Partagez
 
 
 

 L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
Aida10
Aida10
Féminin MESSAGES : 59
INSCRIPTION : 01/09/2019
ÂGE : 18
RÉGION : France
CRÉDITS : Dessin de moi

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3250-un-petit-individu-arriva https://www.letempsdunrp.com/t3270-replique-par-ci-aria-par-la#70323 https://www.letempsdunrp.com/t3268-theatre-acte-scene#70276 https://www.letempsdunrp.com/t3253-mes-petits-enfants-cheris
Noob

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Cyril Melon
Mon nom est Cyril Melon, âgé de 14 ans, orphelin depuis la guerre, vivant à l'Orphelinat des Arts.
Très tôt je fais du dessin puis j'ai commencé à sculpter comme Papa mais je sais un peu jouer du piano et chanter comme Maman. En ce moment, je veux sortir de l'orphelinat.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Tumblr_pc7b4lveIo1vakf4uo3_r1_500


Cole Grüter-Andrew • Anne with an E

Je prie le chariot en inox dont Madame Lefreuil lui tenait énormément depuis son début de carrière à l'Orphelinat. Je commençais par diriger la table où je m'étais installé. Bien évidemment personne faisait une pile de chabrots. Je devais ramasser un par pun ce qui signifiait que le travail est plus long, enfin c'est tous les jours comme ça. Je regardais rapidement ce Agnan. Il "dégusta" tranquillement son repas. Je poussai un soupir qu'on aurait qualifié de bruyant. Je ne pouvais pas m'en empêcher de montrer mon mécontentement surtout avec Agnan.

Je n'en pouvais déjà plus de ce garçon prétentieux, contrairement aux autres orphelins il s'habillait toujours bien car il aurait honte de s'habiller comme "nous" m'avait-il dit un jour. D'ailleurs je devais avouer que j'étais assez jaloux quand j'entendais des professeurs complimenter le talent d'Agnan. Vous allez voir, je ferai quelque chose extraordinaire que mes futurs oeuvres vont même entrer dans les expositions universelle ! Et ça je ne n'abandonnerai pas ce projet à long terme. Je continuai de ramasser les chabrots mais quelques jeunes filles laissèrent tomber par terre. Des bruits stridents se firent retentir. Je râlai et criai devant les jeunes filles aux visages diaphanes. Parmi d'entre elles pleurèrent et allèrent voir Madame Lefreuil. Je gonflai mes joues en regardant ces filles vers la dame. Elles pleurnichaient facilement même en ratant un dessin (bon au vue de leur niveau c'était un peu normal).

J'essayai de faire vite mais je ne ferai pas l'autre table où Agnan s'était installé en question mais... La nouvelle était installée à la même table que lui aussi ! Je grognai légèrement, et regardai le chariot rempli de chabrots, de verres et de couverts sales laissant quelques restes de nourritures. Ce chariot faisait une de ces bruits insupportables tels un grincement d'une porte mais avec de l'inox à la place du bois. J'approchai discrètement ver Léonard :
"Hé Léonard ! Où est ton chabrot ? Faut que je ramasse !" dis-je en élevant ma voix pour montrer ma supériorité en terme d'âge et de taille.
Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 264
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 https://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 https://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 https://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
patrick

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Solange Perret
Je m'appelle Solange Perret. J'ai 10 ans et je vis en France. A cause de la guerre, je suis seule. Mon père est parti pour ne jamais revenir. Je le vis mal, mais je n'ai pas le choix. Désormais, je vais vivre à l'Orphelinat des Arts.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Ezgif-10


Izzy Meikle-Small • Never let me go
Oui, l'intégration s'avère difficile. Très difficile. La jeune fille ne comprenait rien de ce que le garçon en face d'elle pouvait bien raconter. Mais alors, absolument rien. Ses lèvres bougeaient trop rapidement. Comme toutes les autres personnes, à l'exception de son père. Même celles qui savaient qu'elle était sourde. Que ne comprenaient-ils pas dans le mot "sourde" ? Personne ne faisait d'effort. Surtout à l'école, où tous les professeurs faisaient cours comme si elle n'existait pas. Comme si elle était un fardeau dont personne ne voulait. On lui parlait et attendait qu'elle réponde. Ce qui était impossible, au débit de paroles qu'ils avaient. S'attendaient-ils à ce qu'elle finisse par les entendre, à force de parler ? C'était ridicule, mais ennuyeux pour elle. Parce qu'au final, plus personne ne voulait être avec elle parce qu'elle ne pouvait pas répondre.

Pourquoi espérait-elle que cela soit différent ici ? C'est un orphelinat, avec des enfants comme dans toutes les écoles.

Un autre enfant arriva avec un chariot et s'adressa au premier garçon, qui se retourna en soufflant, visiblement agacé par cette interruption. Le garçon au chariot semblait plus âgé que l'autre enfant aux cheveux bouclés. Il portait une casquette gavroche grise, et sur son visage se lisait l'ennui. La jeune fille présuma qu'il avait été désigné pour débarrasser les tables.

Après avoir discrètement observé le jeune garçon, Solange baissa la tête et reporta son attention sur son plat. Malheureusement, il avait refroidi et n'avait plus tellement de goût. Elle le finit néanmoins, car elle a appris à ne jamais gâcher la nourriture. Surtout en cette période cruelle, durant laquelle manger à sa faim n'était pas donné à tout le monde.

Une fois son assiette terminée, elle releva la tête, mais le garçon au chariot s'en était allé. Il n'allait pas l'attendre, bien entendu. Le cherchant du regard, elle l'aperçut un peu plus loin, sur la droite. Elle souffla profondément avant de prendre son assiette d'une main, et son carnet et crayon de l'autre. Rassemblant son courage, elle se leva de sa chaise.

Elle avançait lentement en direction du garçon au chariot, tout en prenant soin de ne rien faire tomber. Elle était attentive à chacun de ses gestes, et son regard ne lâchait sa destination droit devant. Si bien qu'elle ne prêtait plus attention à ce qui l'entourait. Et ce qui devait arriver arriva. Elle sentit un choc contre son épaule et, par surprise, lâcha prise et tomba par terre. Elle se cogna le coude contre le carrelage froid du réfectoire, et rattrapa sa chute avec sa main gauche. Des débris de verre étaient éparpillés sur le sol près de sa main droite. Le peu qui restait du chabrot.

Elle sentait tous les regards tournés vers elle. Moment extrêmement gênant. Elle se releva difficilement. Son coeur tambourinait dans sa poitrine, tellement qu'elle avait l'impression qu'il allait en sortir. Son coude et sa main étaient encore endoloris par la chute, et ils ne s'en remettront sûrement pas sans bleus. Mais ce n'était pas la douleur physique qui la préoccupait. C'était la honte. Elle avait honte de s'être montrée ainsi devant tout le monde. Devant tous ces enfants qui ne la connaissaient pas encore, mais qui se souviendront d'elle comme la fille maladroite qui était tombée dans le réfectoire.

Elle ne put retenir ses larmes. Une fois debout, elle se rua vers la sortie. Elle voulait fuir, partir le plus loin possible. Si seulement elle pouvait disparaître vingt lieues sous terre...
Revenir en haut Aller en bas
 
Aida10
Aida10
Féminin MESSAGES : 59
INSCRIPTION : 01/09/2019
ÂGE : 18
RÉGION : France
CRÉDITS : Dessin de moi

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3250-un-petit-individu-arriva https://www.letempsdunrp.com/t3270-replique-par-ci-aria-par-la#70323 https://www.letempsdunrp.com/t3268-theatre-acte-scene#70276 https://www.letempsdunrp.com/t3253-mes-petits-enfants-cheris
Noob

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Cyril Melon
Mon nom est Cyril Melon, âgé de 14 ans, orphelin depuis la guerre, vivant à l'Orphelinat des Arts.
Très tôt je fais du dessin puis j'ai commencé à sculpter comme Papa mais je sais un peu jouer du piano et chanter comme Maman. En ce moment, je veux sortir de l'orphelinat.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Tumblr_pc7b4lveIo1vakf4uo3_r1_500


Cole Grüter-Andrew • Anne with an E

Quelque chose de mémorable se passa au moment où je prenais un des chabrots. Comment détailler tout cela avec précis en si peu de temps ? La scène se passa aussi qu'un éclair. J'entendis un énorme KLONG ! (enfin j'entendis un peu près cet onomatopée avec tous les bruits de fond, donc on ne juge pas) Je me suis immédiatement retournée vers la source du bruit comme tous les autres orphelins. Que voyais-je ? La nouvelle. Je n'aurais jamais imaginé que cette petite ait fait une telle chose ! Comment une jolie petite fille et mignonne pouvait être si maladroite ?

Les milles pairs d’œil se focalisèrent sur la nouvelle, tombée par terre. Elle devait sentir de la honte en elle, étant donné qu'on la découvrait à peine et qu'elle se montra déjà maladroite, dès le premier jour. J'aurai peut-être aimé la défendre mais je me sentis impuissant à ces regards effrayants qui fusillèrent du regard, tellement c'était plus fort qu'eux. La jeune fille se releva sans l'aide de personne et quitta le réfectoire en se précipitant sans ramasser le chabrot cassé et... Je vis qu'elle avait porté un crayon et un carnet. Alors là je n'avais absolument rien compris pourquoi elle aurait besoin de ces objets ? Peut-être qu'un orphelin lui avait dit que j'étais le meilleur dessinateur de l'Orphelinat ? Je ramassai le carnet et le crayon au moment le bruit reprit. Je feuilletai rapidement le carnet, rien d'intéressant, juste des textes avec une écriture plutôt enfantine. Je le rangeai dans ma poche de ma veste.

Je regardai l'hideux chariot, et criai à Agnan :
- Hé l'aristo ! Viens finir ce sale boulot ! criai-je tout en moquant du blondinet au costume.
Agnan me regarda avec hargne, se leva et tenta de m'arrêta au moment où je commençai à prendre fuite. Agnan n'a jamais été bon en sport, il était maladroit en course, nulle au lancer de poids, bref tout ce qui était physique il ne fallait pas compter sur lui ! Je quittai la salle d'un pas rapide en bousculant les autres orphelins qui geignirent en retour. Par contre j'ai entendu un cri de douleur d'Agnan... (en vrai je m'en fiche, vu le nombre d'insultes qu'il m'a donné le jour où je suis arrivé pour la première fois à l'Orphelinat). Je baisse mon dos pour tenir mes deux bras sur les genoux. Pfiou ! Ce n'était pas une mince affaire avec cet anglais ! J'entendis des bruits sourds semblables à des sanglots. Je bougeai ma tête et vis dans les couloirs la fameuse jeune fille !

C'était la fille qui était tombée qui a attiré de l'attention de tous les enfants. J'allai la voir et mis à installer près d'elle, je lui consolai naturellement :
- Hé ! Il ne faut pas parler, n'écoute pas les autres et puis c'est ta faute, hein ? lui dis-je en rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 264
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 https://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 https://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 https://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
patrick

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Solange Perret
Je m'appelle Solange Perret. J'ai 10 ans et je vis en France. A cause de la guerre, je suis seule. Mon père est parti pour ne jamais revenir. Je le vis mal, mais je n'ai pas le choix. Désormais, je vais vivre à l'Orphelinat des Arts.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Ezgif-10


Izzy Meikle-Small • Never let me go
La honte, la tristesse, la déception. Toutes ces émotions se bousculaient en elle. Une étiquette cruelle était désormais posée sur son front : Solange, la petite nouvelle, maladroite.

Les larmes se déversaient en flot sur ses joues. La tête entre les bras, les genoux repliés contre sa poitrine, la jeune fille était calée contre le mur d'un couloir. Une infinie tristesse l'envahit. Elle voulait rentrer chez elle, elle voulait retrouver l'étreinte chaleureuse de son père. Elle voulait que tout cela ne soit qu'un mauvais rêve, dont elle mettrait fin à sa guise et finirait par se réveiller. Elle regrettait le passé insouciant de son enfance.

Solange sursauta lorsqu'elle sentit une présence à côté d'elle. Elle releva brusquement la tête, et se retrouva nez-à-nez avec un garçon. Le garçon au chariot, qu'elle reconnut. Elle sécha vivement ses larmes. Elle ne voulait pas qu'il la voit dans un état plus pitoyable qu'elle ne l'était avant de quitter le réfectoire.

Le garçon sortit quelque chose de sa veste. Un carnet. Son journal. Un rouge écarlate monta à ses joues. Après sa chute, elle avait oublié de prendre son journal. Il était resté par terre. Et il avait été repéré. Oh malheur ! Comment a-t-elle pu se montrer aussi négligente ?! S'il était tombé entre de mauvaises mains, et avait été lu, elle n'aurait plus jamais voulu remettre un pied dans cet orphelinat ! Son journal lui était indispensable. Mais surtout, elle y confiait tout, absolument tout. Toutes ses pensées, toutes ses émotions, tous ses espoirs, et tous ses dessins. Il était sa vie, et il était bien trop intime pour être lu par autrui.

Mais heureusement, il lui a été rendu. Elle espérait seulement que le garçon ne l'avait pas ouvert.

Elle reprit brusquement son journal et le colla contre sa poitrine comme pour le protéger. Puis elle adressa un léger signe de tête au garçon, en guise de remerciement. Elle ne doit tout de même pas perdre ses bonnes manières !
Revenir en haut Aller en bas
 
Aida10
Aida10
Féminin MESSAGES : 59
INSCRIPTION : 01/09/2019
ÂGE : 18
RÉGION : France
CRÉDITS : Dessin de moi

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3250-un-petit-individu-arriva https://www.letempsdunrp.com/t3270-replique-par-ci-aria-par-la#70323 https://www.letempsdunrp.com/t3268-theatre-acte-scene#70276 https://www.letempsdunrp.com/t3253-mes-petits-enfants-cheris
Noob

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Cyril Melon
Mon nom est Cyril Melon, âgé de 14 ans, orphelin depuis la guerre, vivant à l'Orphelinat des Arts.
Très tôt je fais du dessin puis j'ai commencé à sculpter comme Papa mais je sais un peu jouer du piano et chanter comme Maman. En ce moment, je veux sortir de l'orphelinat.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Tumblr_pc7b4lveIo1vakf4uo3_r1_500


Cole Grüter-Andrew • Anne with an E

D'accord. C'était le premier mot qui me venait à l'esprit lorsque je rendis finalement l'objet qui appartenait à la jeune fille. C'était le fameux carnet qu'elle avait laissé tomber par terre accidentellement. On sentait clairement qu'il y avait de la honte qui installait chez la fille. Je ne savais pas trop comment la rassurer surtout qu'elle ne me répond pas de manière orale. Elle semblait beaucoup plus réservée ce que je ne croyais. Je la regardais tel un pigeon regardant un animal de foire (oui l'image que je transmets est très mauvaise alors ne me prenez pas en exemple pour décrire une telle chose).

- T'inquiète pas petite, ils sont c*s et puis cela peut arriver à tout le monde, hein ? dis-je. Au faite, je m'appelle Cyril Melon, ajoutai-je.

Elle me dévisagea. Son regard n'était pas perçant, ni effrayant mais elle semblait chercher quelque chose comme chercher à comprendre ce que je lui disais, ou alors elle était muette ? Je n'en avais aucune idée. J'enchaînai d'autres questions.

- Tu écris des histoires dans ton carnet ? Je peux voir ou pas ?

Bon cela fait beaucoup de choses à répondre en une journée, elle venait tout juste d'entrer à l'Orphelinat, je lui comprenais pour sa frustration avec les mille visages des enfants. Cela se trouvait qu'elle vivait dans un couvent, imaginais-je dix mille scénarios.
Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 264
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 https://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 https://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 https://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
patrick

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Solange Perret
Je m'appelle Solange Perret. J'ai 10 ans et je vis en France. A cause de la guerre, je suis seule. Mon père est parti pour ne jamais revenir. Je le vis mal, mais je n'ai pas le choix. Désormais, je vais vivre à l'Orphelinat des Arts.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Ezgif-10


Izzy Meikle-Small • Never let me go
Son journal désormais en sécurité, elle n'observait que distraitement le garçon à côté d'elle. Ce qu'elle désirait avant tout, à cet instant, était de se retrouver seule. Seule avec elle-même. Cette matinée fut épuisante, et sa maladresse était le résultat de la fatigue. Elle était exténuée, et ne voulait voir personne, plus personne.

Elle était tellement plongée dans ses pensées qu'elle ne remarqua pas que le garçon lui parlait. Il remuait les lèvres, il la regardait, elle le dévisageait. Elle n'arrivait pas à comprendre ce qu'il disait. Elle ne voulait pas comprendre. Elle en avait assez de faire des efforts, des efforts et toujours des efforts. Assez que les autres ne daignent même pas essayer de comprendre ce qu'elle, elle ressentait. Ce qu'elle, elle voulait. Personne ne faisait jamais d'effort. Personne ne cherchait jamais à la comprendre.

La honte et la fatigue avaient laissé place à la colère. Une terrible colère. Cela devait se lire dans ses yeux, mais elle n'en avait que faire. Elle en avait assez, qu'il le comprenne ! Qu'ils le comprennent tous ! Si elle le pouvait, elle le crierait au monde entier !

Sans prévenir, elle se leva brutalement, tenant toujours fermement son journal. Elle tourna les talons et avança d'un pas déterminé.

***

28 mars 1919 (suite)

Cher journal,

Cette journée fut abominable, tu ne peux imaginer ! J'ose à peine te la décrire, tellement j'en ai honte. Aujourd'hui, j'ai été la dernière des idiotes ! Moi qui ne voulais pas attirer l'attention, j'ai tout raté. Absolument tout ! Oh, journal, c'est affreux !

Même si la directrice de l'orphelinat ne semble pas aussi odieuse que je l'imaginais, je veux partir d'ici. Je veux rentrer à la maison ! Je veux retrouver mon père, et je ne veux plus voir les autres enfants. Je ne veux pas revoir leurs regards rivés sur ma maladresse. Car tu sais comment tout le monde va se souvenir de moi ? Je serai la fille qui est tombée dans le réfectoire ! Ces mots me font honte !

J'arrive difficilement à contenir mes larmes. Pardonne-moi, encore une fois. Je ne peux pas m'empêcher d'avoir toutes ces mauvaises pensées.

Au moment où je t'écris, je suis assise sur ce qui sera désormais mon lit. Un lit aligné avec d'autres lits. L'endroit n'est pas très chaleureux. Le dortoir est une salle très longue, avec des rangées de lits de chaque côté. Il est assez intimidant. Chaque lit est simplement accompagné d'une petite table de nuit.

Si tu veux savoir, j'ai placé ma valise sous le lit, et posé quelques livres sur ma table de chevet. Quant à toi, je compte te ranger dans le tiroir, de sorte que personne ne te trouve. Car je veux que personne te trouve !

Mais je suis fatiguée, le sommeil m'appelle. Et je n'ai plus la force de résister. Je n'ai plus la force de lutter contre la fatigue. Mes yeux se ferment tout seul.

J'espère toujours que tout ceci n'est qu'un horrible cauchemar, et que demain, je vais me réveiller dans ma chambre. Que j'aimerais bien...

Dans tous les cas, demain est un nouveau jour.

Bonne nuit, repose-toi bien aussi, tu en as besoin.


Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 264
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 https://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 https://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 https://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
patrick

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 349d8e8f510155521ffa89b02c26626a

Le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 264
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 https://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 https://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 https://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
patrick

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Solange Perret
Je m'appelle Solange Perret. J'ai 10 ans et je vis en France. A cause de la guerre, je suis seule. Mon père est parti pour ne jamais revenir. Je le vis mal, mais je n'ai pas le choix. Désormais, je vais vivre à l'Orphelinat des Arts.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Ezgif-10


Izzy Meikle-Small • Never let me go
Ses yeux s'ouvrirent lentement. Elle mit un certain temps pour reprendre ses esprits. Elle mit un certain temps pour se rappeler où elle se trouvait. A l'orphelinat.

Toujours emmitouflée dans sa couverture, elle se tourna sur le côté, et se trouva en face d'une autre fille qui dormait encore, dont elle ne voyait que le dos. Elle se plaça droite dans le lit, fixant le plafond. Celui-ci n'avait rien de bien attrayant. Un simple plafond en bois.

Solange s'était réveillée pendant la nuit, et avait eu du mal à se rendormir. Elle aurait bien pris un livre et lu, mais elle aurait risqué de réveiller les autres. Alors elle avait attendu, dans le noir, que le sommeil veuille bien l'accueillir à nouveau. Cela lui a paru une éternité. Ses pensées tourbillonnaient dans sa tête. Des souvenirs de la journée qui venaient de s'achever, des souvenirs plus anciens. Tout se mélangeait dans son esprit.

Il devait être assez tôt le matin, pour que la plupart des filles dorme encore. Mais Solange en avait assez d'attendre. D'autant qu'elle voulait éviter autant que possible de se retrouver avec les autres enfants.

Elle se leva de son lit et remarqua qu'elle était restée habillée. Elle était si fatiguée la veille qu'elle n'avait pas pensé à se changer avant de dormir. Mais ce n'était qu'un détail.

Elle ouvrit le tiroir de sa table de nuit pour y sortir son journal et son crayon. Elle enfila ensuite ses chaussures, et au moment où elle releva la tête, elle tomba nez-à-nez avec une autre fille, sur le lit d'à côté, qui l'observait. Elles restèrent un moment ainsi, immobiles, à se dévisager. Puis Solange, sans perdre une seconde de plus, se leva hâtivement et quitta le dortoir.

Elle n'avait pas oublié son journal cette fois, mais elle avait le coeur qui battait la chamade. De nature, elle n'était déjà pas très à l'aise avec les autres personnes, mais ce trait s'est accentué depuis l'incident de la veille. Elle ne supportait pas le regard des autres posé sur elle. Cela lui était insupportable. Surtout avec ce qu'il s'était passé.

La jeune fille avançait précipitamment dans les couloirs. Sans réfléchir. En réalité, elle ne savait pas où elle allait. Elle ne se souvenait plus quel chemin on lui avait montré la veille, et elle se sentait déjà perdue. Elle tournait à droite, puis à gauche, puis de nouveau à droite... Un véritable labyrinthe ! A ce rythme-là, jamais elle ne retrouverait le réfectoire ni même la sortie.

Elle était sur le point de désespérer lorsqu'elle vit un groupe de garçons en train de parler et marcher, certainement en direction du réfectoire. Elle n'avait pas de réel autre choix, si elle ne voulait pas continuer d'errer dans ce dédale de couloirs. Elle les observait et, tout en prenant soin de rester à bonne distance, les suivit.

C'est ainsi qu'elle retrouva le chemin du réfectoire. Cependant, elle redoutait aussi cet endroit, l'accident de la veille toujours gravé dans sa mémoire. Mais elle ne tiendrait certainement pas non plus jusqu'au déjeuner sans manger. Le petit-déjeuner n'a pas besoin d'être bien long. Seulement quelques minutes, c'est tout...

Elle inspira profondément et, tout en serrant fermement son journal contre elle, avança et entra dans la salle. Fort heureusement, elle n'était pas très remplie. Seule une quinzaine de personnes s'y trouvaient. A son grand soulagement. Néanmoins, elle avait l'impression que tous les regards étaient déjà tournés vers elle. Impression ou réalité ? Elle ne saurait le dire, mais elle prit le soin de ne regarder personne. Elle alla s'installer sur une table, éloignée de tous.

Elle attendit. Elle ne savait pas s'il fallait aller chercher sa nourriture, ou si on allait lui apporter. Alors elle attendit.

Pour tenter d'ignorer toutes les émotions négatives qui l'envahissaient, elle ouvrit son carnet et se mit à dessiner. Quand elle dessinait ou écrivait, tout autour d'elle s'évanouissait. Il ne restait que son monde, son monde à elle.

Guidée par une inspiration soudaine, elle laissait glisser son crayon sur le papier.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aida10
Aida10
Féminin MESSAGES : 59
INSCRIPTION : 01/09/2019
ÂGE : 18
RÉGION : France
CRÉDITS : Dessin de moi

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3250-un-petit-individu-arriva https://www.letempsdunrp.com/t3270-replique-par-ci-aria-par-la#70323 https://www.letempsdunrp.com/t3268-theatre-acte-scene#70276 https://www.letempsdunrp.com/t3253-mes-petits-enfants-cheris
Noob

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Agnan Lannister
Je suis Agnan Lannister, orphelin de l'Orphelinat des Arts et j'ai honte de porter ce nom en tant que fils d'un lord et d'une grande pianiste de Orchestre of the Royal Opera House.

Je sortirai bien vite de ce lieu insalubre quand la directrice pourra me laisser sortir.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Giphy


Hayden Keeler-Stone • Miss Peregrine et les Enfants particuliers

La journée du 28 mars 1919 était absolument insupportable ! Vraiment insupportable qu'il était impossible d'oublier. Première j'ai encore disputé contre Cyril Melon. Celui-ci était un vrai provocateur, il aimait semer la discorde et m'obligeait à entrer dans son terrain de bataille. C'est ce que je faisais en commençant par une bataille de nourritures durant le déjeuner. Un gentleman ne devait pas salir, pourquoi on m'avait mis dans cet Orphelinat insalubre et peu d'entre eux savaient parler anglais. Je me sentis honteux surtout lors de mon intégration à l'Orphelinat, quelle horreur... Bien revenons où j'en étais, ensuite il ne fallait pas s'en douter que Melon et moi étions puni et nous connaissions par cœur la punition : ramasser les chabrots, verres et couverts puis les nettoyer. Bien entendu ce n'était pas une tâche pour un fils d'un lord, visiblement personne me respectait et il fallait vraiment rêver que je fisse cette tâche. Je laissai faire la moitié à Melon car il savait mieux se débrouiller que moi mais il avait abandonné le moment où une certaine petite fille, jolie mais extrêmement maladroite et sotte, tomba à terre à cause d'un de ces bruyants qu'il ne savait pas regarder où il allait. Visiblement je n'en pouvais plus au vue de cette scène. Je faisais semblant de ne pas avoir assisté à cette scène maladroite. La cantinière a arraché mon chabrot et m'a laissé finir de ranger tous les chabrots. Quel odieux travail et à la fin de la journée j'étais épuisé comme jamais. Je me remémorai un moment à la petite nouvelle, si je la croiserai il fallait à tout prix lui prévenir qu'elle fasse très attention la prochaine fois !


***


Le 29 mars 1919, un autre jour, un jour bien chargé. Je me suis levé de bonne heure avant tous les orphelins. Je me préparai bien vite puis Yves me rejoignit. Yves était un orphelin qui était arrivé en même temps que moi, et c'était mon seul camarade de l'Orphelinat à ce jour. Yves était un orphelin dont il ne connaissait pas bien ses parents. Les seuls éléments qui lui aient parvenu étaient un carnet auquel il contenait un pamphlet. Mais Yves négligeait son objet familial car il n'avait pas l'intention de devenir écrivain mais un compositeur car il aimait les sons de la vie quotidienne. Yves et moi attendîmes encore un peu les "petits" car il était beaucoup trop tôt selon les "petits". Une fois l'heure de réveil, Yves et moi réveillâmes le reste des garçons du dortoir, dont en l’occurrence Melon. Celui-ci me fit une grimace vulgaire lorsque je lui dis de se réveiller sinon on va être en retard pour les cours. Ce garçon était vraiment insupportable, je n'en pouvais plus ! La prochaine fois ce sera Yves qui le réveillera. Ainsi un groupe d'une quinzaine de garçons se prépara à rejoindre le réfectoire. Je le rejoignis, mais je m'assurai que mon habit était impeccable et correct. J'entrai dans le réfectoire. Le réfectoire était toujours aussi vaste que lugubre aux couleurs monotones. Je me dirigeai vers ma place habituelle du matin mais qu'est-ce que je voyais ? Une petite fille aux cheveux ondulés tenant un carnet devant elle en train d'écrire. Ce n'était pas n'importe quelle petite fille. C'était la fameuse nouvelle maladroite ! Comment devais-je me prendre devant une jeune fille en tant que gentleman ?

Je l'approchai, posai ma main près du carnet et je poussai un petit "hem hem" :

"Bonjour jeune fille, puis-je savoir ce que vous faites ? questionnai-je délicatement avant que mon estomac cria de famine.

Pas de réponse... J'attendis longuement avant qu'elle ne réagît.
Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 264
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 https://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 https://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 https://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
patrick

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty



Solange Perret
Je m'appelle Solange Perret. J'ai 10 ans et je vis en France. A cause de la guerre, je suis seule. Mon père est parti pour ne jamais revenir. Je le vis mal, mais je n'ai pas le choix. Désormais, je vais vivre à l'Orphelinat des Arts.

L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Ezgif-10


Izzy Meikle-Small • Never let me go
La jeune fille se consacrait corps et âme à son dessin. Elle tentait de représenter l'oiseau qui appartenait à sa tante, il fut un temps. Elle en gardait un souvenir très précis et le visualisait très bien. Ses ailes noires teintées d'un léger jaune, sa petite tête rouge et blanche. Solange le trouvait très beau, et l'observait dans sa cage avec fascination. Elle avait déjà essayé de le dessiner, mais le résultat ne fut pas tellement ce qu'elle espérait.
Elle se demandait néanmoins pourquoi il s'était retrouvé en cage. Les oiseaux ne sont-ils pas fait pour voler dans la nature ? Pour être libres ? Elle se disait qu'il devait être malheureux, de vivre dans un espace aussi confiné. Si elle était à sa place, elle n'aurait pas aimé. C'est alors qu'un jour, tandis que sa tante était sortie, Solange avait ouvert la cage, et laissé l'oiseau s'enfuir. Elle avait ouvert la fenêtre, et l'avait laissé s'envoler au loin. A ce moment, elle n'imaginait pas qu'elle l'envoyait à la mort, cet oiseau chétif qui n'avait rien connu d'autre que la cage et sa maîtresse. Elle était persuadée d'être à l'origine d'une bonne action. Une action qui a cependant mis sa tante dans une folle colère. Si elle ne s'était pas montrée très aimable jusqu'alors, elle fut d'autant plus amère après cet incident. Solange était âgée de huit ans.

Alors que la jeune fille dessinait, plus rien autour d'elle ne comptait. Si bien qu'elle n'avait pas remarqué le garçon qui l'avait approchée.

Soudain, elle vit une main posée près de son journal. Son coeur ne fit qu'un bond. Elle fit mine de ne pas l'avoir remarqué, et poursuivit son oeuvre comme si de rien n'était. Mais elle parvenait difficilement à l'ignorer.

La main ne partait pas. Elle restait posée là, fermement. Solange se sentit obligée de relever la tête, à sa plus grande appréhension. Elle se tourna lentement vers le propriétaire de cette main. Ce dernier était élégamment bien vêtu et coiffé, ne laissant place à aucune imperfection. Il était clair qu'il prenait soin de son apparence.

Il l'observait d'un oeil insistant, bien trop insistant au goût de la jeune fille. Il semblait attendre quelque chose, et ne semblait pas vouloir partir tant qu'il ne l'avait pas obtenu. Ces esprits bornés...

Finalement, si elle l'avait ignoré, peut-être serait-il déjà parti. Mais ce ne fut pas le cas. Elle avait détourné son attention de son dessin, ce qu'elle regretta amèrement.

Elle n'avait plus qu'à lui demander ce qu'il voulait. Elle laissa échapper un léger soupire, avant de tourner une page de son carnet et écrire :
« Bonjour. Que voulez-vous ? »

Il n'allait pas tarder à lui demander pourquoi elle écrivait, ce qui la mettrait d'autant plus dans l'embarras. Car alors, elle devra expliquer ce qu'elle a.

Si elle avait su, elle ne se serait pas retournée...
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
L'Orphelinat des Arts (Aida10 & Thalya8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: