-24%
Le deal à ne pas rater :
SUPER MARIO 3D WORLD+BOWSER FURY – en Précommande
45.49 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Enchanté (Beloved)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2833
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt bien maintenant, je sais qu'on a la vie devant nous.

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o3_250


Douglas Booth :copyright:️ iron

« Je suis un peu flemmard là… Si je te donne des conseils, tu te sens capable de le faire tout seul ? »

Je souris en l'entendant dire ça. Il était surtout trop occupé à m'enlacer et à m'embrasser sur le plus petit centimètre de ma peau qui passait à sa portée pour avoir envie de cuisiner.

- Tu as intérêt à bien me conseiller si tu veux avoir quelque chose à manger ce soir.

Mais je le laissais faire, essayant de suivre à la lettre ses conseils. Je lui racontais en même temps mes progrés chez le kiné. Plus que deux séances de kiné, une prise de sang et un rendez vous chez le cardiologue et je serais ensuite libre pour partir à Bali avec lui.

En attendant je galérais un peu à faire ce qu'il me disait et il en profitait pour se moquer de moi gentiment. Il avait de la chance que je l'aimais parce que j'aurais presque pu me vexer de le voir se moquer de moi. Finalement il eut pitié de moi et m'aida à terminer de préparer les fajitas. Ou peut être qu'il commençait à avoir faim et qu'il réalisait que s'il ne m'aidait pas il allait finir par mourir de faim ce soir.

On ne s'en sortit pas si mal que ça. Elles avaient l'air vraiment bonnes nos fajitas. Je l'avais laché un peu sur la fin pour préparer un pichet de margharita, histoire de jouer la carte de la soirée latino jusqu'au bout. Je m'installais à table avec lui, trinquant alors qu'on entamait notre repas.

- Soit tu es très doué en cuisine, soit je ne suis pas un cas si désespéré que ça, parce que c'est plutôt bon ce qu'on a fait.

Je me régalais en fin de compte. J'étais plutôt fier de moi. On était allé au bout d'une recette tous les deux sans que ça ne se termine en catastrophe. Je progressais.

- Je voulais te dire quelque chose aussi.

Je m'empressais d'enchainer alors que je le voyais se mettre à stresser.

- J'ai reçu une réponse de la part du gérant de l'hôtel à Bali. Celui que j'avais contacté la première fois. Il nous a offert du boulot. Je bosserais à l'accueil et... si ça te tente, il t'offre un poste de commis en cuisine, pour que tu apprennes la cuisine.

Je lui souris doucement. J'espérais vraiment qu'il accepterait. Ca lui permettait de s'approcher de son rêve. Il commencerait à apprendre la cuisine. Il aurait l'occasion de travailler dans le restaurant d'un hôtel. Quand on déciderait de revenir en Angleterre, ou même juste de changer de pays, ça pourrait être un énorme plus pour lui, d'avoir déjà de l'expérience.

- On aura un petit deux pièces à nous dans le complexe de l'hôtel, avec les autres employés. Ca ne sera pas le grand luxe. Une petite pièce à vivre avec une kitchnette. Une chambre et une salle de bain. Mais on aura un coin où vivre, pas loin de la plage. Et il nous laisse une semaine de "vacances" à notre arrivée pour qu'on s'acclimate avant de commencer à bosser. Je n'ai rien répondu encore pour le moment. Je voulais qu'on en discute avant d'accepter ou non.

Mais j'espérais qu'il dirait oui. On aurait une semaine à profiter là bas, déjà logé. Et même quand on travaillerait, on pourrait largement profiter de nos jours de repos pour profiter de l'île à deux. Sans parler du fait qu'il pourrait apprendre la cuisine. Pour moi c'était parfait. Mais je n'étais plus seul désormais et je ne voulais pas prendre de décision sans lui.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 623
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma grande chance, je suis fou amoureux d'un chatain totalement sexy et je le vis plutôt parfaitement bien, je peux enfin faire des projets pour le futur, notre futur commun. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao4_250


Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
C’est vrai que là j’ai plutôt envie de profiter de lui. Il m’avait manqué ce matin. Je n’avais pas pu le serrer dans mes bras autant que je voulais ce matin. Je me colle contre lui en riant doucement contre son cou. J’embrasse son cou avant de le mordre doucement. « Au pire j’ai de quoi me sustenter là » Je souffle contre son cou avec un grand sourire. Je le sens se tendre mais je décide de ne pas réagir.

On essaye de confectionner le plat, heureusement j’ai assez de patience pour l’aider. Je l’écoute tout autant volontiers. Je souris doucement, bientôt on pourra être libre de faire ce que l’on veut. mais, depuis quelques semaines j’avais compris qu’il y a un sujet que je ne dois pas aborder de front.

Je ris un peu, il patauge un peu et même si ça me faisait rire, je trouvais ça mignon. Il me jette plusieurs fois un regard noir, mais je ne le prenais pas au sérieux, au contraire, je préférais l’embrasser quand il tentait de m’intimider. Mais je finis par l’aider, parce que j’ai une faim de loup. Et je n’avais pas envie d’attendre encore deux heures avant de manger. Mais il se débrouille plutôt bien.

Mais le résultat est plutôt probant, il peut vraiment être fier de lui, il a presque fait tout de lui-même. finalement, il se dévalorise en se disant incapable de cuisiner. J’installe le plat au centre de la table. Je le laisse nous servir deux coupes avant de m’asseoir face à lui. Je trinque avec lui en souriant. « Je crois que j’opte pour la seconde option. » je bois une gorgée du cocktail avant de me pencher pour lui voler un énième baiser.

Je commence à mordre dans ma fajitas. Je pousse un pur grognement de plaisir. Elle était excellente. « C’est plus que excellent. » Je lui souris avant de me redresser et de me raidir quand il m’annonce devoir me dire quelque chose. Oui, j’avais toujours l’impression que le ciel peut me tomber sur la tête à tout moment.

Je me détends dans la seconde qui suis, il m’en avait parlé et je l’avais laissé gérer car c’est lui qui avait les contacts et qui avait déjà parlé avec lui. Je souris, touché par cette proposition, surtout que cet employeur s’engageait à l’aveuglette car il ne m’a jamais parlé et il ne sait pas ce que je vaux. Je suis certain que Dorian a dû exagérer. « tu lui as dis quoi pour qu’il accepte sans même me faire passer un entretien ? Je m’attendais à trouver plutôt un poste de plongeur au mieux. Enfin j’espère que tu ne l’as pas trop dragué ? » Je ne sais pas si je dois me montrer jaloux ou non.

Je le laisse m’expliquer tout ce que l’on aura. Il n’y a même pas besoin de chercher un appartement, ce qui nous retire un poids. On n’a pas besoin d’avoir un truc spacieux, je saurais, tout comme lui, me contenter de peu. Je souris, j’avais bien l’intention de profiter de cette semaine pour être avec lui avant que l’on soit happé par le travail. « Je ne vois pas pourquoi on refuserais cette opportunité. »

Je lui souris avant de terminer mon plat et mon verre. « Tu veux un dessert ? » Je passe un doigt sur le coin de ses lèvres pour retirer la sauce qui y traîne. En quelque mois il avait complètement chamboulé ma vie, que je ne voyais plus sans lui. J’étais devenu en quelque sorte dépendant de lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2833
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt bien maintenant, je sais qu'on a la vie devant nous.

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o3_250


Douglas Booth :copyright:️ iron

« tu lui as dis quoi pour qu’il accepte sans même me faire passer un entretien ? Je m’attendais à trouver plutôt un poste de plongeur au mieux. Enfin j’espère que tu ne l’as pas trop dragué ? »

J'éclatais de rire en entendant sa remarque. Comme si j'étais capable d'aller draguer un autre homme que lui. L'idée ne me viendrait même pas à l'esprit. Je l'aimais bien trop pour faire ça.

- En fait ça l'intéresse d'employer du personnel anglais. Il a une clientèle surtout internationale. Les locaux ne parlent par toujours anglais. Donc il préfére nous engager directement quand il le peut. Et pour les cuisines, il a un chef français, qui communique en anglais avec sa brigade. Ca lui arrive souvent de former des locaux à la cuisine mais là il n'arrivait pas à en trouver d'intéresser et qui parlent anglais. Alors quand je lui ai dit que tu étais intéressé à l'idée d'apprendre la cuisine, même si c'était par commencer par la plonge il a foncé sur l'occassion.

Je haussais doucement les épaules en continuant de manger. Si ce n'était pas un petit hôtel tout simple où on irait travailler. L'établissement avait un certain standing. Mais de tous les échanges que j'avais eu avec le patron, il avait plutôt l'air cool. De toute façon on verrait bien. Si ça se passait mal on serait libre de partir ailleurs. Avec le job qui nous attendait déjà, sans la pression d'avoir à chercher un appartement, on était déjà certain de pouvoir épargner un peu plus nos économies.

« Je ne vois pas pourquoi on refuserais cette opportunité. »

Je souris largement en l'entendant.

- Je lui enverrais un mail demain pour lui dire qu'on accepte.

Je secouais la tête en l'entendant me proposer un dessert.

- Non ça va j'ai assez mangé et j'ai une autre idée pour terminer le repas.

Je me levais pour prendre mon téléphone et mettre de la musique. Je me retournais vers lui en souriant doucement.

- Ca ne te rappelle rien cette chanson?

Je pris sa main et l'attirais dans mes bras. Je me collais contre lui, davantage cette fois que la première. Je me laissais davantage aller, le serrant contre moi, me déhanchant contre lui pour l'inciter doucement à suivre mes pas. Je souriais, mon front collé contre le sien alors qu'il bougeait sensuellement sur la musique lui et moi.

- J'avais eu tellement envie de t'embrasser ce jour là... Te sentir si près de moi... C'était une torture. Je rêvais de pouvoir danser comme ça avec toi.

Je dansais un moment comme ça avec lui avant de craquer et de l'embrasser tendrement.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 623
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma grande chance, je suis fou amoureux d'un chatain totalement sexy et je le vis plutôt parfaitement bien, je peux enfin faire des projets pour le futur, notre futur commun. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao4_250


Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
On ne sait jamais, parfois il faut user de son charme pour obtenir ce que l’on veut. Même si ça ne lui ressemblerait pas. Et que je n’aimerais vraiment pas cette idée. J’étais vraiment de plus en plus jaloux. Peut-être parce que j’étais trop amoureux. Je souris, rougissant légèrement, en le voyant rire.

Je l’écoute un moment me parler du travail. Je trouve cela étonnant, car même s’il cherchait des anglophones, je pense pas que quelqu’un de censé embaucherait en se fiant à la parole d’une nouvelle recrue. Mais je n’allais quand même pas craché dessus, trouver du travail aussi facilement, ça n’arriverait pas tous les jours. Et même si je me sentais flatté de voir que j’étais engagé par le simple fait de vouloir apprendre, je me méfiais. Je me calmerais quand j’y serais, mais avant je resterais sur mes gardes.

Enfin je faisais totalement confiance à mon homme, il avait déjà entamé les démarches il y a déjà quelques mois. S’il le sentait bien, je ne mettrais pas sa parole en doute. Mais ça ne changeait rien, il ne sait pas ce que je vaux, et je veux bien croire qu’il ai besoin de monde pour gérer la cuisine. Mais le mieux c’est les avantages qu’il nous offre. Le fait d’avoir un appartement au sein même de l’appartement allait nous faire faire des économies. On allait pouvoir faire plus de choses encore. Alors j’accepte, en me disant que de toute manière si on ne trouvait pas notre compte on pourrait toujours chercher sur place, ce serait plus simple.

Je hoche simplement la tête avant d’aller l’embrasser et de terminer mon plat. J’avais le ventre plein, je pense que j’ai assez mangé pour au moins deux jours. Je ne peux plus rien avaler. Alors quand il refuse, j’en souffle presque de soulagement. Je hausse néanmoins les sourcils quand il dit vouloir me proposer quelque chose.

Je me raidis en jurant entre mes dents. Heureusement que l’on n’est pas dans un bar. Il aurait été capable de me trainer au milieu du bar pour danser et que je montre à tout le monde mes piètres talents de danseur. « Ça me rappelle un souvenir que j’ai manqué de t’écraser les pieds à plusieurs reprises. » Je me retrouve collé dans ses bras. Je le laisse mener la danse. Je souris doucement, j’étais toujours aussi raide, j’étais une vraie plaie en danse. Je ne suis pas certain qu’il puisse me changer. Je suis ses mouvements en tentant cette fois de ne pas lui marcher sur les pieds.

Je souris en me rapprochant de son oreille. « et c’était tout fait réciproque ce jour-là. J’étais déjà éperdument amoureux de toi. » je lui souris avant de me retrouver totalement envouté par ses lèvres parfaites. Je recule doucement pour le coller contre le mur tout en continuant de l’embrasser un peu plus passionné. Mes mains trouvent le chemin de ses hanches. Je relève doucement son haut pour poser mes mains sur ses hanches nues.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2833
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt bien maintenant, je sais qu'on a la vie devant nous.

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o3_250


Douglas Booth :copyright:️ iron

« Ça me rappelle un souvenir que j’ai manqué de t’écraser les pieds à plusieurs reprises. »

C'était vrai. Mais je m'en fichais à l'époque qu'il m'écrase les pieds et je m'en fichais tout autant aujourd'hui. Je voulais juste passer un moment avec lui, le tenir dans mes bras et me laisser aller avec lui sur la musique. Je me foutais qu'on ne soit pas les meilleurs danseurs du monde en cet instant. J'adorais être comme ça avec lui et c'était tout ce qui importait.

« et c’était tout fait réciproque ce jour-là. J’étais déjà éperdument amoureux de toi. »

Je souris avant de me laisser emporter par le baiser. J'étais déjà amoureux moi aussi, depuis le premier jour en fait. Je me voilais la face à l'époque. Je ne voulais pas l'aimer parce que je ne voulais pas le faire souffrir. A aucun moment je n'aurais cru qu'une histoire entre nous puisse finir bien. Pourtant c'était le cas aujourd'hui. Je ne comptais plus mourir de si tôt. Je pouvais juste profiter avec lui.

La température ne tarda pas à grimper alors qu'on s'embrassait. Je le sentis me plaquer doucement contre le mur. Son baiser se fit plus appuyé, plus passionné. Je me laissais aller, emporté par les sensations qu'il faisait naitre en moi.

Je me tendis finalement en sentant les mains passer sous mon tee shirt et caresser ma peau nue. Je sursautais violemment avant de le repousser légèrement.

- Non John je... je peux pas...

Je le poussais légèrement alors que je me dégageais de son étreinte. J'allais me réfugier dans la salle de bain, fermant la porte à clé derrière moi. Je me mordis la lèvre, essayant de lutter contre les larmes qui voulaient prendre le dessus.

Il avait eu une réaction normale. Ca aurait été la soirée parfaite pour le faire. On était là tous les deux. On avait partagé un délicieux diner. On s'était retrouvé à danser de manière tellement sensuelle... C'était la suite logique bien sur. Je ne pouvais pas m'attendre après tout ça à ce qu'il reste sagement là à me regarder sans me toucher. C'était déjà un miracle qu'il soit toujours là à m'attendre alors que je le repoussais sans cesse.

Les larmes gagnèrent finalement le match. Alors que je relevais mon tee shirt pour regarder une fois de plus l'étendue des dégâts. Elle était toujours là, toujours aussi longue, rouge vif et complètement boursoufflée de tout côté. Le médecin m'avait promis qu'avec le temps elle s'atténuerait. Mais ça ne serait jamais complètement je le savais. Il y aurait toujours cette immense balafre en plein milieu de ma poitrine. Elle était immonde. Je n'arrivais même pas à la toucher tellement elle me dégoutait. Alors le laisser faire... le laisser voir ça? Hors de question.

Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 623
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma grande chance, je suis fou amoureux d'un chatain totalement sexy et je le vis plutôt parfaitement bien, je peux enfin faire des projets pour le futur, notre futur commun. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao4_250


Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
Je souris en me rappelant ce souvenir. Je n’avais pas beaucoup progressé depuis. Même si pour cela j’avais le meilleur des profs à domicile. J’étais un cas désespéré. Je crois qu’il a enfin compris qu’il ne pourrait rien faire pour moi. Il se contenterait de ma pauvreté en danse. De toute manière ce n’est pas ce qui comptait, plutôt être juste là contre lui, à profiter de notre proximité et de cette ambiance romantique. On était chez nous seul. Je pose mon front contre le sien.

Je caresse sa joue en lui avouant qu’il y a déjà bien longtemps que je suis amoureux de lui. Je m’emportais dans ce baiser, savourant le goût sucré de ses lèvres. Je ferme les yeux alors que je recule contre le mur le plus proche. Je colle mon corps contre le sien, savourant sa chaleur contre mon corps. Ses mains dans mon dos m’apporte cette sécurité. Je l’embrasse longuement, reprenant juste mon souffle pour l’embrasser de nouveau.

Il répondait avec tout autant de passion, ce qui ne m’aidait pas vraiment à rester sage. Je sais que je vais encore m’emballer trop vite, et que je vais encore amèrement le regretter. Pour le moment, ma raison c’était fait la malle. Alors je m’emporte, laissant le plaisir prendre le pas sur ma raison, je laissais mon coeur exploser de plaisir. Je veux retrouver cette intimité que l’on avait avant cette opération, où il acceptait d’être simplement torse-nu contre moi.

Mais c’est la douche froide. Il me repousse, gentiment. Je baisse la tête en le laissant s’échapper. Je m’affale contre le mur en exhalant ma frustration. Je laisse les larmes me gagner. Je m’en veux, je l’ai brusqué parce que je ne sais pas me contrôler. Je laisse toujours mes émotions m’emportait et je ne contrôle plus rien quand le désir se fait trop pressant.

Je me poste devant la porte de la salle de bain. Je pose ma main sur la porte. « Dorian… » Je gémis tentant de ravaler mes sanglots, je ne veux pas lui alourdir sa peine. « Je suis désolé… » Je n’entends rien. Je soupire, en attendant de voir s’il veut me répondre ou pas. « Ouvre-moi, s’il te plaît… » Je ne supporte pas de le voir gérer sa peine seule. Je veux savoir e qu’il se passe, même si je commence à comprendre que c’est dû à cette opération, mais je me demande ce qui se passe dans sa tête.

Mais je n’obtiens toujours pas de réponse. Je soupire une dernière fois, je ne vais pas le forcer, et je vais lui laisser son espace. « Je…je vais sortir un peu, le temps que tu prennes ton espace… Je vais juste marcher… Je rentre bientôt… Je… Je..je t’aime Dorian…. » Je lâche un dernier sanglot, avant de m’éloigner de la porte. Je descends pour finalement m’asseoir sur les marches de l’entrée. Je n’ai pas envie de marcher, juste de me flageller là.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2833
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt bien maintenant, je sais qu'on a la vie devant nous.

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o3_250


Douglas Booth :copyright:️ iron

Je me mordais la lèvre un peu plus fort alors que je l'entendais parler. Je me retenais. Je ne voulais pas qu'il m'entende pleurer. Mais c'était une torture. L'entendre pleurer ainsi derrière la porte, ça faisait mal... horriblement mal. Je le faisais souffrir à nouveau. Je m'étais juré de ne plus le faire, que j'en avais fini avec tout ça. Je l'avais assez fait souffrir pour une vie entière. J'avais décidé de simplement le rendre heureux désormais, de ne plus lui arracher une seule larme. Et voilà que je gâchais déjà tout. Je le rendais malheureux, parce que j'étais incapable de passer par dessus un simple détail physique.

Je le laissais quitter l'appartement, le coeur lourd. J'attendis quelques instants avant de sortir de la salle de bain. Je me changeais, enfilant un tee shirt trop grand et un vieux jogging. Je me cachais, encore une fois, mais je n'arrivais plus à me regarder en face.

Je restais seul un moment dans l'appartement. Je m'occupais comme je pouvais, rangeant tous les restes de notre repas. Une fois l'appartement niquel, je retournais m'installer sur le lit, les jambes repliées contre ma poitrine. Je l'attendais. Je savais que j'avais merdé ce soir et je voulais m'excuser. Je ne voulais pas me coucher fâché ou savoir qu'il était mal.

Je relevais la tête en l'entendant entrer dans l'appartement. J'attendis un instant avant de le voir venir me rejoindre dans la chambre.

- John.... viens s'il te plait.

Je le laissais venir me rejoindre sur le lit. Je m'approchais timidement de lui, venant me blottir dans ses bras. Je déposais un léger baiser sur sa joue avant de me réinstaller.

- Je suis désolé John... de te repousser comme ça... Je ne suis pas prêt je crois. Il s'est passé tellement de choses ces derniers temps. L'opération, la convalescence et... et le reste aussi avant.

Ca avait été dur, beaucoup trop dur à encaisser tout ça. Je voulais avancer avec lui, profiter de chaque instant à ses côtés. Mais en même temps, je devais apprendre à accepter mon nouveau coeur, accepter le fait que mon corps n'était pas encore redevenu comme autrefois, que je n'étais pas encore le Dorian que j'avais été, celui qui l'avait séduit.

- Je m'en veux tu sais, de te faire du mal comme ça. Ce n'est pas ce que je veux. Je ne veux plus te faire souffrir, plus jamais. Mais... j'ai besoin de temps encore.

Je me sentais horrible de lui demander ça, en plus du reste. Il avait déjà sacrifié tellement de choses pour moi. Je lui en demandais encore plus. J'aurais aimé que ça cesse, pouvoir être là pour lui comme il l'avait toujours été pour moi.

Je me blottis un peu plus contre lui, ma main reposant sur son coeur que je sentais battre sous mes doigts.

- Je suis désolé...


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 623
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma grande chance, je suis fou amoureux d'un chatain totalement sexy et je le vis plutôt parfaitement bien, je peux enfin faire des projets pour le futur, notre futur commun. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao4_250


Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell

Je m’en voulais terriblement, je me détestais même là, juste à cet instant précis. Je m’étais laissé emporté par mon envie de lui. Cette danse m’avait littéralement retourné l’esprit. Et j’avais poussé un peu trop loin ce baiser. Je l’avais effrayé et il m’avait de nouveau échappé. Depuis son opération, j’avais l’impression qu’il était là sans être là. Le peu d’intimité que l’on avait avant s’était envolé comme de la fumée. Je ne disais rien, mais j’en souffrais. Je gardais cette souffrance en moi, je ne voulais pas l’affliger avec ça. Mais, jeune pouvais plus le cacher maintenant. Je ne pouvais pas jouer le gars joyeux alors que je venais de faire une connerie.

J’aurais aimé ne pas pleurer, ou même ne pas me sentir aussi impuissant. Mais, je ne pouvais que partir, au moins pour une heure ou deux. Je ne pouvais pas m’imposer alors qu’il était encore moins bien que moi.

Je ne vais pas marcher, je n’ai pas le coeur à aller me perdre dans les rues londoniennes. Je m’inquiétais encore plus pour lui. J’avais bien compris que tout ce qui avait attrait à son opération il ne fallait pas en parler. Mais à un moment donné il faudrait qu’on en parle. Je sais que l’affrontement sera compliqué pour lui comme pour moi.

Je décide de remonter chez nous, sans trop savoir comment réagir. Je sentais le malaise grossir ce soir, je sais que je l’ai blessé et je ne suis même pas sur qu’il veuille de moi ce soir. Je referme la porte doucement avant de l’entendre m’appeler.

Je soupire doucement en ôtant mon manteau et mes chaussures avant d’aller dans la chambre. Je le regarde avant de secouer la tête. « Je vais me changer, j’arrive. » Cette fois j’opte aussi pour un t-shirt et un short. Normalement je me contentais de dormir en short, mais pas cette fois. Ce tissu allait maintenir la distance. Je finis par le rejoindre. Je l’écoute en le laissant se poser contre moi, mais ne répondant pas à cette étreinte, il va falloir qu’il me laisse du temps avant que tout redevienne naturel.

Je referme finalement mon bras autour de lui. Je secoue la tête à ses mots. Je ne lui en veux pas. Je ne pourrais jamais lui en vouloir de se battre contre ses démons, mais je veux que ça oui aide à avancer. Que ça l’aide à m’en parler, je ne peux pas faire attention s’il ne me dit pas ce qui ne va pas. « je ne t’en veux pas, tu sais. Je veux juste savoir.. savoir pourquoi je ne peux plus te toucher… ou pourquoi tu ne me touches même plus… » Je soupire doucement avant de poser un baiser sur son front. « Mais je peux attendre… » Je ferme les yeux avant de serrer mon bras autour de lui. « Mais plus de danse. Ou sinon je ne peux plus rien garantir… » Parce que bon sang qu’il était sexy.

Il s’excuse une nouvelle fois et je soupire. « Allez on oublie. » Je décale mon bras avant de tourner sur le côté. Je remonte la couette sur nous. J’attrape son bras pour le passer autour de moi « Serre-moi… » je pose sa main sur mon coeur, pour qu’il continue de le sentir battre. Même comme ça je peine à m’endormir. « J’ai peur… » je ne peux pas le regarder alors que je vais lui dire une de mes plus grandes peurs, encore aujourd’hui. « J’ai peur de te perdre… encore… »
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2833
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt bien maintenant, je sais qu'on a la vie devant nous.

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o3_250


Douglas Booth :copyright:️ iron

Je m'en voulais de le faire souffrir ainsi. Normalement cette opération ça aurait du être la fin de notre calvaire, le début d'une belle vie pour nous. J'aurais du tout oublier et simplement profiter de lui et de la vie. C'était ce que je faisais mais... en partie seulement. Il y avait tellement de choses que j'avais du mal à encaisser, des choses qui allaient avec l'opération. Je ne m'y étais peut être pas assez préparé. J'avais été persuadé que l'opération n'arriverait jamais, que je mourais avant, que je n'avais pas pensé à ce que ça représenterait. Je n'avais pas un instant pensé à ce donneur, à cette personne qui allait mourir pour que moi je vive. Je ne pensais pas que je ressentirais tout ça, ce mélange de gratitude, de soulagement et de culpabilité en même temps. Je m'en voulais parce que... parce qu'il ou elle était mort et que moi j'étais là. C'était moi le mourant, le condamné, pas lui... Et pourtant j'étais là. J'étais là mais je n'étais plus moi même. J'avais cette partie étrangère en moi qui me maintenait en vie. J'avais cette immense balafre pour me rappeler ce qui s'était passé, pour me faire revivre les jours de convalescence, la douleur qui me vrillait dans la poitrine et cette idée qui tournait sans cesse dans ma tête... On m'avait arraché mon coeur pour me donner celui d'un autre.

J'arrivais à ne pas y penser la plupart du temps, à faire comme si je le vivais bien, comme si je ne faisais que profiter de ma nouvelle vie. Mais quand je la voyais... je n'arrivais plus à faire semblant. Et je n'arrivais pas à accepter qu'il la voit. Je ne voulais pas qu'il soit dégouté, qu'il fasse l'amour à un malade. Je refusais qu'il voit ma douleur. Il ne le méritait pas. Il en avait assez bavé comme ça.

« je ne t’en veux pas, tu sais. Je veux juste savoir.. savoir pourquoi je ne peux plus te toucher… ou pourquoi tu ne me touches même plus… Mais je peux attendre… »

Je poussais un soupir de soulagement alors qu'il me serrait enfin dans ses bras. Je l'avais senti tendu contre moi alors que je me blotissais contre lui. J'avais eu peur... que ce ne soit trop dur pour lui que je le repousse, que ça ne soit la goutte de trop qui le fasse partir.

« Mais plus de danse. Ou sinon je ne peux plus rien garantir… »

Je ris légèrement, un peu soulagé, avant de lui promettre que je ne le referais plus. Du moins, pas tant que je ne serais pas prêt à aller plus loin.

J'obéis quand il me demanda de le serrer. Je laissais ma main reposer sur son corps, le gardant contre moi alors que je le sentais mal à nouveau.

« J’ai peur… J’ai peur de te perdre… encore… »

Ca faisait mal... de le sentir paniquer encore comme ça. J'embrassais doucement son front et restais contre lui pour tenter de le rassurer le plus possible.

- Tu ne perdras pas. Je vais bien. Je ne vais pas mourir avant des années.

Je retirais ma main de sa poitrine et je pris la sienne pour la poser sur mon coeur d'emprunt, battant vigoureusement dans ma poitrine.

- Il est fort... il ne va pas s'arrêter comme ça. Alors je resterais avec toi.

Je me penchais pour l'embrasser tendrement, essayant de lui faire sentir tout mon amour.

- Et je ne veux pas te laisser m'échapper. Je t'aime beaucoup trop pour ça. Tu es celui qui m'a appris à aimer à nouveau, qui m'a donné la forcé de me battre, celui sans qui je n'imagine plus ma vie aujourd'hui.

Je soupirais légèrement, venant coller mon front contre le sien.

- Il me faut juste un peu de temps pour... pour encaisser tout ça. Ca viendra ne t'en fais pas. J'ai juste besoin de temps....

Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 623
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Narnia

Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma grande chance, je suis fou amoureux d'un chatain totalement sexy et je le vis plutôt parfaitement bien, je peux enfin faire des projets pour le futur, notre futur commun. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao4_250


Enchanté (Beloved) - Page 29 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell

Je pouvais tout à fait comprendre qu’il se sente coupable, même s’il ne le devait pas. Mes états-d’âmes n’étaient absolument pas de sa faute. Je soupire doucement on avait vraiment besoin de parler, d’ouvrir notre coeur à l’autre. Il fallait que l’on arrive à casser la malaise qu’il y a entre nous, sinon il allait pourrir notre existence. Et je ne veux pas que ça arrivent jamais. J’ai bien trop besoin de lui dans ma vie. Je sais que ça avait été brutal pour lui, du jour au lendemain il avait su qu’il recevait une greffe puis aussitôt il a été opéré, il a eu à mine un jour pour s’y préparer, et après il devait mettre toutes ses forces dans sa rééducation, il n’avait pas eu vraiment du temps pour lui et pour se poser. Maintenant qu’il avait moins de pression ça devait tourner sévère dans sa tête. Et moi j’en rajoutais une couche avec ça. Je n’étais pas le parfait petit-ami, j’étais même plus déplorable. Il devait déjà gérer ses propres états-d’âmes, alors je devais garder ma propre peur de côté, la gérer moi-même au lieu de l’alourdir avec mes problèmes. J’allais me ressaisir et le soutenir, c’est tout ce dont il a besoin. De manière générale je n’y pensais pas, c’est juste que l’accumulation pouvait me faire péter les plombs parfois. Je ne peux pas lui garantir que ça n’arrivera plus à l’avenir.

Mais ça faisait du bien d’en parler, de nous alléger le coeur. Je sais que rien n’e’st vraiment résolu, à part que l’on a partagé nos sentiments sur ce qu’il a vécu. Je sais qu’il n’a pas partagé beaucoup, mais je ne veux pas le forcer, je ne veux pas qu’il se sente oppressé par la pression que je pourrais lui mettre malgré moi. J’espère qu’il le sait. Qu’il ne croit pas que je ne pense qu’à moi.

Je ne peux pas rester loin de lui, physiquement parlant mais aussi psychologiquement. Et rester fâché avec lui encore moins. Alors je m’étais rapidement détendu à son contact, comme toujours. JE lui ouvre mes bras, je lui caresse ses cheveux, ce geste me détendait, c’était un vrai anti-stress. Je serais vraiment prêt à endurer le pire des calvaire juste pour le garder à mes côtés jusqu’à la fin de ma vie.

Mais s’il allait recommencer des danses aussi sensuelles, c’est mon coeur qui allait lâcher. J’ai mon coeur qui palpite en l’entendant rire. Mais j’ai besoin de dormir, je me tourne dos à lui, gardant son bras autour de moi.

Je soupire, mon coeur se calmant sous son étreinte. Je me sens bien, mais sans même réfléchir je lâche la bombe. J’ai besoin d’exorcisé cette peur qui ne me quitte jamais. C’est comme si elle ne voulait jamais me quitter.

Je souris à ses mots. Juste entendre le son de sa voix m’apaise. Et ces mots me rassurent, entourent mon coeur d’un couche épaisse d’amour. Je me retrouve avec ma main sur son coeur, dont je le sens palpiter sous mes doigts.

J’embrasse son front en me collant contre lui. mais en tout bien tout honneur. Je vais caresser sa joue ensuite. Je me retrouve avec ses lèvres contre les miennes pour un tendre baiser qui me fait fondre. Je glisse ma main dans son cou pour le garder contre moi.

Je suis plus que touché par ses mots, par cette déclaration. Je n’ai pas de mots assez fort pour lui répondre. Alors je me contente de l’embrasser. « D’accord. » je me cale contre lui pour tenter de m’endormir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Enchanté (Beloved) - Page 29 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Enchanté (Beloved)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 29 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: