Le Deal du moment : -60%
GETGO Set 6 boules de pétanque acier ...
Voir le deal
15.99 €
Le Deal du moment :
Le printemps de Comics 2021 : 10 albums à ...
Voir le deal
5.99 €

Partagez
 
 
 

 EOIN+SID - Quelque part perdu au milieu de nul part [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 553
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

EOIN+SID  - Quelque part perdu au milieu de nul part  [+18] - Page 2 Empty

CrXGl7WW_o.png
Sid Gardner

Originaire de Wakefield, au Québec, il a choisi de bouger. En cherchant refuge en Alaska, au tout début, il fuyait un profond chagrin. Sûrement la plus grande et seule tragédie de toute sa vie. La perte d'un proche. Jamais il ne pourra oublier Nina. Il est devenu aide à domicile pour un unique contrat. Dans cette demeure actuelle qu'il partage aujourd'hui avec Eoin, il a pris soin d'un homme qu'il a su, de longues années, considérer comme son père. L'homme était atteint d'une maladie auto-immune qui provoque une atteinte des nerfs périphériques et une paralysie des bras et des jambes, alors il l'aidait dans ses déplacements, l'aidait à manger, l'aidait à se laver. Et cet endroit lui appartenait, avant sa mort. Il était sa seule préoccupation. Il sait chérir cet endroit, malgré des saisons difficiles.
L'amour n'a jamais été une priorité dans sa vie, du moins, jusqu'à ce qu'il partage son lit avec Eoin. Jamais, avec d'anciennes fréquentations, il ne lui est venu à l'idée de faire vie commune. Il était assez bien avec son esprit, après avoir évolué, pour ne pas rechercher l'affection d'autrui ou le désir charnel. Mais il aime avec tout son coeur ; et ne repousse pas ce qu'on lui offre.
EOIN+SID  - Quelque part perdu au milieu de nul part  [+18] - Page 2 DismalLinedKangaroo-small


Aaron Paul :copyright:️ avengedinchains
Tu y es trop vite.
Je vais prendre ça pour un compliment, qu'il sourit, frôlant sa nuque du bout de son nez, coeur battant à ses bourses depuis l'onctueux massage d'Eoin.

Son homme cesse de bouger pour prendre une pause, pour prendre ses distances. Par cette réaction, Eoin est tout simplement délicieux ; il prétend pouvoir subir ce traitement toute la journée, mais par ce geste, il lui prouve le contraire ; il se décale car c'est trop sensible. Il est délicieux, car il est réactif. Il est délicieux, car il adore les tortures sensuelles qu'on lui inflige. Il est délicieux pour un milliard de raisons, mais en particulier parce qu'il souhaite que ça dure. Il jouirait trop vite, par des gestes vifs, en continue. Eoin aime être stimulé afin que ça dure plus longtemps, qu'il puisse déguster les préliminaires afin de frôler à chaque fois l'orgasme. Sid n'a pas envie de s'en plaindre. Ne vivent-ils pas ici, dans ce coin perdu, justement parce qu'ils ne sont pas pressés? Ils peuvent faire ce qu'ils souhaitent, peuvent faire durer ce plaisir aussi longtemps qu'ils le désirent. Eoin se dévoue tellement à ses tâches que Sid ne saurait le priver de ces récompenses.

Ça a plus rien de drôle, qu'il boude comme un enfant, Eoin.
Au contraire, tu m'amuses énormément, qu'il souffle, laissant sa main contre sa hanche le temps qu'il reprenne ses esprits.
Laisse-moi jouer un peu...
T'es un vrai pervers, Eo, qu'il commence par dire, mais il ravale difficilement sa salive lorsqu'il entend « s'il te plaît » entre ses lèvres, encore.

À cette supplication toujours aussi grisante, il sent les muscles de son ventre se tendre. S'il l'avait eu face à lui, il aurait dévorer sa bouche pour aspirer sa lèvre inférieure et la mordre. La mordre d'envie. Sid ne peut tout simplement pas résister quand son amant lui dicte ces mots. Son homme est gourmand ; il le démontre à la fois par les gestes que par les mots. Comme s'il lisait dans ses pensées, il s'appuie sur lui, puis réclame un baiser. Sid ne se fait pas prier. Il vient chercher ses lèvres avec une brusquerie divine ; celle de l'appétit.

En peu de temps, c'est à son tour de s'asseoir sur ce fauteuil. Il ne regrette pas cet achat lorsqu'il voit Eoin agenouillé dessus, ou devant. Ça devient une oeuvre d'art lorsque Eoin est autour, peu importe sa position. Sid a l'impression de pouvoir faire tout ce qu'il souhaite de lui grâce à ce meuble. D'abord, il ressent sa langue chaude et humide. Son soupir ressemble davantage à un grognement ; ils ressemblent toujours à des grognements. Il aurait voulu basculer la tête vers l'arrière, sur ce dossier, mais le plaisir est déjà trop grand pour qu'il ne soit pas crispé des pieds à la tête. Alors il glisse plutôt une main dans la tignasse à son homme pour l'agripper solidement. Il souffle. Il se mord l'intérieur de la joue. Et tout son corps se cambre vers l'avant, un seul coude déposé sur l'accoudoir. Il s'y agrippe aussi solidement qu'il le faisait plus tôt sur le dossier, aussi solidement qu'il aurait voulu tenir sa gorge pour se retenir. Ses yeux restent ouverts, vissés sur cette bouche qui s'amuse à son sexe tumescent. Solide. Un mot parfait pour décrire son organe entre ses lèvres.

Il envoie finalement sa nuque sur le dossier lorsque son homme monte sur ses cuisses. Il étire les jambes de manière à être confortable. Il caresse d'abord ses hanches, ses yeux dévorant assidûment chaque parcelle de peau qui s'offre à lui. Ses pouces traînent longuement à ses reins, mais ses doigts rejoignent finalement son postérieur. Il n'hésite pas à lui écarter les fesses pour légèrement le soulever et le placer vis-à-vis son sexe au garde-à-vous. Sexe que Eoin tient en main pour l'aider à se positionner. Lorsque Sid peut reprendre les directives, il n'hésite pas à le faire, même lorsque Eoin essaie de le dominer ainsi. Il le domine, oui, mais de coeur.

Hm, il se pince les lèvres, tâtant l'entrée de son antre par son gland mouillé de sa salive. Et pourquoi devrais-je me plier à ses conditions lorsque je pourrais simplement entrer à toi et toucher ce point qui me fait bouillir?

Il ramène ses mains vers l'avant et vient appuyer sur les hanches de son homme pour qu'il s’affaisse sur sa verge. Le lubrifiant, mélangé à l'excitation, permettent un glissement sans douleur. Sid entrouvre les lèvres pour respirer lorsqu'il se sent pénétrer ce corps à nouveau, mais sans préservatif cette fois. Son coeur s'emballe instantanément. L'une de ses mains rejoint sa nuque qu'il presse entre ses doigts. Il se lèche les lèvres, crispe les cuisses pour bouger en lui. Des coups secs pour taper le fond. Des coups secs pour le voir réagir. Des coups secs pour éviter de rester trop long collé à sa prostate au risque de le faire jouir trop vite. L'organe de Eoin ne manque pas de frotter contre le ventre de son amant. En tenant sa nuque, tout en appuyant à son trapèze, il peut le manœuvrer pour le faire tomber sur sa verge.

J'sais que t'aime me voir bosser, qu'il dit d'une voix pâteuse à cause du plaisir.

Il l'embrasse avant de poursuivre.

Ça t'excite d'me voir me défoncer à la tâche? il demande, cherchant son regard, tenant sa tête pour l'obliger à le regarder ; il veut une réponse. T'as pas besoin de bouger là non plus. Je vais te donner exactement c'que tu souhaites. Et j'vais prendre mon pied à te l'donner.

À deux mains, il tient sa nuque, à deux mains, il le maintient. Eoin n'a même pas besoin de bouger le bassin, car Sid soulève les cuisses pour lui, il entre dans ce corps pour lui procurer tous les plaisirs qu'il souhaite. Son dos finit même par quitter le dossier afin de lui permettre d'être droit, de descendre ses lèvres à son pectoraux. Sa bouche cherche une chose avec laquelle jouaient ses doigts plus tôt. Il trouve son téton. Il veut voir ce bout de chair devenir aussi rouge que son gland, aussi rouge que ses joues. Et s'il n'y passe pas son pouce pour le rouler sous son doigt, il l'aspire et le pince de ses lèvres afin de le sentir durcir dans sa bouche. Son pouce finit par poursuivre sa trajectoire et vient rouler sur son gland au même titre qu'il continue de la dévorer et de le labourer. Sa paume se ferme étroitement au bout de sa verge qu'il presse entre ses doigts. Il le comprime de manière à coincer le plaisir dans son organe, le privant de jouir trop vite. Il masse juste assez pour l'engorger davantage, mais s'assure de le priver de sa jouissance.

Moi aussi, je peux jouer encore longtemps, qu'il lui avoue sans détour, mais avec douceur et envie, pinçant son bout de chair entre ses lèvres, torturant son gland de son pouce.

Ces deux hommes se sont bien trouvés. Ils se complètent à merveille. Par ailleurs, Eoin fait ressortir ses envies charnels comme nul autre. Il trouve du plaisir à combler les coquines demandes de son partenaire. Il l'aime. Il le voit s'épanouir chaque fois qu'il le dévore des yeux. Ça fait partie de ces nombreuses choses qui le rendant délicieux à souhait. Sid se dit parfois qu'il pourrait faire ce qu'il veut, de ce corps ; un corps qui ne cesse d'en redemander, inépuisable. Et Sid lui donne un faux semblant de contrôle lorsqu'il lui dit :

Et maintenant, tu as besoin de quoi? Tu voudrais que je te fasse jouir?

Son dos et sa tête retombent sur le dossier, mais sa main reste en place, sur sa verge. Parfois, il accélère les mouvements de sa main. D'autres fois, il ralentit. Il veut l'entendre dire s'il te plaît. Un sourire étire ses lèvres au moment où son propre gland revient au point sensible au fond de lui. Il voit directement dans les yeux de son homme qu'il y est. Alors il soulève les hanches, s'y appuie longuement. Il n'a même pas besoin de lui demander si ça fait du bien ; il sait que ça fait du bien. Sid doit prendre une profonde inspiration pour se retenir de jouir avant lui. Il force Eoin à se pencher sur lui afin que leurs lèvres retrouvent leur chemin.

Remontre-moi c'que tu me faisais avec ta bouche, cette manière qu'il avait de le sucer avidement, il veut le sentir contre à ses lèvres.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 431
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

EOIN+SID  - Quelque part perdu au milieu de nul part  [+18] - Page 2 Empty

zXamLbhO_o.png
Eoin Ernès
Perdrix
On parle souvent des gamins qui fuguent leur quotidien pour vivre autre chose. Certain pour le pire, d'autre pour le meilleur. Eoin, vingt-cinq ans, à quitté le Texas pour l'Alaska sur un coup de tête. On disait par chez lui, qu'on se faisait du blé dans les exploitations, par là-bas. Mais arrivé dans les terres hostiles, presque inhabitées, il s'est retrouvé dépourvu de tout repaire. Sans argent, sans travail, sans maison, sans proches. Et, aujourd'hui encore, il ne sait pas quel miracle l'a mis sur le chemin de son amant. Mais tous les jours quand il se couche, tous les jours quand il se réveille, Eoin prie pour que les choses restent comme elles sont. Qu'il continue a carresser sa peau, qu'il continue à s'épanouir dans ce nouveau monde au milieu de la nature. Là où il n'aurait jamais cru trouver le bonheur un jour.

EOIN+SID  - Quelque part perdu au milieu de nul part  [+18] - Page 2 Tumblr_ojw8p2dKv51ucvpn5o1_500
Quelques problèmes de drogues, quelques problèmes de violences. Ses parents voulaient pour lui un grand avenir et il n'était qu'une déception tout en étant loin des stéréotype et des réels délinquants. Ses parents et ses sœurs pensent certainement qu'il est parti dépérir à l'autre bout du monde ; certainement tombé accro à une substance quelconque. Ils seraient choqués, mais toujours pas fier, de voir les changements qui s'opèrent chez leur fils. Il n'a jamais été assez bien pour leur plaire.
Daniel Sharman @ mayumi
Oui, Eoin s'amuse. Plus qu'il ne l'a jamais fait avec personne. C'est en arrivant en Alaska, auprès de Sid, qu'il a apprit que la sexualité pouvait être un jeu délicieux et pas seulement quelque chose de sérieux. On s'épanouit lorsqu'on est bien entre les mains de quelqu'un, lorsque l'on est regardé avec amour. Oui, c'est un vrai pervers. Mais il n'a pas attendu d'arriver ici pour le découvrir. Le jeune homme a toujours été attiré par la sexualité, mais ne l'a vraiment découvert, n'a appris ce qu'était le vrai plaisir, qu'en rencontrant son homme. Il n'a que dans ses mains qu'il est bien. Qu'il est lui même. Qu'il est en paix.

Il est pervers au point d'aimer les doigts secs de Sid dans ses boucles, au pont de l'aimer se cambrer quand il le prend entièrement en bouche. Il n'a pas le moindre haut-le-coeur lorsqu'il sent ce membre gonflé taper le fond de sa gorge. Il aime ça, comme il aime la brusquerie de son homme lorsqu'il agrippe sa gorge pour se retenir. Eoin aime être cette poupée de chiffon seulement dédié au plaisir de cet homme qu'il ne saura jamais assez aimer.

Il est pervers au point d'aimer être soumis face au désir et à l'imminence de Sid. Il n'imagine pas une autre manière de faire l'amour avec lui. Quand il pose sa question, Eoin aurait voulu répondre mais il est incapable de le faire quand il se sent s'empaler sur l'engin de son amant. Ses lèvres s'entrouvrent par le plaisir, la douleur à disparu au moment où le plaisir est devenir trop intense, au moment où son corps s'est habitué à cette présence tant quémandée.

Oui, il est pervers au point de tenir fermement le poignet de son amant qui tient son cou. Au point de fermer les yeux et de basculer sa tête en arrière à chacun de ses profond coup de bassin. Il est pervers au point de tenir sur ses genoux, le plus haut possible, pour sentir Sid se mouvoir au maximum pour taper où il le souhaite. Et plus il tape, plus Eoin gémit. Plus il est secoué par les coups de bassins de son amant, plus son propre pénis rebondit sur le ventre de Sid. Eoin est pervers, oui, au point d'être plus excité encore par les mots de son homme. Et quand il parle, Eoin ouvre les yeux. Se force à le regarder au travers de ses larmes qui montent par vague, avant de disparaître, sous le plaisir. Ça l'excite de savoir sur Sid prend son pied à le pénétrer de la sorte. A le prendre comme il le souhaite ; Eoin ferait tout pour lui apporter du plaisir. Et s'il en prend dans chacune des manœuvres, l'avoir en lui reste la plus délicieuse des douceurs. Son souffle finit par se couper, deux mains autour de sa nuque ou une seule, parce que le plaisir est trop intense. Ses bras tiennent fermement Sid pour qu'il ne s'éloigne pas de son téton, pour qu'il ne lâche pas ce gland qu'il compresse et qui tire tout le plaisir possible d'être touché.

'' - Moi aussi, je peux jouer encore longtemps...''
'' - Je voudrais encore être ton jouet même dans les pommes...''

Eoin confesse ces mots sans les retenir, et ça a le don d'activer sa respiration. Ses poumons se débloquent et ça fait mal, il est libéré d'un poids qu'il ne se sentait pas avoir. Son cœur bat la chamade, parce qu'il a avoué qu'il prendrait plaisir à être prit dans l'inconscience par son homme. Il ne sait pas d'où ça sort, mais il sait que c'est vrai. Il sait qu'il en a envie.

Oui, Sid pourrait tout faire à ce corps sans obtenir le moindre refus. Parce que Eoin à confiance et parce qu'il a envie de plaire. Il a envie de donner, envie de combler ce dont son amant pourrait avoir besoin. Mais il bouge négativement ta tête, cette fois en silence, pour répondre à sa dernière question. Non, il n'a pas envie de jouir. Il voudrait que ça continue encore longtemps, des heures même en sachant qu'il ne tiendrait pas. Non, Eoin atteindra forcément l'orgasme avant ça. Il sent déjà que le doit de Sid glisse plus facilement sur son gland à cause d'une goutte de sperm qui a fait son chemin jusque la malgré la pression. Il se sent défaillir avec le temps qui passe. Non, il ne veut pas jouir. Mais plus Sid l'astique, plus ça devient difficile. Plus ses cuisses tremblent, plus ses genoux glissent, plus il se sent s'écarter et plus il sent son homme en profondeur.

Une main posée sur le torse de Sid, il peine à se retenir de jouir, à se concentrer pour ne pas se libérer sur son torse. Il a même tendance à vouloir se décaler, mais ses jambes ne résistent pas bien longtemps ; il lâche et s'enfonce. Sid touche ce point à nouveau et ça le fait gémir : il s'appuis entièrement pour s'asseoir au maximum sur son homme. Il tremble, il frémit, frissonne de tout son être.

Mais il se met à la tâche des que son homme quémande ; il n'attend pas. Il l'embrasse d'abord, son corps est immobile à part ses lèvres. Il lèche tendrement, d'abord quelques petits coups de langues. Puis il mord tendrement. Avec douceur. Avec envie. Elle passe délicatement ses dents sur la lèvre inférieur de son amant : il pourrait passer ses dents de la même façon sur son gland, le long de sa verge, autour de ses testicules. Il reproduit ce qu'il voudrait fait à l'organe si parfait qu'il ressent à l'intérieur de lui. Eoin bout de l'intérieur, et ils n'ont pas besoin de bouger pour que ce soit bon. Sid touche l'endroit qu'il faut. C'est tout ce qu'il faut, mais à la fois trop.

Avec plus de désir incontrôlé ; il aspire cette lèvre chaude et humide de sa bave entre les siennes. Avec avidité, il en prend soin. Eoin cherche finalement la langue de son homme comme s'il était désespéré d'envie. Sans savoir d'où elle vient, sans pouvoir la contrôler. Il se contente d'accrocher ses bras lourds, musclés autour des épaules de son homme, de le serrer, et d'aspirer cette langue comme il aurait aspirer sa verge. L'orgasme monte en flèche ; à le sentir presser sa prostate et à penser pomper cette bite aux veines si parfaites. Il attrapé la lèvre supérieur de Sid pour la pomper au moment où il jouit ; Eoin veut se taire parce qu'il regrette déjà de ressentir si tôt ce plaisir intense. Il pleure sans le contrôler, il éjacule sur le ventre de Sid et à cet instant précis il est libéré du poids qui le faisait se tortiller depuis tantôt.

Mais c'est trop tôt pour lui. Il a retenu la jouissance au fond de la gorge grâce à la lèvre, maintenant violacée par la pression, de Sid. Mais il finit par la lâcher. Alors ses bras se détendent, il parvient à lâcher ses épaules mais c'est sa gorge qu'il attrape. Avec plus de douceur, mais il appuit juste sa pointe des doigts contre ses muscles pour le garder tendu en arrière. Avec gourmandise, il embrasse cette gorge parfaire ; cette pomme d'adam qui ressort avec délicatesse et sensualité. Eoin rebondit une fois sur lui, brusquement, mais c'est lui qui réagit avec un gémissement. Il s'en veut toujours d'avoir jouit trop tôt, avare, il en veut toujours plus. Il dit vrai : il prendrait toute la journée. En se redressant pour faire face au regard de Sid, ses yeux toujours larmoyant bien qu'il ne l'assume pas, il glisse deux doigts dans sa bouche gonflée à cause du désir qu'il a évoqué. Il caresse ces lèvres où il a déposé sa bave, avec douceur. Mais il vient chercher la langue de Sid, pendant qu'il lui parle. Il veut sentir son amant sucer ses doigts comme il a pu le pomper plus tôt.

'' - Ne me dit pas que c'est terminé...'' Il implore mais exige en même temps. '' Dis-moi ce que je peux faire pour t'assouvir.''


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 553
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

EOIN+SID  - Quelque part perdu au milieu de nul part  [+18] - Page 2 Empty

CrXGl7WW_o.png
Sid Gardner

Originaire de Wakefield, au Québec, il a choisi de bouger. En cherchant refuge en Alaska, au tout début, il fuyait un profond chagrin. Sûrement la plus grande et seule tragédie de toute sa vie. La perte d'un proche. Jamais il ne pourra oublier Nina. Il est devenu aide à domicile pour un unique contrat. Dans cette demeure actuelle qu'il partage aujourd'hui avec Eoin, il a pris soin d'un homme qu'il a su, de longues années, considérer comme son père. L'homme était atteint d'une maladie auto-immune qui provoque une atteinte des nerfs périphériques et une paralysie des bras et des jambes, alors il l'aidait dans ses déplacements, l'aidait à manger, l'aidait à se laver. Et cet endroit lui appartenait, avant sa mort. Il était sa seule préoccupation. Il sait chérir cet endroit, malgré des saisons difficiles.
L'amour n'a jamais été une priorité dans sa vie, du moins, jusqu'à ce qu'il partage son lit avec Eoin. Jamais, avec d'anciennes fréquentations, il ne lui est venu à l'idée de faire vie commune. Il était assez bien avec son esprit, après avoir évolué, pour ne pas rechercher l'affection d'autrui ou le désir charnel. Mais il aime avec tout son coeur ; et ne repousse pas ce qu'on lui offre.
EOIN+SID  - Quelque part perdu au milieu de nul part  [+18] - Page 2 DismalLinedKangaroo-small


Aaron Paul :copyright:️ avengedinchains
Son partenaire secoue la tête ; il n'a pas envie de jouir ; qu'il est magnifique lorsqu'il se contient ainsi. La première question qui traverse l'esprit de Sid est la suivante : combien de temps tiendra son compagnon avant d'étaler sa mixture blanchâtre sur son ventre? Son pouce récupère son sperme dès qu'il ressent des gouttes s'échapper. Lui aussi aimerait profiter de son amant encore plus longtemps, mais le voir à l'apogée du plaisir l'excite incroyablement. Il le voit lutter à contre courant et ne souhaite point calmer les mouvements de poignet à sa verge veineuse. Sid reçoit même le baiser tant attendu. Eoin s'applique à sa bouche d'une manière qui le rend complément dingue. Il le laisse pomper ses lèvres en imaginant son pénis à cet endroit. Sid l'embrasse correctement dès que sa langue peut rejoindre la sienne, gourmande. Il pourrait facilement se laisser aller au baiser. Se concentrer là-dessus lui permet de ne pas jouir immédiatement, lui qui peinait déjà à se contenir.  De cette façon, il peut offrir à son compagnon sa dévotion. Il augmente la cadence de tous les côtés pour l'épuiser et finalement ressentir ses muscles lâcher. Il arrive qu'il le tienne plus longuement, mais la tentation de le confronter à l'orgasme était tentatrice.

Sid était confortable avec les bras de son homme autour de son cou, car il pouvait le sentir trembler. Ça faisait battre son coeur à tout rompre. Il aurait voulu lui retourner cette étreinte s'il ne jouait pas avec sa verge. Sauf que lui-même n'a pas encore joui, alors lorsque Eoin retombe sur lui, il ferme durement les yeux. Le moindre mouvement le rend sensible et il gémit sourdement lorsque son homme s'attaque à sa gorge. Il ondule même les hanches pour que ce plaisir se répercute à son organe toujours bandé en lui. C'est dangereux d'être en extase face à Eoin qui pourrait en profiter.

Ne me dit pas que c'est terminé. [...] Dis-moi ce que je peux faire pour t'assouvir.
Tu m'excites à essayer de résister, mais échouer, qu'il avoue, la voix rauque mais vibrante, passant une langue sur le doigt de son homme à sa bouche.

Le propriétaire de la maison incline légèrement le cou pour mieux détailler son homme. Il caresse sa joue de sa large main masculine, réfléchissant à la manière dont il aimerait être assouvi. Pendant ce temps, il observe les larmes perdues dans son regard comme s'il s'agissait là d'un orgasme émotionnel. Eoin en redemande encore. Il sourit d'amour, incapable de faire autrement lorsqu'il a l'impression qu'on le supplie de la sorte. Sid ne fait pas partie de ces personnes qui craignent de ne pas être à la hauteur, de ne pas suffire.  Eoin pourrait sembler insatisfait, à toujours en vouloir plus, mais à ses yeux, c'est tout le contraire. S'il demande, c'est qu'il aime. S'il jouit, c'est que c'est bon. Et s'il peut être l'homme de la situation, il le sera. Je voudrais être ton jouet même dans les pommes. Cette phrase n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, même s'il n'a rien dit sur le moment, trop concentré à taper le fond et à lui faire du bien. À l'entente de ces mots, il a été surpris, mais à la fois désireux ; si ce n'est pas une confiance aveugle, alors qu'est-ce que c'est? C'est une chose qu'il peut envisager, pour lui, le réveiller alors qu'il est déjà tout au fond. Or, ce soir, après cette longue journée, il ne serait pas prêt pour un second round. Il peut certes s'amuser, mais son corps n'est pas surhumain. Alors ça le fait encore plus sourire lorsqu'il lui répond, pour le rassurer :

Ça ne finira jamais.

Donc, après mûre réflexion, il ajoute :

Suce-moi, j'ai besoin de me vider. Et ta bouche me fait perdre la tête.

Sa respiration est brûlante et des plaques rouges recouvrent sa peau. Il est chaud de désir pour son homme. Il est content de ne pas avoir joui avant lui, car désormais il peut quémander cette sublime fellation afin de jouir entre ses lèvres et au fond de sa gorge pour le voir avaler. Eoin semble toujours le trouver délicieux et ça l'excite. Il veut exploser dans cette bouche parfaite ce soir. Et il le fait bien comprendre en offrant une dernière caresse à sa lèvre à l'aide de son pouce. Ensuite de quoi, il appuie sur son épaule pour l'inviter à se remettre au sol pour aspirer toute la tension dans son organe volumineux. Il peine à se contenir et il sait que la libération est proche. C'est une question de secondes. Son soupir ― cousin du grognement ― vibre contre son palais lorsqu'il bascule correctement la tête dans un angle où il peut le regarder. Son dos reste contre le dossier, cette fois. Un frisson lui traverse même la nuque et le torse lorsqu'une bûche, dans le foyer, tombe légèrement à la renverse et qu'un tison explose. Le son est savoureux. C'est exactement ce qu'il souhaite faire : exploser dans sa bouche.

Tu veux savoir pourquoi tu vas apprécier de l'hivers? qu'il lui demande alors que ses doigts s'agrippe déjà à ses magnifiques boucles.

Il sert déjà bien trop fort, pense-t-il. Il déglutit, car sa salive est toujours pâteuse d'envie. Eoin l'a tellement embrassé, qu'il a l'impression d'avoir perdu toute salive. Et d'ailleurs, son cœur bat aussi fort à sa lèvre qu'à sa verge. Il souffle, mais poursuit sur sa lancée :

Il y a des fois où on ne pourra même pas sortir à cause de la neige, alors crois-moi que je vais m'occuper de toi, qu'il parvient à dire alors que les derniers mots sont littéralement expulsés de ses poumons.

Là, clairement, il peine à maîtriser l'orgasme proche. C'est pire lorsqu'il n'est pas en Eoin. Là, au moins, ses faiblesses sont moins visibles, car tous les deux jouissent en même temps. Dans cet état, il démontre juste à quel point cet homme l'accable d'un bonheur pur. Avant de rencontrer Eoin, il ne s'imaginait pas construire une vie en duo aussi fonctionnelle et apaisante. Oui, il se sent apaisé malgré les tambours dans sa poitrine et malgré les longues journées où ses muscles meurent de fatigue. Eoin sait lui changer les idées au point où il ne pense qu'à lui, qu'à l'amour qu'il éprouve. C'est enivrant, littéralement. Il se pince les lèvres, s’imaginant encore l'embrasser. Sourire accroché au visage, il finit par dire, sous la forte excitation qui le consume :

T'as vraiment envie que je m'occupe de ton cas alors que t'es dans les vapes? et cette question semble surtout vouloir du développement et non une confirmation ; pas l'ombre d'un doute qu'Eoin souhaite que Sid prenne les commandes.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


EOIN+SID  - Quelque part perdu au milieu de nul part  [+18] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
EOIN+SID - Quelque part perdu au milieu de nul part [+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Boa vs. Python (V) [DVDRiP]
» Alvin et les Chipmunks 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Antarctique-
Sauter vers: