-54%
Le deal à ne pas rater :
-54% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
21.79 € 47.19 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Not guilty [ft. squirowl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même et suis surtout perturbé par quelqu'un.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Non ça c’était vraiment inconcevable. Rien que l’idée m’écoeurait l’esprit. C’était la limite à ne pas franchir, elle le savait très bien , et je ne l’ai jamais empêchée d’aller voir ailleurs si elle le souhaitait. Je ne lui avais pas mis de contrainte, simplement de ne pas se faire prendre par mes parents. Elle connaissait mon histoire, et maintenant elle s’en servait contre moi. Je ne pouvais pas lui en vouloir, c’était moi-même qui m’était plongé dans cette situation merdique. Il n’y a que moi qui pourrait arrêter tout ce cirque, je devais affronter mes parents, mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire.

J’assumais tout cela, du moins avec facilité puisque je venais ici bosser. C’était un peu mon sas de décompression, là où je pouvais enfin aider des personnes qui ne sont pas égoiste ou superficiel comme l’est Jenni. Je sais que l’erreur monumentale que j’ai faite c’est de la croire ou de vouloir lui venir en aide. Du coup je m’étais englué dans cette situation, j’étouffais pratiquement, parce qu’elle avait rebondie, et était tombée tout simplement amoureuse de moi. Et elle tentait de s’accrocher désespérément à moi. Il était désormais trop tard pour que je prenne mes distances. Elle était plus manipulatrice que je ne le pensais. Mais j’assumais la situation, en tout cas je le peux, tant que je peux m’échapper de cet appartement à l’ambiance parfois sordide. Si je le pouvais, je passerais mon temps à l’éviter comme la peste. Mais il faut bien que je garde l’illusion, personne ne doit se douter de rien dans ma famille. Sam et ma bande d’amis, eux, étaient au courant de mon homosexualité, et ils s’amusaient souvent à me charrier. Ils ne comprenaient pas vraiment ma décision, mais ils respectaient mes choix, comme lui.

J’avais mis mon cerveau en mute alors que mon coeur prend la direction de mon corps. Je l’embrasse, comme ça sans réfléchir. Je ferme les yeux avant de m’abandonner au bout de quelques secondes à ce baiser, à ses lèvres. Mes mains étaient toujours autour de son visage alors que ses mains s’agrippent à mon uniforme, je me rapproche un peu plus de lui. Je caresse ses joues. Je le colle contre le mur avec délicatesse avant de me coller contre lui. Je souris tout contrer ses lèvres, m’écartant juste pour reprendre mon souffle. Je dévie mes lèvres dans son cou pour y déposer des baisers. Je me recule avec un sourire collé aux lèvres… « wow… »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3307
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

harvey08.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ dea tacita

J'oubliais complètement où j'étais en cet instant. J'oubliais tout ce qui n'était pas Louis et ses lèvres, son corps qui venait se coller contre le mien me plaquant doucement contre le mur derrière nous. Je n'étais plus en prison, condamné à mort à tord pour un crime que je n'avais pas commis. J'étais simplement là, à embrasser l'homme qui me plaisait, à me perdre dans ses bras.

Je fermais les yeux, un léger sourire aux lèvres alors qu'il allait embrasser mon cou. Je rejetais la tête en arrière pour lui laisser plus de place.

Je ne savais pas si je devais grogner de le sentir se reculer ou sourire d'entendre son petit wow. Je relevais le visage et venais l'attirer à moi pour l'embrasser à nouveau. Je me collais contre lui, une de mes mains passant autour de sa taille pour le garder un peu plus contre moi. Je ne relâchais ses lèvres qu'au bout d'un moment à bout de souffle. Je souriais alors que mon front resté collé au sien.

- Je confirme... wow.

Je soupirais alors que j'entendais du bruit dans la cour. Il allait falloir qu'on se sépare. On ne pouvait pas prendre le risque qu'on nous voit ensemble. On risquait beaucoup trop tous les deux. Je restais un instant de plus contre lui, profitant de ses bras.

- On va devoir y aller. Mais avant... je veux que tu me promettes quelque chose Louis.

Je plongeais mon regard dans le sien, le regardant sérieusement.

- Ne me fuis pas. Je ne le supporterais pas.

Je restais comme ça, attendant sa promesse. Je ne voulais pas qu'il se détourne de moi, qu'il regrette son geste et devienne distant avec moi. Je ne pourrais pas le supporter. Il était l'une des rares personnes à me soutenir dans cet enfer. Je ne pouvais pas le perdre.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même et suis surtout perturbé par quelqu'un.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Je continuais de l’embrasser, et j’y prenais vraiment du plaisir. Je m’emballais même quelque peu. Je me pressais tout contre lui alors que mes mains restaient sagement sur ses hanches. Mes doigts le caressent avec une certaine tendresse. On était dans notre monde et plus dans la cour de la prison. J’étais dans un autre monde avec ce beau brun.

Je me perds dans son cou, mon bras glissant autour de sa taille pour l’attirer encore plus contre moi. Je ne réfléchissais plus, je me laissais simplement porter par les évènements. Mais je devais reprendre mes esprits, je devais m’éloigner de lui pour pouvoir réfléchir correctement. Je souris alors qu’il ne tarde pas à reprendre mes lèvres, baiser que je lui rend avec plaisir, même si ça commence à devenir dangereux. Mais je ne parviens pas à me détacher de lui, ni m’arrêter de sourire. Mes doigts papillonnent dans son dos alors que je ne fais rien pour m’écarter de lui.

C’était déjà bien que l’on puisse rester tranquille quelques minutes, on avait déjà bien assez profité. On ne m’avait pas encore appelé. Ce qui était déjà en soi un petit miracle. C’est quand même rare que les gens se tiennent tranquille dans cet endroit. Je hausse simplement un sourcil, il était devenu soudainement sérieux. J’attends la sentence, savoir ce qu’il va me demander.

Il ne me faut que quelques secondes avant que mon visage ne se détende. Je ne sais pas si c’est une bonne chose ou non, mais il m’avait littéralement retourné le cerveau ces dernières minutes. Il me donnait un nouvel horizon, que je me refusais de croire surtout.

Je souris mystérieusement avant de m’approcher de lui et de l’embrasser pour toute réponse. En espérant que ça calme ses craintes. Je ne dis pas que les choses seront simples, mais notre relation a pris un tournant à 180°c, je ne refusais pas de le voir. « Je dois vraiment y aller avant que l’on ne se doute de quelque chose… » Je serre sa main doucement avant de sortir de l’endroit, où personne ne me remarque, heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3307
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

harvey08.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ dea tacita

Il m'avait simplement souris et embrassé avant de partir. Je ne savais pas si je devais en être soulagé ou non. Pour le moment je restais inquiet. Il m'avait déjà fui. J'avais peur que quelques baisers ne changent pas grand chose. Un peu mais... pas au point qu'il accepte de tout laisser tomber pour moi. De toute façon, je n'étais pas encore libre. Je ne voulais pas m'emballer tant que je ne serais pas dehors. Mais une fois chose faite... je ne laisserais pas tomber.

Une journée de plus était passée. Je n'avais pas eu l'occasion de le revoir. Pas en tête à tête en tout cas, les rares fois où je l'avais croisé je n'avais pas pu m'isoler avec lui. Je m'étais même retenu de lui adresser le moindre regard. Je ne voulais pas nous mettre en danger tous les deux.

Puis l'association était venue me rendre visite. Ils n'avaient pas beaucoup perdu de temps et j'étais plutôt agréablement surpris de ce côté là. Ils étaient dignes de parole, vraiment intéressé à l'idée de m'aider. J'avais souris en leur parlant, un des rares vrai sourire que j'ai eu depuis longtemps. Ils étaient venus à deux, Mindy et Stan. Mindy avait été la plus exaltée des deux, s'insurgeant face à l'injustice que je subissais. Ils avaient lancé une collecte en ligne et avaient déjà réunis par mal de dons pour me venir en aide.

"On a de quoi te payer un avocat. Et un bon, pas l'abruti commis d'office que tu avais. On en a déjà contacté un. Il a l'air sérieux. Il s'est déjà occupé de pas mal d'affaires de ce genre. Il est très emballé par ton dossier. Faire éclater la vérité, dénoncer les manquements dans notre système judiciaire. Ce n'est pas la première fois qu'il fait ça et qu'il obtient gain de cause. Il doit venir te voir dans quelques jours puis il déposera ton dossier pour lancer l'appel. Il parlait même de t'obtenir une libération conditionnelle. Il a parlé d'une audience préliminaire ou je ne sais quoi. En tout cas si ça se passe bien. Tu pourrais être libéré en attendant ton procès."

Je la regardais sans y croire. Ce n'était pas possible. Après tellement de temps seul, voilà que j'avais du soutien. Ces deux personnes en face de moi, toute leur association derrière eux, ces personnes en ligne qui avaient donné de l'argent pour moi et même cet avocat. Sans parler de Louis et de son ami flic qui avaient tant fait pour moi. Je n'étais plus seul et j'avais pour la première fois l'impression que je pourrais m'en sortir.

Je discutais un moment avant de devoir partir. Je les saluais, les remerciant pour la énième fois avant de retourner dans ma cellule. Je pris mon temps, trainant dans les couloirs, espérant pouvoir le croiser et lui raconter. Il avait beau dire ce qu'il voulait, si j'en étais là c'était grâce à lui.

Je souris finalement en le croisant dans un couloir. Je m'approchais de lui, restant le plus neutre possible.

- Salut... je voulais te parler. J'ai... je viens de voir les gens de l'association aujourd'hui.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même et suis surtout perturbé par quelqu'un.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
Les mots, je ne les avais pas. Je ne voulais pas dire des choses. Fausses ou qui ne sont pas complètement ce que je ressens. Ce baiser, j’en avais eu envie autant la première fois que la seconde fois, j’avais voulu passer ce que je ressentais par ce baiser. Je ne sais pas comment il l’a saisi puisque j’ai dû ensuite partir pour continuer ma ronde. Je savais au fond de moi que j’avais franchi un nouveau cap, que je ne pourrais pas revenir en arrière. J’avais touché au saint graal. Maintenant j’allais devoir gérer la frustration de devoir le voir sans pouvoir le toucher. Mais je sais que je trouverais un moyen.

J’avais laissé passer la journée sans chercher à provoquer la rencontre. Malheureusement il faudrait que l’on soit sans cesse sur nos gardes.

J’avais du mal à être concentré les jours suivant. Je pensais sans cesse à lui sans pouvoir savoir comment il va. Si jamais je posais la question à celui qui surveillait son aile, je ne doutais absolument pas qu’il trouve cela louche. Je ne voulais pas éveiller les soupçons. Je sais que sinon cela me coutera ma place, et mes parents se feront le malin plaisir de me le rebâcher jusqu’à la fin de mes jours. Je ne voulais pas leur donner ce plaisir.

Je n’avais pas chômé depuis mon arrivée. J’ai été renforcé un binôme en isolement car certains foutaient le bordel. Ça n’avait pas été de tout repos, et j’étais resté en renfort jusqu’au début de l’après-midi. J’étais ensuite parti en pause déjeuner. J’avais en charge la cour, comme souvent. Et en milieu d’après-midi j’avais un temps pour bucher sur les dossier des uns et des autres pour les classements. C’était un travail de fourmi qui se devait d’être fait. Peut-être si j’ai l’occasion de croiser Ashley avant je pourrais lui proposer de passer, on serait tranquille, la plupart de mes collègues fuient l’administratif.

Je ne gérais absolument pas les parloirs en ce moment, alors j’ignorais qu’il était en parloir. J’avais scruter les moindres recoins de la cour en espérant voir Ashley, mais je devais me faire une raison, il n’était pas là. Il devait avoir des choses à faire. Dans mon souvenir il ne travaillait que le matin. La relève était arrivé, je m’apprête donc à aller dans les locaux administratifs. Ça allait me faire du bien de me concentrer sur des choses concrètes.

J’avais mon esprit qui divague un peu trop. Je manque pratiquement de lui rentrer dedans alors qu’il s’approche de moi. Je souris doucement en ne bougeant pas, plongeant dans son regard. Je me retenais de le plaquer pour l’embrasser. Il ne savait pas combien il était séducteur avec ce regard innocent. Je hausse un sourcil, les choses avançaient à grand pas pour lui, j’en étais sincèrement heureux. « Alors ça dit quoi ? » Je continue d’avancer vers les archives. Mine de rien, je laisse mes doigts frôler les siens.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3307
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

harvey08.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ dea tacita

Je ne l'avais pas vu depuis plusieurs jours et j'avais peur qu'il ne me fuit. Ca aurait été normal vu tout ce qu'il m'avait raconté sur lui. Il n'avait jamais vraiment réussi à assumer. Et là ce serait encore plus dur de le faire. J'étais en prison, il était sur son lieu de travail. Ca ne pouvait pas se faire. Mais je voulais me raccrocher à cette idée, croire que les choses puissent être possible entre nous.

Alors je l'avais cherché, décidé à lui raconter la bonne nouvelle. Qu'il ait décidé de me suivre ou non, je tenais à lui dire. Après tout, c'était un peu grâce à lui que j'en étais là. Je finis par le retrouver dans un couloir, un peu tendu et ne sachant pas bien comment il allait réagir en ma présence.

« Alors ça dit quoi ? »

Je souris légèrement alors qu'il me faisait signe de le suivre, que ses doigts frôlaient les miens au passage. C'était prometteur, plutôt encourageant même. Ce petit geste simple qui me faisait penser qu'il n'allait pas me fuir. Je me plaçais à sa hauteur et le suivis vers les bureaux administratifs où il semblait aller.

- Ils ont été adorables. Ils ont lancé une cagnotte pour me payer un avocat et ça a plutôt bien marché. Ils m'ont même trouvé un avocat et un bon. Il s'est spécialisé dans les cas de mon genre, les personnes victimes d'injustice de la part du système. De ce qu'ils m'ont dit il adore dénoncer et combattre les dérives de ce genre. Alors il est emballé par mon dossier.

Ca allait me changer de l'autre con qui me traitait comme si j'étais coupable et qui cherchait simplement à se débarrasser de mon dossier. J'allais avoir un avocat vraiment impliqué dans ma défense, qui était intéressé à l'idée de me sortir de là et qui ferait certainement tout pour y arriver.

- Je devrais pouvoir le rencontrer dans quelques jours. Ensuite il fera ma demande d'appel et si elle est accepté il... Il compte demander ma libération à l'audience préliminaire, que je sois libre en attendant le procès.

Là pour le coup je n'arrivais plus vraiment à cacher ma joie.

- Tu te rends compte si... si ça marche d'ici quelques semaines je pourrais être sorti d'ici.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même et suis surtout perturbé par quelqu'un.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
J’avais eu tellement de travail que je n’avais pas eu le temps de déroger à ma surveillance pour aller dans l’aile où est Ashley. Je ne travaillais jamais dans ce coin, et si jamais j’y allais quand je reviens au boulot je sais que ça éveillera les soupçons. Ashley avait déjà bien assez d’emmerdes comme cela pour que je lui en rajoute davantage. Je sais que je suis surveillé de près, surtout depuis que les noirs sont sortis de leur isolement. Je sais que je suis sous surveillance, je ne doute pas qu’ils ont plus d’un gardien dans leur poches. Alors ce n’est pas le moment de leur donner de quoi se régaler.

Mais je finis par tomber sur lui. Je suppose qu’il a volontairement déclenché cette rencontre qui semble hasardeuse. Je souris, néanmoins heureux de le retrouver. Et puis, au moins j’aurais un peu de compagnie pour cette après-midi.

Nos doigts se frôlent à plusieurs reprises, mon coeur palpite à chaque fois que je touche sa peau. Il allait me rendre fou. Et il commence à me parler de ce qui s’est dit pendant cette entrevue. Et c’est un peu la douche froide. Je me rends compte que sa libération approche de jour en jour, et qu’il quittera cette enceinte. Et quand il quittera cette enceinte, je sais qu’il voudra tout oublier, tout ce qui aura attrait à la prison, il voudra l’oublier. Y compris moi. Je ne me fais pas d’illusion à ce sujet, je lui rappellerait trop la mauvaise période de sa vie. Alors je me mure dans le silence, le laissant s’épancher sur la joie qu’il ressent. Je suis sincèrement heureux pour lui, même si mon coeur se serre. Je m’étais toujours interdit le moindre sentiment envers quelqu’un pour justement ne pas ressentir l’amère sentiment de la déception. Mais j’avais baissé la garde. Je m’étais laissé charmé par son air angélique, son sourire. J’aurais dû m’en tenir à de la simple amitié. Ça m’aurait évité ce pic dans mon coeur

« C’est bien, je suis content pour toi. » J’accélère le pas, serrant de manière compulsive mes mains. Je tentais de camoufler ma nervosité, mon tracas à l’idée de le perdre, certain que ce ne serait que l’issue de cette relation sans lendemain. Je soupire doucement, la chance, aussi malheureuse soit-elle, c’est que je n’ai pas approfondi cette relation avant que tout ne se brise et que l’on ne souffre tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3307
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

harvey08.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ dea tacita

Je lui souris alors qu'il disait être heureux pour moi. J'avais un peu de mal à le croire vu la tête qu'il était entrain de faire. Mais je ne voulais pas me disputer. Je préférais me concentrer sur mon objectif, la meilleure façon de sortir d'ici, de prouver mon innocence, d'avoir une vie normale, de pouvoir avoir une vraie relation avec lui. C'était tout ce que je voulais.

- Je ne te remercierais jamais assez tu sais? Sans toi je n'en serais pas là. J'aurais fait ma demande d'appel dans mon coin et elle aurait certainement été refusée. Je serais passé sur la chaise dans quelques mois et... voilà. Sans tes conseils je ne serais pas entrain de rêver à ma libération.

J'entrais dans le bureau avec lui, souriant doucement alors qu'il fermait la porte derrière moi. Je le regardais faire alors qu'il s'installait à son bureau pour trier des papiers. C'était la première fois qu'on était aussi seuls tout les deux, avec aussi peu de chance de se faire voir. Personne ne nous avait vu venir ici. Je n'étais attendu nulle part pour le moment. Le prochain comptage ce n'était pas pour tout de suite. Et je ne savais pas pour lui mais surement que ses collègues devait être au courant qu'il venait bosser ici et seul. En gros je n'aurais pas une nouvelle si belle occasion de parler avec lui. Parler et... autre chose.

Je m'approchais du bureau, faisant le tour pour venir me mettre à côté de lui. J'effleurais doucement ses doigts à mon tour, le fixant sérieusement.

- Tu sais... j'étais sérieux l'autre jour. Quand on s'est embrassé. Je n'ai pas envie que ça s'arrête... que tu me fuis...

Je me rapprochais un peu plus de lui, mon corps tout proche du sien désormais. Je ne le touchais pas mais ça se tenait à un cheveux que je sente son corps contre le mien.

- En fait... je n'arrête pas d'y repenser. J'ai... très envie de remettre ça.

Et de faire voltiger ses papiers dans la pièce pour venir m'asseoir à leur place sur le bureau et l'attirait à moi pour l'embrasser avidement. Mais bon, je me calmais. Déjà si il ne fuyait pas alors que je lui disais ça, ce serait un exploit.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

captur11.png
Louis Stentson
J'ai 30 ans et je vis à Miami, Etats Unis. Dans la vie, je suis gardien de la paix et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple dans une relation fausse et frivole, mais qui convient à ma famille qui a déjà honte que je sois gardien de la paix et je le vis plutôt mal car je me mens à moi même et suis surtout perturbé par quelqu'un.




Jérémy Frérot :copyright:️ squirowl
J’avais du mal à me sortir de la tête le fait que dès qu’il sera sorti c’en serait fini de nous deux. Qu’il voudrait s’éloigner de tout cela. Je le comprenais plus que bien d’ailleurs. Je serais à sa place, la première chose que je ferais je pense c’est de tourner le dos à ce qui m’a le plus brisé. Je prendrais un nouveau départ loin d’ici. Alors je me réjouis vraiment de cette avancée, même si je suis quand même déçu.

Je secoue la tête. Je n’ai fais que simplement allumer l’étincelle. Le reste il l’a vraiment fait tout seul. Je ne veux pas qu’il pense qu’il me doit tout parce que c’est absolument faux. Je suis quand même content de voir que tout le travail que l’on a fourni ensemble paie. Il le mérite. Et je l’avais su dès le premier jour qu’il était innocent, il suffisait simplement de le regarder pour le savoir.

J’aurais peut-être dû laisser la porte ouverte. Mais la tentation était bien trop grande. J’allais me brûler les ailes bientôt, mais je refusais d’y penser pour le moment, je voulais simplement apprendre à profiter du moment présent. À profiter de ce qu’il est en train de m’offrir. Normalement on était tranquille, il n’y aurait pas de personne pour nous déranger. Personne ne venait jamais ici. Ou de toute manière on l’entendrait arriver assez tôt pour se détacher l’un de l’autre. Parce que depuis la dernière fois, où l’on s’était embrassé, je n’avais qu’une seule envie : recommencer.

Mais je tentais de me retenir. De ne pas lui sauter dessus comme un affamé. Je me retenais mais ça devenait de plus en plus compliqué, surtout quand il commence à me frôler la main de cette manière. Je soupire alors que mon coeur palpite furieusement. Je reste stoïque, tentant vainement de résister à cette attraction.

Je sentais son parfum alors qu’il s’approche d’aussi près de moi. Je ferme les yeux. Je prends quelques profondes inspiration. Mais son corps me frôlent et ma raison bugue. « Et merde. » je me lève subitement, laissant ma chaise claquer contre le mur avant de le pousser contre le mur.

Je prends quelques secondes juste à quelques millimètres de lui avant de l’embrasser avidement. Je colle mon corps au sien, posant mes mains sur le mur, gémissant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3307
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

harvey08.png
Ashley Cunnings
J'ai 23 ans et je vis désormais en prison en Floride, je ne sais trop où, Etats Unis. Dans la vie, je suis ou plutôt j'étais barman et je m'en sortais assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal mais de toute façon il valait mieux que tout ça se termine avant que je ne finisse ici.

Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Tumblr_n72yrkt5Id1t8241to1_r2_500


Harvey Newton Haydon :copyright:️ dea tacita

Je fus récompensé de mes efforts. Je le sentais hésiter avant que finalement il ne se lève et ne vienne me plaquer contre le mur. Je frissonnais en le sentant contre moi. Je ne pus m'empêcher de sourire en entendant son petit et merde avant qu'il ne baisse les armes et ne vienne m'embrasser. Je répondis avec autant d'avidité de lui, me laissant aller dans ses bras. C'était tellement bon. Le souvenir de la première fois n'avait cessé de me hanter. J'y avais pensé encore et encore, espérant pouvoir remettre ça un jour. J'avais eu peur que jamais ça ne se produise, qu'il ne me fuit et que je ne reste avec ce gout d'inachevé. Mais je ne voulais pas qu'il le fasse. Je ferais tout pour rester dans sa vie, lui montrer que ça vaut le coup de se battre pour assumer ce qu'on était, qu'il avait le droit d'être heureux lui aussi.

Je posais mes mains sur ses hanches, le collant contre moi. Je ne voulais pas le lâcher de si tôt. Je lachais juste ses lèvres au bout d'un moment pour reprendre mon souffle. Je tenais fermement ses hanches, l'empêchant de trop s'éloigner de moi.

- C'est définitivement beaucoup trop agréable.

Je lui souris avant de lui voler un autre baiser. Je restais collé contre lui. J'étais beaucoup trop heureux de pouvoir profiter de ce petit moment à deux pour le laisser m'échapper comme ça.

- Je sais que... c'est difficile pour toi d'assumer tout ça... mais je ne veux pas que ça s'arrête là Louis. Je suis encore plus décidé à me battre pour sortir d'ici et te retrouver dehors. Pouvoir être vraiment avec toi.

Je caressais doucement sa joue en le regardant tendrement.

- Je veux essayer de te rendre heureux.

Je l'embrasser à nouveau, avec plus de tendresse cette fois. J'étais bien décidé à tout faire pour qu'il soit heureux.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Not guilty [ft. squirowl] - Page 12 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Not guilty [ft. squirowl]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: