Partagez
 
 
 

 Et si on essayait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 2 200614103905843305
Et si on essayait...  - Page 2 20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Le concept de jardin secret lui plaisait. Il aimait l’idée de frôler ses doigts ou de lui voler un baiser au moment où ils seraient à l’abri des regards, nourris par la crainte de se faire surprendre. Cela avait quelque chose de grisant qui charmait Lucious. Ce qui était moins à son goût, c’était Arron et la relation qu’il avait partagé jusque-là, avec son amie. Oui, il était terrorisé par cette relation si particulière. Il avait peur qu’elle ne se lasse de l’attente. Le millionnaire n’était pas prêt à se donner corps et âme à la jeune femme et ne saurait agrémenter leur relation que de petites attentions, de baisers, de tendresse, mais sans pouvoir aller au-delà pour le moment. Sa peur était légitime. Parce qu’un jour ou l’autre, elle aurait envie de plus que ses lèvres. Mais sa réponse le soulagea et le fit sourire tout à la fois. Il s’apprêta à se lever pour ranger un peu, qu’elle l’interpella. Il tourna uniquement la tête en sa direction, se demandant ce qu’il se passait et il eut bien vite sa réponse. Lucious répondit à son baiser avec tout autant de tendresse qu’elle pouvait en mettre et souffla « Merci ». Merci pour la patience dont elle faisait preuve à son égard, de ce soutien à toute épreuve qu’elle lui donnait et cela, sans condition.

Lucious finit par se lever du canapé pour ranger ses effets personnels et lorsqu’il revint vers elle, après avoir commandé rapidement le repas de ce soir sur son portable, il passa sa main dans ses cheveux avant de prendre place à ses côtés « J’ai dit que je ne savais pas » presque amusé par la manière dont elle avait tourné sa question et lorsqu’elle lui donna sa date de naissance, un sourire se dessina sur ses lèvres « Pourquoi ne m’as-tu rien dit à Paris ? » même si, dans son souvenir, la soirée avait été agréable dans ce restaurant à la Tour Eiffel. Il y avait pire tout du moins « Je suis né le 14 septembre 1978 à New York. Tu as un deuxième prénom ? ». Les jambes croisées, la tête posée dans sa main, son coude prenant appui contre le dossier du canapé, il était face à elle, son autre main sur sa cuisse et son regard l’enveloppant avec tendresse. Il voulait passer toutes ses soirées ainsi, à discuter d’eux, dans son salon, en toute décontraction. Il s’approcha et l’embrasse avec douceur « J’en avais envie » et se recula « J’ai envoyé une lettre à nos amis les braqueurs, en y repensant, pour les remercier. Que sans se braquage, on aurait sûrement attendu encore longtemps et j’ai signé votre clown de service. Ils vont aimer, je pense » avant de poser ses yeux sur la main qu’il avait posé sur sa cuisse « Tu dors là ce soir ? Une nuit normale. C’est ce que tu souhaitais ». Bien sûr, ils n’iraient pas plus loin qu’une simple nuit. Pas de danse sous les draps. Elle le savait, il n’avait pas besoin d’insister. Ce n’était pas quelque chose dont il souhaitait parler une nouvelle fois. Il releva ses yeux sur elle « Au mariage, on fait comme avant ? Je redeviens ton riche emmerdeur ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 2 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 2 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Il lui avait ouvertement parlé de sa femme. Elle avait vu et entendu tout l'amour qu'il éprouvait encore pour elle. Il avait besoin de temps. Elle le comprenait. Elle le lui avait dit ce soir là. Qu’elle comprendrait, même si parfois ça ne serait pas évident. Pas de contrat imaginaire cette fois ci et pourtant elle avait lu les petites lignes, et les avait comprises. Dans le fond, ça ne la gênait pas. Y aller en douceur après c'était sans doute mieux. Surtout qu'elle savait que sa dernière histoire avait laissé des traces.

Elle apprécia la tournure que prenait la soirée. C'était fou ce pouvoir apaisant qu'il avait sur elle. Il n'y avait pas que son parfum… Kate baissa les yeux en souriant, rougissant presque qu'il ait fait le rapprochement si vite. « -tu veux la vérité. J'avais pas envie que tu m'offre encore une folie. Je savais qu’on devait aller au restaurant. Et quand j'ai vu quel restaurant… c'était une soirée d'anniversaire parfaite. Même si tu ne le savais pas. » un regard pour sa main sur son genou, avant qu'elle ne sourit. Elle notait la date dans un coin de son esprit puis elle se mit à rire. « -oh non ça c'est top secret ! Bon c'est bien parce que c'est toi : Louisa Adèle. Se dont les prénoms de mes grands-mères. Et toi ? » forcément il en avait. Elle se souvenait que le soir de leur rencontre elle s'était dit que les parents de cet homme ne devait pas l'aimer beaucoup pour lui avoir donné un tel prénom. Elle lui répondit son visage proche du sien juste après qu'il l'ait embrassé « -ce genre d'envie, pas besoin de les justifier tu sais. » son petit sourire et taquin et tendre à la fois.

La jeune femme prit son verre et le porta à ses lèvres. L'idée de la lettre lui plu. C'était totalement Lucious. « -faux tu aurais finit pas être totalement sous mon charme ! C'était une question de jours. »e c'était de l'humour et il le savait. Elle ne voulait pas perdre leur manière de se parler, de se taquiner ou de se chamailler simplement parce qu'elle lui avait avoué être tombé amoureuse. « ah heu… oui enfin j'ai toujours pas de pyjama. un sourire mi gêner mi amusée. Elle était tellement remontée lorsqu'elle était partie de chez elle, qu'elle n'avait pas pensé à ça.

Kate se pinça les lèvres entre elle avant de pencher la tête sur le côté. « -tu restes et sera toujours mon riche emmerdeur. » elle bougea pour se blottir contre lui avant s'ajouter : « -j'ai pas envie de leur dire maintenant. Parce que je les connais les curieux parano. Même si… » elle leva le visage et caressa les lèvres de Lucious d'un doigt. « - même si je m'habitue vraiment très bien à tes lèvres sur les miennes… »



Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 2 200614103905843305
Et si on essayait...  - Page 2 20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Loin était l’humeur échauffée de Katelyn à son arrivée. Elle était parvenue à l’écouter, à mettre tout ça de côté et profiter. Uniquement profiter. C’était le plus important. Lucious ne voulait pas se contrarier pour des inepties, mais seulement savourer leur soirée tous les deux. Cela n’avait pas dû être facile pour la jeune femme, mais c’était honorable qu’elle y parvienne. Maintenant, ils pouvaient se concentrer sur eux et uniquement eux. Il apprit ainsi la date d’anniversaire de la jeune femme et que finalement, ils l’avaient fêté au restaurant « J’ai un talent tout particulier pour organiser les fêtes d’anniversaire » même si, pour le coup, il n’en avait pas eu la moindre idée que c’était le sien. Il voulait en savoir davantage. Alors il lui demanda ses prénoms. C’était peut-être anodin, mais ça faisait partie d’elle et il aimait l’écouter parler. Il aimait encore plus ce rire résonner dans son appartement « Je préfère Katelyn », mais il aimait cette tradition de donner les prénoms des grands-parents « Lucious Henry Daniel Thompson. Je n’ai jamais demandé pourquoi ces noms et ils étaient bien trop occupés à mener leur propre existence pour me l’expliquer » répliqua-t-il en prenant son verre de vin pour en prendre une gorgée, sa main restant sur la cuisse de Katelyn, comme s’il craignait qu’elle ne s’envole. Il déposa, à son tour, un baiser sur ses lèvres par simple envie et lorsqu’il se justifia, il ne put s’empêcher de baisser le regard, presque gêné de la remarque de Katelyn, mais agréablement gêné « J’en prends bonne note ». Il allait lui falloir un peu de temps pour retrouver les codes d’une relation.

Comme à son habitude, Lucious changea complètement de sujet en évoquant la lettre qu’il avait adressé aux deux braqueurs. Il plissa les yeux tout en continuant de fixer la jeune femme, son sourire s’agrandissant au fur et à mesure des paroles de la jeune femme « Une question de jours ? N’est-ce pas un peu présomptueux ? » Avant de reprendre une gorgée de vin et de le reposer sur la table basse « Je t’aurais embrassé au mariage… » Comme pour lui avouer qu’il se connaissait et qu’il aurait fini par succomber lors du mariage de June. La savoir dans ses bras, dansant contre lui, belle comme le jour. Oui, il aurait succombé sans mal « Il faut que tu en apportes un ici. Tu peux même emmener quelques affaires » Après tout, c’était quelque chose qui avait été envisagé très tôt dans leur relation en y repensant « Tu peux prendre un de mes t-shirt si tu le souhaites, ou une chemise. Peu importe. Tant que je t’ai toi, avec moi, dans mon lit ».

Toujours se sourire charmeur accroché à ses lèvres, il était incapable de s’en départir en apprenant qu’il resterait toujours son riche emmerdeur « Et tu n’es pas au bout de tes peines » tout en la laissant se blottir contre lui, passant son bras autour de son corps. Il ne répondit pas pour le moment, embrassant le doigt avec lequel elle venait de caresser ses lèvres « Parfait ! Les miennes aussi » et l’embrassa de nouveau, sa main libre posée sur son visage « J’aime beaucoup tes lèvres avec ce soupçon de vin rouge, c’est tout bonnement parfait » avant de prendre une gorgée dudit vin rouge « Tu as peur qu’ils ne te disent que tu t’es fourvoyée en tombant amoureuse de moi ? Que je ne suis pas un homme bien pour toi ? Après tout, être ami et être plus… C’est différent » et se leva en entendant l’interphone « Le repas est servi. Enfin quand il arrivera ». Il paya le livreur et se saisit du sac, dressant cela dans de belles assiettes avant de les apporter sur la table basse « Tu préfères manger à table ou ici, ça te convient ? »




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 2 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 2 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


« -je te l'ai dis, il y avait des signaux… rien que ces regards jonglant de mes yeux à mes lèvres… et moi j'arrête pas de me dire que je me faisais des idées… » elle sourit en bougeant la tête de gauche à droite. Au final, elle était heureuse d'avoir osé tout lui avouer. Ce soir ils étaient là tous les deux… certaines choses avaient changé. D'autres non. Et c'était tant mieux. Peut être que ça ne serait pas simple, mais elle voulait tenter l'aventure. « -c'est vrai ? Tu avais déjà prévu ton coup ? Je suis désolée d'avoir fait foirer tes plans ! » elle avait dit tout cela avec amusement. Ça aurait été une belle surprise.

« -d'accord j'apporterais au moins un pyjama et une brosse à dent. » elle ne voulait pas envahir son espace, bouleverser ses habitudes ou encore précipiter les choses. « -désolé chambre d'ami. Je te piquerais un t-shirt oui. » Blottit tout contre lui, elle avoua qu'elle ne désirait pas parler à ses amis de cette évolution de relation entre eux. L'interphone ne lui laissa pas le temps de répondre aux questions de Lucious. Elle le laissa se lever un peu à contre cœur, avant de le suivre des yeux en souriant. Elle le trouva beau. Peut être encore plus qu'avant.

Kate se laissa glisser sur le parquet, le dos contre le canapé. « -ici c'est très bien. » elle n'aimait pas manger courbé en deux. Assise au sol ça serait mieux. Tout en prenant les baguettes, elle dit : « -ils t'apprécient tous. Mais comme tu le dis, être ami ou ensemble c'est différent. » elle n'avait pas envie de lui faire peur simplement être sincère. « -ma dernière relation a été compliquée. Ils ont tous peur que je souffre à nouveau. Ça peut se comprendre vu dans l'état dans lequel ils m'ont ramassé. J'ai pas envie qu'ils se mêlent de ce qu'on a décidé de vivre. J'ai pas envie de conseils, de mise en garde, encore moins qu'ils viennent te dire ce que tu dois ou ne dois pas faire avec moi. » elle marqua une pause pour avaler quelque chose avant de reprendre : « -nous c'est nouveau, c'est totalement différent de tout ce que j'ai vécu avant. Et c'est ca que j'aime. Ça qui fait que j'ai envie de voir ce que ça peut donner. » il se lasserait peut être d'elle. Ou bien baisserait les bras, ne se sentant pas capable de laisser partir Rachel. Elle n'était pas médium. L'avenir, ils le dessineraient ensemble. Et ils verraient bien ce que ça allait donner.

« -tu étais bon élève ? Je sais que tu as fais de grandes écoles mais ça ne veut pas dire que tu étais premier de la classe. » une question comme une autre pour continuer à apprendre à se connaitre un peu plus. Elle avait d'autres questions en tête. Plus intime. Savoir quand est ce qu’il avait couché avec quelqu'un pour la première fois. Savoir s'il aurait aimé avoir des enfants. Mais pour le moment, elle craignait de les poser. Ne voulant pas faire échos à son passé douloureux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 2 200614103905843305
Et si on essayait...  - Page 2 20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Lucious se mit à rire. Elle avait peut-être raison, il avait semé des miettes avec le temps sans réellement s’en rendre compte. Les regards vacillant entre ses yeux et ses lèvres, sa main continuellement dans la sienne lors de leur séjour à Paris. Tant de signes qui auraient dû l’interpeller aussi « Je suis désolé de t’avoir laissé penser que ton esprit te jouait des tours » et lui avoua qu’il l’aurait embrassé tôt ou tard, et plus précisément au mariage de June « Ne te méprends pas, je ne prévois jamais rien. C’était davantage une… intuition. Oui, c’est le mot » tout en lui faisant un clin d’œil. Mais il était heureux que Katelyn ait fait le premier pas, qu’elle lui ait avoué qu’elle tombait peu à peu amoureuse de lui. Ça leur permettait de vivre ce petit bonheur si simple un peu plus tôt que prévu. Il aimait cette idée. Comme il aimait l’idée d’avoir certaines de ses affaires chez lui « Oui, que tu puisses passer la nuit avec moi sans te demander dans quelle tenue tu vas passer la nuit ». Pour le moment, leurs corps seraient séparés par du tissus. Mais en la voyant là, à ses côtés, il se promis silencieusement de faire des efforts pour pouvoir lui offrir davantage.

L’interphone coupa leur conversation, mais Lucious commençait à avoir faim. Après avoir dressé les assiettes, il les emmena sur la table basse, prenant place à même le sol à son tour. Pas besoin de chandelles et de fleurs. La simplicité avait son charme. La jeune femme semblait réellement avoir souffert de ses relations passées et il comprenait la prévenance de ses amis. Il sourit lorsqu’elle évoqua leur relation à tous les deux. Il aimait penser que oui, c’était différent entre eux. Cela signifiait qu’il y avait une chance de construire une relation solide et durable dans le temps « Je ne peux pas te promettre que tout sera parfait tous les jours, mais je peux te dire, en tout cas, que j’essayerai d’avancer pour qu’un nous deux puisse exister » et commença à manger en ajoutant, la bouche pleine « J’adore la cuisine asiatique » et avala avec l’aide d’une gorgée de vin « Mais je comprends leur méfiance, même à mon égard. Je ne leur en tiens pas rigueur et de toute manière, j’agi comme bon il me semble ». Même si ses amis étaient prêts à lui donner des conseils avisés, il n’était pas certain d’en prendre compte. Lucious agissait comme bon il lui semblait et cela depuis toujours. Il n’aimait pas les contraintes, même si elles étaient bénéfiques pour lui sur le long terme. Ça le mènera peut-être à sa perte, mais il s’en moquait. Il ne voulait pas se trahir.

Lucious avala sa gorgée avant de se mettre à rire à sa question « J’étais un élève moyen. C’est mon nom qui m’a fait entrer dans les grandes écoles. Je me suis fait virer de deux collèges et de trois lycées avant de tomber dans celui de Rachel. On ne me reprochait pas mon manque d’intelligence, mais mon impulsivité. Ton riche emmerdeur l’est depuis son plus jeune âge » et déposa un baiser sur sa joue avant de poursuivre le repas « Et toi ? Je te vois avec des lunettes sur le nez, appliquée dans ses devoirs, toujours au premier rang… Je me trompe ? » Avant de mordre dans un sushi « Cela fait longtemps que tu n’es plus avec ton ex-petit-ami ? Si ma question te dérange, tu n’es pas obligée d’y répondre ». Il caressa son dos en douceur « Je ne veux pas réanimer de mauvais souvenirs ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 2 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 2 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


« Ne t’excuse pas, même si je suis assez soulagé que … que tu m'es pas envoyé baladé en me disant que je me faisais des films et que c'était seulement un petit jeu. » elle aurait sans doute trouvé ça cruel de sa part, puis elle s'en serait voulu à elle d'être tombée amoureuse. Elle lui sourit, bien sûr qu'elle était au courant qu'il ne faisait jamais de plan à l'avance. Il se laissait porter comme il le disait si bien. Katelyn accepta d'apporter quelques affaires ici. Ça serait plus commode. Et ça éviterait qu'elle lui pique tout ses t shirt.

« -je te demande pas une relation parfaite. Alors, tu ne te mets pas la pression. Rien n'a vraiment changé, sauf qu'on s’embrasse-elle sourit en disant cela- et que je me pose beaucoup moins de questions. » kate n'avait pas envie de précipiter les choses, encore moins que Lucious se sente obligé de quoi que ce soit. Elle évita de lui dire parce qu'il allait lui répondre que personne ne l'obligeait jamais à rien. Mais tout de même. « -oh ils vont pas te dicter ton conduite mais ça serait plutôt des trucs du genre… » elle imita Jerry : « -hey mec tu sais on est pote toi et moi mais Kate c'est comme ma frangine. Le connard qui t'a précédé je lui ai mis mon point dans la gueule même si elle le sait pas. Prends pas ça comme une menace hein, je te dis juste qu'elle est plus fragile qu'elle en a l'air. » elle termina sa réplique avec une grimace. « -Jerry a vraiment refait le portait de mon ex. Je tiens ça de Charly qui l'a aidé. Enfin bref… ils m'ont tous poussé vers toi avec leur blabla et quand ils vont savoir, ils vont flipper un peu. Pour la petite chose fragile que je suis. » Battement de cils de princesse et sourire de pub pour le dentifrice, avant de rire à nouveau et de dévier le sujet.

« -j'avoue que je n’imaginais pas renvoie scolaire. Plus du genre à faire tomber les filles facilement dans ses bras, un peu baratineur, dragueur, peut-être même avec les profs pour avoir une bonne note. » elle avait dit tout ça le regarder, laissant son imagination de journaliste prendre le dessus. Elle tourna la tête vers lui quand il l'imagina à son tour : « -une petite jupe et des couettes à la Britney Spears aussi tant que t'y es ! » elle avala une gorgée de vin, et reprit : « -ok j'étais bonne élève. Enfin je le donnais les moyens de l'être. Après j'ai fait ma scolarité en France, c'est assez différent d'ici. Mais j'ai pas de lunette. » elle conclue tout ça par un sourire avant d'entendre la question suivante.

« -presque un an et demi. Oui, ça devait faire dans les six mois quand on s'est rencontré toi et moi. » elle posa ses baguettes pour faire une pause, et ajouta : « -et ça fait 6ans que je suis plus avec Arron. Après lui j'ai fait une petite période de n'importe quoi. Des trucs d'un soir … je te fais pas un dessin. Y a eut Josh. Et quand je t'ai rencontré j'étais en période à la Charly. Girls powers les mecs c'est tous des salops… » elle fit une petite moue du bout des lèvres et ajouta : « -ma vie est bordélique de tous les côtés. » un haussement d'épaules. Elle précisa tout de même : « -enfin dans la période n'importe quoi, ça veut pas dire un mec par soir hein. Loin de là même. » elle se rendait compte en le disant à voix haute que ça pouvait donner une mauvaise image quand même.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 2 200614103905843305
Et si on essayait...  - Page 2 20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Un petit jeu… Comment avait-elle pu envisager une telle hypothèse ? Un tel comportement aurait été déplorable aux yeux du millionnaire. Jamais il n’avait envisagé jouer avec elle. Tout ce qu’il avait pu dire ou faire à son égard était vrai, sincère. Mais craindre une telle chose laissait deviner la souffrance qu’elle avait pu subir dans ses relations passées et ça lui fit mal de penser, ne serait-ce qu’une seconde, qu’on ait pu lui faire du mal au point d’appréhender sa réaction. Il ne souhaitait pas s’engouffrer dans cette brèche pour le moment, il lui lança seulement un regard qui signifiait qu’elle le connaissait pourtant. C’était peut-être pour cette raison que Lucious voulait la rassurer sur l’avenir entre eux deux « Je ne mets aussi pression. Je veux juste que… comment dire cela… Que tu te sens en confiance avec moi » et prit une bouchée « Et que tu continues de m’embrasser bien évidemment ». Le millionnaire se mit à rire en entendant l’imitation parfaite de Jerry avant de hausser les sourcils « Comment ça ils t’ont tous poussé vers moi ? ». Oui, il était intrigué par cette petite précision « J’ai beaucoup aimé l’imitation de Jerry. J’avais l’impression de l’avoir devant moi » tout en continuant de rire. Il ne se mettait pas de questions, mais il ne souhaitait pas se prendre de coups par ses amis si jamais il agissait mal. Il s’était bien assez fait frapper à la bijouterie comme ça.

De nouveau son rire résonna dans le salon devant l’image que se faisait Katelyn de lui. Un adolescent charmeur et séducteur, qui n’avait qu’à claquer des doigts pour obtenir les filles de son choix « Tu as bien fait de ne pas faire policière. J’étais joli garçon étant jeune, et un peu charmeur aussi. J’ai eu des copines, comme tout adolescent mais… Je n’ai aucune femme, bibliquement je veux dire : Mon épouse » Tout en grimaçant avec un sourire pour conclure. Pas sûr que cette information soit au gout de Katelyn qui connaissait déjà son amour pour sa défunte épouse… Alors il préféra l’imaginer en écolière sexy et attentive « Je n’osais pas le dire » avant de rester un instant silencieux, l’imaginant sans mal avec cette petite tenue. Il imita plutôt Katelyn et avala une gorgée de vin à son tour « Studieuse derrière ses ouvrages ».

Lucious aimait beaucoup cet échange de question/réponse sur leurs vies à tous les deux. Ils apprenaient ainsi à se connaître peu à peu, sur différents aspects et il se rendait compte que ses sentiments à son égard s’amplifiaient à chacune de ses réponses. Il la laissa alors se confier sur ses relations passées. Celle de Josh était encore récente, contrairement à celle d’Arron, ce qui eut pour effet d’apaiser légèrement ses craintes. Il sourit devant le dessin qu’elle ne souhaitait pas lui faire. Elle avait eu raison de profiter de la vie « Merci pour le salop ». Il plaisantait bien évidemment, même si elle avait sûrement dû se dire cela au moins une fois depuis leur rencontre. Après tout, il avait été un véritable emmerdeur depuis le début. Sa précision le perturba. Il n’aimait pas cela. Il se saisit de son menton du bout des doigts et déposa un premier baiser « Arrête » baiser « De te » un autre baiser « Justifier » et lui sourit « D’autant plus que tu as bien fait d’en profiter par le passé, parce que… » Et il fit une petite moue signifiant que lui, il ne pourrait pas lui offrir cela pour le moment et reprit un sushi comme si de rien n’était « Il faut absolument que nous allions au Japon. Tu es disponible comment début du mois ? ». Ça lui donnait envie de voyager en Asie de manger ainsi.
« Je n’ai connu qu’une seule femme. Je l’ai rencontré quand j’ai eu 16 ans et nous nous sommes mariés à 18 ans. Aucune infidélité, aucun autre baiser. En 26 ans, tu es la deuxième femme que j’embrasse et … Tu seras la deuxième femme que je connaitrais bibliquement » sans oser regarder Katelyn, jouant avec ses baguettes et sa nourriture. Il craignait sa réaction ou peut-être sa crainte qu’il ne soit pas bon dans ce domaine-là ou qu’un jour, il veuille profiter de la vie à son tour.




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 2 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 2 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


« -tu penses que je ne suis pas en confiance avec toi ? » demanda t-elle en fronçant légèrement les sourcils. « -ce qui c'est passé l'autre soir à la bijouterie… je sais pas comment j'aurai encaissé tout ça si tu n'avais pas été là. Garder la tête froide, ne pas céder à la panique, écrire cette article… même sans ça. Je suis partie avec toi à Paris alors que… alors que je ne connaissais presque rien de toi. Ça place la barre du niveau de confiance assez haut je crois. » un haussement de sourcils cette fois ci pour appuyer ces dire. Elle ne s'était jamais senti aussi bien avec aucun homme. Malgré le fait qu'elle savait qu'il avait un lourd secret.

« -depuis que je t'ai rencontré ils n'ont pas arrêté de se faire des idées, de faire des plans sur la comète ou des sous-entendus. » elle leva les yeux au plafond et ajouta : « -enfin c'est pas à cause ou grâce à eux que j'ai commencé à avoir des sentiments pour toi. Non, ça tu en es le seul responsable. »un petit sourire en coin, avant qu'elle ne parle de leur années de lycée.

Bon… avec ce sujet-là, elle eut une autre réponse. Il n'avait connu que Rachel. Elle ne s'était pas attendue à ça. Elle ne dit rien, répondant à son tour. Le sujet de ses ex était bien moins plaisant, et elle réalisa l'image qu'elle devait lui donner. Mais elle adora sa façon bien à lui de la déculpabiliser. Elle baissa les yeux à ce qu'il sous entendait avant de reprendre son verre. « -ou là j'ai un job maintenant grâce à toi, alors je ne peux pas m'absenter si facilement. » elle avait dit cela avec humour même si c’était la stricte vérité.

Le regard fixé sur son verre de vin, elle l'écouta se confier au sujet de sa vie sexuelle. Sujet pas simple à abordé. D'autant plus pour un homme. Surtout après ce qu'elle venait de lui dire sur son propre passé. Mais elle sourit en relevant le regard sur lui. Katelyn prit les baguettes des mains de Lucious avec délicatesse, tout en se rapprochant de lui. Elle vint s'installer sur lui, un genou de chaque côté de ses hanches. Elle passa une main dans les boucles blondes du millionnaire avant de dire : « -je trouve ça beau. » oui c'était vrai. Rachel était réellement son véritable amour. Kate n'avait pas envie de rivaliser avec elle. Leur histoire serait différente. « -qu'est ce qui se passe dans cette petite tête ? De quoi as-tu peur ? Je le savais pas, mais je m'en doutais un peu avec ce que tu m'avais dit sur ton interdit. J'attendrais. Je suis quelqu’un de patient. Et je tiens vraiment à toi. Une relation de couple, ça ne se résume pas qu'au sexe. » elle lui sourit avec tendresse avant de l'embrasser avec toujours autant de tendresse. « -t'inquiète pas d’accord, et me dis pas que ça t'inquiète pas, j'ai vu ta petite ride là juste au milieu des sourcils. » elle positionna son index à cet endroit avant d'ajouter : « -tant qu'on continu à être franc et sincère l'un envers l'autre, ça ira. Même quand tu auras décidé de m'enlever ma petite culotte. » ses yeux étaient rieur et son sourire amusé lorsqu'elle posa ses lèvres sur les siennes. « -tu le fis hein si tu avais encore faim, pousse moi et je comprendrais. » un dernier baiser et elle bougea pour reprendre sa position initiale.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  - Page 2 200614103905843305
Et si on essayait...  - Page 2 20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Lucious n’avait jamais envisagé cela sous cet angle. Elle ne connaissait rien de lui et pourtant, elle s’était laissé embrigader dans un séjour à Paris en ne connaissant que des détails insignifiants sur sa personne. Qu’avait-il fait pour qu’elle lui fasse autant confiance ? Alors la question qui sortit presque immédiatement de sa bouche fut « Tu étais déjà en train de tomber amoureuse de moi à Paris ? ». Pas de fierté ou de taquinerie dans la voix. Sa question était sincère. Pour lui, c’était la seule raison qui aurait pu la conduire à le suivre à l’autre bout de l’Atlantique en ignorant tout de lui. Bien évidemment, il était touché par la confiance qu’elle avait en lui. Cela signifiait qu’elle se sentait bien avec lui, en sécurité et c’était tout ce qui importait au millionnaire. Et au vu de la suite de la conversation, il avait su inspirer confiance aux amis de cette dernière. Cela le fit même rire « Ce sont mes cheveux. Ils font craquer toutes les femmes » tout en lui lançant un regard en coin complice.

L’ambiance fut légèrement différente lorsqu’ils évoquèrent leurs années d’études. Lucious venait d’avouer à haute voix n’avoir connu qu’une unique femme, son épouse. Il craignait que cela soit une cause de fracture dans leur relation. Il prouvait encore que son grand amour, ce n’était pas elle… Et cette pensée lui fit mal. Alors il changea de sujet pour parler d’un voyage au Japon « J’appellerai ton patron, on s’arrangera ». Même s’il n’était pas certain que ce dernier accepte de libérer Katelyn par but caprice du millionnaire.

Le sujet revint inévitablement sur son unique relation après avoir rassuré la jeune femme sur son passé. Elle avait eu raison de saisir les opportunités, même pour un soir. La moue qu’il fit tout en jouant sans but avec ses baguettes, c’était pour lui, pour ce qu’il venait d’avouer. Elle était la deuxième femme qu’il embrassait en 26 ans. Il releva son regard en la voyant saisir ses baguettes et sourit en la voyant s’installer à califourchon sur lui. Elle trouvait ça beau. Il baissa les yeux. Les yeux qui relevèrent lorsqu’il entendit parler de nouveau, lui demandant ce qui se passait dans son esprit. Il lui rendit son baiser avant de souffler lorsqu’elle toucha son front pour souligner sa ride « Je ne veux pas que tu en souffres. D’être la seconde… ». Voilà, c’était dit « Et si finalement, je ne satisfais pas de ce point de vue-là ? ». Oui, un bon nombre de questions se bousculaient. Trois ans sans avoir touché une femme et de plus, il n’en avait connu qu’une seule. Il était normal pour lui de s’interroger. Il se mit à rire légèrement pour seule réponse avant de lui rendre de nouveau son baiser et le suivant alors qu’elle s’apprêtait à s’éloigner de lui. Il posa ses mains sur ses cuisses pour le retenir, posa ensuite sa main sur son visage et l’embrassa à son tour, mêlant sa langue à la sienne, avant de mettre lentement fin à leur baiser « Merci d’être toi » avant de se saisir d’un sushi tout en gardant Katelyn sur ses jambes. Il lui en donna un morceau avant de manger le reste « Je te donne la becquée » tout en riant à sa propre bêtise et laissa la jeune femme reprendre sa place à ses côtés pour finir le repas « Tu as pensé à avoir des enfants ? » lorsque son portable sonna. Il lit rapidement le message avant de répondre tout aussi rapidement et le jeta sur le canapé « On voulait encore m’embrigader dans une soirée. Non merci ». Il n’avait pas envie. Comme il le lui avait confié lors de leur dernière soirée, elle lui donnait, elle aussi, l’impression de revivre, bien plus que les soirées alcoolisées et délurées dans lesquelles il se laissait entraîner depuis bien longtemps.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 750
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Et si on essayait...  - Page 2 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  - Page 2 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  - Page 2 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Kate ouvrit la bouche en entendant la question de Lucious au sujet de Paris. « -heu… » lâcha la jeune femme en réfléchissant. « -à Paris j'ai commencé à lutter contre des émergences de sentiments. La vraie raison : j'avais envie d'appliquer un peu ton mode de vie, ton lâcher prise. Ne pas réfléchir plus que ça sir les conséquences. Juste profiter. Et revoir Paris. » Kate avait été sincère dans sa réponse. Il y avait un avant Paris et un après. Même si elle avait lutté contre ses sentiments, ça avait été plus fort.

C'était étrange de le voir se torturer ainsi le cerveau. C'était sans doute la première fois qu'elle le voyait mal à l'aise. Et franchement, elle n'aimait pas vraiment ça. La première réponse, énoncée comme ça, c'était un peu étrange. « -le soir où tu m'as parlé de Rachel, tu m'as demandé si je serais capable d'accepter un homme avec ton passé. Et je t'ai répondu avec sincérité Lucious. Je n'ai pas changé de réponse en quelques semaines. » à nouveau elle joua avec les boucles blondes du millionnaire avant d'ajouter : « certains jours ça sera peut être plus compliqué que d'autres à accepter. Il ne faudra pas m'en vouloir. Et ne pas t'en vouloir non plus. Je te l'ai dis, je te demande pas une relation parfaite. Mais je veux essayer. Voir ce que ça donne. Si ça marche pas, et bien on aura quand même vécu de belles choses. » c'était tout à fait la philosophie qu'elle avait appliqué avec Arron. « -j'ai pas envie d’être comme elle, de faire mieux qu'elle ou de te la faire oublier. Elle fera toujours partie de ton histoire, de ta vie. Je dois l'accepter et toi aussi. » Kate ne prenait jamais de pincette en parlant de la femme de Lucious. Parce que ça aurait été irrespectueux pour elle. Un sourire tendre, un nouveau baiser plein de douceur et elle ajouta avec un sourire : « -et pour ce qui est de tes prouesses au lit, j'en serais seule juge. Toutes les vraies premières fois sont un peu pourries de toutes façons. » elle haussa les épaules essayant de lui retirer la pression qu'il se mettait tout seul. « -ba quoi c'est vrai. Les sentiments, l'envie de bien faire, d'être sur que l'autre se sent bien… ça fait trop de truc dans la tête. Et du coup ba c'est pas top. » à la différence d'un coup d'un soir ou on ne pensait à rien. Seulement consommer, prendre du plaisir et basta. « -on verra quand on y serra d'accord ? Pas la peine d'aller prendre des cours pour ça hein ! » son sourire était rieur lorsqu'elle tenta de retrouver sa place. Au lieu de ça elle eut droit à un baiser un peu plus entreprenant. Qu'elle apprécia fortement d'ailleurs. Un sourire tendre en réponse à son merci qui lui faisait chaud au cœur.

Une fois à nouveau assise sur le parquet, elle se tourna vers lui, un coude sur le canapé, sa main soutenant sa tête. Son verre de vin dans sa main libre, elle manqua de s'étouffer en entendant la question de Lucious. La jeune femme toussa, heureuse que le téléphone sonne lui laissant le temps de reprendre son souffle. « -oh… tu préfères un tête à tête avec la furie qui est entrée dans ton appartement sans dire bonjour ? » Kate sourit en disant cela avant de demander avec curiosité : « -c'était quoi comme soirée ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Et si on essayait...  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Et si on essayait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: