Partagez
 
 
 

 La mélancolie du coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

La mélancolie du coeur Empty

La mélancolie du coeur
Mise en situation

La situation

1592090086-ciel02.jpeg



Nous avons tendance à juger tout ce que l’on voit. Il est automatique de le faire, car nous avons une perception propre à nous des choses et des gens. Nous sommes néanmoins responsables de nourrir nos jugements ou de tenter de les effacer lorsqu’ils n’ont pas raison d’être. Nous jugeons si cette personne est belle ou laide, bonne ou mauvaise. Nous jugeons si cette personne mérite notre respect ou non. Nous jugeons qui elle est en fonction de ses origines, son apparence, ses manières et bien d’autres trucs encore. Nous jugeons même parfois si elle devrait vivre ou mourir. Sauf que nous ne pouvons pas juger correctement le cœur d’une personne, et seul ce qui se trouve dans son cœur peut révéler l’authenticité de celle-ci. Et ça, nous l’apprenons le jour où tout ce que nous croyions être véridiques et fondés à propos d’une personne vole en éclat pour faire voir ce que nous n’avions jamais vu derrière ces faux jugements. Nous doutons parfois que nous puissions marcher dans le fossé, mais nous pouvons n’avoir jamais imaginé que nous avions pu traverser celui-ci pour nous engouffrer dans le champ, si loin du chemin de la vérité.

Dans la ville de Yonkers dans l’État de New York se trouve un lycée accueillant des étudiants. Noël vient de passer à la vitesse de l’éclair pour certains et lentement pour d’autres. Une partie de l’année est déjà écoulée, mais les choses n'ont pas vraiment changé au bahut.


Rien ne nous rend plus seuls que nos secrets.
- Paul Tournier

Le suicide ! Mais c'est la force de ceux qui n'en ont plus, c'est l'espoir de ceux qui ne croient plus, c'est le sublime courage des vaincus.
- Guy De Maupassant


Contexte provenant de cette recherche



   
787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Ma vie est un cimetière d'espoirs enfouis.
Revenir en haut Aller en bas
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

La mélancolie du coeur Empty

RRt0JSE.png
Adriel
Stokes

J'ai 17 ans et je vis à Yonkers, New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors mal. Sinon, grâce à mes secrets, je suis seul et je le vis plutôt mal.

tumblr_nu5ugrCOso1qh5lhto1_500.gif
~ Adriel dégage l’image du mec parfait. Trop parfait, même. Venant d’une famille aisée, populaire à souhait, premier de la classe, charismatique et agréable. Aux yeux de chacun, il a tout pour lui. Pourtant, il est loin de ressentir cela dans son cœur. La perfection est un sentiment à des kilomètres à la ronde pour ce jeune homme qui n’aspire en réalité que le foutoir de sa vie se règle.
~ Adriel est quelqu'un d'optimiste et de positif. Il essaiera toujours de trouver le meilleur même dans les pires situations. Il a la main sur le coeur. Il voudra constamment aider les autres et vouloir le meilleur pour tout le monde. Toutefois, malgré ces qualités, il peut se décourager rapidement s'il n'a pas le contrôle sur les situations qui ne lui plaisent pas. On peut alors comprendre qu'Adriel aime avoir le contrôle de sa vie et de son environnement. Il est très compréhensif et à l'écoute des autres. Il a peur de blesser et d'être à l'origine d'un conflit, il va donc essayer de se tenir en retrait dans l'espoir de voir les choses s'améliorer d'elles-mêmes s'il n'a pas la capacité d'agir pour le meilleur. Adriel est très secret et renfermé. Il parle très peu de lui, donc il ne mettra pas l'attention sur sa vie. Il attire l'attention dans sa façon d'être, de parler et à cause des activités dans lesquelles il s'implique, mais l'attention ne sera jamais au centre de qui il est, ainsi que de sa vie personnelle. Il ment facilement, mais ne le fait pas avec de mauvaises intentions ou pour se faire valoir, seulement pour se préserver et conserver ses secrets. Autrement, il est aussi quelqu'un d'assez souriant et dynamique dans tout ce qu'il entreprend et dans toutes ses relations humaines. Il accorde peu sa confiance aux gens. Adriel peut créer aisément une armure pour cacher ce qu'il ressent réellement. Les gens ne sauront pas qu'ils l'ont touché ou blessé, car il affichera soit un sourire soit de l'indifférence dans une attitude trop calme. Adriel va encaisser énormément et durant un bon moment avant d'exploser.

tenor.gif?itemid=8829006

Lucky Blue Smith :copyright:️ Bazzart
Je frotte mes yeux harassés par l’absence de sommeil qui a bercé ma nuit précédente. Je m’avance vers mes trois amis qui sont assis à la table extérieure de la cour du lycée. Je m’infiltre entre Mannix et Clayton pour poser mes fesses directes sur la table. Fabien saute sur celle-ci et glisse son bras autour de mes épaules en souriant.
« T'es-tu trop branlé la nuit passée ou quoi ? », lance-t-il à la blague faisant référence à ma fatigue criante.
Les autres rigolent à la vanne tandis que je roule les yeux.
« Tu ne vois pas, j’ai presque des cloques dans la paume », rétorqué-je en montrant ma paume qui n’a visiblement rien de tel.
Fabien agrippe ma main, l’examine de près avec un air faussement étonné.
« Wow, sacrée branlette, dis donc ! ».
Nous pouffons de rire bien que je ne me sente pas amusé du tout.
Je suis simplement épuisé, incapable d’avoir de bonnes nuits de sommeil à cause de l’insomnie qui me hante depuis plusieurs mois. Mon cerveau n’arrive plus à se mettre en veille, car il me fait redouter chaque journée à venir. Et ça, personne ne sait à quel point, je peine à vivre paisiblement et harmonieusement ces derniers temps. Tristement, personne n’a envie de partager les malheurs des autres. Au contre, c’est bien plus agréable de partager les bons moments, mais d’ignorer les mauvais.
« Oh », fait Mannix tapant mon bras. « Il faudrait aller au local d’art pour aller chercher ce qu’il nous faut pour notre projet de science avant que les cours commencent. »
Ce n’est pas dans mon habitude d’avoir la tête en l’air, mais je suis trop submergé par mes problèmes personnels pour avoir les idées claires en tout temps. J’ai ainsi oublié qu’il nous manquait des choses. J'opine puis souris. Évidemment, nous y allons tous ensemble bien que le projet ne concerne que Mannix et moi.

J’entre dans la pièce silencieuse. Toutefois, il y a Charlie qui est en train de griffonner sur une pancarte faite à la main. Du coin de l’œil, je vois la commissure des lèvres à Fabien s'étirer malicieusement. Il s’avance vers Charlie puis se plante derrière son épaule. Il se penche par-dessus pour regarder ce qu’elle fait.
« Je croyais que tu défendrais la cause des rousses cochonnes », commence-t-il dans un petit rire provocateur en tirant doucement l’une de ses mèches de cheveux.
Je soupire intérieurement. Depuis que je suis secrètement harcelé par Axel, un autre élève du lycée, je ressens davantage combien c'est lourd d’être attaqué de la sorte sans raison. Bien que ma situation avec Axel ne soit pas comparable, ça m’insupporte. À moins que je sois plus sensible dernièrement. Je ne sais pas.
Je donne un coup de coude à Mannix qui glousse. Haussant les sourcils, je lui jette un regard pour lui intimer d’aller récupérer ce qu’on était venus chercher. Il soupire, mais sans s’obstiner, il disparaît dans le placard à fourniture situé dans le local.
Fabien arrache l’objet que Charlie tenait puis s’amuse à le lancer à Clayton qui lui renvoie. Calmement, j’attrape au vol l'objet qui servait à la rousse pour sa pancarte. Je m’avance vers elle et je lui souris gentiment. Je le lui tends.
« Tiens. Excuse mes amis. » Je les entends grogner d’indignation devant mon intervention, mais ils semblent encore amusés par la situation.
Je jette un coup d’œil sur ce qu’elle faisait. Je lui souris de nouveau.
« Ta pancarte est géniale, je trouve », tenté-je de complimenter sincèrement.




   
787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Ma vie est un cimetière d'espoirs enfouis.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
La mélancolie du coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: