Partagez
 
 
 

 healing | Beloved

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
foxie
foxie
Féminin MESSAGES : 1775
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 28
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen https://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

healing | Beloved Empty

7ei5.pngMise en Situation


Elendil vient d'un autre monde. C'est un elfe aux pouvoirs étranges, qui ne le sont pas dans son monde. Mais il arrive sur Terre en ne sachant pas vraiment ce qui lui arrive, blessé et affaibli.

Leonel est un orphelin qui n'a jamais été adopté. Il vit une vie monotone et modeste en tant que serveur dans un endroit kitsch, jusqu'à ce qu'il trouve Elendil dans une ruelle de New-York, à deux pas de chez lui.


i3tb.png
Revenir en haut Aller en bas
 
foxie
foxie
Féminin MESSAGES : 1775
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 28
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen https://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

healing | Beloved Empty

kzpa.gif
Leonel Warren
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un endroit kitsch et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar :copyright:️ Ilyria
Ma vie était plutôt du genre... emmerdante. Métro, boulot, dodo, comme on dit. Dans un appart assez modeste qui plus est. Je n'avais pas eu la chance de grandir en famille comme tout être normal. Chez moi, la famille, ça n'existait pas. Je n'avais eu que des amis et sur le court terme. En fait, la seule amie que j'ai, elle habitait à l'autre bout du pays. On se faisait souvent des facecam elle et moi. Je l'ai rencontrée à l'orphelinat, c'était ma plus grande amie. Pas que je sois sociable mais... En vérité, ce n'était même pas lié à une timidité quelconque. C'était surtout parce que je ne voulais pas me fondre dans la masse... Je ne voulais pas me mêler à eux. Je voulais rester solo, j'étais bien tout seul.

Peut-être était-ce aussi la raison pour laquelle je n'ai jamais été adopté. Je préfère me dire que le taux d'adoption en orphelinat est trop faible pour que je puisse être adopté. Enfin, maintenant, j'ai vingt-trois ans et je vis plutôt... Non, je ne vis pas si bien. Mais j'ai un travail et je mange, j'ai un toit sur la tête, ça me va très bien comme ça.

Aujourd'hui je rentrais du boulot et j'étais fatigué. Pas d'une fatigue physique forte, plutôt d'une fatigue physique et mentale qui m'éreintait fortement. J'étais le gérant d'une espèce de petit snack vintage, vous savez, ceux où on sert en patins à roulettes. Avec des néons, une ambiance bien rétro. Ça me plaisait, ça me correspondait. Même si à la base, les uniformes étaient jaune moutarde, ce que je n'aimais pas. J'ai pu changer ça quand j'ai eu ma promotion l'année dernière et heureusement.

Enfin, cette journée avait été particulièrement crevante alors je marchais vers mon petit appartement quand j'ai tourné la tête à l'entente d'un couinement sur la ruelle adjacente. La ruelle était étroite et sombre, même en pleine journée. Ça ne donnait pas l'envie d'y aller mais j'étais plutôt intrigué. Pour une fois qu'il m'arrive quelque chose... Alors je m'engouffre dans la ruelle avant d'apercevoir une chevelure blonde, puis une tenue verte. L'homme semblait blessé... J'accours près de lui pour savoir si tout va bien.

« Hey... Tout va bien ? »

Bien sûr que non, rien n'allait. Il y avait du sang partout et son teint était livide. D'ailleurs, le mien le devient immédiatement lorsque je vois la plaie à travers ses doigts.

« Merde c'est... C'est beaucoup de sang ça... Il faut soigner ça. Vous pouvez vous lever ? »

En essayant d'attraper son épaule pour l'aider à se relever, je remarque enfin son arc. Puis son épée. Mais... D'où vient-il, ce bonhomme ?

« Vous venez d'un festival ?... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

healing | Beloved Empty

9genx3.jpg
Elendil
J'ai 118 ans et je vis à Errantheas. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé et je le vis plutôt plutôt mal, au point de tout risquer pour échapper à ce mariage.




avatar :copyright:️ Eclatic

Pour la première fois de ma vie, je la sentais, cette peur qui étreignait mon coeur. J'y avais toujours été insensible, du moins le pensais je. Je n'avais jamais eu peur en allant au combat. Jamais je n'avais senti ce sentiment m'envahir, glaçant mes entrailles et m'empêchant presque de bouger. Pourtant c'était ce que je ressentais en cet instant alors que j'entendais les pas se rapprocher de moi. Ils étaient tout proches. Je pouvais les entendre alors que je m'étais caché, dissimulant mon corps derrière un arbre tombé.

"Il n'a pas pu s'échapper bien loin. Continuez les recherches. Si nous rentrons sans lui au palais, je ne donne pas cher de nos vies."

Je restais silencieux, le plus immobile possible alors que j'attendais qu'il s'en aille. Il me semblait que les battements de mon coeur résonnaient trop violemment dans ma poitrine. Comment ce vacarme ne les avait il pas encore alerté sur ma présence?

J'attendais.... j'attendais que les bruits de pas se soient suffisament éloignés pour que je ne les entende plus. J'attendais encore... que tout bruit se soit tu dans le forêt. Puis j'attendis encore un peu avant de finalement sortir de ma cachette. Je détaillais les yeux, tout mes sens à l'affût. Je ne me détendis pas plus alors que je m'élançais à nouveau. Mes pas survolaient le tapis de feuilles mortes, aussi léger que la brise du vent. Je me déplaçais, aussi silencieux qu'une ombre. Il ne fallait pas les attirer sur ma piste. Je préférais encore la mort que de devoir retourner là bas.

J'avais entendu parler d'un portail se trouvant dans cette forêt. Pas un de ceux que nous empruntions régulièrement pour nous rendre d'une cité à l'autre. Non.. celui ci conduisait dans un autre monde, un monde rempli... d'humains. Pour certains ce portail n'était qu'une légende. Il y avait bien longtemps que les derniers hommes avaient quitté notre monde, refermant derrière eux le portail qui les avait emporté loin de nos terres. Mais il y en avait encore pour croire qu'il restait un portail et que celui ci se trouvait quelque part dans cette forêt.

C'était ma seule chance de salut et j'étais prêt à tout pour l'atteindre.

Je repris ma course. Ma peur était toujours là, beaucoup trop présente. Je redoutais qu'on ne me retrouve, qu'on ne me livre à ce sort que je souhaitais fuir de toutes mes forces. Alors je courais, fuyant sans un regard en arrière, fonçant à travers l'inconnu.

Puis je le vis.... ce fameux portail... se dressant devant moi, scintillant légèrement dans les lumières déclinantes de la fin de journée. Je m'arrêtais brusquement pour le fixer, émerveillé par sa beauté. Je souris légèrement, mon souffle se calmant petit à petit. Je l'avais trouvé. Je n'avais plus que quelques pas à faire et je pourrais le traverser... Je tendis la main, l'effleurant du bout des doigts...

- Aaaah...

Je me pliais en deux sous la violence du choc. Je posais ma main sur mon ventre, le ressortant pleine de sang. Fou que j'étais! Je m'étais laissé distraire un instant par le portail, oubliant toute prudence alors que je pensais avoir atteint mon but. J'avais retrouvé assez de vigilance pour parer le second coup. Je me retournais pour repousser l'homme qui m'avait attaqué en traitre.

C'était toujours douloureux de se faire trahir, encore plus quand cela venait d'un de nos plus proches amis.

"Elendil... soit raisonnable je t'en prie. Suis moi au palais."

Je le foudroyais du regard, ma main toujours appuyée sur mon ventre pour tenter d'arrêter le saignement.

- Je ne peux pas. Je ne peux accepter une chose pareille. Celeborn... mon ami... laisse moi partir.

"Tu te défiles. Tu fuis tes responsabilités. C'est cela qui est inacceptable. D'une façon ou d'une autre je te ramènerais au palais.

Je levais mon épée, prêt à parer son coup. J'avais toujours été meilleur que lui mais ma blessure lui donnait un avantage. Pendant un moment on n'entendit plus que le fracas de nos épées s'entrechoquant dans la petite clairière. Il avait plus de force mais j'étais plus agile et plus rapide. Et finalement, profitant d'une ouverture, j'enfonçais profondément mon épée en lui, transperçant son coeur.

Je sentais les larmes rouler sur mes joues alors qu'il s'effondrait dans mes bras. Je retirais mon épée avant de le rattraper. Je l'allongeais doucement au sol alors que mes larmes ne voulaient pas se calmer.

- Pardonne moi mon ami... mais je ne peux demeurer ainsi.

Je baisais rapidement son front avant de me lever. J'entendais les bruits de pas se rapprocher de moi. Ils m'avaient retrouvé. Je ne pourrais tenir indéfiniment contre eux tous. Il me fallait fuir par le portail. C'était ma seule chance. Alors sans une hésitation je plongeais dedans.

***

J'ouvrais les yeux sur un monde des plus étranges. Toute verdure avait disparu. Il n'y avait que de la pierre froide sous mes doigts. Des lumières artificielles scintillaient un peu partout alors que le bruit assourdissant de la ville retentissait à mes oreilles. Nul bruit de nature, il n'y avait que ce vacarme qui semblait ne jamais vouloir cesser.

Je fis quelques pas dans l'allée déserte avant de m'effondrer au sol.

« Hey... Tout va bien ? »

Je relevais faiblement les yeux pour tomber sur un visage inconnu, un humain. J'esquissais un faible sourire en le voyant. J'avais réussi...

« Merde c'est... C'est beaucoup de sang ça... Il faut soigner ça. Vous pouvez vous lever ? »

- Avec votre aide je pense que oui.

Je m'accrochais à son épaule, passant mon bras dessus pour me soutenir. Je grimaçais légèrement de douleur alors que le mouvement tirait sur ma blessure. Je posais la main dessus, essayant de calmer ainsi le saignement.

« Vous venez d'un festival ?... »

- Non... je fuyais... ramenez moi chez vous je vous prie. J'ai peur qu'ils ne m'aient suivi.

Je ne me sentais pas de taille à lutter contre plusieurs soldats armés. Je ne voyais pas d'arme à la ceinture de mon mystérieux sauveteur. Je doutais qu'il soit capable de m'aider. Déjà qu'un humain même armé ne m'aurait pas été d'un grand secours...

Je restais accroché à lui, marchant comme je pouvais jusqu'à sa demeure et quelle demeure. Il me fit entrer dans une petite pièce d'aspect... simpliste... humain... Je déposais mes armes dans un coin et me laissais tomber dans un des fauteuils. Je relevais ma tunique en grimaçant à nouveau. La plaie n'était pas très profonde mais il fallait la soigner de toute urgence.

- Auriez vous une lame? Quelque chose pour cautériser la plaie. Sinon prenez ça et faites le chauffer.

Je retirais le poignard de ma ceinture avant de le lui tendre.

- S'il vous plait...


Revenir en haut Aller en bas
 
foxie
foxie
Féminin MESSAGES : 1775
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 28
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen https://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

healing | Beloved Empty

kzpa.gif
Leonel Warren
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un endroit kitsch et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar :copyright:️ Ilyria
Cette situation me met clairement mal à l'aise. Moi qui rêve d'une vie plus aventureuse... Je suis assez servi. On dirait que cet homme ne vient carrément pas de la même planète au vu de son attirail et de sa tenue. Au début, je pensais qu'il venait d'un festival mais il ne semblait même pas réel. Ou alors, son cosplay d'elfe ou de Link était fabuleusement bien réussi et il était encore dans le personnage. Enfin, le sang sur le sol, lui, ce n'était pas du fake. Il lui fallait de l'aide et très vite.

Alors, je l'aide à se lever. Je passe mon bras sous le sien et agrippe son flanc pour le maintenir contre moi. Je ne suis pas très musclé alors je n'ai pas beaucoup de force mais je fais ce que je peux. Je crois que l'adrénaline du moment m'aide aussi un peu. Quand il me répond qu'il fuyait et qu'il voulait que je le ramène chez moi, je songe que c'est peut-être une mauvaise idée. D'abord parce que c'est un inconnu, ensuite parce qu'il est blessé et qu'il vaudrait mieux que je l'emmène à l'hôpital, et enfin parce qu'apparemment, on pourrait être suivi. Et puis, sa façon de parler était étrange. Dans quel monde on dit encore "je vous prie" ? Je suis complètement troublé. Mais je ne peux décemment pas le laisser ici à saigner encore et encore...

Je l'emmène donc chez moi. Sur le trajet, une pensée idiote vient à mon esprit : est-ce que c'est assez rangé pour recevoir ? Je ne suis pas bordélique mais vu que mon appartement est... disons modeste, très modeste et petit, deux trucs sur la table et on a l'impression de bordel. Mais je balaye cette pensée en un soupir. Je crois qu'il s'en fiche, qu'il veut juste se soigner. Et puis, c'est un gars venant d'un autre monde. Ouais, je m'en suis persuadé parce qu'habillé comme ça, avec une blessure pareille, un arc, une épée et un carquois... Je sais pas, ça ne vient pas d'ici.

Enfin, on arrive chez moi, je me hâte d'ouvrir la porte et ensuite, je le laisse s'installer à sa guise. Je dépose mes clés dans le petit panier de l'entrée et alors que j'allais me diriger vers la salle de bain pour chercher de quoi le soigner, il me demande quelque chose de bizarre.

« Euh... Cautériser... ? Mais, sinon, on peut toujours utiliser du désinfectant, une aiguille et du fil... »

Non, la médecine occidentale, il ne connaît pas. Il me tend son poignard en me suppliant et je fronce les sourcils d'incompréhension tout en cédant. J'attrape le poignard en lâchant un petit "OK" mal assuré. Hésitant, je me dirige vers la gazinière dont j'allume les flammes. Je dois vraiment faire ça ? Et est-ce que ces flammes seront suffisantes pour le chauffer ? Alors, la lame au feu, je le regarde d'un air interrogateur.

« Comme ça ? Désolé, j'ai jamais fait ça. D'habitude, on utilise des techniques plus... Enfin, moins... Euh... D'autres techniques, quoi. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

healing | Beloved Empty

9genx3.jpg
Elendil
J'ai 118 ans et je vis à Errantheas. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé et je le vis plutôt plutôt mal, au point de tout risquer pour échapper à ce mariage.




avatar :copyright:️ Eclatic

J'avais beau appuyé dessus le saignement ne voulait pas s'arrêter. C'était tellement frustrant. J'étais un des guerriers guérisseur de mon royaume mais malheureusement mes dons étaient sans effet sur moi même. Normalement je me serais fait soigner par un autre elfe mais là, je n'avais que ce petit humain sous la main. Et ça allait probablement être ainsi pour le reste de ma vie. Il allait falloir que j'apprenne à me cacher dans ce monde étrange. Mais pour le moment, la priorité était avant tout de me soigner.

« Euh... Cautériser... ? Mais, sinon, on peut toujours utiliser du désinfectant, une aiguille et du fil... »

Et ça allait être vraiment difficile de me cacher tant ce monde me semblait étrange. Désinfectant... du fil et une aiguille? Dans quel but voulait il cette chose étrange? Et surtout que comptait il faire avec du fil et une aiguille? J'avais du mal à le saisir mais cela devait certainement être une chose... normale dans ce monde.

« Comme ça ? Désolé, j'ai jamais fait ça. D'habitude, on utilise des techniques plus... Enfin, moins... Euh... D'autres techniques, quoi. »

Je hochais doucement la tête en le voyant chauffer la lame. Comment s'y était il pris au juste pour faire jaillir du feu de cette étrange machine? Cela restait vraiment un mystère à mes yeux. Il y avait beaucoup trop de différences entre ce monde et le mien. Je commençais à me demander si c'était vraiment une bonne idée d'être venu ici pour me cacher des miens. Peut être que si en fait... personne n'aurait l'idée d'utiliser un vieux portail de légende pour venir me chercher dans un endroit pareil.

- Utilisez les techniques vous voulez. J'aimerais simplement de l'aide pour soigner ça. Je vous laisserais tranquille ensuite je vous assure.

Moins je m'exposais aux humains les premiers temps et mieux ce serait. J'avais besoin de temps pour apprendre à connaitre leur fonctionnement, comprendre leur monde. Je ne prendrais le risque de sortir que lorsque j'aurais trouvé une couverture adéquate. C'est ce que j'aurais fait si je ne m'étais pas fait blesser en arrivant ici.

Je le fixais alors qu'il venait s'approcher de moi avec son matériel étrange.

- Je vous remercie pour votre bienveillance.

Je lui fis un petit sourire alors qu'il posait sur mon ventre un étrange produit me brûlant.

- Et je ne me suis même pas présenté... je m'appelle Elendil.


Revenir en haut Aller en bas
 
foxie
foxie
Féminin MESSAGES : 1775
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 28
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen https://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

healing | Beloved Empty

kzpa.gif
Leonel Warren
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un endroit kitsch et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar :copyright:️ Ilyria
Cautériser une plaie. Pour moi, ça allait être de la torture et pour lui aussi, finalement. Une lame aussi brûlante, ça ne sera pas vraiment agréable comme sensation. J'aimerais beaucoup éviter de faire ça mais visiblement, c'était un peu la seule solution. Alors, mon regard rivé sur la lame, je prie les dieux s'il y en a pour que tout se passe bien. Mais finalement, l'homme blessé me dit que je peux utiliser les techniques que je voulais. Je soupire de soulagement tandis que mes épaules s'affaissent.

« Ah, bon sang, merci ! Je me voyais pas vous brûler la peau avec ce truc. »

Oui, OK. Mais maintenant, j'en fais quoi du couteau ? Pour le moment, je le laisse dans l'évier de la cuisine, ainsi, il ne risque pas de brûler l'appartement. Je me dépêche de me rendre dans la salle de bain, tout content de ne pas devoir le cramer, j'en sors le kit de secours que... Eh bien, que j'ai volé à la pharmacie il y a quelques mois. Et je reviens vers lui. Heureusement, il saigne encore mais il est toujours conscient et ça, c'est un bon point. J'entends son remerciement et je hoche la tête en lui adressant un sourire.

« Y'a pas de quoi. Vous êtes blessé, c'est normal de vous aider. »


Bon, je ne savais pas grand chose des soins adéquats pour ce genre de blessure mais dans un premier temps, je commence par le désinfecter. Au moins, il serait un peu nettoyé et j'y verrais plus clair quant à sa blessure. Je pourrais ainsi déterminer si c'est assez profond ou pas, assez grave ou pas, si j'appelle des secours ou pas. Enfin, il se laisse faire sans sourciller. Je me doute bien qu'il n'avait pas si mal puisqu'il se présentait à moi alors que je désinfecte sa plaie... Bon, il faut dire qu'il voulait déjà se brûler pour se soigner alors j'imagine qu'il a dû sentir bien pire que du pique-pique sur le bidou.

« Ah, euh, enchanté Elendil. Moi c'est Leonel. »

Même si l'envie vient de lui demander qu'on se tutoie, je n'ose pas. Je ne sais pas, s'il vient d'un autre monde... Je préfère que ça reste ainsi pour le mettre plus à l'aise. Enfin, je me concentre sur mon nettoyage de plaie et je constate qu'elle n'est pas si profonde que ça. Mais il va falloir quelques points quand même.

« Ah... OK, ça va le faire. » me dis-je pour moi-même, histoire de ne pas paniquer.

Je me mets à fouiller dans la petite valise de secours pour en sortir un set d'aiguilles et du fil. J'examine les aiguilles, je ne vois pas la différence entre elles et je me trouve totalement stupide. Alors, mes joues rougissent et je me mordille la lèvre en en choisissant une au hasard. Je sais coudre alors j'imagine que c'est un peu la même chose... Mais sur de la peau. Je vais coudre de la peau. Berk. J'en frissonne de dégoût. Non, je n'aurais jamais pu devenir infirmier.

Je galère un peu à entrer le fil dans l'aiguille mais j'y arrive finalement et très silencieusement. Je noue les deux bouts puis je me penche sur la blessure avant de remonter le regard sur le visage de mon... invité ?

« Ne bougez pas. Ça va piquer un peu... mais j'imagine que ça fera beaucoup moins mal qu'une brûlure. »

J'essaie d'avoir l'air sûr de moi. Parce que s'il voit que je panique et que je ne sais pas faire, il va revenir sur son idée de cautériser la plaie et honnêtement, j'en n'ai pas la moindre envie. Je me concentre et je commence à coudre. J'imagine que c'est un tissu un peu plus épais qu'à la normale et finalement, je me débrouille pas mal. Bon, ce n'est pas du travail de professionnel mais ça ira comme ça. Je finis par couper le fil pour le nouer à l'autre bout de la plaie et je m'écarte pour voir mon travail. Je ravale une grimace... C'est clairement du travail d'amateur... Mais ça tiendra.

« Super ! Je vais vous faire un pansement et après, je vous ferai à manger. Vous devez avoir faim et vous devez vous reposer, vous avez perdu beaucoup de sang. » dis-je en préparant ma compresse et mon sparadrap.

J'espère juste qu'il ne va pas se ruer dehors. Je ne sais pas qui il est ni même d'où il vient mais il est probablement plus en sécurité chez un mec comme moi sans aucun problème plutôt que dehors avec tous les flics qui le prendront certainement pour un fou s'il leur dit quoi que ce soit n'allant pas dans leur sens.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

healing | Beloved Empty

9genx3.jpg
Elendil
J'ai 118 ans et je vis à Errantheas. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé et je le vis plutôt plutôt mal, au point de tout risquer pour échapper à ce mariage.




avatar :copyright:️ Eclatic

« Ah, bon sang, merci ! Je me voyais pas vous brûler la peau avec ce truc. »

C'était pourtant très efficace quand on avait pas de guérisseur à portée de main. Cela permettait d'arrêter le saignement rapidement et de pouvoir continuer en attendant de soigner correctement. Oui c'était douloureux mais ça ne durait jamais bien longtemps. Je ne savais pas ce qu'il comptait, ni même si ça serait efficace, mais il semblait rassuré et confiant en lui. Alors je pouvais bien tenter de faire confiance à cet étranger.

C'était normal selon lui de m'aider mais je savais que ce n'était pas dans la nature de tous les humains d'agir ainsi, de même que pour les elfes. Certains étaient égoïstes, malveillants. Ils seraient passé devant moi sans même un regard. Alors il était normal que je remercie mon inconnu pour sa bonté. Sans lui je serais encore entrain de me vider de mon sang dans cette ruelle.

Je saluais d'un léger signe de tête ce Leonel. Je le laissais s'installer à mes côtés, avec tout son étrange matériel. Je ne savais pas si je devais être rassuré à voir le peu de confiance en lui qu'il semblait avoir en cet instant. Mais comme de mauvais soins, dans mon cas, valaient mieux que pas de soins du tout, je décidais de le laisser faire.

« Ne bougez pas. Ça va piquer un peu... mais j'imagine que ça fera beaucoup moins mal qu'une brûlure. »

Je hochais simplement la tête, le laissant faire. Je regardais ce qu'il faisait, attentif. Cela ne semblait pas différent du fait de recoudre un vêtement abimé. Cela piquait comme il le disait, mais je supportais ce léger désagrément sans rien dire. J'avais connu bien pire que cela.

« Super ! Je vais vous faire un pansement et après, je vous ferai à manger. Vous devez avoir faim et vous devez vous reposer, vous avez perdu beaucoup de sang. »

Je jetais un coup d'oeil à ma plaie alors qu'il faisait un pansement dessus. Ce n'était pas si mal que ça en fin de compte. Au moins je ne saignais plus, ce qui était un avantage non négligeable. Je me levais et retirais ce qu'il restait de ma tunique. Il allait falloir que je la lave et que je la répare, mais en attendant il fallait que je trouve des vêtements. Je ne pouvais pas me promener ainsi, vêtu uniquement de mon pantalon.

- Merci pour tout ce que vous faites, pour toute votre gentillesse. Je n'abuserais pas trop longtemps de votre hospitalité, je vous le promets.

Je soupirais en jetant un regard à mes vêtements.

- Mais puis je vous demander un autre service? Mes vêtements sont... trop abimés pour être porté pour le moment. J'ai fui de chez moi rapidement, sans prendre le temps de préparer mes bagages. Alors... auriez vous l'amabilité de me préparer des vêtements?

Par chance il me semblait que nous fassions lui et moi la même taille. Je ne devrais pas être trop ridicule dans ses vêtements.

- Bien entendu je vous dédommagerais dés que possible pour vos services.

Je m'inclinais devant lui, lui souriant légèrement. C'était bien le poins que je puisse faire.



Revenir en haut Aller en bas
 
foxie
foxie
Féminin MESSAGES : 1775
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 28
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen https://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

healing | Beloved Empty

kzpa.gif
Leonel Warren
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un endroit kitsch et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar :copyright:️ Ilyria
J'étais plutôt fier de moi. Je n'avais jamais recousu personne mais finalement, ce n'était pas si mal que ça. Bon, certes, il y a mieux mais j'imagine qu'il y a aussi bien pire. J'avais donné toute ma concentration dans ce travail et ça avait payé. Au moins, il ne saignait plus et il allait pouvoir cicatriser correctement. En revanche... Il va falloir que je me renseigne sur le temps pendant lequel il doit garder ses points... Peut-être qu'il va même falloir que je prenne des cours de soins si je veux pouvoir soigner ce genre de plaie. Enfin, ça ne m'arrive pas tous les jours non plus, de tomber sur des gens blessés alors... Peut-être que ce n'est pas nécessaire.

Tout content, je lui fais un pansement sous son regard curieux. Puis, je le laisse se relever pendant que je range le matériel. Il retire son vêtement et je le regarde en me relevant. Je ne peux m'empêcher de mater un peu sa musculature fine mais très séduisante... Jusqu'à ce qu'il me parle. Je prends le temps d'observer son visage avant de hausser les épaules avec un sourire. Et puis, il me fait une requête. Des vêtements... Ça tombe sous le sens. De toute façon, il ne va pas se balader avec ces fringues là.

« Oui, pas de souci. Donnez-moi vos vêtements, je vais les laver ! » dis-je en tendant la main.

Il s'incline devant moi et je lève un sourcil. Il est un peu étrange, ce bonhomme... Vraiment. Ça me perturbe mais je souris et secoue la tête.

« Oh non, j'ai pas besoin de dédommagement... Vous pouvez rester ici autant que vous le voulez. Je reviens ! »

Je m'échappe dans ma chambre avec ses fringues entre les doigts et je soupire. Décidément, je ne sais pas trop comment agir avec lui... Je ne sais même pas d'où il vient ni ce qu'il fuit... Je ne connais que son prénom et c'est déjà ça, de toute façon. Enfin, j'ouvre ma penderie pour trouver un T-shirt puis un pantalon, des vêtements simples mais confortables. T-shirt blanc, pantalon noir en toile, vraiment simpliste, comme un pyjama. Mais il faut qu'il se repose alors j'imagine que ce sera ce qu'il y a de plus confortable pour lui.

Enfin, je passe dans la salle de bain pour mettre ses fringues à la machine, je la lance puis je ressors avec les vêtements et les lui tends.

« Voilà pour vous. Après, vous pourrez vous installer à table le temps que je fasse quelque chose à manger et ensuite vous pourrez aller dormir un peu. »

De nouveau un sourire bienveillant et je me mets à la tâche. Je n'ai pas grand chose dans mes placards... Mais je sais que peux lui faire des pâtes et un steak haché. Je cuisine tranquillement pendant qu'il se change en me posant tout plein de questions sur lui...

« Dites... Ça va peut-être vous sembler bizarre comme question mais... Vous venez pas de sur Terre, pas vrai ? Vous venez d'un autre monde ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

healing | Beloved Empty

9genx3.jpg
Elendil
J'ai 118 ans et je vis à Errantheas. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fiancé et je le vis plutôt plutôt mal, au point de tout risquer pour échapper à ce mariage.




avatar :copyright:️ Eclatic

« Oui, pas de souci. Donnez-moi vos vêtements, je vais les laver ! »

Je lui passais ma tunique, restant uniquement en pantalon pour le moment. Je le laissais partir, souriant légèrement alors qu'il me proposait de rester autant que je voulais. Je doutais de m'imposer trop longtemps avec lui. Je ne voulais pas prendre le risque de vivre trop longtemps avec un humain et qu'il n'aille se poser des questions. Mais en même temps... cela me donnait l'occasion de voir comment vivaient les humains ici, d'en apprendre le plus possible sur eux et leur fonctionnement.

Je profitais de son absence pour inspecter un peu son appartement. La situation allait être beaucoup plus compliqué pour moi que ce que j'avais suspecté au premier abord. Il y avait beaucoup trop d'objets que je ne connaissais pas ici. Je n'avais même aucune idée du pays ou de la ville où je me trouvais. En allant même plus loin, je n'avais aucune idée de la géographie du monde où je me trouvais. Tout était beaucoup trop étrange pour moi ici.

Je me retournais alors que je l'entendais revenir dans la pièce.

« Voilà pour vous. Après, vous pourrez vous installer à table le temps que je fasse quelque chose à manger et ensuite vous pourrez aller dormir un peu. »

Je le remerciais à nouveau, m'inclinant face à lui avant d'aller dans la petite pièce qu'il venait de quitter pour me changer. Je laissais tomber les derniers vêtements qu'il me restait J'enfilais les siens, ne pouvant m'empêcher de les trouver étranges. Je me retournais pour me regarder sous tous les angles. Heureusement mes oreilles étaient dissimulés par mes cheveux. Il faudrait que je m'occupe d'eux d'ailleurs. Il semblait que la norme ici pour les hommes était d'avoir les cheveux courts. Encore une chose à laquelle il allait falloir que je m'habitue.

Je le rejoignis rapidement. Je me retenais de le regarder cuisiner de manière trop surprise. J'étais sensé trouver ça tout à fait normal. J'étais un humain de base, habitué à vivre dans ce monde depuis toujours. Tout était normal.

« Dites... Ça va peut-être vous sembler bizarre comme question mais... Vous venez pas de sur Terre, pas vrai ? Vous venez d'un autre monde ? »

Ou pas... J'étais déjà démasqué. Cela faisait à peine quelques heures que j'étais ici, je lui avais à peine parlé et il m'avait déjà eu.

Je m'installais à table, essayant de paraitre détendu et complètement détaché. Surtout je ne devais pas avoir l'air d'être pris sur le fait. Alors je le regardais, souriant doucement.

- Quelle idée... on dirait plus le scénario d'une histoire merveilleuse que la réalité. Ca se saurait s'il existait d'autres mondes. Non?

Je n'avais plus qu'à espérer qu'ils n'aient pas entendu parler d'autres mondes dans celui ci sinon j'étais définitivement perdu.

- La vérité c'est que j'ai grandi dans... une communauté assez reculé. Mais je n'en pouvais plus de cette vie et je me suis enfui.

Voilà, cela semblait certainement assez plausible pour qu'il croit à mon histoire. Si j'expliquais que j'avais vécu à l'écart de leur société, j'arriverais peut être à avoir l'air un peu plus crédible.


Revenir en haut Aller en bas
 
foxie
foxie
Féminin MESSAGES : 1775
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 28
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen https://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

healing | Beloved Empty

kzpa.gif
Leonel Warren
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un endroit kitsch et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar :copyright:️ Ilyria
Il y avait plusieurs choses qui me faisaient dire qu'il ne venait pas de ce monde là. D'abord, sa tenue. C'était étrange, on aurait dit un elfe à la Link dans la série populaire de Nintendo, surtout avec son arc et son épée. Les armes, voilà la deuxième chose qui me fait penser qu'il n'est pas d'ici. Je ne suis pas très doué en géographie mais il me semble qu'on ne se bat plus à l'épée depuis une certaine date. Et puis, il y a aussi sa façon de parler. C'est assez étrange, bon, il y a encore du langage soutenu en ce monde mais pas comme ça. Par exemple, personne ne dit "je vous prie". Et il m'a fait une courbette ! Il s'est incliné devant moi comme si c'était comme ça qu'on remerciait les gens ! Je ne sais pas où il vit mais probablement pas dans le même monde que le mien.

Alors, je ne sais pas trop quoi penser de tout ça. Je l'ai aidé parce qu'il en avait besoin et je compte bien l'aider tout le temps qu'il lui faudra de l'aide de ma part. Mais j'aimerais au moins savoir d'où il vient et ce qu'il fuit pour être préparé à l'éventualité que tout ça revienne dans sa vie. Si je dois l'aider sur le long terme, j'aimerais vraiment être préparé. Enfin, pour le moment, je ne pose qu'une seule question : d'où vient-il ? J'hésite un peu. Je ne veux pas qu'il me prenne pour un fou et... finalement, c'est un peu ce qu'il fait. Je hausse les épaules.

« Peut-être. Ou peut-être pas. Il y a toujours le mystère de la zone cinquante-et-un qui dissimulerait potentiellement des informations sensibles sur l'existence des extra-terrestres ou même des extra-terrestres. Mais... Je ne vous apprends rien. N'est-ce pas ? »

Je ne le regarde pas mais je le surveille de ma vision périphérique. Loin de moi l'idée de lui tendre un piège, disons simplement que je n'aime pas les mensonges. Je suis méfiant, je l'ai toujours été d'ailleurs. A l'orphelinat, c'est une chose qui m'a souvent été reprochée, par ma meilleure amie comme par les femmes qui s'occupaient de moi. Ils disaient tous que j'étais trop méfiant et que je ne pourrais jamais me faire d'amis de cette manière. Peut-être qu'ils avaient raison... Mais j'ai une confiance aveugle en Elyra pourtant.

Sa prochaine réponse, quand il me dit qu'il a grandi dans une communauté assez reculée... J'ai un peu de mal à y croire. Mais finalement, même Elyra me disait de me laisser aller, d'être un peu plus crédule. Cet inconnu ne m'a montré aucun signe d'animosité envers moi. Je n'ai aucunement peur de lui alors peut-être devrais-je le croire. Je hausse de nouveau les épaules en mettant les pâtes dans l'eau bouillante et les steaks dans la poêle chaude.

« Je vois... Eh bien vu comment ils vous ont blessé, j'espère qu'ils ne reviendront pas vous chercher. J'aimerais bien ne pas avoir à vous suturer tous les jours... »

Parce que j'étais pas infirmier, moi. J'étais un serveur tout simple qui sait juste faire du patin à roulettes.

« Est-ce que vous aimez les pâtes ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


healing | Beloved Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
healing | Beloved
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: