-27%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
205 € 279 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 I can't forgive you [squirowl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 21  Suivant
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 798
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je soupire en haussant les épaules en replongeant dans mon livre, s’il voulait bouder seul dans son coin, qu’il le fasse. je ne comprenais pas vraiment pourquoi il était tant vexé d’être tombé face à moi. bon d’accord, j’avais presque ri, mais parce que la situation était bien comique, pas parce que je me moquais de lui. Décidément j’avais encore gâché ce moment, enfin pas intentionnellement cette fois-ci, ou à cause de mon handicap que je n'assumais pas.

Je le vois bien plus obnubilé par son ordinateur que moi, que je me demandais ce qu’il cherchait. Et oui, je n’aimais pas la moindre tension entre nous, ça me mettait dans une situation inconfortable, où j’avais besoin de remédier à ça très rapidement. J’avais rapidement compris que j’avais besoin de lui dans ma vie. Je tente de lire mais il faut bien avouer que c’est un véritable échec, je n’ai pas avancé d’une page en dix minutes. Je le referme d’un geste rageur avant de m’approcher de lui, je tente de voir ce qu’il fait, mais il me le cache.

J’affiche une moue avant de sourire légèrement. « ce n’est pas rien, tu ne me laisses pas voir. » je tente de lui faire cette fameuse tête pour laquelle il craque toujours.

Mais ça ne marche absolument pas. Alors je tente une nouvelle approche tout aussi infructueuse. Je décide d’abandonner mais je ne m’éloigne pas. « Tu ne touches pas à Jaïpur, ou alors c’est une raison de divorce avant l’heure je te préviens. » Et je suis on ne peut plus sérieux. Mais heureusement je sais qu’il s’agit d’une plaisanterie pour lui.

Je penche la tête avant de faire une moue contrite. « Je suis désolé… j’aurais vraiment aimé que ça marche, juste pour les balades. » je baisse doucement la tête « Je demanderais à Dan. » mais ça me serrait le coeur, car je sais que ce n’est pas forcément évident de remonter après une chute. Je l’embrasse avant de le laisser cuisiner, je le rejoins dans la cuisine pour le regarder faire, car c’est quand même rare de le voir cuisiner.

Les jours suivants je n’étais pas remonté à cheval. Je n’avais pas voulu le déranger, et puis je voulais profiter de lui au maximum. Il partait bientôt, bien trop tôt même. J’étais un peu plus éteint, un peu plus déprimé. Je ne faisais plus les mêmes efforts en rééducation, je n’avais plus vraiment le coeur à les faire, pour le moment. Il me surprenait souvent l’esprit dans le vague, j’étais de lus en plus souvent ailleurs.

Je grogne quand je sens une main me secouer pour me reveiller. Je rabat le coussin sur ma tête pour tenter de me rendormir. « on ne peut pas parler à un heure décente, genre 12 h ? » Je grogne en remontant la couette alors qu’il tente de me la retirer. Petit-Dejeuner ou pas, je ne sortirais pas de ce lit avant au moins trois bonnes heures.

 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3276
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

« on ne peut pas parler à un heure décente, genre 12 h ? »

Je laissais échapper un petit rire en le voyant faire. Ca se voyait qu'il ne savait pas ce que c'était que de se faire réveiller au milieu de la nuit pour aller en exercice ou pour des choses plus graves quand j'étais en mission.

J'attrapais une tasse de café avant de me lever du lit. J'allais dans notre placard pour sortir deux valises et commencer à les remplir.

- A midi on est sensé être dans l'avion donc si tu veux partir en week end avec moi il vaut mieux que tu te bouges.

Je lui souriais alors que je mettais des affaires dans la valise pour nous, la remplissant tout en buvant mon café. Ca ne me ressemblait pas de faire ma valise à la dernière minute mais là je n'avais pas vraiment eu le choix. J'avais voulu garder la surprise jusqu'au bout. Et même là encore je voulais garder la surprise sur notre destination.

On avait deux escales à faire avant d'arriver à Niagara Falls, ça m'aiderait à garder la surprise. D'abord un arrêt à Denver puis un autre à Chicago avant de finalement arriver. J'avais tout préparé pour les quelques jours qu'on allait passer là bas. J'avais calculé, on arriverait aujoud'hui dans l'après midi, après sept heures de vol, si il décidait de se lever. On passerait ensuite deux journées entières là bas avant de rentrer le quatrième jour. On aurait de quoi profiter largement de la ville et surtout des chutes. J'avais déjà réservé une croisière et un diner au sommet de la tour. Pour le reste on improviserait, je voulais aussi voir avec lui ce qu'il lui ferait envie. J'avais bien vérifié, tout était accessible partout aux fauteuils. Il fallait juste qu'il décide de se lever.

- Bon alors tu te décides à manger et à te lever ou je dois partir tout seul?


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 798
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je n’étais pas du tout du matin, j’étais une véritable marmotte. je grogne en me cachant sous la couette avant d’entendre du vacarme dans la chambre, je regarde d’un oeil endormi ce qui se passe dans la chambre. Il est sérieux de commencer à faire sa valise à cinq heure du mat. QUOI ? Non non non, il ne doit pas partir avant vendredi prochain, pourquoi il fait sa valise maintenant ? Je me redresse vivement. « Euh.. pourquoi tu fais ta valise maintenant ? Tu dois partir plus tôt ? Ils t’ont rappelé c’est ça ? » Je gémis d’angoisse alors que je me fais tout un plat de sa valise, je n’ai même pas pris le temps de remarquer qu’il y a une seconde valise. Je fronce les sourcils d’incompréhension quand il me parle de weekend.

« Quoi quel week-end on a rien de prévu, enfin à part traîner ici dans le lit ? Ce qui est d’ailleurs un programme des plus alléchants. » je me redresse en calmant mes battements de coeur. Je le vois à la fois excité et aussi stressé. Je penche la tête sur le côté avec un sourire amoureux. « Tu m’emmènes vraiment en week-end ? » Je hausse les sourcils en le regardant faire.

« On va où ? » Je me transfère sur mon fauteuil avant d’aller l’embrasser avec passion. C’était une belle surprise. Et il avait réussi à ce que je ne devine rien jusqu’à ce matin. « Mais je reste sur mon idée c’est quand même vache de se lever aussi tôt pour prendre l’avion. » Je vais dans la salle à manger prendre mon café. Je le laisse faire les bagages, j’en profite pour boire rapidement mon café et aller m’habiller ensuite. « On va où ? Je dois m’habiller comment ? » Pour le moment je me contente d’enfiler un t-shirt et un jogging. Je reviens vers lui ensuite alors qu’il ferme nos valises. « Non, il est hors que tu ailles où que ce soit sans moi. Des fois que tu trouves un joli mec là-bas qui te fasses tourner la tête. »

 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3276
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

« Euh.. pourquoi tu fais ta valise maintenant ? Tu dois partir plus tôt ? Ils t’ont rappelé c’est ça ? »

Je secouais la tête en souriant, continuant de préparer ma valise, et la sienne par la même occasion. Il n'était pas bien réveillé alors je pouvais lui pardonner de ne pas tout comprendre tout de suite. Mais oui bien sur, l'armée m'appelait à cinq heures du matin pour me dire de partir sur le champ. En réalité oui ils étaient bien capable de le faire mais bon là ce n'était pas le cas. Là je préparais nos valises pour qu'on parte tous les deux.

« Quoi quel week-end on a rien de prévu, enfin à part traîner ici dans le lit ? Ce qui est d’ailleurs un programme des plus alléchants. »

En temps normal je n'aurais certainement pas dit non. L'idée de passer la journée à trainer au lit avec lui, à lui faire l'amour encore et encore.... Ouais non il ne fallait pas que je pense à ça là tout de suite. Je devais préparer nos valises pour qu'on se mette en route. On avait un vol à prendre et il était hors de question que je le rate. J'avais passé trop de temps à préparer ce week end, j'avais tout fait pour que tout soit parfait, alors je n'allais pas abandonner maintenant.

« Tu m’emmènes vraiment en week-end ? »

Je lui souris en hochant la tête.

« On va où ? »

Je n'ai pas le temps de lui répondre qu'il venait m'embrasser avec passion. Pour le moment j'avais la réaction que j'espérais. Il parlait d'un ton surexcité, me bombardant de questions.

« Non, il est hors que tu ailles où que ce soit sans moi. Des fois que tu trouves un joli mec là-bas qui te fasses tourner la tête. »

- Comme si j'avais envie d'un autre mec.

Je levais les yeux au ciel alors que j'allais dans la salle de bain pour remplir notre trousse de toilette. Je continuais de lui parler, lui expliquant ce qui nous attendait.

- Je ne te dirais pas où on va, c'est une surprise. Mais dis toi qu'on en a pour sept heures de vol et qu'on va faire deux escales avant d'arriver. La première c'est Chicago. Donc oui on se lève tôt pour partir mais le taxi arrive à sept heures, on doit se préparer, finir de préparer les valises avant d'aller à l'aéroport. Et vu que je sais que tu es une marmotte qui a du mal à se lever, j'ai préféré mettre le réveil tôt pour être sur d'être prêt.

Je revenais avec la trousse de toilette avant de la ranger dans une des valises et les boucler. Je m'approchais pour l'embrasser tendrement.

- Je me suis donné du mal pour te faire cette surprise, pour te préparer un petit week end en amoureux, rien que toi et moi. Tout est prêt ne t'en fais pas. Prévois juste une veste parce qu'on va arriver en soirée et qu'on va un peu plus au nord.

Je déposais un dernier baiser sur ses lèvres avant de me décoller de lui pour aller finir mon café.

- Dans trois quart d'heure je te veux prêt à partir.

Je lui souris alors que j'allais ranger la cuisine. Je voulais que tout soit niquel dans la maison pour notre départ.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 798
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je boude, l’idée qu’il puisse partir comme ça du jour au lendemain est véritablement angoissant à mes yeux pour que je trouve ça drôle. Bon d’accord ça l’est parce que je n’ai absolument pas remarqué la seconde valise à côté de la sienne. Là je m’étais retrouvé un peu con quand même. Je frotte mes yeux, quand même rassuré de voir qu’il ne partait pas plus tôt. Je sais que l’on devrait bientôt parler de son départ, mais je préférais encore éviter le sujet, comme si ça pouvait repousser le moment fatidique.

J’étais encore sous le choc, je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire par week-end. On n’avait absolument pas parlé d’un quelconque week-end en amoureux, je n’avais même pas songé à en faire un, on avait déjà bien assez de choses à penser ici avant son départ. Bon ok, je devrais vraiment arrêter de penser à son départ, car ça ne ferait que me déprimer davantage. On avait encore un peu de temps avant cela. J’aurais bien tout le temps de paniquer et d’angoisser la veille de son départ. là, j’allais profiter de cette surprise, de n’être rien qu’avec lui. C’est ce dont on avait vraiment besoin tous les deux. Se retrouver dans un endroit en dehors de notre quotidien. Encore une fois il était allé au devant de mes besoins et envies.

« J’ai vraiment le mec parfait. Tellement parfait que je me demande parfois comment j’ai fais pour me le dégoter. »
Je souris en venant l’embrasser. Je ne pourrais jamais me passer de lui dans ma vie, j’ai été idiot de le croire qu’une seule seconde. Mais par contre, le contraire pouvait totalement être vrai. Je n’avais pas été vraiment le modèle de petit-ami auquel on pouvait s’attendre, et puis je n’étais plus vraiment le même non plus. Je hausse les épaules. « ca aurait pu. » Je lui souris néanmoins, le laissant partir à la salle de bain. Il semble maitriser nos sacs je le laisse donc faire.

Je fronce les sourcils. Sept heures de vol ? Et deux escales. Il me donnait quelques indices mais rien qui ne pourrait compromettre sa surprise. Je grogne de ne pas deviner. Mais bon c’est le jeu en même temps. Il a de la chance que je n’ai pas un oreiller à portée de main, sinon il s’en serait pris un. « Hey, je ne suis pas une marmotte. C’est juste que ce n’est pas une heure décente pour se faire réveiller, même par son fiancé. 7h ça aurait été nettement mieux. » Je lui tire la langue avant de prolonger amoureusement son baiser. J’avais cette impression de totalement nager dans le bonheur, et ça fait longtemps que je n’ai pas ressenti cela.

« Tu es vraiment le fiancé parfait. Vous êtes sur que vous êtes humain ? C’est bien trop parfait. »
Je lui souris avant de hocher la tête. « bien chef. » je me dirige dans la salle de bain pour me changer et mettre quelque chose de confortable et surtout de pas trop ignoble. Il ne me faut qu’une demie heure pour être prêt. Et je compte bien mettre le quart d’heure restant à profit pour quelque chose de plus agréable que le ménage. Je descends le rejoindre dans la cuisine. « monsieur propre, si vous posez votre éponge pour m’embrasser pendant le temps qu’il reste, ce serait nettement mieux. » Je lui souris avant d'agripper ses hanches quand il arrive contre moi.

 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3276
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

« Hey, je ne suis pas une marmotte. C’est juste que ce n’est pas une heure décente pour se faire réveiller, même par son fiancé. 7h ça aurait été nettement mieux. »

Peut être mais 7h ça aurait été beaucoup trop tard pour qu'on puisse attraper notre vol. Il y avait tellement de contrôles à passer qu'on perdait un temps fou... Et surtout je sentais que ça allait être encore plus compliqué avec son fauteuil roulant. Je préférais anticiper au maximum ce problème là pour éviter de devoir courir et stresser dans l'aéroport.

Et ce n'était pas si tôt quand on y était habitué. Et même, c'était pour la bonne cause alors il pouvait bien arrêter de raler un peu.

« Tu es vraiment le fiancé parfait. Vous êtes sur que vous êtes humain ? C’est bien trop parfait. »

Je souris avant de continuer à ranger. Son moment à raler n'avait pas duré bien longtemps. Il semblait bien décidé à profiter lui aussi. Et encore il ne savait même pas où on allait. Les chutes du Niagara... ça faisait partie des endroits qu'on rêvait de visiter, qu'on avait mis sur notre liste de choses à faire, de voyages à vivre. Et on allait pouvoir le faire. J'allais lui prouver que handicap ou pas, ça ne changeait rien à tous les projets qu'on avait fait tous les deux. On allait voir les chutes. On se marierait. On irait en Irlande pour notre voyage de noces.

« monsieur propre, si vous posez votre éponge pour m’embrasser pendant le temps qu’il reste, ce serait nettement mieux. »

Je soupirais alors qu'il m'attrapait par la taille pour m'attirer à lui et m'embrasser. Je me reculais légèrement après.

- Laisse moi finir... on va partir pour quatre jours et je ne veux pas laisser la maison en bordel.

Surtout qu'après il ne me resterait que peu de jours à passer avec lui à la maison. Je ne voulais pas le laisser dans la merde alors qu'il serait seul. Bon d'accord il ne serait pas complètement seul. Et il avait bien pu se débrouiller sans moi pendant six mois. Mais je serais plus tranquille si je savais que tout était un minimum en ordre.

De toute façon le taxi ne tarda pas à arriver. Je laissais Is' s'installer à l'intérieur pendant que je mettais nos valises et son fauteuil dans le coffre. Je le rejoignis et le pris dans mes bras alors qu'on se mettait en route. Je lui volais un rapide baiser, le sourire aux lèvres.

- Tu verras... quand on y sera tu ne raleras plus parce qu'on s'est levé tôt.

Et j'avais eu raison d'aller tôt à l'aéroport. Il nous fallut un temps interminable pour faire enregistrer les bagages, son fauteuil, passer les contrôles... bon là heureusement on passait en prioritaire grâce à son fauteuil. Ca avait un petit avantage quand même. Puis on était monté en premier dans l'avion aussi. Par contre je stressais un peu pour lui. Une fois installé dans son siège il ne pouvait plus bouger. On ferait comment si il avait envie de pisser. Bon il n'y avait que deux heures de vol à tenir... Et dans le pire des cas je pouvais toujours le porter vers les toilettes. Ca ne serait pas pratique mais je me débrouillerais.

J'essayais de faire taire mes appréhensions vis à vis de la logistique. Tout irait bien, je ne devais pas stresser. Il n'était pas le premier dans son cas à prendre l'avion non plus.

Je lui souris, lui serrant doucement la main.

- Allez, première étape Denver.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 798
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
J’aimais râler, de toute manière il sait bien que s’il me réveille trop tôt je suis vraiment comme grincheux de Blanche neige et les sept nains, et surtout je n’avais pas encore bu mon café. Je n’allais pas être de meilleur humeur avant d’avoir avalé mon café. Et même il fallait encore au moins une bonne heure avant que je n’émerge complètement. Mais heureusement même si je râlais, il avait eu l’intelligence de me laisser un peu de temps pour me préparer, car ça prenait un peu plus de temps pour me préparer.

Je suis néanmoins heureux de la surprise qu’il m’a faite. J’avais l’impression qu’un nouvelle vie s’offrait à moi maintenant. Je ne savais pas trop comment le remercier, parce qu’il m’offrait une parenthèse plus que bienvenue avant son départ. J’allais oublier tout ça le temps d’un week-end.

Je ne sais absolument as où il m’emmenait, quelle destination il m’offrait, mais je n’avais aucun doute que cela allait me plaire, de toute façon j’aimais tout quand ça venait de lui, je n’étais pas très objectif ça c’est certain. Il pourrait m’emmener dans les rues bondées et bruyante de new-york que ça me plairait simplement parce que je suis avec lui. Je ne demande rien d’autre en ce moment. Je voulais profiter du fait que l’on se retrouvait avant de se quitter de nouveau. pendant tout le temps qu’il était avec moi, nous n’avions pas parler de mariage.

Je l’embrasse mais c’est bien trop court à mon goût. Je décide de ne pas le lâcher pour le moment. Le ménage pouvait bien attendre un pue quand même, j’aurais tout le tems de m’en occuper quand il sera parti, et puis ce n’est pas si sale que ça. « Ce n’est pas si sale, tu l’as déjà fait avant-hier. Et puis j’aurais bien tout le temps de m’en occuper, tu ne crois pas ? » Je penche la tête sur le côté pour tenter de le faire céder. Mais ça ne fonctionne pas du tout.

Je sais qu’il va râler puisqu’il veut jamais ne rien laisser au hasard. Mais on avait bien d’autres choses à faire que le ménage là. Je le laisse s’éloigner en poussant un grognement de mécontentement. Je le regardais donc faire en lui proposant mon aide qu’il refuse catégoriquement. J’attends donc patiemment que le taxi arrive. J’avais ma veste sur mes genoux.

Je m’installe dans le taxi, laissant Andy gérer l’intendance. Il monte et me prends dans ses bras. Je souris doucement avant de me caler confortablement dans ses bras. Je prolonge son baiser, j’aimais le voir sourire ainsi. « Hum… j’attends de voir… » Je suis de mauvaise foi, bien sûr que je n’ai plus de raison de râler là.

On passe les contrôles, ce qui prend un certain temps. Je soupire patientant à chaque fois que l’on devait contrôler nos papiers. Mais le fauteuil avait quand même son avantage pour une fois. Je soupire doucement en l’aidant à m’installer à ma place, heureusement, je pouvais l’aider un peu. Mais j’allais devoir ne plus bouger jusqu’à la fin du vol. J’attache ma ceinture. Je le sens se tendre. « Ne stresse pas… ça va aller. » Je lui souris en embrassant sa joue. Je pose ma main sur sa cuisse pour le détendre alors que le reste des passagers montent à bord. Je caresse sa cuisse en regardant par le hublot.

J’étais maintenant pressé que l’avion décolle en direction de notre première escale. Je souris à l’hôtesse de l’air qui vient pour nous demander ce que l’on veut boire, je me contente de nous commander deux bouteilles d’eau. J’attrape sa main que je fais passer autour de mes épaules. Je me cale ainsi en poussant un soupire. Je ferme les yeux avant de m’assoupir dans ses bras.

Je me réveille quand je sens l’avion redescendre. Je m’étire en soupirant. « bonjour toi… » Je vais lui quémander un baiser.

Le second vol se passe tout aussi bien, si ce n’est qu’Andy me bande les yeux pour que j garde la surprise jusqu’au bout. Bien sûr il a également pensé à me mettre de la musique dans les oreilles pour que je n’entende pas. Je passe le reste du vol à l’embrasser et à dormir. L’avion atterrit de nouveau et je suis aussi excité qu’une puce. « Alors ? On est oùùù ? » Je me tourne avec lui avec un sourire immense.

 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3276
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

Trois vols dans la même journée dans la même journée s'était éprouvant. Et puis je n'aimais pas ça. Non je n'allais quand même pas dire que je n'aimais pas voler. Ca serait complètement con. Voler c'était toute ma vie. Je serais malheureux si je ne pouvais plus monter dans un avion. Mais à la place du pilote, pas comme simple passager. J'étais largement plus heureux aux commandes de mon petit avion de chasse, qu'installé dans un fauteuil passager dans un de ces gros avions. On ne ressentait rien, aucune sensation, aucun plaisir. Autant prendre le train dans ces conditions là, ça faisait autant d'effet. Mais c'était quand même plus pratique. Et je pouvais difficilement emprunter un avion à l'armée pour amener Is' avec moi voir les chutes.

Alors j'avais pris mon mal en patience pendant ces trois vols. Il avait dormi pendant le premier. On avait pu déjeuner dans le second vol à destination de Chicago. Mais pour le dernier entre CHicago et Niagara Falls j'avais pris mes précautions pour qu'il ne voit rien et n'entende rien. Je ne voulais pas lui gâcher la surprise.

Il avait fini par émerger en sentant l'avion atterir.

« Alors ? On est oùùù ? »

Je souris alors que le commandant terminait ses annonces. Je pouvais lui retirer ses écouteurs en tout sécurité il n'entendrait rien de compromettant avant un petit moment.

- Tu verras... je peux juste te dire que c'est un endroit qu'on a envie de visiter depuis un moment.

Je descendis de lui avec l'avion, récuparant son fauteuil avant de le laisser s'installer dessus. Je le guidais vers la sortie, faisant quand même attention pour qu'il ne voit pas trop les panneaux publicitaires et ceux indiquant le nom de la ville.

- Je te propose qu'on aille déposer les affaires à l'hôtel avant d'aller se promener un petit peu dans la ville.

D'après ce que j'avais noté, on pouvait rejoindre facilement la promenade près des chutes à pied depuis l'hôtel. Et il y avait l'air d'avoir pas mal de restaurants où on pourrait profiter d'un petit diner en amoureux. Et puis on était à seulement quelques minutes à pied des chutes ou de la tour où j'avais réservé un diner pour le lendemain.

Je fis signe à un taxi avant de m'installer à l'intérieur avec lui et toutes nos affaires.

- Alors... tu commences à deviner où on est?


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 798
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

KLULnp2.png
Ismaël Garcia
J'ai 27 ans et je vis à Helena, Montana, USA. Dans la vie, je suis cavalier professionnel et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et follement
amoureux
et je le vis plutôt bien.

Je monte depuis son plus jeune âge. Mes parents tiennent un centre équestre à côté d'Helena. + J'ai commencé la compétition de haut niveau à 19 ans, après des années d'entrainements en amateur. + a rencontré Andrea un soir, et a échangé avec lui le premier baiser le soir même. + Ils ont emménagé ensemble un an après avant d'acheter très rapidement le domaine. + Il y a six mois, j'ai eu un accident lors d'une compétition et depuis je suis en fauteuil roulant. + C'est un vrai gamin normalement, il est le premier à faire une connerie, là, il a un peu perdue sa joie de vivre.
I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Tumblr_o13rdoXLYQ1uq08nmo1_400


George blagden :copyright:️ eden memories
Je me sentais épuisé, mais aussi totalement excité à l’idée de découvrir l’endroit où il m’avait emmené. Trois vols et je n’avais toujours aucun indice. J’avais doucement râler en lui disant qu’il aurait pu prendre un avion, la surprise aurait été la même. Et puis j’avais déjà eu l’occasion de le voir piloter, et le soir je l’avais remercié et surtout je lui avais montré ma fierté. Mais depuis je n’avais plus eu l’occasion de voir cela, et ça me manquait légèrement.

J’avais passé la plupart des vols collé contre lui. J’avais toujours besoin de contact constant avec lui. J’avais hâte que cette dernière mission soit terminée pour que je l’épouse. Je sais qu’une fois que je porterais son nom, je serais nettement moins angoissé à l’idée de le perdre un jour. Je soupire doucement alors que je sens l’avion amorçait sa descente. J’adorais vraiment voler, dans quelques avions que ce soit.

Il ne me répondait pas. Je le voyais sourire comme un gamin, je trépignais d’impatience, mais ça ne marchait pas sur lui, je le savais. Il venait de me donner un indice, faible certes, mais au moins ça avait le mérite de me faire creuser les méninges. « Tu sais que ça ne m’aide pas vraiment, avec tout ce que l’on a envie de visiter ? Bon, je suppose que l’on n’a pas quitté le continent, vu nos trois escales, mais je ne sais pas trop où on est encore… »

Il me prend dans ses bras et j’en profite pour l’embrasser une dernière fois. Je me réinstalle dans mon fauteuil en le laissant me pousser. Je n’avais plus la force de me déplacer seul. Je finis par hocher la tête, j’avais bien besoin d’un temps pour me dégourdir un peu et me poser avant de sortir me promener. Mine de rien l‘avion n’est pas de tout repos pour moi. « Je pense que c’est une bonne idée, je dois m’allonger au moins une bonne demie-heure, voire prendre une douche, je me sens ankylosé de partout.

Je le laisse me conduire, profitant de l’extérieur pour regarder partout autour de moi. Pour une fois j’avais joué le jeu, et je n’avais pas tenté de tricher. Je commençais à comprendre où on est. Je souris, les yeux pétillant de joie. Je regarde le paysage alors que le taxi nous emmène à l’hôtel. « Niagara ?? » Je me tourne tout sourire avec lui quand il hoche la tête. Je vais l’embrasser avec passion. « Je t’aime. »

On arrive à l’hôtel, il décharge nos affaires, et je lui dit de prendre de l’avance pour aller chercher nos clés le temps que j’avance. Je le rejoins à la réception quand il a le pass pour notre chambre. Un majordome prend nos affaires et nous exhorte à le suivre. Ce que l’on fait. On monte avant qu’il nous ouvre la porte d’une suite splendide. J’ai les yeux qui brillent comme un gamin qui ouvre ses cadeaux. Je fais rouler mon fauteuil jusqu’à la baie vitrée pour admirer la vue tandis qu’il remercie l’employé et referme la porte. Je souris en remarquant, en me retournant, le jacuzzi. « Ca me donne une idée ça…. » Je hausse les sourcils, j’avais bien des idées de soirées dans ce jacuzzi. Il s’approche de moi et je l’attire contre moi pour un baiser des plus passionnés.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3276
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

aea9ky.jpg
Andrea Kovacs
J'ai 36 ans et je vis à Helena, Montana, Etats Unis. Dans la vie, je suis militaire, pilote dans l'air force et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et fou amoureux de lui et je le vis plutôt bien, même si c'est dur pour nous en ce moment.

Fils de militaire, c'était une évidence pour lui qu'il suivrait la voie de son père. Il a de lointaine origine germanique ce qui explique son nom et prénom. Après plusieurs aventures sans conséquences, il n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un à cause de son métier, il a fini par rencontrer l'amour de sa vie. Ils sont fiancés depuis maintenant deux ans mais il préfére attendre de pouvoir enfin se poser pour l'épouser. Il ne veut pas laisser un veuf derrière lui.


Travis Fimmel :copyright:️ shadows

Il avait fini par deviner où on était. Bon en même temps ce n'était pas vraiment difficile à deviner une fois qu'on était en ville. Il y avait beaucoup trop de panneaux qui faisaient la pub pour les chutes ou pour la tour ou pour des balades en bateau... Mais j'avais été heureux de voir que ma surprise avait marché et que je lui avais fait plaisir. Je ne doutais pas qu'on passerait un bon moment et que son handicap ne nous gênerait à aucun moment.

Je prenais de l'avance pour aller à la réception et récupérer la clé de notre chambre. Ce n'était pas un hôtel de luxe mais il était plutôt sympa, assez abordable, et la chambre que j'avais réservé promettait d'être superbe avec son jacuzzi. Mais le plus important à mes yeux ça restait qu'il soit idéalement placé et surtout accessible aux fauteuils.

On avait suivi le groom avant de finalement entrer dans la chambre. Elle était vraiment aussi belle que sur les photos, je ne regrettais pas mon choix. Je le laissais faire le tour de la chambre pendant que je déballais nos valises.

« Ca me donne une idée ça…. »

Je souris alors qu'il venait m'embrasser.

- Ca me donne pas mal d'idées aussi... J'ai réservé ici pour trois nuits donc crois moi on aura tout le temps pour en profiter.

Je l'embrassais une dernière fois avant de partir finir de vider les valises.

- Pour ce soir je n'ai pas de programme mais pour demain en début d'après midi j'ai réservé une balade en bateau et demain soir on dine en haut de la tour avec vu sur les chutes de nuit.

Je venais ensuite m'installer sur le lit avant de lui faire signe de me rejoindre. Je déballais devant nous tous les prospectus qu'il y avait à disposition dans la chambre.

- Tu veux qu'on regarde ce qui pourrait nous tenter d'autre comme visite? Voir si on trouve un resto sympa pour ce soir.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I can't forgive you [squirowl] - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I can't forgive you [squirowl]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 16 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: