Partagez
 
 
 

 Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

Ils travaillaient ensemble dans un camp de vacances. Un jour, ils ont eu la stupidité de tenter une invocation, parce que l'ambiance s'y prêtait, qu'ils s'amusaient régulièrement à se raconter des histoires d'horreurs. Mais le cauchemar - ou le cadeau - est bien rapidement devenu réel et inexpliqué. Leur mort n'était pas la fin.

Ils ont refait leur vie, du moins, certains l'ont fait. Pourtant, c'est comme s'ils y étaient toujours, dans ce camp, que jamais ils ne sont vraiment partis. La vie est leur don - ou leur malédiction.



I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty


Kitten
Kinkade

Sa vie ne lui appartient plus, même s'il est parvenu à construire quelque chose durant les 15 dernières années. En apparence, tout se passe bien, âgé de 33 ans et père d'une adolescente. Mais son âme est bien plus sombre. À sa majorité, alors qu'il était nouvel employé dans un camp de vacance, lui et quelques potes ont fait un pacte avec une entité démoniaque. Du moins, c'est ce qu'ils ont toujours imaginé avoir invoquée. Il est mort le premier, durant cet été fatidique. En quelques heures, il est revenu à la vie. À partir de là, il s'est cru invincible, intouchable. Tellement de fougue et d'immaturité. Au fond de son coeur, il a toujours été fou de la même fille toute sa vie. La noirceur trouve toujours un endroit où faire son nid, malheureusement.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. 301092360338201


Evan Peters :copyright:️ Astra
« Tragique événement, macabre découverte... camp... » Seules informations qu'il retient des paroles prononcées par la journaliste en direct à la télévision. Le temps d'une fraction de seconde, la tête lui tourne. Il ne prend pas la peine d'essuyer la tasse qu'il tient dans la main. Il dépose la tasse sur le comptoir et envoie valser son linge contre son épaule. Il quitte la cuisine pour rejoindre le salon où il s’assoit sur l'accoudoir du canapé, hypnotisé par ce qu'il voit à l'écran. « Les circonstances de la mort sont nébuleuses, néanmoins nous avons été en mesure de connaître l'identité de la victime, il s'agit de la directrice du camp... » Impossible. Il le sait, que c'est impossible. Comme lui, cette personne était intouchable. N'était-ce pas dans le pacte? Il écoute attentivement, ignorant le son de l'alarme qui le prévient que le rôti au four est prêt. « La victime était morte depuis quelques jours lorsque... » En général, la résurrection se faisait en quelques heures. Il est clair que, après plusieurs jours... c'était une mort définitive.

Elle bossait avec toi, à l'époque?
Quoi?

Il sort de ses rêveries lorsque la voix de la gamine le ramène à la raison. Elle vient de franchir le seuil de l'entrée, frottant ses bottes mouillées sur le tapis du vestibule. Elle retire sa tuque pleine de neige. Les pointes de ses cheveux sont néanmoins saupoudrées de flocons. Elle secoue la tête pour les chasser. Elle est l'unique raison qui l'a poussé à changer, à tout mettre derrière lui, à oublier l'adrénaline qu'on ressent en poussant son dernier souffle. C'était comme une drogue, un éclair qui foudroie ; une sensation qui donne envie d'être vécue encore et encore, même si elle est douloureuse, même si elle fait peur, même si elle est sanglante. À la pensée de sa propre mort, il sent palpiter sa jugulaire. Une sueur froide coule le long de sa tempe.

Comment tu sais ça? qu'il demande, affichant un sourire se voulant attendrissant.

Studieuse, la gamine se laisse choir sur le canapé inoccupée, défaisant son sac d'école pour déposer ses devoirs sur la table basse.

J'ai vu sa photo dans tes affaires et celles de maman.
Vraiment?

Il ne sait pas ce que ça augure, cet événement. Il n'avait pas revu les membres de leur groupe de jeunesse, hormis la mère de sa fille. Qu'est-ce qui est différent aujourd'hui? Il a toujours senti qu'il jouait un rôle, dans ce foyer : le protecteur. Mais il sentait, qu'un jour ou l'autre, tout ça leur sauterait à la gueule... comme s'il attendait ce moment avec impatience malgré son besoin de préserver sa gamine. Gamine qui l'ignore déjà pour entamer ses révisions et ses devoirs. Dehors, la neige tombe à gros flocons. Que du blanc, aucune trace de verdure. Le vent siffle. C'est glacial. Il jette un dernier regard à l'enfant avant de se rendre à la cuisine. Il ne pense pas au rôti. Il va plutôt attraper son téléphone, s'y reprenant à quelques reprises pour correctement composer le numéro de téléphone, comme si ses doigts et son cerveau étaient déconnectés. Il a besoin de partager cette information - s'il est le seul à avoir regarder les nouvelles. Il doit savoir s'il est le seul à ressentir ce profond pressentiment.

Lana est morte.

Il y a bien trop d'excitation dans sa voix pour que ce soit uniquement de la tristesse, dans ces trois mots. Des mots prononcés à l'intention de la personne qui vient de décrocher. Lana, un membre du groupe. Lana, celle qui a choisi de devenir la directrice du camp, assurément pour ne pas quitter cet endroit qu'ils ont marqué et souillé à jamais. Combien de fois Lana est-elle morte avant que cela ne soit définitif? Combien de fois a-t-elle trompé la mort avant d'être prise au piège? L'un d'eux sera-t-il le prochain à subir les conséquences de leurs actes? Ses souvenirs se bousculent pour se frayer un chemin en surface. Et il se souvient d'elle, de celle qui le faisait fantasmer à l'époque, celle qui chasse facilement Lana de son esprit.

*          *          *

Shut, gros con, fais pas de bruit, tu vas les réveiller.
Qu'est-ce que j'en ai à foutre, qu'il rigole, Kitten, insolent, et jeune.

Avec un pote, il se fraie un chemin au travers des lits des gamins pour atteindre celui qui l'intéresse. Ça l'amuse de faire ça en pleine nuit, venir la réveiller alors qu'elle dort encore. Son frère à elle est toujours de mèche avec lui lorsqu'il s'agit de mauvais coups. Kitten, il se penche au-dessus du lit, empoignant la bouche de celle ayant environ dix années de plus que lui. Un sourire aux lèvres, il l'oblige à garder le silence sitôt qu'il voit ses paupières s'ouvrir. Il a dix-huit ans, et il aime bien jouer avec le feu.

Petite virée nocturne, chuchote-t-il.

Il insiste toujours pour être celui qui va la chercher.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty


Sheela
Blussom

La mort n'est pas un problème pour ceux qui ne peuvent pas mourir au premier coup. Ni au deuxième d'ailleurs. Sheela sait de quoi elle parle quand elle dit que la vie n'a pas de sens sans la mort, sans l'amour. Être une femme de quarante deux ans qui n'a ni enfant, ni mari, c'est être damnée jusqu'à la fin de sa vie. Son travail au cimetière ne lui apporte pas de satisfaction suffisante pour sourire à la vie. Il n'y a que les fleurs qui l'entourent pour illuminer le terrifiant chemin vers la mort.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Inboun10

Sarah Paulson :copyright:️ thefreakysamy

La main qui tient ses lèvres pour l'empêcher de crier, elle est là mais n'aurait pas besoin de l'être. Elle la connaît, Sheela, elle aimerait même que cette peau touche la sienne bien plus souvent, avec différentes attentions. Mais pas pour la faire taire dans cette situation. Sheela n'aurait pas du être là cette année à travailler au camp de vacances. Elle aurait dû s'arrêter à l'année dernière, mais les adieux impossibles à faire m'ont obligé à venir une toute dernière fois. Après, elle ne pourra plus prendre la belle saison pour venir là, elle devra commencer à travailler dans son domaine. Pour son avenir. Sheela a supplié son frère de ne pas parler de sa situation au reste du groupe : elle ne veut pas qu'ils sachent qu'elle a refusé un contrat en or qui m'aurait empêché d'être ici. Sheela a peur de vieillir, de grandir. L'année de ses vingt-six ans n'a pas été parfaite. Obligée de retourner chez ses parents pour ne pas perdre totalement pieds. Le temps qu'elle passe ici est me plus parfait, mais le plus difficile aussi : cet été est son adieu à l'enfance même si elle aurait dû le faire avant. A partir de la rentrée de septembre, Sheela se retrouvera dans le monde des vieux, obligée d'assumer sa vie avec la sévérité qu'on doit y mettre en grandissant. Elle n'a pas envie d'y être, non. Sheela préférerait cent fois rester là, son regard perdu dans celui de Kitten, sa main sur ses lèvres. Sheela fait face à son Peter Pan.

'' - Mzkdk. Nfkdk ?'' Elle parle contre sa main, puis la repousse lorsqu'elle daigne enfin sortir la sienne de sous la couette pour réagir. '' T'as vraiment cru que c'était chez toi ici... '' Qu'elle soupire, faussement parce qu'elle est heureuse qu'ils viennent la chercher : qu'il vienne lui même. Sheela se redresse à peine de son oreiller. '' C'est le dortoir des filles, tu te souviens?''

Elle chuchote pour ne pas réveiller les plus jeunes, Sheela fait même mine de froncer les sourcils pour le réprimander. Mais qu'est-ce qu'elle aime qu'il vienne la chercher pour une de leurs excursions. Ma blonde aux cheveux longs est déjà en train de sourire, alors qu'elle n'a pas même enlevé la couverture qui gratte -mais qui lui manque déjà- de son corps. Lorsqu'elle le fait, Sheela montre à Kitten qu'en réalité, elle est déjà prête. Elle s'était promis de ne dire non à aucun moment, souvenir, qu'elle pourrait avoir avec eux. Elle veut emmener Kitten le plus dans sa mémoire. Alors elle s'était couchée avec son jogging, et son sous-pull. Une fois sortie de son lit elle n'a qu'à sauter dans ses baskets et enfiler son pull à capuche.

Elle grimace pour le faire taire, le copain de son frère n'a pas besoin d'argumenter plus. Elle le fait sortir et referme la porte derrière lui, avec douceur pour ne pas attirer l'attention et réveiller les enfants. Lorsqu'ils sont dehors, il fait plus frais ; le lac à quelques lieux rafraîchit tout le camp. Elle soupire, juste pour créer une fumée qui n'est pas opaque parce qu'il ne fait pas si froid. Mais Sheela se met quand même à sourire. Rejoindre le reste du groupe ne sera pas bien long, mais déjà lorsqu'elle voit uniquement les visages de Kitten et de son frère à l'extérieur du baraquements, elle est nostalgique du temps où elle leur a appris à gérer le camp et les enfants. Mes plus vieux apprennent aux nouveaux. Sheela travaillait ici avec ses amis, quand son frère était plus jeune et qu'il y venait en vacances. Sheela était restée lorsqu'ils ont commencé à venir travailler : Sheela n'a pas envie de partir. Mais elle sait que déjà, à côté d'eux, elle n'a rien de juvénile. A côté des plus jeunes, elle ne paraît pas si jeune. La blonde fait ce constat maintenant parce qu'elle vit son dernier été ici.

'' - Tu devrais vraiment changer de pote... '' En avançant devant eux, elle tacle son frère sur Kitten. Mais elle pense ses mots : ce serait plus simple s'il n'était pas le pote de son frère, s'il n'avait pas dix huit piges. '' Où est-ce qu'on va ? ''
____________

Ils ont appelé plusieurs fois sur le téléphone de Sheela, mais elle n'a pas repondu. En fait, c'est surtout à ces numéros là qu'elle ne veut pas répondre : son groupe de l'époque. Ils ont été proches, mais se sont éloignés avec le temps. Avec le diable. Malgré tout ça, ils ont été la lorsque Sheela et son époux ont perdu leur unique enfant, voilà cinq ans de cela. Pendant trois ans, le couplé a fait le deuil de ce fils tué bien trop tôt par un déséquilibré qui s'est suicidé à la suite de son crime. Mais voilà deux ans qu'ils se sont séparés : deux ans qu'elle n'a pas parlé à son frère ou à sa famille pour leur annoncer la nouvelle. Deux ans où elle semble mourir à petit feu mais où rien de l'emporte. Pas même une tentative de suicide, vous voyez ? Le temps est son problème : son âge, mais aussi tout ce temps où elle s'est sentie seule. Le plus grand crime de sa vie n'est pas d'avoir perdu son fils, ni même d'avoir épousé un homme sans amour, ni même ce qu'il s'est passé au camp lorsqu'elle avait vingt-sept ans. Son crime, à ses yeux, c'est de ne pas avoir saisi sa chance d'être heureuse quand elle le pouvait encore. Pas avec cette chance, cette malédiction, ce pacte avec le diable, qui les lie tous à chacun. Sheela ne veut pas répondre, ne connaît pas la mort définitive de leur ancienne amie, ancienne directrice du camp. Cela changerait bien des choses.

'' - Essaye de l'appeler toi, mec.'' Son frère est au téléphone avec son meilleur ami, Kitten. '' Si elle doit répondre à quelqu'un, c'est à toi. Elle était trop en kiff sur toi.. Si ça, ça marche pas, j'sais pas comment faire.'' Il St désespéré, un brin. Voilà trop longtemps qu'il n'a pas vu Sheela.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty


Kitten
Kinkade

Sa vie ne lui appartient plus, même s'il est parvenu à construire quelque chose durant les 15 dernières années. En apparence, tout se passe bien, âgé de 33 ans et père d'une adolescente. Mais son âme est bien plus sombre. À sa majorité, alors qu'il était nouvel employé dans un camp de vacance, lui et quelques potes ont fait un pacte avec une entité démoniaque. Du moins, c'est ce qu'ils ont toujours imaginé avoir invoquée. Il est mort le premier, durant cet été fatidique. En quelques heures, il est revenu à la vie. À partir de là, il s'est cru invincible, intouchable. Tellement de fougue et d'immaturité. Au fond de son coeur, il a toujours été fou de la même fille toute sa vie. La noirceur trouve toujours un endroit où faire son nid, malheureusement.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. 301092360338201


Evan Peters :copyright:️ Astra
Si elle doit répondre à quelqu'un, c'est bien à toi.
Ou le dernier à qui elle voudrait parler...

Il entend la poussière de neige qui virevolte quelques fois dans la fenêtre au rythme du vent. C'est le bruit de fond qui l'aide à ne pas tendre l'oreille en espérant obtenir de nouvelles informations de la télévision. Il tient le téléphone contre son oreille. Il ne sait pas quoi répondre à son meilleur ami. Kitten croit qu'ils ont gâché la vie de Sheela, dès l'instant où leur univers est devenu plus sombre. Pourquoi voudrait-elle lui répondre, à lui? Il s'était toujours senti jeune et pourtant désespéré de lui plaire. Il pouvait voir dans ses yeux sa propre immaturité, pourtant il ne cessait d'espérer lui convenir. Il aurait voulu qu'elle soit la femme de ses enfants. Elle ne l'est pas devenue. Et au final, il n'a eu qu'une fille. Une fille qu'il adore. Si la mère de sa fille n'était pas l'une de leur groupe, il aurait voulu nommé la gamine en l'honneur de Sheela. C'aurait été son souvenir à lui.

Ça t'est arrivé quand pour la dernière fois? demande Kitten avec bien trop d'impudeur au fond de la voix.

Il ne parle pas de la dernière fois où il a parlé à sa soeur. Non, il parle de la dernière fois où il a vécu sa propre mort avant de revenir à la vie. Ça ne le regarde plus. Aucun d'eux n'a ramené le sujet, comme si c'était devenu tabou ou trop dangereux en vieillissant. Son meilleur ami se racle la gorge. Il ne sait pas s'il devrait répondre à cette question, comme si en le faisant il deviendrait la nouvelle cible d'un impossible retour en arrière. Ou est-ce parce qu'il lui cache quelque chose qu'il n'ose pas répondre à cette question indiscrète? Il est peut-être mort la veille, encore accro à la mensongère l'adrénaline. Pendant une seconde, Kitten devient même jaloux que ce meilleur ami puisse y avoir goûté une nouvelle fois - même s'il n'est sûr de rien.

Avant de raccrocher, il demande à son pote le nouveau numéro de téléphone à sa soeur. Il ne sait pas si elle va décrocher, si elle aura conscience que c'est lui qui tente de la joindre. Mais il ne passera pas à côté de cette opportunité de lui parler une nouvelle fois. Il n'essaie même pas de mettre cette tentative sur la faute du groupe, se disant qu'il souhaite prévenir chaque des membres. Il veut surtout lui parler, à elle, à Sheela. Il essaie à deux reprises ; peut-être a-t-il mal composé le numéro la première fois. Elle ne décroche pas. Il essaiera plus tard. Ou il essaiera autrement. Sa fille est arrivée dans la cuisine, elle réclame à manger. Elle ose même lui dire que son rôti sent trop le brûlé, ce qui le fait sourire.

J'étais en train de l'oublier celui-là.

À contre coeur, il dépose le téléphone, puis vient sortir le rôti du four. Pendant qu'il refroidit, il s'empresse de terminer efficacement la vaisselle. La jeune a décidé de se montrer productive en préparant la table. Les lumières grésillent sous l'assaut du vent et de la neige.

On devrait... commence-t-il.
Je m'en occupe!

Elle s'active déjà à préparer les bougies - sachant exactement où elles se trouvent - pour en disposée trois sur la table, au cas où l'électricité devait lâcher avant qu'ils ne terminent de manger leur repas. Et pendant que sa fille se montre efficace, il prépare un plat pour sa femme, qu'elle pourra réchauffer lorsqu'elle rentrera du boulot. Il passe plus de temps avec sa gamine qu'avec sa femme. Elle travaille sans relâche, comme si elle cherchait à taire toutes ses pensées, à s'occuper au maximum. Depuis cet été-là, au cas, leur vie a évolué à des degrés si différents. Lequel d'entre eux s'en est le mieux sorti, au final? Comment va Sheela?

*          *         *

Il sautille plus rapidement pour les dépasser, contournant un arbre pour se retrouver gaiement face à Sheela. Et une fois devant elle, il ouvre prestement sa lampe torche pour illuminer son propre visage, à la manière d'un film d'horreur : le vaisseau de lumière dirigé sous son menton. Il sourit à pleine dent, conscient de n'avoir rien d'effrayer à cet instant.

Te faire prisonnière de mon île, Wendy.

Il rigole sans même connaître les intentions de Sheela pour les prochaines années. Il ne sait pas qu'elle les accompagne pour l'une des dernières fois, que cet été sera le dernier qu'elle partagera avec eux. Il s'est tellement habitué à la voir ici que, pour lui, c'est une évidence qu'elle reviendra, qu'il pourra la réveiller dans la nuit pour qu'elle vienne faire la folle avec eux. Celle qui était leur monitrice à une époque est désormais complètement dans les magouilles. Il referme sa lampe torche. Ses paupières papillonnent pour chasser les poussières qui dansent dans son champ de vision. Il aimerait discerner son visage dans la noirceur avant qu'elle ne s'écarte.

La cabane de l'éventreur.

C'est ainsi qu'ils nomment le chalet du garde-chasse. Un monsieur qui n'a rien d'un éventreur par ailleurs. C'est seulement une histoire qu'ils ont toujours adoré se raconter. Il a un canot, accroché à son quai... Un canot plus facile à subtiliser que ceux gardés sous clé pour les jeunes du camp.

*          *          *

L'électricité n'a pas été coupée. La gamine est emmitouflée dans une couverture, allongée sur l'un des canapés. Elle regarde la télévision. Lui, il est assis sur l'autre canapé, une bière à portée de main, son portable sur les genoux. Il observe sa boîte mail avec attention. Il vient de rédiger un message qu'il a envoyé à Sheela. Sans doute sera-t-elle plus prompt à ouvrir un message et le lire que de répondre au téléphone... Globalement, son message comprend un tas de pensées bousculées : « ...t'as su pour Lana? C'est dément. Je ne pensais pas que ça pouvait arriver un jour. On devrait faire quelque chose. Lui rendre hommage. Elle était sûrement plus proche de toi que de nous. [...] Je te laisse mon numéro de téléphone, si tu te sens d'appeler. [...] C'était quand même le bon temps, à l'époque, pas vrai? [...] Qu'est-ce que tu deviens? [...] »


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty


Sheela
Blussom

La mort n'est pas un problème pour ceux qui ne peuvent pas mourir au premier coup. Ni au deuxième d'ailleurs. Sheela sait de quoi elle parle quand elle dit que la vie n'a pas de sens sans la mort, sans l'amour. Être une femme de quarante deux ans qui n'a ni enfant, ni mari, c'est être damnée jusqu'à la fin de sa vie. Son travail au cimetière ne lui apporte pas de satisfaction suffisante pour sourire à la vie. Il n'y a que les fleurs qui l'entourent pour illuminer le terrifiant chemin vers la mort.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Inboun10

Sarah Paulson :copyright:️ thefreakysamy

Le téléphone sonne. Un numéro inconnu, alors Sheela ne répond pas. Son frère a ses manières, ça pourrait être lui qui appelle avec le téléphone d'une de ses conquêtes. Il rappelle et elle n'y fais pas attention parce qu'elle n'a pas envie de lui parler. Qu'est-ce qu'elle aurait de bon à lui dire ? Sheela a honte de ce qu'elle est parce qu'elle se déteste elle-même : elle se voit comme un monstre parce qu'elle n'est pas capable de regretter autre chose que de n'être avec lui. Peut être qu'elle aurait dû vendre son âme au diable pour autre chose. Lorsque l'on a qu'un souhait, on ne peut pas avoir le droit à l'erreur. Parce qu'elle l'aurait faut autrement : sûrement qu'elle aurait voulu être plus jeune pour être avec lui. Aujourd'hui tout du moins, elle en ferait un qui s'en rapproche : pouvoir tout recommencer, et être avec lui depuis de le début. Au moins avoir le pouvoir de lui énoncer ses réels sentiments avant de partir. Quitte à ce qu'il la repousse, quitte à avoir mal, Sheela sait que cette blessure ne serait en rien similaire, égale, ou supérieure à celle qu'elle ressent aujourd'hui.
_________

Il pourrait avoir un humour merdique pour la plupart des adultes, mais Kitten la fait sourire. Pourtant Sheela tente de le cacher, il n'y a que le coin de ses lèvres qui réagit lorsqu'il l'appelle Wendy. Il n'a rien d'effrayant, bien au contraire. Sheela sait que s'il n'avait pas été si proche de la famille, elle aurait craqué depuis longtemps. Elle aurait souhaité le pervertir à cette relation qu'elle pense ne pas devoir exister. Non, elle ne le regardait pas déjà avec ces yeux là après ses dix-huit ans. Elle était la quand il les a fêté, elle était contente. Mais Sheela n'a jamais connu le bonheur. La blonde se contente de sourire bêtement face au lieu de leur destination : elle sent un frisson la parcourir à cause de la peur que ce lui évoque chez elle, elle rentre beaucoup trop facilement dans les histoires qu'ils racontent au coin du feu.

Lorsqu'ils arrivent près du lieu de rendez-vous, elle est d'ailleurs surprise par un autre des jeunes : Sheela sursaute légèrement mais se retient de crier. Pour cause, sa voix a disparu au même instant où elle attrape automatiquement le poignet le plus proche d'elle ; Kitten. La monitrice le relâche directement lorsqu'elle porte son autre main à son cœur, qu'elle tourne son regard vers lui pour croiser ses yeux et qu'elle se met à rire. Une insilte traverse la barrière de ses lèvres pour l'autre gamin, elle en vient même à le pousser de ses deux mains sur son épaule. Et là, elle avance comme si de rien était.

Au début de leur histoire Sheela n'était pas contente qu'ils partent tous en vadrouille la nuit. Mais les été ont passé, les choses ont changé. Elle n'a fait que les suivre, sans jamais être meneuse dans leur groupe. Pourtant, ce soir là, elle est passée la première sous les vitres de la cabane de l'éventreur. Elle est la première à monter sur le pont -bien que les autres la suivent de très près- et la première fille a monter sur la petite barque. Être devant c'est sûrement sa façon de profiter à fond du moment : elle ne veut rien rater pour que tout se grave dans sa mémoire jusqu'à la fin des temps. Alors elle s'assoit en tailleur au fond de la barque, il y a beaucoup de monde pour le petit bateau. Ils sont 7, ils se tassent, ils ont l'habitude de traverser le lac ainsi. Une fille détache la corde, deux usent de pagaies pour partir, ils n'ont pas bien long à faire.

'' - Fais rien de stupide. '' Qu'elle dit en levant la tête, c'est lui qui est juste face à elle. Sheela aime cette position, mais elle ne le dira pas. Au contraire, elle mime de ne pas être à l'aise d'être si petite alors qu'elle est plus vieille. '' T'as compris Kit ?''

Elle mime une autorité qu'elle n'a plus désormais mais ça la fait sourire. Pour le cacher, tout éviter de le regarder lui, elle a tourné la tête pour regarder le paysage. La rive qui s'éloigne, la forêt, la lune, la lumière sur l'eau. Tout ce qui lui manquera.
_________

Sheela a pleuré, oh oui qu'elle a pleuré. Quand elle a reçu le message, elle n'aurait pas du réagir ainsi. Mais toutes ces banalités cachées derrière la seule personne qu'elle aurait voulu avoir à ses côtés tout ce temps. Depuis longtemps. Sheela pensait avoir son numéro en mémoire, c'est facile de le trouver quand on le veut vraiment mais avec les années, il a du changer de téléphone. La fille désormais brune aux cheveux courts, aurait préféré être forte plutôt que faible. Ne pas répondre à son message. Ne pas composer le numéro. Ne pas laisser la tonalité retentir jusqu'à ce qu'il décroche : elle n'aura pas mis longtemps à la suite de la réception du message pour passer à l'acte. Femme faible et pleine d'envie.

'' - C'est une blague que vous me faites tous ? '' Qu'elle prononce à l'autre bout du téléphone, dans une voix douce et contrôlée d'émotion pour dissimuler son état. '' Depuis quand est-ce que l'on porte hommage à quelqu'un qui ne peut pas mourir ?''

Sheela met des mots concrets sur quelque chose qu'elle n'a pas peur denoncer. Plus maintenant, plus depuis qu'elle est seule et certainement pas avec Kitten. Jamais elle n'oubliera le fait qu'il soit mort, le premier, la douleur qu'elle a ressenti. Et aujourd'hui, elle ne peut pas faire comme si tout ça n'était pas arrivé. Comme si elle n'était pas morte une nouvelle fois, comme si elle n'avait pas tenté de mettre fin à sa vie. Alors elle écoute la réponse le sérieux des propos de Kitten. Lana est morte, pour de bon. Elle ne reviendra pas, ils doivent lui dire au revoir. Ils ont toujours été la l'un pour l'autre. De nouveau Sheela se sent mal de ne pas avoir envie d'y aller, de ne pas être tant blessée par la mort de Lana. Elle était entre leurs âge, à Sheela et aux plus jeunes. Lana était celle à qui tout le monde se confiait parce qu'elle était assez jeune pour rire de tout, et assez sérieuse pour se sentir écouté. Elle devrait pleurer Lana et pas cette relation qui n'a jamais existé.

'' - Tu te souviens de cette nuit ? '' Sheela n'a pas besoin de préciser laquelle. Elle prononce cette phrase au travers de banalités qui l'importent peu et auxquelles elle doit sûrement mentir pour ne pas vraiment parler d'elle-même. '' On était tellement content en arrivant à la cabane de chasse de l'éventreur. Je serais restée sur cette barque pendant mille ans.. ''

C'est une confession qu'elle regrette d'avoir dite à l'instant présent où ça s'échappe de ses lèvres. Elle se mord sa lèvre inférieure d'ailleurs, sous la pression de ses pensées. Elle se souvient descendre de la barque avec mélancolie déjà, pour se rendre dans cette vieille cabane après de l'autre du lac, là où ils pouvaient s'installer pour faire un feu et faire la fête sans être entendue, sans réveiller personne. Une cabane de chasse éloignée de tout, Sheela aurait dû avoir plus peur de cette endroit que de la cabane près du quai d'amarrage où ils ont volé la barque.

'' - Jake m'a quitté... '' Qu'elle confesse presque pour faire oublier ce qu'elle a dit plus tôt. Mais elle n'a pas mal de l'avouer à Kitten. '' Ça doit faire deux ans qu'il a quitté la maison maintenant.'' Une vérité qui blesse car par égocentrisme, elle aurait voulu être celle qui quitte plutôt que celle qu'on laisse. '' J'ai reçu les papiers du divorce, y a six mois. Il veut déjà se remarier... Avec une femme plus jeune. C'est comme s'il voulait tout effacer... ''

Elle pense à son fils, elle a mal en faisant ça plus qu'à elle. Parce que si elle n'a jamais aimé Jake, elle aurait voulu qu'un de ses parents puissent aimer cet enfant qu'elle même n'est pas capable d'aimer comme elle le voudrait. Elle est attristée par ce fait, refuse de signer à cause de ça. Elle ne veut pas que son fils soit oublié et si c'est à elle de s'en souvenir qu'il en soit ainsi.
_________

Sheela a besoin d'aide pour remettre les pieds sur la rive sans tomber dans l'eau. Cette fois-ci, elle est de nouveau la dernière à sortir. D'ici quelques mètres ils seront à cette vieille cabane de chasse : peut être que l'éventreur aura laissé quelques vivres, surtout quelques bouteilles. Mais ce qui l'inquiète à ce moment là, c'est de trouver Kitten. Quand elle cherche à sortir de la barque c'est lui qu'elle voudrait voir venir l'aider. Attraper sa main à lui, avoir confiance en lui. Si ce n'est lui, quelqu'un viendra l'aider. Mais ça ne l'empêchera en rien de regarder ce lac avec une étrange nostalgie ; comme si elle commençait déjà à dire adieu à cet endroit alors qu'il reste quelques jours pour profiter de l'été. Le cœur lourd, elle se rend avec ses amis pour passer l'une de ces dernières parfaites soirées de la saison.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty


Kitten
Kinkade

Sa vie ne lui appartient plus, même s'il est parvenu à construire quelque chose durant les 15 dernières années. En apparence, tout se passe bien, âgé de 33 ans et père d'une adolescente. Mais son âme est bien plus sombre. À sa majorité, alors qu'il était nouvel employé dans un camp de vacance, lui et quelques potes ont fait un pacte avec une entité démoniaque. Du moins, c'est ce qu'ils ont toujours imaginé avoir invoquée. Il est mort le premier, durant cet été fatidique. En quelques heures, il est revenu à la vie. À partir de là, il s'est cru invincible, intouchable. Tellement de fougue et d'immaturité. Au fond de son coeur, il a toujours été fou de la même fille toute sa vie. La noirceur trouve toujours un endroit où faire son nid, malheureusement.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. 301092360338201


Evan Peters :copyright:️ Astra
Sa main reste en place lorsqu'elle attrape son poignet. Elle a eu peur et elle a eu besoin de lui, voilà le sentiment qu'il ressent par rapport à ce geste. Il était prêt à tourner les doigts pour les entremêler aux siens. Mais comme elle rigole, il rigole également pour l'accompagner dans cette spontanéité.

Les eaux sont calmes. La lune éclaire la voie. Quelques vagues minuscules heurtent parfois la barque pour les éclabousser. Pour des employés du camp, ils ne font preuve d'aucun professionnalisme en ne portant aucun gilet de sauvetage et en ne prévenant personne. Ils partent à l'aventure en se croyant invincibles à tous les risques.

Fais rien de stupide, t'as compris, Kit?
C'est pas mon genre, tu le sais bien.

Il étire légèrement la jambe pour que leurs genoux se cognent. L'autorité de la fille n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, mais il fait exprès de ne pas répondre clairement à ses mises en garde. Kit n'est pas un méchant garçon, mais il n'est pas sage pour autant.

Quels genres de stupidité crois-tu que je puisse faire?

Il aimerait lui dire : t'embrasser, est-ce que ce serait stupide? Mais il attrape plutôt les côtés de la barque à deux mains pour mimer la faire chavirer, histoire de la rendre chancelante. C'est un autre qui se plaint, celui qui a peur de l'eau. Kit n'a pas peur de faire des bêtises. Il se contente de cette petite secousse. Il sait bien qu'il n'est pas judicieux de tomber à l'eau en pleine nuit, par ce froid. Ils n'ont aucun vêtement de rechange.

On raconte qu'un enfant s'est noyé, dans ce lac, et que son esprit y est toujours, commente-t-il.

Il est toujours celui qui prend la parole pour raconter toutes sortes d'histoires. Il est doué pour ça. Il adore animer les soirées autour du feu et foutre la trouille aux gamins ; ils en redemandent à chaque fois ; ils gémissent, hurlent, tremblent, rigolent. Il adore ça. Mais avec eux, les histoires sont bien moins morbides. Il parlerait du monstre des marais plutôt que du gamin qui s'est noyé dans ces eaux. C'est son père qui lui a parlé de cet événement. Il n'a jamais su si c'était vrai. Mais ce soir, les avis sont mitigés. Certains veulent connaître l'histoire et d'autres lui disent de la boucler : surtout celui qui a peur de l'eau et qui tremble comme une feuille. Kit rigole, mais se résigne jusqu'à l'arrivée à la rive.

*     *     *

Les minutes passent sans qu'il ne reçoive le moindre mail ; oui, il trouve que des minutes c'est bien trop long. Il rabaisse son écran. Au bout d'un moment, la sonnerie de son portable attire son attention. Il commence à douter que sa puisse être elle. D'abord confus, il se demande qui peut bien l'appeler à cette heure. Ça peut très bien être sa femme Paige qui n'est pas encore rentrée du boulot. Ses yeux papillonnent. Il fixe son portable. Et enfin, il comprend qui tente de le joindre.

Sheela? qu'il décroche.
C'est une blague que vous me faites tous?

Il s'empresse de secouer la tête comme si elle pouvait le voir. Il aimerait qu'elle voit, car il peine, sur le moment, à simplement dire : non, ce n'est pas une blague. Il entend sa voix, la même que dans les nombreux rêves qu'il a faits à son sujet. Elle a bien voulu lui parler et ça lui donne terriblement chaud. Un étrange bonheur. Il est à ce point surexcité qu'il se redresse pour quitter le canapé sous les yeux curieux de sa fille. Il écoute Sheela parler, marchant pour quitter la pièce et gagner un couloir sombre. La maison est plongée dans la pénombre, pourtant la neige reflète tellement les lueurs que tout semble éclairé.

Depuis quand est-ce que l'on porte hommage à quelqu'un qui ne peut pas mourir?
C'est terminé pour elle, je ne crois pas qu'elle va revenir.

C'est bien ce qui fait peur, que tout ça puisse être définitif ou dangereux.

Tu te souviens de cette nuit?
Évidemment...

Tout comme Sheela, il aurait bien voulu rester mille ans sur cette barque. S'il avait su qu'il la perdrait de vue par la suite. S'il avait su que c'était son dernier été parmi eux, il aurait fait les choses autrement. Il était immature. Il était inconscient. Et même s'il l'avait su à l'époque, qu'elle préférerait sa vie d'adulte comme Wendy, il n'aurait pas compris. « C'est un emploi comme un autre, reste », qu'il aurait probablement dit pour tenter de la convaincre de ne pas disparaître. Au lieu de ça, ils ont scellé leurs âmes à des destinées différentes.

Jake m'a quittée...

Dans un profond soupir, il s’assoit sur le rebord de la fenêtre, dos au paysage blanc. Seuls les lampadaires éclairent le quartier. On se croirait en plein jour dans cette sombre noirceur. Yeux clos, il plaque une main contre ses paupières, découragé que ce connard de Jake soit parti. Il n'est pas resté pour prendre soin de sa femme, pour la soutenir de la perte tragique de leur enfant. Il ne s'imagine pas perdre sa gamine. Ça lui ferait terriblement mal.

Il n'aurait pas dû, qu'il murmure doucement.

Deux ans qu'il est parti ; et elle a gardé le silence à ce sujet. Pourquoi? Elle avait honte d'avoir été quittée? Lui ne l'aurait pas fait, il ne serait pas parti comme un lâche. Pour ne pas la quitter, il aurait déjà fallu qu'il soit à la place de Jake... Il en colère contre ce trou-du-cul. Deux ans qu'elle doit vivre seule avec ses pensées. Il est triste pour elle, Kit. Elle aurait dû les appeler, aurait dû les prévenir, que son mari avait levé les voiles. Au lieu de ça, tout le monde s'est séparé. Et c'est sa faute, à Kit. Il aurait dû appeler, aurait dû prendre des nouvelles. Mais dans un monde idéal, Jake ne serait pas parti ; il aurait pris soin d'elle et elle n'aurait pas à penser à toutes ces horreurs. Il n'a plus dix-huit ans ; il sait très bien qu'elle doit se sentir coupable de la mort de l'enfant. C'est elle qui aurait dû vivre un conte de fée et fonder une famille : avec lui.

Il ne te méritait pas alors. Fais-lui comprendre qu'il a fait une terrible erreur. Ce n'est pas en trouvant plus jeune qu'il trouvera mieux, Shee.

Il se sent revenir en arrière comme quand c'était facile de lui parler. Et comme il est toujours plongé dans les souvenirs, il lui répète une phrase :

Fais rien de stupide...

Comme d'essayer de mourir définitivement.

On devrait quand même faire quelque chose, même si ce n'est pas directement pour Lana. Ne me dis pas que tu n'y penses jamais... Tu veux que je vienne te chercher? Je peux prendre la route ce soir si...

Il est bien trop enthousiasme. Mais il n'aime pas imaginé qu'elle puisse penser à la mort de Lana en même temps de penser au départ de son mari... Trop de pensées sombres.

*     *     *

Il ne s'éloigne pas de la barque ; il attend que tout le monde soit descendu. Il veut jouer les princes charmants pour la demoiselle qui doit descendre de son destrier. Il tend la main pour aider Sheela à descendre de la barque. Il lui tourne littéralement autour comme un vautour. Beaucoup dirait qu'il fabule uniquement car elle est plus vieille et que c'est la frangine de son meilleur ami. Ils sont tellement loin de la réalité. Il veut l'impressionner. Il veut la faire rire. Il veut lui faire peur et la voir frisonner d'effroi. Leurs corps vieillissent et ses pensées deviennent celles d'un homme. Un homme qui a très envie de l'enlacer dans une couverture au coin du feu, après les quelques histoires racontées aux gamins. Il aime qu'elle puisse être elle, plus sage et plus intelligente que lui.

La fille qui a détaché la corde plus tôt s'occupe de l'attacher sur cette rive. Ils ont chacun leur tâche.

Tout est tellement silencieux de ce côté. Ils peuvent voir les quelques lueurs du campement de l'autre côté. Certaines bâtisses se trouvent en bordure de plage. Ils sont seuls au monde, sur cette petite île entourée d'eau. Les paysages autour sont immenses : des forêts et des montagnes qui les empêchent d'apercevoir une quelconque ville. Les lueurs de la lune découpent chaque courbe avec précision. Kit donne un petit coup de coude à Sheela pour attirer son attention. Lorsqu'il l'obtient, il fait un clin d'oeil amusé. Il porte ses mains en coupe à sa bouche, puis pousse un long hurlement à la manière d'un loup pour briser le silence de la nuit. On peut entendre des coyotes répondre à l'appel sur les autres rives.

Certains dans le groupe ont toujours peur d'attirer l'attention lorsque Kit est là, mais il sait amuser les troupes, c'est un fait.

Le premier qui arrive garde la meilleure place!

Il semble même regarder Sheela avec un air de défi pour savoir lequel des deux va s'élancer en premier.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty


Sheela
Blussom

La mort n'est pas un problème pour ceux qui ne peuvent pas mourir au premier coup. Ni au deuxième d'ailleurs. Sheela sait de quoi elle parle quand elle dit que la vie n'a pas de sens sans la mort, sans l'amour. Être une femme de quarante deux ans qui n'a ni enfant, ni mari, c'est être damnée jusqu'à la fin de sa vie. Son travail au cimetière ne lui apporte pas de satisfaction suffisante pour sourire à la vie. Il n'y a que les fleurs qui l'entourent pour illuminer le terrifiant chemin vers la mort.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Inboun10

Sarah Paulson :copyright:️ thefreakysamy

Sheela a conscience qu'elle ne devrait pas avoir le coeur qui palpite quand il l'aide à descendre de la barque. Qu'elle ne devrait pas le regarder de la sorte, et pourtant, elle s'efforce de ne rien montrer quand elle pose ses yeux sur lui. D'agir différemment lorsqu'il la regarde, que lorsqu'elle passe inaperçue. Quitte à grimacer, où à le rembarrer. C'est ce qu'elle fait d'habitude plus que cette année, car elle accroche son regard même après avoir lâché sa main pour avancer. Elle lâche ses propres règles quand il faut courir pour arriver le premier : bien sur, ce n'est pas elle qui à cette chance. Quand elle arrive, trois sont déjà devant elle et Sheela n'a pas la moindre idée de celui qui est arrivé en premier jusqu'à ce qu'ils le crient tous haut et fort. En fait, ça n'a pas vraiment d'importance tant qu'ils ont tous le sourire à ses yeux : c'est ce qui lui fait du bien à cet instant. A l'intérieur de la maison de chasse, il y a tout ce qu'ils compter trouver : à croire que l'éventreur n'a pas appris la leçon depuis l'année passée. Lorsqu'ils prennent tous place à l'intérieur, Sheela s'arrange pour être assise au pied de Kitter : la cabane est petite, ils se serrent en cercle avec une lumière au centre.

" - Est-ce que vous êtes tous les deux, maintenant ?"

Son frère s'adresse à Paige alors que cette dernière s'installe au plus près de Logan pour se coller à lui. Sheela a tout de suite regardé celui qui l'a effrayé un peu plus tôt, elle a regardé la fille en souriant alors que la principale concernée ne semble pas d'être ravie d'exposer ce qu'elle pensait être un secret aux yeux des autres. Sauf que Logan en a déjà parlé à ses meilleurs amis : comment est-ce que les choses auraient pu être autrement ?
_________

Quand elle repense à cette époque là, Sheela, elle a une pointe au coeur. A ce moment-là, dans la cabane de chasse, jamais elle n'aurait pensé que ce soit Paige qui soit un jour aux côtés de Kitten, qui lui ait donné une l'unique enfant qu'il aurait jusqu'à présent.  Et ça lui fait mal de penser à ce moment alors qu'elle plaque deux de ses doigts sur sa tempe : Sheela écoute les mots de Kitten et ils blessent plus qu'ils ne réparent. Il n'aurait pas dû. Les sentiments qu'elle éprouve toujours pour celui qui est devenu un homme, la pousse à ressentir de la peine qu'il ne soit pas heureux de cette nouvelle. C'est parce qu'il est trop facile pour elle d'oublier la vie que Kit a construit avec Paige ; elle-même n'a pas l'impression d'avoir une vie à quoi s'accrocher comme il le fait, pas une famille a unir comme il en la chance.

" - Il ne te méritait pas alors. Fais-lui comprendre qu'il a fait une terrible erreur. Ce n'est pas en trouvant plus jeune qu'il trouvera mieux, Shee."
" - Je le fais..." Qu'elle murmure en retenant ses sanglots pour ne pas devoir raccrocher en panique. Elle veut rester forte, et faire preuve de contenance à l'oreille de celui qui a toujours porté son coeur sans le savoir. " Je signerais pas les papiers. Qu'il aille au diable pour ça."

Un léger rire traverse ses lèvres ; Sheela se demande directement s'il a pu l'entendre. Elle rigole parce qu'il n'aurait pas les tripes de faire ce qu'ils ont fait. Jake donnerait tout pour fonder une famille, mais serait-il prêt à se sacrifier lui-même ? Ses mots sont ironiques, mais dans l'oreille de son vieil ami, ils ont un tout autre sens. C'est comme si elle défiait presque son époux d'en faire autant. Seul le pouvoir du mal pourra lui donner ce qu'il veut, Sheela ne lui fera pas l'honneur et le plaisir de lui rendre sa liberté. Mais elle a mal, surtout, parce que Kit' use de mots douloureux sans le savoir : son âge est un problème majeur dans sa vie aujourd'hui. A ses yeux, tout aurait été différent si elle avait été plus jeune. Kitten l'a bien fait lui, trouver le bonheur dans les bras d'une personne jeune. Sheela en oublierait presque que Paige a le même âge que lui. C'est facile de vouloir oublier.

" - Fais rien de stupide..." Une larme coule sur sa joue, elle renifle sans même sans rendre compte : le mal a déjà été fait. Peut-être qu'il aurait été plus simple que ce soit elle, plutôt que Lana, qui les rapproche tous les uns des autres aujourd'hui. " Tu veux que je vienne te chercher? Je peux prendre la route ce soir si..."
'' - Ca serait parfait... '' C'est tout ce qu'elle est capable de prononcer car son souffle se coupe, impose un silence que Kitten n'a pas l'air de briser. Ou alors elle ne se rend pas que compte que seulement quelques secondes ont passé. '' mais ta femme t'attend certainement.'' Elle ne l'appelle pas Paige ; c'est le prénom de l'amie dans son souvenir. Ce n'est plus ainsi qu'elle la considère depuis qu'elle a mit au monde l'enfant de Kit. Sheela ne s'est pourtant pas laisser aller à le montrer, au contraire, elle a particulièrement bien caché sa rancune. " Tu es avec ta princesse ?" Elle demande, fébrile : mais ce n'est pas parce qu'elle pense à la disparition de son propre fils en énonçant la fille de Kit. C'est parce qu'elle ressent cette peine fantôme de ne pas être là avec ce duo parfait du père et de la fille. Elle voudrait être la troisième pièce de cette famille plus que tout autre chose. " J'imagine qu'elle est aussi jolie, si elle tient toujours autant de toi."
_________

Elle fronce les sourcils et ça fait rire tout le monde : Sheela qui prend quelques verres et qui s'énerve, c'est toujours un bon spectacle. C'est toujours à cet instant précis, où ses joues prennent des couleurs à cause de l'alcool et des rires qu'ils lui provoquent, que les plus jeunes décident de n'en faire qu'à leur tête. Lorsqu'elle est heureuse, lorsqu'elle profite, lorsqu'elle rigole, Sheela n'est pas autoritaire comme elle peut l'être d'habitude. Parce qu'elle aime son travail et que tout se passe bien sur le camp : sans oser le dire, c'est dans cet endroit qu'elle aurait voulu pouvoir travailler toute sa vie.

" - Vous pouvez pas ramenez ça avec vous !" Qu'elle siffle entre ses dents en voyant Lana rouler un joint au milieu de la cabane, comme si ce n'était pas un problème. " Si ça tombe entre les mains des gamins..."
" - Ca nous arrivait déjà quand on était à leur place." Logan rigole en prononçant ces mots, mais il est sérieux, et Sheela lui envois un regard noir pour lui montrer qu'elle est déjà au courant de tout ça mais qu'elle avait fermé les yeux jusque là. " Quoi, aucun de nous est mort pour ça !"

Elle les laisse faire ; comme d'habitude. Son frère la taquine en lui jetant une chips que l'un d'entre eux à ramener dans un sac à dos. Elle grimace, Sheela, mais elle laisse son dos se reposer contre le genoux de Kitten. Si le sentir la frôler jusque là avait été agréable, se poser contre lui à le don de faire redescendre ses nerfs. Mais au final, et comme d'habitude, la blonde aux cheveux longs s'est laissée séduire par les plus jeunes. Elle boit moins, elle fume moins qu'eux ; mais elle n'a plus cet âge. Même si elle se laisse engrainer, Sheela, elle est disposée, plus que jamais, à tomber dans leurs filets : elle veut s'amuser, se détendre, continuer à rire et à graver ces instants dans sa mémoire.
_________

" - Dis-moi où, et quand vous retrouver." Qu'elle se résigne à dire une fois les nouvelles prises sur cet enfant qu'elle aurait voulu pouvoir lui offrir elle-même. " Je ferais en sorte d'être là." La route qui les sépare, bien que longues de plus d'un duo d'heures n'est pas un problème. C'est simplement une excuse derrière laquelle elle se cachait jusqu'à présent pour ne pas les voir. Mais c'est lui, qu'elle veut caresser du regard. " Je peux pas m'attendre à ce que tu ais toujours mes arrières. On a grandit."

Sheela grimace à ces mots car, plus jeune, elle aurait été incapable d'avouer avoir besoin de lui derrière elle pour avancer. Mais ça a toujours été le cas, même lorsqu'ils se voyaient à l'extérieur du camp pendant ses visites à la maison. Lorsque Kitten était là, Sheela se souvient très bien qu'elle avait toujours cette habitude de s'appuyer sur lui. Kit était trop jeune pour l'épauler, ou elle trop vieille pour attendre. Pourtant, aujourd'hui plus que jamais, Sheela aurait voulu l'avoir à ses côtés ; Kit a l'épaule rêvé sur qui pleurer. Elle aurait voulu que jamais ils ne vieillissent. Ils auraient du rester Peter et Wendy.
_________

" - Il faut que je sorte prendre l'air..." Qu'elle souffle, le coeur au bord des lèvres. Elle rend le joint à qui veut le prendre ; les jeunes se jettent dessus mais elle se lève en s'appuyant de toute sa paume sur la cuisse de Kitten. " C'est vraiment de la merde."

Elle pleure parce qu'elle s'est mise la fumée dans l'oeil ; on rigole dans le cercle d'amis, mais on laisse Sheela sortir pour respirer. Elle ne se souvient pas à quel moment elle a lâcher Kitter ; seulement à sa cuisse, ou est-ce qu'elle a réellement touché son épaule pour lui demander de venir ? L'alcool embrouille ses pensées, mais quelqu'un la suit ; ses pas ne sont pas aussi lourds que ceux qu'elle entend derrière elle.

Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty

ADFvgiC6_o.gif
Kitten
Kinkade

Sa vie ne lui appartient plus, même s'il est parvenu à construire quelque chose durant les 15 dernières années. En apparence, tout se passe bien, âgé de 33 ans et père d'une adolescente. Mais son âme est bien plus sombre. À sa majorité, alors qu'il était nouvel employé dans un camp de vacance, lui et quelques potes ont fait un pacte avec une entité démoniaque. Du moins, c'est ce qu'ils ont toujours imaginé avoir invoquée. Il est mort le premier, durant cet été fatidique. En quelques heures, il est revenu à la vie. À partir de là, il s'est cru invincible, intouchable. Tellement de fougue et d'immaturité. Au fond de son coeur, il a toujours été fou de la même fille toute sa vie. La noirceur trouve toujours un endroit où faire son nid, malheureusement.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. 301092360338201


Evan Peters :copyright:️ Astra
Qu'il aille au diable.

Lui aussi l'a murmuré, après elle, comme pour l'accompagner dans une menace silencieuse. Une menace qui ne devrait jamais être prise à la légère. Chaque parole peut avoir des conséquences, contre soi-même et contre autrui. Mais il ne voulait pas qu'elle soit la seule à les murmurer, ces parjures. Qui sait ce que cela pourrait enclencher? Au moins, ils le feraient ensemble. Lui-même ne retient pas le rire moqueur qui quitte ses lèvres, comme si c'était réellement une plaisanterie.

Mais ta femme t'attend certainement...
En général, c'est plutôt moi qui l'attend, avoue-t-il. Elle travaille énormément.

Paige est infirmière. Elle enchaîne plusieurs quarts de travail. Elle rentre souvent très tard. Parfois, elle entre tard et repart tôt, à tel point que Kitten n'a pas même le temps de l'enlacer pour ressentir sa présence lorsqu'il se retourne dans le lit. Il s'est toujours demandé si Paige était heureuse, dans cette relation. Lui, il aurait préféré faire sa vie avec une autre femme, même s'il ne saurait effacer sa gamine du décor. Il n'a jamais eu de liaison avec Paige, autrefois. Ç'a été une baise d'une nuit ; et le bébé s'est pointé le bout du nez. Lui qui pouvait se montrer immature s'est surpris à bâtir une relation stable dans le but d'élever convenablement un enfant. C'est la fille qui travaille le plus. Lui, il peut même bosser à domicile s'il le souhaite. Créer des sites web, ça m'a rien de sorcier. Et si Paige pensait comme lui à l'époque, elle n'est sans doute pas heureuse. Elle fait les efforts pour la gamine. C'est ça, être rejetée par Logan, on cherche ailleurs.

Tu es avec ta princesse? J'imagine qu'elle est aussi jolie, si elle tient toujours autant de toi.

Il tourne la tête. Du couloir, il voit les lueurs de la télévision projetées sur les murs du salon. Il ne voit pas sa fille, mais il l'imagine nettement concentrée à son documentaire. Non, il n'est pas à côté d'elle. Oui, il est avec elle.

Ashlee.

Il murmure ce prénom, celui de sa fille. Le prénom dont les lettres se rapprochaient le plus de Sheela sans que Paige ne puisse faire le rapprochement. " Je veux qu'elle se nomme Ashlee. " C'était sa volonté, c'est ainsi qu'il l'a exigé, à l'époque.

La seule chose que je n'ai pas fait de travers, qu'il souffle, complètement honnête à ce sujet.

Le son de la télévision est un lointain écho. Sa fille est calme et cela le rassure, car il n'est pas obligé d'avoir un oeil sur elle en permanence. Elle a effectivement hérité de ses bons gènes ; elle est posée, moins étourdie qu'il ne pouvait l'être à son âge. S'il était immature à dix-huit ans, c'était bien pire lorsqu'il était moins âgé. Ses parents l'ont assurément envoyé en camp de vacances pour avoir une pause méritée. Ils ne se doutaient pas qu'il y passerait les meilleures années de sa vie au point de vouloir y travailler. Kit, il a connu son véritable amour à l'âge des innocences. Il a connu le chagrin de ne pas être avec la femme de ses rêves. Il est passé par toutes les gammes d'émotions. Un jour, il a bu pour oublier qu'il avait fait la plus bête erreur de sa vie en laissant filer Sheela. Il a bu jusqu'à plus soif, il a titubé comme un abruti, il a fait des confidences. Il ne serait pas un excellent alcoolique, Kit. Il n'a jamais bu dans l'optique de perdre ces moyens, sauf cette fois-là. Et il n'a pas recommencé.

Je t'enverrai l'adresse en message, qu'il s'empresse de dire lorsqu'elle confirme sa présence.

Elle le rend heureux malgré ce deuil qu'ils traversent tous d'avoir perdu une ancienne amie. Il enverra certainement l'adresse, car il veut qu'elle soit là.

Je peux pas m'attendre à ce que tu ais toujours mes arrières. On a grandit.

Une moue déforme les traits de son visage. Elle ne saurait avoir plus tort. S'il assurait réellement ses arrières, elle ne serait pas si loin de lui. Elle serait au salon avec eux, à regarder un documentaire des plus ennuyants. Et Kit, lui, il s'amuserait à lancer du pop corn pour déranger la maisonnée. Il les ferait rire, toutes les deux. Il y aurait de la gaieté. Et les lumières ne seraient pas fermées, elles seraient allumées. Ses pensées sont horribles, car il chasserait volontiers Paige de sa vie. Ils s'entendent bien, s'apportent ce que l'autre n'a pas, mais ça s'arrête là. Ils forment un duo efficace, point.

Papa?
Hm?

Il redresse la tête, ne voyant qu'une silhouette aux longs cheveux foncés dans le couloir. Il fixe cette drôle d'ombre dans la pénombre. Sa fille ne parle pas. Elle semble attendre quelque chose sans bouger. Les secondes se poursuivent sans qu'elle ne daigne à nouveau ouvrir la bouche.

Qu'est-ce qu'il y a mon coeur? qu'il insiste, un brin hésitant dans la voix.

Pourquoi son propre coeur s’emballe-t-il de manière si sourde? Il bouge afin que son dos soit droit. Il se concentre sur cette silhouette qui ne bouge toujours pas, mais qui semble le suivre des yeux. Stupidement, il en vient même à se dire que ce n'est peut-être pas sa fille, mais ils ne sont que tous les deux à la maison ce soir. Complètement redressé, il marche jusqu'à l'interrupteur qu'il enclenche. Il ressentait le besoin d'ouvrir la lumière et de voir son visage. Ses yeux s'embuent lorsque, une fois la lumière ouverte, il constate qu'il est seul. Il propose son aide à Sheela et voilà que c'est lui qui perd la boule? Est-ce que sa fille va bien? Son sang ne fait qu'un tour.

* * *

Kitten n'a bu qu'un unique verre d'alcool ce soir, pas assez pour marcher bizarrement, mais assez pour avoir le goût du délicieux nectar au bout des lèvres. Quand Sheela est ainsi assise devant lui, il n'aurait qu'une envie et c'est de glisser son nez dans ses longues mèches blondes. Lui qui bouge constamment ressent le besoin incompréhensible de rester immobile pour qu'elle s'appuie sur lui. S'il devait bouger, il ne serait pas en mesure de ressentir ce contact. Il reste là, car elle est là. Ce qui ne change pas, c'est son engouement pour les conversations ; ça, il y prend pleinement part, rigolant et ripostant bruyamment.

Une moue boudeuse déforme ses traits lorsque Sheela décide d'aller prendre l'air. Elle s'appuie sur lui. Se rend-t-elle compte du poids qu'elle exerce sur sa cuisse sous l'assaut de l'alcool? Elle pourrait lui tomber dans les bras sans être capable de se relever ensuite ; il l'en empêcherait. Si elle tombe, il la garde sur ses cuisses. Penchée, ses mèches lui tombent devant le visage. Il est comme un gamin subjuguée qui ne sait faire autre chose que de l'observer advidement. Si elle n'était pas si saoul, elle pourrait voir combien il n'est absolument pas subtil. Il dévore ses lèvres des yeux. Elle est hors d'atteinte bien trop rapidement.

Je crois qu'elle veut que tu la suives, fait savoir Logan, un sourire malicieux sur les lèvres, car lui - contrairement à Kitten - semble avoir aperçu le signal qui lui demandait de venir.

D'un coup, il se lève, manquant faire tomber une bouteille. Il suit la fille comme le ferait un chien inquiet de la perdre de vue.

Si ma mère devait savoir qu'on fume et qu'on boit, elle me sortirait immédiatement de ce camp, même si ça implique de m'avoir dans les pattes.

Malgré son âge, il n'est pas décidé à quitter le nid familial. Devoir grandir, ce n'est jamais évident. Ça implique tellement de changements, tellement de responsabilités. Serait-il seulement capable d'être à la hauteur des exigences de la vie? Il ne cherche pas à savoir s'il dérange Sheela dans cette promenade nocturne. Ça ne lui traverserait même pas l'esprit qu'il puisse être inopportun. La fille a encore les larmes aux yeux lorsqu'il arrive à côté d'elle. Il tend une main pour essuyer le coin de son oeil avec son pouce. Il est vrai, à une époque, lorsqu'il regardait cette fille, il voyait uniquement la grande soeur de son frère. Ce n'est pourtant plus le cas aujourd'hui.

As-tu l'intention de me dénoncer? nargue-t-il, mimant la surprise lorsqu'il brandit de sa seconde main le joint qu'il a dérobé avant de sortir dehors.

Il prend une légère taffe qu'il aspire longuement, décontractant ensuite ses poumons, tête levée vers le ciel où la fumée vient créer un léger voile au-devant de la noirceur de la nuit. S'il y a bien une chose capable de le relaxer aussi efficacement, c'est ce produit. Sans doute ses parents accepteraient-ils de le voir fumer s'ils savaient combien cela lui est bénéfique. Il n'en abuse jamais trop, néanmoins. Il a une phobie, Kit, celle d'avoir des hallucinations. Il aurait peur de devenir complètement barge.

Mais il faudrait que tu m'aides à le terminer... sinon, ça risquerait vraiment de tomber entre les mains des gamins.

Il sourit sans cacher son amusement. Il tend le bout de carton vers Sheela. Il enfonce son cou dans sa veste, étire ses manches pour mieux recouvrir son corps. Il s’assoit sur le premier tronc renversé qu'il trouve.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 369
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty

tumblr11.png
Sheela
Blussom

La mort n'est pas un problème pour ceux qui ne peuvent pas mourir au premier coup. Ni au deuxième d'ailleurs. Sheela sait de quoi elle parle quand elle dit que la vie n'a pas de sens sans la mort, sans l'amour. Être une femme de quarante deux ans qui n'a ni enfant, ni mari, c'est être damnée jusqu'à la fin de sa vie. Son travail au cimetière ne lui apporte pas de satisfaction suffisante pour sourire à la vie. Il n'y a que les fleurs qui l'entourent pour illuminer le terrifiant chemin vers la mort.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Inboun10

Sarah Paulson :copyright:️ thefreakysamy

Sheela n'aime pas entendre qu'il est seul à attendre, parce qu'elle n'est pas capable de se retenir de penser qu'elle aurait tout fait pour qu'il ne soit pas dans cette situation si elle avait été là. Elle imagine qu'elle aurait été là, dans le salon à jouer autour de la table basse avec des enfants. Leurs enfants, qu'ils auraient partagé chaque soirs un repas en commun, qu'ils auraient couché les enfants avec une histoire pour se retrouver quelques minutes entre eux avant de se glisser dans un lit conjugal tout juste assez grand pour qu'elle ait une bonne excuse pour se coller à lui toutes les nuits. Elle n'apprécie pas que Paige ne profite pas de sa chance aux côtés de cette famille. Mais elle n'apprécie pas non plus que Kitten ne soit fier que d'avoir fait sa fille, Sheela voit tellement plus de réussite en lui. A cet instant, elle voudrait qu'il se voit au travers de ses propres yeux, ainsi il verrait la valeur qu'il a pour elle. La valeur de toutes les choses qu'il a faite, elle se souvient très bien qu'elle n'aurait pas survécu à la mort de son fils sans Kitten ; elle se serait laisser dépérir à la place de laisser mourir son mariage. Cette dernière option semble être la meilleure, elle n'aurait été que plus laide à mourir de l'intérieur.

" - Je vais vous laisser."

Sheela pense que c'est la meilleure option en pensant, à tord, avoir entendu Kitten parler à sa petite perle d'Ashlee. Elle ne veut pas empiéter sur le temps qu'il doit passer avec elle, n'est-ce pas la meilleure chose sur terre ? Déjà, la brune a envie de pleurer de plus belle, elle n'a pas envie de raccrocher et elle ne le ferait certainement pas si Kit' lui racontait ce qu'il vient de voir. Les mots et les choses ne sont pas ce qu'ils peuvent sembler être aux premiers abords ; ils ont malheureusement fait cette découverte quinze ans plus tôt. Sheela ferait tout pour Kitten, mais pense que s'effacer est le mieux. Après tout, elle n'a pas sa place dans cette famille et ne devrait pas accaparer le père à cette heure tardive.
_________

" - As-tu l'intention de me dénoncer?"

Sheela s'est mise à rire, tapant légèrement son coude dans celui de Kitten à ses propos. Non, elle n'irait pas voir sa mère pour lui raconter les conneries que fait son fils ; elle se contente de le sermonner elle-même ou de rire à ses bêtises quand il a le dos tourné. Et même si la fumé lui a déjà touché la pupille et qu'elle en a pleuré, la jeune Sheela attrape quand même le joint entre ses doigts pour l'apporter à ses lèvres. Elle tire sur l'herbe avec plus de facilité que tout à l'heure : l'alcool, qu'elle pense, mais c'est surtout l'air frais qui entre plus facilement dans ses poumons que l'air renfermé et plein de nicotine à l'intérieur de la cabane de pêche. Pour protéger les gamins, alors. qu'elle avait simplement dit comme excuse pour céder à la tentation. Sheela ne s'est jamais sentie plus en sécurité qu'avec eux, elle n'imagine pas pouvoir vivre le pire à leurs côtés. Elle se contente d'être debout face à lui, une main enfoncée dans la manche pour se cacher du froid et ses genoux qui se frottent l'un à l'autre.

" - Ca va être comme ça tous les prochains soirs ?" Qu'elle demande, le regard vissé sur lui et un sourire qui dévoile ses dents blanches. " Ou vous comptez être un peu sérieux aussi..."

Elle est taquine, Sheela. Elle mine de ne pas être d'accord alors que c'est certainement celle qui profite le plus. Du moins, celle qui en a conscience parce qu'elle n'a pas envie que ça s'arrête. Non, elle n'a pas envie qu'il soit plus sage par la suite et qu'il ne vienne pas la réveiller en pleine nuit. Sheela, elle veut qu'il continue sur leur lancer et qu'ils l'emmènent dans de dernières aventures. Quelques minutes passent rapidement, mais elle ne tire pas assez sur le joint pour le faire se consumer ; en même temps, Sheela ne peut pas tout faire. Elle ne peut pas se concentrer pour fumer, en même temps qu'elle tend son doigt vers Kitten pour l'ennuyer. Quand elle touche ses cheveux, soit disant trop longs alors qu'elle aime le voir démarqué des autres. Quand elle touche sa joue pour enfoncer son doigt comme dans un gâteau. Quand elle vient frôler ses cils du bout de son doigt pour le faire papillonner des yeux. Elle retombe en enfance face à lui, et l'alcool ne fait qu'enlever les barrières qu'elle se met d'habitude. Sheela rigole à chacune de ses réactions.
_________

" - Tu prends soin de toi, et de ta fille, d'accord ... ?" Sa voix est faible lorsqu'elle prononce ces mots à l'autre bout du fil. Elle supplierait presque pour qu'il ne raccroche pas ; pourtant, c'est elle l'investigatrice de cet instant fatidique. " Et moi, je m'occupe de vous rejoindre." Elle a un pincement au coeur à l'idée que ça se reproduise ; qu'ils se retrouvent à nouveau tous ensemble. La mort de Lana est triste, elle fait peur. Mais Kitten a raison, ils lui doivent cet hommage. " Tu m'attendras, hein ?" Sheela a peur de voir les autres, de voir son frère, d'assumer les choses. Elle ne pense pas à dire à Kitten de ne pas en parler à leurs amis, de son divorce. Mais elle est trop concentrée sur la fin de ce coup de téléphone pour y penser. " Merci de m'avoir contacté... Ca m'a fait plaisir. Allez, bisous je t'aime."

Quand elle était plus jeune, il n'y avait souvent qu'un seul moment où elle semblait plus gamine qu'eux ; c'était à la fin de l'été lorsqu'il fallait leur dire au revoir. Sheela pleurait tout le temps mais de bonheur. Elle riait et elle criait ces mots à tue-tête BISOUS JE VOUS AIME, VOUS ME MANQUEZ DÉJÀ. Mais ces mots, elle ne les avait pas prononcé au camp, la dernière année. Pas il y a quinze ans, son départ avait été tout autre que les précédents. Pas parce qu'il était le dernier, non, mais parce que leur aventure les a éloigné au moment de partir. C'était plus facile de se taire, à l'époque. C'est ce qu'elle aurait dû faire aujourd'hui car Sheela a rapidement raccroché après ces mots sincères : je t'aime. Elle ne les pense que pour lui.
_________

La jeune femme ne se souvient pas s'être assise sur le genoux de Kitten, ne se rappelle pas s'y être installée à cause de l'alcool qui faisait trembler ses jambes. Mais jamais, du moins elle le pense, Sheela n'a eu quelque chose d'aussi confortable pour savoir. C'est parce que c'est à son torse à lui qu'elle est adossée. Plus les secondes passent et plus Sheela a l'impression de fondre sur lui. Quand est-ce qu'elle a cherché sa main, en silence, alors qu'il les avait caché dans ses manches ? Sheela ne se souvient pas avoir joué avec ses doigts, après lui avoir donné le joint dans son autre main. Sheela en avait gardé une et ses retrouvée à la poser elle-même sur son corps. Elle a laissé tomber une barrière sans s'en rendre compte : elle a prit la main de Kitten pour la poser d'abord sur sa cuisse, puis son ventre, puis sa hanche. Quand est-ce qu'elle a monté elle-même la main de Kit', sur sa poitrine, au travers de son pull ? Sheela ne réagit à ce qu'elle fait que lorsque l'arrière de sa tête tombe sur l'épaule de Kitten. Elle sursaute, se surprend elle-même à gémir faiblement et Sheela redresse directement la tête. Sa vision est trouble : au loin, à l'opposé de la cabane, elle aurait juré avoir vu la silhouette de quelque chose, homme ou animal ? Mais lorsqu'elle sert sa main par dessus celle de Kit, et qu'elle se provoque un nouveau frisson sur sa poitrine, la silhouette semble avoir disparu.

Sheela l'oublie à la seconde où elle réagit à ce qu'elle est en train de faire. Elle a lâché la main de Kit, mais ne s'est pas relevée. Tout ce qu'elle a été capable de faire, c'est de serrer ses cuisses autour de celle du garçon. Sans bouger ses hanches, comme si elle cherchait à s'y attacher alors qu'une moitié d'elle voudrait s'enfuir. Elle est perdue, démunie, apeurée.
_________

'' - Vous êtes sure que c'est ici ?'' Le chauffeur du taxi n'est pas à l'aise de la déposer si loin de tout pendant cette saison. La neige recouvre le sol. '' C'est quasi désert, le coin en hiver...''
" - Je sais, je sais..." Sheela murmure ces mots en regardant le bâtiment qui va l'accueillir ces prochains jours.  " Si vous pouviez juste m'aider à descendre ma valise. "

Elle a le cœur qui bat, Sheela, quand elle ouvre sa portière après le chauffeur lui-même, pour poser sa botte dans la neige. Son jean noir aggripe tout de suite la fraîcheur, le froid et l'humidité. Elle se cache derrière son manteau mais frissonne déjà ; si elle n'avait pas dit à Kitten qu'elle viendrait d'elle-même, Sheela n'aurait jamais remis les pieds ici.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 488
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty

ADFvgiC6_o.gif
Kitten
Kinkade

Sa vie ne lui appartient plus, même s'il est parvenu à construire quelque chose durant les 15 dernières années. En apparence, tout se passe bien, âgé de 33 ans et père d'une adolescente. Mais son âme est bien plus sombre. À sa majorité, alors qu'il était nouvel employé dans un camp de vacance, lui et quelques potes ont fait un pacte avec une entité démoniaque. Du moins, c'est ce qu'ils ont toujours imaginé avoir invoquée. Il est mort le premier, durant cet été fatidique. En quelques heures, il est revenu à la vie. À partir de là, il s'est cru invincible, intouchable. Tellement de fougue et d'immaturité. Au fond de son coeur, il a toujours été fou de la même fille toute sa vie. La noirceur trouve toujours un endroit où faire son nid, malheureusement.

Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. 301092360338201


Evan Peters :copyright:️ Astra
Tu m'attendras, hein?
Juré.
― [...] Allez, bisous je t'aime.

Par cette simple phrase, elle chasse tous les démons qui peuvent obscurcir son coeur. Elle l'aime encore. Il devient aussi fondant qu'un marshmallow suspendu au-dessus des flammes. Elle le disait à tout le monde, ça. Mais lui, il a toujours aimé l'entendre, car ça le concernait aussi. Il n'a pas le temps de répondre qu'elle raccroche déjà. Pourtant, ça ne l'a pas empêché de murmurer : j'taime aussi. Au moment d'aller au lit, il essaie de ne pas penser à la silhouette hallucinée. Il s'endort rapidement. Ses pensées sont tellement éparpillées qu'il ne réagit même pas lorsque Paige entre enfin à la maison.

*          *          *

Je crois encore que c'était une mauvaise idée.

Kitten tend le bras vers le rétroviseur qu'il ajuste correctement pour être en mesure de voir la route derrière lui autant que la gamine assise à l'arrière du véhicule. C'est Paige qui a insisté pour que Ashlee les accompagne dans ce voyage ayant pour but de rendre hommage à leur ancienne amie. Après tout ce qu'ils ont traversé dans ce camp, Kit aurait préféré déposé la petite chez un des grands-parents afin de la garder éloigner de toutes leurs histoires. Des secrets pourraient surgir. Il adore passer du temps avec la petite, mais il est convaincu qu'elle aurait été plus en sécurité ailleurs qu'avec eux. La gamine n'entend pas la conversation, car un casque est déposé sur ses oreilles ; la musique lui éclate littéralement les tympans.

C'est notre fille et elle reste avec nous.
Et qu'est-ce que tu lui diras si l'un de nous meurt? demande Kitten.

La fille lui lance un regard glacial. La question peut sembler brutale, car les mots sont précis, mais l'interrogation reste sensée. L'un d'eux pourrait effectivement mourir. Ça semble être de coutume, lorsqu'ils sont regroupés. Kitten n'aurait pas eu peur que cela lui arrive. Il se demande s'il a oublié les sensations qu'on ressent ; le froid qui gruge les poumons, les lèvres bleues qui tremblent... Il déglutit. Mais jamais il ne voudrait mourir sous les yeux de sa gamine. Il déteste Paige d'avoir insisté pour qu'elle les accompagne. Et si quelque chose de terrible devait arriver, ce serait la faute de Kitten qui a organisé cette rencontre.

*          *          *

Le gite est pratiquement vide en cette saison. Quelques voitures sont garées dans le stationnement. Kitten et sa famille sont arrivés depuis un moment. C'est lorsqu'il entend des pneus écrasés la neige aplatit que que Kit tire les rideaux de sa chambre louée pour observer à l'extérieur. Il prétend vouloir être à l'affût de l'arrivée de chaque membre du groupe, mais il est surtout impatient de voir Sheela. Sa femme fouille dans ses valises. La gamine regarde un film sur son téléphone ; il faut dire que la connexion dans le coin n'est pas terrible ; les chaînes à la télévision ne sont pas autant variées qu'à la maison. La vie à l'intérieur de la chambre lui semble lointaine. Lui, tout ce qu'il a remarqué, c'est la femme qui vient de sortir de son taxi.

Il s'empresse d'enfiler ses bottes à la va-vite ainsi que son manteau gris feutrée. Sans prendre la peine de le fermer convenablement, il s’engouffre dans le froid de l'hiver pour venir à la rencontre de cette femme. Il intercepte le chauffeur du taxi en lui disant :

C'est bon, je vais m'occuper des valises.

Son sourire est large, lorsqu'il croise le regard de Sheela. Il ne saurait s'habituer aux mèches brunes, même si cela lui donne un charme. Il a l'impression qu'elle tente de cacher sa vraie beauté pour effacer la jeune fille qu'elle était autrefois. Le chauffeur dépose les valises, effectue la transaction avec sa cliente, puis rebrousse chemin vers son véhicule afin de quitter les lieux. Kitten, il ne tarde pas à venir enlacer Sheela. En réalité, il ne pensait qu'à cet instant depuis qu'il avait entendu sa voix à l'autre bout du combiné. Il est juste heureux de pouvoir le faire.

Ton frère est déjà là, au fait. Y'a un restaurant à l'intérieur, tu pourras aussi te réchauffer.

*          *          *

Ils sont agréablement installés, dehors. Les autres s'amusent encore dans la cabane, mais eux, ils ont trouvé leur intimité l'un auprès de l'autre. Ils sont jeunes et animés d'envie. Elle s'assoit d'abord à côté de lui, Sheela. Ils parlent, de tout et de rien. Ils parlent des fausses étoiles dans le ciel. Ils parlent des types d'arbres qui les entourent et ça les fait rigoler. Kitten en vient même à se demander si ses lacets sont bien attachés. Mais cette curieuse pensée est alimentée par la fumée qui joue dans son cerveau. Sheela, elle est appuyée contre son épaule. Il le sait. Il la ressent. Lorsqu'il tourne la tête, il peut même sentir son souffle contre sa mâchoire. Il aimerait sentir ce souffle partout sur son corps à dire vrai. Elle est décontractée ce soir. Elle ne fait pas attention aux distances. Elle se laisse aller. Il n'a pas envie de le lui faire remarquer. Il est bien avec cette fille qui berce ses rêves de nombreux fantasmes.

Elle se penche un peu trop. Lui, il en profite pour l'aider à venir s'asseoir à califourchon sur ses cuisses. C'est visiblement ce qu'elle souhaite et il n'a aucune envie de l'arrêter dans son mouvement. Il se laisse même faire lorsqu'elle cherche ses mains froides pour qu'il les dépose sur sa silhouette si peu crispée. Il cherche d'abord ses hanches, qu'il presse entre ses doigts. Si c'était les hanches en premier... peut-être était-ce les cuisses? En réalité, il est à ce point excité que le simple fait de la toucher l'émoustille des pieds à la tête. Il se sent prendre feu, à la manière d'un jeune homme qui ne cherche qu'à faire son nid à l'intérieur d'une femme. Il se sent viril, lorsqu'il la pelote. Encore plus lorsqu'elle lui donne accès à sa poitrine, formes féminines qu'il ne tarde pas à caresser de sa paume et à presser entre ses doigts. Elle lui fait bien comprendre qu'elle apprécie, lorsqu'elle se presse davantage à lui.  

Cette fille, c'est la grande soeur de son meilleur ami. Pourtant, cette notion de respect entre ami lui semble complètement illusoire à cet instant. Il s'en fiche complètement. Lui, il est accro. Et ce moment est bien trop parfait pour qu'il souhaite arrêter. L'une de ses mains se presse à ses reins, l'oblige à rester en place sur des cuisses qui travaillent à la maintenir assise sur lui. La seconde main, elle cherche à écarter un vêtement, celui qui recouvre l'épaule de la fille. C'est pour laisser libre place à ses lèvres qui cherchent déjà sa peau. Il aurait déjà envie de tirer davantage le vêtement pour suivre la ligne inquisitrice de son décolleté et découvrir la poitrine qu'il ne sent qu'à travers du tissu.

J'ai envie de t'enlever ces vêtements... qu'il grogne contre son cou.

Et malgré tout, l'espièglerie reste présente dans sa voix, parce qu'il est pressé et très excité et que ça lui prend tout l'effort du monde de lui dire ces mots. Il se sait inexpérimenté, mais ça ne freine pas ses ardeurs en pleine croissance. Il n'a pas l'habitude de ce genre de rapprochement. Et comme pour savoir si elle est d'accord avant même qu'elle n'entrouvre les lèvres, il passe déjà ses doigts sous le bas de son chandail, remontant de quelques centimètres le tissu sur son ventre. Sa seconde main, elle s'empare de son fin poignet qu'il guide à ses propres lèvres. Il l'embrasse à cet endroit, l'invite à revenir taquiner sa personne comme elle pouvait le faire plus tôt... en jouant avec ses mèches, en frôlant son visage...


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Kitten + Sheela ― I'm intact, and I don't give a damn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: