Partagez
 
 
 

 Et si on essayait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 18 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 18 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

Pff ça avait été laborieux ! Et dire qu’elle était journaliste ! C’était bien plus simple de dire les choses par écrit. Clairement. Pourtant c’était pas si compliqué que ça comme idée, comme question ou demande. Un chez eux ou un chez lui et un chez elle. Voilà. Est ce qu’il préférait son indépendance, continuer à vivre ainsi. Venir à l’improviste… Et pourtant elle avait galérer pour parvenir à sortir tout ça ! « -la prochaine fois je t’envoi un mail, je suis bien plus douée à l’écris. » commenta Kate en bougeant les deux mains devant elle, hallucinant sur ce blocage étrange. Enfin non, elle savait très bien que ça l’angoissait un peu. Elle ne voulait pas bouleverser la vie de Lucious plus encore. Ouais bon d’accord il fallait déjà qu’elle se décide sur ce qu’elle allait faire de sa vie maintenant… Bref Kate voulait son avis. Elle rougit en lui tirant la langue. Il s’amusait de la voir galérer ainsi ! « -je veux bien oui... » souffla la jeune femme en retour. Il avait raison, ça éviterait qu’elle se prenne la tête trop longtemps. Au moins elle serait fixée. « -y’a pas qu’en cuisine que tu es doué... » ajouta Kate avant de prendre une nouvelle bouchée d’un air complètement innocent. Il avait très bien compris ce qu’elle voulait dire.

« -ah heu… d’accord... » voilà la seule chose qu’elle trouva à dire. Il s’était imaginé qu’elle emménage chez lui. « -oui c’est sur que dis comme ça… Mais ça fait aussi très profiteuse... » petit écho à la conversation précédente. Un froncement de sourcils. Encore ? Il voulait tout arrêter ? Uniquement le resto ? Enfin ça c’était des questions pour après. « -oui, oui je suis d’accord, cette semaine est une belle expérience… Je... » un petit rire et elle ajouta : « -j’arrive pas à mettre mon cerveau sur pause… Je suis encore fatiguée je pense… ou c’est à force d’avoir bossé pendant plus d’un an dans la précipitation, je réfléchis trop vite, j’ai besoin de réponses rapidement… » elle se passa une main dans les cheveux, le coude sur la table le regard rivé sur un point invisible. Lucious la fit revenir sur terre en prenant sa main. Kate releva le menton en saisissant ses doigts. Puis elle hocha la tête en se mordillant les lèvres son cerveau encore en train de faire des plans sur la comète. Bon, elle avait sa réponse, alors maintenant qu’elle avait tout les paramètres, Kate pourrait faire son choix. « -j’ai pas forcement envie de prendre un appart à moi, j’ai envie de pouvoir te voir sans avoir à prendre un taxi. Je veux seulement… Je veux pas m’imposer dans ta vie et la faire changer radicalement. » Elle se tritura les doigts en baissant les yeux, le dos coller dans sa chaise. Puis elle sourit pour elle même avec ironie et ajouta : « -c’est moi qui t’ai dis que tu te prenais trop la tête hier soir et au final je fais pire aujourd’hui… Excuses moi, ça ira mieux demain... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 18 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 18 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Lucious était attendrie de voir que sa journaliste bien-aimée ne parvenait pas à trouver les mots pour exprimer sa pensée. Un comble au vu de sa profession. Mais il aimait la voir ainsi, se dépatouiller, tant bien que mal, pour tenter de se faire comprendre par nul autre que lui « Ne me prive pas d’un tel moment s’il te plaît ». En effet, le millionnaire aimait la voir ainsi, naturelle, s’emmêlant dans la construction d’une phrase compréhensible. C’était mignon. Mais pour ne pas accroître son malaise, il décida de répondre à ses interrogations. Enfin, il fit une pause pour saluer son propre talent de cuisinier. Un regard taquin en direction de Katelyn qui salua aussi ses prouesses dans l’intimité « C’est parce que j’ai une excellente partenaire ». Lucious apprécia tout de même le compliment, ravi de voir qu’il était doué aussi, dans ce domaine, surtout après ses débuts catastrophique.

Sujet à part, Lucious décida de répondre en lui proposant de venir vivre avec lui. Pas d’obligation. Juste une proposition. Il avait envisagé la semaine suivante ainsi, et le reste du temps aussi. Cependant, le millionnaire ne souhaitait pas mettre des chaines à la jeune femme qui était libre de choisir son port d’attache. Il proposait, elle disposait. Mais l’idée de l’embrasser en rentrant du travail, de l’emmener diner dehors dans un petit restaurant de quartier ou encore de regarder un film tous les deux enlacés dans le canapé, lui plaisait beaucoup. Ce qui lui plu beaucoup moins, fut la remarque de Katelyn. Il garda le sujet brûlant pour tout à l’heure. Pour le moment, ils parlaient de l’appartement et d’où la jeune femme allait vivre à compter de la semaine prochaine « Tu es avec moi maintenant, tu peux prendre tout ton temps pour réfléchir. Je ne vais pas envoyer une milice à tes trousses, tu sais », amusé de voir que les mauvaises habitudes avaient la vie dure. Sa main dans la sienne, un rapide baiser sur ses lèvres. Il voulait lui montrer qu’il était là, qu’il prendrait soin d’elle. Sa main lâcha la sienne alors qu’elle s’enfonça dans son siège. Ils échangeaient les rôles ce midi. Il allait leur falloir du temps pour apaiser ses craintes, ses peurs, qui naissaient à chaque coin de rue, à chaque conversation qui les touchait un peu de trop près.

Lucious se leva, déposant sa serviette sur la table et approcha de Katelyn dont il fit pivoter sa chaise pour qu’elle soit fasse à lui. Accroupi à ses pieds, il posa ses mains sur ses genoux « Kate… Tu as déjà radicalement changé ma vie et j’en suis plus que ravie. Tu m’as fait comprendre que je pouvais aimer de nouveau, être heureux aussi, et me sentir vivant sans excès. Et pour ce qui est dû reste de mon planning, tu ne me changeras pas. Je reste l’homme dont tu es tombée amoureuse. J’irai surfer lorsque j’en aurai envie, on ira à Paris tous les deux dès qu’on aura du temps. On ira aussi à des galas de charité, des soirées entre amis. Je ne change pas ma vie pour toi, je l’adapte à ta venue et ça me fait plaisir. Une vie de couple, c’est fait de consensus très chère » et se redressa en l’embrassant au passage, puis déposa un baiser sur son front « Arrête de t’inquiéter. Si je te propose de venir emménager avec moi, c’est parce que j’en ai envie ». Il retourna ensuite à sa place, un visage plus fermé que quelques secondes auparavant « Est-ce que le fait que je sois riche te pose problème Kate ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 18 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 18 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

Clairement, elle se posait bien trop de questions. Elle avait attendu ça avec envie, pouvoir enfin être avec lui et maintenant que c’était le cas, son cerveau flippait pour tout et rien. Mais bon, ça n’était pas une décision que se prenait à la légère. D’accord ils voulaient former un couple, mais est ce qu’il était prêt à ce qu’elle soit tout le temps dans ses pattes ? C’était son appartement à lui. Il avait de très bon argument pour qu’elle dise oui. Mais il avait vécu entre ces murs avec Rachel. Il y avait beaucoup de souvenir. Elle ne voulait pas débarquer et tout bousculer. Elle voulait pouvoir se sentir chez elle aussi. Pas seulement être la pièce rapporter. Bien qu’elle désirait le voir chaque soir, pouvoir avoir une vraie vie ensemble. Mais elle voulait être certaine que cela ne le gênait pas. Maintenant qu’il était là, accroupie devant elle, Kate se sentait tellement débile de se prendre ainsi la tête. Ils auraient du passer la journée à profiter, et à chaque fois elle lançait un sujet problématique. Se taire pour le reste de la journée, ça s’était un bon programme ! Aller dormir un peu, mettre son cerveau sur pause. Oui voilà. C’était la meilleure chose à faire.

« -oh non pas les galas de charité... » grimaça la jeune femme avant de sourire timidement. « -je suis visiblement pas douée pour ça. » la vie de couple elle connaissait. Vite fait. Elle avait vécu avec Aaron durant deux ans. Mais ça avait bien vite tourner à une sorte de colocation avec sexe en prime. Ça n’avait rien avoir avec ce qu’elle partageait aujourd’hui avec Lucious. Il avait peur d’être un mauvais coup, elle avait peur de ne pas être capable de vivre à deux. Rah la peur c’était vraiment de merde ! « -d’accord... » souffla la jeune femme en le regardant reprendre sa place. « -merci... » avec lenteur elle prit son verre et alors qu’elle avalait une gorgée d’eau, la question de Lucious là fit presque s’étouffer. Elle toussa deux, trois voir quatre fois avant de retrouver son souffle et de le regarder. « -c’est le profiteuse que tu n’as pas aimé... » oui, il ne fallait pas longtemps pour qu’elle fasse le lien. Roh mais quel boulet ! Elle leva les yeux vers le ciel en se parlant à elle même : « -je vais la fermer le reste de la journée parce que je gâche tout depuis ce matin… » La question sur ses soucis d’ordre psy, ensuite sa sœur, l’appartement, et maintenant ça…

Elle posa ses deux coudes sur la table, cachant son visage dans ses mains l’espace de quelques secondes. Puis elle répondit en ouvrant ses mains seulement pour faire voir sa bouche et parler : « -non… et oui. » bon il fallait qu’elle parle encore un peu. A nouveau elle colla son dos dans le siège, triturant ses doigts toujours et encore : « -non parce que ça définit pas qui tu es et pourquoi je t’aime. Oui, parce que… » Elle le regarda complètement désolée de tout ça : « -parce que j’ai pas envie d’être vu comme la cendrillon de bas étage ayant trouvé le prince qui serait capable de lui offrir sa vie de rêve. » Elle marqua une légère pause avant de reprendre : « -et aussi parce que ça me fait flipper de pas être à la hauteur de ça. De ton monde. J’ai pas les codes qu’il faut pour réussir au la main. Donc oui, c’est moi qui ait peur de tout depuis ce matin, je sais je suis chiante… donc heu... » elle prit une grande inspiration pour finir sa phrase : « -je vais me taire pour la fin de la journée parce qu’à chaque fois que j’ouvre la bouche je dis un truc qui faut pas. Et je vais finir par te faire regretter ce que tu éprouves pour moi. » Elle se pinça les lèvres en ajouta encore : « -je suis comme ça, je pense trop, je réflechis trop, je me fais un monde de ce qu’on peut penser de moi… Je sais que c’est con mais j’arrive pas à faire autrement… Va falloir que tu m’apprennes. » un haussement d’épaule sur cette fin de phrase avant de souffler un petit : « -je suis désolée... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 18 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 18 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



En organisant ce petit séjour dans sa maison de vacances avec sa petite-amie, Lucious n’avait pas imaginé se heurter à tant d’interrogations et de peurs venant d’eux deux. Finalement, ils avançaient à l’aveugle dans une relation à laquelle ils ne souhaitaient pas nuire. Ils se retrouvaient donc à aborder divers sujets anxiogènes qui soulevaient bon nombres d’interrogations sur eux deux, sur la manière de gérer au mieux cette relation naissante. Katelyn ne voulait pas interférer dans sa vie et lui, ne souhaitait que cela. Il voulait profiter de chaque instant avec elle, rattraper le temps perdu à se chercher sans oser se trouver « Tu ne pourras pas y échapper » en souriant à la grimace de la jeune femme. Malheureusement, être avec lui signifiait de participer à diverses soirées mondaines, collecter des fonds pour des causes, donner de l’argent à tout va pour les plus démunis ou les plus fragiles. C’était faire acte de présence, représenter un nom, dans un monde qui n’était pas celui de la jeune femme. Il parvint tout de même à trouver les mots pour la rassurer et sourit à son merci. Un sourire qui ne dura pas sur les lèvres du charmant blondinet qui souleva une interrogation dont il connaissait déjà la réponse. Son statut social, ou plus particulièrement la richesse qui l’accompagnait « Non, pas vraiment » rétorqua-t-il en remerciant silencieusement Katelyn d’avoir compris toute seule l’origine de cette question. Profiteuse. Ils avaient déjà eu une discussion houleuse à Paris pour un synonyme de ce terme. Lucious ne percevait pas la jeune femme comme étant profiteuse ou entretenu « Tu ne gâches rien Kate. Nous sommes au début de notre relation, il est normal de faire des mises au point sur nous deux et nos vies respectives ». Ils venaient de deux mondes différents. Ils avaient eu deux passés différents. Ça n’allait pas être simple tous les jours malgré tout l’amour qu’ils pouvaient se porter, il le savait.

Enfoncé dans sa chaise, les jambes croisées, son verre posée sur son genou, il attendit la réponse de Katelyn. La première réponse ne répondait pas vraiment à son interrogation. Il n’avait eu aucun doute que sa richesse ne rentrait pas en compte sur l’amour qu’elle lui portait. Elle l’aimait pour lui et non pour son argent. Ce n’était pas un mystère. Il ne fut donc pas soulagé d’entendre sa réponse, mais plutôt anxieux d’entendre la suite. Lucious continua de fixer la jeune femme. Cendrillon de bas-étage. De ne pas avoir les codes pour son monde. Mais ce qui fit le plus mal au millionnaire fut le moment où elle évoqua le regret qu’il pourrait avoir de l’aimer. Lucious se leva en silence et débarrassa la table sans prononcer le moindre mot, réfléchissant sur l’attitude à avoir. Lorsqu’il eut fini, il revint vers Katelyn, se saisit de sa main « On va marcher un peu ». Ça leur ferait le plus grand bien « Une petite mise au point qui me semble nécessaire. Je t’aime et rien ne me fera regretter cela. Peu importe les sujets de conversation, même les plus graves ». Bien au contraire. Il aimait cette manière de découvrir la personnalité de l’autre, les peurs, les doutes, mais aussi la manière de se rassurer mutuellement. C’était important pour lui « Ensuite, je n’aurais eu aucun mal à trouver quelqu’un de monde. Avant même le décès de Rachel, plus d’une ont tenté de m’attirer dans leurs filets. Je suis un homme fidèle, rassure-toi là-dessus » tout en souriant, préférant préciser ce petit point « Je ne te demande pas de ressembler à tous ces gens méprisants et superficiels, pour la plupart, qui m’entoure. Cela ne m’intéresse pas. Je peux t’aider à te sentir à l’aise avec eux si tu le souhaites. Ce qui ne sera pas une mince affaire parce que je suis né dans ce monde et je tente toujours de le fuir dès que l’occasion se présente » avant de grimacer légèrement pour étayer ses propos et reprit « Et pour ceux qui penseraient que tu es une Cendrillon de bas-étage, je leur demanderai de voir le regard que tu poses sur moi et ils comprendront ». Il embrassa sa tempe chaude avant de lâcher sa main pour passer son bras autour d’elle, l’attirant tout contre lui « Et tu remarqueras que peu importe l’endroit, restaurant étoilé ou mondanité, les regards se posent sur toi parce que tu es belle, pas parce que tu es journaliste ». Il s’arrêta de marcher pour la regarder et posa ses doigts sur son menton « On a encore du chemin à faire, mais j’aime l’idée que je peux te rassurer, te protéger. C’est agréable ». Parce que depuis le début, il avait été l’homme excentrique, riche, veuf, malheureux, suicidaire, en proie aux doutes, mais il n’était pas parvenu à être autre chose. Maintenant, il y parvenait et il aimait l’idée d’être un pilier pour Katelyn lorsque l’occasion se présentait.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 18 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 18 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

Si si elle gâchait clairement leurs premières journées ! Et ça il ne lui ôterait pas de la tête. Même si elle était d’accord avec lui que des ajustements étaient à faire pour apprendre à encore mieux se connaître. Ça lui permettait aussi de voir qu’ils étaient capables de communiquer sur bien des points. Surtout sur des sensibles. Et c’était rassurant. Lucious ne se fermait pas comme une huître dés qu’un sujet n’était pas à son goût. C’était appréciable et sécurisant. Elle aimait son calme, cette capacité à parler sans avoir à hausser le ton pour se faire comprendre, même s’il n’avait pas apprécié ce qu’elle avait dit.

Lorsqu’il quitta la table en emportant les assiettes, elle ferma les yeux et se mordit les lèvres. Elle s’en voulait vraiment d’avoir parler de tout ça. Demain, après demain… ça aurait pu attendre un peu non ?! Kate se leva, croisant ses bras sous sa poitrine, regardant l’océan comme s’il pouvait lui apporter un peu de quiétude. Elle hocha seulement la tête après un bref regard, le suivant pour quelques pas sur la plage. Sa main dans la sienne, elle préférait regarder ses pieds pour le moment. D’accord mise au point faite. A nouveau il était rassurant. Il trouvait les bons mots. Un haussement de sourcils, les yeux toujours sur le sable. Voilà qui était rassurant. Enfin, ça n’était pas non plus un scoop ! Il était fortuné, bel homme, avec un sens de la répartie et un humour séduisant. Elle avait craqué pourquoi pas d’autres. « -je n’en doutais pas... » souffla la jeune femme sans le regarder. « -je serais incapable de leur ressembler... » ça c’était une certitude. Un léger sourire, avant qu’elle ne pose sa tête sur son épaule, passant son bras dans son dos. « -je sais pas si je préférerais pas le contraire... » dans le genre superficiel merci !

Kate leva enfin les yeux sur Lucious, toujours un peu honteuse de tout ça. Elle sourit en détournant les yeux quelques instants. « -merci d’être toi... » souffla t elle pour reprendre les mots du millionnaire. Il avait une capacité à la comprendre qui était presque déstabilisante. « -je vais arrêter de me prendre la tête, et la tienne au passage. Je t’aime… Je crois que tu n’imagines même pas à quel point. Avec toi tout est tellement différent. Tellement sécurisant. J’ai juste besoin d’un peu de temps pour m’adapter à tout ça. A cette nouvelle vie… » Sa vie avait été bousculé ces derniers temps, alors tout remettre en question, ressentir cette incertitude sur tellement de chose dont elle n’était pas maîtresse… ça la stressait un peu. Un peu beaucoup… Kate plongea son regard dans le sien avant de sourire avec tendresse. « -toi aussi tu va devoir être patient finalement... » un petit sourire et elle caressa sa joue de sa main libre avant de l’embrasser avec douceur. La journaliste détacha ses lèvres avec lenteur, avant de souffler un : « -je suis fatiguée... » l’air de la mer, la baignade, cette sensation de sécurité, de pouvoir enfin laisser retomber la pression… Oui, elle était fatiguée. Alors une fois de retour à la maison, elle décida d’aller faire une petite sieste, histoire de se reposer et d’être en forme pour la fin de la journée.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 18 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 18 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Lucious n’avait cru aux éclats de voix, aux disputes ou aux mots blessants lorsque le sujet était douloureux ou houleux. Peut-être parce que cela avait bercé son enfance et qu’il ne souhaitait pas réitérer cette relation superficielle et néfaste qui avait lié ses parents. Il croyait à la sincérité et à la communication. Et c’était ce qu’il borné à faire avec Katelyn. Pour lui, elle ne gâchait pas leur journée, elle leur donnait une occasion d’apprendre à se connaitre, à se dompter mutuellement. Et puis ils avaient tout le temps nécessaire pour profiter de l’un et l’autre autrement. Pour le moment, Lucious devait apaiser ses craintes concernant ces deux mondes antinomique auxquels ils appartenaient. Il aurait pu éviter de préciser qu’il était parfois la proie de certaines femmes de son milieu. Parfois, il cherchait bien le bâton pour se faire battre « Parfait, parce que je n’ai pas envie que tu leur ressemble ». S’il avait voulu une femme de son statut social et superficielle, il n’aurait eu qu’à lever le petit doigt. Non, ce qu’il voulait, c’était elle. Une femme authentique qui n’avait pas peur de se montrer fragile à ses yeux « Tu ne pourras pas empêcher les hommes de te regarder malheureusement ».
Un sourire à ses mots « C’est ma réplique ça ! », mais il était content de l’entendre. Ils parvenaient à se comprendre, à se rassurer mutuellement et c’était ce qu’il voulait « Tu ne me prends pas la tête. J’aime parler avec toi » tout en haussant les épaules « Je te laisserai le temps nécessaire pour cela » et l’embrassa. Elle faisait preuve d’une patience sans faille à son égard, il était temps qu’il en fasse de même à son encontre « Je te donne le temps nécessaire » et lui rendit son baiser. Il accepta de rentrer et se coucha avec elle, juste pour être avec elle, lisant pendant qu’elle sombrait dans les bras de Morphée.

La semaine passa, malheureusement, à une vitesse folle et incontrôlable. Ils avaient discuté de tout et de rien, de sujets sans grand intérêt, mais qui les faisaient rires, d’autres bien plus complexes, qui leur permettaient de se rapprocher, de se connaitre davantage. Ils avaient profité de la maison, du calme ambiant, de la plage, du soleil, mais avant tout, de l’un et l’autre, que ça soit en faisant l’amour, qu’en cuisinant tous les deux ou en regardant un film à la nuit tombée. Lucious était plus amoureux que jamais de la femme qui se trouvait à ses côtés et remercia le ciel de l’avoir dressé sur son chemin.

« Vas-y !! » cria-t-il, les mains en l’air, assis à califourchon sur sa propre planche au bord de l’eau, alors qu’il observait Katelyn tentant de prendre sa énième vague de ce début d’après-midi. Ce soir, Gary viendrait les chercher et ils dormiraient dans son appartement New-Yorkais. Au revoir la plage et la maison de vacance. Il se mit à applaudir en voyant la jeune femme prendre la première vague « Woohoo ! Ça, c’est ma femme ! » avant de l’applaudir, puis grimacer lorsqu’elle chuta à l’eau. Il se mit à rire et se rapprocha de la jeune femme avec sa propre planche « Encore un peu de temps et tu y arriveras. Je n’ai aucun doute là-dessus » tout en l’aidant à reprendre place sur sa planche « J’aimerais t’emmener en Californie. Les vagues sont splendides. Mais c’est une usine à surfeur musclés et bronzés. Je n’aime pas l’idée de te voir nager parmi tout ce banc de requins bodybuilder pendant que je serai entrain de me noyer avec ma propre planche » Tout en grimaçant à l’idée de la voir parmi tous ces surfeurs « Mais je suis celui avec les plus beaux cheveux » tout en parlant plus pour lui-même que pour Katelyn « Pas trop triste de rentrer ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 18 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 18 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

« -les autres je m’en fou, tant que toi tu me regardes toujours de cette façon... » son sourire était tendre, et son regard lui disait à quel point elle l’aimait. A nouveau il fut capable de la faire sourire un peu plus encore. Ils se complémentaient extrêmement bien. Et elle aimait en faire de constat un peu plus chaque heure qui passait. Comment ne pas l’aimer un peu plus encore alors qu’il parvenait à trouver les mots qu’elle voulait, non qu’elle avait besoin d’entendre. Pas de cri, pas de colère, simplement de la communication. Même avec ces sujets compliqués. Elle avait attendu longtemps l’homme qui serait capable d’être le bon. C’était Lucious. C’était une évidence pour elle aujourd’hui. Malgré son passé et les adjectifs qu’il pouvait se coller, c’était lui et personne d’autre.

La semaine fut trop courte… Ils auraient dû s’isoler durant un mois entier ! Mais Kate était consciente qu’il fallait repartir dans le monde réel. Adieu Pays des Merveilles. Ces quelques jours lui avait finalement fait beaucoup de bien. Le 2eme matin, elle s’était extirpée du lit sans réveillé Lucious et était allée faire un peu de yoga et de méditation sur la plage. Kate avait répété cela tous les matins. Parce que ça lui faisait du bien, et lui permettait de freiner ses pensées, de retrouver un peu de calme. Et puis il y avait eut tout ces moments de partage. Il lui avait appris quelques trucs en cuisine, elle avait tenté de ne pas faire brûler la maison. Les rires aux éclats pour une attitude d’enfant pas sage venant de l’un ou de l’autre. Des baisers, beaucoup de baisers. Et puis leurs corps s’enlaçant, s’unissant avec tant de douceur et de tendresse, tant d’envie et de désir. Il y avait ces sourires et ses yeux qui brillent de cette petite flamme d’amour en regardant l’autre sans qu’il s’en aperçoive. Chacun de ces moments passés avec Luci avait prouver à Kate qu’elle serait heureuse avec lui. Cela l’avait guidé dans ses choix professionnel, mais aussi sur sa décision de venir habituer chez lui. Ils en vaguement reparlé en milieu de semaine.

Mais pour le moment, elle se concentrait sur la vague allait bientôt arriver. Ça faisait déjà une paire de fois qu’elle tombait mais celle ci c’était la bonne ! Elle allait y arriver, elle le sentait ! Et ce fut le cas ! Elle resta sur sa planche quelques secondes, une petite minute ? Non peut être pas. Quoi qu’il en soit elle cria en riant une fois dans l’eau : « -t’as vu ?! T’as vu ?! J’y suis arrivée ! » Elle était super contente d’elle, même si ce n’était qu’un début, c’était une grande victoire tout de même. « -oh oui j’aimerais bien ! » un froncement de sourcils et un sourire simultané : « - me voir couler tu veux dire ! T’en fais pas, ils trouverons mon cas trop désespéré pour m’approcher ! Et puis si c’est le cas, je te pointerais du doigt, et ils repartirons aussi tôt. » La jeune femme poussa délibérément Lucious de sa planche en entendant sa question. Elle se jeta à l’eau également avant de venir passé ses bras autour de son cou et entourer ses hanches de ses jambes. Elle l’embrassa avec envie, sa langue jouant avec la sienne. « -je serais triste tout à l’heure. » Kate sourit contre ses lèvres, avant de descendre un peu la fermeture éclaire de la combinaison de Lucious. « -pour le moment… j’ai d’autre plan en tête... » Un dernier baiser et elle recula avant de dire comme une gamine : « -le dernier sur plage ! » elle savait d’avance qu’elle n’avait pas forcement toute ses chances pour ce petit jeu. Mais elle voulait encore profiter de l’endroit, de cette insouciance. Et de lui…

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 18 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 18 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Les bras levés en l’air, Lucious était fier de voir que les cours particulier, qu’il lui avait donné, avaient porté leurs fruits. Il était ravi de voir que cette activité qui le passionnait depuis son plus jeune âge, plaisait aussi à la jeune femme. C’était l’occasion de passer du temps rien que tous les deux et une excuse pour se rendre dans leur maison de vacances, et pourquoi pas en Californie, comme il le lui proposa avant de se raviser à la simple idée de la voir entourée de tous les autres surfeurs « Ils aiment les jolies femmes en détresse » tout en faisant une petite moue amusée « J’aime l’idée de ne pas être tout seul pour une fois ». Il aimait l’idée de passer une semaine avec elle en Californie, à tenter de dompter les vagues, à se promener dans les rues californiennes et juste profiter de l’instant présent. Ses pensées furent coupées par sa chute dans l’eau qui le fit rire « Tu te venges ? » mais il eut bien vite sa réponse en sentant les jambes se nouer tout contre sa taille et ses bras autour de son cou. Puis ce baiser qu’elle lui donna. Il glissa sa main dans la nuque de Katelyn pour approfondir leur baiser « Ça me va tout à l’heure » murmura-t-il avant de sourire en sentant la fermeture éclaire de sa combinaison descendre. Un regard empli de désir et un sourire, il lui rendit son dernier baiser avant de se hisser sur sa planche pour rejoindre la plage. Les années d’entrainement furent d’une grande aide pour Lucious qui posa le pied sur le sable en premier, délaissant sa planche pour rejoindre Katelyn qu’il attira à lui pour l’embrasser avec envie. Il avait envie de lui faire l’amour là, sur le sable. Mais il y avait mieux et plus agréable. Il la souleva du sol tout en l’embrassant avec tout autant d’envie. La maison ne se trouvant qu’à quelques mètres, ils arrivèrent sur la terrasse et la reposa au sol pour mieux enlever sa combinaison de surf. Lorsqu’il sentit qu’elle avait réussie à en faire de même, Lucious la souleva de nouveau du sol et se laissa tomber sur la banquette de son salon d’extérieur. Il retira son maillot de bain d’une main et la pénétra lentement sans quitter les lèvres de Katelyn. Le millionnaire se laissa à la merci de la jeune femme, gémissant sous ses coups de reins. Il souffla à la jeune femme « On n’est pas seuls sur la plage… » en remarquant un couple se promener sur le bord de mer. Il recula son visage pour voir Katelyn « Continue… » et l’embrassa de nouveau, laissant sa langue danser avec la sienne. Il finit par prendre le dessus en allongeant la jeune femme sur le canapé. Il était sur sa propriété après tout. Il remonta un peu plus les cuisses de la jeune femme tout contre sa taille et se montra langoureux dans ses coups de reins, presque vigoureux tout en l’observant à sa merci. Qu’est-ce qu’il l’aimait. Tout en la regardant avec intensité, il accéléra ses coups de reins jusqu’à atteindre le firmament, laissant le plaisir les envahir réciproquement. Il déposa un baiser sur ses lèvres, puis sur son menton et son cou. Il descendit ensuite jusqu’à son ventre alors qu’il reprenait contact avec la réalité, son cœur battant à tout rompt dans sa poitrine. Il déposa sa tête dans son cou et souffla « Tu sais que si tu fais ça en Californie… l’hôtel ne sera pas à côté... On va devoir emprunter un van d’un surfeur… ». Il sourit tout contre sa peau et se releva, enfilant son maillot de bain et aida Katelyn à se redresser « On va prendre une douche ? » tout en l’embrassant de nouveau. Ils refirent l’amour sous l’eau chaude qui nettoyait leurs corps de l’eau salée, puis après s’être habillé, Lucious prépara deux thés glacés et rejoignit la terrasse, un sourire sur ses lèvres en observant la banquette et se retourna vers sa petite-amie « Tu as pris ta décision pour ton travail ? ». Elle lui avait dit qu’elle allait réfléchir. Il n’avait pas particulièrement envie de la voir repartir sur un autre continent, mais la laisserait faire si elle choisissait cette option.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 18 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 18 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

Elle ouvrit de grands yeux et lâcha avec un naturel fou : « -d’où tu as vu que j’étais en détresse ?! Je galère mais je gère de mieux en mieux ! Et si c’est pas tes mains qui me touchent je vais le savoir direct ! Et celui qui aura fait ça aussi. » Elle ne laissait aucune place à des idées farfelues sur une hypothétique idée qu’elle se fasse draguer par un autre. Petit à petit, ce sport commençait à lui plaire. Même si c’était épuisant ! Surtout épuisant. Au départ elle avait fait ça pour faire plaisir à Lucious, mais finalement elle aimait bien. Beaucoup bien. Et puis ça leur permettait de passer du temps juste tout les deux. Ça serait une excuse en plus pour s’évader de la ville. Kate était complètement crevé de ses quelques heures passées dans l’eau, et pourtant elle avait envi de lui. Et elle lui fit savoir avant de tenter de rejoindre la plage en premier. « -c’est pas du jeu ! » commença t elle à râler en arrivant à son tour, riant de ce moment de pur bonheur alors qu’il la serrait à nouveau contre lui. Un regard, un baiser. Ils avaient exactement la même envie. Un nouveau rire alors qu’il la portait jusqu’à la terrasse de la maison, et qu’elle embrassait son cou pour remonter jusqu’à son oreille gauche.

Tellement glamour ce déshabillé de combinaison ! Enfin encore une fois ça la faisait rire parce que ça collait à la peau, et que c’était impossible de faire un semblant de strip-tease avec ça. Au plus vite elle revint vers Lucious, affamé de sa peau et de ses baisers. Durant la semaine, elle avait pu lui montrer peu à peu, qu’elle aussi avait un certain savoir faire dans le domaine de l’érotique. Et elle adorait vraiment lui donner du plaisir, lire sur son visage qu’il la désirait tant. Quoi ils n’étaient pas seul ? Au point où ils en étaient, il était hors de question qu’elle stop tout maintenant. « -ça leur donnera des idées... » souffla Kate sans lever les yeux, souriant avec un petit lueur taquine dans le regard. Un petit rire et elle l’embrassa encore et encore avec toute cette envie et cette sorte d’ivresse de l’interdit et des derniers minutes de pures liberté. Elle le dévora du regard lorsqu’il échangea les places, une main sur son ventre, l’autre sur ses fesses. Son regard dans le sien jusqu’au bout, elle laissa échapper un gémissement de plaisir alors qu’elle se cambrait pour laisser le plaisir la submerger. Elle rit à nouveau à ce qu’il lui confia, complètement ivre d’amour et de bien être. Sur son petit nuage. « -je trouverais autre chose... » répondit Kate avant de l’embrasser en riant.

« -oui monsieur ! »
lança la jeune femme en se redressant, récupérant son maillot de bain au sol, avant de courir jusqu’à la salle de bain, en passant devant lui totalement nue. Ils allaient devoir reprendre de bonnes habitudes ou alors perdre ces habitudes de faire l’amour n’importe ou, n’importe quand, et de se balader nus de la même manière. Lucious devait être totalement rassuré, ils étaient parfaitement compatible sexuellement parlant. Et il lui prouva encore une fois sous la douche. Complètement fourbue, Kate s’allongea au soleil, ses lunettes sur le nez histoire de se reposer un peu. Elle baissa légèrement ses lunettes pour regarder son serveur arriver, souriante elle répondit : « -pour le boulot je dois voir encore quelques détails. Je voulais discuter avec Jerry surtout. Parce que bosser sans lui c’est pas du tout pareil. Mais... » elle prit le verre qu’il lui tendit en se redressant sur les genoux, collant son corps au sien : « -mais j’ai pris ma décision pour le logement. » Elle l’embrassa et ajouta : « -je serais assez tenter... » elle l’embrassa à nouveau : « -d’accepter ta proposition. Parce qu’en plus de la grandeur de l’appartement, de la femme de ménage, tu as rajouter quelques arguments de tailles cette semaine... » un sourire en coin et elle pencha la tête sur le côté. Avec un peu plus de sérieux elle ajouta : « -si c’est toujours d’accord pour toi bien sur, je veux bien venir vivre avec toi... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 18 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 18 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 18 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Lucious ne put s’empêcher de rire à la réponse naturelle et sincère de la jeune femme « J’aime bien être celui qui te sauve. J’ai l’impression d’être Batman » avant de s’approcher de la jeune femme « Et j’aime bien l’idée qu’aucun homme ne pourra te toucher sauf moi ». Même s’il n’était pas d’un naturel possessif, il était relativement jaloux. Malheureusement, la jeune femme en avait subi les conséquences quelques mois auparavant lorsqu’elle avait dansé avec Arron. Les circonstances étaient différentes, mais le millionnaire ne voulait pas qu’un autre homme succombe au charme de la jeune femme. Il savait à quel point s’était facile de tomber amoureux d’elle. Il aimerait être le seul à l’être dorénavant. Alors de savoir qu’elle ne laisserait pas d’autres mains que les siennes toucher son corps le rassurait. Et en parlant de mains qui touchaient son corps, Katelyn semblait vouloir les sentir sur sa peau nue. Un baiser langoureux dans l’eau et voilà qu’ils faisaient l’amour sur sa terrasse, à la vue de ceux qui oseraient s’aventurer sur la plage. Ce qui fut le cas. Katelyn ne s’en offusqua pas, bien au contraire. Ça ne fit qu’accentuer son désir pour elle. Un désir qui ne s’estompa pas après leurs ébats sur la terrasse, car le millionnaire décida de rejouer la scène sous la douche. Oui, depuis qu’il avait repris confiance sur ses capacités sexuelles et leur comptabilité dans ce domaine, Lucious ne se lassait pas de découvrir encore et encore le corps de la jeune femme. Cette attente qu’il lui avait imposée avait porté ses fruits, rendant ses moments intimes encore plus précieux. Il n’avait connu que deux femmes dans l’intimité et il souhaitait que ça reste ainsi jusqu’à la fin de ses jours, d’autant plus que Katelyn s’avérait être particulièrement douée dans ce domaine. C’était un bon professeur et il aimait passer ce genre de moment avec elle, pas seulement pour le plaisir charnel en tant que tel, mais aussi pour leurs caresses, leurs baisers, leur proximité. Oui, Lucious était véritablement amoureux d’elle.

Les verres à la main, il rejoignit cette dernière sur la terrasse, souriant en la voyant allongée sur le canapé, témoin de leurs ébats quelques instants plus tôt « Du moment où tu me tiens au courant, je n’y vois pas d’inconvénient » avant de lui tendre le verre lorsqu’elle fut redressée sur ses genoux. Il passa sa main libre sous son haut pour caresser sa peau. Il avait besoin de cette proximité avec elle, de toujours la toucher. C’était presque devenu vital « Ah » avant d’attendre la suite. Il lui rendit son baiser tout en souriant contre ses lèvres. Un nouveau baiser après quelques mots « Je suis un très bon vendeur, je dois l’avouer » tout en affichant un sourire fier de lui. Lucious pencha, à son tour, la tête sur le côté sans se départir de son sourire « Il faut que j’y réfléchisse » et s’éloigna un bref instant avant de revenir vers elle, collant son corps au sien pour l’embrasser « On va faire des soirées pyjamas comme tu n’en as jamais vu ! ». Oui, c’était un grand enfant. Il la serra tout contre lui, déposant un baiser sur son épaule. Il était heureux à l’idée que Katelyn emménageait avec lui. C’était une page qui se tournait et un nouveau chapitre qui s’écrivait pour tous les deux…




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Et si on essayait...  - Page 18 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Et si on essayait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: