-60%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max 2090
60 € 150 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 “Toute prison à sa fenêtre.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
Katze
Katze
MESSAGES : 46
INSCRIPTION : 07/05/2020
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Gifer

UNIVERS FÉTICHE : Je suis ouverte à tous les univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

“Toute prison à sa fenêtre.” - Page 3 Empty

myhI99Z.png
Elena
Garcia

J'ai 17 ans et je vis en Colombie, Amérique du sud. Dans la vie, je suis une détenue et je m'en sors avec 24 mois de prison. Sinon, mon crime était organisé, je n'ai absolument rien fait, je suis en peine d'amour et je le vis plutôt mal, mais qu'est-ce que je peux bien faire.

Mon horrible mère homophobe a fait organiser le meurtre de ma petite amie et a tout fait pour que j'en porte le chapeau, je suis donc en taule depuis 1 an et 4 mois.


avatar :copyright:️ Fae


La tête sous l’eau, je n’arrive pas à attendre où Suemy se trouvait, était-elle partie en m'apercevant comme j’aurais sans aucun doute fait? Peut-être. Elle doit certainement pas avoir envie d’être nue dans la même pièce que moi. Soudainement, un contact chaud contre mon corps me fait légèrement sursauter et extirper ma tête de l’eau. Les bras qui m’enlace sont remplis de marques et je ne peux que deviner que ce sont ceux de Suemy, mais pourquoi? Pourquoi venait-elle dans ma douche après m’avoir repoussée ainsi? J’écoute avec étonnement ses excuses tout en savourant le doux baiser qu’elle m’offre sur le haut de l’épaule. Elle continue avec une voix emplis de douleur déblatérant des paroles comme quoi elle n’était pas assez bien pour personne et que tout le monde méritait mieux qu’elle. Elle se flagelle en se disant qu’elle n’était belle pour personne. Elle qui semblait tellement forte, elle était si vulnérable en cet instant, elle s’était mise à nue autant physiquement qu’émotionnellement.

Lentement, je me retourne face à la brunette qui arbore un regard mélangeant tristesse et regret. Nos corps toujours étrangement collé l’un contre l’autre s’épousent à merveille. Avec un peu d’hésitation, je passe ma main sur sa joue et je m’approche de son oreille. « Tu es absolument magnifique Suemy, autant en dehors qu’en dedans » chuchotais-je à la nouvelle en reculant ma tête pour pouvoir plonger mes yeux dans les siens. Je n’en savais pas encore beaucoup sur son histoire, mais je savais qu’elle n’était pas comme les autres et je ressentais la douleur et la tristesse qu’elle avait essayé de réprimer pendant ses excuses de plus tôt. Si je n’avais pas été sous l’eau tiède de la douche, je me serais probablement crue dans un rêve. Jamais je n’avais imaginé que nous nous retrouverions corps contre corps après avoir vécu les événements de l’infirmerie. J’avais un peu peur qu’elle me repousse une seconde fois, mais je voyais bien qu’elle s’était déjà torturée suffisamment elle-même de m’avoir rejeté. Je passe ma main sur son épaule et je la laisse glisser le long de son bras, effleurant chaque cicatrice, chaque marque et chaque creux jusqu’à enlacer ses doigts avec les miens. Contrairement à ce qu’elle pensait, je voyais ses marques comme étant une preuve de sa force et non pas quelque chose de repoussant. De mon autre main, j’approche délicatement le menton de la brunette afin de poser mes lèvres sur les siennes. En brisant le baiser, je baisse les yeux un peu honteuse d’avoir encore envie de tenter ma chance avec elle.




Revenir en haut Aller en bas
 
Gremlin
Gremlin
MESSAGES : 95
INSCRIPTION : 15/04/2020
CRÉDITS : Le forum même

UNIVERS FÉTICHE : Réel, mais je suis open à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3761-temeraire-et-sans-tabou#79390 https://www.letempsdunrp.com/t3844-boutique-ouverte-24-24
tea

“Toute prison à sa fenêtre.” - Page 3 Empty

c82732e6-364c-4214-8e28-00c14b823a6e_rw_1920.jpg?h=cdcbf6a86f336ac2aa786fd83f9a85e4
Suemy
Zamora

J'ai 17 ans et je vis en Colombie, Amérique du Sud. Dans la vie, je suis une détenue et je m'en sors avec 10 mois de prison. Sinon, mon crime était le meurtre par légitime défense, je suis célibataire et je le vis plutôt dans un mood je-m'en-foutiste.

Elle est hétéro, jusqu'à preuve du contraire.
Elle aime le baseball et le kick-boxing.


avatar :copyright:️ Google
Elena pivote sur elle-même pour me faire face. Nous nous lorgnons un instant. Notre corps près l’un de l’autre avec l’eau tiède qui coule sur notre peau, nous sommes de nouveau réunis. Mon cœur me fait mal, mais son doux regard vient mettre un baume sur ce que j’éprouve. Sa main glisse sur ma joue pendant qu’elle s’approche de mon oreille pour me susurrer que je suis magnifique autant de l’extérieur que de l’intérieur. Ses paroles me touchent, bien que je n’arrive pas à y croire pleinement. Toutefois, j’ose croire qu’elle me parle sincèrement de ce qu’elle voit à travers ses propres yeux.

Je n’ai pas eu une tonne de relations dans ma courte vie, mais me mettre à nu ne m’a jamais réussi. Que ce soit mettre à nu mon corps ou mon âme, cela rendait immédiatement mes fréquentations mal à l’aise. Comme si le poids de mes confessions était trop lourd pour le partager rien qu’un tout petit peu.

Soudainement, c’est comme si Elena avait entendu mes pensées et qu’elle me disait qu’elle était capable de supporter une partie de ce poids avec moi, car celle-ci glisse délicatement sa main sur ma peau en caressant toutes mes cicatrices. Au moment où ses doigts viennent se mêler avec les miens, j’ai le sentiment de souder un lien unique et inattendu avec cette fille. J’esquisse un sourire triste, mais rempli d’espoir et de désir. Sa main restante attrape mon menton puis elle scelle un baiser. Je lis dans son regard de la réticence de n'avoir peut-être pas bien agi lorsqu’elle le brise.
Ses lèvres étaient douces et humides. C’était si agréable. Cette fois, je n’ai pas l’intention de me comporter comme une stupide conne. Le feu qui brûle le bas de mon ventre me pousse à avoir de l’initiative. Je pose ma main sur son cou et je l’oriente jusqu’à ce que son dos se plaque contre le mur des douches. J’accroche au-dessus de sa tête son autre bras où notre poigne est toujours liée. Malgré l’eau qui se déverse sur moi, je passe instinctivement ma langue sur mes lèvres pendant que je contemple en détail son joli corps. Je n’avais jamais regardé et ressenti un désir aussi pesant envers une autre fille. Sa peau et ses formes sont si différentes de celles d’un homme. Il y a tellement de courbes qui donnent envie d’y glisser sa paume. Sa chair entière est criante de douceur.
Plongeant mon regard avide dans le sien, j’écrase mes seins contre les siens et je pose délicatement mais fiévreusement ma bouche contre la sienne. Je serre plus fortement mes doigts avec les siens tandis que je laisse glisser les autres de son cou à sa poitrine. Le sein que j’agrippe épouse magnifiquement ma main. Je le presse lentement avant de tirer délicieusement la pointe de son téton. Je brise notre baiser pour plaquer mes lèvres dans son cou. Je descends ma langue le long de sa peau jusqu’entre sa poitrine. Durant ma chute j'ai délié nos doigts pour permettre aux miens de tomber à la longueur de son bras. J’embrasse sa chair puis j'accorde à ma bouche d'engloutir l’un de ses mamelons. Je mouve sensuellement ma langue sur le bout rosé et durci d’Elena. Une douleur agréable s’insinue entre mes jambes démontrant combien je suis excitée et dont j’ai envie de sentir ses doigts combler mon désir. Toutefois, je veux me faire pardonner et me reprendre correctement. Je me concentre donc sur son plaisir à elle. Délaissant son sein, j’attaque l’autre de la même manière en l’enveloppant d’une main et je caresse avec l’endos de la suivante ses côtes à sa hanche. J’abandonne sa poitrine pour faire tomber ma langue jusqu’à son nombril et me faufiler entre ses cuisses. J’agrippe l’une de ses jambes pour agrandir l’accès.
Je suis une personne affamée de nouveauté et qui n’a pas peur de m’aventurer sur des sentiers inconnus. C’est avec cette fraîche excitation que j’embrasse d’abord son clitoris pour l’agacer avant de réellement y glisser ma langue. Une fois de temps en temps je l’englobe dans ma bouche en jouant doucement avec de ma langue. Pour accentuer la sensation, je frotte de mon pouce l’entrée de son vagin qui est complètement mouillé. Je décide de faire pénétrer mon majeur en le pliant pour appuyer sur son plaisir intérieur. N’ayant pas l’habitude, ma mâchoire commence à devenir douloureuse, mais je ne m’en préoccupe pas tandis que j’insère un deuxième doigt à l’intérieur d’Elena. J’augmente la cadence et le mouvement de mes doigts. Mon autre main qui maintient sa jambe, je laisse courir ma paume sur sa fesse que je palpe.

J’avais raison, elle est si douce. De plus, elle est délicieuse. Je pourrais passer ma journée à goûter toutes les parcelles de sa peau.



   
787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Ma vie est un cimetière d'espoirs enfouis.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
“Toute prison à sa fenêtre.”
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Sud-
Sauter vers: