Partagez
 
 
 

 Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
En ligne
Elsy
Elsy
MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3
Ma rencontre fortuite avec Christelle m'a réellement agacé . Je n'aurai jamais pensé que la mort de Cole , et la responsabilité que j'ai dans cet accident, puisse la changer à ce point.
Venir se pavaner au bras d'un riche homme...ce n'était pas son genre autrefois. Elle se contentait de la simplicité de notre vie. Jamais , elle ne m'aurait rabaissé de la sorte. Et , pourtant...

Néanmoins , je refuse qu'elle me gâche ma soirée avec Kylie. Si j'ai accepté malgré tout ce qui s'est passé...que j'ai initié la chose même , c'est bien parce que je veux prendre un nouveau départ.
Certes , je n'ai pas choisi la facilité avec une femme mariée et de "la haute" , mais je veux profiter de chaque moment en sa compagnie. Oublier un peu les tracas de la vie qui me perturbent tant , pour juste être bien avec elle.

Je souris donc à la femme qui sort de sa journée de travail. Je la salue , bien que ne sachant pas trop quel rapprochement il convient...ouf , elle choisit pour moi. Un petit bisou sur la joue , qui me réchauffe le cœur après la scène que je viens de vivre. Mon sourire s'agrandit , alors que je la questionne sur sa journée. Excellente apparemment .

"Je me serai bien évité une mauvaise rencontre, mais sinon c'était une bonne journée. Les enquêtes...hum ça pourrait être mieux clairement , je dois avouer." , j'hausse doucement les épaules ne pouvant pas lui donner plus de détails.

J'ajoute que j'espère que le film lui plaira , avant de proposer l'idée que nous mangeons ensemble. On en avait pas parlé , et je suis quelques peu gêné mais...l'idée me plaît vraiment.
Elle accepte et mon sourire s'agrandit. Oublions définitivement Christelle.

"D'accord . Après la séance." , je confirme. "Merci pour ta confiance quant au choix du film." , je continue avec un petit sourire en coin.
C'est son sourire à elle qui me met à l'aise. J'étais quelques peu tendu , mais je me sens de mieux en mieux au fur et à mesure de la discussion. Aucune raison que quelque chose se passe mal.

"Euh...oui on peut prendre ma voiture. Je suis garé par là ." , je lui désigne la direction , avant de commencer à marcher , veillant à ne pas prendre d'avance pour ne pas paraître malpoli.

Je déverrouille ma voiture plutôt modeste comparé à celle qu'elle connaît. Mais , elle est déjà entrée dedans , et je ne peux que me souvenir de ce jour avec un peu de gêne...Mieux vaut ne pas y penser , maintenant.
Je lui fais signe qu'elle peut prendre place , avant de m'installer derrière le volant. Je lui lance quelques regards en coin , alors que l'on commence à prendre le chemin du cinéma.

"Tes clients de la dernière fois n'ont pas mal pris ton retard au fait ?" , je lui demande me souvenant que nous avions quitté le fast food un peu tard. Puis , ça fait un peu de conversation sur le trajet.

On arrive au cinéma , et je n'ose pas forcément entamer un rapprochement physique avec Kylie. La peur d'être reconnu par un ami de son mari...Ou juste la peur de tenter quelque chose et de mal m'y prendre...Peut être une fois que nous serons dans la salle...

Je récupère les billets que j'avais réservé à l'accueil , avant de m'asseoir avec Kylie sur des fauteuils jusqu'à ce que notre salle soit libre d'accès. J'ai choisi un film de science-fiction , genre que j'apprécie plus que les autres. L'histoire paraît assez cliché , mais ce n'est pas quelque chose qui me dérange vraiment. La Terre a été colonisé par une autre forme de vie intelligente , et un groupe d'humains se battent pour retrouver une indépendance...Classique , mais ça marche toujours.

Je tourne mon regard vers Kylie , lorsque je remarque une marque sur l'un de ses bras. Un bleu qui date de quelque jours , visiblement. Je fronce les sourcils une seconde. Est-ce une bonne idée de lui faire remarquer ? Je ne sais pas trop. Enfin , je veux dire ça n'est pas vraiment le genre de chose qu'on relève facilement. Ça montre que je l'ai regardé un peu plus insistant et...oh merde.

"Tu t'es blessé récemment ?" , je finis par demander innocemment , enfin presque , en désignant le bleu.


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2491
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

522d07707677e342592cec7d18a58775f095e8f2.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
J’apprécie la sincérité dont fait preuve Isaak, à mon encontre. Il m’avoue naturellement qu’il a fait une mauvaise rencontre en m’attendant, là où il aurait pu me le dissimuler sans hésitation, et cela m’encourage à lui offrir un sourire compatissant. Je ne comprends que trop bien l’émotion que l’on ressent face à des personnes désagréables. Alors, même si le couple en question ne l'a pas malmené comme l’aurait fait mon époux à mon encontre, j'imagine sans difficulté à quel intensité cela ait pu le perturber. Quant au reste de sa réponse : je suis navrée que ces enquêtes n’avancent pas tel qu’il le souhaiterait. Il semble mettre beaucoup de son cœur dans ces dernières et… il mérite de les résoudre toute sans exception. Oui, je parle comme une femme amoureuse, en admiration devant l’homme qui fait battre son cœur. Mais peut-être est-ce parce que c’est le cas ? Je porte à l’inspecteur un sentiment fort et… quoiqu’il puisse faire, je serai immanquablement fière d’être à son bras. C’est une image, bien évidemment. Nous sommes toujours face l’un à l’autre, sans contact physique particulier. Mais c’était une métaphore. Une métaphore qui fait sens à sa proposition que nous dînions également se soir en complément du cinéma, que j’accepte avec joie en optant pour qu’il ait lieu après la séance. Ce que l’homme accepte, un immense sourire aux lèvres, avant de me remercier pour la confiance que je lui voue quant à son choix de film. Pourquoi en douter ? Il est un spécialiste en la matière. Je ne m’inquiète donc pas qu’il puisse avoir choisi un film qui puisse être ennuyeux. Et quand bien même cela serait le cas, puisque je découvre cette thématique qu’est la science-fiction : je prendrai plaisir à être en sa compagnie, ce qui est à mon sens le plus important. Ai-je dans l’idée de lui préciser ? Peut-être pas, non. Ou pas tout de suite, tout du moins. Je n’ai pas à cœur de l’embarrasser avec un élan émotionnel aussi soudain, alors que la soirée n’est pas encore officiellement commencée. Nous devrions allés, d’ailleurs ? Je demande à mon rendez-vous s’il désire que nous y allions dans le même véhicule, et je suis enchantée qu’il accepte cette proposition. Je lui souris pour toute réponse, avant de prendre la direction de son véhicule. Je devrais relancer la conversation, n’est-ce pas ? Oui. Il serait plus avisé de ne pas laisser le silence s’installer entre nous mais… est-ce réellement utile, du reste ? Nous ne dégageons aucun sentiment de gêne apparente et… peut-être n’avons-nous pas spécifiquement besoin de converser ensemble pour nous sentir bien ? Je ne sais pas. J’ai remarqué chez certains de mes clients que la parole était parfois superflue. Serait-ce notre cas ? Je l’envisage sincèrement, à l’instant où Isaak me fait signe de monter dans sa voiture. Je le fais immédiatement, silencieusement, avant de m’attacher. Cela me fait étrange de remonter dans celle-ci, d’ailleurs. J’ai le souvenir de notre rencontre qui me revient à l’esprit, et mes joues se teintent légèrement de rouge au comportement que j’ai eu à son encontre. Heureusement, mon rendez-vous reprend la parole, me sortant de mes songes.

« _ Non, ne t’inquiète pas. Je dis en prémices, charmante, un immense sourire aux lèvres, tandis que mes prunelles se tournent en sa direction. _ J’ai justifiée cela par une circulation difficile, et ils ont fait preuve de compréhension. Ils n’en avaient pas le choix, du reste. Je n’aurai pu changer les choses. _ Je leur ai accordée le temps qu’ils avaient perdu pour m’excuser, malgré tout. Je précise, sur le même ton. Ce qui m’a décalé sur tout le planning, malheureusement. _ Et toi ? Tu n’es pas arrivé trop en retard au commissariat ? »

Je demande à mon tour, curieuse de savoir si son départ précipité a suffit à lui éviter ce désagrément. Cela serait formidable, du reste. Notre séparation si brutale n’aurait pas été vaine. Mais je me prépare aussi à l’éventualité que j’ai pu le mettre en retard, sachant que je m’en excuserai sincèrement. Pour l’heure, nous arrivons au cinéma, où je quitte le véhicule afin de rejoindre l’inspecteur sur le trottoir. Il est un peu distant, toujours silencieux. Je ne m’en formalise pas, cependant. J’ai conscience qu’il subit une certaine pression à cause de mon statut maritale, et je songe soudainement à l’anneau que je porte à mon doigt. Je devrais le retirer, je crois. Oui. Je l’ôte de mon doigt, pendant que mon rendez-vous récupère les billets, avant de la glisser dans la pochette de mon sac-à-main. Ensuite, je prends sa suite en direction des sièges, où je m’installe à côté de lui.

« _ C’est chaleureux, ici. Je souffle doucement, admirant la décoration du hall. _ J’aime beaucoup. »

C’est convivial, même. Les gens discutent, rient de bon cœur, et cela me change considérablement des endroits que je côtoie avec mon époux. Il y a une bonne odeur, également. Je ne sais pas si c’est un parfum de synthèse, mais cela m’encourage à explorer des yeux l’endroit, pour déceler sa source. Je suis certaine qu’il s’agit de nourriture. Je la cherche du regard, quand Isaak m’interroge sur une blessure récente. Oh. Mon bras. J’ai totalement oubliée de le couvrir de ma veste.

« _ Ce bleu ? Je demande innocemment, riant brièvement pour gagner quelques secondes. _ Ce n’est rien de grave, rassure-toi. Je suis tellement maladroite qu’il m’arrive de me faire des bleus bêtement, sans m’en apercevoir. Je remarque le stand à nourriture. _ Oh, ils vendent des friandises et des boissons. Aimerais-tu que je t’offre quelque chose à grignoter en attendant la séance ? Je propose immédiatement, dans l’optique de changer de sujet. _ Je ne t’ai même pas demandé l’histoire du film, d’ailleurs. Je suis tellement tête en l’air lorsque je suis en ta compagnie. »

C’est bien là l’unique vérité à savoir sur moi, en cet instant. Il me trouble tant que j’en oublie tout jusqu’au sort qui m’attend chez moi. Je n’ai plus d’attention que pour ses yeux, ses lèvres. Je suis hypnotisée par le bien être qu’il m’insuffle.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Elsy
Elsy
MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3
Je rassure Kylie sur le fait que je n'ai pas été en retard à mon travail non plus , avant de me garer sur le parking du cinéma. C'est après avoir pris les billets , que je la conduis vers l'endroit où l'on peut attendre que la salle ouvre ses portes.
Kylie aime l'endroit , trouve que c'est chaleureux et je suis plutôt d'accord avec elle. J'y trouve même un côté apaisant.

"Je suis heureux que tu te sentes à l'aise, ici." , je lui réponds sincèrement , soulagé qu'elle apprécie l'endroit , aux antipodes de ce qu'elle côtoie d'ordinaire.

Je remarque alors qu'elle semble avoir un bleu sur le bras.
Elle s'est blessée ? C'est bizarre.
J'hésite un peu , avant de finalement lui demander des explications , quelque peu inquiet.
Est ce que Kylie semble gênée par ma question ? Ça m'en a tout l'air. Je fronce les sourcils une seconde. Je ne sais pas trop comment réagir. Je veux dire , je ne suis pas ici pour l'interroger , mais son histoire me paraît bancale...

"Ah oui ? C'est bizarre , je ne me souviens pas que tu m'ai dit que tu étais maladroite." , je m'en serai souvenu très clairement. "Tu ne te souviens pas comment tu te l'es fait ?" , j'ose insister un peu plus.
Est-ce qu'elle me cache quelque chose ? C'est ce que son attitude dit pour elle , mais je ne vois pas tellement ce que ça pourrait être .

Elle reste tout à fait enthousiaste cela dit , et je ne peux retenir un léger sourire à sa proposition. Je ne me sens plus stressé ,en ce moment. J'apprécie sa compagnie rassurante , ayant ce même sentiment à l'esprit que lors de notre rendez-vous au fast-food.
Pourtant , elle essaie clairement de changer de sujet , non ? Je ne sais pas si je dois laisser couler ou non. Tout dépend ce qu'elle va me répondre.

"Je ne dis pas non à du pop-corn et une limonade." , je lui lance choisissant d'être honnête.
Je ne veux pas être gênée qu'elle m'offre quelque chose quand même : elle en a largement les moyens. Alors , pourquoi s'en priver ?
Puis , c'est vrai que c'est tout l'intérêt d'une bonne séance de cinéma. J'en prenais rarement vu que ça compte une blinde , mais autant en profiter aujourd'hui.
Je ne pense pas ça pour être méchant. C'est juste un constat. Et , c'est elle qui s'est proposé , je ne lui ai rien demandé. Même si c'était éventuellement pour détourner mon intention.

"Ah oui , le film." , j'acquiesce c'est vrai que je ne lui ai rien dit sur l'histoire. Quant à son aspect tête à l'air...bah je lui ai bien sauvé la vie au milieu d'une rue mal fréquentée où elle n'aurait jamais dû se trouver , donc rien ne m'étonne. "C'est pas une histoire très originale , je te préviens." , je précise peut être inutilement, sachant qu'elle m'a confié avoir une faible connaissance cinématographique.

"La Terre a été colonisé depuis deux siècle , par une espèce extraterrestre. Ces derniers s'approprient les ressources naturels de notre planète , l'exploitant presque plus que nous...Bref , l'histoire suit un petit groupe de rebelles qui vont se dresser contre cette forme de vie intelligente." , je souris brièvement. "J'ai toujours été fasciné par les histoires d'extraterrestres. Mais , je te rassure , je ne te parlerais pas de théories du complots , je les trouve stupide."


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2491
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

522d07707677e342592cec7d18a58775f095e8f2.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
Je suis rassurée, je dois dire. Je n’aurai pas aimé apprendre que l’homme qui m’accompagne, ait été en retard à son travail par ma faute. Je lui souris donc pour lui faire entendre cet apaisement, avant de le suivre jusqu’au hall du cinéma. J’en profite également pour ôter mon alliance, afin de la ranger dans mon sac à main. Je ne tiens pas à ce qu’elle le perturbe toute la soirée, rappelant malgré elle mon statut marital, et je m’installe sur un siège à côté de lui, soulagée qu’il n’ait pas remarqué mon geste. C’est parfait. Comme cet endroit, du reste. Je souligne sa chaleurosité à mon rendez-vous, lui-même heureux que je parvienne à m’y sentir à l’aise. Il est vrai que nous sommes aux antipodes des lieux que je côtoie avec mon époux. Mais c’est justement ce qui en fait tout son charme, à mon sens. Les gens n’y viennent pas pour se pavaner sous de beaux atours, et j’apprécie de n’être qu’une parmi tant d’autre. Ici, personne ne me connaît. Ici, personne ne me juge. Si ce n’est l’unique personne qui compte à mon cœur, mon esprit : Isaak. Isaak qui m’interroge sur le bleu que j’ai sur l’un de mes bras, avant que je ne m’enfonce maladroitement dans le mensonge. Que m-a-t-il pris de prétendre que j’étais maladroite ? Je ne saurai le dire. J’ai paniquée totalement à l’éventualité qu’il découvre que je puisse être une femme battue, et j’ai excusée confusément les prochaines marques qu’il pourrait découvrir à l’avenir. Oui. Cela me semblait être une bonne excuse, du reste. Mais cela ne soulève que plus d’interrogation, finalement. Isaak souligne l’étrangeté que je sois soudainement de nature maladroite, avant de s’assurer de mes souvenirs quant à ce bleu. Eh bien… Que dire ? Que j’ai omis de mentionner ce défaut ? C’est une idée, en effet. Toutefois, c’est un mensonge et… Non. Non je peux faire preuve de sincérité. Je l’aimerai du reste, sincèrement. Cela m’ôterait un poids énorme de la conscience, du cœur. Mais si je m’y autorise, je provoquerai davantage la colère de mon époux. Puis, qui accorderait du crédit à cette histoire ? Mon rendez-vous ? Il serait bien l’unique, je le crains. Je réfléchis donc à vive allure, avant de fournir une réponse plus ou moins plausible.

« _ J’ai dû l’omettre. Je déclare charmante, un immense sourire sur les lèvres, me méprisant de lui mentir sur un sujet aussi grave. _ Et non. Je reprends, concernant ce souvenir que je tais. _ Je n’ai pas la moindre idée de la provenance de ce coup. »

Ce n’est pas plus aboutit que le début de cette histoire insensée de maladresse, sincèrement. Mais cela suffit à appuyer mes précédents propos, je crois.

« _ Ce n’est rien de grave, tu sais. Je poursuis néanmoins, espérant le convaincre de ne pas poursuivre son interrogation. _ Juste un bleu très disgracieux. »

J’aurai pu souffrir de pire : un œil au beurre noir. Jack est-il capable de m’en administrer un ? Je l’ignore. Et je préfère ne pas éluder cette éventualité. D’autant que j’ai proposé à mon rendez-vous de lui offrir une friandise pour la séance à venir, et qu’il vient de l’accepter. Je n’ai donc plus aucune motivation à réfléchir à la question.

« _ Du pop-corn et de la limonade. Je déclare aussitôt, toujours charmante. _ C’est noté. »

En attendant que je me rende au stand, en réalité. J’ai demandée à ce qu’il me parle du film que nous allons voir : je ne peux donc m’y rendre immédiatement. Il consent à me la partager, ne relevant pas ma seule vérité sur ma personnalité, avant de me préciser que le contexte n’est pas original. Est-ce grave ? Je n’ose lui poser la question, tandis qu’il commence sa narration.

« _ C’est intéressant. Je souffle doucement, une fois qu’il ait terminé de me faire part de toute l’histoire. _ Il me tarde de découvrir tout cela porté sur grand-écran. »

Quant aux théories du complot dont il a fait mention, je ne suis pas non plus très à la page. Je sais qu’elles existent, que des groupes se sont formés pour étayer le propos, mais tout ceci qu’un intérêt de surface, très futile.

« _ Ne te soucis guère de cela. Je déclare aussitôt, toujours avec douceur et grande attention à son encontre. _ Je suis une personne très ouverte aux pensées des autres, et le moindre sujet que tu aborderas m’intéressera sincèrement. Je ris quelque peu. _ En l’occurrence : nous ne parlerons pas de ces théories. Mais sens-toi libre d’aborder n’importe quel sujet. »

A l’exception de mon couple. Une pensée que je tiens sous silence, tandis que je dépose brièvement ma main sur son bras.

« _ Je te prie de m’excuser un instant, à présent. Je lui confie, me levant de mon siège. _ Je vais aller te chercher les gourmandises que je me suis engagée à t’offrir. Tu m’attends ici ? Je fais au plus vite. »

Je ne sais quand nous aurons accès à la salle. Je rejoins donc le stand sans perdre une minute, avant de prendre place dans la file d’attente. Tout cela est si nouveau, pour moi. Je me sens étrangement revigorée à la pensée d’être comme tout ces gens autour de moi, ‘normale’. C’est vraiment agréable. Je gagne le comptoir avec cette émotion en tête, quand le vendeur me demande ce que je désirerai. Je commande la limonade et le seau de pop-corn de mon cavalier, avant de prendre également un paquet de M&M’s que j’accompagne d’une bouteille d’eau minérale. Je remercie le commerçant, lui laissant la monnaie, puis rejoint Isaak à nouveau.

« _ Tiens. Je lui déclare à sa hauteur, afin qu’il me soulage un peu les bras. _ La séance commence bientôt ? »

Ce n’est pas que je n’aime pas attendre en sa compagnie, loin s’en faut. Je suis simplement impatiente de découvrir l’ambiance qui réside dans la salle, face à cet écran géant, afin de vivre réellement cette expérience qu’il me fait découvrir ce soir.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Elsy
Elsy
MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3
Je m'étonne du bleu sur le bras de Kylie. Encore plus à sa réponse où elle affirme être maladroite. Je lui fais savoir qu'elle n'a jamais mentionné ce trait de sa personnalité auparavant. J'en profite pour lui demander si elle se souvient de l'origine de cette blessure. Elle me répond qu'elle a dû oublier de me dire qu'elle était maladroite , ce à quoi je hausse les sourcils plutôt sceptique , alors qu'elle ajoute qu'elle ne se rappelle plus du tout de la provenance de ce coup.
D'accord. Pourquoi pas. Ça a du sens si elle est effectivement maladroite . Elle m'assure que ce n'est pas grave. Eh bien si elle le dit , c'est que ça doit être vrai. Pourquoi , est ce qu'elle me mentirait ? Enfin , c'est sûr que l'on est pas si proche que cela. Du moins...un peu quand même ?
On se fait confiance , on s'accorde une chance dangereuse. D'ailleurs , en parlant de cela , ce n'est que maintenant que je remarque l'absence d'alliance à son doigt. Je ne vais pas m'en plaindre , bien au contraire.

"D'accord. Je te crois , alors. J'espère cela dit que tu n'es pas si maladroite que tu le prétend. Ça doit être difficile au quotidien sinon." , je réponds doucement un peu taquin , alors que j'accepte sa proposition d'acheter des friandises , elle note mentalement ce que je désire avant que je ne lui expose le scénario du film.

Un basique , mais qui marche toujours. En tout cas , Kylie trouve le propos intéressant et a hâte de découvrir le film. Tant mieux , c'est déjà un bon point. Je lui confie que j'ai toujours été passionné par le sujet des extraterrestres, là où j'ai en horreur les théories du complot. Ça a l'air de l'amuser.
En effet , sa condition ne l'empêche pas d'être ouverte à tous les sujets. Ah oui ? Vraiment tous ? Apparemment , je dois me sentir libre d'aborder n'importe quel sujet.

"J'y penserai dans ce cas. Malheureusement, et tu as dû le remarquer je ne suis pas toujours très doué pour lancer des conversations intéressantes." , je réplique d'un ton neutre , alors que la femme dépose doucement sa main sur mon bras , me faisant tressailler. Je hoche la tête à ses paroles , et la regarde s'éloigner jusqu'au stand. Je constate avec soulagement qu'elle s'est aussi pris quelque chose , quand elle revient.

"Merci beaucoup, Kylie." , je lui adresse un petit sourire quand mon regard se porte sur ce qu'elle a choisi. "Alors comme ça on prend de l'eau ? Faut garder une taille fine pour tes dîners mondains , hein ?" , je demande ça sans méchanceté, presque comme une constation peut être même une taquinerie. Même si je trouve un peu triste l'idée de se priver , pour sauver les apparences.

"La séance commence dans dix minutes." , je réponds à sa première question en vérifiant l'heure sur mon téléphone. Je tourne pour la tête pour constater que l'accès à la salle est possible. "Mais , on peut déjà entrer dans la salle s'assoir, si tu veux." , je propose en grignotant du popcorn.


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2491
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

522d07707677e342592cec7d18a58775f095e8f2.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
Je n’aime pas mentir à Isaak. J’ai le sentiment que cela donne un mauvais départ à notre histoire. Est-ce que l’on peut réellement débuter quelque chose de fort sur un mensonge ? Je ne sais pas. Notre relation est un mensonge à elle seule et… je doute qu’elle saurait existé si je faisais preuve d’honnêteté envers mon mari. Mais « nous », pourrons nous exister sur le secret de ma condition de femme battue ? Peut-être. Il n’est toujours pas trop tard pour faire marche arrière, toutefois. Je peux toujours revenir sur mes propos et…
Non. Mieux vaut que l’inspecteur se fasse à cette idée que je puisse être maladroite. Cela sera plus simple pour expliquer les prochains bleus que je ne pourrai pas lui cacher.

« _ C’est assez handicapant, en effet. Je déclare doucement, riant à sa taquinerie sur le sujet, de façade. _ Et je me retrouve souvent avec des marques sur le corps. Mais j’y suis habituée, à force. »

C’est tellement faux. Comment pourrais-je m’accoutumer aux coups de mon époux, de plus en plus violent. C’est impossible. Je finirai certainement par en mourir, et cela me brise le cœur de savoir que mon rendez-vous ne l’apprendra peut-être pas tout de suite. Peut-être devrai-je lui laisser une lettre à son attention, qu’un notaire lui remettrait au moment de ma disparition ? C’est une idée à creuser, en effet. Une idée que je mets de côté dès que l’inspecteur me fait part des « gourmandises » qu’il aimerait manger, durant la séance. Je lui garantie que j’irai lui chercher, l’écoutant me raconter de prime abord l’histoire du film que nous allons voir ensemble. Ensuite, il ne me certifie qu’il ne me parlera pas des théories du complot, malgré sa passion pour les extraterrestres. Il n’y a rien de mal à partager les pensées de ces groupes, du reste. Ces gens ont probablement raison de ne pas accorder une confiance aveugle à notre gouvernement. Mais je ne serai pas davantage callée sur la question pour maintenir le débat. J’assure donc à mon rendez-vous qu’il peut aborder le sujet qu’il lui plaira, en ma compagnie, même si en l’occurrence il ne s’agira pas de celui-ci.

« _ Tu ne devrais pas te rabaisser de la sorte. Je souffle tendrement à son encontre, tandis qu’il se dévalorise quant à ces capacités à créer des sujets de conversations intéressantes. _ Nous avions jusqu’ici des échanges très incertains tout les deux et… il est normal de ne savoir quel sujet abordé quand on ignore l’émotion qu’on porte à l’autre personne. »

Maintenant que nous en avons une petite idée, peut-être que les conversations seront-elles plus simples ? C’est du moins ce que je souhaite, tandis que je m’absente quelques instants pour rejoindre le stand des confiseries. Je remarque que je me sens très bien dans cet endroit, dans cette classe plus modeste, et je commande nos friandises dès que vient mon tour. Ensuite, je reviens auprès d’Isaak, où je me déleste de ce qui lui appartient.

« _ Je t’en prie. Je réponds naturellement, lui offrant également un sourire. _ J’espère que je ne suis pas trompée. »

L’inspecteur me fait une remarque sur le choix de ma boisson. Il assimile que c’est pour maintenir ma ligne, et je ris sincèrement de cette image qu’il se fait de ma personne.

« _ Je ne savais pas que j’avais l’allure d’une femme au « régime ». Je rétorque amusée, ancrant mes prunelles dans les siennes. _ Mais non, plus sérieusement : je n’aime pas les boissons sucrées, hors les jus de fruits. Bien que là encore, cela souligne l’idée qu’il s’était faite de ma personne. _ J’ai donc choisie ce qui me convenait le plus dans ce qu’ils proposaient. D’ailleurs, je n’ai jamais goûtée de pop-corn de ma vie. J’ai choisis les M&M’s parce que j’étais certaine que j’aimerais. »

Je ne voulais pas gaspiller. Je donc naturellement opté pour des « valeurs sûres ». Ce sujet étant terminé, je demande à mon rendez-vous si la séance débute bientôt, ce à quoi il me répond que nous avons encore dix minutes d’attente, avant de me suggérer que l’on rejoigne déjà la salle.

« _ Ce serait avec plaisir, oui. »

Je suis curieuse de découvrir la salle où sera projetée le film. Je me lève donc de mon siège, pour appuyer mon propos précédent, avant de rejoindre la salle qu’indique nos tickets. Une femme en arrache l’extrémité lorsque nous approchons de cette dernière, puis nous regagnons enfin celle-ci, plongée dans la pénombre.
C’est tellement… indescriptible.
L’ambiance n’a rien de comparable avec celle du hall du bâtiment.
Et j’aime beaucoup ce sentiment plus intimiste, chaleureux.
Il y a tellement de siège, d’ailleurs.

« _ Où nous installons-nous ? »

Demandé-je après avoir fini mon admiration de l’endroit, curieuse de connaître la direction à prendre.
En haut ?
En bas ?
Au centre ?
Aux extrémités ?


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Elsy
Elsy
MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3

Je taquine quelque peu Kylie sur le nouveau côté de sa personnalité, la maladresse que je viens d'apprendre . Elle avoue que c'est assez handicapant , que c'est courant qu'elle ait des bleus sur le corps. Je trouve cette histoire quand même quelques peu étrange. Je veux dire , d'accord être maladroite , mais de là à se blesser régulièrement ? Je ne sais pas.
Mais , elle a l'air tellement sûre d'elle que je n'ose pas en rajouter une couche. La conversation dévie sur le sujet du film , qui semble l'intéressée , et cela me rassure. Je lui confie que j'aime les histoires d'extraterrestres , bien que j'évite le thème des théories du complot.

Kylie m'assure que je suis libre de lui parler du sujet qui me plaît , bien que je lui réponds que je ne suis pas le plus doué pour faire la conversation. D'après elle , je ne devrais pas me rabaisser , il est normal que nos conversations soient timides. Oui , sans doute. Mais , ce n'est pas qu'avec elle , que je me trouve pauvre en sujet de discussion.

"Tu as probablement raison." , je réponds vaguement. Kylie part chercher les friandises , et je la remercie.

"Non , c'est bien ce que je voulais." , je la taquine sur son choix de boisson , oubliant de lui demander si elle aime le pop-corn. C'est propre au cinéma , mais c'est vrai qu'elle n'y ai jamais venue donc...Elle répond indirectement à ma question muette , d'ailleurs.

"Femme au régime peut être pas , non. Tu n'es pas maigre." , je souris en maintenant son regard.

"D'accord , je vais donc retenir que tu n'aimes que les jus en sucré , et les M&M's. En parlant du pop-corn , tu veux goûter ?" , je propose en lui tendant le carton.
La séance commence dans dix minutes , et Kylie accepte que l'on entre déjà dans la salle.

Je glisse un coup d'oeil à Monroe , lorsque l'on entre dans la salle. J'oublie presque les souvenirs que j'ai partagé avec Christelle ici, quand je suis en sa compagnie. J'ai l'impression que ça lui plaît , qu'elle adhère à l'ambiance.
Elle me demande logiquement où on s'installe , et je nous guide vers le haut de la salle , deuxième rangée la plus haute , au milieu pour être bien en face de l'écran.

"C'est les places que je préfère. On voit bien d'ici." , je lui souffle en m'asseyant.

Je pose ma limonade dans le porte-gobelet , et garde le pop-corn sur mes genoux. Naturellement, je viens prendre la main de Kylie dans la mienne. Je tremble un peu en le faisant , peu sûr de moi , je dois bien l'avouer. Comme si je redevenais adolescent.

"L'ambiance de l'endroit te plaît alors ?" , j'ose lui demander alors que les pubs et bande annonce ont débuté.


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2491
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

522d07707677e342592cec7d18a58775f095e8f2.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
Isaak manque de confiance en lui, apparemment. Il doute d’être en mesure de nous trouver des sujets de conversation intéressants, et je tente de le rassurer du mieux que je le peux. Au début d’une relation, telle qu’elle soit, il est normal d’être sur la réserve. Pourquoi s’imaginer qu’il n’y parviendra jamais, dans ce cas ? Je l’ignore. Je pense qu’il manque d’une certaine assurance et… je pars chercher nos confiseries avec cette pensée. C’est étonnant, d’ailleurs. Je croyais qu’en tant qu’inspecteur il ne manquait pas de confiance en soi. Son agressivité du début n’était-elle finalement qu’une image pour cacher ce trait de sa personnalité ? Sans doute, oui. Je reviens avec nos confiseries vers nos sièges, quand j’arrive à cette conclusion. Ensuite, je lui tends ce qu’il m’a demandé, m’assurant de ne pas m’être trompée. Non, apparemment. C’est bien ce qu’il voulait. J’en suis heureuse. Je ne m’attendais néanmoins pas à ce qu’il discute mon choix de boisson. Isaak suggère sur le ton de la plaisanterie que je puisse avoir opté pour de l’eau parce que je me réserve pour des dîners plus huppés, et j’éclate de rire à cette image peu flatteuse de ma personne. Je ne suis pas au « régime », non. Je n’aime que les jus de fruits et j’ai choisis uniquement ce qui me convenait. Une réponse que j’apporte à mon rendez-vous, avant de lui préciser naturellement la raison de ne pas avoir pris des pop-corn également. Je ne connais pas, en réalité. Je n’en ai jamais goûté. Je suis donc agréablement surprise qu’il me propose d’en goûter, après qu’il m’est assuré que je n’étais pas maigre, et qu’il retient mes goûts en matière de sucre.

« _ Je veux bien, oui. Dis-je en prenant l’un de ces pop-corn dans la boîte. _ Merci. Ensuite, je le mets dans ma bouche pour en découvrir toute la saveur. _ Hmmmm. Je souffle, souriante. _ C’est très bon ! »

C’est assez léger au niveau de la texture, sans être trop sucré également. J’aime beaucoup. Je le remercie à nouveau de m’avoir permis d’en goûter un, avant que nous décidions d’un commun accord de rejoindre la salle où le film sera diffusé. C’est une toute autre ambiance, je dois dire. C’est plus intimiste que le hall. Mais là encore j’aime beaucoup cette atmosphère chaleureuse qui s’en dégage. Je demande à Isaak où il désire que nous nous installions, et il opte pour la seconde rangée tout en hauteur, bien au centre. Ce sont ces places préférées, à ce que j’apprends. Elles permettent de bien voir l’écran.

« _ En effet. Je confirme doucement, m’asseyant à côté de lui. _ On est exactement dans le bon angle de vu. »

Je dépose ma veste ainsi mon sac sur le siège voisin, avant de mettre ma bouteille d’eau dans le… je ne sais pas comment cela se nomme, quand je sens la main de l’homme se glisser dans la mienne. Je… Je l’observe immédiatement, souriante, puis referme naturellement la mienne contre la sienne. Je suis tellement heureuse qu’il m’offre un tel rapprochement que mon cœur bat la chamade dans ma poitrine, d’euphorie.

« _ C’est fantastique. Je souffle sincère, en réponse à sa question. _ J’aime vraiment beaucoup cet endroit. Je suis heureuse de le découvrir avec lui. _ On pourra renouveler l’expérience à l’avenir si tu veux ? »

Cela me fera très plaisir, personnellement. Je suis sur un petit nuage de bonheur, en cet instant. Et… le dos bien callé contre mon siège, je regarde les bandes annonces, lançant de brefs regards en direction de nos mains de temps en temps.
Je suis tant amoureuse de lui, seigneur. J’ai le sentiment d’être à nouveau l’adolescente de dix-huit ans, qui ne savait comment réagir face à un garçon.

« _ Je suis très heureuse d’être avec toi. »

Je lui partage à la suite, un peu timidement, avant d’embrasser doucement sa joue. Les lèvres cela aurait été trop… précipité. Je le laisse donc avancer à son rythme.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Elsy
Elsy
MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3

Kylie accepte de goûter les pop-corn , et je constate avec un sourire qu'elle semble aimer. Après tout , qui n'aime pas le pop-corn ? C'est presque universel , surtout au cinéma.

"Tu pourras en prendre pendant la séance si tu veux."

Je nous conduis ensuite dans la salle , préférant les places très hautes et vers le milieu de la rangée , avant de demander à Kylie comment elle se sent. Elle me répond que nous sommes effectivement dans le bon angle de vue.
J'attend qu'elle se soit installée pour prendre timidement sa main dans la mienne. Les bandes annoncés débutent , et j'ose lui demander comment elle trouve l'ambiance de l'endroit.

Elle ne dégage pas sa main , et j'en suis immédiatement rassuré , encore plus quand elle me dit vraiment apprécier l'endroit . Elle pense même déjà aux prochaines fois !
C'est...euh...précipité ? Je ne sais pas. Mais , je me sens tellement bien en ce moment. Avec elle , tout simplement.
Je mets le paquet de pop-corn entre nous deux , pour qu'elle puisse se servir si elle veut.

"Tu penses déjà aux prochaines fois ?" , je lui souris amusé. Je suis ravi qu'elle aime autant que moi ce lieu. Ça pourrait nous faire comme une passion commune , au delà de nos différences.

"Ce serait avec plaisir." , je lui souffle finalement comme réponse.

Je suis un peu surpris par le fait qu'elle dépose un baiser sur ma joue , mais je ne proteste évidemment pas. Je commence à m'habituer à nos rapprochements. Je les apprécie même de plus en plus.

"Moi aussi , je suis très heureux d'être avec toi. Sincèrement. " , je réplique sincère , en la regardant dans les yeux.

Je n'ose pas avancer un nouveau geste à son égard , mais je presse doucement sa main en réponse. Je ne peux pas encore mettre les fameux mots sur ce que je ressens à son égard...Mais , je sais que ça va finir par arriver. Peut être plus vite que je ne l'aurai pensé .

Les bandes annonces s'achèvent, et le film commence. Je ne lâche pas sa main , bien que je détourne le regard. Les premiers plans présentent un avenir de la terre que personne n'a envie de voir. Une Terre colonisée , avant que le futur groupe de héros fasse son apparition.

Comme lorsque j'allais régulièrement au cinéma avant , je me retrouve plongé dans le film dès les premières secondes. Je vis l'instant , le moment , et plonge ma main dans le popcorn machinalement, sans parvenir à quitter l'écran des yeux. L'intrigue est en réalité prenante , et je suis embarqué comme au bon vieux temps. Et en charmante compagnie...


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tumblr_p32y9kIWAe1rourwbo4_r1_540
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2491
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

522d07707677e342592cec7d18a58775f095e8f2.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
La proposition d’Isaak me touche énormément. Il ne s’agit que d’une invitation à partager ces popcorns durant la séance si le cœur m’en dit, mais j’ai le sentiment qu’il me fait comprendre qu’il m’autorise à me mêler plus à sa vie, d’une certaine manière. Oui, je sais : c’est un raisonnement totalement tiré par les cheveux. Or, on ne propose pas ce genre de choses à une simple amie n’est-ce pas ? Je ne saurai le dire. Je le remercie donc d’un sourire entendu, tandis que nous regagnons la salle où sera projeté notre film. C’est vraiment agréable, ici. Je me sens totalement épanouie et… cette émotion se décuple dès que nos mains se lient, installés sur les sièges qu’il a choisit pour nous. La vue y est parfaite, à ses dires. Et je le crois sans une once d’hésitation, tant nous sommes piles au centre de l’écran. Je confirme donc son point de vue, avant de lui assurer que j’apprécie énormément l’ambiance qui se dégage de ce lieu. J’admets que suggérer aussi vite que l’on puisse y revenir ensemble à l’avenir, c’est un peu précipité le cours des évènements mais… Pourquoi devrais-je attendre ? Je sens que j’aime ce moment plus que n’importe quel autre. Je désire donc le renouveler à l’avenir, si le cœur lui en dit lui-même.

« _ Oui. Je confirme avec amusement, à la question qu’il m’adresse sur le sujet. _ Je sais que cela est sûrement précipité mais… j’aimerai beaucoup qu’on revienne ici à l’avenir, tout les deux. »

Une proposition qu’il accepte à la suite, avec – je cite – plaisir, ne manquant pas de gonfler mon cœur de bonheur. Suffisamment pour m’encourager à lui partager cette joie d’être en sa compagnie, d’ailleurs. Une confession bien faible, en comparaison à la réalité, à laquelle j’associe un baiser sur sa joue, de sorte qu’il comprenne l’ampleur de cet émoi que je ressens à son contact. Cela va au delà du simple bonheur, d’ailleurs. Je me sens tant et indubitablement amoureuse de lui, que je ne porte pas mes lèvres à sa bouche par respect pour le rythme qu’il souhaite donné à notre relation. Je ne m’attends même pas à ce qu’il y réponde. Je suis donc agréablement comblée qu’il le fasse, les yeux dans les yeux.

Je t’aime, Isaak.

Je t’aime…

Mieux vaut que je ne le dise pas à haute voix. Je sens qu’il n’est pas prêt à l’entendre, et j’en veux pour preuve cette légère pression de ma main.

Entendu, Isaak. Nous avons tout notre temps, toute notre vie. Et je t’attendrai, sans une once d’hésitation.

C’est du moins les mots que je tais, tandis que les bandes annonces laissent place au film. La salle se plonge dans le noir complet, et j’observe un instant mon rendez-vous, captivé par les premières secondes du film. Il est tellement séduisant en cet instant que je souris doucement, avant de me concentrer moi-même sur la toile où se joue la raison de ma présence dans cette salle. L’histoire est captivante. Très vite, je me prends d’affection pour les protagonistes principaux, pendant que je pioche de temps à autre des popcorns dans le seau. Parfois, ma main libre rencontre celle de mon rendez-vous, et je fais fie des frissons que cela provoque dans tout mon être. Après plus d’une heure trente de péripétie, terminant sur une planète plus accueillante pour l’espèce humaine du film, les lumières de la salle se rallument, et je lance un nouveau regard à mon rendez-vous, enchantée.

« _ C’était génial. Je souffle naturellement, sachant qu’il attend certainement mon verdict sur le genre, autant que le film en lui-même. _ Les personnages étaient très attachants, et j’ai beaucoup aimé découvrir le monde de cet univers. »

C’est une réussite. Je crois même que l’on peut affirmer que j’aime le genre « science-fiction », à présent. Me levant de mon siège comme les autres clients, je récupère d’une main mes affaires, avant de quitter la salle en sa compagnie, toujours main dans la sienne.

« _ Tu as une idée du restaurant où tu aimerais que nous allions, maintenant ? »

Je demande doucement dans le hall, marchant en direction de sa voiture à l’extérieur, oubliant que je devrais normalement être chez moi, auprès de mon époux violent.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: