-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 I can't forgive you [squirowl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories

J’enfouis ma tête dans son cou en soupirant doucement. Il avait toujours ce don de me rassurer. Je stressais bien plus que la normale pour cette compétition. C’était mon retour, même à un niveau inférieur. Ce n’était pas rien car ça réveillait des souvenirs douloureux. Cette chute me restait collé sur ma rétine. Je n’en parlais pas souvent, mais j’avais encore des images qui survenaient pendant mon sommeil. Mais je ne me réveillais plus en sursaut depuis qu’il était rentré. C’es cauchemars étaient non seulement moins récurrent, et aussi moins violent.

Je secoue la tête doucement en souriant. « ouais, mais si je suis toujours aussi fébrile, il va pas voler au-dessus des barres, il va plutôt foncer dedans… » je ne m’attendais pas spécialement à faire un bon résultat, juste terminer le parcours, même si j’étais un compétiteur né, je ne devais pas me mettre la pression.

Je me tourne vers lui, passant ensuite mes bras autour de sa taille. Je prolonge son baiser avec envie avant de rire contre ses lèvres. « Seulement dans cette tenue ? » Je hausse les sourcils de manière suggestive. « on aurait eu dix minutes, crois-moi tu aurais grimpé au rideau… » ça aussi c’était revenu à la normal. Mon air taquin, qui l’embête avec plaisir. Cette bonne humeur ne me quittait plus du tout.

Je le suis hors de la maison, toujours aussi stressé mais moins fébrile. Je serre sa main avant d’aller saluer Dan et d’aller chercher Memphis pour le faire grimper dans le camion, où était déjà Jaï. J’en profite pour lui laisser une caresse avant de l’attacher de manière sécuritaire. Je redescend du camion avant de grimper en voiture, après avoir vérifié x fois que je n’avais rien oublié.

Je souri en prenant sa main dans la mienne, tentant de le laisser conduire sans risque. Je serre sa main une dernière fois avant de la lâcher et de regarder le paysage. Je me tourne vers lui quand il commence à me parler du mariage. Je souris doucement. On avançait doucement mais sûrement vers ce mariage. J’étais même prêt à ce que l’on soit que tous les deux pour cette cérémonie. Tout ce qui m’importait c’était de lui dire oui. Je hoche la tête. « on a assez d’espace ici, on ne va pas dépenser inutilement de l’argent. Et puis de toute manière je ne vais pas inviter toute la ville non plus. » Je souris doucement avant de glisser une main sur sa nuque. « Même s’il n’y a que nous, ça serait parfait. » Je soupire doucement alors que l’on arrive. On rentrait dans le vif du sujet. Mes doigts se crispent contre sa nuque.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3308
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 37 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfère attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ blossom

« on a assez d’espace ici, on ne va pas dépenser inutilement de l’argent. Et puis de toute manière je ne vais pas inviter toute la ville non plus. Même s’il n’y a que nous, ça serait parfait. »

C'était sur, quelque soit la façon dont on s'y prendrait ça serait parfait. On allait enfin pouvoir se marier c'était ce qui comptait le plus. J'avais repoussé sans cesse cette décision. Je ne voulais pas qu'il se retrouve marié à un soldat mort au combat, même si dans les faits ça lui aurait permis de bénéficier de ma pension à ma mort. Mais je refusais de me marier pour de l'argent qu'il pourrait avoir à ma mort. Et je refusais de me marier en me disant que je pourrais mourir au combat et le laisser veuf. Mais tout ça était derrière nous maintenant. Je n'allais plus aller au combat. Il n'y avait plus aucun risque pour que je meurs et qu'il se retrouve seul.

- Je pense que si on le faisait juste toi et moi notre famille et nos amis nous en voudraient un peu. Et puis je veux faire ça bien. Te voir remonter l'allée. Pouvoir te dire oui devant tous nos proches. Danser avec toi, en tant que maris pour la première fois. Je n'ai pas envie de me passer de tout ces petits plaisirs depuis le temps qu'on attend toi et moi.

Je continuais de parler déco le reste du trajet. J'avais commencé à regarder plusieurs styles de décoration différents sur internet. Je voulais quelque chose d'assez simple et nature, quelque chose qui nous ressemblerait à tous les deux. Mais là où je me contredisais c'était que je voulais quand même un petit effet waah. Je voulais voir ses yeux s'illuminer en découvrant la salle où aurait lieu la réception. Je voulais un vrai décor enchanteur pour la cérémonie. Je me laissais aller à être vraiment romantique. Mais c'était quand même normal que je me décide enfin à l'être pour notre mariage.

Je voulais aussi lui changer un peu les idées en parlant de tout ça. Le trajet se passa rapidement, occupé comme on l'était à rêver de notre mariage. Je descendis de la voiture une fois arrivé, retrouvant pour la première fois depuis si longtemps l'ambiance effervescente des concours.

J'allais le prendre rapidement dans mes bras et l'embrasser avant de le laisser aller s'occuper des chevaux.

Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je ne voulais pas vraiment d’un mariage trop faste, trop clinquant. Ce qui était étrange, parce que ça aurait largement pu me ressembler, du moins il y a deux ans lorsque j’étais encore une sorte de star dans le milieu équestre. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, et j’ai aussi changé. Je ne cherche plus la popularité, juste à vivre de ma passion. Maintenant je ne voulais que penser à ce mariage. C’était ce qui m’importait le plus dans ma vie. Même si je ne faisais pas de compétition, je serais totalement bien dans ma vie. Parce que même si je ne pourrais pas vivre sans monter, le fait de ne pas faire de compétition me parait surmontable. J’avais tout ce qu’il fallait dans ma vie, tout ce qu’il faut pour rendre un homme heureux. Maintenant je pouvais enfin réaliser un de mes plus grand rêve. J’allais enfin unir ma vie à celui de l’homme de ma vie.

Je ris rien qu’en imaginant la réaction de mes parents si jamais ils ne sont pas invités. Non franchement, je ne pouvais pas leur faire une choses pareille. Ils considéraient Andy comme leur second fils. Je soupire doucement en remontant ma main le long de sa cuisse. « tout ça me semble parfait. » je souris doucement en continuant de discuter tandis que l’on arrive au lieu de la compétition. La pression monte soudainement. Je n’y avais pas pensé pendant tout le long du trajet, parce que le mariage avait monopolisé l’habitacle. Voir les obstacles sur cette piste fait remonter à la surface ce que je m’apprête à faire. Je descend de la voiture avant d’aller attraper sa main pour la serrer fermement. On avant vers le camion qui s’est garé un peu plus loin avant de me glisser dans ses bras. Je me perds dans cette étreinte enfouissant ma tête dans son cou. Je décide de m’écarter, il allait falloir que j’aille m’occuper de Memphis. Je l’embrasse une dernière fois avant de m’écarter de lui. « Je dois y aller mon coeur… On se retrouve après ? »

Je l’embrasse une dernière fois avant de retrouver Dan et de faire descendre Memphis pour faire son pansage et le seller. Andy avait sûrement trouvé une place de choix. On emmène Memphis et JAïpur en box en attendant que l’on aille faire la reconnaissance de mon épreuve. Dan concourrait dans l’épreuve du dessus, d’habitude on était concurrent. Mais aujourd’hui je reprenais sur une épreuve d’amateur pour me refaire les rênes un peu. Le parcours est plutôt simple, il n’y a pas trop de complexité dedans, tant mieux je n’ai pas grand chose à gérer. Je remarque rapidement où est posté Andy, j’ai toujours besoin de savoir où il se trouve pour me rassurer. On retourne ensuite au box, je termine les derniers préparatifs avant de partir au manège pour l’échauffement. C’est lorsque je m’avance devant la barrière pour rentrer sur le terrain que le stress arrive d’un coup et me paralyse totalement. C’est presque tremblant que je salue le jury avant de commencer le parcours. Memphis ressent mon stress et s’agite, je suis crispé sur les rênes. Le parcours est un vrai parcours du combattant. Memphis fait du mieux qu’il peut, mais on enchaine les fautes à tel point que le nombre de points s’envolent. J’en suis pratiquement à 30 points de faute. Je termine le parcours trempé et sors les épaules basses. C’était peut-être trop tôt.

Je confie à Tracy Memphis, pour qu’elle prenne le relais et qu’elle le fasse sauter correctement, le pauvre a dû souffrir de ce parcours. Moi j’ai simplement honte.

Je traine et évite dan. Je veux retrouver Andy, j’ai besoin de sentir ses bras autour de moi. Mais, alors que je rejoins l’endroit, un mec apparaît devant moi. Il tient à me féliciter de reprendre le chemin des concours. Que ce que j’ai fais est courageux. Je ne sais pas comment je dois le prendre. Je suis souvent touché des marques d’affection que j’ai pu recevoir de nombreux cavaliers qui venaient regarder les concours internationaux, rêvant certainement d’être un jour à la même place. Mais ce mec là me parait louche. Je me recule en le remerciant avant de voir un peu plus loin Andy. Enfin.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3308
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 37 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfère attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ blossom

Je l'embrassais une dernière fois pour l'encourager avant de le laisser se préparer pendant que je cherchais une place pour moi dans les gradins. Je m'installais dans un coin d'où je pourrais voir facilement tout le parcours puis j'attendis. C'était toujours terriblement long pour moi. On n'allait pas se mentir je détestais le cheval. Je ne venais ici que pour encourager Isma. Je m'éclaterais bien davantage à une démonstration de vol. Mais c'était pour lui et j'étais prêt à tout pour l'homme que j'aimais. Alors je restais assis sagement à ma place, applaudissant poliment les autres concurrents et attendant qu'il arrive, le coeur battant la chamade.

Oui j'étais inquiet pour lui, je n'allais pas me le cacher. Je savais qu'il avait un super niveau, mais ça c'était avant. Il était resté quasiment un an sans faire de compétitions et des mois sans monter à cheval. Je savais qu'il allait avoir besoin de temps pour retrouver son ancien niveau. Et j'angoissais aussi à l'idée que la pression soit trop forte pour lui, que le stress ne l'emporte et ne lui fasse perdre ses moyens. Ce serait normal après tout, la dernière fois qu'il avait participé à une compétition il avait fini dans un fauteuil pendant des mois.

Et il se trouva que mes craintes étaient confirmées. Je le voyais bien à la façon qu'il avait de se tenir sur Memphis à quel point il était tendu. Je ne connaissais peut être rien en équitation mais je connaissais mon homme. Je voyais qu'il n'était pas en état de gagner. Il fit erreur sur erreur, des erreurs qu'il ne faisait jamais en temps normal mais le stress était là et je voyais bien qu'il lui faisait perdre tout ses moyens.

Il termina le parcours et je me précipitais pour aller le rejoindre. Je savais qu'il devait être au plus bas moralement. Je regrettais de l'avoir encouragé à se lancer dans cette compétition. C'était trop tôt. Il n'était pas encore prêt. J'avais peur que plutôt que de l'aider à avancer, cette expérience ne le fasse regretter.

Je le cherchais des yeux avant de le trouver en conversation avec un homme. Je fronçais des sourcils, un peu inquiet avant de me détendre en voyant Isma venir vers moi. Je le serrais doucement dans mes bras, caressant son dos alors que j'embrassais doucement son front.

- Tu as été parfait. Revenir en concours après tout ça, c'est déjà un exploit tu sais. La prochaine fois tu seras encore meilleur. Ca reviendra. Je le sais...



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
J’avais pris un peu plus de temps que d’habitude pour l’échauffement. Je sais que la reprise serait compliquée, je ne m’attendais même pas à être classé, ça, ça serait pour dans quelques mois. Mais j’espérais néanmoins pouvoir terminer mon parcours sans que ce ne soit la catastrophe. Ma plus grande appréhension c’était de retomber une nouvelle fois. On dit toujours quand on chute il faut remonter de suite. Malheureusement je b’ai pas pu le faire, et il a fallu que je prenne du temps avant de remonter. Même quand j’ai commencé à remarcher, ça m’a été compliqué. Tout comme avouer à mon homme que j’ai eu du mal à remonter en son absence, et donc que je n’ai pas vraiment utilisé le matériel adapté. Pas par mauvaise volonté, mais plus par blocage. Alors j’avais pas mal travaillé à la main, au sol. C’était déjà ça. Dan aussi était derrière moi pour ne pas que je recule.

Mais cette épreuve me terrifiait, je ne sais pas vraiment l’expliquer. Je ne me rappelais même plus de m’être senti aussi stressé pour mon premier concours. Mais je voulais surpasser tout ça pour Andy, qui était venu pour moi. Je sais qu’il ne le faisait pas vraiment par plaisir.

Mais mes pires craintes se sont réalisées. Le parcours est un véritable calvaire. Je le subis du début à la fin. C’est presque si j’entends les murmures de désapprobation à mon passage. J’ai honte de ce parcours, et la sortie, je tente d’éviter Dan. Je sais qu’il veut me remonter le moral, mais je n’ai vraiment pas la tête à parler. Je sais qu’il doit s’en vouloir, il s’est lié à Andy pour me pousser à y participer, alors que j’avais râlé que c’était trop tôt. J’avais eu raison, mais ça aurait été mesquin que de le dire. Ils voulaient m’aider à avancer, je ne pouvais pas le lui reprocher.

Je descendis de Memphis, m’excusant silencieusement qu’il ait eu à subir ce parcours lui aussi. Dan allait se charger de rectifier cela à la prochaine épreuve. Je n’avais qu’une envie :retrouver mon homme.

Mais je me fais happé par un inconnu un peu trop pressant. Je tente de rester sympathique alors que je le trouve un peu sans gêne. Mais heureusement j’arrive à m’en échapper alors qu’andy arrive. Je me glisse dans ses bras, sentant enfin mes épaules se détendre. Je niche ma tête dans son cou. « La prochaine fois… on va attendre tu sais… » Je soupire, j’étais un peu vacciné et j’avais encore beaucoup de travail avant de remonter en concours. « Je crois qu’il y a encore beaucoup de travail. » Je serre mes bras autour de ses hanches avant de me reculer. « On va s’installer ? Dan va passer à l’épreuve suivante avec Jaï. »
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3308
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 37 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfère attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ blossom

Je le serrais contre moi, essayant de lui apporter un peu de réconfort ainsi. Je caressais doucement son dos, le sentant se détendre petit à petit dans mes bras. Je regrettais un peu qu'on l'ait poussé à reprendre avec Dan. C'était de toute évidence beaucoup trop tôt. Il avait besoin de digérer tout ça, de reprendre confiance en lui avant de se relancer dans des concours. J'avais cru que justement le concours lui redonnerait confiance en lui mais je m'étais trompé et je m'en voulais de voir dans quel état il était désormais.

« La prochaine fois… on va attendre tu sais… Je crois qu’il y a encore beaucoup de travail. »

J'embrassais doucement son front.

- Pas tant que ça... tu reviendras quand tu te sentiras prêt.

Je hochais la tête et le lachais pour qu'on aille reprendre place dans les gradins et encourager Dan avec Jaï. Ca me faisait toujours un peu grincer des dents que de voir ça. Jaï c'était le cheval d'Is. C'était lui qui était sensé le monter et pas un autre. Mais je savais aussi que c'était la seule solution pour que le propriétaire lui foute la paix et le laisse le garder. Si seulement il voulait bien nous le vendre ça simplifierait les choses. Mais ce connard avait demandé une somme folle pour nous décourager. J'avais failli accepter avant de penser à notre mariage. On ne pourrait pas se payer les dents.

Je restais aux côtés d'Is pendant la performance de Dan, le serrant discrètement contre moi. Je n'étais toujours pas fan des démonstrations d'affection en public. Le câlin tout à l'heure avait été une exception parce que j'avais senti qu'il en avait eu besoin à ce moment là. Je faisais un effort pour lui, comme j'en ferais toujours.

Sans grande surprise, Dan fit un très bon temps, moins bon que ce que Is et Jaï faisaient au meilleur de leur forme mais assez admirable quand même. Je laissais Is aller discuter avec lui pendant que je partais acheter des sandwichs pour nous.

Le reste de la journée se passa calmement, dans la même ambiance tranquille. Je restais toujours non loin d'Is, faisant de mon mieux pour le réconforter. Nous étions claqué le soir en rentrant. Je nous fis livrer des pizzas avant qu'on aille se caler tous les deux dans le lit, Is dans mes bras.

Je devais commencer le boulot dans deux jours. Je commençais à stresser un peu. C'était un nouveau poste un nouveau départ pour moi. Je plongeais un peu dans l'inconnu, mais au moins maintenant je serais de retour tous les soirs à la maison. Je le gardais contre moi, caressant doucement son corps.

- Tu veux qu'on fasse quelque chose de particulier demain? On pourrait peut être aller se renseigner sur place pour le chapiteau pour le mariage. Il serait temps qu'on accélère un peu l'organisation de ce mariage tu ne crois pas?

J'avais tellement hâte de pouvoir enfin faire de lui mon mari.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je sais qu’il avait du mal avec les démonstrations en public, et le fait qu’il me serre dans ses bras à la vue de tous me réchauffent le coeur. Je n’ai jamais eu de problèmes avec les démonstrations affectives, mais je respecte totalement que c’est plus compliqué pour lui. Je profitais donc à fond de ce moment. Je voulais simplement me perdre dans ses bras, digérer l’échec cuisant de ce parcours. C’était le contrecoup car je m’étais aussi cru prêt. Je m’étais préparé pour savoir que je ne ferais pas un parcours sans faute, mais pas que ce serait catastrophique à ce point.

Mais je ne voulais pas baisser les bras. Je devais simplement m’entrainer encore. Je ne voulais plus le décevoir comme il y a quelques mois. J’avais retrouvé ma joie de vivre, ma détermination. « Pas tant que ça je crois que j’ai fait explosé le compteur de points… Mais bon ça ne pourra pas être pire la prochaine fois. »

Je m’installe avec lui, c’est la première fois que j’allais voir Jaipur en concours avec Dan. Même si l’idée me serrait le coeur, j’avais hâte de les voir ensemble. Je sais que Dan est tout aussi mal à l’aise de le monter. J’avais dû âprement négocier avec lui pour qu’il accepte. Je ne voulais personne d’autre que lui pour Jai. Je sais que ce n’est que temporaire, dan me tanne d’ailleurs assez pour que je le remonte. Mais je dois encore gagner en assurance. JAi est bien trop sensible pour que je fasse n’importe quoi avec lui, sinon il me le fera payer au centuple. Je sais qu’Andy est contrarié de voir Jaï sous une autre main, je le suis aussi mais je fais de mon mieux pour le cacher.

Je reste contre lui en observant le parcours. Beau parcours, Dan était tout aussi excellent, même si la complicité entre eux était indéniablement différente. Je le soupçonne même de ne pas se donner au mieux pour que je ne me sente pas frustré. Je lui en étais reconnaissant de tout ce qu’il faisait pour moi.

Je descend retrouver Dan, on aimait toujours ensuite faire un retour sur le parcours de l’autre, et je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir pour débriefer. On discute longuement. J’avais relevé juste quelques points pour qu’ils améliorent leur duo, mais rien de bien grave. Dan était vraiment désolé de m’avoir obligé à faire cette épreuve, mais je ne lui ne veux même pas.

On reste encore pour les parcours suivant de Dan avec ses montures. Il termine premier lors d’une épreuve, ce qui me remplit de joie. Mais je rentre exténué de la journée avec qu’une seule envie : m’allonger contre mon homme. Même ce soir le jacuzzi ne me tentait pas.

Je sentais par contre, même s’il ne m’en parlait pas, qu’il était tendu par son nouveau travail, ce qui était tout à fait normal puisque c’était tout nouveau pour lui. Je me colle tout contre lui, déposant des baisers sur son épaule. Ma jambe remonte et se coince sur la hanche. Je caresse doucement son torse.

« Demain je dois être à 6h pour l’entrainement de Memphis et d’Alba, et ensuite on a une réunion avec Dan, on doit voir des financiers pour notre projet, mais je pense être libéré à 11h. Après je suis tout à toi. Et on pourrait aussi en profiter pour décider du traiteur. Et le soir, on pourrait continuer d’inaugurer ce jacuzzi pour te détendre un peu… » je souris en allant frôler ses lèvres. Tout était si parfait que j’avais du mal à y croire.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3308
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 37 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfère attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ blossom

« Demain je dois être à 6h pour l’entrainement de Memphis et d’Alba, et ensuite on a une réunion avec Dan, on doit voir des financiers pour notre projet, mais je pense être libéré à 11h. Après je suis tout à toi. Et on pourrait aussi en profiter pour décider du traiteur. Et le soir, on pourrait continuer d’inaugurer ce jacuzzi pour te détendre un peu… »

Je hochais la tête à tout ce qu'il me disait. On était entrain de rentrer dans une petite routine qui était loin de me déplaire. D'habitude, j'avais l'impression de vivre à temps partiel chez moi. Je n'étais jamais vraiment complètement là, absent beaucoup trop souvent. Quand j'étais là, on était beaucoup trop occupé à profiter de la présence de l'autre pour s'installer dans une routine. Et le temps que l'euphorie des retrouvailles se calme, il était déjà temps pour moi de repartir.

Je m'endormis avec lui comme ça, mon chéri blotti dans mes bras. Je me levais de bonne heure le lendemain, les habitudes de l'armée avaient la vie dure. Je n'arrivais pas à me réveiller tard, sauf quand il trainait avec moi au lit le matin et encore dans ces cas là on ne dormait pas vraiment.

Je le laissais partir s'occuper de ses chevaux pendant que moi je m'occupais de la maison et de notre boule de poil. Je m'occupais toute la matinée, faisant le ménage, allant courir un peu pour rester en forme. Je n'étais plus en service actif mais je restais quand même un militaire et je reprendrais bientôt le travail. Je ne pouvais pas me laisser aller.

Je préparais le déjeuner en l'attendant. Je souris en le voyant revenir, le prenant doucement dans mes bras pour l'embrasser avant de le laisser s'installer à table.

- Alors ça a été l'entrainement? Et le rendez vous avec le financier?

Je nous servais en attendant qu'il me raconte sa journée. Moi de mon côté j'avais pris quelques notes pour aller voir les chapiteaux et les traiteurs cet après midi. Une journée normale qui me faisait tellement de bien. J'avais enfin l'impression de vivre une vraie vie de couple avec lui. Je pouvais l'épouser désormais.

Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 799
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
La journée avait commencé aux aurores, je m’étais éclipsé du lit discrètement afin de ne pas réveiller mon homme. Qu’il profite de ces derniers jours de tranquillité. Je me prépare rapidement, avalant en moins deux mon petit-déjeuner. Je n’avais pas très faim si tôt de toute manière. Je mangerais plus tard, après l’entrainement.

L’entrainement est plutôt fructueux. Je commence, doucement, à reprendre plaisir à monter, à m’entrainer. J’avais encore un long chemin à parcourir avant de retrouver le même entrain, la même impatience qu’avant. Mais, je devais descendre d’un cran mon entêtement, ma perfection. Peut-être devrais-je arrêter là la saison, me concentrer sur le départ de la saison de l’année prochaine. Peut-être que si je garde cette exigence pour l’année prochaine, ça ne serait pas aussi catastrophique.

La réunion ensuite prend du temps, est un peu ennuyante. Mais elle est nécessaire pour la mise en place de notre projet pour le centre. Toute l’administratif, me semble ressembler à l’Everest. Heureusement dans ce malheur ce n’est pas moi qui m’en occupe.

Je reviens à un peu plus de onze heures. J’avais hâte de le retrouver. Hate de lui dire enfin convenablement bonjour. Hâte aussi de savoir ce qu’il a fait de cette matinée. Je prenais mon mal en patience sur le trajet, je roulais prudemment, même si je me retenais d’appuyer sur le champignon.

Je claque la porte d’entrée avec entrain. Je caresse notre petit veau qui nous sert de chien. Je dépose mes affaires sur le porte manteau avant de le retrouver dans la cuisine. Je me cale dans ses bras en prolongeant son baiser.

Je soupire doucement en m’asseyant. « L’entrainement s’est bien passé, oui. Et le rendez-vous était éprouvant, mais j’ai bien peur que ça n’avance plus vite qu’on ne l’escomptait. Notre dossier est plutôt solide. »

Je souris doucement. Je dévore avec envie son repas. Mais j’avais encore plus hâte d’aller rencontrer ce traiteur, choisir nos barnums. Commencer à rendre plus que concret notre mariage.

Je le laisse conduire, ne tenant pas en place. On arrive sur place, et on se rend au secrétariat. Une bimbo blonde, au demeurant absolument vulgaire, nous accueille. Et rien qu’à voir le regard qu’elle porte sur Andy me fait bruler de jalousie. Je me retiens de l’attirer tout contre moi, pour montrer que l’on est ensemble, mais je sais qu’il n’aime pas ça. Alors je ronge mon frein en silence.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3308
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 37 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfère attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ blossom

« L’entrainement s’est bien passé, oui. Et le rendez-vous était éprouvant, mais j’ai bien peur que ça n’avance plus vite qu’on ne l’escomptait. Notre dossier est plutôt solide. »

Je savais qu'il ne me disait pas tout concernant l'entrainement mais je préférais ne pas poser de questions. La dernière fois que je l'avais poussé à reprendre la compétition, ça s'était plutôt mal passé. Je le laissais reprendre à son rythme, y aller petit à petit. La seule chose qui me faisait mal, c'était que tant qu'il n'avait pas retrouvé son niveau il ne pouvait pas récupérer Jaïpur. J'aurais tellement aimé avoir les moyens de lui acheter ce maudit canasson, qu'il soit réellement à nous. Il l'était déjà dans nos coeurs mais je savais très bien qu'on pourrait le perdre à tout instant.

On termina notre repas tranquillement puis on partit en route pour le premier traiteur. J'en avais sélectionné trois que je voulais voir et deux entreprises de location de chapiteaux. Pour les deux j'avais déjà mes préférences mais je les gardais pour moi. Je voulais qu'Is se fasse son propre avis. Je gardais mon traiteur préféré par la fin, commençant par celui qui m'inspirait le moins. Et vu l'accueil que nous réserva la secrétaire, je l'aimais encore moins. Je détestais ses regards coulant vers moi. J'avais bien dit en arrivant qu'on avait rendez vous pour faire un test pour notre mariage. Elle savait donc que j'étais fiancé, sur le point de me marier et surtout avec un homme. Autant dire qu'elle n'avait pas la moindre chance. Pourtant elle me lançait des petits regards qui se voulaient séduisants. Berk.

Je m'installais à table et discutais avec Is' et le chef du menu de la réception. Je ne voulais pas quelque chose de trop compliqué ni de trop prétentieux. Même si je voulais quand même qu'on ait un bon repas. Pas de homard, de caviar ou de truc du genre. Il nous fit gouter un menu plutôt bon je devais le reconnaitre mais ses tarifs... c'était le plus cher des trois. J'attendis qu'il parte pour me tourner vers Is.

- Tu en penses quoi?

Je ne voulais pas l'influencer. Si c'était celui là qu'il préférait, je m'inclinerais. Mais les prix et surtout la pouffe à l'accueil... ça m'avait refroidi.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I can't forgive you [squirowl] - Page 20 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I can't forgive you [squirowl]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: