Partagez
 
 
 

 I can't forgive you [squirowl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Il aurait beau dire tout haut le contraire, je sais qu’il en aurait envie. Ca se voyait dans son regard. Il pétillait d’envie. Je ne pouvais pas lui refuser cela, et puis, même si l’appréhension me gagne un peu plus quand on se rapproche du vol, et de la décision précipitée que j’ai prise, j’étais tout aussi excité de profiter de ce moment ensemble. Même si je sais qu’il serait incapable de se tenir pour ne pas parler avec le pilote. Il aurait dû, normalement, piloter, mais vu que je suis là, et que je n’ai absolument aucune envie de le lâcher. Alors le pilote allait devoir s’armer de patience face à mon homme.

J’étais têtu quand je l’avais décidé. Et j’étais bien décidé justement à lui faire profiter de ce vol. Tout comme il tenterait de me persuader de me faire annuler ce vol pour que l’on profite ensemble. Ça aurait été plus simple oui, mais moins inoubliable aussi. Et je voulais ce qu’il y a de mieux pour lui. Je le faisais sans raison précise, enfin pas pour lui demander quelque chose de spécial, même si je suis plutôt fier de tout ce que j’ai fais pour le tromper. Je sais qu’il se demande ce que veut dire ce post-it. Je le vois le tripoter le morceau de papier.

Je le vois se fermer quand je lui maintiens que je ne eux pas annuler ce vol, ce qui est vrai oui, mais j’aurais pu tout simplement décommander et payer le trajet. C’était juste que je ne voulais pas qu’il est cette amertume. Mais je voulais aussi que d’un certain point il soit fier de moi. Je le laisse ruminer en silence. On était deux têtus et ça donnait souvent ce genre de tension, mais ça ne durait jamais bien longtemps. Ça retombait souvent comme un soufflet. Et j’espérais vraiment que ça serait pareil là. Je voulais qu’il profite de cette journée sans se prendre la tête. Je m’avance vers lui avant de relever mon visage vers lui.

Je lui dis que je peux monter dedans, que je veux relever ce challenge que je me lance à moi-même. Je vois ses yeux s’ouvrir d’étonnement. Et même s’il n’était pas d’accord, et bien il devrait s’en contenter. J’étais prêt à relever le défi pour lui. Et j’étais certain que je réussirais, j’avais déjà réussi à Skylon Tower et je sentais que je pourrais faire abstraction de mon vertige en étant à ses côtés. Il était capable de me faire oublier mon handicap, là c’était de la pacotille à côté. Je soupire avant de tourner mon fauteuil pour me diriger vers l’engin. C’était idiot d’avoir le vertige dedans alors qu’en avion ça se passe plutôt bien.

Il finit par m’aider, de mauvaise grâce. Je sens qu’il n’a pas vraiment envie de me stresser. Peut-être même qu’il doute du fait que je puisse surpasser mon vertige. Mais c’est trop tard, je suis maintenant dans l’hélicoptère, sanglé et prêt à partir. Je le laisse attaché mon fauteuil et s’installer avant d’avouer que je stresse. Je sens sa main dans la mienne, que je serre doucement.

Je souris à ses mots avant de me pencher vers lui. «  Ce n’est pas très sympa de me faire douter du pilote. » je pose ma tête contre son épaule. Je pose mon autre main sur son bras. Je prends une profonde inspiration alors que c’est bientôt le départ.

Je broyé sa main comme prévu pendant le décollage. Ça secoue un peu quand même. Je cache mon visage dans son épaule pour fermer les yeux. Je laisse l’engin s’élever verticalement, n’osant pas encore ouvrir les yeux. Je les laisse néanmoins discuter. Je souris faiblement en les entendant. Voilà, il allait quand même profiter du vol. Moi je devais encore tenter de repasser la boule au ventre.

Mais je décide quand même d’ouvrir les yeux pour jeter un coup d’oeil à la vue. Et ce que j’aperçois me soulever, m’époustoufle. Je me penche un peu contre lui pour observer les chutes. La vue est splendide.

« C’est magnifique » Je souffle. Alors que je sens Andy se raidir, certainement de peur que je panique. Je souris d’émerveillement, je ne pensais plus du tout à mon stress là. Je profitais simplement de la vue et du vol.

On finit par redescendre alors que j’ai toujours le nez collé à regarder dehors. Je sens la main d’Andy dans mon dos. l’Hélicoptère retrouve la terre ferme presque à contrecoeur pour moi. Je me retrouve dans ses bras. J’en profite pourrais l’embrasser. Je me réinstalle dans mon fauteuil avant de jeter un coup d’oeil. Je le laisse aller voir le pilote, probablement pour le remercier. Je vois le pilote me montrer du doigt. Je souris à Andy quand il est de retour. Je sens mon portable vibrer, signe que le reste de la surprise arrive. Et heureusement il est dos à ça. Je pose ma main sur sa joue. « Je vais bien… Je suis heureux de l’avoir fait. Pas que pour toi, mais pour moi. » Je glisse ma main sur sa joue. Je l’embrasse alors que ma main glisse dans son cou. J’entends la limousine arriver et s’arrêter. Je me recule. « Notre carrosse est arrivé. » Je souris, le laissant découvrir la limousine qui nous amènerait au second lieu de rendez-vous. « Vas-y avant moi, il y a quelque chose pour toi, j’arrive tout de suite, le temps que je roule jusque là-bas. » J’allais bien plus lentement que lui, mais je voulais le laisser découvrir la seconde photo et le second post-it.

post it a écrit:


I can't forgive you [squirowl] - Page 16 8bc5dadefbc617166a044a1ffaf22de2
Je suis certain que tu as bien profité de ce vol. J'espère que tu as admiré les chutes mon amour. Elles sont aussi belles que le bleu de tes yeux.
Ps : ... toujours ....

J'arrive à la limousine... "Bon... j'ai profité du vol finalement, c'était pas prévu dans le programme... Mais j'ai eu raison de le faire."
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

Je souris en l'entendant me dire qu'il avait apprécier la balade. Je m'en serais voulu si il était monté dedans uniquement pour me faire plaisir, sans s'amuser de son côté. Je ne voulais pas faire des choses avec lui si c'était pour qu'il se force ou qu'il ne s'amuse pas. On était parti pour faire ce week end ensemble, pour profiter tous les deux. Je ne voulais pas que l'un de nous reste de côté ou se force. Ce n'était pas ma conception de vacances en amoureux. Autant partir chacun de son côté en vacances si c'était pour ne pas faire les choses ensemble.

Je soupirais quand il me montra la limousine qui m'attendait un peu plus loin.

« Vas-y avant moi, il y a quelque chose pour toi, j’arrive tout de suite, le temps que je roule jusque là-bas. »

Voilà je me sentais bien, rassuré. J'avais passé un bon moment avec lui. Il fallait que je me mettre à flipper à nouveau. Et c'était quoi cette espèce de grosse voiture horrible et tape à l'oeil pour jeunes adolescentes allant à leur bal de promo? Non vraiment il fallait qu'il comprenne que je n'avais pas spécialement envie de surprise, surtout pas dans ce genre. C'était à se demander si il me connaissait vraiment ou si il ne s'était pas tout simplement laissé emporter par son enthousiasme à l'idée de me faire une surprise....

J'allais dans la voiture et je récupérais le post it et la photo qui étaient dedans. Bon ok, la photo je la connaissais mais je l'adorais quand même. C'était même moi qui l'avait prise. Je n'avais pas pu résister ce jour là en le voyant si sexy dans son tablier. Et il en avait joué, prenant la pause et me lançant ce regard terriblement aguicheur.

"Bon... j'ai profité du vol finalement, c'était pas prévu dans le programme... Mais j'ai eu raison de le faire."

Je me retournais en l'entendant arriver derrière moi.

- Le vol était parfait. Je suis content que tu ai pu en profiter toi aussi. Mais... tu peux arrêter là tu sais. C'est déjà très bien comme ça. Je n'ai besoin de rien de plus.

Et surtout pas d'une monstrueuse voiture beaucoup trop grosse et tape à l'oeil. En plus j'étais certain qu'il avait du se ruiner pour commander un tel monstre.

- Un petit déjeuner à deux, dans un petit resto ça me va très bien tu sais.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je ne l’aurais jamais fait s’il n’avait pas râler. D’ailleurs je suis bien persuadé qu’il a bien retenu la leçon, qu’il pourrait me demander n’importe quoi, je finirais toujours par lui céder. Et au final, j’avais découvert une vue magnifique. J’étais même prêt à recommencer, aussi surprenant soit-il. Mais je n’allais pas le crier sur tout les toits, il serait capable d’aller me faire sauter dans le vide, et ça c’était hors de question quand même. J’étais bien sur la terre moi, les airs ce n’est pas mon élément. Et puis si jamais il me fait sauter dans le vide, je le refais monter sur Jaï, non mais!

Je n’avais pas vraiment prévu une limousine, mais il faut croire que l‘hôtel voulait tout ce qu’il y a de plus grand pour nous. Apparemment j’avais touché la corde sensible chez eux. Bon j’avais aussi dépensé une somme assez conséquente pour cette surprise. Mais on ne ferait pas ça deux fois dans notre vie, je le sais. Je voulais le meilleur pour lui. Je sais qu’il n’aime pas les surprises, enfin plutôt quand ce n’est pas lui qui les fait. Mais cette fois j’avais dérogé à la règle. J’en avais marre d’être toujours tributaire de lui, qu’il se sacrifie pour moi sans que je ne le remercie à la hauteur. Tout ça, c’était aussi pour lui dire d’une certaine manière merci pour tout ce qu’il a fait. Et je comptais bien aller jusqu’au bout, que cela lui plaise ou non. Et je le connaissais assez, il râlait trop quand je prenais soin de lui, mais il en profitait. S’il ne le voulait pas il était totalement capable de se barrer sans demander mon avis. Alors le fait qu’il reste, je l’interprète de manière plutôt positive. Je le laisse découvrir l’indice dans la limousine, moi même si ce n’était pas mon truc, j’allais en profiter à fond.

Je lui souris en posant un main sur ses reins. Je hausse les épaules à ses mots. Et bla bla bla. Heureusement que j’aime quand il râle, sinon on ne s’entendrait vraiment pas. Je lui souris de toute mes dents. « Tu as besoin de manger maintenant. » Je secoue la tête. « Mais pas dans un resto. » Je secoue la tête. « Et si tu avais besoin de soulever les montagnes, tu sais très bien que je le ferais au pas de course. » Je grimpe avec son aide dans la limousine, laissant le voiturier ranger le fauteuil. J’attends qu’il s’installe avant de m’installer contre son torse. « Je t’aime… » Je l’embrasse alors que la limousine démarre.

JE me penche vers le mini bar en face pour attraper deux coupes. Je les lui tends pour ensuite attraper le champagne. Je remplis les deux coupes. « Autant profiter de l’alcool ici… » Je trinque avec lui en plongeant mon regard dans le sien. « A nous. » J’avale une gorgée.

Je remarque ensuite des séries de boutons à portée de main. « à ton avis ça sert à quoi ? » J’en appuie sur un avant de voir la vitre qui nous sépare du chauffeur s’abaisser. « oh! Bonjour! » Je m’appuie pour fermer et en essayer un autre. Ça changeait la couleur des lumières, l’intensité, ça mettait de la musique… Bref je m’amusais comme un gamin toujours avec ce sourire idiot collé au visage.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

« Tu as besoin de manger maintenant. Mais pas dans un resto.

Je devais reconnaitre que j'étais quand même un peu curieux de voir ce qu'il m'avait préparé encore. C'était un peu le bordel là quand même dans ma tête. J'étais partagé entre la gêne parce que je n'aimais pas les surprises, que je n'étais pas du genre grand romantique. Je faisais des efforts pour lui, pour lui faire vivre de bons moments parce que je savais qu'il aimait ça et qu'il le méritait mais ce n'était pas vraiment ma tasse de thé. Mais d'un autre côté j'étais quand même touché et flatté de voir qu'il s'était donné tout ce mal pour me faire plaisir. Alors je décidais d'arrêter de raler un peu pour le moment et de le suivre, pour lui faire plaisir bien sur.

Je m'installais dans la limousine avec lui avant de prendre la coupe de champagne qu'il me tendait. Ce n'était pas mon genre ce style de voiture mais je devais reconnaitre que ça avait son petit avantage. Si j'étais certain qu'on avait le temps, j'aurais pu être tenté de réaliser un fantasme bien connu. Nous deux... à l'arrière de la limousine...

Mais je restais sage, sirotant mon champagne pendant qu'il s'amusait avec tous les boutons qui se trouvaient dans la voiture. Ca me faisait plaisir de le voir faire le gosse comme ça. Je retrouvais mon Isma. Ca faisait beaucoup trop longtemps qu'il n'avait pas été comme ça. Avec son accident et tout le reste... J'étais content de voir qu'il retrouvait cette petite étincelle. C'était ça le but de mon week end. Passer du temps avec lui, l'aider à retrouver le sourire, cette joie de vivre qu'il avait toujours eu.

- Bon alors... j'ai le droit de savoir où on va? Ou tu veux garder le secret jusqu'au bout?



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
J’avais hâte de voir ma surprise, qui résidait plus dans le lieu insolite où allait se passer le repas. J’avais l’intention de lui cuisiner une entrecôte au barbecue dans un coin méconnu des touristes, c’est grâce à l’hôtel qui m’a parlé de cet endroit que l’on y va. Je voulais qu’il en prenne plein la vue. Je voulais lui faire plaisir. Je voulais qu’il se souvienne aussi de ce week-end mémorable. Je ne voulais pas qu’il soit le seul à prendre soin de l’autre. J’avais peut-être fait preuve d’un peu d’indélicatesse en voulant trop bien faire. Je voulais toujours plus que le meilleur pour lui. Et encore je trouvais que ce n’était pas assez. Il méritait tellement plus que la banalité. Il finit par se taire, certainement parce qu’il sait que je ne céderais pas.

Je lui tends une coupe de champagne. Je souris doucement alors que nos doigts se frôlent. Je bois une gorgée de champagne alors que je profite de l’intérieur clinquant de la limousine, je ne comprends pas vraiment comment des gens peuvent aimer voyager dans ce genre de voiture. J’avais voulu vivre l’expérience une fois. Même si l’espace dans cette voiture me donnait des envies pas très catholiques.

Je m’éclate comme un gamin avant de priver une ambiance un peu plus cosy et une musique d’ambiance qui nous convient. Je me cale ensuite contre lui. J’embrasse sa joue avant de rire. « Encore un peu de patience, on va arriver dans une dizaine de minute. » J’agrippe ses doigts en laissant passer le trajet.

On finit par arriver un quart d’heure après. Le voiturier ouvre la porte. Il avait sorti le fauteuil et je me glisse dedans. Je le laisse sortir. « Profite de la vue le temps que je m’occupe de ça. » Je lui montre, juste à côté de la table installé pour nous deux, le barbecue. Je roule directement vers le barbecue avant de sortir l’entrecôte de mon homme et un simple filet de boeuf pour moi qui n’est pas aussi carnivore que lui. Je le laisse découvrir la vue sur le chutes et le lieu paradisiaque de ce diner aux chandelles.
 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

« Encore un peu de patience, on va arriver dans une dizaine de minute. »

Je hochais doucement la tête en l'entendant. Je serrais doucement sa main dans la mienne avant de continuer de siroter ma coupe de champagne. Ce n'était pas si désagréable que ça de se balader ainsi en limousine. Je ne pensais pas que je me précipiterais à le refaire, mais pour un petit rendez vous romantique ce n'était pas si mal. Après tout c'était ce que je voulais à la base, passe une petit moment romantique rien que lui et moi.

Au bout d'un moment on finit par arriver. Je descendis de la voiture, aidant le chauffeur à récupérer le fauteuil d'Is et à le lui installer. Je le laissais s'installer dedans avant de me retourner pour regarder exactement où on était.

« Profite de la vue le temps que je m’occupe de ça. »

Je souris légèrement, admirant un moment la vue. L'endroit était vraiment splendide. Je comprenais un peu mieux ce qu'il voulait faire. On allait être là, rien que tous les deux, comme coupés du monde à profiter de cet endroit magnifique. J'aimais vraiment cette surprise, davantage que l'idée de passer un moment seul en hélicoptère.

Je m'approchais du lui, pendant qu'il commençait à préparer le barbecue. Je venais l'enlacer doucement avant de l'embrasser.

- Tu as bien choisi cet endroit est... vraiment magnifique. C'était tout ce dont j'avais besoin. Un bon diner avec toi, rien que nos deux, à profiter ensemble. Je ne voulais que ça... être avec toi.

J'attrapais son visage entre mes mains pour l'attirer à moi et l'embrasser une nouvelle fois.

- Bon par contre je te préviens, tu me laisses t'aider avec le barbecue. Si je dois rester à ne rien faire ça ne va pas aller.

Je lui souris avant de venir l'aider à s'occuper du barbecue comme je le lui avais dit. Je ne supportais pas de ne rester sans rien faire, ce n'était pas quelque chose que j'avais l'habitude de faire. J'étais toujours actif, même à la maison. L'habitude avec l'armée, on ne restait que rarement inactif.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je frotte ma tête contre son épaule tout en souriant. J’avais tout aussi hâte que lui d’arriver et de le voir découvrir la dernière surprise. Il avait aussi un cadeau qui l’attendait sur la table, mais je veux qu’il savoure chaque chose en son temps. J’allais déjà lui concocter son plat préféré puis après on mangerait ensemble et là il découvrirait la fin de l’énigme et le reste du cadeau, même si je crains que ça fasse un flan puisqu’il ne s’est pas montré très curieux. Mais je ne veux pas mettre la charrue devant les boeufs.

Je descends de la voiture avec son aide. Je l’embrasse tendrement avant de l’intimer à profiter de la vue. Moi j’avais l’intention de cuisiner son entrecôte. Je voulais que tout soit parfait pour lui. Je me dirige vers le barbecue, je dois encore l’allumer, et je ne voulais pas qu’il attende des heures avant de manger. Bon j’avais aussi le ventre qui criait famine.

Je le vois profiter de la vue. Je souris, heureux de le voir profiter. Je voulais que cette journée soit exceptionnelle. Et c’était bien parti pour. Maintenant on avait tout le repas et l’après-midi pour profiter de cet endroit. J’avais bien l’intention de trainer, et après s’il veut faire quelque chose, je le suivrais avec plaisir.

Je sens ses bras autour de moi, je souris alors que je commence à sortir l’entrecôte et le faux-filet. J’assaisonne la viande le temps que le barbecue tandis qu’il me serre dans ses bras. Je souris à ses mots, heureux de le voir aimer cet endroit. Je n’avais rien dit parce que je le découvre aussi. Je me retourne pour me retrouver les lèvres de nouveau kidnapper par ses consoeurs. Je soupire de plaisir. Je ne discute même pas lui tendant le paquet du faux-filet, il est hors de question qu’il s’occupe de son plat.

Je le laisse faire avant de mettre son entrecôte cuite comme il aime dans son assiette. Je l’apporte sur la table avant de poser l’assiette à côté du cadeau et de la dernière photo. Je le laisse terminer et découvrir la dernière surprise.

Isma a écrit:

Et voilà...
ps : un chien ?

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 02_xsmall

cadeau:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

Je l'aidais à s'occuper du barbecue, souriant doucement. J'appréciais ces petits moments qu'on passait ensemble. Je me sentais beaucoup mieux ainsi que si j'avais été seul dans l'hélicoptère. J'étais tout simplement heureux d'être avec lui, qu'on passe du temps ensemble. Je savais que notre week end commençait à toucher à sa fin. C'était passé beaucoup trop vite. Dés demain on devrait rentrer chez nous. J'arriverais ensuite dans le moment difficile où je devrais me préparer à partir. Je détestais ces moments là. J'étais toujours partagé entre l'excitation à l'idée de retourner sur le terrain, et le déchirement à l'idée de laisser Is' derrière moi. C'était beaucoup plus simple quand j'étais seul. Je ne me posais pas autant de questions. Je partais l'esprit libre, sans personne pour me retenir ou me donner envie de rester. Mais tout était différent désormais et j'en étais heureux dans un sens. J'avais quelqu'un qui illuminait ma vie.

Je le suivis finalement à table. Je m'installais et regardais en souriant le dernier papier qu'il m'avait laissé. Je le dépliais et le lu rapidement avant de sourire.

- Tu sais que vu comme ça a commencé, ça ressemblait fortement à une demande en mariage?

Je souriais en y pensait. Il avait certainement fait exprès de le tourner comme ça pour me taquiner un peu.

- Mais j'étais sur que ce n'était pas ça. J'ai déjà fait ma demande je te rappelle.

Et il avait accepté. Je n'avais jamais été aussi stressé de ma vie que ce jour là. Même si je l'aimais et que je savais que c'était réciproque, j'avais quand même eu peur d'essuyer un non. Surtout que je mettais une condition à ma demande. Je l'épouserais, mais le jour où je cesserais d'aller sur le terrain.

Je déballais ensuite le petit cadeau. Je le regardais un instant ému, murmurant un léger merci avant de le passer autour du cou. Je venais le rejoindre pour venir l'embrasser.

- Il est vraiment beau... merci...

Je l'embrassais une dernière fois avant de me réinstaller à ma place.

- Et bien sur que c'est oui pour le chien. Ca te dérange juste d'attendre que je sois revenu pour qu'on le prenne? Qu'on puisse le choisir ensemble? Je te laisse juste aller voir dans les élevages aux alentours si tu en trouves qui nous plaise. J'aimerais un chien assez robuste pour que je puisse aller courir avec. Qu'il puisse aller avec toi se balader à cheval.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 625
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien sauf quand j'enchaine les bourdes.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
J’aimais ces moments où l’on n’avait pas forcément besoin de parler et pourtant où l’on se sentait en osmose tous les deux. Je laisse trainer ma main parfois contre la sienne, cherchant justement un outil qui est vers lui, juste pour le frôler. Je lui souris alors que la viande cuit tranquillement. Cette surprise, c’était aussi le seul moyen de mettre de côté la pensée que c’est bientôt fini, que le départ se rapproche. Je ne me suis jamais senti aussi angoissé à l’idée de ce départ qui approche. Ce n’était pas la première fois mais c’est la dernière fois normalement. Mais cette fois, c’était encore plus compliqué car je sais qu’Andy stresse plus que les autres départ à cause de mon fauteuil. C’était plus difficile de le quitter chaque fois aussi. Cette dernière semaine allait être à la fois trop courte et interminable. J’avais décidé de passer toute ma semaine rien qu’avec lui, il faut encore que je lui annonce.

Je lui pose son entrecôte à côté de son paquet. Il lit le mot et je souris, la tournure avait été pensé exprès, bien sûr, même si je n’allais pas m’enlever le plaisir de me rappeler que c’est lui qui m’a fait la demande, ce que je n’avais pas cru les premières secondes. « Je ne vais pas te demander en mariage, je suis déjà fiancé, ça serait idiot. Mais ça m’a fait plaisir de te le faire croire… » Je me rappelle sa demande, simple et bref. Mais j’avais aussi vu toute sa peur que je refuse. Comme si je pourrais. J’étais lié à lui depuis le premier jour où l’on s’est embrassé. Je l’avais laissé mariné dix longues secondes avant de répondre oui. J’avais accepté sans même réfléchir sa condition, j’étais prêt à attendre dix ans s’il fallait du moment que je peux porter son nom. Le mariage, c’était plus pour me rassurer moi. J’ai toujours l’impression qu’il pourrait trouver nettement mieux que moi.

Je souris, ce collier, c’est pour qu’il est un bout de moi là où il sera. moi, j’avais déjà un de ses colliers militaires que je ne quitte jamais en son absence. Je prolonge son baiser en caressant sa joue. « Je suis content qu’il te plaise… » je caresse ses lèvres avant de le laisser retourner à sa place.

« Bien sûr que non, je t’attends pour visiter les élevages et tout ça. Et je me disais… Tu sais j’ai un peu regardé les dates pour l’année prochaine. Et… la date de nos huit ans, tombe un samedi… ça pourrait être notre date de mariage aussi ? » Je trouve que ce serait une date parfaite mais je ne veux pas être le seul à décider. « Et cette semaine.. je n’irais pas monter… Dan va venir travailler avec Tracy pour Jaipur et Alba, qu’il va prendre en concours. Ne t’emporte pas, c’est une des conditions des propriétaires des deux si je veux les garder sur le site, et si je ne veux pas qu’ils les confient à un autre cavalier. » Je le savais depuis quelques jours, mais j’avais eu besoin de garder la nouvelle un peu pour moi. Mais je préférais savoir Dan avec mes montures qu’un autre qui ne les connait pas. Il n’y avait que Memphis dont j’étais le propriétaire, les autres m’étaient confié par des éleveurs qui croyait en moi.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2834
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

« Je ne vais pas te demander en mariage, je suis déjà fiancé, ça serait idiot. Mais ça m’a fait plaisir de te le faire croire… »

Quand je le disais qu'il avait fait exprès de me faire croire ça. Je le connaissais bien mon fiancé. Mais je ne lui en voulais pas pour cette petite blague. Ce n'était pas ça qui m'avait le plus gêné dans l'organisation de sa surprise. Mais bon... tout s'était bien passé. Il fallait juste que j'arrête de ronchonner un peu. La balade en hélicoptère avait vraiment été superbe, j'avais adoré vivre ça avec lui. Et ce barbecue improvisé... c'était parfait.

« Bien sûr que non, je t’attends pour visiter les élevages et tout ça. Et je me disais… Tu sais j’ai un peu regardé les dates pour l’année prochaine. Et… la date de nos huit ans, tombe un samedi… ça pourrait être notre date de mariage aussi ? »

Je hochais distraitement la tête tout en mangeant. Je n'étais pas vraiment pressé pour parler de tout ça. Je restais fidèle à ce que j'avais dit quand je l'avais demandé en mariage. On verrait tout ça, on se déciderait à le faire et à l'organiser quand je reviendrais vivant de ma dernière mission, pas avant. Je ne voulais pas me porter la poisse en faisant trop de plans en avance.

Je l'écoutais ensuite me parler de ses projets pour la semaine à venir et aussi pour ses chevaux.

- Je n'allais pas m'emporter. C'est bien qu'ils continuent à travailler. Mais c'est important aussi que tu continues de monter. Promets moi de le faire quand je serais parti.

C'était important qu'il n'arrête pas de monter. C'était toute sa vie et je ne voulais pas qu'il laisse tomber. C'était ce qui lui permettrait de remonter la pente, de surmonter son handicap.

- Pour le mariage... je préfère attendre que je revienne pour qu'on en discute si tu veux bien. La date de notre anniversaire serait une bonne idée oui. Il faudra voir ça à mon retour. Et pareil pour le chien.

Je lui fis un petit sourire avant de reprendre mon repas.

On passa le reste de la journée à profiter tous les deux. Le week end passa vraiment beaucoup trop vite. Mais ça avait été tellement agréable aussi. On était rentré épuisé mais la tête pleine de souvenir merveilleux.

La semaine passa à toute vitesse. On passa notre temps ensemble, profitant l'un de l'autre, faisant l'amour mais profitant aussi de petits moments à deux. On évitait de parler de mon départ. Il allait arriver bien assez vite comme ça.

Et on y arrivera. Je me préparais ce matin là, enfilant mon uniforme. Je terminais de préparer mon sac quand je le vis entrer dans la chambre. Je le regardais en souriant tristement. Je détestais ces moments, l'idée de lui dire au revoir était beaucoup trop douloureuse à chaque fois.

- Mon taxi arrive dans une demi heure...



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I can't forgive you [squirowl] - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I can't forgive you [squirowl]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: