-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony MDR-1AM2
129 € 220 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 913
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

7ei5.pngMise en Situation


3237928061_1_5_nfzNum5I.gif

Que se passerait-il si tout les personnages que nous aimons et connaissons, étaient prisonniers de notre monde. Un monde où la technologie prône sur la magie ? Un monde où on ne vit pas forcément heureux pour toujours...
C'est pourtant bien ce qui leur ait arrivé, à tous. Tous se sont retrouvés piégés dans cette malédiction, être des êtres humains tout ce qu'il y a de plus banals dans un monde sans magie, privés de leurs souvenirs ils ne se souviennent même pas de leur véritable histoire, leur véritable existence dans un monde bien loin d'ici. Ils doivent maintenant construire leur vie à Storybrooke, une petite ville où chaque habitant a une histoire à raconter, pour peur qu'il s'en souvienne, une ville où certains habitants gâchent des secrets bien plus gros et terribles. C'est ici que Tiana a atterrie avec sa mère, toute aussi amnésique que les autres, cette serveuse au caractère bien trempé va essayer de réaliser ses rêves en travaillant d'arrache-pied pour y arriver. C'était sans compter sur l'arrivée de Naveen, un jeune homme qui est son exact opposé et qui a pour seul but dans la vie que d'être heureux.


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 913
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

"J'ai été ravi de faire affaire avec vous ! Revenez quand vous voulez, mon royaume vous tend les bras."

Me dit - il avec un large sourire de renard... Fourbe et malicieux. Je venais de me séparer d'un objet d'une grande importance pour moi, la montre de mon père qui pour moi, est d'une valeur inestimable, mais que ce renard n'a estimé qu'à 1500 pauvres dollars. Malgré tout, cet argent me sera utile pour acheter mon futur restaurant, et j'espère pouvoir rembourser ce préteur le plus rapidement possible, afin de récupérer la montre.

"La prochaine fois que l'on se reverra, ce sera pour que je récupère ma montre, Mr Facilier."

Ça a été une décision difficile à prendre, mon père étant mort, c'est un des rares objets qu'il me reste de lui sans oublier que c'est ma mère qui lui a offert le jour où il est devenu cuisinier. Bien que ça m'arrache le cœur d'en être arrivée là, je me dis que ce n'est qu'une question de temps. Très bientôt, je reviendrai la chercher, j'aurais mon restaurant et tout ceci sera derrière moi ! Je mènerai enfin la vie dont je rêve et je pourrais enfin vivre de ma passion ! C'est décidé, aujourd'hui sera le premier jour de ma nouvelle vie ! D'ailleurs, je vais de ce pas retrouver le propriétaire d'un bâtiment abandonné, qui m'avait fait une offre alléchante pour le rachat de son immeuble. Une fois que je lui aurais donné l'argent durement économisé pendant plusieurs années, je serai enfin l'heureuse propriétaire de mon premier restaurant.

"Alors Tiana ? Tu as l'air de bonne humeur ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ? "

Me demanda le chauffeur du bus qui devait me conduire vers mon rêve.

"Je vais enfin acheter mon restaurant à Franck! Je caresse mon rêve du bout des doigts !"

Lui dis-je avec enthousiasme, en brandissant l'enveloppe ou se trouve toutes mes économies. Franck me rend mon sourire et ajoute :

"Oh ! Vraiment ?! Je suis sacrément heureux pour toi Tiana, depuis le temps que tu attends ça, n'oublie pas de me prévenir quand il sera ouvert que j'y fasse un tour avec ma femme et la marmaille !"

Je souris par politesse, mais la remarque de Franck me restait en tête, avais-je vraiment envie que des enfants courent et hurlent dans mon restaurant?! Hum...
C'est une question qui demande réflexion. Après tout je pourrais faire en sorte que le restaurant soit agréables pour les adules et les enfants ? Oh oui c'est une excellente idée ! Je pourrais proposer des repas uniquement destinés aux enfants ! Et ils auront leur propre carte comme ça ils pourront faire comme les grands ! Oui c'est une merveilleuse idée !

Je pense à mon futur restaurant alors que le bus continue sa course à travers la ville. Je m'arrête à mon arrêt et le remercie. Dans la rue, je prends une grande bouffée d'air frais, demain, demain, c'est Mardi Gras et toute la ville sera en fête, y'a de quoi rendre heureux. Pour ma part, pas un seul nuage noir ne viens perturber mon bonheur et l'arrivée de la fête me rappelle de très bons souvenirs de famille. C'est donc avec un grand sourire aux lèvres que j'ouvre les portes de ce qui sera dans quelques minutes mon futur restaurant.

"Bonjour !"

Annonçais-je à mon futur propriétaire, Mr Banks.

"Tiens, bonjour, Tiana, heureux de vous revoir. Alors, avez-vous réussi à obtenir assez d'argent ?"

Et bhein, il n'a pas le temps.

"Oui, oui, Mr Banks, tout est là ! Vingt mille dollars tout rond !"

Je vous jure que j'ai vu ses yeux briller quand je lui ai tendu l'enveloppe qu'il s'est empressé de réceptionner avec cupidité.

"Parfait, parfait. Nous pouvons donc signer tout les papiers de propriété."

Il me tend une montagne de document que lis scrupuleusement comme me l'a toujours dit mon père, je signe là où c'est indiqué et après un bon quart d'heure, tout est enfin en ordre.

"Bien ! Je vais donc vous remettre les clefs dès que vous m'aurez donné les cinq mille dollars d'honoraire que vous me devez."

J'écarquille les yeux.

"Qu...Quoi ?!"

Un sourire narquois se dessine sur son visage.

"Et bien oui, bien que votre propriétaire, je suis aussi notaire et c'est moi qui ai rédigé tout les documents concernant la vente et je me suis également chargé des démarches administratives à votre place car une enfant de dix-neuf ans n'aurait jamais pu avoir un bâtiment de la sorte sinon. Tout ceci m'a pris du temps et bien que je sois navré de vous l'apprendre, Tiana, le temps c'est de l'argent.
Donc, le temps que je vous ai consacré vous coûte cinq mille dollars."


Je n'arrive pas à y croire ! Ce sale cafard essaye de me rouler ! Et pourtant que suis-je censée faire si ce n'est lui donner ce qu'il demande ? Mais je n'ai pas cinq mille dollars ! Et même avec mes deux emplois, il me faudrait des mois pour les économiser !
Vite, réponds lui Tiana, il te regarde encore !

"Monsieur Banks, je n'ai pas cinq mille dollars.... Je...Je viens de vous donner toutes mes économies..."

Il se pince les lèvres, l'air faussement compréhensif.

"Je comprends, malheureusement, tout travail mérite salaire, vous comprenez. Cela dis, nous sommes la veille de Mardi Gras, aussi je veux bien me montrer clément. Je vous laisse jusqu'à la fin de la semaine pour trouver l'argent, sinon.... vous devrez dire adieu à votre rêve."

Il pose une main qui se veut compatissante, sur mon épaule puis avec un sourire de renard, il s'en va et me laisse là.

***

Une heure a dû s'écouler depuis que Mr Banks est parti, pour ma part, je suis restée assise dans mon restaurant à pleurer toutes les larmes de mon corps à l'idée que mes rêves se brisent aujourd'hui sous mes yeux. Plus j'y pense et plus j'ai envie de pleurer ! Je pensais réaliser mon rêve et celui de mon père et tout nos espoirs viennent de partir en fumée ! C'est vraiment trop injuste !

Pendant que je continue de pleurer, j'entends des pas dans l'entrée du restaurant.

"Tiana ? Surprise ! Je suis venue t'amener un cadeau pour te féliciter !"


Je sèche rapidement mes larmes avant d'aller à la rencontre de ma mère.

"Maman, c'est vraiment trop gentil, tu n'aurais pas dû !"

Elle pose son cadeau, le faitout de mon père, sur un tonneau près de la fenêtre.

"Bon alors, qu'est-ce qu'on attend ? Fais-moi visiter !"


Je souris avant de tourner en rond dans ce qui sera la plus grande à manger du restaurant. Je l'imagine déjà.

"Regarde maman, ça ne te donne pas envie de fondre en larmes !"

Ma mère regarde le piteux état de ce bâtiment, les poutres apparentes, les pigeons qui volent dans le plafond....

"Heu....Si..."

N'en tenant même pas compte, je continue de lui décrire mon rêve.

"Alors, là où tu te trouves se trouvera le maître d'hôtel. Oh et de ce côté, un buffet garnis ! Et j'accrocherai au plafond un merveilleux lustre en cristal !"

Ma mère se mit à rire en me regardant avec tendresse.

"Tu es vraiment tout le portrait de ton père. Ma chérie, tu feras sûrement de cet endroit un restaurant fabuleux mais c'est de la folie de travailler autant."

"Mais je ne peux pas abandonner si près du but. Tout ce que je veux prouver c'est que papa ne s'est pas donné autant de mal pour rien !"

Ma mère se fâche.

"Tiana ! Ton père n'a peut-être pas eu le restaurant qu'il voulait mais il a eu beaucoup mieux ! Il a eu notre amour. Et je te souhaite la même chose ma chérie, rencontrer ton prince charmant et danser toute ta vie comme dans les contes de fée."

Je souris à sa réplique.

"Oh maman, je n'ai pas le temps de danser ! J'ai encore tellement de chose à faire !"

Je lui prends la main pour continuer la visite des lieux puis nous finîmes par partir, le cœur gonflé d'espoir. La visite surprise de ma mère m'aura fait du bien. Demain, je travaillerai encore plus dur ! Mr Banks aura son argent et moi j'aurais enfin mon restaurant !

***

Mon service du soir allait bientôt commencer, j'étais passé rapidement chez moi pour me changer et enfiler mon uniforme. Je commence à prendre les commandes quand mon amie Charlotte entra dans le restaurant avec des amis à elle.

"Tiana ma chérie ! Alors, comment ça s'est passé ?"


Charlotte est ma plus vieille amie ! Ma mère travaillait pour sa famille donc nous nous sommes connues très jeune. Seulement, Charlotte est la plus grande héritière de la ville, à côté d'elle, j'ai l'air d'une gueuse....
Pourtant, Charlotte n'est pas égoïste et n'hésiterait pas à m'aider si je le lui demandais mais je ne veux pas être une amie par intérêt, aussi, je préfère ne pas la mêler à mes soucis financier. Je ne veux pas que l'argent puisse un jour briser notre amitié.

"Super ! J'ouvrirai très bientôt mon restaurant !"

Elle applaudit et montra un grand enthousiasme, comme à son habitude.

"Wouah ! Ma chérie, c'est super ! Tu vas envie réaliser le rêve ton père et le tien ! C'est incroyable ! Tiana, il faudra absolument qu'on aille faire les boutiques pour l'inauguration ! Il faudra que tu sois la plus belle de toutes ! Tut tut tut, tu ne discutes pas ! Ça sera mon cadeau !"

Je souris en secouant la tête. Sacré Charlotte. Elle va ensuite s'asseoir avec les amis de son milieu tandis que je continue de faire le service. Je finis de prendre les commandes en salle et vais m'occuper de celles en terrasse. C'est là qu'un groupe de musicien décide de faire escale. Un garçon de la troupe, celui qui joue du ukulélé, me tourne autour e chantant et me faisant les yeux doux.
Je n'ai pas le temps pour la romance, aussi, je roule des yeux et retourne en salle en me disant que je prendrais leur commande plus tard.

Plus tard finit par arriver et je suis bien obligée d'aller prendre leur commande. J'arrive à leur table avec mon calepin et les regarde en souriant par politesse.

"Alors, ces messieurs ont fait un choix ?"

Dis-je en tentant de ne pas regarder le joueur de ukulélé.

Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 306
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
« Mais Monsieur, où allez-vous ? » Je passe devant l’homme qui me questionne, grand sourire aux lèvres et traverse le hall de la villa qui nous sert de maison. « Avec un peu de chance, Lawrence, loin de vous. Très loin de vous. » Mon sourire s’agrandit alors que je continue ma route, attrapant mon ukulélé posé sur un meuble avant de sortir de la maison. C’est une belle journée qui s’annonce aujourd’hui, radieuse, en cette veille de mardi-gras. Un évènement pour lequel j’ai une affection toute particulière. Il y a de la musique, de la bonne musique, les gens dansent, s’amusent, font la fête dans des costumes impressionnants et sublimes, et je peux sans difficultés me mêler à la foule pour m’amuser, oublier le rang qui m'incombe, les responsabilités qui m’étouffent. Bien sur, je ne suis pas à plaindre, j’ai tout ce que je veux depuis mon plus jeune âge. Fils aîné d’une bonne famille, mes parents ne m’ont jamais rien refusé. J’ai été gâté, aimé, et regâté. Rien ne m’a jamais été refusé.

Enfin jusqu’à très récemment. En tant qu aîné, je suis celui qui doit hériter de la compagnie de mon père. Un travail qui ne m’intéresse pas. Même si c’est ce travail qui nous permet de vivre à notre aise, ma famille et moi. Mais mes parents ont du mal à comprendre mes projets de vie. Aucun. J’ai simplement envie de me laisser porter par la vie et la musique, comme un radeau à la dérive. Pas de responsabilités, pas de conséquences, ceci me convient très bien. Pour mes parents, cela semble cependant moins acceptable. Alors ces derniers temps, il est vrai que j’ai tendance à me faire régulièrement remonter les bretelles, sur mon comportement, ma paresse, les conquêtes qui vont et viennent dans notre villa. Des mises au point que je peine à écouter, que j’ignore aussi rapidement que frappe les éclairs dans le ciel.

Malheureusement pour moi, il y a Lawrence. Notre majordome. Au service de mes parents depuis aussi loin que je me souvienne. Mais depuis quelques temps, on dirait presque qu’il est devenu ma nourrice. Toujours dans les parages, à veiller sur moi, probablement sur ordre de mes parents. Et il est d’un ennui Lawrence… Beurk ! Alors, chaque fois que j’en ais l’occasion, je lui fais faux-bond. Comme aujourd’hui. Avec les préparations pour mardi-gras, les rues vont être noires de monde, et il sera bien plus difficile pour lui de me retrouver. Tellement plus difficile, ce qui me permettrait au moins quelques heures de répits, à ne pas entendre ses jérémiades sur ce qu’en penserait mes parents, dont je m’étais éloigné en prenant des vacances ici. Oh oui, mardi-gras allait s’annoncer merveilleux cette année.

Je me promène donc dans les rues de la ville, commençant à m’imprégner de l’ambiance des festivités. C’est une journée complète que je passe dans les rues de la ville, à m’amuser, jouer de la musique, à me sociabiliser avec presque toutes les personnes que je croise. Pour ma part, ça n’avait jamais été une difficulté pour moi de sympathiser avec les autres. Ma mère pense que c’est à cause de mon sourire, parce qu’il y a quelque chose de rassurant dedans. C’est possible. Il faut dire que la bonne humeur, c’est certainement mon trait de caractère le plus marqué.

C’est donc sans difficulté que je me lie d’amitié avec un petit groupe de musicien, et ce avant même la fin de la journée. C’est en jouant des airs de jazz et de blues que nous parcourons les rues, jusqu’à marquer une pause dans la soirée, à la terrasse d’un petit restaurant. Alors que nous installons, la serveuse s’approche de notre groupe. Ravissante serveuse à qui je joue un petit air en faisant mon plus beau sourire, cherchant à la faire danser, mais ce qui ne semble pas la tenter, vu la vitesse à laquelle elle retourne à l’intérieur de la salle. Tant pis. Je hausse les épaules et m’installe avec mes nouveaux amis, dans la joie et les rires. Il faudra quelques minutes à notre serveuse pour revenir prendre notre commande, mais c’est toujours le sourire aux lèvres que je la regarde. « Pour commencer, des nachos avec vos meilleurs cocktails, s’il vous plaît ! » Une entrée qui fait l’unanimité autour de la table. D’autres entrées sont commandées, la plupart à partager, nous permettant de grignoter tout en discutant, toujours dans cette ambiance festive qui va découler de mardi-gras. Depuis nos places, on peut d’ailleurs voir de nombreuses personnes se promener avec des sacs d’achats, contenant surement les derniers éléments pour parfaire leurs tenues. « Et vous mademoiselle, en quoi comptez vous vous déguiser demain ? » J’interroge notre serveuse, la mêlant à notre conversation alors qu’elle note toujours activement les commandes.

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 913
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Pas de chance, c'est lui qui me répond. Je n'ai pas d'autre choix que de le regarder et de lui offrir mon plus beau sourire. Le jeune homme est séduisant, je suis bien obligée de le reconnaître. Mais je ne suis pas intéressée. Je crois même ne m'être jamais intéressée à quelqu'un, en même temps, j'ai autre chose en tête. J'ai des rêves et des projets et je ne peux pas me laisser détourner de mes objectifs par quelque chose d'aussi éphémère que l'amour.

"Nachos et cocktails, c'est comme si c'était fait."

Je prends les commandes des autres puis je retourne à l'intérieur du restaurant, les laissant discuter tranquillement.

"Et bien, Mardi Gras a fait venir plus de touriste que l'année dernière, tu ne trouves pas Tiana."

Le regard toujours rivés vers la table des musiciens, j'écoute le cuistot distraitement avant de lui répondre.

"Oui.... Apparemment..."

Je m'occupe ensuite de débarrasser les tables en attendant que mes commandes soient prêtes puis une fois qu'elles le sont, je les amène aux tables correspondantes. Une fois de retour à la table des musiciens, le joueur d’ukulélé me demande en quoi je vais me déguiser pour Mardi Gras.
Je fronce légèrement les sourcils, je n'ai pas le luxe de pouvoir me poser ce genre de question. Ni le temps d'ailleurs.

"Je ne vais pas fêter Mardi Gras. Je travaille ce jour-là aussi, je ne pense pas qu'il soit nécessaire que je me déguise pour servir des beignets toute la soirée."

Me rendant compte que je parais peut-être un peu trop agressive, je soupire avant de prendre un ton moins bourru.

"Et vous ? Vous êtes venu exprès pour l’événement ?"

Dis-je en déposant toutes les entrées sur la table et en m'accordant quelques minutes pour parler avec ces clients qui ont tous l'air de bonne humeur et prêt à faire la fête. Leur joie de vivre m'atteins et je ne cesse de sourire en les regardant rire et plaisanter entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 306
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
Charmante. C'est bien le premier mot qui me vient à l'esprit quand je regarde notre serveuse. La peau ambrée, les yeux noisettes et des cheveux entre le châtain et le noir. Une silhouette menue, environ un mètre soixante-dix, sûrement proche de la vingtaine, c'était typiquement le genre de fille que j'aimais fréquenter. J'observe donc à chacun de ses déplacements sa démarche gracieuse, la légèreté de ses pas, de chacun de ses mouvements. Sans parler de son sourire, sublime, malgré le court instant pendant lequel il a illuminé son visage. Elle était vraiment rayonnante. De quoi donner le sourire à n'importe lequel d'entre nous. Et je suppose à bien des clients au fil de la journée. Un véritable ange tombé du ciel. Dommage qu'elle ne soit pas plus enthousiaste à l'idée de fêter mardi-gras. Je l'aurais très facilement vu en princesse, en sirène ou n'importe quel autre costume pouvant mettre son magnifique visage en valeur. Et pas que. Malheureusement, elle semblait aussi fun que Lawrence. Quel gâchis. Si belle et si jeune, et pourtant, déjà à penser comme une vieille personne aigrie à qui on avait enlevé tout le fun de son âme. Et je ne me gêne pas pour lui faire savoir. « Quel dommage. Une charmante jeune fille comme vous, je suis sur que vous en auriez fait tourner des têtes dans un beau costume. » Il faut dire que mardi-gras, c'était presque une institution dans la région. Ce qui m'avait justement poussé à venir le fêter ici cette année. Des costumes travaillés, colorés, de la musique, des chars, et surtout, une fête qui allait durer toute la nuit.  Que demander de plus. Tout était déjà parfaitement bien pensé. Encore fallait-il savoir s'amuser. « C’est exactement pour cela que je suis là ! » Je lui réponds avec un enthousiasme non dissimulé. Mardi-gras était ma fête favorite. De loin, devant Noël, le jour de l’an et toutes les autres.

Remarquant le plateau de la jeune femme vide alors qu’elle dépose les entrées sur la table, je me lève et lui attrape doucement la main que je lève au dessus de sa tête pour la faire tourner. « Vous savez, si vous vous décidiez à participer aux festivités après votre service, je serais ravi d’être votre cavalier. » Je lui fais mon plus beau sourire et mon regard le plus suppliant pour la convaincre de dire oui. Vraiment, qui ça intéressait de se limiter au travail un soir comme celui-ci, alors que tout le monde s’amusait. « Vous devriez en profiter, vraiment ! Vous aurez tout le temps de travailler plus tard. Mais mardi-gras, ce n’est qu’une fois dans l’année ! » Et je n’étais visiblement pas le seul à le penser. Quelques fois autour de nous s’élèvent pour l’encourager également à profiter des festivités. « Vous voyez, toute la ville est d’accord avec moi. On ne peut pas penser uniquement qu’au travail. Vous devriez venir ! » Et puis je n’allais pas arrêter d’insister jusqu’à ce qu’elle dise oui.

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 913
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Moi ? J'aurais fait tourner des têtes ? C'est à peine si on me remarque dans la rue ! Et encore, des fois on a l'audace de me rentrer dedans et de me dire qu'on ne m'avait pas vu.... Je ne cherche pas à attirer l'attention mais entre attirer l'attention et être totalement invisible, y'a quand même une grosse différence. Ma foi, je ne suis visible qu'aux yeux de très peu de gens et je suis surprise que ce musicien ait autant envie de me parler. Je veux dire.... Je n'en ai pas l'habitude.... Je ne sais pas ce qu'on fait, est-ce qu'on discute seulement ? Est-ce....Est-ce qu'on se drague ?! Mes joues s'empourprent à cette idée ! Non, non, non, moi je ne le drague pas ! Peut-être que lui me drague, mais pas moi ! Je n'ai pas le temps pour ça ! Je dois travailler encore et encore pour pouvoir me payer mon restaurant ! Si je commence à me laisser distraire alors que j'ai bientôt atteint mon rêve, j'aurais fait tout cela pour rien. Alors merci mais non merci ! Il peut dès à présent remballer son sourire ravageur, son regard espiègle et sa voix d'ange.....

"Je....Je ne pense pas non. J'ai déjà fêté Mardi Gras vous savez et on n'a pas vraiment l'habitude de s'arrêter sur le costume de la serveuse."

Cette année encore, je vais faire le service à la super fête du père de Charlotte. Il va y inviter toutes les personnes importantes de la ville et c'est toujours l'occasion pour moi de me faire un max d'argent. Déjà car le père de mon amie est assez généreux sur ma paye mais également parce qu'il me permet de garder les pourboires que je me fais dans la soirée. C'est une famille en or, littéralement, et je suis tellement heureuse et chanceuse de les connaitre !

"Et vous alors, est-ce que vous portez déjà votre costume ? Celui du musicien bohème qui se laisse porter par le vent ?"

Dis-je en souriant, voulant... plaisanter ? Ça ne me ressemble pas.

Quand il me dit être là pour Mardi Gras avec tellement d'enthousiasme que j'en roule des yeux. Bien sûr, ça ne m'étonne pas. La fête va durer toute la nuit, le vin et la bière vont couler à flot et avec le physique qu'il a, toutes les filles de la ville ne se feront pas prier pour lui offrir des colliers de perles. Cette idée.... M'embête. Sauf que je ne veux pas du tout m'attarder sur ça. Je chasse ce sentiment presto comme si je chassais une mouche.

"Je vois. Et bien j'espère que vous vous amuserez bien, même si je n'ai aucun doute là-dessus."

"Tiana !" Ding ding ding ding ding.

"J'arrive !"

Le cuisinier mitraillait la petite sonnette pour que je vienne récupérer les plats d'autres clients.

"Tu vas arrêter de faire les yeux doux aux étrangers, tu le veux ton resto ou pas ?! Alors on se remue, ma vieille !"

Je soupire en roulant des yeux. Je prends toutes les assiettes qu'il m'envoie et les apporte aux bonnes tables. Charlotte me voit passer et m'interpelle :

"Tiana ! Est-ce que tu pourrais nous apporter de tes délicieux beignets ?! Oh et mon père vient de me dire que les musiciens qui devaient jouer à la fête ont annulés.... Il est super en colère ! Quand my dad est en colère, Charlotte ne peut pas avoir ce qu'elle veut alors je t'en supplie aide-moi ! Tu ne connaitrais pas quelqu'un qui connait quelqu'un qui pourrait faire de la musique ?!"

Mon regard se lève immédiatement sur la terrasse et plus précisément sur la table du joueur d’ukulélé..... Est-ce que j'avais vraiment envie de le voir toute la soirée ? Non... il serait fichu de me déconcentrer.... Mais....Charlotte est mon amie, ma meilleure amie, si elle a besoin d'aide, je dois TOUT faire pour l'aider......... ARRRRRRRRRRRRGH ! Ok ok !

"Je....je vais voir ce que je peux faire...."

Elle se lève de sa table et me prend dans ses bras pour une longue étreinte.

"Oh Tiana ! Tu as sauvé notre fête ! Tu es bien la meilleure !"

Elle se tourne vers ses amies aussi riches qu'elle.

"Prenez en de la graine !"

Je souris, à la fois gênée et fière avant de retourner au travail. Quelques clients commencent à partir, aussi je me dépêche de débarrasser leur tables, ensuite je tourne dans la salle pour voir si personne n'a besoin de rien puis je vais en terrasse. Je ramasse ce qui traine, je prends les additions puis je retourne à la table des musiciens, je débarrasse ce qu'ils ont déjà fini puis je reviens les voir pour savoir s'il leur faut autre chose. C'est là que le joueur d’ukulélé me prend la main. Il a les mains si grandes et si surprenamment douces ! Il me fait tourner gracieusement. Enfin, son geste à lui l'était, moi je ressemblais à un canard sur des talons. Je.....je ne sais pas danser et je pense que devant mon regard penaud et gêné, il a dû le remarquer. Mais il ne se démonte pas et m'incite à participer aux festivités de Mardi Gras. Je soupire. Décidément, il est têtu. Je plonge mon regard dans le sien et... Sur le coup, je ne sais quel maléfice il me jette mais j'ai envie de dire oui ! Heureusement que je tourne le regard juste à temps.

"Je.....Je...."

Moi... être sa cavalière ? Ma mère tomberait dans les pommes tant elle n'y croirait pas ! Et puis.... Je ferais sûrement des envieuses.... Non Tiana ! Ne perds pas ton rêve de vue ! Les autres clients m'encouragent, surtout mes habitués. Olalala je deviens toute rouge et tente de me cacher avec une main.

"Je.....Je vous rappelle que je travaille ce jour-là Mr. LaBouff compte sur moi pour assurer le service tant que la soirée ne sera pas finie.... Si ça se trouve, elle va durer toute la nuit. Alors je....Je ne vous promets rien. Mais si vous cessez d'enflammer mes clients, je...je veux bien porter un costume pour l'occasion. Ça vous va ?"

Je le regarde, un léger petit sourire aux lèvres. Je n'arrive pas à croire que je me plie aux exigences d'un inconnu. Cette fête me fait vraiment tourner la tête.

"Est-ce que ces messieurs désirerez autre chose ?"

J'attends leur réponse puis je me tourne vers le joueur d’ukulélé en me mordillant la lèvre. Faut que je prenne mon courage à deux mains, au moins pour Charlotte.

"Je....Je voulais savoir.... Est-ce que vos amis et vous aimeriez vous faire un peu d'argent le soir de Mardi Gras, j'imagine que ça peut être utile pour pouvoir s'amuser plus longtemps ! Si...si ça vous intéresse, Mr LaBouff cherche des musiciens pour sa soirée de Mardi Gras..."

Je vais me prendre un refus catégorique, ces bons vivants auront envie de s'amuser et de profiter de cette fabuleuse soirée, pas de travailler pour des richards qui ne leur accorderont même pas un regard. Je le sais, ça fait trois ans que je me tape le Mardi Gras des LaBouff. Mais au moins j'aurais essayé, pour Charlotte.

Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 306
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
L'indifférence de la jeune femme face à ma personne est assez déroutante. Sans vouloir me vanter, il était rare que les demoiselles ne se perdent pas au moins en sourire face à moi. Pourtant, elle, elle semblait garder la tête froide, concentrée sur son travail, qui semblait occuper la totalité de son temps et son esprit. Elle ne parlait que de ça, et c'en était presque ennuyant. Il n'était apparemment pas question pour elle de faire la fête, pas même un soir comme mardi gras alors que toute la ville comptait s'en donner à coeur joie dans les festivités, vêtue de son plus beau costume. Des costumes que certains préparaient des mois à l'avance pour attirer les regards et marquer les esprits. Mardi gras ce n'était pas juste une fête après tout, c'était une institution, et personne ne le fêtait mieux qu'ici. Même moi j'avais exceptionnellement fait le déplacement jusqu'ici pour venir le fêter plus grandement encore que les années précédentes. Bon, ça et parce j'avais besoin de souffler avec mes parents, notamment mon père qui me mettait la pression pour que je devienne sérieux et responsable, et que je m'intéresse à ses affaires, pour un jour prendre sa succession. Que des choses d'un ennui mortel. Et quand j'y pense, je me dis que lui, il aurait sûrement préféré un fils comme la jeune fille. Mais moi, je voulais autre chose. Quelque chose de bien différent que de passer mes journées enfermé dans un bureau. Je ne savais pas encore quoi exactement, mais je finirais sûrement par trouver.

Je regarde tout de même la jeune femme aller et venir, poursuivant son service comme elle avait surement l’habitude de le faire chaque jour. Rien ne semblait vraiment la détourner de sa tâche, alors que moi, à sa place, j’aurais sûrement tout laissé tomber pour discuter avec les clients, curieux des histoires qu’ils auraient à raconter, ou pour espérer obtenir un rendez-vous avec une charmante demoiselle, comme la jolie blonde qui venait de rentrer précipitamment dans le restaurant avec son groupe d’amies. Elles, elles étaient surement du genre à savoir faire la fête. Charmantes, et je pourrais sûrement inviter l’une d’entre elles à être ma cavalière pour Mardi Gras, mais j’aurais tout de même préféré la serveuse. Elle avait un petit quelque chose en plus. Je ne pouvais pas dire quoi, mais ça me plaisait en tout cas.

Alors je retente, lorsque j’en ai l’occasion, de la détourner un peu de son travail, de lui montrer qu’il n’y a aucun mal à s’amuser, encouragé par quelques clients sur la terrasse, qui visiblement semblait bien connaître la serveuse. « Allez Tiana ! » « Dis lui oui, le pauvre. » « Ce n’est qu’un soir, tu as le droit de t’amuser un peu. » Les encouragements vont de bon train alors que la jeune femme, Tiana comme ils l’appelaient tous, tente de cacher une partie de son visage derrière sa main. J’ai espoir, à cet instant, qu'elle cède, mais elle continue de me parler de travail. Je me laisse lourdement tomber sur ma chaise en soupirant. Ne savait-elle donc pas s’amuser ou s’occuper autrement que par son travail ? Mais au moins, elle allait porter un costume. Je suppose que c’était déjà une victoire, que de la voir au moins en accord avec la soirée, et non pas dans sa tenue de serveuse habituelle. « Ça sera un bon début. » Je lui adresse un sourire, tout de même fier d’avoir réussi à la faire un peu changé d’avis pour la soirée. Si j’avais eu quelques jours de plus, je suis certain que j’aurais même pu la convaincre de m’y accompagner. Quel dommage !

Mais, alors que je me prépare à admettre ma défaite face à la volonté de la jeune femme, elle se lance dans une proposition des plus surprenantes. Je me prépare à refuser, refusant de travailler, surtout un soir comme mardi gras. Hors de question ! Mais avant que je n'aie pu ouvrir la bouche, certains commencent déjà à réfléchir sérieusement à la proposition. « Chez Mr LaBouff, c’est une grosse soirée, ça peut valoir le coup. » « C’est la plus grosse fête de Mardi Gras de la ville ! » « On va pouvoir s’amuser, et aussi gagner un bon salaire. » « Naveen, qu’en penses-tu, tu seras des nôtres ? » Je les regarde tous, réfléchissant silencieusement. Ça ne faisait pas partie de mes plans, mais à les entendre, c’était la soirée de l’année. Et puis si j’y allais, ça me permettrait de revoir Tiana. Mais je ne voulais pas travailler ! Raaaah !! Mais en même temps, au ukulélé, je serais sûrement plus libre qu’occupé. Je me retourne vers la jeune femme, sourire aux lèvres. « Si vous promettez de m’accorder au moins une danse, c’est d’accord, vous aurez votre orchestre ! » Je ne reculerais devant aucune tentative pour séduire la jeune femme. « Et je veux vous voir avec un des plus beaux costumes de la soirée ! Qu’importe que vous fassiez le service. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 913
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Olalala, c'est gênant, même les clients commencent à rentrer dans son jeu. Ça veut dire que depuis tout ce temps, tout le monde nous épie ! Je rougis encore plus à l'idée d'avoir été une source de distraction pour mes clients. En réalité, ce qu'ils ont apprécié, c'est de voir leur serveuse préférée se détendre un peu et papoter avec un jeune homme de son âge. C'est vrai que plus d'une fois, des clientes m'ont demandés si j'avais quelqu'un dans ma vie et je leur ai toujours répondu que non, seul me rêve me comble de bonheur. Alors pour une fois que je me laisse approcher par le sexe opposé, j'imagine que c'est un jour à marquer d'une pierre blanche ! En attendant, il faut faire cesser cette petite manifestation car je me sens super gênée. À l'inverse, le musicien n'en a absolument rien à faire, au contraire, on dirait qu'il est content de voir que la foule le soutient. Pire, qu'il savoure sa victoire. J'accepte que porter un costume ne serait-ce que pour que mes clients soient contents et qu'ils arrêtent de nous observer.
Le joueur d’ukulélé se contente de ma réponse et m'offre un joli sourire. Mon Dieu, ça le rend encore plus mignon. Son sourire est véritablement ravageur, je ne peux pas faire semblant de l'ignorer. Aussi, pour qu'il ne remarque pas quel effet il me fait, je me cache bêtement derrière mon carnet de commande en faisant mine de prendre des notes.

J'aimerai partir et mettre le plus de distance possible entre moi et cette tentation humaine mais je ne peux pas, il me reste une dernière chose à lui demander. Il faut que je sauve la soirée des LaBouff et pour ça j'ai besoin de musiciens. Je lui fais donc ma proposition et il n'avait pas vraiment l'air super emballé. En même temps, il avait d'autre projet pour Mardi Gras, sans doute se saouler la gueule toute la nuit jusqu'à être incapable de jouer de la musique. Courir après toutes les filles de la ville et se retrouver avec des dizaines de colliers de perles. Se réveiller avec une affreuse gueule de bois dans le lit d'une parfaite inconnue. Je roule des yeux en fronçant les sourcils en m'imaginant cette soirée de beuverie totalement inutile. Je pense que le joueur d’ukulélé était sur le point de décliner mon offre mais les autres membres du groupe se concertèrent un instant. Au fond de moi, je prends ça pour une victoire. Déjà je suis contente d'avoir pu aider Charlotte mais aussi.....Je me dis que s'il travaille chez les LaBouff, il ne passera pas la super soirée alcoolisée et teintée de luxure qu'il s'était sans doute imaginé.
Tiana, tu es en train de te réjouir du malheur des autres ?!
Pas vraiment, disons que pour une raison que j'ignore, ça ne me dérange pas de l'avoir dans mon champ de vision ce soir-là j'ai l'impression que ma soirée sera moins monotone s'il est là. Il a ce petit je ne sais quoi qui rend la vie meilleure. Je sais bien que c'est ridicule mais expliquez-moi pourquoi toutes les fibres de mon corps se sentent stimulées quand il est là ? Comme s'il était la brise de fraicheur qui manquait à ma vie. Je dois perdre la tête. Tout ça c'est de la faute de ma mère qui me presse pour me trouver un partenaire ! Voilà que je fais une fixette sur le premier venu, n'importe quoi ! Je suis sûre qu'après une bonne nuit de sommeil je ne penserai plus au sourire de cet inconnu, ni à sa voix merveilleuse, sa façon de vouloir me faire profiter de la vie.... Au boulot Tiana !

Naveen, c'est comme ça qu'il s'appelle. C'est original. Je trouve que son nom lui va très bien et ça m'énerve parce que ce n'est pas le genre de prénom que l'on peut oublier. Je me mordille nerveusement la lèvre pour ne pas laisser transparaitre toutes mes pensées et toutes mes émotions. Je laisse les musiciens s'arranger entre eux. Effectivement, ils ne seront jamais aussi bien payés que pendant la soirée des LaBouff, le père de Charlotte n'hésite pas à mettre la main au portefeuille dès qu'il s'agit d'offrir une fête grandiose ! Et puis avec une fille comme Charlotte, il a l'habitude de voir son argent partir à vau-l'eau. Les musiciens demandent à Naveen s'il sera à la soirée et j'avoue que même si je tente de ne pas le montrer, je suis pendue à ses lèvres pour connaitre sa réponse.
Quand il se tourne vers moi, j'en rougis instantanément mais essaye de faire comme si de rien était. Il me fait sa proposition et j'en reste bouche bée. Sur le coup, j'ai un mouvement de recul et je me prends le présentoir des plats du jour dans le bas du dos ce qui m'oblige à affronter la proposition de Naveen.

"Je....heu....Je..."

Je ne sais pas danser, mais je ne peux pas le lui dire. Tout le monde ici sait danser ! Encore plus quand il s'agit de Mardi Gras ! Tout le monde s'amuse, chante, danse sans se soucier des autres. Ils s'amusent, s'amusent vraiment, rient à plein poumon et s'enivrent jusqu'à en avoir la tête qui tourne. Mais moi ce n'est pas mon genre, je ne sais pas du tout danser, j'ai deux pieds gauches et je n'ai pas envie de me ridiculiser alors que tout le gratin de cette ville sera présent.

"Je.....peut-être."

Me contentai-je de répondre. Je ne veux pas prendre d'engagement mais je ne veux pas qu'il pense que je suis une dégonflée..... Pour ce qui est de la robe, je sais que je pourrais emprunter une robe à Charlotte.

"Hum. Va pour la robe. J'essayerai de mettre la plus jolie robe que je n'ai jamais porté ! Mais alors vous avez intérêt d'assurer le concert toute la nuit ! Et de passer à mon stand pour prendre mes délicieux beignets !"

Bhein je serais quand même serveuse à la base donc mon but est de distribuer la bouffe. Je soutiens le regard de Naveen pour voir si ces nouveaux termes du contrat lui conviennent.

***

La soirée est finie. Tout le monde est parti et il ne reste que Charlotte qui m'attend pour pouvoir me raccompagner chez moi.

"C'est très gentil Charlotte. Ça me fera gagner quelques minutes de sommeil."

Mon amie fronce les sourcils et me pointe du doigt.

"Tiana, je t'ai déjà dit que tu travaillais trop dur ! Tu es en train de te ruiner la santé ! Tu ne peux pas accumuler deux emplois et dormir seulement deux heures entre les deux ! Tu vas devenir folle !"

On croirait entendre ma mère. Je soupire et lui dit simplement.

"Je sais Charlotte, mais je suis sur le point de réaliser mon rêve ! Je ne peux pas renoncer maintenant !"

Je sais qu'elle ne va pas me lâcher avec ça, aussi je tente de lui changer les idées.

"Au fait, je t'ai trouvé un groupe pour la soirée de Mardi Gras."

Cette chipie ne perd jamais le nord.

"Ah oui ? Je suppose que c'est le groupe du charmant joueur d’ukulélé qui n'a pas arrêté de te dévorer du regard ?"

Je deviens rouge pivoine ! Dire que je pensais que pendant tout ce temps elle rigolait avec ses copines sans faire attention à ce qui pouvait bien se passer autour.

"Qu...quoi ?! N'importe quoi !"

Dis-je pour tenter de taire ses élucubrations.

"Oh arrête Tiana, tu ne me l'as fait pas à moi ! Ce garçon n'avait d'yeux que pour toi, et pourtant c'est pas faute d'y avoir de nombreuses jolies demoiselles dans la salle !"

Je souris en sentant qu'elle est légèrement vexée de ne pas avoir eu l'attention de Naveen. Je secoue la tête. Je lui laisse si elle veut, je n'ai pas le temps pour ça. Seulement, une petite, mais alors une toute petite part de mon cœur s'est serré à l'idée de voir Naveen et Charlotte bras dessus bras dessous. Je chasse rapidement, mais très, très rapidement cette idée de ma tête. Si je commence comme ça, mon esprit va se polluer de pensées inutiles.

"En tout cas, je lui ai proposé de venir jouer chez toi et le groupe à accepter."

Maintenant la partie la plus coriace.

"Oh et Charlotte, comme je n'ai rien à me mettre, je me suis dit que tu pourrais me prêter une robe ?"

Je me mordille la lèvre en espérant que ça passe comme une lettre à la poste mais sans compter sur le radar de ma meilleure amie qui voit tout et qui sait tout. Elle prend son air le plus surexcité et se met à bondir de partout.

"TIANA !!!!!! Tu as décidé de te faire jolie pour Mardi Gras !!!!!! AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !!!! Je suis choquée ! Olalala ma bibiche, tu vas être la plus belle je te le garantis ! Et si avec ça tu ne finis pas la soirée dans les bras du joueur d’ukulélé, c'est que les contes de fées n'existent pas !"

"Ils n'existent pas Charlotte."

"Tututut ! Silence, je réfléchis à laquelle de mes robes t'irait le mieux ! Tu sais quoi ? Dès demain on va aller t'acheter une nouvelle tenue ! Tu seras la plus belle de la soirée Tiana, je te le garantis ! Ouuuuuuh je suis toute excitée à l'idée que tu reçoives ton premier baiser !!!"

"Chuuuuuuut ! Ça va Charlotte, tout le monde n'a pas besoin de le savoir !"

Dis-je en rougissant alors que je prends mes affaires après avoir débarrassé toutes les tables et nettoyer le restaurant. Je monte en voiture avec Charlotte pour qu'elle me ramène chez moi.

***

Une fois rentrée à la maison, je m'étale sur le lit encore habillée mais je suis tellement fatiguée que je n'ai pas la force d'ôter mes vêtements. De toute façon mon réveil ne va pas tarder à sonner pour que je commence mon service de jour. Alors je ne vais pas perdre ces précieuses minutes de sommeil. Ma dernière pensée ce soir-là Aller savoir pourquoi mais elle fut pour Naveen. Revoir son sourire dans ma tête, me pousse à sourire contre mon oreiller. Fichu musicien qui me fait perdre la tête !
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 306
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

9IZvAkS.png
Naveen
J'ai 22 ans et je vis à Storybrook, USA. Dans la vie, je suis l’héritier d’une immense compagnie d’import-export et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mes choix, je suis célibataire et je le vis très bien, aimant batifoler auprès de charmantes demoiselles.

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] 5ICp
+ Héritier d'une grosse fortune, il n'a jamais eut à s'inquiéter de quoi que ce soit + Il est d'une légèreté à toute épreuve et n'a pas conscience des difficultés de la vie. + Charmeur invétéré, ses parents aimeraient cesser de le voir batifoler auprès de toutes les femmes.
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Tumblr_inline_ppxosrkKSD1u9urvd_1280
Rome Flynn :copyright: Shiya
C’est presque un sentiment d’échec qui naît en moi quand je n’obtiens qu’un “peut-être” de la part de Tiana. Bien sur, c’était mieux qu’un non, et la voir perdre ses moyens face à ma proposition ne faisait qu’augmenter mon plaisir à la taquiner ainsi, et mon désir de lui faire passer une meilleure soirée qu’elle n’aurait plus l’imaginer, mais ça ne valait pas un oui franc et sincère. Bien que j’allais m’en contenter. J’étais à court d’arguments pour lui faire changer d’avis dans ces conditions, mais je suppose que je pourrais jouer de mon charme pendant mardi gras pour obtenir un vrai rendez-vous dans les règles, en tête à tête, juste elle et moi. Un nouvel accord établi entre nous, je lui fais mon plus beau sourire pour lui montrer que j’en acceptais les nouveaux termes. J’allais assurer le concert, à tel point que les invités danseraient toute la nuit, et surtout, surtout, j’allais passer à son stand, obtenir la danse qu’elle me refusait jusqu’à maintenant. « Je vous verrai donc à Mardi Gras, Tiana. » Je la salue poliment, la laissant reprendre son service tandis qu’autour de la table, l’organisation se met en place pour la soirée. Les chansons à jouer, les costumes à adapter pour nous laisser jouer sans entraver nos mouvements, etc. C’est quelques heures supplémentaires que nous restons attablés pour régler tous les détails de cette fameuse soirée. Avant de partir, je jette un rapide coup d’oeil à la serveuse toujours occupée entre ses clients. Un sourire se dessine sur mes lèvres avant de tourner enfin la tête et de repartir avec mes amis musiciens. Cette journée s’était révélée bien plus surprenante que ce que j’avais pu imaginer.

Rentré chez moi, je suis accueilli par Lawrence et son air bougon. « Monsieur ! Où étiez-vous ? Je vous ai cherché partout, et vos parents ont cherché à vous joindre, vous auriez pu leurs répondre ! » D’un geste de la main, je bats l’air pour lui faire comprendre que je me fiche bien de ce qu’il raconte. Je remonte dans ma chambre, me laisse tomber sur le lit et déverrouille mon téléphone pour écouter les messages laissés par mon père. Un mois pour devenir un adulte responsable, avant que les vivres me soient coupées. Mais je n’avais aucune envie de cette vie bien rangée qu’était la sienne. Je préférais mille fois l’aventure, la musique, me laisser porter par le vent et rencontrer des gens dont il ne soupçonnait pas l’existence comme… Comme Tiana. Repenser à elle fait gonfler mon coeur. Je ne sais pas pourquoi, mais elle me plait. Je me redresse et attrape le laptop posé un peu plus loin. Un mois avant de me faire couper les vivres, j’allais clairement en profiter. Mon costume déjà prêt, je cherche plutôt quelque chose à offrir à la jeune femme. Pourquoi pas un bracelet ou un collier ? Quelque chose qu’elle pourrait porter pour être encore plus somptueuse dans sa robe. Bien que j’ignorais quel genre de robe elle porterait. Mais la plus belle qu’elle ait jamais porté, ça sous-entendait quelque chose de somptueux non ? Après plusieurs minutes, je finis par opter pour un collier, orné d’une émeraude. Une pierre qui ressortirait encore plus belle sur sa peau basanée.

La soirée passe  et j’imagine déjà la plus belle fête pour Mardi Gras. D’autant plus qu’en me renseignant sur internet j’avais fini par avoir confirmation que ce Mr La Bouff ne faisait effectivement pas semblant quand il s’agissait d’organiser une fête. La nuit allait être grandiose, et j’allais faire en sorte que Tiana passe le plus beau de ses mardi gras.
Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 913
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

aG5veGJMTnNpVGZKR2JzUDBvWFQuanBn.jpg
Tiana
J'ai 19 ans et je vis à Storybrooke, USA. Dans la vie, je suis serveuse et future propriétaire d'un restaurant et je m'en sors tout juste. Sinon, grâce à un choix de vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je n'ai pas le temps de me laisser écarter de mes rêves par des choses aussi futiles que danser avec des garçons.


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] KeenMatureChick-small
J'ai encore de longues choses à faire. Je n'ai pas le temps de perdre mon temps y'a plus urgent sur terre.
J'irai au bout du rêve, au bout du rêve, si je rencontre des montagnes je les soulève. Si je tombe, il suffit que je me relève, alors rien ne pourra m'arrêter j'irai au bout du rêve.
Et comme le disait mon père "Tu réussiras un jour, n'épargne pas tes efforts, fais-le avec amour"
Alors chaque matin je me mets au travail et je vais gagner cette bataille, c'est bientôt le grand jour, c'est à moi, oui, c'est mon tour.
Comme tout le monde, j'ai fait des erreurs, je ne suis pas parfaite. Mais j'atteins le sommet, je sais qu'un jour j'irai au bout du rêve, au bout du rêve, au bout de mon rêve !

Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] W7n2


Zendaya :copyright:️ Google

Le lendemain matin, très tôt le matin, mon réveil se met à sonner. Adieu les bons vieux réveils que l'on pouvait balancer de l'autre côté de la chambre. Maintenant, je ne pourrais pas me permettre de faire la même chose avec mon téléphone. J'ai déjà dû me serrer la ceinture pour pouvoir me l'offrir, hors de question qu'il lui arrive quelque chose. Je finis par éteindre le réveil puis je me lève de mon lit à contre cœur. J'ouvre mon armoire, encore endormie.

"Service de nuit, service de jour..."

Je baille en sortant mon uniforme de son cintre puis je m'habille rapidement, je sais que j'aurais bien besoin d'une bonne douche mais je n'ai pas le luxe de pouvoir me laver à chaque fois que j'en ai envie ou besoin. Je ne peux pas me permettre d'être en retard, chaque minute c'est de l'argent en plus, je n'ai plus que trois jours pour récolter encore quatre mille deux cent cinquante-sept dollars, il faudrait que j'arrive à me faire un peu plus de mille dollars par jour, autant dire, que c'est une mission perdue d'avance mais je n'ai pas le droit d'abandonner, je dois me battre coute que coute.

Une fois prête, j'embrasse la photo de mon père en lui demandant de m'apporter un peu de chance puis je file pour ne pas rater le bus.

"C'était moins une Tiana, j'ai bien failli partir sans toi !"

"Moi, rater un jour de boulot ? Ça ne va pas !"

"Haha, mais cette fois, t'as bien failli y aller en courant !"

"Même en courant je serais plus rapide que toi !"

Dis-je à mon chauffeur préféré avant de regagner ma place habituelle. De toute façon, à cette heure de la matinée, il n'y a pas grand monde dans les transports, ni même dans les rues. Tout le monde dort encore à point fermés et c'est bien normal. Douze minutes plus tard, je descends à mon arrêt et arrive au même moment que la propriétaire du restaurant où je travaille. Son établissement ne sera qu'un bouiboui sans nom à côté du palace que je compte bâtir de mes propres mains, mais en attendant, bosser ici me permet chaque jour un peu plus de me rapprocher de mon rêve alors je ne vais pas cracher dans la soupe.

"Bonjour Tiana, toujours à l'heure, ça fait plaisir à voir."

"Bonjour Mina, merci. Dis, est-ce que je pourrais faire quelques heures en plus aujourd'hui, j'ai vraiment besoin d'argent..."

Elle grimace.

"Tu sais, je n'ai pas vraiment les moyens de vous payer des heures supplémentaires...."

Elle soupire.

"....Je veux bien te garder deux heures de plus mais c'est tout ce que je peux faire. Sans compter que tu as deux emplois, Tiana, la loi nous oblige à te dire de partir même si tu as envie de travailler nuit et jour."

Je ne lui ai rien demandé à la loi ! Qu'elle s'occupe de ce qui la regarde ! Soupire.

"C'est toujours bon à prendre, merci Mina !"

"Mais dis-moi, tu vas bosser chez les La Bouff ce soir, non ? Ce sera l'occasion de te faire de l'argent...."

Ouuuuh elle croit que j'essaye de l'entourlouper. Soit honnête Tiana !

"Oui, mais je dois réunir cinq mille dollars d'ici vendredi..... Donc chaque centime que je pourrais gagner sera bon à prendre."

"Cinq mille dollars..... Pour ton resto encore ? Eh bien, bon courage Tiana."

"Oui.... Merci..."

***

La matinée est passée à une vitesse folle. Vers onze heures, Charlotte n'a pas arrêté de bombarder mon téléphone d'appel et de messages, elle voulait venir me chercher pour qu'on aille faire les boutiques puis que je me prépare chez elle. En soit, ça me ferait gagner du temps d'être directement chez elle puisque c'est là-bas que se déroulera la soirée. J'ai pris le temps de lui répondre pendant ma courte pause, je lui ai dit que je finissais deux heures plus tard et que je n'avais pas une minute à perdre, voulant tout de même avoir le temps de me reposer un peu avant ce soir.

Je finis mon service, débarrasse mes tables et dit au revoir à mon équipe. Je sors du restaurant et Charlotte est là, dans sa décapotable rose bonbon.

"Tiana je suis toute excitée pour toi ! Cette soirée va être la tienne !"

Je roule des yeux, c'est clair qu'elle est bien plus emballée que moi. En même temps, elle va y être en tant que reine du bal, moi je vais être la vendeuse de beignets..... Donc mon manque d'enthousiasme peut facilement se comprendre je pense.

"Ne dit pas n'importe quoi, Charlotte, je passerai la même soirée que l'année dernière et l'année d'avant. Ton père ne me paye pas pour que je passe une bonne soirée, je te rappelle."

Charlotte fronce les sourcils.

"Tiana, tu sais bien que ta mère et toi faites partis de notre famille, tu es comme une sœur pour moi, tu le sais très bien. Et pourtant tu es gênée de la moindre attention que j'ai pour toi. Tu refuses que je t'aide à financer ton restaurant, tu préfères bosser comme une esclave de jour comme de nuit.... Je ne te l'ai jamais dis, mais je trouve ça blessant, je ne suis pas ta sœur ?"

Ma pauvre Charlotte, si douce, si gentille, je ne supporte pas de la voir souffrir.

"Charlotte, tu sais bien que tu es la seule sœur que je n'ai jamais eu et que je t'aime si fort ! Mais.... Mon père s'est toujours battu pour avoir ce qu'il a eu, il a toujours sué et a toujours travaillé pour réaliser ses rêves. Je...Je veux simplement suivre ses traces, suer sang et eau, comme lui, je veux galérer pour que quand je toucherai enfin mon rêve du bout des doigts, je puisse vraiment l'apprécier et me dire que c'est uniquement grâce à mon travail acharné. Mais je sais que tu seras toujours là si mes rêves et mes espoirs dégringolent ! Et c'est pour ça que je t'aime si fort."

Charlotte bat sa main devant ses yeux pour sécher ses larmes avant qu'elles ne coulent sur son maquillage impeccable.

"Ça me fait du bien ce que tu me dis. Bon, séquence émotion terminée ! Aujourd'hui, tu vas profiter de la vie, à mes frais et je ne veux rien entendre c'est bien compris ! Tiana, tu mérites de te faire chouchouter, arrête de croire que tout le monde te prends en pitié, j'ai envie de te voir resplendir ce soir ! C'est simple, je ne serais satisfaite que lorsque le joueur d’ukulélé restera bouche béante en te voyant !"

Je rougis légèrement en ne pouvant m'empêcher d'esquisser un sourire. N'importe quoi. Quand il verra le potentiel féminin de cette ville, surtout vêtues sur leur trente et un, il se rendra bien vite compte qu'il y a mieux que la petite serveuse dont il a déjà probablement oublié le nom. J'agite ma main avec désinvolture en guise de réponse.

Ma meilleure amie nous conduit dans une boutique qu'elle et ses copines ont l'habitude de fréquenter alors que moi c'est bien la première fois que j'entre à l'intérieur ! Il y a des fauteuils pour s'asseoir ! Tout est en daim ou en velours, le rideaux des cabines d'essayages sont en soie ! Je rêve ! Une cabine coute plus cher que tout ce qui se trouve dans mon appartement.

"Charlotte, c'est bien trop luxueux ici, je ne me sens pas à l'aise....."

Mon amie me tire par le bras pour m'amener jusqu'à une vendeuse.

"Tut tut tut, Tiana, ce soir, tu seras la plus belle pour aller danser, je te le garantis. Bonjour, je cherche une robe pour mon amie, mais je vous explique, je veux qu'elle soit la plus belle. Autrement dit, je veux LA robe qui va la mettre en valeur, je veux qu'elle brille de mille feux, son potentiel âme-sœur sera de la soirée et je veux qu'en un regard ces deux là tombent amoureux !"

"Charlotte !"

La vendeuse rigole légèrement avant de hocher la tête.

"Bien, je vais voir ce que je peux faire, miss La Bouff."

Elle est si connue que ça. Mais ma copine est une super star en fait ! Enfin, à échelle locale. La vendeuse me tourne autour comme si d'un simple regard elle évaluait ma taille, mon poids, mes mensurations.... ces femmes sont des sorcières.

"Avez-vous une préférence pour la couleur de la robe ? Je pense à un blanc pur ou un joli bleu azur ?"

Je réfléchis rapidement à une réponse, je ne sais pas vraiment, je n'ai pas réfléchis à tout ça et je ne m'habille pas en fonction des couleurs mais en fonction de l'uniforme que je dois porter....

"Heu....je....le vert, j'aime bien le vert."

La vendeuse arque un sourcil avec mépris, comme si je venais de sortir l'ânerie la plus monumentale de tout les temps.

"Le...vert ? Je ne suis pas certaine d'avoir beaucoup de modèle à vous présenter de cette couleur."

Je baisse la tête, me sentant....je ne sais pas, rabaissée, je savais que ce n'était pas une bonne idée de venir ici, je ne suis pas du tout à ma place. Je ne connais rien à la mode.

"Bien, alors comme nous ne sommes pas là pour perdre notre temps, nous allons voir en face si elle, elle saura répondre à nos exigences. Aller viens Tiana, c'était une mauvaise idée de venir ici."

Dit-elle comme si le monde lui appartenait, elle n'a même pas finit de se lever que la vendeuse se rétracte.

"Attendez, attendez, miss La Bouff, je pense que nous devons avoir peut-être de vieux modèle qui pourrait tout à fait convenir à votre amie ! Le seul problème, c'est qu'elles sont des saisons passées, autrement dit, plus à la mode."

Charlotte roule des yeux.

"Est-ce que mon amie a l'air de suivre la mode ?! Je vous ai simplement demandé de trouver la tenue qui fera d'elle la plus belle et non la prochaine icône de la mode. Alors, qu'est-ce que vous attendez ?! Allez me chercher ces robes !"

Je regarde Charlotte comme jamais encore avant je ne l'avais regardé.

"Bhein quoi ?!"

"Comment ça, bhein quoi ?! J'ai bien cru que t'allais la mordre ! Pourquoi tu ne t'étais pas montrée aussi sauvage que Matt Rigens t'avait tiré les couettes pendant tout un trimestre au point que j'aille lui foutre mon poing dans la figure pour qu'il te laisse tranquille ?!"

Mon amie sourit à ce souvenir.

"Matt n'était qu'un abrutit, à notre arrivée au collège, il est venu m'avouer qu'il a toujours été amoureux de moi."

"Et il n'en fallait pas plus pour qu'il devienne ton premier petit ami."

"Alala, que de souvenirs !"

Nous rions de nos vieilles anecdotes jusqu'à ce que la vendeuse revienne les bras chargés de robes vertes. Vert émeraude, forêt, kaki, pomme, prairie, bouteille, irlandais..... Je ne sais plus où donner de la tête ! J'ai essayé des dizaines de robes et à chaque fois Charlotte trouvait quelque chose à redire ! Trop longue, trop courte, transparente, pas assez, trop bouffante, pas assez bla bla bla !

"STOP ! Charlotte, je te garantis que je prendrais la prochaine ! J'en ai assez, je veux dormir !"

"Bon d'accord, d'accord ! Choisi la bien et on prend la prochaine, promis !"

J'enfile donc la dernière robe. C'est un modèle vert grenouille, à bustier en cœur. Elle met la poitrine en valeur sans que cela soit trop vulgaire, ma taille est parfaitement dessinée et ma jupe bouffante me donne des allures de princesses. La robe est légère et agréable, je pense que la plus grande partie doit être en soie. Il y a du tissu pailleté au niveau de ma jupe et du contour de ma poitrine. Les manches sont courtes et bouffante et les gants qui vont avec sont également en soie. J'ai beau tournoyer, la robe suit chacun de mes mouvements et j'ai l'impression de renaitre de mes cendres.... même moi, je dois admettre que je suis magnifique, cette robe est splendide, elle brille de mille feux, chaque détail de couture et de finition est une pure merveille. Comment est-ce qu'on peut cacher cette beauté dans une réserve juste parce que la mode est passée ?! On s'en fiche ! Elle est fantastique !

"Charlotte regarde comme je suis belle !"

Mon amie en reste bouche bée.

"Oh ma chérie, tu es magnifique ! Tiana, je ne sais pas quoi dire, tu es tout simplement sublime, je ne te savais pas aussi belle !"

Je rougis en souriant. Je n'ai même pas envie de l'enlever.

"Tu ne penses pas que c'est un peu trop, j'ai peur de la salir avec le gras des beignets...."

Soupire.

"Tiana arrête de penser comme une souillon tu veux bien, si tu la salis, je l'enverrai au pressing et tout sera réglé, d'accord ?! Pense comme une princesse, amuse-toi ce soir et profite bien de ton charmant et totalement sexy joueur d’ukulélé !"

Je souris amusée.

"Mais c'est qu'il te plait !"

"Mais à qui ne plairait-il pas ?! Son sourire, olalala !!! Mais c'est toi qu'il a choisi et on va lui montrer qu'il a fait le bon choix !"

C'est ce que j'aime chez Charlotte, elle n'est pas envieuse pour un sous, elle sait qu'elle peut avoir tous les mecs qu'elle veut mais n'ira jamais marcher sur les platebande des copines, c'est une valeur qui n'est pas donnée à tout le monde.

Mon amie paye nos tenues puis nous nous arrêtons pour prendre un gouter quelque part. On papote, profite du temps que l'on passe ensemble puis on rentre au grand manoir des La Bouff.

"Dis Charlotte, toute la ville sera là ?"

"J'y compte bien ! Mon père a invité tous les gens importants de la ville, les journalistes, les politiques et les grandes fortunes. Mais il y a aura aussi des médecins, des avocats, des forces de l'ordre. De tout ! Tout le monde est invité, enfin tout le monde avec un minimum syndical sur leur compte en banque j'entends."

Bhein oui, c'est sur, vu que le reste de la ville, le bas peuple, seront les employés de cette fabuleuse soirée.
Mon amie commence à se préparer et moi j'en profite pour faire une sieste. Je n'aurais dormi que trois heures mais ça sera toujours ça de pris.

***

Dix-sept heures, je me réveille à peine. En ouvrant les yeux, je vois que Charlotte est en train de se faire aider à s'habiller pendant que sa coiffeuse l'attends ainsi que sa maquilleuse. Je la laisse avec son équipe de choc pendant que je décide d'aller prendre un bain, rapide, mais un bain quand même. Je n'ai pas de baignoire chez moi alors faut bien que j'en profite un peu. Et qu'est-ce que ça fait du bien ! Je me surprends à penser à Naveen. Il ne devrait plus tarder, la soirée commence à vingt heures, donc il devrait arriver vers dix-neuf heures, ne serait ce que pour installer leur matériel, etc. Mon cœur accélère le rythme de ses battements alors que je me rends compte qu'il ne reste que deux heures avant son arrivée. Et s'il ne me reconnait pas ? Je veux dire, qu'il m'a déjà oublié ? Je me mordille la lèvre en m'enfonçant dans mon bain comme pour me noyer dans mes angoisses.

Charlotte tape à la porte et me demande si tout va bien, je lui réponds rapidement en sortant de mes pensées. Je sors du bain et commence à me sécher et me préparer.

"Tiana chérie, quand tu seras prête, la coiffeuse et la maquilleuse s'occuperont de toi !"

Pourquoi pas, avec la robe de princesse que j'ai, il me semble mieux d'opter pour la coiffure et le maquillage qui va avec. Et quand je finis par me regarder dans le miroir, je n'en crois pas mes yeux.

"Wouaw....C'est.....C'est moi ?"

"Et oui, tu vois comme tu es belle ?"

"Je....Ouais, je suis plutôt pas mal..."

Elle me pousse pour me punir de ne pas avoir plus confiance en moi et en mon potentiel.

***

Les préparatifs enfin terminés, je descends dans le jardin pour voir si mon stand est terminé et c'est là que je croise monsieur La Bouff.

"Tiana ? Je ne t'ai pas reconnu. Tu es magnifique, dis-moi !"

"Merci monsieur La Bouff."

"Tu ne veux toujours pas m'appeler Charles ? Bien, c'est comme tu veux, en tout cas, tu sais que c'est toujours un plaisir de t'avoir parmi nous !"

"Plaisir partagé, je me sens chanceuse de pouvoir faire partie de votre famille !"

Nous papotons un peu puis Charlotte m'appelle depuis le haut de son balcon de princesse.

"Tiana ? Qu'est-ce que tu fous ! Sa voiture entre dans l'allée ! Remonte ! Il faut que tu sois la dernière chose qu'il voit, comme dans les films !"

Je rougis comme une tomate sous le regard attendrit de monsieur La Bouff.

"Oh oh, on a un prétendant ? Qui est-ce donc, je le connais ?"

"Je...Je...."

Je suis bien incapable de parler de ça avec un homme qui pourrait être mon père ! Je m'éclipse rapidement en m'excusant. Je remonte dans la chambre de Charlotte.

"Je ne peux pas me cacher indéfiniment, il faut que je sois à mon poste quand les invités arriveront !"

"Oh non non non ma belle, tu vas arriver en dernier, vraiment, vraiment en dernier, je veux qu'il te cherche, que son cœur se demande si tu vas apparaitre, si tu seras là, je veux voir la déception sur son visage avant que tu ne descendes les marches tel un ange !"

"T'es complètement folle, faut t'interdire les films romantiques !"

Mais en attendant, elle avait raison, c'était bien la voiture de la troupe de Naveen qui faisait son entrée dans l'allée. L'entendre parler avec monsieur La Bouff me donne soudainement le trac !

"Mais qu'est-ce que va dire ton père de ne pas me voir à mon stand ?!"

"Papa s'en fiche, Tiana, il ne te dira rien et tu seras payée pareil alors autant lui en mettre plein la vue !"

Si je suis payée pareil.... Mais bon, ça me gêne un peu....

"Bon....Ok.....Mais je vais faire quoi en attendant ?!"

"Je ne sais pas, mais je pense que vers vingt et une heure trente, ce sera bon, tous les invités seront arrivés, il sera sûr que tu ne viendras pas et là, tu apparaitras ! Ça sera trop romantique !"

"T'es vraiment tordue ! Bonne chance au gars qui te fera la cour !"

***

Vingt heures sonne et la fête commence. Les premiers invités arrivent, monsieur La Bouff les accueille, ça papote, ça rit, ça commence à se servir des verres. Les minutes sont longues pour moi. Une heure et demie à me tourner les pouces. Je regarde la fête discrètement depuis la chambre de Charlotte, cachée derrière un rideau. Qu'est-ce que je raconte, je ne regarde pas la fête, je ne le regarde que lui. Il chante, danse, joue du ukulélé. Je n'ai pas l'impression que mon absence le chamboule. Pourtant, Charlotte m'envoie des messages plutôt rassurants, me disant qu'il a l'air triste et qu'il a plus d'une fois jeté son regard vers le stand de beignets en espérant m'y voir. Hum.....

Vingt et une heure. Enfin. Mon Dieu ce que je m'ennuie..... J'ai grignoté toutes les galettes que Charlotte cachait sous son oreiller puis j'ai repassé un coup de maquillage sur mon visage. J'ai remis du déo et du parfum pour faire comme si je venais de finir de me préparer alors que je le suis depuis des heures ! Je tourne, je vire, je me pose mille et une questions.... Pourquoi je fais ça ?! Je veux dire, dans le but de plaire à un garçon qui ne m'intéresse pas ? Je n'ai pas le temps d'avoir un petit ami, d'ici trois jours, j'aurais peut-être perdu les économies de toute une vie, est ce que vous pensez réellement que je peux me permettre de me laisser distraire ?! Je soupire.

"Ne perds pas ton rêve de vue Tiana. Il n'y a que ça qui compte."

Je rumine, rumine, rumine tellement que je ne vois pas le message de Charlotte, elle finit donc par m'appeler.

"Tiana ?! C'est bon, les carottes sont cuites ! Tu peux venir !"

Enfin ! Mais cette fois, j'ai peur.... J'espère que personne ne remarquera mon entrée... Fou fou fou, j'expire plusieurs fois comme un sportif en préparation puis je sors de la chambre, traverse le dédale de couloir, descends les escaliers du hall et arrive enfin sur sa terrasse. Je dois descendre des escaliers pour arriver dans le jardin mais à peine ai-je mis mon pied sur une marche, qu'un projecteur est braqué sur moi ! J'écarquille les yeux comme une biche apeurée.

"Très chers amis, je vous demande de bien applaudir ma meilleure amie Tiana, chaque année vous vous régalez de ses délicieux beignets ! Et très bientôt, c'est dans son restaurant que nous irons tous nous régaler !"

Clap clap clap, les applaudissements retentissent mais moi je fusille Charlotte du regard. Ce genre de présentation publique ce n'est pas du tout mon truc ! Et maintenant, je suis sûre que tout le monde m'a vu maintenant ! Je ne sais plus où me mettre ! Je n'ose plus regarder la foule et je me précipite derrière mon stand en espérant que tout le monde se remette à s'amuser en oubliant ma présence.

"Courage Tiana, ça va aller..."

Mais c'était sans compter sur cette voix grave et douce qui a le don de me faire perdre mes moyens.....

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Oh maman, je n'ai pas le temps de danser. [ft. Maddy'n]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres :: Disney-
Sauter vers: