Partagez
 
 
 

 Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

WrHbFXA.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Original
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 1e1799a3ccefb877bf21b0b3eabd4af3




« -tu viendra me sortir de prison... » répondit la jeune femme avec un haussement d’épaule et un sourire qui disait bien que c’était une plaisanterie. Elle ne comptait pas faire de connerie, Josh n’en valait pas la peine. C’était juste un pauvre type qui appartenait à son passé mais qui avait laissé de douloureuses cicatrices. En parlant de tout ça avec Lucious, elle se trouva assez pitoyable voir même pathétique de s’être laisser prendre au piège. Chaque homme qui était passé dans sa vie avait eut une certaine influence sur elle. Mauvaise pour la plus part. Il n’y avait que Lucious qui lui avait permis de respirer à nouveau… « -je suis capable d’encaisser, et pardonner beaucoup de chose. Vraiment. Trop peut être d’après Jerry. Mais ça… j’ai mis pas mal de temps à m’en remettre. Quand je t’ai rencontré c’était pas le cas encore d’ailleurs. » Oui, lorsqu’il lui avait demandé de venir avec elle ce soir là, après ce service misérable à cette soirée pour gros riches, elle n’était pas encore redevenue celle qu’elle était avant. D’où le début de soirée frileux, la méfiance, puis finalement le lâcher prise totale et la fin de nuit d’amnésie. Grâce à lui, à cette persévérance, à cette envie étrange de vouloir rester dans sa vie, peu à peu il avait réanimé quelque chose qu’elle avait cru mort en elle.

Comme elle venait de lui dire, elle devait peut être en passer par là… Un sourire en coin et elle répliqua : « -déforme pas mes paroles, j’ai pas dis que tu étais parfait. » Elle ajouta pour le taquiner : « -je voudrais pas que tu prennes la grosse tête ! » Non, il n’était pas parfait, et tant mieux finalement. Parce qu’elle était bien loin de l’être également. La vie était étrange, pour le moment ils étaient ensemble, et heureux. C’était tout ce qui comptait pour Katelyn.

Elle changea de sujet, parce que les sujets lourds et douloureux ça allait bien cinq minutes, mais elle ne voulait pas que cette maison devienne un lieu synonyme de mauvais souvenirs. Elle s’était confiée à lui, tout comme il l’avait pour son propre passé. « -non mais c’est vrai ! Beaucoup trop de choix clairement ! » puis elle bloqua quelques secondes avant de dire : « -c’est vrai tu as raison mais ça viendra... » ba ouais ça faisait techniquement un petit mois qu’ils étaient en couple. Alors ils finiraient par avoir une chanson. Elle le suivit du regard, se dit que Rebecca avait peut être envoyé un message pour se plaindre qu’il avait laisser sa fille au soin de sa petite amie. Puis elle sourit par dessus son verre, elle savait d’avance quelle chanson il allait mettre, Sara lui avait dit la même chose.

La jolie brune se laissa conduire au milieu de la pièce, et commença à danser dans les bras de Lucious. Elle lui sourit sans dire un mot, puis elle commença à faire une sorte de résumé de la chanson. Quelques phrases traduite. « -sans toi le monde ne tournait pas rond… j’avais les mots mais pas la chanson. » Elle tourna sur elle même, guider par le beau blond. « -avant toi on m’a pas montrer le chemin. » Puis elle se mis à chanter en français, parce qu’elle aimait beaucoup cette chanson aussi. Lorsque le morceau toucha à sa fin, elle lui sourit et dit : « -c’est une très belle chanson d’amour. » Puis elle déposa ses lèvres sur les siennes avant d’ajouter : « -il faut vraiment que je t’apprenne le français. » Puis elle se détacha de lui et dit : « -je peux changer, je vais t’en faire écouter une autre, qui me fait penser à nous. » Elle se saisit du téléphone de Lucious en lui tournant le dos, en appuyant sur le bouton centrale elle vis qu’il avait reçu un sms. Un nom de femme. Kate fit glisser son doigt pour déverrouiller et chercha Les choses simples avant de lancer la chanson. Elle posa l’appareil avant de venir prendre les mains de Lucious dans les siennes. La danse était un peu différente, et elle n’était que sourire.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200801043143673764
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200801043143335196


avatar :copyright:️ TAG



Lucious n’était pas contre l’idée de venir la libérer de prison, comme elle avait su le faire quelques mois auparavant, au début de leur amitié, ou de ce qui s’en rapprochait tout du moins. En y repensant, aucun d’eux n’était réellement guéris de leur passé au moment de leur rencontre. Comme si la vie avait décidé de les réunir pour qu’ils s’aident mutuellement dans cette difficile épreuve qu’ils franchissaient. En tout cas, c’était la théorie de Lucious et il aimait se dire que les rencontres n’étaient pas dû au hasard, mais que c’était un vaste plan du destin pour des raisons qui lui était propre « Nous étions des âmes brisées, à notre manière, le jour de notre rencontre, et la vie a trouvé, au fond de nous, ce qui nous manquait pour avancer » et ajouta « Ne fait pas la même chose avec moi s’il te plaît. Je veux que tu me dises que j’ai fais des erreurs, peut-être trop et que tu en marre. Avant que tu en souffres ». Lucious ne voulait pas qu’elle se laisse dévorer de l’intérieur, pour finalement se détruire à petit feu. Il voulait l’entendre lui hurler dessus lorsqu’elle en aura assez de lui ou de ces actes. Qu’elle s’exprime. Parce qu’il n’était pas parfait, et loin de l’être… Un petit sourire en entendant Katelyn « Tu as raison. L’appartement n’est pas encore assez grand pour y ranger mon égo surdimensionné ». De toute manière, le millionnaire ne voulait pas être parfait, parce que la perfection était ennuyante, elle manquait de relief, elle était inutile.

Puis le sujet dévia sur la musique et le fait que Katelyn ne parvenait pas à en aimer une toute particulièrement, ce qui rappela à Lucious qu’ils n’avaient pas de musique « J’ai une idée » et décida d’y remédier avec la chanson que lui avait envoyé Sara. Il décida donc de transformer son salon en piste de danse. Il ne comprenait pas la moindre paroles, alors la jolie brune décida de lui en traduire certaine et il sourit. Elle avait raison, cette chanson était pour eux. Il la fit tourner sur elle-même avant de la ramener tout contre lui, aimant l’entendre chanter dans la langue de Molières « Très belle, oui » et lui rendit son baiser en souriant contre ses lèvres « J’aimerais beaucoup ». Cette fois-ci, pas pour être plus sexy aux yeux des femmes, mais pour partager un moment avec sa moitié. Il resta un moment interdit en la voyant prendre son portable. Le message de Diana… Finalement la chanson commença dans un rythme moins mélodramatique, et dansa avec la jolie brune, alors que son esprit vagabondait. Il esquissa tout de même quelques sourires jusqu’à ce que la chanson ne se termine. Le millionnaire se saisit de son poignet avant qu’elle ne change de musique « Kate… Je dois te parler de quelque chose… ». Plus de sourire, le regard presque fuyant. Il avait peur. Lucious l’attira à lui et l’embrassa comme si sa vie en dépendait parce qu’il craignait que ça soit le dernier baiser qu’ils échangent après ce qu’il allait lui confier. Il retira lentement ses lèvres des siennes et l’observa comme si elle allait disparaitre soudainement devant ses yeux « Je t’ai mentit… Je n’ai pas toujours été fidèle… » et ajouta « Et si on reprenait un verre de vin ? » et servit les deux verres avant d’en tendre un à la jeune femme. Il en profita, par la même occasion, pour ouvrir les stores. L’orage s’était dissipé et malgré le temps gris, Lucious avait besoin de laisser entrer l’air frais dans le salon. Il avait l’impression d’étouffer. Le millionnaire se rendit sur la terrasse et inspira l’air frais, son regard se perdant dans la contemplation de la mer agitée, une main saisissant son verre de vin fermement et l’autre, glissée dans la poche de son pantalon « J’ai été marié vingt ans avec Rachel. Vingt merveilleuses années qui ont été jalonnés par des moments difficiles, dont un tout particulier. Un moment où notre relation était vacillante. On s’adressait à peine la parole, pris tous les deux par un planning incompatible. Cela a duré plusieurs mois. Je dormais plus dans le canapé que dans le lit conjugal… Et puis il y a ce soir. C’était en novembre. Rachel était sur un salon pour deux jours, et sa sœur était venue récupérer des affaires pour elle. Je lui ai proposé de boire un verre, puis un second. Finalement, on a bu toute la bouteille devant le feu de cheminée, Sade en fond sonore. On a parlé, on a ris aussi. J’ai remarqué qu’elle n’était pas insensible à mon charme, et c’était réciproque. J’avais eu un petit béguin pour elle. Rien de bien sérieux jusqu’à ce fameux soir. On s’est embrassé. Un baiser. Puis j’ai voulu dire stop, tout arrêter. Finalement, je l’ai embrassé de nouveau. J’ai tout arrêté au moment où ma chemise est tombée au sol et que j’ai sentit ses mains sur ma peau. Je me suis relevé et je lui ai dis que j’étais marié, que j’aimais Rachel. Que ce n’était pas possible. Elle a compris et elle est partie ». Lucious n’osa pas se retourner et poursuivit « Je n’en ai jamais parlé à Rachel et le sujet n’a jamais été abordé avec Diana. J’avais presque oublié … tout ça… Ça faisait si longtemps… ». Pas loin de quinze années s’étaient écoulées depuis et il n’avait plus repensé à cette fameuse soirée jusqu’à ce soir « J’avais presque oublié cette soirée… jusqu’à ce message de Diana qui est de passage en ville et qui souhaiterais me voir pour reparler du bon vieux temps… ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

WrHbFXA.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Original
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 1e1799a3ccefb877bf21b0b3eabd4af3




Lorsque Lucious saisit son poignet, Kate lui fit face. Elle se demanda ce qui venait de le gêner. Parce que ça n’était pas sur un ton neutre qu’il venait de prononcer ces paroles. Est ce que c’était parce qu’elle avait toucher à son téléphone ? Peut être n’aurait elle pas dû. Le visage du millionnaire s’était totalement fermé. Envolé le doux sourire, et la petite étincelle joyeuse dans les yeux. Qu’est ce qui venait de se passer ? De son côté elle fronça les sourcils ne comprenant vraiment pas. Et puis il y eut ce baiser. Trop intense. Si elle n’avait pas vu une sorte de peur dans ses yeux, elle en aurait vraiment profité. Mais elle eut du mal à y répondre à cause de ce trouble qui s’était emparé de lui. Quelques battements de cils et elle ouvrit la bouche mais il parla avant elle. « -quoi ? » demanda t elle en reculant d’un pas malgré elle. Alors qu’il proposait un nouveau verre, Kate leva les deux mains devant elle et dit : « -woh attends de quoi tu parles ? » non là elle n’avait pas envie de prendre un verre en fait. Elle voulait des explications et assez rapidement.

Elle aurait du resté calme, après ce qu’il venait de lui dire. Elle aurait du lui faire confiance. Mais ce qu’il venait de lui dire venait de créer un vent de panique à l’intérieur de sa tête. Bon il n’avait pas précisé que c’était de la fidélité envers elle. Kate ne savait pas si elle avait peur de la suite par ce qu’il ne l’avait pas dit ou parce qu’elle avait bien trop d’imagination. Elle saisit son verre un peu trop rapidement des mains de Lucious, et il en fut de même pour sortir sur la terrasse. « -explique toi vite s’il te plaît parce que... » parce que son esprit était en train de trop se faire des films. Elle s’installa juste à la porte, préférant s’asseoir là plutôt que d’approcher. Ses genoux sous le menton, elle déposa son verre sur le sol, une angoisse certaine de ce qui allait suivre.

Elle l’écouta avec attention, le regard baisser sur le sol, la mâchoire contractée, ses bras entourant ses jambes comme pour se protéger. Kate n’était personne pour juger la relation qu’il avait eut avec sa femme. C’était leur vie de couple à eux, cela leur appartenait. Elle était presque soulagée d’entendre tout ça, et de comprendre que ça ne la concernait pas directement. Et pourtant elle répondit sèchement : « -tu sembles avoir beaucoup de détail en tête pour quelqu’un qui avait presque oublié. » C’était donc elle, celle qui lui avait envoyé un message tout à l’heure. La propre sœur de Rachel. Wahou… C’était limite digne d’un roman ou d’un film.

Il était tard. Bien sur elle aurait pu dire merci de m’en avoir parlé. Merci pour cet aveu. Au moins je sais à quoi m’en tenir. Mais les mots restaient coincés dans sa gorge. Elle se mordit la lèvre inférieure. Pourquoi fallait il toujours qu’il y ait quelques choses qui viennent faire basculer le fragile équilibre de leur couple. « -le bon vieux temps... » souffla t elle pour elle même. « -bien sur… » Kate prit une grande inspiration avant de se lever et de dire : « -j’ai pas envie de parler de ça ce soir. Je vais allée me coucher et… et si ça te gêne pas, je préférerais que tu viennes pas tout de suite... » elle n’attendit pas de réponse de sa part pour faire demi tour, laissant son verre sur le sol.



Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200803090743808454
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200803090743625104


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Un baiser et peut-être le dernier… Lucious fit l’ébauche des circonstances dans laquelle cette soirée, où tout aurait pu basculer, s’était déroulée. Un mariage chancelant et une bouteille de vin. Des incertitudes, et cette femme pour qui il avait eu un coup de cœur, et qui s’était montrée séduisante, drôle et chaleureuse avec lui. Un baiser, puis un second. Un flirt qui s’était presque transformé en une aventure d’un soir. Mais il avait tout arrêté avant d’atteindre le point de non-retour… Pourquoi lui conter tout cela ce soir ? Pourquoi vouloir effriter davantage leur relation fragile ? Parce qu’il n’aimait pas l’hypocrisie et qu’il l’avait été en condamnant l’ancien petit-ami de Katelyn, alors qu’il n’avait pas agi des meilleures manières par le passé. Parce qu’il voulait être transparent avec la femme qu’il aimait. Parce qu’il avait reçu ce message à un moment notable de leur journée.
Lucious s’était attendu à un silence pesant, à des mots rassurant ou… Il ne savait pas vraiment en fait. Mais il ne s’était pas attendu à de telles paroles. Il tourna légèrement la tête sans pour autant oser la regarder, sans pour autant se retourner pour poser ses yeux sur elle. Il aurait pu lui dire qu’il était désolé de se souvenir de la soirée où son mariage aurait pu voler en éclats. Mais il n’en fit rien. Silencieux. Lucious se renferma dans son mutisme et scruta de nouveau l’horizon. Il parvint tout de même à lui expliquer les raisons de cet aveu. De nouveau, quelques mots de la part de Katelyn qui lui firent mal, mais auxquels, il resta interdit, sans mot dire. Puis vint le coup de massue. Ce qui finit d’abattre le millionnaire. Elle ne voulait pas de lui dans son lit pour le moment… Lucious resta immobile devant la plage et la sentit s’éloigner de lui. La mâchoire serrée, il se passa une main lasse sur le visage pour effacer les larmes qui perlaient aux coins de ses yeux. Il venait de tout perdre en l’espace d’une fraction de seconde.

Il resta un long moment au même endroit, à observer le même point invisible, à ignorer le ciel qui déversait toute sa peine sur lui. Le millionnaire se décida finalement à se retourner en direction de la baie vitrée, ramassa le verre qu’il ramena à l’intérieur et quitta de nouveau la résidence. Il marcha jusqu’au bout de la plage dans l’obscurité. Il venait de briser ce qu’il restait de sa relation avec Katelyn. Cette infidélité n’avait pas coûté son premier mariage, il venait de lui coûter sa relation avec la seconde femme qu’il était parvenu à aimer sur cette Terre. Arrivé devant les rochers qui délimitaient la plage, le quarantenaire décida de rebrousser chemin, les pieds dans l’eau, à ressasser cette fameuse nuit avec Diana, mais aussi sa relation avec celle qu’il aimait. Il finit par se laisser tomber dans le sable, les jambes ramenées contre son torse et il resta ainsi jusqu’au levé du jour, observant le soleil se lever. Il était temps pour lui de rentrer. On disait que la nuit portée conseil. Ce ne fut pas le cas pour le millionnaire qui franchi le seuil de la maison avec la crainte de croiser Katelyn. A pas de loup, prit une douche, se changea, il rassembla toutes leurs affaires, à l’exception de celles présentes dans leur chambre à coucher, et plaça le tout dans l’entrée. Après une longue inspiration, Lucious se rendit dans la chambre de Katelyn, récupéra leurs dernières affaires et lorsque ce fut le cas, il prit place sur le rebord du lit « Katelyn, réveille-toi » et se leva sans attendre un sourire ou un bonjour de sa part. Le quarantenaire lui prépara un café noir, de quoi manger et quant à lui, termina son café en silence. Il lui laissa quelques minutes pour émerger des bras de Morphée avant de rétorquer « Gary ne devrait plus tarder. Je vais passer quelques jours chez ma sœur. Ils ont une dépendance et peuvent m’accueillir. Si tu veux rester un peu de temps ici, je n’y vois pas d’inconvénients ». En entendant le klaxon de la berline, il s’approcha de sa moitié, embrassa sa chevelure et souffla « Je t’aime... Au revoir Katelyn... » et se saisit de ses bagages.

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

WrHbFXA.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Original
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 1e1799a3ccefb877bf21b0b3eabd4af3




Elle avait tourné les talons, et il ne l’avait pas retenu. Est ce qu’un jour ils pourraient venir ici sans que leurs conversations tournent mal ? Avec lenteur, Kate avait fermé la porte de la chambre, avant de coller son dos contre le bois. Il avait voulu faire preuve de sincérité. C’était du passé. Ça ne le concernait pas. Et pourtant elle souffrait, là maintenant de ces aveux. Que répondre à ça ? La jeune femme n’avait pas voulu approfondir le sujet parce qu’elle savait que la colère allait la submerger et qu’elle finirait par dire des choses qu’elle allait regretter. Alors elle avait battu en retraite, pour prendre le temps de digérer tout ça, de se poser les bonnes questions pour trouver les mots et la réaction appropriée. C’était son droit. Avec lenteur, comme si tout était au ralentit, elle enfila un débardeur et un short avant de se glisser sous les draps, se tournant face au mur. Une nuit de plus à dormir seule. Enfin dormir… C’était un grand mot. Elle ne cessa de tourner et encore tourner dans le lit. La fatigue avait eut raison d’elle, et ce fut en sursaut qu’elle se réveilla en entendant la voix de Lucious. Elle se redressa rapidement, les deux mains dans les cheveux avant de regarder le millionnaire. Un soupire lorsqu’il disparue de la chambre. Puis elle se leva bien vite comme si elle savait d’avance ce qui allait se passer.

Pieds nus, en pyjama elle débarqua dans la cuisine où il buvait son café. Un regard pour le petit déjeuner qu’il avait préparé, puis elle porta son attention sur lui. Il partait. A nouveau il baissait les bras. Ça devenait presque une habitude. Et elle trouvait ça épuisant. Cette fois-ci c’est elle qui se saisit de son poignet en disant : « -non tu va nulle part. Tu restes ici et tu va m’écouter. » Le ton employé ne laissait pas la place à la négociation, encore moins à la fuite. Elle qui n’était pas vraiment du matin, elle était servit ! Doucement elle le lâcha et sa main vint finir sa course dans ses cheveux, pour passer une mèche derrière son oreille. « -pars pas s’il te plais. » demanda t elle en fermant les paupières. Elle porta sa main gauche à ses lèvres, jouant quelques secondes avec ses doigts contre l’ongle de son index. Il fallait qu’elle trouve vite les mots.

« -je suis désolée pour ma réaction d’hier soir. Mais tu peux comprendre que j’avais besoin d’assimiler la nouvelle. Je voulais pas qu’on s’engueule. On venait de parler de Josh et toi tu me sors ça… » Elle se passa une main lasse sur le visage, avant d’ajouter : « -arrête de baisser les bras à chaque fois qu’on a un différent. Parce que ça m’énerve ! Une fois tu pars, une fois tu veux te battre pour nous… arrête. » A nouveau elle ferma les paupières quelques secondes. « -ce que tu m’as confié appartient à ton passé. Je n’ai aucun droit de te juger là dessus. Mais mets toi un peu à ma place ! Comment voulais tu que je réagisse ? » Peu à peu la colère et la panique faisait surface et elle ne contrôlait rien. « -j’allais quand même pas te dire : oui va s’y je t’en pris, va discuter avec cette femme, non je te jure que maintenant que je suis au courant de tout ça, ça me pose aucun problème ! » Elle fit demi tour, les deux mains sur les hanches. Quelques pas et elle ajouta en le regardant à nouveau : « -j’en ai marre que le monde entier conspire à nous séparer ! J’en ai marre des éléments extérieurs qui nous font douter de nous ! Putin ça fait presque deux ans que je crève d’amour pour toi alors merde ! J’ai envie d’être avec toi et de t’avoir rien que pour moi ! » Elle baissa les épaules et après avoir déglutit elle ajouta en passant de la colère à la tristesse : « -tu fais ce que tu veux. Si tu veux la revoir je t’en empêcherais pas. Parce que c’est la sœur de ta femme et que c’est peut être d’elle dont elle veut parler, non pas de votre petit moment d’égarement. Mais… » un pincement de lèvres, une légère hésitation et elle ajouta sans le regarder : « -si tu décides de le revoir, je veux que tu sois sincère avec moi. Si jamais… Si jamais elle te plais encore, que tu cèdes à cette envie… sois sincère avec moi en rentrant. Dis le moi en face que tu as merder, que tu l’as désiré plus que moi à ce moment là. Ne me mens pas. » Elle le regarda à nouveau et ajouta pour finir : « -je te la pardonnerais pas mais au moins tu m’aura dis la vérité. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200803090743808454
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200803090743625104


avatar :copyright:️ Bazzart.org



En sentant ses doigts se resserraient contre son poignet, Lucious releva lentement ses yeux sur la jeune femme qui finit par relâcher son emprise. Il hésita un court instant, puis se ravisa et posa les bagages au sol avant de glisser ses mains dans les poches de son costume. Il ne prévint pas Gary. Il attendait de connaître l’issue de cette conversation à venir. Pour le moment, le millionnaire resta immobile au milieu de son salon, attendant. Il détourna le regard aux premiers mots. En effet, il avait manqué de tact en lui annonçant cela de but en blanc. Mais elle devait savoir. Il finit par baisser les yeux sur le sol aux mots suivant. Il ne se battait pas pour elle, pour son amour. Il baissait continuellement les bras face à l’adversité et elle était épuisée de cela… Lucious n’osa pas prononcer le moindre mot, la laissant exprimer toute la colère qu’elle pouvait ressentir à son encontre. Elle voulait qu’il écoute. Il écoutait. Il se retint de la prendre dans ses bras, de la serrer contre lui et de s’excuser inlassablement jusqu’à ce que sa peine s’atténue. Ce n’était pas le moment de suivre l’envie du moment. L’envie se fit d’autant plus forte lorsqu’elle lui confia tout l’amour qu’elle éprouvait pour lui depuis deux ans. Deux ans. Ils avaient perdu deux ans et par ses actes, ils perdaient encore du temps à se disputer, à douter, à fuir devant la moindre embûche, par sa faute… Lucious fit un pas en sa direction et s’arrêta. Sa mise en garde lui fit mal. Terriblement mal… Plus un mot ne sortit d’entre ses lèvres. Un silence pesant envahi la maison. Le millionnaire ne bougea pas. Il avait l’impression de ne plus parvenir à respirer en cet instant. Il sursauta en entendant tambouriner contre sa porte et prit le temps de retomber sur terre. Sans un mot, il se dirigea vers la porte « Laissez-nous cinq minutes… s’il vous plaît » et referma la porte sur son chauffeur.

Lucious reprit sa place initiale, de nouveaux les mains dans les poches de son costume et le regard fixant un point sur le parquet vernis de leur maison de vacances. Il devait être pertinent dans le choix de ses mots parce que l’avenir de sa relation se jouer là, en cet instant bien précis… « Hier… » et se râcla la gorge en entendant l’absence totale d’assurance dans sa voix avant de reprendre « Hier soir, tu m’as posé une question. Tu m’as demandé ce que je n’aimais pas chez les gens et je t’ai répondu l’hypocrisie. Mais en condamnant Josh pour ces actes, j’ai eu l’impression de l’être. D’être hypocrite. Parce que ce soir-là, j’ai mis en péril mon mariage pour une nuit. Parce qu’en quelques secondes, je suis passé de l’homme droit et fidèle, à l’homme opportuniste et infidèle. C’est pour cela que je me suis confié en toi. Je voulais être honnête et sincère envers toi… » et fit un pas en sa direction avant de s’arrêter de nouveau « Ça serait te mentir de te dire que je ne l’ai pas désiré ce soir-là. Elle était belle, charmante et séduisante… » et leva les yeux au ciel. Ce n’était peut-être pas ce qu’elle voulait entendre, et pourtant, c’était la vérité. Il l’avait désiré ce soir-là. Il avait eu envie de lui faire l’amour, de répondre à ses plus bas-instincts. Mais cela aurait pu aussi lui coûter son mariage et il s’en voulait encore « Mais elle n’est pas toi. Alors oui, j’ai aimé Rachel à en mourir… Pourtant, en cet instant, pendant notre conversation, je me rends compte que je t’aime peut-être plus que j’ai aimé ma première femme… Parce qu’elle pourrait être devant moi en cet instant, elle pourrait tenter de me charmer, je serai incapable de succomber » et chercha le petit appareil dans la poche intérieure de sa veste et le lui tendit « Regarde ». Durant cette nuit sur la plage, se retrouvant seul avec ses pensées, avec ses sentiments, sa culpabilité, il s’était saisit de son portable et avait refusé la demande de Diana par respect pour celle avec qui il était « Je ne veux pas la voir par peur de succomber face à elle, mais parce que, comme tu l’as dit, je suis fatigué de voir le monde entier conspirer contre nous… ». Il s’approcha d’un pas encore, se retrouvant ainsi qu’à quelques centimètres de Katelyn, replaçant une mèche rebelle derrière son oreille « Je suis désolé de t’avoir fait du mal…Comme je m’en veux de ce moment d’égarement et… je suis désolé de tout ça, de ne pas me battre suffisamment pour ton amour, pour nous et… » il poussa un soupir, la tête baissée et il releva seulement un regard taquin sur la jolie brune face à lui « Deux ans ? Tu es tombée amoureuse de moi à quel moment exactement ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

WrHbFXA.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Original
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 1e1799a3ccefb877bf21b0b3eabd4af3




Kate avait dis ce qu’elle avait sur le coeur. Elle lui avait expliqué à sa façon ce qu’elle avait ressentit en l’entendant se confier sur cette faiblesse d’un soir. Alors peut être qu’elle n’y avait pas mis les formes, que la colère avait prit le dessus à un moment dans ses paroles, mais au moins c’était dit. Si un jour il avait envie d’une autre femme, de cete Diana ou d’une autre, elle voulait le savoir. Parce que la trahison elle connaissait. Et c’était tout les sentiments qu’elle avait ressentit ensuite qu’elle ne voulait surtout pas revivre. Cette sensation déplaisante de ne pas parvenir à se regarder dans le miroir, ces questions incessantes : qu’est ce que j’ai fais ou pas fais, est ce que je ne l’aimais pas assez, est ce que je le méritais… Et puis ces réponses sournoises qui envahissaient l’esprit. Je n’ai jamais été assez bien, assez jolie, assez parfaite, je ne lui suffisais pas, je vais finir seule, je suis nulle, conne et la plus stupide du monde… Ces espèces autoflagellations qui détruisaient encore plus que l’acte de trahison en lui même. Jamais elle ne voulait revivre ça. Jamais.

Lorsqu’on frappa à la porte, elle ferma les paupières, persuadé qu’il allait partir. Pourquoi rester avec elle, alors qu’elle doutait de sa confiance avant même qu’il n’ait fait quelque chose de mal ?! Pourtant Lucious demanda au chauffeur de patienter encore un peu. Maintenant elle redoutait ce qu’il allait dire. Elle l’écouta en le regardant à peine, puis elle croisa les bras sous sa poitrine lorsqu’il avoua avoir désiré cette femme. Le destin était cruel. Et Kate était fatiguée de tout ça. Lorsqu’il évoqua Rachel et l’amour qu’il avait pour elle, la jeune femme fronça les sourcils, ne comprenant pas tout de suite où il voulait en venir. Elle bougea légèrement la tête en clignant des paupières plusieurs fois. Wahou… ça n’était pas rien ce qu’il venait de lui dire. Et ça venait de le toucher en plein coeur.

Puis il avoua avoir refusé l’invitation de Diana. Kate se sentit soulagée, ça aurait été mentir que de prétendre le contraire. S’il lui avait dit l’inverse, c’est peut être elle qui l’aurait quitté avant que tout ne bascule. Pour éviter de souffrir à nouveau. Venant de lui, elle savait qu’elle ne s’en remettrait pas. Parce qu’elle n’avait jamais aimé personne de cette façon. Parce qu’il comptait trop. Alors qu’il était maintenant tout proche d’elle, Kate ferma les yeux en entendant ses excuses. Elle finit par poser sa tête contre son torse, écoutant seulement les battements de son coeur. Elle ne voulait pas le perdre. Pas maintenant qu’ils avaient fait tout ce chemin pour enfin être ensemble. Lentement Katelyn releva son visage pour le regarder et elle souffla : « -mon amour… je suis tellement désolée aussi... » Elle avait l’impression qu’ils passaient leur temps à dire ce genre de chose. Et ça aussi ça l’épuisait. Quelques mois de pur bonheur sans une ombre au tableau c’était trop demander ?!

Il parvint à la faire pouffer de rire avec sa question idiote. Alors pour toute réponse elle passa ses mains derrière sa nuque et l’attira à elle pour l’embrasser. « -à Paris… je crois... »répondit Kate avec un petit haussement d'épaule et une grimace coupable. oui ça avait commencé là. Même si elle avait tout fait pour lutter contre, ne cessant de se dire que c’était à sens unique et totalement fou comme sentiments. « -va dire à Gary qu’il a fait le chemin pour rien. On reste ici comme prévu. » un nouveau baiser tendre et un sourire amoureux. Lorsqu’il s’éloigna elle dit alors : « -j’ai envie de faire un énorme doigt d’honneur au monde entier ! On s’aime ! Aller tous vous faire foutre ! On sera plus fort que tout ça ! » Puis elle tourna sur elle même avant de venir prendre sa tasse de café. Elle grimaça parce qu’il était froid, avant de le vider dans l’évier.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200803090743808454
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 200803090743625104


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Laissez sous-entendre que ce manque de confiance en lui avait été indolore serait mentir. Lucious avait eu mal en comprenant qu’elle doutait de lui alors qu’il ne l’avait jamais fait souffrir de la sorte par le passé. Mais il passa cela sous silence. Ses craintes étaient légitimes en raison de son passé. Elle avait connu l’amer expérience de l’infidélité et des conséquences que cela engendrait. Il ne pouvait pas lui reprocher d’avoir peur que l’histoire ne se répète avec lui. D’autant plus après l’aveu qu’il venait de faire. Il avait aussi connu un moment d’égarement qui aurait pu être irréparable. Cela ne semblait faire aucune différence pour Katelyn qui avait craint qu’il ne succombe une fois encore face à Diana. Alors oui, il avait eu mal, mais il se tût. Tout ce qui importait à Lucious, s’était de lui faire comprendre à quel point il l’aimait et à quel point il s’en voulait de lui avoir fait du mal. Il voulait resserrer leurs liens, solidifier cette relation bien trop souvent effrité par le monde extérieur. C’était tout ce qui lui importait. Il semblait y être parvenu en sentant la tête de Katelyn se poser sur son torse. Il entoura alors son corps de ses bras pour la serrer tout contre lui « Tu n’as pas à être désolé… » murmura-t-il.

Lucious parvint à faire rire la jolie brune en lui demandant quand était-elle tombée amoureuse de lui. Deux ans. Leur première tentative était plus récente. En entendant sa réponse, le quarantenaire se mit à sourire « J’étais déjà en train de tomber amoureux ». Le tableau d’eux deux dans les rues de Paris ne cessait de le lui rappeler. Leurs regards ne trompaient personnes finalement, sauf peut-être à l’époque « On a perdu deux ans et on a encore perdu du temps avec ces histoires. Je suis fatigué. Je veux juste profiter de toi, de t’aimer… » avant de l’embrasser. Puis il sourit alors qu’il acquiesça, lui rendant son baiser et se dirigea vers la porte. Il se mit à rire en ouvrant la porte « On a juste besoin de temps pour s’acclimater à notre relation, pour nous découvrir. C’est normal tout ça… Mais j’apprécierais que les autres cessent de se mêler de nos histoires » et sortit pour échanger quelques mots avec Gary qui en profita pour lui demander une augmentation. Lucious accepta. Il lui devait bien ça.

La porte se referma sur lui alors qu’il venait de franchir le seuil de la porte et s’approcha de la jeune femme, entourant sa taille de ses bras et embrassa sa nuque « Je n’ai plus de cadavres dans le placard… Enfin il y a toujours ce corps qu’on a retrouvé dans la maison de mon grand-père et… » et se mit à sourire comme un enfant alors que Katelyn se retourner face à lui. Il déposa ses lèvres sur les siennes « Arrêtons de perdre du temps inutilement. Tu connais tout de moi, de mon côté sombre. Il ne reste plus qu’à découvrir les bons côtés » et embrassa le bout de son nez « Je suis encore désolé de t’avoir fait du mal Kate » et embrassa son front cette fois-ci en fermant les yeux. Il se recula et ajouta « Je sais comment me faire pardonner » et saisit la jolie brune qu’il fit s’asseoir sur l’évier de la cuisine, se glissant entre ses jambes et l’embrassa comme il l’avait embrassé la veille au soir, avec tout autant d’amour, concluant ainsi cette épisode sombre de leur relation. Un baiser et sûrement pas le dernier…


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: