Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» (sms) i need answers.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:26 par eternals.

» Christmas at Eaton Hall (RP Solo)
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:57 par Cloud Factory

» Texas's secret [Monkeymama]
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:37 par Beloved

» Protopl'asma
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:29 par Asma

» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:26 par Lullaby

» Parce que c'était lui, parce que c'était moi
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:08 par Beloved

» Renaissance [David/Mackenzie]
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 14:53 par Manhattan Redlish

» L'aube du monde [ft. Sebi]
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:42 par Asma

» La clé du temple (ft. LarkoDim)
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 12:56 par Asma

Le Deal du moment : -39%
Balai serpillière plat avec seau pliable ...
Voir le deal
19.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n]

Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Jeu 11 Fév - 19:32
9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Le soleil de Mardi Gras se lève enfin, et moi avec lui. Pas le temps de me prélasser au lit ce matin, il me restait encore un tas de choses à faire pour que cette nuit soit la plus belle de toutes, et ce Mardi Gras, celui qui resterait dans les mémoires de tous ceux qui seraient présents. Pas question de faire les choses à moitié quand il s’agissait de ma fête préférée. J’avais été mis en contact avec le fameux Mr La Bouff et il semblait que lui aussi savait comment s’amuser. En tout cas, en l’écoutant parler des préparatifs pour la soirée, c’est le sentiment que j’en avais eu. Plus d’une centaine de convives, tous les gens importants de cette ville, de tous les âges, de toutes les origines, et surtout la belle Tiana. On avait beau m'avoir rappelé que je ne serais pas là pour draguer, je ne pouvais m'empêcher de penser à quel point la soirée pourrait être prometteuse. Après tout, je ferais parti de ceux qui donneraient le rythme toute la soirée, qui indiqueraient aux gens quand danser et quand souffler. Je serais vu et entendu de tous, et pas seulement parce que mes parents me pointeraient du doigts, non, seulement parce que je serais un excellent musicien. Et un charmant prince.

J'avais à l'origine pensé à un costume de crocodile, pensant passer plus facilement inaperçu en ville, en imaginant que le plus gros des festivités aurait lieu au coeur de la ville, mais mes plans avaient bien changés depuis mon arrivée en ville. Déjà, adieu le costume de crocodile. Si je devais jouer toute la nuit, j'allais avoir besoin de mes mains sans que rien ne me gêne. Ensuite, il fallait que je sorte le grand jeu pour Tiana. J'avais longuement, très longuement insisté pour qu'elle vienne et qu'elle porte la plus belle des robes, je devais donc moi aussi être à la hauteur de sa beauté. J'avais donc opté pour une costume princier, principalement blanc, orné de détails dorés ou verts pour apporter un peu de gaieté à l'ensemble. Après tout le vert était la couleur de la joie, de l'apaisement. C'était donc parfait pour les circonstances actuelles. Bien sûr, ça avait demandé beaucoup de travail à une couturière reconnue, qui je pense avait dû peu dormir cette nuit, mais ça en valait le coup. Au moment de faire les dernières retouches, je me regarde dans le miroir, et je ne trouve rien à y redire. J’étais parfait ! Le prix du costume allait se voir dans la liste de mes dépenses, mais il serait injuste de se montrer pingre face à un si beau travail. Non, ça devait être récompensé !

Ca avait quand même pris la matinée pour faire les retouches, les ajustements, pour aller en ville chercher quelques accessoires manquants, entre deux coups de fil à Mr La Bouff pour l’organisation de ce soir et mes partenaires d’orchestre. D’ailleurs, avec eux aussi j’avais dû discuter organisation. Il me fallait une chanson pour aller danser avec Tiana, mais pas n’importe laquelle. Ni n’importe quand. Il y avait un programme bien précis à suivre pour réussir à lui mettre des étoiles dans les yeux. Déjà, une arrivée en fanfare, qu’elle ne puisse pas louper, ensuite, on allait amuser la foule comme jamais, qu’elle profite de mon talent, et enfin, lorsque les choses se calmeraient un peu, que l’ambiance permettra à ceux ayant des papillons dans le ventre de s’exprimer, alors je l’inviterais à danser et on illuminerait la piste elle et moi. Sans oublier le petit cadeau que je lui avais réservé. La plus belle des nuits nous attendait.

Heureusement pour moi, la journée était passée à une vitesse folle malgré les nombreuses, très nombreuses réflexions de Lawrence sur mon attitude. Lui ne savait définitivement ni se détendre, ni s’amuser. C’est dans une tenue civile que je me rends au point de rendez-vous avec mes amis musiciens, avant de me changer sur place et de grimper dans une décapotable blanche. On avait décidé de remonter l’allée du domaine de Mr La Bouff au pas, laissant notre musique recouvrir le bruit du moteur. Une arrivée saluée par le maître des lieux qui appréciait notre goût de la fête. Nous nous mettons en place, installons le nécessaire, et je ne peux m’empêcher à chaque instant de libre de chercher ma douce serveuse. Qui ne viendra peut-être jamais… Les invités arrivent doucement pendant plus d’une heure, et je guette chacune des entrées, mais pas de Tiana. Peut-être qu’elle avait finalement décidé de ne pas venir ce soir. Ou de travailler ailleurs. Je n’en savais rien, mais c’était une véritable déception pour moi. Mon sourire disparaît à mesure des musiques jouées sans apercevoir celle que j’attendais ce soir. Tant d’efforts pour si peu…

Mais, alors que je perdais espoir, les projecteurs se braquent en haut d’un escalier, laissant apparaitre une jeune femme sublime dans une robe verte qui la met plus en valeur que n’importe quel diamant du monde. Mon cœur tambourine si fort dans ma poitrine que j’ai presque l’impression qu’il recouvre la musique que nous jouons. Je la suis du regard, ne la lâche pas un seul instant, comme si elle pouvait disparaître si je clignais des yeux. Prochaine musique qui ne nécessite pas ma présence sur scène, je m'éclipse discrètement et me fraye un chemin au milieu de la foule pour rejoindre le stand de ma magnifique serveuse. « Tiana, Tiana, Tiana ! Vous êtes sublimes ! Je savais que j’avais eu raison d’insister. » Je lui fais une légère révérence, comme si nous possédions réellement un haut rang de noblesse. « Si vous le permettez, j’avais quelque chose pour vous. Et par chance, cela ira très bien avec votre tenue de ce soir. » Je sors un petit écrin de l’intérieur de ma veste et le tends à la jeune femme. Je la laisse découvrir le collier, admirant sa réaction avant de le saisir délicatement. « Si vous permettez. » Je la contourne pour me positionner derrière elle et passer le collier autour de son cou avant qu’elle ne le refuse. Quelle chance j’avais que tout soit si bien assorti ce soir.  
Cheval de Troie
Messages : 1240
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Dim 21 Fév - 17:59
aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Olalala elle va me le payer ! Je ne sais pas encore quand ni comment mais je vous garantis qu'elle va me le payer ! Grrrr ! Je suis folle de rage ! Alors que je me concentre sur la préparation de mes beignets, c'est là que je l'entends. Sa voix est tellement.... Je ne sais pas, parfaite ? J'ai l'impression qu'elle caresse tout mon corps avant de parvenir à mes oreilles.... C'est ridicule ma vieille, alors reste concentrée !
Quand Naveen arrive en face de moi, je jette un rapide coup d'œil à sa tenue. Il est très élégant. Pour éviter de rougir, je fais mine de me concentrer sur la cuisson des beignets.

"Merci beaucoup. Oui, apparemment. Mais vous êtes aussi très élégant, on dirait un prince tout droit sorti d'un conte de fée !"

Je ris légèrement avant de sortir mes beignets de l'huile et de les poser sur une assiette recouverte de papier absorbant. Je les saupoudre de sucre avant de les servir aux convives de Mr La Bouffe, car contrairement à ce que Naveen semble croire, je suis ici pour travailler et lui aussi.

Il m'annonce avoir quelque chose pour moi, aussi, je lève un regard intrigué en penchant la tête sur le côté.

"Ah oui ?"

Lui demandais-je par curiosité. Puis c'est là que je le vois sortir l'écrin de sa poche.... Je rougis instantanément en fronçant les sourcils. Sur le coup, je ne sais pas comment réagir. Je veux dire. Un écrin.... On sait tous ce que ça veut dire.... Mais pourquoi ? Je veux dire, il ne me connait pas, pourquoi souhaite-t-il me faire un cadeau ? Ou alors c'est quelque chose qui se fait de nos jours et dont je ne suis pas au courant ? Non je ne pense pas, sinon Charlotte m'en aurait parlé, elle n'aurait pas cessé de recevoir des cadeaux de parfaits inconnus.
Mais quand je vois le cadeau en question, j'écarquille les yeux en rougissant de la tête aux pieds ! C'est beaucoup trop ! Je ne peux pas accepter un cadeau aussi somptueux.

"Je...Je...."

Je n'arrive pas à aligner trois lignes tant tout ça me semble surréaliste ! Je suis en train de vivre un rêve et je vais me réveiller, je le sais !

"Naveen je..."

Je n'ai même pas le temps de finir ma phrase que le voilà déjà derrière moi pour enfiler le collier. Oh mon Dieu. Je rougis encore plus. Nos visages sont si proches.... Je tourne le mien vers le sien et alors que nos regards se croisent, on pourrait croire qu'on est sur le point de....

"Tiana ! Quel plaisir de déguster vos délicieux beignets !"

Je reviens tout de suite à la réalité en me concentrant sur l'invité qui me parle. Je le regarde et que ne fut pas ma surprise de voir Mr Facilier.

"Q...Qu'est-ce que vous faites ici ?!"

Ma question était plutôt : Depuis quand faites-vous partie de la haute société, vous n'êtes qu'un préteur sur gage... Mais j'ai été bien élevée et on est en public, je ne pouvais décemment pas lui dire ça.
Il se contente de me faire une révérence tout du long de son gigantesque et maigre corps en relevant son haut de forme qui est encore plus démodé que ma robe à en croire l'usure.

"Je me suis suffisamment enrichi cette année pour être invité à la magnifique soirée des La Bouffe, mais vous, que faites-vous ici ? Oh mais oui, suis-je bête, vous faites des beignets."

Dit-il en croquant à pleine bouche dans une de mes douceurs.

"En tout chas Tiana, vocre robe est chplendide !"

Me dit-il la bouche pleine avant de s'en aller en ricaner dans la foule. Je fronce les sourcils en me disant que ce sale type possède encore la montre de mon père... et il ne me reste que trois jours pour trouver l'argent pour mon restaurant. J'ai envie de pleurer mais c'est très vite remplacé par mon envie de me battre. Je me remets aux fourneaux en ne me souciant plus de Naveen. J'ai assez papillonné, ce n'est pas ça qui va faire cuire les beignets.

"Je suis désolée Naveen, mais.... je dois me remettre au travail. J'ai besoin de cet argent et votre collier...."

Dis-je en le retirant et le mettant dans son écrin.

"Je ne peux pas l'accepter. Il est magnifique, vraiment, je n'ai jamais eu un aussi beau cadeau ! Mais.... Je ne peux pas, c'est beaucoup trop, on se connait à peine. Offrez-moi un café comme une personne normale."

Dis-je en rigolant mais en rougissant quand même car ça part d'un fond de vérité. Je...Je ne dirais pas non à un café avec lui... En dehors de mes heures de travail bien sûr.
Très vite, je suis envahie d'invités qui veulent tous des beignets et je m'active pour répondre à la demande de tout le monde. Naveen finit par retourner travailler, la mine déçue. Mon cœur se serre et je me ronge la lèvre pour me retenir de lui dire de rester. Non Tiana, tu n'as pas bossé si dur pour que monsieur Prince Charmant balaye tout d'un sourire. Je suis bien trop près du but, je ne dois pas relâcher mes efforts.


***


La soirée est presque finie, l'horloge de la ville sonne les trois heures du matin. Il ne reste pas grand monde mais assez tout de même. Heureusement pour moi, ce n'est plus l'heure des beignets. Aussi, je peux m'accorder une pause. Le groupe joue toujours de la musique mais quelque chose de plus doux et lent pour que ça ne sonne pas trop agressif aux oreilles de tous ces fêtards. Je réceptionne une coupe de champagne à un serveur puis je vais m'asseoir sur les marches où j'ai fait mon apparition, c'est facile, c'est ce qu'il y a de plus près de mon stand.
Charlotte a disparu, la dernière fois que je l'ai vu, elle dansait avec le fils Stevenson, alors j'en conclus qu'elle toujours être collée à son bras. Je soupire après cette longue soirée. Ma robe est toujours aussi magnifique, ma coiffure un peu moins. Je me sens, fatiguée, blasée, triste.... Je repense encore aux paroles de Facilier et j'ai peur de ne pas réussir à payer Mr Banks à temps.

Je lève la tête vers le ciel et y voit l'étoile la plus brillante du ciel. Charlotte m'a toujours dit de faire un vœu quand je l'apercevais du premier coup. Tu parles. Je n'y ai jamais cru, c'est truc là c'est pour endormir les gamins. Douce et naïve petite Charlotte qui continue de prier l'étoile du soir.

"Allons bon, si une étoile pouvait régler tous mes problèmes, ça se saurait."

Dis-je en buvant ma coupe d'une traite. Je la pose sur une marche avant de soupirer, le menton dans la paume de ma main, le coude sur le genou. Pourtant, je sens qu'elle me regarde. Elle insiste.

"Quoi ? Non je ne vais pas faire de vœu ! Pour vouloir quoi ? Que cinq mille dollars me tombent du ciel ?! Pfff. Laisse-moi tranquille."

Je ne sais pas si c'est les effets de l'alcool qui parlent ou pas mais en tout cas je sens que j'ai un léger tournis. Et pour rien arranger à mon mal aise, voilà que monsieur Prince Charmant vient me rejoindre et s'assoit à côté de moi.

"Toujours là ? Alors, vous avez passé une bonne soirée ?"

La mienne aurait pu être mieux. J'espère que je connaitrais une vraie bonne soirée un jour. Peut-être quand mon restaurant ouvrira et qu'il fera un tabac ! Là je pourrais peut-être profiter de la vie.... Je soupire en me disant que peut-être que ce jour n'arrivera jamais. Me sentant morose, j'ai bien envie de prendre une nouvelle coupe de champagne.

Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Jeu 25 Mar - 11:42
9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Détourner Tiana de son travail n’est pas une chose aisée. A croire qu’elle ne savait faire que cela. Que c'était sa seule préoccupation. Pourtant, elle laisse apparaître une légère faille quand je lui présente l’écrin, fait tomber sa garde. Son expression change du tout au tout, faisant disparaitre la jeune femme sérieuse et ennuyeuse qu’elle était pour laisser place à une jeune femme plus abordable, plus timide. Et je ne pense pas que c'était réellement le cadeau qui l'intéressait, mais simplement l'effet de surprise qui la forçait à se laisser un peu aller. Et si je me débrouillais bien, j'allais finir par avoir ma danse. En attendant je passe le bijou autour de son cou, admirant sa beauté combinée à celle de Tiana. Une véritable princesse. Elle en avait la grâce et la beauté, digne de celles dépeintes dans les contes de fée, mais cette fois, elle était bien réelle. Et malheureusement pour nous, la réalité était bien plus imprévisible que les histoires qu'on pouvait lire dans les livres. Visages proches, regards plongés l'un dans l'autre, je me dis que le moment est parfait pour tenter une approche plus romantique encore quand un autre homme l'interpelle, mettant fin à ce moment féerique.

Je me recule d'un pas et détaille le nouvel arrivant. Plus âgé que nous, un costume presque sinistre qui dénote avec ceux du reste des invités. J'assiste silencieusement à son échange avec la belle serveuse, visiblement moins enchantée que lui de le voir. Je ne sais pas qui il est, ni d'où ils se connaissent, mais ils se connaissent. Et visiblement leur relation n'est pas au beau fixe. Je ne suis pas sûr de moi, mais j'ai l'impression que ce sont des moqueries qui sortent de la bouche de l'inconnu. Beignet prit, il ne s'attarde pas plus que cela au stand de la jeune femme, mais son intervention avait été suffisamment pertinente pour foutre en l'air tout mes efforts. Tiana se remet au travail, ignorant presque ma présence. Je ne sais pas quel était son objectif dans la vie, mais visiblement cet homme savait le lui rappeler. Collier qui retourne dans son écrin, et écrin de retour dans ma main, je comprends que Tiana ne se détournera plus de son travail pour se soir. Et malgré l'effet que je lui ai fait. Sinon elle ne parlerait d'aller boire un café ensemble. Mais c'était si banal, si commun, et je ne voulais pas être un homme comme les autres à ses yeux. Je voulais marquer son esprit, lui faire vivre des folies comme personne d'autre. Pourtant je suis bien obligé de m'incliner devant sa détermination et de retourner rejoindre l'orchestre pour le reste de la soirée. Finalement les soirées de Mr La Bouff n'étaient pas si extraordinaires.

Les heures passent, la soirée se poursuit dans une humeur un peu morose pour ma part. J’avais beau avoir retenté une ou deux approches auprès de Tiana, celle-ci était restée complètement de marbre. Les heures passant, le charme de la soirée s’estompait doucement. Certains invités étaient rentrés, d’autres avaient peu à peu abandonné des éléments de leur costume pour plus d’aise. Trois heures sonne et il ne reste plus grand chose de la magie de cette soirée. Si ce n’est Tiana. Toujours présente, assise à proximité de son stand à beignets, j’y vois une dernière chance. Un espoir. Je délaisse mon ukulélé avec un sourire complice envers le reste du groupe. Je pars rejoindre Tiana, presque surprise de me voir encore ici. Moi aussi en réalité, tant j’avais songé à tout laisser tomber. Mais peut-être que ça allait valoir le coup, de s’être montré si patient. « Je n’ai pas vraiment à me plaindre. Les invités semblent s’être amusés toute la soirée, notre musique a plu. Mais il manque encore quelque chose pour qu’elle soit vraiment parfaite. » Je me place face à elle, et dans un légère révérence lui tend ma main. « Tiana, si vous voulez bien m’accorder cette danse. » Je relève les yeux vers elle, croise son regard. « En attendant de pouvoir vous inviter pour un café. » Car si c’était ce qu’il fallait pour la revoir, alors j’allais bien faire comme tout le monde.
Cheval de Troie
Messages : 1240
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Sam 3 Juil - 18:15
aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Je dois admettre que je ne m’attendais pas à ce qu’il reste aussi tard. Je pensais qu’une fois que ses services ne seraient plus requis il serait vite parti finir la soirée ailleurs avec des personnes plus intéressantes. Tout le monde se fait toujours une joie de venir à la fête des La Bouffe, c’est vrai qu’elles sont toujours grandioses, le buffet, la musique, les décors, les la parades, les animations. Mardi Gras est véritablement un spectacle ici ! Mais à force d’observer tout ce beau monde, je me dis que je n’ai pas grand-chose à leur envier si ce n’est que grâce à leur argent ils peuvent réaliser leur rêve. Malgré tout, mon cœur se réjouit de voir Naveen, je ne sais pas pourquoi, mais c’est ce que j’ai ressenti, un soulagement et une légère joie de voir encore son sourire si enjôleur.

Le prince de la soirée m’offre une révérence et me tend sa main pour que je lui offre une danse. Le problème, c’est que.... Je ne danse jamais....
D’ailleurs, mon premier réflexe est de poser ma main sur mon bras, en signe de réticence. Je regarde le sol, hésitante.

"Naveen je...je..."

J’ai envie de lui dire oui et de danser comme une princesse à ses côtés, mais je me sens incapable d’y arriver. J’ai peur de me tourner en ridicule sous ses yeux, ce serait encore pire que d’être ridicule aux yeux de la ville entière. J’aime la façon dont il me regarde et je n’ai pas envie que ça change, mais je n’ai pas envie de le repousser, aussi, je décide d’être honnête.

"Je ne sais pas danser."

Je sais bien ce qu’il va penser, il va croire que je dis ça pour plaisanter ou simplement parce que je n’ai pas envie de danser avec lui. Mais si ! Si j’ai envie, surtout après cette longue soirée, j’ai envie de profiter de ma robe, du peu de maquillage qu’il me reste sur le visage. Moi aussi je veux me sentir comme une princesse aux côtés de l’homme le plus charmant et le plus séduisant de toute la soirée et sans doute même de toute la ville. J’aimerais juste pour une fois me laisser aller sans qu’il n’y ait aucune conséquence, connaitre juste le bonheur à l’état brut pendant encore quelques petites heures.... Mais est-ce que j’en ai le droit.

Je lève des yeux désespérés vers Naveen en attenant sa réaction, est-ce qu’il voudra toujours aller boire un café avec moi après avoir vu que j’ai deux pieds gauches ? Je ne sais pas. En tout cas, le simple fait qu’il évoque notre futur "rencard" ?! Est-ce que je peux dire rencard ? Quoi, ça en sera un ? Non, non. On sera seulement deux personnes qui apprennent à se connaitre autour d’un café ! Quoi, c’est ça un rencard ?! Rien que d’y penser je commence à rougir. Je me demande bien ce qu’un homme comme Naveen peut bien me trouver et/ou me vouloir. Je suis une serveuse qui n’a pas vu les rayons du soleil depuis un bail, car je ne fais que travailler depuis aussi longtemps que je me souvienne. Je n’ai pas d’amis à part Charlotte, je n’ai jamais eu de relation, je n’ai pas de hobbies, je n’ai pas fait grand-chose dans ma vie et je crois même n’avoir jamais quitté les limites de ma ville.... Naveen va vite se rendre compte que je ne suis qu’une perte de temps. Même si son but était de me mener en bateau, je ne serais pas un jeu suffisamment distrayant.

Je me mordille la lèvre nerveusement tout en réfléchissant à tout ça. J’ai toujours eu le chic pour trop réfléchir et je constate que les effets de l’alcool n’y change rien. Je me sens juste un peu plus... cotonneuse, je ne sais pas si c’est clair, mais en tout cas je me sens comme ça. La présence du jeune homme me fait me sentir bien. Je voudrais pouvoir passer mes bras autour de son cou et ma main dans ses cheveux... Le simple fait de le regarder me fait sourire bêtement et quand je m’en rends compte, je détourne le regard, honteuse de me sentir pompette sous ses yeux.

Finalement, je me lève d’un bond et lui prend la main. Ne me demandez pas pourquoi, je ne réfléchis pas du tout à ce moment-là. Je le traine sur la piste de danse puis ensuite je me tétanise en face de lui, prête à le laisser me guider, mon élan de courage se mue très, très rapidement en angoisse panique. Je me sens.... vulnérable et j’ai horreur de ça, ce n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de ressentir. Aussi, machinalement, je me rapproche de lui pour y trouver du réconfort.

"Ne vous moquez pas de moi, je ne le supporterai pas."

Je ne voulais pas que ça soit si franc, merci l’alcool, mais en tout ça, c’est la vérité. Je n’ai pas du tout envie de le voir se moquer de moi dans un moment de vulnérabilité, mais d’un autre côté, si mon corps m’a conduit jusqu’ici avec lui, c’est que je dois avoir une certaine confiance en lui que je ne soupçonne peut-être pas encore.... En tout cas, suffit de réfléchir, pour une fois dans ta vie Tiana, profite du moment présent, plonge ton regard dans le sien, mets ta main dans la sienne et fonce ma fille, profite de ton premier bal de princesse.
Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Mer 18 Aoû - 18:23
9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Doute qui grandit au fil des secondes, en voyant ma main suspendue dans le vide et la sienne, se poser sur son bras au lieu de venir se déposer dans la mienne. Ca ressemble à un non, mais elle ne l’exprime pas clairement. Un regard baissé, quelques balbutiements, et elle m’avoue ne pas savoir danser. J’arque un sourcil, plutôt surpris à face à cette étrange révélation de sa part, surtout pour une jeune femme aussi charmante. Impossible que personne ne l’ait jamais invité à danser jusque là. Mais pour moi, ça ne change rien. Ma main reste tendue vers elle. « Je peux vous apprendre. » Un sourire se dessine sur mes lèvres. Après tout, j’avais bien travaillé pour la première fois de ma vie ce soir, alors elle, pouvait bien apprendre à danser. Et finalement, l’argument semble fonctionner, puisqu’après plusieurs secondes qui me paraissent interminables, sa main vient se loger dans la mienne, alors qu’elle se relève des marches, m’entrainant avec elle au milieu de la piste.

Il n’y a plus que nous, le reste des invités étant partis. Même nos hôtes se sont retirés pour je ne sais quelle raison. La piste entière, rien que pour elle et moi, j’adresse un petit signe de tête au reste de l’orchestre pour qu’il nous accompagne. Quelques accords joués délicatement, rien que pour nous. Sa main dans la mienne, l’autre sur ses hanches, je laisse un peu de distance entre nous pour ne pas qu’elle se sente mal à l’aise, alors qu’elle s’inquiète que je puisse me moquer d’elle. « Jamais je ne me permettrais Tiana. » Jamais je n’aurais pu but de rire d’elle, de la tourner en ridicule, de la faire se sentir moins extraordinaire qu’elle l’est à mes yeux. Pourquoi, je n’en sais rien, mais il y a quelque chose en elle de différent des autres femmes. « Détendez-vous, et suivez le mouvement. » Tout doucement, je fais un pas en arrière, pour un seconde, entrainant la jeune femme avec moi.

Le temps se suspend, le monde autour disparaît. Il n’y a qu'elle et moi, dans cette douce bulle qui prend forme autour de nous. Des pas lents, le temps qu’elle prenne ses aises et voilà que je retire ma main sur sa hanche pour la faire tournoyer telle une princesse. La réception est un peu maladroite, ce qui m’arrache un léger sourire avant de la serrer contre moi pour lui éviter la chute. Son visage se relève, mon regard croise le sien. Finalement, ma main vient délicatement caresser sa joue tandis que je trouve le courage au fond de moi de me pencher vers elle pour l’embrasser, scellant cette danse et cette soirée par un doux geste d’affection.
Cheval de Troie
Messages : 1240
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Sam 11 Sep - 15:00
aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Comment aurais-je pu refuser à un sourire aussi craquant. À chaque fois qu'il m'offre un de ses sourires, mon cœur fond un peu plus. Quel genre de magie il utilise pour avoir autant d'emprise sur moi alors que je ne le connais à peine ?! Quoi que ce soit, c'est efficace.

Moi, Tiana, je suis au milieu d'une piste de danse..... Si ma mère me voyait ! En fait non, il vaut mieux qu’elle ne me voit pas sinon elle ne cesserait de questionner Naveen pour savoir quand est-ce qu’il lui fera des petits enfants ! La honte !
Je me mordille la lèvre, gênée de mes pensées, quand je m’aperçois qu'il n'y a plus que nous. La plupart des convives sont partis et ceux qui restent se contentent de picoler au bar jusqu'à la dernière goutte. Même Mr. Facilier est partis. Tant mieux. Quel affreux personnage ! Cet homme me donne la chaire de poule à chaque fois qu'il me parle. Prêteur sur gage, voilà une vocation qui lui va comme un gant.

La musique nous accompagne et le rêve commence. J'ai l'impression d'être dans un monde merveilleux, où je serais vraiment une princesse et Naveen le prince de mes rêves. La musique est si douce qu'elle me fait croire à ce rêve et mon corps se détend en suivant le rythme de ses pas. Quand je doute de mes capacités, il me rassure en me disant que jamais il ne se moquerait de moi. Et mon nom.... entre ses lèvres, c'est juste merveilleux.
Pour la première fois, je lui offre un sourire vraiment sincère, qui lui déclare toute ma reconnaissance, mon affection naissante et ma sérénité en sa présence.

Sauf que la réalité reprend vite le pas sur le rêve. Naveen m'entraine en arrière et je lui écrase accidentellement le pied.

"Je suis désolée ! Ca va, vous n'avez rien ?"

Je m'inquiète pour lui avant de reprendre la position.

"Je....Je vous avais dit que je ne sais pas danser."

Maintenant je suis crispée, car j’ai peur de refaire une bêtise. Olalala, je suis vraiment une catastrophe. Pour une fois que je commençais à me détendre.... Heureusement, Naveen n'est pas du genre à abandonner pour si peu.
Il m'aide, me guide, me parle et ça y est, sa magie opère. Je me sens bien, belle, heureuse. Je me laisse aller en rougissant comme jamais. Et là... Il me fait tournoyer, ma robe s'envole en scintillant sous les projecteurs. Mes jambes ont l'air de savoir très exactement ce qu’elles font. Je ris aux éclats au moment où il me rattrape maladroitement. Nos corps et nos visages sont si proches.... Je sens son souffle contre le mien.

Je me perds dans ses yeux, ne pensant plus à rien, tout ce qui compte, c’est nous. Il me caresse tendrement avant d'approcher délicatement son visage du mien. Olalala.... Je n'ai jamais fait ça.... Mon cœur bat la chamade alors que j'ai l'impression que chaque seconde dure une éternité.
Et je les sens enfin.... ses lèvres contre les miennes... Je garde les yeux ouverts quelques secondes avant de les fermer et de me laisser aller. De toute façon, ce qui est fait est fait alors autant en profiter et pour en profiter, j'en profite ! Je passe mes bras autour de lui et me colle à lui, je lui offre le plus tendre et le plus délicieux baiser que je suis capable d'offrir pour une totale novice comme moi.

Peut-être est-ce que ça ne veut rien dire pour lui, mais pour moi, c’est vraiment important. Après tout, il aura été mon premier baiser. Et un baiser magique ! Incroyable ! Merci Naveen ! Je....Je n'ai pas envie que ce baiser cesse et pourtant nos lèvres finissent quand même par se décoller.
Je me mordille la lèvre en rougissant et en croisant son regard avant de baisser la tête. Je reprends mes esprits et mets un peu de distance entre nous.

"Heu...je....J'ai passé une merveilleuse soirée grâce à vous... mais...je...heu....Il...Il faut que je rentre maintenant....Je...Je travaille demain."

Je le laisse planté là le pauvre. Mais il faut que je m'enfuie, sinon, je serais capable de le suivre au bout du monde ce soir même. Non. Tiana tu es trop près du but, Naveen peut attendre. Mon rêve est à porté de main, je...je ne dois pas me laisser déconcentrer par l'homme de mes rêves... Enfin je veux dire, par Naveen.

Je soupire en me dirigeant vers mon stand pour y récupérer mes affaires. Un dernier regard vers mon prince, un sourire, puis d'un signe de main, je lui dis au revoir. Car s’il est bien aussi tenace que je le soupçonne, je me dis que je finirais par le revoir plus vite que prévus.
Je quitte la propriété de Charlotte et me dirige vers chez moi à pied. À cette heure, il n'y a pas encore les transports, surtout un soir de Mardi Gras. Quelques badauds trainent encore dans les rues et ils s'échangent des colliers de perles. Je rougis en me disant que je n’ai même pas pensé à en offrir un à Naveen.... Je secoue la tête en me disant que je n’ai pas à lui offrir des colliers, je dois rentrer me coucher, car dans quelques heures, je dois être au boulot. Je soupire en continuant de marcher dans les rues, observant le bonheur des gens autour de moi sans jamais vraiment y faire partie. Ce qui me réconforte, c’est de me dire que tout ce que je sacrifie aujourd’hui je le vivrai demain grâce à mon restaurant.

"Bhein alors, je n'arrive pas à croire qu’une aussi jolie princesse n'ai pas reçu le moindre collier un soir de Mardi Gras ! C’est un scandale !"

Me dit un homme dans la rue qui avait clairement l'air d'avoir bu plus que de raison et qui finira surement sa matinée en cellule de dégrisement. Je lui souris poliment.

"Oh, mais j'en ai eu un. Et il est magnifique, je vous assure."

Puis je passe mon chemin, il hausse les épaules et continue de fanfaronner dans les rues. Je ne suis plus très loin de chez moi maintenant.
Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Sam 30 Oct - 20:08
9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Elle n’est pas la meilleure partenaire de danse que j’ai pu avoir jusque là, mais je m’en fiche bien. Sa maladresse fait partie d’elle, en dit long sur la vie qu’elle mène, tout comme son travail. Une vie bien différente de la mienne, dans laquelle elle semble s’enfermer, entre le travail et le quotidien alors que je m’entête à faire de la mienne une aventure permanente. Je vis au jour le jour, ne pense jamais au lendemain. A tort, d’après mon père. A mon âge, je devrais être en mesure de prendre conscience de mes responsabilités, je devrais être plus réfléchis et arrêter de me comporter comme si j’étais un adolescent. Ce que je n’arrive pas à faire. Il me manque ce petit quelque chose, ce petit grain de folie, cette étincelle qui peut tout rendre imprévisible. Comme cette petite lueur dans le regard de la métisse, qui me pousse à travailler, même le temps d’une nuit, pour son beau sourire. Et je ne regrettais pas une seule seconde de cette soirée.

Sur la piste de danse, son regard est encore plus profond. Parce qu’il n’y a plus qu’elle et moi qui existons. Parce qu’il n’y a plus qu’elle dans mon esprit. Son corps si proche du mien, les barrières abaissées tout au long de la soirée, je me décide enfin à faire ce dont je rêvais depuis que mes pupilles s’étaient posées sur sa silhouette. L’embrasser. Mes lèvres viennent délicatement se poser sur les siennes, avec une certaine retenue pour ne pas la brusquer, ce qui semble fonctionner, puisque c’est elle qui viendra passer ses bras autour de mon cou pour ajouter plus de passion encore à notre contact.

Nos regards se croisent, je suis toujours dans l’euphorie de ce moment, qui s’effondre brutalement. Elle se recule, se confond en excuse. « Tiana attendez… » Ma main glisse le long de la sienne. Je n’ais pas le temps de la retenir qu’elle s’est déjà éloignée de plusieurs mètres. Autour de nous, la soirée prend fin. Tout le monde remballe ses affaires, et les vestiges des festivités disparaissent peu à peu. Mardi gras est fini.

***

C’est un bien désagréable coup de fil qui me réveille au petit matin. Mon père ayant vu mes dépenses du mois, furieux, affirmant enfin mettre ses menaces à exécution. Le collier était visiblement la dépense de trop. Vivres coupées, si je voulais quoique ce soit désormais. J’allais devoir travailler pour l’obtenir. Et encore, je devais m’estimer chanceux de ne pas être mis dehors. D’après ses mots. Vert de rage, je quitte la maison pour aller en ville, m’arrête à la même terrasse que quelques jours plus tôt, espérant revoir ma princesse ce matin.
Cheval de Troie
Messages : 1240
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Lun 15 Nov - 10:42
aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Ma soirée avec Naveen avait été si magique que ce matin elle me semblait tout droit sorti d'un rêve. C'est vrai quoi, est-ce que ça, c'est vraiment produit ? Est-ce qu'un homme charmant a réellement voulu m'offrir un collier hors de prix ? À moi ? Tiana ? Je veux dire, je suis super réputée pour mes beignets au sucre, mais à part ça, personne ne se soucie vraiment de la petite qui tente d'ouvrir son resto. Tout le monde s'en fiche. Et pourtant, parmi toutes les prétendantes qu'il aurait pu se trouver ce soir-là, c'est sur moi qu'il a jeté son dévolu. Je n'ai pas cessé de me demander pourquoi ? Pourquoi ne pas s'être tournée sur une fille plus de son milieu, comme Charlotte ? Ou une de ses amies ? Personnellement, je n'ai rien à offrir à Naveen. Même pas mon temps....

Je soupire en réfléchissant à tout ça alors que je débarrasse les premières tables du jour. Beaucoup de clients habitués viennent prendre leur petit déjeuner ici. Je ne vous cache pas qu'ils viennent expressément pour mes beignets, ils ont une très bonne réputation. Tant mieux, la recette me vient de mon père et je sais qu'elle sera une recette fard de mon resto.

"Tiana, vos beignets sont des nuages de bonheur pour ma bouche !"

Je ricane avant de secouer la tête.

"N'exagérons pas, sergent Charles, c'est juste un beignet au sucre."

L'agent de police secoue la tête avant de se lever.

"Non, non, non, c'est un petit bout de bonheur. Je suis sûr que le paradis doit avoir le gout de vos beignets !"

Je rougis comme une tomate avant de lui taper sur l'épaule pour qu'il arrête de m'embarrasser.

"Voyons, sergent ! Vous allez me faire rougir ! Pour la peine, emportez ceux-là au poste, ça fera plaisir à vos hommes !"

Il regarde la boite de beignets avec envie avant de rire.

"Mes hommes peuvent aller se faire voir ! S'ils veulent vos beignets, ils n'auront qu'à venir les chercher ! Cela, ils sont à moi !"

J'explose de rire avant de le laisser partir avec la boite de gâteaux. Il me salue avec son chapeau de policier et je lui offre une petite révérence en retour. Je me remets vite au travail.

"Tiana, est-ce que tu as sortie les fruits confits ? Oh et j'ai besoin du cidre dans la réserve !"

Je commence à peine à faire deux pas pour prendre ce qu'il me demande.

"Tiana ! J'ai aussi besoin de mon couteau, je l'ai laissé sur la table 6. Tiana ! Est-ce que tu sais s'il nous reste toujours du pain de mie ? Tiana !"

Olalala.....Tiana, par ci, Tiana, par là.... Le cuistot n'a que ce mot à la bouche ! Il ne peut pas se débrouiller tout seul !
Je cours partout pour essayer d'apporter au chef tout ce dont il a besoin, mais j'ai moi-même mon propre travail à faire. Je dois ranger les tables, les dresser, compter la caisse, m'assurer que tout est propre.... Je n'ai pas le temps d'être son assistante !

"Tiana !"
"Oh fiche-moi la paix !"

Cette fois je craque ! J'ai besoin d'une pause ! Si ça continue, je vais commencer à me mettre à fumer des cigarettes rien que pour qu'il arrête de me foutre la pression. Je soupire alors que je me sers un cappuccino pour le boire dehors. Je me prends une petite pause parce que sinon je vais craquer.

Je regarde les gens qui marchent dans la rue. Ça y est, Mardi Gras est bel et bien finit. Les travailleurs commencent à nettoyer la ville des restes de fêtards de la veille. Les étudiants sont encore dans les rues à comater. S'ils n'ont pas dormi depuis la veille, je n'imagine pas l'état embrumé de leur cerveau ! Ils doivent être dans le cosmos ! Je ricane en secouant la tête. J'aimerais bien pouvoir me mettre dans ce genre d'état, mais c'est impossible. Ce n'est pas avec deux emplois que je vais trouver le temps de m'amuser comme ça. Je soupire jusqu'à ce qu'au coin de l'œil, je vois quelqu'un s'approcher. Par curiosité, je tourne la tête et je vois Naveen arriver.

Je rougis comme une tomate en regardant du côté opposé à lui.

"Merde.... Il est revenu..."

Me dis-je tout bas. Non pas que je ne sois pas contente de le revoir, je....je pensais juste qu'il ne reviendrait plus. Fin je veux dire.... Allo, je suis juste Tiana. Je pensais qu'il s'était bien amusé et puis basta, qu'il devait surement avoir une autre proie en vue... Mais pourquoi est-ce qu'il est là ? Il se rapproche de plus en plus et je commence à rougir. Je prends une grande inspiration avant d'aller à sa rencontre.

"Bonjour...V...Vous avez bien dormi ?"

Beurk, c'est quoi cette voix si hésitante ? Si timide ? Pour un peu, je pourrais croire qu'il me plait alors que, soyons sérieux, est-ce que j'ai le temps pour ça ?
Je passe nerveusement une main dans mes cheveux tout en tenant mon café de l'autre. Je n'ose pas trop le regarder dans les yeux, car j'ai peur qu'il m'envoute avec son sourire de rêve.

"Je...heu....Je voulais encore vous remercier pour hier.... J'ai vraiment passé un bon moment, grâce à vous..."

Seigneur, est-ce que je suis vraiment en train de lui tenir la jambe ? Peut-être qu'il ne voulait que passer devant le café et moi je suis là, à lui étaler ma vie et mes sentiments alors que si ça se trouve, il s'en fiche complètement ! Je soupire avant de me reculer pour lui laisser la place de passer si jamais il voulait s'en aller.

"En tout cas, je vous souhaite une bonne journée."

Ma voix est légèrement plus triste, comme si l'idée qu'il s'en aille me déplait alors que... Bhein je dois retourner travailler.

"Si....Si vous avez un peu de temps, je peux vous apporter une de nos spécialités du matin ? Enfin...C'est...C'est comme vous voulez."

Je secoue discrètement la tête pour me chasser tout ce qui n'a pas de rapport avec le boulot puis je retourne à l'intérieur du café pour prendre les commandes de personnes qui venaient d'entrer. Olalala, Tiana, t'es vraiment un boulet !
Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Sam 22 Jan - 17:50
9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Les pensées se bousculent dès ma sortie de la maison afin de savoir ce que j’allais finalement bien pouvoir faire pour m’assumer financièrement. Je n’avais jamais travaillé, et je n’avais jamais eu ce goût pour les efforts, quels qu’ils soient. Moi, j’aimais me laisser porter par le vent, j’aimais flâner au gré de mes envies, dans une insouciance qui désespérait mes parents, notamment mon père. Pourquoi vouloir absolument faire de moi son héritier, quand rien de ce qui ne faisait me passionnait dans son travail. Moi, j’étais juste bon à profiter de la vie, à charmer, à amuser la galerie, et à jouer de quelques instruments de musique. Ca, c’est quelque chose qui pourrait me plaire, la musique. Travailler dans un bar de jazz, ou faire partie d’une troupe, comme je l’avais fait hier. Ca c’était quelque chose pour moi, qui faisait ressortir toute ma passion, dans laquelle mon âme s’exprimait, ressortait, contrairement à ces travaux de bureau dans lesquels on cherchait à m’enfermer. Moi je ne voulais pas de cette vie, terne et monotone, dans laquelle on ne pouvait pas s’exprimer, dans laquelle le plaisir et la passion disparaissait. Moi je voulais quelque chose de grandiose, d’amusant. Je voulais pouvoir rire chaque jour et m’amuser. Mais il ne semblait pas y avoir tant d'offres en ville qui le permettaient.

Mardi gras terminé, la ville semble d’ailleurs se muer en quelque de plus terne. Plus de banderoles, plus de ballons, plus de confettis que les balayeuses de la ville font disparaître à leurs passage. La fête est finie et tout a été mis en place pour nous le faire comprendre. J’en aurais presque perdu mon sourire si rapidement, une silhouette ne s’était pas dessinée devant moi, ravivant le feu de cette soirée dans mon être. « Bonjour Tiana ! » Lèvres qui s’étirent en un fin sourire. « Très bien et vous ? Cela n’est pas trop difficile de reprendre le service après une telle soirée ? » Elle est tout l’opposée de moi, à bien des niveaux. Si on ne m’avait pas réveillé, pour sûr que je serais encore dans mon lit. « Tout le plaisir était pour moi. Vous étiez somptueuse, et j’ai passé une très bonne soirée. Je suis ravi d’apprendre qu’il en est de même pour vous. » Le compliment est sincère. Elle avait apporté à cette soirée la lueur qui lui manquait pour qu’elle soit parfaite.

Elle se décale légèrement, semble hésitante pour une raison qui m’échappe. Je suppose que le travail l’appelait de nouveau. « Je suis ravi que vous me le proposiez. On m’en a dit tellement de bien, mais je n’ai pas eu l’occasion d’y goûter pendant la soirée. » Je lui fais un grand sourire avant qu’elle ne s’éloigne, tandis que je m’installe sur la terrasse. Il faut plusieurs minutes pour que Tiana revienne, je suppose, débordée par les commandes qu’il faut bien servir au reste des clients, à qui j’ai pourtant bien envie de dire d’attendre ou d’aller ailleurs pour avoir Tiana quelques minutes rien qu’à moi. « Je suppose que ce n’est pas aujourd’hui que vous allez avoir le temps de vous installer boire un café avec moi… Alors, quand pourrais-je vous inviter ? » Je n’oublie pas qu’elle m’avait demandé d’agir comme une personne normale, et si c’est ce qu’elle voulait, j’allais m’efforcer de le faire.
Cheval de Troie
Messages : 1240
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Mer 13 Avr - 14:55
aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Malgré moi, je lui offre mon plus beau sourire. C'est plus fort que moi ! Son sourire est contagieux. À chaque fois que je le vois, j'ai envie de sourire aussi largement que lui. Soupire. C'est pathétique. Et fatiguant. Sourire autant n'est pas dans mes habitudes.

"J'ai bien dormi, merci. Même si, comme vous pouvez vous en douter, mes nuits sont assez courtes... Non ça va, vous savez ce qu'on dit, la route qui mène au succès est semée d'embuches !"

Wouah. C'est vraiment tout ce que tu as trouvé à lui dire, Tiana ?! Pour un peu, j'ai envie de me gifler. Je me contente de me frotter le bras comme la pauvre imbécile que je suis en essayant de ne pas paraitre totalement ridicule face à lui qui a l'air si sûr de lui. Mis à part pour mon travail, je n'ai aucune confiance en moi. C'est un trait de caractère qui nous oppose diamétralement. Pourtant, c'est aussi un peu ce qui m'attire chez lui.

Je regarde ma tenue d'uniforme, me sentant beaucoup moins somptueuse pour le coup. Avec ma robe jaune pâle et mon tablier blanc, je n'ai plus rien à voir avec la princesse que j'ai prétendue être l'espace d'une soirée. Des mèches de mon chignon se font déjà la malle alors qu'on n'est qu'au début de la journée et je dois sans doute avoir la mine de quelqu'un qui manque d'au moins dix bons jours de sommeil… Soupire. S'il ne s'était pas encore décidé à faire une croix sur moi, je pense que le spectacle pathétique que je lui offre en ce moment le décidera une bonne fois pour toutes....

Je le regarde, surprise, quand il dit avoir déjà entendu parler de mes beignets. C'est vrai ? Je savais qu'ils avaient bonne réputation mais... pour les gens d'ici. Les habitués quoi. Je lui offre un petit sourire sincère.

"Ah ? Je suis ravie de savoir qu'on vous a parlé de mes beignets. Et bien, j'espère que vous n'en serez pas déçu !"

Je lui propose de s'asseoir à une table en terrasse pour qu'il puisse profiter du bon soleil du matin. En attendant, je retourne vaquer à mes occupations. Je reviens quelques minutes plus tard avec une tasse de café et une bonne assiette bien garnie de beignets tout chauds.

"Et voilà, régalez-vous, offert par la maison !" Et avant qu'il n'ait pu ajouter quoi que ce soit : "J'insiste."

Oui, il a voulu m'offrir un collier hors de prix, je peux lui offrir un café et des beignets. Puis quand il me propose de boire un café avec lui, je rougis malgré moi, plaçant mon plateau devant moi.

"Heu...je....Je finis mon premier service à treize heures trente et ne prend le prochain qu'à seize heures trente. Je...heu...On...On pourrait peut-être aller boire ce café à ce moment-là ? Qu'en dites-vous ?"

Je me surpris à me triturer une mèche de cheveux qui dépasse de mon chignon tout en restant pendue à ses lèvres. Seigneur, est-ce que je sens naitre de la déception en moi s'il ne disait pas oui ? Oui, je crois bien...... Naveen est le premier garçon pour qui j'ai l'air d'éprouver un quelconque intérêt… Mais pourquoi lui ? Et surtout, pourquoi maintenant ? Je suis si proche du but… Il ne me manque que quelques centaines de dollars pour pouvoir toucher mon rêve du bout des doigts… En hommage en mon père, je n'ai pas le droit de me laisser écarter du droit chemin. C'est...C'est tout ce pour quoi je me suis battue… et mon père aussi ! Ouvrir notre propre restaurant était notre rêve à tous les deux et...bien qu'il ne soit plus là pour réaliser le sien, pour voir le mien, je tiens à vivre ce rêve pour deux. Soupire. Je...Je n'ai pas le droit de me laisser distraire par ses yeux magnifiques, son sourire ravageur… Je n'ai le droit d'avoir envie qu'il me prenne dans ses bras, de sentir son parfum… Seigneur....

***

"À demain, Bob !"
"T'as pas oublié de me laisser des beignets, hein, Tiana !"
"Non, ils sont sur le comptoir, laisse en pour ta femme, hein !"
"Pfff, cette dondon est déjà assez bien nourrie comme ça, ils sont pour moi !"

Je ricane avant de m'en aller, c'est vrai que la femme de Bob est une bonne vivante. Personnellement, je l'aime beaucoup, elle est très solaire, toujours souriante. Elle se fiche bien du regard des gens et partout où elle passe, les gens l'apprécient, car elle est franche et drôle. La vraie question est surtout : Qu'est-ce qu'elle fait avec Bob ?!
Un dernier regard en arrière. Il reste quelques clients, mais le resto est sur le point de fermer. Heureusement, il n'est ouvert que le matin est pour le service du midi. Je prends mon sac et ma veste puis je sors rapidement puis sur le trottoir, je percute quelqu'un.

"Oh, excusez-moi !"

Dis-je en reprenant mes esprits puis en voyant la personne en face de moi, je m'exclame :

"Oh, c'est vous Naveen !"

Dis-je avec un peu trop d'enthousiasme... J'en rougis légèrement, je me suis peut-être montrée trop expressive ? Je ne veux pas qu'il pense qu'il me plait. S...S'il remarque qu'il me plait, alors il va vouloir qu'on flirte, qu'on se voit plus souvent et....Je n'ai pas le temps pour ça. Mais je sais aussi que....je ne sais pas si je serais capable de lui refuser quoi que ce soit une fois que je serais en face de ce sourire qui me fait tant craquer..... Oh misère…

"Alors vous.... vous avez une idée d'où on pourrait prendre ce café ? Il parait que le Cardiz est un endroit plutôt branché."

Bondé serait le mot juste. C'est le lieu de rendez-vous des gens populaires et qui ont les moyens de se payer des cafés à douze dollars… C'est plus un endroit pour Charlotte que pour moi mais....C'est surtout un lieu bondé ! Là-bas, aucun risque que notre rendez-vous se transforme en rendez-vous galant. Donc je ne serais pas sous l'influence de sa voix envoutante ou de son sourire. Ouais, c'est la meilleure chose à faire ! À moins qu'il ait déjà prévu autre chose, dans ces cas-là, je suis dans la merde. Clairement.

Je commence à faire quelques pas à côté de Naveen, le regardant distraitement par moment.

"Alors... je ne me rappelle plus si vous me l'avez déjà dit mais... que faites-vous dans la vie ? Si ce n'est jouer du ukulélé chez les LaBouffe."

Je souris d'un air taquin alors que des étudiants encore alcoolisés de la veille viennent vers nous pour nous offrir des colliers de perles. Je souris avant de les regarder s'en aller en chantant et en titubant. Je rigole avant de me concentrer sur le jeune homme qui m'accompagne.

"Quelle chance de pouvoir s'amuser jusqu'au petit matin... Je crois bien n'avoir jamais connu cette chance."

Je hausse les épaules pour signaler que ce n'était pas important puis nous continuons notre route.
Contenu sponsorisé
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n]
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» (m/f) Je m'envois balader de temps en temps, histoire d'entretenir la flamme. (en cours)
» Tel un sablier, la vie s'écoule et le temps perdu est du temps inachevé. ▬ Elyan
» Il est temps que l'on s'éveille. Il est temps que l'on essaye
» (M ou F) Maman recherche papa. (terminé)
» (m/f) Il y a des monstres dehors maman [Recherche en cours] (Ok fev 2022)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes :: Disney-
Sauter vers: