Partagez
 
 
 

 " La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_onhhk9RlNk1qdsg0ao2_400
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_os0t1htqHn1sxc71yo4_400


avatar :copyright:️ TAG


Un dynamique hochement de tête pour seule réponse à la question de sa serveuse. Oui, ce vêtement allait rejoindre sa collection personnelle de ses souvenirs les plus décalés. Ainsi, il se souviendrait de cette petite escapade dans la friperie, mais aussi son bref séjour derrière les barreaux. Pourquoi s’en priver ?! Il en avait les moyens de toute manière, comme il avait les moyens de payer le taxi duquel Katelyn sortit en attestant qu’en sa compagnie, elle ne débourserait pas un centime « Enfin des paroles sensées », souriant à son petit rire qui faisait du bien à entendre. Après une certaine insistance, elle avait décidé de se laisser aller en sa compagnie, de le laisser lui offrir de belles choses, de dépenser son argent comme il le voulait. Et aujourd’hui, c’était en lui offrant une tenue de soirée à coupée le souffle. En se retrouvant devant la boutique, Lucious se mit à rire en l’entendant parler français « Votre langue natale prend le dessus quand vous êtes surprise ? C’est mignon » et la poussa presque à l’intérieur de la boutique.

Ce qu’il aimait dans ce genre de boutique, c’était le soin que les vendeuses pouvaient apporter à leurs clients les plus riches. Ainsi, l’une d’elle s’était occupée de prendre soin de Katelyn pendant qu’une autre lui apportait du champagne. Une coupe qu’il n’eut pas le temps de finir car elle sortie et il resta bouchée bée devant son élégance, sa beauté. Les seuls mots qui sortirent de sa bouche furent pour lui dire à quel point elle était belle. Un compliment qui ne laissa pas insensible sa nouvelle amie « Vous avez toujours été un cygne voyons » avant de rétorquer qu’il serait soudainement moins beau ce soir, mais il s’y ferait. Maintenant, il fallait joindre à cette sublime tenue, des accessoires et décida de suivre la vendeuse comme un enfant dans une chocolaterie. Il revint avec une paire de talon haut, un collier en diamant et des boucles d’oreilles assorties « Tenez ! Ça finira la tenue. Il ne manque plus que le sac. Un petit sac. Un tout petit sac » et commença à tourner les talons lorsque la jeune femme le retint par le bras. Il craignait qu’elle ne lui dise que tout ça, toutes ses attentions étaient de trop, mais elle se pinça les lèvres alors qu’il resta là, patientant, s’attendant au pire. Mais lorsqu’elle le remercia et déposa un baiser sur sa joue, il resta complètement interloqué, la bouche légèrement ouverte devant le geste de la jeune femme. Son sourire s’afficha lentement sur son visage. Il ne répondit rien à ses mots et eut du mal à reprendre contenance, il retourna lentement vers la vendeuse, se retournant une dernière fois sur Katelyn, encore sous le choc du baiser sur sa joue. Ce fut la voix de la vendeuse qui le ramena sur Terre et il revint quelques minutes après avec une pochette noire pour aller avec sa tenue « Parfait ! Vous êtes parfaite ! » l’observant encore une fois « Je vous laisse vous changer et on va manger cette glace ». Le rideau fermé, il se dirigea vers la caisse et paya le tout en remerciant les employées du magasin pour leur travail. Lorsqu’elle revint vers elle, il lui sourit « On s’occupera du reste de votre garde-à-robe demain » et salua d’un signe de main les vendeuses, posant de nouveau sa main dans le dos de Katelyn pour la conduire jusqu’à une petite terrasse non loin de la boutique qu’ils venaient de quitter pour commander deux glaces « Merci » avant de lever ses yeux clairs sur elle « Pour vous êtes laissés faire ». Il remercia le serveur et commença à manger sa glace tout content « Ça fait des années que je n’en ai pas mangé ! ».

Le soir venu, Lucious arriva devant l’appartement de Katelyn dans une voiture avec chauffeur. Dans ce genre de mondanité, la première impression était la plus importante. Dans son smoking cintré, une rose à la main, il attendait les mains jointes que la jeune femme le rejoigne. Coiffée, maquillée, elle était encore plus belle. Il s’approcha, lui tendit la rose et souffla « Magnifique ! » et lui ouvrit la portière de la berline noire avant de prendre place à ses côtés « Ce soir, vous allez rapidement vous rendre compte que vous avez échappé au pire comme riche emmerdeur. Je suis le plus agréable de mes semblables. Mais ça, vous vous en étiez déjà rendu compte » répliqua-t-il avec un sourire charmeur « Vous allez voir aussi beaucoup d’argents, des millions donnés en l’espace de quelques heures, ne vous en offusquez pas. C’est une manière comme une autre de nous dire que nous sommes importants dans ce bas monde, que nous sauvons des vies à notre manière. Alors qu’en réalité, nous nous rachetons juste une conscience en espérant que le monde nous remercie de notre générosité ». Il avait horreur de ce genre de mondanité. En arrivant, le chauffeur ouvrit la porte de la jeune femme alors qu’il sortit de son côté et lui présenta son bras « On sourit et c’est parti ! ». Le même orchestre, les mêmes hors d’œuvres et le même champagne. Rien ne changeait à l’exception du lieu. Les regards se posèrent sur eux et ça le fit sourire, murmurant à sa partenaire d’un soir « Qu’est-ce que je vous avais dit »


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

l6s7.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à San Fransisco. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 IoIf
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 3128518656_1_2_SvciBK6t


avatar :copyright:️ Moi meme


Il ne s’en rendait sûrement pas compte, parce que Lucious ne semblait jamais avoir la moindre idée de l’impacte que pouvait avoir ses mots, mais ce qu’il venait de lui dire… Tout en fait, ses mots, son regard, Kate en rougissait et cela lui allait droit au coeur. Vraiment. Jamais un homme ne l’avait regarder ainsi. La trouvant belle. Pas désirable ou sexy. Non, belle. Il y avait une grande différence. Et ça avait de l’importance pour Katelyn. Sans qu’il le veuille, il contribuait à l’aider dans sa quête de confiance en elle que son ancien boulot pourri et son récent renvoi avait ébranlé.

Pourtant, son éducation la poussait à refuser tout ça. A lui dire que c’était de la folie, qu’elle ne pourrait jamais le rembourser, qu’il ne devait pas dépenser autant d’argent pour elle, surtout pour elle. Mais elle ne dit rien, parce qu’elle venait de comprendre en regardant Lucious que tout ça, et bien ça lui faisait plaisir, et surtout ça lui faisait du bien. Bon pour le baiser sur la joue, elle ne savait pas trop d’où ça sortait. Cela lui semblait un peu too much ou plutôt ridicule. Vu la réaction ou mieux encore le manque de réaction de la part de Lucious, elle fut tenter de lui demander si ça allait. Mais la vendeuse vint à son secours, entraînant le millionnaire avec elle. Kate sourit pour elle même avant de regarder enfin les chaussures qu’il lui avait ramener. Décidément, il détestait ses pieds ! Enfin ça n’était que pour une soirée. Alors elle enfila la paire de talons hauts, et tout le reste.

A nouveau un compliment, à nouveau elle lui sourit avant de hocher la tête. Ok pour la glace. Une fois qu’elle eut enfilé à nouveau sa robe, elle ressentit encore une fois cette impression horrible d’être cendrillon. Passer de cette robe sublime dont elle ignorait le prix, à ses affaires de tous les jours… La magie c’était envolée. « -non, demain c’est pas possible. » répondit Kate avant d’ajouter avec un sourire en coin, restant dans l’objectif de lui faire plaisir sans savoir pourquoi : « -mais après demain pourquoi pas. » Une fois en terrasse, elle préféra ne rien répondre lorsqu’il la remercia, se mettant plutôt à rire après son aveu. « -quoi ? Comment est ce possible ça ? Vous vous nourrissez de champagne ? »

Plus les minutes passaient et plus elle sentait le stress monter. Même si elle avait penser gérer tout ça, c’était pas le cas. Son cerveau, cet espèce de petit con n’avait pas envie de la laisser tranquille. Elle ne cessait de se torturer avec ce que les gens allaient penser, dire, médire, interpréter… Pourtant elle ne pouvait plus faire marche arrière, elle l’avait vu à travers la fenêtre, il l’attendait en bas. Alors elle se regarda une dernière fois dans le miroir, et elle se dit : « -aller ça va le faire, tu va assurée, et surtout tu va t’amuser. » Elle se fit un clin d’œil pour se booster, puis elle rejoignit Lucious.

Katelyn lui adressa un sourire avant de répondre : « -vous êtes pas mal non plus. » Il était vraiment super élégant, le genre d’homme nez pour avoir la classe en smoking. Elle prit la fleur, en se demandant bien ce qu’elle allait pouvoir en faire, même si c’était mignon comme petite attention. Si la petite mamie voisine du dessous regardait par la fenêtre, Kate allait en entendre parlé pendant des semaines. « -oui bien évidement, mais c’est rassurant pour vous, je ne risque pas d’aller en chercher un autre comme ça. » Elle lui adressa ce petit sourire presque complice, avec une petite pointe d’humour et d’ironie. « -ok très bien, je dirais rien. » ajouta la jeune femme avant de marmonner : « -de toute façon, je vais rien dire du tout sur tout et à tout le monde, ça nous évitera les ennuis. » Elle le pensait vraiment. Quelle conversation pouvait elle avoir avec ces gens ? En faite, elle ne voulait surtout pas mettre Lucious dans une position gênante.

Kate remercia le chauffeur. Bon, il était trop tard pour reculer, encore moins pour se recoiffer ou remonter ses seins. Maintenant, elle devait assumer d’être ici. Après une grande inspiration, elle se cramponna au bras de Lucious, affichant un jolie sourire. La musique était nulle, il y avait trop de gens aux mètres carrés à son goût, et surtout bien trop de regards tourner vers eux. Tout en souriant toujours, elle lui souffla : « -super je suis hyper à l’aise... » Kate avait l’impression d’être à son bal de promo…

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_onhhk9RlNk1qdsg0ao2_400
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_os0t1htqHn1sxc71yo4_400


avatar :copyright:️ TAG


« Je vais le noter dans mon agenda » répliqua-t-il tout en profitant pleinement de la glace qu’il était en train de manger. Oui, cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas assis à une terrasse comme celle-ci pour en déguster une. Juste quelques minutes pour cela. Ça lui faisait du bien, tout comme son rire auquel il se joignit « Champagne et homard, c’est bien connu ».

La légèreté de leur après-midi disparu bien vite. Il savait comment se dérouler ce genre de soirée et il n’avait pas le cœur à passer son temps à parler de société, de chirurgie esthétique et de dons en tout genre. Ça le fatiguait toutes ses futilités. C’était pour cela qu’il avait convié Katelyn à la soirée. Pour pouvoir parler d’autres choses, se divertir. Elle était un peu sa bouée de sauvetage. Bouée de sauvetage qui était tout simplement belle dans sa tenue de soirée et il lui en fit part. Il posa son regard sur son smoking avant d’acquiescer « Je sais, merci » et montèrent en voiture. Un rire et il sut qu’il avait bien fait de l’inviter « Parfait ! Je n’aurais pas besoin de me battre pour vous garder avec moi comme ça » et lui rendit son sourire et ce petit regard. Ils commençaient à bien s’entendre, même s’il savait aussi l’agacer au plus haut point avec son comportement « Vous faites bien. Dans ce genre de soirée, la moindre indélicatesse et demain, tout le gratin de New York est au courant. J’en ai fait les frais par le passé ». Par chance Betty Canberg avait été surprise dans le lit avec un jeune tout juste majeur, faisant ainsi passer discours sous silence.

En entrant dans le lieu de réception, il posa sa main sur celle de Katelyn « Ne me lâchez pas d’une semelle et tout ira bien ». Il salua d’une poignée de main certains amis de feu son père, certains actionnaires aussi. Des sourires faux, des banalités en tout genre et il parvint à attraper deux coupes de champagnes « Santé » et cogna les deux coupes avant de porter la sienne à ses lèvres. Il observa les alentours et attira rapidement Katelyn sur la piste de danse « Si j’ai encore une conversation avec cet individu, je pourrais être le premier à mourir d’ennui et vous n’aurez d’autres choix que de vous trouver un autre riche enquiquinant ». Une valse. Au moins ça il connaissait. Ses parents l’avaient bassiné toute sa tendre enfance pour qu’il apprenne ses quelques pas. Ça fait bien de savoir danser la valse lors de ce genre de soirée « Alors, cette immersion totale dans le monde des riches vous plait ?! En tout cas, vous plaisait à mes semblables. Les regards ont du mal à se décrocher de vous. Quand celle qui leur servait le champagne dans l’ombre, finit par être leur centre d’attention ». Il lui sourit, la remercia pour la danse et poussa un soupir en voyant celui qu’il voulait à tout prix éviter, s’approcher avec deux de ses principaux actionnaires. Il lui murmura « Je vous laisse un instant, il y a formidable buffet au bout de la salle. Je vous y rejoins vite » après un sourire encourageant. Ils échangèrent quelques banalités concernant sa société, mais aussi concernant la femme qui l’avait accompagné. Il posa son regard sur l’intéressée, lui souriant, l’appelant presque à l’aide avant de reporter son attention sur la conversation « Elle est presque aussi jolie que votre épouse. Vous l’avez trouvé où ? » « Dans les pages de l’annuaire ?! ». Les conversations avec ces messieurs étaient si stimulantes intellectuellement… « Merci pour le compliment et non, ce n’est pas une professionnelle. Elle est serveuse. Elle vous a même servi à la dernière réception. Sur ce, bonne soirée » et la rejoignit en toute hâte, avant qu’on ne l’interpelle de nouveau. Il lança un regard à Katelyn tout en échangeant de faux sourire avec son interlocuteur. Une coupe de champagne de fini, une seconde et il attaqua la troisième. Porter le nom de « Thompson » apporter un certain prestige, une société fleurissante, une richesse importante, mais aussi des conversations barbantes à ne plus en pouvoir. Il devrait peut-être organisé un gala de bienfaisance pour leur montrer ce que c’était que de faire la fête. Au moins pour une fois, ils s’amuseraient tous au lieu de parler de contrats, de femmes et des autres convives comme ils le faisaient à chaque fois.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

80gq.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à San Fransisco. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 IoIf
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_mh5lrywnbU1qdcp2wo1_400


avatar :copyright:️ Moi meme


Comme si elle allait le lâcher ! Elle avait l’impression d’avoir été jeter dans la fosse aux lions. On ne faisait pas que les regarder, on les dévisageait, on les jugeait certainement aussi. Kate n’avait pas fait de recherche sur Lucious Thompson. Tout ce qu’elle savait de lui, elle le tenait des quelques fois où ils s’étaient vu. Pourtant au départ, ça l’avait démangé. Vraiment. De savoir qui était cet homme. D’enfin savoir ce qui guidait ces pas, et ce qui le poussait sans cesse à comment avait il dit… Sauter par la fenêtre. Il avait une attitude si particulière. Mais elle avait résisté, et au final elle trouvait ça bien mieux. Ainsi, elle ne portait pas de jugement, n’avait pas non plus de la pitié ou de la peine. Elle se doutait qu’il était passé par de mauvais moment, de très mauvais moment puisqu’il lui avait dit que la vie lui avait retirer ce qu’il avait de plus cher. Kate avait comprit ce qu’il cherchait et trouvait en elle, en sa compagnie. Un peu de légèreté, du divertissement aussi. Et puis il y avait eut certains regards qui lui avait prouvé qu’elle allait dans le bon sens. Ne pas poser de questions, ne pas s’apitoyer sur son sort. Sara avait pourtant lourdement insisté. Prétextant qu’il ne savait pas d’où il sortait, ce qu’il faisait, qui il était réellement. Mais Kate avait été claire. Elle ne voulait pas savoir.

Alors s’afficher ce soir au bras de Lucious avait une signification bien différente pour elle, et pour ceux qui les regardaient. Elle était simplement là pour l’accompagner, danser, boire et aussi rire avec lui. Passer une belle soirée en soit. La jeune femme porta sa coupe de champagne à ses lèvres après un sourire. « -s’il vous plais n’en dites pas plus, j’essaie de faire abstraction de tous ces curieux pour ne pas partir en courant. » Oui, c’était mieux qu’il n’en rajoute pas une couche. Sinon elle allait se sentir encore plus mal à l’aise. Pour le moment elle parvenait à adresser des sourires de convenance à ceux qui lui en faisaient.

Ah ba oui, quoi de mieux pour se faire discrète que d’être au milieu de la piste de danse ! Elle ne dit  rien, il allait encore lui répliquer qu’elle devait arrêter de se plaindre. Ce soir, la jeune femme avait décidé de faire plaisir à Lucious, elle resterait donc souriante et amicale. La valse elle maîtrisait le sujet, du coup elle se sentit un peu plus détendu à mesure qu’ils tournaient sur la piste. « -en parlant de champagne, je pensais qu’il serait bien meilleur… » Non pas qu’elle était connaisseuse, mais tout de même elle était française. Elle était aussi là pour le faire sourire après tout. « -quoi ? Non… Vous... » mais en voyant son sourire elle comprit qu’il valait mieux qu’elle s’éloigne. Chose qu’elle fit à contre coeur. Elle ne toucha pas au buffet, se contenta de boire quelques gorgées de champagne, tout en regardant de temps à autre dans la direction de Lucious.

Kate lui adressa un sourire lorsqu’il fut de retour au près d’elle, puis avec délicatesse, elle s’approcha de lui, saisit la troisième coupe de champagne qu’il était en train de boire bien trop vite et lui souffla son visage proche du sien : « -faites votre chèque et on s’en va. Vous semblez encore moins ravi que moi d’être ici. » Son sourire mais surtout son regard en disait plus long encore. Elle aimait le voir sourire, mais de vrai sourire, ceux qui allait avec les yeux rieurs. Pas ces sortes de rictus qui sonnaient faux. Kate glissa à nouveau son bras sous le sien, l’accompagna pour qu’il fasse son don et lorsque se fut chose faire, elle saisit sa main pour l’entraîner avec elle dehors au plus vite. Tenant sa robe de l’autre main, une fois les quelques marches descendues, elle se mit à courir, l’entraînant avec lui. « -vite fuyons Chapelier ! Sinon on nous tranchera la tête ! » s’écria Kate en riant, ne lâchant pas une seconde la main de Lucious.

Elle stoppa leur fuite effréné près d’une immense fontaine, prenant place sur le rebord pour quitter ses chaussures. Le souffle court elle regarda Lucious et lui adressa un sourire radieux. « -plus jamais ça ! C’est trop chiant ! »   Ils étaient restés bien trois voir quatre heures là bas. Elle avait eut sa dose pour les deux années à venir.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_onhhk9RlNk1qdsg0ao2_400
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_os0t1htqHn1sxc71yo4_400


avatar :copyright:️ TAG


Cela faisait bien des années que le millionnaire ne s’était pas rendu accompagné à ce genre de mondanité alors ce soir, il voulait en profiter pour échanger, rire et danser, pourquoi pas. Peu lui importait les regards rivés sur eux lorsqu’ils se mirent à valser aux milieux des autres convives. Ça ne serait pas la première fois qu’il ferait l’objet des commérages et ça ne l’avait jamais empêché de faire ce qu’il souhaitait. Lucious était un homme qui se laissait conduire par ses propres règles et non celles imposées par ses semblables. Il ne comptait pas laisser sa nouvelle amie dans un coin pendant qu’il converserait de contrats, d’entreprises et de faillite en toute genre. Alors oui, peu importe les regards rivés sur eux, il prenait le temps de danser avec la jeune femme « Nous sommes d’accord. Ils ont changé de marques déjà à la dernière réception. Vous n’avez pas idée de ma déception quand je m’en suis rendu compte ». Ils dépensaient des millions en l’espace d’une soirée et ils ne parvenaient à leur servir un champagne digne de ce nom. La danse terminée, on le rappela bien vite à ses obligations d’héritier de la famille Thompson. Il s’excusa auprès de son invitée, se séparant d’elle à contre-cœur.

Il n’eut le temps d’avaler la troisième coupe de champagne qu’une main s’en saisit devant le regard réprobateur de son interlocuteur, mais avec le sourire de Lucious qui était plus que ravi de l’initiative de son amie « Fine observatrice » et prit congés auprès de son interlocuteur. Il signa un chèque de quelques centaines de milliers de dollars pour les enfants défavorisés du tiers monde et se laissa saisir la main, quittant la soirée sous le regard de certains convives. Ses départs prématurés des mondanités étaient monnaies courants, ce qui l’était moins, c’était qu’il soit poussé à le faire par la jeune femme. Lucious descendit les marches avec hâte, riant de bon cœur, se laissant conduire par la serveuse qui mis fin à leurs petites courses devant une fontaine. Alors qu’elle retirait ses chaussures, il retira sa veste de costume qu’il laissa reposer sur le rebord de la fontaine, ainsi que ses chaussures en devinant aisément l’idée de cette dernière « Je vous avais prévenu. C’est une véritable torture et j’endure cela depuis environ vingt-cinq ans » et se laissa glisser dans la fontaine de plusieurs étages, devenant rapidement entièrement mouillé et jeta de l’eau sur la jeune femme encore sèche « Allez venez ! Je vous offrirai une autre paire de chaussures » et lui saisit la main pour l’entrainer avec lui sous la pluie. Une main dans le creux de son dos, il se mit à danser dans l’eau tout en chantonnant Give me love de Ed Sheeran « Merci de m’avoir sauvé » dit-il en reculant légèrement le visage et reprit à chantonner la chanson tout en continuant de danser jusqu’à ce qu’il glisse, brasse des bras pour ne pas tomber et ne chute finalement dans l’eau. Un rire franc sortit de sa gorge « Je suis définitivement trempé ». Il tendit la main pour demander de l’aide à la jeune femme afin qu’il puisse se relever, mais l’entraina finalement avec lui « Ça évitera que vous vous moquiez ».

« Eh vous deux ! Vous n’avez pas le droit de vous baignez là ». En entendant la voix, Lucious sortit la tête de la fontaine et grimaça, amusé « C’est la police ! Votre robe et mon smoking coûtent trop cher pour sentir les relents d’urines » et se saisit de la main de Katelyn pour sortir de la fontaine, se saisit avec hâte de leurs affaires et se mit à courir en toute hâte, suivit par le policier qui abandonna sa course après quelques rues. Lucious avait entrainé la jeune femme dans une petite chapelle, complètement trempé et essoufflé par leur course « Je crois qu’on l’a semé », et leva les yeux sur l’endroit où ils se trouvaient. Il glissa sa main dans la sienne, tenant leurs affaires de l’autre et pied-nu, se mit à marcher dans la petite chapelle où ils étaient les seuls visiteurs « J’ai toujours aimé les églises. Pourtant, il fait souvent froid, nos voix résonnent et ça sent bizarre. Allez comprendre ». Il fit quelques pas avant qu’on leur précise que l’endroit allait fermé. Ne lâchant pas la main de la serveuse, il l’entraina à l’extérieur de la chapelle après un regard à droite et à gauche « Il n’est plus là ». Il jeta un coup d’œil à son amie et posa sa veste de costume sèche sur ses épaules « Vous aurez moins froid ainsi » et garda seulement leurs chaussures dans sa main libre, faisant quelques pas dans les rues new yorkaise « Vous savez, j’envie votre vie parfois » Il rit presque nerveusement « C’est ironique quand on pense que les gens de votre classe sociale n’aspirent qu’à devenir comme moi, dépenser son argent sans compter, s’offrir tout ce que le monde à offrir sans limite ». Sans avoir comment, ils arrivèrent à Central Park « Oh ! Un vendeur de hot-dog ! Venez » et la tira jusqu’au petit chariot et prit commande pour eux et mordit avec entrain dedans « J’adore les hot-dogs ! » et se laissa tomber dans l’herbe dans un coin tranquille, leur permettant ainsi d’avoir une vue magnifique sur le ciel étoilé « J’ai envie que cette soirée ne finisse jamais ! pourtant mon smoking me colle à la peau, je sens le chien mouillé, mais c’est une belle soirée » et tourna la tête en direction de Katelyn, souriant comme un gosse heureux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

80gq.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à San Fransisco. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 IoIf
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_mh5lrywnbU1qdcp2wo1_400


avatar :copyright:️ Moi meme


En le voyant retirer ses chaussures, la jeune femme comprit qu’il avait reçu son idée par télépathie. Bien entendu, elle hésita quelques secondes vu le prix de la robe qu’elle portait, même si elle ignorait le montant. Mais Lucious lui envoya de l’eau au visage, alors après l’avoir regarder avec un petit sourire amusé sur les lèvres, Kate releva le bas de la sublime robe pour grimper par dessus le rebord de la fontaine. « -ah elle est froide ! » s’exclama la jeune femme sur la pointe des pieds, avant d’envoyer à son tour de l’eau sur son complice. Ils n’avaient aucun droit d’être ici, et de faire ça, mais c’était ça le plus amusant. Elle se mit à rire aux éclats sous l’eau qui leur tombaient dessus, avant de se laisser entraîner dans une danse improvisée. En coeur, elle chanta avec lui, adorant cette chanson avant de lui sourire tendrement. Pas la peine de la remercier. S’il l’avait invité à venir, c’était un peu beaucoup pour ça. Pour qu’elle soit son issue de secours. « -j’ai fais ça uniquement pour moi. » déclara Kate en tournant sur elle même. Mais lorsqu’elle fut à nouveau face à Lucious, elle porta ses mains devant sa bouche. Puis elle se mit à rire joyeusement de sa chute.

Comme une débutante, elle prit sa main, et finit allongé sur lui, au milieu de la magnifique fontaine. « -ne vous en faites pas pour ça, je trouverais une autre raison pour le faire. » Son regard était plein de malice mais elle tourna bien vite le visage en direction de la voix qui venait de les interpeler. S’aidant l’un l’autre, ils sortirent au plus vite de la fontaine, et se mirent à courir. Kate riait tout en courant aussi vite qu’elle le pouvait, sa main ne quittant pas celle de Lucious. « -non mais on a pas entrer ici complètement trempé... » souffla la jolie brune alors qu’il leur faisait passer les portes d’une petite chapelle. Enfin en même temps, ils n’avaient pas non plus le droit de se baigner ou de danser dans la fontaine. Elle passa ses mains dans ses cheveux trempés, et fut quelque peu surprise que le millionnaire lui prenne à nouveau la main. Après un léger regard à leurs doigts entrelacés, elle le suivit tout en écoutant ses confiances. « -si y’avait que ça d’étrange chez vous... » lui répondit elle à voix basse tout en souriant amusée.

Une fois dehors, elle lui souffla un merci pour la veste, laissant sa main dans la sienne. Tout était si étrange avec lui. « -sérieusement ? » demanda Kate même si dans le fond, elle n’était pas vraiment surprise de sa révélation. « -personnellement je ne vous envie pas. D’accord quelques chiffres en plus à mon compte en banque ça serait pas de refus, mais le reste… Non merci. » A peine quelques secondes de répit qu’il l’entraînait déjà vers quelque chose de nouveau et de palpitant à ses yeux. Et à nouveau, le rire de la jeune femme se fit entendre, parce que finalement, elle passait une excellente soirée en sa compagnie.

Après avoir finit de manger, elle s’était allongée à ses côtés, et avait tourné son visage vers le sien. Kate s’approcha un peu plus, avant de plisser le nez et de le sentir : « -ça va niveau odeur, ça passe encore. » Un sourire alors qu’elle reculait son visage avant de fixer le ciel. Elle hésita quelques secondes, puis elle se lança : « -mardi prochain, comme chaque mardi de début de mois, avec des amis on va boire quelques verres ensemble. Ça vous plairait de m’accompagner ? » Elle n’avait pas la moindre idée de ce que cela allait donner, ni pourquoi elle se lançait la dedans. « -si ça vous dis bien sur, vous sentez pas obligé de dire oui. Parce que ça sera pas champagne et petits fours. Mais les conversations devraient être un peu plus intéressant. Ah et au passage si vous voulez un champagne magnifique en bouche, achetez du Demoiselle. Vous m’en direz des nouvelles. » A nouveau elle tourna son visage vers le sien, lui souriant avec douceur.



Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_onhhk9RlNk1qdsg0ao2_400
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_os0t1htqHn1sxc71yo4_400


avatar :copyright:️ TAG


Lorsque Lucious quittait prématurément ce genre de soirées, c’était pour aller s’enivrer d’alcool, entre autres, afin de rayer, de son esprit, ces heures interminables. Pourtant ce soir, il s’était convaincu de rester jusqu’au bout, de montrer son monde à la jeune femme, de lui donner l’impression d’appartenir à ses semblables. En vain. Elle était venue à sa rescousse pour son plus grand plaisir. Ce fût à ce moment-là qu’il savoura réellement cette soirée. Après leur baignade dans la fontaine municipale interrompue par un officier de police, leur détour dans la chapelle qui lui valu une petite remarque sur son attitude étrange et lorsqu’ils eurent quitter l’endroit, Lucious eut envie de se confier un peu, comme s’il avait envie qu’elle le perçoive autrement comme le riche emmerdeur qui dépense son argent à tout va dans l’unique but de se divertir de son existence presque barbante « Les gens vous apprécient pour ce que vous êtes et non pour ce que vous avez. Tout est plus sincère, authentique dans votre monde alors que dans le mien, tout sonne faux » avant de sourire « Ça peut s’arranger si vous le souhaitez. On vous organisera un gala de charité si vous le souhaitez » répliqua-t-il pour la taquiner. C’était peut-être malvenu de se plaindre de son existence à une femme qui avait du mal à joindre les deux bouts. Pourtant, il était prêt à tout lui céder si ça lui permettait de vivre librement, entouré de personnes vraies. Mais la conversation tourna court lorsqu’il tomba sur un vendeur de hot-dog.

Lucious se laissa tomber dans l’herbe fraichement coupée et il se mit à sourire lorsqu’elle sentit son smoking « Vous dites ça pour être gentille » avant de fixer de nouveau le ciel étoilé. Il aimait être là, maintenant, avec elle. Ça lui faisait du bien d’être auprès de quelqu’un qui ne s’intéressait pas à lui pour sa situation financière ou parce qu’il faisait la une de Forbes Magazine. A dire vrai, c’était sûrement ce qu’elle détestait le plus chez lui. Son échelle sociale. Et c’était pour cela qu’il s’accrochait à elle, qu’il voulait devenir son ami, le riche emmerdeur comme elle le surnommait, qui s’immiscer dans sa vie sans lui demander son avis. Il tourna la tête de nouveau en sa direction et un sourire s’afficha lentement sur ses lèvres, touché de l’invitation qu’elle venait de lui faire « Vous en avez marre que je m’immisce dans votre vie sans prévenir, vous me devancez en m’invitant ? » Il la taquinait « Ça serait avec plaisir » et reporta son regard sur les étoiles « Je prend bonne note pour le champagne ».

C’était comme ça que Lucious se retrouvait devant sa glace, se changeant une nouvelle fois parce que le costume, ça faisait trop pour ce genre de soirées. Ses amis risquaient de le prendre pour une personne hautaine. Ce n’était pas le but. Il opta donc pour un pantalon de costume, un pull à col rond noir, des chaussures de ville et sa paire de lunettes. Ça irait bien pour ce soir. Il tenta de dompter ses boucles blondes, en vain et se dépêcha de retrouver Katelyn au point de rendez-vous « Bonjour mademoiselle » en la serrant dans ses bras « Je me suis changé pas loin de dix fois. J’espère que ma tenue vous convient. Je ne voulais pas paraitre comme un aristocrate qui se mêle à la population locale, vous voyez ce que je veux dire ?! » avant de prendre place auprès des amis de cette dernière. Il salua rapidement tout le monde d’un signe de main et resta près de la jeune femme. Il se pencha pour lui souffler « Je comprends mieux ce que vous avez ressenti au gala » avant de commander un scotch vieilli au fut de chêne. Il resta silencieux les premiers minutes, voire la première demi-heure, les observant, apprenant à les connaître. Il avait l’impression de découvrir un autre monde, bien différent du sien. Pas de conversations ineptes. Il n’avait pas l’habitude. Lucious était plus à l’aise à échanger des banalités sans nom finalement. Après son premier verre et sans avoir prononcer le moindre mot, il décida de prendre une cigarette dans son paquet et sortir en fumer une. Lui qui était d’un naturel sociable, ne parvenait pas à participer à la moindre conversation, restant réservé, dans son coin. Craignait-il de faire une mauvaise impression aux amis de Katelyn ? Qu’ils se demandent pourquoi elle ne le dégageait pas de sa vie ? Lui qui se moquait bien de l’avis des autres, étaient soucieux, soudainement, de l’opinion que ces derniers pouvaient avoir de lui. Il termina sa cigarette et retourna auprès de Katelyn, échangeant un bref sourire avec cette dernière. Allez ! Il fallait qu’il prenne son courage à deux mains et entre dans leur monde.

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

80gq.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à San Fransisco. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 IoIf
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_mh5lrywnbU1qdcp2wo1_400


avatar :copyright:️ Moi meme


Il n’avait pas tord. Même si dans le monde de Kate il existait aussi des connards, des menteurs et des gros hypocrites. Plus elle le côtoyait, plus elle se rendait compte qu’elle était surement plus riche de lui. Lucious était un homme seul. Pas solitaire. Seul. Il l’avait dit lorsqu’elle était venue le sortir de prison, il n’avait pas d’amis. De véritables amis. Et ça… C’était vraiment triste.

La jeune femme l’invita à une soirée et elle fut un peu surprise de voir à quel point cela semblait lui faire plaisir. Le toucher même. « -non, c’est pas ça » répondit la journaliste en souriant, « -j’vais vous faire découvrir mon monde, comme vous me l’avez demandé. » Pas de drogue, pas d’alcool qui coulait à flot, pas non plus de gens qui se tripotaient dans tout les coins. Simplement quelques bières, se revoir après un mois, savoir ce qui s’était passé dans la vie des uns et des autres. Elle ne prit pas la peine de le briffer sur sa conduite, son comportement, aller savoir pourquoi mais Kate avait l’intuition qu’il allait se tenir à carreau.

Elle l’attendait devant le bar, main dans les poches de son jeans, elle portait un tshirt tout ce qu’il y avait de plus classique, rentré dans son pantalon, avec un logo à l’effigie du groupe Syteme of a down. Elle adorait ce t shirt même s’il avait au moins 10 ans. Et elle adorait surtout le groupe de musique. Ses cheveux étaient attachés à la va vite, tout avec malgré tout une paire de talons. La jeune femme adressa un sourire à Lucious lorsqu’elle le vit arriver, avant de bafouiller, surprise les deux mains rester écartées: « -ah heu d’accord on fait ça maintenant… Très bien… cool... » Puis elle se détacha de lui, amusée de ce qu’il lui dit. « -vous êtes très bien, vous prenez pas la tête. Vous l’avez dis vous même, mon monde n’est pas comme le votre. Ça va aller. » Kate ne savait pas vraiment si ça allait aller en faite. Ses amis n’étaient pas des gens compliqués ou qui jugeait trop facilement. Mais bon, lui ce n’était pas personne…

Kate passa son bras sous le sien pour l’entraîner avec elle, tout en lui disant : « - j’aime beaucoup votre parfum. » un clin d’oeil avant qu’ils n’arrivent à la table qu’occupait déjà les amis de la journaliste. « - les amis je vous présente Lucious. Merci d’être gentil avec lui, et de pas le faire partir en courant. » La jeune femme prit place sur une des chaises qui restaient, avant de faire signe à Lucious d’en faire autant. « -alors voici June, Charly, Arron et Jerry. Sara doit nous rejoindre après le boulot. » Elle ne savait pas très bien si elle devait en dire plus sur tout ses amis. Ou pas. Si elle racontait déjà tout, ça enlevait du charme à la rencontre non ? La conversation se fit petit à petit entre les amis de longues date, Charly racontant qu’elle avait commencé une série de tableaux qui allaient tout déchirer, June critiquant les goûts super classique des gens qui l’employaient actuellement, Jerry qui balança qu’il se faisait trop chier où il bossait maintenant. Et Arron lui, comme à chaque fois, il souriant à tout ça sans rien dire.

Kate suivit des yeux Lucious lorsqu’il se leva, perdant quelques secondes son sourire. Elle avait vu le paquet de cigarette. Il s’ennuyait… « -t’as couché avec ? » Kate revint sur terre en entendant la question super déplacé de Jerry. « -déjà ça te regarde pas, et la réponse est non. Bon, écoutez je sais pas c’est particulier, mais… Il est sympa alors soyez cool d’accord... » Comment souvent, ils se mirent tous à parler ne même temps. Quoi nous pas cool,  depuis quand, ba on a rien dire de déplacé, on a pas dit qu’il était pas sympa, tu devrais coucher avec lui… Heureusement ils avaient arrêter leur bordel quand le millionnaire fut de retour, s’étant remis à parler de chose et d’autre, surtout de savoir ce qu’ils allaient faire après avoir bu quelques bières. Billard, bowling, karaoké… Kate les laissa discuter pour se rapprocher de son invité. Posant une main sur sa cuisse, et elle lui souffla à voix basse : « -ça va ? Vous vous ennuyez c’est ça ? Si vous voulez partir je comprendrais, je me vexerais pas vous savez. » Elle voulait qu’il passe une bonne soirée, pas qu’il reste dans son coin. Il était passé où le Lulu qui parlait à tord et travers.

« -bon alors on a besoin de savoir ce que vous voulez faire après les deux là, arrêtez vos cachotteries. Alors Bowling ou Karaoké. » demanda June. Sans le vouloir, Kate avait laissé sa main sur la cuisse de Lucious. « -karaoké ! Mon je veux entendre le petit monsieur chanté ! » la voix de Sara venait de retentir, son service était terminé. Elle donna un petit coup de point sur l’épaule de Lucious : « -comment ça va ? » avant de déposer un baiser sur la tête Kate.
« -aller Karaoké, Arron fait pas chier, la dernière fois on a fait ton laser game. »
« -et on vous a laminé ! » ajouta June en dansant sur place, bougeant ses points et sa poitrine.
« -forcement Charly et Jerry était défoncés et voyait des martiens dans tout les coins ! »justifia Arron en désignant les deux accusés.
« -oh hé ça va ! On était un peu perché c’est tout... » râla Jerry avec un clin d’oeil à Charly.
Katelyn regarda Lucious avant de sourire. Oui, voilà, c’était ses amis.
« -Karaoké !! Karaoké ! On va chanter ! » lança t elle alors en levant ses deux mains pour faire taire tout le monde.
« c’est quoi se t shirt Kate ? » demanda Sara en ouvrant de grand yeux. « -t’es sérieuse ? »
« -oui ba je vais pas passer un entretien d’embauche ce soir ! »


Sara (Cécile de France)
Spoiler:
 
Arron (Aidan Turner)
Spoiler:
 
June (Rebel Wilson)
Spoiler:
 
Charly (Drew Barrymore)
Spoiler:
 
Jerry (Clayne Crawford)
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 772
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_onhhk9RlNk1qdsg0ao2_400
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_os0t1htqHn1sxc71yo4_400


avatar :copyright:️ TAG


Elle allait lui faire découvrir son monde. Ce n’était pas rien pour ce millionnaire qui allait s’immiscer parmi les communs des mortels, d’autant plus que ce commun des mortels était les amis de la serveuse. Une accolade pour saluer sa nouvelle amie avant de demander indirectement son avis sur sa tenue « C’est pour ça que je m’inquiète. Je suis plus habitué à parler de champagne et de sociétés que de tout et de rien avec des gens normaux alors vous m’excuserez si je fais des fausses notes » et laissa la jeune femme passer son bras autour du sien « Et merci pour la tenue. Vous êtes jolie aussi » avant de rire de bon cœur « On y prend goût à sentir les gens ». En arrivant à table, il devint rapidement silencieux, saluant d’un signe de mains tous les amis présents à table. Silencieux, renfermé dans son mutisme comme il en avait rarement l’occasion, il les observa, les écouta avec une attention certaine. Finalement, il décida de quitter tout ce joli monde pour aller fumer une cigarette, prendre l’air et envisager une manière de participer la conversation sans que ses amis le prenne pour quelqu’un d’étrange ou d’excentrique. Une inspiration et il revint auprès de Katelyn et sa bande d’amis. Un regard bref sur la main qu’elle venait de poser sur sa cuisse alors qu’il glissait son bras sur le dossier de la chaise de sa serveuse, tendant l’oreille et il sourit tout en faisant un signe négatif de la tête « Nullement. Je m’acclimate à votre univers et je tente aussi de passer pour une personne normale » avant d’être interrompu par les amis de Katelyn, riant presque à son interruption. La main toujours sur sa cuisse, se petit rapprochement lui plaisait, mais le perturbait tout autant. Il resta témoin des joutes verbales avant qu’une voix familière ne s’immisce dans la conversation, suivi d’un coup de poing contre son épaule « Je ne veux pas vous illuminer avec mon talent. Ça serait malvenu de ma part alors que je viens juste d’arriver » et échangea un sourire avec Katelyn qui se leva et prit les choses en main. Il se saisit du bas du T-shirt de la jeune femme pour le regarder un peu mieux « C’est pour le thème Karaoké de la soirée » et se leva à son tour pour suivre le petit groupe jusqu’au Karaoké.

Assis dans un des sièges, il resta un peu à l’écart, laissant les amis de Katelyn passer en premier, chantant faux pour certains et plus que bien d’autres. Il lança quelques regards à la jeune femme qui semblait s’amuser en présence de ses amis, et ça le fit sourire avec douceur. Il aimait la voir ainsi, détendue et profitant. Il se leva soudainement, saisit la main de la serveuse et l’entraina avec lui sur scène pour chanter « Ce rêve bleu » avec la jeune femme. Il chanta faux dès la première note, mais il s’en moquait, bougeant sur scène comme s’ils étaient tous seuls, décidant lui aussi de profiter de la soirée. Lorsque la chanson se termina, il se baissa pour remercier son public et quitta la scène, tendant la main à la jeune femme pour l’aider et répliqua à l’attention de Sara « Je vous avais dit que je vous illuminerai de mon talent au chant » en sachant pertinemment qu’il ne savait pas chanter. Il décida de lâcher prise et de participer à la conversation « Comment vous vous êtes connus vous tous ? » « On a bossé ensemble » « Et vous avez bossé dans quoi ? Katelyn semble vouloir garder le secret » « Je la laisserai répondre. Hors de question que je balance » « Et les autres ? » « Charly et Kate se sont connus à des cours de dessin ». Lucious lança un regard en direction de Katelyn qui chantait avec Charly et sourit. Des cours de dessin. Intéressant « On est sortit ensemble. Elle m’a insulté et je l’ai invité à boire un verre. Et vous ? ». Finalement, Lucious avait bien fait de venir. Il en apprenait davantage sur la jeune femme grâce à ses amis « Oh ! Elle était serveuse à une soirée à laquelle j’étais conviée. Gala de charité. Et je l’ai invité à faire la fête avec moi. Et depuis, je ne la lâche plus à son grand désarroi » tout en saluant de la main l’intéressée, un sourire sur les lèvres. Il fit un signe de tête en direction de June « Et vous ? » « Alors moi c’est tu mon mignon et on s’est rencontré dans les toilettes d’un bar et depuis, je ne la quitte plus ». Lucious se mit à rire en remarquant qu’il avait plus en commun avec les amis de la jeune femme qu’il ne l’aurait cru. Lorsqu’elle revint, il ne quittait pas son sourire « Vous êtes attirés par les cinglés en fait ». Que ça soit ses amis ou lui-même, ils n’étaient pas si différents.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 727
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

80gq.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à San Fransisco. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 IoIf
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Tumblr_mh5lrywnbU1qdcp2wo1_400


avatar :copyright:️ Moi meme


« -oh vous me rassurez. J’ai cru que vous aviez déjà envie de partir. » Non pas qu’il voulait à tout prix qu’il reste. Enfin si elle voulait qu’il reste. Pour profiter de la soirée, se changer les idées, et puis pouvoir enfin passer quelques heures sans que personne de lui parler de son job, de sa société ou de son fric. Kate connaissait ses amis, et elle savait qu’ils allaient assurer. Pas de questions indiscrètes, pas de sous entendu étrange. « -pour ce qui est de la normalité… » Kate fit bouger ses lèvres de droites à gauches avant de conclure : « -pas la peine de trop vous brider. Détendez vous. » La jeune femme n’avait pas forcement des amis normaux. Ils avaient tous un grain, le plus équilibré c’était peut être Arron. Quoi que quand il avait bu, il savait très bien se lâcher.

Sara fit son arrivée et forcement tout commença à partir en live. Mais Kate adorait cette ambiance, et elle adorait ses amis. Ils s’étaient fixé rendez vous tout les premiers mardi du mois pour se voir. Ainsi c’était devenu une habitude et personne n’avait le droit d’être absent. En retard à la rigueur comme Sara qui finissait tard, mais pas d’excuses pour ne pas être présent. Petit ami, belle mère ou grand-mère malade. Rien ne comptait plus que de se voir, être tous ensemble, et passer une bonne soirée. Rire délire et bonne humeur était toujours au rendez vous. Et ça permettait de rebooster tout le monde. « -c’est un groupe qu’elle adore depuis qu’elle a 15 ans ! » répondit Sara à sa place.

Le karaoké n’était pas une première pour le petit groupe d’amis. Ils venaient souvent ici, et ils aimaient tous aller pousser la chansonnette. Pour Kate, c’était un peu comme danser dans le salon en petit culotte, ça avait un certain pouvoir de donner de la force, de chasser les idées noires… Elle fut ravi que Lucious l’invite à chanter avec lui, heureuse qu’il saute enfin le pas. La chanson n’avait aucun secret pour elle, par contre une fois terminé elle lui lança : « -c’était sans doute l’eau de la fontaine qui m’a fait croire que vous chantiez plutôt bien. » Mais elle n’eut pas le temps de se poser, seulement de boire une gorgée de bière avant que Charly ne l’entraîne à son tour. Son amie avait décidé de la chanson, et Kate savait très bien pourquoi elle avait prit ce titre. L’ex petit ami de Kate n’avait plu à personne dans le groupe. Et ça leur faisait du bien de la retrouver un peu comme elle était avant. Alors elles se mirent à chanter en coeur Since U been gone. Un coup d’oeil de temps à autres en direction de Lucious. Il semblait discuter. Au moment où il leva la main, elle en fit de même, avant de terminer la chanson, revenant près d’eux bras dessus bras dessous avec Charly.

En passant derrière Lucious elle posa ses mains sur ses épaules, histoire de pas se casser la figure en passant, puis elle reposa ses fesses dans son fauteuil. « -stop pour moi, je suis assoiffée ! » lança la jeune femme en prenant sa bière pour en boire une bonne moitié d’un coup. « -nuance, je les attire. » répondit la jeune femme en se penchant vers lui pour répondre. « -alors vous avez apprit quoi comme info croustillante sur moi ? » Bon d’accord, elle avait bien assez bu, du coup elle était pleine d’énergie et de joie.
« -ba alors tu sais te tenir ce soir ? Normalement la bière... » Jerry eut droit à un joli coup de coude. « -oui ba ça va, on est tous humain boubouille ! » rah non pas ce surnom
« -tu reviens quand aux cours ? J’ai vu une annonce pour poser si tu veux le refaire. »
« -hein ?! Quoi ?! t’as posé quand ? »
s’étouffa presque Sara « -et tu m’as rien dis ? » 
« -ba je sais pas y’a un mois ou deux. »
« -on est deux à avoir vu Kate à poil de la tête aux pieds ! » s’exclama Charly en tendant sa main vers Arron qui tapa bien volontiers en riant.
« -non t’as posé nu ?!! » s’écrit June avec sa discrétion si subtile
« -toi tu ranges ton sourire de pervers. » commenta Kate en donnant à Jerry un coup pas loin des parties intimes, riant en même temps parce qu'elle avait toujours adoré le voir faire ça lorsqu'ils bossaient ensemble sur le terrain« -et franchement à part de geler pendant une heure, y a rien de super. » commenta Kate avant de reprendre son verre et de le porter à ses lèvres pour s’y noyer, se coulant dans le fond de son siège.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: