Partagez
 
 
 

 L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2449
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
2020. Helsinki, Finlande. Ils n'avaient aucune raison de s'éprendre l'un de l'autre, ni même d'enfreindre les limites qui leurs étaient imposés, mais ils vont apprendre à leurs dépends la signification de cette citation : "l'amour est une passion qui met l'âme en désordre, et qui lui fait commettre les plus grandes fautes." (Madeleine de Scudéry)

Contexte provenant de cette recherche


L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2449
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_pfmx46UP2b1vg4u0oo4_250.gif
Mika Korhonen
J'ai 39 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis professeure de littérature à l'université et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée depuis presque vingt ans, et je le vis plutôt moyennement bien. Mon époux et moi sommes devenus deux colocataires depuis plusieurs années, et l'amour que nous partagions c'est naturellement émoussé, au même titre que la probabilité que nous ayons des enfants un jour prochain.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3uprDKZX1qlt39u_400
Son nom de jeune fille est Virtanen. (•) Elle s'est mariée très jeune, à l'âge de vingt ans, dès la fin de ces études universitaires (•) C'est à l'université qu'elle a rencontré celui qui est devenu son époux, justement : Matias Korhonen. (•) Ils n'avaient que dix-huit ans, mais pour eux ce fut un véritable coup de foudre. C'était l'évidence même, d'ailleurs : ils étaient deux âmes sœurs, destinés à finir leurs jours ensemble  (•) A l'âge de vingt-deux ans, Mika fait sa première fausse-couche. C'est l'occasion pour elle d'apprendre qu'elle souffre d'endométriose, et que son utérus n'est pas un terrain favorable à la grossesse  (•) A vingt-cinq ans, elle abandonne pour la première fois les tentatives pour faire un enfant. (•) C'est à trente-deux ans que son époux la convainc de renouveler les tentatives, bien que cela ce solde par un nouvel échec. Échec qu'elle ne sait toujours pas lui pardonner, d'ailleurs. (•) Depuis, le couple ne sait plus vraiment comment ce parler ni comment ce rapprocher à nouveau. Ils partagent l'appartement comme deux colocataires ce saluant souvent à peine, et cela encourage Mika a ce consacrer davantage à son travail à l'université, ainsi qu'à ces élèves qu'elle estime brillants. (•) Elle reconnait dans l'un d'entre eux, Elijah, son époux à l'âge de vingt ans. Cela la pousse à lui accorder toute l'attention dont il a besoin, bien qu'elle ce mente à elle-même quand à la soi-disant affection qu'elle lui porte. (•) Elle apprécie plus que de raisons son contact, et il se pourrait bien que cela l'entraîne à la faute, plusieurs fois.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva
Autres faits intéressants :
(•) Elle débute une crise de la quarantaine.
(•) Son mari travaille dans la même université, en tant que professeur d'histoire.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3usgNbSq1qlt39u_400


Lauren German (c) beauty-or-beast

Vendredi 14 février 2020.

Debout sur l’estrade de l’amphithéâtre, je jette quelques regards discrets à mon téléphone portable. Ce n’est pas se soir que j’irai dîner au restaurant, je crois. Mon mari était sensé me transmettre le programme de notre soirée à venir, soi-disant en amoureux, et son message brille toujours par son absence. Peut-être est-ce un oubli, du reste ? Mais je ne crois pas, non. Il y a bien des années que je ne me leurre plus d’excuses aussi faciles, surtout au sujet de Matias. Il a une mémoire à toute épreuve. Il est donc impossible qu’il ait pu oublié sa parole de faire des efforts pour la Saint Valentin de cette année. Il a consciemment décidé que cela ne valait plus la peine que l’on se batte sous couvert d’une fête commerciale, et je serai très mal placée pour ne serait-ce que lui donner tort. Je ne voulais pas aller au restaurant, de toute manière. Je préférai largement restée chez moi à corriger les copies qui m’y attendent, plutôt que de jouer une scène grotesque entre deux époux ne partageant plus rien d’autre qu’une carrière professionnelle. C’est triste à dire, n’est-ce pas ? Surtout à presque vingt ans de mariage. Mais les faits sont là : notre famille n’a jamais pu se développer comme nous le souhaitions sur les bancs de l’université, à l’âge de nos étudiants respectifs, et nous avons cessé de croire à son noyau. C’est typiquement commun à énormément de couple, d’ailleurs. L’unique différence entre ces couples et nous : c’est que l’on n’aborde pas le nœud du problème, conscient qu’il aboutira sur un divorce. Peut-être est-ce encore par tendresse pour l’autre mais… Consciemment, je dirai que ce n’est que pour la sécurité de garder le confort que nous possédons ensemble. Un bel appartement avec une vue imprenable sur la mer, un poste brillant dans la même université, et des revenus confortables nous permettant de nous faire plaisir. Bref. Rien de bien romantique à déclarer, là où je parle d’amour à mes étudiants. Roméo et Juliette, vous connaissez ? C’est l’un des plus grands classiques que j’enseigne à mes étudiants, et qui prône l’amour impossible comme quelque chose de merveilleux. La bonne blague. La plupart de mes élèves admettent qu’ils ne se suicideraient pas pour une pucelle qui a l’idée stupide de s’empoisonner, quand les autres n’apportent pas spécialement d’opinion sur la question. En réalité, la seule réponse qui m’intéresse réellement à ce sujet, est celle d’Elijah, l’un de mes plus brillants étudiants en cette dernière heure de cours. Je l’invite à m’en faire part, après avoir interrogé pour la forme certains de ces camarades. Ensuite, je consens à rendre les copies du dernier devoir qu’ils m’ont rendu, de sorte qu’ils passent leur weekend sans se triturer les méninges à deviner leur note.

« _ C’est intéressant. Je lui déclare charmante, un grand sourire aux lèvres, avant de taquiner les autres. _ Peut-être vais-je baser mon prochain devoir sur cette question, d’ailleurs.
_ Laquelle ? M’interroge un élève au premier rang, toujours particulièrement curieux.
_ Jusqu’où seriez-vous capable d’aller par amour, si l’être de vos pensées vous étiez interdit ? »

Cela en amuse plus d’un, mais je retiens très sérieusement cette option.

« _ En attendant, voici les résultats de votre dernier devoir. »

Cela grince des dents dans l’assemblée. Bon nombre ont conscience qu’ils ont écrit de la merde, n’ayons pas peur du mot, et je ne leur donnerai certainement pas tort. Je m’apprête à en descendre quelques-uns, quand la sonnerie indique que l’heure arrive à son terme.

« _ Bien. Il semblerait que vous ayez de la chance. Je souffle à ceux qui se reconnaîtront. _ Prenez vos copies en passant. »

Ils découvriront leur note d’eux-mêmes. En attendant, je rejoins l’arrière de mon bureau, où je m’installe, avant de saluer les premiers partis. Toujours les mêmes, d’ailleurs. Ceux qui ne font rien durant tout le cours, avant de s’empresser à rejoindre leurs potes dans un chahut épuisant.

« _ Vous auriez une minute à m’accordez, Elijah. Je retiens mon chouchou, dès qu’il approche du bureau, sachant que son devoir a été mis volontairement de côté. _ J’aimerais beaucoup vous parlez du contenu de votre devoir. »

Il n’a rien à se reprocher, bien au contraire. Il a eu la meilleure note, tant sa narration a été plus qu’à la hauteur de mes exigences. Il a décrit à la perfection le souvenir le plus marquant de l’un de ces proches, en y mettant beaucoup d’émotions, et j’ai encore la chair de poule rien qu’au souvenir de ma première lecture.

« _ Je vous promets que cela ne sera pas long. »

J’ajoute, souhaitant le convaincre. C’est vrai que cela ne sera pas long, d’ailleurs. Le temps de quelques éloges, l’encourageant à poursuivre sur cette voie, et il pourra aller rejoindre sa petite-amie. Comment ai-je connaissance de ce détail, du reste ? Il est probable que je laisse mes yeux un peu trop trainer, parfois.



HRP : Intitulé du devoir, basée sur le roman Les enfants du Titanic d’Elisabeth Navratil : décrivez-moi le souvenir le plus marquant de l’un de vos proches, à la manière de l’auteure de l’œuvre susnommée.

@Elsy


L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 741
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_ozauu0x7141sllbxko1_250.png
Elijah Foley
J'ai 20 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis étudiant à l'Université et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une fille de ma promo et je le vis plutôt moyen. Tout est assez banal avec elle et , mes pensées sont sans cesse tournées vers une personne qui m'est interdite.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oxzp3vs6C91rqq37j_400

Elijah est un jeune étudiant , particulièrement brillant. Il s'intéresse surtout à la littérature et , est passionné de musique. Il fait du piano depuis plus de dix ans , mais n'a pas réussi le concours d'entrée du Conservatoire d'Helsinki. Depuis , il joue pour le simple plaisir de se perdre dans les arpèges.
Il est de nature plutôt discrète , évitant les fêtes des autres étudiants , craignant de tomber dans les même addictions que ses parents.
Il lit énormément, rêvant d'une romance comme dans les livres. En fait , c'est un grand rêveur , en général.

Son nom de famille de naissance est Niehminen. Il naît dans une famille de junkies , deux parents très jeunes , où tout l'argent passe dans la drogue. Ils aimaient leur fils malgré tout , mais leur addiction les a conduit à l'overdose. C'est Elijah qui les a trouvé le matin d'ailleurs, mais il avoue lui-même ne pas s'en souvenir. Il n'avait que 7 ans.
De ses véritables parents , le jeune homme ne conserve qu'une photo de famille et ses souvenirs de petit garçon. Il passe deux années dans un foyer à Helsinki , avant d'être adopté par les Foley.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso2_250

Les Foley sont un couple d'anglais venu s'installer en Finlande depuis quelques années, proche de la quarantaine à l'époque, et l'homme était stérile. D'où l'adoption. Les Foley sont une famille aisé, et Elijah se voit offrir rapidement des cours de piano , ainsi que tous les livres qu'il désire et dévore.
Quelques années plus tard , Elijah choisira de porter leur nom officiellement, vouant pour eux la même affection qu'un enfant aurait pour ses réels parents. Il les appelle Papa et Maman , d'ailleurs.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva

Il sort depuis octobre 2019 avec Amélie , une étudiante de la promo. Si les débuts étaient beaux , Elijah remarque bien vite qu'ils sont trop différents et que leur relation est fade. Néanmoins, son côté timide et , celui jaloux de sa copine le pousse à ne pas mettre fin à cette relation.
Il apprécie plus que de raison , l'attention toute particulière que lui offre Mika Korhonen. Il ressent toujours un grand plaisir à l'idée de parler avec elle , et se rend compte depuis quelques semaines , qu'il lui porte même de l'affection et de l'admiration. En plus , de l'attirance , évidement.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso6_250


KJ Appa :copyright:️ EVIE
Mon cours de littérature est le dernier de ma journée , de la semaine même. N'importe qui aurait hâte qu'il se termine , mais pas moi. Mes yeux restent encore bien attentifs aux paroles de Madame Korhonen , malgré moi. Elle nous parle de Roméo et Juliette , une pièce que j'ai lu de nombreuses fois.

J'aimerais aimer quelqu'un aussi intensément. Être aimé en retour , de la même force. Mais , j'en suis bien loin , il faut le dire. Amélie me pousse du coude , et je me retiens de soupirer en glissant un regard dans sa direction.

"Quoi ?" , je chuchote, agacé qu'elle me déconcentre.

"Tu m'invite au restaurant , ce soir ?" , yeux doux et brillants. Ça m'arrache un sourire tout de même . Nous sommes loin de nous aimer comme les héros de Shakespeare, malheureusement. Je crois qu'elle aime plus l'argent que me donne mes parents.

"Je t'ai déjà dit oui , hier."

"Tu as pensé aux protections ?" , sa main sur ma cuisse , et je manque de rougir. Ce ne sera pas la première fois que nous nous amuseront dans sa chambre , en l'absence de ses parents.

"Oui , je les ai." , je murmure toujours , remarquant que la professeure commence à nous poser des questions. "On en parlera plus tard."

Mme Korhonen prends le temps d'interroger quelques élèves sur cette question : serions-nous prêts à nous suicider si celle ou celui que l'on aimait mourrait ? C'est assez fort comme question. Et , je sais qu'elle va me la poser également. Je le sens. J'y passe toujours , de toute manière. Je lui souris , lorsque vient mon tour.

"Je crois que je ne pourrai y répondre que si j'étais dans la dite situation. Néanmoins, je suis convaincu que l'on a tous une âme soeur en ce bas-monde. La perdre peut facilement nous conduire à l'impensable , j'imagine." , j'entend Amélie soupirer à mes côtés .
On ne partage pas mon côté romantique , non plus . C'est à peine , si elle avait écouté la chanson que je lui avais écrite à Noël. Encore un rappel de nos différences. Heureusement que j'aurai un moment de répit avant de la retrouver , ce soir.

Mme Korhonen commence à distribuer nos derniers devoirs , après avoir trouvé ma réponse...intéressante. Son sourire m'a encore perturbé, comme toujours. Je me sens souvent illogiquement heureux , quand j'attire son attention.
Ce n'est jamais agréable de se voir critiquer son devoir devant les autres étudiants. Mais , je sais que je réussis toujours bien mes dissertations. Ce n'est pas un manque d'humilité , c'est un fait. Ce n'est pas pour rien que son cours est mon favori. C'est le plus intéressant, à mes yeux. Celui , où je parviens le plus facilement à m'exprimer .

La fin de l'heure se fait entendre et , Amélie me rappelle encore une fois de lui envoyer un texto , lorsque je passerai la prendre chez elle , tout à l'heure. Puis , elle file récupérer sa copie , sans m'attendre . Je prends mon temps pour ranger mes affaires , et rejoindre le bureau de ma professeure pour prendre mon devoir. Je ne peux m'empêcher de sourire , peut être un peu trop , quand elle me demande de rester quelques instants.

"Avec plaisir. J'ai tout mon temps." , je réponds chaleureusement. En espérant que ce n'est pas pour critiquer ma copie. Peut être que le souvenir que j'ai choisi était...trop personnel ?

Je me souviens parfaitement du temps , que j'ai pris pour demander à Papa de me raconter comment il avait vécu mon adoption. Mon cœur se gonfle encore de tendresse , en revoyant l'émotion dans ses yeux. Son rêve était d'avoir un enfant , mais son corps n'en était pas capable. La procédure d'adoption était longue , et son soulagement intense , quand lui et Maman sont venus me chercher au foyer.
Je n'en ai pas vraiment de souvenirs , mais je me rappelle leurs visages souriants quand ils m'ont dit : "On te ramène à la maison , Elijah." J'ai essayé de transmettre ces émotions dans mon devoir. Je dois énormément à mes parents. Je ne serai pas à l'Université sans eux.


"J'espère que mon devoir vous a plu." , je continue une fois les derniers étudiants partis. Étrangement , avoir sa reconnaissance est toujours plus important qu'avoir celle de mes autres professeurs.

"J'ai hésité entre plusieurs souvenirs." , j'ajoute n'osant pas croiser son regard , préférant m'attarder sur son bureau.

"Mais c'est celui-là qui a le plus marqué ma vie et celle de ma famille." , je sais que Maman a été très émue par la fois où j'ai réussi à jouer pour la première fois La Fantaisie Impromptue de Chopin à mes 15 ans. Sa pièce préférée...
Mais , le tournant de nos vies restent mon adoption.
Est ce que Madame Korhonen savait que j'étais adopté , d'ailleurs ? Ce n'est pas quelque chose dont je me vante régulièrement.

Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2449
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_pfmx46UP2b1vg4u0oo4_250.gif
Mika Korhonen
J'ai 39 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis professeure de littérature à l'université et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée depuis presque vingt ans, et je le vis plutôt moyennement bien. Mon époux et moi sommes devenus deux colocataires depuis plusieurs années, et l'amour que nous partagions c'est naturellement émoussé, au même titre que la probabilité que nous ayons des enfants un jour prochain.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3uprDKZX1qlt39u_400
Son nom de jeune fille est Virtanen. (•) Elle s'est mariée très jeune, à l'âge de vingt ans, dès la fin de ces études universitaires (•) C'est à l'université qu'elle a rencontré celui qui est devenu son époux, justement : Matias Korhonen. (•) Ils n'avaient que dix-huit ans, mais pour eux ce fut un véritable coup de foudre. C'était l'évidence même, d'ailleurs : ils étaient deux âmes sœurs, destinés à finir leurs jours ensemble  (•) A l'âge de vingt-deux ans, Mika fait sa première fausse-couche. C'est l'occasion pour elle d'apprendre qu'elle souffre d'endométriose, et que son utérus n'est pas un terrain favorable à la grossesse  (•) A vingt-cinq ans, elle abandonne pour la première fois les tentatives pour faire un enfant. (•) C'est à trente-deux ans que son époux la convainc de renouveler les tentatives, bien que cela ce solde par un nouvel échec. Échec qu'elle ne sait toujours pas lui pardonner, d'ailleurs. (•) Depuis, le couple ne sait plus vraiment comment ce parler ni comment ce rapprocher à nouveau. Ils partagent l'appartement comme deux colocataires ce saluant souvent à peine, et cela encourage Mika a ce consacrer davantage à son travail à l'université, ainsi qu'à ces élèves qu'elle estime brillants. (•) Elle reconnait dans l'un d'entre eux, Elijah, son époux à l'âge de vingt ans. Cela la pousse à lui accorder toute l'attention dont il a besoin, bien qu'elle ce mente à elle-même quand à la soi-disant affection qu'elle lui porte. (•) Elle apprécie plus que de raisons son contact, et il se pourrait bien que cela l'entraîne à la faute, plusieurs fois.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva
Autres faits intéressants :
(•) Elle débute une crise de la quarantaine.
(•) Son mari travaille dans la même université, en tant que professeur d'histoire.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3usgNbSq1qlt39u_400


Lauren German (c) beauty-or-beast
Intéressant, je confirme. Elijah affirme qu’il ne connaît pas une histoire d’amour similaire à celle de l’œuvre que nous étudions actuellement, bien qu’il n’exclu pas l’éventualité que les âmes-sœurs existent, et ce sous l’oreille pourtant très attentive de celle que je pense être sa petite amie exclusive. C’est passionnant, vraiment. J’aimerai débattre longuement sur la question, ne serait-ce que pour connaître sa définition des âmes-sœurs, mais je m’en abstiens quand je me rappelle que nous sommes en pleins cours. Les autres étudiants n’ont pas forcément le désir d’assister à un échange que nous pourrions avoir ultérieurement, comme tant d’autres l’ont précédés, et je consens à leur rendre leur copie avant le début du weekend. J’aimerai avoir le temps de descendre les plus nuls de la session, de sorte qu’ils ne s’autorisent plus à me pondre des merdes similaires aux prochains devoirs que je leur donnerai, mais la sonnerie annonce la fin de mon heure de cours. Je ne peux donc m’offrir ce petit plaisir malsain de professeur limite tortionnaire. Je pourrais m’en fiche, d’ailleurs. Bon nombre de mes élèves n’assistent à mon enseignement que parce qu’il est une option obligatoire à leur programme universitaire. Mais je tiens à ce que me l’on fournisse le minimum d’effort malgré tout. Je ne suis pas un passe-temps ennuyeux entre deux cours. J’apporte à ces jeunes matières grises le moyen de s’exprimer à l’écrit comme les plus grands auteurs de ce monde, et je tiens à ce qu’elles en gardent quelque chose à l’avenir. Bon, certains n’en gardent déjà pas grand-chose si ce n’est ce que j’appellerai le minimum syndical mais… Que voulez-vous ? Tous les fruits qui tombent des plus beaux arbres ne peuvent pas tous être aussi excellent que celui qui s’approche de mon bureau, tout souriant. Lui, on en croquerait volontiers, tant il a tout de l’étudiant idéal. Il participe aux cours, avec enthousiasme. Il offre des devoirs excellents, avec volonté. Il a vraiment toutes les qualités pour être mon chouchou, et je le considère comme tel depuis que nous avons eu notre premier long débat après les cours. C’était un vendredi soir, justement. Nous abordions une œuvre littéraire de ma sélection personnelle, et j’ai tenu à développer une question que je lui avais posée durant le cours. Son discours m’a captivé, sincèrement. J’ai eu le temps d’un instant le sentiment que nos rôles c’était inversé, au point que je me suis sentie rajeunir de vingt ans instantanément. Oui, telle l’étudiante assoiffée de littérature que j’étais au début des années deux mille, je partageais mes grandes théories sur les intentions de l’auteur, heureuse d’avoir un interlocuteur qui partageait ce point de vue. Je souris à mon étudiant, heureuse qu’il accepte de rester quelques instants en ma compagnie. Je sais que je ne pourrai pas le retenir très longuement, surtout au souvenir de la date du jour, je me saisie donc de sa copie dans le tiroir de mon bureau, tandis que les derniers étudiants quittent l’amphithéâtre. Je comprends son inquiétude quant au fait que son devoir ait pu me déplaire. Je ne convoque jamais les meilleurs élèves pour ce motif. Or, pour le coup, il ne s’agit vraiment là que d’une volonté de le féliciter. Il a obtenu la meilleure note de toutes mes classes, m’offrant un panel d’émotion dans la narration du souvenir de son père ; et j’apprécie grandement qu’il se soit approprié le style littéraire de l’auteure, afin de m’offrir un contenu aussi brillant.

« _ Votre choix de souvenir est excellent, Elijah. Je lui assure, lui tendant sa copie pour qu’il découvre sa note, qui n’est autre qu’un vingt sur vingt. _ Et votre dissertation est un vrai régal pour la passionnée de littérature que je suis.  Je poursuis, faisant preuve d’une grande tendresse à son encontre. _ J’ai eu le sentiment de vivre ce souvenir comme si j’y étais, avec toute l’intensité des émotions de l’instant, et je tenais à vous remercier personnellement pour le bonheur que vous m’apportez en étant un aussi bon élément. »

C’est grâce à lui que j’aime mon métier, que je m’y dévoue corps et âmes. Je trouve donc naturel de lui faire savoir cela, là où je ne me cache pas d’exprimer mon agacement aux étudiants plus… tête-à-claque ?

« _ Je vous remercie également d’avoir partagé avec moi cette information qu’est votre adoption. Je reprends, me levant de ma chaise pour contourner mon bureau. _ J’imagine que ce n’est pas quelque chose que l’on confit au premier venu et… Cela m’a touchée, sincèrement. »

Cela m’a d’autant touchée que – normalement – j’aurai dû commencer les démarches pour une adoption il y a bien des années de cela, moi également.  

« _ Est-ce que je vous… intimide, Elijah ? Je l’interroge tout d’un coup, essayant de capter son regard du mien, tandis que je remarque qu’il le fuit depuis le début de notre entretien. _ Je ne vais pas vous manger, vous savez ? Je le taquine mais… J’admets qu’à cette boutade, mon esprit à dévier sur une autre forme d’appétit, beaucoup moins conventionnel. _ J’aimerai beaucoup que l’on approfondisse votre intervention de tout à l’heure, également. Je reprends immédiatement, souhaitant fuir ces visions osées de nous deux dans ce même amphithéâtre. _ Mais ce soir c’est la Saint-Valentin. Je m’en voudrais de priver votre amie de votre présence si agréable. Je ne vous retiens donc pas, si vous souhaitez y aller. »

J’aimerai qu’il reste mais… Au vu de la tournure de la conversation, prêtant à une ambiguïté autant soudaine qu’inexpliquée chez moi, je préfère que nous en restions là. Où… où pas. Tout dépend de lui, j’imagine.



@Elsy


L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 741
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_ozauu0x7141sllbxko1_250.png
Elijah Foley
J'ai 20 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis étudiant à l'Université et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une fille de ma promo et je le vis plutôt moyen. Tout est assez banal avec elle et , mes pensées sont sans cesse tournées vers une personne qui m'est interdite.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oxzp3vs6C91rqq37j_400

Elijah est un jeune étudiant , particulièrement brillant. Il s'intéresse surtout à la littérature et , est passionné de musique. Il fait du piano depuis plus de dix ans , mais n'a pas réussi le concours d'entrée du Conservatoire d'Helsinki. Depuis , il joue pour le simple plaisir de se perdre dans les arpèges.
Il est de nature plutôt discrète , évitant les fêtes des autres étudiants , craignant de tomber dans les même addictions que ses parents.
Il lit énormément, rêvant d'une romance comme dans les livres. En fait , c'est un grand rêveur , en général.

Son nom de famille de naissance est Niehminen. Il naît dans une famille de junkies , deux parents très jeunes , où tout l'argent passe dans la drogue. Ils aimaient leur fils malgré tout , mais leur addiction les a conduit à l'overdose. C'est Elijah qui les a trouvé le matin d'ailleurs, mais il avoue lui-même ne pas s'en souvenir. Il n'avait que 7 ans.
De ses véritables parents , le jeune homme ne conserve qu'une photo de famille et ses souvenirs de petit garçon. Il passe deux années dans un foyer à Helsinki , avant d'être adopté par les Foley.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso2_250

Les Foley sont un couple d'anglais venu s'installer en Finlande depuis quelques années, proche de la quarantaine à l'époque, et l'homme était stérile. D'où l'adoption. Les Foley sont une famille aisé, et Elijah se voit offrir rapidement des cours de piano , ainsi que tous les livres qu'il désire et dévore.
Quelques années plus tard , Elijah choisira de porter leur nom officiellement, vouant pour eux la même affection qu'un enfant aurait pour ses réels parents. Il les appelle Papa et Maman , d'ailleurs.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva

Il sort depuis octobre 2019 avec Amélie , une étudiante de la promo. Si les débuts étaient beaux , Elijah remarque bien vite qu'ils sont trop différents et que leur relation est fade. Néanmoins, son côté timide et , celui jaloux de sa copine le pousse à ne pas mettre fin à cette relation.
Il apprécie plus que de raison , l'attention toute particulière que lui offre Mika Korhonen. Il ressent toujours un grand plaisir à l'idée de parler avec elle , et se rend compte depuis quelques semaines , qu'il lui porte même de l'affection et de l'admiration. En plus , de l'attirance , évidement.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso6_250


KJ Appa :copyright:️ EVIE

Je ne peux m'empêcher de m'inquiéter un peu , quant au fait que ma professeure de littérature me convoque , pour me remettre un devoir. C'est vrai que nous prenons régulièrement le temps de parler , mais je suis tout de suite moins serein quand on parle de mes copies. Ses louanges me gênent , parfois. Je n'avais pas l'impression de si bien écrire que ça, avant de l'avoir comme enseignante. Je m'en sortais déjà très bien au lycée oui , mais les remarques restaient neutres ou bonnes , du moins pas autant élogieuses.

Ce devoir n'était pas des plus simples , et je lui fais part de mon hésitation sur le choix du souvenir. Elle me répond, que le souvenir pris est un excellent choix , que ma dissertation est un vrai régal pour une passionnée comme elle. Je rougis , je crois. J'apprécie toujours autant que ce soit elle , qui aime mes écrits. Ça aurait pu être n'importe qui d'autres , y compris Amélie , j'aurai simplement hausser les épaules et sourit. Mais , là je ressens plutôt une douce chaleur , et de la joie.


"Merci Mme Korhonen." , je garde toutefois mon regard fixe sur son bureau. La suite de ses paroles me fait sourire , un peu plus largement.

"Je ne pensais pas que mes devoirs vous procurraient autant de joie. Ça m'encourage à continuer à travailler." , je continue presque amusé. C'est certains qu'elle doit voir passer nombre de copies médiocres , mais de bonnes aussi. Pourtant , ce sont les miennes qui attirent toujours son attention. Je vois qu'elle se lève , pour contourner son bureau , se rapprochant un peu de moi. Retour de la timidité. Ainsi , elle est heureuse que je lui ai confié un souvenir si personnel , tel que l'adoption.
20 sur 20. Ma moyenne va en profiter.

"Oui. C'est vrai que je n'en parle pas beaucoup. Je préfère ne pas être jugé , moi ou mes parents." , beaucoup ont tôt fait de penser que les liens sont moins forts dans une famille recomposée. Ils se trompent. Le lien du sang ne fait pas tout. C'est la construction, et l'affection mutuelle qui créent les liens.

"Non." , je répond tout de suite en relevant les yeux vers elle , cette fois. Mon cœur rate un battement. Elle ne m'intimide pas. C'est juste...Je ne crois pas que mes pensées et ressentis soient ceux d'un étudiant pour son enseignant.

"J'ai toujours eu du mal à maintenir le regard des autres personne. J'essaye de combattre ma timidité." , je soutiens ses yeux cette fois , un petit sourire en coin.

"Et , nous ne savons jamais vraiment de quoi les gens sont capables." , peut être pas au point qu'elle me mange hein...Enfin . Sait-on jamais ?
Pour ce qui est de mon amie hein...Elle ne m'a pas attendu. Tout ce qu'elle souhaite , c'est que je vienne la chercher dans plus de deux heures , profiter de mon argent dans un beau restaurant avant que l'on couche dans sa chambre. Concrètement, je ne suis pas réellement attendu. Plus comme un objet. J'aurai du rompre mais , je ne me vois pas faire cela un tel jour.

"Je vous l'ai dit : j'ai tout mon temps. Je n'ai rien de prévu. Enfin , avant ce soir." , ma timidité me reprend et je baisse à nouveau les yeux.

"En parlant du sujet de tout à l'heure...Vous n'avez pas donné votre avis , il me semble ?" , je serai bien curieux de connaître son point de vue. Elle a plus d'expérience que nous , je sais qu'elle est mariée à un prof d'histoire. Malheureusement. Enfin , non peut importe.



L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy QYEd
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2449
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_pfmx46UP2b1vg4u0oo4_250.gif
Mika Korhonen
J'ai 39 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis professeure de littérature à l'université et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée depuis presque vingt ans, et je le vis plutôt moyennement bien. Mon époux et moi sommes devenus deux colocataires depuis plusieurs années, et l'amour que nous partagions c'est naturellement émoussé, au même titre que la probabilité que nous ayons des enfants un jour prochain.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3uprDKZX1qlt39u_400
Son nom de jeune fille est Virtanen. (•) Elle s'est mariée très jeune, à l'âge de vingt ans, dès la fin de ces études universitaires (•) C'est à l'université qu'elle a rencontré celui qui est devenu son époux, justement : Matias Korhonen. (•) Ils n'avaient que dix-huit ans, mais pour eux ce fut un véritable coup de foudre. C'était l'évidence même, d'ailleurs : ils étaient deux âmes sœurs, destinés à finir leurs jours ensemble  (•) A l'âge de vingt-deux ans, Mika fait sa première fausse-couche. C'est l'occasion pour elle d'apprendre qu'elle souffre d'endométriose, et que son utérus n'est pas un terrain favorable à la grossesse  (•) A vingt-cinq ans, elle abandonne pour la première fois les tentatives pour faire un enfant. (•) C'est à trente-deux ans que son époux la convainc de renouveler les tentatives, bien que cela ce solde par un nouvel échec. Échec qu'elle ne sait toujours pas lui pardonner, d'ailleurs. (•) Depuis, le couple ne sait plus vraiment comment ce parler ni comment ce rapprocher à nouveau. Ils partagent l'appartement comme deux colocataires ce saluant souvent à peine, et cela encourage Mika a ce consacrer davantage à son travail à l'université, ainsi qu'à ces élèves qu'elle estime brillants. (•) Elle reconnait dans l'un d'entre eux, Elijah, son époux à l'âge de vingt ans. Cela la pousse à lui accorder toute l'attention dont il a besoin, bien qu'elle ce mente à elle-même quand à la soi-disant affection qu'elle lui porte. (•) Elle apprécie plus que de raisons son contact, et il se pourrait bien que cela l'entraîne à la faute, plusieurs fois.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva
Autres faits intéressants :
(•) Elle débute une crise de la quarantaine.
(•) Son mari travaille dans la même université, en tant que professeur d'histoire.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3usgNbSq1qlt39u_400


Lauren German (c) beauty-or-beast
Je souris, attendrie par le comportement de mon étudiant. Il me remercie pour mes appréciations personnelles quant à son dernier devoir et… je dois l’admettre, je trouve cela particulièrement adorable qu’il fasse preuve de timidité à mon encontre. C’est comme si je l’impressionnais, là où je ne provoque même pas le plus petit haussement de sourcil chez certains de ces camarades. C’est incroyable, non ? Il est l’un de mes meilleurs éléments – pour ne pas dire le meilleur, carrément – et je l’intimide à chacune de mes convocations. Est-ce que je l’effraie, du reste ? Je ne pense pas, non. Il ne prendrait pas autant plaisir à échanger en ma compagnie si c’était effectivement le cas. Je crois surtout que mes compliments le gêne, et cela décuple mon attachement que je lui porte. Je ne devrais pas, d’ailleurs. J’en ai conscience. J’en ai autant conscience que je reconnais que cela ne me rend plus suffisamment impartial pour le traiter comme je le devrai, en simple étudiant. Mais je suis incapable d’instaurer à nouveau cette limite que tout professeur ce doit d’avoir avec son élève, tant j’apprécie notre... relation ? Peut-on appeler nos échanges de la sorte, d’ailleurs ? Je ne saurai le dire, sincèrement. Mais quoiqu’il en soit, je doute qu’ils soient immoraux. Ils sont juste… singulièrement soutenus, dirons-nous. Voilà. Ils se reproduisent énormément, bien que ce ne soit que dans l’intérêt d’Elijah. Nous ne parlons ni de nos vies privés, ni de sujets que l’on pourrait déclarer comme déplacés. Nous gardons des échanges… professionnels (?), et je suis heureuse que mes louanges d’aujourd’hui aient pu porter leur fruit. Elijah me confirme que ma joie de le lire est une motivation en soi de maintenir le cap de ces efforts, une remarque que je ne peux qu’approuver tandis que je contourne le bureau pour le rejoindre.

« _ Vous ne pouviez pas me faire plus plaisir qu’en m’affirmant cela, Elijah. »

Je rétorque à cette parole, faisant preuve du même amusement que j’ai cru déceler dans ces paroles. Quant au contenu même de son devoir, que j’ai réellement apprécié à sa juste valeur, je comprends ces motivations à ne pas l’ébruiter plus que de raisons. Les gens ont souvent des pensées étriquées, quant à l’adoption. Ils affirment que les familles qui en sont issues ne sont pas de vraies familles, mais cela n’en retire rien au fait que c’est l’une des plus belles preuves d’amour que l’on puisse donner au monde. Choisir d’aimer un enfant seul, comme s’il était de notre propre chair, est admirable, au même titre que ces parents qui ont eu le courage de supporter toute la procédure afin de pouvoir le ramener chez eux par la suite.

« _ Vous avez tout d’une famille formidable. Je déclare à cela, avec énormément de tendresse. _ Votre histoire est touchante et… Quoique les autres puissent en penser, Elijah, vous n’avez pas à rougir d’être ce que vous êtes. »

Je parlais de la globalité de sa famille, en soulignant cela, mais je me rends compte que cette remarque lui scierait tout autant. Il est un garçon brillant, ne misant pas tout son avenir sur la fortune de ces parents, et cela le rend d’autant plus admirable que bon nombre des étudiants que je côtoie.

« _ Vous avez fait preuve d’un bon instinct, d’ailleurs. Je reprends aussitôt, toujours sur le même ton, rebondissant sur son choix de me partager ce détail de sa vie privée. _ Je suis moi-même dans l’incapacité d’avoir des enfants. L’adoption est donc une chose que j’ai longtemps envisagée avec mon mari. »

Le projet a finalement été avorté, au même titre que mes grossesses que mon utérus rejetait, mais cela n’en tire rien au fait que je suis la mieux placée pour comprendre et accepter cette démarche. Je le suis tant que je ressens le besoin qu’il me regarde dans les yeux, soudainement. Je le taquine sur le fait qu’il fuit le mien, soulignant l’hypothèse que je ne le mangerais pas, ce qui ne manque pas de le faire redresser ses prunelles instantanément. Cette remarque ne manque pas de faire mouche, je dois dire. Autant chez mon étudiant que chez moi, d’ailleurs. Je nous imagine brièvement plus intime dans ce même amphithéâtre et… quelque peu confuse, je chasse vite cette pensée, afin de me concentrer sur les réponses que m’apporte mon élève, yeux dans les yeux. Il n’a pas peur que je le mange, ne souffrant que d’une incapacité à maintenir le regard des autres très longtemps. C’est compréhensible. Je découvre par la suite qu’il apprend à combattre sa timidité, ce qui ne manque pas de me faire sourire d’amusement, avant qu’il ne souligne le fait que l’on ne puisse jamais réellement prédire les intentions de nos interlocuteurs.

« _ C’est vrai. Je confirme, quelque peu taquine. _ Mais vous commencez à bien me connaître, je crois. Je souligne, lui offrant machinalement un clin d’œil complice. _ Vous savez donc que je ne suis pas doté de mauvaises intentions à votre égard. »

Ce qui suffirait à mettre en confiance, me semble-t-il. Du moins, s’il n’éprouve pas de gêne à me regarder dans les yeux avec une telle intensité. Est-ce… la couleur de ces yeux qui donnent cet impression ou… ? Je me fais sûrement des idées. Les prunelles noisettes sont à mon sens toujours plus expressives que les plus claires et… Au vu mes dernières pensées à son encontre, je doute qu’il soit avisé que je soutienne cet échange très longtemps. J’aurai aimé qu’il reste un peu pour que l’on parle de cette question que j’ai posée en cours, du reste. Mais j’imagine qu’il a tout un tas de projet qui l’attendent, et je lui offre l’opportunité de s’en aller s’il le désire. Je suis même convaincu qu’il le fera, quand il me rappelle qu’il a tout son temps de libre à m’accorder. Ah oui ? Vraiment ? Il a bien des projets, cela dit, mais ils ne se tiendront que plus tard dans la soirée. Euh… d’accord. C’est parfait. Je ne comprends pas pourquoi je ressens comme une pointe de jalousie à l’idée qu’il sorte ce soir avec sa petite amie mais… Ce n’est sûrement que l’effet passager de cette date maudite qu’est le 14 février ? J’en viens à l’espérer, quand il aborde le sujet de notre cours. Il a noté que je n’avais pas répondu à la question que je leur avais posé, et mes lèvres s’ourlent en un immense sourire qu’il s’intéresse à mon point de vue.

« _ Effectivement. Je confirme, affectionnant tout particulièrement cette curiosité que j’aime tant dans sa personnalité, un sourire charmant aux lèvres. _ Aucun camarade de votre classe n’a eu la présence d’esprit de me la retourner. Je suis de ce fait très heureuse que vous en preniez l’initiative. »

Pourquoi lui dissimuler ? Il est l’unique de cette promotion à me porter un véritable intérêt. Il mérite donc de connaître mon approbation, quant au fait qu’il ne me traite pas comme une présence, sans importance.

« _ Ensuite, pour répondre à cette question : je dirais qu’à l’âge des protagonistes, il n’est pas impossible que l’idée m’aurait effectivement effleuré l’esprit. On ne réfléchit pas réellement aux conséquences de nos actes durant notre adolescence, manquant pour certains de maturité sur le sujet des sentiments, et notre instinct enfantin trouverait par conséquent, dans le suicide, la solution adéquate au chagrin d’être séparé de la personne que l’on aime. Mais cela ne fait sens que si l’on estime être face à son âme-sœur, comme vous le souligniez très justement. S’il ne s’agit que d’une amourette, l’acte en lui-même ne serait naturellement pas envisageable à notre esprit. D’où le fait que j’ai trouvée sa réponse intéressante, d’ailleurs. _ A quoi reconnais-t-on son âme-sœur, selon-vous ? Je l’interroge à la suite, saisissant l’opportunité que je n’ai pas eue précédemment. _ Qu’est-ce qui vous encourage à croire que votre amie, Amélie, n’est pas votre âme-sœur ? »

Je suis sincèrement intriguée par ce sujet, je dois dire. Il passe la majorité de son temps libre avec cette demoiselle, y compris en dehors du campus, et ne la considère pas en ces termes. Pourquoi n’estime-t-il pas qu’elle puisse partager son âme ? Pourquoi ne mourrait-il pas pour elle ? Et moi : pourquoi ne mourrais-je pas pour Matias ? Pourquoi l’ai-je épousée, si je savais que je ne me serais jamais ouvert les veines pour son amour ? L’aimais-je réellement, du reste ? Ne souhaitais-je pas uniquement l’imaginer ? Mon endométriose n’a peut-être que mit en lumière le côté bancal de nos sentiments, futiles ? Voilà bien un flot de question intéressante qui me submerge, auxquelles Elijah me fournira certainement l’indirecte réponse en me fournissant les siennes.



@Elsy


L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 741
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_ozauu0x7141sllbxko1_250.png
Elijah Foley
J'ai 20 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis étudiant à l'Université et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une fille de ma promo et je le vis plutôt moyen. Tout est assez banal avec elle et , mes pensées sont sans cesse tournées vers une personne qui m'est interdite.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oxzp3vs6C91rqq37j_400

Elijah est un jeune étudiant , particulièrement brillant. Il s'intéresse surtout à la littérature et , est passionné de musique. Il fait du piano depuis plus de dix ans , mais n'a pas réussi le concours d'entrée du Conservatoire d'Helsinki. Depuis , il joue pour le simple plaisir de se perdre dans les arpèges.
Il est de nature plutôt discrète , évitant les fêtes des autres étudiants , craignant de tomber dans les même addictions que ses parents.
Il lit énormément, rêvant d'une romance comme dans les livres. En fait , c'est un grand rêveur , en général.

Son nom de famille de naissance est Niehminen. Il naît dans une famille de junkies , deux parents très jeunes , où tout l'argent passe dans la drogue. Ils aimaient leur fils malgré tout , mais leur addiction les a conduit à l'overdose. C'est Elijah qui les a trouvé le matin d'ailleurs, mais il avoue lui-même ne pas s'en souvenir. Il n'avait que 7 ans.
De ses véritables parents , le jeune homme ne conserve qu'une photo de famille et ses souvenirs de petit garçon. Il passe deux années dans un foyer à Helsinki , avant d'être adopté par les Foley.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso2_250

Les Foley sont un couple d'anglais venu s'installer en Finlande depuis quelques années, proche de la quarantaine à l'époque, et l'homme était stérile. D'où l'adoption. Les Foley sont une famille aisé, et Elijah se voit offrir rapidement des cours de piano , ainsi que tous les livres qu'il désire et dévore.
Quelques années plus tard , Elijah choisira de porter leur nom officiellement, vouant pour eux la même affection qu'un enfant aurait pour ses réels parents. Il les appelle Papa et Maman , d'ailleurs.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva

Il sort depuis octobre 2019 avec Amélie , une étudiante de la promo. Si les débuts étaient beaux , Elijah remarque bien vite qu'ils sont trop différents et que leur relation est fade. Néanmoins, son côté timide et , celui jaloux de sa copine le pousse à ne pas mettre fin à cette relation.
Il apprécie plus que de raison , l'attention toute particulière que lui offre Mika Korhonen. Il ressent toujours un grand plaisir à l'idée de parler avec elle , et se rend compte depuis quelques semaines , qu'il lui porte même de l'affection et de l'admiration. En plus , de l'attirance , évidement.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso6_250


KJ Appa :copyright:️ EVIE

Je confirme à ma professeure de littérature que je ne parle pas souvent de mon adoption , craignant le regard que les gens nous porteraient. Elle me répond assez , tendrement je crois , que ma famille a l'air touchante.
Je partage son point de vue , je n'ai pas à rougir de ce que je suis. C'est vrai. Mais , tout le monde ne le comprends pas. Encore moins , si je parlerai de ma "véritable" famille.

Je n'en ai jamais parlé à Amélie , d'ailleurs. J'imagine sans peine ses remarques ironiques , m'invitant à profiter de ma chance d'être tombé dans une famille si aisée . Oui , je la vois tout à fait dire ce genre de chose.

"Je suis fier de ma famille." , je crois bon d'ajouter. Je ne voudrai pas qu'elle pense que j'essaie de cacher ce que je suis. Je veux simplement que les autres comprennent mon sentiment d'appartenance aux Foley. Je me sens véritablement comme leur fils.

Visiblement encouragé par ma propre marque de confiance à son égard, Mme Korhonen me confie qu'elle ne peut pas avoir d'enfants, et qu'elle a longtemps songé à adopter. Je n'ose pas demandé ce qui a clocher. Papa m'a suffisamment expliqué que les demandes sont longues à traiter et facilement refusé. Certains sont rejetés simplement à cause de leur religion , ou de leur niveau social. Ce n'est pas évident de parvenir à bout de ce processus.
Malgré moi, je me suis quelques peu rapproché de la femme , nos mains se frôlant alors que je réponds.

"Je suis désolé de l'apprendre. Et navré que ça n'ai pas abouti." , nos mains se touchent presque. Je retire ma main , néanmoins, dès que j'en prends conscience. C'est ma professeure...Je ne peux pas penser à elle , autrement que comme telle.

La discussion que nous avons ensuite augmente la gêne que j'ai pu ressentir , bien que je fasse passer cela sur le compte de la timidité. D'après elle , je commence à bien la connaître. C'est vrai , dans un sens. Nos discussions sont plutôt régulières ces dernières temps , m'offrant ainsi le loisir d'en apprendre plus sur elle.

"Bien sûr. Je ne vous accuserai jamais d'avoir de mauvaises attentions à mon égard." , nos regards se croisent , se tiennent , alors qu'elle me propose d'écourter notre entrevue.

Je refuse , me rappelant que Amélie n'occupe pas vraiment mes pensées en ces instants. Au contraire de Mme Korhonen, qui possède un regard des plus déstabilisants. J'en profite pour lui demander son avis sur la question du cours.
Ma curiosité ne semble absolument pas la déranger , son sourire charmant provoquant une douce sensation en moi , que je ne connais pas véritablement. Nos échanges ont la forme professionnelle. Mais , le sont-ils toujours ? Ma question pourrait être interprétée autrement que comme une simple demande d'un étudiant.

Elle souligne justement que l'adolescence est une période de la vie , où l'on peut sur-réagir , nottament en tentant de s'échapper de l'horreur d'une telle situation par le suicide. Mais , la notion d'âme-sœurs revient. Et , la question m'ai retournée.

Comment sait-elle que Amélie et moi...Je suis tout à coup gêné qu'elle connaisse la nature de ma relation avec ma camarade de promo. Vraiment gêné. Pourtant , je soutiens toujours son regard , plus proche d'elle que je ne l'ai jamais été.

"Encore une fois , je pense que nous ne pouvons définir le concept d'âme sœur qu'après l'avoir rencontré et échangé avec cette personne. J'en ai peut être une vision idéaliste , cela dit." , je commence. Après tout , nous sommes seuls , je peux bien me confier à elle ?

"Amélie n'est pas mon âme sœur ou celle qui m'était destiné. J'en suis convaincu." , ça peut paraître direct. Et, ça l'est. J'apprécie sa compagnie mais les choses s'arrêtent là.

"J'aime passer du temps avec elle , c'est vrai. Mais , il n'y a pas de frissons , de papillons dans le ventre. Je ne fonds pas devant ses sourires. Je n'ai pas envie de la protéger contre vents et marées , ni de l'avoir en permanence aux creux de mes bras." , ce n'est que dans les livres tout ça. Mais , son esprit littéraire le comprendra assurément.


"Je ne mourrai pas pour elle. Nous ne nous comprenons pas. On ne finit pas les phrases de l'autre. Nos visions de la vie et du monde sont opposées. Pour moi le concept d'âme soeur repose sur la compréhension mutuelle. Dès projets et des goûts communs. La sensation de ne faire qu'un avec l'autre dans chaque aspect de la vie de couple. Être dépendant l'un à l'autre , dans le bon sens du terme. Vouloir toujours être plus proches." , je souris.

"Je sais que ça peut paraître brouillon , mais voilà plus ou moins ce que je pense."



L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy QYEd
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2449
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_pfmx46UP2b1vg4u0oo4_250.gif
Mika Korhonen
J'ai 39 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis professeure de littérature à l'université et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée depuis presque vingt ans, et je le vis plutôt moyennement bien. Mon époux et moi sommes devenus deux colocataires depuis plusieurs années, et l'amour que nous partagions c'est naturellement émoussé, au même titre que la probabilité que nous ayons des enfants un jour prochain.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3uprDKZX1qlt39u_400
Son nom de jeune fille est Virtanen. (•) Elle s'est mariée très jeune, à l'âge de vingt ans, dès la fin de ces études universitaires (•) C'est à l'université qu'elle a rencontré celui qui est devenu son époux, justement : Matias Korhonen. (•) Ils n'avaient que dix-huit ans, mais pour eux ce fut un véritable coup de foudre. C'était l'évidence même, d'ailleurs : ils étaient deux âmes sœurs, destinés à finir leurs jours ensemble  (•) A l'âge de vingt-deux ans, Mika fait sa première fausse-couche. C'est l'occasion pour elle d'apprendre qu'elle souffre d'endométriose, et que son utérus n'est pas un terrain favorable à la grossesse  (•) A vingt-cinq ans, elle abandonne pour la première fois les tentatives pour faire un enfant. (•) C'est à trente-deux ans que son époux la convainc de renouveler les tentatives, bien que cela ce solde par un nouvel échec. Échec qu'elle ne sait toujours pas lui pardonner, d'ailleurs. (•) Depuis, le couple ne sait plus vraiment comment ce parler ni comment ce rapprocher à nouveau. Ils partagent l'appartement comme deux colocataires ce saluant souvent à peine, et cela encourage Mika a ce consacrer davantage à son travail à l'université, ainsi qu'à ces élèves qu'elle estime brillants. (•) Elle reconnait dans l'un d'entre eux, Elijah, son époux à l'âge de vingt ans. Cela la pousse à lui accorder toute l'attention dont il a besoin, bien qu'elle ce mente à elle-même quand à la soi-disant affection qu'elle lui porte. (•) Elle apprécie plus que de raisons son contact, et il se pourrait bien que cela l'entraîne à la faute, plusieurs fois.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva
Autres faits intéressants :
(•) Elle débute une crise de la quarantaine.
(•) Son mari travaille dans la même université, en tant que professeur d'histoire.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3usgNbSq1qlt39u_400


Lauren German (c) beauty-or-beast
Voilà bien une réponse qui me satisfait, je dois dire. Elijah m’affirme qu’il est fier de la famille a laquelle il appartient et… le sourire tendre sur les lèvres, je confirme à celui-ci qu’il n’a aucune raison de rougir au fait qu’il ait été adopté. Au contraire, même : je trouve la démarche de ces parents totalement admirable. Elle fait écho à ma propre expérience de la maternité et… Assez naturellement, je partage cette information à mon étudiant, consciente de l’importance d’une telle confidence. C’est tout bonnement déplacé, du reste. Elijah n’a pas besoin de connaître de tels détails sur son enseignante en littérature. Mais cela me satisfait de ressentir sa sincère sollicitude à cette information, notamment lorsqu’il amorce un mouvement d’approche entre nos corps. C’est… Déstabilisant, je dois dire. J’ai la bouche qui s’assèche comme lors de mes premiers émois à son âge et… Le cœur palpitant dans la poitrine, je ne comprends pas comment un simple frôlement de mains puisse être à l’origine d’un frisson dans tout mon être. C’est insensé, du reste. Je ne peux pas être réellement attirée par ce garçon, timide qui plus est ? Je suis folle de considérer la chose ne serait-ce qu’en pensée. Elijah est un garçon gentil, disposé à réconforter une femme qu’il estime peiné de ne pas être mère, et il est totalement hors de propos de situer ces intentions sur un autre plan. Pourquoi l’attirais-je, d’ailleurs ? Parce que je suis captivante dans le contenu de mes cours que je lui enseigne ? C’est ridicule. J’ai le même âge que sa mère et… Très franchement, je doute que je puisse rivaliser avec son amie. Non mais qu’est-ce qui me prends, tout d’un coup ? Il est primordial que je me ressaisisse, immédiatement. Bon, en le taquinant ce n’est peut-être pas judicieux mais… Cela a le mérite de souligner qu’il peut me faire confiance, que je ne lui ferai jamais de mal. Non, jamais. Dans aucun domaine. Et le dévisager comme je le fais est on ne peut plus mauvais pour lui que je ne veux bien l’admettre. Il ferait mieux de partir, je crois. Je l’invite donc à rejoindre sa petite-amie, afin de réaliser les projets qui l’attendent avec cette dernière. Mais mon étudiant m’affirme qu’il a tout son temps libre jusqu’à la soirée à venir. Il tient même à ce que nous abordions la question que j’ai posée durant le cours, prenant soin de me la retourner. C’est un plaisir de lui répondre, du reste. Je le fais donc sans hésitation, jusqu’à ce que mon point de vue converge avec sa réponse précédente. La question de l’âme-sœur est essentielle à l’existence du suicide amoureux, à mon sens. J’interroge par conséquent mon étudiant, quant à ce qui qualifie la présence de deux âmes-sœurs. Je devrai m’abstenir d’aborder sa relation avec Amélie, du reste. Cela ne me concerne pas. Mais ma spontanéité prend le dessus sur ma réflexion, et je lui demande tout de même ce qui l’encourage à croire que cette fille n’est pas son âme-sœur. Une bien belle erreur, honnêtement. Sa gêne soudaine me pousse à vouloir m’excuser sur ma curiosité on-ne-peut-plus déplacée, et le temps me manque quand Elijah m’apporte les réponses aux interrogations dont je lui ai fais part, tout en instaurant une nouvelle proximité entre nos corps. Je devrais reculer immédiatement, ne serait-ce que pour nous assurer d’un périmètre de bienséance nécessaire à nos rapports en ces lieux mais… Je ne bouge pas. Je laisse mes yeux bifurquer de ces yeux captivants à ces lèvres sensuelles et… De nouveau en proie aux phénomènes physiologiques rencontrés précédemment, je me force à suivre avec attention le fil conducteur de ces propos. Le concept d’âme-sœur ne peut être compris que lorsque nous y sommes confrontés, à ses dires. Il s’en fait une image idéalisé, comme chacun de nous le fait consciemment ou non, m’affirmant à la suite sa conviction quant au fait qu’Amélie ne lui est pas destinée. Qu’existe-t-il entre eux, dans ce cas ? Ne sont-ils que deux sexfriend, partageant de bons moments qu’ils ne qualifieraient pas d’inoubliable ? Je m’étonne moi-même de cette soudaine curiosité malsaine quant à ses relations intimes, lorsqu’il me fait le descriptif de leur rapport. Pas de frissons. Pas de papillons dans le ventre. Ces sourires ne le font pas fondre et… Apparemment, il n’a ni le désir de la protéger contre vents et marées, ni celui de l’avoir en permanence dans le creux de ces bras.

« _ C’est dommage. »

Je souffle à demi-mot, toujours autant captivée par sa chaleur qui m’englobe totalement en ces instants. Je n’ai pas à cœur qu’il cesse de parler et… Comme s’il lisait dans mes prunelles brillantes d’admiration sincère à son encontre, il prend l’initiative de parler à nouveau, m’apportant plus d’informations que je n’osais l’espérer.

« _ C’est peut-être un peu brouillon, effectivement. Je reprends à sa suite, la voix bien plus suave que je ne le voudrais. _ Mais votre définition rejoins parfaitement la mienne. On reconnaît son âme-sœur à cette aisance et ce bien-être constant que l’on éprouve à son contact et… Il devient bien vite impossible de ressentir cette pérennité dès qu’elle a quitté ce monde. »

L’acte de Roméo prenant ainsi tout son sens, finalement. Nous aurions pu le considérer comme déraisonné, ne gardant que les aspects plus terre-à-terre de cette romance, mais l’amour entre les âmes-sœurs démontre qu’il n’est pas quelque chose qui se décortique, qui s’explique. Il se vit intensément lorsqu’il se présente à nous, et je me surprends à ressentir des émotions là où je n’en ressentais pas tant auprès de Matias, du temps où nous étions très amoureux. Ce peut-il que… Non. Non, Elijah ne peut pas être mon âme-sœur. Ma vie sentimentale en berne me donne chaud au moindre petit rapprochement innocent, parce que l’on parle de passion, et il serait malvenu que je ne me fie qu’à cela pour déterminer ce qu’il se passe entre nous.

« _ Vous est-il déjà arrivé d’éprouver cela vis-à-vis d’une femme, Elijah ? »

Je l’interroge malgré moi, me mordant la lèvre de regret. Je ne devrai pas être aussi impersonnelle. Je dépasse des limites que le règlement de cette université impose entre tous les professeurs et les élèves, il serait par conséquent avisé que je recule avant que mes intentions ne soient mal-interprétés. Je ne veux pas que mon étudiant pense que je suis une allumeuse, espérant m’offrir une partie de jambe en l’air plus que crapuleuse en sa compagnie. J… Je suis juste redevenue la jeune Mika, craquant sur un garçon qui ne lui est pas destinée. Et je m’en veux de ne pas avoir constater ce problème auparavant.



@Elsy


L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 741
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_ozauu0x7141sllbxko1_250.png
Elijah Foley
J'ai 20 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis étudiant à l'Université et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une fille de ma promo et je le vis plutôt moyen. Tout est assez banal avec elle et , mes pensées sont sans cesse tournées vers une personne qui m'est interdite.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oxzp3vs6C91rqq37j_400

Elijah est un jeune étudiant , particulièrement brillant. Il s'intéresse surtout à la littérature et , est passionné de musique. Il fait du piano depuis plus de dix ans , mais n'a pas réussi le concours d'entrée du Conservatoire d'Helsinki. Depuis , il joue pour le simple plaisir de se perdre dans les arpèges.
Il est de nature plutôt discrète , évitant les fêtes des autres étudiants , craignant de tomber dans les même addictions que ses parents.
Il lit énormément, rêvant d'une romance comme dans les livres. En fait , c'est un grand rêveur , en général.

Son nom de famille de naissance est Niehminen. Il naît dans une famille de junkies , deux parents très jeunes , où tout l'argent passe dans la drogue. Ils aimaient leur fils malgré tout , mais leur addiction les a conduit à l'overdose. C'est Elijah qui les a trouvé le matin d'ailleurs, mais il avoue lui-même ne pas s'en souvenir. Il n'avait que 7 ans.
De ses véritables parents , le jeune homme ne conserve qu'une photo de famille et ses souvenirs de petit garçon. Il passe deux années dans un foyer à Helsinki , avant d'être adopté par les Foley.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso2_250

Les Foley sont un couple d'anglais venu s'installer en Finlande depuis quelques années, proche de la quarantaine à l'époque, et l'homme était stérile. D'où l'adoption. Les Foley sont une famille aisé, et Elijah se voit offrir rapidement des cours de piano , ainsi que tous les livres qu'il désire et dévore.
Quelques années plus tard , Elijah choisira de porter leur nom officiellement, vouant pour eux la même affection qu'un enfant aurait pour ses réels parents. Il les appelle Papa et Maman , d'ailleurs.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva

Il sort depuis octobre 2019 avec Amélie , une étudiante de la promo. Si les débuts étaient beaux , Elijah remarque bien vite qu'ils sont trop différents et que leur relation est fade. Néanmoins, son côté timide et , celui jaloux de sa copine le pousse à ne pas mettre fin à cette relation.
Il apprécie plus que de raison , l'attention toute particulière que lui offre Mika Korhonen. Il ressent toujours un grand plaisir à l'idée de parler avec elle , et se rend compte depuis quelques semaines , qu'il lui porte même de l'affection et de l'admiration. En plus , de l'attirance , évidement.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_phyra7ybMK1vi9kgso6_250


KJ Appa :copyright:️ EVIE

C'est dommage. Voilà ce que répond ma professeure à mes confidences sur ma relation avec ma petite amie. Ça l'est sûrement , oui. Je me sens obligé d'apporter plus de détails sur ma façon de voir le concept d'âme sœur . Sa voix change quelques peu quand elle me réponds, j'ai l'impression. Ma définition rejoint parfaitement la sienne , à croire ses propres termes. Elle ajoute même que c'est l'absence de la sensation de pérennité , une fois la moitié perdue qui donne l'envie de partir. J'imagine que ça doit être cela.

Vient ensuite sa question plus personnelle. J'ai envie de lui dire que ça ne la regarde pas , d'ailleurs , nos corps étant plus proches qu'il ne le devrait. À vrai dire , la réponse la plus honnête que je pourrai lui offrir , c'est que je n'en sais rien. Je ne connais personne assez bien , pour le dire.

"Eh bien..." , je commence la bouche soudain sèche. "Je ne sais pas vraiment. Il...il y a bien quelqu'un qui m'attire irrémédiablement. Mais , cette personne m'est interdite. Totalement." , oh mon dieu , pourquoi est ce que je lui ai avoué ça ? Vu , la proximité de nos corps , mon regard fuyant...Va-t-elle comprendre mon allusion ?

Suis-je vraiment attiré par elle , cela dit ? Je crois bien , oui. Nous partageons des pensées et des goûts similaires , au delà de son physique qui est plus qu'attrayant . Mais , tout nous sépare. Je veux dire , elle est à peine plus jeune que ma mère et...Non. Définitivement, je ne peux pas avoir ce genre de pensées immorales. C'est stupide. Les élucubrations d'un jeune adulte qui aime les cours de sa professeure de littérature. Rien de plus.

"Et vous , Madame Korhonen ? Considérez-vous votre mari comme votre âme sœur ?" , je demande à mon tour. Elle a été indiscrète , alors pourquoi pas moi ? Son mariage n'est un secret pour personne , son mari étant enseignant dans cette même Université.

Elle pourrait choisir de me dire la vérité. Ou de me mentir , pour me remettre à ma place , qui sait. Affirmer que tout va bien avec son mari alors qu'en fait...Mais , il se peut qu'elle vive réellement un conte de fée. Qu'est ce que je peux en savoir , après tout ? En quoi ça me regarde ? Pour maintenir l'espoir qu'il se passe quelque chose d'improbable ? C'est idiot. Je suis peut être rêveur , mais je sais depuis longtemps que l'on ne vit pas dans les livres.



L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy QYEd
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2449
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

tumblr_pfmx46UP2b1vg4u0oo4_250.gif
Mika Korhonen
J'ai 39 ans et je vis à Helsinki, Finlande. Dans la vie, je suis professeure de littérature à l'université et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée depuis presque vingt ans, et je le vis plutôt moyennement bien. Mon époux et moi sommes devenus deux colocataires depuis plusieurs années, et l'amour que nous partagions c'est naturellement émoussé, au même titre que la probabilité que nous ayons des enfants un jour prochain.

L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3uprDKZX1qlt39u_400
Son nom de jeune fille est Virtanen. (•) Elle s'est mariée très jeune, à l'âge de vingt ans, dès la fin de ces études universitaires (•) C'est à l'université qu'elle a rencontré celui qui est devenu son époux, justement : Matias Korhonen. (•) Ils n'avaient que dix-huit ans, mais pour eux ce fut un véritable coup de foudre. C'était l'évidence même, d'ailleurs : ils étaient deux âmes sœurs, destinés à finir leurs jours ensemble  (•) A l'âge de vingt-deux ans, Mika fait sa première fausse-couche. C'est l'occasion pour elle d'apprendre qu'elle souffre d'endométriose, et que son utérus n'est pas un terrain favorable à la grossesse  (•) A vingt-cinq ans, elle abandonne pour la première fois les tentatives pour faire un enfant. (•) C'est à trente-deux ans que son époux la convainc de renouveler les tentatives, bien que cela ce solde par un nouvel échec. Échec qu'elle ne sait toujours pas lui pardonner, d'ailleurs. (•) Depuis, le couple ne sait plus vraiment comment ce parler ni comment ce rapprocher à nouveau. Ils partagent l'appartement comme deux colocataires ce saluant souvent à peine, et cela encourage Mika a ce consacrer davantage à son travail à l'université, ainsi qu'à ces élèves qu'elle estime brillants. (•) Elle reconnait dans l'un d'entre eux, Elijah, son époux à l'âge de vingt ans. Cela la pousse à lui accorder toute l'attention dont il a besoin, bien qu'elle ce mente à elle-même quand à la soi-disant affection qu'elle lui porte. (•) Elle apprécie plus que de raisons son contact, et il se pourrait bien que cela l'entraîne à la faute, plusieurs fois.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Fjva
Autres faits intéressants :
(•) Elle débute une crise de la quarantaine.
(•) Son mari travaille dans la même université, en tant que professeur d'histoire.
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Tumblr_inline_oh3usgNbSq1qlt39u_400


Lauren German (c) beauty-or-beast
Ma question était déplacée, je le reconnais. Jamais je n’aurais du m’autoriser à faire preuve d’une curiosité aussi indiscrète à son encontre et… Me mordillant la lèvre, je prends conscience de l’ampleur de la gêne qu’elle provoque chez mon étudiant. Non j… Je ne voulais pas. J… Je suis tellement confuse, soudainement. Je me dois d’être toujours maitresse de mes réflexions quand je m’adresse à lui et… J’ai failli. Totalement. Mais pourquoi est-il aussi proche de moi tout d’un coup ? Est-ce parce qu’il ressent une soudaine attirance à mon égard, lui également ? C’est impossible. Je suis une femme dont le visage se marque de plus en plus par le temps. Jamais je ne rivaliserais avec ces camarades qui lui lancent quelques œillades au détour des couloirs. Il ne les voit peut-être pas, toujours absorbé par ces études. Mais je les ai remarquée. Trop souvent. Il a tout du jeune homme qui plaît aux filles de sa promotion et… J’ai conscience que je n’ai pas l’autorisation d’imaginer qu’il puisse poser un regard plus appuyé sur ma personne. Non, je m’interdis même ne serait ce que songer à m’autoriser tel comportement, quand sa réponse vient m’ébranler totalement. Serait-ce possible qu’il parle de moi ? Je n’ose le croire, bien que son comportement trahirait volontiers cette éventualité. Pourquoi d’ailleurs ? Pourquoi serais-je ce quelqu’un qui l’attire irrémédiablement ? Pourquoi cela nous arriverait-il ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. Sa proximité m’ôte toute possibilité de réfléchir posément à ces questions et… Bien malgré moi, je me laisse davantage glisser hors de ces limites qui me sont autorisées. Que se passerait-il si je m’autorisais à déposer ma main à même sa joue, ne serait-ce que pour le rassurer ? Me repousserait-il vivement, m’accusant d’harcèlement sexuel ? Je ne saurai le dire. J’ai le sentiment qu’il y serait favorablement réceptif, bien que je n’exclu pas la probabilité que cela ne soit que le reflet que de mes propres désirs. Je ne peux pas courir ce risque qu’il me dénonce pour attouchement sexuel. Je perdrais ma licence d’enseignement et… Toute ma vie s’en trouverait gâché. Je retiens donc ce geste qui aurait pu être assimilé à un geste maternelle en tout autre situation, lorsqu’il me retourne une question tout aussi privée que n’était la mienne. Considère-je mon époux comme mon âme-sœur ? Je ne crois pas, non. Je n’ai jamais autant été irrémédiablement attiré par sa personne tel que je me sens l’être par cet étudiant et… les épreuves que nous avons traversées ensemble n’ont eue de cesse de me le démontrer. Nous étions amoureux, certes. Mais nous ne l’étions pas comme Roméo l’est de Juliette. Matias ne donnerait certainement pas sa vie pour moi et… Très sincèrement, je dois reconnaître que je ne donnerai pas ma vie pour lui également.

« _ Je l’ai cru, il fut un temps. Je réponds à Elijah avec franchise, le souffle chaud, le regard toujours ancré au sien. _ J’ai cru qu’il était l’unique âme à laquelle je voulais m’unir pour l’éternité et… Je me rends compte aujourd’hui que je m’étais trompé. »

Mes yeux bifurquent sur les lèvres de mon étudiant à cette parole, bien malgré moi. J’ai conscience que je suis sur le point d’apposer un geste encore plus dramatique qu’une simple caresse à même sa joue alors… Les joues s’empourprant de honte, je me recule doucement, percutant maladroitement mon bureau de mes fesses.

« _ Vous devriez partir, Elijah.  Je lui souffle aussitôt, sans pouvoir ne serait-ce que le lâcher du regard, sentant la température dans l’amphithéâtre devenir presque totalement étouffante. _ Je ne me sens pas dans mon état normal et… Et je m’en voudrais de dire ou de faire quelque chose de totalement déplacé à votre égard. »

C’est une mise en garde. Très sérieuse. S’il décide de rester : il court le risque que mon attirance à son encontre ne prenne des proportions inimaginables. Il serait donc plus sage qu’il consente à partir dès à présent, même si ma volonté me convaincrait volontiers de l’en dissuader.

« _ Rejoignez votre amie ou… fermez cette porte, Elijah. »

Je conclu sérieusement, me mordant l’intérieur de la joue en guise de représailles. Jamais je n’aurai dû lui offrir ce choix. Jamais je n’aurai dû m’offrir la liberté de lui offrir ce choix. Il risque de comprendre que son professeur de littérature en pince pour lui, comme disent les gens de sa génération, et je m’expose à de gros ennuis.



@Elsy


L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
L'amour sera toujours au-dessus de la morale et des lois. Ft Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: