Partagez
 
 
 

 Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726105515644561
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726081343627610


avatar :copyright:️ TAG


Elle n’était pas Rachel… Lucious avait l’impression que ses proches regardaient sa petite-amie à travers le prisme de feu son épouse. Il était tombé amoureux d’elle parce qu’elle était différente de son épouse. Pour la personne qu’elle était. Pourtant, cela semblait échapper à sa sœur qui craignait qu’il finisse par être néfaste pour la jeune femme. Il se nettoya les mains et rejoignit le salon. Où était passé Katelyn ? Une demande silencieuse à son beau-frère qui lui montra la salle de bain d’un signe de tête. Restant légèrement en retrait, le millionnaire fut spectateur de l’échange entre la jeune femme et sa nièce. Il s’avança lentement vers elles, les bras croisés sur sa poitrine « Je pense qu’on doit avoir une petite conversation tous les deux, jeune fille. En attendant, rejoint tes parents dans la salle à manger ». Il ne laissait guère de place à la moindre contradiction de la part de la fillette qui ne se fit pas prier. Lucious s’avança ensuite en direction de sa petite-amie, posant ses doigts sur son menton pour lui faire lever les yeux vers lui et en remarquant ses yeux rougis, la serra tout contre lui. Pas le moindre mot. Elle était fatiguée, elle était mal à l’aise dans cet environnement qui lui était étranger et la dernière conversation à table n’avait rien arrangé. Il se recula, sa main sur son visage « On ne va pas tarder à rentrer » et embrassa son front avant de retourner dans la salle à manger. Lucious fit un signe à la fillette pour qu’elle le rejoigne dans le jardin et s’accroupit pour être à sa hauteur « Tu m’expliques ton comportement envers Katelyn ? » « Maman ne cesse de me rappeler que je te ressemble beaucoup trop. Je tente alors de lui ressembler » « Tu dois être toi. En attendant, je sais que tante Rachel te manque. Elle me manque aussi beaucoup. Mais j’aime aussi énormément Katelyn et j’espère qu’un jour, elle deviendra ta tante. Et si tu m’aimes juste un tout petit peu, tu pourrais aller t’excuser auprès de Kate et l’accepter dans la famille. Montre ainsi à ma maman qu’une petite fille de huit ans peut montrer l’exemple » et se redressa, passant une main dans ses cheveux et laissa la fillette se rendre auprès de Kate, restant légèrement en retrait pour ne pas interférer, mais assez près pour écouter l’échange. Il sourit en la voyant tendre la main et lui souhaitait la bienvenue dans la famille. Il en tapa cinq à sa nièce avant de s’approcher de sa petite-amie « Encore une heure, tout au plus. Ensuite, je te promets un bon bain rien que tous les deux, des bougies, du jazz en fond sonore et juste nous deux » et déposa un baiser sur ses lèvres avant de se remettre à table.

« Bon, où en étions-nous ? » rétorqua Lucious en tapant dans ses mains. Ce que à quoi Rebecca répondit pour changer de sujet « Qu’est-ce qui vous a fait tomber amoureuse de mon frère ? A l’exception de son argent et de ses boucles blondes ». Bon… Finalement le sujet de Rachel n’était pas si difficile que cela. Il déposa sa main sur la cuisse de la jeune femme, resserrant légèrement son emprise sur cette dernière pour lui signifier qu’il était là, qu’elle devait garder son calme et commença à répondre avant elle « Elle n’en veut pas à mon argent si c’est ta crainte. Elle le déteste presque. Donc je présume que c’est mon corps d’Apollon et mon sourire » tout en souriant, charmeur, à l’attention de la jeune femme « J’ai eu le droit à la même question » rétorqua Paul tout en prenant son verre de vin entre les mains « C’est la paranoïa des riches Paul, ne t’en fais pas ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

d8xaca5-c292ec9f-403d-4d77-8805-d4f3127aa4f7.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvMTAxNDk2MjgtMjg4Yi00MWM5LTk0ZjEtZGFiMDhkYmY5OTE2XC9kOHhhY2E1LWMyOTJlYzlmLTQwM2QtNGQ3Ny04ODA1LWQ0ZjMxMjdhYTRmNy5wbmcifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ.02UPs8CC9AZe0f6K5GF8ScQK-9yM-BHXn5S16SS8_iI
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Miss Ketty

La confiance en elle n’avait jamais été son fort. Même si elle avait travaillé sur elle et que ces deux années à exercer un métier qui la passionnait vraiment, l’avait aidé considérablement, la comparaison de Rebecca avait atteint Katelyn plus qu’elle ne l’aurait voulu. La jeune femme n’avait jamais voulu prendre de la place de Rachel. Elle savait que Lucious n’oublierait jamais son premier amour, qu’il tenait encore à elle malgré son absence. Qu’il pensait aussi à elle toujours avec tendresse. Ce que Kate et Lucious vivaient ensemble était différent. Ils parvenaient à maintenir une certaine clarté dans ce qu’ils pensaient et ressentaient. Il savait qu’elle avait du respect pour Rachel, et qu’elle ne combattait pas son fantôme. Pourtant ce soir, en entendant les paroles de Rebecca, Kate s’était sentit comparée, jugée. Et le verdict était claire. Elle n’était pas assez bien pour Lucious, pas assez classe, pas de ce monde, pas aussi parfaite que Rachel l’avait été.

La fatigue de la veille jouait peut être. Si elle n’avait pas eut une soirée mouvementée, sa réaction n’aurait pas été la même, pas tant à fleur de peau. C’était sans compter l’attitude de la nièce de Luci qui elle aussi avait décidé que la place de Katelyn n’était pas ici. Heureusement il vint à son secours. Elle resta à distance le temps qu’il parle à Anna, cherchant un moyen de s’échapper en réalité. Parce qu’elle ne voulait pas qu’il vois que détresse, qu’il comprenne que tout ça lui avait fait mal. Pourtant elle leva le menton avec ce regard timide qu’elle avait parfois encore avec lui. Une fois dans ses bras, elle respira lentement, trouvant du réconfort dans son parfum. « -je suis désolée... » souffla Kate à son oreille sans pour autant le lâcher. Encore quelques secondes… Juste histoire d’avoir assez de force pour la fin de soirée. Puis elle hocha la tête en se forçant à lui sourire. Elle resta tout de même dans le hall pour l’attendre. Elle n’avait pas envie de se retrouver seule avec Rebecca et Paul.

Un léger froncement de sourcil lorsque la gamine revint vers elle. « -mon oncle me demande de faire des efforts, alors je vais le faire pour lui. Ça ne veut pas dire que je t’aime bien, mais je vais essayer. Alors bienvenue. » Kate ne put s’empêcher de sourire devant les propos d’Anna, et surtout devant cette attitude tellement adulte. « -ça tombe bien, je t’aime pas beaucoup non plus pour le moment. Mais merci. » Elle lui serra la main et elles échangèrent un sourire. Un regard pour Lucious, un petit sourire à ce qu’il proposait. La soirée n’était pas encore terminé. Elle n’était pas à l’abri d’un faux pas ou d’une catastrophe nucléaire ! Alors pour le bain à la lueur des bougies… Ils verraient… « -attends... » souffla Kate en le retenant pour une nouveau câlin. Oui encore une petite dose de lui avant de devoir retourner dans la cage aux fauves. Elle l’embrassa avec amour, avant qu’ils ne reviennent dans la salle à manger.

Rebecca ne semblait vraiment pas disposée à lui faire de cadeau. Et la question de l’argent familiale arriva forcement sur le tapis. La journaliste serra la main de Lucious sur sa cuisse, elle prit son verre d’eau, en avala une gorgée avec lenteur tout en écoutant le millionnaire répondre à sa sœur. Un sourire poli pour Paul avant qu’elle ne prenne la parole : « -oui mais j’imagine que Rebecca n’a pas eut besoin de payer votre loyer pour vous éviter de dormir dehors... » autant jouer carte sur table. Au moins la sœur de Lucious ne se ferait plus de fausses idées. Fixant son regard sur l’intéressée, elle répondit : « -lorsque j’ai rencontré votre frère je venais de perdre mon travail. Je n’ai pas la moindre attirance pour votre monde et votre argent. Je n’ai pas besoin de tout ça. » Elle serra un peu plus les doigts de Lucious et ajouta toujours avec politesse se perdant quelques secondes dans ses souvenirs : « -après notre rencontre, je n’avais pas la moindre envie de le revoir. Mais il s’est débrouiller pour que ça soit le cas. » Elle marqua une petite pause avant de regarder à nouveau Rebecca : « -je ne suis pas tombée amoureuse de son compte en banque. Dont je préfère ignorée le montant d’ailleurs. Non… Je suis tombée amoureuse de l’homme sincère, drôle, collant et irritant qu’il peut être. » Elle ouvrit à nouveau la bouche mais préféra se pincer les lèvres plutot que de poursuivre. Rebecca n’avait pas à savoir que Lucious lui avait redonné confiance en elle, qu’il avait été une bouffée d’air frais dans ce moment de sa vie si compliqué. « -si vous avez d’autres questions dans ce genre là, allez s’y je vous écoute. Au moins vous aurez assouvie votre curiosité et votre opinion sera fixée. » Un nouveau sourire poli et forcé. D’accord ça elle aurait pu l’éviter. Mais elle voulait faire comprendre à Rebecca qu’elle aimait son frère et que même si elle n’approuvait pas, ça ne changerait rien à ses sentiments. "-oh et rassurez vous, je lui ai fais un chèque de remboursement de mes dettes."

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726105515644561
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726081343627610


avatar :copyright:️ TAG


Même si Lucious s’était attendu à une telle tournure, il avait espéré, silencieusement, que la soirée se passe mieux. Katelyn avait raison, elle était la cible à abattre ce soir, et ça ne lui plaisait guère. Chacun, à l’exception de Paul, y aller de son commentaire, de son opinion, sans tenter d’apprendre à la connaître. Ce qui fut encore plus douloureux pour le millionnaire, ce fut de voir ses yeux rougis par les larmes retenues tant bien que mal. Il la serra alors dans ses bras et son cœur se serra en entendant ses excuses « C’est moi qui suis désolé… ». Désolé d’avoir voulu lui présenter sa sœur en connaissance d’avance l’issue de la soirée. En l’entrainant dans ce monde que lui-même déplorait… Il prit une seconde pour s’éclipser afin d’échanger quelques mots à Anna, sa nièce. Il ne fut pas entièrement satisfait de ses paroles, mais c’était toujours mieux que rien. Il fronça les sourcils en sentant la main de Katelyn contre son bras « Ça va ? » presque inquiet et sourit en la sentant se blottir de nouveau contre lui. Il lui rendit ce baiser avec tout autant d’amour, comme pour lui donner du courage pour le reste du dîner.

A peine eurent-ils repris leurs places à table que l’hostilité fut de retour. Katelyn ne baissa pas les bras pour autant, faisant comprendre à ses proches qu’elle savait aussi répondre. Un sourire à l’attention de Paul qui s’avoua vaincu par KO en une manche « Non, pas vraiment ». Après tout, Paul était un ancien avocat d’affaires. Il n’avait jamais manqué de rien. Il caressa la main que Katelyn venait de poser sur la sienne, la serrant comme pour se donner du courage de continuer d’affronter ses proches. Un sourire presque fier se dessina sur les lèvres du millionnaire devant le franc-parler de sa moitié « En effet ! Elle a tout en horreur ! » ajouta Lucious qui, de sa main libre, se resservi un verre « Le vin est vraiment très bon ». Un petit rire perça dans l’ambiance pesante qui régnait autour de la table en se souvenant de leur rencontre. Oui, il s’était réellement imposé à elle. Et oui, il savait être collant et irritant. Mais cela semblait lui avoir réussi « Il peut être irritant, je ne vous le fais pas dire » rétorqua Rebecca, comme satisfaite de la manière dont la jeune femme s’était défendue « Et toi Lucious, qu’est-ce qui t’a charmé ? Après tout, vous êtes tous les deux le sujet de ce dîner ». Le quarantenaire se redressa avant de lancer un regard amusé à sa moitié qui précisa le chèque qu’elle lui avait fait et qu’il n’avait, finalement, jamais encaissé « Elle a peur pour mes fins de mois. Vous savez ce que c’est… » avant d’embrasser le cou de Katelyn et reprit « Elle. » « Ce n’est pas une réponse Lucious » ajouta une sœur ainée amusée. Elle commençait à se détendre finalement « Sa manière de me rembarrer, de me faire comprendre que ce n’est pas comme ça qu’agis le commun des mortels. Sa manière de m’embrasser, de trouver toujours les mots, de me comprendre, d’apaiser mes peurs… Tu veux que je continue ou c’est bon ? » Rebecca sourit « C’est bon. Je vois un peu ». Le quarantenaire se mit à bâiller « Est-ce que ça vous dérange si on s’éclipse avant le dessert ? ». Oui, il avait promis à Katelyn ne l’éloigner de cet endroit au plus vite « Le dessert, c’est le meilleur mon oncle ! » « On en mangera deux fois plus la prochaine fois ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

d8xaca5-c292ec9f-403d-4d77-8805-d4f3127aa4f7.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvMTAxNDk2MjgtMjg4Yi00MWM5LTk0ZjEtZGFiMDhkYmY5OTE2XC9kOHhhY2E1LWMyOTJlYzlmLTQwM2QtNGQ3Ny04ODA1LWQ0ZjMxMjdhYTRmNy5wbmcifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ.02UPs8CC9AZe0f6K5GF8ScQK-9yM-BHXn5S16SS8_iI
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Miss Ketty

Au début de cette soirée, Kate s’était qu’elle devait parvenir à rentrer dans le cadre, à faire en sorte que les proches de Lucious l’apprécie. Malgré la gueule de bois et le peu de volonté dont elle avait fait preuve au début, finalement elle avait fait des efforts. En vain. Plus la soirée avançait et plus elle se sentait mal. Alors finalement, lorsqu’elle entendit la question si déplacé de Rebecca, la journaliste avait décidé de ne pas se laisser faire, de rester fidèle à elle même. Que ça passe ou que ça casse, elle n’en avait rien à faire. S’ils finissaient pas l’apprécier et bien c’était tant mieux, ils pourraient avoir la joie de faire une fois par an un diner en famille. Si ça ne passait pas, et bien elle aurait essayé. Mais elle ne voulait pas se faire passer pour une autre, surtout pas pour une pâle copie de Rachel. Parce que ce n’était pas du tout ce qu’elle souhaitait. Jouer un rôle, Lucious lui avait fait promettre de ne jamais le faire. Alors elle n’allait pas commencer ce soir.

Avec son franc parlé et son répondant qui savait également être piquant parfois, Kate répondit tout en restant à la limite de la politesse. Pour le grand plaisir de Lucious visiblement. Le commentaire sur le vin lui prouva qu’il était de son côté. Son rire également. Contre toute attente, Rebecca répondit et Kate cru voir un semblant de sourire. Ou alors elle était bien trop fatiguée et s’imaginait des trucs. Finalement ce fut à Lucious de répondre à la même question. Kate eut un petit sourire en coin, parce que dans sa tête elle l’entendait déjà répondre que ça n’était pas ses services physiques qui l’avait charmé. C’était plutôt sa maladresse et son côté pommée ! Oh mais comme elle avait été étrange cette soirée de rencontre… En écoutant la liste qu’il faisait, Kate posa ses yeux sur lui, son regard plein de tendresse. Pour un peu elle rougissait à nouveau…

Un merci intérieur pour Lucious qui avait comprit qu’elle souhaitait vraiment mettre fin à tout cela au plus vite. Ils se levèrent de table et bien entendu il n’y eu aucune accolade ou embrassade. Kate se contenta de remercier Rebecca et Paul pour le repas, avant d’avancer de le hall afin de récupérer de veste. Ce fut la dame de maison qui la lui donna avec un sourire de circonstance mais avant qu’elle n’ait pu dire quoi que se soit, Kate la devança : « -écoutez, j’ai compris que je ne correspond pas à vos attentes. Je ne demande pas à ce qu’on devienne amie. Mais une simple entente cordiale me semble envisageable. » Elle marqua une pause en regardant de loin Lucious avant d’ajouter : « -j’aime tendrement votre frère, et je vous promets que je ne veux que son bonheur. » et faire une promesse pour Katelyn ça n’était pas rien, même si Rebecca ne le savait pas. Un dernier sourire poli et elle avança vers Lucious. Une grimace discrète pour Anna qui le lui rendit bien, avant qu’elle ne passe son bras sous celui du beau blond pour rejoindre la voiture. Une fois dans la voiture, elle retira ses talons et posa sa tête sur l’épaule de Lucious. « -merci d’avoir écourté le repas... » souffla la jeune femme après un petit silence.

Ils furent rapidement chez eux. La journaliste retira sa veste et posa les talons qu’elle avait à la main. En faisant quelques pas, elle retira ses boucles d’oreilles, et les quelques épingles qui retenaient ses cheveux. Restant silencieuse, les mots de Rebacca ne cessait de tourner dans sa tête encore et encore. Et ce que c’était aussi le cas pour lui ? Est ce qu’elle était parvenu à le faire douter ? La jolie brune se tourna et posa son regard sur celui qu’elle aimait. « -je suis sincèrement désolée pour ce soir… Je me suis laissée emporter tout à l’heure. Je… Je n’avais pas compris que finalement c’était important pour toi. » Elle avança jusqu’à la salle de bain pour déposer ses boucles d’oreilles et épingles à cheveux. « -tu n’étais pas obligé de demandé à Anna de se forcer à m’apprécier. Je peux comprendre qu'ils ne veulent pas de moi. » Elle n'était pas Rachel...

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726105515644561
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726081343627610


avatar :copyright:️ TAG


Lucious avait décidé d’écourter le repas, ou plutôt la mise à mort de Katelyn. Le message était limpide, elle ne faisait pas l’unanimité. Jusqu’à ce soir, il ne s’était pas douté à quel point la trace qu’avait laissé Rachel, dans chacune de leur vie, était devenue indélébile… Même s’il était touché de voir à quel point son épouse avait su marquer les esprits et les cœurs de ses proche, il était accablé de voir qu’il ne restait même pas une infime place pour celle qui, dorénavant, avait prit possession de son cœur… La voix de Katelyn le coupa dans le fil de ses pensées et esquissa un maigre sourire, répondant par un simple baiser sur son front. Le déroulement de la soirée ne cessait de se répéter dans son esprit, tout comme les mots de Rebecca. Silencieux, il le resta un moment, même chez eux. Tout comme la jeune femme qui semblait encore ébranlée par le dîner. Lucious retira sa veste de costume qu’il jeta négligemment sur le dossier du canapé, et dénoua cette cravate qu’il supportait depuis trop longtemps aujourd’hui. Les mots de Katelyn l’arrêtèrent dans ses gestes. Ses doigts toujours posés sur sa cravate, il resta interdit devant les paroles de la jolie brune qui s’éloigna jusqu’à la salle de bain. Il finit par retirer le bout de tissu d’autour de sa gorge et la suivit jusqu’à la salle d’eau, s’appuyant contre l’encadrement de la porte. Le millionnaire baissa les yeux. Cette soirée ne les avait pas laissés indemne « Je ne l’ai obligé à rien. Je lui ai juste demandé d’être correcte » en haussant les épaules. Puis il l’observa un moment « Que veux-tu dire par là ? » avant de se passer une main lasse sur le visage. L’épuisement se lisait sur son visage « C’est moi qui suis désolé Kate… Tu as fait des efforts pour moi et j’ai été un con. Ces derniers jours, je ne me reconnais plus. Je deviens un homme que je n’aime pas. Qui subit son travail, qui se soucie de l’opinion des autres et qui se laisse dicter son emploi du temps par des réunions ineptes ». Il releva son regard sur la jeune femme « Ce n’est pas l’homme dont tu es tombée amoureuse… » et il ne voulait pas la perdre en changeant ainsi « Je voulais te montrer que je pouvais être un homme sur lequel tu pouvais te reposer, sérieux et investit dans son travail. Et voilà que je me soucie d’un dîner avec ma sœur alors qu’en fait, je ne me suis jamais soucié de son opinion jusqu’à ce jour ».

Lucious se rappela les mots de Rebecca, et il commençait à se dire que, finalement, elle avait peut-être raison. Il risquait, avec le temps, de la rendre malheureuse… Le quarantenaire se redressa de l’encadrement de la porte et tourna des talons avant de se raviser et se retourna en direction de sa petite-amie « Pourquoi tu comprends qu’ils ne veulent pas de toi au fait ? ». Parce qu’il ne comprenait pas. Elle avait tout pour plaire et même si elle n’était pas à leur goût, le simple fait qu’il soit heureux avec elle aurait dû leur suffire. Au lieu de ça, ils risquaient de mettre leur relation en péril et il n’aimait pas l’idée…




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

d8xaca5-c292ec9f-403d-4d77-8805-d4f3127aa4f7.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvMTAxNDk2MjgtMjg4Yi00MWM5LTk0ZjEtZGFiMDhkYmY5OTE2XC9kOHhhY2E1LWMyOTJlYzlmLTQwM2QtNGQ3Ny04ODA1LWQ0ZjMxMjdhYTRmNy5wbmcifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ.02UPs8CC9AZe0f6K5GF8ScQK-9yM-BHXn5S16SS8_iI
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Miss Ketty

Kate se positionna devant le miroir de la salle de bain, dos à la porte. Elle était fatiguée. Du repas, de l’ambiance pesante, mais également de la soirée de veille. Elle s’en voulait de ne pas avoir su écouter et comprendre correctement Lucious. Et elle sentait une sorte de colère sourde au fond d’elle pour tout cet entourage que n’avait de cesse de les malmener. Pour certain ça n’était pas volontaire. June n’avait pas voulu fragiliser leur couple avec ses questions, bien trop heureuse qu’ils soient enfin réunit. Pour d’autre comme ce soir, ça avait été presque volontaire. Voir s’il y avait des failles, tester les fondations de leur amour pour voir s’ils étaient capable de résister envers et contre tout. Elle l’aimait. Plus qu’aucun homme avant lui. Et la jeune femme refusait de le perdre à cause de tout ça. Alors elle lui présenta des excuses concernant son attitude de ce soir. Espérant qu’il comprenait. Désirant mettre tout cela sur le compte du passé.

Katelyn le regarda au travers du miroir, coiffant ses cheveux avec les doigts, la tête légèrement penchée sur le côté. « -ne dis pas ça... » souffla t elle alors qu’il s’insultait. Tout en l’écoutant elle prit du démaquillant et une linguette en tissue, avant de commencer à retirer le far qu’elle avait sur les yeux. Puis elle retira son rouge à lèvre avant de le regarder à nouveau et de sourire avec tendresse. « -tu es fatigué... » cela ne le consolerait pas, c’était seulement un constat. Une pseudo raison aussi à ce comportement qu’il dénigrait. En le voyant tourner les talons, elle baissa les yeux.

Elle le regarda à nouveau en entendant sa question, le fixa dans miroir quelques secondes avant de se retourner. Il fallait qu’elle lui dise. Mais d’abord elle voulait ajouter quelque chose sur ce qu’il avait dit avant. « -Lucious… je sais que le restaurant te demande beaucoup d’énergie, mais j’aime te voir investie dans ton projet. Je sais que ce n’est sans doute pas ce que tu imaginais, mais arrêtes de t’imaginer des choses. Tu n’as rien à me prouver. » Elle fit un pas dans sa direction avant de reprendre : « -tu as raison, je ne suis pas tombée amoureuse de toi pour ça. Mais l’homme d’affaire fait partie de toi. Et pour ce qui est de ta sœur… Tu attendais peut être une sorte de bénédiction de sa part, une confirmation sur ton choix... » ça c’était une hypothèse. Elle espérait que ça n’était pas la vérité. Kate baissa ensuite les yeux avant de s’approcher de lui et de prendre sa main. « -viens... » elle le guida jusqu’à leur chambre et lui demanda de l’aide pour retirer la fermeture de sa robe, lui tournant le dos en mettant ses cheveux sur le côté. Une fois chose faite, elle lui fit face et déboutonna sa chemise pour lui retirer avec lenteur. Pas d’idée derrière la tête. Elle voulait simplement s’allonger avec lui.

Elle déposa ses lèvres dans son cou, avant de retirer sa robe pour la troquer contre un débardeur. La jeune femme remonta son oreiller contre la tête du lit, allumant la lampe de chevet avant de faire un aller retour pour éteindre le plafonnier. Elle s’installa dans le lit, le dos dans son oreiller, les jambes remonter vers elle. Puis elle dit enfin : « -j’ai entendu ce que t’as dis Rebecca dans la cuisine... » elle n’osa pas le regarder avant d’ajouter : « -je voulais pas écouter aux portes. Pas du tout. J’aurai sans doute préféré ne rien entendre d’ailleurs… Mais… je… » elle se sentait tellement fautive d’avoir tendit l’oreille… Elle se tritura les doigts quelques secondes, cherchant ses mots. « -je ne serais jamais comme Rachel. Je ne veux pas l’être d’ailleurs. Mais c’est ça qui fait qu’ils ne m’excepteront jamais… » Un léger silence passa avant qu’elle ne demande : « -elle a réussit à te convaincre n'est ce pas ? » elle voulait parler de cette histoire de la rendre malheureuse. Elle voulait savoir si Rebecca avait atteint son but ou s’il était encore capable de lutter un peu pour eux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726105515644561
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726081343627610


avatar :copyright:️ TAG


Au fur et à mesure des jours, Lucious avait l’impression de voir le visage de son père s’imposer à lui dans le reflet du miroir, chaque matin. Cet homme qui se laissait guider par l’appât du gain, par le développement de sa société, dont l’emploi du temps était dicté par ses obligations professionnelles. Oui, Lucious avait l’impression de devenir cet homme qu’il n’avait jamais eu en estime, qu’il avait presque détesté. Il n’aimait pas ça. Alors oui, ça commençait à lui faire peur. Le millionnaire n’avait pas envie de tout perdre et en disant tout, cela signifiait Katelyn et la vie qu’il menait avec elle. Pourtant, il avait l’impression que ces derniers jours, leur relation s’effritait au contact du monde extérieur. June au début et sa famille ce soir… Pourtant, ils tentaient de s’accrocher l’un à l’autre malgré l’adversité. Mais pendant combien de temps encore ? Il était continuellement épuisé par ses journées à rallonge et il lui reprochait de vivre sa vie comme elle le souhaitait, avec ses amies « Ça n’excuse pas tout Katelyn ». La fatigue ne devait pas être une excuse à son comportement. Quelques semaines auparavant, il aurait été amusé par sa gueule de bois. Il aurait aimé l’idée qu’elle profite de ceux qu’elle considérait comme sa famille. Pour le moment, elle aimait le voir investit dans son projet de restaurant. Mais pour combien de temps ? Il resta silencieux, baissant simplement les yeux. Il n’y avait rien à dire. Il ferait en sorte de lui prouver qu’il pouvait redevenir l’homme d’avant.

Lucious releva brusquement son regard sur la jeune femme lorsqu’elle évoqua sa sœur ainée. Une bénédiction ? Une confirmation ? De nouveau, il resta silencieux, se laissant conduire jusqu’à leur chambre à coucher. Il l’aida avec la fermeture éclair, déposant un baiser sur son épaule dénudée et la laissa retirer sa chemise, souriant à peine en sentant ses lèvres dans son cou, l’esprit bien trop perturbé pour savourer ce moment. Il troqua son costume pour un débardeur et son boxer, avant de s’allonger dans le lit, le dos contre la tête de lit. Il posa son regard sur elle. Son cœur se serra. Il aurait aimé qu’elle n’entende pas les paroles de sa sœur…. Puis cette question qui tomba. Il laissa sa tête retomber contre le mur et ferma les yeux. Lucious allait devoir se montrer prudent dans le choix de ses mots. Il avait l’impression que tout pouvait basculer en une fraction de seconde.

Le millionnaire redressa la tête et posa son regard sur un point invisible face à lui « J’ai peur de te rendre malheureuse et j’ai l’impression que ces derniers jours, j’y parviens… J’ai l’impression que dès qu’on sort de notre bulle pour se confronter au monde, notre relation s’effrite… » et posa ses yeux sur elle « Et même si je ne recherche pas de bénédiction de la part de ma sœur, ou une confirmation, ça m’a fait mal de voir qu’ils te rejettent parce que tu n’es pas Rachel… Et même si tu as dit que ça ne te dérangeait pas d’être la seconde, je sais que ça te fait mal à toi aussi… Que ça t’a fait mal qu’on parle d’elle à table ce soir, qu’on évoque nos souvenirs. Qu’on te rappelle sans cesse que tu n’es pas elle » Il posa de nouveau sa tête contre le mur derrière lui « Tu ne peux pas dire le contraire, je vois encore ton regard embrumé de larmes… ». Lucious ferma les yeux avec force « Alors non, ma sœur ne m’a pas convaincu mon cœur. C’est la vie de tous les jours qui s’en charge ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

d8xaca5-c292ec9f-403d-4d77-8805-d4f3127aa4f7.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvMTAxNDk2MjgtMjg4Yi00MWM5LTk0ZjEtZGFiMDhkYmY5OTE2XC9kOHhhY2E1LWMyOTJlYzlmLTQwM2QtNGQ3Ny04ODA1LWQ0ZjMxMjdhYTRmNy5wbmcifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ.02UPs8CC9AZe0f6K5GF8ScQK-9yM-BHXn5S16SS8_iI
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Miss Ketty


Non, la fatigue n’excusait pas tout. Mais elle contribuait à une dégradation de l’humeur. Un petit rien pouvait irriter ou prendre des proportions incroyables. La bonne humeur se faisait souvent discrète voir absente. Kate ne souhaitait pas qu’il se force à être ainsi s’il était en mode batterie faible. Elle était d’accord avec lui, ça n’était pas de l’homme d’affaire qu’elle était tombée amoureuse. Même si elle en connaissait l’existence pour l’avoir vu dans l’avion qui les emmenait à Paris, l’avoir entendu au téléphone aussi.

Ils traversaient en ce moment une période assez étrange. Ils s’étaient enfin retrouvé et voilà que tout semblait lutter contre eux. Pourtant Kate était certaine d’une chose : elle ne reviendrait en arrière pour rien au monde. Parce qu’elle avait besoin de lui dans sa vie. Elle était capable de se fâcher le monde entier mais avec lui. Parce que c’était leur amour et cet homme qui comptait.

Une fois installé dans leur lit, la jeune femme l’écouta lui répondre avec un grande attention. Elle baissa les yeux lorsqu’il évoqua le diner et les souvenirs de Rachel. Lorsqu’il posa son dos contre le mur, elle attendit quelques instants avant de venir poser sa tête contre son torse. Elle écouta son coeur, restant silencieuse durant quelques secondes encore. Ses doigts caressant le ventre du millionnaire d’un geste non calculé, Kate répondit en restant installé ainsi. « -je t’ai dis aussi que parfois ça serait moins facile à accepter… Ce soir ça l’était. » un nouveau silence, le regard dans le vague. « -je crois qu’on s’imaginait un autre début de vie ensemble… mais ça ne veut pas dire que je suis malheureuse avec toi Lucious. » Elle bougea sur le dos pour le regarder, les pieds en dehors du lit : « -je le serais si tu me quittes pour ces fausses idées. » Kate caressa la joue du millionnaire avec une grande tendresse. Puis elle souffla : « -on devrait dormir, tu tombes de fatigue. » Ils auraient bien le temps de parler demain soir. Kate se redressa pour éteindre la lumière avant de venir se blottir contre Lucious.

Malgré leur discussion et les questions qu’avait soulevé la soirée, Kate sombra assez rapidement dans le sommeil. Elle se réveilla avant Lucious, comme si son cerveau avait programmé un réveille interne. Elle enfila un short pour se rendre dans la cuisine. Puis elle prépara deux tasses pour les cafés, quelques tartines, un verre de jus d’orange pressée pour Lucious. Elle regarda l’heure et décida d’aller prendre une douche rapide. Sur la pointe des pieds elle se dirigea jusqu’au dressing le corps entourée d’une serviette. Elle s’habilla en chantonnant à voix basse, avant de venir caresser le front du beau blond, décalant ses boucles en désordre. « -mon amour… réveilles toi... » Elle déposa un baiser sur son nez, puis un dans son cou et encore un sur son épaule. « -je te prépare un café... » cette fois ci elle embrassa ses lèvres avant de se lever pour rejoindre à nouveau la cuisine.

Elle portait un jean dans les tons rouge et un top noir. La veste de tailleur et ses talons l’attendait bien sagement dans l’entrer. Kate avait un rendez vous avec son patron afin d’envisager des perspectives d’avenir. Après sa conversation d’hier soir avec Lucious, elle était certaine d’une chose. Il fallait qu’elle retrouve du travail. Ainsi elle ne passerait plus tout son temps à l’appartement, aurait également des choses de prévus à son planning et monsieur arrêterait enfin de culpabiliser. De toute façon, ça lui ferait du bien à elle aussi de reprendre tout ça. L’Argentine était du passé, elle avait encaissé et digéré tout ça. Maintenant elle voulait aller de l’avant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et enfin heureux.  


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726105515644561
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 200726081343627610


avatar :copyright:️ TAG


C’était dur d’expliquer à la femme qu’il aimait, qu’il avait peur de la rendre malheureuse avec le temps. De laisser sous-entendre que l’éloigner de lui serait peut-être le seul remède à ce qui semblait être leur destin. Oui, Lucious avait mal d’avouer, à voix haute, que la vie et ses proches s’étaient chargés de la convaincre de cela. Il allait la rendre malheureuse avec le temps. Parce qu’elle n’était pas Rachel. Ces quelques mots martelaient son esprit, encore et encore. Elle n’était pas Rachel. Comme si c’était une explication pour Rebecca. Il était fatigué de son travail, de l’homme qu’il était en train de devenir. Il était fatigué de cette soirée, des questionnements qu’elle a soulevés… Les yeux clos, sa tête contre le mur, il laissa la jeune femme caresser son torse, comme pour l’apaiser dans ses triturations « J’aimerais qu’on retourne en arrière, dans notre maison de bord de mer, rien que tout les deux, loin de tout cela ». Le seul endroit où ils avaient été finalement heureux tous les deux. Lucious baissa ses yeux sur la jeune femme, ses doigts venant se perdre dans sa chevelure châtaigne. Il posa sa main sur celle de Katelyn qui caressait tendrement son visage et l’entraina jusqu’à ces lèvres pour l’embrasser « Merci d’être toi » furent les seuls mots qu’il parvint à trouver. Il hocha lentement de la tête. En effet, il était épuisé. Le millionnaire la serra tout contre lui, comme s’il craignait qu’elle ne s’en aille durant la nuit et s’endormit presque aussitôt. La fatigue avait eu raison de ses préoccupations…

Le parfum de sa petite-amie, puis ses doigts qui dégageaient ses boucles désordonnées. Lucious se mit à sourire en entendant tendrement, puis un peu plus en entendant le doux surnom qu’elle lui avait donné « Bonjour toi » alors qu’il ouvrit lentement les paupières. Son sourire s’agrandit en sentant les lèvres de Katelyn se poser sur sa peau. Il aimait ce genre de réveil. Il acquiesça simplement de la tête pour seule réponse avant de lui rendre son baiser, quelque peu endormi. Il se redressa sur ses coudes pour l’observer quitter la chambre. Sa décision était prise. Il se glissa sous la douche, se rasa, se parfuma, tenta de dompter ses boucles blondes et enfila un costume trois pièces. Le quarantenaire se glissa derrière elle, entourant sa taille de ses bras et embrassa son cou « Tu sens bon » et s’installa à table, une gorgée de jus d’orange et une lecture rapide du journal qu’il referma après une minute. Il voulait parler avec Katelyn avant de partir travailler « Tu n’es pas Rachel et c’est aussi ce qui fait que je t’aime. Je t’aime pour la personne que tu es et par pour tes ressemblances avec ma première épouse ». Il se surprit à préciser Rachel comme étant sa première épouse et non son épouse, comme à son habitude. Il commençait à laisser une véritable place à la jolie brune « Et si ça ne plait pas aux autres, tant pis » avant de jeter un coup d’œil à sa montre « Tu as un rendez-vous ? » en voyant que sa petite-amie était apprêtée et non en tenue de sport pour faire son footing ou son yoga. Il termina son jus d’orange, son café et se leva, il s’appuya contre la table, faisant face à Katelyn « Je rentre tôt ce soir, je te prépare le dîner et on parlera de tout ça ce soir. Tu me diras comme s’est passé ta journée et j’aurais des choses à t’annoncer ». Il se pencha et l’embrassa avec tendresse une première fois, s’éloigna, puis l’embrassa une deuxième fois, puis une troisième fois avant d’ajouter, riant presque « Faut vraiment que j’aille travailler ». Il se redressa, s’avança jusqu’à la porte et revint vers elle pour l’embrasser une nouvelle fois « Maintenant je pars. A ce soir ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

d8xaca5-c292ec9f-403d-4d77-8805-d4f3127aa4f7.png?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvMTAxNDk2MjgtMjg4Yi00MWM5LTk0ZjEtZGFiMDhkYmY5OTE2XC9kOHhhY2E1LWMyOTJlYzlmLTQwM2QtNGQ3Ny04ODA1LWQ0ZjMxMjdhYTRmNy5wbmcifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ.02UPs8CC9AZe0f6K5GF8ScQK-9yM-BHXn5S16SS8_iI
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Miss Ketty


Dormir leur avait fait du bien. La nuit portait conseil soit disant. Ce qui était certain c’était que ça apaisait et évitait de se torturer l’esprit durant quelques heures. Kate était pleine d’énergie et également pleine d’envie de changement. Hors de question que les autres leur dictent leur conduite. Ils s’aimaient ! Et merde à ceux que ça dérangeait. Elle se battrait pour ça. Pour lui, pour eux ! Voilà pourquoi elle était allée le réveiller avec autant de douceur et d’amour. Pour tourner la page. Aujourd’hui était un autre jour. La jeune femme sourit en posant ses mains sur celles de Lucious lorsqu’il entoura sa taille. « -toi aussi... » répondit elle en embrassant sa joue fraîchement rasée. Il semblait plus détendu. Elle mangea silencieusement, les jambes croisées, en le regardant de temps à autre en souriant.

Lorsqu’il ouvrit la bouche, elle fut assez surprise des premiers mots. En fait elle était peut être la seule à avoir dormi… Un léger froncement de sourcils en se demandant ou il allait en venir. Un sourire en coin, ravi et heureux s’afficha peu à peu sur le visage de la jeune femme. Pas la peine de répondre quoi que se soit. Le regard qu’elle posa sur lui suffisait. « -je vois mon patron ce matin. » Elle avala la dernière gorgée de son café avant de se lever. Elle n’avait pas envie de courir pour être à l’heure. Avec envie, elle approcha de lui, souriant encore et encore avant de hocher la tête à sa proposition. « -très bon programme. » Un baiser, puis un second qui la fit sourire jusqu’aux oreilles. Le troisième la fit rire avant qu’elle n’avoue contre ses lèvres : « -oui je sais c’est nul... » Elle enfila ses chaussures mais il revint à nouveau vers elle. Un dernier baiser qu’elle prolongea quelque peu avant de lui souffler : « -à ce soir... » un petit sourire, un signe de la main avant qu’elle n’aille en vitesse à la salle de bain pour une dernière retouche maquillage après un brossage de dents. Alors qu’elle était sur la route pour son rendez vous, elle envoya un sms à Lucious : « -tu t’es pas brossé les dents… Je t’aime. » elle rangea son téléphone en souriant.

Le soir venu, elle pensait le trouvé déjà à l’appartement. Elle était passée voir Sara, faire deux ou trois cours et puis finalement de fil en aiguille elle n’était pas rentrée avant 19 heures. La jeune femme mis de la musique, quitta ses talons avant de s’installer dans le canapé. Une heure passa, pas de Lucious. Une 2 eme heure passa, toujours pas de Lucious. Un sms, deux sms, un appel, deux appels. Bon… La soirée s’annonçait différente de ce qui était prévu. Kate se décida assez vite après avoir entendu une nouvelle fois la voix de Lucious sur son répondeur. Elle remit ses talons et se rendit au restaurant. Ça lui faisait toujours un petit quelque chose de voir l’enseigne. En ouvrant la porte elle constata que la salle était pleine. Un serveur arriva vers elle et se confondit en excuse. Ils n’avait plus de place. « -oh je ne viens pas pour manger. Je... » comment se présenter ? « -je suis la compagne de M. Thompson. Vous pouvez me dire où je peux le trouver ? » Il la guida jusqu’aux cuisines. L’ambiance était survoltée. Un peu trop d’ailleurs. Elle regarda le jeune homme qui lui indiqua Lucious du doigt. Elle le remercia avant de faire quelques pas et un signe de la main à son homme. Un nouveau sourire un peu gênée d'être ici, ne voulant pas qu'il le prenne mal, elle dit « -je commençais à m’inquiéter… Qu’est ce qui se passe ? » elle voyait bien qu'un truc clochait, d'ordinaire ça n'était pas le brand le bas de combat dans les cuisines.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: