Partagez
 
 
 

 Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 789
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3

Il y a certes une certaine gêne entre nous , mais je suis rassuré de constater qu'il n'y a pas de colère ou de ressentiment dans ses yeux. Elle me salue sur un ton plutôt doux , et je n'ose pas soutenir son regard , préférant tout à coup la complimenter sur sa tenue. Des habits simples , mais qui l'a mettent en valeur. Je crois sincèrement qu'elle mérite ce compliment, même si je suis affreusement embarrassé de l'avoir dit à voix haute.

Je tourne de nouveau la tête vers elle , quand elle recommence à parler. Monroe est toujours adossée à la rambarde , ses yeux observant les quelques animaux du lac. Elle me remercie , affirmant qu'elle comprends ce qui a pu me pousser à dire de telles choses. Oui , c'est vrai que j'avais la tenace impression que seul le sexe l'intéressait. Cela ajouté au fait que je ne comprends pas ce que je ressens moi même...
Je constate qu'elle rougit , me confiant que je suis le seul homme pour qui elle ressent une telle attirance. Ses intentions n'ont jamais été mauvaises à mon égard. Je le vois bien , maintenant. Je souris un peu plus largement , heureux qu'elle ne me tienne pas rigueur pour la veille.

"C'est bien pour cela que je vous ai invité hier." , je finis par dire , la regardant toujours discrètement. "Comme je vous l'ai dit , au téléphone...Je...ressens des choses particulières quand je suis avec vous. Et je ne parle pas de sexe." , certes il y a une attirance physique très puissante entre nous. Mais , je crois que sa présence m'apporte autre chose encore. Du calme , de l'apaisement, je dirai.

"Je vais être honnête avec vous : je ne sais pas ce que nous devons faire. Une part de moi veut sincèrement apprendre à vous connaître." , alors que l'autre voudrait parfois lui envoyer de nouvelles paroles acerbes , lui rappeler ses origines sociales encore une fois. "Mais vous êtes mariée. Je crois que ça fait partie des choses qui m'ont conduites à vous repousser." , je me rapproche un peu d'elle, croisant mes bras sur la rambarde , juste à ses côtés.

"Que souhaitez-vous Kylie ?"


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_phih8kHDJA1xb955oo9_r2_500
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2489
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

tumblr_po3v5nBrEh1sddr1ro6_250.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
Je souris, timidement. Si je n’osais croire que l’aveu de cette nuit puisse être sincère de la part de l’inspecteur, je pense pouvoir affirmer que le doute n’est plus permis à présent. Il me confie qu’il m’avait initialement invité à partager un verre parce que l’attirance que je lui voue est réciproque, et j’apprécie plus que de raison qu’il l’aborde à nouveau afin de mentionner que cela n’est pas que sexuel entre nous. Il est vrai que cela a débuté ainsi, du reste. Et prétendre le contraire serait mentir. Mais de là à croire qu’il ne s’agissait que d’un simple besoin primaire, exigeant impérieusement d’être assouvie, cela serait une grossière erreur. Pourquoi aurais-je tenu à ce qu’il reste, d’ailleurs ? Cela n’avait aucun sens avec le reste de notre entrevue, déjà. Je suis par conséquent sincèrement heureuse que l’inspecteur sache à présent me départager de l’image qu’il s’était faite de moi, dès cette nuit-là. J’ai conscience que je l’y ai aidé, du reste. Cela n’était nullement mon intention véritable, toutefois. Je suis soulagé que nous ayons pu mutuellement passé au dessus de nos aprioris, afin de nous retrouver aujourd’hui. Je n’ai pas grand espoir que notre rencontre ne marque pas le terme de notre histoire, aussi éphémère qu’interdite. Mais j’ai l’intention d’en profiter pleinement, quelque soit son issu. L’inspecteur m’annonce qu’il n’a aucune idée sur le comportement que nous devrions adopter face à cette situation. Il admet qu’il a partiellement sincèrement l’envie d’en apprendre davantage sur ma personnalité, afin de mieux me connaître, mais le simple fait que je sois mariée l’encouragerait volontiers à me repousser. Et je le comprends, du reste. Personne n’a envie d’être le second rôle dans la vie d’une femme, riche de surcroît. Mais je ne peux lui garantir que le divorce me sera autorisé, toutefois. Particulièrement si nos rapports devenaient plus sentimentaux, à l’avenir. J’ai conscience que la simple évocation d’une séparation, auprès de Jack, serait la source d’une violente dispute. Je me rappelle d’ailleurs parfaitement les mots qu’il m’a adressé, la nuit dernière : « Tu m’appartiens. Tu es ma chose. Si je découvre qu’un autre homme ne t’as ne serais-ce que toucher une seule fois, je te tue. » Je n’imagine pas meilleure réaction à la simple volonté de rompre notre contrat de mariage. En ai-je envie, du reste ? Oui. Quand il me terrifie comme il ne cesse de le faire, osant lever la main sur ma personne, je ressens l’irrépressible besoin de me soulager de cette vie qui ne me scie plus. Je doute simplement que l’option me soit sincèrement offerte, en réalité. Je sors de mes pensées quand je sens le corps de l’inspecteur amorcer un mouvement d’approche en ma direction. Il souhaite connaître mes désirs quant à cette situation et… Le cœur battant toujours vivement dans la poitrine, je déglutis ma salive quand je songe que l’idée première qui me traverse l’esprit est celle qu’il m’embrasse. C’est… tout bonnement déplacé, hors de propos. Et… J’ai connaissance qu’il attend une réponse intelligible sur la situation. Je me refuse donc de lui partager ce qui pourrait être assimilé, une fois encore, à une simple invitation à la débauche.

« _ Hé bien… Je souffle, tournant mon visage en direction du sien, les joues toujours rougies de mes précédents propos. _ J’aimerai que l’on s’accorde une chance, vous et moi. Je déclare, consciente que cela ne reste que ma seule volonté, et qu’il peut totalement la refuser. _ Je n’oublie pas que je suis une femme mariée, du reste. Et que la décence voudrait que je mette un terme à tout ceci également mais… J’apprécie réellement plus que de raisons votre compagnie, Isaak. Je souhaiterai que l’on… Que nous... »

Je suis certaine qu’il comprend les mots que je tais. Je veux que nous puissions vivre cette idylle, sans limite, dans le respect de l’autre. Et je tiens farouchement à ce qu’il l’accepte.

« _ Avez-vous déjà… déjeuner ? Je m’hasarde à l’interroger, souhaitant poursuivre cette conversation à une table où nous pourrons nous parler réellement, les yeux dans les yeux. _ J’ai repéré un petit fast-food de l’autre côté du lac. Je lui indique, sachant qu’il peut le remarquer de sa position. _ Nous pourrions aller nous y restaurer ? »

C’est une simple suggestion, du reste. S’il s’avère qu’il a déjà pris son repas du midi, je me sustenterai sur le chemin du retour, lorsque je rejoindrai mon travail au terme de notre rendez-vous. Cela ne me pose aucun souci. Je tiens juste à ce que ce rendez-vous se passe dans d’excellentes conditions.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 789
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3
Je me demande encore si je ne fais pas une grande erreur , en continuant à converser de cette façon , avec Kylie Monroe. Rien de bon ne peut sortir d'une telle relation , adultère qui plus est. Devrons-nous regarder nos arrières en permanence ? Quel genre de type est son mari ? Serait-il du genre à me menacer , faire jouer ses influences ? Ou s'en prendre à Monroe ?
Je me dis presque que je devrai vite retirer mon offre , mais voilà que Kylie réponds. Bien.

Son visage a pris quelques couleures , lorsqu'elle le tourne vers le mien. Elle voudrait que l'on s'accorde une chance , elle et moi. Au fond de moi, je suis d'accord et heureux qu'elle l'accepte . Après tout , notre attirance ne peut pas venir de nulle part. Ça ne peut pas être juste nous qui fantasmons sur le physique de l'autre. C'est bien plus profond , j'ose l'imaginer.

Elle n'oublie pas ce qu'elle est , du reste, mais son envie reste la même. J'autorise un sourire à se peindre sur mon visage , hochant doucement la tête. Je ne peux qu'espérer que les risques valent la peine d'être pris.

"D'accord . Accordons-nous une chance ." , j'accepte donc de continuer nos curieux échanges.
C'est dit , je ne peux plus revenir en arrière , malgré mes nombreux doutes. Elle propose ensuite d'aller déjeuner , ce qui n'est pas pour me déplaire , cela dit. Juste à espérer que tout se passe d'une meilleure façon que la fois dernière.

"Non , je n'ai pas mangé encore. Ce serait avec plaisir." , je lui réponds , l'invitant justement à se diriger vers le fast-food. Quelque chose de simple qui me convient très bien.

Néanmoins, je n'ai pas non plus plusieurs heures devant moi , et si nous devons manger , autant y aller directement que de rester dans le Park.
Nous entrons , commandons les produits peu diététique que nous allons consommer , avant de prendre place à une table. Nous allons parfaitement nous fondre dans la masse de personnes qui viennent manger à cet endroit.
J'ai encore un peu de mal à fixer son regard , et je passe une main gêné dans mes cheveux.

"J'imagine que nous devons parler. Je vous promets de ne pas faire de remarque sur votre argent , cette fois-ci. " , toujours aussi gênant mais , parfois , un petit trait d'humour ne fait pas de mal.

"Et si vous me posiez une question ?" , je finis par dire encore , pour délier nos langues qui gardent en mémoire la conversation de la veille.

"J'y répondrais le plus sincèrement possible." , petit sourire en coin.

Tout dépend de sa question. Je ne lui mentirai pas , cela dit. Ce serait prendre un mauvais départ , encore une fois , dans...notre relation ? Si on peut vraiment appeler ça une relation ? Un rapprochement secret avec la femme d'un banquier ?
Je ne sais pas encore comment nous définir. Ce rendez-vous devrait m'en donner une idée plus précise.


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_phih8kHDJA1xb955oo9_r2_500
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2489
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

tumblr_po3v5nBrEh1sddr1ro6_250.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
Je réponds au sourire de l’inspecteur, chaleureusement. Je ne sais pas si cela sous-entend qu’il valide mon désir de nous offrir une chance mais… je crois que cela m’encourage à croire que nous avons véritablement progressés tout les deux. Peut-être pourrions-nous devenir ami, s’il refuse ? Je ne crois pas, non. Et c’était ridicule de le suggérer, du reste. J’ai conscience de l’effet désastreux qu’il a sur mes désirs impolies et… Jamais je ne m’épanouirais dans une relation aussi platonique, surtout s’il est toujours autant séduisant qu’il ne l’est en ces instants. Je le sais. Je le ressens. Je serai constamment en proie à une dualité interne, m’intimant de ne pas tout gâcher pour quelques émois interdits, et nos rapports se teinteraient bien vite de la même amertume que celle qu’elle possédait encore la nuit dernière. Non, nous ne pouvons nous entendre que si nos désirs profonds se trouvent mutuellement comblés dans nos échanges, et rien ne saurait nous soustraire de cette condition sine qua non. Je me prépare donc mentalement à entendre sa déclination, avec une délicatesse somme toute nouvelle à mon esprit, quand la réponse qu’il me fournit n’est pas du tout celle à laquelle je m’attendais. Il accepte que l’on s’accorde une chance, sans le moindre signe d’hésitation. Est-il vraiment sincère, du reste ? Je ne saurais le dire. Cela semble être le cas et… Le cœur gonflé d’une joie que je ne soupçonnais pas, je l’invite à partager son déjeuner en ma compagnie, dans le fast-food que j’ai repérée précédemment à l’autre bout du lac. Une invitation qu’il accepte – avec plaisir, même – tandis que nous prenons déjà la direction du lieu-dit. Je dois être en plein rêve, je crois. Les choses me semblent aisées et… après le désastre de nos premières rencontres, je n’ose envisagé que cela puisse être la réalité, tant je m’estime être toujours plus malchanceuse que chanceuse. Peut-être qu’instaurer un contact entre nos corps suffiraient à m’assurer que je ne dors pas, tant le réveil aime vous sortir de vos songes dès que les moments deviennent intéressants. Mais je m’abstiens de le frôler ne serait qu’accidentellement, lorsque j’ai conscience que mon comportement ne peut être une illusion. Ma réflexion est à son paroxysme, y compris dans la bêtise la plus pure. Je me conforte par conséquent dans l’idée que la chance envisage probablement de me sourire enfin, quand vient notre tour de commander au comptoir. C’est la première fois que je me restaure dans un tel endroit, je dois dire. Je laisse de ce fait à l’inspecteur le loisir de choisir son menu, tandis que j’observe les mets proposés. Alors… Salades, soupes, et hamburgers. Il n’y a rien de bien différent de la gastronomie à laquelle je suis habituée, dans l’ensemble. Il n’y a que les prix qui me semblent étonnamment bas. Est-ce un gage de qualité ? Je lance un regard aux autres clients pour m’en assurer, quand la vendeuse requiert mon attention. C’est à mon tour de commander. Je lui demande la description des quelques plats qui sont susceptibles de me plaire, puis opte pour une salade composée au saumon, à laquelle j’ajoute des frites fraîches et une bouteille d’eau. Je rejoins ensuite la première table de libre qui s’offre à nous, en compagnie de l’inspecteur, où je dépose mon sac à main sous la table, bien à côté de mes chevilles. L’endroit est charmant, encore une fois. La simplicité ne gâche rien à l’élégance du restaurant, agréable, et le bruit des autres clients n’est pas autant assourdissant que j’aurai pu le craindre.

« _ Cela serait plus chaleureux, j’imagine. »

Je confirme à Isaak, souriant, après qu’il m’ait exprimé la nécessité que l’on discute. Il est vrai qu’un silence ne serait pas indiqué, en cet instant. J’apprécie donc qu’il me fasse la promesse de ne plus me taquiner sur ma fortune, avant qu’il ne me suggère de lui poser une question.

« _ Eh bien… Je dis en amont, réfléchissant à cette dernière brièvement, la garantie qu’il m’y répondra le plus sincèrement qu’il lui est possible. _ J’ai eu l’occasion de vous parlez de moi dans le moindre détail, hier (ou presque), alors... Peut-être pourriez-vous en faire autant, à présent ? Parlez-moi de vous ? »

La question est aussi vaste que celle qu’il m’a posée, me semble-t-il. Il a donc la liberté de me parler de ce qu’il estime utile à ma découverte de sa personnalité, sans que le sujet ne soit trop précipité à son esprit. Je porte déjà toute mon attention à sa personne, d’ailleurs, bien que j’entende mon téléphone sonner dans mon sac-à-main. Non. Pas maintenant, Jack. Avec un peu de chance, l’inspecteur pensera que cela vient d’une table voisine, et je n’aurai pas à m’excuser pour prendre l’appel. Je ne veux pas prendre l’appel, du reste. Je veux que mon mari me laisse tranquille, afin que je ne puisse que concentrer sur l’homme qui me fait face, et dont le charme prend irrémédiablement sur moi.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 789
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3
Kylie confirme qu'il serait mieux que nous discutions. Ça rendrait le moment plus chaleureux , selon elle. Sa question , qui se trouve ne pas en être une , consiste simplement à ce que je lui parle de moi. Eh bien. C'est peut etre trop vague , comme sujet. Surtout que son téléphone se met à sonner. Enfin , ça semble venir de son sac , peut être que je me fais des idées. Je croise son regard. Elle n'a pas l'air de vouloir décrocher. Bah. Ce n'est pas mon affaire , et je suis plutôt arrangé qu'elle ne veuille pas interrompre notre moment. J'attends que la sonnerie cesse , avant de répondre.

"Je ne sais pas si il y a grand chose à dire." , je commence en jouant avec mes couverts en plastiques. "Eh bien...Je me suis dirigé vers la police dès mon sortir du lycée. Je peux me vanter d'avoir été dans les premiers des classes." , petit sourire en coin. "J'ai rejoins les moeurs tout de suite , et je suis devenu inspecteur après quelques années." , un parcours rapide et modèle en somme. Un des plus jeunes inspecteur du pays , depuis bien longtemps. Dommage que cette réussite soit arrivée si peu de temps avant la mort de Cole. J'hésite quelques instants avant de continuer , mes yeux fixés sur la table.

"Je me consacre énormément à mon travail , ces dernières années. Peut être un peu trop même. Je ne prends même plus le temps de sortir au cinéma , ce que je faisais souvent...Avant." , le voilà. Le traître mot est prononcé.

Qui y avait-il avant ? Je soupire discrètement. Puis-je vraiment lui dire ça ? Je veux dire , c'est tellement personnel. Moi même, je ne suis pas encore passé totalement dessus. Comme si je pouvais passer sur la mort de mon fils aussi simplement. Non. J'ai beau quelques peu apprécier cette femme par moment , je ne peux...
Hum. Je viens de me rappeler d'un détails. Dans mon bureau , hier après midi. Je l'ai vu jeter un œil à ma photo. A-t-elle pensé que je lui ai menti sur ma famille ? Ne serais-ce pas mieux de lui dire la vérité pour repartir véritablement sur de bonnes bases ?

"En fait..." , je relève mes yeux vers elle. Monroe , avec sa vie parfaite et bien rangée...peut-elle seulement comprendre ce que j'ai traversé ? Seulement y compatir ? Je ne le saurai pas , si je reste obstiner dans mes préjugés.

"Je suis divorcé." , je lâche enfin. "Je me suis marié jeune...enfin plus tard que vous. J'avais 23 ans. Vous savez , on croyait à l'amour éternel tout ce genre de choses . Nous avons eu un enfant , un garçon. Cole. Il..." , j'inspire un grand coup , sentant l'émotion me submerger , comme à chaque fois que je prononce son nom .

"Il est mort dans un accident de voiture , il y a un peu plus de deux ans, alors qu'il venait d'avoir cinq ans. Notre mariage n'y a pas résisté ." , je sens mes yeux s'embrouillés . Plus sur Christelle non , mais bien sur mon fils qui me manque un peu plus chaque jour. Le temps allège la souffrance...tu parles. Ça l'augmente plutôt. Je baisse légèrement la tête , essuyant distraitement mes yeux. Je déteste montrer ma peine. Vraiment.

"Excusez moi. C'est encore difficile d'en parler. Je ne voulais pas...plomber l'ambiance. Ça me semblait important de vous le dire."


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_phih8kHDJA1xb955oo9_r2_500
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2489
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

tumblr_po3v5nBrEh1sddr1ro6_250.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
Je souris, attendrie par le comportement de l’inspecteur. Il estime qu’il n’a pas grand-chose à me partager sur sa vie privée, et je constate avec amusement que cette révélation l’encourage à jouer avec ces couverts en plastiques. Ce pourrait-il qu’il se trouve nerveux à l’idée de me dévoiler l’homme qui se cache derrière ces seules apparences ? Je m’en fais la remarque, tandis qu’il opte de me partager son passé professionnel. Il a choisit de devenir policier dès la fin de ces études au lycée, où il est très fier d’avoir été dans les premiers de sa promotion. C’est formidable de briller dans la carrière que l’on a choisit, je le confirme. Je lui donne donc totalement raison d’en être fier, tandis que je réponds sincèrement à son sourire. Ensuite, j’apprends qu’il a rejoint les mœurs directement, d’où il est devenu l’inspecteur qu’il est à présent. C’est une jolie carrière, à mon sens. Pourquoi ai-je donc le sentiment que l’homme n’en est pas complètement heureux ? Aucune idée. J’entrevois un début de réponse lorsqu’il me confie la dévotion qu’il porte à sa carrière, bien que j’y soupçonne un sens caché. Dois-je comprendre que je ne serais jamais une priorité dans sa vie, y compris si nos rapports viendraient à devenir plus sentimentaux ? Je l’imagine comme une probabilité inévitable, quand un détail attire toute mon attention. Il fait mention d’un « avant » où il s’autorisait à aller au cinéma. Un « avant » datant de quelques années, semblant devenir la source d’un trouble soudain. Aurait-il vécu un drame marquant ? C’est l’explication qui me semble la plus plausible, bien que je ne m’autorise pas à le brusquer dans ces confessions. Je ne veux pas qu’il me révèle cette « avant » parce que je lui en aurai fourni la demande, on-ne-peut-plus déplacée. Je veux qu’il m’en estime suffisamment digne pour en découvrir la signification. Je me tiens donc à cette volonté, bien que je m’autorise à déposer une main chaleureuse à l’une des siennes, de sorte de lui apporter mon soutien moral. Ce n’est pas grave s’il n’a pas le cœur à m’en parler dès à présent, du reste. Je saurai me passer de détails aussi éprouvants que n’est celui-ci dans sa vie intime. Mais je tiens à ce qu’il sache que je possède toute la compréhension dont il puisse avoir besoin, y compris dans les moments les plus douloureux de son existence. Je souris donc doucement dès que nos regards se croisent, avant que de nouvelles révélations me soient apportées. Il a été marié et… De ce mariage, est né un petit garçon : Cole. Le petit garçon sur la photo dans son bureau ? Non. Non, j… je pressens un drame qui me touche droit au cœur et… le regard brillant de la peine qui me submerge soudainement, je découvre avec horreur qu’il a perdu son fils, un peu plus de deux ans auparavant, au cours d’un accident de la route. Non, j… Je suis tant bouleversée par le chagrin qu’il me dévoile que… Que je quitte mon siège spontanément, dès qu’il me fait part de ces plus plates excuses pour l’ambiance qui découle de cette confession.

« _ Non ne t’excuse pas, Isaak. Je souffle naturellement à son attention, dès lors que je m’accroupis à côté de son siège, une main se déposant sur sa joue. _ Ta volonté de me partager ce drame me touche énormément et… Jamais je ne saurai t’en tenir rigueur. Au contraire. J’essaye de capter son regard du mien, tandis que je caresse sa joue de mon pouce. _ J’imagine aisément l’épreuve que tu traverses et… cela me bouleverse, sincèrement. »

Je ne sais que trop bien ce qu’est la douleur de vivre sans un enfant. Il ne m’est de ce fait pas difficile de comprendre la souffrance qui le submerge d’avoir perdu le sien.

« _ Je veux être là pour toi. Je souffle à la suite, plus tendrement que jamais, tandis que je prends conscience du changement de pronom pour m’adresser à lui. _ Pour vous, pardon. Je rectifie, craignant qu’il n’apprécie pas ce soudain élan de familiarité de ma part. _ Je veux être là pour vous, à chaque instant. »

J’ai conscience que rien ne pourra soulager la souffrance qu’il traverse depuis ce fameux jour, du reste. Mais je tiens à lui offrir toute l’attention dont il estime avoir besoin, ne serait-ce que pour lui permettre de vivre des moments fugaces de bonheur. Puis-je le rendre heureux, d’ailleurs ? Je ne saurai le dire, très sincèrement. Je ne sais même pas si je parviens ne serait-ce qu’à panser son cœur blessé. Souffre-t-il uniquement de l’absence de cet enfant ? Ne regrette-t-il pas son épouse, l’ayant quitté à la suite de ce drame ? Ce sont là les questions qui me submergent, tandis que je me cherche une légitimité à formuler une telle dévotion à sa personne. Peut-être me fourvoie-je totalement sur lui, sur nous ? Est-il réellement possible de vivre quelque chose, avec un homme qui souffle le chaud autant que le froid ? Je ne sais pas. Je me perds dans son regard quand un serveur vient rompre le moment, nous apportant nos commandes. Je me redresse pour rejoindre mon siège, où je remercie ce dernier pour la qualité de son service. Il est temps de manger, je crois. Et de relancer la conversation, également.

« _ Je ne suis jamais allée au cinéma de toute ma vie. Je commence timidement, me saisissant de ma fourchette en plastique. _ Peut-être pourrions-nous y aller ensemble un jour, si le cœur vous en dit ? »

Ou pas. Il en sera fait selon ces désirs. Je ne suis pas entrée dans sa vie pour le contraindre à me consacrer du temps, là où il a l’habitude de s’occuper de ces enquêtes. Non, j’accepte totalement d’être reléguée à un second plan, si c’est là que ce trouve ma place.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 789
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3

Je n'avais pas vraiment dans l'idée de parler de Cole à Kylie. Ce n'est pas la meilleure idée que je puisse avoir. Je me le dis encore plus , lorsque la femme pose sa main sur la mienne. Ça me fait frissonner. Angoisser. Je ne sais toujours pas quoi ressentir.

Les mots se bloquent dans ma gorge , comme à chaque fois que je dois dire à haute voix que mon fils est mort. Parce qu'un crétin nous est rentré dedans en voiture. Parce que je n'ai pas su éviter la trajectoire de ce fils de...
C'est sûrement autant ma faute qu'au conducteur. Et , ça me rend fou , toujours un peu plus. Mon fils aurait dû grandir , comme n'importe quel autre garçon...Mais , à la place , il est mort dans un accident stupide. Et , le temps n'arrange rien. C'est pire , même.

Je n'aurai jamais dû lui dire. Ça ne la regarde pas. Ou elle s'en fiche. Elle Me trouvera faible ? Se dira qu'un homme n'a pas le droit de pleurer en public ?
Je ne sais pas. Peu importe , après tout , de ce qu'elle pense.

Je suis bouche bée quand elle vient s'accroupir à mes côtés , posant une main sur ma joue. Le tutoiement interpelle tout de suite mes oreilles , mais je ne dis rien. Peu importe , en réalité. L'important , c'est ce qu'elle me dit. Monroe est touchée que j'ai consenti à lui faire part de ce drame qui l'a boulverse. Elle se rectifie ensuite , pour repasser au vouvoiement. Elle veut être là pour moi , pour me soutenir. Son regard , m'enveloppe tout entier , déstabilisant. Je déteste cette sensation , de perdre pied face à quelqu'un .

Qui était la dernière personne à m'avoir dit cela , sincèrement ? Je ne m'en souviens pas. Christelle a préféré me rejeter toute la faute , et partir refaire sa vie. Personne ne s'est soucié de savoir ce que je ressentais. Que j'avais peut être besoin d'aide .
Je regarde la femme reprendre sa place , toujours le même air stupéfait sur le visage .
Je ne sais pas si je peux faire confiance à Kylie Monroe. Notre relation est si...particulière. Je veux la connaître un instant , la frapper le moment suivant. Comment pourrai-je compter sur elle , pour aller mieux ? Comme être sûr qu'elle ne va pas agir comme Christelle, à m'envoyer toutes mes erreurs en pleine figure ?

"Merci Kylie. Ce que vous avez dit...Ça me touche vraiment. Votre soutien... Si les choses...évoluent dans le bon sens entre nous...Enfin. Merci de votre empathie. Peu de gens m'en ont montré. Mais parlons d'autres choses." , je commence vraiment à perdre mes moyens , et c'est hors de question que ça continue de cette manière. Je dois me tenir un minimum. Ne pas me jeter dans ses bras dans la seconde , pour quérir du réconfort. La vie , ça ne marche pas comme ça. Ça va plus loin que quelques paroles creuses , dîtes sous le coup de l'émotion.

"Vous voulez qu'on se tutoie ?" , je demande finalement alors qu'elle propose qu'on aille au cinéma ensembles.

Une activité simple , que j'aimais tant. Y retourner ? Avec elle ? Je me mords l'intérieur de la joue. Je ne sais pas. Est ce que j'ai envie d'aller voir un film avec cette femme ?
Assurément oui.
Non. On pourrait nous voir. Son mari pourrait l'apprendre.
Oh merde. J'en ai marre d'être si indécis .
En plus , elle me confie ne jamais y être allée. Étrange . Je veux dire , ça n'a rien d'une activité extraordinaire. Pas assez uppe pour sa classe sociale ?
Non. J'ai dit que j'arrêtais de la juger sur des préjugés . Peut être n'a t-elle juste pas eu l'occasion , le temps ou ...Ou que son mari déteste le cinéma.

"Vous avez quand même vu quelques films , j'imagine ? Quels genre de film aimez-vous ?" , je commence à demander pour faire disparaître l'image de Cole de mon esprit.
J'ajoute ensuite , bien qu'encore un peu hésitant :

"Et bien sûr que nous pourrons y aller ensembles. Je serai heureux de vous faire découvrir ce...hum...divertissement." , stupide comme phrase. Je ne crois pas que j'aime la tournure que prend ce rendez-vous.

Enfin , je ne sais pas.
Non. C'était une erreur. Mais , j'y suis à pieds joints désormais , dans cette erreur. Alors , autant foncer jusqu'au bout.


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_phih8kHDJA1xb955oo9_r2_500
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2489
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

tumblr_po3v5nBrEh1sddr1ro6_250.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
J’ai eu tort. Mon élan d’émotivité m’a encouragé à adopter un comportement totalement déplacé vis-à-vis de l’inspecteur et… Terriblement mortifiée à l’idée qu’il puisse m’en tenir rigueur, je n’ose à peine encore le regarder droit dans les yeux. Je sens que cette réaction l’a encouragé à remettre son bouclier de protection à mon encontre, du reste. Je me trouve par conséquent véritablement stupide. Jamais je n’aurai du lui faire l’affront de lui faire part de cette envie d’être là pour lui, à chaque instant. J’aurai du me contenter de lui partager mes condoléances les plus sincères et… J’ai tout gâché, une fois encore. C’était évident qu’il ne voudrait pas du soutien infaillible d’une bourgeoise, du reste. Pourquoi ne parviens-je pas à retenir cette information ? Je ne sais pas. Je joue nerveusement avec la fourchette dans les quelques feuilles de salades qui composent mon plat, quand je l’écoute me faire part de sa gratitude. C’est inutile. Ce geste a été un véritable élan du cœur et… Je n’attendais aucune marque de remerciement en conséquence. Peut-être espérais-je inconsciemment qu’il m’offrirait un petit baiser mais… Où avais-je la tête, bon sang ? Avais-je oubliée que nous n’étions pas dans une comédie romantique ? Que l’inspecteur n’irait pas jusqu’à se jeter à mes lèvres parce que je compatissais à sa souffrance ? Je ne saurai le dire. Je regrette donc sincèrement cet élan de spontanéité, bien que je ne remette nullement en question la véracité de mes propos.

« _ Je vous en prie, Isaak. Je souffle, le regard toujours fuyant. _ C’était sincère. Et... Si je puis vous aidez à l’avenir : n’hésitez pas à m’en faire part. »

Il a raison, du reste : il est préférable que nous changions de sujet immédiatement. J’opte par conséquent de souligner je ne suis jamais allée au cinéma, une distraction qui lui tenait à cœur, là où j’ai conscience que cette confession puisse le surprendre. Ce n’est pas une distraction réservée aux autres strates de la société, du reste. Rien ne m’a jamais véritablement interdit de m’y rendre. Je n’ai juste jamais eu l’occasion de le faire, là où mon époux argumentait que c’était une perte de temps. Je suggère donc que l’on puisse s’y rendre ensemble, si le cœur lui en dit, quand il m’interroge sur ma volonté à ce que nous employons le tutoiement.

« _ Eh bien… Je souffle, quelque peu ébranlée par cette demande. _ Je n’y verrais aucun inconvénient, oui. »

Je déclare à la suite, n’osant toujours pas le regarder. Il est vrai que j’ai eu la maladresse de le faire naturellement l’instant précédent, du reste. Je ne vois donc aucun inconvénient à ce que l’on instaure cette marque de familiarité à nos rapports, là où j’imagine que cela puisse être plus convivial. Je ne prétends pas que cela puisse nous être utile afin de devenir plus proche que deux étrangers farouches mais… J’ose l’espérer. La conversation revient ensuite sur le sujet initialement abordé. L’inspecteur s’assure que je puisse avoir déjà vu des films et… Quelque peu honteuse, j’admets que je n’ai aucune culture quant au septième art. Je n’ai jamais pris le temps de regarder ne serait-ce que les grands classiques du cinéma américain et… je me trouve d’autant plus idiote de devoir l’admettre à haute voix.

« _ Non. Je souffle timidement, les joues se teintant de mon sentiment de honte. _ Je n’ai jamais vu aucun film. J… Je ne sais donc pas les genres susceptibles de me plaire. »

J’ai une connaissance très succincte de ceux qui existent, du reste. Je suis capable de les décrire en quelques adjectifs mais… Rien qui ne puisse m’assurer que je prendrais plaisir à visionner l’un d’entre eux plus qu’un autre. L’inspecteur va être contraint de choisir pour nous, je le crains. D’autant plus lorsqu’il accepte de me faire découvrir ce… divertissement.

« _ Ne vous en sentez pas obligé, Isaak. Je reprends vivement, ne souhaitant le contraindre à rien. _ Je vous proposais cette activité à titre informatif, en guise de distraction à un éventuel prochain rendez-vous. Je comprendrai donc parfaitement que votre emploi du temps ne vous le permette pas. »

Ou… Ou que vous n’en ayez simplement pas l’envie. Une phrase que je n’énonce pas à haute voix, tant j’ai conscience qu’elle pourrait être à la source d’un nouveau quiproquo. Je sens qu’il est incertain quant à sa volonté de nous accorder une chance alors… Le cœur serré, je constate que mon téléphone sonne à nouveau dans mon sac-à-main.

« _ Je suis navrée. Je ne peux pas ne pas répondre cette fois. Je bredouille, m’en saisissant immédiatement. _ Je… Je reviens immédiatement. »

C’est mon mari. Je ne peux pas le laisser assister à notre échange. Je quitte par conséquent la table, sans n’avoir encore ne serait-ce que goûter ma salade, avant de rejoindre l’extérieur du restaurant. Jack est furieux. Il n’apprécie pas que je n’aie pas répondu à son précédent appel. Il me promet même de me le faire amèrement regretté si je m’aventure à le laisser de nouveau tomber sur le répondeur. Je lui assure que cela ne se reproduira plus, tandis que je prétends être en déjeuner avec un couple de client. Il ne remet pas réellement en doute cette information, bien qu’il s’étonne que je sois au Central Park. Comment a-t-il le savoir ? Je m’interroge, quand j’observe les alentours dans l’intention de le trouver, véritablement inquiète. Il me signifie que c’est inutile puisqu’il s’avère qu’il surveille la géolocalisation de mon téléphone, à tout instant. Je soupire profondément, contrarié de cette annonce. Je ne lui en fais aucune remarque, d’ailleurs. J’ai conscience que cela lui laisserait croire que j’ai quelque chose à cacher. Je passe donc cette information sous silence, tandis que j’ai cœur à qu’il me libère vite de cet appel. Ce qu’il fait, presque aussitôt, ne manquant pas de me rendre heureuse. Ensuite, je rejoins mon rendez-vous, où je m’excuse à nouveau pour mon absence. Peut-être a-t-il apprécié d’être lui-même soulagé de ma présence mais… Dans un cas comme dans l’autre, je tiens toujours à faire preuve de politesse.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 789
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

20052307524524541716809087.png
Isaak
Anderson

J'ai 33 ans et je vis à New-York, États-Unis. Dans la vie, je suis inspecteur de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt moyen.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_nhvc3dNLYN1txyqrlo2_250


Isaak a une carrière professionnelle parfaite et , une vie de merde. Ça me semble être un bon résumé.
Tête de classe , il devient inspecteur de la police des moeurs , montant en grade assez jeune. Il est réputé pour faire du bon travail mais , aussi être autoritaire , froid , dur et pragmatique avec ses collègues. Il s'est jeté à corps perdu dans le travail et , ne supporte pas les erreurs ou les échecs. Ça le conduit souvent dans les bars ou dans son salon à vider des bouteilles. C'est pas génial pour sa carrière , cela dit.

Isaak l'a connu , l'amour , celui qu'on pense éternel. À la vingtaine , il rencontre Christelle , qui deviendra sa femme. Ils se marient tôt , à 23 ans et l'année suivante le petit Cole est né. Leur joie de vivre, leur petite étoile.
Cole leur ai cruellement arraché lors d'un accident de voiture. Le médecin chargé de l'opéreration commet une erreur et , le petit garçon perd la vie.
Isaak ne s'en ai jamais vraiment remis , même après trois longues années.
Isaak conduisait. Et cela , sa femme ne lui a jamais pardonné. Cela ajoute à son implication dans la police , Christelle demande le divorce.
Le jeune inspecteur ne cherche pas spécifiquement à retrouver l'amour , la haine lue dans les yeux de son ex-femme , lui fait croire que c'est impossible. Mais , plutôt remettre sa vie et son esprit à l'endroit.
Pour l'instant, le seul sens qu'il trouve à sa vie , c'est mettre des enfoires en prison et boire pour oublier Cole et Christelle.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Garrett Hedlund :copyright:️ The Whole 9 <3

Honnêtement, je suis touché du soutien que tente de me montrer Kylie. C'est vrai que c'est perturbant , mais c'est...agréable je dois dire. Je préfère changer de sujet , bien qu'elle m'assure que c'est sincère et qu'elle sera là pour moi à l'avenir. Je n'en reviens toujours pas. Je lui répond par un sourire vrai , loin de l'ironie que je lui ai trop souvent fournie.
Je ne pense pas que j'irai jamais lui demander de l'aide. Ce n'est pas mon genre. Mais , le simple fait de savoir qu'une oreille attentive est prête à vous écouter...Ça fait du bien.

J'en profite pour lui demander si elle serait d'accord que l'on se tutoie. Elle l'a fait tout naturellement avant , alors pourquoi ne pas en prendre l'habitude ? Monroe est d'accord. Même si elle continue à me vouvoyer. Bien. Je me chargerait d'officialiser ce changement de pronoms.

La femme m'informe ensuite qu'elle n'est jamais allée au cinéma. Ça m'étonne. C'est pourtant loin d'être une activité extraordinaire. Je retiens mes préjugés , pour accepter que l'on aille au cinéma ensembles , lui demandant quel genre de films elle aime.

Je hausse un sourcil , mes yeux écarquillés. Kylie Monroe n'a jamais vu aucun films. Sérieusement ? Ce n'est pas une mauvaise blague ? Moi qui pensait les bourgeois cultivés ? Oui oui. Pas de préjugés. Ça me semble étrange , c'est tout. Elle a assez d'argent pour avoir son propre cinéma , dans son salon , et ne regarde aucun long métrage ? Je ne comprends pas.

Et , en plus elle se sent gêné à l'idée que je me sente obligé. Pourtant , si j'ai accepté , ça montrait bien que j'étais d'accord ? Je lui souris quelques peu. Pas un grand sourire , mais plutôt un rictus amusé , rien de méchant cela dit.

"Eh bien , tu ne sais même pas quels genre d'histoire pourraient te plaire ?" , elle a bien dû lire , non ? Peut être qu'on pourrait partir sur un genre littéraire qu'elle aime bien. Enfin bref. On improvisera sinon.

"Tant que ce ne sont pas de polars ou des histoires policières. J'en ai assez toute la journée." , j'ajoute sur un brin d'humour. Mais , c'est vrai je ne supporte pas ce genre de films. Ça me rappelle mon boulot et à quel point les choses sont plus dures et terribles en réalité.

"Et ne t'inquiète pas. Si on prévoit un jour suffisamment tôt , je peux me libérer." , parce que j'aurai enfin une raison de le faire.

Mes heures supplémentaires ne sont essentielles à ma vie qu'en raison de ma solitude. Si il faut les dégager pour se libérer du temps...Je crois que je suis prêt à faire l'effort.
Je pense. Même si c'est pour Kylie. C'est sûrement un peu précipité , mais on ne parle pas non plus de sortir tous les jours comme des adolescents.

Tiens. On dirait que son portable sonne à nouveau. Mon regard se fait interrogatif , mais elle se saisit immédiatement du téléphone , m'informant qu'elle est obligée de prendre cet appel. Je hoche doucement la tête , compréhensif.
Le boulot ? Non , elle ne serait pas dans cet état.
Son mari ? Je serre les dents. Ce n'est définitivement pas une relation saine. Qu'est ce que je fous à flirter avec une femme mariée ? C'est dangereux. Et immoral.

J'attend que Kylie revienne quelques minutes plus tard , les yeux fixes sur ma nourriture. Je relève le regard quand elle s'assoit à nouveau. Elle s'excuse même . Je lui ai laissé une si mauvaise impression la dernière fois , qu'elle se sent obligé de toujours s'excuser , on dirait.

"Pas de problème." , je répond simplement. J'hésite un instant.

"C'était ton mari ? Je veux pas me mêler de ce qui me regarde pas mais..." , j'évite de croiser son regard.

"Tu n'as pas peur qu'il nous voit ensembles ?" , je n'ai aucune idée du genre d'homme qu'est son mari.
Doux et attentionné ? Ou simple colocotaire ?
Et , si il était violent ? Je n'en sais rien , je ne connais que son nom.


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tumblr_phih8kHDJA1xb955oo9_r2_500
《You are the one I was meant to find.》
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2489
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
flower

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

tumblr_po3v5nBrEh1sddr1ro6_250.png
Kylie Monroe
J'ai 37 ans et je vis à New York, Amérique du Nord. Dans la vie, je suis organisatrice de mariage pour clientèles aisées et je m'en sors plus que confortablement. Sinon, grâce à ma chance/malchance, cela dépend du point de vue où l'on se positionne, je suis mariée au PDG de la Banque Monroe et je le vis plutôt aléatoirement.

Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Tenor
Si Kylie devait parler d'amour, elle ne saurait pas quoi en dire. Promise à son époux dès son plus jeune âge (18 ans), pour une alliance de complaisance entre leur parents, elle ne peut se vanter d'avoir la chance de connaître le grand-amour. Elle n'a d'ailleurs pas eu la chance, également, de connaître autres amants que celui dont elle porte le nom. La situation aurait pu être satisfaisante, tant la situation financière du couple lui assure une vie plus que confortable, mais la jeune femme aspire à connaître ce sentiment de bonheur, qu'elle lit dans le regard de ces couples dont elle organise les mariages (riches il va s'en dire), ainsi que d'adopter le rôle de mère (que son mari stérile ne peut lui offrir). Ce n'est pas la plus romantique des femmes que porte ce monde, ayant grandit avec des valeurs bien plus terre-à-terre, mais elle ne dirait pas non à un peu de folie dans cette vie finalement bien ennuyeuse.
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 9ehm


Jessica Alba (c) Cranberry
C’est surprenant, cela ce confirme. L’inspecteur ne cesse de s’étonner sur le fait que je ne connaisse même pas le genre d’histoire qui serait susceptible de m’intéresser. Et je baisse toujours plus les yeux sur ma salade composée, honteuse d’avoir partagée spontanément ce détail. Etait-ce nécessaire qu’il le découvre, du reste ? Je ne crois pas, non. Quant à lui suggérer que nous allions tout deux au cinéma, c’était encore plus ridicule. J’aurai dû me douter que la question du genre viendrait. Je cherche donc maladroitement à me sortir de l’état de honte qui me submerge, tandis que l’inspecteur me confit ne pas apprécier le genre polar. Cela ce comprends, du reste. Il s’agit-là de son quotidien. J’assimile par conséquence parfaitement cette condition, si nous allons à l’avenir au cinéma ensemble.

« _ Peut-être pourrais-tu m’aiguiller sur le genre que tu affectionnes, toi ? »

Je suggère à la suite, omettant volontairement l’interrogation sur mes goûts littéraires. Ce n’est pas que je n’ai pas lu non plus, attention. J’ai une culture littéraire plus importante que celle que je n’aurai jamais concernant le septième art. J’ai juste une bibliographie très ancienne, composée de nombreux auteurs étrangers, dont les romans ne sont plus adaptés sur le grand écran depuis longtemps. Je m’en voudrais qu’il s’endorme dans la salle, parce que nous irions découvrir un film d’auteur par exemple. N’est-ce pas un préjugé que de l’envisager, du reste ? Je ne saurai le dire. Peut-être ai-je maladroitement les mêmes réflexes que lui, là où il l’a eu lui-même à mon encontre. L’inspecteur m’assure à la suite qu’il ne faut pas que je m’inquiète, que si le rendez-vous est convenu à l’avance, il saura se dégager du temps pour y être présent.

« _ Il y a toujours les situations d’urgences. Je lui rappelle souriante, parvenant enfin à surmonter le trouble qui m’étreignait l’instant d’avant. _ Mais je suis heureuse que tu acceptes réellement de m’accompagner au cinéma, un jour prochain. Cela me fait très plaisir. »

Et c’est sincère, d’ailleurs. J’ai à cœur que nous puissions nous découvrir comme d’autres couples autour de nous se découvre, par le biais de rencontres ‘classiques’, je me félicite donc d’avoir eu cette idée. Peut-être n’aboutira-t-elle à rien ? Peut-être prendra-t-il le temps d’y réfléchir ultérieurement, avant de constater que notre relation est vaine ? Mais dans un cas comme dans l’autre : je n’oublierai jamais la chance qu’il m’aura accordé, aussi minime soit-elle. Mon téléphone se faisant à nouveau entendre au cœur de mon sac-à-main, je suis contrainte d’abandonner mon rendez-vous temporairement, afin de répondre à mon correspondant. Mon correspondant qui n’est autre que mon époux, furieux que je ne lui ai pas répondu précédemment. Il me jure que je payerai les conséquences si je m’y risque à nouveau. J’imagine, oui. Il serait étonnant qu’il ne s’autorise pas davantage à faire usage de violence contre moi, maintenant qu’il a opté de passer à l’étape supérieure de la maltraitance. Mais je m’abstiens de formuler toute remarque, surtout lorsque je découvre qu’il trace le G.P.S de mon téléphone portable. C’est fâcheux. Je peux justifier une promenade au Central Park avec un couple de client, mais pas une soirée au cinéma. J’opte donc de prendre la fâcheuse habitude d’oublier mon téléphone lorsque je rencontrerai l’inspecteur, avant que je ne puisse le rejoindre à nouveau. Il ne me tient pas rigueur pour cette brève absence, d’ailleurs. Je l’en remercie d’un sourire sincère, tandis que je dépose mon téléphone sur la table, l’écran totalement fissurée de sa récente rencontre avec un mur. L’inspecteur s’assure qu’il s’agissait bien de mon époux, lorsque je me saisie de mon couvert en plastique. Comment a-t-il pu le deviner ? Est-ce à l’empressement que j’ai mis à lui répondre ? A-t-il compris que j’étais une femme ‘battue’, craintive de son époux ? Je ne saurai le dire. Le discours dévie plus sur la probabilité que celui-ci puisse nous surprendre à l’avenir et… consciente que cette idée m’effraie, notamment à cause de la menace qu’il a profané à mon encontre s’il me découvrait infidèle, je mange un peu de ma salade, de sorte de gagner du temps, avant de lui répondre ceci :

« _ Mon époux est un homme très occupé. Je souffle en premier lieu, sachant que je ne ferai pas toujours autant preuve de la même sincérité. _ Il n’a par conséquent pas le temps de constater mes absences. Premier mensonge. _ De plus, il ne s’intéresse pas réellement à mes activités. Deuxième mensonge. _ Il s’inquiète davantage des bénéfices de ma société, et il tenait simplement à s’assurer que le déjeuner d’affaire que j’ai prétexté se passait bien. »

Troisième mensonge. Il s’est bien assuré que les affaires nous étaient bénéfiques, du reste. Mais cela n’était sincèrement pas le sujet qui l’intéressait le plus. Il tenait à savoir si sa salope d’épouse n’était pas entrain de se faire… sauter par un inconnu dans les buissons de ce parc et… craintive quant à l’éventualité qu’il puisse nous rejoindre, j’opte de couper mon téléphone, consciente que je pourrais encore en subir les conséquences dès ce soir.

« _ Ne t’inquiète pas pour lui. Je reprends ensuite, ancrant mes prunelles dans le regard fuyant de l’inspecteur. _ Tu ne risques rien à partager un peu de ton temps avec son épouse. »

Il ne fait rien de mal. Il ne me touche même pas. Nous pourrions prétexter qu’il est réellement un client, dont la fiancée est absente, que cela ne changerait absolument rien en ce qui le concerne. C’est plus moi qui en subirais les conséquences, en réalité. Mais je tais ce détail, consciente que cette révélation mènerait l’inspecteur sur la réalité de mon couple.

« _ Et je ne le laisserai pas te porter préjudice si la nature de nos rapports était découverte. Je lui assure, très sérieusement. _ Je prendrai le blâme seul. Et tu seras soulagé de mon existence. _ Mais changeons de sujet, veux-tu ? »

Parler de Jack ne nous mènerait à rien, si ce n’est à me convaincre de faire toujours autant preuve de mensonge. Il est préférable que je m’en abstienne, tant que cela m’est encore possible.

« _ Comment trouves-tu ton plat ? »

Je demande alors, courtoisement, poursuivant la dégustation de mon déjeuner en me saisissant d’une frite.


Tenue de Kylie

@Elsy


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Haïs-moi, si tu le peux. Ft Elsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: