Le deal à ne pas rater :
Nike : 25% de réduction supplémentaire sur les articles soldés
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 act irish ft. petitananas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 97
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

act irish ft. petitananas Empty

Le contexte du RP
Mise en situation
La situation
act irish ft. petitananas Tumblr_po7gckPb7Y1wgu2dio6_500

Londres, février 2020

Il y a un monde parallèle à celui des humains, un monde ou des créatures mystiques et incroyables évoluent en secret au milieu des mortels. Peu sont au courant que les vampires, loups-garous, sorcières et autres démons existent, certains sont bien intégrés à la société humaine, d’autres non. Et parfois, il arrive même que les deux mondes s’entrechoquent dans des circonstances parfois dramatiques.

Il est temps pour les deux enquêteur de creuser une piste dans l'affaire du quintuple meurtres des sorcières. Une piste qui va les mener au cœur d'un Londres parallèle à celui des humains. Auprès d'un leprechaun contrebandier, acariâtre, cynique et loudingue,  plus porté sur la boisson et les tacles bien sentis que sur la divulgation d'information. Bref, un pote pour Hunter, mais un emmerdeur de plus pour Brown.

@petitananas
Contexte provenant de cette recheche
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 97
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

act irish ft. petitananas Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il n'était pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


act irish ft. petitananas Giphy

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.

act irish ft. petitananas Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500

Elle est folle la rouquine, tête la première dans son monde malgré ses avertissements. Elle et casse-pied la rouquine à s'insurger contre lui quand ça lui ne lui plait pas. Mais elle est aussi marrante cette rouquine, désarçonnée sans son uniforme de flic.

act irish ft. petitananas Giphy
Sam Claflin
Les choses sont maintenant ce qu’elles sont. Il n’aurait pas imaginé en être arrivé à ce point-là quelques jours plus tôt. Mais Jeremiah Hunter est bel est bien là, à attendre quelqu’un qu’il peut qualifier de coéquipier et non pas de subalterne en carton ou de bouche-trou temporaire. Quelqu’un qui s’est confronté à tout ça, à lui et même à elle-même mais qui a décidé que ce n’était pas sa faute ni celle de personne. Une femme qui choisit à chacun des moments qu’il lui a offert de continuer son chemin à ses côtés comme si c’était la chose à faire. Il n’a jamais cru au foutu destin, et ça n’en change pas ses convictions. Mais il prend conscience que le spectacle de marionnettes qui régissait sa vie ses derrière années prend un autre tournant. Que ce n’est pas lui, pour une fois, la cause. En tout cas il essaye de s’en persuader, un peu plus maintenant que ses dernières années. Alors j’accepte votre aide aussi chiante soit-elle, mais je n’accepterais pas que vous vous flagelliez mentalement, pour des choses que vous ne pouvez pas contrôler. Et la sensation fantôme de l’ongle de la rouquine qui vient percuter son front. La culpabilité de la descendance. De l’engeance.

Il la voit enfin arriver, et Jeremiah retire les doigts machinalement posés sur son front. Réflexe déjà ancré en deux jours depuis qu’elle a quitté sa cuisine. Il esquisse un mince sourire en enfonçant ses mains dans ses poches. Pas revue depuis, l’étrange rouquine. Encore quelque secondes pour prendre les paris sur l’attitude qu’elle va afficher. Il miserait plus sur celle du cimetière que celle du canapé.

Loin de l’attitude générale de flic ronchon qu’il aborde habituellement, il l’accueille avec un sourire en coin, vêtu d’une lourde veste en cuir, d’un jean et de vieilles rangers. Pas le moment de ressembler à un flic. _Bonjour miss Brown. Toujours avare en mots, mais l’intention a changé. Il la dévisage un instant, prenant la mesure des derniers jours passé sur ses traits.

Ils avaient peu communiqué depuis cet étrange briefing à son domicile. Peu pour l’ampleur de la situation en tout cas. En dehors des rapports, des questions qu’elle pouvait avoir et des précisions qu’il pouvait lui apporter, il n’y avait pas eu grand-chose. Quelques « ça va ? tu gères ? » dissimulés tant bien que mal dans leurs bribes de conversations. Pour savoir justement si elle supportait encore tout cela. S’il l’avait prévenu qu’il serait chiant, il avait quand même essayé de ne pas se montrer trop envahissant et papa poule malvenu. Mais malgré je n’accepterais pas que vous vous flagelliez mentalement, pour des choses que vous ne pouvez pas contrôler, la culpabilité et les scrupules ne pouvaient s’empêcher de revenir à la charge une foi les lumières éteintes et le cerveau mis au repos. Alors il avait fait le minimum. Contacter miss Hooper et son espèce de mécène-supérieur pour discuter d’Hannah, du demi-millier de livres sterling en plus sur sa paie du mois et des primes. C’était vraiment le minimum. Ca et tenter de percevoir quelque chose e l’autre côté du combiné. Un sentiment de surprise ou de « je l’savais », n’importe quoi pour confirmer ou infirmer lune de ses hypothèses. Selon la non-coïncidence de leur partenariat. Mais rien. T’façon miss Hooper n’était qu’une intermédiaire. Certainement utile à la filtration des informations. Alor non, que dalle de nouveau sur ce point. Mais après tout, cela n’avait peut-être aucune espèce d’importance.

Alors il lui avait juste donné rendez-vous sur Kilburn High Street, en plein quartier irlandais, pour suivre la piste de l’huile. C’est tout ce qu’il lui avait dit. Ainsi que la composition de l’huile, qui finalement figurait dans les rapports. Aloès, myrrhe comme les traces retrouvées sur le Saint Suaire en effet, mais aussi de l’extrait de lycoris et d’aspodèle, deux fleurs associées aux enfers dans deux cultures différentes. La différence qui venait tout à coup frapper Jeremiah. Comme les cinq espèces différentes.  La coïncidence paraissait faible. Il y avait décidément l’idée d’un tout, de ratisser large. Mais là n’était la question à l’ordre du jour. Pour l’instant trouver qui aurait pu se procurer se truc, et comment. Pourquoi viendrait plus tard, ou en option. Pour l’instant, un petit tour du côté des contrebandiers parallèles était la voie la plus simple à suivre.

_ J’espère que vous n’aviez rien contre l’idée de picoler en servie, sinon on n’obtiendra rien de viable avec eux.

Sourire en coin alors qu’il l’entraine dans les ruelles les moins passantes du quartier, là où les passants murmurent alors que les exclamations percent à travers les murs et les vitres. « Goirt-an-Ort » affiche une pancarte bancale. Terre de l’or. Rien d’attrayant pour ceux qui ignorent ce qu’ils peuvent y trouver. Il s’arrête un instant, un brin amusé de se retrouver ici avec elle. Une petite préparation mentale serait certainement la bienvenue pour la rouquine.

_ C’est un haut-lieu de passage du para-humain par ici, alors ne faites pas trop attention à toutes les bizarreries que vous y croiserez. Enfin à cette heure-ci ça devrait être encore calme. Et faites pas gaffe aux vannes de gros lourds non plus …

Connaissant O’Malley, mieux vaut prévenir que guérir. En poussant la porte, il se tourne vers Hannah, un sourcil en l’air.

_ Au fait, j’vous ai pas demandé, vous êtes irlandaise ? Si c’est pas le cas, faite comme si …

C’était la tactique qu’il avait adopté. Sauf que lui l’était au quart, usant entre ses murs du nom de sa grand-mère maternelle, Scully. Ce qui faisait foutrement rire O’Malley, bien au courant des séries télévisuelles, même américaines et traitant d’ovni. Tant pis.

Il pénètrent alors hors du temps et de l'espace. Comme brusquement happés hors e Londres et loin du McDo à trois cents mètres de là. Sombre malgré l'heure. Une atmosphère perpétuellement saturée de cigarette, de musique folk, de whisky et de rires gras. Presque à la maison, Jeremiah se faufile jusqu'au comptoir, ignorant les oreilles pointues, les pupilles verticales ou horizontales, les teintes des iris ou des peaux, le surplus ou l'absence de kératine dans la pilosité et les ongles. Le truc c'est pas qu'Hannah soit pas irlandaise, c'est qu'elle soit pas non-humaine. Tant pis. _ Deux powers gold. Secs. Il commande pour elle, parce qu'ici on commande pas "un whisky", sinon on est grillé à dix kilomètres. Ils récupèrent leurs verres et Jeremiah entraîne sa coéquipière plus au fond du pub. A l'écart du bruit, là où la fumée est plus épaisse. Quelques courtes minutes à attendre que le rouquin un cigare aux lèvres en est fini avec un type aussi gras que musclé. Le leprechaun lui adresse un sourire mais prend le temps de terminer sa discussion, conclue par un échange de paquets.

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 489
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

act irish ft. petitananas Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

act irish ft. petitananas Xxl7
* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore, la révélation est pour bientôt.
* A plongé dans le monde surnaturel les deux pieds joints
* Possède un collier bien singulier qui ne la quitte jamais
* Coéquipière d'un capitaine dont elle ne sait toujours pas quoi penser
* Hallucine encore du tournant que sa vie a pris, et ce n'est pas prêt de s'arranger

act irish ft. petitananas 21xj
act irish ft. petitananas ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Que dire de ces deux derniers jours, depuis qu’elle avait quitté le domicile de son supérieur ? Disons que c’est un peu complexe de répondre à cette question, Hannah a toujours su assimiler vite les choses dans son esprit. La preuve en est, même si elle a eu du mal au début avec l’histoire des goules et des sorcières, maintenant, c’est imprimé dans son esprit. Faut dire qu’en presque une semaine, elle a plus vécu de trucs bizarres que sur toute sa courte vie. Et quels trucs étranges, le plus louche étant sans doute celui ou elle est partie en transe, d’ailleurs, ce n’est pas aller en s’arrangeant. Oh, elle n’a pas revu les cercles de sang, pas plus mal d’ailleurs, c’est ça qui l’avait fait le plus flipper. Y avait quelque chose de malsain là-dedans, de funeste aussi et d’incroyablement violent. Alors oui, elle est plutôt contente la rouquine de ne pas avoir revu ces deux horreurs. Cependant, depuis sa vision, les rêves dont elle n’arrivait pas à se rappeler, sont devenus concrets, prenant la forme de la forêt coupée en deux. Mais là, contrairement aux deux cercles, point de peur, elle avait plutôt l’impression qu’elle devait être là ou elle devait. Le destin ? Va savoir, ses convictions partent un peu à vau-l’eau en ce moment.

Ce matin en revanche, tout ce bordel est devenu encore plus concret, quand elle s’est réveillée après avoir encore rêvé de la forêt. Y avait des feuilles d’arbres pleins sa chambre, comme si le rêve et la réalité, c’était percuté pendant la nuit et que la nature, c’était invité dans sa chambre. Hannah était restée prostré un long moment sur son lit, observant le décor singulier de sa chambre, sentant aussi un truc en elle, un genre de feu interne brûlant un peu plus fort à chaque secondes. Puis elle c’était levée, laissant les feuilles au sol et sur son lit, puis elle c’était préparé tentant de ne pas y penser. Pas évident, quand vous avez le sentiment que votre vie va prendre un nouveau virage à 180 degrés. Puis comme elle n’avait rendez-vous avec Jere… Non comme elle devait le revoir pour le boulot, mais pas avant deux bonnes heures. Bah, elle s’était dit qu’une séance de shopping du côté de Regent St, ne pourrait pas lui faire de mal, rien de tel pour le moral que de claquer son fric.

Deux robes, une jupe, un t-shirt Sesame street, des sous-vêtements et un chapeau oreille de renard plus tard, qui a filé direct sur sa tête. Nique les rageur, elle s’habille comme elle veut. La voilà marchant sur kilburn high un sourire sur son visage, les tracas sont encore là, mais elle ne tient pas non plus à ce que ça lui bouffe la vie. Elle est comme ça Hannah, chercher le positif, même quand c’est la merdre, c’est important pour elle. Finalement, elle finit par apercevoir la silhouette de Jeremiah, l’attendant pour cette histoire d’huile et elle perd un peu son sourire. Non pas qu’elle est mécontente de le revoir, bien qu’à la vérité elle n’en sache fichtrement rien, mais disons que la jeune femme ne sait plus trop quoi penser de lui. Surtout après le coup de la mèche derrière l’oreille, bon dieu, elle n’a pas été foutu de se sortir ça de la tête. « Pauvre midinette va ! ».

— Bonjour Jeremiah, répond-elle tout de même avec bonne humeur.

Elle voit vite la lueur soucieuse dans le regard de son supérieur, et elle se dit qu’elle va éviter de lui parler des deux derniers jours. L’officier Brown n’a pas envie de jeter de l’huile sur le feu, d’ajouter du tracas à la montagne d’emmerdes que Hunter semble trimballer derrière lui. C’est vrai qu’elle a accepté son aide, mais ça reste son fardeau après tout, Jeremiah n’a pas à endosser un rôle de « protecteur » alors qu’il n’y est pour rien dans tout ce schmilblick. C’est la vie, c’est le destin, voilà !

— Je vais bien, reprend-elle simplement en espérant que ça lui suffirait.

Mouais, elle ne le connaît pas encore très bien le capitaine, mais elle a le sentiment qu’il est du genre exigeant et qu’un vague « je vais bien », n’est sans doute pas suffisant. Bref, de toute façon, ils sont là pour l’huile et rien d’autres. Hannah sait juste de quoi celle-ci est composé, et que s’ils sont dans le quartier irlandais, c’est pour en suivre la piste, pour le reste bah, elle va devoir l’accompagner en se demandant bien ou ils vont aller. Et une fois de plus, elle est tout de suite très bien servie !

— Picoler ? répète la rouquine surprise. Et c’est qui eux ?

Ce serait bien qu’elle en sache un peu plus, pour éviter de faire des conneries, mais Jeremiah se contente d’un petit sourire mystérieux. Et elle de faire la moue, parce qu’une fois de plus, monsieur ne veux pas lui donner toutes les infos. Puis il l’entraine dans des ruelles un peu moins fréquentées, pour aller Dieu sait où, va vraiment falloir qu’il arrête de lui filer des renseignements au compte-goutte, c’est une peu pénible de ne pas savoir à quelle sauce on va être mangé. L’improbable duo s’arrête devant le « Goirt-an-Ort », puis Jeremiah se tourne vers elle pour semble-t-il faire un point. Ah quand même !

— Euh oui d’accord, je vais essayer de ne pas lorgner partout, mais enfin je ne vous promets rien, ce n’est pas comme si je voyais des para-humains tous les jours. Puis pour les vannes, vous n’imaginez pas ce que je peux entendre dans le coin des officiers. Donc ça va aller.

Ouaip, certains jours ça ne vole franchement pas haut. Quant à la question de savoir si Hannah est Irlandaise, non, pas qu’elle sache, mais visiblement elle va devoir faire genre. Pénétrant à l’intérieur d’un bar plutôt sombre, à l’atmosphère saturée par la fumée de clope, de l’odeur de l’alcool, de celle de transpiration et aussi de pieds, tiens. Beurk ! Tout en tentant de faire fit de l’ambiance désagréable et de la population disons, pas banale, Hannah suit Jeremiah au bar ou il commande deux verres de whisky. « Il était sérieux en parlant de se murger en plus, génial ! ». Oui, boire de l’alcool à cette heure-ci très peu pour elle. Enfin, ils prennent ensuite place dans un coin du bar encore plus enfumée, à attendre elle ne sait quoi, ou elle ne sait qui.

— Vous êtes sûr que c’est le bon endroit pour chercher la piste de l’huile ? demande la rouquine un brin dubitative. Parce qu’un produit aussi rare dans un bar aussi miteux, je ne sais pas, j’avais imaginé autre chose.

Peut-être un hôtel quatre étoiles, ça aurait été chouette. Parce que bon entre l’entrepôt, le cimetière, la garçonnière du vampire et maintenant ça, bah ils zonent vraiment dans des drôles d’endroit.

Finalement, un grand type baraqué, aussi roux qu’elle et autant charmant que cet endroit, se pointe comme une fleur à leur table. Enfin, si tenté qu’une fleur puisse sentir l’alcool et la clope. Hannah pousse un soupir à peine dissimuler, mais va savoir pourquoi, elle le sent mal, très mal !



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 97
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

act irish ft. petitananas Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il n'était pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


act irish ft. petitananas Giphy

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.

act irish ft. petitananas Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500

Elle est folle la rouquine, tête la première dans son monde malgré ses avertissements. Elle et casse-pied la rouquine à s'insurger contre lui quand ça lui ne lui plait pas. Mais elle est aussi marrante cette rouquine, désarçonnée sans son uniforme de flic.

act irish ft. petitananas Giphy
Sam Claflin
Jeremiah, donc. Ok, elle la faisait comme ça. Pas que ça le chiffonnait particulièrement de se faire appeler par son prénom, mais il avait largement pris l’habitude qu’on l’appelle juste par son nom de famille. Ça lui allait parfaitement. C’était un peu ce qu’il était en un sens. Alors juste « Jeremiah » c’était plutôt étrange. Mais au fond, il s’en foutait pas mal. Donc pas franchement de réaction de ce côté-là. C’est plutôt son « je vais bien » qui le fait tiquer, même s’il ne dit rien. Elle n’ira pas bien avant un bout de temps, il le sait parfaitement. Mais il ne va pas insister pour l’instant. D’autant qu’il est à peu près sûr que les prochaines minutes vont largement lui changer les idées. Même sans picoler. C’est juste en bonus.

Il patiente un sirotant tranquillement son verre de sky, balayant le lieu du regard. Reconnaissant quelques habitués, s’attardant sur les comportements de chacun. La vérité c’est qu’il adore ce genre d’endroit pourri où rien d’autre n’existe que là, maintenant, tout de suite. Le whisky, les clopes, et les potes. Même si son cercle s’est réduit à mesure qu’il s’enfonçait dans ce bordel. Alors il écoute juste les rires fuser des conversations des autres, et ça lui suffit. Qu’il croit. Jeremiah se serait bien laissé bercer par l’atmosphère si la voix de la rouquine n’était pas venue faire éclater sa petite bulle.  Il renifle, autant amusé qu’agacé par cette moucheron bavarde, et tournant ces pupilles vers elle.

_ Deux choses. C’est dur de s’faire une place en haut dans c’monde. C’est dur d’être d’un autre métatype qu’humain dans c’monde. Donc on n’ira jamais au Ritz pour nos enquêtes. Et si un jour ça arrive, un conseil, retirez la sécurité de votre arme, parce que ce s’ront pas des gentils.

Ok, il n’a pas répondu tout à fait à la question. Mais y a deux types de contrebandiers, ceux comme O’Malley, peu importe l’espèce, et les gobelins. Et il ne faut jamais rien demander à un putain de gobelin. Pas pour rien qu’ils ont des tapis persans et des colonnes en marbres ces saloperies. Alors peut-être que les infos seront meilleures chez eux, mais le prix à payer nettement plus élevé, de quoi même contracter une dette. Et c’est une très mauvaise idée. S’il y a deux bestioles avec lesquelles il ne faut jamais marchander, ce sont les démons, et les gobelins.

_ Scully ! La voix du leprechaun éclate à côté d’eux et Jeremiah se lève pour l’accueillir. _ O’Malley. Les mains claquent et les deux hommes s’offrent une accolade de bon cœur. Le flic se rassoit aussi sec mais le rouquin reste encore un instant debout, à dévisager Hannah. Il porte deux doigts à un chapeau qu’il n’a pas en guise de salut. _ Milady … Il s’assoit ensuite, un verre de liqueur brusquement présent dans sa main. Les yeux plissés à l’attention de Jeremiah, sourire en coin. _ C’est pas une des filles de Finnigan, fait gaffe faut pas lui ramener de la concurrence ici… Putaaaaaiiiiinnnnnnnnn … Même s’il ne moufte pas d’un cil, le regard de Jeremiah s’assombrit, agrandissant le sourire d’O’Malley. Trou du cul …

_ Non, c’est ma coéquipière, l’officier Hannah Brown.
_ Pf ! Et moi qui espérais que tu venais en ami me présenter ta nouvelle fiancée.

Toujours rien, sauf ses doigts qui tapotent légèrement son verre à moitié vide. Il ne rentrera pas dans son jeu. Pas pour l’instant. Il n’est pas venu pour se faire une soirée entre copains. Alors il continue de le regarder dans le blanc des yeux, en attendant qu’il est finit son petit numéro. Pas bien longtemps parce qu’ils se connaissent trop bien. O’Malley recule contre le dossier de sa chaise, verre abandonné sur la table, les mains jointes derrière le crâne. Sa mine se fait plus sombre. _ Alors t’es là pour le taff hein … agents Mulder et Scully en pleine enquête. Tu veux quoi ? Enfin un mouvement et le flic sort de sa poche de veste une photocopie de l’analyse de l’huile trouvée dans l’affaire des sorcières. Le rouquin tend la main pour attraper le papier du bout des doigts, le dépliant d’un coup sec. Lecture nonchalante qui se termine en le faisant se redresser sur sa chaise. _ Oh bordel … Tu sais à quoi ça sert ce truc ? Jeremiah fronce les sourcils pas rassuré pour un sous par la réaction du leprechaun. _ Pas vraiment, on a une scène de crime apparemment orchestré par des sorcières, une odeur de soufre et ça sur les sacrifiés.

O’Malley grimace et repousse le papier sur la table comme si c’était ça la source du problème. _ Va me falloir une bonne raison pour vous filer un coup de main. Six morts, elles n’en sont pas à un septième près, je tiens à mon cul. qu’il grogne en pointant la page du doigt. Ils échangent un nouveau regard, celui qui trace la limite de leur amitié. Pas prêts à faire les mêmes concessions, ne se battant pas pour les mêmes raisons. Ils finissent leurs verres de concert, croisant les bras après que le rouquin est fait signe pour qu’on vienne les resservir. Ils se renfrognent tous les deux en miroir, chiens de faïence à voir lequel fera un pas vers l’autre en premier. Ce qui prend généralement un peu de temps et quelques verres.

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 489
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

act irish ft. petitananas Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

act irish ft. petitananas Xxl7
* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore, la révélation est pour bientôt.
* A plongé dans le monde surnaturel les deux pieds joints
* Possède un collier bien singulier qui ne la quitte jamais
* Coéquipière d'un capitaine dont elle ne sait toujours pas quoi penser
* Hallucine encore du tournant que sa vie a pris, et ce n'est pas prêt de s'arranger

act irish ft. petitananas 21xj
act irish ft. petitananas ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Le Ritz ! Tout de suite les grands mots, certes, elle a peut-être abusé avec son hôtel quatre étoiles. D’ailleurs et sois dit en passant, comment Hunter a pu deviner qu’elle pensée à ça ? La rouquine lui jette un coup d’œil dubitatif et affiche clairement une moue contrariée. Toujours est-il qu’un chouette salon de thé ça aurait aussi pu très bien faire l’affaire. Mais il faut croire que le contact du capitaine préfère traîner dans des lieux pourris, ou tu te retrouves à avaler plus de nicotine que si tu fumes une clope. Putain, elle a plus de chance de crever d’un cancer que de se faire renverser par une voiture ! Puis d’ailleurs, c’est quoi ce cliché de merde ?! Les gens riches sont méchants et les pauvres gentils. Bon, sans doute qu’il ne parle pas d’humains, mais comment savoir avec lui, il ne va jamais jusqu’au bout des choses. Va vraiment falloir qu’ils en causent de ça, ils sont coéquipiers maintenant, alors elle aimerait bien avoir toutes les infos et pas des bribes quand monsieur en a envie. Mais elle n’a pas le temps de creuser la question que voilà le contact de Hunter, enfin elle suppose.

Scully ? Au début, elle pense que finalement, le rouquin s’est trompé, mais non, voilà que Jeremiah se lève pour accueillir, ce type qui se nomme O’Malley. Comme le chat dans les Aristochats. Et vas-y que ça se tape dans les mains et que ça se fais des accolades bien virile, pour un peu, elle pourrait presque se fendre la pipe. Parce que voir son supérieur aussi amical avec quelqu’un, c’est carrément la troisième dimension. L’officier Brown a juste le droit a des sourires en coin elle, mais sans doute parce qu’il est de bonne humeur. Bah, elle se voit mal lui coller ce genre d’accolade de toute façon, surtout qu’il doit connaître l’armoire à glace depuis longtemps que la rouquine. Et en parlant du grand roux !

— Milord…, qu’elle répond en guise de bonjour à celui du rouquin.

Il s’assoit ensuite à leur table, envoyant un drôle de regard et un sourire en coin à Jeremiah. Ça en général ça pue ! D’ailleurs ça ne loupe, O’Malley lui parle des filles de Finnigan et ça semble plaire moyen à Hunter vu le regard qu’il lance à son comparse. Bon, elle n’y comprend pas grand-chose là pour le coup, et si ça commence avec les anecdotes qu’ils sont les seuls à comprendre, elle promet de se barrer. Qu’il la trimballe partout dans Londres et dans des lieux miteux, bon pourquoi pas, mais se faire exclure d’une conversation, non !

— Qui est Finnigan ? questionne-t-elle.

Pas bien sûr de recevoir une réponse, mais autant essayer, sait-on jamais. Jeremiah la présente ensuite à son pote, dont la réponse lui fait lever les yeux au ciel. Bah voyons ! Elle lui souhaite bien du plaisir à la futur Madame Hunter.

— Il n’assume pas trop, on s’est rencontré y a cinq jours, s’exclame Hannah en papillonnant outrageusement des yeux. Et ça a été le coup de foudre, hein chéri !

En insistant bien sur le chéri, couplet d’un sourire bien débile à l’attention du soi-disant fiancé. La bonne blague quand même. Hannah s’enfonce ensuite dans son siège, croisant les bras, attendant de voir la suite. Jeremiah et O’Malley se fixent quelques instants dans le blanc des yeux, avant qu’enfin, il y ait du mouvement, encore un peu, et elle leur aurait proposer qu’ils aillent dans une chambre. Agents Mulder et Scully ! Décidément, ce type est une usine à blague. Hunter lui confie finalement une copie de l’analyse de l’huile, elle reconnaît vite le papelard pour l’avoir parcouru en long, en large et en travers. En revanche, la réaction du contact du capitaine et plutôt inattendu, mais aussi pas bien rassurante vu la tronche qu’il tire. Les choses ne s’arrangent d’ailleurs pas quand Hunter lui explique ou est-ce qu’ils ont trouvé cette si fameuse huile.

Le rouquin repousse le papier refusant de les aider dans leur enquête, géniale, tout ce chemin pour que ce type refuse de les aider parce qu’il a peur pour son cul. Mais Jeremiah ne dit rien, inattendu, lui qui semble râler dès que ça ne va pas trop dans son sens. Et c’est ensuite reparti pour le jeu du regard, à celui qui cédera en premier. Ah, ah, ah, c’est moi qui est la plus grosse ! Putain, elle n’est pas venue pour ça, elle est venue pour avoir des réponses, dans l’optique d’arrêter les coupables et le plan hideux qu’elles sont visiblement en train de monter.

— Vous en voulez une de raison ?! s’exclame Hannah en balançant le papier à la gueule de O’Malley. Si vous ne nous aidez pas ce n’est pas juste votre cul qui va prendre cher. Vous vous avais juste lu une putain de papier, moi j’ai eu une vision en technicolor qui vous aurez fait chier la brique du siècle. Quelque chose arrive et les sorcières, c’est le cadet de vos soucis, croyez-moi. Mais allez-y camper donc sur vos positions, couilles molles !

Hannah s’enfonce de nouveau dans son siège en marmonnant, elle est « on fire » la miss. Ouais pas le jour de la faire chier, le premier qui essaye va s’en souvenir, foi d’officier Brown !



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 97
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

act irish ft. petitananas Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il n'était pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


act irish ft. petitananas Giphy

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.

act irish ft. petitananas Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500

Elle est folle la rouquine, tête la première dans son monde malgré ses avertissements. Elle et casse-pied la rouquine à s'insurger contre lui quand ça lui ne lui plait pas. Mais elle est aussi marrante cette rouquine, désarçonnée sans son uniforme de flic.

act irish ft. petitananas Giphy
Sam Claflin
Elle avait été plutôt pas mal dans le rôle de l’irlandaise jusque-là. Même s’il se serait bien passé du “chéri” qui avait fait briller une lueur au fond du regard de l’irlandais et éteint une autre au fond des siennes, en miroir. Il sait que ça le fait chier. Et il doit avoir l’impression de boire du petit lait l’autre salopard. Enfin petit fumier pour gros con, ils se sont bien trouvés. Mais en tout cas, une très bonne irlandaise qui ne laisse pas les mâles jouer aux bonhommes entre eux et qui parle assez fort pour se faire entendre au marché au poisson. Pas trop loin du cliché, mais ça passe toujours très bien les clichés dans ce genre d’endroit. Alors il n’avait rien à redire jusqu’à ce qu’elle hausse brusquement le ton.

Hunter se fige, verrouillé sur O’Malley, lui-même verrouillé sur Brown. Pas bien certain de ce qu’il ferait de la réaction du rouquin d’ailleurs. Pas sûr de la personne à défendre en réalité. L’autre grimace entre le dégoût et l’agacement en plaquant le papier sur la table d’un geste sec. Son aura changeant plusieurs fois de couleur sur la rétine de Jeremiah. Finalement sans s’accorder à celle de la rouquine. Amen. Il reste un instant sans bouger avant de tourner le regard vers le flic toujours aux aguets.

_ Elle est humaine. C’est même pas une question. T’as pas peur toi.
_ De quoi ?
_ Que sa courtoisie lui fasse trancher la carotide par un vamp mal luné.
_ T’es pas un vampire que j’sache …
_ Non...
qu’il lâche après une seconde d’hésitation, l’air empreint de regrets.

Le leprechaun recule contre son dossier, s’attarde sur le fond de son verre air l’air du vieux marin ayant vogué sur les sept mers, sans satisfaction d’être rentré au port après avoir perdu tous les siens parmi les flots. Du pur cinoche. Un petit numéro de dramaqueen qui arrache un petit rire à Jeremiah. Finalement, le coup de sang d’Hannah leur donnerait peut-être un avantage. Peut-être. Si ça ne part pas définitivement en couilles. Présentant une réaction de sa furie de coéquipière, il lui jette un regard noir. Littéralement. Iris quasi disparues sous le mazout, contraction anormal des muscles autour de ses globes oculaires. Une fraction de seconde. Un mince trou dans l’air pour aspirer un brin de sa colère. Juste assez pour sentir … quoi au juste ? Rien. Une sensation. Un tir de sommation. Ça l’fait chier, clairement, mais c’est pas le moment de refoutre de l’huile sur le feu. C’est pas un sanguin O’Malley, mais c’est un violent. Ils ont ça aussi en commun.

_ T’es un sensible, deux boyaux à l’air et tu tournes de l’œil. T’aurais fait un très mauvais vampire.
_ Et toi t’es un très mauvais humain, mon ange.


Head shot. Mais il bouge pas d’un pouce Jeremiah, habitué à ce petit sobriquet que lui réserve toujours le rouquin pour l’emmerder. Et parce qu’il n’a aucune envie d’éveiller l’attention d’Hannah sur le sujet. Juste une main qui s’élève lentement, le majeur en l’air, et l’irlandais qui se fend la poire. Le flic se penche en avant, coudes sur la table, sourcils en l’air.

_ T’as vraiment rien pour nous ?
_ Pas qu’je sache. Personne n’a acheté tout ça d’un coup, j’m’en souviendrais.
_ Ça t’coûte quoi de vérifier ?
_ A moins rien, toi par contre …


Il fronce encore un instant les sourcils et finit par juger raisonnable d’au moins vérifier. Redressé sur sa chaise, il relit le papier et d’un mouvement de la main le fait disparaître, remplacé la seconde suivante par un cahier relié de cuir qui apparaît entre ses doigts. Ses paluches tournent pensivement les pages décorées d’une écriture bancale et étrangère, qui même si elle aurait été humaine n’aurait pas été déchiffrable. Un vrai challenge pour graphologue. Mais tout est rigoureusement inscrit et enregistré. Malgré l’or et les centaines d’artefacts, matériaux et reliques que son trésor renferme, ce bouquin reste certainement ce qui a le plus de valeur.

_ J’peux savoir c’que c’est qui t’as fais chier une brique en technicolor ?

Un œil sur le registre, un œil sur Hannah, il attend une réponse en continuant de chercher. D’un signe de tête à l’intention de la rouquine, Jeremiah lui signifit qu’elle peut lui répondre si elle le veut. Qu’il faudrait mieux qu’elle le fasse. Mais que t’façon, elle fait c’qu’elle veut alors … Il se lève en attrapant son verre et celui du leprechaun, se cherchant un prétexte pour se faire la malle au moins trente secondes. La diplomatie, c’est pas son truc. Ça le gonfle vite fait. Au bar pour se faire remplir leurs verres, troisième pour lui et … cinquième pour O’Malley a vue de nez (mais après tout qui tient les comptes). Pas mal d’inconnus, autour de lui. Une fille de Finnigan qui vient le saluer, avec qui il échange quelques mots. Lucy et ses cheveux presque auburn, qui lui fait invariablement penser à celle de Stocker. Lui souhaitant un meilleur avenir, même si ce n'est pas vraiment bien parti. Bref. Une bande de faux roux, ces cons de blonds-vénitiens, débarque dans le pub, et s’installent dans un coin en lorgnant dans la direction de ses deux comparses.. Meh … Pas foutu d’être tranquille. Jeremiah prend congé de la belle et retourne à sa table. Il pose un verre devant lui et se laisse tomber à côté, un œil sur la liste. _J'viens de trouver mon prix. Soupire. _ Sans déc'... Alors ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 489
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

act irish ft. petitananas Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

act irish ft. petitananas Xxl7
* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore, la révélation est pour bientôt.
* A plongé dans le monde surnaturel les deux pieds joints
* Possède un collier bien singulier qui ne la quitte jamais
* Coéquipière d'un capitaine dont elle ne sait toujours pas quoi penser
* Hallucine encore du tournant que sa vie a pris, et ce n'est pas prêt de s'arranger

act irish ft. petitananas 21xj
act irish ft. petitananas ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Finalement, elle est peut-être plus à fleur de peau qu’elle ne le pensait Hannah. C’est vrai que ce n’est pas trop son genre de se laisser faire en souriant gentiment, mais d’habitude elle est un peu plus diplomate que ça. Évitant de partir tout de suite au quart de tour, discuter d’abord et s’enflammer après si ça ne donne rien. Là, pour le coup, elle a un peu brûlé les étapes. Cependant, l’affaire avec les sorcières est assez grave, même carrément flippante, pour laisser un type camper sur ses positions parce qu’il a peur d’avoir un retour de bâton. Ça joue les grands pour refourguer ses merdes, mais quand lesdites merdes se retrouvent au centre de plusieurs meurtres, là il n’y a plus personnes. Donc ouais, elle a râlé, et si elle devait recommencer, elle le referait pareil.

Hunter et O’Malley semblent s’être figés après son coup de sang, et la rouquine se doute que ça ne doit pas plaire à son capitaine. C’est même plus que sûr. Mais là pour le coup, elle se fiche comme une guigne que monsieur soit en colère contre elle, ils régleront leur compte plus tard si nécessaire. En attendant, elle continue de regarder le rouquin avec toute la colère du monde, bras croisés, sourcils froncés, lui faisant bien comprendre que s’il veut se battre, elle va le recevoir comme il se doit. Bah non, s’en est même presque décevant, à la place, il tourne son regard vers Jeremiah et recommence à discuter avec lui, comme si elle n’existait pas.

Tellement énervant.

Surtout que l’échange entre les deux zouaves, bien que rapide, fait monter un degré supplémentaire dans la fureur de la rouquine. Oui, elle est humaine, qu’est-ce que ça peut bien foutre ?! Elle n'est pas non plus Irlandaise. D’ailleurs, elle sait être très courtoise, merci ! Mais pas avec les crétins de l’acabit d'O’Malley. Pour autant, Hannah ne pipe pas un mot, sinon elle risque à nouveau de déverser sa bile et pas sûr que ça passe bien cette fois. À la place, elle encaisse du mieux que possible, même si son visage montre à quel point elle n’est pas jouasse. Vraiment plus ça va, plus elle se dit que Hunter n’a pas eu l’idée du siècle en l’amenant ici, sans doute qu’il s’en serait mieux sortit seul et qu’il lui aurait juste fait un topo après coup. Enfin, ce qui est fait, est fait de toute façon. Puis justement en parlant du capitaine, le voilà qui se rappelle au bon souvenir d’Hannah, en lui jetant un drôle de coup d’œil. C’est peu de le dire. Est-ce qu’elle aurait rêvé ? Difficile à dire, c’est aller vraiment trop vite. En attendant, son visage passe plusieurs fois du poisson rouge, au froncement de sourcils en quelques secondes. Puis elle détourne ses yeux de son supérieur, écoutant à peine l’échange d’amour entre le brun et le rouquin. Troublée par son soudain changement d’humeur, elle était en mode furie il y a deux secondes et la voilà maintenant simplement irritée, d’habitude, il faut tout de même plus de temps pour redescendre en pression.

Quand elle jette à nouveau un coup d’œil à Tic et Tac, Tac aka O’Malley est en train de feuilleter un carnet en cuir, sans doute à la recherche de la personne qui a acheté l’huile. Enfin, peut-être, parce que si ça se trouve l’achat a été effectué via un autre contrebandier, l’officier Brown se doutant qu’il ne doit pas être le seul. Et du coup, ils perdent peut-être leur temps avec l’armoire à glace. Peut-être encore une fois. C’est justement la voix du grand machin qui la sort de ses pensées, visiblement, il semble intéressé par la vision qu’elle a eue.

— Merci de votre aimable autorisation Scully ! marmonne-t-elle après le hochement de tête de Hunter.

Crétin ! Il finit par embarquer les verres sans doute pour continuer à ce murger, et elle le suit un instant du regard avant de reporter son attention sur O’Malley. Comment lui expliquer ce qu’elle a vu…

— Déjà, je n’ai pas chié une brique, je me suis vautrée par terre, grosse nuance !

Elle évite quand même de dire que c’était sur le carrelage de Jeremiah, la perspective que son pote puisse le foutre en boite à cause de ce détail est amusante sur le papier. Mais elle risque aussi de prendre cher après coup, pas folle la guêpe.

— Dans le sextuple meurtre des sorcières, elles avaient dessiné deux cercles avec du sang, l’un au sol et l’autre à plusieurs mètres au plafond d’un entrepôt. D’après Jeremiah, les symboles qu’il y avait dans chacun des cercles, c’était de l’Adamique, ou la langue du diable…

Hannah pousse un léger soupir faisant pianoter distraitement ses doigts sur la table en bois, elle n’a pas vraiment envie de se replonger dans sa vision, mais si ça peut aider O’Malley à les aider. Alors soit.

— En regardant le rapport j’ai fini par tomber sur les deux cercles en photo, et il s’est passé un drôle de truc. Le décor autour de moi s’est littéralement volatilisé, les deux cercles se sont mis à bouger devant mes yeux, comme s’ils voulaient m’aspirer. L’air crépité, il y avait un chuchotement dans le lointain, et une voix qui a crié que ça arrivé… De…Depuis, je garde l’intime conviction qu’il y a vraiment un truc de très, vraiment très mauvais, de malsain et véritablement violent et que les sorcières, c’est vraiment du pipi de chat à côté.

Bien sûr, elle a fait exprès d’éluder le truc avec la forêt, même si elle a vu ça dans le même temps que les cercles, la rouquine sent que ce sont deux choses qui n’ont rien à voir. Voilà maintenant la balle est dans le camp d'O’Malley et s’il ne crache toujours pas le morceau, bah… Bah, elle espère qu’Hunter a un plan de secours, ce n’est pas elle qui pourra l’aider. Elle ne connaît pas encore assez bien ce monde, ni les codes de celui-ci pour lui être d’un grand secours, pour l’instant elle est plus en plein apprentissage. Son capitaine revient ensuite armé de deux verres pleins à rebord et le rouquin annonce qu’il a un prix, d’accord, donc il va les aider, mais pas s’en passer à la caisse d’abord. Ça aurait été trop beau qu’il le fasse par pur altruisme.

— Je vous laisse régler ça entre abr…entre hommes !

La jeune femme se redresse et rejoint le comptoir, ou elle pose ses fesses sur l’un des tabourets encore libres, elle aussi elle a besoin d’un verre, mais pas aussi fort que ce que Tic et Tac sont en train de boire. Vu l’heure, une bière, ce sera très bien. Commande passé au barmaid, pas très loquace, pas le genre à faire de la psychologie de comptoir, ou à écouter les problèmes de ses clients. D’ailleurs, quels genres de problèmes peuvent avoir les méta-humains ? Eux aussi, ils s’inquiètent du loyer, ou de ce qu’ils vont manger ce soir ?

— Salut, lui dis alors un type avec un sourire de Don Juan à deux pence. C’est la première fois que je te vois ici, non ?
— Oui possible, qu’elle répond sans entrain.
— C’est quoi ton p’tit nom ?


Génial, le gros lourd du coin qui comprend pas quand une femme veut qu’on lui foute la paix. Pourvu que Jeremiah et Hunter trouvent un consensus rapidement, sinon, Hannah la furie risque de bien faire son grand retour.



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 97
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

act irish ft. petitananas Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il n'était pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


act irish ft. petitananas Giphy

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.

act irish ft. petitananas Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500

Elle est folle la rouquine, tête la première dans son monde malgré ses avertissements. Elle et casse-pied la rouquine à s'insurger contre lui quand ça lui ne lui plait pas. Mais elle est aussi marrante cette rouquine, désarçonnée sans son uniforme de flic.

act irish ft. petitananas Giphy
Sam Claflin
Il arrive, elle part, et bah, en fait, il va pas s’en plaindre. Jeremiah suit la rouquine des yeux un instant, tiré de ses pensées par O’Malley. _ T’es dans la merde. Le rouquin a posé son registre et se rafraîchir le gosier sans lui adresser de regard. Le flic se contente d’un grognement comme toute réponse, même s’il est on ne peut plus d’accord avec son comparse. Il le connaît presque aussi bien qu’il se connaît lui-même. Et ils savent tous les deux que même si tout devrait le pousser à passer quelques coups de fils pour se débarrasser d’Hannah, il n’en fera rien. Peu importe qu’elle le foute dans la merde, compromettre sa réputation dans c’monde et les mettent en danger. Elle est trop têtue pour arrêter, même contrainte au banc de touche, d’autant plus maintenant qu’elle … voit des trucs. Raison de plus de garder un œil sur elle. Façon détournée de dire juste « s’inquiéter », mais c’est pas le genre à s’avouer des trucs comme ça Jeremiah. Donc ouais. Dans la merde. Et jusqu’au cou. Ses yeux auraient de nouveaux glissé vers Hannah si la voix du rouquin n’avait pas à nouveau attiré son attention?

_ Quelque chose à ajouter ? Un sourcil en l’air à l’attention de Jeremiah. _ Ça puait l’Enfer. Grimace, et le leprechaun déleste son cahier de sa dernière page. Il y note des noms, des dates, des produits. Les visions potentiellement prophétiques, et les odeurs de soufre, ça fait pas le même effet qu’une bande de sorcières. Jeremiah termine tranquillement son verre, écoutant le bref topo. _ J’ai pas vendu de lycoris. Ni les trois autres à la même personne. Mais j’ai vendu de l’asphodèle et de la myrrhe à celle-là, et c’est pas une habituée. Ça m’paraittrai pas déconnant qu’elle ait acheté les deux autres produits à quelqu’un d’autre. N’importe qui aurait tiqué en vendant tout ça à la même personne, même de façon éparse. Il fait glisser la feuille vers Jeremiah qui attrape le papier en lâchant un bref _Merci. qui fait quand même sourire son pote.

_ Haut les cœurs ! Va t’falloir un peu plus d’entrain que ça pour passer à la caisse !
_ Ta gueule.


Le flic colle un coup de pied dans le pied de chaise du rouquin, et ils ricanent comme deux idiots en terminant leurs verre, un œil sur les faux roux dont l’un à l’air de tenter d’entrer en communication avec Hannah. C’est pas gagné pépère. Les blonds vénitiens leur rendent la pareille. L’air un poil revêche. A raison. O’Malley finit par se lever, en faisant signe à un autre type qui avait l’air de comater à un bout du bar. Juste l’air. Jeremiah se lève fissa, même si ça tangue un poil. Meh, y a peut-être un verre en trop pour être encore raisonnable, mais d’un côté, c’était bien le but. Il rejoint le bar, délaissant le leprechaune qui a prit une autre route. Des notes de musique derrière lui et il le voit debout devant le jukebox. _ Putain … t’es sérieux ?  _ Bah quoi ?! C’est thématique ! Fier de lui en plus. Le flic, plus du tout flic pour les dix prochaines minutes, secoue la tête en riant. Devil’s Dance Floor des Flogging Molly qui résonne dans le bar. Il se magne de plier soigneusement la feuille de renseignement et la tend à Lucy. _ Tu me gardes ça précieusement s’il te plait Miss Lucy ? La tête de la demoiselle fait un drôle de mouvement circulaire, entre l’accord, la réprobation blasée, et l’amusement.

_ T’as oublié ça.

Prétexte. C’est même pas son verre. Peu importe, c’est juste un prétexte pour approcher Hannah un bref instant, sans la soustraire à cette tout à fait charmante compagnie. Juste un prétexte pour poser sa main sur son bras et faire remonter le curseur du bouillon de sa colère. Mais non ce n’est absolument pas de la manipulation. Il ne fait que lui rendre ce qu’il lui a piqué quelques instants plus tôt. Peut-être un poil plus. On va dire ça comme ça.

Coup sourd, chute de chaise, O’Malley et le prétendu pilier de bar déjà en action. Jeremiah remonte ses manches et rejoint le début de mêlée. Sa dernière bagarre de bar doit remonter à … quelques semaines en réalité. Disons que c’est son péché mignon. Avec la clope et le whisky. Disons qu’il a plus prit de l’irlandais que du démon Jeremiah, et si, c’est une bonne chose. Six pains donnés plus tard et presque autant de reçus, la baston a vite fait de se répandre à tout le bar. Les uns ne sachant pas trop contre qui ils se battent, les autres n’en sachant guère plus, mais en réalité ils s’en foutent pas mal. Mâles, femelles, peu importe la race. Le but s’est juste de s’envoyer des chaises dans la tronche. Seuls l’équipe O’Malley sait contre qui elle se bat, de même pour les Murphy, ces cons de faux roux, lancés dans une conquête de territoire depuis peu qui ne plait pas des masses aux habitués du coin. Bref.

Mais il y a deux mains qui lui choppent les bras, lui ramènent dans le dos, pas moyen d’éviter une mandale en pleine poire. De quoi cracher du sang pendant un quart d’heure. Il sert les dents près à recevoir la deuxième, mais il y a un bruit de verre derrière lui et l’emprise se défait avant un bruit de chute. Un direct avant que l’autre ne revienne à la charge et Jeremiah se retourne pour découvrir Lucy avec un bras encore en l’air, main armée d’une bouteille brisée qui goutte sur la tête de sa victime. _ Bien joué. Mais elle fait vite demi-tour en glapissant, fébrile, avec son tesson de verre entre ses doigts crispés.

La musique a à peine le temps d’enchainer sur Drunken Lullabies des mêmes joyeux lurons que Lucy se met à hurler. _ V’là M’dame O’Connell !!!! Signal de dispersion. Tout le monde, mains planqués sur les oreilles, tente de s’enfuir du bar avant que la banshee ne se mette à hurler à son tour. Hunter attrape un bref instant le bras d’Hannah pour lui indiquer la porte arrière, Lucy traîne O’Malley qui n’tient plus vraiment debout, et ils se retrouvent dehors au moment où la femme de patron n’émette ses quasi-ultrasons. Entre le cri et le sifflement, à vous fendre le crâne en deux. Le flic ferme la porte avant de s’écrouler contre le mur, à côté du rouquin déjà à terre. Gueules enfarinées et ensanglantées, tous les deux pris d’un fou rire nerveux alors que Lucy leur braille dessus, se retenant elle aussi de rire. _ Nan mais c’est pas possible ! Vous n’êtes pas sortables tous les deux ! J’vous signale que vous m’avez fait perdre mon après-midi ! Et c’est pas vous qu’allez me dédommager hein ?! Vous êtes deux couillons! Deux gros abrutis !


Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 489
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 31
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t4005-m-heureux-sont-les-maries-un-peu-moins-les-invites-sans-reponse https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

act irish ft. petitananas Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

act irish ft. petitananas Xxl7
* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore, la révélation est pour bientôt.
* A plongé dans le monde surnaturel les deux pieds joints
* Possède un collier bien singulier qui ne la quitte jamais
* Coéquipière d'un capitaine dont elle ne sait toujours pas quoi penser
* Hallucine encore du tournant que sa vie a pris, et ce n'est pas prêt de s'arranger

act irish ft. petitananas 21xj
act irish ft. petitananas ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Un coude posé sur le bar, sa main tenant sa tête pendant que ce type lui déballe sa vie, Hannah se retient de soupirer. En plus de ne pas avoir compris qu’elle voulait être peinarde, le gars qui l’a accosté et se nommant Murphy, si elle a bien enregistré. Et qui de base avait l’air parti pour la draguer. S’est mis à lui parler, va savoir pourquoi de ses soucis actuels. Bon elle veut bien être gentille la rouquine, mais elle a assez elle-même de problèmes comme ça pour écouter les emmerdes des autres. Alors elle lui répond par des vagues « hum », « oh », « ah », espérant qu’il se lasse de sa non-réceptivité, mais ça n’a pas vraiment l’air de fonctionner puisqu’il continue sur sa lancée. S’il veut parler des grands problèmes de sa vie, vaux mieux qu’il aille voir un psy, pas une nana rencontrée y a deux secondes.

Un rapide coup d’œil vers O’Malley et Hunter lui apprend qu’ils sont encore en train de discuter, pire que des meufs s’échangeant des potins. La jeune femme espère qu’au moins leur passage ici, et l’échange avec le grand roux va vraiment les aider à avancer. Que les informations qu’il avait l’air de vouloir donner ce n’est pas du chiqué, bref, qu’ils aient du concret pour pouvoir pister les sorcières. D’ailleurs, il va sans doute falloir agir avec prudence quand ils en auront flairé une, si elles flirtent avec le satanisme et des trucs démoniaques, sûr qu’elles les recevront en bon et due forme. Soupirant pour la deux-cent-cinquante cinquième fois, Hannah jette un coup d’œil à sa montre. Ça va elle n’est pas encore en retard pour son rendez-vous avec Marga, faut juste croiser les doigts pour que les deux zouaves ne cancanent plus encore des plombes. Mouais elle n'en a pas parler à Jeremiah, à juste titre, si cette dame lui sort des trucs bizarres sur elle, la rouquine préfère encaisser seule. Ce n’est pas lui qui va lui tenir la main de toute façon.

Et tiens en parlant d’une des deux louloutes, voilà la rouquine qui apparaît dans son champ de vision pour faire elle ne sait quoi, puis Hunter la brunette qui se point comme une fleur au bar. Il échange vite fait avec son pote sur la musique qui vient de démarrer, elle a un étrange pressentiment. L’officier Brown le voit ensuite plier un papier, qui ressemble étrangement au même feuillet que celui qui se trouvé dans le carnet de l’armoire à glace. Puis il confie ça à une gonzesse qu’il doit sans doute connaître, mais quand même merde, c’est elle sa coéquipière pas la poulette qui traîne les bars. Alors quand il se tourne finalement vers elle, la rouquine ne se gêne pas pour le fusiller du regard, alors que mille et un nom d’oiseaux lui passent par la tête. Puis voilà qu’il se remet à la tutoyer, qu’il se permet de toucher son bras comme s’ils étaient potes et que sa colère remonte aussi sec.

— C’est pas à moi putain ! qu’elle beugle.

Mais il est déjà parti se mêlant à un début de bagarre, c’est de mieux en mieux. Ou de pire en pire, question de point de vu. Un bar, des pochtrons, de la musique irlandaise à fond la caisse et une baston, on nage en pleins dans le cliché. Manque plus que les cageots qui s’agitent en gloussant et on y sera !

— Tu connais Scully ? demande l’autre qui lui casse les pieds depuis bientôt dix minutes.
— Bah non, c’est pour ça qu’il me cause, grogne la rouquine à nouveau de bien méchante humeur. D’ailleurs, tu sais quoi, tu m’emmerdes autant que lui, va donc va le rejoindre !


Elle s’empare rapidement du verre que lui a ramené Jeremiah et le lance à la figure du pauvre Murphy, qu’elle pousse sans ménagement dans la mêlée. Ça lui fera les pieds tiens. Un soupir encore, pendant qu’elle regarde avec affliction la bataille se dérouler, des chaises, des coups-de-poing, des coups de pieds, bref tout est bon pour faire mal à l’autre. C’est juste affligeant et sans aucun intérêt. L’officier Brown termine tout juste sa bière, que la fausse rousse se mets à crier qu’une certaine madame O’Connell arrive, et que Jeremiah lui fait signe d’une pression sur son bras qu’elle ferait mieux de rejoindre la porte arrière. Hannah à juste le temps de récupérer ses affaires et de rejoindre les trois autres à l’extérieur, qu’un cri particulièrement désagréable se fait entendre.

Hunter ferme la porte avant de glisser au sol, juste à côté de son crétin d’acolyte. Hannah se cale contre un mur croisant les bras, en les observant froidement, leur tronche en sang à se fendre la pipe, comme deux gros gamins. La fausse rousse les enguirlande comme du poisson pourris, même si l’officier Brown sent bien qu’elle se retient elle aussi de rire. Sérieux, mais où elle est tombée ?! Non désolé, qu’on la taxe de rabat-joie, mais elle ne trouve pas que ce qu’il vient de se passer est marrant. La jeune femme se décolle finalement du mur, sourcils froncés et secouant la tête de désapprobation.

— Bien, bien c’était tout à fait charmant Jeremiah, j’ai grande hâte de voir la prochaine expédition, qu’elle claque avec un sourire, mais avec un ton particulièrement froid.

Ouais, ouais, elle a du mal à redescendre en pression, elle ne comprend même pas pourquoi elle est de nouveau en colère, alors que ça c’était apaisé. Elle finit par s’approcher, puis de s’accroupir pour être au même niveau que Tic et Tac.

— Ce serais bien aimable de m’envoyer une copie du papier que tu as confié à cette fille. Et que le cas échéant et une fois que tu auras dessaoulé, on en discute, je ne suis pas bien sûr que tu sois en état.

Hannah le gratifie d’une petite tape sur la joue avant de se redresser et de consulter sa monte, il est plus que temps qu’elle y aille. Et en parlant du temps, voilà qu’il se met à pleuvoir.

— Pour info j’ai rendez-vous avec Marga, je te ferais un topo si t’es sage, qu’elle poursuit en ouvrant son parapluie. Ou si j’en ai envie…sur ce à plus tard !

La rouquine salut plus gentiment O’Malley et la jeune femme du bar, avant de tourner les talons et de remonter rapidement la petite ruelle qui donne sur une artère à nouveau plus passante. Si elle se dépêche, l’officier Brown devrait être à l’heure, et même si elle a hâte d’en savoir plus, Hannah appréhende beaucoup cette entrevue. Et si elle lui annoncé une mauvaise nouvelle, comme la fin du monde ? Pfff n’importe quoi…



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


act irish ft. petitananas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
act irish ft. petitananas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: