Le Deal du moment : -14%
Climatiseur réversible mobile (chaud et froid) ...
Voir le deal
299.99 €

Partagez
 
 
 

 Enchanté (Beloved)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2694
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux, en gardant le sourire.




Douglas Booth :copyright:️ Mistspell

« Décidément je fais causer, elles ne s’arrêteront jamais. Et à la moindre péripétie, elles voient tout ce qu’elles veulent voir en étant à des mille de la vraie raison. »

Je ris doucement à sa remarque. C'était tout à fait ça. Elles étaient là à nous épier. A se faire des idées, à interpréter le moindre de nos gestes pour y voir ce qu'elles avaient envie de voir. Elles rêvaient de voir une histoire d'amour naitre entre nous. Je ne savais pas pourquoi ça leur tenait tant à coeur mais elles n'étaient pas prêtes de lacher.

Je souris en l'entendant nous commander deux croques monsieur. Ca me tentait vraiment. C'était simple, sans prise de tête, exactement ce que j'avais envie en pensant à un fast food.

« Oui, c’est un de mes repères. Je ne suis pas très restaurant à la base, mais ici leur carte est excellente. Et tu verras la béchamel du croque monsieur est excellente. »

- J'ai hâte de voir ça.

Et j'étais sincère. Je n'étais pas beaucoup sortie de la semaine alors je m'étais contenté de mes maigres compétences en cuisine et de plats surgelés pour survivre à cette semaine. Et là j'avais faim de bons petits plats.

J'attendis que le serveur nous ramène nos boissons pour reprendre la conversation.

- Alors... dis moi. J'ai entendu beaucoup de choses sur toi.

Je ris légèrement en voyant son air.

- Désolé j'ai mené ma petite enquête. En fait, Trudy m'a tellement saoulé sur le fait qu'on était parfait pour être ensemble, qu'on serait trop bien tous les deux, que j'ai essayé de savoir pourquoi elle voulait tellement nous caser ensemble.

Ca m'intriguait quand même, qu'elle fasse autant une fixation.

- Il se trouve que... j'ai entendu dire que tu étais plutôt du genre renfermé au boulot. Trop sérieux. Tu ne parles que travail. Ils ne t'ont jamais connu avec personne. Ils ont tout un tas de théorie là dessus. Tu aurais tragiquement perdu ton précédent fiancé. Il t'aurait trompé...

Je lui souris légèrement.

- En tout cas ils sont tous d'accord sur un point. Ils nous trouvent parfait ensemble et que toi... tu serais plus souriant avec moi.

Je continuais de le regarder, un sourire taquin au coin des lèvres.

- Ne flippe pas. Je ne te drague pas. J'ai du mal à croire qu'ils disent vrai. Avec moi tu n'as jamais été comme ils t'ont décrit, triste et renfermé. J'ai adoré chacune de nos sorties.
Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 528
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt assez bien, enfin plutôt résigné.
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Matthew Daddario :copyright:️ mistpell

Elles devaient vraiment s’ennuyer dans leur travail pour ainsi commenter de long en large la vie des autres. Et surtout interprété à leur façon, pour être sûr que ça colle à leur version de leur idéologie. Ça m’agaçait quelquefois, parce que je ne m’occupais pas de la vie des autres, et j’aimerais bien que l’on fasse la même chose avec ma vie. Heureusement elles ne pouvaient pas nous voir ce soir, sinon je suis certain que ça jaserait pendant des semaines. Je ne leur donnerais pas cette satisfaction.

Je nous commande un des plats es plus simples de la carte. Mais ça. N’a pas besoin d’être complexe pour être bon. Franchement je ne comprenais pas ceux qui allait dans des restaurants où le moindre plats est au-dessus de ma bourse. Je ne vois pas ce qu’un steack à de différent dans une brasserie populaire et dans un restaurant gastronomique. En plus ici le service est sans chichis.

Je souris en réponse. « Ca ne devrait pas tarder. Autre qualité, c’est leur service. » Je lève mon verre de vin pour trinquer avec son soda. Et cinq minutes plus tard le serveur dépose nos plats sur la table. « bon appétit. » Je croque dans une frite maison. Mais je m’arrête, levant un sourcil étonné à sa remarque. Comme ça il écoute les commérages? Je me raidis en me demandant ce qu’il a pu entendre. Et surtout savoir ce qu’il en a pensé, parce qu’on dit tout et n’importe quoi sur moi.

Je secoue la tête. Je me fais un mémo pour ne pas oublier d’aller étrangler cette chère Trudy. Il ne va pas falloir qu’il commence à espérer pour nous deux, parce que ce n’est pas prêt d’arriver. J’ai trop de mauvais souvenir. Et je ne voulais pas vraiment le blesser, ce qui arriverait indubitablement s’il reste avec moi. J’étais juste bien en sa compagnie, j’appréciais de ne pas me prendre la tête, de ne pas me dire que je dois faire attention au moindre de mes gestes et à mes paroles pour ne pas le froisser. Je lâche un profond soupir en secouant la tête de gauche à droite. « Comme je l’ai dit, à des kilomètres de la raison. Et surtout ils ne connaissent absolument pas ma vie. Ne les crois pas. » D’habitude je rentre dans leur jeu, parce que ça m’arrange, pas besoin de cacher ainsi que si je suis seul, c’est parce que je n’ai semé que le malheur autour de moi, au point de perdre toute ma famille. Ca forge le caractère à force. Mais, étrangement, avec lui je ressens le besoin de rétablir une certaine vérité. Je hausse les épaules. « N’importe quoi. Je ne vois pas pourquoi je sourirais comme un idiot devant un écran d’ordinateur, c’est tout. » j’avale mon croque-monsieur avant d’opiner de la tête. « Moi aussi. » Je regarde l’heure sur mon portable « La séance commence à quelle heure déjà ? »

   
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2694
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux, en gardant le sourire.




Douglas Booth :copyright:️ Mistspell

J'attaquais mon croque monsieur et mes frites avec appétit quand ils arrivèrent. C'était vraiment bon, bien meilleur que le fast food que j'avais en tête. Et je ne parlais même pas de ce que j'avais pu me faire à manger dans la semaine, aucune comparaison possible. Je me régalais et j'étais vraiment content qu'il m'ait amené ici pour diner.

« Comme je l’ai dit, à des kilomètres de la raison. Et surtout ils ne connaissent absolument pas ma vie. Ne les crois pas. »

Je secouais doucement la tête, continuant de manger mon plat.

- Je ne les crois pas.

Je préférais me faire ma propre opinion sur les gens en général plutôt que d'écouter les ragots. En général ils n'étaient jamais et pouvaient donner une mauvaise opinion des personnes. Je n'étais certainement pas comme ils devaient me décrire au travail. Et même si ils voyaient assez juste, qu'ils me voyaient comme un garçon simple, un bon vivant qui aimait profiter de la vie, ils n'avaient aucune idée des raisons qui m'avaient poussé à être comme ça. Alors, même si John était vraiment renfermé et distant avec eux, ils n'avaient aucune idée du pourquoi il était comme ça.

Je répondis vaguement que la séance était à 20h30. On avait encore un peu de temps devant nous, le restaurant nous avait vraiment servi rapidement. On pouvait bien apprécier un peu le repas.

- Je ne prête pas grande attention aux ragots en tout genre en général. Je sais pas pourquoi ils te trouvent comme ça. Je sais simplement qu'avec moi ce n'est pas le cas. Je passe des bons moments avec toi. Tu es la seule personne un minimum intéressante au boulot.

Je laissais échapper un petit rire à ma remarque. Les autres étaient des clichés ambulants, des vraies commères. A petite dose ça allait mais je ne pourrais jamais les fréquenter régulièrement en dehors du travail.

- Mais j'aimerais bien qu'ils nous lâchent un peu. C'est agréable d'avoir quelqu'un avec qui discuter au boulot qui ne soit pas Trudy me racontant les histoires de coucherie de tout le monde.

Je terminais mon repas avec lui avant qu'on ne se lève pour aller au cinéma. Je le laissais payer, après tout il avait insisté pour m'inviter au resto ce soir. Je le remerciais quand même avant de quitter le restaurant. Le cinéma n'était pas loin. On y arriva rapidement. J'avais déjà acheté les billets en ligne avant de venir. Je récupérais simplement du pop corn, passage obligatoire quand on allait au cinéma avant qu'on aille s'installer dans la salle. Je trépignais comme un gamin sur mon siège, j'avais vraiment hâte de voir ce film.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 528
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt assez bien, enfin plutôt résigné.
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Matthew Daddario :copyright:️ mistpell

C’était un de mes plats préférés. Je le prenais pratiquement une fois sur deux. Je ne me lassais pas de ces croques monsieur. Et vu comment Dorian dévore ces croques, je pense qu’il aime aussi. Ce qui me rassure sur le fait que j’avais bien fait de l’amener ici. J’étais heureux de partager cet endroit avec lui.

Je souris, rassuré quand il me dit qu’il ne les croit pas. Alors que je laissais n’importe qui croire ce que disaient mes collègues, je n’avais pas envie de baser notre amitié sur un mensonge. Avec lui je préférais largement jouer la carte de la sincérité. Avec lui, je n’avais pas agi comme avec tout le monde.

Tout comme je n’écoutais jamais ce qu’ils disaient sur Dorian, ça ne m’intéressait pas de savoir ce qu’ils pensaient. Je m’étais fait ma propre opinion. Et je ne voulais pas qu’ils gâchent cela. C’était plus important ce que je pensais. De toute manière, ils pouvaient dire ce qu’ils voulaient, ils ignoraient tout de nous, et surtout ce qui se passait réellement entre nous. Il idéalisait notre relation, alors qu’il n’y avait rien de plus platonique comme relation. Comme si l’amitié entre deux hommes n’étaient pas habituels. Certes on était tout deux gays, mais cela ne veut pas dire que l’on doit absolument amis.

Je hoche la tête, on avait donc le temps. Et cela voulait dire un bon dessert. « J’espère que tu as de la place, leurs desserts sont encore meilleurs ! »

Je hausse les épaules en le regardant. « Parce que je ne laisse rien voir au travail. J’ai rapidement compris qu’elles ne lâcheraient pas, et que même si je ne disais rien elles feraient des hypothèses. J’ai donc laissé dire, comprenant que plus je tentais de les arrêter pire c’est. » je hausse les épaules. « Elles ne le feront pas, leurs vies doit être tellement ennuyantes, qu’on est leur centre d’intérêt. C’est chiant mais j’ai appris à faire avec. Je les laisse se complaire dans leurs mensonges. »

On termine avec deux part de tarte aux pommes avant que je ne règle l’addition. On part en direction du cinéma en discutant de tout et de rien, surtout de l’actualité. On partageait pratiquement les mêmes points de vues. Je le suis, me prenant simplement un coca. Je m’installe à côté de lui avant de lui chiper une poignée de pop-corn. Je rigole à sa tête outragée en haussant les épaules, je n’ai pas l’intention de m’excuser.
   
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2694
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux, en gardant le sourire.




Douglas Booth :copyright:️ Mistspell

« Parce que je ne laisse rien voir au travail. J’ai rapidement compris qu’elles ne lâcheraient pas, et que même si je ne disais rien elles feraient des hypothèses. J’ai donc laissé dire, comprenant que plus je tentais de les arrêter pire c’est. Elles ne le feront pas, leurs vies doit être tellement ennuyantes, qu’on est leur centre d’intérêt. C’est chiant mais j’ai appris à faire avec. Je les laisse se complaire dans leurs mensonges. »

C'était la meilleure solution oui. Leur boulot était terriblement chiant alors ils s'amusaient comme ils le pouvaient. Quoi qu'on fasse de toute façon elles continueraient de discuter. Même si je leur répétais sur tous les tons qu'il n'y avait rien du tout entre nous, elles n'arrêteraient pas de se faire leurs films.

Pourtant il n'y avait vraiment rien entre nous. On était simplement là comme deux amis. Il n'y avait pas de jeu de séduction entre nous comme il pouvait y en avoir dans un rencard. On discutait simplement ensemble, parlant de tout et de rien. Plus je discutais avec lui et plus j'appréciais sa compagnie. On partageait le même point de vue sur pas mal de choses. Je savais qu'on pourrait devenir amis tous les deux. Il me manquerait c'était certain quand je devrais partir. Mais ça resterait comme ça entre nous. Je ne voulais pas plus. Je refusais de me laisser aller à réclamer plus. J'allais partir, dans le sens définitif du terme et je ne voulais pas faire de mal à une personne qui se serait trop accroché à moi. Amis, rien de plus, quoi qu'en pensent les commères.

On alla s'installer au cinéma. Je ralais pour la forme alors qu'il venait me piquer des pop corns.

- Eh!! Tu n'avais qu'à en prendre.

Je laissais cependant le pot entre nous pendant tout le film. Je restais concentré dessus pendant toute la séance, encore une preuve que ce n'était pas un rencard. Si ça avait été le cas j'aurais plus été concentré sur lui que sur le film. Là je profitais du film, faisant à peine attention à nos mains qui s'effleuraient par moment alors qu'on allait tous les deux chercher du pop corn.

Je me levais à la fin du film, un grand sourire aux lèvres.

- Il était génial!

Je quittais la salle avec lui, parlant avec animation du film qu'on avait vu.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 528
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt assez bien, enfin plutôt résigné.
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Matthew Daddario :copyright:️ mistpell

Ce qui est quand même bien avec ce travail, c’est que malgré ces commérages, ils me laissent relativement tranquille. Ils ne me posent jamais de question trop personnelles. Et puis surtout, ils s’en fichaient royalement de ma vie. j’avais déjà bossé comme vendeur dans un drugstore et dans une librairie, mais j’avais rapidement jeté l’éponge. Il y avait certes moins de collègues, mais à chaque fois j’avais la désagréable impression que le patron chercher à traquer la moindre anecdote à mon sujet. Et ils semblaient vexés que je reste assez secret sur ma vie. j’avais eu vite fait de donner ma démission. Et c’est après ça que j’ai trouvé ce boulot. Il avait beau être ennuyeux à souhait, il me convenait parfaitement.

C’état appréciable d’avoir une vraie vie sociale, et pas seulement à travers un écran par le biais d’un jeu en ligne. D’ailleurs on me taquinait souvent sur la plateforme, râlant que l’on ne me voit plus aussi souvent. Ça me fait sourire mais j’avais éludé la question maintes fois pour que ça leur semble étrange. Et au moins eux ne voulaient pas de détail croustillant de ma vie. Bref, je passais comme toujours une excellente soirée avec Dorian, je prenais de plus en plus plaisir à discuter avec lui. Je n’avais plus assez de doigts pour compter le nombre de sujets sur lesquels on était plus ou moins d’accord. Mais ça s’arrêtait là. On ne discutait vraiment jamais de sujets qui pouvaient être interprété à double sens.

Je hausse un sourcil quand il me rabroue. Je hausse les épaules « Tu as vu la taille du paquet que tu as pris ? Tu comptes vraiment t’enfiler tout ça ? » Je rigole en voyant de nouveau son air outré. Ok, j’avoue, il est mignon. Mais cette pensée ne va pas plus loin.

Nos mains s’effleurent et j’ignore ostensiblement la chair de poule que je ressens. Je me concentre sur le film. De toute manière ni lui ni moi ne faisons exprès de nous frôler. Le film est tellement prenant que je ne vois pas le temps passé. Je hoche la tête en souriant alors que les lumières se rallume. « Effectivement, je n’ai pas vu le temps passer. Il est à la hauteur des critiques qui l’ont encensé. » je prend le paquet de pop-corn pour le jeter avant de sortir. « tu veux faire autre chose ? » Je ne suis pas contre prolonger cette soirée.
   
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2694
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux, en gardant le sourire.




Douglas Booth :copyright:️ Mistspell

Je rejoignais le point de vue dee John. Ou alors c'était lui qui était d'accord avec moi, je ne savais plus trop. On adorait tous les deux en tout cas. J'aurais parler du film pendant des heures. Et c'était ce que j'étais entrain de commencer à faire. J'avais été secoué, touché par la performance d'acteur de Joaquim Phoenix. De toute façon ça faisait longtemps que j'adorais cet acteur, rien de surprenant.

« tu veux faire autre chose ? »

Je réfléchis un instant. Il commençait à se faire taire. La raison, les bonnes résolutions que j'avais prises, seraient plutôt d'avis pour que je rentre me foutre au lit et que je me repose. Je devais retrouver des amis en plus le lendemain. Il y en avait un qui avait eu comme envie folle de se mettre au roller et il nous avait entrainé moi et un autre ami dans son délire. Donc je devais aller faire du roller dans le parc, au risque de me péter une jambe. Bah on ne vivait qu'une fois.

Et c'était justement parce qu'on ne vivait qu'une fois que je proposais à John d'aller boire un verre dans un bar un peu plus loin, histoire qu'on puisse discuter un peu plus du film, qu'on puisse prolonger un peu plus cette soirée agréable.

Je lui souris alors qu'il acceptait. On alla s'installer dans un pub tranquille un peu plus loin. Je pris une table loin de l'agitation du bar et commandais une bière pour moi. Je le laissais commander ce qu'il voulait avant de reprendre notre discussion. Je m'arrêtais au bout d'un moment, un sourire gêné aux lèvres.

- Désolé j'ai parfois tendance à un peu trop m'emballer. En tout cas merci pour la soirée. Le restaurant était vraiment sympa. J'avoue j'ai eu un peu peur quand tu m'as parlé de restaurant français. Je m'attendais à quelque chose de plus... guinder, à de la cuisine raffinée et tout le reste. Mais c'était vraiment simple et délicieux. J'ai adoré.

Je noterais l'adresse du restaurant, probablement pour une prochaine fois, quand je serais dans le coin et que j'aurais besoin de diner.

Je buvais tranquillement tout en le regardant du coin de l'oeil. Il était pas mal, c'était indéniable. Je me disais... que tout aurait pu être différent. Si je n'avais pas été malade ça aurait tout à fait été le genre de mec avec qui j'aurais voulu sortir. On s'entendait bien, vraiment bien même. Il était plus intelligent qu'il ne le laissait croire avec son boulot simple. Et puis il était vraiment pas mal..

- Il faut qu'on se fasse plus de soirée ensemble.

Si seulement....




Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 528
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty


   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt assez bien, enfin plutôt résigné.
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Matthew Daddario :copyright:️ mistpell

Je discute avec lui de ce film, sans jamais me lasser. On a rapidement dévié notre discussion sur les films que l’on appréciait, ceux qui nous ont marqué et ceux que l’on a détesté. On avait certain points communs et d’autre films où l’on n’était vraiment pas d’accord, mais c’en était que plus intéressant de savoir le point de vue de l’autre.

Je lui propose de faire autre chose parce que tout simplement je n’avais pas envie que cette soirée se termine. voilà, je l’avais dis. J’avais envie de prolonger nos soirées, pour ne pas retrouver la solitude de mon appartement. Elle commençait à me peser de plus en plus en ce moment. Je n’avais jamais eu de problèmes avant avec cette solitude, au contraire je m’y complaisais aisément. Mais aujourd’hui, je m’étais rendu compte que ma vie était loin d’être incroyable, mais surtout elle était platonique, inintéressante et futile. j’avais saccagé ma vie tout seul comme un grand.

Il me propose d’aller dans un bar. Ce que je m’empresse d’accepter. il m’aurait proposé d’aller en pleine nuit dans un parc que je n’aurais même pas hésité. Je le suis dans le bar, avant de m’installer face à lui. Je commande également une bière. Je l’écoute, un sourire scotché sur mes lèvres. Je ne l’interrompt pas, répondant seulement quand il y a besoin. J’aimais son entrain, qu’il s’emporte ainsi dans les sujets qui l’intéressaient. Il était la tempête alors que moi j’étais le calme incarné. On était totalement différent de ce coté-là. Je secoue la tête quand il commence à s’excuser, il n’y a vraiment pas besoin.

« Ne t’excuse pas pour cela, au contraire. Tu complètes mon manque de discussion, je ne vais pas m’en plaindre. Tu aurais dû me le dire, je t’aurais dit que je déteste les restaurants chic, ce n’est vraiment pas mon genre d’aller dans ce genre de restaurant où tu es obligé de porter costard pour ne pas te faire remarquer. Je suis content que tu ai aimé. »


J’étais sincère, et puis on. Pourrait se retrouver une autre fois dans ce restaurant, ça me ferait plaisir de l’amener à nouveau à cet endroit. Même si je sais que le patron va me tarabuster pour savoir si, enfin, j’ouvrirais mon coeur à quelqu’un. Il avait déjà tenter de me sortir de ma solitude, sans succès. mais, j’aurais eu ce mince espoir que le bonheur pourrait enfin m’ouvrir sa porte, j’aurais probablement été un peu plus entreprenant avec lui. Il était, physiquement, tout à fait mon genre. Et sa compagnie m’était très agréable. Mais, si je le laissais entrer un peu plus dans ma vie, il allait indéniablement souffrir. Et je refusais ça. Je serais probablement un bon cas pour un psy, je refusais tout ce qui pourrait me rendre heureux, comme si c’était un poison.

Je hoche néanmoins la tête. Même si les signaux d’alarme s’allument dans ma tête. « Oui, bien entendu. » non, non j’aurais dû refuser. Pas le moindre espoir John ! Pourtant je suis ravi dans l'idée d’un nouveau rendez-vous. J’allais le regretter. Mais la tentation est bien trop grande.

   
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2694
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je peux, en gardant le sourire.




Douglas Booth :copyright:️ Mistspell

« Ne t’excuse pas pour cela, au contraire. Tu complètes mon manque de discussion, je ne vais pas m’en plaindre. Tu aurais dû me le dire, je t’aurais dit que je déteste les restaurants chic, ce n’est vraiment pas mon genre d’aller dans ce genre de restaurant où tu es obligé de porter costard pour ne pas te faire remarquer. Je suis content que tu ai aimé. »

Encore un nouveau point commun entre nous, et j'étais rassuré de voir qu'il détestait autant les restaurants chics que moi. Je me sentais beaucoup trop mal à l'aise dans ces trucs là. J'étais davantage habitué à manger dans des petits restaurants, voir même à manger dans des petits stands en pleine rue. J'avais assez voyagé pour ça. Je mangeais principalement chez les petits restaurants locaux, découvrant les vrais saveurs des villes que je visitais et ne m'attardant pas dans les pièges à touristes. Et ça me manquait tellement. J'avais hâte de pouvoir retrouver cette ambiance, de partir à nouveau.

Je souris alors qu'il acceptait de me revoir. Je ne savais pas encore quand ni comment mais je l'inviterais à nouveau c'était certain. J'avais hâte de partir mais en même temps... je profitais un peu de la vie ici, de la compagnie de certains de mes amis mais surtout de celle de John, la vraie belle rencontre que j'avais fait ici. J'aimais bien ces moments avec lui, je les savourerais tant que ça durerait.

On finit par quitter le bar, une bière c'était déjà bien assez. On se sépara à l'entrée du métro. Je le saluais une dernière fois avec un sourire avant de prendre le métro pour rentrer chez moi.

J'avais raison c'était une mauvaise idée que de faire du roller. C'était mignon les écureuils mais pas quand il traversait en courant devant toi en plein milieu d'une allée!! Et comme je ne maitrisais pas encore totalement bien les techniques de freinage je m'étais éclaté par terre. Bon j'étais mort de rire au sort donc ça va hein, je ne m'étais rien cassé. J'avais juste la main et l'avant bras droit bien égratigné. Plus de fou rire que de mal.

J'avais repris ma petite routine le lundi matin, retournant travailler. J'étais resté vague sur mon week end, ne donnant pas la satisfaction à Trudy de lui raconter que j'avais passé une excellente soirée avec John. Elle irait encore se faire des idées.

Je savais qu'elle s'en faisait encore. Impossible d'ignorer son petit sourire en coin alors que John entrait dans notre salle de repos pour déjeuner alors que j'y étais avec Trudy. J'avais bien tenté de la retenir mais elle avait quitté la table avec un petit sourire en coin. C'était limite si elle ne nous sortait pas une connerie du genre "je vous laisse les amoureux".

"Je vous laisse en tête à tête... vous serez mieux..."

Ah ben si...

Je soupirais en secouant la tête alors qu'elle nous laissait seul. Je continuais de manger mon sandwich alors qu'il venait s'installer à table avec moi.

- Je te jure que je ne lui ai rien dit sur ce week end. Elle se fait encore des idées toute seule.

Je faisais tout pour la décourager en plus mais elle semblait ne pas vouloir lacher l'affaire. Je lui souris doucement, lui demandant de ses nouvelles. Je l'écoutais avant de me rappeler que j'avais quelque chose à lui demander.

- Avant que j'oublie... tu es libre jeudi soir? J'ai un ami qui tient un bar en ville qui a ouvert y'a pas longtemps. Il organise une soirée salsa jeudi soir. Il m'a demandé de venir et d'amener quelqu'un si je pouvais, histoire d'avoir le maximum de danseurs.

Tout ça parce que dans mon périple je m'étais arrêté quelques temps à Cuba. Forcément là bas j'avais appris à danser.

- Tu ne seras pas obligé de danser rassures toi mais... tu veux bien venir? Il y aura des mojitos.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 528
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty

67372740-164235931295541-8969761513288264533-n.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt assez bien, enfin plutôt résigné.
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Matthew Daddario :copyright:️ mistpell

JJe souris doucement en acceptant de le revoir, je ne vois pas pourquoi je refuserais, bien au contraire. Tant que ça restait aussi inoffensif que nos premiers rendez-vous. Je risque de fuir dès que je sens que ça devient autre chose. Mes craintes reviendraient au galop. Et je préférerais arrêter tout avant que ce ne soit trop tard.

On décide après notre bière, de repartir chacun chez soi. C’était plus sage et je n’avais pas envie d’être trop alcoolisé pour rentrer ce soir. On se quitte pour prendre chacun la rame de métro pour rentrer chez soi.

J’avais passé a fin du week-end à jouer en ligne, à reprendre mes habitudes. Je n’avais pas envie de reprendre le boulot, si ce n’est que pour revoir Dorian. Cette pensée m’avait habitée pendant tout le trajet et j’avais eu besoin de m’anesthésier le cerveau toute la journée. J’avais lâché l’écran en début de soirée car mes yeux se fatiguaient.

Je retournais dans la routine du boulot, plus qu’une semaine avant de m’octroyer des vacances bien méritées. Je n’allais pas bouger de mon appartement, je n’ai pas vraiment les moyens de partir en vacance. J’allais enfin pouvoir jouer du matin au soir sans me soucier de l’heure.

j’avais bien évidemment capté les regards en coin de mes collègues. Les commérages devaient aller bon train dans notre dos. Cette fois ça devenait un peu plus inconfortable, j’ai l’impression que toute leur attention est centré sur toi et moi.

J’avais décidé de m’accorder une pause pour déjeuner, généralement je la prenais à même mon bureau, mais cette fois je n’avais rien pris à manger, je devais donc me contenter de ce qu’il y a dans le distributeur dans la salle de repos. Je me dirige directement au distributeur en soupirant en entendant Trudy indiquait qu’elle sortait pour nous laisser tranquille.

je m’installe ensuite à table, posant ma canette de coca et commençant à manger mon sandwich. « Comme d’habitude. » J’étais un peu plus morose et distant. J’étais juste fatigué. Ce n’est ps une raison pour paraître énervé contre lui, il faut que je me reprenne. Je lui donne de mes nouvelles un peu plus posément. Je n’avais pas grand chose à lui raconter.

Je réfléchis pendant quelques secondes avant d’hocher la tête de haut en bas. « oui je suis totalement libre, comme toujours. » je me raidis quand il parle de danseur, c’est parce qu’il ne connaît pas mes talents de danseur, il risque d’être déçu.

Je secoue la tête m’apprêtant à lui dire qu’il est hors de question que je danse. Mais il me devance. « Alors s’il y a des mojitos, je ne vais pas refuser. Puis faut bien que je viennes, tu sembles désespéré» Je souris en secouant ma tête. Je termine mon repas en discutant des prochains films qui vont sortir, je profite de ma pause avant d’aller retravailler.

Les jours suivants passent aussi lentement qu’à l’accoutumée. Mais le jeudi arrive. Je pars directement après le travail pour me changer. Pour une fois j’avais envie de faire un effort vestimentaire. j'avais donc sélectionné une chemise blanche et un jean bleu foncé, il ne fallait pas non plus trop m’en demander.

Il devait me rejoindre chez moi, le bar n’était pas très loin de mon appartement. Je n’avais plus qu’une dizaine de minutes à attendre. Et j’avais déjà envie de changer de haut. Mais la sonnette retentit et je n’ai donc pas le temps de me changer. Je lui ouvre en souriant. « Hey… » J’attrape ma veste avant de fermer la porte sur nous.

   
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Enchanté (Beloved) - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Enchanté (Beloved)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: