Partagez
 
 
 

 I can't forgive you [squirowl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 630
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
J’affiche un sourire en coi, signe de mon air taquin. Bien sûr que je sais très bien qu’il n’aurait pas fait ça. Et de toute manière il sait très bien que je suis très jaloux. Et que s’il ose faire ça, surtout pendant un week-end romantique, il allait en entendre parler pendant longtemps. Ou pas, je serais bien capable de le planter ici pour repartir chez nous

Je salivais devant ce que proposais le snack. J’avais finalement pris un déjeuner de roi. J’étais incapable de rester raisonnable devant tout cette carte. Puis de toute manière j’étais un gourmand invétéré, et ce n’est pas comme si je devais faire attention en ce moment. Et puis j’avais surtout envie de me poser fin peu, de profiter de l’extérieur avec un bon repas. Je le laisse régler, j’avais rapidement compris avec lui que ça ne servait à rien de tergiverser quand il avait décidé de payer, j’aurais beau râler, ça ne changerait rien.

On était arrivé à la table avec notre repas. On s’installe face à face. Comme ça je pourrais le dévorer du regard tout au long, pour mon plus grand plaisir ! Mais pour le moment j’avais qu’une envie : mordre dans mon hamburger. Je lui suris alors que j’avale ma dernière bouchée. « JE n’ai pas dit que ça me dérangeait, j’aime bien tout ce que tu as prévu. Je veux juste avoir encore de l’énergie pour te montrer combien je t’aime. » je lui souris avant de croquer à nouveau dans mon hamburger. Je sais qu’il le faisait pour que l’on se crée de nouveaux souvenirs, que j’oublie un peu l’échéance de la semaine prochaine. Je ne pouvais que l’en remercier pour ça, parce que ça marchait parfaitement bien.

J’affiche un sourire mutin avant de secouer la tête de droite à gauche. « Non  tu ne prévois rien, je m’en charge. » J’attaque mes frites avant de l’interrompre. « Et tu n’en sauras pas plus, même si tu me tortures. » j’attrape une de ses mains euh souriant avant de finir mon repas. Je m’essuie rapidement et attend qu’il termine. « On y va ? » Il hoche la tête et on prend finalement la route pour les chutes.  
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

« JE n’ai pas dit que ça me dérangeait, j’aime bien tout ce que tu as prévu. Je veux juste avoir encore de l’énergie pour te montrer combien je t’aime. »

Il avait raison. Je ralentirais peut être un peu. On avait une après midi bien chargée entre la croisière près des chutes et le restaurant ensuite le soir. Je comptais bien lui montrer moi aussi à quel point je l'aimais ce soir, et tester le jacuzzi. Alors on pourrait bien profiter un peu le lendemain matin pour prendre notre temps, se prélasser un peu dans le lit à l'hôtel.

« Non tu ne prévois rien, je m’en charge. Et tu n’en sauras pas plus, même si tu me tortures. »

Ok je laissais tomber pour cette fois. Je lui avais bien fait une érnome surprise en l'amenant ici. Et il avait été adorable, jouant le jeu sans poser de question pour profiter de ma surprise. Alors je pouvais bien laisser tomber mon interrogatoire et le laisser me préparer la surprise dont il avait envie.

Je terminais de manger mon repas avant de le suivre. Vraiment la vendeuse m'avait bien conseillé. C'était vraiment délicieux, pas loin d'être les meilleurs hamburgers que j'ai pu manger.

Je reprenais son fauteuil avant de reprendre le chemin des chutes. C'était vraiment à couper le souffle. Je tournais après un virage pour tomber à nouveau face à elles et être frappé par leur beauté. Je m'arrêtais juste un instant là, les détaillant en souriant alors que je me penchais pour venir embrasser sa joue par dessus son fauteuil.

- Je t'aime...

Je profitais un moment de la vue, l'enlaçant doucement. On avait un peu de temps devant nous alors on pouvait bien profiter d'un petit moment de calme à deux.

Je l'embrassais une dernière fois avant de partir vers l'embarquement pour la croisière. J'avais bien fait en sorte d'en prendre une qui soit entièrement accessible aux fauteuils. Je le poussais facilement à travers les différents ponts pour finalement embarquer à bord du bateau. Je le guidais jusqu'à l'avant, profitant qu'on était en fauteuil pour passer devant tout le monde. Il fallait bien qu'on profite un peu de ce petit avantage.

Je nous installais donc tout près de la rambarde, là où on aurait la plus belle vue.

- Prêt pour la croisière?

Je souriais largement, mon appareil photo dans les mains alors que je le prenais en photo devant.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 630
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je ne voulais pas qu’il culpabilise de m’emmener partout, de m’épuiser à force de faire des visites. Au contraire ça me plaisait. J’avais l’impression de retrouver l’homme que j’aimais, et toutes nos petites habitudes qui faisait le bonheur de notre couple. On avait retrouvé un peu cet imprévu qui pimentait notre couple. Pour une fois j’en oubliais presque notre fauteuil. J’avis enfin l’impression que l’étau sur mon coeur m’accorde un répit. C’était vraiment une bonne idée ce voyage.

Mais on aimait tout autant se surprendre l’un l’autre. c’est pour ça que je lui ai préparé une journée qui devrait lui plaire. Ce tour en hélicoptère devrait le ravir, même si je ne monterais pas dedans. Je n’ai aucune confiance dans ces engins volants, et encore moins en fauteuil. Puis il ne sont pas adapté non plus, alors j’allais devoir me montrer convaincant, même s’il ne découvrirait qu’à la dernière minute. Mais ensuite le repas en plein air, totalement romantique, ça devrait conclure parfaitement la soirée. J’avais repéré l’endroit où on s’était arrêté le premier soir. L’hôtel s’occuperait de tout, même de la location de la limousine. Moi je n’avais qu’à le guider.

On finit par se rendre aux chutes, on avait encore bien du temps pour arriver à destination, mais je voulais me promener, les voir encore et encore. On finit par s’arrêter devant elles, je me sens tellement minuscule face à elles, face à cette force de la nature. Je souris avant de poser mes mains sur ses bras, pour le garder contre moi. « Je t’aime aussi. » Je tourne la tête pour lui voler un baiser. 

Je case ma tête dans son cou tout en observant les chutes. Je me laissais bercer par le bruit des chutes. Ça ferait probablement parti des petits moments qui restent gravés en moi.

On reprends le chemin, je lui propose de me pousser un peu mais il refuse, je le laisse donc faire alors que l’on rentre dans le dédale de pont et d’allées pour arriver au bateau. J’avais hâte de me retrouver sous les chutes. Il trouve la place parfaite. Je le laisse prendre ses photos, râlant quand il me prend trop en photo. Je ne me suis jamais trouvé très photogénique mais je fais des efforts. Je lui prend l’appareil avant de le prendre en photo et demandant ensuite à un passager de nous prendre en photo ensemble. Une fois calmer sur les photos, je l’attire contre moi, le forçant à s’asseoir sur mes genoux. « Là je suis parfaitement prêt. » j’ai glissé mes bras autour de ses hanches et posé ma tête sur sa poitrine alors que j’observe le paysage. Il me tarde de partir.

La croisière et une pure merveille. Je m’émerveille quand on passe en-dessous des chutes. Heureusement on avait prévu les k-ways pour nie pas se retrouver totalement trempé. J’avais embrassé un peu trop mon homme pendant la croisière, et on avait aussi sympathisé avec un autre couple de touriste qui venait faire le tour des usa. Ils venaient de France, je m’étais passionné pour leurs voyages, ils avaient l’air de baroudeurs chevronnés.

La fin de la croisière arrive bien trop vite à mon goût. On descend, avant de prendre cette fois le chemin du restaurant en haut de la skytower. Je n’en menais pas large là, c’était quand même bien haut. Alors je me mets à discuter de tout autre chose. « Dis, ils étaient sympas ces gens. En tout cas ça m’a donné plein d’idées. On pourrait peut-être commencer notre voyage de noce par Dublin, comme on voulait, mais continuer ensuite par Londres, paris, Bruxelles, Amsterdam enfin faire les capitales d’Europe, tu en penses quoi ? Je me dis que ça peut aussi être bien de prendre une année sabbatique tous les deux, pour profiter de ton retour définitif. De vivre quelque chose qu’à nous… » Je m’emporte très certainement, mais j’avais des idées plein la tête pour le rendre heureux, et notamment ne pas nous enfoncer dans une routine.

On arrive à la tour, et je blanchis quand je vois le numéro apparaître. Ok je fais bien moins le malin maintenant. Je me tais en m’accrochant tant bien que mal à mon fauteuil. Ne pas regarder en bas surtout. C’est silencieux que je le laisse me pousser dans l’enceinte du restaurant. Andy m’amène vers les baies vitrées pour admirer le spectacle, qui est époustouflant, mais qui me soulève le coeur. Pourtant je tente de gérer mon vertige. « ok, on est où ? » C’est un peu trop haut. Mais je peux le faire.  
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

J'avais adoré cette croisière avec lui. La vue sur les chutes avait vraiment été à couper le souffle. On avait terminé bien arrosé par l'eau des chutes mais heureusement on avait prévu le truc et on avait acheté des ponchos imperméables avant. On était peut être un peu ridicules mais au moins on était au sec.

Je n'avais pas pu résister à l'envie de faire pleins de photos de la vue mais aussi de lui. C'était plus fort que moi. Je savais qu'une partie de ces photos je les amènerais avec moi quand je repartirais. Ca me permettrait de tenir quand je serais loin de lui. C'était un peu moins difficile ainsi. J'avais l'impression de l'avoir à mes côtés. Ce n'était pas comme si on était ensemble mais ça aidait un peu.

On finit par revenir au port. La croisière avait duré un moment. On avait le temps de se balader un peu le long des chutes avant de rejoindre la tour plus loin. On n'aurait pas le temps de retourner à l'hôtel. Mais ce n'était pas grave. On pourrait profiter de la chambre tout le reste de la soirée et la matinée du lendemain.

« Dis, ils étaient sympas ces gens. En tout cas ça m’a donné plein d’idées. On pourrait peut-être commencer notre voyage de noce par Dublin, comme on voulait, mais continuer ensuite par Londres, paris, Bruxelles, Amsterdam enfin faire les capitales d’Europe, tu en penses quoi ? Je me dis que ça peut aussi être bien de prendre une année sabbatique tous les deux, pour profiter de ton retour définitif. De vivre quelque chose qu’à nous… »

Je souris en entendant son enthousiasme alors que je continuais de le pousser vers la tour. On avait un bon kilomètre à marcher avant d'y aller et je voulais prendre mon temps pour profiter de la vue et du début de soirée.

- Ca peut être une bonne idée. Bon pas un an par contre parce que n'oublie pas que j'ai un boulot que je vais devoir débuter à un moment mais pourquoi pas partir au moins un mois, ça devrait pouvoir se faire ça. Et je rajouterais Rome à ta liste. Madrid aussi peut être.

J'avais fait mon maximum pour avoir ce poste je ne pouvais pas me permettre de partir pendant une année entière. Si je faisais ça ils le donneraient à quelqu'un d'autre et moi je serais obligé de repartir au combat ou de quitter l'armée. Et je ne voulais aucun des deux. L'idée de me lancer dans ce nouveau poste me plaisait vraiment.

Je l'accompagnais jusqu'au pied de la tour avant de prendre l'ascenseur pour arriver au sommet avec lui. Et je me maudis en voyant la tête qu'il faisait. Quel abruti... il avait le vertige. Moi je n'avais pensé qu'à la vue magnifique qu'on allait avoir de là haut et pas un seul instant à ce que cela impliquerait.

« ok, on est où ? »

Je le reculais pour l'éloigner des baies vitrées alors que je le voyais mal à l'aise face à la vue.

- Au centre du restaurant. Par là regarde.

Le serveur nous montrait une table un peu plus loin. J'avais quand même pu me souvenir de ça pour avoir une table pas trop collé au vide. C'est certain que moi j'aurais adoré mais c'était ça aussi la vie de couple, on faisait des compromis pour l'autre.

J'attrapais la carte et la détaillais rapidement.

- Tu veux qu'on prenne le menu dégustation? Comme ça on se fait plaisir?

Il était un peu cher mais bon on pouvait bien se faire plaisir quand même. On était en vacances après tout.
Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 630
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
On peut dire que cette croisière restera un de mes plus beaux souvenirs de ce week-end, depuis le temps que l’on voulait les voir. J’avais été plus qu’heureux de cette surprise. J’en profite chaque instant, comme un gamin. J’ai enfin l’impression de redevenir complètement moi-même. Je ne pouvais m’empêcher de sourire.

Ni de grogner d’être sous les flash. Je n’aimais pas vraiment être pris en photo. Je m’y résignais pendant les concours, surtout parce que l’on ne voyait pas ma face en gros plans. Et je râlais pour la forme, parce que je savais qu’il emmenait toujours plein de photo en mission. Et il commençait toujours à me bombarder de photos quand le départ approche. Je ne l’empêchais pas, ça l’empêchait d’être un peu trop morose.

Je sortis du bateau avec les étoiles dans les yeux, la main posée autour du bras de mon homme en signe de possessivité. On n’avait pas le temps de profiter d’un retour à l’hôtel pour se reposer mais plutôt pour se rendre à la tour. Et on avait au moins pas besoin de se dépêcher. On peut profiter des alentours avant d’aller au restaurant. Et puis mon estomac commençait à crier famine.

Je m’emportais dans mes projets. Maintenant que je savais qu’il ne repartirait plus, je voulais que l’on profite de faire tout ce que l’on ne peut pas faire car on était dans l’incertitude. Un ordre de mission pouvait toujours arriver à n’importe quel moment. Alors maintenant je voyais les choses en un peu trop grand. C’était ambitieux, autant en matière de temps mais aussi financièrement parlant, de vouloir prendre une année sabbatique. Heureusement Andy a toujours été celui qui était le plus terre à terre de nous deux. Il calmait mes ambitions parfois un peu trop grandes, mon côté rêveur aussi. C’était moi qui construisait les projets inconsidérés. Heureusement parfois il me laissait faire, je ne doute pas un seul instant qu’il s’attend au pire pour le programme de demain.

Je hausse les épaules en l’écoutant, j‘avais vu bien trop loin pour ça. Il avait raison, il allait devoir bien s’investir à un moment donné. Je hoche la tête avec un sourire. « va pour Rome et Madrid. D’ailleurs tu penses le commencer quand ?  »

Je tourne la tête pour le regarder. Je voulais m’assurer qu’il soit heureux avec cette opportunité. Je ne voulais vraiment pas que ce soit un choix par défaut, que parce que j’avais émis l’idée de ne plus le voir partir tous les ans pour plusieurs mois loin de moi. J’avais toujours cette crainte qu’il regrette de ne plus partir en mission.

Je faisais moins le rigolo une fois au pied de la tour. Mon dieu qu’elle est immense. Je n’avais pas imaginé une telle hauteur. Moi qui n’était pas très à l’aise dans les hauteurs, j’en avais pour mon compte. J’allais bien sûr faire un effort pour profiter de la vue et de cette soirée. Je ne voulais pas la gâcher avec mon vertige à la noix.

Je ne peux pas nier que la vue d’en haut est absolument splendide. Même si je ne me sens pas à l’aise, je profite de la vue, tout en détruisant la main de mon homme. Je suis quand même rassurer de le voir m’éloigner de la baie vitrée. Je ne suis pas certain que j’aurais réussi à avaler mon repas ainsi. Je le laisse m’amener à la table qui nous est réservée. « Je suis désolé, je suppose que tu aurais aimé être à la table au bord de la baie vitrée. Tu aurais eu une meilleure vie. » Je l’écoute en haussant les épaules. « Ca me va parfaitement. »

Je lui souris en posant mon menu sur la table. Je pose ensuite mon menton dans le creux de ma main. Je le dévore du regard en attendant que les premiers plats arrivent. Cette fois je me faisais plaisir sur l’alcool, et la nourriture. La soirée est tout aussi excellente que la journée. Elle conclut parfaitement cette journée. C’est le ventre plein que l’on quitte ce restaurant. Heureusement on n’est pas loin de l’hôtel, car je ne pense pas supporter une longue balade. Je ne compte même pas le nombre de kilomètre que l’on a fait.

Après un petit cinq minutes de marche, on arrive à l’hôtel. On trace directement à l’ascenseur. À peine les portes fermées je tire sur son haut pour qu’il vienne m’embrasser. Je glisse mes mains sous son haut pour caresser sa peau. Je descends une de mes mains pour déboutonner son pantalon, oui je n’avais pas envie d’attendre le retour dans notre chambre pour commencer. Et puis un peu de piment ça ne fait pas de mal.  
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

Je balayais ses excuses d'un geste de la main. La vue était quand même splendide du centre du restaurant. L'endroit avait quand même été conçu pour qu'on puisse tous profiter de la vue magnifique sur les chutes quel que soit l'endroit où on se trouvait.

Et je profitais vraiment d'une soirée merveilleuse. La vue était à couper le souffle, encore plus quand le soleil se couchait comme ça. Le repas était délicieux. En même temps vu le prix qu'on avait payé pour ça il avait intérêt de l'être. Mais ce n'était pas grave. On pouvait bien faire quelques folies pour ce week end. On aurait le temps de faire des économies pour le mariage plus tard.

La fin de la soirée arriva et on repartit tranquillement vers l'hôtel. La journée avait été longue, on n'avait pas arrêté et on avait besoin d'aller tous les deux se reposer, même si je doutais qu'il pense à se reposer d'abord. Je le connaissais. On n'avait pas encore profité de la chambre, à peine un peu ce matin. Je me doutais qu'il allait vouloir se rattraper ce soir.

Et je ne me trompais pas. A peine la porte de l'ascenseur refermait derrière nous qu'il venait tirer sur mon tee shirt pour m'embrasser. Je sentis ses mains glisser sur ma peau avant de descendre défaire mon pantalon. Je souris contre ses lèvres, continuant de l'embrasser.

- Tu es bien pressé...

Je me décollais de lui alors que les portes de l'ascenseur s'ouvraient. Je marchais à reculons devant lui, tirant un peu plus sur mon pantalon pour l'entrouvrir face à lui.

- Tu attends quoi pour me suivre?

J'entrais dans la chambre et commençais à me déshabiller lentement devant lui. Oui je faisais tout pour l'émoustiller et alors? C'était lui qui avait commencé à me chauffer dans l'ascenseur. Je terminais de me déshabiller avant de venir m'installer nu sur ses genoux. Je passais mes mains sur son visage avant de revenir l'embrasser avec envie.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 630
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je lui souris en attrapant sa main, tout mon corps ne voulait que lui. Cette soirée était à la mesure de la journée : tout aussi parfaite et magnifique. J’ai l’impression à chaque fois que je ne peux pas tomber encore plus amoureux que je ne le suis déjà. Et pourtant je tombe un peu plus amoureux chaque jour. Je plonge mon regard dans le sien avant de sourire. « Si tu savais à quel point je t’aime… » je serre sa main alors que nos plats arrivent. Tout les plats étaient délicieux. L’ambiance était des plus romantiques, même si heureusement on a échappé à la sérénade par des musiciens. Andy avait su décliner et je n’en étais que plus heureux, je n’aimais pas vraiment que notre relation soit au centre de l’attention alors qu’on est entouré d’inconnus. J’étais certes le plus démonstratif, mais c’était quand même sacrément kitch ce genre de sérénade.

On finit par repartir à l’hôtel plutôt dans île silence et chacun dans nos pensées. J’avais le coeur léger de cette journée parfaite. Et elle n’était pas terminé. Deux jours que l’on était là et on n’avait même pas testé le jacuzzi. Chose à laquelle j’allais remédier le plus rapidement possible. J’étais repus de la journée, mais j’avais encore de l’énergie à revendre. `

Je lui démontrais dans l’ascenseur alors que je l’embrassais avec envie. Oui je m’en foutais que l’on nous surprenne alors que je suis en train d’aguicher mon fiancé. De toute manière à l’heure qu’on rentre il n’y aura pas grand monde. Je lui souris avant d’hocher la tête. « j’ai bien vu ton fessier trop souvent pour ne pas avoir envie aujourd’hui. »

Et je voyais qu’il en avait envie tout autant que moi parce qu’il commence à m’aguicher. Je déglutis bruyamment alors que je suis figé dans l’ascenseur. Ok, j’aurais pas eu mon fauteuil on aurait fait l’amour dans cet ascenseur. Je secoue la tête alors qu’il me demande de le suivre.

Je le dévore littéralement du regard alors qu’il se déshabille. Je ne connais pas plus sexy. Je mords ma lèvre inférieure avec vivacité. Je referme d’un claquement la porte d’entrée. Hors de question que quelqu’un d’autre n’assiste à ce spectacle sensuel.

 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows






Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 630
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories

 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows



Je bougeais un peu pour venir le prendre dans mes bras et le serrer contre moi. Au moins le temps qu'on retrouve nos esprits tous les deux. Je profitais de ce petit moment de calin avec lui, l'embrassant tendrement par moment, tantôt ses lèvres, puis sa joue, son cou...

- Attends moi là deux minutes...

Je me levais, restant nu pour le laisser se rincer l'oeil, et allais dans la salle de bain. Je m'occupais du jacuzzi le remplissant avant de venir le rejoindre.

- On est un peu sales ... et on avait prévu de le tester non?

Je le pris dans mes bras, le portant jusqu'à la salle de bain avant de le déposer dans l'eau. Je le rejoignis rapidement ensuite, revenant le prendre dans mes bras alors que je poussais un soupir de bien être.

- C'est trop bon....
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I can't forgive you [squirowl] - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I can't forgive you [squirowl]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: