Partagez
 
 
 

 Et si on essayait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et j'ai laissé, celle qui a donné un nouveau sens à ma vie, partir...

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Six mois… Elle repartait de nouveau. Cette rencontre à la veille de la nouvelle année n’était, finalement, qu’une parenthèse dans sa nouvelle vie. La vie ne leur offrait que quelques minutes, heures tout au plus, pour se retrouver, parler de banalités, avant qu’elle ne disparaisse à nouveau. Après tout, elle n’avait aucune attache dans cette ville. C’était ce qu’elle venait de dire. Lucious avait relevé son regard soudainement sur elle, sans le moindre sourire. Il était devenu ce millionnaire qui l’avait prise en otage à l’issue de sa soirée mondaine. Rien d’autre. Il avait perdu le statut de petit-ami, celui d’ami et de riche emmerdeur. Il n’était plus personne… Et cette réalité lui fit mal. Mais il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même. Pourtant, il tenta de redevenir ce Chapelier, comme elle aimait l’appeler, en déposant un baiser sur sa joue. Il venait aussi de perdre ce statut « Moi aussi » tout en esquissant un maigre sourire de politesse « Bonne soirée à toi aussi » et l’observa s’éloigner avant que Roger ne pose sa main sur son épaule. Il commençait mal l’année…

Katelyn repartait à nouveau. Il ne cessait de se marteler cette information comme une mauvaise chanson. La simple idée de la voir repartir sans avoir eu l’opportunité de s’excuser, lui était impossible. Après une petite recherche de la part de Roger, véritable journaliste d’investigation, il était resté plusieurs jours avec ce morceau de papier dans la poche. Tous les scénarios défilèrent dans son esprit, et aucun n’avait une conclusion satisfaisante. Peu importe ce qu’il pouvait dire ou encore faire, il se retrouvait éjecter de sa vie, une fois encore. Mais l’idée de ne rien faire lui était encore plus insupportable.

Patientant devant sa porte d’entrée, il fit plusieurs allers-retours jusqu’à la sortie et son appartement, cherchant la bonne attitude à adopter. Devait-il vraiment lui parler ? Pourquoi ne pas la laisser partir une dernière fois et voir cela à son retour ? Finalement, son poing s’abattit contre sa porte. Katelyn se décida à lui ouvrir et ce n’était pas la forme. Le nez rouge, les yeux brillants, les traités tirés. Il avait bien choisi son jour « Bonjour » tout en levant devant lui un sachet de viennoiserie : pains aux raisins et croissants « J’apporte le petit-déjeuner ». Il baissa le sachet tout en s’approchant, posant sa main contre son front « Grippe ? ». C’était une vraie épidémie en ce début d’année. Il entra dans l’appartement, refermant la porte derrière lui. Digne d’un riche emmerdeur « Je voulais qu’on parle, mais vu ton état, je vais m’abstenir ». Il posa ses doigts sous son menton « Va t’allonger, je te prépare de quoi manger. Ma nourrice me faisait une soupe miracle ». Il pencha la tête sur le côté « S’il te plaît. Je te dois bien ça ?! ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 5 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 5 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Une année entier en Amérique du sud et pas un bobo ! Et voilà qu'elle revenait un mois à New York et Kate était en train de crever dans le canapé clic clac qui lui servait de lit. Elle avait trouvé un minuscule studio. N'ayant pas pour projet de rester longtemps ici, ça faisait très bien l'affaire. La jeune femme était allée récupérer quelques affaires dans le garde meuble qu'elle louait. Quelques cartons ici et là des fringues sur une chaise, le strict minimum dans la cuisine. Sara avait proposé de l'héberger mais Kate voulait avoir un peu de temps juste pour elle. Jerry lui avait posé ses valises chez Charly. Petit couple tout neuf depuis le nouvel an. Cette soirée avait été heureuse pour quelqu'un au moins.

Ça faisait déjà une journée que la jeune femme était cloîtrée chez elle. Au départ elle avait pensé au contre coup du voyage, ou bien qu'elle avait chopé une connerie là bas. Finalement, ça devait simplement être la grippe… elle avait pris sa journée la veille. Mais aujourd'hui il était exclus qu'elle n'aille pas bosser. Ils devaient finaliser le montage du dernier reportage. Elle claquait des dents alors que son front était brûlant. Son réveil avait déjà sonné trois fois. Elle ne parvenait pas à se lever.

Ce fut dans un sursaut qu'elle ouvrit les yeux. On venait de frapper à la porte. Avec le plus grand mal, elle se leva, enfilant un gros gilet par-dessus son tshirt et son pantalon de jogging. Ce fut en se tenant à la porte pour ne pas tomber qu'elle lança : « -bouille je vais pas… Lucious ? Qu'est ce que… » Kate ferma les yeux avant de tousser dans sa main en détournant le visage. « Où t'as eu mon adresse ? » demanda la jeune femme avant de pousser la porte avec l'intention de le laisser dehors. « -en faite je m'en fou. C'est pas di tout le jour. Salut… » mais il fit comme si il n'entendait rien, posant sa main sur son front. Elle n'avait pas la force pour lutter aujourd'hui.

Elle grimaça lorsqu'il lui fit lever le menton. « -je vais me coucher et tu rentres chez toi. Je… j'ai pas envie de lutter. » souffla Kate en trouvant un peu de soutiens contre le mur. « -tu le dois rien du tout. Rentre chez toi, et claque la porte en partant. Merci. » il fallait qu'elle se recouche sinon elle allait tomber. Traînant des pieds, elle regagna la canapé et de polotonna dans la couette. Mais qu'est ce qu'il foutait là ?! Elle tapa vite fait un sms à Jerry pour lui dire qu'elle était malade et qu'elle pourrait pas venir. Mais si il avait besoin, il pouvait l'appeler. Allongée en position fœtal, elle mourrait de froid.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et j'ai laissé, celle qui a donné un nouveau sens à ma vie, partir...

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Le changement de climat entre l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord ne semblait pas lui correspondre. Il n’y avait pas besoin d’être médecin pour se rendre compte que la grippe avait fait une nouvelle victime. Il aurait pu tourner les talons, ne souhaitant pas être contaminé à son tour ou parce qu’elle avait besoin de repos. Mais Lucious voyait ici une opportunité à saisir pour prendre soin d’elle et discuter en toute tranquillité. Elle n’aurait pas la force de lui crier dessus, et c’était un avantage non-négligeable « On dit bonjour avant de poser des questions mademoiselle. Et j’ai mes informateurs ». Elle n’avait pas besoin de chercher bien longtemps. Roger était le seul à pouvoir obtenir une telle information. Il posa ses doigts sur son menton. Elle ne voulait pas lutter. Cela faisait écho à ses propres paroles un an auparavant « Laisse-toi faire » tout en penchant la tête sur le côté. Elle voulait qu’il parte. Il l’observa se rendre jusqu’au canapé clic-clac, épuisée et malade comme un chien. Il s’approcha délicatement de cette dernière, retira ses chaussures d’un simple geste et retira sa veste de costume qu’il déposa sur son corps tremblant. Il s’allongea derrière elle, la serra dans ses bras et souffla dans son dos pour diffuser un peu de chaleur « Ne dis rien. Tu meurs de froid ». Et de ses mains, il frotta les bras de Katelyn pour tenter d’apporter un peu de chaleur.

Lucious se redressa en entendant sa respiration ralentir et se réguler. Il lui laissa veste de costume, remit ses chaussures et quitta son appartement sur la pointe des pieds. Son pull à col roulé n’était pas de trop en ce début d’année. Il passa rapidement chez l’épicier du coin pour acheter quelques légumes en tout genre avant de se rendre chez lui. Gary ne serait pas de trop cette fois-ci. Ce dernier l’aida à ranger son mixeur dans le coffre, ainsi qu’une couverture digne de ce nom et il fut de retour chez Katelyn avant qu’elle ne se réveille. Il se retroussa les manches et commença à cuisiner en silence. Il versa le contenu chaud dans un bol et l’apporta sur la table basse. Assis sur le rebord du canapé, il caressa la joue de la jeune femme tout en lui souriant lorsqu’elle ouvrit les yeux « Bois ça. Ça te fera le plus grand bien » et lui tendit une cuillère pour qu’elle en avale une gorgée après avoir prit le temps de souffler dessus « Bon retour à New York ».

« Jerry m’a dit que je t’avais fait souffrir. J’en ai conscience, tu sais ». Il posa son regard sur le bol de soupe « Je m’en suis voulu d’avoir été envoûté par ton sourire, ton rire, tes yeux, ton esprit, ton humour… Et quand je t’ai revu la dernière fois, je m’en suis voulu d’avoir tout gâché ». Il pencha légèrement la tête, souriant « Tu as une sale tête ». Ou comment tenter de détourner la conversation un court instant « Qu’est-ce qui t’a poussé à partir ? ». Est-ce que c’était prémédité ? Un coup de tête ? Leur dispute ? Il voulait savoir.

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 5 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 5 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


« -commence pas à faire de l'humour. » non sérieux elle n'était vraiment mais alors vraiment pas d humeur à le supporter aujourd'hui. Elle n'avait pas non plus envie de parler de quoi que se soit. Elle voulait seulement dormir. Kate avait déjà assez mal à la tête comme ça, pas la peine qu'il vienne en rajouter une couche. La jeune femme avait déjà refermé les yeux en espérant sincèrement que pour une fois il respecterait sa volonté. Mais elle sentit le canapé lit bouger, et elle donna un coup de coude léger mais volontaire dans le torse di millionnaire. « -t'écoute jamais quand je tr parle… rentre chez toi. » elle avait voulu être autoritaire mais sa voix manquait de force et de convictions tellement elle était fatiguée. Il ne semblait pas comprendre que les gestes qu'il était en train de faire, son comportement, c'était un peu comme si il jouait avec un pince à épiler à tirer sur les fils qui permettait de faire faire se refermer la plaie.

Un an… ça n'était pas si long. Ça avait permis à Kate de voir leur histoire sous un autre angle, mais ça n’avait pas retirer la douleur et l'amertume de leur dernière conversation. Une larme coula sur la joue de Katelyn. Un mélange de fatigue, de maladie et de contrariété devant l'attitude de Lucious. Elle finit par s'endormir trop malade pour lutter plus. Elle ne l'entendit pas se lever, quitter l'appartement. Encore moins revenir et cuisiner. Elle sursauta presque en ouvrant les yeux, comme si elle sortait d'un rêve compliqué. « -qu'est ce que tu fais encore là ? »demanda t elle en ayant du mal à ouvrir les yeux. « -j'ai pas faim. » répliqua Kate à nouveau sur un ton boudeur avant de remonter la couette sur son visage. C'était un gros mensonge. Ça sentait très bon. Elle n'avait rien avalé depuis avant-hier. « -tu parles. J’aurais pas dû revenir. » elle pensait plus à la grippe qu'à lui en disant ça, mais elle réalisa qu'il pouvait bien penser ce qu'il voulait. Ça lui était égale.

Elle resta quelques secondes sous la couette avant de la rabattre en levant les yeux au ciel. Et merde… « -ce qui est fait , est fait. C'est comme ça. Que tu t'en veuille ou non ça changera rien. Rentre chez toi. » à nouveau elle lui fit cette demande mais elle savait d'avance que c était peine perdue. Kate soupira en fermant les yeux. « Pas de risque que je t'envoute à nouveau comme ça. C'est parfait. » ironisa la jeune femme avant de se redresser doucement pour se caler un peu mieux dans l'oreiller. « Donne la moi ta soupe. » ah oui, elle ne l'avait pas dit mais elle était une très mauvaise malade. Elle détestait ça !

Elle saisit le bol et souffla sur la cuillère il ne partirait pas. Alors autant abréger le truc, lui répondre et le foutre dehors. « -à cause de toi. »voila ça c'était dit. « -tu as d'autres questions ? » à nouveau c'était ironique, presque acide. Il voulait des réponses tant pis pour lui s'il n'aimait pas. Kate n'avait pas envie d'en dire plus.



Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et j'ai laissé, celle qui a donné un nouveau sens à ma vie, partir...

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Peu importe le temps qui pouvait s’écouler, il ne travestirait pas sa personnalité dans l’unique objectif de correspondre à une norme sociale. Il n’obéirait qu’à ses propres règles. C’était ce qui avait su charmer Katelyn, il y a longtemps. Maintenant, cela semblait l’exaspérer au plus haut point. Il le comprit lorsqu’elle remarqua sa présence à ses côtés à son réveil « Je t’ai préparé une soupe » tout en lui souriant avec douceur. Il semblait l’avoir fait tant souffrir par le passé que même sa présence à ses côtés, sans la toucher, semblait de trop… « Pas grave » souffla-t-il lorsqu’elle lui avoua ne pas avoir faim. Il reposa alors la cuillère dans le bol. Le coup de grâce tomba. Elle n’aurait pas dû revenir à New York. Parce qu’elle était malade ou parce que son chemin avait rencontré le sien ? Mais avant qu’elle ne décide véritablement de le flanquer à la porte, Lucious lui confia qu’il s’en voulait d’avoir tout gâché. Sa réponse l’attrista. Elle voulait de nouveau qu’il parte, qu’il s’en aille. Enfin, c’était au début, parce qu’elle sembla abdiquer en faisant un trait d’humour qui lui fit relever les yeux en sa direction et lui tendit le bol de soupe « Je le suis déjà… ». Oui, il était déjà envoûté alors même avec sa tête des mauvais jours comme aujourd’hui, rien ne pourrait y changer quoique ce soit.

Lucious aurait dû s’abstenir de poser davantage de questions. Mais l’une d’elles lui taraudait l’esprit. La raison de son départ. La réponse fut fracassante. Il était l’unique cause de son départ. Il acquiesça lentement de la tête « Oui, j’en ai une autre. Tu me détestes à ce point ? » avant de poser sa main sur son genou « Ne réponds pas. J’ai ma réponse » tout en esquissant un sourire. Simple façade de ce qu’il éprouvait. Il se leva, rangea la cuisine avant de revenir vers elle « Je suis peut-être un peu français tout fin de compte ». Il allait devoir être plus clair. « Lorsque nous étions à Paris, tu m’as confié regretter cet aspect des français, qu’ils ne parlaient que rarement de leurs sentiments. Je suis peut-être un peu français ». Il retourna dans la cuisine pour faire la vaisselle et lorsqu’il eut terminé, revint vers la jeune femme « J’ai conscience des efforts que tu as fais pour moi. Tout ce qui tu as accepté par amour. Jamais une femme n’a fait ça pour moi. Je voulais que tu le saches. Maintenant, faut que j’aille faire pipi » et se rendit aux toilettes sans tarder. Ça lui permettait de prendre un moment pour lui, par la même occasion. Il devait parler avec Katelyn au risque de la perdre à tout jamais. Et si elle tombait amoureuse d’un autre homme en Amérique du Sud ? Ou à son travail ?

« J’étais terrifié par la relation que tu avais avec Arron. Mais j’étais aussi terrifiée de te rendre malheureuse par tous les sacrifices que tu étais prêt à faire pour moi. Alors j’ai tout détruit entre nous. Enfin, notre relation. Sur l’instant, je n’ai pas compris, mais en fait, j’avais encore besoin de temps pour finir ma relation avec Rachel. J’avais besoin de temps pour être totalement moi, me retrouver en tant qu’homme, et ne plus vivre à travers le fantôme de feu mon épouse ». Il s’avança pour se saisir de sa veste « Je suis venu ici pour qu’on en parle, pour qu’on répare tout cela. Je sais bien que tu m’en veux, que tu n’es plus amoureuse de moi. Mais être ton ami me manque. Je veux retrouver ce statut de riche emmerdeur ». Il enfila sa veste « Mais je peux aussi partir si tu le souhaites. Pour la première fois de ma vie, je te laisse le choix de guider ma vie. J’obéirais ». C’était une preuve importante qu’il souhaitait se faire pardonner. S’il ne pouvait pas être l’homme au côté duquel elle se lèverai chaque matin, il voulait être au moins l’ami qui l’empêcherait de dormir tôt la nuit en l’entrainant dans des soirées éreintantes et sans grand intérêt.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 5 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 5 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


La cuillère de soupe resta en suspens devant de bouche ouverte lorsqu'elle entendit la seconde question. Il avait déjà été plus habile pour lire en elle. Ou alors elle était devenue très bonne comédienne. Finalement il ne voulait pas de sa réponse. Elle avala ce que contenait la cuillère sans le quitter des yeux. Puis elle mangea silencieusement alors qu'il rangeait. Un froncement de sourcils. Elle n'était pas assez en forme pour comprendre ce qu'il voulait dire. Heureusement Lucious précisa. Katelyn se contenta de le dévisager.

Peu à peu elle avala le bol de soupe en regardant les dessins de la couette, écoutant seulement le bruit de l'eau qui coulait. Fallait il vraiment qu'ils parlent de tout ça aujourd'hui ? « -tiens… » souffla la jeune femme pour seule réponse en lui tendant le bol vide. Puis elle se laissa glisser à nouveau en bas de l'oreiller, la couette remonté jusque sous le nez. Quelques minutes seule avant que Lucious ne revienne à la charge. Elle l'ecouta, toujours aussi silencieusement. Tout ce qu'il lui dit, elle le savait déjà. Elle l'avait comprit un an plus tôt, dans l'ascenseur.

Un faible sourire étira les lèvres de Kate. « -tu me laisses le choix… comme ça si je te mets dehors ça sera moi la méchante qui aura mis définitivement un point final à notre histoire. » elle était faible aujourd'hui, malade et fatiguée. « -tu n'as pas vraiment choisi le bon jour pour qu'on discute de tout ça. » sa voix était fatiguée. Elle était fatiguée. Et lui il voulait remuer le passé, avoir des réponses… elle se mis à tousser, se redressant quelque peu sur le côté. Puis elle se laissa tomber sur le matelas. Fermant les yeux elle reprit sa respiration, avant de dire : « -je te déteste pas. » une petite pause. « -j'arrive pas à te détester. » … « -tu dira merci à Jerry pour ça. » elle ouvrit péniblement les yeux pour le regarder quelques secondes, plus elle les ferma à nouveau. « -je suis fatiguée, donc je vais dormir encore un peu. Si je me sens mieux dans quelques heures et que tu es toujours là, on parlera. » voilà. Voilà ce qu'elle choisissait. A lui de voir. Mais là tout de suite, elle n'avait la force de rien. Elle lui tourna le dos, s'enroulant dans la couette pour avoir un peu plus chaud. Puis elle ferma les yeux et s'endormi rapidement. Si Kate avait été en forme, les choses auraient été différente. Mais là, elle ne parvenait même pas à se prendre la tête avec tout ce qu'il lui avait dit. Plus tard…

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et j'ai laissé, celle qui a donné un nouveau sens à ma vie, partir...

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Pour la première fois, Lucious lui laissait le choix de lui dicter sa conduite. Soit il restait, soit il partait. Mais il ne s’était pas attendu à autant de crainte à son égard. Comment pouvait-elle croire qu’il agirait ainsi ?! Il pencha légèrement la tête sur le côté « Cette réaction n’est pas le résultat de notre séparation, mais celles qui m’ont précédées. J’ai mis fin à notre relation il y un an. Il n’y a pas sujet à discussion. J’ai tous les torts ». Il redressa sa tête « C’était pour savoir si tu voulais rester tranquille ». Il lui laissait le choix de cesser ses intrusions dans sa vie. Elle avait raison. Il devait partir. Après tout, ce n’était pas le bon moment pour discuter de tout cela. Elle était malade, elle lui en voulait sûrement encore. Il s’avança alors vers la porte d’entrée, posa sa main sur la poignée et se retourna, un petit sourire satisfait sur les lèvres. Elle ne le détestait pas. Il y avait encore un espoir « Jerry ? ». Pourtant, à la soirée du nouvel an, il semblait lui en vouloir tout autant. Il ouvrit la porte, mais de nouveau, la voix de Katelyn l’arrêta dans son élan « J’en prends bonne note » et quitta l’appartement pour la laisser dormir.

Lucious tourna en rond pendant plusieurs heures et finalement, décida d’aller chercher sa nièce à la sortie de l’école. Un petit chocolat chaud ne serait pas de trop pour conclure cette journée de dur labeur « Tu as la tête des mauvais jour mon oncle » tout en se dessinant une moustache de chocolat sur les lèvres après sa première gorgée. Il prit une serviette pour lui essuyer la bouche « Tu te souviens de mon amie, Katelyn ? » « Je t’écoute ». Son attitude à jouer les adultes du haut de ses huit ans l’amusait grandement, tout comme ça l’effrayait de la voir grandir si vite « J’ai été méchant avec elle. Elle m’en veut ». Comment expliquer tout ça à une petite fille… « Tu t’es excusé ? La maitresse dit toujours que quand on fait du mal à quelqu’un, il faut demander pardon ». Elle fit signe au serveur et demanda l’addition devant le regard amusé de son oncle qui haussait les sourcils devant tant d’assurance. Sa sœur avait raison. C’était une mini-lui.
Après l’avoir raccompagné chez ses parents, Lucious retourna à l’appartement de Katelyn. Il frappa à la porte et entra à pas de loup, lui faisant un signe de main pour la saluer « J’ai apporté des DVD ». Rien de tel quand on est malade. Il les posa sur la table basse, glissa ses mains dan ses poches et se lança « Je suis désolé Katelyn de t’avoir fait souffrir, de ne pas avoir eu confiance en toi comme je l’aurai dû. Je suis désolé de ne pas avoir pris conscience de tous tes efforts à mon égard par amour. J’ai été aveuglé par mes craintes, par ma peur que tu te lasses d’être que la seconde dans ma vie, que tu ne t’épuises à te battre contre un fantôme. Que tu ne puisses pas attendre le temps suffisant… Pour tout, je suis désolé Katelyn » avant d’ajouter « Rocky est un bon film » tout en désignant du menton l’un des DVD sur la table « Je ne veux plus que l’on parle de tout cela pour le moment. J’ai été égoïste, je n’ai pensé qu’à moi en venant te voir ce matin. Je veux juste prendre soin de toi et ensuite, je partirai et te laisserai tranquille » et ajouta cela avec son sourire charmeur « Il y a pire comme fin de journée ? » avant de lever un sac de nourriture « Et j’ai pris à manger ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 5 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 5 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Il avait raison. L'attitude de Katelyn n'était pas seulement dû à ce qui s'était passé entre eux. Ça venait de plus loin. Une accumulation de douleur, de déception. Une impression de toujours donner sans jamais avoir droit à quelque chose en retour. Une sorte de colère contre elle-même. Pourquoi fallait il toujours qu'elle s'attache à celui qui ne fallait pas ?! Kate n'avait pas envie de se prendre la tête lui. Pas maintenant. C'était à lui de prendre sa décision. Rester. Partir. S'il voulait parler d'eux, ça serait plus tard. Elle avait besoin de repos.

Ça devait faire une petite demi heure qu'elle était réveillée. Elle avait bien mis dix minutes à se lever pour aller aux toilettes. Elle s'était trainée jusqu'à la cuisine pour faire bouillir de l'eau et se préparer du thé Kate venait seulement d’allumer son pc. Elle s'était installée sur le sol, l'ordi sur ses genoux, sa tasse de thé trop chaude à côté . Dormir lui avait fait du bien même si elle se sentait toujours faible. La fièvre était sûrement tombée. Katelyn leva le visage en entendant frapper. Elle souffla un petit salut à l'adresse de Lucious et sourit avec tendresse malgré elle en baissant à nouveau les yeux sur son écran. « -c'est gentil mais j'ai que mon pc portable alors… » oh merde pourquoi est ce qu'il faisait toujours des trucs adorable…

La jolie brune aux traits tirés et au nez rougit resta interdite en entendant la suite. Elle ne s'était pas attendue à de telles excuses. Elle finit par fermer la bouche en clignant plusieurs fois des paupières, vraiment surprise. Mais il ne lui laissa pas le temps de répondre. D'accord il ne voulait pas parler de ça. Pourtant à la base c'était le but de sa visite… « -je te promets pas de rester éveillée tout le long du film mais d'accord pour Rocky. » elle ferma sa boite mail, avant de dire : « -je vais pas manger maintenant si ça te gêne pas. je viens de me faire du thé. L'eau est encore chaude d'ailleurs si tu en veux. » la jeune femme se mis à tousser avant de coller sa tête contre le canapé. La jeune femme observa Lucious du coin de l'œil. Puis elle lui dit sans bouger : « -merci… pour tes excuses. »

Au nouvel an, le revoir lui avait fait mal. Mais cela lui avait fait voir qu'il lui manquait aussi. Ses sourires, son humour, sa maladresse. « -j'ai quitté New York à cause de toi. Mais aussi pour moi. Pour prendre de la distance, faire le point sur ma vie, sur moi-même. Jerry m'avait parlé de ce job au mariage de June. Il avait vraiment envie qu'on se lance la dedans ensemble. » elle souffla sur sa tasse avant de regarder Lucious. « -quand j'ai vu ta photo au bras d’une autre dans la presse, j'ai accepté de partir en Argentine. J'avais besoin de changer d'air. » un léger sourire qui s'effaça très rapidement pour laisser place à une quinte de toux. « -je déteste être malade… » grogna Kate avant de plisser les yeux et de dire : « -mais Rocky on l'a déjà vu tous les 2 ? Tu as apporté quoi d'autres ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 5 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


S’excuser, demander pardon. Cela ne coulait pas de source pour le millionnaire qui n’était pas un grand adepte des relations amoureuses. Il avait encore des choses à apprendre, mais il comptait sur la vie, et sa nièce, pour le lui apprendre. Parce qu’il avait déjà perdu la première femme dont il était amoureux et cela, de manière brutale. Il était hors de question pour Lucious, que la même histoire se réitère. Il ne voulait pas imaginer sa vie sans elle à ses côtés, même si elle ne décidait de lui offrir qu’une amitié dorénavant. Mais tout cela, il n’était pas encore prêt à le prononcer à voix haute. A lui dire qu’il était tombé amoureux, lui aussi. Parce qu’il avait peur que ça ne soit plus le cas pour elle. Alors le déni lui donnait encore un peu d’espoir « Je veillerai sur tes rêves » tout en lui souriant avec douceur et acquiesça en posant son regard sur la nourriture dans le sac « Je veux bien. Je vais mettre ça au frais » et s’éclipsa vers le coin cuisine pour y déposer le repas au frigo et se servir une tasse de thé. Un breuvage qu’il appréciait de temps à autre. Il retourna vers la jeune femme, baissant les yeux, presque gêné par le remerciement de Katelyn « Tu n’as pas à me dire merci pour mes excuses. Cela sortait du cœur. Je voulais que tu le saches » et porta sa tasse à ses lèvres avant de grimacer « Chaud ! Chaud ! » et souffla sur le liquide clair pour tenter de le refroidir un tant soit peu.

Lucious releva ses yeux de sa tasse fumante. Elle était partie à cause de lui. Elle le lui avait dit. Mais ce qu’elle précisa le soulagea presque. Il n’était pas l’unique raison de son départ « Je t’aurais laissé partir… Si je n’avais pas tout gâché entre nous, je t’aurais laissé partir malgré tout ». Parce que c’était sa carrière. Qu’il n’aurait pas pu lui demander de refuser une telle opportunité pour son unique personne. Il prit une gorgée et déposa la tasse sur la table basse « Tu es jolie même malade » tout en lui faisant un petit clin d’œil et jeta un coup d’œil aux DVD « Ça aurait pu nous rappeler de bons souvenirs de Paris. Il y a Personnel & Confidentiel. Ça parle de journalisme. J’ai pensé à toi en voyant ce film » tout en prenant place à ses côtés. Alors que le film commençait, il serra la jeune femme contre lui « C’est pour que tu sois en face de l’écran ». Bien sûr… Il attendit un moment avant de poser ses yeux sur elle « La femme pendu à mon bras sur la photo du gala… C’est une amie à ma sœur. Elle s’apprêtait à reprendre le siège de son père au Conseil d’Administration de la société. Mais elle craignait que les bruits qui courraient à son attention concernant son orientation sexuelle ne vienne entraver son ascension. J’ai joué les écrans de fumées. J’étais juste une couverture et c’était une occasion de me changer les idées… » et reporta son regard sur l’écran « J’adore Michelle Pfeiffer ! Elle sent bon ». Il avait eu l’occasion de la croiser à la remise des Césars il y a de ça quelques années auparavant et avait apprécié de discuter avec elle, aussi brève que fut la conversation.

Lucious se saisit de sa tasse de sa main libre alors que l’autre glissait sous son t-shirt, laissant danser le bout de ses doigts sur sa peau sans vraiment y prêter attention et souffla à l’oreille de la jeune femme « J’ai déchiré le chèque. Quant à la robe, je l’ai essayé, mais je ne rentre que jusqu’à mi-cuisse dedans. Elle t’attend donc mon placard si l’occasion se présente, comme lorsque l’on récompensera ton travail ». Parce que oui, il avait suivi tout son parcours en Amérique du Sud grâce à Roger. Il n’avait rien raté de son travail et oui, il l’aurait laissé partir même s’ils étaient encore ensemble, car elle était née pour faire ce travail.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 5 Empty


4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 5 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 5 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


« -si je te dis merci parce que je suis contente d’entendre ça sortir de ta bouche. » Elle s’était tellement posée la question. Savoir si il regrettait, si il avait tourné la page après cette rupture et cette dispute. Ces excuses lui faisait du bien. Parfois il ne suffisait pas de grand-chose pour se sentir un peu mieux. Un sourire amusé passa sur ses lèvres. Oui, il lui avait manqué. Katelyn apporta quelques explications à son départ. Et à nouveau elle fut heureuse d’entendre ce qu’il lui confia. Étonnée tout de même, mais heureuse. Un petit rire et elle répondit : « -et toi tu dis toujours des conneries plus grosses que toi. » Jolie avec des cernes au milieu du visage, le nez rouge comme celui du renne du père noël, les cheveux en pagaille, emmitouflé dans son gilet comme s’il faisait moins quinze. Ça avait beau être gentil et charmant, c’était totalement faux.

« -je connais pas... » répondit Kate alors qu’elle prenait le dvd pour le mettre dans son pc. On était loin de la super séance de cinéma, mais elle n’avait pas aménagé ce minuscule appart alors qu’elle ne comptait pas y rester longtemps. Un regard alors qu’il se justifiait. Elle se laissa faire. Pourtant, elle savait qu’elle devrait mettre les choses au clair. A nouveau elle souffla sur sa tasse de thé avant de la porter à ses lèvres. « -quoi ? » demanda t elle sans le regarder. Elle sentait bien son regard sur elle. Kate l’écouta silencieusement. Il n’était pas obligé de se justifier. Le temps avait passé. Pourtant elle constata un certain soulagement chez elle à cet aveu. Katelyn ne répondit rien, tentant de suivre un peu le début de film.

Un léger frisson la parcourue lorsqu’elle sentit les doigts de Lucious sur sa peau. Kate ferma les yeux un court instant avant de saisir la main du millionnaire avec douceur. Elle le lâcha presque aussi tôt. Pas la peine de préciser, il avait très bien compris. Non, elle ne voulait pas le laisser retrouver cette intimité qu’ils avaient eut. Ce côté tactile qu’ils avaient adopté trop vite, même sans s’en rendre compte. Ça avait été un des éléments déclencheur des sentiments de la jeune femme. Et elle ne voulait pas de ça… Suivre le film allait être compliqué.

« -chutt !! et j’en ferais un autre. » elle tenait à ce qu’il encaisse la somme qu’elle lui devait et aussi de suivre le film. Il avait bien trop payer pour elle. Les bons comptes font les bons amis. « -et la robe risque de rester encore un moment dans ta penderie. » un haussement de sourcils en disant cela. Ils n’étaient pas le premier à lui faire des compliments sur son boulot. Mais Kate ne faisait pas cela pour avoir droit à des lauriers. Dix minutes passèrent avant qu’elle n’ouvre le bouche à nouveau : « -J’ai beaucoup pensé à nous deux cette années. » Elle avala une gorgée de thé et reprit : « -j’étais en colère au départ. Vraiment. Je t’en voulais. Et puis avec le temps et les conseils de Jerry, j’ai commencé à voir les choses sous un autre angle. » Elle se pinça les lèvres avant de mettre le film en pause. « -on dirait pas comme ça quand on le vois, mais Jerry est quelqu’un de très posé. Il en avait marre de me voir comme ça. Alors il m’a dit que je devais retenir le positif de notre histoire. » Kate leva les yeux sur Lucious et ajouta : « -ça n’a pas marché. On s’est fait du mal. Ça arrive parfois. Enfin j’suis abonnée à ça de toute façon donc bon… Ce que j’ai retenu c’est que… Grace à toi j’ai réappris à sourire à la vie. A me retrouver. Et sans t’avoir connu, je suis pas certaine que j’aurai accepté ce job que j’adore. » Kate ne voulait plus de cette souffrance. S’il voulait une amitié, elle était peut être prête à la lui donner. Mais rien de plus. Enfin pas pour le moment. Peut être jamais… Maintenant c’est elle qui n’était plus prête. Rien ne pourrait redevenir comme avant. Même leur amitié serait différente.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Et si on essayait...  - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Et si on essayait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: