Le deal à ne pas rater :
Support Téléphone Voiture à Fente CD
12.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Et si on essayait...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 523
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
cat

Et si on essayait...  Empty

7ei5.pngMise en Situation




Semaine intense suite au braquage de la bijouterie. Pas le temps de se voir, pas le temps de se parler, ni même de s'appeler.
En fin de semaine, Katelyn et Lucious arrivent enfin à prévoir une soirée pour eux, mais c'était sans compter sur la presse et un article blessant pour la jeune femme.


i3tb.png
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 523
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
cat

Et si on essayait...  Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Son doigt pressa le bouton de l'interphone avec force et empressement. « -c'est Kate. » la porte s'ouvrit et elle martyrisa le bouton de l'ascenseur exactement de la même façon. Elle était fatiguée mais bien plus agacée encore. Les jours qui avaient suivit la prise d'otages n'avaient pas été facile. Les flics l’avaient recontacté afin qu'elle fasse une déposition plus complète. Elle avait eut droit à deux entre vu avec un psy pour savoir si tout ça l'avait affecté mentalement et émotionnellement. On lui avait posé des tonnes de questions. Intimes, parfois trop même. Et puis l'hôpital avait demandé à ce qu'elle vienne pour les résultats. Et ça, et bien ça l'avait fait flipper. Au final c était seulement pour lui indiquer un déficit en fer. Elle avait récupéré la feuille d'analyse totalement lasse de tout ça. Avec Lucious ils n'avaient pas reparlé de quoi que se soit. Pas non plus de flot de messages ou de longue conversation téléphonique. Ils n'avaient plus 15ans. Ils avaient convenu de ce voir ce soir. Pour un diner simple. Et puis ce matin, alors qu'elle partait bosser, elle l'avait vu…

Kate aurait aimé arriver tout sourire chez Lucious. Mais ça n'était le cas. Elle souffla un « -salut… » lorsqu'il lui ouvrit la porte, avant de pénétrer dans l'appartement. La jeune femme posa sa veste et son sac avant de prendre place sur le canapé. Puis elle déposa sur la table basse le magazine qu'elle avait apporté avec elle. « -est ce que tu as vu ça ? lui demanda t elle. Dans le coin en bas à gauche il y avait une photo d'eux, se tenant par la main au moment où les premiers otages avaient été libérés. La photo n'était pas le problème. C'était le titre quelle portait qui la gênait. Le braquage de l'amour. Ça faisait tellement série de bas étage. « -je croyais que la presse à scandale ne s'intéressait pas à toi. » si Lucious n'était pas au courant elle voulait qu'il prenne le temps de lire l'article. « -est ce que tu as lu ce qui a été écrit ? » elle se redressa pour faire face à la baie vitrée, les deux mains sur les hanches. « -j'en suis malade ! » un soupire avant qu'elle ne se pince l'arrête du nez.

La jeune femme réalisa qu'elle ne lui avait même pas demandé comment il allait. Mais ce qui avait été écrit à son sujet dans ce torchon lui donnait la nausée voir des envies de meurtres. Ça ce n'était pas du journalisme ! C'était de l'intox  un tissu de conneries. Ce magazine la traitait de profiteuse, presque de manipulatrice. Il y avait le témoignage d'un otage parlant de la relation si intime qu'elle avait avec Lucious. Un autre paragraphe mettait en avant qu'elle avait rédigé son article simplement pour faire décoller sa pitoyable carrière. Il y avait des photos de son malaise sur le trottoir, des secours la prenant en charge. Ça lui donnait envie de vomir et l'avait mise en colère toute la journée. Elle s'était excusée au près de son patron, mais pour lui ça n'avait pas la moindre importance. Pour elle ça en avait.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 563
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
cat

Et si on essayait...  Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  200614103905843305
Et si on essayait...  20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Les journées du millionnaire furent entrecoupées de visites au commissariat pour une déposition et des précisions lorsque cela était nécessaire, d’une consultation chez le psychologue qui, devant le mutisme de son patient, abandonna de réitérer l’expérience, mais aussi des appels incessants de sa sœur qui s’inquiétait sans cesse pour lui et de la société qui se demandait si la prise d’otage ne nécessitait pas le report de plusieurs assemblées générales. Lucious avait l’impression d’être pris dans un tourbillon d’évènements incontrôlables après ce braquage et il n’aimait pas cela. Il voulait reprendre le contrôle de son existence, de mener ses journées comme il l’entendait et exercer sa fonction au sein de la société comme il avait pu le faire jusque-là. Avec tout cela, il s’était montré presque distant avec Katelyn et c’était réciproque. La dernière fois qu’il l’avait vu, c’était sur le seuil de son appartement, où il se souhaitait une bonne nuit. Ils n’avaient pas reparlés du baiser, de leur situation. Rien de tout ça. Pour cela, ils étaient parvenus à s’organiser un dîner en tête-à-tête.

En attendant, Lucious faisait le tour de ses mails, des journaux divers et variés exposés sur sa table basse qui venait d’être transformé en bureau momentanément. Il fut coupé par la sonnerie de son interphone. Un sourit s’était presque immédiatement dessiné sur le visage du blondinet en entendant la voix de son interlocutrice. Elle venait lui rendre une visite en avance. Il en était ravi. Il avait ainsi une bonne excuse pour s’éloigner du travail. Pourtant, lorsqu’il ouvrit la porte et qu’il entendit son salut, il comprit que ce n’était pas une visite de courtoisie. Il referma la porte derrière elle alors qu’il la laissa prendre ses aises. D’un pas lent, il la rejoignit au niveau du canapé sans prononcer le moindre mot jusqu’à ce que le magazine rejoigne sa paperasse sur la table basse. Lucious sortit sa main de sa poche pour se saisir dudit magazine avant de relever les yeux vers Katelyn, faisant un signe négatif de la tête. Il n’aura pas fallu longtemps pour qu’il fasse de nouveau la une de la presse à scandale « C’est une exception » répondit-il avec calme avant de feuillettera le magazine jusqu’à l’article les évoquant « Je suis en train » tout en relevant à peine son regard sur elle, un petit sourire sur les lèvres. Il parcourra rapidement les lignes des yeux. L’auteur de l’article semblait être en manque de sensation forte pour dépeindre un tel portrait de la jeune femme qui paraissait comme étant une véritable opportuniste. L’otage qui avait témoigné avait aussi la langue bien pendu. Lucious referma le magazine, le posa de nouveau sur la table basse avant de s’approcher derrière Katelyn, déposant un baiser sur sa joue « Ne te fais pas de mauvais sang pour ça. Où veux-tu manger ce soir ? » Tout en se dirigeant vers la cuisine pour servir deux cafés « Il y a ce petit restaurant dont je t’avais parlé. Il ne paie pas de mine, mais les critiques sont excellentes. Qu’en penses-tu ? ». Le tutoiement le perturbait toujours autant, mais après les deux baisers qu’ils avaient échangés et après qu’elle lui avait avoué l’aimer, il serait étrange de la vouvoyer encore « Je me disais que je pourrais offrir une voiture à June pour son mariage. Une voiture, ça fait toujours plaisir. Ou une peluche. Une peluche aussi ça fait toujours plaisir… Ou une lune de miel ? Même si je ne comprends pas pourquoi on appelle ça une lune de miel, nous ne sommes pas des abeilles » Et haussa les épaules à ses propres pensées avant de se diriger vers Katelyn pour lui tendre la tasse de café « Tiens ».






Et si on essayait...  Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 523
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
cat

Et si on essayait...  Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie

« -quoi ? Comment tu peux me dire ça ? ne pas s'en faire pour cet article ? Non, c'était impossible. « -est ce que tu as bien lu ce sue ce truc dit de moi ? » comment pouvait il prendre ça à la légère ? D'accord Lucious se foutait peut être de ce que la presse ou n'importe qui pouvait raconter sur lui. Mais ça n'était pas son cas. « -c'est un tissu de mensonges. Je n'ai pas profité du braquage pour ma carrière et je ne suis pas proche de toi pour... » elle poussa un soupire exaspéré. « -je devrais pas me mettre en colère pour ça mais j'arrive pas à faire autrement ! » et il ne l'aidait pas à parler de June, de lune de miel et d'abeille. Elle souffla un merci pour le café, même si ce n’était sûrement pas ça qui allait la détendre. Un nouveau soupire et elle ajouta : « -excuses moi… je suis crevée. J'ai passé toute la semaine à faire des allers retours chez les flics. Sans compter le psy qui a trouvé bon de ramener tout ça à la mort de mes parents, cherchant à savoir pourquoi j'avais endossé le rôle de porte parole. L'hôpital m'a fait flipper pour rien et je… » Kate regarda Lucious et soupira encore une fois. Elle parlait trop. Elle aurait du être ravi de le revoir, heureuse de passer enfin un moment avec lui. Au lieu de ça elle laissait sa colère s'exprimer. « -une peluche ça lui fera plaisir. Oublies la voiture et la lune de miel, sinon tous nos cadeaux vont paraître naze. » elle se passa une main lasse sur le visage avant de reprendre place sur le canapé.

« -pour le resto je sais pas. J'ai pas très fin de toute façon. elle posa sa tasse sur la table basse, c était trop chaud pour le moment. « -comment c'est passé ta semaine ? » un petit sourire fatiguée avant un regard noir pour le magazine. Il avait peut être raison. Laisser couler, ne pas se prendre la tête pour ça. Mais dans le milieu de travail dans lequel elle évoluait, ce genre de truc pouvait faire un tord monstre ! « -j'espère que ta sœur ne lit pas ce genre de connerie. » à la base c était Kate qui ne voulait pas rencontrer la famille du millionnaire. Mais si ce truc arrivait sous les yeux de la sœur de Lucious, bonjour l'image de marque de la soit disant amie ! Elle allait penser quoi ? Que son frère était entrain de se faire avoir…

« -je ferais peut être mieux de rentrer chez moi. Je ne suis pas du tout dans l'ambiance. Et ce n’était pas ce que je voulais pour ce soir. » elle avala à la va vite son café et se leva. Elle réalisa qu'elle l'avait à peine regardé depuis qu'elle était entrée ici. Kate réalisa qu'elle aurait mieux fait d’annuler cette soirée. De laisser passer encore quelques jours.



Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 563
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
cat

Et si on essayait...  Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  200614103905843305
Et si on essayait...  20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Il n’aurait pas pensé un seul instant qu’un tel chiffon d’inepties ait raison de la bonne humeur habituelle de la jeune femme. Quelle importance cela pouvait-elle avoir de savoir ce que pensait un journaliste de seconde zone ? Lucious avait appris à ne pas se soucier de l’opinion d’autrui et de mener sa vie comme il l’entendait. Mais semblablement, ce n’était pas du tout l’état d’esprit de son amie qui se laissait gagner par la colère à chaque mot prononcé à l’encontre dudit article « J’ai lu l’article » répondit-il simplement avant de poursuivre dans ses élucubrations sans queue ni tête concernant leur soirée, mais aussi le mariage de June. Il avait une capacité à se laisser conduire par le fil de ses pensées que ça en était perturbant pour les spectateurs. Il lui apporta son café en espérant qu’une boisson chaude apaise sa colère « Détends-toi et profite du moment présent » tout en lui souriant. Ce n’était pas la première fois qu’il la martelait de ces quelques mots. Une main dans la poche, l’autre maintenant sa tasse de café fumante, il posa ses yeux azurs sur cette dernière, souriant en la voyant débiter à une vitesse folle le déroulé de sa semaine. Il avait l’impression d’être revenue quelques jours auparavant, à l’hôpital. Il la laissait faire. Il trouvait ça tout bonnement adorable « Pourquoi as-tu endossé le rôle de porte-parole ? » tout en portant la tasse fumante à ses lèvres « C’est chaud » et souffla sur le liquide brun. Il acquiesça concernant la peluche « Va pour une peluche alors ». Il en avait vu une d’une taille impressionnante dans une boutique du centre-ville. Elle allait être ravie.

Et voilà que leur soirée restaurant en tête-à-tête venait de prendre ses jambes à son cou… Lucious était déçu. Il n’aurait pas pensé qu’un simple article dans un journal puisse gâcher leur soirée. Il aurait voulu lui dire que ce n’était que le premier d’une longue lignée en restant avec lui, mais il ne souhaitait pas la faire fuir tout de suite. En général, il faisait davantage l’objet des journaux financiers. Rarement les journaux people. Mais avec la présence de Katelyn à ses côtés, ça risquait peut-être de changer la donne. Lui, il s’en moquait bien, mais en voyant la réaction de cette dernière, il se rendait compte qu’il était le seul à ne pas s’en soucier… Il haussa les épaules « Comme la tienne je suppose. Commissariat, psychologue et le travail. Des contraintes. Rien de bien stimulant ». Il se passa une main dans ses boucles blondes à la question qui suivit « Cela dépend de son humeur. Mais une de ses amies va sûrement la prévenir que je suis en couverture. Mais n’ait aucune crainte, elle se moque bien de comment je mène ma vie ». Et maintenant, elle se souciait de l’avis de sa sœur…

Lucious porta sa tasse à ses lèvres tout en la regardant. Elle lui avait manqué. Même s’il avait imaginé leurs retrouvailles autrement. Et voilà qu’elle souhaitait partir « Mais tu viens juste d’arriver » et posa sa tasse de café sur la table « Tu te soucies bien trop de l’opinion des autres. Tu devrais apprendre à ne te soucier que de ton propre regard. Tu penses que je porte le moindre intérêt à la presse à scandale ? Je vis ma vie comme je l’entends et tu devrais en faire de même, d’autant plus si tu me côtoies parce que cet article sera loin d’être le dernier. Tu te soucies même de l’opinion de ma sœur alors que vous ignorez tout l’une de l’autre ». Les mains sur les hanches, il poussa un soupir « Tu veux un verre de vin ? J’ai fait l’acquisition, cette semaine, d’un bourgogne de 1980. Une merveille » et se rendit à la cave à vin pour sortir l’une des dites bouteilles « On pourrait se faire livrer si tu ne souhaites pas sortir. Peu importe » avant d’ajouter « J’ai l’impression que ce restaurant me porte malheur de toute manière ». Après tout, cela faisait deux fois qu’il souhaitait emmener la jeune femme et deux fois que ses projets tombaient à l’eau. Autant oublier définitivement ce petit restaurant.






Et si on essayait...  Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 523
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
cat

Et si on essayait...  Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Le regard qu'elle lui adressa après cette petite phrase qu'il avait pris l'habitude de lui dire, voulait dire sans commentaire. En fait ça avait le don de l'agacer à chaque fois. Parce qu'il avait raison. Elle ferait bien mieux de jeter tout ça à la poubelle et de passer une bonne soirée avec lui. Au lieu de ça elle se trouva des excuses à son attitude et bloqua sur la question qu'il lui posa. « -parce qu'on m'a pas laissé le choix ! J'ai pas demandé à répondre au téléphone et c'est les flics qui m'ont demandé d être l'interlocuteur. Pourquoi je te réponds tu étais là… » pourquoi avait il posé la question d'ailleurs !

Bon… elle n'avait pas d’excuses valables puisqu'il avait passé la même semaine pourrie qu'elle. En fait elle était simplement en colère contre la pétase qui avait rédigé cet article. « -vraiment ? » comme si grande sœur n'allait pas avoir peur que le frangin borderline se soit fait avoir pour une embobineuse. Un nouveau soupire.

Une fois debout elle sentit qu'il était déçu par son attitude. Ça n'était pas la soirée qu'il avait espérée. Elle non plus. « -tu comprends pas. Je ne suis pas celle qui est décrit dans ce torchon. Je ne suis pas manipulatrice, profiteuse et carriériste au point de me rapprocher de toi pour ça ! Je n’ai pas envie que les gens de ton entourage pensent ça de moi quand ils me verront, enfin si ils me voient enfin bref. Et oui je me soucie de l'opinion de ta sœur parc que… parce que si y'a un nous je n’ai pas envie que… » elle leva les yeux au plafond en laissant retomber ses mains de chaque côté de son corps.

Il parla de vin alors qu'elle se disait qu'elle était en train de gâcher leur soirée. Elle prit le verre qu'il lui tendait alors que son téléphone se mettait à sonner. « -excuses moi. » elle aurait dû le couper. « -salut Arron qu'est-ce que tu veux ? … non ce n’est pas le moment. Et non merci. La dernière fois je t'ai dis qu'on devait arrêter ça. Et… quoi ? Depuis quand tu lis ça ? Ça ne te regarde pas. Arrêtes de dire n'importe quoi. Je vais raccrocher. Salut. » lorsqu'elle se retourna son regard croisa celui de Lucious. Elle passa une main dans ses cheveux et souffla : « -au fait je ne suis pas enceinte. L'humeur massacrante ce n’est pas les hormones tu l'aura comprit. J'ai juste une carence en fer. » il avait entendu la conversation… il avait sans doute très bien comprit qui était à l'autre bout du fil. Kate avala son verre de vin aussi vite que son café. « -j'ai l'impression d'être hystérique, pardon je suis désolée. » elle se posa sur le canapé à nouveau en cachant son visage dans ses mains. La tout de suite elle aurait aimé qu'il la prenne dans ses bras. Mais bon… vu la spectacle qu'elle lui offrait, il ne risquait pas de bouger un orteil.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 563
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
cat

Et si on essayait...  Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  200614103905843305
Et si on essayait...  20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Si on se demandait pourquoi il ignorait la presse à scandale au profit de la véritable presse écrite, c’était pour cela. Parce qu’il ne voulait pas connaitre l’opinion de pseudo-journalistes en manque de sensation forte et qui vivaient la vie des protagonistes de leurs articles par procuration. Mais cela ne semblait pas être le cas de Katelyn. Et ce n’était pas avec ses questions que le millionnaire allait parvenir à apaiser la colère de la jeune femme alors qu’il haussa les épaules à sa réponse « Je me suis demandé si ça n’était pas plus profond ». Un souhait d’être utile à la société, d’être le facteur X qui change les données et sauve tout le monde. Enfin, c’était une hypothèse. A dire vrai, il était bien plus préoccupé par la colère de Katelyn à l’encontre de l’article. Ça le perturbait de voir qu’une chose si insignifiante la mettait dans tous ses états. Et quand le sujet glissa sur sa sœur, il comprit alors qu’elle se souciait réellement du regard des autres, qu’elle craignait d’être mal perçu, tel le vilain petit canard « Je mène ma vie comme un parc d’attraction depuis bientôt trois ans. Tant que je ne me blesse pas ou me fasse tuer, ça n’a aucune importance ». Elle avait appris à vivre avec ces tendances plus que limites avec le temps. Ça l’épuisait au plus haut point, mais elle avait appris à faire avec.

Peu importe, tout cela le chagrinait. Une soirée qui aurait dû se dérouler en toute quiétude, commençait dans la colère et l’exaspération. Il s’approcha un instant de la jeune femme, posa ses mains sur ses épaules « Je sais tout ça. Cela devrait te suffire, non ? » Avant de se diriger vers la cave à vin pour lui faire goûter un millésime à tomber par terre. Il lui tendit le verre avant de porter ses lèvres au sien. Mais il eut quelques difficultés pour avaler le breuvage en comprenant qui était à l’autre bout du fil et encore plus en entendant le sujet de la conversation. Arron. Arron qui voulait passer la nuit en compagnie de Katelyn. Silencieux, il attendit qu’elle raccroche et n’esquissa pas le moindre sourire à l’annonce de sa non-grossesse « Ce n’est rien » alors qu’elle prenait de nouveau place dans le canapé. Il posa son verre de vin sur la table tout en réfléchissant à comment aborder le sujet sans créer davantage de tension chez la jeune femme « Tu… C’était Arron… Tu ne lui as pas dit pour nous ? ». Sa voix était calme. Il ne connaissait pas vraiment l’énervement à dire vrai « Je suis désolé, je ne devrais pas m’en mêler. Ce sont tes amis et tu sais comment agir avec eux. C’est juste que… Arron est un sujet sensible. C’est tout… » Et prit place à ses côtés, passant son bras autour de ses épaules pour la ramener contre lui « Tu ne devrais pas te mettre dans des états pareils. C’est idiot » Il se recula légèrement pour apercevoir son visage « Même la femme la plus vénale qui soit n’aurait pas pu me supporter aussi bien que tu l’as fait. C’est pour ça que je me moque de ce torchon et tu devrais en faire de même ». Il retira son bras et se leva pour prendre son verre de vin « Une pure merveille ! Il faut à tout prix que j’en apporte une bouteille à Patrick, il sera ravi ». Lucious reprit place dans le canapé, s’asseyant confortablement, ledit magazine entre les mains « Tu es photogénique. Je le suis aussi. Très mélodramatique la photo où tu es tombée au sol. Un journaliste de seconde zone encore » avant de lever ses yeux sur la jeune femme « Et ton article ? Comment a-t-il été reçu par ton patron ? ».



Et si on essayait...  Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 523
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
cat

Et si on essayait...  Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Kate décida d'ignorer la réplique de Lucious pour le moment. Mais elle y reviendrait. Seulement elle n'avait pas envie de reparler encore et encore du braquage. Sa semaine entière avait été fixée le dessus. Elle en avait marre. Ce qu'il lui répondit au sujet de sa sœur ne parvint pas à la convaincre. Non, elle était certaine du contraire. La femme qu'elle avait vue, un très court moment, n'était pas du genre à se foutre de la vie de son frère. Rien que pour les affaires financière de la famille, ça ne se passait pas comme ça. Il pouvait nier, mais elle était journaliste. D'accord Kate n'était détective privé, pas flic non plus. Ça s'appelait peut être juste l'instinct féminin. Elle lui adressa un petit sourire désolée. Oui ça devrait le suffire. Merci de rajouter un peu plus de culpabilité sur ses épaules pour ce début de soirée merdique.

Et puis il eut cet appel. Elle aurait dut laisser sonner. Ne pas décrocher. Mais elle l'avait pourtant fait. Ça avait été bref et assez tranchant. Ça avait toujours été ainsi entre elle et Arron lorsqu'elle était en colère. Il n'était jamais parvenu à trouver les mots qui stoppaient tout ça. Un froncement de sourcils. Et une réponse fatiguée : « -non je lui ai pas dis. A personne d'ailleurs. Parce que… parce que ça ne concerne que toi et moi. » Katelyn avait répondu avec douceur. C'était la première fois qu'elle parlait ainsi de la soirée. Elle le laissa la prendre dans ses bras, et souffla un : « -je sais… » bien sur qu'elle était au courant que ça ne servait à rien. C'était juste plus fort qu'elle. Comme une sorte d'injustice.

Lorsqu'il reprit son verre de vin, elle sourit avec tendresse, baissant les yeux. Il était doué. Un très bon démineur. Et tout ça sans lui hurler dessus en retour. Elle le remercia intérieurement. Lorsqu'il se re installa à côté d'elle, Kate retira ses talons et posa sa tête sur l'épaule de Lucious. Elle lui prit le magazine des mains et le vira sur la table basse. « -tu as raison, on s'en fou. » elle se réinstalla, respirant calmement le parfum de Lucious avant de lever les yeux dans sa direction, bougeant légèrement la tête. Avant de répondre quoi que se soit, elle déposa ses lèvres sur les siennes avec tendresse. Un nouveau sourire et elle prit la parole : « -il a aimé. Et il ne va pas me virer à cause de ça là donc… donc ça va.

Kate reposa sa tête sur l'épaule de Lucious, laissa passer une petite minute de silence avant de demander : « -la relation que j'avais avec Arron te fait peur ? » elle n'avait pas envie que leur début de relation se construise sur de la crainte. L'infidélité elle l'avait subit. Jamais elle ne lui ferait ça. C'était bien trop douloureux.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 563
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
cat

Et si on essayait...  Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de tomber amoureux même si je suis en deuil depuis plus de deux ans et j'apprends à tourner la page.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Et si on essayait...  200614103905843305
Et si on essayait...  20062310124067678


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Lucious prit bonne note de l’absence de réponse de son amie concernant le braquage, mais aussi concernant l’opinion que pourrait avoir sa sœur. Pour le moment, tout ce qui perturbait le millionnaire, c’était cet appel d’Arron en ce début de soirée. Il n’avait pas besoin de lire entre les lignes pour comprendre l’objet de cet appel. Un sourire en entendant sa réponse. Il aurait pu se sentir vexé de rester caché dans la pénombre jusqu’au moment où Katelyn voudrait bien parler de lui, mais en réalité, il aimait cela. Il aimait se dire que ça ne tout ça n’appartenait qu’à eux, qu’ils restaient à l’abri des regards « Ça me convient » répondit-il alors. Il décida de prendre place à côté d’elle pour apaiser un peu cette colère. Il espérait que ces quelques mots et ses bras suffiraient à faire disparaître cette colère.

Le magazine entre les mains, son verre de vin non loin, il se mit à hausser les sourcils et à presque rire en voyant Katelyn se saisir dudit magazine pour le jeter sur la table basse « J’aime entendre ça » tout en lui lançant un petit regard en coin. Oui, c’était ce qu’il voulait entendre. Il avait attendu cette soirée avec une certaine impatience et voulait en profiter. Le baiser qu’elle lui donna le fit frissonner. Ça aussi, il avait attendu pour l’avoir et ça lui faisait un bien fou. C’était la première fois qu’elle prenait l’initiative d’un tel geste envers lui « Il a aimé le baiser ? » avant d’ajoutant « Je plaisante ! » et prit une gorgée de vin « C’est un homme bien. Rachel le portait en grande estime ». C’était pour cela qu’il lui avait demandé d’embaucher Katelyn. Parce qu’il pouvait avoir toute confiance en cet homme.

En sentant sa tête se reposer sur son épaule, il glissa sa main jusqu’à sa cuisse, mais la question qu’elle posa le tendit un peu. Il laissa retomber sa tête sur le canapé « Oui… » fut sa seule réponse. Mais il doutait que ce simple mot la satisfait. Il inspira profondément en redressant sa tête « Elle me terrorise même un peu… Parce qu’il peut t’offrir, comme ce soir, quelque chose que je suis dans l’incapacité de t’offrir pour le moment et que je ne sais pas quand je serai prêt. J’ai peur que tu ne te lasses d’attendre » et il tourna la tête en sa direction avant de déposer un baiser sur sa chevelure châtain « Tu veux manger quoi ce soir ? Sushi ? Italien ? Français ? ». Oui, il avait une capacité déconcertante à passer du coq à l’âne comme si de rien n’était. Mais au fond de lui, il avait le cœur serré. Il avait peur qu’elle ne s’en aille, lassé de ne passer qu’en seconde. Il se leva pour débarrasser la table basse de ses dossiers de travail, gardant le magazine « Je vais le garder, ça sera un souvenir » tout en lui souriant et emmena tout cela à son bureau. En revenant dans le salon, il s’arrêta un instant pour observer la jeune femme. Il tenait vraiment à elle. Il s’approcha, passa sa main dans ses cheveux sans raison « Tu es née quand ? » tout en reprenant place à ses côtés « L’ambulancier m’a demandé ton âge la dernière fois. Je me suis alors rendu compte que j’ignorais tant de choses à ton égard » avant de se lever soudainement du canapé, de fouiller dans ses placards et de revenir avec un paquet de biscuit « Je sais que tu les aimes » et se laissa retomber sur le canapé, s’installant sur le côté, sa tête posée contre son poids, sa main sur la cuisse de Katelyn.




Et si on essayait...  Owvh
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 523
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
cat

Et si on essayait...  Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Et si on essayait...  LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Et si on essayait...  0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Angie


Katelyn adorait ses amis. Mais c'était une bande de gros curieux ! Et ils s'inquiètent tous pour elle depuis Josh. Cette histoire avait vraiment abîmée la jeune femme et d'après ce qu'elle avait comprit ils avaient plus ou moins fait un pacte tous ensemble pour éviter qu'elle se retrouve encore avec un gros naze. Elle avait sous tiré l'info à Jerry qui était incapable de lui cacher quoi que se soit. Quoi qu'il en soit, Kate ne faisait pas un rapport détaillés de ses fait et gestes encore moins lorsqu'il s'agissait de Lucious. Enfin depuis Paris, elle ne le faisait plus, restait évasive. Ce qu'elle lui avait confié le soir du braquage, ces baisers échangés, ça ne regardait personne à part eux. « -on a un jardin secret commun comme ça… » il avait toujours la bonne réaction qu'il fallait. Il était apaisant.

Il fallait qu'elle sache. Parce qu'elle ne voulait pas laisser Arron gâcher ce qui naissait avec Lucious. Ils avaient toujours été sincère, alors elle attendait une vraie réponse et savait qu'il lui donnerait. C'est pourquoi elle ne bougea pas attendant la suite de sa réponse. Quand il changea de sujet elle se redressa pour le regarder. « -c'est fou comme parfois tu peux dire n'importe quoi. » il changea de sujet et avant qu'il ne se lève, elle posa sa main sur son bras. « -attends… » Kate avança au bord du canapé, elle posa sa main sur son visage. A la base, elle pensait lui expliquer qu'elle comprenait, que c'était avec lui qu'elle voulait tenter quelque chose. Mais au lieu de ça, elle l'embrassa à nouveau. Toujours avec autant de tendresse, quelques secondes de plus que le baiser précédent. Elle espérait que ça le rassurerait. Un léger sourire et elle le laissa se lever. Elle se leva lorsqu'il quitta la pièce, prenant la bouteille de vin pour remplir leur verre. « japonais c'est très bien si ça te va. » lança la jeune femme avant de poser les deux verres sur la table basse avant de reprendre sa place, les deux jambes remonter sur le canapé.

Elle le regarda plutôt surprise et haussa les sourcils en écoutant la raison de sa question. Kate ne lui avait jamais interdit de poser des questions sur son compte. Alors toujours assise en tailleur, le dos contre le canapé elle lui dit : « -et tu m'as estimé à combien ? » demanda la jeune femme intriguée. « -je suis née le 18 avril 1985. J'ai eu 36 ans cette année. » le soir où il l'avait emmèner manger au restaurant de la Tour Effel. Elle avala une gorgée de vin avant de lui sourire en attendant qu'il réponde lui aussi à cette question. Juste ça. Ou un peu plus, c'était lui qui voyait.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Et si on essayait...  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Et si on essayait...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: