Partagez
 
 
 

 Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905263838


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR



Lucious resta presque bouche bée devant la réponse de la jeune femme à sa comparaison avec Kevin Costner. D’autant plus lorsque l’on connaissait l’issue du film… Que devait-il comprendre ? Est-ce qu’il était plus qu’un garde du corps pour elle ? Plus qu’un ami ? Et sa précision ne l’aida pas davantage, bien au contraire et bafouilla un « Si… Elle aussi… ». Elle eut raison de changer de sujet. Cela devenait nécessaire avant qu’il ne se fasse des nœuds au cerveau. Enfin, c’était avant qu’elle lui confie qu’il pouvait séduire n’importe quelle femme sans trop de mal. Lucious se savait charmant, même presque séduisant, mais de là à séduire n’importe quelle femme, il en doutait fortement ou alors, il était aveugle sur l’image qu’il pouvait renvoyer. A dire vrai, il s’en fichait « Dois-je comprendre que je suis parvenu à vous envoûter ? ». Oui, cela commençait à l’intriguer. Cette prise d’otage prenait une tournure pour le moins surprenante quant aux aveux qu’ils se faisaient, aux sous-entendus, aux regards ou même à cette proximité qu’ils maintenaient en toute circonstance.

Et voilà que Lucious lançait le sujet Arron… Il n’avait rien contre l’ancien petit-ami de la jeune femme. C’était un homme bien. Mais allez savoir pourquoi, il n’aimait pas l’idée qu’ils couchaient ensemble lorsque l’occasion se présentait… Et l’idée que le mariage se conclut de cette manière lui déplaisait. Il ne voulait pas la partager et le lui confia « Je ferai une exception pour Jerry ». Ou comment intriguer davantage Katelyn sur son intérêt pour son ex petit-ami... « Parce que… » Et réfléchit avant de sortir une réponse toute faite « Parce qu’il fait partie de votre vie et que j’aime bien apprendre à vous connaitre ». Oh ! Le mensonge ! Souriant et profitant que la jeune femme se rende aux toilettes pour reprendre contenance. Il devait cesser avec sa curiosité mal placée !

Lucious prit une chips lorsqu’elle revint vers lui, grimaçant de nouveau au contact de cette dernière contre sa lèvre et lança un regard à la jeune femme « Je prends ça pour un compliment » parce qu’il n’aimait pas mentir. Et soudainement, il resta interdit. Il ne savait pas mentir et venait de le faire… Il aurait pu lui dire qu’il n’aimait pas qu’Arron s’approche d’elle et ça aurait été clair et net. Elle n’aurait pas l’impression d’avoir un menteur à ses côtés. Pourtant, il s’abstint et préféra sourire tout en acquiesçant « Vous n’avez pas idée ! ». Mais le sujet dériva, comme souvent ces derniers temps et il sourit en repensant à cette fameuse nuit « J’ai trouvé ça adorable et je ne vous remercierai jamais assez pour cette soirée et cette nuit ». Mais fini les remerciements. Lucious voulait jouer un peu, mais il ne s’était pas attendu à ce qu’elle reste interdite ainsi, devant lui. Il avait un certain pouvoir sur elle. Intéressant. Même s’il se tirait une balle dans le pied en cet instant. Parce qu’aussi proche d’elle, parlant de leurs corps… Bref, il se recula, évoqua une bataille d’oreiller et prit une gorgée d’eau « Ne vous méprenez pas, ce n’est pas parce que j’ai passé la quarantenaire que je ne pourrais pas vous battre ». Il reprit une gorgée d’eau avant de poser ses yeux clairs sur elle « Vous n’aimez pas les cadeaux ? » et son regard suivit sa main dans son paquet de chips « Dans cet environnement austère, j’en perds mes bonnes manières. Veuillez m’en excuser ».

Leur petit échange fut interrompu par l’arrivée des braqueurs. Assis non loin de Katelyn durant l’interview, il s’immergeait dans son monde. Un monde dont il ne connaissait rien. Il voyait enfin son amie dans son univers, dans son élément. Elle était faite pour ça. Écoutant leur échange, Lucious enveloppait la jeune femme de son regard, comme subjugué par cette douceur d’âme, par cette sollicitude… Comment les hommes qui étaient entrés dans sa vie n’étaient pas parvenus à rester ?! Comment avaient-ils fait ? Il avait la chanson de Raiponce dans l’esprit « Elle est là, sous le ciel étoilé, je la vois et soudain, je sais… ». Merci Anna pour les musiques Disney. Il se racla la gorge et ajouta en levant les mains « N’ayez crainte, je ne vais pas faire le clown de service » et reprit avec sérieux, celui qui l’animait lorsqu’il dirigeait la société de son père « Faites-lui confiance. Elle est douée pour tirer le meilleur des hommes. Elle obtiendra cet argent et si… si ce n’est pas le cas, je paierai. Mais pour ça, il faut relâcher les otages… ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 703
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme

  « -si je réponds oui, votre petit sourire satisfait va s’afficher sur vos lèvres, et vous n’allez plus jamais faire aucun effort pour y parvenir. Alors non Lucious, je ne suis pas envoûtée. » mensonge. Bien sur qu’elle était sous son charme ! Il fallait qu’elle arrête de se voiler la face. Ça lui était tombé dessus. A la base elle n’avait pas prévu du tout de tomber amoureuse de lui. Mais… Elle ne parvenait même pas à se l’expliquer. Pourtant c’était bien la vérité. Une vérité qui lui faisait peur. Vraiment. Des sentiments qui étaient certainement à sens unique. Enfin parfois elle commençait à en douter. Enfin non en faite elle n’en savait rien. Si elle voyait de vrais signes ou si elle se faisait des films parce qu’elle voulait y voir des signes.

D’ailleurs lorsqu’il posa cette question au sujet d’Arron, la jeune femme cru quelques secondes qu’il pouvait avoir un peu de jalousie ou que cela ne lui plaisait pas qu’elle côtoie en son ex. Signe ou pas, il n’avait aucun droit d’éprouver ces deux sentiments de toute façon. Katelyn se contenta de la regarder durant un court instant lorsqu’il lui répondit. Est ce que c’était un mensonge ? Parce que ça sonnait presque faux. Enfin, si c’était le cas, Kate n’était pas certaine de vouloir savoir pourquoi il trouvait cette excuse pour couvrir la vraie raison de sa question.

Elle lui adressa le même regard lorsqu’il sembla apprécié qu’elle le trouve mauvais menteur. Non, stop Kate pas la peine de croire des choses qui n’existait pas. C’était vraiment pas le moment. Leur conversation légère lui faisait peut être un peu trop oublié où ils se trouvaient ce qui se passaient ici. La jeune femme eut un petit rire avant de répondre : « -je vous ai déjà dis et redis que vous n’avez pas à me remercier. Parce contre je suis contente que vous ayez trouvé ça adorable et non déplacé. » ça aurait pu. Lucious jouait peut être avec elle, après tout ça n’était pas la première fois qu’il se perdait sans ses yeux de cette façon. Il trouvait ça amusant la dernière fois de la la regarder comme s’il avait une envie folle de l’embrasser. Alors elle désamorça la malaise qui venait de l’envahir. « -on verra ça... » un sourire et un regard de défis avant d’ajouter : « -si comme toutes les femmes je suppose. Mais… » Oh et puis si elle allait le dire : « -ça n’est juste pas nécessaire qu’ils soient hors de prix. Vous payez déjà mon loyer alors... » son regard avait été un tout petit peu moins sympathique. Non, elle n’avait pas vraiment apprécié d’apprendre qu’il avait payé son loyer pour les six mois qui arrivaient. Elle ne lui avait jamais fais le reproche avant, de toute façon elle lui rendrait son argent dès qu’elle le pourrait. Pour conclure le tout, elle piqua une chips dans le paquet de Lucious.

Lorsqu’elle fut en face du braqueur à écouter son histoire, Katelyn ne put s’empêcher d’éprouver de la tristesse pour lui. La grande amérique… Qui laissait crever les gens sur le trottoir. « -je suis vraiment désolé pour votre fils. Vous pouvez me donner son nom et son âge. Je n’écrirais ces informations seulement si vous le souhaitez. Vous savez, avec un article dans la presse, avec l’histoire qui est la votre, l’opinion public ne vous prendra pas pour des voleurs. Des gens, comme moi, se rangerons de votre côté. » La journaliste leva les yeux sur Lucious et fut presque gêné d’entendre ces compliments. Son regard fut plus appuyé lorsqu’il parla de payer lui même. « -je… je vais rédiger ça, bien entendu je vous le fais lire avant de l’envoyer. D’aileurs pour ça, il me faudra au moins mon téléphone durant quelques minutes. » Les braqueurs avaient prit soin de ramasser les téléphones de tous le monde après le petit film fait par l’un des otages. « -la police ne devrait pas tarder à appeler. Je vous propose de libérer la moitié des gens qui se trouvent ici. Est ce que vous êtes d’accord ? » l’homme fit un oui de la tête. « -ok très bien, alors je fais au plus vite. » Elle osa alors un : « -vous pensez que je pourrais avoir du café ? Mon clown de service peut en faire aussi pour vous. » Bon il avait dit oui, et venait de les enfermer dans la salle de pause du temps qu’elle rédige son article et que le café soit prêt. Kate soupira sans pour autant regarder Lucious, elle avait du boulot et comme lorsqu'elle devait bosser sur quelque chose de sérieux plus rien autour ne comptait. "-je le prends noir le café." précisa la jeune femme sans lever les yeux de ses notes, comme si elle parlait à un assistant.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905263838


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR



Peut-être avait-il mal perçu les propos de son amie, mais un sourire satisfait se dessina malgré tout sur ses lèvres. Elle voulait être envoûtée. Ou plus précisément, elle voulait que ça soit lui qui l’envoûte. Il aurait pu décliner le défi en lui expliquant qu’elle n’était qu’une amie pour lui. Pourtant, au fond de lui, il avait envie de l’envoûter, de la charmer. Non par pur orgueil masculin. C’était plus profond, plus enfoui, qu’il avait du mal à percevoir ce que cette sensation étrange qui naissait en lui, signifiait vraiment… Même s’il aurait dû commencer à s’en douter face à ce qu’il éprouvait en pensant à Arron et à sa relation si particulière avec Katelyn, ou encore lorsqu’il lui servit un mensonge au lieu de lui avouer qu’il n’aimait pas cette relation qui les unissait. Mais Lucious fit taire cette petite voix qui résonnait en lui pour se concentrer sur leur échange presque décontracté au vu de la situation « Vous avez été douce, prévenante avec moi. Pourquoi aurais-je trouvé cela déplacé ? ». Peu de femmes auraient acceptés de l’écouter parler de feu son épouse, de le voir si fragile alors qu’il semblait si solide au quotidien, de percevoir, dans sa voix, tout l’amour qu’il éprouvait encore pour elle et qui, pourtant, trouvait encore la force d’accepter de dormir à ses côtés et de l’aider à trouver un sommeil paisible.
Ce qui aurait pu être déplacé par contre, c’était sa manière de la regarder, comme s’il ne fallait qu’un geste, un regard, pour qu’il se laisse aller et l’embrasse en pleine prise d’otage. Katelyn parvint à le refroidir par chance, car ce n’était ni le moment, ni l’endroit, pour se montrer aussi taquin « J’en prends bonne note » avant de sourire. Un sourire qui disparut bien vite, détournant le regard. Aïe « Kate… Je ne voulais pas vous blesser en faisant cela. C’était une manière, pour moi, de vous aider en retour. Je voulais que vous commenciez une nouvelle vie, dans ce journal, sans se soucier de votre loyer… Veuillez me pardonner si mon geste vous a semblé déplacé ». Lui qui pensait l’aider. Finalement, il l’avait sûrement blessé en faisant cela. Elle avait dû se sentir entretenu par lui. Entretenu… Un mot qui leur avait voulu une dispute à Paris… Il déposa son regard de nouveau sur la jeune femme « Je suis désolé ».

Lui qui se demandait quelle était sa voix qui résonnait en lui, qui ne parvenait pas à comprendre ce qu’elle lui martelait chaque jour, il venait de comprendre… En la voyant face à cet homme désemparé, il comprit. Ça lui faisait peur, mais ça lui faisait du bien aussi… Lui qui avait cru ne jamais reconnaitre ça, venait de se rendre compte que la vie pouvait encore le surprendre. Il coupa ses pensées pour intervenir. Il était hors de question que cet enfant ne s’en sorte pas. Un sourire se dessina sur ses lèvres en l’entendant le surnommer de clown. Ce surnom commençait à lui coller à la peau.
Enfin seuls dans la salle de pause, Lucious continuait d’observer la jeune femme travailler. Il sursauta lorsqu’elle lui demanda un café noir. Il s’afféra à sa tâche et pendant qu’il coulait, s’appuya contre l’établi, les bras croisés et ce regard de nouveau posé sur elle. Il lui apporta une tasse sans bruit, la déposant près d’elle, avant de s’asseoir à ses côtés. Sa tête posée dans le creux de sa main, il la regarda travailler, comme hypnotisé « Le café est prêt » continuant de la regarder comme la huitième merveille du monde « Je crois que vous m’avez envoûté en premier » avant de se redresser, se rendant compte de ce qu’il avait dit.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 703
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme

« -je sais pas. répondit Kate en haussant les épaules.  « -je voudrais pas que vous vous fassiez de fausses idées. Ça existes les femmes qui profites. Vous êtes un très séduisant riche veuf. Ça peut faire une belle cible pour certaines femmes. » elle colla sa tête contre la vitrine avant de le regarder à nouveau.  « -et non je ne lis pas trop de roman policier, je suis journaliste. elle savait qu'elle avait raison. Et qu'il pouvait être naïf. Enfin bref, voilà elle avait noyer le poisson.

Jusqu'à présent ils étaient sur des sujets houleux, maintenant c était le sujet sensible. Elle savait d'avance qu'il allait lui présenter des excuses.  « -je ne suis plus en colère contre vous. Et je vous rembourserai. » le ton employé ne laissait pas place à la négociation. « -notre dernière soirée ensemble m'a fait prendre conscience que parfois il faut savoir accepter l'aide des autres. A quoi bon prodiguer des conseils si on ne les applique pas. un sourire entendu avant qu'ils ne se lèvent pour interviewer l'un des braqueurs.

La plus par des reportages qu'elle avait fait étaient des trucs nulles. Sans vraiment d'intérêt. Mais ce soir, après avoir écouté l’histoire de ce braquage qui avait mal tourné, Kate avait vraiment envie de bien faire, de défendre ces deux hommes qui du dehors devaient être bien mal vu. Ça n'allait pad être simple. Mais il y avait cet enfant. Et ça, ça changerait le regard des gens.

 « -merci… souffla Katelyn le nez toujours sur sa feuille, griffonnant, raturant afin de trouver la meilleure tournure de phrase. Elle avala une gorgée de café et répondit après un bref mouvement de surprise : « -ah oui moi aussi j'ai connu meilleur café. » aucun regard, ses yeux toujours rivés sur la feuille. L'espace d'un instant elle eut du mal à se concentrer. Parce qu'elle avait très bien entendu ce qu'il venait de dire. Et qu'en vérité ça lui faisait presque plus peur que ce braquage. Il voulait dire quoi par là ? Est-ce que ça devait lui faire comprendre qu'elle ne se faisait pas de films ? Qu'il avait bien une certaine attirance pour elle ? Que ça n'était pas un jeu d'acteur l'autre soir ? La jeune femme se frotta les yeux tout en reculant son dos sur la chaise. Elle était fatiguée. Alors ça ne servait à rien de poser des questions maintenant. Il faisait peut être juste une fixette parce qu'il savait leur vie danger, ayant peur de la perde comme sa femme.

De toute façon un des hommes vint la chercher pour répondre au téléphone. Alors elle se leva en demandant à Lucious :  « -est ce que vous pourriez lire ce que j’ai écris, pour avoir votre avis et un autre regard ? » Un sourire presque timide et elle quitta la salle de pause. L’échange avec la police fut bref. Kate leur expliqua ce qu’ils étaient parvenu à faire de l’intérieur. Il fut convenu que dans une demi heure, la moitié des otages soient relâché contre un virement bancaire. Elle avait également le feu verre pour l’article. Lorsqu’elle raccrocha, elle fut soulagée. Presque heureuse de tout ça. Ils allaient parvenir à stopper ce merdier et à sauver la vie d’un gosse. La jeune femme fit un rapport aux deux braqueurs avant de revenir dans la salle de pause au près de Lucious. « -les premiers otages sortiront d’ici dans une demi heure. Vous en faites partie. » La liste des personnes présentent avait été communiqué à la police, et laisser une grosse fortune comme Lucious Thompson au milieu de tout ça était exclus.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905263838


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR



Lucious avait tendance à oublier bien vite qu’il pouvait être la cible de personnes mal-attentionnées, malgré les mises en garde répétées de sa sœur ainée. Après tout, comme le décrivit Katelyn, il était un très séduisant riche veuf… Très séduisant ? Rien que ça ! Mais elle avait raison. Il baissait trop vite sa garde vis-à-vis des autres, sans penser, un seul instant, que les gens n’avaient pas tous bons cœurs « Si cela peut vous rassurer, le TRES séduisant riche veuf est surnommé la Baleine blanche pour une unique raison : Je suis inaccessible » Tout en posant, lui aussi, sa tête contre la vitrine derrière eux, un petit sourire sur les lèvres et compléta, comme si cela avait une importance toute particulière « Je l’étais, serait un temps plus approprié » avant de se redresser « Attendez ! Dois-je comprendre que vous avez déjà connu de très séduisant riche veuf qui se serait laissé emberlificoter par une femme ?! ».

Lucious regretta bien vite la quiétude de leur conversation lorsque fut le moment pour Katelyn d’évoquer les loyers qu’il avait payé pour elle. Oui, il aurait aimé être dans un tout autre endroit en cet instant pour la distraire et lui faire penser à autre chose. Le soulagement l’accabla finalement lorsqu’elle lui avoua ne plus être en colère contre lui. Il ne la contredit pas non plus concernant le remboursement. Il la laisserait faire. Un petit sourire se dessina sur les lèvres du millionnaire qui leva ses yeux sur elle « L’un ou l’autre, nous avons tiré le meilleur de cette soirée pour le moins originale ». Cette soirée lui avait ouvert les yeux sur le lien si particulier qui l’unissait à la journaliste. Enfin, c’était ce qu’il pensait. Parce qu’en la voyant là, le nez plongé dans son article, il comprit qu’il se voilait la face. Depuis combien de temps ? Il n’en avait pas la moindre idée. Mais alors qu’elle souhaitait être envoûté par lui, ce fut le contraire qui se produisit. Et comme un cheveu sur la soupe, il le lui avoua, se surprenant lui-même. Aucune réaction à l’exception d’un commentaire sur le café. Soit elle était trop concentrée pour se rendre compte de ce qu’il venait de dire, soit elle voulait le passer sous silence… Sa réflexion s’arrêta net à l’arrivée des deux braqueurs. Il acquiesça à sa demande, s’installant à sa place pour lire l’article. Le premier article qu’il lisait de la jeune femme. Lucious se laissa entrainer par la fluidité des mots, par la rigueur des détails. Il fut touché par l’humanité qui transperçait chez les deux braqueurs à travers ce dit article.

Lucious leva les yeux sur la jeune femme qui venait de franchir le seuil de la salle de pause. Il acquiesça, ravi de cette nouvelle, avant d’entendre la fin de sa phrase. Il en faisait partie ?! Le millionnaire resta interdit un instant et se redressa « J’en fais partie… Ça signifie que vous non… Alors je reste » avant de prendre la feuille de papier et de lui tendre « Votre article » et se rendit dans la bijouterie avant de se raviser, caressant rapidement sa mâchoire par nervosité « Pourquoi ne pas vous y avoir opposé ? C’est par rapport à ce que je vous ai dit ? » Et se dirigea ensuite vers les preneurs d’otages « Je reste ! » « Non, tu pars ». Lucious se retourna en direction de Katelyn un court instant avant de fixer de nouveau les deux braqueurs « Je suis classé parmi les plus grandes fortunes de cette ville et vingtième pour les plus belles fesses, mais c’est un autre sujet » avant qu’une femme n’intervienne « Je vous aurai classé premier » « Merci, ça c'est vraiment gentil » et porta de nouveau son attention sur ses deux interlocuteurs « Vous voulez l’opération de votre fils ? Gardez-moi et laissez sortir Katelyn. Je suis une monnaie d’échange de luxe pour vous ». Les deux braqueurs réfléchirent un instant « Elle reste aussi. La police lui fait confiance et nous aussi ». Le millionnaire tourna de nouveau la tête vers la jeune femme « Alors vous avez deux monnaies d’échange » « Ça nous convient ». Il acquiesça et s’approcha de Katelyn « Je sais que vous avez fait ça pour me protéger, mais vous l’avez dit vous-même, vous êtes à l’abri avec moi » et déposa un baiser sur sa joue « Je prendrai bien un café, pas vous ? » et retourna dans la salle de pause.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 703
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme

« -la baleine blanche ? En faite non, je veux pas savoir d’où vient ce surnom ridicule. De vos fesses ou de… Bref. » elle ferma les yeux en riant presque. Chapelier ou riche emmerdeur lui allait bien mieux ! Mais elle fronça les sourcils à la précision qu’il fit. Encore une fois, qu’est ce que ça voulait dire ? Mais elle chassa tout de suite ça de son esprit. Ça n’était pas le moment. « -bien sur, je croise des riches emmerdeurs à chaque coin de rue ! » ironisa la jeune femme amusé de la réaction de Lucious.

Le suite de la soirée la fit replongé dans ce qu’elle aimait dans le journalise. Malgré la situation, cela lui fit du bien. Et elle prit presque plaisir à rédiger cet article avec conviction. Elle avait besoin d’une relecture, pour être certaine de ce qu’elle avait écrit. Kate savait qu’il serait objectif. Lorsqu’elle revint lui annoncer que le deal avait été conclu avec la police, elle avait comme une brique dans l’estomac. Quand on lui avait annoncé que Lucious Thompson devait être sortie d’ici dans l’heure, elle ne s’était pas opposée à cela. Ainsi il serait à l’abri, en sécurité. C’était tout ce qu’elle voulait, même si cela l’obligerait à prendre sur elle pour se maîtriser jusqu’à la fin de tout ça. La jolie brune fit un non de la tête avant de dire avec précipitation, sentait comme une urgence chez Lucious. « -ils ont demandé expressément que vous sortiez d’ici. Ça n’était pas à moi de choisir. » Elle saisit la feuille de papier avant de se retourner pour le suivre. « -vous serez en sécurité dehors et… et c’est tout ce qui m’importe. » répondit la jeune femme ignorant volontairement sa question. Bien sur qu’elle voulait qu’il reste prêt d’elle. Mais elle voulait plus que tout le savoir hors de danger. « -on se retrouvera dehors... » souffla Kate comme si cela allait suffire à lui faire entendre raison.

Katelyn croisa les bras, avant de baisser les yeux sur ses chaussures. Elle releva bien vite le visage pour protester mais l’un des braqueurs répondit plus vite. Elle n’avait pas le choix. Elle devait rester. Il n’avait jamais été question de la laisser sortir maintenant. Parce qu’elle avait été désigné standardiste. Ça ne servait à rien qu’elle s’oppose à tout ça. Ça serait des paroles dans le vent. Lucious le clamait haut et fort, on ne lui imposait rien. Alors s’il avait décidé de rester ici, elle ne pourrait rien y faire. Ce fut avec un regard fatiguée qu’elle le regarda avant de fermer les yeux quand ses lèvres touchèrent sa joue. Elle le suivit avec précipitation, ferma la porte d’un revers de main, posant la feuille à la va vite sur l’une des tables. Toujours aussi rapidement elle arriva près de lui avec une furieuse envie de l’embrasser. Mais elle se blottit contre lui, entourant sa taille de ses bras, son visage dans son cou. « -merci d’avoir décidé de rester. » souffla la jeune femme sans bouger, ayant besoin d’une ou deux secondes encore pour faire passer cette envie folle. Elle préférait dix fois que sa réaction passe pour celle d’une gamine apeurée plutôt que de commettre un acte qu’elle regretterait peut être. Ils avaient quelques heures à passer ici, avant que tout soit terminé. Elle voulait pouvoir le regarder dans les yeux durant tout ce temps, et non rougir de honte pour un élan de tendresse.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905263838


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR



N’était pas encore né celui qui oserait lui imposer ses choix. Lucious n’avait qu’un maitre et c’était lui-même. Il menait sa vie comme il l’entendait, suivait ses propres décisions, ses propres envies, sans contraintes, d’aucune sorte. Alors lorsque la jeune femme lui fit part de la décision de la police de le faire sortir parmi les premiers otages, le millionnaire s’y opposa à sa manière. La seule chose qu’il espérait, c’était que Katelyn était innocente dans tout cela. Qu’elle n’avait pas soufflé son nom pour se débarrasser de lui après son aveu. Il ne voulait pas la perdre. Pour rien au monde « Et tout ce qui m’importe, c’est que vous soyez en sécurité aussi » Et pour cela, il devait être là. Même si les deux braqueurs semblaient moins dangereux que ce qu’ils laissaient entrevoir, Lucious n’avait confiance qu’en lui-même pour la protéger. Que ça plaise ou non. Ce n’était pas son problème. Le millionnaire fit sortir l’homme d’affaire qui sommeillait en lui la plupart du temps. Ce n’était pas à lui qu’on allait apprendre à conclure un contrat qui serait à son avantage. Depuis son plus jeune âge, il nageait avec les requins. Ce n’était pas deux braqueurs au grand cœur qui allait se dresser contre lui. C’était mal connaitre le quarantenaire. Il conclut en déposant un baiser sur la joue de la jeune femme avant d’aller se servir un café. Il sentait la jeune femme le talonner avec une certaine hâte et son cœur s’était mis à battre un peu plus vite en la voyant s’approcher de lui avec autant de hâte.

Lucious resta un moment les bras ballant en se rendant compte qu’elle ne l’avait pas embrassé. Il finit par nicher son nez dans son cou, à son tour, tout en entourant son corps de ses bras, la serrant contre lui, les yeux clos. Un petit sourire attendri se glissa sur ses lèvres avant de se reculer, posant une main sur son visage, caressant sa peau de son pouce « Vous pensiez sincèrement que je serais partit ? Vous m’avez promis une nuit originale, je ne pouvais pas me désister au dernier moment. Je suis un gentleman ». Et voilà que de la savoir si près de lui, de voir son regard, d’avoir entendu ces mots… Il avait envie de gouter ses lèvres, de lui faire comprendre qu’il comptait bien rester à ses côtés aussi longtemps que possible. Lucious approcha son visage, mais un des braqueurs ouvrit la porte « Un café le clown de service et fait fit-ça ! ». L’intéressé reprit contenance avec une rapidité déstabilisante et servit la tasse de café au braqueur « Ça vous fera deux dollars cinquante » avant que le preneur d’otage ne le fusille du regard « Je plaisante » tout en levant les mains. Il lança un regard à la jeune femme « Et puis ces deux-là me manqueraient trop. Je sens qu’une forte amitié est en train de se construire entre nous trois. J’ai confiance » tout en ponctuant sa phrase d’un clin d’œil.

« Votre article… Je tenais à vous dire que vous ne devez pas douter un instant de votre talent. Vous êtes une plume incarnée. Vous allez émouvoir l’opinion publique » Tout en prenant une gorgée de sa tasse de café, grimaçant sous le liquide brun « C’est de l’urine de singe… Mon dieu…» tout en tirant la langue sous l’amertume du café et reprit une gorgée « J’adore ! ». Il observa un instant son amie, et sourit « Merci pour avoir tenté de me protéger » avant de lui donner un petit coup d’épaule « Vous vouliez être sûr que je ne me fasse pas tuer pour danser avec vous au mariage de June ? Je comprends. Vous allez avoir du mal à tomber sur un aussi bon danseur que moi ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 703
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme


Son corps contre celui de Lucious, Katelyn avait fermé les yeux, espérant que ce moment dure aussi longtemps que possible. C’était horrible comme elle se sentait bien dans ses bras, là blottit contre lui, humant son parfum. Et c’était aussi horrible de réprimer cette envie de ses lèvres, ce besoin de plus qu’un câlin. Mais l’embrasser ici, aurait été mal venu. Déjà parce qu’elle n’était pas certaine de ses propres sentiments, enfin c’était ce qu’elle voulait croire. Et aussi parce qu’elle ne parvenait pas à avoir la certitude de ce que lui pouvait éprouver pour elle. Le contexte dans lequel ils baignaient depuis déjà trop d’heure agrémentait ce cocktail d’émotion. Le stress, la peur, ce rôle qu’on lui avait donné sans qu’elle n’ait son mot à dire. Kate se raccrochait au millionnaire comme à une bouée. Elle avait besoin de lui au près d’elle ce soir, encore plus que d’ordinaire, bien plus qu’elle ne l’aurait pensé. Lorsqu’elle le regarda, elle ne put s’empêcher de sourire. « -merci... » fut la seule chose qu’elle put dire alors que son coeur battait si fort dans sa poitrine.

La jeune femme se détacha de lui à contre coeur alors que l’homme qui venait de demander un café la ramenait sur terre, lui rappelait bien où ils se trouvaient. Elle baissa les yeux en se mordant les lèvres, comme si cela allait l’aider à faire s’envoler son envie. Un regard tendre accompagné d’un faible sourire presque timide alors qu’il faisait de l’humour. Puis elle regarda la feuille de papier qu’elle avait laissé sur une des tables. Encore une fois, elle ne put que le remercier rougissant presque. Il était agaçant d’ailleurs à avoir cette capacité de lui faire monter le rose aux joues. « -faut je finalise ça. » ajouta la jeune femme en reprenant la feuille. « -je n’ai pas demandé à ce que vous sortiez d’ici sans moi. Votre nom est connu… Vous leur expliquerez vous même, quand ils appellerons… » c’était une demande sincère. Elle ne voulait pas endosser cette responsabilité. « -je ne veux pas que vous fassiez tuer pour bien d’autres raisons... » souffla t elle avec douceur sans le regarder.

Elle se redressa de la table contre laquelle elle s’était appuyée avant de sortir de la pièce. L’article devait être communiqué au plus vite afin d’être dans le journal et sur le net au plus tôt. Elle fit deux pas en arrière, passant seulement la tête par la porte : « -vous venez ? » puis elle alla s’installer près du téléphone, où l’attendait un ordinateur. Quelques minutes plus tard, elle avait transmis le tout, et la libération des otages commença. Kate était restée debout au côté de Lucious, glissant sa main dans la sienne. C’était assez dur de voir partir ces gens, sachant qu’eux, ils restaient là. Le téléphone sonna lorsque les civils furent à l’abri. « -je sais… Mais… Je sais… oh et c’est pas mon boulot d’accord ?! Vous n’avez qu’à lui demander. » énervée et fatiguée, elle tendit le téléphone à Lucious afin qu’il s’explique avec les flics. La jolie brune ne resta pas à côté de lui. Elle rejoignit leur place initiale. La nuit allait être longue… Et elle commençait vraiment à fatiguer. Certains néons avaient été éteint pour laisser place un peu plus de pénombre pour la nuit. Kate s’allongea sur le sol, se tournant sur le côté, les deux mains sous la tête. Tout allait bien se terminer.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 747
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf depuis plus de deux ans et j'apprends à faire mon deuil.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905843305
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 200614103905263838


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR



Comment avait-elle pu imaginer, ne serait-ce qu’une seconde, qu’il partirait avec les otages ? Parce que c’était l’impression qu’elle avait eu lorsqu’elle s’était ruée dans ses bras, semblablement soulagée de sa décision. C’était inenvisageable pour le millionnaire de se mettre à l’abri alors qu’elle était encore à la merci de ces deux hommes. Il avait beau être naïf et aussi touché par leur histoire, il n’en restait pas moins méfiant envers les deux preneurs d’otage qui, à un moment ou un autre, serait prêt à tout pour se sortir de cette situation désastreuse dans laquelle ils s’étaient fourrés. Et il ne voulait pas que Katelyn devienne ce moyen. Mais elle lui expliqua qu’elle n’était pas responsable de cette décision et un soulagement l’envahi. Finalement, elle ne voulait pas se débarrasser de lui « Je n’aime pas l’idée que mes intérêts passent avant les vôtres et ceux des autres otages pour l’unique raison que je porte le bon nom ». Ce n’était pas juste. Ce n’était pas parce que son compte en banque comportait plusieurs chiffres avant la virgule, qu’il côtoyait le gratin de la ville, que ça soit des politiciens ou des stars, que sa vie valait plus que celle des autres… Plus que celle de son amie. Interdit devant la réponse de cette dernière, il ne savait pas vraiment comment comprendre cet aveu. Il chercha son regard et lorsqu’il parvint à l’accrocher, il esquissa un doux sourire « Parce que vous pensez que ce n’est pas réciproque ?! ».

Lucious termina son café au goût plus qu’amer, grimaçant à chaque gorgée, mais il aimait ça, avant de relever ses yeux azurs sur la jeune femme qui venait de passer la tête à travers la porte « Je ne vous quitte plus » et la talonna, attendant patiemment la libération des otages, sa main dans celle de la jeune femme. Il aurait aimé qu’elle fasse partie de ces otages qui regagnaient leur liberté. Son absence se fit rapidement remarquer en entendant le ton employé par Katelyn qui lui confia le téléphone. Il écouta d’une oreille son interlocuteur alors qu’il suivait du regard la jeune femme qui partit s’allonger sous la faible lueur des derniers néons allumés « Vous disiez ? » « … » « Quel est votre nom officier ? » « … » « Officier Campbell ? Comme le whisky ? Pardon… Oubliez ça » « … » « Je ne quitterai pas cet endroit sans Katelyn » « … » « Votre interlocutrice. Suivez un peu ! » « … » « Parce que pour la première fois depuis longtemps, je réapprends à vivre grâce à elle. Parce qu’elle me rend meilleur un peu plus à chaque instant. Qu’il serait impensable de la savoir loin de moi, en danger alors que je suis en sécurité de l’autre côté de la rue. Et je me moque bien de savoir si vous comprenez ou non, ma décision est prise. Maintenant, c’est l’heure de faire dodo. Bonne nuit officier Whisky… Enfin Campbell » et raccrocha.

Lucious prit doucement place à ses côtés, posant sa main sur son épaule « Ce n’est que moi » et s’allongea sur le dos une brève minute avant de blottir son torse contre son dos, mêlant ses jambes aux siennes, son bras autour de sa taille pour la maintenir tout contre lui avant de se reculer pour retirer sa veste de costume et la déposer sur les épaules de Katelyn, reprenant de nouveau sa place contre elle « Vous aurez chaud comme ça. Vous pouvez dormir, je suis là » et nicha son visage dans son cou. Il ne voulait être nulle part ailleurs qu’ici-même, en cet instant « Vous voulez que je passe mes mains sous votre haut ou ça ira ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 703
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

4pni.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 LonelyCourageousBactrian-size_restricted
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 0b541d96a918c6485709e0596c14149c


avatar :copyright:️ Moi meme

« -vous n’aimez peut être pas cette idée, mais ça n’empêche pas que c’est ainsi que ça fonctionne... » Kate était heureuse de l’entendre dire cela. Ainsi il lui prouvait qu’il n’était pas déconnecté de la réalité. Que malgré la quantité d’argent sur son compte, son magnifique appartement, sa voiture avec chauffeur, ses costumes hors de prix, les soirées folles, il avait encore les pieds sur terre. C’était rassurant. Parfois elle s’était poser la question. Est ce qu’il vivait dans sa bulle sans avoir conscience de ce qui se passait dans le vrai monde. Ce doute était peut être la seule chose qui l’empêchait de réellement tomber amoureuse. Il venait de faire tomber son dernier rempart. Et ça lui faisait peur. Parce qu’à mesure que le temps passait, elle se rendait compte de l’homme qu’il était. Et que la seule chose qui lui déplaisait, c’était les soirées dans lesquels ils se rendaient. Il était capable de la mettre en colère comme personne, mais il était le seul à la traiter comme si elle était une véritable princesse. Lorsqu’il la regardait, elle se sentait belle, désirable, unique au monde. Et puis il avait ces mots. Ceux qu’elle avait fait semblant de ne pas entendre. Alors qu’elle s’installait sur le carrelage froid du magasin, Kate savait qu’il n’y avait plus de question à se poser. Enfin si… Elle devait lui poser la question à lui. Savoir si elle s’était imaginée des choses où si tout cela était bien réel. Elle voulait savoir. Elle voulait être certaine.

Kate avait déjà froid. La fatiguée n’arrangeait rien. Elle ne parvenait pas à mettre son cerveau en pause. Ce qui la perturbait le plus ça n’était même pas le braquage au final ! Mais qu’est ce qu’elle était heureuse que Lucious soit encore là avec elle ce soir. Ça aurait été bien plus compliqué sans lui. Enfin… Un léger sursaut lorsqu’elle sentit une main sur son épaule, puis un soupire de soulagement et un sourire dans la pénombre. La jeune femme ferma les yeux lorsqu’il se blottit contre elle. « -non gardez la. Si vous rester dans mon dos, je n’aurais pas froid. Vous si. Alors gardez là s’il vous plais. » Grosso modo ça voulait aussi dire, garder moi bien au chaud dans vos bras. Elle lui fit passer son autre bras sous sa nuque, ainsi encore bien plus proche l’un de l’autre. Entouré de son parfum, de son aura rassurante Kate se sentait bien. Malgré l’ambiance pesante des lieux. La jeune femme sourit pour elle même, et pour toute réponse elle prit sa main dans la sienne, et la positionna sur son ventre, sous son haut. « -comme ça vous n’aurez pas froid non plus. » Au point où ils en étaient, il prendrait ça pour ce qu’il voulait. Elle avait besoin de dormir un peu. Et blottit ainsi contre lui, elle y parviendrait sûrement.

Elle dormit quoi, une heure tout au plus, avant d’être réveillé en sursaut par des ordres, des menaces d’hommes armés qui venaient de faire intrusion dans la boutique. Les flics avaient décidé que ça durant trop longtemps, alors ils avaient prit les choses en mains à leur façon. Pétrifié sur place, Kate s’accrocha à la chemise de Lucious, et ne le lâcha pas même dehors. Elle ne sut pas si c’était la fatigue, le fait d’avoir peu mangé, la peur, le stress ou encore les gyrophares, les sirènes, la foule du dehors, les milles et une question qu’on lui posait. Mais elle se sentit faible, très faible d’un coup et tourna la l’oeil pour s’écrouler comme une poupée de chiffon.

 

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Tu ne peux pas voler un coeur, on te l'offre par amour [Katelyn/Lucious]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: