-55%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à construire MECCANO
10 € 22 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 open graves ft. petitananas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
open graves  ft. petitananas  Original

Londres, février 2020

Il y a un monde parallèle à celui des humains, un monde ou des créatures mystiques et incroyables évoluent en secret au milieu des mortels. Peu sont au courant que les vampires, loups-garous, sorcières et autres démons existent, certains sont bien intégrés à la société humaine, d’autres non. Et parfois, il arrive même que les deux mondes s’entrechoquent dans des circonstances parfois dramatiques.

Si Hannah en a eu un avant goût morbide, les choses vont prendre une tournure cruellement concrète, et poser un premier pied dans l'inconnu.

Contexte provenant de cette recheche
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
La nuit a été courte. Une scène de crime tardive, des putains d’embouteillages pour rentrer à la maison, et des démons tout métaphoriques qui l’ont poursuivi un bon moment. Insomnie avant qu’il ne s’endorme enfin pour un cycle. Deux cycles. Et le téléphone qui sonne à nouveau. Sept heure du mat passé, mais il fait encore nuit. Juste un _ Quoi ? rauque qui lui échappe pendant que sa paluche se crash sur son visage engourdi. Déjà qu’il n’est pas aimable après deux cafés, faut pas espérer l’avoir agréable à jeun. Mais outre le café, y a autre chose qui a le don de relevé ses paupières pour de bon. Ce qu’on lui annonce au téléphone. Bordel. Deux de suite, c’est du foutage de gueule. On ne peut pas dire que les affaires occultes récupérées par la police soient légion, loin de là. Même à Londres. D’ordinaire, le surnaturel aime se faire discret. Alors deux appels espacés d’à peine huit ou neuf heures, c’est relou. Et surtout ce n’est pas bon signe. Surtout. Oui c’est ça. Pas bon signe. Arrête de rouspéter. Grincheux se tire quand même de ses draps, en grommelant, pour allumer sa cafetière et filer sous une douche glaciale. Tous les moyens sont bons pour se remettre rapidement d’aplomb.

Moins d’une demi-heure plus tard, il en est à son deuxième café. Mais peu importe la caféine maintenant qu’il a compris pourquoi on avait jugé bon de le convoquer, de nouveau, et si vite. Il soupire, laissant un nuage de vapeur disparaître dans un coup de vent. Le soleil commence à filtrer à trajet les bouleaux et tente de réchauffer l’atmosphère. Mais ici, dans le cimetière de Kensal Green, l’ambiance peine à se faire chaleureuse. Les tombes ouvertes avant le levé du jour ont le don de répandre le glauque autour d’elles. Il n’aura fallu que quelques minutes au capitaine Hunter pour savoir ce qu’il s’était passé ici. Alors que la stupeur déformait encore le visage du fossoyeur, lui fronce le nez d’agacement. Il n’aime pas ces affaires là. Elles finissent presque toujours de la même façon, à quelques variables près. Mais jamais d’une façon qu’il lui convienne en tout cas. Et si cette fois, un plan B e profile ans son esprit, il y a un revers à la médaille qui ne lui plaît que très peu. Enfin avant de penser à cela, il faudrait déjà avoir une idée de là où se trouve l’auteur du … méfait.

Il se détourne de la tombe ouverte à ses pieds et du cadavre, encore frais. Fraîchement enterré mais surtout fraîchement bien entamé. C’est dégueu. Franchement dégueu. Mais c’était pas une raison suffisante pour que le péon appelé par l’employé municipal en panique rende son déjeuner sur la scène de crime. Enfin ça l’arrange. Du point apporté dans son incitation à lui faire garder le silence. Rien qui ne remontera à son chef si lui évite d’ébruiter tout ça. C’est jamais bon que des histoires pareilles se répandent. Pour personne. Alors chut, un voeu de silence et il déguerpit, finalement ravi d’être éloigné de tout ce bordel. Moins cette affaire fera de bruit, mieux ce sera. D’où l’absence de scientifique cette fois. Pas de mort, ou tout du moins pas d’assassinat, donc il devrait pouvoir régler ça tout seul comme un grand. Discrètement. Son administration commence à être rodée à ce niveau-là. Elle préfère souvent l’envoyer d’abord, même pour rien, avant d’envoyer la cavalerie quand les faits restent … mineurs.

Jeremiah relève le nom de défunt grignoté et fait demi-tour pour en faire de même avec le nom du défunt de l’autre tombe, ouverte à plusieurs mètres de la première dont l’occupant manque cette fois carrément à l’appel. Il faut savoir rapidement comment ils sont morts. Si le risque d'exhumation ultérieure est nul, même les familles ne devraient rien en savoir.

Moins de monde, mieux c’est.

Mais Jeremiah se retrouve stoppé dans son élan quand des mèches rousses captent son regard. Il s’arrête, un sourcil en l’air, pupilles fixées sur cette silhouette qui s’avance d’un bon pas en leur direction. Non mais c’est bon, ils nous prennent pour Starsky et Hutch ? Holmes et Watson ? C’est quoi c’bordel ? Après une seconde de mécontentement, il ravale soudain son élan grincheux. C’est peut-être pas plus mal qu’ils l’aient contactée elle aussi. Qu’elle commence à goûter à ce nouveau monde, si elle tient tant à l’autre enquête. Ce sera son baptême du feu. Même si c’est “juste” le niveau zéro des monstres du bestiaire des enfers. Cette pensée le fait sourire et c’est avec son premier semblant de bonne humeur du matin qu’il accueille sa nouvelle coéquipière.

_ Officier Brown. Je vois qu’ils n’ont pas eu plus pitié de vous que de moi.J’espère que vous avez bien dormi parce que la journée s’annonce mouvementée.

Il se teaserait presque lui même. S’il ne connaissait pas le plot twist d’avance. Il tend un index vers la tombe qu’il vient de quitter et le cadavre dont les os ont été lestés de la majorité de leurs chairs.

_ Je vous conseille de commencer par là-bas et vous me rejoindrez ensuite à l’autre tombe. Faites juste attention à la flaque de gerbe par-terre. Je vous souhaite bonne chance.

Il prononce sa dernière phrase avec une once de compassion dans la voix. Ce n’est vraiment pas un spectacle qui fasse plaisir à voir. En tout cas à très peu d’humains. Il lui adresse un signe de tête avant de s’éloigner. Arrivé devant la deuxième tombe, il envoie les deux noms à sa hiérarchie et un bref résumé de ce qu’il a pu déduire. Se faisant, il guette du coin de l'oeil les réactions de l’officier Brown. Au cas où. Où elle piquerait du nez dans le trou sous le coup de l’émotion. Où elle reprendrait les restes de son petit déj sur l'herbe encore gelée du cimetière. Où elle fasse quelque chose de plus intéressant. Mail envoyé, il passe rapidement en revue les abords de la deuxième tombe. L’absence de corps, le lieu plus saccagé que creusé, la traînée de terre, les mottes retournées un peu plus loin et les herbes glacée, brisée par le passage d’un truc lourd. Trainé. Rien de compliqué pour l’instant en effet.

Pas de cadavre, enfin frais, pas de scène de crime à préserver, pas de fouine pour râler, cette fois il ne résiste pas au plaisir de s’en griller une en attendant le retour de Brown à ses côtés. Ça va bientôt être l’heure de la chasse.


Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 420
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 30
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

open graves  ft. petitananas  Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore ignorant tout d’un monde parallèle.
* Qualités : Minutieuse, créative, discrète, travailleuse.
* Défauts : Maladroite, caractérielle, distraite, quelque peu introvertie
* Aime : La peinture, les promenades, son travail malgré tout
* N'aime pas : Les personnes superficiels, la violence, les moqueries, les crétins/es

open graves  ft. petitananas  Tumblr_inline_oyxtylxUv01tq4j4w_250
open graves  ft. petitananas  ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Pas de grasse matinée pour Hannah, cette idée un brin enquiquinante s’impose doucement à son esprit encore embrumé, alors que son téléphone sonne à tue-tête. Lui donnant une légère impression de déjà-vu. Marmonnant, elle s’empare néanmoins du smartphone pour répondre d’une petite voix encore endormie. Moui ?

— Brown, ici le détective Smith...

Oui tiens, ça aussi sonne très familier à son oreille.

— Rejoignez le capitaine Hunter au cimetière Kensal Green, il vous expliquera tout sur place.

Pas le temps d’en placer une que le détective à raccrocher, il ne faudrait pas que ça devienne une mauvaise habitude ça non plus. La rouquine marmonne, pas vraiment enchanter de devoir retrouver monsieur bonne humeur. Ils font déjà officiellement équipe sur le sextuple meurtre de l’entrepôt, et maintenant, elle va sans doute devoir travailler avec lui sur autre chose. Est-ce que ce sera aussi étrange que ce qu’elle a vu il y a quelques heures, ou la scène de crime sera plus classique ? Ce n’est pas en restant au lit qu’elle aura la réponse de toute façon. Sortant d’entre ses couvertures bien douillettes, la rouquine rejoint sa salle de bain pour une douche brûlante, puis s’habille chaudement. Le jour n’est même pas encore là, les températures sont déjà glaciales quand le soleil est levé, alors si la lune est encore là, sûr qu’elle va se geler les miches. Au vu de l’heure, son estomac ne crie pas famine, puis elle n’a pas le temps de se faire un petit-déjeuner. Un thermos de thé fera bien l’affaire.

La musique à fond la caisse pour bien se réveiller, tout en sifflant son thé, l’officier Brown ne tarde pas à rejoindre les abords du cimetière. Si le soleil s’est levé, entre deux, cela ne rend en aucun cas le décor plus joyeux, même l’entrepôt lui parait presque sympathique. Bon peut-être pas à ce point-là. Il n’empêche que pour sa seconde enquête, la voilà de nouveau dans un endroit, disons, atypique. Est-ce que ses affaires vont toutes ressembler à ça ? Où est-ce qu’elle aura droit à des enquêtes plus classiques ? Qui vivre verra. Pour l’heure, et après le centième bâillement, Hannah traverse une partie du cimetière thermos en main et ne tarde pas à repérer la haute silhouette du capitaine. Hunter qui semble absolument ravi de la voir pointer le bout de son nez. « Ouais, bah, il va devoir faire avec, ce n’est pas moi qui fais les assignations ». Finalement, une fois en face de lui, il l’accueille avec une certaine bonne humeur. Voilà qui est étrange.

— Bonjour capitaine Hunter, répond la rouquine avec un sourire poli. Non visiblement, ils ont décidé de nous mettre dans le même sac, pour le meilleur et pour le pire.

Si elle a bien dormi ? Elle hausse les épaules. Pas mal, mais pas bien non plus, elle a rêvé cette nuit. De quoi ? Ça elle ne s’en souvient plus, elle a juste eu une étrange sensation qui s’est bien vite dissipée après qu’elle eu ouvert les yeux. Tout en lui indiquant une direction, Jeremiah lui explique ensuite qu’elle ferait mieux d’aller voir ce qui s’y trame, sans en dire plus. Suspens, suspens.

— Merci du conseil !

Elle hoche la tête, puis se détourne du capitaine pour rejoindre la première tombe, ayant bien en vue la flaque de dégueuli. Ça ne doit pas être très appétissant pour que quelqu’un ait rendu le contenu de son estomac. Quand la rouquine arrive au bord de la tombe, elle comprend mieux le pourquoi du comment. L’officier Brown n’en est pas au point de vouloir vomir, mais l’image lui arrache tout de même une grimace de dégoût, et lui tord un peu l’estomac.

— Beurk…

Ce mot ne pourrait être plus juste au vu de la situation. Il y a un cadavre sous ses yeux, impossible de dire si c’était un homme ou femme, il manque beaucoup trop de chair pour faire une identification. Alors la grande question qui lui vient à l’esprit, c’est qui a fait ça ? Ou même quoi ? Et Hannah doit bien dire qu’elle ne sait pas trop. Mais si c’était une bête, on n’aurait pas fait déplacer la police et encore moins un gradé. Si ? La tête emplis de question, Hannah rejoins Hunter devant la seconde tombe, cette fois pas de corps, mais c’est un peu plus le chaos ici que là-bas.

— Je dois bien dire que je ne sais pas trop quoi en penser, la première tombe me fait penser à une bête, peut-être un charognard, mais, il n’y a pas de corps.

La jeune femme passe une main dans sa longue chevelure rousse, puis fronce les sourcils, elle a bien une idée, mais c’est un peu crade.

— Ah moins que quelqu’un ait eu un creux cette nuit, puis à récupérer celui-là, explique-t-elle en indiquant la tombe vide. Pour le graille en chemin. Y a-t-il un mot pour une personne bectant des cadavres ?

Hannah se tourne ensuite plus franchement vers Jeremiah et plante ses yeux verts dans les siens.

— Dites, c’est à vous qu’on refile toutes les affaires étranges, ou alors vous n’avez juste pas de chance ?

Parce qu’entre çà et le crime sataniste, en à peine quelques heures, on peut dire que le capitaine Hunter est sacrément verni.



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
Malgré le sordide qui s’étend à ses pieds, Jeremiah affiche un léger sourire. Dans le même sac, pour le meilleur et pour le pire. » Ca l’amuse assez. Elle l’amuse assez. C’est déjà un bon point. Mais l’officier Brown a cette pointe de culot tout naturel qui lui plait plutôt. Et elle semble autant ravie que lui de leur nouveau duo. Pas pour les mêmes raisons. Sans doute parce qu'il a l’air d’un ours mal léché qui se serait levé du pied gauche un jour pluvieux. Mais que voulez-vous, l’âme de l’un des nains de Blanche-Neige avait élu domicile en lui. Et ce n’était malheureusement pas timide. Il prend le temps de contourner tranquillement la tombe éventrée en attendant le retour de Brown à ses côtés. Il ne sait foutrement pas comment il va aborder le sujet. Mais il vaut mieux le faire avant de se retrouver face des bestioles et de peser le pour et le contre de leur coller une balle entre les deux yeux. Les festivités quoi.

Il sort son téléphone portable, sourire effacé et sourcils froncés. Il fait défiler la liste des contacts jusqu’à la lettre W et se ravise. Verrouille l’écran et le colle au fond de sa poche. Non, non. Ou pas encore en tout cas. Soupire et il se retourne pour accueillir Hannah qui revient de la tombe casse-croûte. Oui c’est comme ça qu’il l’a surnommé. L’autre, c’est la tombe réserve. Bref. Il l’écoute en réprimant un sourire et se mordille la lèvre inférieure.

_ Nécrophage. C’est le terme scientifique.

Nan, il n’a toujours pas trouvé comment lui annoncer les bonnes nouvelles. It’s a boy !!! Mais il semblerait qu’elle soit plutôt raccord pour l’aider à cracher le morceau. C’est vrai que de son point de vue, il a l’air d’être préposé aux affaires de merdes. Ce qui est plus ou moins le cas. En fait. Il souffle une bouffée de nicotine avant de répondre avec un faible sourire.

_ Vous allez vite comprendre pourquoi je suis déjà capitaine. Et pourquoi je suis un capitaine avec absolument aucune équipe sous mes ordres …

Il hausse un sourcil en lui adressant un regard appuyé. Et aussi pourquoi elle se retrouve affectée à lui et ses affaires. En tout cas jusqu’à ce qu’elle finisse par les refuser. Et pourquoi son enthousiasme personnel est des plus minimes, puisqu’habitué à être abandonné par ceux que lui et son monde ont détruits, lentement et bien entendu contre son gré. La joie et l’allégresse. Ses pupilles dévient, lasses, vers la sépulture profanée ; il garde un instant le silence. Il laisse sa cigarette se consumée seule entre ses doigts au rythme de sa mâchoire qui se contracte, marquant son combat intérieur. De toute façon, il n’a pas franchement le choix. Faut cracher le morceau. Merde, merde. Il jette de nouveau un œil à l’écran de son téléphone. Réponse de l’administration. Bon. Allé, encore dix minutes. Dix petites minutes. Il finit par lever sa clope en direction des traces qui s’éloigne de la tombe à leurs pieds.

_ Le corps a été trainé, et ça a laissé pas mal de traces. On va pouvoirs les pister un moment. Faut juste que je parle au fossoyeur avant qu’on parte.

Il pivote pour rejoindre le pauvre homme encore assis sur une autre tombe pas bien loin, ne lâchant Brown du regard qu’à la dernière seconde. Morts naturelles, ou en tout cas zéro suspicion de crime. Dans ce cas, il lui intime, gentiment, l’ordre de remettre tout ça en état, et d’enfouir cet événement quelques parts au fond de son cerveau, là où échouent les informations de la rubrique des chiens écrasés. En deux mots : rebouche, oublie. Ce sera mieux pour absolument tout le monde. L’autre hoche la tête faiblement. En tout cas, le cimetière risque de ne pas ouvrir ses portes aujourd’hui. Marche arrière, le téléphone qui danse entre ses doigts délestés de la clope. (Qui a fini dans une boite en fer, il a de bonnes manières le petit.) (Mine de rien.) Il se doute qu’il va finir par l’appeler. Et que le plus tôt serait le mieux, mais il ne s’est pas encore résigné.

_ Vous avez votre arme je suppose ? qu’il lâche un peu abruptement, tiré de ses élucubrations internes. On va faire en sorte de ne pas avoir à s’en servir, mais c’est difficile de discuter avec…

Des êtres dotés d’un simple cerveau reptilien. Ça lui parait être la façon la plus détournée et délicate de présenter leurs nouveaux petits amis. M’enfin le problème est toujours là. La non-humanité. Grognement et il se met en marche en même temps qu’il se met à parler.

_ Vous savez, hier on a vraiment eu affaire à des sorcières. Et ce n’est pas un hasard si j’me retrouve sur ces deux scènes de crime. Disons que c’est ma spécialité. Cette foi, ce ne sont pas des sorcières. Ce n’est même pas humain. Enfin parfois ça l’a été … c’est relatif…

Il grogne encore, s’embourbant dans des explications qu’il essaye le plus claires et concises possible. Et crédibles.

_ Vous avez déjà entendu parler de goules ??


Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 420
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 30
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

open graves  ft. petitananas  Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore ignorant tout d’un monde parallèle.
* Qualités : Minutieuse, créative, discrète, travailleuse.
* Défauts : Maladroite, caractérielle, distraite, quelque peu introvertie
* Aime : La peinture, les promenades, son travail malgré tout
* N'aime pas : Les personnes superficiels, la violence, les moqueries, les crétins/es

open graves  ft. petitananas  Tumblr_inline_oyxtylxUv01tq4j4w_250
open graves  ft. petitananas  ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
L’examen de la première tombe profanée lui apporte plus de question que de réponse, et il en va de même lorsqu’elle rejoint le capitaine Hunter devant la seconde. Cette dernière étant vide mais plus saccagée que sa comparse. L’idée qu’une bête soit venue se faire un petit casse dalle et l’hypothèse la plus logique, même si Hannah ne voit pas trop quel genre de bestiole viendrait déterrer des cadavres. Bien sûr, il y a des charognards comme les vautours, ou même les hyènes, mais ce n’est pas le genre d’animaux qu’on voit dans les rues de Londres, ni qui font mumuse dans les cimetières. La seconde théorie bien que plus dérangeante, serais qu’un être humain serait venu de lui-même pour un petit dîner au clair de lune. Si la rouquine connaît le cannibalisme, le mot pour quelqu’un mangeant les morts lui échappe. Heureusement, Jeremiah semble être une vraie encyclopédie des trucs bizarres. Le mordillement de lèvre de son supérieur ne lui échappe pas, elle a toujours trouvé ça sexy. « Putain Hannah tu cois que c’est le moment ?! ». Non clairement pas. Heureusement, avec le froid qu’il fait, ses joues sont déjà bien rouges.

— Oui voilà nécrophage, c’est comme chronophage, mais en beaucoup plus dégoutant, répond-elle peut-être avec un peu trop d’entrain.

Génial, j’ai toujours rêvé d’une enquête comme ça ! Toujours est-il que le capitaine doit sans doute avoir une idée derrière la tête, le contraire serait étonnant. Mais la rouquine espère que cette fois, il sera un peu plus précis dans ses explications, que les relatifs à ceci ou cela. Et surtout elle se demande bien quelle théorie il va lui sortir cette fois, parce que les sorcières qui volent sur leurs balais, elle a toujours du mal à l’encaisser. Jeremiah reprend ensuite la parole, lui faisant hausser un sourcil, tiens, c’est vrai qu’elle n’avait pas vraiment à ça, mais maintenant qu’il en parle.

— Vous êtes si jeune que ça ?

Ouch, ça sonne un peu méchant dis comme ça, elle vient presque de le taxer de vieux.

— Oubliez ce que je viens de dire…

Mais maintenant qu’il lui en parlé, Hannah se demande quand même pourquoi, il opère en solo. C’est vrai qu’il sort un peu des clous en temps que flic, et que ses hypothèses sont sacrément farfelues, même si à bien y regarder, ses enquêtes le sont tout autant. Peut-être que si personne ne veut faire équipe avec lui, c’est juste parce qu’il est ronchon. Au fond, elle sait qu’il y a bien plus que ça, un truc qu’elle n’a pas spécialement envie d’admettre, parce que c’est tout bonnement impossible. Enfin peut-être. À la vérité, depuis qu’elle a débarqué sur l’enquête du capitaine Hunter, la pauvre Hannah ne sait plus trop comment penser de manière rationnelle. Oscillant entre le oui peut-être, ou le grand n’importe quoi. Le mouvement de bras de son comparse, lui fait lever les yeux vers la direction indiquée.

— Comment vous savez qu’ils sont deux ? C’est relatif à quelque chose ?

Elle se paie un peu sa tronche, mais rien de bien méchant. Finalement, elle hoche la tête, alors que Jeremiah s’en va discuter avec le fossoyeur. Sirotant le reste de son thé resté au fond de son thermos, Hannah observe la tombe vide, puis les traces bien visibles qui en sortent, même un peu plus loin elle peut encore les voir. La… Enfin, les personnes qui ont fait se ficher bien de laisser des traces, peut-être des abrutis. Parce que bon, violation de sépultures, nécrophagie, puis vol d’un macchabée, s’ils les chopent, ils vont prendre tarif.

— Bien sûr que j’ai mon arme, ça fait partit de l’équipement standard, répond-elle une fois Hunter de retour. Mais avec qui auraient-ils du mal à discuter.

Bordel ! En plus de revenir de nouveau en monde grognon des montagnes, voilà qu’il recommence à ne pas en dire assez. Il faut quoi pour qu’il aille au bout de ses idées, qu’elle le secoue comme un prunier ?! Néanmoins, quand il se met en marche, elle le suit, en revanche ce qu’il lui déballe elle n’est pas bien sûr de savoir s’il se paye sa tronche ou pas.

— Oui je sais ce que c’est une goule, c’est une créature imaginaire qui mange les cadavres, enfin en gros, mais vous n’allez tout de même pas me faire avaler que se sont des genres de zombies qui ont fait le coup ?! Les sorcières ça passe déjà plus que moyens, alors maintenant ça !

Hannah grogne et accélère le pas, pour le stopper dans sa marche.

— C’est quoi le truc, y a une caméra cachée, c’est un genre de bizutage pour les rookies ?! s’exclame-t-elle en enfonçant son doigt dans le torse de Jeremiah. J’aimerais beaucoup vous croire avec vos histoires de sorcières et maintenant de goules, mais mon esprit rationnel me dit de vous envoyer sur les roses.

Et encore, elle est polie ! Un grognement au loin lui fait écarquiller les yeux. Non, non, non et non, c’est beaucoup trop gros, c’est obligé qu’il se fiche d’elle. Remontée comme une pendule, Hannah s’élance à la poursuite du bruit sans attendre Hunter, si jamais c’est l’un des collègues déguisés en monstre, elle se promet de lui en foutre une !



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
Retour à la technique numéro un, mais il aurait dû s’en douter, ça ne passe pas. Bien sûr qu’il aurait dû s’en douter. C’est pas quelques dizaines de bougies et une vague odeur d’œuf pourri qui allaient préparer convenablement quelqu’un à accepter ce qu’il considère comme irréel. Et ce n’est pas un croque-mort qui a fait un peu de zèle non plus. Il ne sait pas trop pourquoi il y a cru, pendant quelques secondes, à ce que ce qu’il racontait à l’officier Brown soit acceptable pour elle. Peut-être parce qu’il avait terminé de faire le deuil de son ignorance et saisi tout ce foutoire à bras le corps dans sa vie. Comment c’est le terme déjà. Mithridatisation. En référence au roi du Pont Mithridate qui ingérait de petites quantités de poison pour y préparer son immunité. Ou juste accoutumance. Comme les junkies. Mais c’est moins classe. Ou de la naïveté aussi. Mais à force de plans B menant invariablement au même échec, il s’était dit que le plan A changerait un peu. Traîner des subalternes dans l’omerta totale, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent à tirer une balle en argent dans le cœur d’un garou, c’était bof bof comme technique.

Ce sont là les remarques qu’il se fait alors qu’il observe la rouquine s’insurger contre la direction apparement hautement improbable que prennent les événements. Ou autrement dit contre lui. Seul lien entre les deux mondes. Il dit rien, mine sombre, observant l’aura de Brown se teinter de braise. Le noir à travers lequel les couleurs du feu tentent de percer, créant des fissures. C’est presque joli à voir mais il n’aime pas ce noir poussiéreux qu’il a l’impression de pouvoir inhaler. Jusqu’à s’obstruer les poumons.

Grognement. Les pupilles de Jeremiah se dilatent en même temps qu’elles passent par dessus la chevelure de feu. Merde. Il cherche à construire à la va vite son comportement froid de chasseur mais l’officier en a décidé autrement. Merde. Il ne prend même pas une seconde pour changer de cible. Hors de question qu’Hannah se fasse découper par une goule. Et inversement. Pas sous son putain de commandement. Alors il se précipite à sa poursuite, et se jette sur elle, l'entrainant dans sa chute. Et se bouffant son coude en pleine poire. Ok, il y voit trouble d’un oeil, c’est parfait. PARFAIT. Il lui jette un regard noir bitume en se relevant rapidement. D’un geste il dégaine en priorité son téléphone qu’il passe en main gauche pour enfin prendre son arme. Il se sait pas bien lequel de ses deux gestes le répugne le plus mais quand il appuie d’un geste sur la numérotation rapide … il se rend compte qu’il avait décidé de faire appel à elle bien avant ce moment précis. Bien avant même cette affaire. Il plaque le combiné contre son oreille en grognant. Une sonnerie, deux sonneries … Magne putain …

_ Ouais c’est moi. qu’il lâche abruptement. J’aurai besoin que tu m’envois des gars à toi. … Des goules à Kensal Green par l’est. … S’il te plait. Ouais si tu veux. Si tu veux j’te dis. Ouais je t'emmènerais dîner même si j’sais pas bien c’que tu vas bouffer !! Tu me les envoies ou merde ?! Merci.

S’il s’est quasiment mis à brailler à la fin du coup de fil, le dernier mot claque aussi sec qu’un coup de trique. Jeremiah remballe son portable le gratifiant d’un regard encore moins aimable que celui adressé à Brown. Les femmes bordel. Il s'humecte les lèvres, espérant que cette petite montée en pression ait au moins eu le mérite de faire un peu battre en retraite les bestioles. Devraient pas attaquer. Même si ça réfléchit moins qu’un con de sanglier, ça préfère n’aller à la baston qu’en dernier recours. Un bon point pour eux. Mais vaut mieux éviter de les laisser filer. Elles vont pas se traîner le cadavre si elles doivent fuir. Et si elles ont rien à bouffer, elles recommenceront demain, ou le surlendemain. Et selon l’éducation qu’elles ont reçue… elles préféreront peut-être croquer un petit vieux ou un môme en bas âge bien vivant cette fois. Jeremiah ferme son oeil endoloris pour tenter d’y voir plus net.

_ Sors ton arme. Le ton est toujours aussi sec. J’aimerais bien éviter qu’il y ait des morts alors calme-toi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 420
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 30
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

open graves  ft. petitananas  Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore ignorant tout d’un monde parallèle.
* Qualités : Minutieuse, créative, discrète, travailleuse.
* Défauts : Maladroite, caractérielle, distraite, quelque peu introvertie
* Aime : La peinture, les promenades, son travail malgré tout
* N'aime pas : Les personnes superficiels, la violence, les moqueries, les crétins/es

open graves  ft. petitananas  Tumblr_inline_oyxtylxUv01tq4j4w_250
open graves  ft. petitananas  ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Elle n’a plus dix ans bon sang, ça fait un moment qu’elle ne croit plus aux histoires de fantômes, ou de monstre caché sous le lit. Si elle a essayé de croire à la thèse des sorcières avancée hier, parce qu’après tout, pas besoin d’avoir des pouvoirs pour réaliser des rites débiles. Celle des goules, ce n’est même pas la peine d’y réfléchir, c’est juste du grand n’importe quoi. Même si au fond elle aimerait bien, parce que ça expliquerait pas mal de choses, que ce soit pour l’une ou l’autre enquête. Mais faut croire que d’ouvrir son esprit aux différentes possibilités que peut offrir le monde et la vie à ses limites. Alors Hannah se fiche bien que Mr Jeremiah Hunter, capitaine de ses fesses, l’observe avec un regard noir pendant qu’elle l’engueule comme du poisson pourris. La rouquine étant plus persuadée qu’il se fout de sa bobine avec le reste de l’équipe. Peut-être que plus tard, elle en rira, peut-être bien qu’elle risque de prendre cher d’avoir houspillé un gradé, même dans le cadre d’une blague. Pour le moment, elle n’y pense pas trop, elle réagit plus à la moutarde qui est remontée d’un coup et lui a explosé au nez.

Puis le grognement qu’elle entend soudainement au loin ne l’aide pas à calmer sa colère. « Comme pas h-a-s-a-r-d » lui hurle sa conscience. Alors ni une, ni deux, voilà qu’elle plante Hunter pour aller voir ce qu’il se trame par là-bas. Cependant, elle n’a pas fait cinq pas, que la rouquine se retrouve plaquée au sol, et dans un geste aussi instinctif que défensif, Hannah envoie son coude dans la tronche du capitaine. Si elle ne se prend pas par un rapport gratiné avec ça, l’officier Brown aura de la chance. Enfin, pour l’heure, ce n’est pas ça le plus important. Pour l’heure, elle se redresse en marmonnant, tentant de retirer les traces de boues qui parsèment maintenant son uniforme et son manteau.

— Vous êtes malade ! beugle Hannah. Qu’est-ce qui vous a pris bordel, vous êtes vraiment à fond dans le délire !

Ce qui est somme toute un peu bizarre maintenant que la jeune femme y pense. Heureusement, ou malheureusement, va savoir, il ne l’a pas entendu lui cracher une nouvelle sa bile, étant au téléphone à discuter avec elle ne sait qui. C’est quoi encore ce bordel ?! Est-ce qu’il est vraiment en train d’appeler des renforts pour des « goules » ?! Emmener dîner qui ? Hannah secoue la tête de gauche à droite, qu’est-ce que ça peut bien lui foutre ! Commençant à faire les cent pas, la jeune femme réfléchis à tout à l’heure, pas évident quand la colère coule encore dans ses veines comme un poison. Mais si Hunter vient d’appeler du monde, c’est que la hiérarchie est au courant, et si elle est au courant ça veut dire que…

— Je peux pas y croire putain ! s’exclame la jeune femme se fichant bien de passer pour une folle.

Cette histoire, c’est déjà de la folie pure, alors un peu plus un peu moins, ne changeras pas grand-chose à la donne. En attendant, le fait que les sorcières, les goules et elle ne sait quoi d’autres existent, doit faire son chemin dans sa tête, et ça ne va pas être évident. Pire encore, vu que c’est lui semble récupérer toutes ses affaires de merde, c’est qu’il est donc vraiment spécialisé là-dedans. Coup de fil terminé, Jeremiah lui adresse un regard noir, tout en lui demandant avec toute la gentillesse du monde de bien vouloir sortir son arme de service. « Ah et en plus on est passé au tutoiement en quart de secondes ! »

— Me calmer ?! Sérieux, tu t’attendais à quoi exactement, que j’acquiesce comme une gourde aux saintes paroles de Jeremiah Hunter.

Ouais elle aussi elle peut passer aux tutoiements comme elle veut.

— Mets toi à ma place deux secondes, je suis sûr que tu aurais réagis comme moi…

Hannah dégaine finalement son arme, prête, ou pas vraiment, à découvrir la vérité.

— Les hommes d’abord !



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
Il y a de la fureur qui boue dans les veines de Jeremiah. Il sert les dents et les poings. Il sait ce qu’il se passe quand ses mauvais instincts prennent le contrôle. Il ne faut pas que ses mauvais instincts prennent le contrôle. Certes, les goules ne seraient plus un problème très longtemps. Mais il risque d’en devenir un lui-même. Alors il transforme cette lave en colère froide, distante. Éjectant ses émotions humains le plus loin possible, les autres avec. Réduisant Brown qui continue de lui beugler dessus à une simple variable emmerdante. Un bug à fixer. Rien de grave. Rien de grave, putain. Même si ses phalanges craquent et que la peau de son poignet le lance.

_ J’te demande pas de me croire, t’es pas un putain de boyscout. T’es flic, tu suis les ordres point barre. qu’il siffle entre ses dents. Mâchoires pas desserrées d’un poil, qui s’ouvrent soudain dans un rire sec. Tu crois qu’j’y ai pas été à ta con de place ? …

Mais noooonnn, il avait une nanny goule qui sentait la lavande, un voisin garou qui ramassait toujours ses crottes des jardins les lendemains de pleine lune et la femme de ménage bossait de nuit puisque c’était un vampire. Ca le ferait presque rire. Il préfère se rattacher à ça qu’à l’image qui tente de se frayer un chemin malgré toutes les barrières qu’il a érigées contre elle. Le visage. La voix. L’odeur. Cette putain d’odeur qui le suit comme un fantôme. Merde. Ce n’est pas le moment d’y penser. De se faire aspirer par le gouffre au milieu de sa cage thoracique. Il se rend compte que le canon de son arme vise ses pieds et que son regard s’est fixé à travers une motte de terre retournée jute devant lui. L’air semble soudain reprendre la direction de ses poumons qui se remplissent lentement alors qu’il relève la tête. Ses pupilles glissent sur l’officier Brown, vidées de toute expression, et il passe devant elle.

_ J’préférerai qu’on évite de les tuer... On va déjà les trouver... On avisera après…

Le ton est aussi évidé qu’on poisson qu’on s’apprête à cuire. Brown, les goules et son passé, c’est un poil trop à gérer d’un coup. Il prend une nouvelle inspiration avant de s’avancer sur la piste des zombies, priant le ciel pour que la rouquine la boucle au moins deux minutes. Juste deux minutes. Les deux mains jointes sur son flingue, il avance lentement entre les tombes et la végétation. Il y a des chances qu’ils les sentent avant de les voir. Quoique si elles ont pris l’air depuis plus d’une heure, ça a peut-être eu le temps d’aérer leur odeur de décomposition. Par contre la cadavre doit bien refouler lui. Sur ces pensées peu ragoûtantes, Jeremiah finit par apercevoir une main dépasser de derrière une tombe, sur la gauche. Encore quelques pas et c’est le corps entier (enfin presque) qui se dévoile devant eux. Le deuxième défunt, un bras en moins.

_ Elles ont pris un casse-dalle… qu’il marmonne pour lui-même.

Il suit la trace qu’ils viennent de remonter des yeux jusqu’au cadavre. Quasi tout droit et brusque virage à gauche. Il relève les yeux et y découvre logiquement le trou dans le mur. En tout cas la tôle pliée des panneaux posés là par la municipalité en guise de brise-vue. Pliée vers l’intérieure du cimetière. Reparties par là où elles sont arrivées visiblement. Il observe un instant les voitures circuler sur Harrow Road avant de faire un geste du menton en direction de la route.

_ Ça donne en face d’une rue perpendiculaire. Elles ne doivent pas habiter très loin.

Elles n’auraient pas fait l’effort de venir jusqu’ici pour se nourrir, sinon. Il enjambe le corps sans plus de cérémonie et s’avance vers le passage avant de s’arrêter et de pivoter vers l’officier Brown. Un semblant de vie est revenu agiter son visage et il la considère une seconde l’air presque doux. Presque. Avec le cocard qui se forme autour de son œil gauche, ça fonctionne moyen.

_ Vous avez peut-être des questions à poser avant …

Parce que bon, de base, c’est ce qu’il essayait de faire en y allant petit à petit dans les informations. Maintenant qu’elle commence peut-être, de façon infime, à éventuellement laisser une chance à cette théorie, autant la préparer. Voir une goule n’a rien d’agréable. Voir une goule pour la première fois à de grandes chances d’engendrer une réaction violente. Alors ouais, mieux vaut préparer le terrain. Sinon il ira sans elle. Trop intense pour que la situation ne parte pas en couille si elle ne se calme pas un peu. Et si elle n’appréhende pas un peu l’horreur. Si elle reste fermée comme une huître, le choc va être beaucoup trop violent pour elle. Il a déjà vaincu de sacré saloperie avec ses premiers coéquipiers. Et il n’a toujours pas décidé de sa réaction favorite entre la tétanie, l’hystérie, la crise d’angoisse et la fuite pour et simple. Enfin si, c’est cette dernière option la meilleure, mais semblerait que l’humain, comme la biche, ait plutôt tendance à se figer en regardant les phares de la voiture lui foncer dessus.

_ Ou vous attendez ici.

Il hausse les sourcils et profite de la réponse de Brown pour sortir son téléphone et envoyer leur localisation à son contact.


Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 420
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 30
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

open graves  ft. petitananas  Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore ignorant tout d’un monde parallèle.
* Qualités : Minutieuse, créative, discrète, travailleuse.
* Défauts : Maladroite, caractérielle, distraite, quelque peu introvertie
* Aime : La peinture, les promenades, son travail malgré tout
* N'aime pas : Les personnes superficiels, la violence, les moqueries, les crétins/es

open graves  ft. petitananas  Tumblr_inline_oyxtylxUv01tq4j4w_250
open graves  ft. petitananas  ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Message reçu cinq sur cinq, ferme la Brown et contente toi de suivre le capitaine vers va savoir quoi. Il faut vraiment qu’elle se calme, elle le sait, mais difficile à faire quand son supérieur hiérarchique lui parle de cette façon, ajoutant un peu plus de colère sur sa tartine de fureur. D’ailleurs, elle se fiche comme une guigne qu’il ait été à sa place. Si ça a été vraiment le cas, il devrait prendre son comportement avec plus de calme, comprendre sa surprise, son incompréhension face à la découverte de créatures de légendes. Mais non, à la place, il lui crache sa rage à la tronche au lieu, la remettant à sa place dans son rôle de petit officier de police. Pendant un millième de secondes, Hannah se voit lui coller son poing sur l’autre œil, histoire de tout bien égaliser sur son visage stupide. Heureusement, elle arrive encore à se retenir. Très bien, parfait, elle va donc faire ce qu’il lui dit, jouer son rôle de toutou flic, suivant ce qu’on lui dit sans réfléchir.

Après cette fantastique petite altercation, la rouquine dégaine donc son arme et enjoint Jeremiah à passer devant, vu que c’est le pro de ce genre de merde. Il met tout de même quelque longues secondes à réagir, perdu dieu sait ou dans ses pensées, comme si c’était le moment de faire de l’introspection au milieu d’un cimetière. Finalement, il atterrit, lui dis qu’il préfère qu’ils évitent de tirer sur ces trucs, va savoir pourquoi. Pour le moment, il faut déjà qu’ils mettent la main dessus.

— Oui d’accord, répond-elle placidement. C’est vous le chef…

Et c’est donc parti pour une petite randonnée entre les tombes, tout bonnement charmant. Hannah pousse un soupir discret, hallucinant d’être sur les traces de deux goules, elle se demande bien comment elle va formuler ça dans son rapport. Si tenté qu’on fasse des rapports sur ce genre de truc. Bien que Jeremiah semble être un sacré co…enfin, plutôt quelqu’un de très bougon, l’officier Brown se demande quand même comment il en est venu à enquêter sur ce genre de truc. La jeune femme aimerait aussi bien savoir depuis quand la police londonienne traite ce genre de cas, combien de flic sont au courant de cette histoire et surtout pourquoi elle. Pourquoi avoir mis une policière novice avec un capitaine expérimenté option truc chelou ? N’y avait-il pas des haut-gradés plus à même qu’elle de faire équipe avec monsieur eau de boudin ? Ces questions lui brûlent les lèvres, mais elle se retient, ce n’est pas le moment et après la dispute qu’ils viennent d’avoir, pas sûr que Hunter soit d’humeur à faire des confidences entre deux tombes. Bah, même de bonne humeur, elle n’est pas bien sûr qu’il en ferait. Si tenté qu’il est déjà été de bonne humeur une fois.

Regardant un peu partout autour d’elle, au cas où, Jeremiah finit par mettre la main sur quelque chose, sans mauvais jeu de mot. Bravo, voilà le corps manquant de la seconde tombe et en parlant de manque, et comme le fait si bien remarquer le capitaine joyeux, les deux goules, on prit de quoi grignoter pour la route. Un bras en guise de repas, sans doute un haut mets gastronomique pour les deux créatures. Bon sang, après cette « enquête » elle aura besoin de temps pour digérer et analyser tout ça, avec pourquoi pas un saut à son bar préféré pour bien dormir cette nuit. La brise glaciale lui apporte soudainement l’odeur de décomposition du macchabée, le type de parfum dont elle se serait bien passée. Du genre à bien vous couper l’appétit, les pancakes, ce sera pour la prochaine fois.

Jeremiah semble observer la rue qui juxtapose le cimetière, les deux zombies seraient donc partis par-là ? Au vu des traces qui il y a dans la boue, la taule pliée en deux qui devait boucher un trou le temps des réparations, et qui mène directement dans le cimetière, c’est même sûr. Mais enfin, ce n’est pas elle l’experte, elle juste un flic qui suit les ordres. Une petite pointe de colère lui pique le cœur, non elle n’a pas digéré, mais elle la met bien vite de côté. Elle se contente juste de hocher la tête.

Le duo rejoint la brèche, mais alors qu’elle s’attend à ce que Hunter se glisse dans le passage, celui-ci se tourne vers elle. Ah ? Il va la manger à quelle sauce cette fois ? Il semble afficher un air plus sympa sur son visage, malgré son œil au beurre noir, dont elle ne s’excusera pas sois dit en passant, mais elle méfie quand même.

— Non je vous suis, répond Hannah de façon toujours aussi neutre. Quant aux questions…

En vérité, elle pensait découvrir les deux créatures sans se poser des questions, elles seraient venues après sans aucun doute. Difficile donc de demander sans savoir par où commencer.

— C’est vous l’expert non ? Dites-moi ce qui vous semble utile pour ce qu’on s’apprête à faire, les détails pourront attendre plus tard.



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
Il ne va pas dire qu’il apprécie le nouveau visage que lui montre l’officier Brown. Froide et fermée. Ça lui rappelle quelqu’un, tiens. Mais ça l’arrange, clairement. Ce n’est pas pour faire joli que Jeremiah a adopté ce comportement de petit fumier insensible. C’est juste que c’est ce qu’il faut pour gérer ces situations. Et c’est devenue une foutue habitude. Ça tient le danger à l’écart, les monstres à l’écart, et les gens à l’écart. Et à vrai dire, il ne s’en plaint pas vraiment. D’aucun des trois. Y a que le pragmatisme qui vaut quelque chose, là maintenant. Alors il se contente d’hocher la tête en réfléchissant à comment exposer la situation pour la préparer au mieux. Tant pis pour les rondeurs, la pilule va devoir passer de gré ou de force.

_ Mh… Vous avez vu the walking dead ? Les plus charmantes ressemblent à ça. La moisissure en plus. Les autres … y a que l’organisation des membres qui est humanoïde, le reste c’est plutôt fongique. Elles puent littéralement la mort. Elles sont aussi rapides qu’un humain. Plus fortes que la moyenne. Mais y a pas très peu niveau système nerveux. Réflexes préprogrammés, instinct, appelez ça comme vous voulez. Mais ça n’réfléchit pas.

A vrai dire, il n’y a pas grand-chose d’autre à dire sur les goules. Même si ça à l’air d’être un foutu débat dans l’autre monde. A cause de leurs différents modes de fabrication, leurs différentes origines. Certains préfèrent les appeler zombie selon des caractéristiques qui changent d’un avis à l’autre, d’un écrit à l’autre. C’est un vrai bordel apparemment. Tout ça pour une bestiole moins évoluée que la plupart des mammifères. Tu parles d’une discussion essentielle. Y en a qui ont franchement du temps à perdre.

Jeremiah range son arme et invite la rouquine à en faire de même avant de franchir les tôles froissées et de se retrouver sur le trottoir. Le temps d’attendre une ouverture entre les voitures et ils retrouvent dans une rue résidentielle. Cours avant, doubles étages, bow-windows, même pas besoin de baisser les yeux sur les marques des voitures pour voir que c’est un coin friqué. Donc un maître friqué.

_ Les goules ne sont pas censées être indépendantes. Elles sont liées à un maître qui les créées et les éduquent. Ou au moins les contrôles. Je suppose qu’il les emmenait manger à Kensal Green. Il doit vivre dans le coin et elles sont simplement rentrées se mettre à l’abri à la maison. Et je suppose qu’il est arrivé quelque chose au maître en question pour qu’elles vadrouillent toutes seules.

Il continue son explication en détaillant les façades des maisons devant lesquelles ils passent. Comme il la dit, une goule, ça ne réfléchit pas, et si elles sont entrées dans une maison, elle doit toujours être ouverte, à un endroit ou un autre. Il remarque que les poubelles ont été sorties. Jour de ramassage. Splendide. Suffit de trouver une maison dont les poubelles n’ont pas été sorties, ouverte, et dont l’intérieur pue la mort. Les doigts dans le nez. Non, la chasse aux goules, ce n’est pas ce qu’il y a de plus palpitant.

Un détail qui jure avec les mercos et les audis garées le long du trottoir. Une camionnette de dératisation qui arrive en face. Jeremiah ralentit le pas, les yeux rivés vers les passagers qui descendent à peine le contact coupé. Deux types en sortent, en bleu de travail. Le flic fronce le nez mais ne dit rien en s’approchant d’eux. _ Hunter ? demande l’un d’eux. _ Ouais. Vous êtes que deux ? L’autre rumine son chewing, son regard globuleux sautant de Jeremiah à Hannah. _ Bah non on est quatre. Génial. Elle va devoir se contenter d’un kebab comme restau l’autre garce. Il balaye le petit groupe des yeux. Les flics ronchons, la vache et l’armoire à glace mutique derrière. Splendide. Avec un chien et un poil plus de bonne humeur, on les confonderait sans aucun doute avec le scooby-gang. Après un bref briefing, le ruminant retourne au volant dans son van pour les suivre au ralenti.

Ils remontent l’allée en silence, analysant chaque façade jusqu’à trouver celle qui ne laisse pas beaucoup place au doute. Les poubelles non seulement restées dans l’allée mais aussi renversées et visiblement inspectées, la large fenêtre du rez-de-chaussée ouverte, les rideaux aspirés dehors par les courants d’air. Et sur les fenêtres à l’étage occulté par un film dépoli, ce qui est loin d’être habituel. La camionnette se gare devant, parfait brise-vue pour que les quatre se faufilent rapidement par la fenêtre. Il ne saurait dire pourquoi, mais le salon dans lequel ils débouchent lui fait froid dans le dos. Peut-être parce qu’il est totalement opposé au sien qui est un bordel sans nom. Mais si Jeremiah avait ouvert un magazine de déco un jour, ou plus précisément le Elle Decoration Country magazine de 2012, il aurait compris cette sensation étrange. La seule et unique différence entre la page 28 et le salon sous leurs yeux étant la 3D.

_ Je suppose qu’elles sont en haut ? Le bovin en est arrivé à la même conclusion que le flic qui hoche la tête pour toute réponse. L’autre fait un geste à son coéquipier qui laisse tomber un sac de son épaule sur le canapé et commence la distribution de fusils raccourcis. _ Deux/trois fléchettes max si vous voulez pas les tuer… qu’il grommèle sans les regarder. Jeremiah retient un sourire. Il passerait presque pour agréable à côté de ce gars-là. Il tourne un regard en biais à l’officier Brown, visiblement toujours pas totalement convaincue par la situation. _ Vous couvrirez nos arrières, y a pas besoin de foncer dans le tas normalement. Mais si l’occasion se présente, n’hésitez pas à tirer. Il lui adresse un sourire qui se veut réconfortant, lui-même rassuré par les deux hommes de mains en renfort. Aussi peu sympathiques soient-ils, c’est pas ce qu’il leur demande de toute façon. _ Prête ? Un craquement au-dessus de leurs têtes. Prête ou pas, elle ne va plus trop avoir le choix.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


open graves  ft. petitananas  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
open graves ft. petitananas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: