Partagez
 
 
 

 Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 774
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 200614103905263838


avatar :copyright:️ Odistole



Lucious remerciait intérieurement cette prise d’otage, pour lui avoir ouvert les yeux sur ce qu’il éprouvait pour Katelyn, ou du moins, sur ce qu’il pensait être. De la savoir en danger, venait de lui faire comprendre à quel point il pouvait tenir à elle et que la simple idée de la perdre lui était impossible. Il aurait pu ouvrir les yeux avant, mais c’était trop dur. Il avait tant à régler dans sa vie, dans son cœur. Il avait du chemin encore à parcourir, mais celui-ci, il ne voulait pas le faire seul. Et c’était peut-être réciproque en sentant la jeune femme se saisir de son bras pour être véritablement emmitouflé dans ses bras. Elle refusa même la veste de costume, comme si elle craignait qu’il ne s’en aille si jamais il la recouvrait de son vêtement. Il tira son sa veste pour la mettre sur leurs deux corps avant de nicher son visage dans sa nuque. Ils ne pouvaient pas être plus proche… Quoi que. Quand il fit référence à la manière dont elle était parvenue à l’aider à retrouver les bras de Morphée la nuit dernière, il ne s’attendait pas à ce que Katelyn le prenne au pied de la lettre. En sentant sa main saisir la sienne pour la conduire sous son haut, Lucious sentit son cœur tambouriner dans sa poitrine. Il n’osait plus bouger. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas eu ce genre de gestes à l’encontre d’une femme. Elle avait une entière confiance en lui pour lui autoriser une telle intimité. Ou peut-être pour lui faire comprendre que c’était ce qu’elle désirait de lui… Toutes ses pensées se bousculant dans son esprit, il finit par s’endormir, épuisé.

Une nuit des plus courtes lorsque l’assaut fut donné. Des ordres donnés à tout bout de champ, une vivacité d’exécution qui troubla le Lucious à peine réveillé qu’il était. Ils furent sortis de force de la bijouterie. Le millionnaire ne quittant pas une seule seconde la jeune femme, même au moment des questions. Les gyrophares, les pleurs, les soulagements, les questions, la nuit tombée, la pression qui retombait soudainement. Lucious ne savait plus où donner de la tête, mais Katelyn le fit pour lui lorsqu’elle se déroba sous ses jambes. Le millionnaire la saisit avant qu’elle ne rencontre le sol et l’allongea sur le béton de la ruelle « Kate ! Eh ! » Tout en lui tapotant le visage et leva son regard sur l’officier « Il me faut une ambulance ». Maintenant, il paniquait vraiment en sentant toute son impuissance face à la situation. Les ambulanciers la placèrent sur un brancard. Direction l’hôpital. Assis dans l’ambulance, sa main enfermée dans celles de Lucious, il releva son regard sur le jeune ambulancier « Connaissez-vous son âge ? Si elle prend un traitement ? » Et le millionnaire remarqua qu’il ne savait même pas sa date de naissance. Il était incapable de répondre à ses questions. Il fit un signe négatif de la tête « Enceinte ? ». Cette question fut l’effet d’un coup de massue pour le blondinet qui haussa les épaules « Pourquoi cette question ? » « C’est une hypothèse qui pourrait correspondre à son malaise. Alors ? » « Je ne suis pas son fiancé… Mais c’est possible oui. Elle voit un garçon »… Et si elle était enceinte ? Et si Arron était le père ? Allait-elle retomber dans ses bras ? Tenter de fonder une famille dès plus normale avec le jeune homme. C’était lui avait la nausée maintenant « Vous allez bien monsieur ? » et il fit un signe négatif de la tête. A peine eu-t-il le temps de se saisir du sac tendu par l’ambulancier qu’il se mit à vomir dedans. Lorsqu’il eut fini, il posa sa tête contre la paroi de l’ambulance « Je ne suis pas enceinte, n’ayez crainte » en voyant l’interrogation silencieuse du soignant.

Le front posé contre le lit de l’hôpital, sa main dans la sienne, il se laissait bercer par les bruits des machines qui vérifiant son pou. Un bruit entrecoupé par la visite de l’infirmière devant laquelle il se redressa par politesse et pour la laisser faire son métier sans un boulet. Un sourire se dessina sur les lèvres de Lucious en sentant Katelyn bouger dans son lit « Alors la Belle au Bois Dormant. On a fini de pousser un petit roupillon » tout en prenant place sur le rebord du lit « Ils font des analyses pour savoir la cause de votre malaise. Ils pensent à… une grossesse… Arron sera content… » mais lui beaucoup moins.  



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 728
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme


 Le bip des machines, les lumières agressives des néons, l’odeur aseptisée… Kate ouvrit les yeux avec lenteur, comprenant très vite qu’elle était à l’hôpital. Mais qu’est ce qu’elle faisait là ? Lucious ?! Elle se redressa dans les draps, mais l’infirmière ne semblait pas tout à fait d’accord. Elle lui demanda de rester tranquille, qu’elle devait prendre sa tension et prendre un peu de son sang. La jeune femme fronça les sourcils ? « -quoi pourquoi ? » la tension à la rigueur elle comprenait mais la prise de sang. Surtout qu’elle avait ça en horreur ! « -est ce que vous... » mais elle n’eut pas besoin de finir sa question. Elle venait de l’entendre, il était là. Kate se laissa retomber dans l’oreiller, soulagée.

Lucious d’un côté du lit, l’infirmière de l’autre, Kate se concentra vraiment sur lui pour éviter de voir l’aiguille, et également le sang, son sang remplir le tube. Elle révulsa tout de même ses yeux en sentant la piqûre, serrant la main du millionnaire qu’elle venait de saisir encore une fois comme une gamine apeurée. Elle ferma les yeux et souffla : « -ça fait pas mal, ça fait pas mal, ça fait pas mal... » L’infirmière retira le garrot et lui tendit une sucette avec un clin d’oeil. Avec un petit sourire amusé elle la remercia avant de regarder le beau blond. « -pardon ? » de quoi est ce qu’il parlait ? Kate se mit à rire nerveusement avant de répliquer : « -je suis pas enceinte. Et si c’était le cas, non Arron ne serait certainement pas ravis. » Son ex ne voulait pas d’enfant. Ça aussi avec le temps ça leur avait faire prendre des routes différentes. « -attendez vous avez cru que... » elle le dévisagea les sourcils froncés. Wahou… Si les idées qu’elle s’était faites, étaient fondées et que le millionnaire ici présent avait une attirance pour elle, qu’il s’était laissé envoûté comme il le lui avait dit, il devait être bien déçu ou la prendre pour une fille facile. Ces deux idées ne plaisait pas à Katelyn.

« -non stop… On arrête le délire. Ils peuvent faire un test pour confirmer mais je suis pas enceinte. La course c’était quand ? Y’a trois mois déjà. Bon ba voilà vous voulez l’info, j’ai pas couché avec Arron depuis. Donc si y’avait eut un alien dans mon ventre, je m’en serais déjà rendu compte. De plus vu qu’il ne veut pas d’enfant, on tente pas le diable quand on… » Elle marqua une pause fermant les yeux avant de souffler : « -enfin bref… » Kate leva le drap pour se lever, elle n’allait pas rester ici plus longtemps. Elle détestait ce genre d’endroit. En se levant elle constata qu’ils avaient prit soin de lui passer une de ses chemises qui ne couvre que la devant ! Alors elle se tourna rapidement, saisit ses affaires en tâtonnant et recula jusqu’à la salle de bain. « -vous restez ici, j’ai pas finis. " La jeune femme grimaça lorsqu’elle prit la poignée de la porte dans le dos, avant de rentrer rapidement dans la petite pièce. Elle enfila rapidement ses affaires et avant de sortir elle se regarda dans le miroir pour se dire : « -parle lui ! »

En sortant de la salle de bain, elle avança jusqu’au lit, Lucious de l’autre côté. C’était étrange cette barrière entre eux. Pff elle ne savait même pas comment lui dire ça. « -Lucious écoutez… Si ma relation avec Arron vous dérange j’en suis désolée. Ne croyez pas qu’une nouvelle histoire soit possible entre lui et moi. Ça ne se fera jamais. Vous pensez vraiment que... » Que quoi ? Kate baissa les yeux cherchant ses mots. « -quel opinion vous avez de moi ? » Oui, voilà hein autant que ça soit lui qui parle non ?! Trop facile Kate. « -non laissez tomber. Ce que je veux dire c’est que… Notre relation, la proximité que nous avons, vous ne pensez pas que tout cela serait déplacé si j’avais l’espoir de me remettre avec lui ? » Elle ne savait pas si elle parvenait à être claire. « -j’ai simplement fais une baisser de tension. Ça m’arrive de temps en temps si je n’ai pas assez mangé ou si je suis trop sous pression. c’est mon disjoncteur qui lâche en quelques sortes. » Elle avait dit tout cela à une vitesse folle, comme si il fallait vraiment qu’elle se justifie et qu’il chasse très très vite ce qu’il avait pu penser. Katelyn l’avait vu dans ses yeux, l’avait entendu dans sa voix. « -je parle trop... et je vais m'asseoir. ça sera mieux.» souffla t elle en réalisant qu’elle avait dit tout cela en se tortillant les doigts dans tous les sens, dansant d’un pied sur l’autre. Elle ne voulait pas qu’il se fasse de fausse idées.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 774
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 200614103905263838


avatar :copyright:️ Odistole



Elle semblait si fragile, si apeurée, allongée dans ces draps immaculés de blanc. Voilà qu’après cette journée forte en émotion, elle se retrouvait dans un lit d’hôpital. Un sourire pour l’infirmière qui parvint tout de même à détendre la jeune femme qui lui serrait la main comme s’il était sa bouée de sauvetage. Il lui donna une explication à cette prise de sang qui allait s’inscrire dans la continuité des mauvais souvenirs apportés par cette journée qui aurait dû être, normalement, une journée de repos pour eux deux. Enceinte. C’était une hypothèse apportée par l’ambulancier et qui était bien loin de ravir Lucious. Un poids s’était alors posé sur ses épaules jusqu’à ce moment-là où Katelyn lui démentit tout. Elle n’était pas enceinte et Arron aurait été loin d’être ravi par la nouvelle. Oui, il se sentit soulagé. Enfin, en partie. Car il savait que le pire était à venir…

Katelyn se mit à déblatérer à une vitesse folle devant un millionnaire qui se donnait du mal pour suivre le fil de ses pensées. Et voilà que ça parlait d’Alien… D’Alien ?! Et maintenant, elle se levait de son lit en lui ordonnant de ne pas bouger. Il était terrifié par la suite de cette conversation, mais il trouvait cela adorable de la voir réagir ainsi, débitant à toute vitesse. Il se mit à sourire à l’idée qu’il la trouvait adorable peu importe ce qu’elle faisait. Profitant de ce moment d’accalmie, il fit le lit et glissa ensuite ses mains dans les poches en attendant qu’elle revienne. Trois mois… Trois mois qu’elle n’avait pas couché avec Arron. Et voilà que le fil de ses propres pensées fut brisé par le retour de Katelyn qui prit soin de laisser le lit entre eux deux. Pas de nouvelle histoire possible entre eux. C’était ces mots-là qu’il avait besoin d’attendre après l’angoisse que l’ambulancier avait fait naître en lui quelques heures plus tôt. Il pencha la tête sur le côté à sa question « Comment ça ? ». Finalement, il ne devait pas répondre. Il devait laisser tomber. Il ouvrit la bouche, mais aucun son ne sortit car la jeune femme se remit à parler, à triturer ses doigts, à gigoter dans tous les sens nerveusement. Un sourire se dessina peu à peu sur ses lèvres. Oui, elle était juste adorable d’être aussi nerveuse devant lui après la journée qu’ils avaient passés collés presque l’un à l’autre.
Lucious leva alors la main « Je peux parler ? » avant de la passer dans ses boucles blondes « Je ne sais pas si je dois répondre à toutes vos questions avant de vous poser les miennes ou inversement ». Le millionnaire fit le tour du lit, posa ses mains sur les épaules de Katelyn pour la faire asseoir sur la chaise alors qu’il en fit de même sur le lit d’hôpital, face à elle « Je suis content d’apprendre que vous n’avez pas été fécondé par un extraterrestre. On vous aurez posé bien trop de questions à la naissance de ce dernier et puis le père aurait sûrement voulu des visites interstellaires… » Et pencha la tête, souriant. Oui, il voulait la détendre un peu. Il se gratta le sourcil de son pouce avant de poursuivre « Pourquoi vous ne couchez plus avec Arron ? » avant de lever l’index comme pour stopper Katelyn avant qu’elle ne prononce le moindre mot « Ça paraissait moins indiscret dans mon esprit » tout en grimaçant légèrement.

« Je ne me souviens plus vraiment de votre dernière question. Vous parlez bien trop vite quand vous êtes nerveuse. Ça me perturbe ! » Avant de poser ses yeux azurs sur elle, repassant tout le long de son monologue et tapa dans ses mains « Excusez-moi » et grimaça une nouvelle fois « Vous évoquiez notre proximité qui pourrait être injuste si vous vous remettiez avec Arron... » Et tapa sa tempe de son doigt pour lui signifier qu’il avait bonne mémoire tout fin de compte, mais il devait reprendre son sérieux « Cela dépend ce que signifie cette proximité qu’il y a entre nous. Telle est la question, vous ne pensez pas ? ». Autant appelez un chat, un chat. Lucious se leva du lit pour s’accroupir devant la jeune femme, ses mains sur ses genoux, comme quelques heures auparavant, dans la bijouterie « Vous m’avez demandé quelle opinion j’ai de vous. Quelle opinion pensez-vous que j’ai de vous ? ». Oui, il ne répondait pas à la question, mais il voulait savoir. Il avait besoin de savoir comment elle percevait son regard sur elle. C’était important pour lui.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 728
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme


Heureusement que l’infirmière avait prit sa tension avant cette conversation. Enfin plutôt avant ce monologue. Parce que là, pas de souci, elle n’allait pas tomber dans les vapes ! La jeune femme réfléchissait à une vitesse folle. Pourquoi avait il penser qu’elle pouvait porter l’enfant de son ex ? Ça le gênait à ce point là cette confidence qu’elle avait osé lui faire sur sa vie privée et sexuelle ?! Toutes ces questions entraînaient encore d’autres questions. Pourquoi est ce que ça le dérangeait ?! Et c’était quoi cette sorte de tristesse dans le regard lorsqu’il lui avait présenté l’idée. Elle se passa les deux mains sur le visage, avant de les glisser dans ses cheveux en soupirant. Et voilà maintenant elle avait mal au crâne ! Ça n’allait pas bientôt s’arrêter cette journée de merde !

Elle se contenta de faire un signe de la main pour lui répondre. Oui, bien entendu qu’il avait la parole. Oui, c’est bon, elle avait bien comprit qu’elle s’était mise dedans jusqu’au cou avec cette réaction un tantinet démesurée. Oui mais si elle lui avouait tout et que ça le faisait fuir ?! Ou qu’elle prenait une belle veste ! Comment est ce qu’elle pourrait le regarder après ça ? Et June allait être déçu qu’il ne veuille plus venir à son mariage. Elle aurait prit des cours de danses dans le vent ! Katelyn revint sur terre en sentant les mains de Lucious sur ses épaules. Quand est ce qu’il avait fait le tour du lit ? Après quelques battement de paupières, Kate se posa enfin, osant à peine le regarder. Elle esquissa un faible sourire en bougeant la tête de gauche à droite amusé par sa façon de prendre tout ça à la légère. Mais ses yeux s’écarquillèrent à la question qui suivit. « -je vous ai pas dis qu’on s’envoyait en l’air régulièrement. » répliqua Kate la mâchoire quelque peu crispée, sans le regarder.

Plus il parlait, plus elle se sentait acculée. Il allait falloir qu’elle crache le morceau. C’était peut être mieux ainsi. « -petit joueur... » répliqua Kate alors qu’il venait de lui retourner sa question sans répondre. Il voulait mettre un peu de légèreté dans tout ça. D’accord. « -une question c’est pas une réponse... » ajouta Kate en penchant la tête sur le côté comme il le faisait si souvent en lui parlant. Puis elle baissa les yeux, hésitant quelques secondes. Lorsqu’elle le regarda à nouveau, elle dit : « -j’en sais rien. Non en faite je sais plus. Une amie ou peut être plus. Je… vous faites le petit poucet à laisser traîner des miettes. Vos sous entendus, vos regards, vos gestes, vos mots. » Kate se pinça les lèvres en regardant les mains de Lucious sur ses genoux. Elle se gratta le front de sa main gauche, avant de dire : « -écoutez Lucious, j’ai rien vu venir, mais je crois que peu à peu je tombe amoureuse. J’ai menti tout à l’heure, bien sur que vous m’avez envoûté. Mais... » Elle osa le regarder dans les yeux et dire : « -après notre dernière soirée, je me suis forcée à étouffer tout ça. » mais ça ne dura pas longtemps. « - Parce que ça me fait peur, parce que je ne veux pas perdre votre amitié, mais aussi parce que je n’ai pas envie de souffrir. J’ai pas arrêté de me dire que je me faisais des films mais ce soir, cette nuit… j’ai entendu ce que vous m’avez dis quand on a bu ce café dégueulasse. Et je… » A nouveau elle plongea son regard dans le sien : « -je suis pommée… Voilà… Mais si j’en conviens c’était pas ça la réponse à donner à votre question. Qui était en faite la mienne mais que vous avez éludé. » Un léger sourire en coin. Bon ba au moins c’était dit.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 774
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 D28d5ffbe87b2cab652903d6325a5f09


avatar :copyright:️ Odistole



Sa première question la crispa. C’était compréhensible. En l’espace de quelques mots, il s’immisçait pleinement dans sa vie privée. Malgré tout, il s’était attendu à une toute autre réponse que celle-ci, mais il s’en contenterait. Ce n’était pas le moment de la sortir de ses gongs. Pas après la journée qu’ils venaient de passer. Ils étaient épuisés et sûrement à fleur de peau, enfin surtout la jeune femme qui avait fait preuve d’une fluidité dans sa manière de parler qui l’avait tout bonnement décontenancé. C’était pour cela qu’il eut quelques difficultés à se souvenir de tout ce qu’elle avait pu déblatérer. Lui aussi était épuisé. Le petit joueur, comme elle le surnomma, était mérité. Finalement, il ne répondit à aucune de ses questions. Il en posa même de nouvelles. Ce n’était pas jouer franc-jeu, mais elle s’y ferait. De toute manière, si elle ne voulait pas répondre à ses questions, elle avait assez de tempérament pour l’envoyer piètre « Je sais » souffla-t-il tout en s’accroupissant à sa hauteur, les mains sur ses genoux. Mais ces questions étaient nécessaires « C’est un complot les surnoms ? Vous vous êtes tous donné le mot ? ». Oui, il ne répondait pas à ce qu’elle venait de dire. Parce qu’il ne savait pas quoi répondre, tout simplement. Oui, elle était une amie. Oui, il avait joué avec elle à émettre des sous-entendus, à la regarder comme si elle était la plus belle chose existante sur cette planète. Mais comment lui avouer ?

Finalement, il n’eut pas besoin de lui avouer quoi que ce soit. Ce fut la jeune femme qui le devança. Amoureuse de lui. Lucious resta interdit devant cette révélation qui avait bien failli avoir raison de sa chute au sol alors qu’il resserrait son emprise sur les jambes de la jeune femme, comme pour se retenir. Il l’avait envoûté. Complètement ébahi devant les révélations de Katelyn, qui n’osa pas l’interrompre. Il ne savait même pas s’il parvenait à cligner des yeux en cet instant. Il testa. Si, finalement il y parvenait toujours. Il la laissa poursuivre jusqu’à qu’elle conclut par un léger sourire. Quant à lui, il était resté complètement muet jusqu’alors « Nous sommes d’accord, le café était dégueulasse » tout en esquissant, à son tour, ce petit sourire.

Elle devait bien se moquer de savoir que lui aussi avait trouvé ce café amer. Ce n’était pas le sujet. Il n’imaginait même pas son silence devait la faire paniquer. Et cette idée l’angoissait lui aussi « Je… je ne sais pas quoi vous répondre. Enfin te répondre. Je pense que le tutoiement est de rigueur » et de nouveau un petit sourire. Il se saisit de son menton avec douceur et approcha son visage, restant à l’affût du moindre geste de refus de sa part, et l’embrassa du bout des lèvres. Il se recula, rouvrit les yeux et un sourire apparut sur ses lèvres « Je dois t’avouer quelque chose : Je suis terrorisé aussi » avant de s’accroupir de nouveau devant elle, montrant ses main tremblantes « Je ne te mens pas » et releva ses yeux azurs sur elle « Je prends note que je suis le premier à t’avoir envouté ». Oui, c’était un grand enfant même dans les situations les plus complexes qui soit « Et désolé pour les miettes aussi, ce n’était pas voulu. Mais j’avais besoin de temps. Tu le comprends ? Le but n’était pas de te faire du mal, de te faire espérer… Wouah… Je… C’est étrange tout ça, non ? » Tout en maintenant ce sourire charmeur et déposa de nouveau ses lèvres sur les siennes avec tout autant de douceur et se recula « Très étrange. J’adore ça ! » et reprit sa place devant elle « Je commence à me faire un peu vieux, alors je vais me redresser sur mes jambes avant d’avoir des crampes » et se leva sur ses deux jambes, glissant sa main dans la sienne « Je te raccompagne chez toi ? Ensuite, j’irais dormir. Je suis exténué » et lorsqu’il ouvrit la porte pour laisser passer la jeune femme, il ajouta « Il faut vraiment qu’on envoie un petit mot à Rocco et… C’est quoi le nom de l’autre ? Siffredi ? » et leva les mains « Je plaisante ! ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 728
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme


Le café… Bien évidement il parla du café. Bien sur qu’il choisissait ce genre de réplique. Elle le connaissait assez maintenant pour savoir qu’il prenait l’humour comme bouclier. Kate ne lui en voulait pas. Au contraire, son sourire s’élargit. C’était un de ses traits de caractère qu’elle appréciait vraiment. Ne pas faire une scène ou un drame de tout. Intérieurement elle le remercia d’ailleurs. La jeune femme qui se tenait là devant lui, était presque soulagé d’avoir exprimer ce qui se passait dans sa tête depuis quelque temps. Maintenant qu’elle lui avait dit, Katelyn rendait compte qu’elle ne le perdrait pas. Il aurait déjà répondu, ou se serait relevé pour partir en courant sinon. « -j’attends pas forcement de réponse. Mais il fallait que ça sort à un moment ou à un autre. » un petit mouvement de tête sur le côté, toujours avec ce sourire en coin. Elle ne voulait surtout pas lui forcer la main.

Le coeur de Kate s’emballa lorsqu’il approcha son visage du sien. Est ce qu’il allait vraiment… Le baiser qu’il lui donna fut le plus doux et le plus chaste qu’elle ait jamais reçu. Un léger silence passa alors qu’ils se regardaient l’un l’autre. Ils venaient de s’embrasser… Il venait de briser son interdit ! Kate sourit en baissant la tête rougissant presque. « -c’est toujours plus rassurant d’être deux... » oui au moins elle n’était pas la seule à craindre ce que tout ces sentiments pouvaient donner au final. Un regard pour les mains tremblantes de Lucious, un nouveau sourire amusé et elle répondit : « -ce qui te donne une avantage certain… » Elle était tellement soulagé que son aveu n’ait pas déclanché de crise de panique ou un refus catégorique. « -ne t’excuses pas… je comprends… Et… » un petit rire nerveux « -oui c’est un peu étrange… » Elle apprécia vraiment la douceur et la délicatesse qu’il employa pour l’embrasser à nouveau. Il avait raison, c’était étrange, différent. Elle lui sourit cette fois ci avec malice, ravi d’entendre qu’il adorait la situation. Ou leur baiser…

« -j’ai pas osé te le dire... »
souffla Kate qui s’était dit qu’il était capable de rester accroupie vachement longtemps alors que c’était une position qui n’était pas des plus confortable. « -d’accord... » souffla Katelyn en se levant. Elle récupéra son sac avant de quitta la chambre en riant. « -tu la prépares depuis longtemps j’en suis sur ! » Tout en marchant dans le couloir pour sortir de l’hôpital, elle garda une certaine forme de distance. Sa main dans celle de Lucious. Rien d’autre. Comme une certaine forme de pudeur. Ne rien précipiter. Ne rien attendre tout de suite. Il lui avait dit. Et elle savait que c’était encore le cas. Il avait besoin de temps.

Dans le taxi elle eut bien du mal à garder les yeux ouverts. Son portable était saturée de messages de ses amis. Dans son lit elle enverrait un message de masse disant qu’elle allait bien. Histoire de tous les rassurer. Et de pouvoir dormir tranquille. Une fois devant chez elle, Katelyn déposa un baiser à la commissure des lèvres de Lucious. « -on se voit bientôt… Reposes toi… et encore merci d’avoir été là... » Elle laissa glisser la main qu’elle avait posé sur son torse, respira une dernière fois son parfum avant de lui adresser un petit signe de la main et un sourire tendre.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 774
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 D28d5ffbe87b2cab652903d6325a5f09


avatar :copyright:️ Odistole



Aucune obligation. Aucune attente quant à sa réaction. Elle avait juste envie de lui confier qu’elle était tombée amoureuse de lui et cela, sans rien attendre de sa part. C’était ce qu’il voulait entendre. Il était meurtri par la vie, par son passé. Elle le savait et elle lui laissait de l’espace et du temps. Elle le laissait surtout être lui. Sa remarque sur le café à l’issue des aveux de Katelyn en aurait agacée plus d’une, mais pas elle. Non, elle accepta son humour en retour, elle accepta le fait qu’il ne savait pas quoi répondre à tout cela et pour ça, il sentait son attachement pour la jeune femme grandir de seconde en seconde. Il fit un simple signe de tête pour la remercier silencieusement de sa patience à son égard. Mais Lucious ne pouvait pas non plus la laisser là, dans cette chambre d’hôpital, sans lui faire comprendre qu’il tenait  à elle aussi. Ça aurait été complètement absurde après tout ce temps à semer des miettes, comme elle l’avait si bien dit. Il déposa donc ses lèvres sur les siennes. Il put enfin goûter ses lèvres. Il les aimait déjà. Un baiser qui signifiait beaucoup de la part du millionnaire qui s’interdisait toute intimité avec une femme depuis le décès de son épouse.

Bien évidemment, il était terrorisé par tout cela. C’était nouveau pour le quarantenaire qu’il en avait même les mains qui tremblent, acquiesçant « Bien plus rassurant, en effet… ». Ils avaient tous les deux peurs et pourtant, ils avaient envie de tenter quelque chose, de laisser parler leurs cœurs. Il haussa brièvement les sourcils, un sourire taquin « Je ne te le fais pas dire » même s’il ne comptait pas en jouer. Quoi que… Peut-être qu’il l’évoquerait au détour d’une conversation, qu’elle avait été charmé avant lui. En tout cas, pour le moment, tout cela leur semblait étrange. Ils étaient amis il y a encore quelques secondes de cela. Voilà comment une situation, des mots, pouvaient tout changer à une vie. Il l’embrassa de nouveau par simple envie. Il commençait vraiment à prendre goût à tout cela. Aussi étrange soit la situation.

Enfin pour le moment, il commençait à avoir mal aux jambes et se mit à rire « On s’arrêtera pour acheter un déambulateur en chemin » parce qu’il avait mal aux jambes. Ce n’était pas beau de vieillir. Il glissa sa main dans la sienne, la laissa se saisir de son sac, fit une pointe d’humour à la Lucious concernant les deux braqueurs, riant de nouveau « Depuis que j’ai entendu le nom du braqueur. Mais je risquais de me faire tirer dessus si je la disais à haute voix ». Il n’était pas suicidaire. Enfin plus maintenant. Il n’avait pas envie que son humour ne le mène à sa perte.

Dans le taxi la ramenant à son domicile, en sécurité, Lucious avait souri en la voyant combattre contre la fatigue qui l’accablait. Elle devait dormir. Sur le palier de son appartement, il sourit de nouveau en sentant ses lèvres se poster chastement à la commissure de ses lèvres « Merci à toi… Bonne nuit Alice » et la serra dans ses bras avant de tourner des talons, se retournant tout de même une dernière fois pour lui faire un signe de main. Il donna son adresse au taxi. Il était temps pour lui de rentrer. En arrivant, il se dirigea directement sous la douche avant de retourner dans le salon, se saisissant de la photo de feu son épouse entre ses mains « Rachel… Tu aurais été paniquée après la journée que je viens de passer et pourtant, je la revivrai une nouvelle fois si c’était possible… Je crois que je réapprends à vivre doucement » Il se mit à rire « Tu l’aimerais sans aucun doute. Elle te ressemble un peu » et réprima un bâillement « Bonne nuit »  en effleurant du bout des doigts la photo et partit rejoindre les bras de Morphée, exténué, mais heureux de l’issue de cette journée.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: