Partagez
 
 
 

 Et si on essayait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 17 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 17 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Bravo Kate… elle avait voulu savoir la vérité. Elle devait maintenant assumer le retournement de situation. La journaliste savait d'avance que ça n'allait pas être un sujet plaisant. Parce que dans le fond, elle savait qu'il y avait du vrai dans ce qu'avait dit Adam. Elle ferma les yeux en encaissant la réponse froide et cassante de Lucious. Ça en plus du regard qu'il venait de lui lancer. Bingo en plein de le mille ! Voilà, elle avait gâché la journée. Foutue curiosité de merde. Enfin, elle était habituée à ce que les gens qu'elle avait en face d'elle n'apprécient pas ses questions. Mais là il s'agissait de l'homme dont elle était tombée amoureuse. Fermer les yeux et détourner légèrement le visage. C'était ce qu'elle avait trouvé de mieux à faire. « -ne t'excuses pas. J'ai posé la question, j'en assume les conséquences. Mais je n ai pas demandé ça dans le but de trouver une raison de te quitter. » ta gueule sale peur de merde ! Lâche le ! Elle avait répondu ça en le regardant du coin de l'œil. Par respect elle n'ajouta rien, lui laissant le temps de se décider. Répondre ou non, ce choix lui appartenait.

Lentement, elle posa son menton sur ses genoux coller devant elle. Lorsqu'il commença à parler, Katelyn tourna doucement la tête vers lui. En silence, elle écouta la réponse. Son cœur se serra en imaginant tout cela. Mais elle était heureuse de voir qu'il osait se confier à elle. La derniere phrase du millionnaire lui fit mal. Quand accepterait il l’idée qu'elle n'allait pas s'enfuir en courant.

Kate resta silencieuse avant de se lever et de faire quelques pas vers l'eau. Puis elle se retourna vers Lucious, écarta les bras et cria : « -je t'aime Lucious ! je t'aime ! » c'était une déclaration et une technique d'intimidation pour la peur. Elle le redit en français avant de laisser retomber ses bras le long de son corps. « -je t'aime, et quoi que tu dises, que tu fasses, que tu ais dis ais fait ça ne changera pas. Je ne vais pas changer d'avis ! C'est toi que je veux dans ma vie. Personne d'autre. » bordel de merde !





Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 17 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 17 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Lucious n’avait pas apprécié la question, et encore moins l’idée qu’Adam avait usé de ce stratagème pour récupérer sa petite-amie. Alors oui, il s’était montré acerbe avec la jeune femme et elle sut lui faire comprendre en entendant le ton employé. Étaient-ils aux prémices de leur première dispute ? Il ne préféra pas répondre. Il n’avait pas envie de se laisser entrainer par ses émotions négatives. Ils étaient enfin ensemble et c’était tout ce qui comptait, alors il se tût. Enfin, un instant. Parce qu’il allait devoir répondre à sa question.

D’une certaine manière, Lucious avait honte de cette partie de sa vie, de son passé. Ce n’était pas avec fierté qu’il lui confia avoir tenté de se tuer pour oublier la douleur. Pour la rejoindre dans l’autre monde. Et parce que cela ne devait pas être simple pour Katelyn, il avait peur qu’elle s’en aille. Que ce bagage qu’il trainait avec lui ne soit de trop pour la femme qu’il aimait. Il ne tourna pas son regard sur elle, attendant qu’elle entre dans son champ de vision pour la regarder. Elle parvint à le faire sourire en l’entendant déclarer, à voix haute, l’amour qu’elle lui portait. Son sourire s’agrandit en l’entendant parler français. Elle savait qu’il aimait l’entendre parler dans la langue de Molière. Cela n’avait jamais été un secret entre eux, mais plutôt une manière de jouer avec le feu. Lucious baissa les yeux en l’entendant parler. Elle l’aimait et elle ne le quitterait pas. Il se leva et s’avança lentement vers elle, le regard baissé et lui saisit la main, entrelaçant ses doigts avec les siens « Je ne voulais pas être méchant Kate… Pardonne-moi ». Il releva lentement ses prunelles azurs sur elle « J’aurais compris, tu sais. Que tu me quittes. Tu peux trouver mieux qu’un veuf suicidaire excentrique qui trainera toujours ce passé tumultueux derrière lui et qui impactera, malgré lui, certaines de ses décisions ». Il détourna un instant son regard « Je n’aime pas l’idée qu’Adam a utilisé ma détresse psychologique pour tenter de te récupérer et l’idée que ça aurait pu marcher m’a fait peur ». Il reposa finalement son regard sur elle, penchant légèrement la tête « J’aime quand tu parles français ».

Le millionnaire lâcha sa main pour entourer sa taille de ses bras et la serrer tout contre lui « Je t’aime tellement… ». Il se recula et posa sa main sur son visage « Tout ce que je faisais jusque-là pour me sentir vivant était une façade. C’est toi qui m’as aidé à tourner la page, à aimer à nouveau et me réapprendre à vivre et pour ça, je te remercie », puis l’embrassa avec amour. La serrant un peu plus contre lui pour approfondir le baiser et retira ses lèvres avec lenteur « Tu as eu raison de me demander. Je veux qu’on continue à parler de tout, qu’on communique. C’est ce genre de relation que je veux avec toi » et déposa un baiser sur le bout de son nez « J’ai une idée pour rattraper ce petit moment négatif dans notre journée » en esquissant un sourire taquin. Il la porta sans prévenir et se rua dans l’eau où il la jeta avant de rire et de la rejoindre « Elle est bien meilleure qu’hier soir ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 17 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 17 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie

Elles étaient rares les fois où Kate avait vu ce côté blessant de la personnalité de Lucious. Et elle n’avait clairement pas envie de se souvenir en détails de la dernière, vu qu’il s’agissait du joue où il avait mis fin à leur début de relation sans la moindre raison valable. Kate appliqua exactement les même techniques qu’en interview, restant claire et ne laissant surtout pas apparaître ses sentiments. Mais elle préférait vraiment être au courant de tout ça, plutot que de tomber des nues un jour, en face d’une autre personne qui en savait plus qu’elle. La jeune femme comprenait qu’il ait tenté de mettre fin à ses jours, qu’il ait dû se faire aider pour traverser tout ça. Enfin elle restait septique sur la qualité des psy qu’il avait vu. Lorsqu’elle l’avait rencontré, il faisait tout pour étouffer encore cette perte, sa douleur, pour seulement survivre et non vivre.

Stop ! Elle ne voulait plus de ces doutes, de cette peur qui revenait inlassablement dans la tête de Lucious. Alors elle cria, non elle hurla presque qu’elle l’aimait. C’était lui et personne d’autre. Elle n’avait pas peur de son passé, elle n’avait pas peur de leur avenir. Elle voulait construire quelque chose avec lui. Lui et lui seul. Il allait falloir qu’il s’enfonce ça dans le crâne ! Kate souriait, là les deux bras ballant, les pieds dans le sable. Elle avait bien trop perdu de temps. Elle ne voulait plus de prise de tête à ce sujet. Leur amour était là, il était fort ! Plus fort que ces doutes sans le moindre fondement ! « -c’est rien… j’ai pas crié parce que j’étais en colère... » répondit la jeune femme avec cette petite mine boudeuse et enfantine qui lui allait si bien. « -tu as raison... j’ai surement pas choisi la facilité. Mais c’est toi que je veux.» un sourire en coin, un petit haussement d’épaules. Elle n’avait pas envie de voir cette ombre dans ses prunelles toute la journée par sa faute. « -j’ai pas eu besoin d’Adam pour savoir qu’il y avait des fêlures en toi. Je sais qu’elles sont là, qu’elles sont profondes. Elles font partie de toi. Et elles ont façonné l’homme que tu es aujourd’hui. Je t’aime tel que tu es Lucious. Je t’accepte dans ta totalité. » Elle lui sourit avant d’entourer son visage de ses deux mains et de l’embrasser avec conviction.

Finalement, Kate se félicitait d’avoir poser cette question, d’avoir osé cette transparence. Comme il venait de le dire, c’était ce genre de relation qu’elle désirait aussi. Pouvoir tout se dire, même ce qui était douloureux, honteux… être honnête, ils l’étaient depuis le début. Alors elle voulait que ça continue. « -oh la quelle ? » demanda la jeune femme curieuse. La réponse ne fit pas attendre et elle poussa un cri de surprise avant de rire en coeur avec lui. Une fois sur ses jambes, elle essora ses cheveux, retirant le foulard qui les retenaient encore tant bien que mal. Elle détailla Lucious du regard. Il était beau. Ses boucles gouttant sur son visage, sa chemise lui collant à la peau… Le bonheur lui allait bien, et elle était ravie d’en être responsable. « -tu as parlé de nous à ta sœur ? » finit elle par demandé, en restant dans l’eau. Maintenant qu’ils étaient dedans, avec ou sans maillot quelle importance. "-elle est au courant de.. de tout?"

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 17 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 17 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Lucious était bien loin de cocher toutes les cases du gendre idéal. Il en était bien loin, en réalité. Issu d’une famille richissime qui n’avait pas grand intérêt pour sa progéniture, veuf, suicidaire, excentrique et doté d’un goût prononcé pour les soirées délurées. Oui, Katelyn aurait pu tomber amoureuse d’un homme plus stable, plus à même de lui offrir une vie tranquille. A dire vrai, le millionnaire lui avait offert le gendre idéal sur un plateau d’argent. Et pourtant, c’était de l’homme brisé dont elle était tombée amoureuse, pour la plus grande joie de Lucious qui apprenait, de nouveau, à être heureux avec elle. Il ne lui promettait pas de ne plus avoir peur, de ne plus penser à feu son épouse, de ne plus douter de leur couple. Mais il tenterait d’être un homme meilleur, un peu plus chaque jour, afin qu’elle n’ait jamais à regretter son choix de l’avoir choisi lui. Et pour le moment, il semblait y parvenir en l’entendant crier, sur ce bord de mer, qu’elle l’aimait. Elle était parvenue à atténuer ses peurs, à le rassurer « Alors si c’est moi que tu veux » tout en affichant un sourire satisfait. De nouveau, la jeune femme sût trouver les mots pour apaiser ses craintes « Tu sais qu’en me disant ça, tu me rends encore plus amoureux de toi ? ». Il ne pensait pas que c’était possible et pourtant, plus elle parlait, plus elle souriait, et plus il tombait amoureux. Lucious lui rendit son baiser avec tout autant d’envie qu’elle et décida de tirer un trait sur cette triste, et à la fois, nécessaire conversation, en la jetant dans l’eau.

Complètement trempé, il se redressa sur ses jambes tout en souriant et observant celle qui le rendait si heureux « C’est le foulard que je t’ai offert à Paris ? » tout en l’observant l’essorer. Elle ne l’avait pas quitté tout ce temps ? Avant de sourire sous le regard de Katelyn « Je suis si beau que ça ? » avant de justifier sa question « Ton regard ». Il s’enfonça un peu dans l’eau en entendant la question de la jeune femme. Sa sœur. Et est-ce qu’elle était au courant de tout ? Il continua de s’enfoncer dans l’eau jusqu’au sommet de son crâne. Il sortit pour reprendre l’air et plaqua ses boucles blondes en arrière et se passa une main sur son visage pour ôter le trop d’eau « Oui et non ». C’était une réponse ça. « On rentre ? » et lui saisit la main pour retourner sur la plage de sable fin « Je lui ai dit que nous avions entamé une relation, pour finalement te quitter au bout de quelques jours. Elle a trouvé que c’était une bonne chose… Ne te méprends pas, elle ne parlait pas de toi, mais de moi. Elle savait que j’avais encore du travail sur moi à faire et que je n’étais pas prêt à aimer quelqu’un d’autre que Rachel, à m’engager sérieusement dans une relation. Elle ne te connait pas. Elle sait juste que tu n’es pas du même monde. Elle est un peu réticente à cette idée, mais son mari est propriétaire d’un bar, donc bon. Il était avocat, mais c’est un détail » avant de sourire à la jeune femme « Je sens le chien mouillé un peu, non ? » tout en posant son nez sur sa chemise qui lui collait à la peau « Oui, un peu ». Il jeta un regard en direction de la maison et reprit « Je lui ai dis que je t’avais présenté Adam. Elle m’a traité d’idiot… Elle n’avait pas tort » tout en grimaçant, amusé, en repensant à la réflexion de sa sœur « La dernière fois qu’on a parlé de toi, c’était après ton départ précipité. Je lui ai dis que tu devais te séparer d’Adam, que tu étais folle de moi et de mon corps de Dieu grec » avant de lancer un regard à la jeune femme et posa son index sur le bout de son nez « Je plaisante, enfin le début est vrai concernant Adam. Le reste, c’est moi qui rajoute des fioritures à mon récit ».

A quelques mètres de la porte d’entrée de la maison de vacances, Lucious arrêta leur marche « Tu as peur de ma sœur ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 17 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 17 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

« -mais j’espère bien ! » répliqua Kate en riant presque. Elle aimait l’entendre lui dire qu’il était amoureux. Elle qui avait eut si peur de lui avouer ses sentiments, que tout ceci ne soit qu’à sens unique. Finalement elle avait bien fait. Ça n’avait pas été facile, le parcours avait été compliqué, bien moins facile que la course qu’ils avaient effectué dans la boue l’année précédant ! La distance qu’elle s’était forcée à mettre entre eux n’avait fait que les rapprocher. Un mal pour un bien. Ils devaient en passer par là pour se rendre compte à quel point ils tenaient l’un à l’autre, mais également pour être vraiment prêt l’un pour l’autre.

« -oui monsieur ! » répondit la jeune femme en souriant, le regard baissé sur le foulard. « -il est un peu abîmé parce que je l’ai beaucoup porté… Partout, en toutes circonstances. » elle avait terminé sa phrase avec un froncement de sourcils comme si elle réfléchissait pour trouver un moment où elle ne l’avait pas eu sur elle. Un regard, un sourire en coin pour unique réponse à sa seconde question, avant de baisser les yeux quelques peu gêné en fait qu’il ait capté ça. Puis elle parla de sa sœur. Il lui avait demandé si Sara était au courant. Ça revenait un peu au moment. Les amis de Kate étaient sa seule famille, Lucious les connaissaient tous. Et sa meilleure ami avait accepté le beau blond les bras ouvert des leur première rencontre. En le voyant s’enfoncer dans l’eau, Kate comprit que la réponse n’était pas un simple oui. Elle décolla ses pieds du sol et se laissa porter par les vagues, le temps que son homme se décide à lui répondre.

La journaliste reposa les pieds dans le sable lorsqu’il ouvrit la bouche. « -si tu veux... » elle le suivit, sa main dans le sienne en attendant qu’il veuille bien donner un peu plus de détails. Oui parce que bon ça ne l’aidait pas vraiment ce qu’il venait de lui dire. Elle encaissa la première révélation en lâchant un : « -d’accord... » qui pouvait laisser transparaître l’appréhension qu’elle avait pour la suite. Elle se répéta en entendant parlé de l’histoire de monde différent. Oui, ils étaient à la limite des mondes parallèles… qu’est ce qu’elle devait comprendre exactement, que journaliste c’était pas assez bien ?  Un petit sourire pour l’histoire du chien, une main dans ses cheveux pour le coup de l’idiot. Bon ba elles pouvaient sans doute trouvé des sujets d’entente !

Kate avait fait un pas de plus que lui et en entendant la question elle lâcha : « -quoi ?! Non ! Pourquoi tu t’imagines ça ? » c’était sur joué et totalement faux. Un léger petit rire nerveux avait suivit avant qu’elle ne se retourne et lui dise en bougeant légèrement la tête comme si c’était une évidence : « -bien sur que j’ai peur de ta sœur ! » Bien sur qu’elle était consciente qu’il y avait un tas d’obstacle à surmonter. Et la sœur de Lucious en était un de taille ! Elle le traina par la main vers la maison et dit avec humour« -enfin non j’ai pas peur d’elle… elle. » elle regarda ses pieds et ajouta : « -J’ai peur de ce qu’elle peux penser. De nous… De moi en faite surtout. » Elle regarda Lucious et ajouta en posant un doigt sur ses lèvres : « -et me dis pas de pas m’en faire, qu’elle va m’adorer ou je sais pas quoi, parce que c’est pas vrai. Si jamais tu nous présentes, elle va me passer au détecteur de mensonge, au scane corporel, me torturé de question et certainement prendre du plaisir à me voir aussi mal à l’aise. » Kate ne connaissait pas cette femme, mais elle redoutait vraiment de faire sa rencontre. Parce qu’elle avait bien comprit qu’elle était protectrice avec son frère. Si ça se trouve elle pensait qu’elle était juste une profiteuse qui en voulait au fric familiale !
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 17 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 17 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



En apercevant le foulard, Lucious fut projeté presque deux ans auparavant, dans l’hôtel parisien où ils séjournaient pour la semaine. Ce fut le premier et le seul cadeau personnel qu’il lui avait fait. Un présent qu’il avait parfumé de sa fragrance afin qu’elle ne l’oublie pas. Une manière comme une autre d’être près d’elle. Finalement, cela avait porté ses fruits car elle ne s’en était jamais séparé « Une manière comme une autre de m’emmener partout avec toi » souffla-t-il presque pour lui que pour Katelyn. L’éloignement n’avait pas eu d’effet sur les sentiments qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre depuis tant de temps. Ils s’étaient même renforcés avec le temps parce que oui, Lucious était bien plus amoureux d’elle que lors de leur première tentative. Un amour plus fort, plus à l’épreuve des embûches qu’ils pourraient rencontrer. Comme sa sœur. En tout cas, c’était un écueil que semblait craindre la jeune femme et il en eut confirmation lorsqu’il le lui demanda ouvertement. Sa réponse l’amusa « Tu devrais mettre davantage de conviction dans tes mots ». Et ce petit rire qui suivit lui confirma qu’elle appréhendait la rencontre avec ses proches. Il se laissa entrainer à l’intérieur de la maison sans se départir de ce petit sourire à la fois attendri par la peur de Katelyn, et amusé par sa réaction « Tu… », mais le charmant blondinet n’eut le temps de répondre quoi que ce soit qu’elle déposa son doigt sur ses lèvres en tentant d’exprimer ces probables pensées. Il sourit alors contre son index avant de l’embrasser et de le retirer délicatement de ses lèvres « Tu as finis ?! ».

Il s’éloigna légèrement de Katelyn pour se rendre dans la chambre afin de récupérer des affaires propres et surtout, sèches et se dirigea ensuite dans la salle de bain « Je n’allais pas dire qu’elle allait t’adorer. Cela serait mentir » et sortit la tête de la salle de bain après avoir retiré sa chemise « Et je te l’affirme, elle va éplucher chaque recoin de ta personnalité, de ton passé, de ton présent et sûrement de tes projets futurs parce qu’elle considère que j’ai trop souffert avec la perte de mon épouse pour souffrir dans une relation amoureuse sans avenir ». Il ferma les yeux en remarquant ce qu’il venait de dire et sortit de la salle de bain « Ne te méprends pas sur mes propos. Je ne considère pas du tout notre histoire d’amour sans avenir. Je dis juste que c’est sa crainte » et déposa un rapide baiser sur ses lèvres avant de retourner dans la salle de bain pour retirer ses chaussures et son short « Elle est froide, rigoureuse dans tout ce qu’elle entreprend, croit en la discipline » puis tira l’eau et revint rapidement dans le salon « Tu viens ? Je ne vais pas crier sous la douche » avant de tendre la main à Katelyn pour qu’elle le rejoigne. Il l’aida à ôter ses vêtements et se glissa sous l’eau avec sa petite-amie « Mais elle sait aussi écouter son ressentie, son instinct. Alors certes, tu n’es pas du même monde et cela ne va pas lui plaire, mais je m’en moque. Tu comprends ? » dit-il tout en écartant ses cheveux de son visage trempé « Je mène ma vie comme je l’entends. Elle peut te détester, t’adorer, cela n’a aucune importance à mes yeux. Moi, je t’aime et moi, je veux vivre avec toi. Donc fait taire cette petite voix dans ton esprit et fait-moi confiance » avant de l’embrasser. Il se retourna pour récupérer le gel douche « Je te dis tout ça, mais je sais déjà que tu vas paniquer le jour où tu vas la rencontrer et souffrir d’amnésie précoce concernant cette conversation qu’on aura eu dans cette merveilleuse douche à l’italienne où on aura fait l’amour avant d’aller manger un morceau ». Et pour appuyer ses dires, il l’embrassa avec envie tout en la poussant délicatement contre la paroi de la douche.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 17 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 17 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

Kate adressa un petit sourire à Lucious. Comme si elle était assez naïve pour croire que ses paroles allaient le convaincre. Elle n’avait pas dit tout ça dans ce but. Mentir ne servait à rien. Il savait déjà que ça l’angoissait de rencontrer sa sœur. Elle n’avait pas osé se montrer la seule et unique fois où elle avait croiser son chemin. Le cours de danse… Cette journée vraiment étrange qui avait finit en soirée encore plus particulière. Pour toute réponse, elle lui tira la langue avant d’imposer un doigt sur ses lèvres. Elle leva les yeux en se mordant la lèvre inférieure et répondit quelques secondes plus tard avec un grand sourire : « -je pense oui... » Kate n’avait pas envie de stresser maintenant. Mais au moins elle serait préparé à l’éventualité de cette rencontre.

En restant dans le salon, elle répondit avec ironie : « -ah ba voilà qui me rassure merci beaucoup ! » comme si elle c’était attendu à ce qu’elles puissent devenir meilleure amie. Kate n’avait surement pas grand-chose en commun avec cette femme. D’un certain côté, c’était mieux qu’elle l’apprécie. D’un autre et bien ça ne changerait rien à ce qu’elle voulait vivre avec Lucious. Ça serait juste dommage. D’un pas trainant, elle avança jusqu’à la chambre afin qu’ils soient moins loin pour se parler. « -merveilleux... » commenta Kate avec un petit toujours aussi ironique : « -je meurs d’envie de la rencontr... » quelques battement de cils, son sourire venait de s’envoler. Sans avenir… Wahou… La jeune femme ouvrit la fenêtre comme si elle avait besoin d’air. Lucious apparu et justifia ce qu’il venait de dire. Elle lui adressa un pale sourire après un rapide baiser du bout des lèvres. Kate quitta la pièce, retournant vers la salon. Ça n’était vraiment pas gagner… Enfin au moins elle était préparée. Elle savait d’avance que n’importe quel effort qu’elle ferait serait inutile. Cette femme se ferait une opinion toute seule. Sans même chercher à la connaître vraiment. La journaliste avait envie de lui dire de se taire. Elle ne voulait pas en savoir plus. Ce genre de femme la faisait flipper, et l’impressionnait trop. Elle se sentait totalement nulle et minable à côté. Elle se retourna vers Lucious en fronçant les sourcils. Venir ? Oh elle venait de comprendre.

Elle se laissa guider jusqu’à la salle de bain, qui devait être aussi grande que son ancien studio, et s’obstina à garder les regards baisser sur les mains de Lucious qui la déshabillait peu à peu. « -oui enfin ça serait plus sympa qu’elle m’apprécie un peu toute de même ! » commenta Kate en comprenant bien que là c’était lui qui tentait de la rassurer comme il pouvait. Un petit sourire en coin un peu boudeur, parce qu’il savait très bien que ça allait tout de même la stresser le jour j, Mais il parvint à la faire rire et sourire joyeusement : « -forcement je vais préférer me souvenir de l’agréable... » ses bras autour de son cou, ses lèvres sur les siennes. Elle ferait tout ce qu’elle pouvait pour qu’il ne la quitte jamais. Parce qu’elle tenait bien trop à lui.

Oui, clairement elle allait surement plus se souvenir des baisers chauds et humide de Lucious plutot que de la conversation au sujet de sa sœur. Après l’amour, elle caressa la peau du beau blond, lavant son corps avec le gel douche, ne cessant de déposer ses lèvres sur les siennes silencieusement. Un dernier baiser plus approfondit et elle lui sourit avant de lui confier : « -je ne sais pas si c’est la plage ou toi, mais j’ai faim... » Puis elle quitta la douche, entourant son corps d’un drap de bain, sèchant ses cheveux avant de retourner dans la chambre pour s’habiller de nouveau. Comme si elle était chez elle, Kate prit une bouteille d’eau dans le frigo et en avala une longue gorgée en avançant sur la terrasse. Lorsqu’il arriva à son tour elle lui dit en le regardant : « -j’ai pas envie qu’elle se fasse de fausses idées à mon sujet. Tu l’as dis toi même. On fait pas parti du même monde. C’est pas ton fric que je veux. Ça j’espère qu’elle sera capable de le comprendre avant de m’envoyer au bûcher. » Et en plus elle était certaine qu’elle adorait l’ex femme de Lucious. Mais ça elle ne le dirait pas à haute voix.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 17 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 17 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Lucious ne souhaitait pas mentir à sa petite-amie en ce qui concernait la personnalité bien ancrée de sa sœur ainée. Ils étaient diamétralement opposés concernant certains principes. Alors qu’elle menait sa vie avec une certaine rigueur et discipline, lui profitait de la sienne comme si chaque jour pouvait être le dernier. Cela ne rassurait pas Katelyn sur l’éventuelle probable prochaine rencontre avec cette dernière, mais lui mentir ne ferait que masquer cette anxiété qui jaillirait brutalement le jour J. Bien évidemment, cela ne la rassurait pas et elle sut lui faire comprendre par des petites remarques de temps à autre alors qu’il continuait de dépeigner le profil de sa sœur ainée. Lorsqu’il évoqua une relation sans avenir, il vit dans son regard qu’il aurait dû s’abstenir… Ce n’était pas comme cela qu’il percevait sa relation, et il espérait sincèrement que ça ne serait pas le cas de sa sœur, parce que même s’il n’était pas impacté par l’opinion de cette dernière, il avait l’impression que ce n’était pas le cas pour Katelyn.
Lucious l’entraina dans la salle de bain avec lui alors qu’il tentait de la rassurer tant bien que mal et sourit « Ça serait bien, mais ça ne nous lira pas ». Il avait toujours mené sa barque sans l’avis de ses proches. Son comportement était même souvent un sujet de conversation houleux lors des fêtes de fin d’année, mais ce n’était pas pour autant qu’il modifiait son comportement. Avec Katelyn, il en serait de même. Il l’aimait et rien ne se dresserait, de nouveau, entre eux. Le sujet fut clos lorsque Lucious évoqua que, pour le moment, il voulait lui faire l’amour sous l’eau chaude qui coulait sur leurs corps nus. Une manière comme une autre de faire disparaitre ses peurs, ses questionnements. Pour le moment, ils ne pensaient qu’à leurs baisers, leurs caresses et le plaisir qui les enveloppa à l’issue. Ils se lavèrent mutuellement, parsemés de baiser avant un dernier qui fit sourire le millionnaire alors qu’il l’observa quitter la douche. Elle était belle à damner un saint « Je dirais la plage » sans se départir de ce petit sourire espiègle sur les lèvres alors qu’il sortit à son tour. Il s’essuya, s’habilla et rejoignit Katelyn dans la pièce principale. Il entoura sa taille de ses bras, la regardant avec amour et amusement devant sa justification « Et moi qui pensait que tu m’aimais pour mon argent » avant de l’embrasser avec douceur « Quand elle verra que je t’aime tout autant que j’ai pu aimer Rachel, elle saura tout ça. Fait-moi confiance ». Un bref baiser et il se dirigea dans la cuisine pour préparer une salade. La chaleur ne lui donnait pas envie de cuisiner chaud. Il leva son regard sur Katelyn « J’ai l’impression de ne pas parvenir à trouver les mots pour te rassurer mon cœur et ça m’embête… » alors qu’il s’afférait dans la cuisine « Alors je te demande juste de me faire confiance ». Il lui sourit et continua de cuisiner avant de servir le tout sur la terrasse, les assiettes dans les mains, il s’approcha de la jeune femme et embrassa son cou « Tu es belle, intelligente, drôle et tu me rends heureux. Elle va t’aimer tout autant qu’elle a aimé Rachel » et déposa le tout sur la table. Il aurait aimé trouver les mots pour la rassurer, pour lui dire que tout irait bien, mais le millionnaire avait l’impression d’ancrer un peu plus son anxiété plutôt que de la dissiper. Cette première journée en tant que couple à part entière était plus compliquée qu’il ne l’aurait pensé…



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 746
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

200722101050447068.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 17 Tumblr_m9vt8dIpdk1rxsuqdo1_r3_500
Et si on essayait...  - Page 17 AdeptImprobableAmericanalligator-small


avatar :copyright:️ Twins

Avoir des frères et sœurs, Kate ne connaissait pas. Tout du moins les liens de sang. Elle s’était toujours d’ailleurs que ce qui l’unissait à Sara était sans doute bien plus fort que n’importe quel lien familial. Lucious avait beau dire ce qu’il voulait, de son côté Katelyn pensait sincèrement que sa sœur tenait vraiment à lui. Famille de riche ou pas. Cette femme prenait soin de lui à distance. Le simple fait qu’il l’ait appelé pour lui parlé d’elle, de leur rupture, d’Adam… il avait besoin de son avis. Même s’il prétendait le contraire. La jeune femme tenta de mettre tout ça dans un coin de sa tête. Durant leur étreinte elle oublia. Mais cela revint bien vite alors qu’elle s’habillait.

L’opinion des autres comptait toujours trop pour elle. Kate le savait. Elle avait besoin de se sentir apprécié. Elle n’avait pas envie que le regard de la sœur de Lucious lui rappelle sans cesse d’où elle venait, comment elle avait galéré toute sa vie, encore moins qu’elle se trompe sur son compte. La jeune femme fixa à nouveau son regard sur l’océan après la déclaration de Lucious. Il venait de lui dire qu’il l’aimait autant que son ex femme… ça n’était pas rien. Enfin en tout cas ça n’était pas rien pour elle. Kate n’avait jamais pensé entendre ça un jour. Katelyn sourit pour elle même avant de se tourner pour regarder son cuisinier préféré. Elle revint vers lui, passa derrière et glissa ses bras autour de sa taille. Tant pis si elle le gênait. Elle nicha son nez dans son dos, avant de déposer ses lèvres sur son épaules en guise de réponse. « -je prends les couverts et les verres. » souffla t elle en se détachant de lui. Sur les pointes des pieds elle saisit deux verres, avant d’ouvrir deux tiroirs pour enfin trouver celui des couverts. Elle se mis à chantonner doucement Je veux vivre avec toi d’Yves Jamait en sortant de la pièce pour rejoindre la terrasse. Magnifique chanteur et poète français qu’elle aimait beaucoup.

Penché au dessus de la table pour y déposer les couverts, elle sourit en sentant les lèvres de Lucious dans son cou. Elle le laissa poser les assiettes sur la table et passa ses bras autour de son cou : « -ça va ne t’inquiète pas. Sauf si tu me dis qu’on la vois demain. » un petit rire avant qu’elle ne pose son front contre le sien en fermant les yeux : « -je préfère que tu sois sincère. Au moins je sais à quoi m’attendre. » Kate recula légèrement avant de sourire et de lui confier joyeusement : « -je sais maintenant que je dois apprendre à bien cacher mes dossiers compromettants ! » Elle frotta son nez contre le sien en souriant puis elle murmura : « -j’ai faim… et j’ai vraiment envie de goutter ce que mon cuisinier préféré m’a préparé... » un rapide baiser et elle s’installa en face de lui pour manger. « -tu sais... » elle prit le temps d’avaler ce qu’elle avait au bout de sa fourchette et dit pour changer de sujet : « -tu m’as dis ne pas vouloir que je fasse un choix par rapport à toi pour mon boulot. Mais… » une nouvelle bouchée : « -c’est trop bon ! » une nouvelle bouché parce qu’elle était affamée : « -en faite je sais même pas comment dire ça. » elle leva les yeux au ciel en réfléchissant. « -tu imagines comment notre vie, là je veux dire la semaine prochaine ? » elle ne voulait pas s’imposer dans son planning, encore moins chez lui. Elle n’avait pas d’appartement, actuellement c’était le chômage technique. « -bon j’espère que tu va comprendre ce que je veux dire : j’ai pas envie d’imposer ma présence dans ta vie. Je vais pas te suivre de partout, et je veux pas envahir ton espace vital. Alors je me dis que… je vais peut être reprendre un appart, du moins pour les débuts… du temps que… roh je sais pas comment dire ça, que ça se mets en route ? C’est peut être débile comme idée, mais je… enfin on verra avec le temps. Si finalement je passe plus de temps chez toi que chez moi, ba ça voudra dire que… qu’on peut vivre ensemble... » elle le regarda enfin. Parce qu’elle avait tout ça en faisant des signes avec sa fourchette, des mouvements avec sa main libre, des haussements de sourcils, mais elle ne l’avait pas regarder. « -on peut en parler demain si tu préfères, ça fait beaucoup de mise au point pour un seul jour... » une petite grimace avant qu’elle ne se cache presque derrière son verre.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 795
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 17 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la bouche, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui a coûté la vie à mon épouse, et qui me pousse à expérimenter tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 17 200721081901211114
Et si on essayait...  - Page 17 200721081903387020


avatar :copyright:️ Bazzart



Lucious s’était surpris lui-même à avouer à la jeune femme qu’il l’aimait tout autant qu’il avait pu aimer feu son épouse. Ce qui n’était pas rien pour celui qui n’avait aimé, jusqu’à Katelyn, qu’une seule femme. Il ne lui promettait pas pour autant qu’elle prendrait la première place dans son cœur et dans sa vie, parce qu’il doutait d’en être capable un jour. Rachel avait été son premier amour, sa première épouse. Un lien particulier les unissait et ça serait toujours le cas. Mais l’amour qu’il lui avait donné durant des années, était le même qu’il donnait, aujourd’hui, à Katelyn. Il était vraiment amoureux de la jeune femme et n’envisageait pas son avenir autrement qu’avec elle. En sentant ses bras autour de sa taille et son baiser contre son dos, un sourire s’afficha sur les lèvres du millionnaire qui l’observa s’afférer dans sa cuisine pour l’aider à mettre la table. Il ne regrettait pas son aveu, bien au contraire. Il lui prouvait ainsi qu’il voulait vraiment s’impliquer dans leur relation. Peu importe ce que pourrait penser ou dire sa sœur ainée.

En revenant à ses côtés, il déposa un baiser dans son cou et tenta de trouver les mots pour apaiser sa crainte concernant la future rencontre avec sa sœur. Il posa les assiettes et laissa la belle brune entourer son cou de ses bras « Je ne te l’ai pas dit ?! » avant de sourire et de poser son front contre le sien, ses bras autour de sa taille « Je suis toujours sincère ». Lucious préférait une vérité qui dérange plutôt qu’un mensonge qui arrange. Surtout avec Katelyn, avec qui il souhaitait fonder une relation sincère et honnête « C’est très sexy ça ! » de savoir qu’elle avait des dossiers compromettants. Il lui sourit en sentant son nez contre le sien « Tu vas adorer » et prit place face à elle pour commencer à manger. Il laissa son geste en suspens quelques secondes en entendant les premiers mots de Katelyn et fronça les sourcils en la laissant poursuivre « Merci » devant le compliment sur ses talents de cuisinier et prit une bouchée avant de s’enfoncer dans son siège, craignant la suite de la conversation. Cela faisait beaucoup pour une seule matinée « Comment ça ? ». Il ne comprenait pas réellement le sens de la question de la jeune femme. Cette petite semaine était le prémisse d’autres semaines tous les deux, même des années si c’était possible. Il sourit, amusé de la voir se débattre avec les mots devant lui pour tenter de lui faire comprendre sa pensée finale. Appuyé contre le dossier de son siège, jambes croisées et sourire aux lèvres, il la regardait avec tendresse devant son combat intérieur qu’elle menait. Lorsqu’elle releva son regard sur elle, il ne put s’empêcher de sourire davantage « Tu sais que je t’aime ? » avant de se redresser sur son siège pour boire une gorgée « On peut faire la mise au point maintenant. Ça t’évitera de gamberger toute la journée ». Il prit une bouchée « C’est vrai que c’est bon. Je suis vraiment doué ». Oui, il s’envoyait des fleurs et alors ?! Il posa sa fourchette, s’essuya la bouche après sa bouchée et répondit « Je te voyais emménager dans mon appartement. L’appartement est immensément grand, j’ai une femme de ménage et je cuisine bien. Tu vas avoir du mal à trouver mieux à New York » en esquissant un petit sourire taquin « Je ne suis pas souvent présent la journée avec le restaurant et la société où je siège encore. Mais je rentre tous les soirs et je me suis calmé sur les soirées. Je n’y vois plus grand intérêt ». Parce qu’elle était là, parce qu’elle avait su le changer finalement, même en étant loin de lui « Mais si tu préfères prendre un appartement, tu peux. Je ne veux pas que tu ais de chaines avec moi. Tu es libre de tes décisions. Et puis je pense que cette semaine va être une bonne expérience pour savoir si nous sommes compatibles, non ? ». Il attrapa la main de Katelyn dans la sienne « Je suis un homme occupé, avec des voyages de programmés, des journées longues et épuisantes, qui finissent souvent bien tard dans la nuit. Je ne serai pas vraiment présent, mais le peu que je serais là, j’aimerais le passer avec toi ». Il se pencha pour l’embrasser et reprit son repas « Mais tu décides mon cœur. Tu es libre de tes mouvements, que ça soit dans ta carrière ou dans ta vie personnelle. Je serai là dans tous les cas ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Et si on essayait...  - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Et si on essayait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: