-17%
Le deal à ne pas rater :
WD – My Passport 2To Noir – Disque dur externe portable
79.62 € 95.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Et si on essayait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 867
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


A l’issue du mariage, Lucious s’était retrouvé seul face à une situation dont il ne contrôlait rien, se laissant mener par le bout du nez par ses émotions, ses craintes avérées. L’image de l’ex-petit-ami de Katelyn en boxer devant lui ne cessait de le hanter. Un combat sans relâche se menait entre son esprit, qui comprenait qu’elle ait succombé, parce qu’après-tout, elle n’aurait jamais la première place dans sa vie, et de l’autre côté, son cœur, qui souffrait à l’idée de ne plus l’avoir à ses côtés. Après tout ce temps, Lucious en avait presque oublié la souffrance que pouvait entrainer l’amour. Parce que oui, il y avait un peu de ça. Alors les jours qui suivirent, il se renferma sur lui-même, dans le travail et sa famille le jour, et à la nuit tombée, se laissait entrainer dans des soirées extravagantes par le thème et par les convives. Au moins là, il se laissait guider par l’effervescence du moment et parvenait presque à oublier cette nuit-là… Mais cette omission n’était que de courte durée. Il avait parfois l’impression de la voir au détour d’une rue, ou de l’entendre rire en passant dans un café. Pourtant, il ne répondit à aucun de ses messages. Faisant le mort en souhaitant qu’à la longue, elle ne l’oublie.

Il avait eu bon espoir après trois jours sans aucunes nouvelles. Mais son cœur rata un battement lorsqu’il pénétra dans son appartement. Pas un bonjour. Elle fut la première à prendre la parole alors qu’il resta interdit devant elle. Elle était si belle que ça en était douloureux. Du souci pour son silence… Une de ces têtes… Il allait devoir trouver une excuse valable. Lucious reprit contenance avec une certaine hâte, posa sa mallette dans l’entrée, ses clefs dans le vide-poche et tout en gardant le regard fixé sur son courrier qu’il faisait défiler entre ses mains, ajouta « Je t’ai dit que j’avais une urgence, que c’était personnel ». Il déposa finalement le courrier sur l’établi central de la cuisine, posant ses mains sur ce dernier, la tête baissée une fraction de seconde avant de relever ses yeux azurs sur elle « Ma nièce a été arrêtée pour vandalisme. Ma sœur n’en a pas connaissance. Je me devais de trouver une punition adaptée. Donc je passe mes journées entre ma société et le nettoyage des graffitis dans la rue avec Anna » et ajouta tout en retirant sa veste en se rendant dans sa chambre « Tu ne peux pas rester. J’ai un vol de nuit pour Hong-Kong ».
A l’abri de son regard, Lucious ferma les yeux. Pourquoi avait-il fallu qu’Arron l’invite à danser ? Pourquoi avait-il fallu qu’elle succombe de nouveau ? Il décida de préparer sa valise en silence et revint dans le salon, déposant le bagage dans l’entrée. Il se retourna ensuite en direction de Katelyn, ses mains dans les poches « Le mariage s’est bien passé ? ». Il l’observa silencieusement et poussa un soupir. Il ne cessait de tourner autour du pot. Ce n’était pas lui. Alors après une main dans ses boucles blondes, il décida de faire preuve de cette honnêteté qui le caractérisait si bien « Je pense qu’on devrait en rester là nous deux. Tu n’es pas prête à abandonner ta relation avec Arron et je le conçois. J’aurais juste aimé que tu t’en rendes compte avant. Même les autres convives l’ont vu. Cette manière qu’il a de te regarder, d’être toujours derrière toi… » Il s’approcha de la jeune femme avec toujours autant de calme dans sa voix et posa ses mains sur ses épaules, souriant « J’ai déjà eu mon compte dans les drames. Je n’ai pas envie de réitérer l’expérience ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 817
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Soit ce truc perso était super grave, soit elle avait loupé un épisode. C'était quoi cette distance, il venait pratiquement de lui parler comme si elle était une assistante super chiante ! Elle fronça légèrement les sourcils, s'étant attendu à un tout autre accueille tout de même. Encore une fois, Kate eut l'impression qu'il faisait un effort sur humain pour lui parler. Réalisant que y avait bien plus grave dans la vie que ce qu'il venait de lui annoncer, elle eut encore plus de mal à saisir le ton que Lucious donnait à cette conversation. Tout en croisant les bras, elle fit deux pas sans rien dire. C’était dommage pour la gamine mais du point de vu de Kate, ça ne justifiait pas le silence des derniers jours. Elle voulait comprendre. Même si elle sentait déjà que la conversation n'allait pas être agréable. Et elle tomba des nues en entendant ce qu'il lui cria presque de sa chambre.

Wahou… il s'était passé quoi depuis qu'il était parti précipitamment du mariage June ? Elle avait l'impression que ça n'était plus le même homme. Hong Kong… bien… elle savait très bien qu’il menait sa vie, mais ça la dérangeait qu'il soit parti ainsi, sans rien dire. Surtout depuis déjà 3 jours. Elle hésita à le suivre mais finalement ce fut la baie vitrée qu'elle préféra regarder, comme si elle, elle pouvait lui donner des réponses. Les bras toujours croisés, elle commença à stresser. Son cerveau si imaginatif venait de se mettre en route… elle se retourna pour le dévisager. Mais qu'est ce qui lui prenait…

Puis ce fut le coup de poignard. Quoi ? C'était quoi ce délire ? Plus il parlait plus elle avait mal. Ça sortait d'où toutes ces conneries ? Il était parti parce qu'elle avait dansé avec Arron ? Il avait tout inventé ? Pourtant elle avait été claire sur le sujet. Il y avait quelque chose qu'elle avait loupé. Kate recula d'un pas lorsqu'il osa la toucher, lui parlant comme si c'était une escro. « -mais de quoi tu parles ? J'ai seulement danser avec lui, c'est pas puni par la loi que je sache. Attends tu me fais quoi là ? Explique toi mieux que ça parce que je comprends rien. » elle fronça les sourcils puis les haussa avant de dire : « -tu as changé d avis pour nous simplement à cause de ma relation avec Arron ? » non mais il était où le problème ? Il était incapable de comprendre que Arron n'était plus qu'un ami. C'était pas lui qui rivalisait avec un fantôme. Si il voulait lui refaire le portait, il pouvait aisément le faire. Elle voulait des explications. Des vraies.



Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 867
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Tout était terminé. Les mots venaient d’être prononcés, agrémenté d’une cuillère à soupe d’explication pour qu’elle comprenne mieux sa décision et soupoudré d’un léger sourire comme pour alléger cette conclusion. Pourtant, la jeune femme ne semblait pas comprendre où elle voulait en venir. Il fallait croire que son ex-petit-ami n’avait pas jugé bon de préciser sa venue nocturne à son appartement. Il glissa les mains dans ses poches et pencha légèrement la tête, comme si la voir sous un autre angle lui permettrait de déceler la moindre faille à ces dires. Il se redressa « Un café ? » et sans attendre sa réponse, après un bref coup d’œil à sa montre, il lui fit signe de s’installer et prépara deux cafés. Il déposa celui de Katelyn sur la table basse et porta le sien à ses lèvres « Je suis passé te voir la nuit du mariage. Il était plus proche de l’aube que de la fin de soirée. Je voulais m’assurer que tu allais bien. Quelle ne fût pas ma surprise en voyant Arron ouvrit vêtu d’un simple boxer ». Il posa sa tasse sur la table basse et haussa les épaules « Tu étais soule, j’étais partie comme un voleur, je comprends. Il a dû saisir une occasion en or, au souvenir du bon vieux temps ». Malgré sa voix posée, presque détachée, Lucious avait mal au fond de lui. On venait de lui ôter, une nouvelle fois, la personne à qui il tenait. C’était douloureux.

Il s’approcha, déposa un baiser sur sa joue, « J’ai un avion à prendre » tout en tournant brièvement la tête en direction de sa valise, avant de poser de nouveau ses yeux sur elle « Si tu ne vois pas le petit jeu d’Arron qui décide de danser soudainement avec toi alors que depuis que nous nous connaissons, il ne l’a jamais fait, tu es aveugle Katelyn. Il l’a fait précisément lorsqu’il a eu des doutes sur nous deux. Ce n’est pas l’attitude d’un ami, mais d’un homme qui veut rappeler à tout le monde que tu lui appartiens ». Il replaça une mèche de cheveux, mais soudainement, cette scène d’Arron ayant le même geste lui revint en mémoire et il arrêta sa main « Je sais être un riche emmerdeur, mais dès qu’il y a un combat, j’abandonne avant même qu’il ne commence. Je ne me battrai pas pour toi. C’est lâche, je le conçois. Mais j’ai passé trop de temps à me battre, je suis un homme fatigué ». Il s’était battu pour avoir l’amour de Rachel à leur rencontre, il s’était battu contre son beau-père pour qu’il accepte de l’accompagner à l’Église, il s’était ensuite battu en justice pour que l’homme qui avait tué son épouse soit condamné. Mais son plus gros combat, fut contre la vie elle-même durant ces dernières années. Il commençait enfin à revivre, à apprendre à tourner la page, à apprécier la vie comme elle venait. Il ne voulait pas enclencher un nouveau combat. C’était bien trop épuisant. Il parvint tout de même à lui sourire « Autant arrêtez avant que l’on tombe bien trop amoureux l’un de l’autre et que ça nous détruise ». Il posa son index sur son nez et se saisit de sa valise « Il est temps pour Alice de quitter le terrier du lapin blanc » et s'avança vers la porte...



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 817
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Comment avait-elle ou s'attendre à une vraie conversation entre adultes ?! Comme si elle ne le connaissait pas assez. Il lui avait déjà fait le coup à Paris après tout. Elle ne répondit rien pour le café, ne cessant de se demander si c'était cette simple danse qui avait tout changé. Et puis il balança enfin l'info qui lui manquait ! Il était venu chez elle le soir du mariage. Et c'était Arron qui avait ouvre. Il s'était bien gardé de le lui dire. « -c'est du délire… » souffla Katelyn pour elle-même en mettant ses deux mains sur ses hanches, le regard sur la vue de la ville.

Le baiser sur sa joue fut comme une brûlure. « -fais pas ça… » lui murmura la jeune femme. Faire comme si tout était normal. Comme si ça lui importait peu au final. Tout ce qui sortait de la bouche de Lucious la blessait. Ou plutôt c'était son détachement la plus total qui la faisait souffrir. Elle leva les yeux pour ravaler des larmes. Elle ne trouvait même pas la force de dire quoi que se soit pour démentir tout ça. Il était en train de lui faire comprendre que de toute façon, elle n'était pas bien grand-chose dans sa vie. Pas assez pour se battre pour elle en tout cas.

3 secondes, elle resta 3 secondes seule dans l'appartement. Avant de se précipiter vers l'ascenseur et de glisser sa main pour stopper la fermeture des portes. « -à mon tour de parler. » son regard était brillant de tristesse mais elle lui parla avec aplomb : « -je n'ai pas couché avec Arron le soir du mariage. Jerry et Charly ont également dormi chez moi. » voila ça c'était le 1er point.

« -je sais pas comment, ni pourquoi tu as cru tout ça, mais je constate que niveau confiance, c'est du sens unique entre toi et moi. » Kate déglutit avant d'ajouter : « -tu penses vraiment que je t'aurai avoué être tombé amoureuse si j'avais pas envie de vivre cette histoire avec toi à 100% ? J'ai été claire au sujet de Arron. Le problème c'est pas ma relation avec lui. Ça c'est ton excuse. » elle ne cessait de le regarder droit dans les yeux. Pointant un doigt sur lui elle reprit : « - tu te sers de ça pour faire marche arrière. Parce que tu te sens pas prêt pour aimer à nouveau. » il n'avait sans doute pas conscience de la douleur qu'elle éprouvait à cet instant. « -je crois que le pire en fait c'est ton silence et ta lâcheté. Faut que tu grandisses Lucious, quand on est adultes on se cache pas comme tu l'as fais pendant trois jours. » elle se pinça les lèvres parce qu'elle était au bord des larmes et ajouta d'un voix briser par le chagrin : « -en tout cas merci de me laisser voir l'image que tu as de moi. La nana bourrée qui saute sur tout ce qui bouge. » la porte s'ouvrit et elle ajouta avant de partir : « -tu va l'avoir ton avion j'ai fini. Salut. » puis elle le planta la, marchant vite, courant presque. Une collection de connard, voilà ce à quoi ressemblait les hommes de qui elle tombait amoureuse. Elle composa le numéro d’Arron : « -pourquoi tu ne m’as rien dis ? C'est quoi ton problème ? Ça te faisait chier tant que ça que je puisse être heureuse avec quelqu’un d'autre ? Ba bravo ta réussit ton coup ! » puis elle lui raccrocha au nez.




Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 867
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Malgré sa nonchalance apparente, au fond de lui, il souffrait. Lui aussi était en train de tomber amoureux. Lui aussi ne voulait pas que tout cela cesse. Mais cette cérémonie lui avait ouvert les yeux. Il ne pourrait jamais lui offrir la première place dans sa vie. Elle passerait toujours après sa défunte épouse, son premier amour. Parce que la page était trop dure a tourner… Parce que la réaction d’Arron laissait sous-entendre que tout n’était pas fini entre eux deux et il n’avait pas envie de se battre. Il en avait assez de se battre pour des choses qui étaient hors de son contrôle. C’était épuisant. Même si ça lui faisait mal de lâcher les armes ainsi, devant elle, abdiquant devant la première difficulté. Oui, c’était douloureux. Mais c’était nécessaire à ses yeux. Elle ne serait jamais pleinement heureuse avec lui et quant à lui, il n’était pas prêt à s’arracher au passé… Les yeux clos dans l’habitacle de l’ascenseur, il avait envie de se recroqueviller sur lui-même, tel un fœtus. Mais Katelyn ne semblait pas en avoir fini avec lui…

Elle n’avait pas couché avec Arron. Il crut défaillir. La culpabilité l’assaillit violemment. Comment avait-il pu croire une chose pareille ?! Son regard se baissa au fur et à mesure des reproches légitimes de la jeune femme. Il aurait aimé disparaitre en cet instant. Non, il aurait préféré revenir le soir du mariage. Il aurait préféré appeler sa sœur pour récupérer sa nièce, parler à la jeune femme de ses craintes, la serrer dans ses bras pour se rassurer et danser inlassablement avec elle. Mais ça, c’était tout bonnement impossible. Il releva brusquement son regard sur elle « Je n’ai pas cette image de toi. Je perçois Arron comme un prédateur et tu es sa proie. Tu es tactile quand tu es ivre et vous avez une relation qui n’est pas anodine, admet-le. Tu aurais pu te laisser entrainer par l’alcool…Par lui… ». Il leva la tête au ciel, désespéré « Tu aurais vu une femme en sous-vêtement venir t’ouvrir la porte, je doute que l’idée qu’elle ait dormi dans le canapé ou que c’était la femme de ménage ait été ta première idée ». Il fallait remettre les choses dans son contexte. Les rôles inversés, elle aurait sûrement eu les mêmes craintes que lui… Mais peu importe, elle le salua et partit sous ses yeux.

* Le millionnaire, Lucious Thompson, trouve du réconfort dans les bras de la séduisante héritière de l’industrie automobile après sa séparation avec la reportrice d’un journal local *. Le protagoniste jeta le magazine people sur la table basse et se rendit près de sa baie vitrée, une main dans la poche et l’autre tenant sa tasse de café. Ce torchon à sensation semblait être en manque de potins de stars pour s’intéresser à sa petite personne. Ils descendaient bien bas. La femme en question était une amie de sa sœur, lesbienne, et qui cherchait une couverture jusqu’à ce qu’elle siège au conseil d’administration de la société de son père. Elle craignait les discriminations à son encontre. Quant à lui, il cherchait de la compagnie pour le gala de charité organisé pour une raison qu’il avait déjà oublié. Comme s’il était capable d’oublier Katelyn ainsi, après seulement quelques jours après leur séparation. Il jeta un coup d’œil à son portable. Il avait envie de l’appeler, de lui dire de ne pas croire ce qui était écrit dans ce torchon sans nom. Mais il préféra la voir en personne. Lucious voulait se faire pardonner de son comportement, et peut-être tenter de se faire pardonner, mais s’il n’avait aucune conviction concernant ce dernier souhait. Il avait été pitoyable. Mais il tenait à elle…

Il aura fallu plusieurs jours avant qu’il ne prenne son courage à deux mains et se retrouve devant cet appartement. Lucious frappa contre la porte d’entrée, mais aucune réponse « Vous êtes là pour la visite ? ». Il se tourna vers un homme de son âge, peut-être un peu plus, jouant avec un jeu de clef « La visite ? » « Oui. Mon ancienne locataire est partie il y a peu ». Lucious salua rapidement l’homme tout en descendant les escaliers, se saisissant de son portable pour appeler son vieil ami. Elle venait de donner sa démission…




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 817
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


« -oui bien sur me laisser entraîné par lui alors que j'ai passé la soirée dans tes bras à danser, que je tiens à toi et qu’on commence, non commençait à construire quelque chose. » elle ressentait autant de douleur que de colère. Contre Lucious, contre Arron bien entendu mais aussi et surtout contre elle-même. Comment est ce qu'elle avait pu croire que ça pouvait marcher ? C'était elle qui était maudite. Kate avait levé les yeux pour ravaler ses larmes et avait répondu : « -si ça avait été l'inverse, je ne serais pas restée silencieusement durant trois jours, j’aurais pas prévu de me barrer à l'autre bout di mo de sans avoir pu en parler avec toi. Et surtout, je t'aurais accordé le bénéfice du doute avant de décider de baisser les bras… parce que je tiens trop à toi… » heureusement l'ascenseur se stoppa et elle pu sortir ou plutôt s'enfuir.

C'était Jerry qui l'avait trouvé en pleure chez elle. C'était lui qui l'avait prise dans ses bras, qui l'avait consolé sans demander de détails. Il avait passé le reste de la soirée avec elle, essayant de la faire sourire à nouveau. Son idée de partir à l'autre bout du monde pour bosser pour reporter sans frontière était revenue dans la conversation. « -toi et moi comme avant. Loin de tout ça ! Ça peut que te faire du bien de prendre de la distance. » il était à fond dans le projet, lui disant qu’il le ferait tout de même sans elle. Mais ça ne serait pas la même chose. Entre deux verres et trois mouchoirs, Kate avait peu à peu trouver l'idée séduisante.

Trois jours plus tard, alors qu'elle venait de lire la une d'un magazine en passant devant un kiosque à journaux, Katelyn l'avait appelé. « -je suis partante. Je démissionne aujourd'hui. Je rends mon appart et on se casse. » la photo de Lucious et de cette femme à son bras lui avait retourné le ventre. Il fallait qu'elle parte, qu'elle trouve un nouvel oxygène. Arron n'était pas venu à l'aéroport. Jerry lui avait fait comprendre qu'il en avait assez fait. Après de longues embrassades avec Sara et Charly, ils avaient embarqué pour l'Argentine. Ils avaient promis de revenir en vie, de donner des nouvelles régulièrement.

Durant une année entière, avec Jerry à ses côtes, Kate avait parcouru le monde. Elle avait fait parvenir un chèque à Lucious pour le rembourser des loyers qu'il avait payer pour elle. Ainsi qu'un colis qui contenait la petite robe noire qui lui allait si bien et qu'elle ne porterait jamais. Sur la carte elle avait seulement écrit : bon anniversaire. Après cela, elle avait tourné la page. Ce geste était une sorte de point final à tout ça.

Revenir à New York avait été quelque chose d'étrange. Sara les attendait de pieds ferme à l'aéroport. Les retrouvailles avaient émouvantes. Heureusement, elle leur avait laissé quelques jours pour se remettre du décalage horaire et pour tenter de se réhabiliter à une vie plus classique. Enfin ils étaient censés répartir bientôt. Mais les fêtes de fin d'année allaient être passé entre amis. Pas mal de chose avait changé. Sara était casée depuis presque quatre mois. June était enceinte. Arron avait demandé sa mutation dans une autre ville. Quant à Charly, elle révéla à Katelyn que l'absence de Jerry lui avait fait prendre conscience des sentiments qu'elle avait pour lui. Après un repas au restaurant tous ensemble, June et Marco étaient rentrée chez eux, alors que Charly proposait de finir l'année dans une soirée un peu spéciale organisée par des amis artistes.

Immense maison, immense jardin… beaucoup de monde. Trop de monde peut être pour Kate qui n'était plus habituée à ça. Musique, boissons, ambiance chic décontractée. Tout ça pour hurler tous ensemble : bonne année ! Une fois n'était pas coutume, elle avait mal aux pieds dans ses talons. Ça non plus elle n'en avait plus l'habitude. Alors qu'elle venait de reprendre un verre au bar, elle en renversa une partie sur le type juste derrière elle. « -oh mon dieu… » s'exclama Katelyn en français avant d'ajouter : « -je suis tellement désolée. » mais lorsqu'elle releva son regard son cœur loupa un battement. « -Lucious… » souffla-t-elle en restant interdite.




Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 867
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et j'ai laissé, celle qui a donné un nouveau sens à ma vie, partir...

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org

Douze mois. Un an. C’était la durée qui venait de s’écouler sans aucune nouvelle de celle qu’il appelait dorénavant son ex-petite-amie. Il avait passé le quart à se demander où elle était passée et le reste à espérer qu’elle revienne entière au pays. Remerciement tout particulier pour Sara qui s’était finalement décidée à lui confier ce petit secret. Une année qui lui avait comprendre qu’il était incapable de la balayer de sa vie comme une poussière d’un revers de main. Une année qui lui avait permis d’avancer dans sa quête d’un nouveau chapitre pour sa vie. Un deuil qui se clôturait peu à peu. Une page qu’il finissait par tourner, non sans appréhension. Des mois à se limiter dans son train de vie excentrique pour apprendre à vivre comme le commun des mortels, parsemées tout de même de soirées diverses et variées, mais sans l’aspect déluré d’antan. Oui, Lucious avait cherché à grandir. Il devait se faire une raison. Il s’était caché derrière des excuses sans fondement au moment où il s’était laissé aller à aimer, conduit par l’unique peur de la perdre, elle aussi. Lucious se devait d’apprendre de ses erreurs pour mieux avancer. Et qui sait, la vie sera peut-être le récompenser…

La démission de Katelyn du journal local avait poussé Lucious à reprendre contact avec Roger, son employeur et ancien ami. C’était ce dernier qui l’avait entrainé avec lui à une soirée organisée par des artistes de Manhattan. Il voulait en faire un article. L’ambiance était agréable, il avait appris à aimer les soirées décontractées, même si la foule était difficile à gérer. La soirée avait un important succès, et lui avait besoin de boire un verre pour s’échapper un peu de cette foule oppressante. Il attendit patiemment derrière une jeune femme, avant que cette dernière ne décide de renverser le contenu de son verre sur sa chemise initialement blanche. Mais cette voix, ce français. Il resta complètement interdit devant elle durant une fraction de seconde. Elle était là, devant lui « Katelyn… ». Un sourire se dessina presque naturellement sur ses lèvres et la serra dans ses bras après cette longue absence. Oui, il l’avait fait souffrir. Oui, leur séparation avait été douloureuse. Oui, il avait mis du temps avant de s’en remettre. Mais pour le moment, elle était là devant lui. Il se recula « Tu es magnifique » avant de faire signer au barman de remettre la même chose en double. Il aurait pu lui en vouloir d’être partie ainsi en Amérique du Sud, sans le prévenir. Mais c’était un prêté pour un rendu, il l’avait cherché « Qui aurait pensé qu’on se retrouverait ici ?! » avant de se saisir des deux verres que lui tendit le barman « Merci bien » et en tendit un à la jeune femme avant de trinquer avec elle « A ton retour à New York ».

L’effervescence des retrouvailles passée, Lucious resta là, à l’observer silencieusement. Elle était belle à damner un saint. Ce voyage à l’autre bout de l’Amérique lui avait fait du bien « Tu es venue accompagnée ? » avant de se tourner en direction de la foule qui était bien trop imposante pour discerner qui que ce soit à cette heure-ci. Il reporta donc son attention sur Katelyn « Je ne t’embête pas plus longtemps. Mais sache que je suis heureux de t’avoir revu Alice » tout en se reculant, réajustant ses lunettes du bout du doigt, sourire charmeur sur les lèvres. Il finit par bousculer un convive et il leva les mains en l’air « Désolé » et se retourna en direction de Katelyn, faisant une petite grimace avant de lui faire un clin d’œil et de partir à la recherche de Roger à contre cœur.





Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 817
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Un an sans voir les amis. Heureusement ils pouvaient communiquer autrement que par pigeon voyageur ! Ça leur avait permis de suivre un peu la vie des uns et des autres malgré la distance. Enfin sur le terrain rien n'était jamais simple… les revoir et pouvoir les serrer dans les bras, ça faisait du bien. Enfin …

La vie était parfois bien étrange. Quel était le pourcentage de chance pour que le type qu'elle venait d'arroser soit Lucious Thompson ?! Avec la masse de gens qui se trouvait ici ! Sensation bien étrange lorsqu'il la serra dans ses bras. Un mélange de surprise, de gêne, de joie, mais toujours ce petit arrière-goût d'amertume. Elle en avait mis du temps pour s'en remettre. Elle s'était jeté la tête la première ce nouveau job, afin d'éviter de penser à lui. Et pourtant… un parfum, un mot, une chanson… un rien suffisait à le faire remonter à la surface. Jerry était de bon conseil. Prendre le positif, oublier ce qui avait fait mal. Et finalement, elle avait appliqué la façon de vivre de Lucious. Profitez de chaque journée. Katelyn était revenue transformée de cette année passer à l'étranger.

Elle était restée stoïque alors qu'il la prenait dans ses bras. Trop surprise de le voir ici. Puis elle avait soufflé un merci au compliment qu'il venait de lui faire. Il n'avait pas changé. « -oui tout à fait ! Quelle coïncidence ! » qu'est ce qu'il lui avait dit le soir de leur rencontre. Que les hasards n'existaient pas. Son verre tinta contre celui du millionnaire et elle sourit avant de boire une gorgée. Elle savait que Sara avait vendue la mèche. Elle ne lui en voulait pas. Enfin plus. « -Sara, Charly et Jerry. » souffla elle avant de boire à nouveau en les cherchant quelques instants dans la foule. Elle ne lui retourna pas la question, parce qu’elle ne voulait pas connaitre la réponse. « -bonne fin de soirée. » elle leva son verre dans sa direction en souriant presque avec tendresse. Il n'avait pas changé en un an… fidèle à lui-même.

La jeune femme tenta de retrouver ses amis dans la foule. Minuit approchait. Mais une voix masculine m'interpella : « -Melle Thomas ! Je suis heureux de vous revoir. Je suis plus que triste de vous avoir laissé partir. Je suis devenu un grand fan de votre travail ! » il s'agissait de son ex-patron. « - elle lui serra la main et répondit un peu gêner : « -merci beaucoup. Je… je ne savais pas que vous… saviez… » elle plissa les yeux avant de rire. « -c'est Lucious qui m'a informé de votre nouvel emploi. Je suis ravi pour vous. Mais si quelque chose de plus calme vous intéresse, je vous engage à nouveau sans le moindre souci. » la jeune femme était ravie d'entendre ça. « -Merci c'est vraiment gentil. Mais je ne suis pas à New York pour longtemps. Un petit mois de pause, et je repars… »


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 867
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et j'ai laissé, celle qui a donné un nouveau sens à ma vie, partir...

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822782914
Et si on essayait...  - Page 4 200624113822859259


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Les mots de Paulo Coelho s’imposèrent à lui comme une évidence « Il n’y avait pas de hasard dans les rencontres ». Cette idée lui plaisait. De se dire que la vie avait finement orchestré son plan en les réunissant ce soir de nouvel an. C’était peut-être naïf de penser cela. Mais Lucious aimait l’être de temps en temps. C’était ce qui rendait certain moment, certain instant, tout bonnement magique. L’Homme en avait besoin. Lui aussi. Même si leur échange fut de courte durée, il avait embelli sa soirée pour longtemps. Il avait pu croiser de nouveau son regard, savourer son sourire et entendre sa voix. C’était tout ce qui importait au millionnaire. Comment était-il parvenu à s’en passer après tout ce temps ? Ce fut sa première question, la seconde était comment avait-il pu la faire souffrir autant ? Leur dispute n’était pas anodine dans son départ précipité de New York. Il le savait. Et même s’il savait que cette année de reportage avec Jerry lui avait été bénéfique, il aurait aimé ne pas en être la cause. Il aurait voulu être présent, même à distance, durant toute cette année. Il aurait été prêt à s’effacer pour qu’elle puisse s’épanouir, elle aussi. Mais la vie avait été ainsi faite. Il avait passé un an sans la moindre nouvelle. Cela avait été difficile, mais nécessaire, que ça soit pour l’un ou l’autre.

Cherchant Roger dans la foule, son verre dans la main, il était finalement tombé sur la petite bande d’amis de Katelyn qu’il salua chaleureusement tour à tour « Katelyn sait que tu es ici ? » « Elle m’a marqué de son estampille » tout en désignant la tâche sur sa chemise blanche, sourire aux lèvres « Tu l’as fait souffrir » rétorqua Jerry. Il jouait le grand-frère. Elle l’avait prévenu « Tu t’aventures sur des chemins sinueux dont tu ignores tout Jerry ». Des mots qui ne sonnaient pas comme une mise en garde, mais où transperçaient encore une certaine culpabilité malgré le temps écoulé. Ses yeux la cherchèrent malgré lui dans la foule et sourit en la voyant parler à Roger. Elle ne lui pardonnerait jamais ses erreurs… « Tu l’aimes ? ». Il sursauta presque à la voix de Sara. Il tourna la tête en sa direction. Jerry et Charly s’étaient éclipsés. Il porta son verre à ses lèvres « Ça n’a plus aucune importance ». Toujours ce sourire sur les lèvres, mais cette fois-ci, il laissait transparaitre toute la tristesse qu’il éprouvait à cette idée. Il s’éloigna pour rejoindre le duo que formait les deux journalistes, arrivant dos à Katelyn. Elle repartait… « Tu repars ? Longtemps ? » « Je te chercher Luci’ » Lucious approcha son visage jusqu’à son oreille « Tu n’as pas demandé, mais voici mon partenaire ce soir ». Aucune femme. A la suite de sa séparation avec Katelyn, il s’était refusé à toute femme. Pas même un baiser. Il avait réinstauré cet interdit. Il termina son verre avant de le poser sur le plateau du serveur passant par là et jeta un coup d’œil à sa montre « Bientôt minuit ».

Les voix s’élevèrent pour faire le décompte : 10 – 9 – 8 – 7 … Lucious sourit à Katelyn avant de sentir une tape dans le dos de Roger qui partit à la recherche de son épouse qui devait le rejoindre pour fêter le nouvel an avec lui. 6 – 5 – 4 – 3… Il s’approcha d’un pas. 2 – 1 : Bonne Année ! Lucious déposa un baiser sur la joue de la jeune femme et souffla « Bonne Année Alice ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 817
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Cette soirée était pleine de surprise. Katelyn ne pensait pas tomber sur son ancien patron ici. Encore moins sur Lucious… elle aurait préféré que ça ne soit pas le cas d'ailleurs. En quelques secondes, elle avait eut l'impression que tout ce qu'elle avait fait pour l’oublier, et effacer la douleur de leur séparation, n'avait servit à rien. Son sourire, ses petites rides au coin des yeux, sa façon de la regarder. Ça faisait mal à nouveau. Et elle ne voulait pas de ça. Continuer à avancer, reprendre le contrôle de sa vie. Voilà ce à quoi elle aspirait. Et Lucious ne faisait pas parti de l'équation.

Un léger sursaut en entendant la question de Lucious vers qui elle se tourna légèrement. Sympa l'impolitesse ou comment s'incruster dans une conversation qui ne le regardait en rien. « -c'est encore à préciser mais certainement au moins six mois. » visiblement son ancien patron n'était pas surpris de voir le millionnaire débarquer. Elle recula discrètement d'un pas. N'ayant aucune envie de jouer à ce petit jeu. « -je suis vraiment admiratif de votre volonté d'être sur le terrain. Ça n'est pas donné à tout le monde. » commenta Roger. Kate lui sourit avant de répondre : « -un peu compliqué au départ mais finalement une fois que j'ai eu compris que rien ne me retenait à New York, c'était bien plus facile. Pas de famille, pas de mari, seulement des amis qui comprennent ce besoin d'ailleurs. » elle avala le reste de sa coupe de champagne, avant de faire un petit signe de la tête à Roger qui s’éloignait en la laissa t seule avec Lucious. D'ordinaire, elle adorait la nouvelle année. Mais ce soir, c'était différent. Elle ne fit pas le compte à rebours, et ne scanda pas une bonne année en cœur avec les autres.

La jeune femme posa ses yeux sur Lucious après le contact de ses lèvres sur sa joue. « -ne fais pas ça s'il te plait » elle n'avait pas la moindre envie de le laisser à nouveau jouer avec elle. Kate était contente de voir qu'il allait bien. Mais ça s'arrêtait là. Elle ne voulait pas savoir ce qu'il avait fait durant cette année. Elle ne voulait pas qu'il ose lui dire qu'elle lui avait manqué. Encore moins qu'il se crois autoriser à se comporter ainsi avec elle. Comme si rien n'avait existé. Comme si la douleur n'avait jamais été la. Elle lui avait dit qu'elle ne voulait plus souffrir. Elle avait été prête à tant de chose pour lui. Aujourd'hui c'était fini.

« -je n'ai pas envie de jouer à faire semblant Lucious. J’ai été heureuse de voir que tu va bien. Je te souhaite une bonne année et une bonne fin de soirée. » sur ces mots, elle le laissa seul au milieu de la foule qui s'embrassait de tout côté pour rejoindre Sara. « -je te souhaite de passer une merveilleuse année ma chérie. » souffla Katelyn à l'oreille de sa meilleure amie en la serrant dans ses bras. Sara passa son bras sous celui de la journaliste en disant : « -viens on va finir la soirée chez moi. » bras dessus bras dessous, elles quittèrent la fête. Une fois dehors, Kate retira ses talons avant de poser sa tête sur l'épaule de Sara. Elle venait de clore un chapitre de sa vie.




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Et si on essayait...  - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Et si on essayait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: