Le Deal du moment : -30%
HAUCK Lit parapluie Dream N Play
Voir le deal
29.39 €

Partagez
 
 
 

 Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2442
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

200525050547450736.png
Elsa
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis reine et je m'en sors confortablement, même si je remets toujours en question ma volonté à demeurer sur le trône. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse du futur souverain de mon royaume, un homme formidable. Et je le vis plutôt très bien. Il serait juste parfait que la vie et les autres nous laisse vivre notre amour en paix, à présent.  

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Original
Elsa est une reine qui aimerait ne pas l'être. Elle songe souvent à laisser son trône à sa cadette, fatiguée des responsabilités écrasantes de son titre, mais ne le conserve que par inquiétude quant au devenir de son royaume, auquel elle tient malgré tout. Elle a longtemps mis l'amour de côté, craignant qu'il ne rende son pouvoir hors de contrôle, jusqu'à sa rencontre avec Aïden (anciennement Shadow). Avec lui, elle a non seulement apprit à maîtriser ces dons, qu'ils partagent tout deux, bien que les siens soient de l'ordre du feu, mais également ce qu'était l'amour le plus pur. Elle donnerait sa vie, pour cet homme. Elle sacrifierait son royaume, pour ce Roi. Mais elle doute que leur amour puisse véritablement s'épanouir, si le destin ne consent pas à les laisser vivre en paix définitivement.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 4468d6ebcb4827d71ad99df37de5e35ad4a480e9

Whatever happens, don't let go of my hand
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en

Autre personnage récurrent :

Anna, 20 ans, soeur d'Elsa.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 783642527d2336bb88962affa50a669a

Dialogue Elsa : #cc6666


Elle Fanning - Prophetic Moses
Si le chemin que nous avons parcouru jusqu’à cet instant s’est avéré ô combien laborieux, je suis contente de pouvoir affirmer que celui qui se profile à l'horizon semble bien moins pénible qu’il ne le fut. Nous sommes deux, dorénavant. Un Roi et sa Reine. Et si les choses ne sont pas encore officialisées, certes, je sais que cela ne saurait tarder de l’être. J’ai grande hâte que tout le royaume soit informé de cette grande nouvelle que seront nos épousailles, d’ailleurs. Je me languis donc de la partager à tout notre entourage, tandis que nos bouches se font l’amour comme elles n’ont de cesse de le faire depuis nos premiers émois. J’aimerai pouvoir célébrer nos fiançailles d’une manière plus charnelle mais… mon état physique ne me le permet guère, malheureusement. Je dois encore conservée une certaine immobilité pour le confort de mes côtes brisées, afin qu’elles ne perforent pas un poumon malencontreusement, et je m’excuse presque d’un regard de contraindre mon futur époux à une telle abstinence. Peut-être n’y songe-t-il pas, du reste. Peut-être est-il plus préoccupé par nos déclarations d’amours sincères, que nos échanges physiques. Mais dans le doute : je ne peux m’empêcher de penser que nous saurons rattraper ces moments perdus, dès que les choses iront pour le mieux. Oui, c’est du moins le songe qui envahit mon esprit, front contre le sien, quand j’entends des mots déplaisants à mon oreille. Plaît-il ? Je ne devrais pas dire que j’ai aimé Shadow ? Je ne le penserai pas si je savais toute l’ampleur des crimes qu’il a commit ? C’est très mal me connaître, je dois l’avouer. Je n’ai pas fondée mes sentiments à son égard sous une quelconque condition de ligne de conduite. J’ai bâti les fondations de mon amour sur la personnalité que me laissait entrevoir ces magnifiques prunelles bleutées. Je réfute donc cette interdiction, dès qu’il m’a fait la promesse qu’il ne me quitterait plus jamais, restant ainsi auprès de moi pour l’éternité.

« _ Je suis la reine, Aïden. Je souffle amoureusement contre ses lèvres chaudes, déposant une main à sa joue. _ Nul ne saurait m’interdire d’exprimer mes sentiments tels que je les ressens. Je t’interdis par conséquent d’être le premier à t’y autoriser, y compris à ton sujet. Je souris, tendrement. _ Je sais que tu portes le poids de tes crimes passés sur ta conscience, que tu ne te pardonnes pas les choix que tu as pu faire. Mais cela ne fait pas de toi un être méprisable pour autant. J’aime Shadow au même titre que j’aime Aïden, et tout connaître de lui ne saurait changer cela. »

La discussion est close, du reste. J’ai affirmée mes sentiments à l’égard des deux hommes qu’il m’ait été amenée de côtoyer, et je ne tolérerai par conséquent qu’il s’obstine là où il n’a aucun pouvoir sur mes sentiments. Il ne peut me contraindre à le détester là où il se déteste, n’est-ce-pas ? Je continuerai donc de le regarder tel que je le fais en ces instants, avec amour, tandis s'il se méprise pour ces actions passées.  

« _ Il va falloir organiser un bal pour nos fiançailles. J’annonce à la suite, toujours sur le même ton. _ Quand pense-tu qu’il serait avisé de le faire ? Nous ne pouvons attendre ma totale guérison pour informer le peuple d’Arendelle ? »

Cela prendrait des semaines, des mois. C’est beaucoup trop lointain. L’idéal serait que le bal se tienne dès que je sois en état de me déplacer, même si je ne saurai profiter des festivités.  

« _ Ton frère est-il informé de cette demande, d’ailleurs ? Je l’interroge tout d’un coup, craignant qu’il fasse un esclandre de l’apprendre lors de ce bal. _ Il serait peut-être plus sage de l’informer dans les plus brefs délais, si ce n’est pas le cas. »

Il va certainement être furieux, ainsi qu’Anna. J’avais presque oubliée que je me devais également de lui partager cette nouvelle.


@Elsy


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 733
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

zgTlse94_o.png
Aïden
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis un ancien assassin et futur souverain de mon royaume et je m'en sors relativement bien , bien que ma future position m'effraie. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux de la magnifique Reine des Neiges d'Arendelle et fiancé à cette dernière. Nous sommes tellement liés, au point d'avoir l'impression de ne faire qu'un. J'aimerai tellement que l'on puisse enfin vivre notre amour en paix.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_prmoasZ0ld1vjg4rh_250

Aïden. Le jeune homme naît avec un mystérieux don magique , celui du feu , des flammes violettes plus précisément.
Contrairement à ce qu'à vécu sa moitié, Aïden grandit entouré d'amour, ses parents comprenant mieux l'avertissement du vieux troll que la famille Royale .
Le garçon devient très proche de son grand frère, Élias , qui l'aide à maîtriser son pouvoir , allant jusqu'à parfois le provoquer pour qu'il sorte de ses gonds.
Le bonheur du jeune homme vole en en éclats à ses 15 ans , lorsque des assassins font irruption dans sa maison et tue toute sa famille : ses parents et sa petite soeur Élise.
Aïden vit avec les remords intense de n'avoir pas su ou réussi à protéger sa famille. Élias et lui sont séparés plus loin , et le brun le croit mort alors qu'il n'en est rien. En effet , le frère aîné rejoint lui aussi les meurtriers après avoir encaissé nombres de coups. Il fait d'ailleurs aujourd'hui parti , du fameux Conseil , dont il est le 13e et dernier membre.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_o17vm98RIe1s6eco5_250

Aïden recruté par les assassins en raison de son don , est renommé Shadow par ses maîtres. À seulement 15 ans , il est dévoré par les regrets et la colère. Survivants à ses premières missions , un assassin plus âgé , Zephyr , le prend sous son aile et lui apprend à survivre dans ce monde difficile.
Shadow se lie avec Freya au cours d'une mission commune aux alentours de ses 18 ans. La jeune femme finit par se rebeller contre l'organisation et , pour prouver sa loyauté Shadow est désigné pour la tuer. Ce qu'il fera , étant devenu lâche et terrifié par l'idée de mourir.
Son sommeil est hanté encore aujourd'hui, par cet événement et ses autres meurtres. Rare sont les nuits où il dort paisiblement.
Puis , à 23 ans , Shadow est envoyé à Arendelle pour tuer la Reine. Dès le premier regard , il ressent une profonde attirance. Il se lie à cette femme d'une manière qu'il n'aurai jamais pu imaginer. Ils sont dépendants l'un de l'autre , tout simplement. Il l'aime intensément , plus fort qu'aucun autre homme ne le pourait. Leurs âmes sont liées , d'un sentiment bien plus fort que l'amour . Petit à petit , Elsa fait fondre sa haine et sa colère pour les remplacer par l'amour. Petit à petit , Shadow redevient Aïden.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en
Refusant d'accomplir sa mission, Aïden est mortellement blessé par Hans. Il meurt au côté de sa moitié, déchiré de la laisser. Le jeune homme revient de l'autre côté grâce à Elsa , en raison d'un phénomène que même eux ne sont pas sûr d'avoir compris.
Néanmoins , tout cela est loin de le libérer du joug de ses maîtres , son amour pour la belle Reine sera encore rudemment mis à l'épreuve.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_p6hiqq4q6l1s6eco5_250

Autres personnages récurrents :

Éric , 23 ans , membre haut placé de la Garde d'Arendelle , ami d'Aïden : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 BbFo

Élias , 26 ans , frère aîné d'Aïden , 13e membre du Conseil des Assassins : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 380b9d9604498edac75e87cd0eb9e02344f43230


Zac Efron :copyright:️

Je profite de l'instant , de ce moment de bonheur que la vie nous accord enfin. Le bonheur d'être simplement tous les deux , l'un contre l'autre , sans personne pour nous dicter notre conduite.
Certes Elsa est toujours blessée , mais en bien meilleure forme que la dernière fois. On ne peut pas se permettre trop de folies , mais je m'en moque. Sa simple présence m'apaise et me suffit.

Je souris à ses mots. Ça ne m'étonne pas qu'elle soit si opposé à l'idée qu'elle me détesterait. Je ne vais pas chercher à la convaincre davantage , bien qu'une part de moi en reste persuadée. Je lui souris , sincèrement touché.

"J'avais oublié à quel point tu peux être autoritaire." , je lui souffle un brin taquin.

Je reviens me coucher à ses côtés , faisant attention de ne pas faire de mouvements brusques pouvant lui réveiller ses douleurs. Je garde mon visage près du sien , cela dit alors qu'elle commence à parler des choses...officielles , j'imagine ?
Un bal ?
Quelle joie. Je vais adorer. Évidemment , je ne peux que me rappeler les fameuses fiançailles avec Hendrick. J'ai l'impression que c'était il y a une éternité. Pourtant , ce n'était qu'il y a quelques mois. Et , l'idée de grandes fêtes où je devrais bien paraître...Hum. Ça m'angoisse beaucoup , à vrai dire.

"Euh...oui , c'est vrai. Il faudra que...tu m'expliques comment ça se passera exactement." , je commence le visage au creux de son cou.

"Il faut quand même attendre que tu ailles mieux ? Ce n'est pas un événement où j'aimerai te voir souffrante. Au contraire." , ça doit rester un beau moment pour nous , je suppose. Qu'elle puisse au moins bouger , profiter de la soirée...Enfin , je la laisse juger du moment qu'elle jugera le plus opportun.

"Non. Je ne lui ai rien dit. Il...était persuadé que toi et ta famille ne m'accepterait pas. Et...eh bien la réaction de ta sœur l'a conforté dans cette idée." , il déteste la famille royale et pour cause...Je partageais ces impressions , un temps.

"Je lui en parlerais , ne t'inquiètes pas. Il s'en doute , très probablement . Il ne nous fera pas d'histoires. Il a besoin de temps pour se faire à l'idée , mais il ne te déteste pas vraiment , tu sais." , c'est ce qu'elle a l'air de penser , pourtant je crois qu'il n'en est plus à ce stade. Ce serait exagéré de dire qu'il l'apprécie mais...il n'a pas l'air de vouloir la tuer non plus , ce qui est un bon point. Il a même essayé de l'aider après sa chute...

"Tu vas en parler rapidement à ta sœur également ?" , je suis bien obligé de demander. Malgré que je craigne vivement sa réaction.

"D'ailleurs pour Élias...Je sais que tu n'as pas grande confiance en lui mais...et bien il n'a pas de travail. Quand on était plus jeunes , on avait parlé de rejoindre la garde , lui et moi. Est-ce que tu serais d'accord qu'il la rejoigne ? Il ne fera rien de stupide , je te le promets. Ce n'est pas dit qu'il accepte en plus...mais ça me rassurerait de le savoir près de moi." , c'est sûrement une mauvaise idée. Ça ne risque pas de faire plaisir à Elsa...Enfin , je ne sais pas. J'évite de croiser son regard , caressant doucement sa joue.

"Ne te sens pas obligé d'accepter pour me faire plaisir. Dis-moi comme tu le sens." , j'ajoute en déposant un baiser dans le creux de son cou.


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 QYEd
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2442
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

200525050547450736.png
Elsa
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis reine et je m'en sors confortablement, même si je remets toujours en question ma volonté à demeurer sur le trône. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse du futur souverain de mon royaume, un homme formidable. Et je le vis plutôt très bien. Il serait juste parfait que la vie et les autres nous laisse vivre notre amour en paix, à présent.  

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Original
Elsa est une reine qui aimerait ne pas l'être. Elle songe souvent à laisser son trône à sa cadette, fatiguée des responsabilités écrasantes de son titre, mais ne le conserve que par inquiétude quant au devenir de son royaume, auquel elle tient malgré tout. Elle a longtemps mis l'amour de côté, craignant qu'il ne rende son pouvoir hors de contrôle, jusqu'à sa rencontre avec Aïden (anciennement Shadow). Avec lui, elle a non seulement apprit à maîtriser ces dons, qu'ils partagent tout deux, bien que les siens soient de l'ordre du feu, mais également ce qu'était l'amour le plus pur. Elle donnerait sa vie, pour cet homme. Elle sacrifierait son royaume, pour ce Roi. Mais elle doute que leur amour puisse véritablement s'épanouir, si le destin ne consent pas à les laisser vivre en paix définitivement.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 4468d6ebcb4827d71ad99df37de5e35ad4a480e9

Whatever happens, don't let go of my hand
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en

Autre personnage récurrent :

Anna, 20 ans, soeur d'Elsa.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 783642527d2336bb88962affa50a669a

Dialogue Elsa : #cc6666


Elle Fanning - Prophetic Moses
Il est vrai que je suis autoritaire, en effet. Je ne m’empêche jamais de faire part de mes exigences, là où j’ai à cœur qu’elles soient respectées. Toutefois, je ne le suis jamais là où la liberté d’autrui commence. Il n’est pas question de devenir une souveraine tyrannique, aussi bien pour mon peuple que ma famille. Chacun a le droit de conserver ces idées intactes, qu’elles me scient ou non, et jamais je n’intenterai quoique se soit pour changer cela. Au contraire : je respecte la pensée que mon futur époux puisse douter de mes sentiments, inconditionnels. Je le comprends également, du reste. Je n’agirai pas autrement si nos positions étaient inversées, faisant de lui le souverain s’étant épris d’une simple femme du peuple, aux activités professionnelles plus que discutables. Mais je refuse qu’il m’en parle, parce que je sais qu’il se trompe, et qu’il ne serait qu’une perte de temps de tenter de nous en convaincre mutuellement. Qu’importe ce qu’il ait pu faire bon gré mal gré, d’ailleurs. Je ne changerai pas le regard que je porte sur sa personne : bienveillant. Il n’est que le rouage d’une mécanique enclenchée par mon père, comme son frère, et cela me suffit pour avoir la certitude qu’ils ne sont pas les monstres qu’ils s’imaginent être. Élias est peut-être plus cruel que ne l’est Aïden, c’est un fait. Mais je ne doute pas que cette cruauté s’effacera, maintenant qu’il est libre de cette organisation. Il y a toujours cette colère qu’il me voue, certes, me tenant responsable du trépas de ces parents. Mais j’en fais fie volontairement, sachant que la haine est la sœur de l’amour. Oui. Aussi inimaginable soit-il, ces deux sentiments sont liés, et je ris à la pensée qu’il puisse un jour prochain me vouer une certaine affection, au même titre que la taquinerie de mon futur époux. Mon futur époux qui retrouve sa place contre mon corps, sous la couverture, là où est éternellement sa place, nous permettant ainsi de discuter du sujet qui nous intéresse réellement : notre mariage à venir. Je suggère de prime abord que nous donnions un bal en l’honneur de nos fiançailles, pour annoncer au peuple cette grande nouvelle. Cependant, je ne sais quel moment serait le plus propice à le donner, sachant que je ne suis moi-même pas en état de me prêter à ce genre de rassemblement. Sûrement lorsque je me sentirai plus en forme, tel que le suggère également mon âme-sœur. Toutefois, je crains que mon complet rétablissement ne tarde à venir. Mes côtes sont en bonnes voies de guérison, là n’est pas le problème. Elles mettront juste énormément de temps. Et du temps, je ne veux plus en perdre. Nous avons passés tant de mois loin l’un de l’autre, que je souhaite conjurer cette malchance qui nous poursuit, en nous rendant inséparable le plus tôt possible.

« _ Eh bien… Je souffle en amont, doucement, appréciant de sentir son souffle chaud dans le creux de mon cou. _ Le bal en l’honneur de nos fiançailles n’est pas réellement une célébration nécessitant des actions particulières. Il te suffira d’être galamment habillé, ainsi que ton frère, et de profiter des festivités jusqu’au moment où nous ferons l’annonce officiel. Mais je m’en chargerai, ne t’en soucie guère. Je suis habituée aux discours en public, et cela sera un véritable honneur pour moi de le faire. Je marque une pause. _ Oh. Autre chose : j’ai un tailleur officiel, à la coure. Il peut se charger de vos costumes, gratuitement. Il lui suffira juste de prendre vos mesures et que vous lui indiquiez le tissu ainsi que le modèle que vous aimeriez. »

Je sais que mon futur époux et son frère n’ont pas les moyens de s’offrir des tenues aussi… officielles. Je leur offre donc de bon cœur, sans que cela ne soit une quelconque forme de charité de ma part. C’est plus un présent, pour les remercier d’être là.

« _ Je suis d’accord. Je reprends ensuite doucement, caressant son bras de mes doigts, avec tendresse. _ Je ne tiens pas à être alitée sur mon trône pendant que tous nos convives s’amuseront. Mais je n’ai pas envie non plus d’attendre ma guérison complète pour donner ce bal. Nous avons tant la malchance d’être aisément séparés par de fâcheux concours de circonstances, que je n’aimerai que cela se reproduise dans les semaines à venir. Je veux par conséquent conjurer cette guigne en te prenant pour époux, le plus rapidement possible. »

Je ne puis ne lui partager cette appréhension. Il doit lui-même prendre conscience que nous sommes dans une période de pérennité, peut-être brève, nécessitant que l’on agisse dans un délai court. Je ne donnerai pas ce bal si je suis moi-même alitée, c’est convenu ainsi. Mais je n’attendrai pas d’être à nouveau totalement guérie, au risque qu’un autre drame ne vienne tenter de nous séparer. Je m’inquiète d’ailleurs des réactions de son frère et de ma sœur, à cette nouvelle. Ils ne peuvent être tenu informés au cours du bal comme l’ensemble du royaume. Je crains donc que nous ayons une crise interne à gérer, incessamment sous peu. Aux dires de mon futur époux, Je n’ai pas à me soucier de son frère. Il se doute très probablement de cette finalité, l’encourageant à croire qu’il ne fera aucune histoire, tandis qu’il me partage le fait qu’il ne me déteste pas. J’ai du mal à le croire, je dois l’avouer. Ce n’est pas le sentiment qu’il me donne quand il me surnomme Blondasse mais… Peut-être Aïden a-t-il effectivement raison. Peut-être a-t-il simplement besoin de temps, pour ce faire à l’idée qu’il rejoindra, indirectement également, la famille qui a causé la mort de la sienne.

« _ Cela m’importe peu la manière dont il me considère. Je déclare à sa suite, avec tendresse. _ Tout ce qui me préoccupe, me comble de joie, est que vous soyez réunis autant qu’heureux au sein de ce royaume. J’accepte donc qu’il puisse ne pas m’apprécier, éternellement. »

Je suis sincère, d’ailleurs. Je m’engage à ce qu’ils ne manquent de rien, tout les deux, tant que je vivrai et gouvernerai ce royaume. Ils ont la place qu’ils ont le choix de prendre dans cette famille, et je ne laisserai personne venir contrarier cette décision. Pas même ma cadette, qu’Aïden aborde au sujet de la future annonce de nos épousailles.

« _ Je n’en ai pas le choix, hélas. Je réponds à cette question, aussi craintive de la crise qui en découlera. _ Anna ne me pardonnera jamais de l’en tenir informé au cours du bal comme l’ensemble de notre peuple, et je n’ai pas à cœur d’essuyer une nouvelle crise de sa part lors de ce grand jour. »

C’est triste que ma cadette ne puisse pas redevenir cette femme qu’elle a toujours été, bienveillante. Et cela me manque considérablement de ne plus la voir s’extasiant de tout, au point de faire de chaque jour un jour de célébration. Je songe à cette période béni où nos rapports n’étaient qu’amour, d’ailleurs, lorsque le sujet de mon futur-beau-frère est de nouveau abordé. Aïden s’inquiète de la situation financière autant que professionnelle de son aîné, et aimerait que je considère l’éventualité qu’il prenne un poste dans les rangs de mon armée. Eh bien… C’est… C’est une question délicate, je dois l’avouer. Nos rapports ne sont pas spécifiquement favorables à une telle collaboration professionnelle, et je n’ai pas une idée précise de ces talents au corps-à-corps. Il a survécu à l’attaque du conseil, cela dit. Il a donc démontré qu’il était un bon élément face à des hommes surentraînés autant que fourbes. Mais acceptera-t-il sincèrement de prêter allégeance à mon royaume, sachant qu’il méprise toute forme de noblesse ? Impossible à prédire. J’imagine qu’il me faut donc lui donner sa chance, s’il tient à l’obtenir lui-même.

« _ Je n’ai rien contre. Je souffle suite à sa question, frissonnant au baiser qu’il appose à mon cou, ainsi qu’à ces caresses sur ma joue. _ Je doute sincèrement qu’il puisse l’accepter, tant il méprise la noblesse, mais j’ai entièrement confiance en ta qualité de juge quant à ces aptitudes à ce poste. Tu pourras par conséquent lui proposer dès que tu le reverras. »

Je ne veux que leur bonheur, à tout les deux. Si cela passe par ce biais, alors ils ont mon aval, tout les deux. Mais à une condition, toutefois :

« _ Détail important, néanmoins. Je reprends, très sérieusement. _ Si d’aventure mon estimé futur-beau-frère acceptait cette offre : je te confis l’entière responsabilité de ces actes. J’attends donc de lui une qualité de service irréprochable. »

Je ne tolérais aucune faute grave. Il doit le tenir impeccablement dans les rangs, quelque soit les circonstances.


@Elsy


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 733
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

zgTlse94_o.png
Aïden
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis un ancien assassin et futur souverain de mon royaume et je m'en sors relativement bien , bien que ma future position m'effraie. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux de la magnifique Reine des Neiges d'Arendelle et fiancé à cette dernière. Nous sommes tellement liés, au point d'avoir l'impression de ne faire qu'un. J'aimerai tellement que l'on puisse enfin vivre notre amour en paix.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_prmoasZ0ld1vjg4rh_250

Aïden. Le jeune homme naît avec un mystérieux don magique , celui du feu , des flammes violettes plus précisément.
Contrairement à ce qu'à vécu sa moitié, Aïden grandit entouré d'amour, ses parents comprenant mieux l'avertissement du vieux troll que la famille Royale .
Le garçon devient très proche de son grand frère, Élias , qui l'aide à maîtriser son pouvoir , allant jusqu'à parfois le provoquer pour qu'il sorte de ses gonds.
Le bonheur du jeune homme vole en en éclats à ses 15 ans , lorsque des assassins font irruption dans sa maison et tue toute sa famille : ses parents et sa petite soeur Élise.
Aïden vit avec les remords intense de n'avoir pas su ou réussi à protéger sa famille. Élias et lui sont séparés plus loin , et le brun le croit mort alors qu'il n'en est rien. En effet , le frère aîné rejoint lui aussi les meurtriers après avoir encaissé nombres de coups. Il fait d'ailleurs aujourd'hui parti , du fameux Conseil , dont il est le 13e et dernier membre.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_o17vm98RIe1s6eco5_250

Aïden recruté par les assassins en raison de son don , est renommé Shadow par ses maîtres. À seulement 15 ans , il est dévoré par les regrets et la colère. Survivants à ses premières missions , un assassin plus âgé , Zephyr , le prend sous son aile et lui apprend à survivre dans ce monde difficile.
Shadow se lie avec Freya au cours d'une mission commune aux alentours de ses 18 ans. La jeune femme finit par se rebeller contre l'organisation et , pour prouver sa loyauté Shadow est désigné pour la tuer. Ce qu'il fera , étant devenu lâche et terrifié par l'idée de mourir.
Son sommeil est hanté encore aujourd'hui, par cet événement et ses autres meurtres. Rare sont les nuits où il dort paisiblement.
Puis , à 23 ans , Shadow est envoyé à Arendelle pour tuer la Reine. Dès le premier regard , il ressent une profonde attirance. Il se lie à cette femme d'une manière qu'il n'aurai jamais pu imaginer. Ils sont dépendants l'un de l'autre , tout simplement. Il l'aime intensément , plus fort qu'aucun autre homme ne le pourait. Leurs âmes sont liées , d'un sentiment bien plus fort que l'amour . Petit à petit , Elsa fait fondre sa haine et sa colère pour les remplacer par l'amour. Petit à petit , Shadow redevient Aïden.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en
Refusant d'accomplir sa mission, Aïden est mortellement blessé par Hans. Il meurt au côté de sa moitié, déchiré de la laisser. Le jeune homme revient de l'autre côté grâce à Elsa , en raison d'un phénomène que même eux ne sont pas sûr d'avoir compris.
Néanmoins , tout cela est loin de le libérer du joug de ses maîtres , son amour pour la belle Reine sera encore rudemment mis à l'épreuve.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_p6hiqq4q6l1s6eco5_250

Autres personnages récurrents :

Éric , 23 ans , membre haut placé de la Garde d'Arendelle , ami d'Aïden : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 BbFo

Élias , 26 ans , frère aîné d'Aïden , 13e membre du Conseil des Assassins : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 380b9d9604498edac75e87cd0eb9e02344f43230


Zac Efron :copyright:️
La discussion porte désormais sur les événements officiels qui vont découler de nos fiançailles. Je suis aux côtés de mon âme-sœur, et mon esprit aimerait s'endormir , enfin se reposer , plutôt que de continuer ses discussions pointues.
Mais , je n'en dis rien à Elsa , la questionnant sur comment doit se dérouler ce bal en l'honneur de notre engagement. Apparemment , il me suffira d'être bien habillé , qu'Élias le soit également , et il n'y aura rien de particulier à faire jusqu'à ce qu'elle s'occupe de l'annonce officielle.

Bon. Normalement , je ne devrais pas faire de grosses bourdes , alors ? Ta rien de compliqué , juste faire bonne figure. Hum. Ça, je pouvais faire en tant que Shadow , pris dans mon rôle , mais là...Je sais déjà que je serais plus mal à l'aise que jamais.

Je m'apprête justement à lui rappeler notre manque de moyens pour nos habits , mais elle me coupe l'herbe sous le pied , me parlant de son tailleur officiel qui s'en chargera.

"D'accord...Merci. Je devrais arriver à ne pas faire n'importe quoi." , je plaisante à peine , pour le coup.

Suffit que je dise un truc de travers à un noble...Hum , ça promet. La vérité , c'est que je sais à peine comment m'adresser à quelqu'un de son rang. Elsa m'a apprécié dès le premier regard , je n'avais qu'à m'adresser à elle par son rang , mais elle ne m'a jamais reproché de m'exprimer comme...Comme un paysan , concrètement.
Et , je sais que tous les nobles n'ont pas sa compréhension. D'où ma certaine appréhension , concernant cette soirée.

Revient la question de la date. Je ne veux pas qu'elle assiste à nos fiançailles , souffrante , ne pouvant profiter d'aucun des plaisirs que ce genre de soirée peut apporter , en temps normal. J'apprécie les caresses de ses doigts sur mon bras , qui me déconcentrerait presque du sujet de notre conversation.
Elle partage mon avis , sur ce sujet mais ne veut pas attendre sa guérison complète.

Je vois ce qu'elle veut dire. C'est vrai que l'univers semble avoir une dent contre notre couple , et je serai aussi plus que rassuré d'être son époux le plus tôt possible.
Euh...Je crois que je n'ai pas tout compris par contre...

"Une guigne ?" , je relève n'ayant absolument aucune idée de ce que ce mot signifie. Enfin si , dans le contexte de la phrase mais...Bon , clairement je préfère m'en assurer.

"En tout cas , je suis d'accord , on ne doit pas trop attendre. Mais , restons raisonnables." , j'ajoute , ne souhaitant pas que l'on se précipite et que ses problèmes soient aggravés.

Nous nous inquiétons tous deux des réactions de notre famille , quant à cette annonce. Je lui assure que mon frère ne fera pas de crises , là où je sais qu'il se doute que ce jour va arriver. J'en profite pour glisser le fait que mon aîné ne déteste pas Elsa.
Je ne crois pas , en tout cas. Il ne l'aime pas , ne l'apprécie guère mais , il est loin de la détester. Sa haine est dirigée contre l'ancien Roi , et bien malgré elle ma fiancée le représente. Ça lui passera , j'en suis convaincu .

La haine , la vengeance...il faut apprendre à oublier , à laisser tout ça bien que ce soit une des choses les plus dures à faire , dans l'existence.

"La manière dont il te considère a de l'importance pour moi." , je lui souffle sincèrement. "J'aimerai qu'il t'apprécie et voit la femme derrière la Reine." , nous détestons la bourgeoisie de pareille manière mais j'ai appris que Elsa est loin de ces stéréotypes. Je voudrais tant que mon grand frère puisse le constater également.

"Je suis sûr que Anna finira par s'apaiser. Et , c'est vrai que ce serait irrespectueux envers elle de ne pas la tenir informée ." , je continue lorsqu'elle confirme qu'elle a bien l'intention d'en parler à sa jeune sœur .

Je parle ensuite à Elsa plus précisément d'Élias. Je sais que ce n'est peut être pas la meilleure des idées que j'ai eu mais...il a besoin de se sentir utile , de mettre derrière lui son passé , et j'ai envie de le savoir près de moi. C'est peut être égoïste.


Mais , c'était notre projet de gosse , cela dit. Il ne l'a sûrement pas oublié , malgré cette vie que nous avons vécus entre temps.
Ma Reine n'a rien contre , à ses propres dires , mais je sens qu'une part d'elle est méfiante . Je la comprends , c'est logique , assurément .

"Merci , Elsa. On verra bien si il acceptera. Et , j'ai une totale confiance en ces aptitudes , j'ai vu comment il se battait." , ce n'est pas non plus pour rien qu'il s'est hissé jusqu'au conseil. J'aime moins ce qu'elle ajoute , ceci dit.

"D'accord . Mais , je ne pourrais pas épier ses faits et gestes tout le temps." , je vais devoir le briefer, lui demander de ne pas faire de conneries. Je préfèrerai éviter que ses rapports avec Elsa se détériorent encore plus. Je dépose un baiser sur ses lèvres.

On parle encore un petit peu , mais la fatigue me rattrappe bel et bien , et je sombre dans le sommeil. Mes songes sont agités comme toujours , mais la présence d'Elsa m'a toujours aidé à mieux dormir.

***

C'est seulement le lendemain que je me décide à retrouver mon frère . Il ne semble pas de mauvaise humeur , c'est déjà ça . Je lui explique que Anna n'a pas faits de vagues , et surtout que j'ai demandé Elsa en mariage. Pas de réactions , en tout cas rien de visible sur son visage.

"Félicitations, j'ai hâte de t'entendre parler de manière aussi méprisante que les autres nobles. Enfin votre mariage ...c'est dans l'ordre des choses...à moins que tu ne l'as demandé parce quelle est enceinte ?"

"Non ! Je l'ai fait pour qu'on soit enfin ensembles." , il a un regard étrange. Je vois bien que quelque chose le dérange. Je ne comprends pas très bien quoi. Il évite mon regard , se concentrant sur un de ses croquis.

"Humm...J'ai pensé à quelque chose aussi..." , je suis plutôt perturbé par son manque de réaction.
Je lui parle de la proposition d'entrer dans la garde , rappelant qu'il le voulait plus jeune , et qu'il serait vite dans ma garde personnelle. Cette fois-ci , il réagit , lâchant un petit rire.

"Je ne peux pas être au service de la blondasse , Aïden. Même si elle est plus supportable que les autres bourgeois."

"Pourquoi pas ? Puis tu serais à "mon" service. Tu aurais des avantages et une vie confortable." , je sais que ce n'est pas ce qui lui impporte mais...Je pensais qu'il ferait l'effort de mettre sa haine de côté , et je suis blessé malgré moi.

"Ce n'est pas la bourgeoisie le problème..." , il souffle profondément.

"Ce n'est pas une bonne idée que je sois proche de la Reine et encore moins de sa soeur." , j'ouvre de grands yeux , ne comprenant plus rien.
Il a peur d'Elsa ?
Depuis quand ?

"Elsa n'a rien contre toi. Et sa sœur n'oserait rien faire. Allez , Élias , je sens bien que tu ne me dis pas tout." , il ferme les yeux un instant.

"Pour l'instant..." , il me fait signe de s'assoir à côté de lui , ce que je fais inquiet de son attitude. Surtout que je suis toujours fatigué et affaibli.

"Faut que je t'avoue quelque chose."

"Je t'écoute."

"Tu sais que Agnar et Iduna , les parents des deux soeurs sont morts il y a 5 ans ?"

"Oui , bien sûr. J'en ai entendu parler. Ils ont fait naufrage, de ce que m'a dit Elsa."

"Pas exactement." , son regard se voile et là je comprends. Comme un seau d'eau glacée , directement sur ma tête.

"Putain Élias t'a..."

"Je m'étais incrusté dans le navire comme passager clandestin. J'ai tué la reine sous ses yeux. Égorgé comme ses assassins ont fait pour Élise." , la haine transparait dans chacun de ses mots et je frissonne.

La Reine...je l'ai vu en rêve . Elle n'avait sûrement rien à voir dans notre affaire...tout comme maman ou Élise.
Je me sens mal.
Parce que je n'arrive pas à en vouloir à mon frère ou à lui dire que c'est cruel ce qu'il a fait.
Non , bien au contraire , je lui en suis presque reconnaissant.


"Je me suis ensuite occupé du Roi , avant de m'enfuir à une escale. L'équipage ne savait pas quoi faire. Le royaume en question était en froid avec Arendelle , ils ne pouvaient pas y chercher de soutien , juste se ravitailler . Le hasard a fait qu'une tempête les emporte le jour suivant , ce qui m'arrange."

Je le fixe , sans dire un mot. Ainsi , c'est lui qui a privé les sœurs de leurs parents.
Merde. Juste , merde.

"Tu penses toujours que c'est une bonne idée que je rejoigne la garde ?"

"Elsa n'en sais rien. Et , même elle ne te ferais jamais quelque chose de mal." , j'en suis intimement persuadé.
Jamais , elle ne toucherait à sa vie. Elle pourrait l'exiler ? Je ne sais pas. J'aurais vraiment aimé que notre histoire soit plus simple .

"Je pensais que tu lui dirais. Mais , c'est pas elle qui m'inquiète. C'est la salope rousse."

"Je l'empêcherais de t'approcher si elle apprend la vérité."

"...." , soupire. "D'accord , j'accepte. Mais , si ça foire tu acceptes que je démissionne dans la seconde ? Pareil , si je ne supporte pas les autres bourgeois ?"

"Oui. Comme tu le souhaites." , je réponds ravi qu'il accepte tout de même.

"Très bien Votre Majesté." , et il se moque déjà... "Tu penses que je pourrais venir avec quelqu'un aux fiançailles ?"

"Quelqu'un ?"

"Surprise." , et la conversation est close.

Je suis heureux qu'il ai accepté , bien sûr. Mais , je ne peux pas retirer ses révélations de ma tête.
Il a tué les parents d'Elsa.
Je m'étais promis de cacher le moins de choses possibles à ma bien-aimée.
Je ne peux pas lui dire ça, c'est impossible.
Je devrais.
Bordel.
Je ne sais pas.
Pourquoi faut toujours que ce soit si compliqué ?


Le soir des fiançailles."

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_p6hjidzTab1s6eco5_250

Je le sens pas. J'ai envie de fuir cette ambiance , alors que rien n'a encore commencé. Mon costume me gratte , me brûle et j'ai déjà envie de l'enlever. J'ai choisi quelque chose de simple mais de bien habillé , et le tailleur était d'accord pour dire que ça m'allait bien.

Les conseillers d'Elsa ont été plus problématique. Ils m'ont énervé dès le début. Je sens que la collaboration va être compliqué. Nan , la cohabitation, je veux dire. Déjà que je comprends rien la moitié du temps quand ils parlent.

"Il faut retirer la barbe pour qu'il soit présentable !" , en a soufflé un à ceux qui étaient chargés de m'aider à me préparer.
Je l'ai mal pris , bien sûr. Je vois pas où était le mal de porter une petite barbe. Mais soit , j'en ai plus.

Je pensais que je prendrais les choses plus...tranquillement ?
En réalité , je me sens angoissé à l'idée de faire n'importe quoi , de mettre ma fiancée dans une mauvaise position surtout.

Les autres nobles que j'ai pu croiser m'ont lancé des regards si condescendant que , je voulais déjà les cramé.
Ça promets.
Garder son calme.
Profiter.
Faut que je me le répète .
Souvent.
Beaucoup.
On prends une grande inspiration.
Voilà.

Je réajuste ma manche , perturbé de porter quelque chose d'aussi...cher ? Je sais pas. Mais , je n'aime pas spécialement. Je ne me sens pas assez libre de mes mouvement , bien que oui , je reconnais que j'ai plutôt fière allure dedans. Tant que ça plait à Elsa , c'est l'essentiel.

Là voilà. Ça fait tellement du bien de la voir hors du lit , après tout ce temps. Je lui souris largement , déjà rassuré par sa présence.
Émerveillé par sa prestance et sa beauté également. À chaque seconde , je me dis qu'elle devient de plus en belle.

Mais , mon angoisse me reprend bien vite , et je ne peux m'empêcher de me fermer quelque peu à nouveau , comme je l'étais déjà avant que je ne la vois arriver.

"Tu es magnifique , ma chérie." , je lui souffle à l'oreille , pour que cette phrase échappe aux quelques oreilles indiscrètes , et lui montrer que mon air renfermé n'est pas dû à elle. Je sens une de mes mains trembler , et je le "cache" en la liant à une de ses mains.


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 QYEd
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2442
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

200525050547450736.png
Elsa
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis reine et je m'en sors confortablement, même si je remets toujours en question ma volonté à demeurer sur le trône. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse du futur souverain de mon royaume, un homme formidable. Et je le vis plutôt très bien. Il serait juste parfait que la vie et les autres nous laisse vivre notre amour en paix, à présent.  

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Original
Elsa est une reine qui aimerait ne pas l'être. Elle songe souvent à laisser son trône à sa cadette, fatiguée des responsabilités écrasantes de son titre, mais ne le conserve que par inquiétude quant au devenir de son royaume, auquel elle tient malgré tout. Elle a longtemps mis l'amour de côté, craignant qu'il ne rende son pouvoir hors de contrôle, jusqu'à sa rencontre avec Aïden (anciennement Shadow). Avec lui, elle a non seulement apprit à maîtriser ces dons, qu'ils partagent tout deux, bien que les siens soient de l'ordre du feu, mais également ce qu'était l'amour le plus pur. Elle donnerait sa vie, pour cet homme. Elle sacrifierait son royaume, pour ce Roi. Mais elle doute que leur amour puisse véritablement s'épanouir, si le destin ne consent pas à les laisser vivre en paix définitivement.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 4468d6ebcb4827d71ad99df37de5e35ad4a480e9

Whatever happens, don't let go of my hand
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en

Autre personnage récurrent :

Anna, 20 ans, soeur d'Elsa.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 783642527d2336bb88962affa50a669a

Dialogue Elsa : #cc6666


Elle Fanning - Prophetic Moses
Il n’y ait rien d’anormal au fait que mon futur époux soit anxieux au sujet de notre futur bal. Il n’a pas coutume de côtoyer ce genre de réception où il sera mis à l’honneur, je le rassure donc de douce caresse à son bras, tandis que je souris à ces remerciements. Il n’a pas besoin de faire preuve de gratitude à mon égard. Lui et son frère rejoindront très bientôt les membres de la famille royale. Ils méritent par conséquent les mêmes avantages que bénéficient déjà Kristoff, même si son frère ne partagera certainement pas ce point de vue. Et je le comprends, du reste. Je représente l’assassin de leurs parents. Mais cela ne change rien en ma volonté qu’il soit heureux en mon royaume, au même titre que son cadet. Ils sont chers à mon cœur, à leur façon, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que leur intégration se passe le mieux possible. J’ai conscience que je bouscule les traditions en prenant pour époux un homme du peuple, sans titre ni richesse. Mais je ne doute pas que mon peuple l’acceptera, tant je suis une souveraine respectée de tous. Ils ne veulent que mon bonheur, après tout. Je n’envisage donc aucune issu autre que favorable à cette union. Du moins, si la guigne ne s’évertue pas encore à nous éloigner au grès des épreuves qu’elles nous imposent. Une crainte que je partage à mon futur époux, expliquant ainsi mon empressement à célébrer notre union, quand il me demande ce qu’est la guigne.

« _ Oh. Je souffle spontanément, confuse d’utiliser naturellement des mots trop soutenu, hors de sa portée. _ La guigne est un synonyme pour qualifier la malchance. Je précise, charmante, espérant qu’il ne voit pas là une façon de le traiter tel un idiot. _ Je souhaiterai mettre un terme à cette malchance qui ne cesse de nous séparer dès que nous sommes réunis, comme en cet instant. »

Et le plus tôt serait le mieux. Je suis par conséquent enchanté que nous partagions cette pensée. Il avait compris, d’ailleurs. Il avait parfaitement assimilé la cause de mon empressement, de mon inquiétude. Je ne lui fais donc pas l’affront de lui souligner, acceptant que nous fassions preuve de raison quant à la date pour le bal de nos fiançailles. Ensuite, je me consacre au sujet que sont nos familles respectives. Elles ne sont pas grandes, ni même insurmontables. Mais elles ont le réflexe malheureux d’être nos pires ennemies, là où nous souhaiterions qu’elles nous soutiennent. Élias n’est pas le plus à craindre, du reste. Il ne me voue pas une haine aussi farouche que je ne l’imaginais, bien qu’il n’empêche que je ne m’attends pas à meilleur traitement de sa part, que celui qu’il m’adresse depuis que nous nous connaissons. Aïden affirme que sa manière de me considérer lui importe, contrairement à mes propos précédents, et je suis touchée qu’il tienne à ce que son aîné puisse m’apprécier pour la femme que je suis. Je le suis tant que je lui souris, amoureusement, avant de lui faire cette promesse.

« _ Je m’engage à faire en sorte que ton frère puisse me découvrir tel que tu me vois, à compter de ce jour. »

Cela m’engage donc à ne plus le traiter d’imbécile, même si l’envie se présente à nouveau. Je n’aurai jamais du m’y autoriser, du reste. C’est indigne de mon rang. Mais Élias a la particularité d’être naturellement horripilant. Peut-être n’est-ce qu’un traitement à mon égard, pour confirmer à son frère que je suis bien aussi méprisante que les autres personnes de mon rang. Mais il ne m’y prendra plus. Je ferai en sorte de lui rester courtoise, et ce en toute circonstance. Quant à ma sœur, j’espère que mon futur époux dit vrai. Je n’aime pas la situation de conflit perpétuelle qu’elle a instaurée, depuis ces derniers mois. J’ose donc croire qu’elle puisse à nouveau redevenir la jeune femme bienveillante qu’elle était, afin que le bal ne soit pas entaché par sa mine renfrognée. C’est l’un des plus beaux jours se notre vie. J’aimerai pouvoir en profiter pleinement en sa compagnie.

« _ Nous sommes d’accord. Qu’il s’agisse d’Élias ou Anna, nos familles méritent d’être tenu informées de cette nouvelle avant le bal officiel. »

Et elles le seront. Dès que nous aurons à nouveau l’occasion de les retrouver, mutuellement. Nous leur partagerons la grande nouvelle, et nous essuierons peut-être chacun la crise qu’ils nous réservent. En attendant, la conversation se poursuit à nouveau au sujet de mon futur-beau-frère, notamment lorsque mon futur-époux émet sa volonté de lui offrir un poste à la garde du royaume. Est-il certain que cette idée soit judicieuse ? Je ne saurai le dire. Son frère ne semble pas à même de porter allégeance au royaume et… je ne sais ces qualités de soldats. Peut-être est-il préférable de décliner, afin que nous ne soyons tout deux déçus à deux échelles différentes mais… Aïden tient tant à être auprès de lui que je n’ai pas à cœur de lui refuser. Tu te laisses convaincre par ces caresses, Elsa. Ce n’est pas la meilleure façon de prendre des décisions aussi importantes. J’en conviens, en effet. Toutefois, je lui laisse la responsabilité des actions de son frère, et ce dès qu’il m’ait remercié pour cet accord. Je l’ai dis : je tiens à ce qu’ils puissent être heureux au sein de mon royaume. Si cela passe par cette proximité dans mon château, alors que leur volonté soit faite.

« _ Comme moi j’ai une totale confiance en tes qualités de juge quant à ces qualités de futur soldat. Je poursuis doucement, remarquant qu’il n’apprécie pas véritablement la condition que j’ai instaurée à cet accord. _ Il n’est pas question que tu épies ces faits et gestes en permanence, mon amour. Je souligne à la suite, sur le même ton. _ J’entends par là que je fais de toi son supérieur, et que j’attends de toi que tu saches le maintenir dans les rangs, en le traitant comme les autres gardes. »

Pas de traitements de faveurs, d’avantages. Il doit le considérer comme les autres, lorsque la situation l’exige durant des rencontres officielles. Pour le reste : je m’accommoderai sans mal à leurs élans de familiarité. Cette discussion se scellant dans un baiser tendre, j’accompagne mon futur époux dans le sommeil au gré de conversations plus légères, avant de l’admirer les paupières endormis.
Il est tellement magnifique.
Je suis chanceuse qu’il ressente le même émoi que le mien à son encontre.

(…)

J’ai fais appelée ma sœur dès que mon fiancé est parti, tôt ce matin. Je savais qu’il rejoignait son frère pour lui annoncer les sujets que nous avions évoqués la veille, et je tenais par conséquent à en faire autant avec ma cadette durant ce temps. Ce que je ne m’attendais pas, du reste, fut qu’elle puisse volontairement me faire attendre, au point que j’ordonne à la garde de la faire venir en compagnie de son petit-ami sur le champ. Ce qui n’est pas de son goût, tandis que cette dernière nous quitte pour nous offrir l’intimité que j’avais demandée.

« _ Je suis déçue, Anna. Je souffle à son encontre, sincère. _ J’espérais que tu consentirais à me rejoindre sans que je n’ai le besoin d’employer une quelconque autorité.
_ J’étais occupée. Ment-elle, très maladroitement, me fusillant du regard. _ Que crois-tu ? Que tu sois la seule à vouloir passer du temps en compagnie de l’homme de ton cœur ?
_ Je ne le crois pas, non. Je lui assure solennellement, sans adopter le réflexe malheureux de répondre à ces attaques verbales. _ Et en aucune façon je ne m’autoriserai à le croire. J’avais quelque chose d’important à vous partager à tout deux, et j’estimais que le plus tôt serait le mieux.
_ De quoi s’agit-il ? Me demande-t-elle vivement, sa curiosité désormais légendaire piquée à vif.
_ Mes fiançailles avec Aïden.
_ Plaît-il ? Vous êtes fiancés ?! S’offusque-t-elle, tel que je l’entrevoyais.
_ Oui. Depuis hier.
_ Tu ne le peux. Il n’est pas de sang noble et.
_ Kristoff ne l’est pas non plus. Je la coupe, immédiatement. _ Il n’y a donc aucun inconvénient à ce qu’on transgresse les traditions pour moi, là où on les transgresse depuis quelques années pour toi.
_ La situation est différente, Elsa.
_ A quel sujet l’est-elle, plaît-il ?
_ Tu es la reine. Tu te dois de respecter nos traditions. Affirme-t-elle, avec assurance.
_ Quant tu me poussais à l’idylle avec cet homme, tu ne te préoccupais guère de ce genre de détail. Je lui souligne, perdant quelque peu de ma patience. _ Qu’est-ce qui motive ce changement ?
_ C’était une erreur de ma part. Regrettable, du reste. Mais je ne puis accepter que tu bafoues nos traditions pour ce… Elle s’interrompt, retenu par Kristoff.
_ Ce ? Je l’invite à poursuivre, le cœur serré qu’elle s’obstine à ne pas le voir tel que je le vois.
_ Ce. Qu’importe. Ta décision est prise, j’imagine ?
_ Oui. Nous annoncerons nos fiançailles au cours d’un bal, dans les semaines à venir. Et j’aimerai beaucoup que vous y assistiez tout les deux, afin de partager notre bonheur.
_ Pour que le royaume d’Arendelle ne sache pas que les sœurs sont en désaccord ?
_ Non. Je rectifie immédiatement, attristée qu’elle m’imagine aussi… malhonnête. _ Pour que je puisse vivre ce merveilleux jour en compagnie de ma sœur et son ami, que j’aime d’un amour profond. Je marque une pause, les yeux brillants de larmes contenus. _ Vous êtes ma famille. Je ne saurai être totalement heureuse si vous ne preniez part vous-même aux festivités.
_ Tu te trompes, Elsa. Siffle-t-elle, les yeux aussi brillants que les miens. _ Ta famille est tous ces assassins que tu accueilles chez nous. A ces mots, elle quitte la chambre sans un regard pour moi, tandis que j’observe Kristoff, aussi désemparée que je ne le suis.
_ Nous y serons. Me souffle-t-il, avec tendresse. _ J’y veillerai personnellement.
_ Merci Kristoff. Il me sourit, sur le même ton.
_ Mes félicitations. Je suis certain que vous serez très heureux. »

Je le remercie d’un sourire charmant, avant qu’il ne me quitte à son tour.
Pourquoi la situation ne peut-elle pas être plus simple ?

Le soir du bal des fiançailles.

C’est le grand soir. Je l’ai attendu avec une telle impatience, une telle euphorie, que c’est à peine si ma servante arrive encore à suivre mon rythme. Je dois ressembler à une enfant impatiente de rejoindre les jardins pour profiter des premières neiges, à ces yeux. Une image qui ne manque pas de me faire rire aux éclats, tandis que se dessine à mon esprit mon premier baiser avec mon futur époux. Il tombait quelques flocons de neige que je ne savais retenir, et je me rappelle la timidité qui m’étreignait quand nos lèvres ne faisaient que se frôler. Les choses ont bien évolués, depuis. Mais nos baisers ont gardaient l’intensité de leur début.

« _ Vous êtes magnifique, votre Majesté. Me souffle Ambre, sincèrement admirative.
_ Je t’en remercie, Ambre. »

Je lui réponds, charmante. Il est rare que les domestiques se permettent une telle familiarité. Je suis donc ravie qu’elle s’y autorise, là où je l’ai invitée à ne jamais craindre de me partager ses ressentis. J’ai besoin d’une présence féminine, bienveillante. Je la trouve donc là où je le peux encore, chez mon personnel. Je pourrai le faire également avec l’amie d’Elias, que j’ai eu l’occasion  de rencontrer par le biais de la faveur que je lui ai accordé. Mais je doute qu’elle ait envie de passer son temps libre avec une reine. Fin prête pour le bal, je quitte mes appartements en compagnie de ma servante, avant de retrouver mon fiancé, non loin de la salle de bal. Il est angoissé, le pauvre. Je le sens de ma position. Il est impératif que je parvienne à ne serait-ce que le rassurer quelque peu.

« _ Tout va bien se passer. Je souffle à sa hauteur, lui rendant le sourire qu’il m’adresse. _ J’ai confiance en toi. »

Cela ne semble pas réellement efficace mais… je m’en contenterai. Nous sommes attendus pour le début des festivités, et je suis heureuse que ma santé me permette d’en profiter. Je me dois de faire encore un peu attention, mes côtes se remettant à peine de ma chute, mais rien qui m’oblige à rester assise durant toute la soirée.

« _ Merci, mon amour. Je souffle à son oreille à sa suite, appréciant qu’il aime ma robe. _ Tu l’es tout autant. »

Il porte à merveille son costume. Mais… Où est sa barbe ? Je suis convaincue que le conseil a exigé qu’il la rase. Il faudra que je leur rappelle l’importance de laisser cette décision à Aïden. En attendant, je me dirige vers la salle en compagnie de mon futur époux, où nous sommes annoncés. Les invités nous saluent de révérences, tandis que je repère les personnes que je connais. Il y a effectivement Anna et son compagnon, mais également Élias et sa charmante cavalière. Je leur offre un sourire sincère, puis prend place devant la foule avec mon compagnon. Le discours que je tiens est concis, poli. Je les invite à profiter de cette soirée, avant de me concentrer sur mon fiancé.

« _ Souhaites-tu que l’on rejoigne ton frère et son amie ? »

Je l’interroge doucement, un sourire tendre aux lèvres. Peut-être serait-il plus apaisé d’être en la compagnie de son aîné, membre de la garde depuis plusieurs semaines. Oui, c’est toujours étonnant qu’il ait accepté ce poste, même pour moi.


Robe de bal d’Elsa.

@Elsy


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 733
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

zgTlse94_o.png
Aïden
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis un ancien assassin et futur souverain de mon royaume et je m'en sors relativement bien , bien que ma future position m'effraie. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux de la magnifique Reine des Neiges d'Arendelle et fiancé à cette dernière. Nous sommes tellement liés, au point d'avoir l'impression de ne faire qu'un. J'aimerai tellement que l'on puisse enfin vivre notre amour en paix.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_prmoasZ0ld1vjg4rh_250

Aïden. Le jeune homme naît avec un mystérieux don magique , celui du feu , des flammes violettes plus précisément.
Contrairement à ce qu'à vécu sa moitié, Aïden grandit entouré d'amour, ses parents comprenant mieux l'avertissement du vieux troll que la famille Royale .
Le garçon devient très proche de son grand frère, Élias , qui l'aide à maîtriser son pouvoir , allant jusqu'à parfois le provoquer pour qu'il sorte de ses gonds.
Le bonheur du jeune homme vole en en éclats à ses 15 ans , lorsque des assassins font irruption dans sa maison et tue toute sa famille : ses parents et sa petite soeur Élise.
Aïden vit avec les remords intense de n'avoir pas su ou réussi à protéger sa famille. Élias et lui sont séparés plus loin , et le brun le croit mort alors qu'il n'en est rien. En effet , le frère aîné rejoint lui aussi les meurtriers après avoir encaissé nombres de coups. Il fait d'ailleurs aujourd'hui parti , du fameux Conseil , dont il est le 13e et dernier membre.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_o17vm98RIe1s6eco5_250

Aïden recruté par les assassins en raison de son don , est renommé Shadow par ses maîtres. À seulement 15 ans , il est dévoré par les regrets et la colère. Survivants à ses premières missions , un assassin plus âgé , Zephyr , le prend sous son aile et lui apprend à survivre dans ce monde difficile.
Shadow se lie avec Freya au cours d'une mission commune aux alentours de ses 18 ans. La jeune femme finit par se rebeller contre l'organisation et , pour prouver sa loyauté Shadow est désigné pour la tuer. Ce qu'il fera , étant devenu lâche et terrifié par l'idée de mourir.
Son sommeil est hanté encore aujourd'hui, par cet événement et ses autres meurtres. Rare sont les nuits où il dort paisiblement.
Puis , à 23 ans , Shadow est envoyé à Arendelle pour tuer la Reine. Dès le premier regard , il ressent une profonde attirance. Il se lie à cette femme d'une manière qu'il n'aurai jamais pu imaginer. Ils sont dépendants l'un de l'autre , tout simplement. Il l'aime intensément , plus fort qu'aucun autre homme ne le pourait. Leurs âmes sont liées , d'un sentiment bien plus fort que l'amour . Petit à petit , Elsa fait fondre sa haine et sa colère pour les remplacer par l'amour. Petit à petit , Shadow redevient Aïden.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en
Refusant d'accomplir sa mission, Aïden est mortellement blessé par Hans. Il meurt au côté de sa moitié, déchiré de la laisser. Le jeune homme revient de l'autre côté grâce à Elsa , en raison d'un phénomène que même eux ne sont pas sûr d'avoir compris.
Néanmoins , tout cela est loin de le libérer du joug de ses maîtres , son amour pour la belle Reine sera encore rudemment mis à l'épreuve.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_pn5ew9LBIY1s6eco5_250

Autres personnages récurrents :

Éric , 23 ans , membre haut placé de la Garde d'Arendelle , ami d'Aïden : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 BbFo

Élias , 26 ans , frère aîné d'Aïden , 13e membre du Conseil des Assassins : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 380b9d9604498edac75e87cd0eb9e02344f43230


Zac Efron :copyright:️

J'ai attendu autant que redouté ce jour. Depuis qu'Elsa et moi en avons parlé , nous mettant d'accord sur les différents points. Comme le fait que nos familles respectives devraient être informées au plus vite. Je sais que Anna ne s'est pas montré des plus douces avec Elsa , là où Élias m'a eu l'air plus blasé qu'autre chose.

Il a accepté d'entrer dans la garde qui plus est. Au rang le plus bas , jusqu'à ce que je doive constituer ma propre garde personnelle. Ça aussi , ça me gêne. M'effraie aussi , dans un sens.
J'ai travaillé avec ces gars , et maintenant je dois leur donner des ordres ? Ce n'est pas mon genre. Je ne sais pas diriger. Pas du tout.

J'ai mis Éric dans la confidence , lui faisant confiance pour ne pas ébruiter l'affaire . Je le repère d'ailleurs , aux extrémités de la salle de bal , attentif aux invités. Toujours sérieux dans son travail...
Je ne le demanderai pas dans ma garde personnelle. Pour plusieurs raisons. Déjà , il est ce qui se rapproche le plus d'un ami pour moi, et je ne veux pas que ça change. Deuxièmement , c'est probablement le seul membre réellement compétent de la garde de ma fiancée. Et , je veux qu'il continue à la protéger.

En parlant de ma fiancée , là voilà qui me rejoint. Sa robe lui va parfaitement. Je souris , malgré mon angoisse. Elle est magnifique. La plus belle d'entre toutes , assurément. Et , je ne manque pas de lui faire remarquer , tandis qu'elle m'assure que tout se passera bien. J'apprécie son effort de me rassurer , mais je ne comprends pas cet excès de confiance qu'elle semble avoir. Je n'ai pas confiance en mes réactions ou en mon potentiel , contrairement à elle.
Elle semble aimer mon costume , ce qui cette fois , me rassure un peu plus.

"J'ai l'impression d'être ridicule." , je lui confie juste avant que l'on ne doive entrer dans la pièce où se passe la réception.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 D83e76d6454e747d9d8adc3110de8b7cea08bf14

Je laisse Elsa nous guider , espérant ne pas avoir l'air trop perdu. Je l'observe du coin de l'oeil inviter les convives à profiter de la soirée. Je repère ensuite Anna et Kristoff. Je regrette que mes rapports avec le grand blond aient été stoppé net. Je l'apprécie beaucoup. On se comprends , venant tous les deux d'un milieu modeste. Mais , la rouquine m'adresse un regard si noir , presque haineux que je sais qu'il n'est pas raisonnable d'aller les voir. Dommage. Je suis sûr que Elsa aurait aimé passé un moment avec sa cadette mais...Pfff. Cette princesse n'a vraiment rien dans le crâne . Ma reine semble partager mon avis , me proposant de rejoindre mon frère et son amie.

"Je veux bien , oui." , je répond doucement. J'aimerais presque supplier Elsa de ne jamais me laisser seul dans cette réception , tant le regard des autres commencent à me peser , mais je refuse de devoir me baisser à ça .

La présence d'Élias me rassure toujours , qui plus est. Ça se sent qu'il veut quitter son habit , aussi peu à l'aise que moi. Son amie , Tania , si je me souviens bien est ravissante. J'ai eu peu d'occasion de lui parler , ne comprenant pas trop quel genre de relations ils entretiennent...
Mon frère n'est pas spécialement bavard à son sujet , à part pour demander à Elsa la "permission" de l'inviter et d'avoir un habit pour elle. Je leur souris , essayant de profiter de cette soirée qui doit s'avérer joyeuse avant tout. Mon aîné me rien son sourire et pour cause : il est prêt de son endroit favori.

Le buffet. Évidement. À croire qu'il n'est venu presque que pour ça . Dans un sens , je le comprends. J'ai rarement mangé à ma faim ces dernières années, ou du moins peu de choses agréables ou bonnes. Il y a de quoi se nourrir en abondance au château , et je sais que ça le révolte .
Néanmoins , ça ne l'empêche pas de se servir. Malgré sa réticence , Élias salue respectueusement Elsa , comme il convient. Ça lui en coûte , je le vois bien mais je lui adresse un discret signe de tête pour le remercier. À moins que ce soit un réflexe pour lui désormais , après des semaines dans la garde ? Non. Je vois bien dans son regard qu'il est mal à l'aise , et il se tourne plus rapidement vers moi.


"Tu profites , petit frère ?" , je hausse les épaules.
Pas vraiment , mais je ne veux pas le dire à voix haute. Je dois encore prendre le temps de me détendre véritablement.

"Tiens goûte ça." , il me tend ce qui ressemble à un toast. Je crois que ça s'appelle comme ça ?

"Et...c'est à quoi ?" , je lui demande plutôt méfiant.

"Absolument aucune idée. Mais c'est excellent." , je ris quelques peu avant de goûter et oui c'est effectivement délicieux.

"Vous savez sûrement ce que c'est , votre Majesté ?" , mon frère essaie donc de rester poli , ce soir. Oh , il aurait pu voir dû formuler sa question plus poliment encore , mais je suis déjà heureux qu'il lui adresse la parole. Je tends un toast à Tania , avant d'un goûter un différent.

Me lâcher. Profiter un peu.
Ça devrait être possible tant que Elsa reste près de moi. Je relève mon regard vers elle d'ailleurs , ne pouvant m'empêcher de la dévorer des yeux. Je l'ai trouvé belle dès la première fois que je l'ai vu , ce qui m'a rapidement donné des pensées désobligeantes.

Mais , aujourd'hui c'est bien l'amour qui me fait la trouver plus belle encore. Sublime même. Elle l'est naturellement. Elle impose , même sans son rang de reine. Je me sais terriblement chanceux de l'aimer , et qu'elle m'aime en retour. Chanceux que le destin ai accepté que l'épée de Hans ne mette pas définitivement fin à ma vie.

Sa robe met en valeur ses formes sans être vulgaire ou indigne de sa position. J'aime la couleur de ses cheveux , presque blond platine. Son maquillage fait ressortir le bleu profond de ses prunelles , et je sens une douce chaleur me prendre quand je croise son regard à ce moment.

Je soutiens son regard quelques instants d'ailleurs , où je ne prête plus attention à la foule. Je lui souris largement.
Je sais que mes yeux reflètent mes émotions les plus profondes , que tout le monde peut le voir .
Je n'ai d'yeux que pour elle. Je n'aurai toujours qu'elle dans mon esprit et mon cœur . La femme pour qui j'ai donné ma vie. Pour qui je la donnerai encore , sans hésiter une seule seconde.

Je l'aime tant que c'est déraisonnable , irréaliste .
J'aime la façon dont elle me regarde , mais surtout sa douceur avec laquelle elle apaise mon feu intérieur. Je sais que je ne me trouverai jamais à sa hauteur. Mais , je ferais toujours de mon mieux pour la rendre heureuse.

Je ne peux pas lui dire que je l'aime au milieu de cette foule , devant Tania et mon frère , mais je sais que je n'en ai pas le besoin.
Elle le sait.
Elle le voit dans mon expression.
"Je t'aime " , n'est de toute manière pas assez fort , pour exprimer exactement ce que je ressens.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2442
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

200525050547450736.png
Elsa
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis reine et je m'en sors confortablement, même si je remets toujours en question ma volonté à demeurer sur le trône. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse du futur souverain de mon royaume, un homme formidable. Et je le vis plutôt très bien. Il serait juste parfait que la vie et les autres nous laisse vivre notre amour en paix, à présent.  

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Original
Elsa est une reine qui aimerait ne pas l'être. Elle songe souvent à laisser son trône à sa cadette, fatiguée des responsabilités écrasantes de son titre, mais ne le conserve que par inquiétude quant au devenir de son royaume, auquel elle tient malgré tout. Elle a longtemps mis l'amour de côté, craignant qu'il ne rende son pouvoir hors de contrôle, jusqu'à sa rencontre avec Aïden (anciennement Shadow). Avec lui, elle a non seulement apprit à maîtriser ces dons, qu'ils partagent tout deux, bien que les siens soient de l'ordre du feu, mais également ce qu'était l'amour le plus pur. Elle donnerait sa vie, pour cet homme. Elle sacrifierait son royaume, pour ce Roi. Mais elle doute que leur amour puisse véritablement s'épanouir, si le destin ne consent pas à les laisser vivre en paix définitivement.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 4468d6ebcb4827d71ad99df37de5e35ad4a480e9

Whatever happens, don't let go of my hand
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en

Autre personnage récurrent :

Anna, 20 ans, soeur d'Elsa.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 783642527d2336bb88962affa50a669a

Dialogue Elsa : #cc6666


Elle Fanning - Prophetic Moses
Aïden est anxieux. Je le ressens vivement dans tout mon être. Et maladroitement, je tente de lui transmettre l’assurance dont je dispose. Ceci est notre bal, notre moment. Il devrait être en mesure d’en profiter sereinement, comme je le ferai moi-même, mais rien ne semble être en mesure de l’apaiser. Pas même le compliment que je lui fournis concernant sa tenue. Il en est flatté, du reste. Je le ressens brièvement dans son attitude. Mais il chasse vite cette émotion positive, pour me faire part de son point de vu concernant cette tenue. Il se trouve ridicule, à ces dires ; et je ne puis le laisser franchir les portes de la salle de bal avec de telles pensées.

« _ Tu n’es pas ridicule, mon amour. Je lui souffle à son oreille, charmante, tandis que les gardes postés devant celles-ci commencent à les ouvrir devant nous. _ Tu es le plus bel homme de toute cette assemblée, et c’est un véritable honneur pour moi que d’être la femme à ton bras. »

Je le pense sincèrement, du reste. Pour aucun trésor en ce monde, je n’échangerai ma place avec celle de l’une de nos convives, aussi agréable puisse-t-elle être. Je suis comblée de posséder son cœur au même titre qu’il ne possède le mien, et je foule le parquet de la salle, gonflée par cette fierté, cette presque arrogance, là où je sens mon futur époux se recroqueviller discrètement sur lui-même. Je comprends que tout cela est impressionnant. Sincèrement. Je comprends qu’il n’a pas coutume d’être autant exposé à la vue de tous, y compris de la noblesse. Mais j’ai foi en la probabilité que son état puisse s’améliorer, dès que nous aurons nous même pris part aux festivités. Ce qui n’est plus qu’une question de temps, dorénavant.

« _ Concentre-toi sur les visages qui te sont familiers. Je lui souffle discrètement, pendant que je salue courtoisement les invités qui nous couvrent de révérences. _ Seul leurs sourires bienveillants ne comptent en cet instant, ne l’oublie pas. »

J’ai conscience qu’il n’est pas tâche aisée de faire abstraction des autres convives autour de ces visages familiers. Mais s’il consent à suivre ce conseil, que je suivais moi-même du temps où je n’étais encore qu’une toute jeune princesse, il parviendra à contenir son anxiété. Ce qu’il doit parvenir à faire, par ailleurs, au risque de la propager dans tout mon être comme il le fait déjà depuis quelques minutes.

C’est incohérent, du reste. Tu devrais parvenir à lui insuffler ta confiance à la même envergure qu’il ne t’insuffle son angoisse, Elsa.

Je sais, oui. Notre particularité, notre proximité, nous permet d’être plus liés encore que nous ne l’étions auparavant. Mais ce genre de facultés n’est pas à notre portée, notre volonté. Elles évoluent au gré de nos découvertes, et nous n’en serons maître que lorsque nous aurons plus de recul sur cette situation. Une faiblesse qui pourrait nous porter préjudice, surtout si les émotions de l’un prennent de l’ampleur sur l’émotion de l’autre. Je ne saurai le reprocher à mon futur époux, du reste. Aïden ne contrôle pas lui-même ce sentiment qui l’étreint, le broie. Mais je ne saurai lui apporter le réconfort dont il semble avoir besoin, tant je me dois de me plier moi-même aux règles de la bienséance qu’exige cet événement. Cela commence par un discours de ma part, d’ailleurs. Un discours où je remercie chacun de nous honorer de sa présence, avant de les convier à profiter du buffet ainsi que de la musique. Ensuite, je me focalise à nouveau sur mon fiancé, lui proposant que nous allions auprès de son frère et son amie. J’aurai pu suggérer que nous allions auprès de ma sœur et son compagnon, mais au regard incendiaire que jette ma cadette à l’homme de mon cœur, je crains que cela ne puisse qu’aggraver son état. Je suis donc heureuse qu’il accepte cette invitation, avant de prendre la direction du couple, non loin du buffet. Élias est très élégant dans son costume, aux mêmes teintes que celui de son frère. Quant à Tania, elle est resplendissante dans cette robe rouge, évasée en dessous de la taille. Elle met en valeur son immense regard pétillant, ne brillant que d’une lueur singulière que pour son cavalier, et je suis enchantée que notre rencontre pour la confection de cette dernière se soit passée sous les meilleurs auspices. Je salue chaleureusement le couple, puis focalise mon attention sur la jeune femme, laissant les deux frères bavarder un peu ensemble.

« _ Vous êtes resplendissante, Tania. Cette robe vous va à ravir. Je lui souffle charmante, un sourire sincère aux lèvres.
_ Je vous remercie votre Majesté. Me répond-t-elle immédiatement, faisant elle-même un effort pour s’exprimer convenablement. _ Mais vous demeurez incontestablement la plus belle femme de cette soirée. »

Je rie à ces propos, quelque peu flattée. Il est vrai que je suis une femme très belle. Mais je n’ai pas la prétention de croire que ma beauté surpasse de très loin celles des autres. Tania est aussi une personne magnifique, tant dans sa personnalité que son physique, et je tiens à ce qu’elle le sache.

« _ Appelez moi Elsa, je vous prie. Je débute doucement, lui rappelant qu’elle en avait la permission, toujours charmante. _ Et bien que vos propos me flatte, Tania, je me dois de vous avouez que je n’ai pas l’arrogance de me croire aussi magnifique que vous l’affirmez. Au contraire : je pense que chaque femme est sublime à sa manière, et je suis enchantée de découvrir chacune d’entre elle au cours des réceptions que nous donnons au château. »

Elle me sourit doucement, acquiesçant à ces paroles. Elle semble impressionnée de ne pas être face à une reine arrogante, et je me félicite de lui dévoiler une facette de ma personnalité, là où je rencontre plus de difficulté avec l’homme à son côté. Il me porte un certain respect, je n’ai rien à lui reprocher à ce sujet. Il ne me regarde juste pas comme son frère et moi aimerions qu’il le fasse : avec son cœur. Cela viendra un jour du reste. Du moins, je suppose ? En attendant, je suis étonnée qu’il m’interpelle au sujet du petit-four qu’il tient en main. Il désire connaître la saveur de celui-ci, et j’hausse les sourcils un court instant, quelque peu décontenancée par cette interrogation.

« _ Il est au saumon, semble-t-il. »

C’est du moins ce qu’il m’apparaît être du saumon. Il faudrait que je goûte moi-même l’un d’entre eux pour me faire une idée plus précise, mais je décline celui que Tania me propose, tandis que je ressens le besoin presque vital de mon compagnon à quérir de la pérennité dans mon regard.

Je suis là mon amour. Je suis auprès de toi. Rien ni personne ne peut t’atteindre tant que nous restons étroitement ensemble. Et je ne m’éloignerai pas de toi, du reste. Tu es la seule personne dans cette salle avec laquelle j’ai envie de passer toute ma soirée, toute ma nuit. Tu es le plus beau d’entre tous et j’aime toujours autant la manière dont tes yeux se posent sur moi, affectueusement.

Tel est ce que mon regard pourrait lui dire, pendant que mes lèvres lui rendent le sourire qu’il m’adresse. Je sais qu’il m’aime. Je le lis dans la brillance de ces prunelles bleutées, toujours aussi captivantes qu’au cours de nos premiers échanges. Je n’ai donc nul besoin qu’il m’exprime oralement ce que son cœur ne cesse de répéter à l’unisson du mien. Je l’entends jusque dans mes tempes, inlassablement. Et il me tarde de pouvoir annoncer à tous mon intention de faire de lui mon époux, mon roi. Pour l’heure, la bienséance nous oblige à nous consacrer à nos autres convives, afin qu’ils ne se sentent délaissés, et j’entraîne mon futur époux à leur rencontre, avec une grande attention à son bien être. Nous commençons par les personnes appartenant à la coure, dont bon nombre étaient de proches amis de mes parents, avant de nous consacrer aux membres du peuple. Ensuite, nous regagnons l’estrade au devant de la salle, où je m’apprête à faire part de nos fiançailles.

« _ Le moment le plus important est arrivé. Je souffle à Aïden, moi-même aux prise de ces angoisses qu’il me partage, incontrôlables. _ Dès que les convives auront terminés de nous en féliciter, nous pourrons quitter le bal si tu le désires. »

Je ne saurai le contraindre à participer plus longuement aux festivités, là où j’ai conscience qu’il ne s’y amuse pas. Je délaisse donc son bras dès qu’il m’a répondu, avant de m’éclaircir la voix.

« _ Chers invités, pourrais-je obtenir votre attention ? Je déclare fortement, imposant ainsi naturellement le silence que je désire. _ J’ai conscience que bon nombre d’entre vous ignorent la raison ayant encouragé l’organisation de cette réception. Je crois donc que le temps est venu de vous faire part de cette grande nouvelle qui nous rassemble cette nuit. J’ai décidé de m’unir à un homme formidable, que j’estime digne de mon rang, de mon royaume, et vous annonce par conséquent nos futures épousailles dans les semaines à venir. »

Je tends ma main en direction de mon fiancé, afin qu’il se présente à ces futurs ‘sujets’. Les réactions de l’assistance à cette nouvelle sont mitigées, soufflant le chaud autant que le froid, mais je n’ai que faire du contentement de ceux que cela dérange. Je m’apprête à faire signe aux musiciens de reprendre leur orchestration, d’ailleurs, quant une voix familière résonne dans toute l’assemblée.
Olaf…
Il s’est invité à la cérémonie, et il désire faire un discours en notre honneur. Je doute que cela soit une idée judicieuse, du reste, mais je ne puis faire un esclandre en demandant à la garde de l’escorter hors de ces murs. De plus, c’est notre ami à tous. Il serait par conséquent très cruel de le traiter de la sorte, là où ces intentions sont pures. Je me décale de ce fait, afin qu’il prenne notre place, avant d’écouter le contenu de son discours.

« _ Que dire ? Commence-t-il, tout heureux d’être là. _ Ah. Oui. Je suis tellement content que la reine est choisie d’épouser Aïden. C’est un garçon si gentil, si mignon, que je sais qu’elle n’aurait pu trouvé mieux. Avant il s’appelait Shadow, d’ailleurs. Je ne sais pas pourquoi il a changé de prénom depuis mais… je trouve que celui-ci lui va rudement mieux. Il colle parfaitement à sa bouille de petit chiot perdu tout mignon. Clame-t-il joyeux, inconscient des répercussions que pourraient avoir de telles révélations. _ Je me rappelle de la première fois que je l’ai rencontré. Il flirtait avec Elsa dans les labyrinthes du château. Oh. Et leur premier baiser ! C’était le soir-même, je crois. Il neigeait à gros flocons et.
_ Nous te remercions, Olaf. Je l’interromps vivement, les joues rosies de la honte qu’il vient de provoquer chez moi. _ Je pense que nos invités ont grande hâte de danser, à présent. Je fais signe aux musiciens de jouer, prestement. _ Es-tu fou ? Je lui reproche, furieuse, tandis que ces derniers obéissent à mon ordre. _ Que te prend-t-il de partager de telles pensées ? Ce sont des choses personnelles, privées ! Le peuple et la coure n’ont nul besoin de les entendre !
_ Je pensais bien faire, Elsa. Souffle-t-il tristement, entremêlant ces doigts de bois tel un enfant honteux. _ Tu es fâchée ?
_ Très. Fais-moi le plaisir de disparaître de ce bal, immédiatement. »

Cela ne me plaît guère de le traiter ainsi, alors qu’il est peiné, mais il vient de nous mettre dans une situation inconfortable. Une situation qui ne risque pas d’améliorer l’état de mon fiancé, désormais connu pour avoir courtisé la reine dans les jardins du château.

« _ Je suis confuse, mon amour. Je souffle à son encontre, aussi gênée qu’il ne l’est. _ J’aurai du l’empêcher de parler.
_ Votre Majesté ? Je suis interrompu par la voix d’un noble, confus de m’interrompre.
_ Oui. Dis-je le plus charmante que je ne le puis, n’étant plus moi-même maîtresse de mes émotions.
_ Puis-je demander une audience à votre Majesté ?
_ Plus tard. Je réfute, sèchement.
_ Je me permets d’insister, votre Majesté. Il s’agit d’une affaire urgente. Il ne manquait plus que cela.
_ Parlez. Je souffle, passablement agacée.
_ Pas devant… »

Je soupire, profondément. Si cet homme exige une discrétion quant à cet échange, c’est que le sujet touche à la politique de mon royaume. Je ne peux donc faire autrement que m’y consacrer, seule.

« _ Je ne suis pas loin. »

Je souffle à mon futur époux, rejoignant l’individu à une distance raisonnable. Je n’aime pas le laisser ‘seul’, très sincèrement. Je presse donc l’individu à me faire part de cette affaire.


Robe de bal d’Elsa.

@Elsy


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 733
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

zgTlse94_o.png
Aïden
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis un ancien assassin et futur souverain de mon royaume et je m'en sors relativement bien , bien que ma future position m'effraie. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux de la magnifique Reine des Neiges d'Arendelle et fiancé à cette dernière. Nous sommes tellement liés, au point d'avoir l'impression de ne faire qu'un. J'aimerai tellement que l'on puisse enfin vivre notre amour en paix.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_prmoasZ0ld1vjg4rh_250

Aïden. Le jeune homme naît avec un mystérieux don magique , celui du feu , des flammes violettes plus précisément.
Contrairement à ce qu'à vécu sa moitié, Aïden grandit entouré d'amour, ses parents comprenant mieux l'avertissement du vieux troll que la famille Royale .
Le garçon devient très proche de son grand frère, Élias , qui l'aide à maîtriser son pouvoir , allant jusqu'à parfois le provoquer pour qu'il sorte de ses gonds.
Le bonheur du jeune homme vole en en éclats à ses 15 ans , lorsque des assassins font irruption dans sa maison et tue toute sa famille : ses parents et sa petite soeur Élise.
Aïden vit avec les remords intense de n'avoir pas su ou réussi à protéger sa famille. Élias et lui sont séparés plus loin , et le brun le croit mort alors qu'il n'en est rien. En effet , le frère aîné rejoint lui aussi les meurtriers après avoir encaissé nombres de coups. Il fait d'ailleurs aujourd'hui parti , du fameux Conseil , dont il est le 13e et dernier membre.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_o17vm98RIe1s6eco5_250

Aïden recruté par les assassins en raison de son don , est renommé Shadow par ses maîtres. À seulement 15 ans , il est dévoré par les regrets et la colère. Survivants à ses premières missions , un assassin plus âgé , Zephyr , le prend sous son aile et lui apprend à survivre dans ce monde difficile.
Shadow se lie avec Freya au cours d'une mission commune aux alentours de ses 18 ans. La jeune femme finit par se rebeller contre l'organisation et , pour prouver sa loyauté Shadow est désigné pour la tuer. Ce qu'il fera , étant devenu lâche et terrifié par l'idée de mourir.
Son sommeil est hanté encore aujourd'hui, par cet événement et ses autres meurtres. Rare sont les nuits où il dort paisiblement.
Puis , à 23 ans , Shadow est envoyé à Arendelle pour tuer la Reine. Dès le premier regard , il ressent une profonde attirance. Il se lie à cette femme d'une manière qu'il n'aurai jamais pu imaginer. Ils sont dépendants l'un de l'autre , tout simplement. Il l'aime intensément , plus fort qu'aucun autre homme ne le pourait. Leurs âmes sont liées , d'un sentiment bien plus fort que l'amour . Petit à petit , Elsa fait fondre sa haine et sa colère pour les remplacer par l'amour. Petit à petit , Shadow redevient Aïden.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en
Refusant d'accomplir sa mission, Aïden est mortellement blessé par Hans. Il meurt au côté de sa moitié, déchiré de la laisser. Le jeune homme revient de l'autre côté grâce à Elsa , en raison d'un phénomène que même eux ne sont pas sûr d'avoir compris.
Néanmoins , tout cela est loin de le libérer du joug de ses maîtres , son amour pour la belle Reine sera encore rudemment mis à l'épreuve.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_pn5ew9LBIY1s6eco5_250

Autres personnages récurrents :

Éric , 23 ans , membre haut placé de la Garde d'Arendelle , ami d'Aïden : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 BbFo

Élias , 26 ans , frère aîné d'Aïden , 13e membre du Conseil des Assassins : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 380b9d9604498edac75e87cd0eb9e02344f43230


Zac Efron :copyright:️

Je me sens complètement ridicule dans cette tenue. Tout sauf à ma place. Et ce , malgré ce que Elsa m'a confié avant que l'on entre dans la salle de bal. Je suis le plus beau à ses yeux , loin du ridicule.
Je ne dis pas que je souhaiterai l'être aux yeux d'autres , bien sûr. Simplement que les regards soient moins perçants. Moins insultants.

Elsa me conseille d'ailleurs , de me concentrer sur les visages familiers. Le conseil marche quelques instants. Éric m'adresse un signe de tête encourageant , quand Élias me sourit quelques peu , avant que nous allions les rejoindre.

Je me sens plus détendu en sa présence , appréciant de profiter un peu du buffet , et de le voir se comporter...normalement. Je suis toujours quelques peu stressé mais , moins qu'avant. Surtout lorsque je croise le regard d'Elsa, après qu'elle ai discuté avec Tania.
J'ai besoin de ressentir son amour , là tout de suite. J'ai besoin qu'elle me rassure , là où mes propres sentiments lui sont transmis par mes yeux. Je ressens sa présence tout d'un coup , de manière plus forte. Comme une vague d'amour , et une promesse muette qui me submergent.
Je cligne des yeux , brièvement , quelques peu perturbé par ce qui vient de se passer. C'était...étrange. Mais loin d'être désagréable.

Ce sentiment de bien être s'envole quand Elsa me rappelle que nous devons saluer les autres convives. Bien sûr que j'aurai préféré rester avec mon frère mais , je comprends qu'il faut maintenir une certaine...bienséance ? Je crois qu'on dit comme ça.

Je fais de mon mieux pour ne pas paraître trop crispé , au bras de ma future épouse. Mon cœur bat furieusement dans mes tempes , avant de se calmer doucement au fur et à mesure. Je commence à m'habituer aux regards hautains, et je sens le soutien d'Elsa.
De plus , certains membres de la courre se montrent plutôt charmants envers moi , ce qui me donne comme une bouffée d'oxygène. Les quelques personnes du peuples se montrent toutes chaleureuses. Ils me mettent plus à l'aise, évidement .

Bon. Tout se passe bien , pour l'instant . Nous revenons vers l'estrade , où ma fiancée m'indique qu'elle va faire l'annonce. Curieusement , je la sens tendue. Tiens. C'était moi qui l'était , pourtant ? J'ai dû malencontreusement lui transmettre mes émotions , pas les meilleures malheureusement. Elle me précise que l'on pourra s'éclipser après son annonce. Je n'ai rien contre , évidement .
Néanmoins , je ne voudrais pas la contraindre là où elle apprécie peut être ce moment ? Souhaitait-elle profiter de la musique ? Danser ? Bon , ce point serait compliqué , c'est certain. Même si ses conseillers m'ont déjà expressément ordonner de suivre des leçons pour être capable de danser à notre mariage.
Ça promet. Pourtant , ça reste la partie de ces fêtes qui me fait le plus envie .
Je presse doucement sa main , un sourire aux lèvres.

"Comme tu le veux , Elsa. Si tu préfères que l'on reste un peu , je m'y ferai." , peut être pourrions-nous aller voir Anna et Kristoff tout de même ?

"Tant que tu reste avec moi." , j'ajoute plus doucement en réponse avant qu'elle ne donne l'annonce.

Je l'observe ensuite s'exprimer devant l'assemblée. Elle m'y désigne comme son fiancé , de manière officielle désormais. Une partie des réactions me glace , et je ne peux que me demander : qu'est ce que je fous là ? Qu'est ce qui m'a pris de vivre cette histoire avec Elsa ?

Je me calme dès qu'elle fait le mouvement de se rapprocher de moi , et je capte son regard comme une véritable bouée de sauvetage. Je suis en train de faire comme une crise de panique , et je ne comprends pas pourquoi j'accorde tant d'importance à tout cela.
C'est complètement idiot.
Je suis au dessus de ça.
Sûr de moi.

J'espère qu'elle va vite me retrouver , mais voilà qu'Olaf vient faire des siennes. Oh nan. Pas lui. Je soupire discrètement. Dans un sens , il me fait rire , avec son air enfantin. Ça me détend quelques secondes.


Enfin , jusqu'à ce qu'il parle. Il commence par me complimenter, bien que je grimace dès qu'il fait mention de mon changement d'identité. Passons.
Encore le chien ? Putain , c'est pas possible ! Je ressemble pas tant que ça à un bébé animal ?
Je lui adresse un regard noir , mais il ne le voit même pas.

Attends...Il vient vraiment de dire que je "flirtais" avec la Reine ? Et , que l'on s'est embrassé ? Oh merde. J'entends quelques rumeurs dans la foule , et je me mords l'intérieur de la joue.

Nan mais quel imbécile ! Comment ternir l'image d'Elsa en deux secondes ! Une Reine ne s'adonne jamais à ce genre de choses avant d'être officiellement mariée...en théorie. Tant que ça reste secret...et là ça l'est plus du tout.
Génial.
Et , ma réputation va en prendre un coup aussi , c'est certain. Je ne suis pas surpris qu'Elsa l'interrompe , faisant signe aux musiciens de jouer.

Ah. Elle le vire carrément ? C'est ce que je comprends, à la mine déconfite du bonhomme de neige qui quitte la salle. Hum. Je suis sûr qu'il ne pensait pas à mal. En fait , le soucis c'est qu'il ne pense pas du tout. Et , que maintenant , en plus d'être un homme pauvre sans éducation, je serai aussi celui qui n'a pas "courtisé" comme il le fallait la Reine.

Elsa me rejoint , enfin. Rassuré , je lui souris alors qu'elle s'excuse du comportement d'Olaf. Je m'apprête à répondre que ce n'est rien , qu'on s'en arrangera comme tout , quand un homme vient lui demander une audience.

Sérieusement ? Maintenant ? C'est une blague ? Je supplie Elsa du regard de refuser. Je sais qu'elle va être obligé de s'éloigner , qu'il ne me laissera pas rester. Et , c'est bien ce qui arrive , pour cause d'affaire urgente.
Ouais , mon cul.
Elsa me promet qu'elle ne sera pas loin , mais ces quelques mètres me semblent des kilomètres , et mon angoisse de faire quelque chose de mal ou peu importe me reprend...

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 0fce7a8bab03ca20e66596886712e8ccf862c3b1_hq

Je me retrouve donc seul , alors que plusieurs bourgeois commencent à se rassembler en groupe près de ma position. Il y a bien un petit groupe de femmes , qui tente de m'intégrer, plutôt chaleureusement. Elles me mettent mal à l'aise quand même , bien que je sente qu'elles n'ont rien de spécial contre moi , ce qui est déjà bien. C'est simplement que leurs conversations sont d'une futilité affligeante...
J'essaie de garder un oeil discret sur Elsa. Me laisse pas tout seul trop longtemps. , je lui supplie intérieurement. Éric ne peut quitter son poste , et je ne vois Élias nulle part.

"Excusez moi...Aïden c'est bien ça? " , je sens quelqu'un derrière mon épaule. Je me retourne pour croiser le visage , clairement méprisant , d'un noble et de sa femme. Je jette un œil à ma fiancée . Elle est en pleine conversation. J'inspire un bon coup. Aller. Faut bien que je m'habitue au fait de leur parler.

"C'est bien moi." , je réponds plus calmement que je ne m'en croyais capable.

"Vous n'avez aucune idée de ce dans quoi vous vous embarquer , n'est ce pas ?" , je garde le silence. Allez Elsa , s'il te plaît ...

"Vous n'avez aucun respect pour nos coutumes et la bienséance , si vous vous êtes permis d'embrasser la Reine dans ses propres jardins. C'est profondément inconvenant."

"Euh...Hum. C'était les dires d'un bonhomme de neige..." , ne pas s'énerver...calme toi.

"Je dois dire que ce n'est pas bien étonnant venant d'un homme de votre...classe. J'ose espérer que vous n'êtes pas allés jusqu'à vous approprier l'innocence de notre reine." , j'ai comme le sentiment que c'est lui qui est irrespectueux là...il n'a pas à suggérer ce genre de choses.
Je ne dis toujours rien , mais je sens mon sang battre contre mes tempes , et je suis tendu.

"Comment pouvez-vous vous croire digne de notre rang , jeune homme ? Qu'est ce que vous étiez ? Un vulgaire fils de commerçants?" , il baisse la voix , changeant de ton.

"Vous feriez mieux de retourner baiser les putes de l'auberge du village. Cela scie davantage à votre pitoyable condition." , j'ouvre la bouche mais la referme. La peur fait place à la colère. L'ardente colère .
C'est tout ce que je peux faire ? Le laisser m'insulter ?

"De plus , cessez de croire en un quelconque amour de la part de Reine." , ah oui ? Parce que maintenant, c'est sa propre souveraine qu'il va juger ?

"Ne vous y trompez pas : elle se sera lassé de vous et de votre côté exotique dans quelques mois. Elle vous laissera de côté pour trouver du plaisir , chez de vrais hommes."

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_p6hj0805k91s6eco5_250

"Je crois que vous vous montrez irrespectueux envers votre Reine , monsieur." , je serre les poings. Je maitrise mes mots. Encore.

"Vous êtes ignorant , mon pauvre ami. Vous n'avez rien : pas de titre , d'argent...ni même de famille à ce que des amis m'ont confié . Vous ne valez rien. Et si notre souveraine a été aveuglé par vos charmes factices , j'ose espérer qu'elle se reprendra vite. Cette sorcière ne vaut pas beaucoup mieux que vous d'une certaine manière , mais avec un homme comme le Roi Hendrick..." , il n'a pas le temps de terminer sa phrase.

Mon poing est parti.
Je vois rouge , uniquement rouge.

Sa femme pousse un cri de panique , et s'écarte de ma position . L'homme se tient le visage , cachant son œil.
Je brûle.
Je vais le tuer.
D'où , est ce qu'il me parle comme ça ? De dénigrer Elsa ?

Je le frappe de nouveau à la figure. Je ne me contrôle plus du tout. Il vacille , et j'en profite pour lui envoyer mon genoux dans le ventre , coupant sa respiration. Il tombe à terre , mais je continue à le frapper au visage , de mon poing , agrippant son vêtement de l'autre. Je lui explose son nez , sans une once de remords.
Je vais le tuer.
Je le dois.

Je me fige.
Elsa. Je ne la vois pas.
Mais , je la sens.
Je ressens son aura d'amour m'envelopper tout entier. Sa douceur éteint mon feu ardent , en quelque secondes. Je suis apaisé.
Je lâche le costume du noble qui en ai presque à suffoquer. Je me relève lentement.

Tout le monde me regarde. Je tremble , en baissant les yeux sur mes mains.
Je veux tous les envoyer en enfer , toute cette catégorie de personne qui m'ont condamné.
Qu'est ce que je viens de faire ?

Un assassin. C'est ce que je suis. Ce que je serai toujours. Dangereux. Instable.

La panique me saisit en un instant. La tristesse aussi , d'avoir encore une fois gâché les choses. Je ne me tourne pas vers Elsa. Je ne peux pas la regarder en face , après ça .
J'ai mal à la poitrine , j'ai du mal à respirer. Je marche à reculons. Éric s'écarte.
Faut que je sorte.
Faut que je m'en aille.
Tout de suite.
Je suis en train d'étouffer.

Je m'enfuis , passant les portes de la salle. Je connais désormais les couloirs du château , et je n'ai aucun mal à sortir du bâtiment , le coeur battant à tout rompre.

Un tueur. Juste un tueur. Pas de Aïden. Juste Shadow.

Par réflexe , je me dirige vers les labyrinthes. Je m'y enfonce le plus possible , avant de finalement m'écrouler sur le sol. Je n'arrive pas à calmer les battements de mon cœur , le rythme effréné de ma respiration où j'ai la sensation de manquer d'air. Je ne parviens pas non plus à effacer les images de toutes mes victimes qui passent en boucle dans ma tête.

À genoux , je pose ma tête contre le sol , plaquant mes deux mains dessus.
Stop. Faut que ça s'arrête.

Un assassin de bas étage. Un être humain qui tue de sang froid. Et tu crois que Elsa va te pardonner ça ? Ferme la. Juste ferma la.

Freya a déjà dû bien regretter de t'avoir aimé . Imagines comme tes parents et Elise doivent être fier de toi !

Putain ! Je savais que j'y arriverai pas. Je savais que c'est pas mon monde. Que je supporterai pas.

Tout comme , je ne me calme pas.
Je foire toujours tout. Toujours.

Je presse mes mains plus fort encore , contre ma tête pour chasser ces pensées , ces images et cette peur de moi-même . Mais , ça ne marche pas. Je continue à trembler , suffoquer , pleurer sans pouvoir m'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2442
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

200525050547450736.png
Elsa
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis reine et je m'en sors confortablement, même si je remets toujours en question ma volonté à demeurer sur le trône. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse du futur souverain de mon royaume, un homme formidable. Et je le vis plutôt très bien. Il serait juste parfait que la vie et les autres nous laisse vivre notre amour en paix, à présent.  

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Original
Elsa est une reine qui aimerait ne pas l'être. Elle songe souvent à laisser son trône à sa cadette, fatiguée des responsabilités écrasantes de son titre, mais ne le conserve que par inquiétude quant au devenir de son royaume, auquel elle tient malgré tout. Elle a longtemps mis l'amour de côté, craignant qu'il ne rende son pouvoir hors de contrôle, jusqu'à sa rencontre avec Aïden (anciennement Shadow). Avec lui, elle a non seulement apprit à maîtriser ces dons, qu'ils partagent tout deux, bien que les siens soient de l'ordre du feu, mais également ce qu'était l'amour le plus pur. Elle donnerait sa vie, pour cet homme. Elle sacrifierait son royaume, pour ce Roi. Mais elle doute que leur amour puisse véritablement s'épanouir, si le destin ne consent pas à les laisser vivre en paix définitivement.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 4468d6ebcb4827d71ad99df37de5e35ad4a480e9

Whatever happens, don't let go of my hand
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en

Autre personnage récurrent :

Anna, 20 ans, soeur d'Elsa.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 783642527d2336bb88962affa50a669a

Dialogue Elsa : #cc6666


Elle Fanning - Prophetic Moses
La sollicitude de mon futur époux me touche, je dois dire. J’apprécie énormément la dévotion dont il fait preuve quant à mon éventuel volonté de rester à ce bal, en sa compagnie. Toutefois, j’ai conscience que je ne saurai en profiter dignement en sachant qu’il n’y est pas à son aise. Par conséquent, j’ai conscience que nous quitterons la réception dès que nos convives auront eu le temps de nous féliciter pour nos fiançailles. Et ils le feront, du reste. Dès l’instant où je leur aurais fait part de la grande nouvelle qui nous réunis tous en cette soirée, mémorable. Elle ne le sera pas au goût de tous, néanmoins. J’en conviens. Mais elle le sera aux yeux des êtres qui me sont chers, et je tiens à ce qu’elle ne se teinte pas davantage d’émotions négatives. Je ressens le mal être de mon compagnon. Il me tort l’âme plus que je ne le laisse paraître. Je m’atèle donc à faire mon annonce, de manière concise, avant de l’inviter à se mettre à ma hauteur. Il est le futur souverain de ce royaume. Il bénéficie donc de la même importance que n’est la mienne. Ce n’est pas à l’appréciation de toute l’assemblée, comme je l’entrevoyais, mais je n’ai que faire de l’opinion des plus récalcitrants. Ils ne dirigeront pas ma vie, ni mon royaume, tel qu’ils le souhaiteraient. Quant à nos traditions, désuètes, j’ai la conviction de les renouveler, comme je l’ai déjà fait pour certaines autres par le passé. On ne peut gouverner un royaume correctement, si l’on ne partage pas les lois préétablies par l’ancien pouvoir en place. Et je ne peux le faire correctement, si je n’ai pas l’homme que j’aime à mes côtés. Il me soutient, me soulève. Il m’apporte davantage que n’aurait su le faire le Roi Hendrick, que les nobles apprécient pour ces richesses, et je suis assurée de mon choix. Tant que je m’apprête à recevoir les félicitations de tous, en sa compagnie, quand Olaf se fait entendre dans la foule. Il tient à faire un discours en notre honneur, et je doute qu’il soit avisé de ma part de lui en laisser l’opportunité. Puis-je l’en interdire, toutefois ? Non. Les invités ne comprendraient pas pour quel motif je brime cet être fait de neige. Je lui laisse par conséquent ma place, anxieuse quant aux paroles qu’il va nous adresser. Des pensées enfantines. Des réflexions attachantes. Mais des confessions personnelles, déplacées. Il partage à toute l’assemblée des informations discutables sur mon futur époux, sur nos premiers échanges, et je ne puis le laisser poursuivre, sans craindre que notre réputation ne soit davantage entachée. Je le remercie donc plus pour la forme que le fond, avant de faire signe aux musiciens de reprendre. Je suis furieuse, d’ailleurs. Je lui demande de se justifier, puis lui ordonne de quitter le bal sur le champ. J’ai conscience que cette décision est excessive, cruelle. Il n’est qu’un enfant qui n’a aucune conscience de l’importances des souvenirs qu’il a communiqué. Mais je ne suis pas en état moral de faire la part des choses, en cet instant. Je suis mitigée entre la gêne et le mal-être sous-jacent de mon compagnon, je lui prie de ce fait de m’excuser sincèrement pour les dommages occasionnés. J’aurai du me fier à mon instinct. J’aurai du maintenir Olaf dans le silence. Et j’ai tout gâchée en lui offrant cette opportunité de faire son discours. Je sens que l’homme que j’aime ne m’en tient pas rigueur, me couvrant de bienveillance. Mais il ne peut me l’affirmer de vive voix, notamment quand un convive vient me réclamer audience. Cela ne peut-il attendre ? Nous sommes en fêtes, ce soir. J’aimerai que l’on me laisse tranquille, auprès de mon fiancé. Mais l’homme insiste, prétextant que c’est une affaire de toute urgence. Je soupire, profondément. Bien. J’accepte, la mort dans l’âme. Je m’éloigne quelque peu de mon compagnon, ne pouvant assister à cet échange politique, avant de presser l’homme de me faire part de cette affaire. Ce n’est rien d’important, du reste. Rien qui n’aurait pu être reporté au lendemain. Et je suis furieuse que ce noble m’entretienne de telles futilités, davantage quand je ressens une forme de détresse me submerger totalement. Je ne suis pas sotte. Je sais qu’elle vient de l’homme qui partage mon âme. Je jette par conséquent quelques regards à son attention, pour jauger de sa situation. Il semble en conversation avec un couple de nobles, visiblement odieux. Je ne le vois pas, du reste. Mais je le ressens. Je me sens en proie à une détresse aussi intense qu’une colère noire, et c’est à peine si je parviens encore à accorder mon attention à l’homme qui me parle.

« _ Quelque chose ne va pas, votre Majesté ? M’interroge-t-il soucieux, lorsqu’il remarque que je suis préoccupée.
_ Tout va bien, je. »

Un cri fend la salle, provoquant le silence autant que l’effroi tout autour de moi. Je me tourne en direction de celui-ci, constatant ce que je redoutais malgré moi. Aïden frappe le noble avec lequel il était en pleine conversation, et cet homme n’a visiblement aucune chance de survivre à la violence des coups qu’il lui porte. Interviens, Elsa. Tu ne peux laisser ton futur époux tuer cet homme, sans intervenir. Effectivement. Il serait inconvenable de ne pas intervenir, là où seul moi peut encore le raisonner. Or, je n’éprouve pas le désir de venir en aide à cet individu, ô combien méprisant. J’ai à cœur de venir en aide à l’homme pour qui mon cœur bat, lui-même incapable de se maitriser dans cette folie meurtrière, et je ferme les yeux pour me concentrer sur notre lien, si palpable.

Aïden, mon amour. Arrête-toi je t’en conjure. Qu’importe ce que cet homme ait pu te dire pour te mettre dans un tel état de rage, ne le laisse pas te briser totalement en couvrant ta mémoire de son sang. Je t’aime. Je sais que tu n’es pas responsable de ces actes de pures violences. Je sais que tu ne le frapperais pas sans une raison valable à ton esprit. Mais tu dois t’arrêter, dès à présent. Calme-toi. Ressens cet amour que je te porte.
Ressens-moi.

J’ouvre les yeux, posant mes prunelles sur mon fiancé. Les coups ont cessés de s’abattre sur l’homme, et il se redresse lentement, tremblant du surplus d’émotions qui le submerge. J’ai le cœur brisé, pour lui. Il voulait tant faire bonne impression face à ma coure, pour me satisfaire, qu’il observe toutes ces personnes qui le guettent, qui le méprisent. Ils le regardent tel un animal sauvage, avec effroi, avec colère, que j’ai honte d’être la souveraine de tels montres. Ils nous pointent du doigt comme si nous étions les êtres les plus ignobles de cette réception ; mais ils ne remarquent pas l’ignominie qui barre leur visage. Elle est horrible, effroyable. Et c’est face à ma colère, à présent, qu’ils vont devoir répondre de leur acte. Notamment dès qu’ils recommencent à jacasser, dès la fuite de mon futur souverain.

« _ IL SUFFIT ! Je gronde en une voix presque animale, les perçant tous de mon regard bleu d’acier. _ Êtes-vous donc satisfait de vous ? Je leur siffle, m’approchant de l’homme qui suffoque à terre, sous le silence que je mérite. _ Êtes vous repaît de ce vous vouliez voir ? Aucune réaction. Personne n’ose ne serait-ce que se racler la gorge, craintif de mon courroux. _ Vous devriez avoir honte de vous. Je crache à celui-ci, tandis que sa femme l’aide à se remettre péniblement sur ces deux pieds. _ Ce n’est que justice qu’il vous ait frappé. Je poursuis, tandis qu’il tente de répliquer. _ Je vous ôte tout droit de me répondre, de vous justifier ! Je l’interromps, froidement. _ JE VOUS ÔTE À TOUS LE DROIT DE NOUS JUGER, DE NOUS MÉPRISER ! Vous ne valez pas mieux que nous, brimé dans vos traditions de MERDE ! L’assemblée s’offusque de ma soudaine vulgarité. _ Cela vous choque ? Je siffle, moqueuse. _ J’en suis heureuse. Car oui, mon futur époux ne manie peut-être pas les mots tel que nous le faisons tous, mais il possède une qualité qui vous fait cruellement défaut, gens de la coure, estimés amis de mon défunt père : un cœur. Ce n’est pas la bonté qui vous étouffe. Ce ne sont que vos conneries. Je me tourne à nouveau vers celui qui se soutient à sa femme, en sang. _ Quant à vous, puisque vous ne savez faire preuve de respect envers le futur souverain d’Arendelle, je vous chasse du royaume avec votre épouse. Ainsi dans l’exile, peut-être apprendrez-vous que votre place était dans notre ombre, et que vos opinions nous n’en avions RIEN À FOUTRE. Je marque une pause. _ Demain, à l'aube, je veux que vous soyez partis. »

A ces mots, je projette de la glace pour me frayer un chemin dans la foule, s’écartant vivement, jusqu’à rejoindre les portes que les gardes ouvrent pour ma personne.

« _ Rentrez chez vous, tous autant que vous êtes. J’annonce froidement, sans m’arrêter de marcher, le bas de ma robe entre les paumes serrées pour libérer mes pieds du tissu. _ Le bal est terminé. »

Je n’ai pas le cœur à revenir dans cette salle, dès que j’aurai retrouvée mon futur époux. Je veux que l’on nous laisse tranquille, définitivement, membres de la famille y compris. Il m’est intolérable que l’on puisse venir me faire part d’une opinion quelconque, là où j’ai conscience que nous n’ayons fait que de faire entendre nos propres manière de considérer les choses. Je remercie Tania d’avoir consentie à m’apprendre quelques insultes, d’ailleurs. Je ne pensais pas qu’elles puissent m’être utiles aussi rapidement. Me fiant à l’énergie de mon compagnon, pour me repérer, je retrouve l’homme que j’aime dans le labyrinthe des jardins, accroupis sur le sol, la tête elle-même enfouis sous ses mains. Le pauvre. Il est en proie à la panique, aux remords, et je suis bouleversée de le trouver aussi fragilisée par la monstruosité de ce monde dans lequel je vis.

« _ Je suis désolé. Je lui souffle doucement, venant m’accroupir près de lui, pour l’entourer d’un bras protecteur autant que réconfortant. _ C’est moi qui ait tenu à ce que ce bal ait lieu. C’est de ma faute si tu as été autant exposé à la monstruosité de ces gens. Je te prie de me pardonner, mon amour. Je caresse son épaule, me collant contre lui, déposant ma tête contre la sienne. _ Je t’aime, Aïden. Je poursuis, lui insufflant tout l’amour que je lui porte, pour le détendre. _ Jamais je ne te reprocherai d’être ce que tu es, ou de ne pas coller aux exigences ridicules de ces imbéciles. Tu as plus de richesse qu’ils n’en auront jamais. Tu possèdes la richesse du cœur et… si tu le désires, nous célébrerons notre mariage en un plus petit comité, sans grande célébration. Je marque une pause, consciente qu’il puisse avoir changé d’opinion. _ Le désires-tu toujours, d’ailleurs ? Je comprendrai que cela ne soit pas le cas. Je suis tant amoureuse de toi que je ferai tout ce qui est nécessaire pour que tu sois heureux, à mes côtés. »

Renier mon titre, abdiquer de mes fonctions. Tels sont les sacrifices que je n’hésiterai pas à faire, si son bonheur est de rester un homme du peuple, loin de toutes ces traditions royales. Je ferai absolument tout, pour lui. Il n’a qu’à m’en formuler le souhait, et nous quitterons tout ensemble.
Je ne l’abandonnerai jamais.


Robe de bal d’Elsa.

@Elsy


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 733
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

zgTlse94_o.png
Aïden
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis un ancien assassin et futur souverain de mon royaume et je m'en sors relativement bien , bien que ma future position m'effraie. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureux de la magnifique Reine des Neiges d'Arendelle et fiancé à cette dernière. Nous sommes tellement liés, au point d'avoir l'impression de ne faire qu'un. J'aimerai tellement que l'on puisse enfin vivre notre amour en paix.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_prmoasZ0ld1vjg4rh_250

Aïden. Le jeune homme naît avec un mystérieux don magique , celui du feu , des flammes violettes plus précisément.
Contrairement à ce qu'à vécu sa moitié, Aïden grandit entouré d'amour, ses parents comprenant mieux l'avertissement du vieux troll que la famille Royale .
Le garçon devient très proche de son grand frère, Élias , qui l'aide à maîtriser son pouvoir , allant jusqu'à parfois le provoquer pour qu'il sorte de ses gonds.
Le bonheur du jeune homme vole en en éclats à ses 15 ans , lorsque des assassins font irruption dans sa maison et tue toute sa famille : ses parents et sa petite soeur Élise.
Aïden vit avec les remords intense de n'avoir pas su ou réussi à protéger sa famille. Élias et lui sont séparés plus loin , et le brun le croit mort alors qu'il n'en est rien. En effet , le frère aîné rejoint lui aussi les meurtriers après avoir encaissé nombres de coups. Il fait d'ailleurs aujourd'hui parti , du fameux Conseil , dont il est le 13e et dernier membre.

Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_o17vm98RIe1s6eco5_250

Aïden recruté par les assassins en raison de son don , est renommé Shadow par ses maîtres. À seulement 15 ans , il est dévoré par les regrets et la colère. Survivants à ses premières missions , un assassin plus âgé , Zephyr , le prend sous son aile et lui apprend à survivre dans ce monde difficile.
Shadow se lie avec Freya au cours d'une mission commune aux alentours de ses 18 ans. La jeune femme finit par se rebeller contre l'organisation et , pour prouver sa loyauté Shadow est désigné pour la tuer. Ce qu'il fera , étant devenu lâche et terrifié par l'idée de mourir.
Son sommeil est hanté encore aujourd'hui, par cet événement et ses autres meurtres. Rare sont les nuits où il dort paisiblement.
Puis , à 23 ans , Shadow est envoyé à Arendelle pour tuer la Reine. Dès le premier regard , il ressent une profonde attirance. Il se lie à cette femme d'une manière qu'il n'aurai jamais pu imaginer. Ils sont dépendants l'un de l'autre , tout simplement. Il l'aime intensément , plus fort qu'aucun autre homme ne le pourait. Leurs âmes sont liées , d'un sentiment bien plus fort que l'amour . Petit à petit , Elsa fait fondre sa haine et sa colère pour les remplacer par l'amour. Petit à petit , Shadow redevient Aïden.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 K7en
Refusant d'accomplir sa mission, Aïden est mortellement blessé par Hans. Il meurt au côté de sa moitié, déchiré de la laisser. Le jeune homme revient de l'autre côté grâce à Elsa , en raison d'un phénomène que même eux ne sont pas sûr d'avoir compris.
Néanmoins , tout cela est loin de le libérer du joug de ses maîtres , son amour pour la belle Reine sera encore rudemment mis à l'épreuve.
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Tumblr_inline_pn5ew9LBIY1s6eco5_250

Autres personnages récurrents :

Éric , 23 ans , membre haut placé de la Garde d'Arendelle , ami d'Aïden : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 BbFo

Élias , 26 ans , frère aîné d'Aïden , 13e membre du Conseil des Assassins : Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 380b9d9604498edac75e87cd0eb9e02344f43230


Zac Efron :copyright:️

Je n'arrive pas à chasser ces images de ma tête. Moi , frappant cet homme. Lui et tant d'autres avant lui.
Je ne pouvais pas m'arrêter. J'allais le tuer. Pour rien. J'allais le battre à mort sous le simple effet de la colère.

Qu'est ce qui ne tourne pas rond chez moi ?

La voix de Freya , que je n'ai jamais pu oublier , passe en boucle dans ma tête.

Tu es toujours le même lâche , Aïden. C'est pas ton retour aux sources qui y changera quelque chose. Un pitoyable lâche. Avoue que tu aimes tuer. Que tu y prends du plaisir. Tu aimes voir la souffrance dans le regard de tes victimes. Tu as aimé me voir me tordre de douleur sous ta trahison. Même Elsa ne peut l'ignorer maintenant.

Non.
Non !
Je ne suis pas...Je ne suis pas du genre à aimer ça ! Tu mens ! Tu n'es même pas là, tu es morte ! Fous moi la paix !

Parce que tu n'as pas aimé entendre ce bourgeois te supplier d'arrêter ? À d'autres...Shadow.

Je plaque mes mains plus forts encore sur ma tête. Je ne veux plus l'entendre. Elle ne m'aurait jamais accusé de ça en réalité , je le sais bien.
Pourtant , il y a une part de vérité.
Et , c'est ce qui me fait le plus mal.

Comment arranger ce qui vient de se produire ? Toute la courre d'Elsa, ou presque , me rejette. Ses conseillers ne voudront jamais que le mariage soit célébré .

Je devais faire une seule putain de chose , et je l'ai foiré. C'est pas étonnant venant de moi. Je finis toujours par décevoir les gens qui m'entourent , qui tiennent à moi.

Je ne sais pas depuis combien de temps , je suis dans cette position , recroquevillé sur le sol , en larmes , quand je ressens l'énergie de ma fiancée venir épouser la mienne.
Elle est venue.
Évidemment .

Je ne dis rien, lorsqu'elle vient à mes côtés , posant un bras réconfortant autour de mes épaules. J'ai tant besoin de sentir sa présence , que ça me rend malade. Je ne suis pas tout ce qu'elle me dit. Mais , je ressens tout l'amour qu'elle met dans ses paroles. Je m'en veux davantage d'avoir gâché ce bal.

"Non...c'est moi qui suis désolé. J'aurai...dû me contenir...Je te...demande pardon." , je parviens à lui murmurer alors que sa douceur contribue à chasser les images d'horreur qui occupent mon esprit. Je voulais tant que ce bal soit un moment spécial...

Quand elle vient se rapprocher davantage de moi , collant sa tête contre la mienne , je passe un bras autour de sa taille , pour la serrer contre moi , sentir sa présence davantage. Je me calme petit à petit , à mesure que notre connexion s'intensifie.

Elsa m'assure qu'elle ne me reprochera jamais mon rang , qu'elle est convaincu que ma "richesse" est plus importante que celle des gens de sa courre. Je le sais. C'est bien le fait qu'elle ne m'ai jamais jugé sur ma condition qui m'a attiré à elle.
Et , encore une fois , elle est prête à tout abandonner pour moi. Je suis contre cette idée , je l'ai toujours été.

"Je...bien sûr que je veux toujours qu'on se marie. Je t'aime. Je t'aime bien plus que ma propre vie. Je t'ai demandé en mariage car je le voulais. Mais , je veux qu'on se marie pour nous , pour ce que ça signifie pour notre couple. Pas pour leurs stupides traditions." , je soupire profondément.

Je me suis résigné depuis longtemps à vivre dans son monde , peu acceuillant. Soyons honnêtes , Anna ferait une piètre souveraine à l'heure actuelle , et je ne peux pas arracher sa sœur au Royaume.

Ce n'est pas le cœur du problème. Ce n'est pour ça que je continue à trembler , que mes larmes continuent de couler. J'éloigne légèrement ma tête de celle d'Elsa pour la regarder dans les yeux. J'ai toujours ce besoin de sentir sa présence physique , cela dit.

"Je suis complètement foutu." , je ne parle pas de ma réputation mais bien de mon esprit .

"J'allais le tuer , Elsa. Si tu ne m'avais pas arrêté , il serait mort à l'heure qu'il est." , je ferme les yeux sentant mes souvenirs remonter violemment à la surface .

"Dis-moi quel être humain peut être suffisamment taré pour frapper à mort un homme sous prétexte qu'il l'a insulté lui et sa femme ?" , la raison de ma colère peut paraître si futile.

"Je ne me contrôlait plus. Pire : j'ai aimé lui faire du mal. Tu as beau me clamer que je n'y suis pour rien , je sais que je n'ai pas réussi à être assassin toutes ces années pour rien." , je rouvre les paupières, les yeux brillants.

"À qui est ce que je ferai du mal la prochaine fois , hein ? Qu'est ce qui va se passer si tu n'es pas là pour me maintenir dans les rangs ?" , comment peut elle encore me regarder avec son cœur ? Comment ne peut-elle pas voir ces lueurs de haine , de colère qui brillent dans mes yeux , attendant le moment d'exprimer leur pleine violence ?

"J'en peux plus de vivre avec ça, Elsa." , ça fait longtemps que je me serai soulagé de ces remords si elle n'était pas présente dans ma vie.

"J'en peux plus de ne pas dormir plus de quatre heures par nuit , sans cesse réveillé par ce que j'ai fais , et risque de faire à l'avenir." , dormir avec mon amante m'a soulagé au début mais les cauchemars ont fait bien vite leur apparition , même avec elle à mes côtés.
Parfois , il me suffit de me coller contre elle pour retrouver l'apaisement. Mais , souvent je me lève sans un bruit et fait le tour des couloirs du château jusqu'à ce que les images disparaissent. Et , j'en suis profondément fatigué, aujourd'hui plus que tout autre jour.


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 QYEd
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]  - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Nos âmes sont comme synchronisées... [Pv The Whole 9]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres :: Disney-
Sauter vers: