Partagez
 
 
 

 Not guilty [ft. squirowl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 631
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Je sais que ça peut paraitre étonnant à beaucoup de savoir sue je préfère être là plutôt que d’être chez moi ou de faire un autre travail. Ce que j’aurais peut-être fait si mes parents ne m’avaient pas convaincu à force de dire que ce métier n’était pas pour des gens de notre rang. Si seulement ils savaient comment je m’en fous de leur rang social. mais, je suis encore bien trop influençable par eux pour tout envoyer paitre à droite et à gauche. Je voudrais d’une autre vie, mais je suis incapable de prendre la décision de le faire. Alors je me réfugie dans la boulot corps et âmes, je sais qu’un jour ça risque de craquer, ce n’est vraiment pas sain de bosser autant dans le milieu carcéral, mais c’était toujours moins pire sue l’ambiance à l’appartement. Je faisais toujours tout pour rentrer le plus tard possible, en accumulant les heures supplémentaires et parfois organisant des soirée avec des amis, que je me gardais bien de présenter à Jenni.

Je souris en attrapant le dessin qui est d’une minutie et d’une précision incroyable. Il avait vraiment un don pour ça. « parfait. » Je souris en le repliant comme il était et le mettant délicatement dans la poche intérieure de mon uniforme. « Je donne ça ce soir à Sam, il s’ennuie, et ça fera un pièce de plus pour son argumentaire. » Je lui rends son sourire avant de m’adosser contre son lit. Je regarde ce qu’il est en train de dessiner.

J’appréciais vraiment passer du temps avec lui. Comme avec d’autres détenus, bien sûr, mais il était le seul dans ma tranche d’âge. Je m’entendais plutôtbienî avec les vieux loups de la prison, ceux qui ne verront plus que ça jusqu’à la fin de leur vie. Certains avaient un parcours terrible. Alors je ne voulais pas qu’il finisse comme ça lui non plus il ne le mérite pas. Alors je suis forcément un peu déçu pour lui, je sais que c’est difficile de ne pas se décourager face à des refus en série, mais il n’a pas encore eu toutes les réponses d’après ce que je comprends. Et puis, il n’est plus seul maintenant, ça, j’allais lui faire comprendre, lui redire tous les jours s’il y a besoin.

Je secoue la tête. « Et tu sais que tu n’es pas seul, ok ? » Je pose ma main sur son avant-bras « Je suis là, je vais pas te lâcher comme ça. Tes collègues sont là, ils ont signé une promesse de témoignage. Et on va bientôt envoyer cette demande d’appel, la machine va bientôt être en route. » Je veux qu’il y croit autant que moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2842
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

D5F7atr.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ angie

« Je donne ça ce soir à Sam, il s’ennuie, et ça fera un pièce de plus pour son argumentaire. »

Je hochais doucement la tête. Je commençais à avoir confince en eux. Louis semblait assez fiable quand même. Alors si ce flic était son ami, si il lui faisait confiance, je pouvais bien le faire aussi. Il avait l'air d'être assez correcte pour un flic. Je n'avais jamais eu affaire aux flics avant cette histoire, mais je commençais à comprendre toutes les personnes qui se plaignaient des flics. Je me disais moi aussi que la plupart d'entre eux étaient des pourris qui se foutaient bien de faire respecter la justice. Mais celui ci avait l'air différent et je voulais croire en lui.

Je lui racontais tous mes soucis. Enfin... le fait que les associations ne cessaient de me dire non. Ca avait tendance à détruire un peu plus ma motivation. Je tentais de garder le moral mais c'était assez difficile par moment, surtout quand je recevais des lettres de refus comme ça, m'insultant presque.

« Et tu sais que tu n’es pas seul, ok ? »

Je relevais doucement la tête en le sentant poser sa main sur mon avant bras. Des gestes comme ça... avec douceur, sans aucune violence, ça faisait beaucoup trop longtemps que je n'en avais pas eu. J'avais tendance à oublier ce que c'était que la gentillesse à force d'être ici. Je tentais un léger sourire en l'entendant parler.

« Je suis là, je vais pas te lâcher comme ça. Tes collègues sont là, ils ont signé une promesse de témoignage. Et on va bientôt envoyer cette demande d’appel, la machine va bientôt être en route. »

Il semblait vraiment croire que j'allais réussir à me sortir de cette merde. Moi il y avait des moments où je doutais. Je me disais que je n'allais jamais y arriver. Que je ne sortirais d'ici que les pieds en avant.

Je me retournais, rangeant le croquis d'animal que j'étais entrain de faire pour prendre le dossier que j'avais préparé et le lui donner.

- C'est ce que j'ai préparé pour le moment, pour ma demande d'appel. Si tu veux y jeter un coup d'oeil, voir si il faut enlever ou rajouter des choses dedans...

Il avait l'air de s'y connaitre un peu mieux que moi dans tout ça. Alors je préférais avoir son avis. Je le fixais tandis qu'il regardait mes papiers.

- Je peux te poser une question?

C'était peut être déplacé mais je me la posais depuis un bon moment.

- Pourquoi tu fais ça? Ce travail. Tu n'es pas vraiment comme les autres gardiens. Les autres ils... ça les éclate de nous prendre de haut, de nous rabaisser. C'est le genre de mecs qui ne sont pas capable de faire autre chose de leur vie, qui font ça parce que ça leur donne l'illusion de valoir quelque chose, parce qu'ils valent plus que nous.

Une belle bande de connards pour la plupart. Il n'y en avait pas beaucoup en qui j'avais confiance. Il n'y avait que Louis en fait.

- Mais toi t'es pas comme ça. Tu es gentil et juste avec nous. Je vois bien que tu es intelligent et que tu aurais pu faire n'importe quoi de mieux de ta vie. Alors qu'est ce que tu fous dans cette merde?



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 631
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Au moins je n’avais plus besoin de parlementer sans cesse pour tenter de le convaincre, il avait fini par se laisser faire. Il avait enfin accepté que je l’aide et le soutienne. Mais je ne pouvais pas le faire seul, j’avais quelques connaissances en droit certes, mais ça ne serait pas suffisant, je n’avais aucune compétence pour enquêter, j’étais certain de faire pire que mieux. Mais sam, lui pourra faire cela avec efficacité. Il avait plongé le nez dans le dossier et était plus que motivé à reprendre l’affaire pour la diligenter correctement. J’avais eu du mal à le croire quand il me l’a dit, mais il était plus que motivé que jamais. Il sentait u’il pouvait résoudre cette enquête et il était persuadé que le tueur n’en était pas à son coup d’essai.

J’appréciais vraiment de le voir se confier un peu plus, de s’ouvrir davantage, même si ça tournait toujours autour de l’affaire. Mais au moins je ne parle plus seul dans le vide comme les premiers jours. Même si je comprenais tout à fait qu’il avait besoin de temps pour jauger si j’étais fiable ou non. Ça aurait pu tourner à la catastrophe si je n’avais pas réussi à lui expliquer que j’avais été mis à pied.

Je n’avais pas réfléchi en faisant ce geste de soutien. Je ne m’étais jamais montré proche avec un détenu, du moins de manière physique, je faisais attention de maintenir une certaine distance physique pour ne pas qu’il y ait d’amalgame. Les rumeurs allaient bon train ici. Mais avec lui, je n’ai pas vraiment besoin de me retenir sans que je ne sache vraiment pourquoi. Ce n’était pas de la pitié, je détestais ce sentiment, c’était plutôt de la sympathie. On allait entrer dans une période assez mouvementé, et je sais qu’il va certainement passer par toutes les émotions.

Je gardais l’espoir pour nous deux s’il le fallait, j’vais des bonnes chances re croire que ça marcherait, du moins que l’on mettrait assez le doute pour qu’il soit en liberté conditionnelle en attendant le nouveau procès.

Je prends le dossier que je me mets à feuilleter immédiatement, je lis en diagonale, je me pencherais plus précisément dessus avec Sam, voir si l’on doit rajouter ou non des choses. Mais pour le moment ça m’a l’air bien ficelé, il avait tenu compte de ce que l’on avait dit. Je hoche la tête quand j’arrive à la fin. « Ca me semble bien, on va relire ça attentivement avec Sam et ce sera bon. »

Je referme le dossier quand il me demande s’il peut me poser une question, je hoche la tête pour accepter sa demande, je n’ai pratiquement rien à cachera et c’est bien la première fois en plus qu’on me demande mon accord.

Je prends le temps de réfléchir à sa question. Juste pour savoir si je balance la vérité crue, ou si, comme quand on me le demande, je sors le même speech. Souvent parce que les gens connaissait mon nom de famille et que ça les étonnait que je ne sois qu’un misérable gardien de prison. Je souris à ses compliments, ça faisait quand même du bien d’entendre que je parvenais à mes fins ici parfois.

« Franchement ? Au départ c’était simplement pour faire chier mes parents. Je savais que ça les emmerderaient de me voir faire ce travail qu’ils considèrent comme ingrat. Ils auraient aimé que je reprenne les affaires familiales. Au départ je ne voulais rester qu’un an, pour me faire un pécule avant de partir en Afrique pour bosser dans une asso. Mais de fil en aiguille je suis resté ici. »
Je hausse les épaules, on aurait très bien pu ne jamais se rencontrer si j’avais continué sur ma lancer. « On peut dire que je suis venu ici pour fuir la tyrannie familiale, ce sui est absurde hein ? Surtout que mon appartement est payé par papa et maman, parce qu’ils ne supportent pas que j’habite dans un quartier populaire. Puis ça fait mes affaires, je mets de l’argent de côté pour me barrer d’ici dès que je le peux. Je déteste cette ville. » je hausse les épaules. « Voilà tu sais tout. » C’est d’ailleurs étrange qu’il n’ai pas fait les lien entre mon nom de famille et celui du Grant magnat de l’immobilier qu’est mon père. Connu surtout pour être un fervent catholique traditionnel dont il ne se cache pas du tout.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2842
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

D5F7atr.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ angie

« Ca me semble bien, on va relire ça attentivement avec Sam et ce sera bon. »

Je hochais doucement la tête. Ce n'était pas comme si j'avais un vrai avocat à mes côtés mais leur aide à tous les deux était quand même bienvenue. Si je pouvais avoir droit à un appel ça serait une vraie chance. Je pourrais peut être me défendre comme il faut cette fois et pas avec cet incompétent qui n'avait rien fait pour me sortir de cette merde. Je pourrais peut être faire entendre raison au juge. Ce n'était que des et si mais c'était mieux que de me résigner à me faire exécuter.

Je l'écoutais ensuite m'expliquer pourquoi il avait choisi de faire son travail. Je n'avais pas vraiment prêté attention à son nom de famille. Je ne m'intéressais pas trop au monde des grandes entreprises et compagnie. Mais je comprenais un peu mieux sa situation. Grosse famille pleine de fric qui avait exigé que leur fils fasse comme eux, suive le chemin tout tracé. Je l'admirais un peu d'avoir su se défaire de leur influence pour vivre sa propre vie. Enfin... partiellement vivre sa propre vie. Il était quand même encore dépendant de papa maman pour payer son loyer. Il s'était en partie décroché mais il restait encore un peu dépendant d'eux.

Alors surement n'étais je que ça, une petite partie de sa rébellion. Il aidait un condamné à mort. Ses parents désapprouveraient certainement si ils savaient ça.

- Et tu voudrais aller où? Et pour faire quoi? Ok ce boulot tu l'as pris pour les faire chier, tu ne voulais pas reprendre l'entreprise familial, mais toi tu voudrais faire quoi?

Il semblait décider à rester là alors autant faire un peu la conversation. Moi je n'avais pas mieux à faire pour le moment. Et puis j'avais envie d'apprendre à le connaitre un peu mieux. Il n'était pas comme les autres gardiens, il m'intriguait.

Je continuais mes croquis tout en l'écoutant parler, une vieille habitude donc je n'arrivais pas et ne voulais pas me défaire. J'avais toujours été un crayon dans les mains tant que j'en avais eu l'occasion.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 631
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Je ne veux pas partir défaitiste et me dire que ça ne marchera pas. Je voulais y croire pour lui. Certes je ne serais psy aussi efficace qu’un avocat, quoique le dernier en date était un vrai sac à puces, et encore cette expression est bien trop gentille. mais, peut-être que si on arrive, Sam et moi, à semer le doute chez l’opinion publique, un avocat ou une association se manifestera pour le défendre. C’était mon objectif pour lui. Qu’il est une défense correcte. Mais on avait encore tous les trois beaucoup de chemin à faire, si jamais on arrive à rouvrir son affaire. Mais pour le moment il ne faut pas griller les étapes.

Je lui raconte un peu pourquoi j’ai atterrit ici, alors que je n’aurais jamais dû l’être, enfin aux yeux de mes géniteurs. Ça en avait étonné plus d’un quand ils voyaient le nom sur ma plaque d’identification. Mais j’avais toujours aussi à échapper à l’explication. En vrai, je n’assumais pas mon nom de famille car c’était tellement éloigné de mes valeurs morales. Je sais qu’un jour je serais capable de couper tout sorte de dépendance financière et morale avec eux, mais je ne me sens pas encore assez fort pour ça. Ce n’est ps simple de se détacher d’eux et de leur influence, je sais qu’ils seront parfaitement capable de me mettre des bâtons dans les roues.

Alors oui, je les laisse me payer le loyer, leur donnant l’illusion d’avoir encore un peu de pouvoir sur moi.

Je hausse les épaules en réfléchissant à sa question… « Peut-être San Francisco, ça m’a toujours attiré là-bas. Aller voir le Grand Canyon, la route 66… » je le regarde en grimaçant. « Désolé je te parle de ça alors que toi, t’es enfermé ici, ce n’est pas vraiment juste. »

Je le regarde dessiner alors que je réfléchis à ce que je voudrais faire. « C’est idiot je n’en sais rien. Je n’ai pas envie de reprendre les études, même si mes parents le désirent ardemment, je suis leur seul enfant et je leur fait honte parce que j’ai arrêté les études pour bosser ici. Mais je crois que j’aimerais bien monter une association, ou ouvrir un genre de bar associatif, enfin un truc ou je suis en contact avec des gens et où je peux peut-être les aider un peu. »
Je hausse les épaules, tout était encore flou dans ma tête, je me cherche encore professionnellement parlant, et pas que ça. MEs parents attendaient le mariage avec impatience, si seulement ils savaient….

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2842
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

D5F7atr.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ angie

« Peut-être San Francisco, ça m’a toujours attiré là-bas. Aller voir le Grand Canyon, la route 66… Désolé je te parle de ça alors que toi, t’es enfermé ici, ce n’est pas vraiment juste. »

Je haussais vaguement les épaules, murmurant vaguement que ça allait. Je m'étais habitué au fait d'être enfermé ici. J'évitais de trop rêver à ce que pourrait être ma vie si je sortais d'ici. Ca serait me fait du mal inutilement. On comprenait tous rapidement qu'il fallait qu'on oublie nos rêves. Ca ne servait à rien d'en avoir ici, juste à être déçu. Le jour où je serais innocent, où on me dira que je pouvais quitter définitivement cet endroit, ce jour là je m'autoriserais à nouveau à faire des projets.

« C’est idiot je n’en sais rien. Je n’ai pas envie de reprendre les études, même si mes parents le désirent ardemment, je suis leur seul enfant et je leur fait honte parce que j’ai arrêté les études pour bosser ici. Mais je crois que j’aimerais bien monter une association, ou ouvrir un genre de bar associatif, enfin un truc ou je suis en contact avec des gens et où je peux peut-être les aider un peu. »

Je fis un petit sourire en l'entendant parler comme ça.

- Une sorte d'endroit pour aider les détenus à se réhabiliter? Ca pourrait être cool oui. Et je te vois bien là dedans. Tu ne peux pas t'empêcher de venir en aide à tout le monde, d'aider ceux qui en ont besoin. Tu as choisi de le faire dans un drôle d'endroit mais tu le fais quand même. Et... ça fait du bien d'avoir ici quelqu'un de bienveillant. Ca change.

C'était le seul à être comme ça, le seul qui ne nous considérait pas comme des moins que rien. Alors qu'on était enfermé dans un endroit où tout nous faisait sentir qu'on était moins que des êtres humains, c'était agréable d'avoir quelqu'un comme lui.

Je le regardais en faisant une petite moue.

- Mais je suis vexé. Je pensais que tu m'aidais pour mes beaux yeux.

Je battis faussement des cils avant d'exploser de rire avant qu'il ne se sente gêné. Je ne faisais que blaguer. Oui, physiquement il était plutôt mon genre. Mais je savais aussi que c'était un pur hétéro, inchangeable. De toute façon je ne tenterais même pas de le changer, je ne méritais pas un mec comme ça. Lui et moi on ne concourait pas dans la même catégorie.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 631
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Je pouvais parfois m’emballer sur mes rêves, surtout que je sais que d’une certaine manière ça ne se réalisera pas. Mes parents avaient déjà tracé toute ma vie et même si je tentais de m’y écarter, il y a des choses auxquelles je ne pourrais pas déroger. Je sais que ces rêves c’est juste un moyen de m’échapper d’eux, de cette pression qu’ils mettent sur mes épaules. Je ne leur en voulais pas vraiment. Mais je réalise, après avoir dit tout ça que, non seulement j’aimerais bien que ça arrive, mais aussi que c’est idiot de lui dire ça. Lui, il pouvait en rêver mais non sans souffrir de l’enfermement. C’était idiot de lui faire voir mes rêves alors qu’il est enfermé ici. Même si j’étais persuadé qu’il en sortirait rapidement.

Et finalement je me rends compte que ce n’est pas si difficile de me confier à lui, parce qu’il ne connais pas ma vie, mon mensonge. C’est comme si devant lui je peux être enfin moi-même, ne pas être obligé de me mentir et de mentir aux autres. Avec lui ça en est presque facile. Alors je peux lui confier mes projets les plus fous, je suis certain qu’il ne se moquera pas de moi. Au contraire, c’est ce que je tentais de faire ici, à ma maigre mesure.

Je hoche la tête à ses mots, c’était un peu ça, même si c’était plus large que les détenus ou d’anciens taulards. Je voulais aussi aider d’autres personnes en grandes difficultés sociales ou financière. Au plus profond de moi j’ai l’impression que c’est ce dans quoi je suis doué. Consacré ma vie à aider les autres plutôt que de moi-même. Mais ça me semble une idée terrible pour les dix prochaines années au moins, si ce n’est toute ma vie.

Je lui souris de nouveau, plus que touché de voir comment il me considère, même si je ne fais rien d’exceptionnel selon moi. Je considérais simplement tout le monde comme mon égal. Ça devrait être la norme en travaillant avec des personnes.

J’éclate de rire. « Je ne le fais jamais pour les beaux yeux de personne. Même pas pour les tiens. » Je souris tout en secouant la tête.

J’éclate de rire à sa tête alors qu’il bat des cils comme une princesse. Mais je trouvais ça assez mignon après tout. Même si ce n’était pas vraiment mon genre… quoique. Mais je n’étais pas encore prêt à ne plus me voiler la face.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2842
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

D5F7atr.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ angie

« Je ne le fais jamais pour les beaux yeux de personne. Même pas pour les tiens. »

J'éclatais de rire avec lui. Pendant un instant j'eus l'impression que tout était normal dans ma vie. Je n'étais pas en prison en train de discuter avec un gardien. J'étais juste un gars ordinaire plaisantant avec un mec qu'il appréciait. Un instant agréable, où le temps fut comme suspendu, me laissant avec ce délicieux sentiment que je n'étais plus en prison.

Puis son talkie se mit à grésiller, réclamant sa présence ailleurs, me ramenant brutalement à la réalité. J'étais là, dans une cellule, à la merci de gardiens comme lui. Et lui... ce n'était pas un ami. C'était juste un mec qui faisait son boulot, qui m'aidait parce qu'il avait pitié de moi comme il avait déjà du avoir pitié d'autres mecs dans le passé. Peut être était ce simplement une façon de faire taire sa culpabilité. Lui c'était un petit blanc plein de fric qui profitait de l'argent de son père. Alors pour se donner bonne conscience il aidait les cas désespérés comme moi, pour se dire qu'il n'était pas juste un petit blanc plein de fric.

- Tu devrais y aller.. ils ont besoin de toi.

Je lui fis un petit sourire avant de le saluer. C'était un gardien et moi un détenu, il ne fallait pas que je l'oublie. Je rangeais les animaux que j'étais entrain de faire avant de ressortir le dessin sur lequel je travaillais. Le dessin de lui...

***

Les jours passaient, se ressemblant tous ici. On en venait à ne plus savoir exactement quel jour on était au milieu de tout ça. Ce n'était qu'une succession de journées, toutes identiques à la précédente, avec plus ou moins de merdes à affronter durant la journée.

J'avais encore reçu quelques lettres de refus, plus ou moins agréables. Je recevais même à nouveau des lettres de menaces. Ca faisait longtemps que je n'y avais pas eu droit. C'était toujours aussi charmant, ces inconnus qui me traitaient de connard de raciste, de tueur de black et me détaillant la façon dont ils aimeraient me voir mourir. Je ne doutais pas que, même si je me faisais innocenter, il y en aurait toujours pour me croire coupable et me cracher dessus. Il faudrait peut être que je pense à partir moi aussi. Qu'est ce qui me retiendrait ici après tout?

Je ne l'avais pas vu depuis le matin. Je savais qu'il travaillait aujourd'hui. J'avais l'impression qu'il m'évitait depuis le matin. Ou alors je me posais trop de questions. Je finis par le trouver dans l'après midi. Il était dans un coin reculé de la cour, regardant distraitement les prisonniers qui jouaient au basket.

Je m'approchais de lui, souriant légèrement alors que je mettais mes mains dans mes poches, mal à l'aise.

- Salut... euh... je voulais... enfin je voulais te donner un truc pour te remercier et...

Je m'arrêtais avant de sortir mon papier pour le fixer, réalisant l'air distant qu'il avait.

- Hey... y'a quelque chose qui ne va pas?



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 631
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Je ris avec lui, d’habitude je fais attention de ne pas me lier de quelque manière que ce soit aux détenus, je leur viens en aide mais c’est tout. Je ne veux pas que l’on fasse des amalgames trop facilement. Mais c’est plus difficile avec Ashley, probablement parce qu’il est dans ma tranche d’âge, et donc que c‘est plus facile de me lier avec lui. Et il était assez discret, il ne cherchait pas à creuser quand je fuyais un sujet, et c’était plutôt agréable.

Je finis par être rappelé à l’ordre par ,mon talkie, on me réclamait ailleurs pour gérer un conflit qui dégénérait. Je soupire, je n’avais pas envie de partir pour le moment, ces cons venaient de briser le moment. Je lui souris comme pour m’excuser, même si ça ne dépend pas de moi, je devais bosser et le laisser là. Il fallait qu’il garde espoir. Il allait d’en sortir, je le voulais au plus profond de moi. Et après, il ferait comme tout les autres il m’oublierait. Ce n’est peut-être pas plus mal après tout, non ? Je ne pouvais pas me permettre d’aller plus loi, de vouloir le connaître, savoir qui il est vraiment. Je secoue la tête. « Oui… à plus tard… »

Je descend la marche avant de sortir de la cellule pour aller porter renfort à mes collègues. Je n’ai pas eu l’occasion de le revoir avant de partir en repos.

Quelques jours passent et c’est incroyable comment en si peu de temps l’univers peut tomber sur la tête de quelqu’un. Et en particulier la mienne maintenant. J’avais réussi à me voiler la face et à tromper mon monde depuis assez longtemps maintenant pour penser que c’était acquis, mais que nenni. Jenni avait dû aller couiner vers mes parents pour tenter d’avoir ce qu’elle désirait. Et dire qu’elle était au bord de l’avoir n’était pas un euphémisme. Voilà que maintenant mes parents me mettait la pression non seulement pour que je quitte ce boulot ingrat mais aussi parce que je refusais de passer à l’étape supérieure d’un couple, ce qui normalement est une étape tout à fait normal. Je me sentais acculé contre le mur, j’avais tenté, comme toujours, d’esquiver le sujet. Ça avait engendré une dispute avec Jenni, et j’étais parti en claquant la porte. Elle devait comprendre que je n’en voulais pas de ses fiançailles.

Alors j’étais arrivé d’une humeur de chien à mon boulot, je n’avais envie de parler à personne. Même pas à Ashley. Je sais que ce n’est pas très juste. Il n’y est pour rien et n’est même pas au courant de tout mon merdier. J’étais en charge de surveiller la cour, ça m’allait très bien, même si je ne suis pas certain de garder patience si les choses dégénèrent.

Mais pour l’instant c’est assez calme, il faut dire que tout le monde a eu son compte de bagarre et répression. Pour le moment nous n’avions pas d’autres soucis à gérer que des désaccords, c’était même un peu trop calme à mon goût, comme si ça cachait quelque chose.

Je l’entends arriver à mes côtés. J’allais le rabrouer mais je me retiens à temps., à la place je lui lance un regard distant. Je ne voulais pas le blesser, mais je n’avais vraiment pas envie de parler à quelqu’un. Il était bien gentil mais je ne voulais pas de cadeau. « Quoi ? » Je grogne, tout aussi distant. Je serre les poings pour me calmer. Il ne m’avait rien fait, il ne méritait pas son amertume.

Je secoue la tête. « Excuse-moi mauvaise journée… » Je soupire. Ça n’allait pas être qu’une mauvaise journée, c’est ma vie qui est pourrie, littéralement. Tout cela parce que je sais les conséquences que ça fait de tenir tête à mes parents.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2842
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

D5F7atr.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ angie

Je ne l'avais jamais vu avec cette tête là. Il avait l'air... triste... abattu. Il m'avait toujours paru souriant, serein. Même quand il était venu me voir au parloir après s'être battu avec l'autre je ne l'avais pas vu aussi triste. Bon je l'avais vu en colère aussi, il n'était pas non plus tout le temps en mode bisounours. Mais triste, c'était une facette de lui que je n'avais encore jamais vu. Et j'avouais, je n'aimais pas ça.

Je me tendis un peu en l'entendant me répondre séchement. Ok... j'étais arrivé au mauvais moment. Déjà que je me sentais un peu ridicule avec mon "cadeau". Je l'enfonçais un peu plus dans ma poche, plus vraiment décidé à le lui donner. J'étais même prêt à faire demi tour quand je l'entendis parler.

« Excuse-moi mauvaise journée… »

Je le fixais, esquissant un petit sourire.

- Ouais... je crois que je m'y connais un peu dans les mauvaises journées... Elles sont assez monnaie courante par ici.

Je venais m'appuyer sur le mur à côté de lui, le regardant du coin de l'oeil, sans chercher à paraitre trop intrusif.

- On aurait été dehors je t'aurais trainé dans le bar où je travaillais et je t'aurais servi un de mes meilleurs cocktails. J'étais doué tu sais. C'était un vrai régal. J'avais même regardé pas mal de tutos sur you tube pour apprendre à jongler et je faisais le con parfois. Mais ici j'ai que ça à te proposer.

Je pris une de mes cigarettes dans mon paquet avant de le lui tendre. Je lui laissais le choix d'en prendre une ou pas avant de ranger le paquet dans ma poche. J'avais arrêté oui avant. Je l'avais fait pour lui. J'avais tenté de ne pas replonger mais ici... ici les choses étaient différentes. Et quand on se disait qu'on avait de grandes chances de se faire exécuter avant la fin de l'année, l'idée de chopper un jour un cancer devenait risible.

- Tu veux en parler? T'es pas obligé tu sais mais... des fois ça fait du bien de vider ce qu'on a sur le coeur.

Il avait été là pour moi depuis quelques temps. Il m'avait aidé à ne pas perdre complètement espoir. Alors je pouvais bien faire ça pour lui. Je ne pouvais pas faire grand chose de plus de toute façon. Juste être là pour lui, être une oreille attentive, une personne à qui se confier.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Not guilty [ft. squirowl] - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Not guilty [ft. squirowl]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: