Le Deal du moment : -21%
Housse de transport et protection Tomtoc pour console ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 
 
 

 Enchanté (Beloved)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 24  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt je ne sais pas... je l'aime mais je ne veux pas lui dire, parce qu'il va me perdre bientôt.




Douglas Booth :copyright:️ blossom

« Ce n’est pas ta faute, ce n’est pas à toi que j’en veux, et c’est étrange, mais cette souffrance aussi insupportable elle est aujourd’hui, je ne m’en passerais pas maintenant, jamais.

Peut être mais je ne pouvais m'empêcher de penser que si j'avais géré les choses différément il ne serait pas entrain de souffrir à cause de tout ça. Il pouvait dire ce qu'il voulait, mais il aurait été bien plus heureux avec un gars normal, quelqu'un qui lui aurait appris à aimer à nouveau mais qui ne l'aurait pas laissé.

J'attrapais finalement sa main pour me relever. Je n'aurais pas été capable de le faire seul, j'en avais conscience. Je savais aussi que j'aurais déjà du me décider à aller à l'hôpital. Mais malgré tout ce que j'avais pu lui dire, j'avais du mal à me résoudre à le faire. Partir ça voudrait dire que c'était vraiment la fin, que je ne rentrerais plus chez moi, que je ne pourrais plus vraiment passer de temps avec lui, que j'allais mourir...

Alors pour le moment je m'accrochais comme je pouvais. Je m'installais à table avec lui. Je me forçais à manger même si l'appétit n'y était pas vraiment. Mais les pancakes étaient délicieux alors ça aidait... un peu.

On s'installa ensuite sur le canapé, profitant le reste de la journée de rester dans les bras l'un de l'autre, à simplement regarder des films ou jouer un peu. Je ne pouvais pas faire grand chose de plus. J'avais réussi à faire quelques pas seul pour aller à la salle de bain, juste me rafraichir un peu et aller aux chiottes. L'idée de prendre une douche me décourageait avant même d'essayer.

La journée était passée vite, beaucoup trop vite. Un jour de plus qui filait, un jour de plus qui me rapprochait de la fin. Peut être que demain je serais encore plus mal, que demain je ne pourrais plus me voiler la face et qu'il faudrait que j'accepte de partir...

Le soir venu, je l'avais laissé filer en cuisine pour préparer le diner. J'avais besoin d'être un peu seul, pour réfléchir à tout un tas de choses. Alors je lui avais réclamé un gratin, avec des pommes de terre, des lardons, plein de vraie béchamel et surtout du fromage. Je le faisais un peu parce que j'avais faim mais aussi parce que je voulais l'éloigner de moi. J'avais une décision à prendre, il fallait que je me décide, et c'était trop difficile de le faire quand il me tenait dans ses bras. Dans ces moments là je me répétais sans cesse que je pouvais tenir, juste un jour de plus, un tout petit peu plus...

Je m'étais donc installé sur le rebord de la fenêtre, ma liseuse avec moi, perdu dans une lecture. Je tentais de lire mais je n'arrivais pas à me concentrer. Je réfléchissais. Je pensais à tout ça, au fait qu'il fallait que je parte le lendemain... et les larmes finirent par se mettre à couler toutes seules sur mes joues.



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 530
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance ?, je suis fiu amoureux et je le vis plutôt horriblement mal, car la peur de le perdre m'étreint un peu plus chaque jour, et que je garde ça au fond de moi. Mon coeur s'éteint de jour en jour, se deandant si l'espoir est encore permi. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao2_250


Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
Je ne voulais surtout pas que les choses soient autrement. Je ne voulais pas être loin de lui. je ne voulais pas qu'il reste seul. Alors oui peut-être que si on ne se serait pas parlé à cette soirée on en serait pas là aujourd’hui, mais ça ne servait à rien de refaire le passé, on ne peut rien changer. Alors je me concentre maintenant sur le moment présent, au jour le jour. J’avais craqué, la peur enserrant mon coeur un peu plus chaque jour, mais, malgré ça, je ne le lâcherais pas, même s’il retentait de me pousser maintenant. On avait passé des moments compliqués, mais on en était ressortis plus fort à chaque fois.

Je l’aide à se relever, l’attirant contre moi pour le serrer dans mes bras. J’enfouis ma tête dans son cou, respirant son odeur et déposant des baisers au creux de son cou. Je ferme les yeux alors que mes mains glissent dans son dos, jusqu’à ses épaules. J’embrasse son épaule, puis l’arête de sa machoire avant de déposer de nouveau un baiser sur ses lèvres. Je soupirais en sentant ses mains se baladaient sur mon corps. Je me recule pour me reprendre mon esprit. je caresse son visage avant d’aller tout installer sur la table et m’installer avec lui. Je mange mes pancakes en le regardant ou le caressant. On ne parle pas beaucoup, mais on dit bien plus de choses par nos regards. On avait assez parlé pour la matinée, et j’avais besoin de retrouver une certaine légèreté entre nous.

Le reste de la journée est tout aussi tranquille. On flâne sur le canapé, jouant, plutôt à des jeux tranquilles, ou regardant la tv. J’en profitais pour l’embrasser et le câliner. On débattait ensuite un peu des films que l'on venait de voir. Même si parfois j’étais bien plus concentré sur lui que sur le film. Il râlait quand je ne regardais pas le film à un moment stratégiques, mais je préférais parfois grignoter son cou.

je le sentais bien plus tendus que la veille, et je pense que j’y suis pour quelque chose. Alors je tente de me montrer présent. On n’avait plus aborder le sujet depuis ce matin, on y avait mis un voile et j’ignorais désormais l’échéance qui se rapproche de jour en jour.

J’avais accédé à sa demande, ça fait longtemps que j’avais arrêté de lui cuisiner des plats équilibrés. De toute manière ça ne changeait pas grand chose. Alors j’avais hoché la tête avant d’aller lui cuisiner ce plat. Parfois je tentais des plats qui me faisaient saliver. Mais j’étais bien tenté par un gratin moi aussi. Je cuisine pour une fois dans le silence, d’habitude je met de la musique pour mettre un peu d’ambiance, mais ce soir, l’ambiance était particulière. Je sentais que ce soir allait être encore lourd en émotion. Je me concentre sur l’épluchure des pommes de terre, j’évacue de cette manière mon stress.

Je termine le plat avant d’enfourner le tout au four pour une bonne demie-heure. Je range et fais la vaisselle avant de retourner dans le salon. Je commence à sourire en le voyant plongé le nez dans un bouquin, mais, en m’approchant, je remarque ses larmes. Je le prends dans mes bras, posant ma tête sur son crâne. Je passe mes mains sur ses joues pour les essuyer. « Chut mon amour… » je caresse son dos, le berçant doucement. « Je ne te lâche pas mon coeur. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt je ne sais pas... je l'aime mais je ne veux pas lui dire, parce qu'il va me perdre bientôt.

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o6_250


Douglas Booth :copyright:️ blossom

« Chut mon amour… Je ne te lâche pas mon coeur. »

Et merde...

Je me cramponais à lui alors qu'il venait me prendre dans ses bras, essuyant mes larmes. Je n'avais pas voulu craquer devant lui. Je me devais de tenir le coup, pour lui. C'était moi qui lui faisait subir tout ça, moi qui le faisait sans cesse souffrir, moi encore qui allait briser son coeur en l'abandonnant. Alors non il n'avait pas à subir en plus mes moments de faiblesse. C'était déjà assez difficile de le voir me soutenir à chaque pas difficile que je faisais, de le voir sans cesse s'inquiéter pour moi au moindre signe de faiblesse. Alors non, pas ça.

Je ne supportais pas l'idée de me laisser aller ainsi sur lui. Je me détestais de faire ça. Tout comme je me détestais pour m'être ainsi accroché à lui, pour avoir eu à ce point besoin de lui dans ma vie, alors que là encore j'aurais du être fort, affronter cette merde seul comme je l'avais promis.

Mais je m'accrochais à lui. Je me laissais aller dans ses bras, pleurant sans me retenir. J'avais tenu tant que j'avais pu mais il me semblait maintenant que le moment était venu, que tout mon courage, les maigres forces qui me restaient, ne m'aient quitté d'un coup. Je n'arrivais plus à tenir. Je ne supportais plus cette situation. Et je me laissais aller à dire ce que je ressentais vraiment.

- Je ne veux pas mourir John... j'ai peur... peur de te laisser...

Cette horrible vérité que j'avais essayé de me cacher et de lui cacher, elle éclatait finalement. J'étais terrifié à l'idée de ce qui allait arriver, de ce que cela impliquerait pour lui et pour moi. Je me demandais comment faisaient ceux qui était serein à l'idée de s'en aller. Moi j'étais terrifié. Et je ne demandais qu'une chose, c'était de pouvoir tenir encore un peu plus... juste un ou deux jours de plus avec lui avant de m'en aller. Je n'étais pas prêt là....


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 530
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance ?, je suis fiu amoureux et je le vis plutôt horriblement mal, car la peur de le perdre m'étreint un peu plus chaque jour, et que je garde ça au fond de moi. Mon coeur s'éteint de jour en jour, se deandant si l'espoir est encore permi. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao2_250


Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
Je le tiens tout contre moi. Je le serre en passant mes bras autour de ses épaules, posant ma tête sur son crâne.je caresse son crâne alors qu’il se serre contre moi avec force. Je le berce, avant de me décaler, juste pour m’installer entre ses jambes. Je l’attire contre mon torse avant de masser ses cheveux. Je ferme les yeux en le serrant contre moi. J’ai mon coeur qui se déchire en le voyant craquer ainsi. Il s’était toujours montré plus fort que moi que ça attristait mon corps de le voir craquer, même si c’était totalement naturel. Mais je ne comptais pas le lâcher. Au contraire, je comptais plutôt lui montrer que je ne le laisserais pas tout seul. Je serais toujours là pour lui. Je le serre encore plus contre moi.

J’embrasse son front avant de poser ma main sur sa joue. Je la caresse avant de le regarder, ou plutôt tenter de le regarder. Je soupire quand il fuit mon regard. Il n’a pas à avoir honte de pleurer devant moi. Je caresse sa joue en fermant les yeux.

Je me mords la lèvre inférieure, retenant tant bien que mal mes larmes. Je frotte son dos pour tenter de l’aider à se calmer. Il n’y a pas de paroles qui peuvent consoler. Je pose ma main sur sa joue que je caresse. Je frissonne et tout mon corps se raidit je ferme les yeux en laissant mes larmes couler librement. Je me recule pour prendre son visage entre mes mains. « Moi non plus mon coeur, moi non plus, je ne veux pas te perdre. » Je ferme les yeux de nouveau en posant mon front contre le sien.

Je l’embrasse avec passion et urgence. Nos baisers on le gout salé des larmes. Je glisse mes bras autour de lui pour le porter dans notre chambre. Je m’allonge avec lui sans le lâcher une seule seconde. Une fois installé, je détache ma chaine qui ne me quitte jamais avant de la glisser autour de son cou. « Je ne te laisserais pas Dorian. » Je sèche ses larmes avant de sécher les miennes. « La vie sans toi sera un véritable enfer, mais je refuse d’y penser. » Je le serre dans mes bras. « Je veux encore croire à un miracle… on peut pas te faire ça. » J’ai mon coeur qui bat la chamade alors que j’enfouis ma tête dans son cou.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt je ne sais pas... je l'aime mais je ne veux pas lui dire, parce qu'il va me perdre bientôt.

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o6_250


Douglas Booth :copyright:️ blossom

« Moi non plus mon coeur, moi non plus, je ne veux pas te perdre. »

C'était le genre de phrase qu'on se disait quand on était en couple. Qu'on ne voulait pas perdre l'autre, qu'on ferait tout pour que ça marche, pour que jamais on ne se sépare... c'était des promesses d'amour éternel, le genre de choses qu'on adorait entendre. Mais nous deux c'était différent. Moi ça me faisait mal de l'entendre. Je ne voulais pas le perdre, lui non plus, mais ça allait pourtant arriver, qu'on le veuille ou non. ALors ça faisait mal, horriblement mal que d'entendre que lui aussi ne voulait pas ça.

Je répondis au baiser, m'accrochant désespérément à lui, mettant tout mon amour et toute ma détresse dedans.

Je le suivis docilement alors qu'il m'amenait dans la chambre pour qu'on s'allonge tous les deux dans le lit. De toute façon je n'avais pas le force de lui résister.

« Je ne te laisserais pas Dorian. La vie sans toi sera un véritable enfer, mais je refuse d’y penser. Je veux encore croire à un miracle… on peut pas te faire ça. »

Je laissais couler mes larmes en l'entendant dire ça. Les sanglots m'étouffaient presque alors que je me collais contre lui, serrant son tee shirt entre mes mains. Je n'avais même pas la force de le remercier pour le collier. Je n'arrivais qu'à pleurer, sans pouvoir me retenir. Mes barrières avaient cédé. J'avais résisté tant que j'avais pu mais maintenant... maintenant je craquais pour de bon.

Parce que rien ne pourrait jamais me calmer. Je savais que j'allais mourir. Je savais que j'allais faire vivre un enfer à celui que j'aimais, même si je ne lui avais jamais avoué que je l'aimais. Comment est ce que je pourrais un jour vivre ça bien? Ne plus stresser et angoisser? C'était impossible. Je ne pouvais pas partir serein, pas alors que j'avais encore beaucoup trop de choses à vivre. Et les miracles... je n'arrivais plus à y croire.

Alors je pleurais longuement, inondant littéralement son tee shirt de mes larmes. Je me redressais finalement, reniflant alors que je séchais mes larmes.

- Je suis désolé... de craquer comme ça... Je... C'est dur de... de savoir que je vais te laisser... Je ne veux pas... Pas alors qu'on se trouve à peine et...

Je secouais la tête, lui souriant doucement alors que je caressais sa joue pour essuyer ses larmes.

- N'en parlons plus. Je veux juste... aller savourer ton délicieux gratin et passer la soirée avec toi.

Je me levais seul pour aller vers la cuisine. Je voulais lui prouver que j'allais bien encore, que je pouvais tenir un peu plus. Alors je fis quelques pas pour aller déguster ce fameux gratin. Je me souviens que je lui souriais alors que je marchais. Puis je ressentis un léger vertige me prendre... avant le trou noir...



Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 530
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance ?, je suis fiu amoureux et je le vis plutôt horriblement mal, car la peur de le perdre m'étreint un peu plus chaque jour, et que je garde ça au fond de moi. Mon coeur s'éteint de jour en jour, se deandant si l'espoir est encore permi. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao2_250


Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
Je le serre encore plus fort contre moi. Il n’y avait pas assez de mot pou dire ce que je ressens ni tout l’amour que j’ai pour lui. Il n’y a que la force de cette étreinte pour lui montrer la force de mon amour. Je n’avais vraiment pas le coeur à ce genre de promesse que l’on dit lorsque l’on est un couple lambda. Ils ne mesurent pas leurs chance d’avoir toute leur vie devant eux. Ils ne savent pas combien c’est précieux d’aimer quelqu’un. Moi j’ai la chance de l’aimer, plus que ma propre vie, mais il y a une date péremptoire. J’avais beau tenté d’être fort, je ne serais jamais préparé à ça, et pourtant ça semble plus qu’imminent.

Je glisse mes mains dans son dos, m’accrochant à lui comme si ma vie en dépendait. Mon baiser en devient presque bestial alors que l’on se dirige vers notre chambre. On serait bien plus confortable sur notre lit. Je l’attire sur moi alors que je caresse son dos. Je relâche ses lèvres alors que l’on pleurait tout deux.

Je ne veux pas ne plus y croire, je ne pourrais pas le supporter. Tant qu’il aura les yeux ouverts, je refuserais d’abdiquer. Même si lui n’y croit plus. Je voulais être fort pour deux. Je le colle contre mon torse, le berçant alors qu’il pleure toutes les larmes de son corps. Je caresse son dos tendrement pour tenter de le calmer. Il en avait besoin alors je le laissais faire, mais ça me brisait vraiment le coeur de l’entendre ainsi. je me sens impuissant face à sa détresse. J’embrasse son front, fermant les yeux en inspirant son odeur.

Qui n’aurait pas peur de la mort ? Qui ne craquerait pas devant la pression, devant la peur de ne plus exister. C’est tout à fait normal d’être effrayé je l’étais au moins tout autant que lui. Il portait un poids trop lourd pour ses épaules et son âge et personne ne peut l’aider. Je ne pouvais, maintenant, qu’être là pour lui. Je ne lâcherais plus sa main. Je refuse qu’il reste seul maintenant. J’embrasse sa tempe puis sa joue avant de sécher ses larmes.

Mon haut était trempé, mais je n’en tenais cure, je le serrais fermement. Il finit par se redresser; et je souris faiblement. Sacrée journée quand même. Je secoue la tête. « Ne sois pas désolé de craquer. Je ne veux pas que l’on soit séparer non plus. » Je renifle et essuie mes larmes aussi. « j’ai beau dire ce que je veux, je ne suis pas prêt à te laisser, à aimer un autre homme. Je ne le pourrais pas Dorian, même si je le veux. Ça ne serait jamais toi. »

Je soupire avant de faire un sourire maladroit. « C’est un bon programme… » Je pose ma main contre la sienne avant de déposer un baiser au creux de son poignet.

Je le laisse se lever, lui souriant, avant de paniquer totalement. J’avais vu son visage se figer avant de perdre l’équilibre. J’ai tout juste le temps de me lever pour le rattraper pour ne pas qu’il s’effondre à terre. « Dorian… dorian !! » Je le secoue, tapote sa joue pour qu’il reprenne connaissance. J’étais paniqué, il n’avait jamais fait de malaise. Il finit par reprendre conscience. Je l’aide à se relever. « Allez on y va… » J’avais le coeur qui battait la chamade. Je le dépose sur le lit. « Je v ais chercher nos vestes, éteindre le gratin, et on va à l’hôpital. » Je me tourne pour embrasser son front, avant de croiser son regard. Je soupire. « C’est non-négociable Dorian, on y va. » Mon ton est plus sec, je ne suis pas prêt à discuter.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt je ne sais pas... je l'aime mais je ne veux pas lui dire, parce qu'il va me perdre bientôt.

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o6_250


Douglas Booth :copyright:️ blossom

J'avais senti le vertige me prendre un instant, la tête me tourner. J'avais tendu la main pour tenter de me raccrocher. J'avais cru que ce n'était qu'un vertige passager. Mais ma main n'avait trouvé que le vide. J'avais senti le monde basculer avant de sombrer, dans le noir.... plus rien... Je n'avais même pas eu le temps de penser que c'était la fin, que ça y est je partais. J'avais seulement penser à tenter de me raccrocher avant que tout ne disparaisse.

Puis je finis par émerger. J'étais dans les bras de John. Je pouvais voir son air paniqué alors qu'il me fixait. J'émergeais petit à petit, le monde retrouvant sa place.

« Allez on y va… »

Je le laissais faire alors qu'il me réinstallait dans le lit. C'était la première fois que ça m'arrivait devant lui. Ce n'était pas le premier malaise que je faisais, loin de là. Le premier je ne m'étais pas réveillé et j'avais fini à l'hôpital pour qu'on m'annonce ma maladie. J'en avais fait quelques uns après, des plus légers desquels je récupérais rapidement et qui ne m'avaient jamais conduit à nouveau à l'hôpital. Puis j'avais fini par réussir à les gérer. Je savais reconnaitre mes limites et quand il fallait que je me calme pour ne pas finir mal. Mais celui là je ne l'avais pas vu venir. Il montrait plus que jamais à quel point j'étais faible désormais et je n'aimais pas ça.

« Je v ais chercher nos vestes, éteindre le gratin, et on va à l’hôpital. »

Je fronçais les sourcils et le foudroyais du regard alors qu'il parlait ainsi. C'était hors de question. Je ne voulais même pas entendre parler de ça. Je n'irais pas à l'hôpital, pas déjà. Je pouvais tenir encore un peu. Ce n'était pas un malaise qui allait me forcer à partir. Ca irait... juste un jour de plus.

« C’est non-négociable Dorian, on y va. »

Je le regardais plus durement encore et je me foutais de son petit bisou et de son regard déterminé. Je savais ce que je voulais moi aussi. C'était encore ma vie et j'en faisais ce que je voulais.

- Non. Je n'irais pas. C'est hors de question. Si on part à l'hôpital c'est pas juste nos vestes qu'il faudra mais faire ma valise pour tenir le temps qu'il faudra là bas. Et je ne sortirais de l'hôpital que les pieds en avant..

Je secouais la tête les larmes aux yeux.

- Et je ne veux pas... je ne suis pas prêt à baisser les bras...

Je ne voulais pas aller là bas et mourir.


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 530
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance ?, je suis fiu amoureux et je le vis plutôt horriblement mal, car la peur de le perdre m'étreint un peu plus chaque jour, et que je garde ça au fond de moi. Mon coeur s'éteint de jour en jour, se deandant si l'espoir est encore permi. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao2_250


Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
J’avais eu la frayeur de ma vie. En quelques secondes tout a changé. Heureusement mes réflexes étaient plutôt bons, j’avais réussi à lui éviter le coin de la table de chevet. Je l’avais gardé contre moi tandis que je tentais de le réveiller. Ce fût les minutes les plus longues de ma piètre existence. Heureusement il finit par rouvrir les yeux. Je pousse un long soupir de soulagement en le voyant ouvrir les yeux. Mais je comprenais que le temps était venu. On avait plus le choix. Qui dit que le prochain malaise il ne le ferait pas quand je ne serais pas là ? Ça pouvait lui être fatal. Je refusais qu’il lui arrive quelque chose que l’on peut empêcher.

J’étais totalement effrayé, je ne l’avais jamais vu faire de malaise. Juste quelques étourdissements que j’avais mis sur le compte de son épuisement constant. Mais je commence à comprendre que son état est bien plus grave que ce qu’il laisse voir. Je ne parvenais peut-être plus à réfléchir correctement, mais il était inconcevable que l’on aille pas à l’hôpital, du moins pour au mois surveiller pendant quelques temps son état. Il était hors de question que je laisse passer ce malaise sans rien faire. J’avais bien conscience que si je l’amène, il risque d’y rester pour un long moment, mais il m’a promis que lorsque ça dégénèrerait, il irait à l’hôpital, et j’estime que l’on a un peu trop tiré sur la corde.

Je vais éteindre le gratin, on va quand même évité un incendie dans l’immeuble par négligence. J’en profite pour attraper nos vestes. j’affronte tout aussi fiérement son regard noir. Il pouvait se montrer têtu, mais je l’étais tout autant que lui. Je ré-affirme ma volonté d’aller à l’hôpital. J’étais tout aussi effrayé que lui, voire plus. J’avais peur, encore, d’avoir vu cette fin d’un peu trop près. Mais les médecins pouvaient peut-être l’aider avec un peu plus d’oxygène, non. ? Je voulais croire qu’ils avaient une solution.

Je soupire alors qu’il ne bouge pas d’un centimètre. J’étais prêt à le porter, de toute manière il ne pourrait pas me repousser, il n’en aurait pas la force. Mais je ne voulais pas faire les choses ainsi. Et ses paroles me brisent un peu plus « Mais tu viens de faire un putain de malaise Dorian, tu ne peux pas rester ainsi sans rien faire, les bras croisés. » je tire dans mes cheveux, furieux et apeuré. « Et ils trouveront une solution… il le faut, je ne leur laisserais pas le choix.. » je laisse échapper un sanglot en tournant en rond dans cette pièce. « Non non non non…c’est pas possible. » Ma voix faiblit tout comme ma rage. J’ai mon coeur qui s’emballe sous la panique, j’hyperventile alors que je m’agite dans cette pièce qui se resserre autour de moi. Je n’ai jamais senti la panique m’envahir autant. c'est sa main qui m’arrête. Je tombe à genoux à ses côtés. En posant ma tête sur son ventre, prenant sa main entre les deux miennes. « N’oublie pas ta promesse… » Je vire mes chaussures avant de m’allonger en boule à ses côtés, ne lâchant pas ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

006.png
Dorian Levingston
J'ai 24 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis un petit employé dans un centre d'assistance téléphonique et je m'en sors moyennement mais ça permet de manger. Sinon, grâce à ma décision, je suis en couple et je le vis plutôt je ne sais pas... je l'aime mais je ne veux pas lui dire, parce qu'il va me perdre bientôt.

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o65whyH6nS1t1vlu8o6_250


Douglas Booth :copyright:️ blossom

« Mais tu viens de faire un putain de malaise Dorian, tu ne peux pas rester ainsi sans rien faire, les bras croisés. Et ils trouveront une solution… il le faut, je ne leur laisserais pas le choix.. »

Il se voilait la face encore. Il voulait vraiment croire qu'il y avait une chance pour moi, qu'on pouvait encore gagner quelques jours sur la maladie grâce à des traitements ou mieux encore me sauver. Au stade où j'en étais je ne savais même pas si je supporterais l'intervention si on me trouvait un coeur. On le tenterait bien sur, puisque sans ça j'étais condamné, mais j'avais peu de chances d'y survivre je le savais. Alors je n'avais plus beaucoup d'espoir. Et il fallait que John le comprenne lui aussi. Mais il n'était toujours pas prêt.

Je le voyais craquer à nouveau, faisant les cents pas devant moi en se répétant que ce n'était pas possible. Pourtant si, on y était bien. Les derniers jours qui me restaient avec lui. Et je voulais passer le moins possible de ces jours à l'hôpital. Tant que j'arrivais encore à tenir ici je voulais le faire.

Je le serrais doucement dans mes bras alors qu'il venait se blottir contre moi. Je tentais de retenir tant bien que mal mes larmes. J'avais peur mais je devais essayer d'être fort pour lui. Il en avait besoin là.

« N’oublie pas ta promesse… »

Je hochais doucement la tête alors que ma main allait caresser son dos.

- Je sais... je t'ai dis que je tiendrais le plus longtemps possible... et c'est ce que je m'efforce de faire. Alors laisse moi respecter cette promesse et ne m'envoie pas encore à l'hôpital.

Je ne voulais pas baisser les bras tout de suite, pas encore que je sentais que je pouvais tenir un peu. J'arrivais encore à marcher un minimum avec son aide. C'était assez pour que je tienne au moins une soirée et une nuit de plus ici.

- Ils ne feront rien de plus à l'hôpital. Juste... m'accompagner jusqu'à la fin. Le médecin me l'a déjà proposé la dernière fois que je l'ai vu. Les médicaments ne suffisent plus. Alors il m'a dit que si je voulais je pouvais aller chercher mes affaires et revenir me faire hospitaliser pour... pour la fin. Mais j'ai refusé. Je lui ai dit que je ne viendrais que quand ça ne serait vraiment plus gérable pour nous ici. Je voulais tenir tant que je pouvais.

J'avais tenté de les retenir mais c'était vraiment trop dur, mes larmes se mirent à couler en silence sur mes joues alors que je ne cessais de caresser doucement son dos, ses bras.

- Alors laisse moi tenir une soirée de plus. Aide moi à aller manger ton gratin qui sent vraiment trop bon. Laisse moi dormir une nuit de plus dans tes bras. Et si demain je me sens mal... je te promets que j'irais.

Je demandais juste une nuit de plus...


Revenir en haut Aller en bas
 
squirowl
squirowl
MESSAGES : 530
INSCRIPTION : 16/11/2019
RÉGION : HDF
CRÉDITS : 64pxs

UNIVERS FÉTICHE : réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

cat

Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

HYKoXMP.png
   Jonathan McCauley
   
J'ai 27 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis salarié en télétravail et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance ?, je suis fiu amoureux et je le vis plutôt horriblement mal, car la peur de le perdre m'étreint un peu plus chaque jour, et que je garde ça au fond de moi. Mon coeur s'éteint de jour en jour, se deandant si l'espoir est encore permi. .
   
+ a perdu ses parents à 10 ans lors d'un accident de voiture dont lui et sa soeur sortent miraculeusement indemne. + sa soeur est décédée il y a deux ans après un long combat contre la leucémie. + A tenté de se suicider après la mort de celle-ci. + Passe la plupart du temps à son boulot, il fait le maximum des heures supplémentaires. + il passe le reste du temps chez lui, sur son ordinateur. + Est un peu asocial, sort rarement, sauf s'il en a l'obligation. + N'a vécu que quelques aventures, mais il mettait rapidement un terme à celles-ci dès que l'engagement devenait sérieux. Il fuit à toutes jambes le bonheur. + Il n'a pas d'animaux chez lui car il passe trop peu de temps chez lui, mais il les adore sinon. + Chaque année il fait un don pour la ligue contre le cancer.
   

Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_o32f74MrLm1uq1f9ao2_250


Enchanté (Beloved) - Page 19 Tumblr_p1bxxrnHR41svno5wo3_250
Matthew Daddario :copyright:️ mistpell
Je me demande comment on pouvait se sentir prêt à voir partir quelqu’un que l’on aime. Même après être préparé. J’ai toujours l’impression que l’on m’arrache le coeur. Et cette douleur est insurmontable quand je l’imagine. Même avec Laura je n’ai pas ressenti autant de douleur, ni cette sensation que l’on m’arrache le coeur à main nue. Cette douleur est fulgurante. Si je perds l’infime espoir que l’on peut s’en sortir, alors la vie ne mérite plus que l’on se batte pour elle. Je ne pouvais pas éteindre ce dernier espoir. C’était cet infime lien qui me maintenait en vie, qui m’empêchait de faire une connerie. Il ignorait tout de ma faiblesse psychologique, je ne lui avait pas parlé de ma tentative de suicide, je ne voulais pas qu’il s'inquiète davantage pour moi.

J’avais l’impression que dès que l’on tentait de mettre un pied en avant, on faisait un énorme pas e géant en arrière. alors l’angoisse m’étreint, puissante et incontrôlable. Je sais que j’aurais dû me retenir, pour lui. Il ne méritait pas d’assister à un tel spectacle de désolation. Je ne faisais que lui mettre un peu plus de pression.

Je me glisse contre lui, j'avais besoin de sentir son corps contre le mien, c’était la seule manière de calmer mon coeur. Je finis par passer mes bras autour de lui en enfouissant ma tête dans son ventre. Les larmes coulent le long de mes joues alors que je le supplie de ne pas oublier sa promesse. je le sens hocher sa tête en me serrant dans ses bras.

Je l’écoute en resserrant mon emprise autour de ses hanches. Je frissonne en sentant sa main dans mon dos qui me calme peu à peu. « D’a…d’accord… » Je bégaye mon accord d’une voix faiblarde. J’avais simplement la peur irrationnelle de le perdre.

Je passe une main sur mon visage, pour y sécher mes larmes. « je t’aime tellement… » Ma voix était pitoyable mais ça sortait du fond du coeur. Je ne voulais pas qu’il parte sans que je ne lui dise encore et encore. Je veux qu’il ne parte jamais. Je veux faire ma vie avec lui. Je resserre mon emprise en l’écoutant. C’était donc pour cela qu’il était aussi renfermé lors de sa dernière consultation avant la journée à la mer. On n’aurait peut-être pu ne jamais y aller. Je remonte mon visage dans son cou, m’allongeant tout contre lui. « Pourquoi tu m’as rien dit ? » J’étouffe un sanglot, j’étais la réponse à cette question. Il avait voulu me protéger, et je l’aime que plus encore. Je sens ses larmes couler, j’embrasse son cou en le serrant contre moi.

Je me redresse doucement, le regardant de mes yeux rougis. Je pose une main sur sa joue, gravant chacun des traits de son visage. Je laisse un silence après ses mots. « Je ne veux pas qu’une seule nuit dans tes bras. Je veux toute ma vie dans tes bras. » Je pose mon front contre le sien. « Alors on avisera demain. » Je l’embrasse longuement et avec toute la tendresse du monde. « Je nous amène les assiettes ici ? Ca t’évitera de t’épuiser inutilement ? » Je renifle un bon coup. « Et on va arrêter de pleurer… on est pire que des madeleines. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Enchanté (Beloved) - Page 19 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Enchanté (Beloved)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: