étaient devenues plus fades, le soleil moins brillant, et il ne flottait pas, dans l’air, une atmosphère de quiétude comme à son habitude. Bien au contraire. Même après s’être aéré l’esprit en laissant ses pas frapper l’asphalte des rues new-yorkaise, Lucious avait l’impression d’étouffer en rentrant à leur appartement. Une enclume s’était posée sur sa poitrine, et la simple pensée de ce qui allait suivre ne fit qu’accentuer cette oppression. Ils ne pouvaient continuer leur relation ainsi. Ils ne pouvaient pas mener leur vie de couple comme des montagnes russes. Ils finiraient par avoir mal au cœur. La demande en mariage de la veille en était un exemple. Le journal posé à ses côtés, il marqua un arrêt en entendant l’annonce de Katelyn. Elle partait pour un mois. Il posa ses yeux sur elle et son cœur se serra davantage en ne voyant plus ces prunelles briller d’amour pour lui. Il répondit alors un « Il faut croire que ça tombe au bon moment alors… » presque dans un souffle et la laissa s’éloigner de lui. Il resta un moment à table, le visage enfoui entre ses mains. C’était peut-être la décision la plus difficile qu’il avait eu à prendre de toute sa vie.

Lucious se décida à rejoindre la jeune femme dans la chambre d’ami emménagé en bureau pour qu’elle se sente un peu chez elle dans cet imposant appartement. Les mains dans les poches, il se laissa prendre appui contre l’encadrement de la porte et la laissa terminer son appel pour régler les derniers éléments de son départ prématuré. Lorsqu’elle eut fini, qu’elle eut raccroché, Lucious se décida à prendre la parole « Le dîner avec June et son époux. Le repas avec ma sœur. Cet aveu concernant Diana. Arron. La soirée d’hier ». Il avait levé chacun de ses doigts au fur et à mesure de son énumération « Sais-tu quel point en commun ont ces différentes situations ? Moi et ma capacité à te faire du mal malgré moi ». Il se redressa pour s’approcher de la jeune femme « Je ne peux pas continuer à te faire endurer une telle relation, Kate. Je ne peux pas t’offrir trois jours de pur bonheur pour ensuite, tout envoyer valdinguer par des doutes, des peurs, des erreurs du passé. Tu ne mérites pas cela, même de moi. Je t’ai dit un soir que je veillerai à ce qu’aucun homme ne t’ébranle une fois encore. C’est ce que je suis en train de faire en cet instant mon cœur ». Ses mains entourant son visage, il déposa ses lèvres sur les siennes avec amour « Je t’aime tellement Kate… Tu n’as pas idée à quel point m’éloigner de toi me fait mal » et posa son front contre le sien « Ce mois va me permettre de me remettre en question, de retrouver complètement l’homme dont tu es tombée amoureuse. Et quand tu reviendras de ton reportage, on partira quelques jours à Paris pour se faire peindre en plein milieu d’une place après avoir mangé une glace à la violette. Ça te va ? ». Il se pinça l’arête du nez pour s’empêcher de laisser couler ses larmes. Oui, il avait mal. Mais c’était un mal nécessaire « Cette pause est nécessaire pour que les seules montagnes russes que l’on fasse dans notre relation, c’est au parc d’attraction, ou lorsque je te fais l’amour » et se mit à rire nerveusement. Il se recula, posant ses doigts sur son menton pour la regarder dans les yeux « Tu me détestes en cet instant, je le sais. Mais ne pense pas que tu vas te débarrasser de moi pour autant, compris ? » et sourit légèrement. Il devenait un autre homme depuis qu’ils étaient ensemble, et ce n’était pas l’homme qu’il voulait être pour elle. Elle était tombée amoureuse de l’homme blessé excentrique, qui profitait dans la vie sans se soucier des conséquences, sans se soucier des autres. Juste profiter.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Empty

1388893698-sans-titre-5.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux.

Aujourd'hui elle est plus qu'amoureuse du riche emmerdeur qu'elle a rencontré par la plus grand des hasards à une soirée de gala. Lucious Thompson. Un homme avec beaucoup de charisme, une vie débridée, et un lourd passif. Veuf, anéantit par la perte de sa femme, avec Kate commence une histoire d'amitié étrange et farfelue. Grâce à lui, elle retrouva un second souffle. Il a été capable de le faire revivre intérieurement.

Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Tumblr_inline_nulw87rT3L1qlt39u_250
Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Tenor





Au bon moment… ils n'avaient pas la même définition. Après la soirée catastrophe de la veille, l'apparition bien réelle de Diana dans le paysage, Kate n'avait pas vraiment envie de s'éloigner de lui. C'était comme laisser la place libre. La journaliste n'ecoutait que d'une oreille distraite ce que sa collegue lui disait, griffonnant les infos sur son agenda jetant de temps à autre un regard à Lucious qui attendait là. Elle insista sur certain point, parsèmant la conversation de hum hum… puis elle finit par raccrocher presque à contre cœur. Elle soupira avant de coller son dos dans le fauteuil. Kate n'avait pas envie d’avoir cette conversation. Elle entoura sa tasse de café de ses mains, et l'écouta. « -moi j'appelle ça des éléments extérieurs de merde. » répondit la jeune femme avant d'ajouter : « -ne dis pas n'importe quoi… » d'une voix plus basse en se levant , faisant le tour du bureau pour venir se caler contre, faisant face à Lucious. Sa tasse posée, elle avait croisé les bras et baisser la tête.

La journaliste le regarda dans les yeux avant de lui rendre son baiser. « -crois moi j'en ai une petite idée si… » aujourd'hui c'était compliqué, mais elle savait qu'ils s'aimaient sincèrement. Intensément. Trop peut être. Leur amour était réciproque. Et elle ne pouvait que comprendre qu'il avait mal. Elle le voyait dans ses yeux. Elle se pinça les lèvres entre elle avant de hausser les épaules et dire en regardant ailleurs : « j’ai pas vraiment le choix de toute façon, je dois partir… » elle ne pouvait pas décaler, annuler. Si Lucious voyait dans ce voyage une occasion de faire la point de son côté, Kate elle avait comme un mauvais pressentiment. Ce mois passé loin l'un de l'autre allait être un tournant dans leur relation.

« -je suis désolée de ne pas être capable de t'offrir une relation stable. De ne pas être la femme parfaite qu'était Rachel. Je ne serai jamais comme ça. Je tiens à ce que tu en sois bien conscient. Tu n'es pas le seul fautif dans tout ça. » elle fit un non de la tête avant de souffler. « -je te déteste pas et tu le sais. » elle baissa à nouveau les yeux avant de glisser sa main dans la sienne. « -approche… » Kate se hissa sur son bureau et l'attira à elle. Elle passa ses bras autour de son cou et souffla : « -j'ai un ticket oour un dernier tour de montagne russe avant de partir… » un petit sourire tendre et elle l l'embrassa avec douceur. Encore… et encore… et encore… « -chut… ne dis rien… » non elle ne voulait plus rien entendre. Elle voulait seulement qu'ils s'aiment une dernière fois avant qu'elle ne parte. Tout en l'embrassant toujours avec autant de tendresse, elle dessera sa cravate, avant de déboutonner sa chemise et de caresser sa peau. Ses lèvres jouant toujours et encore avec les siennes. Chaque baiser était un je t'aime silencieux. Chaquee caresse un ne m'oublie pas.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Le calme avant la tempête [Kate/Luci] - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Le calme avant la tempête [Kate/Luci]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: