Le Deal du moment :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 309
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Empty

9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Le soleil de Mardi Gras se lève enfin, et moi avec lui. Pas le temps de me prélasser au lit ce matin, il me restait encore un tas de choses à faire pour que cette nuit soit la plus belle de toutes, et ce Mardi Gras, celui qui resterait dans les mémoires de tous ceux qui seraient présents. Pas question de faire les choses à moitié quand il s’agissait de ma fête préférée. J’avais été mis en contact avec le fameux Mr La Bouff et il semblait que lui aussi savait comment s’amuser. En tout cas, en l’écoutant parler des préparatifs pour la soirée, c’est le sentiment que j’en avais eu. Plus d’une centaine de convives, tous les gens importants de cette ville, de tous les âges, de toutes les origines, et surtout la belle Tiana. On avait beau m'avoir rappelé que je ne serais pas là pour draguer, je ne pouvais m'empêcher de penser à quel point la soirée pourrait être prometteuse. Après tout, je ferais parti de ceux qui donneraient le rythme toute la soirée, qui indiqueraient aux gens quand danser et quand souffler. Je serais vu et entendu de tous, et pas seulement parce que mes parents me pointeraient du doigts, non, seulement parce que je serais un excellent musicien. Et un charmant prince.

J'avais à l'origine pensé à un costume de crocodile, pensant passer plus facilement inaperçu en ville, en imaginant que le plus gros des festivités aurait lieu au coeur de la ville, mais mes plans avaient bien changés depuis mon arrivée en ville. Déjà, adieu le costume de crocodile. Si je devais jouer toute la nuit, j'allais avoir besoin de mes mains sans que rien ne me gêne. Ensuite, il fallait que je sorte le grand jeu pour Tiana. J'avais longuement, très longuement insisté pour qu'elle vienne et qu'elle porte la plus belle des robes, je devais donc moi aussi être à la hauteur de sa beauté. J'avais donc opté pour une costume princier, principalement blanc, orné de détails dorés ou verts pour apporter un peu de gaieté à l'ensemble. Après tout le vert était la couleur de la joie, de l'apaisement. C'était donc parfait pour les circonstances actuelles. Bien sûr, ça avait demandé beaucoup de travail à une couturière reconnue, qui je pense avait dû peu dormir cette nuit, mais ça en valait le coup. Au moment de faire les dernières retouches, je me regarde dans le miroir, et je ne trouve rien à y redire. J’étais parfait ! Le prix du costume allait se voir dans la liste de mes dépenses, mais il serait injuste de se montrer pingre face à un si beau travail. Non, ça devait être récompensé !

Ca avait quand même pris la matinée pour faire les retouches, les ajustements, pour aller en ville chercher quelques accessoires manquants, entre deux coups de fil à Mr La Bouff pour l’organisation de ce soir et mes partenaires d’orchestre. D’ailleurs, avec eux aussi j’avais dû discuter organisation. Il me fallait une chanson pour aller danser avec Tiana, mais pas n’importe laquelle. Ni n’importe quand. Il y avait un programme bien précis à suivre pour réussir à lui mettre des étoiles dans les yeux. Déjà, une arrivée en fanfare, qu’elle ne puisse pas louper, ensuite, on allait amuser la foule comme jamais, qu’elle profite de mon talent, et enfin, lorsque les choses se calmeraient un peu, que l’ambiance permettra à ceux ayant des papillons dans le ventre de s’exprimer, alors je l’inviterais à danser et on illuminerait la piste elle et moi. Sans oublier le petit cadeau que je lui avais réservé. La plus belle des nuits nous attendait.

Heureusement pour moi, la journée était passée à une vitesse folle malgré les nombreuses, très nombreuses réflexions de Lawrence sur mon attitude. Lui ne savait définitivement ni se détendre, ni s’amuser. C’est dans une tenue civile que je me rends au point de rendez-vous avec mes amis musiciens, avant de me changer sur place et de grimper dans une décapotable blanche. On avait décidé de remonter l’allée du domaine de Mr La Bouff au pas, laissant notre musique recouvrir le bruit du moteur. Une arrivée saluée par le maître des lieux qui appréciait notre goût de la fête. Nous nous mettons en place, installons le nécessaire, et je ne peux m’empêcher à chaque instant de libre de chercher ma douce serveuse. Qui ne viendra peut-être jamais… Les invités arrivent doucement pendant plus d’une heure, et je guette chacune des entrées, mais pas de Tiana. Peut-être qu’elle avait finalement décidé de ne pas venir ce soir. Ou de travailler ailleurs. Je n’en savais rien, mais c’était une véritable déception pour moi. Mon sourire disparaît à mesure des musiques jouées sans apercevoir celle que j’attendais ce soir. Tant d’efforts pour si peu…

Mais, alors que je perdais espoir, les projecteurs se braquent en haut d’un escalier, laissant apparaitre une jeune femme sublime dans une robe verte qui la met plus en valeur que n’importe quel diamant du monde. Mon cœur tambourine si fort dans ma poitrine que j’ai presque l’impression qu’il recouvre la musique que nous jouons. Je la suis du regard, ne la lâche pas un seul instant, comme si elle pouvait disparaître si je clignais des yeux. Prochaine musique qui ne nécessite pas ma présence sur scène, je m'éclipse discrètement et me fraye un chemin au milieu de la foule pour rejoindre le stand de ma magnifique serveuse. « Tiana, Tiana, Tiana ! Vous êtes sublimes ! Je savais que j’avais eu raison d’insister. » Je lui fais une légère révérence, comme si nous possédions réellement un haut rang de noblesse. « Si vous le permettez, j’avais quelque chose pour vous. Et par chance, cela ira très bien avec votre tenue de ce soir. » Je sors un petit écrin de l’intérieur de ma veste et le tends à la jeune femme. Je la laisse découvrir le collier, admirant sa réaction avant de le saisir délicatement. « Si vous permettez. » Je la contourne pour me positionner derrière elle et passer le collier autour de son cou avant qu’elle ne le refuse. Quelle chance j’avais que tout soit si bien assorti ce soir.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 933
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Empty

aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Olalala elle va me le payer ! Je ne sais pas encore quand ni comment mais je vous garantis qu'elle va me le payer ! Grrrr ! Je suis folle de rage ! Alors que je me concentre sur la préparation de mes beignets, c'est là que je l'entends. Sa voix est tellement.... Je ne sais pas, parfaite ? J'ai l'impression qu'elle caresse tout mon corps avant de parvenir à mes oreilles.... C'est ridicule ma vieille, alors reste concentrée !
Quand Naveen arrive en face de moi, je jette un rapide coup d'œil à sa tenue. Il est très élégant. Pour éviter de rougir, je fais mine de me concentrer sur la cuisson des beignets.

"Merci beaucoup. Oui, apparemment. Mais vous êtes aussi très élégant, on dirait un prince tout droit sorti d'un conte de fée !"

Je ris légèrement avant de sortir mes beignets de l'huile et de les poser sur une assiette recouverte de papier absorbant. Je les saupoudre de sucre avant de les servir aux convives de Mr La Bouffe, car contrairement à ce que Naveen semble croire, je suis ici pour travailler et lui aussi.

Il m'annonce avoir quelque chose pour moi, aussi, je lève un regard intrigué en penchant la tête sur le côté.

"Ah oui ?"

Lui demandais-je par curiosité. Puis c'est là que je le vois sortir l'écrin de sa poche.... Je rougis instantanément en fronçant les sourcils. Sur le coup, je ne sais pas comment réagir. Je veux dire. Un écrin.... On sait tous ce que ça veut dire.... Mais pourquoi ? Je veux dire, il ne me connait pas, pourquoi souhaite-t-il me faire un cadeau ? Ou alors c'est quelque chose qui se fait de nos jours et dont je ne suis pas au courant ? Non je ne pense pas, sinon Charlotte m'en aurait parlé, elle n'aurait pas cessé de recevoir des cadeaux de parfaits inconnus.
Mais quand je vois le cadeau en question, j'écarquille les yeux en rougissant de la tête aux pieds ! C'est beaucoup trop ! Je ne peux pas accepter un cadeau aussi somptueux.

"Je...Je...."

Je n'arrive pas à aligner trois lignes tant tout ça me semble surréaliste ! Je suis en train de vivre un rêve et je vais me réveiller, je le sais !

"Naveen je..."

Je n'ai même pas le temps de finir ma phrase que le voilà déjà derrière moi pour enfiler le collier. Oh mon Dieu. Je rougis encore plus. Nos visages sont si proches.... Je tourne le mien vers le sien et alors que nos regards se croisent, on pourrait croire qu'on est sur le point de....

"Tiana ! Quel plaisir de déguster vos délicieux beignets !"

Je reviens tout de suite à la réalité en me concentrant sur l'invité qui me parle. Je le regarde et que ne fut pas ma surprise de voir Mr Facilier.

"Q...Qu'est-ce que vous faites ici ?!"

Ma question était plutôt : Depuis quand faites-vous partie de la haute société, vous n'êtes qu'un préteur sur gage... Mais j'ai été bien élevée et on est en public, je ne pouvais décemment pas lui dire ça.
Il se contente de me faire une révérence tout du long de son gigantesque et maigre corps en relevant son haut de forme qui est encore plus démodé que ma robe à en croire l'usure.

"Je me suis suffisamment enrichi cette année pour être invité à la magnifique soirée des La Bouffe, mais vous, que faites-vous ici ? Oh mais oui, suis-je bête, vous faites des beignets."

Dit-il en croquant à pleine bouche dans une de mes douceurs.

"En tout chas Tiana, vocre robe est chplendide !"

Me dit-il la bouche pleine avant de s'en aller en ricaner dans la foule. Je fronce les sourcils en me disant que ce sale type possède encore la montre de mon père... et il ne me reste que trois jours pour trouver l'argent pour mon restaurant. J'ai envie de pleurer mais c'est très vite remplacé par mon envie de me battre. Je me remets aux fourneaux en ne me souciant plus de Naveen. J'ai assez papillonné, ce n'est pas ça qui va faire cuire les beignets.

"Je suis désolée Naveen, mais.... je dois me remettre au travail. J'ai besoin de cet argent et votre collier...."

Dis-je en le retirant et le mettant dans son écrin.

"Je ne peux pas l'accepter. Il est magnifique, vraiment, je n'ai jamais eu un aussi beau cadeau ! Mais.... Je ne peux pas, c'est beaucoup trop, on se connait à peine. Offrez-moi un café comme une personne normale."

Dis-je en rigolant mais en rougissant quand même car ça part d'un fond de vérité. Je...Je ne dirais pas non à un café avec lui... En dehors de mes heures de travail bien sûr.
Très vite, je suis envahie d'invités qui veulent tous des beignets et je m'active pour répondre à la demande de tout le monde. Naveen finit par retourner travailler, la mine déçue. Mon cœur se serre et je me ronge la lèvre pour me retenir de lui dire de rester. Non Tiana, tu n'as pas bossé si dur pour que monsieur Prince Charmant balaye tout d'un sourire. Je suis bien trop près du but, je ne dois pas relâcher mes efforts.


***


La soirée est presque finie, l'horloge de la ville sonne les trois heures du matin. Il ne reste pas grand monde mais assez tout de même. Heureusement pour moi, ce n'est plus l'heure des beignets. Aussi, je peux m'accorder une pause. Le groupe joue toujours de la musique mais quelque chose de plus doux et lent pour que ça ne sonne pas trop agressif aux oreilles de tous ces fêtards. Je réceptionne une coupe de champagne à un serveur puis je vais m'asseoir sur les marches où j'ai fait mon apparition, c'est facile, c'est ce qu'il y a de plus près de mon stand.
Charlotte a disparu, la dernière fois que je l'ai vu, elle dansait avec le fils Stevenson, alors j'en conclus qu'elle toujours être collée à son bras. Je soupire après cette longue soirée. Ma robe est toujours aussi magnifique, ma coiffure un peu moins. Je me sens, fatiguée, blasée, triste.... Je repense encore aux paroles de Facilier et j'ai peur de ne pas réussir à payer Mr Banks à temps.

Je lève la tête vers le ciel et y voit l'étoile la plus brillante du ciel. Charlotte m'a toujours dit de faire un vœu quand je l'apercevais du premier coup. Tu parles. Je n'y ai jamais cru, c'est truc là c'est pour endormir les gamins. Douce et naïve petite Charlotte qui continue de prier l'étoile du soir.

"Allons bon, si une étoile pouvait régler tous mes problèmes, ça se saurait."

Dis-je en buvant ma coupe d'une traite. Je la pose sur une marche avant de soupirer, le menton dans la paume de ma main, le coude sur le genou. Pourtant, je sens qu'elle me regarde. Elle insiste.

"Quoi ? Non je ne vais pas faire de vœu ! Pour vouloir quoi ? Que cinq mille dollars me tombent du ciel ?! Pfff. Laisse-moi tranquille."

Je ne sais pas si c'est les effets de l'alcool qui parlent ou pas mais en tout cas je sens que j'ai un léger tournis. Et pour rien arranger à mon mal aise, voilà que monsieur Prince Charmant vient me rejoindre et s'assoit à côté de moi.

"Toujours là ? Alors, vous avez passé une bonne soirée ?"

La mienne aurait pu être mieux. J'espère que je connaitrais une vraie bonne soirée un jour. Peut-être quand mon restaurant ouvrira et qu'il fera un tabac ! Là je pourrais peut-être profiter de la vie.... Je soupire en me disant que peut-être que ce jour n'arrivera jamais. Me sentant morose, j'ai bien envie de prendre une nouvelle coupe de champagne.

Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 309
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Empty

9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Détourner Tiana de son travail n’est pas une chose aisée. A croire qu’elle ne savait faire que cela. Que c'était sa seule préoccupation. Pourtant, elle laisse apparaître une légère faille quand je lui présente l’écrin, fait tomber sa garde. Son expression change du tout au tout, faisant disparaitre la jeune femme sérieuse et ennuyeuse qu’elle était pour laisser place à une jeune femme plus abordable, plus timide. Et je ne pense pas que c'était réellement le cadeau qui l'intéressait, mais simplement l'effet de surprise qui la forçait à se laisser un peu aller. Et si je me débrouillais bien, j'allais finir par avoir ma danse. En attendant je passe le bijou autour de son cou, admirant sa beauté combinée à celle de Tiana. Une véritable princesse. Elle en avait la grâce et la beauté, digne de celles dépeintes dans les contes de fée, mais cette fois, elle était bien réelle. Et malheureusement pour nous, la réalité était bien plus imprévisible que les histoires qu'on pouvait lire dans les livres. Visages proches, regards plongés l'un dans l'autre, je me dis que le moment est parfait pour tenter une approche plus romantique encore quand un autre homme l'interpelle, mettant fin à ce moment féerique.

Je me recule d'un pas et détaille le nouvel arrivant. Plus âgé que nous, un costume presque sinistre qui dénote avec ceux du reste des invités. J'assiste silencieusement à son échange avec la belle serveuse, visiblement moins enchantée que lui de le voir. Je ne sais pas qui il est, ni d'où ils se connaissent, mais ils se connaissent. Et visiblement leur relation n'est pas au beau fixe. Je ne suis pas sûr de moi, mais j'ai l'impression que ce sont des moqueries qui sortent de la bouche de l'inconnu. Beignet prit, il ne s'attarde pas plus que cela au stand de la jeune femme, mais son intervention avait été suffisamment pertinente pour foutre en l'air tout mes efforts. Tiana se remet au travail, ignorant presque ma présence. Je ne sais pas quel était son objectif dans la vie, mais visiblement cet homme savait le lui rappeler. Collier qui retourne dans son écrin, et écrin de retour dans ma main, je comprends que Tiana ne se détournera plus de son travail pour se soir. Et malgré l'effet que je lui ai fait. Sinon elle ne parlerait d'aller boire un café ensemble. Mais c'était si banal, si commun, et je ne voulais pas être un homme comme les autres à ses yeux. Je voulais marquer son esprit, lui faire vivre des folies comme personne d'autre. Pourtant je suis bien obligé de m'incliner devant sa détermination et de retourner rejoindre l'orchestre pour le reste de la soirée. Finalement les soirées de Mr La Bouff n'étaient pas si extraordinaires.

Les heures passent, la soirée se poursuit dans une humeur un peu morose pour ma part. J’avais beau avoir retenté une ou deux approches auprès de Tiana, celle-ci était restée complètement de marbre. Les heures passant, le charme de la soirée s’estompait doucement. Certains invités étaient rentrés, d’autres avaient peu à peu abandonné des éléments de leur costume pour plus d’aise. Trois heures sonne et il ne reste plus grand chose de la magie de cette soirée. Si ce n’est Tiana. Toujours présente, assise à proximité de son stand à beignets, j’y vois une dernière chance. Un espoir. Je délaisse mon ukulélé avec un sourire complice envers le reste du groupe. Je pars rejoindre Tiana, presque surprise de me voir encore ici. Moi aussi en réalité, tant j’avais songé à tout laisser tomber. Mais peut-être que ça allait valoir le coup, de s’être montré si patient. « Je n’ai pas vraiment à me plaindre. Les invités semblent s’être amusés toute la soirée, notre musique a plu. Mais il manque encore quelque chose pour qu’elle soit vraiment parfaite. » Je me place face à elle, et dans un légère révérence lui tend ma main. « Tiana, si vous voulez bien m’accorder cette danse. » Je relève les yeux vers elle, croise son regard. « En attendant de pouvoir vous inviter pour un café. » Car si c’était ce qu’il fallait pour la revoir, alors j’allais bien faire comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 933
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Empty

aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Je dois admettre que je ne m’attendais pas à ce qu’il reste aussi tard. Je pensais qu’une fois que ses services ne seraient plus requis il serait vite parti finir la soirée ailleurs avec des personnes plus intéressantes. Tout le monde se fait toujours une joie de venir à la fête des La Bouffe, c’est vrai qu’elles sont toujours grandioses, le buffet, la musique, les décors, les la parades, les animations. Mardi Gras est véritablement un spectacle ici ! Mais à force d’observer tout ce beau monde, je me dis que je n’ai pas grand-chose à leur envier si ce n’est que grâce à leur argent ils peuvent réaliser leur rêve. Malgré tout, mon cœur se réjouit de voir Naveen, je ne sais pas pourquoi, mais c’est ce que j’ai ressenti, un soulagement et une légère joie de voir encore son sourire si enjôleur.

Le prince de la soirée m’offre une révérence et me tend sa main pour que je lui offre une danse. Le problème, c’est que.... Je ne danse jamais....
D’ailleurs, mon premier réflexe est de poser ma main sur mon bras, en signe de réticence. Je regarde le sol, hésitante.

"Naveen je...je..."

J’ai envie de lui dire oui et de danser comme une princesse à ses côtés, mais je me sens incapable d’y arriver. J’ai peur de me tourner en ridicule sous ses yeux, ce serait encore pire que d’être ridicule aux yeux de la ville entière. J’aime la façon dont il me regarde et je n’ai pas envie que ça change, mais je n’ai pas envie de le repousser, aussi, je décide d’être honnête.

"Je ne sais pas danser."

Je sais bien ce qu’il va penser, il va croire que je dis ça pour plaisanter ou simplement parce que je n’ai pas envie de danser avec lui. Mais si ! Si j’ai envie, surtout après cette longue soirée, j’ai envie de profiter de ma robe, du peu de maquillage qu’il me reste sur le visage. Moi aussi je veux me sentir comme une princesse aux côtés de l’homme le plus charmant et le plus séduisant de toute la soirée et sans doute même de toute la ville. J’aimerais juste pour une fois me laisser aller sans qu’il n’y ait aucune conséquence, connaitre juste le bonheur à l’état brut pendant encore quelques petites heures.... Mais est-ce que j’en ai le droit.

Je lève des yeux désespérés vers Naveen en attenant sa réaction, est-ce qu’il voudra toujours aller boire un café avec moi après avoir vu que j’ai deux pieds gauches ? Je ne sais pas. En tout cas, le simple fait qu’il évoque notre futur "rencard" ?! Est-ce que je peux dire rencard ? Quoi, ça en sera un ? Non, non. On sera seulement deux personnes qui apprennent à se connaitre autour d’un café ! Quoi, c’est ça un rencard ?! Rien que d’y penser je commence à rougir. Je me demande bien ce qu’un homme comme Naveen peut bien me trouver et/ou me vouloir. Je suis une serveuse qui n’a pas vu les rayons du soleil depuis un bail, car je ne fais que travailler depuis aussi longtemps que je me souvienne. Je n’ai pas d’amis à part Charlotte, je n’ai jamais eu de relation, je n’ai pas de hobbies, je n’ai pas fait grand-chose dans ma vie et je crois même n’avoir jamais quitté les limites de ma ville.... Naveen va vite se rendre compte que je ne suis qu’une perte de temps. Même si son but était de me mener en bateau, je ne serais pas un jeu suffisamment distrayant.

Je me mordille la lèvre nerveusement tout en réfléchissant à tout ça. J’ai toujours eu le chic pour trop réfléchir et je constate que les effets de l’alcool n’y change rien. Je me sens juste un peu plus... cotonneuse, je ne sais pas si c’est clair, mais en tout cas je me sens comme ça. La présence du jeune homme me fait me sentir bien. Je voudrais pouvoir passer mes bras autour de son cou et ma main dans ses cheveux... Le simple fait de le regarder me fait sourire bêtement et quand je m’en rends compte, je détourne le regard, honteuse de me sentir pompette sous ses yeux.

Finalement, je me lève d’un bond et lui prend la main. Ne me demandez pas pourquoi, je ne réfléchis pas du tout à ce moment-là. Je le traine sur la piste de danse puis ensuite je me tétanise en face de lui, prête à le laisser me guider, mon élan de courage se mue très, très rapidement en angoisse panique. Je me sens.... vulnérable et j’ai horreur de ça, ce n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de ressentir. Aussi, machinalement, je me rapproche de lui pour y trouver du réconfort.

"Ne vous moquez pas de moi, je ne le supporterai pas."

Je ne voulais pas que ça soit si franc, merci l’alcool, mais en tout ça, c’est la vérité. Je n’ai pas du tout envie de le voir se moquer de moi dans un moment de vulnérabilité, mais d’un autre côté, si mon corps m’a conduit jusqu’ici avec lui, c’est que je dois avoir une certaine confiance en lui que je ne soupçonne peut-être pas encore.... En tout cas, suffit de réfléchir, pour une fois dans ta vie Tiana, profite du moment présent, plonge ton regard dans le sien, mets ta main dans la sienne et fonce ma fille, profite de ton premier bal de princesse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres :: Disney-
Sauter vers: