-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 De feu et de glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

De feu et de glace Empty

De feu et de glace
Mise en situation

La situation

1591469319-zxcvbnm.jpeg


Pour la beauté de l'image et la représentation.

L’un est comme le feu et l’autre est comme la glace. Ils sont totalement différents, mais quelque chose les unit. Ces deux garçons qui se détestent plus que tout devra apprendre à cohabiter lorsque leur parent s’aimera puis emménagera ensemble. Au fil du temps, il se pourrait qu’ils allient la haine qui les gruge. S’ils croyaient pouvoir partager que de la répugnance l’un envers l’autre, ils pourraient être étonnés de voir ce que leur duo peut créer.

Leur haine remonte au début du lycée. Ce lycée dans cette jolie ville ni grande ni petite du Québec : Saint-Érable.


@Maddy'n

Contexte provenant de cette recherche



   
787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Ma vie est un cimetière d'espoirs enfouis.
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 221
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

De feu et de glace Empty

tumblr_o930grKTTt1vx4tr2o7_250.png
Phenix Rivest
J'ai 16 ans et je vis à St-Erable, Canada, dans la région de Quebec. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon incroyable charme, je suis en couple et je le vis bien, même si ça pourrait être mieux..

+ Il vit seul avec son père depuis 6 ans, suite au divorce de ses parents. + Ses résultats scolaires sont moyens, il se passionne plus pour le sport ou la mécanique. + Il a un sourire charmeur, et il aime en jouer avec les filles. + Redouble d'ingéniosité quand il s'agit de préparer un coup fourré. + Possède un chien, un samoyède, Snow. + Pratique le hockey sur glace. + Sort avec une camarade de classe, Kinsey.


Sergio Carjaval :copyright:️ Vodka Paradise
C’est le bruit de mon téléphone qui me réveille ce matin là. Un matin comme les autres, celui d’un lycéen lambda, ayant déjà loupé la première période de cours, n’ayant pas réussi à se lever. Ne me jugez pas, on est tous passé par là. Maladroitement, je tape sur le petit meuble à côté de mon lit, tâtonnant pour mettre la main sur ce maudit téléphone qui ne veut pas arrêter de sonner. Je finis enfin par l’attraper, après plusieurs essais. Mon doigts glisse sur l’écran sans vraiment le regarder, les yeux toujours à demi-clos. Je le repose, ainsi que ma tête sur l’oreiller. Une demi-heure de plus à comater dans mon lit avant d’enfin trouver la force d’en bouger. Lentement, je me redresse et mes frottes les yeux avant de passer une main dans mes cheveux pour les ramener en arrière. Je sors de mon lit et me dirige vers la salle de bain pour prendre une douche, la meilleur façon de me réveiller.

L’eau coule abondamment sur mon corps, réveillant doucement mes muscles ainsi que mon esprit. Je me prélasse un peu sous le jet d’eau. Foutu pour foutu sur la première période de cours, j’allais pas courir non plus. Une bonne dizaine de minutes plus tard, je ressors de la cabine, propre et bien mieux réveillé. Presque de bonne humeur. Le lycée, c’était pas vraiment mon truc, mais c’était le deal avec mon père. Si je voulais pouvoir voir ma mère en Espagne cet été et y passer mes vacances, je devais augmenter mes résultats scolaires. J’étais pas complètement un cancre non plus, mais c’est vrai que mes résultats étaient médiocres, à une ou deux matières près où j’excellais quand même et qui remontaient nettement ma moyenne générale. Dont les cours de sport. Mon prochain cours d’ailleurs si je terminais de me préparer. Je me sèche et m’habille avant de descendre dans la cuisine prendre un petit déjeuner. A mon arrivée dans la pièce, une boule de poil blanche me saute dessus en jappant. Je me baisse un peu pour la caresser, lui parlant bêtement, comme on parle parfois au bébé. « Mais oui t’es belle ! Mais oui ! Non mais me bave pas dessus par contre. ». Je m’essuie sur un torchon et lui offre une friandise pendant que je prends mon petit déjeuner. Des toasts avec de la confiture et du jus de fruit. Nécessaire si je veux pouvoir me donner pendant le cours de sport.

Petit déjeuner terminé, je débarrasse tout et rassemble mes affaires pour aller au lycée. En espérant que mon père ne saurait pas que j’avais manqué un cours ce matin. Vingt minutes de bus plus tard, je me retrouve devant le bâtiment que je contourne pour me rendre au gymnase. Je me change alors que le reste des classes ne sont pas encore là. Mais rapidement, le brouhaha se fait entendre et bien d’autres pénètrent dans les vestiaires. « Pheniiiiiix ! Enfin debout feignasse ? ». Je sers quelques mains, donnent quelques accolades pour saluer mes potes. « Quoi, je vous ais pas manqué à ce point quand même ? ». Quelques plaisanteries échangées entre nous avant de finir de nous changer et de gagner le gymnase avec le reste de la classe, attendant les instructions pour aujourd’hui. Leçon de basketball pour aujourd’hui. Je vois déjà l’équipe dans laquelle je vais être, échangeant quelques regards par ci par là. Instructions données, on fait quelques tours de terrains pour s’échauffer. Je me fraye un chemin entre mes camarades pour en rejoindre d’autres, bousculant légèrement l’un d’entre d’eux sans même prendre la peine de m’excuser.

Revenir en haut Aller en bas
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

De feu et de glace Empty

MV5BZWExMTRjZTAtNTQxOS00ZTQyLTk2YmUtYjkyYzc0OTkzYjc4XkEyXkFqcGdeQXVyNTI5NjIyMw@@._V1_.jpg
Isaiah
Émond

J'ai 17 ans et je vis à Saint-Érable, Québec, Canada. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt comme un mec qui s'en fout.

DPCU.gif
~ Isaiah raconte, à qui le demande, qu’il avait été adopté dès la naissance. Mais la vérité sur son adoption est en réalité bien obscure. Il a grandi un court moment avec sa mère coréenne qui avait immigré au Canada depuis fort longtemps. Celle-ci était dans la prostitution et la drogue. Elle a été tuée par des malfrats devant le gamin qui avait 6 ans à l’époque. Isaiah se souvient trop bien de son enfance, mais il préfère faire semblant d’avoir oublié.
~ Il a ensuite été adopté par une femme québécoise qui était avocate (Evelyne Émond). Cette dernière ne pouvait donner naissance, donc elle désirait octroyer une chance à un jeune qui était dans le besoin cherchant aussi à donner de l’amour à un enfant.
~ Comme lycéen, Isaiah est doué dans les matières, mais beaucoup moins socialement. Assez taciturne, il dégage un caractère froid et une attitude nonchalante. Il adore la musique, la lecture et l’écriture. D’ailleurs, il fait partie du comité qui rédige le journal étudiant. Dans son temps libre, davantage à la maison, il exerce le piano et la guitare. Puis, pour l’amusement, durant les soirées de Noël, il divertit en jouant de l’accordéon.
~ Le fait qu’il soit bisexuel n’est pas un secret pour personne, mais peu de gens connaissent sa réelle orientation sexuelle, puisqu’il est réservé.
tumblr_omazvsHhYR1s8t96qo2_r1_400.gif&key=4ce6031dc9d7a10c7a890f591fe4d6f7544b598a44179073bc189b0eb6723072


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Le premier cours vient de se terminer m’étant grandement emmerdé. Parfois, j’aimerais avoir un peu de difficulté pour rendre les matières plus intéressantes et moins redondantes. Mais quand je vois la mine renfrognée de Gabin, je préfère encore ma facilité à sa difficulté. Déambulant dans le couloir en route vers le cours de sports, je donne une tape amicale dans le dos de mon ami.
« Dommage... Et moi qui pensais aller à La Ronde avec toi », me moqué-je.
Il plisse les yeux d’une expression grave.
« Va chier, t’es pas drôle ! »
Le marché qu’il avait passé avec ses parents était que s’il avait un bon résultat à son examen de mathématique, ils lui payeraient le billet pour une journée à La Ronde et lui prêteraient la voiture pour s’y rendre. J’esquisse un sourire en coin démontrant clairement mon manque d’empathie vis-à-vis sa situation.
Je pousse la porte des vestiaires en m’engouffrant à l’intérieur avec mon ami qui me talonne.
« Et puis, as-tu rencontré ton futur beau-père ? Le mec dont ta mère est tombée raide dingue ? ».
Je lui abats une claque derrière la tête.
« Ta gueule, parle moins fort. Tu crois que j’ai envie que tout le bahut connaisse ma vie privée ? »
Gabin me lance un sourire à la fois narquois et coquin.
« En fait, c’est plutôt la vie privée de ta mère », fait-il en frottant sur son chandail le bout de ses mamelons en sortant sa langue comme un pervers.
Je fronce les sourcils puis je lui propulse une pichenotte sur le front. Ce dernier grimace de douleur en massant le point rouge qui surgit sur sa peau.
Je l’abandonne à ses conneries sans répondre à sa question pour me diriger vers une cabine et enfiler mes vêtements de sport dans le calme.

Une fois dans la grande salle, on nous informe que c’est une séance de basketball aujourd’hui. Je lève les yeux au ciel. C’est déjà le troisième cours où on nous emmerde avec le basketball. Je ne déteste pas le sport, je préfère simplement les sports individuels. Les sports d’équipe ne sont pas ma tasse de thé. D’ailleurs, je profite de l’échauffement que le professeur nous ordonne de faire; 10 tours de terrain.
Je m’active, laissant derrière moi Gabin qui n’arrive jamais à tenir mon rythme. J’observe les filles qui ricanent devant moi qui semblent gambader au lieu de courir. Je lève les yeux au ciel. Presque toutes des greluches dans ce bahut. Il ne faut pas oublier les nigauds comme Phénix qui vient de me percuter l’épaule pendant qu’il me dépassait. Un vrai abruti. On se déteste depuis la nuit des temps. Je ne me souviens même plus où cette haine à vu le jour. Je parie qu’il l’a fait exprès. Il porte bien son nom d’ailleurs. Ce connard, je pourrais aussi bien le brûler vif qu'il renaîtrait de ses cendres avec son sourire niais collé au visage.
J’accélère la cadence. Dès que je le dépasse, je place mon pied devant lui. Il trébuche vers l’avant.
« Est-ce que ça va ? Il ne faut pas courir sur un pied, mon pote », lui dis-je avec sarcasme, mais sans amusement.



   
787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Ma vie est un cimetière d'espoirs enfouis.
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 221
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

De feu et de glace Empty

tumblr_o930grKTTt1vx4tr2o7_250.png
Phenix Rivest
J'ai 16 ans et je vis à St-Erable, Canada, dans la région de Quebec. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon incroyable charme, je suis en couple et je le vis bien, même si ça pourrait être mieux..

+ Il vit seul avec son père depuis 6 ans, suite au divorce de ses parents. + Il ses résultats scolaires sont moyens, il se passionne plus pour le sport ou la mécanique. + Il a un sourire charmeur, et il aime en jouer avec les filles. + Redouble d'ingéniosité quand il s'agit de préparer un coup fourré. + Possède un chien, un samoyède, Snow. + Pratique le hockey sur glace. + Sort avec une camarade de classe, Kinsey.


Sergio Carjaval :copyright:️ Vodka Paradise
Je cours à un rythme soutenu, presque fièrement, tel un paon. J’avoue, j’aimais me faire voir, me montrer, attirer le regard. Surtout celui des demoiselles. Je n’hésite d’ailleurs pas à leurs faire un sourire à chaque fois que je les double. Enfin, je le faisais seulement parce que Kinsey était dans le groupe. Elle n’apprécierait pas vraiment que je fasse de tels sourires à toutes les filles de la classe sinon. Je poursuis ma course sans trop d’attention filant entre les personnes, jusqu’à ce que mes pieds se prennent dans quelque chose. Je trébuche, chute, mais ne me laisse pas complètement déstabiliser par ce petit accrochage. Mains en avant, elles sont les premières à entrer en contact avec le parquet. Flexions au niveau des bras, je me rattrape, fais trois pompes et me relève. Toujours savoir rebondir, qu’importe la chute. Je fais mon plus beau sourire à Isaiah, qui se trouvait à côté de moi. Pas de doute que ce petit con l’avait fait exprès. Je n’avais pas trébucher sur rien, c’est son pied qui était venu se mettre entre les miens. Sans doute n’avait-il pas vraiment aimé que je le bouscule . « On fait un basket, faut pas oublier d’échauffer les bras aussi. ». Jamais je ne lui aurais laissé ce plaisir de me voir manger le sol sans défendre mon honneur. Et vu comment les filles me regardaient avec envie, je pense que j’avais magnifiquement bien sauvé la mise. Je frotte légèrement mes mains sur mon jogging et reprends ma course. Attends que je te croise sur le terrain toi, et crois moi, tu allais le bouffer le sol.

Ce petit con m’insupportait grandement. Je ne sais plus d’où c’était parti, pourquoi - à part que sa tête ne me revenait pas - mais il y avait cette haine et cette provocation permanente entre nous. Et pas que. On pouvait pas vraiment dire qu’il était très populaire dans la classe ou dans le lycée quoiqu’il arrive. Ca me rassurait d’ailleurs de savoir qu’il n’y avait pas que moi qui pouvait pas blairer ses airs de premier de la classe. L’échauffement terminé, on se regroupe au centre du terrain pour faire les équipes. Comme l’avait laissé deviner nos sourires et regards, nous en formons une avec mes meilleurs potes. Une équipe qui gagne et coordonnée, parfaite pour un sport comme celui ci. On s’éloigne quelques instants en riant, boire un coup près des bancs où nous avions laissé nos bouteilles. « Quand on tombera sur Emond, laissez le moi en défensif. Je vais lui montrer comment faut faire quand tu veux mettre quelqu’un au sol. ». Ils hochent tous la tête. « T’es venu en cours juste pour ça avoue ! ». Je hausse les épaules avec un sourire. C’était pas dans mon programme initialement, mais puisqu’il voulait jouer, pas de soucis.

Le reste des équipes se font mais on avant de faire les matchs, quelques exercices sont à faire en équipe pour nous faire travailler les bons gestes. De notre côté, tout roule, et on s’amuse plutôt bien, presque trop au goût du professeur. Balle perdue qui passe près de moi et que j’envoie de l’autre côté du gymnase en voyant Isaiah courir après. Ca lui fera les pieds à celui là d’aller la chercher. « T’es un gamin Phenix ! ». Mes potes rigolent ouvertement, et doucement mon rire se mêle aux leurs. J’étais encore gentil pour le moment dans mes gamineries.

Revenir en haut Aller en bas
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

De feu et de glace Empty

MV5BZWExMTRjZTAtNTQxOS00ZTQyLTk2YmUtYjkyYzc0OTkzYjc4XkEyXkFqcGdeQXVyNTI5NjIyMw@@._V1_.jpg
Isaiah
Émond

J'ai 17 ans et je vis à Saint-Érable, Québec, Canada. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt comme un mec qui s'en fout.

DPCU.gif
~ Isaiah raconte, à qui le demande, qu’il avait été adopté dès la naissance. Mais la vérité sur son adoption est en réalité bien obscure. Il a grandi un court moment avec sa mère coréenne qui avait immigré au Canada depuis fort longtemps. Celle-ci était dans la prostitution et la drogue. Elle a été tuée par des malfrats devant le gamin qui avait 6 ans à l’époque. Isaiah se souvient trop bien de son enfance, mais il préfère faire semblant d’avoir oublié.
~ Il a ensuite été adopté par une femme québécoise qui était avocate (Evelyne Émond). Cette dernière ne pouvait donner naissance, donc elle désirait octroyer une chance à un jeune qui était dans le besoin cherchant aussi à donner de l’amour à un enfant.
~ Comme lycéen, Isaiah est doué dans les matières, mais beaucoup moins socialement. Assez taciturne, il dégage un caractère froid et une attitude nonchalante. Il adore la musique, la lecture et l’écriture. D’ailleurs, il fait partie du comité qui rédige le journal étudiant. Dans son temps libre, davantage à la maison, il exerce le piano et la guitare. Puis, pour l’amusement, durant les soirées de Noël, il divertit en jouant de l’accordéon.
~ Le fait qu’il soit bisexuel n’est pas un secret pour personne, mais peu de gens connaissent sa réelle orientation sexuelle, puisqu’il est réservé.
tumblr_omazvsHhYR1s8t96qo2_r1_400.gif&key=4ce6031dc9d7a10c7a890f591fe4d6f7544b598a44179073bc189b0eb6723072


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Levant les yeux vers le ciel, je rigole devant le spectacle que Phénix nous sert pour ne pas se sentir trop humilié de s’être emmêlé les pieds dans mon accrochage. Je réfrène doucement mon amusement, mais je garde un léger sourire haineux collé au visage tandis que ce dernier m’en lance un majestueux, mais certainement faux. Les greluches sont complètement obnubilées par le nigaud après son petit numéro et sa piètre phrase pour attirer l’attention. Il frotte ses mains sur son pantalon avec nonchalance et décontraction pour paraître cool. Apparemment, il n’y a que moi qui vois clair dans son jeu. Un rôliste. Il aime s'attribuer une personnalité et une attitude, mais je suis certain que ça ne le définit pas parfaitement. Bon sang, qu’est-ce que ça peut m’énerver des gens qui doivent se donner des airs pour avoir un semblant d’attention !

Quand vient le temps de former les équipes pour la séance de basketball, je laisse les élèves bouger avant de m’incruster quelque part. Comme je déteste les sports d’équipe et compétitifs, je ne me préoccupe pas réellement des habiletés des joueurs. Que je perde ou que je gagne, je vais jouer et terminer le cours en ayant au moins participé.
Pendant que je m’entraîne à faire des passes avec Gabin, ce dernier s’amuse à faire bondir la balle plus forte que de raison. Celle-ci saute au-dessus de ma tête pour finir sa course plus loin. Je fais un doigt d’honneur à mon ami puis je pivote. Je remarque la balle qui a parcouru le trajet jusqu’à Phénix qui décide de l'envoyer encore plus loin. Je fais semblant de ne pas l’avoir vu et je cavale doucement vers celle-ci qui se distance davantage. Je l'attrape et je la glisse sous mon bras.
Je lance fortement la balle vers Gabin. Elle rebondit à plusieurs reprises à travers la salle. Mon ami galope vers elle en riant et la saisit. Il est fier, ce petit con, de m’avoir fait courir après la balle. Probablement pas aussi fier que l’autre demeuré. Je jette un coup d’œil à ce dernier qui est préoccupé à rigoler avec ses potes et à attirer l’attention des filles. Je me faufile en douce vers les vestiaires en faisant mine de vouloir aller aux toilettes. Je fouille dans le sac de Gabin. J’extrais un paquet de pilules de Viagra. Je trouve son lien père-fils assez gênant, puisqu’il achète du Viagra à son paternel. Une sera largement suffisante pour un étudiant qui n’a pas de problème d’érection. Sur le comptoir, j’écrase la pilule avec mon cadenas de casier pour bien l’égrainer. Je glisse le contenu dans ma main. Dès que je sors, je vois que les équipes sont prêtes à jouer comme le coach fait son discours final. Je m’assure que tout le monde, surtout Phénix et sa clique, soit attentif et concentré sur le prof, et je vais ouvrir la bouteille d’eau à Phénix en y introduisant les particules. Ça va être marrant d’avoir la gaule en plein cours de sport. Surtout dans son pantalon léger, ça ne va pas manquer d’être voyant. Cet abruti, il aime tellement se donner en spectacle et il désire constamment se donner à fond pour gagner qu’il boit toujours, sans exception, toute son eau durant le cours. Puis, va savoir, il va peut-être apprécier d'avoir le regard et l'attention des autres sur son pénis bandé. À suivre après la pause.
Une fois sa bouteille refermée, que je n’ai pas bougée d’un millimètre, je retourne auprès de mon équipe discrètement.

Nous commençons une partie. Mon équipe contre celle dans laquelle Phénix se trouve. Je fais exprès de jouer d’une manière à obliger ce dernier de suer. Je ne suis pas aussi doué que lui, mais je suis plutôt chiant quand je m’y donne. Alors qu’il est placé en défensive, je cours avec la balle vers Phénix tandis que d’autres tentent de m’arrêter. J’ai un bel espace dégagé pour un de mes coéquipiers, mais comme je suis un emmerdeur, je préfère me tourner rapidement et faire rebondir brutalement la balle sur le sol. Celle-ci saute et frappe l’entrejambe de Phénix. Je grimace sachant pertinemment la douleur que ça cause. Autant que sa bite doit désirer se terrer après un coup pareil, qu’elle va vouloir s’exhiber après une bonne gorgée d’eau. Le viagra est pour sa bite, ce que Groot est pour les arbres.
Je m’avance vers Phénix l’air faussement inquiet. Je pose ma paume sur son épaule.
« Merde, excuse-moi, est-ce que ça va ? », demandé-je en réprimant l’envie de me moquer.
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 221
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

De feu et de glace Empty

tumblr_o930grKTTt1vx4tr2o7_250.png
Phenix Rivest
J'ai 16 ans et je vis à St-Erable, Canada, dans la région de Quebec. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon incroyable charme, je suis en couple et je le vis bien, même si ça pourrait être mieux..

+ Il vit seul avec son père depuis 6 ans, suite au divorce de ses parents. + Ses résultats scolaires sont moyens, il se passionne plus pour le sport ou la mécanique. + Il a un sourire charmeur, et il aime en jouer avec les filles. + Redouble d'ingéniosité quand il s'agit de préparer un coup fourré. + Possède un chien, un samoyède, Snow. + Pratique le hockey sur glace. + Sort avec une camarade de classe, Kinsey.


Sergio Carjaval :copyright:️ Vodka Paradise
Isaiah envoyé de l’autre côté du terrain, l'entraînement reprend entre mes potes et moi. Je prends quand même plaisir à le regarder courir, soulignant auprès de mes pairs sa lenteur, surement dû à une tête trop lourde, trop grosse, celle de monsieur premier de la classe. Pas de doute qu’il préférait sûrement les bouquins au sport. C’était peut-être d’ailleurs la seule matière dans laquelle il ne faisait pas parti du top 5.  Peut-être pas même du top 10. Il pouvait faire semblant avec ses airs de garçon parfait, mais même lui ne l’était pas. Il était juste un intello prétentieux. Sauf que personne pouvait blairer ce genre de type. Et ça, il l’avait cherché tout seul. Quoi qu’il en soit, je retourne rapidement mon attention sur notre entraînement qui dure encore un moment. Jusqu’à ce que finalement le professeur nous appelle tous, nous regroupant autour de lui pour un rappel des consignes et des règles. Des choses que je connaissais déjà, et que pourtant, je ne prévoyais pas d’appliquer à la lettre, bien trop excité à l’idée de faire manger le sol à l’un de mes camarades. Enfin, si lui aussi trébuchait maladroitement, ce n’était pas de ma faute. Même si je l’aidais un peu.

La foule que nous formions se disperse alors que le premier match est annoncé. Mon équipe contre celle de l’autre débile. Parfait ! Comme convenu avec mes potes, je ne lâche pas Isaiah d’une semelle pendant le match, ne me gênant pas pour le pousser ou le bousculer plus que nécessaire, même quand il n’avait pas la balle. De toute façon, tant que le professeur ne me voyait pas faire, je n’avais rien à craindre. C’est pas comme si qui que ce soit allait le faire remarquer ou s’en plaindre. Sauf le principale concerné, mais visiblement, il préférait se faire humilier en silence. Pourtant, il ne se laisse pas complètement malmené non plus, décidé à me faire courir, transpirer. Malheureusement pour lui, j’avais surement bien plus d’endurance qu’il pouvait en avoir en réserve, et je me remettrais vite de cette épuisante partie. Un peu d’eau, quelques minutes de repos et je pourrais recommencer sans problème pendant que lui cracherait ses poumons.

Et si jusque là je dominais clairement le jeu, ce sale petit con semblait décidé à changer la donne. La balle rebondit avec force vers moi sans que je m’y attende, et vient frapper mes parties génitales. Je me plie légèrement sous la douleur, restant immobile quelques secondes, mains dessus comme pour me soulager. Le professeur siffle une faute et Isaiah s’approche de moi, s’excusant et s’inquiétant faussement pour la douleur qu’il venait de m’infliger. Je serre les dents et relève la tête vers lui, le regard noir, empli de haine. Crois-moi fils de pute, tu t’en sortirais pas comme ça. Je sors du terrain quelques minutes pour m’assurer que tout va bien, en profitant pour me réhydrater. J’allais pas le laisser s’en tirer comme ça.

La douleur dans mon entrejambe se dissipe après quelques minutes. Visiblement je n’aurais pas de séquelle, enfin, c’est ce que j’espérais. De nouveau en forme, je guette l’occasion parfaite pour rentrer sur le terrain. Occasion en or qui se présente quand Isaiah récupère la balle et continue sa progression, démarqué. Je fais mon entrée sur le terrain, courant rapidement pour le rejoindre, arrivant dans un angle mort pour lui mettre un franc coup d’épaule qui le fait chuter alors que j’en profite pour récupérer la balle. Bien sur une faute est sifflée et le professeur, suspicieux de mon comportement, mais bordel, qu’est ce que ça faisait du bien. J’espérais qu’il l’avait senti passer celui là. Je me baisse, comme pour m’inquiéter de son état, mais je ne  ferais même pas semblant. Pas avec lui. « Tu devrais pas trop jouer avec plus fort que toi, connard. ». Je parle doucement, histoire que les autres ne puissent pas nous entendre, avant de me redresser avec un sourire satisfait et m’éloigner. A parti, je prends tout de même un avertissement verbal par notre professeur. Avertissement qui me passe bien au dessus de la tête. Incident “clos”, le match reprend, sous le regard d’un professeur bien plus attentif qui ne m’épargnera pas à la moindre faute volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

De feu et de glace Empty

MV5BZWExMTRjZTAtNTQxOS00ZTQyLTk2YmUtYjkyYzc0OTkzYjc4XkEyXkFqcGdeQXVyNTI5NjIyMw@@._V1_.jpg
Isaiah
Émond

J'ai 17 ans et je vis à Saint-Érable, Québec, Canada. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt comme un mec qui s'en fout.

DPCU.gif
~ Isaiah raconte, à qui le demande, qu’il avait été adopté dès la naissance. Mais la vérité sur son adoption est en réalité bien obscure. Il a grandi un court moment avec sa mère coréenne qui avait immigré au Canada depuis fort longtemps. Celle-ci était dans la prostitution et la drogue. Elle a été tuée par des malfrats devant le gamin qui avait 6 ans à l’époque. Isaiah se souvient trop bien de son enfance, mais il préfère faire semblant d’avoir oublié.
~ Il a ensuite été adopté par une femme québécoise qui était avocate (Evelyne Émond). Cette dernière ne pouvait donner naissance, donc elle désirait octroyer une chance à un jeune qui était dans le besoin cherchant aussi à donner de l’amour à un enfant.
~ Comme lycéen, Isaiah est doué dans les matières, mais beaucoup moins socialement. Assez taciturne, il dégage un caractère froid et une attitude nonchalante. Il adore la musique, la lecture et l’écriture. D’ailleurs, il fait partie du comité qui rédige le journal étudiant. Dans son temps libre, davantage à la maison, il exerce le piano et la guitare. Puis, pour l’amusement, durant les soirées de Noël, il divertit en jouant de l’accordéon.
~ Le fait qu’il soit bisexuel n’est pas un secret pour personne, mais peu de gens connaissent sa réelle orientation sexuelle, puisqu’il est réservé.
tumblr_omazvsHhYR1s8t96qo2_r1_400.gif&key=4ce6031dc9d7a10c7a890f591fe4d6f7544b598a44179073bc189b0eb6723072


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR
En réponse à mon semblant d’intérêt, Phénix me tue du regard. Je pince les lèvres réprimant l’envie de rire. Ça lui apprendra à me bousculer pendant que je tente de participer convenablement à ce sport de merde. Alors que je le vois se précipiter vers sa bouteille d’eau, je suis incapable de ravaler le sourire satisfait qui se dessine sur mes lèvres tandis que l’eau coule dans sa gorge.
La vraie partie commence maintenant.

Bien que Phénix se considère comme un Dieu, le coach ne se formalise pas de nos altercations et il reprend le jeu sans lui. Viens le moment où j’ai une fois de plus la balle. Je cours avec celle-ci que je fais bondir entre le sol et mes mains.  Tentant d’éviter mes adverses, je m’oriente vers un coin où je n’ai pas le temps de prévoir un quelconque coup. Je vois le plancher arriver plus vite que mes membres réagissent. Je m’étale comme un poids mort sur le parquet en ayant au moins réussi à protéger mon visage avec mes avant-bras. La chute coupe mon souffle à l’estomac durant une fraction de seconde. Je me soulève pour m’asseoir quelques secondes et reprendre mes esprits alors que le prof siffle une faute. Je lève les yeux vers la silhouette qui se dessine devant moi avec son air de frais chié enchanté. À voix basse, il me conseille en me traitant de connard de ne pas jouer avec plus fort que moi. Il me sourit avant de revenir à sa hauteur initiale puis de me tourner le dos. Je laisse échapper un gloussement pendant que je le regarde s’éloigner. On verra bien qui rira le dernier, connard toi-même. Attends un peu que l’érection te prenne.
Je me soulève et je secoue mon short de sport. Gabin s'accorde une mini pause devant les bancs. Je lui arrache sa bouteille d’eau pour lui voler une bonne goulée d’eau.
« T’aurais pu attendre que j’aie fini de boire, trouduc ! », crache-t-il.
Je lui plaque sa bouteille sur son torse après m’être hydraté.
« C’est pour m’avoir fait courir comme un con après la balle, trouduc », dis-je en reprenant son insulte.
Ce dernier tire mon chandail alors que je m’apprête à retourner sur le terrain. Il pointe Phénix d’un coup de tête.
« Vous n’en avez pas marre de jouer aux imbéciles ? »
Je hausse les épaules en souriant.
« C’est divertissant, tu ne trouves pas ? Laisse-lui encore quelques minutes, tu vas vite comprendre. »
Je lui donne une tape sur le bras avec une lueur d’amusement peinte dans mon regard. Je retourne ensuite sur le terrain. En l'occurrence, je ne voudrais pas que ça se termine trop rapidement à cause de nos conneries, donc j’évite Phénix sur le terrain. Je supporte les accrochages, mais il n’est pas question que je me prenne le sol une deuxième fois. Le prof siffle un coup pour nous permettre une petite pause.

Au bout d’un moment, nous sommes dans l’obligation de recommencer une autre partie. L’équipe de Phénix à gagné la dernière, ce qui semble le rendre assez heureux.
Je m’avance vers ce dernier qui me fait dos. Arrivé derrière, je passe ma main par-dessus son épaule pour glisser l’endos de mes doigts sur sa joue, son cou, son colonne et ses fesses. Évidemment, sur le coup il ne sait pas que c’est moi. Mais ses potes qui sont en face de lui ont un regard suspicieux et abasourdi. Je souris avec amusement quand je constate que leurs yeux se posent sur son entre-jambes. Ils ont tous la bouche béante. Qui aurait pu imaginer un si bon timing entre le Viagara qui agit finalement et mes petites caresses. J’approche mes lèvres de l’oreille à Phénix en lui soufflant
« Tu sais, suffit de me l’avouer si je te fais de l’effet. Pas besoin de me bousculer », me moqué-je en lui plaquant rapidement un baiser sur la joue avant de reculer subitement pour examiner le résultat de mon œuvre diabolique.



   
787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Ma vie est un cimetière d'espoirs enfouis.
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 221
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

De feu et de glace Empty

tumblr_o930grKTTt1vx4tr2o7_250.png
Phenix Rivest
J'ai 16 ans et je vis à St-Erable, Canada, dans la région de Quebec. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon incroyable charme, je suis en couple et je le vis bien, même si ça pourrait être mieux..

+ Il vit seul avec son père depuis 6 ans, suite au divorce de ses parents. + Ses résultats scolaires sont moyens, il se passionne plus pour le sport ou la mécanique. + Il a un sourire charmeur, et il aime en jouer avec les filles. + Redouble d'ingéniosité quand il s'agit de préparer un coup fourré. + Possède un chien, un samoyède, Snow. + Pratique le hockey sur glace. + Sort avec une camarade de classe, Kinsey.


Sergio Carjaval :copyright:️ Vodka Paradise
Le cours se poursuit, je me calme avec Isaiah pour le reste de la partie, le professeur ne me lâchant pas du regard. Ca va, c’était juste un petit coup d’épaule, il allait pas en mourir. Même si ça nous aurait fait des vacances. Les matchs s'enchaînent entre les équipes, nous faisant alterner banc et terrain. Chaque pause me donne l’occasion de souffler et de m’hydrater pour récupérer plus facilement. En attendant notre tour, je discute, ris, commente les matchs avec mes potes. De quoi nous occuper en attendant que le reste du cours passe. D'ailleurs vivement la fin de celui-ci, qu'on puisse aller déjeuner. C'est pas tout, ça, mais courir et mettre des taquets à des abrutis, ça creusait un peu. Si ce n'était beaucoup même. Et puis au moins, ça me permettrait de plus voir la sale gueule d’Isaiah pendant une petite heure. C'était toujours ça de prit.

Mon équipe termine son dernier match sur une victoire que je savoure avec mes potes, grand sourire aux lèvres. On discute, on rit, profitant de notre heure de gloire, mes potes faisant les paons devant une partie des filles de la classe. C'était un peu bête comme comportement, mais ça ne les laissait jamais de marbre. On en avait fait une habitude après les matchs de hockey, mais désormais, on avait tendance à reproduire ce comportement même au bahut. Bon vivant, on appréciait chaque victoire telle quelle, sans se prendre la tête. Et puis ça nous faisait des souvenirs. Ça nous arrivait après les matchs de sortir manger tous ensemble pour fêter ça, de faire une petite soirée entre nous. Bien sur, on ne le ferait pas après un cours de sport, mais ça restait plaisant d'exulter sa joie, de rire et de voir ses efforts payer d'une façon ou d'une autre.

Je discutais donc tranquillement lorsqu'une main glisse de ma joue à mon dos, descendant le long de ma colonne vertébrale jusqu'à mes fesses. Je me retourne brusquement, saisissant avec force le poignet de la personne qui se jouait de moi. Isaiah. A quoi il jouait cet enfoiré ? Je le fixe froidement, le regard empli de haine. Je ne remarque alors pas les regards de mes potes sur ma propre personne, au niveau de mon entrejambe, qui pourtant aurait dû m'interpeller. Je ne baisse le regard qu'à là réflexion d'Isaiah et son sourire mesquin. Putain pourquoi est-ce que je bandais ? C'est ses lèvres sur ma joue qui me font définitivement vriller. Qu'il se foute de ma gueule passe encore, qu'il me fasse des avances c'est autre chose. Sans réfléchir, je resserre le poing et le laisse s'abattre sur sa gueule. J'aurais volontiers mis un second coup si d'autres ne s'étaient pas interposés entre lui et moi. « T'aimes peut-être te faire enculer Emond, mais pas moi ! Retouche moi et c'est pas le sol que je te fais bouffer. ». Je crache ma haine à son égard. Je ne me passionnais pas sur sa vie privée, mais je savais très bien se qu'il se disait dans les couloirs sur sa sexualité. Fou de rage, je rassemble rapidement mes affaires et retourne au vestiaire, le professeur sur mes talons qui m'ordonne de revenir. Je ne l'écoute pas et m'arrête uniquement lorsque j’accède à mon casier pour le vider.  

Une fois en privé, je me fais sermonner comme c'est pas permis. Bien évidemment, je gagne des heures de colle pour plusieurs jours, et probablement un convocation de mon père avec le directeur pour discuter de cet incident. Putain de journée de merde où j'aurais dû rester couché. Je m'essuie avec une serviette et me change en deux-deux, jetant les choses par terre, claquant la porte de mon casier sauvagement. Je ne m'étais jamais senti si humilié. Je ramasse mes affaires et quitte les lieux avant que le reste de la classe reviennent, allant calmer mes nerfs dehors.
Revenir en haut Aller en bas
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

De feu et de glace Empty

MV5BZWExMTRjZTAtNTQxOS00ZTQyLTk2YmUtYjkyYzc0OTkzYjc4XkEyXkFqcGdeQXVyNTI5NjIyMw@@._V1_.jpg
Isaiah
Émond

J'ai 17 ans et je vis à Saint-Érable, Québec, Canada. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire et je le vis plutôt comme un mec qui s'en fout.

DPCU.gif
~ Isaiah raconte, à qui le demande, qu’il avait été adopté dès la naissance. Mais la vérité sur son adoption est en réalité bien obscure. Il a grandi un court moment avec sa mère coréenne qui avait immigré au Canada depuis fort longtemps. Celle-ci était dans la prostitution et la drogue. Elle a été tuée par des malfrats devant le gamin qui avait 6 ans à l’époque. Isaiah se souvient trop bien de son enfance, mais il préfère faire semblant d’avoir oublié.
~ Il a ensuite été adopté par une femme québécoise qui était avocate (Evelyne Émond). Cette dernière ne pouvait donner naissance, donc elle désirait octroyer une chance à un jeune qui était dans le besoin cherchant aussi à donner de l’amour à un enfant.
~ Comme lycéen, Isaiah est doué dans les matières, mais beaucoup moins socialement. Assez taciturne, il dégage un caractère froid et une attitude nonchalante. Il adore la musique, la lecture et l’écriture. D’ailleurs, il fait partie du comité qui rédige le journal étudiant. Dans son temps libre, davantage à la maison, il exerce le piano et la guitare. Puis, pour l’amusement, durant les soirées de Noël, il divertit en jouant de l’accordéon.
~ Le fait qu’il soit bisexuel n’est pas un secret pour personne, mais peu de gens connaissent sa réelle orientation sexuelle, puisqu’il est réservé.
tumblr_omazvsHhYR1s8t96qo2_r1_400.gif&key=4ce6031dc9d7a10c7a890f591fe4d6f7544b598a44179073bc189b0eb6723072


avatar :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Je pensais pouvoir le narguer sans limites, mais son poing qui s’abat durement sur ma mâchoire vient me faire comprendre qu’il n’a pas apprécié le tour que je lui ai joué. Je recule spontanément après son coup pour éviter qu’il se décharge sur moi. Il déblatère sur le fait que j’aimais peut-être me faire enculer, mais que ce n’était pas son cas. Puis que si je reposais les mains sur lui qu’il me ferait manger le sol. Je ris à sa remarque, car ça ne me fait ni chaud ni froid. J’espérais simplement profiter un peu plus longtemps de ma blague. Au lieu de quoi, il fait une crise d’hystérie et grimpe aux rideaux pour 2-3 caresses. Peut-être qu’il a apprécié et qu’il en a honte ? Je ne serais pas au bout de mes surprises avec cet abruti. Toutefois, il n’est certainement pas au bout des siennes non plus avec un trouduc tel que moi comme dirait Gabin.
Rouge de colère, il attrape ses effets personnels avec hargne et part sous la réprobation du professeur. Les élèves étaient un peu sous le choc de la réaction de Phénix à mon égard, mais sûrement pas autant de l’avoir vu avoir une érection.
Une main se pose sur mon épaule. Une lueur d’incompréhension traverse le regard de mon ami.
« Je suis désolé, mais je crois que j’ai rien pigé à ce que tu trouves de divertissant dans tout ça. »
Je roule les yeux et j’esquisse un sourire. Me penchant vers l’oreille de Gabin, je lui confie : « Je t’ai peut-être volé une capsule de Viagra pour la mettre dans l’eau de bouteille à Phénix. »
La bouche béante, il plaque une main dessus.
« T’as pas fait ça ? T’es vraiment un trouduc timbré. Et je dis quoi à mon père ? Il va bien voir qu’il en manque. »
Je tapote son épaule et je hausse les miennes, mais en souriant d’avoir bien mis en rogne Phénix.
« Je zappe le reste du cours. Ramasse mes trucs pour moi, s’il te plait. Je vais foutre le camp avant que le prof revienne », demandé-je à mon ami sans lui laisser le temps de répondre.
Je fuis par la porte de sortie qui ouvre dans la cour arrière, là où personne ne va. Je fais le tour du bâtiment et je trouve Phénix à l’extérieur qui semble chercher à calmer ses nerfs. Et peut-être son érection, pensé-je avec moquerie.
Certains diraient que je suis suicidaire, d’autres que je cherche la merde, mais ce n’est ni l'un ni l’autre. Toutefois, je ne saurais pas qualifier mon attitude. Je m’approche de Phénix en l’interpellant, mais en gardant une bonne distance. Apparemment, il semblerait qu’il se méprenne sur mes intentions. De plus, je ne veux pas me récolter une expulsion pour m’être battu avec ce crétin.
« Ça va, tu t’es calmé, là ? Pourquoi tu le prends aussi mal, c’était une blague. Et pour ta gouverne, j’aime bien enculer également. Ce qu’on appelle être Top ou Bottom, renseigne-toi, au lieu de parler en inculte. »
Gardant 2-3 mètres de distance, je place mes mains dans les poches de mon short de sport puis je le toise du regard attendant une réponse.
Ce débile, il se croit tellement chaud qu'il a pensé que j'étais sérieux en lui frôlant la joue et la fesse.
Revenir en haut Aller en bas
 
Maddy'n
Maddy'n
Féminin MESSAGES : 221
INSCRIPTION : 10/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Pop-Gun

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy / Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3361-once-upon-a-time-maddy-n https://www.letempsdunrp.com/t3983-les-experiences-a-faire https://www.letempsdunrp.com/t3362-my-experiences-maddy-n
patrick

De feu et de glace Empty

tumblr_o930grKTTt1vx4tr2o7_250.png
Phenix Rivest
J'ai 16 ans et je vis à St-Erable, Canada, dans la région de Quebec. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon incroyable charme, je suis en couple et je le vis bien, même si ça pourrait être mieux..

+ Il vit seul avec son père depuis 6 ans, suite au divorce de ses parents. + Ses résultats scolaires sont moyens, il se passionne plus pour le sport ou la mécanique. + Il a un sourire charmeur, et il aime en jouer avec les filles. + Redouble d'ingéniosité quand il s'agit de préparer un coup fourré. + Possède un chien, un samoyède, Snow. + Pratique le hockey sur glace. + Sort avec une camarade de classe, Kinsey.


Sergio Carjaval :copyright:️ Vodka Paradise
Je prends l'air dans la cours à l'arrière du gymnase. J'allais me faire déchirer en rentrant. Que mes résultats soient médiocres, mon père pouvait l'accepter, je le savais, mais que je batte, ça, c'était autre chose. Ça n'allait définitivement pas lui plaire. Et je ne savais même pas comment j'allais pouvoir justifier mon geste. Que ce soit parce que je ne supporte pas la gueule d'Isaiah ou parce qu'il m'avait dragué, publiquement ou non, je savais très bien que mon père n'accepterait pas une telle attitude. A tout les coups, je prendrais une deuxième sanction en rentrant pour me punir, et ça me blasait déjà. Comme si les heures de colles c'étaient pas assez. Des heures de plus à passer au bahut à gratter bêtement du papier pour faire une punition à la con. Mon père lui, serait surement plus imaginatif. J’étais sûr qu’il trouverait des idées bien plus intelligentes pour me sanctionner, comme me faire effectuer un tas de corvées à la maison, en me privant de sortie, voir pire, me privant d’aller au hockey une semaine ou deux. Il ne l’avait fait qu’une fois, parce que j’avais fait le mur, sortant au beau milieu de la nuit, un 31 octobre pour trainer dehors avec des potes. Rien de bien méchant, mais c’est vrai qu’on avait fait quelques conneries, profitant de la fête, d’être déguisé - ou du moins, de porter des masques -  pour jeter quelques oeufs sur les portes ou sur les voitures, pour faire exploser des pétards en pleine rue, etc. Des conneries d’adolescents sans grande gravité, mais qui suffisait à énerver mon père, et à me priver d’une des choses qui comptait le plus pour moi pour me faire assimiler la leçon. Première et dernière fois que je faisais le mur et plus de vandalisme, que ce soit grave ou pas, la leçon était rentrée.

Mais cette fois-ci, c’était différent. Parce que Isaiah, je devais supporter sa sale gueule constamment au lycée, et qu’en plus, même si je me tenais à carreau, c’était pas dit que lui le fasse, et donc, il y aurait toujours un problème, que je le veuille ou non. Quoiqu’il en soit, j’allais me faire démonter en rentrant. Ce que j’hésite à faire maintenant même. Mon érection est toujours présente, et ça en devenait presque douloureux en plus. Et puis, n’arrivant pas à me calmer et à redescendre en pression, je suppose que le reste de la journée se transformerait rapidement en enfer. Ouais, j’allais rentrer. Je ramasse mes affaires que j’avais balancé au sol de colère alors qu’on m’interpelle. J’osais espérer que ça serait au moins quelqu’un que j’appréciais, à peu près compatissant de mon état, mais c’était tout le contraire. Isaiah, sa tête de con et son faux air de saint. Probablement qu’il venait remuer le couteau dans la plaie. « J’en ais rien à foutre de tes histoires de cul, enculé. Plus jamais tu me touches, encore moins tu m’embrasses ! ». Je ne m’étais jamais senti aussi mal à l’aise qu’en sentant ses lèvres sur ma joue, comme ça, devant tous. Pression sanguine qui remonte, j’avais bien envie de continuer ce que j’avais commencé, à savoir lui casser la gueule, mais je suppose que j’avais déjà suffisamment de problèmes comme ça pour aujourd’hui. « Continue de sucer des bites et étouffe toi avec, qu’on puisse avoir la paix. ». Sur ces paroles pleines de gentillesse, je tourne les talons et m’éloigne, rentrant chez moi. Cette journée de merde continuera sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


De feu et de glace Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
De feu et de glace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: