-38%
Le deal à ne pas rater :
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
184.99 € 299.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
DonJuanAuxEnfers
DonJuanAuxEnfers
Féminin MESSAGES : 33
INSCRIPTION : 05/02/2020
CRÉDITS : Startgirl

UNIVERS FÉTICHE : Réel / City / Science-Fiction / Surnaturel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3573-permettez-moi-de-vous-present https://www.letempsdunrp.com/t3830-quel-capharnaum#81139 https://www.letempsdunrp.com/t3829-l-esprit-a-des-facettes-et-l-ame-a-des-versants-a-c
Limace

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Alexis Bowman
J'ai 38 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis l'agent artistique d'un célèbre mannequin et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (et occasionnellement en couple le temps d'une soirée, juste pour oublier une certaine femme) et c'est plutôt l'enfer.

A écrire mais je ne veux pas te faire attendre héhé !


Ryan Reynolds :copyright:️ Inconnu

Madame Watson s’assoit. Son époux la félicite pour ce délicieux rôti, suivi de son petit-fils qui s’exclame de la saveur de ce mets. Un sourire amusé étire la commissure de ses lèvres. La présence de Victoria déstabilise Alexis. Les effluves de son parfum continuent de taquiner sa cavité nasale. Soudain les octaves de sa voix viennent le perturber. Elle lui demande simplement la bouteille de vin. Rien d’extravagant en somme. Pourtant la présence de sa main contre son avant-bras suffit à le pétrifier sur place. L’espace de quelques secondes, il se tait et coupe court à la discussion qu’il entretenait avec Phillip. Ses yeux se posent sur les siens. Il parcourt les courbes de son si joli visage avant de s’arrêter sur ses lèvres tentatrices. Promptement il bouge légèrement sa tête, comme pour s’ancrer de nouveau dans une réalité qui lui échappe, puis il lui donne la bouteille de vin. Cet échange n’aura duré que quelques secondes, pourtant aux yeux d’Alexis c’est tout le contraire. Sans vouloir attirer l’attention de son ami, il reprend sa conversation avec Phillip. Soudain il lui pose une question hautement gênante.

- « Bon sinon Alexis, quel est ton style de femme ? » Demanda-t-il de but en blanc en plein milieu du repas.

Manquant de s’étouffer, Alexis s’empresse de se saisir de sa serviette. Évidemment tout le monde se tait, même le petit Lucas. Comme si sa réaction intéressait toute l’attablée. Impossible d’y échapper. Tout le monde le regarde, attendant sa réponse comme le Saint Graal. Alors qu’il tentait d’esquisser un sourire gêné, le regard de son interlocuteur revient à la charge.

- « Oh tu sais moi… » Visiblement ils ne se contenteront pas d’une réponse aussi évasive. « J’ai un don pour m’intéresser aux femmes qui me remarquent à peine. » Une petite phrase pleine de sens et bien évidemment adressée à Victoria. « Enfin bon… J’essaye, timidement, d’attirer leur attention mais en vain. Je crois qu’une invitation à dîner serait bien moins subtile qu’un simple jeu de regard. » Si maintenant elle ne comprend toujours pas qu’il s’adresse, indirectement, à elle, Alexis n’aura plus qu’à devenir vieux garçon.

Contre toute attente, Philipp a l’air de se satisfaire de sa réponse. Le regard amusé qu’il lance à plusieurs membres de sa famille, dont sa sœur, ne lui échappe pas. Alexis arque un sourcil en se demandant si un défi ou une autre bêtise du genre était organisé. Sans pouvoir creuser davantage la question, Madame Waston se lève et file en cuisine afin de préparer la suite du déjeuner. Quelques heures plus tard, un quartier de rôti, une purée maison, quelques feuilles de salade verte, quelques portions de fromage et une part de tarte tatin engloutie, tout le monde semblent exténuer. La somnolence gagne l’ensemble de la table. Le petit Lucas s’est même endormi sur le canapé du salon d’été.

- « Merci pour votre repas Madame Watson. C’était succulent. » Dit-il en se levant.

- « Quel gentil jeune homme êtes-vous ! Votre future belle-mère sera chanceuse ! Un gendre tel que vous, c’est un pur plaisir ! » Répondit-elle en commençant à débarrasser.

Sans réfléchir, Alexis commence à son tour. Il empile plusieurs assiettes l’une sur l’autre avant de les poser dans l’évier. Loin du parfum enivrant de Victoria, il peut enfin respirer. Quelques minutes plus tard, il s’approcha de son ami afin de lui signaler qu’il lui dire sa révérence.

- « Tu pars déjà ? Comment elle s’appelle ? » Lança son ami d’un ton taquin en lui donnant une petite tape sur le dos.

- « Elle s’appelle Travail. Je devrais te la présenter ! » Rétorqua-t-il sur le même ton. Puis il se détourna en direction de Victoria.

- « Tu veux que je te dépose quelque part ? Ce n’est peut-être pas trop prudent que tu prennes le volant après un si bon déjeuner ! » Lui proposa-t-il innocemment, sous les yeux curieux de son père et de son frère.

- « Quelle bonne idée ! » Renchéris sa mère. « Je serais plus rassuré si Alexis te raccompagnait ! »

Visiblement Mademoiselle Watson n’a pas vraiment le loisir de refuser, ou pas. C’est que sous ses airs d’ange, elle doit avoir son petit caractère.



« Si c’était à recommencer, je te rencontrerai sans te chercher. »
©Crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 978
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Victoria Watson
J'ai 28 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne et d'un mannequin * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Victoria en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright


La jeune femme s'installe aux côtés d'Alexis comme il ne reste que deux places libres à table, sa mère commençant le service. Naturellement, comme on pouvait s'y attendre, le repas est délicieux, la viande est on ne peut plus tendre, cuite à point et tout le monde se régale. Ceci dit il manque un peu de vin dans son verre au goût de la demoiselle et très rapidement elle demande à Alexis de lui passer la bouteille pour pouvoir régler ce léger petit problème. L'homme, en grande conversation avec Philipp, s'arrête net quand la jeune femme pose sa main sur son avant-bras et leurs regards se croisent quelques instants. La demoiselle se mord la lèvre inférieure en le dévisageant, quelques secondes, avant qu'il ne se décide à lui donner finalement la bouteille qu'elle demande. Le remerciant, la demoiselle remplie son verre, propose un verre à Alexis également et la repose finalement. Comme elle va pour essayer de prendre part à la conversation entre son frère et l'homme, elle n'a cependant pas le temps... Parce que son frère pose une question qui ne manque pas de surprendre la demoiselle et qui, en même temps, l'intéresse.

«- Merci...»

Quel est donc le genre de femmes qui plaît à Alexis ? C'est une information que la demoiselle aurait bien besoin de savoir. Si ça se trouve elle ne correspond pas du tout aux critères de sélection de son Apollon. Et elle écoute attentivement la réponse que l'homme s'apprête à donner, presque pendue aux lèvres de ce dernier. Les femmes qui ne s'intéressent pas à lui. Mais qu'elles bécasses celles-là, elles ne voyaient pas ce qu'elles rataient ? Mais ça arrange bien la demoiselle dans un même temps comme du coup elles ne le voient pas et le laissent libre pour elle. Libre pour la demoiselle qui ne sait toujours pas comment s'y prendre pour le séduire. Mais libre, c'est déjà ça. Et qu'il ne les invite pas à dîner l'arrange tout autant, d'autant plus que la mention des jeux de regards énerve la demoiselle. Elle ne voulait pas le savoir ça. Et elle ne comprend pas qu'il parle d'elle. De ce qu'ils vivent tout les eux, chaque fois que leurs regards viennent à se croiser.

«- Ah ça, les gens qui ne comprennent pas les échanges de regards, malheureusement...» commente la demoiselle, parlant évidemment de lui. «Pourquoi timidement ?»

Le repas se poursuit sans encombre, chacun se régalant de l'opulence de celui-ci et Victoria en profite pour mater Alexis tout son saoul, écouter attentivement tout ce qu'il peut dire, en même temps qu'elle se complaît à chercher discrètement les effluves de son parfum que leur proximité lui permet de sentir, d'où elle est. Le moment est on ne peut plus agréable pour elle et le fait d'être assise juste à côté de lui ne manque pas de faire tambouriner son cœur dans sa poitrine. Parce que, c'est bien souvent les couples qui sont côtes à côtes dans les déjeuners. Et même si c'est probablement stupide d'être heureuse pour si peu, la demoiselle l'est tout de même.

Pourtant, le déjeuner finit par toucher à sa fin et alors que sa mère commence à débarrasser, Alexis s'y met aussi sous les compliments de madame Watson, raidissant instantanément sa fille sur son siège. Était-ce donc un message codé ? Elle aurait tant voulu y voir un signe de la bénédiction de ses parents, tout du moins de sa mère. Mais ce n'était certainement pas le cas. Ce n'était qu'un commentaire innocent, qui ne visait pas sa fille. Malheureusement. Ce ne serait probablement pas sa mère qu'Alexis comblerait ainsi. D'abord parce qu'elle n'arriverait peut-être pas à séduire le presque quadragénaire, mais aussi parce que, à vrai dire, elle n'était pas certaine que ses parents apprécieraient de la savoir entre les bras d'Alexis. Elle se trompait peut-être là-dessus.

Bientôt, alors que Victoria et ses frères allaient profiter du beau temps pour faire un tour dans la piscine, Alexis vient prendre congés et la demoiselle s'arrête, comme elle allait monter à l'étage emprunter un maillot de bain à sa mère. De toute évidence, il devait retourner travailler. Même un dimanche. À croire que l'homme ne s'arrêtait jamais. Il était comme elle assez bourru de travail. Mais de là à s'y précipiter immédiatement après la fin du déjeuner... Cette optique pourtant la gène bien moins quand l'homme propose de la déposer, sa mère remarquant que c'est une bonne idée. Oui. Oublié la piscine avec ses frères et son neveu, oublié aussi sa voiture garée à deux pas, elle ne risque pas de décliner la proposition d'Alexis. Pas folle la demoiselle. Et elle compte même en profiter largement pour essayer de gratter du temps en sa compagnie. Tout les deux, tout seul...

«- Donne moi deux minutes et je suis à toi !»

Mais genre, pour toute la vie Alexis. Il ne le sait pas, ne le comprend pas... et elle ne le dira pas non plus. Elle disparaît le temps pour elle d'aller voir son neveu pour embrasser ses deux belles joues en faisant mine de ne pas avoir vu le regard taquin de son frère, lequel vient passer un bras sur ses épaules et embrasser sa tempe en lui recommandant d'être prudente si elle est amenée à faire des folies de son corps. Très drôle. Vic lui tire la langue avant d'aller embrasser le benjamin de la famille puis ses parents, prenant congé de tout ce petit monde avant de se tourner vers Alexis et lui décocher un grand sourire.

«- J'te suis !»

Jusqu'au bout du monde !


Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
DonJuanAuxEnfers
DonJuanAuxEnfers
Féminin MESSAGES : 33
INSCRIPTION : 05/02/2020
CRÉDITS : Startgirl

UNIVERS FÉTICHE : Réel / City / Science-Fiction / Surnaturel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3573-permettez-moi-de-vous-present https://www.letempsdunrp.com/t3830-quel-capharnaum#81139 https://www.letempsdunrp.com/t3829-l-esprit-a-des-facettes-et-l-ame-a-des-versants-a-c
Limace

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Alexis Bowman
J'ai 38 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis l'agent artistique d'un célèbre mannequin et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (et occasionnellement en couple le temps d'une soirée, juste pour oublier une certaine femme) et c'est plutôt l'enfer.

A écrire mais je ne veux pas te faire attendre héhé !


Ryan Reynolds :copyright:️ Inconnu

« Donne-moi deux minutes et je suis à toi. » Une unique phrase qui aux premiers abords semblait anodine et parfaite innocente. Pourtant Alexis prit le temps de la savourer. Oh que oui il aurait apprécié qu’elle ne soit rien qu’à lui. Pourtant la réalité finit par le rattraper. Il ne s’agit que d’une phrase passe-partout. Rien de sérieux. Malheureusement. Pendant qu’elle embrasse son neveu et salue sa famille, Alexis la suit du regard. Il ne perd pas une seule miette de ce qui est en train de se dérouler sous ses yeux. Elle tire la langue à son frère Phillip. Intrigué mais amusé par la situation, un sourire étire la commissure de ses lèvres.

- « Jusqu’au bout du monde ? » Fausse question bien évidemment. Cependant son taquin trahissait la malice qui régnait dans ses yeux.

Même s’il ne s’agissait que d’une question purement rhétorique, la réponse qu’elle allait lui fournir l’intéressait. Serait-elle prête à l’accompagner durant un week-end en thalasso thérapie ? Après tout Victoria et Alexis avaient bien plaisanté sur ce sujet quelques heures plus tôt. Une fois à l’intérieur de l’habitacle du véhicule, un étrange silence électrisant s’immisça entre eux. Par inadvertance il toucha sa main en voulant se saisir du levier de vitesse. Instinctivement il observa sa réaction alors qu’il refrénait un timide sourire de satisfaction. Pour la deuxième fois de la journée, un étroit contact les rapprochait. Même si Alexis aurait largement préféré oublier le premier évènement haut en couleur, il n’empêche qu’il avait existé. Et puis… Cela lui permettait également d’inviter en toute discrétion, ou pas, Victoria. L’espace de quelques minutes, le véhicule s’immobilisa. Il détourna le regard en direction de la jeune femme avant de sourire bêtement.

- « Tu préfères que nous dînions en tête à tête au restaurant demain soir ? Ou tu es téméraire et prends le risque de t’intoxiquer avec mon dîner ? » Demanda-t-il un petit sourire amusé au bout des lèvres.

Une vingtaine de minutes plus tard la voiture d’Alexis commença à fortement ralentir. Rapidement il se gara sur le bas-côté de la route, détacha sa ceinture de sécurité avant d’appuyer sur le bouton d’ouverture du capot.

- « Promis je ne te fais pas le coup de la panne ! » Lança-t-il d’un ton malicieux et complice.

Pourtant Dieu sait à quel point il en aurait eu envie, surtout avec Victoria. Tout le monde sait ce qui se serait produit s’ils avaient été en couple et qu’un problème de moteur était survenu. Sauf que là… Non. Victoria et Alexis étaient tout sauf un couple. Pire encore… Alexis ne pouvait même pas imaginer pouvoir entretenir une relation autre qu’amicale, avec la fille de son ami. Si la situation avait été différente, bien évidemment qu’il lui aurait avoué son attirance pour elle depuis longtemps. Une fois à l’extérieur, il souleva le capot de sa voiture avant de soupirer et de râler. Avec ses projets ambitieux, il avait complètement oublié de prendre rendez-vous chez le garagiste. Ou plutôt, il n’avait même pas pris le temps de régler ce petit souci. Maintenant c’était trop tard. En revenant s’asseoir aux côtés de Victoria, il tenta de faire bonne mine.

- « On va laisser le moteur refroidir un peu, il est capricieux en ce moment, puis on repartira. » Dit-il d’un air plus que gêné.

Et là, la carnation de ses joues commença à devenir de plus en plus rouge. Mais arrêtons-nous un instant sur la situation actuelle : Victoria Watson et Alexis Bowman se retrouvent en tout bien tout honneur coincés dans une voiture en panne. Et il ne va rien se produire ? Visiblement non. Mais que voulez-vous, la vie ne ressemble pas réellement à l’un de ces téléfilms de Noël. Dans un univers parallèle, loin du père Watson surtout, Alexis lui aurait certainement fait l’amour sur la banquette arrière. Mais là non… Ils allaient devoir discuter comme deux jeunes gens bien éduqués et polis. Quoi que… Au final cela tombait peut-être à pic. C’était l’occasion rêvée d’en apprendre davantage sur elle.

- « Alors, dis-moi… Maintenant que nous ne sommes rien que tous les deux, tu as bien un prétendant qui t’intéresse ? En tout cas cet homme a beaucoup de chance. Tu me le présenteras bien un jour ou l’autre non ? » Certes ce n’était pas la manière la plus délicate d’aborder la vie sentimentale de Mademoiselle Watson, mais maintenant qu’il venait de sauter à pieds joints dans le sujet, il ne pouvait plus reculer.

Soudain les premières gouttes de pluie s’abattirent sur le métal froid de la voiture. Génial… Bon peut-être que cela aiderait le moteur à refroidir non ?



« Si c’était à recommencer, je te rencontrerai sans te chercher. »
©Crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 978
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Victoria Watson
J'ai 28 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne et d'un mannequin * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Victoria en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright


Deux minutes et je suis à toi. Si seulement il pouvait comprendre le sous-entendu qu'il y avait derrière cette phrase... Effectivement c'était une petite phrase anodine aux yeux de tout le monde, mais pour Victoria, elle voulait dire bien d'autres choses. Car elle aurait réellement voulu être à lui, elle aurait réellement voulu qu'il le comprenne.elle aurait vraiment voulu qu'il comprenne et l'attirance qu'elle avait pour lui, l'affection qu'elle lui portait, l'amour qui faisait battre et vibrer son cœur. Cela dure depuis déjà quelques mois, enfin des moi ? Non cela faisait déjà des années. Quatre ans. Quatre ans que la demoiselle se taisait, qu'elle ne dévoilait pas ses sentiments. Deux minutes et je suis à toi évidemment qu'elle l'était, qu'elle aurait pu l'être s'il lui avait demandé. Elle ne demandait pas mieux, la jolie Victoria. Pas mieux que d'être à lui. Mais il ne la demandait pas.

Jusqu'au bout du monde, elle sourit. Car ces mots qu'elle a pensé, il les prononce à sa place. Comme s'il avait deviné. Comme s'il avait pu lire dans son esprit. Comme s'il avait plus la comprendre. Jusqu'au bout du monde. Victoria lui adresse un sourire, avant d'acquiescer d'un mouvement de tête. mais elle le confirme également par les mots.

"- Jusqu'au bout du monde." répète alors la demoiselle.

Il monte rapidement dans la voiture, suivi de la demoiselle et comme ils prennent place dans le véhicule, que les portes se ferment derrière eux, un étrange silence s'immisce entre eux. Et pas seulement un silence, car la main de trentenaires vient frôler celle de la demoiselle en voulant se saisir du levier de vitesse. Un petit sourire se dessine sur les lèvres de Victoria, alors qu'un petit frisson la parcourt, que son cœur bat la chamade.

"- Puisque tu dois te faire pardonner, chez toi me semble être une bonne idée. Que tu mette la main à la pâte !"

Victoria rit, imaginant Alexis se transformer en cuistot, un petit tablier pour couvrir ses habits, cuisinant exprès pour elle. Le tableau avait de quoi séduire et l'idée qu'il puisse lui proposer de préparer à manger pour elle était pour le moins apprécié par la demoiselle. Elle était prête à prendre le risque d'intoxication alimentaire s'il le fallait.

Alors que la voiture roule, celle-ci finit par perdre en allure, et Alexis se gare sur le bas-côté, comme il semble y avoir un problème avec le véhicule. Levant un sourcil, Victoria lui lance un regard on ne peut plus interrogatif comme l'homme vient de s'arrêter. Et son esprit échafaude déjà quelques idées, imagine quelques situations qui pourraient être provoquées par cet arrêt. Mais les lèvres l'homme ne viennent pas glisser sur les siennes comme elle pourrait l'espérer. Et l'homme plaisante. Il plaisante en assurant qu'il ne fait pas le coup de la panne à la jeune femme.

"- Dommage, j'étais prête à l'accepter, venant de toi."

Le coup de la panne, et une petite après-midi passée sur la banquette arrière en compagnie d'Alexis. Quelle folle dirait non ? Certainement pas Victoria. Oh non, elle en rêvait trop, elle en rêvait trop d'Alexis. Si seulement elle pouvait trouver le courage de lui dire tout ce qu'elle pouvait ressentir pour lui, tout ce qu'il faisait naître en elle, toutes les envies qui lui donnait, tout ce qu'il lui inspirait… ils avaient besoin de laisser le moteur refroidir en plus, ce qui signifiait qu'ils ne pouvaient pas repartir tout de suite. Qu'ils auraient largement pû… elle chasse cette idée de son esprit et lui sourit. un sourire qui se fige bien vite pourtant. Car il évoque le prétendant dont la demoiselle pourrait être amoureuse, demandant ce qu'elle le lui présente un jour.

"- Ça… ça risque d'être un peu compliqué Alexis. Tuleconnaisdeja." tente-t-elle de dire sans articuler, la voix nouée et le coeur battant la chamade.

Elle soupire. Bon sang qu'il est donc bien difficile d'ouvrir son cœur à un homme que l'on aime, à un homme qui nous intimide. Bon, principalement parce qu'elle a peur de ce qu'il pourrait dire pour la repousser. Il est un ami de son père, pas n'importe qui. Elle reporte son attention sur lui.

"- Tu… tu le trouverais chanceux ? Pourquoi ?" s'enquit-elle avant de poursuivre. "Et… et ta prétendante à toi ? Tu comptes la désaveugler un jour ?" demande-t-elle un rien stressée, le coeur prêt à mourir selon ce qu'il dirait.



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
DonJuanAuxEnfers
DonJuanAuxEnfers
Féminin MESSAGES : 33
INSCRIPTION : 05/02/2020
CRÉDITS : Startgirl

UNIVERS FÉTICHE : Réel / City / Science-Fiction / Surnaturel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3573-permettez-moi-de-vous-present https://www.letempsdunrp.com/t3830-quel-capharnaum#81139 https://www.letempsdunrp.com/t3829-l-esprit-a-des-facettes-et-l-ame-a-des-versants-a-c
Limace

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Alexis Bowman
J'ai 38 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis l'agent artistique d'un célèbre mannequin et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (et occasionnellement en couple le temps d'une soirée, juste pour oublier une certaine femme) et c'est plutôt l'enfer.

A écrire mais je ne veux pas te faire attendre héhé !


Ryan Reynolds :copyright:️ Inconnu

Les fines gouttes de pluie se heurtent à la carrosserie de son véhicule. L’atmosphère intimiste qui s’en détachait accentuait plus encore l’intimité temporaire qui se créait. D’un ton tout aussi plaisantin que le sien, Victoria lui répondait qu’elle aurait accepté une panne venant de lui. Mais de quelle panne parlait-elle ? Pas sûr qu’elle aurait apprécié une panne dans ce style. Soudain le ciel se couvrit d’un sombre nuage grisâtre menaçant d’éclater à n’importe quel moment. Comme s’il couvrait leur intention aux yeux de son père tout puissant.

En apprenant qu’un autre homme occupait ses pensées et son cœur, Alexis feint de comprendre. Pourtant la petite pique qui pinça son cœur n’était pas feint mais réel. Sans pouvoir lui dire, cette annonce lui provoqua un petit quelque chose. Ouf… Elle lui posait une question. Enfin là… Compte tenu de la situation, il se triturait l’esprit pour trouver la moindre réponse crédible.

- « Pourquoi je le trouverais chanceux ? Tu me poses sérieusement la question Victoria ? » Sans réellement attendre sa réponse, il baissa le pare-soleil de son invitée. Alors que le miroir reflétait son reflet, il poursuivit. « Qu’est-ce que tu vois ? » Fausse question bien évidemment. « Moi je vois une jeune femme magnifique au tempérament de feu, qui tente de dissimuler sa fragilité derrière un sourire innocent. Alors oui cet homme est chanceux. J’espère sincèrement qu’il parviendra à comprendre qu’il ne te laisse pas indifférente. » Dit-il d’un ton résigné.

Le cœur de Victoria était déjà pris. Elle aimait un autre homme. On dit qu’aimer quelqu’un c’est aussi aimer le bonheur de quelqu’un. Silencieusement et dans le plus grand secret, Alexis n’insista pas. À ses yeux il n’avait strictement aucune chance. Et puis… À quoi bon ? Détruire le bonheur de Mademoiselle Watson ? Certainement pas. Monsieur Bowman ne voulait pas s’y résoudre. Ne plus la voir ou partir serait sans doute la solution à tous ses problèmes ? Dans un sourire mi-compréhensif et triste, il acquiesça. Pourtant la curiosité piqua toute son attention. Il le connaissait. Mais qui cela pouvait-il donc être ? Rapidement il passa en revue les personnes qu’ils connaissaient tous les deux. Personne ne s’échancra de son esprit.

- « Je serais presque jaloux de lui… » Dit-il dans un sombre murmure presque imperceptible. « Je le connais ? Hmm… » Renchérit-il rapidement afin de dissiper sa dernière phrase. « J’ai l’impression de jouer au Qui-est ce ! » Ajouta-t-il d’un ton plaisantin. « Quelqu’un que je connais… Oh je sais ! » Et là, pour détendre l’atmosphère et surtout prendre de la distance vis-à-vis de tout cela, Alexis glissa une énorme bêtise. « C’est Josh de la compta !! Je suis certain que son embonpoint magistral, ses cheveux gras et son haleine perfide t’ont conquise ! Dis donc je ne savais pas que c’était ton style d’homme ! Tu aurais dû me le dire plus tôt, je me serais négligé davantage ! »

Sans le vouloir, ou pas, Alexis venait de lui dire implicitement qu’elle l’intéressait.

- « Et pour ton mariage, tu prévois quelque chose en particulier ? Un bain de sébum peut-être ? » Demanda-t-il en éclatant de rire avant de s’amuser à la chatouiller. « Tu aurais vraiment pu me le dire avant Victoria ! Moi qui pensais te séduire, si j’avais su… » Parce qu’il y a toujours un peu de vérité derrière les « je rigole ». Un peu de curiosité derrière les « je demandais juste ». Bien évidemment qu’il y avait un fond de vérité derrière ses propos. Il faudrait être aveugle pour ne pas le voir.

Soudain le siège sur lequel reposait Victoria s’affaissa et s’allongea. Sans le vouloir, Alexis avait actionné le levier d’inclinaison du siège. À demi allongé contre elle, il la surplombait. Gêné, il rougit instinctivement avant de se redresser et de se racler la gorge.

- « Ma quoi ? Ma prétendante ? Ah oui… Oh tu sais… C’est plus compliqué que je ne le pensais. Je crois que je vais abandonner avec elle. Je n’ai pas envie de gâcher son bonheur et puis… » Et puis quoi ? « Même si ses sentiments étaient réciproques, la situation serait bien trop complexe à gérer par la suite. Je n’ai pas envie de lui infliger tout cela ! » En vérité Alexis tentait de se raisonner et de freiner au maximum ses sentiments envers Victoria.



« Si c’était à recommencer, je te rencontrerai sans te chercher. »
©Crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 978
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Victoria Watson
J'ai 28 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne et d'un mannequin * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Victoria en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright


Le coup de la panne, si seulement il avait pu lui faire. Si seulement il avait pût l'orchestrer, le préparer. Si seulement en lieu et place d'aller ouvrir son capot, il avait simplement demandé à la demoiselle de venir à l'arrière avec lui… Peut-être pas très romantique, mais Victoria il serait allé, c'est clair. Elle qui cherchait le moyen de le séduire, le moyen de lui avouer ses sentiments, il lui aurait grandement facilité la tâche, s'il lui avait fait le coup de la panne. Mais rien, seulement le moteur qui a besoin de refroidir, et la pluie qui commence à tomber sur le véhicule. À l'intérieur de celui-ci, à l'abri et bien au chaud, la conversation reprend entre les deux amoureux qui s'ignorent. Et le presque quadragénaire évoque les sentiments de la demoiselle, à l'égard d'un homme qu'il ne connaît pas. Victoria s'inquiète de savoir pourquoi il trouverait cet homme chanceux, et Alexis semble penser que la question n'est pas sérieuse. Alors qu'il baisse le pare-soleil, il demande à la demoiselle de se regarder. Où veut-il en venir ? Victoria a beau regarder le miroir qui lui renvoie son reflet, elle ne comprend pas où l'homme désire en venir. Mais il n'attend pas que la demoiselle répondre, il répond à sa place, déclarant voir une jeune femme magnifique, avec un certain de tempérament, mais une légère fragilité également. La demoiselle frissonne comme il dit espérer que l'homme qu'elle a dans son viseur comprendra qui ne la laisse pas indifférente. Mais en disant cela, il souligne encore le fait que ce n'est pas gagné. Si seulement il pouvait comprendre, si seulement il pouvait découvrir qu'elle parle de lui, s'il pouvait le réaliser. Quel poids il lui enlèverait des épaules…

"- J'espère aussi mais je crois qu'il est un peu aveugle et également un peu sourd."

Sourd, Alexis, aveugle aussi. Il ne voit pas comme elle l'aime, il ne voit pas comme elle s'intéresse à lui. Il la laisse galérer, il la laisse chercher ses mots, ne pas savoir comment s'y prendre, alors qu'elle souhaiterait le séduire. Le cœur de la demoiselle est bel et bien pris, mais pas par n'importe qui. Et il le connaît bien, cet homme qui a dérobé le cœur de sa belle. Il le connaît bien, puisque c'est lui-même. Il le connaît bien mais il cherche, il élabore des théories.

"- Jaloux ?" demande la jeune femme sans comprendre.

Il évoque un nom, qui ne manque pas de surprendre la demoiselle. Il ne pouvait pas être sérieux, et il ne l'était pas vraiment. La demoiselle est surprise, comme le quadragénaire déclare qu'il aurait dû se négliger davantage, si Josh était son style d'homme. Mais que nenni, que nenni ! La demoiselle avait un tout autre style, un style qui était précisément face à elle, dans cette voiture et qui s'ignorait. Son cœur bat la chamade, pourquoi voulait-il donc se négliger ? Parce qu'il a pas besoin de cela pour la séduire ? Elle n'oserait pas l'imaginer, elle n'oserait pas le croire, elle n'oserait pas l'espérer.

"- Pourquoi te négliger ?"

La demoiselle le reste sans voix, mais il ne tarde pas à la lui rendre, comme il la fait rire en venant la chatouiller. Et il réitère ses mots, disant qu'elle aurait dû le dire avant, soulignant le fait qu'il pensait la séduire. Et la demoiselle reste interdite. La séduire ? Bon sang mais si il savait, s'il savait qu'il en a pas besoin. Parce qu'elle est déjà sous le charme, Victoria elle est déjà sous son charme c'est sûr. Il ne s'en rend pas compte ? S'il pouvait avoir réellement ce genre d'envie à son égard, s'il pouvait réellement vouloir la séduire… Mais la demoiselle suppose qu'il n'en n'est rien, qu'il dit cela seulement pour la taquiner un peu. Pourtant elle ne peut s'empêcher de creuser, de vouloir en savoir davantage.

"- Tu… voudrais réellement me séduire, Alexis ?"

Dans sa poitrine, son cœur bat à mille à l'heure, et Victoria a les joues rouges, si rouges, d'imaginer Alexis voulant la séduire, d'imaginer Alexis voulant la draguer. Est-ce qu'il s'intéresse à elle ? Oh si seulement c'était possible ! La demoiselle le voudrait, mais elle n'ose pas y croire. pourtant là, un quart de seconde, elle imagina choses possibles. Juste est-ce que le fauteuil si tu veux demain on se renverse, et que la gêne son pars de l'habitacle. Alexis se redresse, la demoiselle, le cœur battant, en fait de même, sans eau c'est le regarder. Pourtant, ça n'avait pas été déplaisant. Loin de là. Vous allez bien chasser ces idées. Alors elle le questionne, à son tour, sur sa prétendante, sur cette fille et qu'elle déteste, sont même pas la connaître. Ça te fille ou que pourtant, l'homme pense abandonné, parce qu'elle n'est pas pour lui, parce que ça s'annonce compliqué. Parce que, même s'il parvenait à la séduire, cela serait difficile. La demoiselle ne peux pas le dire, mais d'entendre la soulage. Il est vrai qu'elle préférerait ne pas le savoir dans d'autres bras. Il est vrai qu'elle voudrait qu'il soit à elle. Si seulement elle savait ça, si seulement elle savait qu'elle pouvait le rassurer, lui confirmer que ses sentiments étaient partagés...

"- Trop complexe pourquoi ?"



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
DonJuanAuxEnfers
DonJuanAuxEnfers
Féminin MESSAGES : 33
INSCRIPTION : 05/02/2020
CRÉDITS : Startgirl

UNIVERS FÉTICHE : Réel / City / Science-Fiction / Surnaturel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3573-permettez-moi-de-vous-present https://www.letempsdunrp.com/t3830-quel-capharnaum#81139 https://www.letempsdunrp.com/t3829-l-esprit-a-des-facettes-et-l-ame-a-des-versants-a-c
Limace

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Alexis Bowman
J'ai 38 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis l'agent artistique d'un célèbre mannequin et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (et occasionnellement en couple le temps d'une soirée, juste pour oublier une certaine femme) et c'est plutôt l'enfer.

A écrire mais je ne veux pas te faire attendre héhé !


Ryan Reynolds :copyright:️ Inconnu

- « Aveugle et sourd ? Il n’est pas muet aussi ! » Renchérit-il étonné par cette révélation. « Une personne aveugle et sourde que nous connaissons tous les deux ? Hmm… Non je ne vois absolument pas de qui tu veux parler ! Sauf peut-être de mon grand-père ! Je ne savais pas que les petits-vieux t’intéressaient Victoria ! J’en apprends de plus belles dis donc ! » Ajouta-t-il d’un air victorieux. « Jaloux ? Mais bien évidemment ! Tu vas chercher un homme aveugle et muet alors que tu as la perfection sous tes yeux ! » Alexis narcissique ? Non… Juste un peu. Un tout petit peu alors. Un chouïa.

Une fois leur place initiale reprise et son siège rabattus à quatre-vingt-dix degrés, la voix de Victoria s’élève de nouveau. Et là Alexis se fige. Elle lui pose une question à laquelle il ne s’attendait absolument pas. Elle lui demande s’il voudrait réellement la séduire. Intérieurement une petite voix lui murmure, ou plutôt lui crie de lui répondre positivement. Cependant la Raison le pousse donner une tout autre réponse. Il n’a que quelques fractions de seconde pour réfléchir. Il balbutie quelques mots d’un charabia incompréhensible. Avant de s’échapper de la situation par une pirouette dont il avait le secret.

- « Même si je le voulais, le voudrais-tu ? » Cette réponse ne veut strictement rien dire. Mais réellement. Lui-même ne sait pas pourquoi il réagit ainsi.

Soudain la pluie diminua en intensité. Intérieurement il râla, les heurts d’eau ne pourraient plus réellement couvrir ses paroles. Surtout avec cette nouvelle question. Pourquoi cela serait compliqué ? Mais voyons Victoria… Faut-il réellement qu’il lui fasse un dessin ? Si l’homme qu’elle aimait était aveugle et sourd, mais elle aussi. C’était visible. Même un aveugle l’aurait vu qu’elle l’intéressait. À chaque évènement, il tentait de fuir son regard ou sa présence afin de ne pas céder à ses furieuses envies. Paradoxalement il ne manquait aucun évènement en sa présence. Comme s’il voulait la voir, sans la toucher.

- « Eh bien pour commencer j’ignore si je lui plais également, sans doute pas. Et puis elle a certainement un homme dans sa vie ou dans son cœur. Je n’ai pas envie de gâcher son bonheur. Et pour finir… Nous connaissons une personne en commun et… Je doute que cette personne accepte une potentielle liaison. » Implicitement Alexis venait de dresser le portrait de leur relation.

Dans un soupir las, il tenta de démarrer de nouveau le véhicule. Après quelques tours de clés infructueux, le moteur vrombit. Le large sourire qui s’éprit de la commissure de ses lèvres trahit son excitation. Ouf. Cette atmosphère intimiste allait devenir trop proche et ambivalente. Une vingtaine de minutes plus tard ils arrivèrent enfin devant le domicile de la jeune femme. Tel un gentleman Alexis vint lui ouvrir la portière de sa voiture. Une fois à l’extérieur, il salua la demoiselle d’un petit signe de la main avant de remonter dans sa voiture. Mais malheureusement pour lui elle ne démarrait plus. Râlant et grognant de nouveau il soupira avant de quitter son véhicule. Inutile d’appeler un dépanneur, le dimanche personne ne travaille. Il passa sa main dans ses cheveux en se résignant à demander de l’aide à Victoria. Soit il appelait un taxi, soit il rentrait à pied… Ou plutôt qu’il allait devoir faire un marathon.

- « Victoria ! Attends… Est-ce que je peux emprunter ton téléphone ? Je dois prévenir quelqu’un… » L’ambiguïté de sa phrase était telle, qu’il se sentit obligé de surenchérir rapidement. « Une collègue de travail, rien de plus. Je ne pourrai pas finir mon dossier ce soir. » Ouf l’honneur était sauf. Maintenant que le doute était dispersé, il l’observa dans le plus grand des silences.

Au même moment le voisin de Victoria quitta son domicile. Il la salua d’un air plus que charmeur. Sur le moment Alexis ressentit une pointe de jalousie. Il avait l’impression que quelque chose de plus liait les deux protagonistes.

- « Monsieur Muscle sans Cerveau n’est absolument pas discret. » Lâcha-t-il froidement.



« Si c’était à recommencer, je te rencontrerai sans te chercher. »
©Crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Lullaby
Lullaby
Féminin MESSAGES : 978
INSCRIPTION : 13/09/2017
CRÉDITS : Nobody

UNIVERS FÉTICHE : Vie réelle / HP / Twilight / University
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1201-lullaby https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always https://www.letempsdunrp.com/t1204-les-personnages-de-lullaby
Donut

But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty


Victoria Watson
J'ai 28 ans et je vis à San Francisco, Etats-Unis. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire, attirée par un ami d'mon père et c'est plutôt la galère.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne et d'un mannequin * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Victoria en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright


Il rit, Alexis. Il se moque. Mais s’il savait. Ma demoiselle lève un sourcil comme il fait mine de ne pas comprendre ce qu’elle veut dire, cherchant une personnelle réellement aveugle et sourde dans leur entourage, sans en trouver, mais évoquant tout de même son cher grand-père. Quel gentil petit fils… Pourtant, le quadragénaire n’a jamais été aussi proche de la réalité, avec sa blague, puisqu’il se rapproche de lui-même, en évoquant son grand-père, en se moquant encore en disant en apprendre de belles sur elle, avant d’affirmer qu’il est jaloux, puisqu’elle va chercher un homme diminué, quand elle a la perfection sous ses yeux. La perfection… Oh comme il avait raison, comme elle le sait… Comme elle le sait, tandis que son regard se perd sur les lèvres qu’Alexis fait se mouvoir, rêvant qu’elles l’embrassent. La demoiselle freine un soupir léger et se mord la lèvre inférieure. Mais de qu'elle perfection parlait-il ?

«- Peut-être que... la perfection est aveugle et sourde ou... je... ça dépend qui est.... a perfection.» souffle la demoiselle si bas, qu’elle n’est pas sûre qu’il l’entende.

Ça vaut sûrement mieux comme ça. Mais Alexis la perturbe encore, en disant qu’il aurait voulu la séduire et qu’il se serait négligé, si elle lui avait tout de suite dit que son style, c’était cela. Tout ça parce qu’il blague en imaginant que le type qui plaît à la demoiselle, ce pourrait être Josh. Crétin. La demoiselle pousse un discret soupir sans oser le regarder, se mordant la lèvre inférieure. La séduire. Est-ce qu’il plaisantait pour ça aussi ? Elle n’en sait rien. Mais elle répète ses mots sans y croire, demandant s’il le voudrait vraiment. Et la réponse de l’homme fait l’effet d’une bombe, dans le cœur de la demoiselle. Si elle le voudrait ? Posait-il vraiment la question ? La jeune femme sent son cœur qui s’emballe. Elle a si peur de répondre. Mais elle ne peut pas dire non, parce que cela détruirait peut-être les maigres et infimes chances qu’elle avait avec lui, si elle en avait. Et dire oui… elle a si peur. Sa gorge est nouée. Son estomac se tord. Et pourtant elle hoche brièvement la tête. Oh oui, elle voudrait !

Elle voudrait tellement, mais elle n’oublie pas qu’il a parlé d’une prétendante. Une prétendante qu’il devrait oublier. Elle ne comprend pas pourquoi. Mais comme ça l’arrange, Victoria. Comme ça l’arrange, sans savoir qu’en réalité, pas tant que ça. Si elle savait, si elle savait comme ça l’arrangerait en réalité, qu’il assume et qu’il ose. Et d’ailleurs… pourquoi devait-il oublier ? Les raisons qu’il lui donne lui parlent étrangement. Et il avait parlé de la séduire mais… mais ça n’était pas possible. Elle se faisait des films et entendait ce qu’elle voulait entendre seulement.

«- Peut-être que tu devrai… quand-même tenter...» souffle la demoiselle la gorge nouée et le cœur battant si fort dans sa poitrine qu’il menace d’en sortir.

Ils reprennent leur route, s’arrêtant bientôt devant la demeure de Victoria et la demoiselle sort du véhicule, l’homme lui ouvrant galamment la porte avant de repartir. Tout du moins d’essayer, car son véhicule ne démarre pas et le voilà qui réclame le téléphone de la demoiselle pour prévenir quelqu’un. Panique à babord. D’abord… qui voulait-il prévenir ? Il lui donne rapidement la réponse, c’est une collègue de travail. La demoiselle respire mieux, immédiatement. Mais un problème persiste. C’est qu’elle voulait bien lui prêter son téléphone. Mais c’était lui, son fond d’écran.. Alors Vicky s’empresse de sortir l’appareil de sa poche et de lancer l’espace d’appel, pour masquer l’image avant de le lui tendre, son coeur tambourinant dans sa cage thoracique.

«- Voilà...» lance-t-elle en le lui donnant, comme lui-même fait une remarque sur le voisin qui passe à proximité d’eux, adressant un beau sourire à la demoiselle, qu’elle ne remarque pas. «Il… il ne m’intéresse pas je… je préfère les hommes avec… un cerveau et.. du charisme.» assure la demoiselle.  Les hommes comme Alexis, donc.



Mes recherches en cours ♥️

Mes recherches en vrac
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: