-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Retour vers le Futur ! [The Whole 9]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 352
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Pigeon

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

Retour vers le Futur
Joshua Brown est rentré sain et sauf de son premier voyage temporel. Il a alors , une promesse à tenir , celle d'aller rassuré la femme qu'il aimait en 1995.
Malheureusement, il ne pourra pas tenir cette promesse. Il se lancera ainsi , dans un nouveau voyage , destiné à sauver la vie de celle qu'il aime.

Suite de ce rp : https://www.letempsdunrp.com/t3704-nom-de-zeus-the-whole-9
Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 352
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Pigeon

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty


Joshua
Brown

J'ai 23 ans et je vis à Hill Valley , Californie, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant en physique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une fille d'une autre époque et je le vis très mal.
Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 7bbc4da186f00de374018f7410f9b1a90c106438

Né en janvier 1997 , après que son père ai choisit de s'établir à cette époque. Petit fils du docteur Emmett Brown , fils de Jules. Il a hérité de la passion scientifique de son grand père et étudie désormais dans une université dédiée à ce domaine. Son père a cessé de voyager dans le temps avant sa naissance , lorsqu'il a rencontré celle qui devait devenir sa femme. Joshua connaît l'histoire dans les grandes lignes et le refus de sa famille de lui en parler en détail , a attisé sa curiosité. Il s'est fait un devoir de voyager , lui aussi malgré les risques. Il y a quelques années, il a retrouvé des vieux plans de son grand pere et depuis le cerveau du petit génie ne cesse de tourner à plein régime...Tellement , qu'il a réussi à se retrouver par hasard en 1995 et , rentrer dans une voiture.

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Facfc568d11b9f1aab39f067a8a182dedda79ef7

Scientifique en herbe , Josh possède un tempérament assez impulsif et préfère la compagnie de ses ordinateurs que celle des humains. Il n'a jamais été proche de son grand père , ne l'ayant pas longtemps connu quant à son père ce dernier a toujours refuser de lui donner plus de détails sur les voyages.
Depuis , sa rencontre avec Dana , Joshua ne pense plus qu'à la retrouver. Même si leur amour sera désormais impossible. Remonter à nouveau le temps pour la sauver ? Évidemment, qu'il le ferra.

Moto en question : Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Giphy

Jordan Fisher :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Je suis aveuglé par l'éclair, un instant et , je freine fortement. Grand bien , m'en fasse car j'ai de nouveau failli rentrer dans une voiture , à l'arrêt cette fois-ci. Ya vraiment des gens qui se garent ici , bordel ? Je retire mon casque , tremblant , la respiration hachée. Puis , je frappe dans le pneu de la voiture , le visage encore couvert de larmes.

"Putain de merrrdeeee !" , je hurle tentant d'évacuer la rage qui s'est emparée de moi.

****

Je pousse la porte de notre appartement , l'esprit en compote avec une seule envie : aller dans mon lit. Je referme la porte à clé derrière moi , dépose mon cuir dans l'entrée , lorsque la silhouette de Ryan me surprend.

"C'est à cette heure qu'on rentre ?" , il me lance en se dirigeant vers la cuisine. Je marmonne une réponse , constatant qu'il est près de minuit et , que pour eux ça fait seulement trois heures que je suis parti. Enfin , seulement...

"On commençait à s'inquiéter avec Evan." , continue le cousin de mon ami , en se servant un verre d'eau.

"Ben je suis là maintenant. Si tu permets , j'ai pas envie de discuter là, j'ai cours demain."

Je croise Evan en gagnant ma chambre mais , je ne répond pas à ses inquiétudes non plus. Je l'entend me demander ce qui s'est passé pour que je passe autant de temps dehors. Je lui lance que c'était rien de grave et , que j'ai absolument besoin de dormir. Il n'insiste pas et , je m'endors rapidement , épuisé.

***

"Bon , tu vas m'expliquer pourquoi tu as l'air de vouloir te jeter d'un pont depuis hier ?" , me harcèle Evan , en plein cours de chimie.

"Pas maintenant sérieusement Evan."

"Je sais que je suis pas ton père Joshua mais je suis ton ami. J'ai cru que t'avais eu un accident hier ! Dis moi ce qui va pas mec !"

"Je dois voir quelqu'un après les cours..." , je lâche. Depuis ce matin , je ne peux pas penser à autre chose que la promesse faite à Dana.

"Une fille ? Pour ça que t'a coupé tes cheveux ?"

Je répond par un geste évasif. Pas une fille non. Une femme de 49 ans , que j'ai embrassé il y a 25 ans. Pure. Je mets ma tête entre mes mains et , mon ami de toujours me demande si c'est un rencard foiré qui me met dans un tel état. Je soupire et , quitte le cours dès que l'enseignant nous laisse sortir. Evan me suit en courant , me hurlant d'arrêter de faire le con mais , je ne l'écoute pas. Je quitte l'université au pas de course , rejoignant ma moto qui a de nouveau subi des changements. La veille , au soir , j'ai retiré le convecteur et le moteur à fusion. Pour ne pas être tenté de repartir et , aussi car je viens à la fac en deux roues , depuis toujours.

Bref , je gagne le centre-ville en roulant un brin trop vite. Je retrouve sans trop de difficulté la résidence de Dana. Est ce qu'elle habite seulement encore ici ? Qu'es ce que je vais lui dire ? "Hey salut c'est Joshua. Tu te souviens de moi ? Je viens juste te dire que je suis rentré hier et que je regrette de ne pas être resté avec toi , chaque minute depuis."

Oh merde. Je range ma moto , à l'abri sur le côté et , me dirige vers l'appartement. C'est en regardant les sonnettes que je me rend compte que je ne connais pas le nom de famille de Dana. La honte , bordel. Je soupire devant la porte de la résidence , encore en colère contre moi même.

"Vous cherchez quelqu'un jeune homme ?" , la voix me fait sursauter mais' il ne s'agit que d'un homme aux cheveux grisonnants.

"Je cherche une certaine Dana...Vous savez si elle habite encore ici ?"

L'homme semble réfléchir quelques instants avant de me répondre qu'il n'y a aucune femme de ce nom là, dans l'immeuble. Je le remercie , la gorge nouée.
Elle m'avait promis de ne pas oublier... Je regagne ma moto , le coeur lourd , la déplaçant sur un emplacement de parking adapté. Je marche ensuite , les mains dans les poches de ma veste , le regard dans le vide. Je n'ai aucune idée de ce que je dois faire désormais. J'espère peut être que marcher de la sorte me donne des idées pour savoir où commencer mes recherches...Mais non. J'ai le cerveau vide. Totalement vide et inutil.

Je suis le champion pour rentrer dans les gens. Après , Dana , voilà que je bouscule une femme d'âge mûre dans la rue. Je me retourne aussitôt , confus. Je suis vraiment pas doué , c'est pas croyable.

"Excusez moi , je ne vous avais pas vu...Tout va bien ?"

Et là, je croise son regard. Ça aurait été tellement magique que ce soit Dana. Mais non. Ça aurait été trop beau.
Je sens mon sang se glacer dans mes veines et , mon coeur commencer à s'emballer. Ce n'est pas elle , c'est juste pas possible. Je dois rêver. Oui , elle ne ressemblerait pas à ça à la cinquantaine...
Non , elle n'est pas moche mais...merde.
Emily , sérieusement ?
Allez , on espère que ce n'est pas elle et qu'elle ne m'a pas reconnu...Je commence à marcher à reculons , l'air sûrement un peu paniqué.

"Je...hum...Je vais y aller."
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2019
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Luigi

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty



Emily Swanson
J'ai 50 ans et je vis à Hill Valley (Californie), Amérique du Nord. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de prêt-à-porter féminin et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma jeunesse riche en fêtes alcoolisées, je suis mère célibataire d'une adolescente de vingt-et un ans et je le vis plutôt aléatoirement. Allez donc vous occupez seul, d'une jeune femme au caractère de chien, accro à la technologie et aux vêtements. Et vous me direz ensuite comment vous le vivez, personnellement.

Elle a perdu sa meilleure amie lors d'un braquage qui a mal tourné au 'Café 80', le 10 avril 1996. Depuis ce jour-là, elle vit hanté par les dernières paroles de cette dernière : "Je ne saurais jamais. Joshua. Chez moi, en mars 2020.". Emily est persuadé que cela avait une signification plus importante qu'un délire émanant d'une mourante ; elle espère donc bien tirer le fin mot de cette histoire, avant que le mois de mars ne se termine, de sorte de laisser le fantôme de sa meilleure amie s'en aller à tout jamais.


Julie Benz (c) gomme
Mardi 24 mars 2020.

Cette histoire achèvera de me rendre folle, je crois. Vingt-quatre années à attendre impatiemment la venue du mois de mars de cette année deux mille vingt, pour découvrir le sens caché des dernières paroles de Dana ; et toujours aucun événement pour expliquer pourquoi elle a cru bon de m’en parler. « Je ne saurais jamais. Joshua. Chez moi, en mars 2020. » Il y avait forcément une signification à ces paroles ? Ma meilleure amie ne pouvait pas uniquement délirer sur ce garçon qu’elle avait perdu, une année avant les faits ? Je ne sais pas. C’est la conclusion que j’avais tirée à l’époque devant le corps sans vie de l’unique personne qui se souciait de ma personne ; mais c’est également la conclusion qui commence dangereusement à s’étioler, au fur et à mesure que mes errances quotidiennes dans son quartier d’habitation ne me mènent à rien. Ma fille pense que je suis folle, que je perds mon temps. Peut-être ? Mais mon instinct me pousse à croire que ce Joshua viendra au rendez-vous. Ils s’aimaient tout les deux, cela crever les yeux. Pourquoi ne tiendrait-il pas cette parole d’être au rendez-vous lui même ? Peut-être parce que vingt-cinq ans se sont écoulés depuis son départ dans la vie de Dana, et que ce type a dû refaire sa vie avec une autre femme. Possible. J’ai encore une semaine pour m’en assurer. Ensuite, je pourrais définitivement dire adieu à ma meilleure amie, à qui je m’adresse encore parfois comme si elle était encore là. Je deviens folle, j’en ai conscience. Mais j’estime que c’est peu payer en comparaison du sacrifice qu’elle a fait ce jour-là, en acceptant de rester derrière le comptoir là où initialement je devais moi-même travailler. Elle m’a sauvé la vie. Pour cette dévotion à toujours me faire plaisir, je lui serai éternellement reconnaissante. « D’ailleurs, ça serait sympa que tu me fasses un signe Dana. Je ne sais pas. Indique moi si je perds mon temps ? Si ce Joshua ne viendra pas ? » Soudainement, un bruit de moto se fait entendre. Je dirige mon attention vers celle-ci, observant minutieusement le motard qui en descend. Ce n’est pas le premier qui passe dans le quartier, ayant perdu tout le charme qu’il possédait du temps où Dana y logeait encore ; mais c’est le premier qui s’y stationne, afin de focaliser son attention sur les boîtes aux lettres de la résidence d’habitation de ma meilleure amie. Il cherche quelqu’un. Et en l’observant bien, je crois effectivement reconnaître le garçon que j’ai vu dans l’appartement de celle-ci. A un détail prés : sa jeunesse. Il a dans la vingtaine. Il est impossible qu’il soit le même garçon que celui que j’ai rencontré ce soir du vingt-quatre mars… mille-neuf-cent-quatre-vingt-quinze. Vingt-cinq ans pile. Et il est là, pratiquement dans la même tenue, celle que porte les jeunes de cette génération. Je… Non. Je crois comprendre le véritable sens de l’excuse qu’avait donné Dana pour justifier leur séparation, la semaine suivante notre rencontre, et… je me sens légèrement défaillir d’admettre que cela soit possible. Le voyage dans le temps n’existe pas. Personne ne peut traverser les époques ainsi, pour bouleverser la vie des gens de celles-ci. Je suis à deux doigts de rejeter cette idée, totalement insensée, quand mon instinct me supplie de ne pas le laisser disparaître. Et je comprends l’intérêt à le retenir. S’il disparaît maintenant, il emporte à tout jamais les explications aux dernières paroles de Dana. Je traverse donc la rue pour rejoindre le trottoir où il erre, perdu dans ses pensées, avant de volontairement le percuter pour provoquer un début de dialogue. Toujours autant efficace que lorsque je le faisais à vingt ans, pour aborder les beaux garçons qui me plaisaient. Il s’excuse aussitôt, s’inquiétant de comment je me porte suite à la ‘collision’.

« _ Je vais très bien. »

Je lui assure poliment, l’observant droit dans les yeux. C’est le moment de vérité. S’il me reconnaît avec les marques du temps sur mon visage, c’est qu’il est effectivement le même Joshua que celui de la soirée de l’année mille-neuf-cent-quatre-vingt-quinze. Et à sa réaction, j’ai la certitude que c’est le cas. Il commence à paniquer à la découverte de mon identité, et je décide de jouer le tout pour le tout afin de le convaincre de ne pas s’enfuir.

« _ Dana savait que tu serais ici, Joshua. Je débute, amorçant un pas pour conserver la distance qu’il tente d’établir entre nous. _ Et à en juger par ton apparence, aussi jeune que celle que j’avais le souvenir de toi, je crois ne pas me tromper en pensant que Dana m’ait menti en argumentant que tu es partie rejoindre ta famille à l’étranger. »

Il est parti rejoindre les siens, c’est un fait. Mais il est parti les rejoindre vingt-cinq ans dans le futur, d’où l’incompatibilité à poursuivre une relation à distance. Cela m’avait semblé étrange qu’elle soit si catégorique, aussi morose à ce sujet. Mais je n’imaginais pas que cela serait pour ce genre de raison. Qui le pourrait, du reste ? Si ce n’est une personne visionnaire, capable d’imaginer les voyageurs dans le temps comme possible ?



@Elsy


Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 352
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Pigeon

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty


Joshua
Brown

J'ai 23 ans et je vis à Hill Valley , Californie, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant en physique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une fille d'une autre époque et je le vis très mal.
Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 7bbc4da186f00de374018f7410f9b1a90c106438

Né en janvier 1997 , après que son père ai choisit de s'établir à cette époque. Petit fils du docteur Emmett Brown , fils de Jules. Il a hérité de la passion scientifique de son grand père et étudie désormais dans une université dédiée à ce domaine. Son père a cessé de voyager dans le temps avant sa naissance , lorsqu'il a rencontré celle qui devait devenir sa femme. Joshua connaît l'histoire dans les grandes lignes et le refus de sa famille de lui en parler en détail , a attisé sa curiosité. Il s'est fait un devoir de voyager , lui aussi malgré les risques. Il y a quelques années, il a retrouvé des vieux plans de son grand pere et depuis le cerveau du petit génie ne cesse de tourner à plein régime...Tellement , qu'il a réussi à se retrouver par hasard en 1995 et , rentrer dans une voiture.

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Facfc568d11b9f1aab39f067a8a182dedda79ef7

Scientifique en herbe , Josh possède un tempérament assez impulsif et préfère la compagnie de ses ordinateurs que celle des humains. Il n'a jamais été proche de son grand père , ne l'ayant pas longtemps connu quant à son père ce dernier a toujours refuser de lui donner plus de détails sur les voyages.
Depuis , sa rencontre avec Dana , Joshua ne pense plus qu'à la retrouver. Même si leur amour sera désormais impossible. Remonter à nouveau le temps pour la sauver ? Évidemment, qu'il le ferra.

Moto en question : Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Giphy

Jordan Fisher :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Elle ma reconnu. Et , si elle me reconnaît, c'est que c'est bien elle. Emily , cette jeune femme un peu folle qui , en un regard , m'a qualifié de petit ami de Dana. Dans un sens , c'est presque grâce à elle que l'on s'est rapproché ce soir là. J'avale difficilement ma salive. Puis , je me fige au son de ses paroles.
Et merde.
Comment est-elle au courant que je devais retrouver Dana ici ? Je sens une angoisse sourde me tordre le ventre et , je soupire. Je n'ai pas de piste pour comprendre pourquoi Dana n'est pas là, alors ce serait idiot de fuir Emily.

"C'est moi oui. Et non , je ne suis pas parti à l'étranger."

Je commence simplement. Je me dis que discuter au milieu de la rue , n'est pas la meilleure idée du siècle. Je lui fais signe alors , de bouger pour me suivre. Un peu plus loin , le passage est moins dense , à l'abri des regards et , surtout il y a un banc.
Je m'assois , attendant qu'elle fasse de même. Je ne sais pas par où commencer. Est ce que je lui dois des explications ou dois-je lui poser des questions tout de suite ?

"J'ai détesté la fête. Et , Dana aussi. Si tu t'en souviens."

Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. Un besoin de me détendre , sans doute. J'ai de plus en plus peur à l'idée que...qu'il soit arrivé quelque chose à Dana. Elle ne viendra pas. Je l'ai senti dans le ton de la voix d'Emily. Finalement , je prend une inspiration , fixe le sol et me lance :

"Bon. Tu comprends que je peux pas te donner tous les détails. Pour faire simple : je peux voyager dans le temps. Mon voyage a foiré , j'ai eu un accident avec Dana. Elle m'a aidé. On est tombé amoureux. Mais je ne pouvais pas rester avec elle. Je...c'était pas possible. Je lui ai promis de venir lui dire que mon retour s'est bien passé, aujourd'hui."

J'aurai dû rester avec elle. Je suis con. Ou la ramener avec moi. Peu importe que ce soit raisonnable, j'aurai dû le faire. Je regrette.
Vraiment.
Je relève les yeux vers elle , troublé. C'est l'histoire courte mais elle n'a pas besoin d'en savoir plus. Je demande , la voix vacillante , craignant sa réponse :

"Elle m'a dit quelle serait là. Pourquoi es-tu au courant ?"
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2019
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Luigi

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty



Emily Swanson
J'ai 50 ans et je vis à Hill Valley (Californie), Amérique du Nord. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de prêt-à-porter féminin et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma jeunesse riche en fêtes alcoolisées, je suis mère célibataire d'une adolescente de vingt-et un ans et je le vis plutôt aléatoirement. Allez donc vous occupez seul, d'une jeune femme au caractère de chien, accro à la technologie et aux vêtements. Et vous me direz ensuite comment vous le vivez, personnellement.

Elle a perdu sa meilleure amie lors d'un braquage qui a mal tourné au 'Café 80', le 10 avril 1996. Depuis ce jour-là, elle vit hanté par les dernières paroles de cette dernière : "Je ne saurais jamais. Joshua. Chez moi, en mars 2020.". Emily est persuadé que cela avait une signification plus importante qu'un délire émanant d'une mourante ; elle espère donc bien tirer le fin mot de cette histoire, avant que le mois de mars ne se termine, de sorte de laisser le fantôme de sa meilleure amie s'en aller à tout jamais.


Julie Benz (c) gomme
Évidemment. J’ai bien compris que son voyage soudain n’avait pas été de l’ordre du simple changement de continent. J’ai juste… Comment dire ? Beaucoup de difficulté à accepter que je parle véritablement à un voyageur du temps, en réalité. C’est tellement d’émotions pour moi que… je ne suis pas mécontente qu’il me suggère que l’on discute à l’abri des passants, dans un endroit où je pourrais m’asseoir. J’ai les jambes comme du coton. Elles pourraient s’effondrer sur elle-même si le banc ne m’accueillait pas dans un temps relativement vite. Etait-il d’ailleurs nécessaire qu’il accentue ma tristesse en évoquant son avis sur la dernière soirée où Dana et lui m’avaient accompagnés ? Je ne crois pas, non. Bien que le mal soit fait, dorénavant. Au point que mon cœur s’étreint d’un remord qui n’a de cesse de me ronger depuis le décès de Dana, tandis que je porte mon regard à l’horizon, de sorte de lui dissimuler la peine qui me submerge. Il ne sait pas qu’elle est morte. Il est donc préférable que je ne lui expose pas cette réalité avec… brutalité.

« _ Je m’en souviens, oui. Dis-je doucement, après m’être raclée la gorge pour chasser l’émoi qui l’étreignait. _ Et si cela peut te rassurer, c’est la dernière soirée à laquelle elle… Elle a fait l’effort de m’accompagner. »

Ensuite, cela n’a plus été possible. Elle était tellement bouleversée que son amoureux ne soit plus auprès d’elle, qu’elle a exigé de ma personne que j’arrête de tenter de la réconforter. J’aurais bien voulu, cela dit, pensant naïvement que cette histoire était banal ; mais les propos qu’il fait suivre à mon encontre, viennent me conforter avec vingt-cinq années de retard, que je n’avais pas cerné l’ampleur de la gravité de celle-ci. Dana n’était pas tombé amoureuse de n’importe lequel des scientifiques de l’université d’Hill Valley. Elle était tombé amoureuse de celui qui avait conçu une machine à voyager dans le temps, ayant percuté sa voiture, avant de loger chez elle le temps de rentrer à bon port. On peut dire qu’il avait réussit à marquer la vie de sa ‘sauveuse’. Elle lui avait consacrée même jusqu’à ces ultimes pensées, ces ultimes paroles.

« _ Voilà donc ce qu’elle m’a assurée ne jamais savoir. Je souffle à moi-même, me fichant qu’il puisse entendre le contenu de cette pensée verbale. _ Elle savait qu’il devait rentrer chez lui à cette date et… »

Elle est morte, en concluant qu’elle ne serait pas là au rendez-vous, âgée de quarante-neuf ans. C’est tellement… Triste. Comment peut-on fier sa chance au temps ? Comment peux-t-on prétendre aimer quelqu’un, alors qu’on l’abandonne avec le fardeau d’un amour impossible durant vingt cinq longues années ? C’est encore récent, pour lui. Mais pour Dana, a-t-il seulement envisagé que la jeune femme traînerait son âme en peine, sans plus aucune envie de vivre sans lui ? Je ne crois pas, non. Et cela m’agace parce que tout ce qui semble le préoccuper, et l’absence de Dana a ce fameux rendez-vous. Je pourrais lui affirmer qu’elle a décidé de ne pas venir, parce qu’elle a finalement opté de tirer un trait sur cette expérience malheureuse. Mais je ne peux pas faire ça à la mémoire de ma meilleure amie alors… Inspirant profondément, je concède à répondre à la dernière question qu’il vient de me poser, avec sincérité.

« _ Simple malheureux concours de circonstance. Je déclare en amont, ravalant les larmes qui me rongent. _ Dana est morte, Joshua. J’annonce à la suite, préférant immédiatement mettre les choses aux claires. _ Et c’est alors qu’elle s’éteignait dans le creux de mes bras, après avoir été toucher d’une balle perdue à l’abdomen, qu’elle m’a soufflée ces quelques mots : « je ne saurais jamais. Joshua. Chez moi, en mars deux mille vingt. » Je marque une pause, revivant brièvement la scène sous mes paupières closes. _ Je n’ai pas compris immédiatement qu’il s’agissait d’un rendez-vous entre vous deux mais… avec le recul, je crois qu’elle me demandait de m’y rendre à sa place, afin que tu saches qu’elle ne t’avait pas oubliée, et qu’elle y serait venue. »

Le message était passé, a présent. L’âme de Dana pouvait aller reposer en paix, ainsi que ma vie reprendre son cours normal.


@Elsy


Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 352
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Pigeon

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty


Joshua
Brown

J'ai 23 ans et je vis à Hill Valley , Californie, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant en physique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une fille d'une autre époque et je le vis très mal.
Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 7bbc4da186f00de374018f7410f9b1a90c106438

Né en janvier 1997 , après que son père ai choisit de s'établir à cette époque. Petit fils du docteur Emmett Brown , fils de Jules. Il a hérité de la passion scientifique de son grand père et étudie désormais dans une université dédiée à ce domaine. Son père a cessé de voyager dans le temps avant sa naissance , lorsqu'il a rencontré celle qui devait devenir sa femme. Joshua connaît l'histoire dans les grandes lignes et le refus de sa famille de lui en parler en détail , a attisé sa curiosité. Il s'est fait un devoir de voyager , lui aussi malgré les risques. Il y a quelques années, il a retrouvé des vieux plans de son grand pere et depuis le cerveau du petit génie ne cesse de tourner à plein régime...Tellement , qu'il a réussi à se retrouver par hasard en 1995 et , rentrer dans une voiture.

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Facfc568d11b9f1aab39f067a8a182dedda79ef7

Scientifique en herbe , Josh possède un tempérament assez impulsif et préfère la compagnie de ses ordinateurs que celle des humains. Il n'a jamais été proche de son grand père , ne l'ayant pas longtemps connu quant à son père ce dernier a toujours refuser de lui donner plus de détails sur les voyages.
Depuis , sa rencontre avec Dana , Joshua ne pense plus qu'à la retrouver. Même si leur amour sera désormais impossible. Remonter à nouveau le temps pour la sauver ? Évidemment, qu'il le ferra.

Moto en question : Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Giphy

Jordan Fisher :copyright:️ NOM CRÉATEUR
Elle s'en souvient. Elle se rappelle cette soirée où elle m'a refilé des préservatifs , tout sourire , "objets" que Dana a gentiment posé sur une table à proximité. Je me souviens de chaque détails de cette soirée , il y a deux jours pour moi, il y a 25 ans pour la femme à côté de moi.
Ses traits semblent soucieux et , je n'aime pas la façon qu'elle a de me dire que c'est la dernière soirée à laquelle , Dana la suivie. Ça sonne tellement mélancolique...

Dana aurait continué à la supporter dans ces moment idiots non ? À moins que...que les soirées lui rappelent trop mon absence.
Franchement , je me demande de plus en plus pourquoi je l'ai laissé seule là-bas. Mon côté scientifique , propre à faire ce qui doit être fait , eludant tout autres sentiments ? Je ne suis pas au bout de mes regrets.
Je souffle une phrase à Emily alors qu'elle semble penser à voix haute :

"Je lui avais dit que je rentrerai en mars 2020."

Je croise ensuite son regard.
Je suis assis mais , j'ai l'impression qu'un immense gouffre s'est ouvert sous mes pieds. Tout mon sang s'échappe de mon corps et , j'ai la sensation de ne plus pouvoir respirer.
Elle est morte.
Dana est morte.
D'une putain de balle perdue ?
Je me penche légèrement et mets ma tête entre mes mains. Ce n'est pas juste. Rien n'est juste dans notre histoire.
Dana...Elle ne méritait pas de vivre ça, elle ne méritait pas que je l'abandonne. Elle ne méritait pas de crever comme ça, dans les bras de son amie.
Et , Emily ne méritait pas non plus de vivre avec ça.

Je relève doucement la tête , essuyant les quelques larmes qui creusent déjà des sillons sur mes joues. Je ne sais pas ce que je pensais. Est ce que je me raccrochais quand même à l'espoir qu'il se passerait un truc entre nous en 2020 ?
Excluant le côté gênant et glauque de la chose ?

J'inspire une grande bouffée d'air. Hors de question que je me mettes à pleurer comme un enfant devant Emily , même si je dois me forcer pour lui parler , la gorge nouée. L'idée de Dana morte , me remplit d'horreur et , d'une tristesse dont je n'ai pas encore pris toute la mesure.

"Merci d'être venue Emily. Sans toi...Je n'aurai peut être jamais su ce qui s'était passé..." , je croise son regard. Ce moment l'a sûrement marqué à vie. Elle a gardé les paroles de celle que j'aime toutes ces années.

"Tu sais...La dernière chose que je lui ai dit c'était de prendre soin d'elle. C'était banal." , je ne sais pas pourquoi je le lui dis. Peut être car , Dana n'a pas réussi à mettre en place cette demande.

Je ne sais pas comment elle me voit. J'imagine qu'elle ne comprend pas comment j'ai pu laissé Dana derrière , surtout si elle l'a vu souffrir de mon absence.
Je sais ce que je dois faire.
Ou , ce que je ne dois pas faire plutôt. Je ne dois pas interférer dans le cours des choses. L'espace temps , tout ça.
Et ben , vous savez quoi ?
L'espace temps , il va allez se faire mettre là où je pense. Et , y rester.

Je refuse que Dana finisse de cette manière avec ou , sans moi. C'est dangereux. Égoïste aussi , peut être .

Je pose doucement ma main sur celle d'Emily , amicalement. Je ne vais lui demander quelque chose de facile mais , j'ai vraiment besoin de tous les détails possibles , si je veux avoir une chance de retrouver celle que j'aime.

"Je suis désolé que tu ai dû vivre ce moment Emily. Vraiment. Mais , j'ai encore un...service à te demander. , je marque une pause. J'imagine qu'elle comprendra rapidement où je veux en bénir. "J'ai besoin que tu me dises précisément quand c'est arrivé. Le jour , le mois , l'année. L'heure aussi si tu peux. Et , ce qui s'est passé. Exactement."

Je m'en veux de lui faire revivre cette événement. Mais , je n'ai pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2019
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Luigi

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty



Emily Swanson
J'ai 50 ans et je vis à Hill Valley (Californie), Amérique du Nord. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de prêt-à-porter féminin et je m'en sors confortablement. Sinon, grâce à ma jeunesse riche en fêtes alcoolisées, je suis mère célibataire d'une adolescente de vingt-et un ans et je le vis plutôt aléatoirement. Allez donc vous occupez seul, d'une jeune femme au caractère de chien, accro à la technologie et aux vêtements. Et vous me direz ensuite comment vous le vivez, personnellement.

Elle a perdu sa meilleure amie lors d'un braquage qui a mal tourné au 'Café 80', le 10 avril 1996. Depuis ce jour-là, elle vit hanté par les dernières paroles de cette dernière : "Je ne saurais jamais. Joshua. Chez moi, en mars 2020.". Emily est persuadé que cela avait une signification plus importante qu'un délire émanant d'une mourante ; elle espère donc bien tirer le fin mot de cette histoire, avant que le mois de mars ne se termine, de sorte de laisser le fantôme de sa meilleure amie s'en aller à tout jamais.


Julie Benz (c) gomme
Cela confirme la thèse du rendez-vous manqué. Dana savait qu’il viendrait lui assurer de son retour en mars de cette année ; et elle est morte en s’inquiétant de ne pas pouvoir s’y rendre. C’est tellement… bouleversant. Je connaissais ma meilleure amie pour sa dévotion au bien être d’autrui, mais je n’envisageais que cela puisse aller jusqu’à attendre vingt-cinq ans qu’un garçon lui confirme son retour dans le futur. C’est… Il n’y a pas de mot. Non, Il n’y a véritablement aucun mot pour souligner à quel point cette fille était exceptionnelle et… le cœur meurtrie par les souvenirs qui remontent de son décès, je partage la terrible nouvelle avec l’unique personne qui avait trouvé grâce à ses yeux. Le sais-t-il, ça, que ma meilleure amie n’avait jamais été amoureuse de personne d’autre avant leur rencontre ? Le devine-t-il, également, qu’elle avait souvent pleuré à chaudes larmes dans le café, quand un client lui ressemblait un peu trop ? Je ne crois pas, non. Je me rappelle d’ailleurs la fois où elle avait cru le revoir, passant devant la vitrine du café. Elle a hurlée son prénom, ivre de bonheur, lâchant tout ce qu’elle était en train de faire, avant de constater son erreur dans la rue. J’en étais bouleversée, totalement. Bien qu’un peu jalouse aussi, je l’admets. Jamais je n’ai eu la chance d’être autant amoureuse d’un homme comme elle l’avait été de lui et… hésitante, je pose une main sur dos, dans une brève caresse maternelle, afin de lui apporter le réconfort dont il semble avoir grandement besoin. Il me fait de la peine, sincèrement. Il me fait de la peine parce que toute cette histoire est effroyablement cruelle. Ils se sont rencontrés, ont à peine eu le temps de s’aimer, que leurs routes se sont séparées à tout jamais. Qu’espéraient-ils de ce rendez-vous, d’ailleurs ? Reprendre leur relation, comme si elle s’était cristallisée dans le temps ? Euh… Je crois qu’il est préférable que je ne sache pas. Cette partie de l’histoire leur appartenait et… il est autant inutile que Joshua me remercie de m’être rendu à ce rendez-vous pour Dana. Je ne savais pas qu’il en s’agissait d’un avant qu’il ne vienne. Je n’avais donc pas réellement l’intention de la remplacer, jusqu’à ce qu’il me permette de comprendre que c’était là le souhait de sa défunte amoureuse.

« _ Ne me remercie pas. Je lui admets volontiers, plongeant brièvement mon regard dans le sien. _ Il y a encore vingt minutes je pensais que je perdais mon temps ; que Dana avait peut-être totalement perdu la tête au moment de sa mort. »

C’était possible, après tout. Elle était en train de s’éteindre alors… tout était possible. Enfin, maintenant, je sais qu’elle me passait bien un message, et je me sens dorénavant apaisé qu’il m’ait conduit jusqu’à la bonne personne. Joshua m’avoue qu’il avait demandé à Dana de prendre soin d’elle avant de partir, que c’était banal. Mais c’est ce qu’elle a fait. Elle a juste été au mauvais endroit, au mauvais moment. Cela pourrait arriver à n’importe qui d’entre nous, surtout moi.

« _ Je vais t’avouer une chose. Je lui confie à la suite, honteuse des propos que je m’apprête à lui confesser. _ C’est moi qui aurais dû mourir ce jour-là. Dana s’est dévoué à remplir les sucriers à ma place et… je sais que je suis encore en vie uniquement parce qu’elle a inversé nos tâches. Si elle était restée de service en salle, c’est elle qui serait avec toi aujourd’hui. »

C’est peut-être le destin qui voulait que les choses se déroulent ainsi, mais à mes yeux je ne peux m’empêcher de croire que cette balle m’était inconsciemment désignée. Je le crois tellement que, si j’avais la chance de remonter le temps, j’échangerai ma place avec Dana, de sorte qu’elle puisse être sur ce banc à ma place. C’est peut-être ça la solution pour sauver Dana, d’ailleurs : qu’il retourne dans le passé, afin de la convaincre de ne pas venir travailler ce jour-là ? Et que fais-tu de ta fille, qui porte le nom de cette amie ? C’est vrai. J’oubliais que je ne suis pas seule. Et je m’en rappelle davantage lorsque la main du jeune homme se pose sur la mienne. Il voudrait me demander un service. Je fronce les sourcils, intriguée, jusqu’à ce que je comprenne où il veut en venir. Il veut repartir le jour du braquage, afin de sauver Dana. Or, le risque qu’il bouleverse ma vie radicalement n’est pas exclu ! Que se passera-t-il une fois que Dana sera en vie ? Prendrais-je naturellement la balle perdue à sa place ? Le destin nous épargnera-t-il toutes les deux ? Et ma fille, dans cette histoire ? Je suis tombée enceinte parce que je dérivais toujours plus dans les brumes de l’alcool, de la fête. En sera-t-il toujours de même avec Dana vivante ? Je n’en sais rien. Et une partie de moi a envie de lui refuser les informations qu’il me demande. Il n’a pas le droit de perturber mon passé parce qu’il regrette d’être partie hier. Non, il… Je n’ai pas le droit de laisser mourir Dana non plus. Elle a une chance de s’en sortir, de retrouver le grand amour de sa vie. Ce ne serait pas digne de son amitié sans faille que de l’en priver par pur égoïsme. Je souffle donc profondément, acceptant d’un acquiescement de la tête de tout lui raconter.

« _ Dix avril mille-neuf-cent-quatre-vingt-seize. Je débute, fermant les paupières, revivant la scène comme si j’y étais présentement. _ Le service de midi venait à peine de prendre fin. Il devait être aux alentours de… quatorze heures, je crois. A moins que cela n’était quinze heures. Je n’ai pas vraiment pensé à regarder l’horloge ce jour-là. Je confesse, honteuse de ne pouvoir être plus précise. _ Dana et moi étions en salle avec quelques clients, notamment un homme d’affaire très costaud, assis à la première table à l’entrée du café. Je devais remplir les sucriers mais Dana m’a assurée qu’elle s’en occuper. Je l’ai remercié d’un immense sourire, avant de prendre la commande de l’homme d’affaire. C’est là que deux hommes cagoulés et armés ont fait irruption dans le café. Le premier s’est dirigé directement près de la caisse, pendant que l’autre tenait en joug tout le restant dans la salle, nous ordonnant de garder bien les bras en évidence. Je me rappelle que Dana n’arrivait pas à ouvrir le tiroir caisse pour donner l’argent que voulait le premier. La caisse avait un problème à ce niveau là. Elle s’enraillait très souvent. Dana a affirmé au braqueur qui la menaçait qu’elle ne le faisait pas exprès. Je n’oublierai jamais la peur qui transpirait de ces mots, saccadés. Le deuxième a baissé brièvement sa garde pour demander à son complice ce qu’il foutait, et l’homme d’affaire a saisie ce manque d’inattention pour tenter de désarmer celui-ci. Il y a eu une lutte entre les deux hommes, puis un coup de feu a retenti. Dana s’est effondrée derrière le comptoir, provoquant la fuite des deux braqueurs. J’ai couru au téléphone pour appeler les secours, pensant qu’elle avait une chance de s’en sortir, mais il était déjà trop tard quand je l’ai rejoins. Et… »

Je m’interromps. Je ne veux pas retranscrire ce que j’ai vu, ce que j’ai vécu. C’est beaucoup trop horrible.

« _ Dis-lui que même si je ne lui dis jamais, je suis très contente qu’elle soit toujours là pour moi. Je reprends, le retenant de cette envie de partir au pas de course afin de sauver sa dulcinée. _ Elle est l’une des seules personnes qui se préoccupent autant de mon bien être, et je l’aime énormément pour ça. Tu lui diras ? »

J’ai besoin que Dana le sache. Je tiens énormément à elle, même âgée de vingt-cinq ans.

« _ Et pardon. Pardon de vous avoir forcé à venir à cette soirée. Je savais que vous vouliez ne pas y être et j’ai fais celle qui ne voyait rien. J’en suis sincèrement désolé. »

Je ne le reverrais pas. Pas dans cette configuration de l’année deux mille vingt, du moins. Je mets donc un point d’honneur à m’excuser de ce mauvais souvenir, avant de le laisser rejoindre sa moto. Et les mains liées, je prie de tout cœur que mes informations lui permettent d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.


@Elsy


Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 352
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Pigeon

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty


Joshua
Brown

J'ai 23 ans et je vis à Hill Valley , Californie, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant en physique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une fille d'une autre époque et je le vis très mal.
Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 7bbc4da186f00de374018f7410f9b1a90c106438

Né en janvier 1997 , après que son père ai choisit de s'établir à cette époque. Petit fils du docteur Emmett Brown , fils de Jules. Il a hérité de la passion scientifique de son grand père et étudie désormais dans une université dédiée à ce domaine. Son père a cessé de voyager dans le temps avant sa naissance , lorsqu'il a rencontré celle qui devait devenir sa femme. Joshua connaît l'histoire dans les grandes lignes et le refus de sa famille de lui en parler en détail , a attisé sa curiosité. Il s'est fait un devoir de voyager , lui aussi malgré les risques. Il y a quelques années, il a retrouvé des vieux plans de son grand pere et depuis le cerveau du petit génie ne cesse de tourner à plein régime...Tellement , qu'il a réussi à se retrouver par hasard en 1995 et , rentrer dans une voiture.

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Facfc568d11b9f1aab39f067a8a182dedda79ef7

Scientifique en herbe , Josh possède un tempérament assez impulsif et préfère la compagnie de ses ordinateurs que celle des humains. Il n'a jamais été proche de son grand père , ne l'ayant pas longtemps connu quant à son père ce dernier a toujours refuser de lui donner plus de détails sur les voyages.
Depuis , sa rencontre avec Dana , Joshua ne pense plus qu'à la retrouver. Même si leur amour sera désormais impossible. Remonter à nouveau le temps pour la sauver ? Évidemment, qu'il le ferra.

Moto en question : Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Giphy

Jordan Fisher :copyright:️ NOM CRÉATEUR

Emily me dit de ne pas la remercier , qu'elle n'avait pas conscience de ce que Dana voulait vraiment dire. Ça m'est égal. Rien ne l'obligeait à continuer de chercher à comprendre cette histoire , pourtant elle l'a fait.
Elle me confie ensuite que c'est elle qui aurait dû mourir ce jour-là car elle aurait dû se trouver à la place de Dana. Je secoue la tête et lui répond sincère :

"Personne n'aurait dû mourir ce jour-là. Ni elle ni toi."

Je comprend ensuite à son regard que je lui demande bien plus que simplement me raconter ce qu'elle a vécu. En sauvant Dana , je vais changer radicalement sa vie. J'imagine , en tout cas. À moins que ca ne lui crée pas beaucoup de changements ? Je ne la laisserai pas se faire tuer à la place de Dana , de toute manière. Je ne veux pas échanger une vie contre une autre et , j'ai le sentiment que Dana ne me le pardonnerair pas.
Je lui demande beaucoup à cette Emily , finalement. C'est sûrement égoïste de ma part , tout ça parce que je n'ai pas su faire le bon choix au bon moment.
Dans un sens , c'est ma faute.

10 avril 1996. Entre 14 heures et 15 heures. Hum. Je vais devoir y aller un peu au hasard. Je ne peux pas récupérer Dana , plus tôt , au risque de condamner Emily. Le hasard, comptons sur lui...
Emily me décrit ensuite l'accident qui semble toujours aussi clair dans sa mémoire , même 24 ans plus tard. Je m'en veux de lui faire revivre ça. C'est vraiment con comme histoire. Ça aurait pu bien mieux se passer.
Si la caisse s'était ouverte.
Si l'homme n'était pas intervenu.
Quelle histoire de merde.

"Je lui dirai" , je promets à Emily. "Pour la soirée tu sais...c'est aussi parce qu'elle aimait te faire plaisir qu'elle a accepté. Et puis ce moment nous a rapproché. Alors t'en fais pas pour ça."

Je me lève alors , prévoyant de d'abord retourner à l'appartement pour équiper ma bécane à nouveau et , peut être trouver d'autres informations sur ce braquage. Je lance un dernier regard à Emily.

"Merci d'avoir accepté de tout me dire."

Elle aurait pu refuser , après tout.
Je ne m'attarde pas plus que nécessaire ensuite. Nous avons peu de choses à nous dire de plus. Dana est notre seul point commun. Et , je compte bien la sauver. Peu importe que ça crée un univers parallèle ou détraqué la vie de plein de gens.
Je m'en fous. Je suis égoïste , oui. J'ai merde une fois avec Dana , pas question de recommencer.

***

Evan me fait la gueule. Évidemment, il est à l'appartement lorsque je rentre après avoir bricolé la moto et , il ne m'adresse pas la parole. Ok , l'ignorer ce matin n'était pas sympa , j'en conviens. Mais , il me tape sur le système nerveux à toujours essayer de comprendre tout ce que je ressens. Il sait pourtant que je ne suis pas fort pour les interactions humaines.

En attendant qu'il daigne me voir , j'allume mon ordinateur et , parle un peu avec l'engin [ce n'est pas une blague , ] , avant de rechercher des informations sur ce 10 avril 1996. Je ne trouve pas grand chose si ce n'est quelques articles commémoratifs, datant de 2016 qui me permettent seulement d'apprendre le nom de famille de Dana. Ils sont sinon vague , ne retraçant que les événements principaux. Braquage qui a mal tourné en raison d'une balle perdue. Point. Certains rajoutent que les affaires du Café 80 ont grandement baissé dans les années qui ont suivi avant de remonter au début des années 2000.

"Tu regardes quoi ?" , la voix de mon meilleur ami me fait sursauter alors que j'essaie de désactiver l'écran. Il a malheureusement le temps de voir le titre de l'article que j'étais en train de lire. "Le braquage du Café ? Sérieusement t'es pas net depuis hier."

"Merci du compliment. Désolé je suis...un peu perturbé en ce moment."

"J'ai remarqué. Tu comptes te renseigner sur comment gagner de l'argent autrement qu'avec ta cervelle ?" , il continue désignant l'écran désormais éteint.

"C'est une idée. Non quelqu'un m'en a parlé et , j'ai cherché des détails. Rien de plus."

"Ton rencard de staprem ? Morbide comme conversations."

"Si tu le dis." , je me lève de mon petit bureau et , me dirige vers la porte de ma chambre , sur laquelle Evan n'a pas frappé avant d'entrer , bien sûr. Je l'informe que je repars faire un tour en moto ce qui n'a pas l'air de lui plaire.

"Je vais vraiment être obligé d'appeler ton père et lui dire que tu commences ta crise d'adolescence un peu tard."

"Pas de problème j'ai toujours été en crise pour lui."

Voilà une phrase qui résume ma relation avec mon père . Je file ensuite avant qu'Evan n'insiste pour m'accompagner.

Je ne pensais pas ré-utiliser ma machine si vite. Remettre les pièces n'étaient pas compliquées. Mais , après le premier accident avec Dana , je ne suis pas rassuré à l'idée de refaire un bond dans le temps. Si , un problème similaire se présentait , je serai dans la merde. Je choisis donc de partir d'un lieu que je sais désert , même en 96 , le parking de la promenade des deux-pins. Assez éloigné du Café mais c'est ce qu'il y a de plus sûr, je ne peux pas me permettre de débarquer juste devant le fast-food.

J'ai l'avantage de savoir à quoi m'attendre et , je contrôle mieux ma trajectoire à l'arrivée . Il doit être seulement 14 heures mais , je me rend compte que c'est ma premiere erreur de calcul. Emily m'a bien dit entre 14 et 15 mais , j'aurai dû prévoir d'être au Café dès 14 heures.

Bon. Je vais rouler vite.
Très vite. En évitant de me faire arrêter par les flics. Même si voir leur tête devant ma date de naissance sur mon permis serait sûrement magique.
L'autre problème c'est que je ne peux pas laisser ma moto à la vue de tous sur le parking du Café. Je suis obligé de la garer sur un parking adapté à quelques minutes du lieu de travail de Dana. En priant pour qu'on ne la braque pas , même si il est impossible d'ouvrir les caissons sans outils.

Je ne sais pas trop ce que je suis sensé faire finalement. Entrer dans le Café , prévenir d'un danger imminent ? Conseiller a Emily d'appeler les flics puis de dégager avec Dana ?
Ok , j'ai aucun plan. Mais , vraiment aucun. Je prends conscience que je me suis précipité. C'est vrai , rien ne pressait , j'aurai pu aller faire un tour avec Evan , me reposer , prendre le temps de réfléchir à tout ça . Mais non , il a fallut que je me précipite, fonçant tête baissée , comme toujours. Concrètement, c'était pas une bonne idée.

J'arrive enfin au Café 80 , presque essoufflé. Je me dirige vers l'entrée et , alors que j'y suis , deux hommes cagoulés en sortent brusquement. L'un d'eux me bouscule d'ailleurs , me faisant m'étaler de tout mon long sur le sol. Je les entends lâcher une ou deux injures mais , ce n'est pas ce qui me paralyse alors que , je dois me faire violence pour me relever. Je sais déjà que j'ai échoué, que je suis arrivé trop tard. Je n'aurai pas croisé les braqueurs sinon.
Je pense que je devrai m'en aller. Après tout , à quoi ça sert de rester maintenant ?

Pourtant , je fais encore une erreur. Celle d'entrer. Je pousse la porte du Café alors que les quelques clients hurlent , que le fameux homme d'affaire fixe le sol. Je croise le regard d'Emily qui appelle les secours. Excuse moi. Malgré ton aide , j'ai foiré ça. Je lis une panique dans son regard lorsqu'elle me reconnait. Elle doit sûrement se demander ce que je fous ici. Honnêtement, je ne me préoccupe pas plus d'elle , sachant que Dana doit se trouver derrière le comptoir. En seulement quelques secondes , je traverse la salle et découvre Dana étendue sur le sol , perdant son sang. Je dois retenir un haut le coeur. La voir comme ça c'est...affreux. Vraiment , il n'y a pas de mots, je crois que je n'en trouverai pas.
Pourtant , je m'approche , le corps tremblant et m'accroupis à côté d'elle. Je "vole" la place d'Emily en prenant la jeune femme dans mes bras. Elle respire encore. Je sens déjà ma vision se brouiller. Je voulais tellement la sauver. Tellement lui montrer que je tiens à elle plus que je ne lui ai montré lors de mon départ.
Une de mes mains va caresser doucement sa joue, glissant une mèche de ses cheveux derrière son oreille.


"Dana ?" , je murmure la gorge serrée par l'émotion. Dire qu'il y a deux jours , pour moi, je l'ai embrassé. Et voilà que je la sens partir dans mes bras. Tout le sang , l'odeur , tout me donne envie de vomir. La seule chose qui me raccroche encore à la réalité , ce sont les yeux de la jeune femme qui perdent de leur éclat.

"Je suis tellement désolé Dana. J'ai essayé de venir plus tôt mais j'ai foiré. Je suis désolé...Je suis désolé d'être parti. J'aurai dû rester avec toi. Je voulais rester avec toi. Je suis désolé." , je ne peux pas faire autre chose que m'excuser. Je veux quelle sache que je regrette.
Revenir en haut Aller en bas
 
The Whole 9
The Whole 9
Féminin MESSAGES : 2019
INSCRIPTION : 31/01/2019
RÉGION : Les Hauts de France
CRÉDITS : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

UNIVERS FÉTICHE : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-sile https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre#59583 https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp#60671
Luigi

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty



Dana Sheffield
J'ai 25 ans, je suis née en juin 1971, et je vis à Hill Valley, en Californie, Amérique. Dans la vie, je suis serveuse au Café 80 et je m'en sors tout juste pour vivre et payer ma voiture. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureuse d'un garçon d'une autre époque et je le vis plutôt très péniblement. Je n'arrive pas à tirer un trait sur lui, sur notre histoire impossible.

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Original
De nature introvertie, Dana n’est pas le genre de fille que l’on qualifierait de ‘sociable’. Bien au contraire. Elle est plutôt le genre de demoiselle qui préfère une soirée à lire un bon roman sous un plaid, à une soirée arrosée entre amis. Quand le chemin de Joshua Brown – ou sa moto, plutôt – percute de plein fouet sa vie autant que son véhicule, la jeune femme se retrouve projeté dans une situation digne d’un grand film de science-fiction. Saura-t-elle partager son quotidien sans tomber amoureuse de lui, et ce jusqu’à ce qu’il regagne son époque ? Rien n’est moins sûr. Les habitudes ont la vie dure, et la beauté du jeune homme est sans conteste. Gageons qu’ils sortiront tout deux indemnes de cette rencontre hors du temps.

Le mal est fait. Les deux jeunes gens sont amoureux, à présent. Ils pensent même que leurs existences ne seront amenées qu’à ce recroiser en mars 2020, date de leur rendez-vous dans le futur de Dana. Cependant, un événement tragique est sur le point de les réunir presque pour toujours.
Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 951a1ef2212e34599066991d4e986798

Dialogue Dana : #cc3366


Imogen Poots (c) Dreamcatcher
Mercredi 10 avril 1996.

Un an et quinze jours. C’est le temps exact qui nous sépare de la date précise où Joshua est retourné à son époque, ainsi que celui qui marque le début de la longue agonie sentimentale que je traverse. Et si je pressentais bien que le scientifique me manquerait considérablement, je n’imaginais pas que cela serait au point de décompter les jours précédents notre prochain rendez-vous, en mars deux mille vingt, soit  huit mille sept cent quarante-cinq jours approximativement. C’est énorme, n’est-ce pas ? Ça l’est tant que cela accentue considérablement l’état de dépression dans lequel je me trouve. En années, cela semblait si ’proche’ de nous. Mais en jours, c’est comparable à une éternité d’errance en peine. Et en peine, je le suis. Constamment. Il n’existe pas un instant où je ne repense pas à son dernier regard, notre tout premier baiser. Il était tellement bouleversant que, parfois, quand je m’autorise à croire qu’il en fut autant bouleversant pour lui, j’imagine qu’il puisse revenir à nouveau me chercher. C’est ce que je voudrais, du reste. Mais je commence à croire que le jeune homme a reprit sa vie, refermant lui-même à tout jamais la parenthèse que nous avions partagée. Je t’avais dit de lui demander de t’emmener. Pour qu’il s’y sente contraint ? Non. J’aurai préféré que la question vienne de lui-même. Si elle n’est pas venue, c’est sans doute parce qu’il pensait qu’il était préférable que les choses demeurent ainsi : lui en deux mille vingt, moi en mille neuf centre quatre-vingt quinze. La seule chose qui parvient encore à me réconforter, c’est la pensée qu’il a sûrement déjà tenu sa promesse de rendre visite à la version future de ma personne. Et je rêve. Je rêve à ce qu’ils ont pu – vont – se dire, à comment il a été – sera – reçu par elle. Déjà, je sais qu’elle lui ouvrira la porte avec un immense sourire, très heureuse de pouvoir redécouvrir les traits de son visage, toujours autant similaires à ceux qu’elle gardait dans ces souvenirs. Elle ne le serrera pas dans ces bras parce que… Parce qu’elle ressentira que le geste est déplacé, malgré l’affection qu’il lui porte, toujours autant vivace à son cœur que ne le sera sans doute moins au sien. Mais elle l’accuillera chaleureusement, comme une mère… accueillant son fils. Oui. C’est un réconfort fugace, finalement. À chaque fois j’en arrive à cette conclusion et… le cœur en peine, je me laisse aller à verser quelques larmes. Ce que je ne fais pas, présentement, puisque je suis sur mon lieu de travail.

« _ Ça va ? S’inquiète Emily, passant non loin de la table que je nettoie de mon chiffon.
_ Oui. Je mens avec aplomb, lui lançant un regard éteint. _ Pourquoi tu me demandes ça ?
_ Parce que tu frottes cette table depuis dix minutes.
_ Oh. Je m’interromps, constatant qu’elle brille comme elle n’a jamais brillée auparavant. _ J’étais dans mes pensées. Je déclare aussitôt, espérant qu’elle ne cherche pas à creuser davantage sur la source de mes divagations.
_ Tu penses encore à lui. »

Trop perspicace, malheureusement. Si par le passé elle visait toujours à côté de la plaque quant au contenu de mes songes, désormais elle me donne le sentiment de les lire comme si elles étaient inscrites sur mon visage.

« _ Tu sais que tu te fais du mal. Tu devrais passer à autre chose où… où je ne sais pas, moi, lui envoyer une lettre pour lui dire qu’il te manque ?
_ Je ne peux pas. Je soupire, tentant de fuir la conversation en essuyant une autre table.
_ Pourquoi ? Parce que votre histoire s’est achevée il y a un an ? Tu sais, avec un peu de chance, peut-être qu’il en sera très heureux et…
_ Non. Nous avons convenu que nos routes devaient se séparer définitivement pour le bien de… l’espace-temps _ notre avenir ; et je vais m'en tenir à cette parole.
_ Très bien. Mais comprends que je n’aime pas te voir dans cet état et… »

Elle se tait, interrompu par la clochette de la porte du Café, donnant sur la rue.

« _ Bonjour. Nous salue naturellement l’individu qui la franchit, aux épaules aussi larges que le chambranle d’une armoire à glace.
_ Bonjour. Nous répondons d’une seule voix, sachant que le temps n’est plus à la discussion.
_ Je dois remplir les sucrières. Tu te charges de sa commande ?
_ Non, laisse, je vais m’en occuper. Je sais que tu as horreur de ça. »

Elle me remercie d’un sourire doux de la soulager de cette tâche, avant que je ne rejoigne le comptoir pour m’exécuter à sa place. Quand brusquement, deux hommes cagoulés, armés de pistolets, font irruption dans le Café. Instantanément, à la menace de l’un d’entre eux de faire feu si nos mains ne sont pas bien en évidences au dessus de nos têtes, je me recule promptement du comptoir, le cœur battant à mille à l’heure, pour exécuter cette demande. Il est inutile que je m’interroge sur ce qu’ils sont venus voler, je crois : ils veulent la recette du fast-food. Je suis d’ailleurs celle en charge de leur donner, si je ne veux pas mourir d’une balle dans le crâne.

« _ D’accord. »

J’acquiesce énergiquement, rejoignant déjà la caisse au pas de course. Je n’ai aucun intérêt à sauver de l’argent qui ne m’appartient pas, je tape donc le code de la caisse, que je connais par cœur, de sorte que le tiroir s’ouvre immédiatement. Mais cette machine de malheur a décidé de s’enrailler à nouveau, pile au moment où elle ne le devrait pas. Je retape alors le code plusieurs fois, priant de toutes mes forces qu’elle se décoince. Mais le résultat demeure inchangé, la caisse refuse toujours de me donner accès à ce qu’elle contient.

« _ Tu joues à quoi, connasse ? M’interroge le braqueur à ma hauteur, approchant son flingue de ma tempe. _ Tu veux t’prendre une balle dans l’crâne en jouant à la plus maligne, c’est ça ?
_ NON ! Je rétorque, la voix chevrotante de peur, et de larmes contenues. _ Non je… Je… Je vous assure que… que… que je ne l’fais pas exprès !
_ Qu’est-ce tu fous ? Intervient l’autre, alors que je tente toujours de débloquer le tiroir de cette foutu caisse.
_ J’sais pas, elle… »

Ils s’interrompent. Je n’entends plus rien, si ce n’est le bruit sourd d’une détonation, provoquant inéluctablement ma chute sur le sol, derrière le comptoir. J’ai si mal à l’abdomen et… paradoxalement, je sens comme un grand froid venir m’envelopper dans ses bras. Je suis blessée. Je sais que je suis blessée. Et pourtant je me sens étrangement calme, apaisée. Comme… fatiguée. J’entends des cries autour de moi, des bruits de pas qui s’approchent, mais je ne bouge toujours pas, gardant les yeux rivés sur le plafond. Je vais mourir. Je sens que je vais mourir. Et comme dans les livres, dans les films, je revois rapidement les souvenirs les plus marquants de ma vie, jusqu’à ce premier baiser avec Joshua. Joshua ! Je ne serai jamais au rendez-vous ! Je ne saurais jamais s’il est bien rentré ! Je…  Je commence à répéter cette petite phrase en boucle, « je ne saurais jamais », lorsque je sens que l’on me prend dans les bras, pendant que son visage apparaît dans mon champ de vision. Serais-je entrain d’halluciner ? L’aurais-je fais revenir à moi pour qu’il me soutienne une dernière fois ? J’ai envie de le croire mais… ces propos ne sont pas cohérents avec ceux d’un ange venu apaiser le passage dans l’autre monde. Il s’excuse d’avoir foiré. Il dit qu’il a essayé de venir plus tôt, mais que sa tentative a échoué. Il savait que j’allai mourir ; et il est venu tenter de me sauver. Je laisse une larme ruisselée sur ma joue, tandis que je  découvre l’envergure de  l’amour qu’il me porte, aussi violent que le mien à son égard. Et je refuse de partir définitivement, en lui laissant croire que son amour n’était pas partagé.

« _ J’aurai dû… partir… avec toi. Je lui souffle, fournissant un effort surhumain pour pouvoir lui parler. _ Mais… c’est pas… grave. Je poursuis, sentant que le temps m’est de plus en plus compté. _ Tu es… là… et… tu m’auras… permis… de te revoir… une… dernière fois. Il faut que j’aille aux faits. Je ne vais pas pouvoir rester encore très longtemps. _ Il faut que… je… te dise… une chose que… j’aurai dû… te… dire… ce jour là. J’ancre mes prunelles dans les siennes, inondées de larmes. _ Je… t’aime. »



@Elsy


Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
| MES RECHERCHES
Revenir en haut Aller en bas
 
Elsy
Elsy
MESSAGES : 352
INSCRIPTION : 02/11/2019
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : /

UNIVERS FÉTICHE : SF
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Pigeon

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty


Joshua
Brown

J'ai 23 ans et je vis à Hill Valley , Californie, États-Unis. Dans la vie, je suis étudiant en physique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux d'une fille d'une autre époque et je le vis très mal.
Retour vers le Futur ! [The Whole 9] 7bbc4da186f00de374018f7410f9b1a90c106438

Né en janvier 1997 , après que son père ai choisit de s'établir à cette époque. Petit fils du docteur Emmett Brown , fils de Jules. Il a hérité de la passion scientifique de son grand père et étudie désormais dans une université dédiée à ce domaine. Son père a cessé de voyager dans le temps avant sa naissance , lorsqu'il a rencontré celle qui devait devenir sa femme. Joshua connaît l'histoire dans les grandes lignes et le refus de sa famille de lui en parler en détail , a attisé sa curiosité. Il s'est fait un devoir de voyager , lui aussi malgré les risques. Il y a quelques années, il a retrouvé des vieux plans de son grand pere et depuis le cerveau du petit génie ne cesse de tourner à plein régime...Tellement , qu'il a réussi à se retrouver par hasard en 1995 et , rentrer dans une voiture.

Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Facfc568d11b9f1aab39f067a8a182dedda79ef7

Scientifique en herbe , Josh possède un tempérament assez impulsif et préfère la compagnie de ses ordinateurs que celle des humains. Il n'a jamais été proche de son grand père , ne l'ayant pas longtemps connu quant à son père ce dernier a toujours refuser de lui donner plus de détails sur les voyages.
Depuis , sa rencontre avec Dana , Joshua ne pense plus qu'à la retrouver. Même si leur amour sera désormais impossible. Remonter à nouveau le temps pour la sauver ? Évidemment, qu'il le ferra.

Moto en question : Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Giphy

Jordan Fisher :copyright:️ NOM CRÉATEUR
"Je t'aime"

C'est la dernière chose que Dana arrive à me dire avant de...de s'endormir. Je sens les larmes coulées sur mon visage , je sens que je commence à pleurer, pas juste un peu mais à vraiment craquer.
Je n'ai même pas pu lui répondre. Je n'ai pas pu lui dire que son amour était partagé, que j'aurai tout donner pour faire mieux. Je vois qu'Emily s'est agenouiller à côté de moi , elle pleure aussi , à chaude larmes.
J'ai l'impression qu'un gouffre s'est ouvert sous mes pieds pour m'y attirer. Puis , j'entend les sirènes. Et , mon sang ne fait qu'un tour.

"Merde"

Je ne peux pas me faire arrêter par les flics , même pour témoigner. Absolument pas , même ! Je repose Dana , précipitamment et , ouvre une fenêtre près des tables. Emily me hurle , je cite, d'arrêter mes conneries , mais , je ne l'écoute pas. Je me ramasse de l'autre côté de la fenêtre et , je cours sans me retourner juste avant que les flics ne rappliquent. Ils ne me voient pas heureusement, sinon j'aurai été sûr de finir avec une balle dans le dos , connaissant leur manie à tirer sur les gens. Surtout les noirs et métisses comme moi mais , on me dira que je suis parano.

Je constate à ce moment que mon cuir et le bas de mon pantalon sont gorgés de sang. Le sang de Dana. Cette pensée me fait vomir , littéralement, juste à côté de ma moto. Je retire mon blouson que j'enroule autour de ma taille. Je ne peux pas le laisser ici , ce serait trop dangereux. Je mets mon casque , règle la date puis atteint très très vite les 88 miles à l'heure.

Je me demande un instant si ma présence à la mort de Dana aura changée des choses dans mon époque. Je ne vois pas pourquoi mais on ne sait jamais...
Il semblerait que non. Je rentre directement dans l'appartement, mes deux amis ne sont pas là heureusement. Je prends un sac poubelle où je fourre absolument tout ce que je portais. Je me change , prend le paquet d'allumettes de la cuisine et , repars aussi sec.

Je dois me calmer , me poser , pleurer. Tout en même temps.
Mais , je dois d'abord brûler mes fringues. Je rejoins rapidement un coin perdu , dans la nature à une bonne demie-heure de Hill-Valley. Faire de la moto en T-Shirt , je déconseille , si on tombe ça fait horriblement mal. Mais , pas le choix.
Je fais rapidement un tas de quelques branches fines puis je mets le feu au sac poubelle contenant mes anciens vêtements recouverts du sang de celle que j'aime.
Je me laisse tomber au sol , sanglotant comme un enfant , hurlant comme un possédé. Je regarde les flammes devenir de plus en plus grandes , ne pouvant retenir mes pleurs. Est-ce que je suis condamné à toujours tout foirer ? C'était pas compliqué ce que j'avais à faire pourtant , merde !

Je ne sais pas combien de temps , je suis resté là, seul. Longtemps visiblement car la nuit commence à tomber. Mon téléphone vibre.
Evan encore. Pour ne pas l'inquiéter , je lui répond que je passe faire quelques courses avant de rentrer. Je passe acheter deux trois trucs à bouffer , histoire qu'il me pardonne de l'avoir fuit ce matin. Puis , je passe dans mon magasin favori m'acheter un nouveau cuir pour la moto ainsi que divers équipements. Faut croire que je dois avoir une mine de déterrer car le vendeur , Phil' , un pote d'Evan principalement, me demande si tout va bien. Je hoche la tête pour toute réponse.

Evan se satisfait des chocolats comme excuse. Quoi , j'avais pas dit que c'était un gros gamin ? Je lui promets une virée en moto ce week-end et , il a oublié. Je l'aime même si il me tape sur les nerfs. Comme quand il me demande si ma meuf m'a larguer.

"Plus compliqué que ça."

Je vais dormir. J'ai grand besoin de me reposer , après tout cela. Je suis épuisé. Mes rêves...Je n'arrête pas de revoir Dana mourir dans mes bras. J'entend sa voix faiblir à chaque seconde , son coeur s'arrêter.
À 5 heures , je n'arrive pas à me rendormir. Je me retourne sans cesse , essayant d'oublier les images terrifiantes , l'odeur métallique du sang.
À 6 heures , je me lève, m'habille et part pour une deuxième tentative.

Je suis terrifié. Je tremble de tout mon corps. Je n'ai rien mangé depuis hier midi , mais je n'ai pas envie d'avaler quoi que ce soit. Je mets mon nouveau cuir , priant pour que celui-ci ne connaisse pas le même sort que le précédent. Je règle la date du 10 avril 1996. Date de merde. Je ne sais pas ce qui s'est passé un 10 avril dans l'histoire de l'humanité mais , je détesterai cette date à l'infini , quoi qu'il arrive.

J'arrive plus tôt , cette fois-ci. Néanmoins , d'après l'heure je sais que les braqueurs ne vont pas trop tarder. Je m'arrête un instant devant le Café , paralysé. Comment va-t-elle réagir en me voyant ? Je ne sais pas pourquoi je m'inquiète de ça maintenant alors que , je veux juste la serrer dans mes bras.
Finalement, sachant que l'heure tourne , j'inspire un grand coup et , pousse la porte du Café. Je vais réussir cette fois. Ya pas moyen que je rate de nouveau. Emily me repère de suite mais je plaque un doigt sur ma bouche pour qu'elle la ferme. Doucement , je rejoins Dana qui semble en vouloir à une table car elle n'arrête pas de la nettoyer.

"Salut."

Meilleur dialogue de toutes époques confondues : Joshua Brown. Vraiment , je devrai m'offrir un Oscar. Je m'approche un peu plus d'elle.

"J'aurai aimé qu'on ai plus de temps mais...Écoute Dana tu dois à tous prix venir avec moi. Tout de suite. Et Emily appelle la police. Demande pas pourquoi."

En tournant la tête , je vois le mec d'affaire entrer. Je me précipite vivement vers lui , le conduisant à la sortie.

"Fermé désolé. Vous me remercierez dans une autre vie." , je crois qu'il m'insulte jusqu'à ce que nous voyons tous deux les braqueurs courir dans notre direction. Je rentre dans le fast-foot en une seconde , sous les yeux ébahis d'Emily. Je me tourne vers Dana :

"Ya une sortie par derrière ici ? Il faut vraiment qu'on se tire , tous les trois d'ailleurs , le plus vite possible !"

Sauf , si elles veulent mourir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Retour vers le Futur ! [The Whole 9] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Retour vers le Futur ! [The Whole 9]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: